Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1263 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  196  197  198  ..  201  202  203  204  205  206
Auteur Sujet :

Le nucléaire... Pour ou contre?

n°56856905
Stephanef
Posté le 19-06-2019 à 13:56:19  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
D'ailleurs une question : comment démarre t'on une centrale nucléaire ? Et combien de temps cela prend pour qu'elle atteigne sa puissance nominale ?


---------------
Pour gérer votre argent, je vous conseille : https://avenuedesinvestisseurs.fr/
mood
Publicité
Posté le 19-06-2019 à 13:56:19  profilanswer
 

n°56857038
HumanRAGE
Rage d'être un Humain...LIBRE!
Posté le 19-06-2019 à 14:05:56  profilanswer
 

sur la pointe des pieds et ca prend plusieurs jours :D


---------------
"Le journalisme consiste à publier ce que d’autres ne voudraient pas voir publié : tout le reste n’est que relations publiques." George Orwell
n°56857065
arthas77
Posté le 19-06-2019 à 14:07:24  profilanswer
 

Un coup d'accélérateur  [:moustik42]  
 
https://www.youtube.com/watch?v=-o3BLWmcfdI
 
Plus sérieusement, ca s'appelle la divergence, il faut avoir plus de neutrons au départ (donc retrait des barres de contrôle)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Diver [...] C3%A9aire)
 
Je crois qu'il faudrait au moins 2 jours pour atteindre 100% de puissance.

Message cité 1 fois
Message édité par arthas77 le 19-06-2019 à 14:08:08
n°56857183
mantel
Posté le 19-06-2019 à 14:14:09  profilanswer
 

Stephanef a écrit :

D'ailleurs une question : comment démarre t'on une centrale nucléaire ? Et combien de temps cela prend pour qu'elle atteigne sa puissance nominale ?


 
va falloir préciser ta question...
démarer la première fois? après un arret pour rechargement? avec un arret court?  
 
et pour l'atteinte de la puissance nominal ça dépends si tu dois faire des essais réacteur (après un arrêt pour rechargement), ou si c'est après un arrêt faut de demande d'électricité...
dans le seconds cas, le gradient de puissance est de 5%/min, donc 20 min pour Pmax (on peux aller plus vite mais c'est pas bon pour le matériel donc on fait pas :o )

n°56857546
bistr0math​ics
Posté le 19-06-2019 à 14:36:47  profilanswer
 

Et en situation incidentelle (l'installation est arrêtée et n'a pas la puissance nécessaire pour redémarrer) c'est un peu plus compliqué ;) Mais c'est prévu et testé régulièrement of course.
 
Tiens si vous voulez vous marrer un peu :
https://www.lci.fr/planete/radioact [...] 24580.html
 


---------------
Studying Bistromathics in the Restaurant at the End of the Universe
n°56857639
arthas77
Posté le 19-06-2019 à 14:42:13  profilanswer
 


Citation :

"En janvier 2019, la concentration dans l'eau de la Loire a atteint 310 Bq/L"


Combien de litres à boire pour développer un risque de cancer ?  :o

n°56857662
Stephanef
Posté le 19-06-2019 à 14:44:14  profilanswer
 

mantel a écrit :


 
va falloir préciser ta question...
démarer la première fois? après un arret pour rechargement? avec un arret court?  
 
et pour l'atteinte de la puissance nominal ça dépends si tu dois faire des essais réacteur (après un arrêt pour rechargement), ou si c'est après un arrêt faut de demande d'électricité...
dans le seconds cas, le gradient de puissance est de 5%/min, donc 20 min pour Pmax (on peux aller plus vite mais c'est pas bon pour le matériel donc on fait pas :o )


C'est quoi la différence entre les 2 ? Dans les 2 cas, on repart de zéro non ?


---------------
Pour gérer votre argent, je vous conseille : https://avenuedesinvestisseurs.fr/
n°56857672
mantel
Posté le 19-06-2019 à 14:44:58  profilanswer
 

arthas77 a écrit :


Citation :

"En janvier 2019, la concentration dans l'eau de la Loire a atteint 310 Bq/L"


Combien de litres à boire pour développer un risque de cancer ?  :o


 
 
un risque? un verre d'eau suffit :o
un risque discernable du reste de la population? quelques m3 certainement :o

n°56857699
Stephanef
Posté le 19-06-2019 à 14:46:33  profilanswer
 

arthas77 a écrit :

Un coup d'accélérateur  [:moustik42]  
 
https://www.youtube.com/watch?v=-o3BLWmcfdI
 
Plus sérieusement, ca s'appelle la divergence, il faut avoir plus de neutrons au départ (donc retrait des barres de contrôle)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Diver [...] C3%A9aire)
 
Je crois qu'il faudrait au moins 2 jours pour atteindre 100% de puissance.


OK, mais en pratique on fait comment ? Y'a un espèce de canon à neutrons qu'on balance sur les barres de combustible ?


---------------
Pour gérer votre argent, je vous conseille : https://avenuedesinvestisseurs.fr/
n°56857703
mantel
Posté le 19-06-2019 à 14:46:41  profilanswer
 

Stephanef a écrit :


C'est quoi la différence entre les 2 ? Dans les 2 cas, on repart de zéro non ?


 
non
dans un cas tu as un réacteur à 100% neuf
dans les autres cas à 33% neuf
 
au cours d'un arrêt pour rechargement tu ne changes que 1/3 du combustible à chaque fois, et tu fait une rotation du combustible usagé.

mood
Publicité
Posté le 19-06-2019 à 14:46:41  profilanswer
 

n°56857722
mantel
Posté le 19-06-2019 à 14:47:20  profilanswer
 

Stephanef a écrit :


OK, mais en pratique on fait comment ? Y'a un espèce de canon à neutrons qu'on balance sur les barres de combustible ?


 
pour le 1er démarrage c'est l'idée oui
 
on appelle ça des "barres source"...

n°56857824
Stephanef
Posté le 19-06-2019 à 14:53:34  profilanswer
 

mantel a écrit :


 
non
dans un cas tu as un réacteur à 100% neuf
dans les autres cas à 33% neuf
 
au cours d'un arrêt pour rechargement tu ne changes que 1/3 du combustible à chaque fois, et tu fait une rotation du combustible usagé.


Ah oui c'est vrai, j'avais oublié ce "détail".  :o  
 
D'ailleurs avec le fait qu'on donne aujourd'hui la priorité aux énergies renouvelables, donc on demande aux centrales nucléaires de ralentir par moment, est ce que le délai de 3 ans pour le combustible a été rallongé ?  


---------------
Pour gérer votre argent, je vous conseille : https://avenuedesinvestisseurs.fr/
n°56857849
mantel
Posté le 19-06-2019 à 14:55:07  profilanswer
 

Stephanef a écrit :


Ah oui c'est vrai, j'avais oublié ce "détail".  :o  
 
D'ailleurs avec le fait qu'on donne aujourd'hui la priorité aux énergies renouvelables, donc on demande aux centrales nucléaires de ralentir par moment, est ce que le délai de 3 ans pour le combustible a été rallongé ?  


 
 
rien a voir avec les ENR, cela fait maintenant quelques temps qu'un cycle c'est entre 15 et 18 mois...
genre une dizaine d'année :o

n°56857962
aybibob
Coupo santo e versanto
Posté le 19-06-2019 à 15:02:09  profilanswer
 

arthas77 a écrit :


Citation :

"En janvier 2019, la concentration dans l'eau de la Loire a atteint 310 Bq/L"


Combien de litres à boire pour développer un risque de cancer ?  :o


https://twitter.com/TristanKamin/st [...] 6628867074
 
En particulier :

Citation :

Pour l'eau tritiée, dans le pire cas (c'est à dire chez l'enfant d'un an), on est à 64 pSv/Bq. Oui, picosievert.  
 
Or, dans mes très chères bananes contiennent chacune 20 Bq de potassium 40.
 
Donc considérez qu'en termes de radiotoxicité chez le bébé, 20 000 Bq d'eau tritiée valent une dose équivalent banane.
 
Si on vous parle d'eau à 500 Bq/L, il faut en boire 40 L pour prendre la même dose qu'en mangeant une banane.  
Évitez de faire ça d'une traite. Sur le bébé, mais même sur vous. La radioactivité risque d'être un problème secondaire.


(Tristan Kamin a pour dada de comparer les doses données à la dose reçue en mangeant une banane).
 
Par ailleurs :
https://twitter.com/TristanKamin/st [...] 3541132289
 

Citation :

Il nous apprend que le rapport de l'ACRO, qui a servi de source aux annonces depuis hier, concerne des mesures réalisées entre décembre 2017 et mai 2019. On court donc sur 18 mois de données.
 
Sur toute cette période, sur la Vienne et la Loire (deux cours d'eau, 5 centrales, 14 réacteurs), ils ont eu UNE mesure dépassant 60 Bq/L, atteignant 310 Bq/L (15 millièmes de dose-équivalent-banane par litre).


---------------
"On aurait tort de contredire pour réduire au silence un contradicteur : il faut plutôt l’éclairer. Car on ne guérit pas non plus un maniaque en faisant le fou devant lui." Stobée
n°56858393
Stephanef
Posté le 19-06-2019 à 15:34:26  profilanswer
 

Je me suis baigné dans la Vienne 20 km en aval de Civaux début juin. C'est grave ?  :o


---------------
Pour gérer votre argent, je vous conseille : https://avenuedesinvestisseurs.fr/
n°56858459
mantel
Posté le 19-06-2019 à 15:39:15  profilanswer
 

Stephanef a écrit :

Je me suis baigné dans la Vienne 20 km en aval de Civaux début juin. C'est grave ?  :o


 
ta peau est noir? tu as un troisième bras (ou œil)? :o
 
dans le cas contraire j'ai envie de dire que non

n°56859996
Plo-ck
Tòca-i se gausas.
Posté le 19-06-2019 à 17:32:27  profilanswer
 

Dæmon a écrit :


en réduisant la puissance tu accumules temporairement du xenon 135. ca met en principe 24/48h a se stabiliser.
Le xenon 135 étant un absorbeur de neutron il tend a pourrir la reaction en chaine. Pour maintenir la puissance il faut donc redonner de la réactivité au cœur en remontant les barres de contrôle. Dans un REP par ailleurs on peut gérer cela en diluant le boron en solution dans le circuit primaire. Mais il n'y a pas de boron en solution dans un RBMK.

 

Ils ont relevé les barres mais n'ont pas réussi a compenser la chute de puissance. ils sont temporairement tombes a 30MW de puissance nucléaire. == accumulation encore plus forte de xenon.
En voulant remonter la puissance coûte que coûte sous les ordres du chef qui supervisait le test. Ils ont donc retirés quasiment toutes les barres pour arriver a remonter a 200MW.
n'ayant plus d'autre moyen pour faire monter la puissance, Dyatlov ordonne de procéder au test.

 

= coupure des pompes pour voir l'evolution de la puissance générée par les turbines/générateurs. Sauf qu'a 200MW le test était foutu quoi qu'il arrive.
Sans les turbopompes primaires l'eau arrête de circuler, chauffe puis bout, transformant l'eau liquide qui absorbe un peu les neutron en vapeur d'eau qui le fait beaucoup moins. coefficient de vide negatif = reaction s'emballe de + en plus et consome a vitesse grand V le xenon accumule.

 

Voyant la puissance augmenter très/trop rapidement, Akimov le technicien en charge de contrôler la puissance du réacteur appui sur le bouton d’arrêt,, ctd'urgence.
Les barres de contrôle en carbure de bore s'enfoncent dans le cœur, mais leur pointe en carbone a un effet modérateur avant de créer un effet absorbeur. Cela a pour effet de démultiplier la puissance du réacteur en 1 seconde. La dilatation des tubes guidant les barres de contrôle les empêche de s'enfoncer + profond et BOOM.


   
 :jap:
C'est bien expliqué, à un détail près : si dans la série le bout en graphite des barre de contrôle/arrêt est vu comme explication "pricipale" c'est en fait un problème du 4ème ordre.
La cause profonde (premier ordre) c'est le non respect des conditions d'exploitation et initiales de l'essai : empoisonnement xénon, niveau de puissance non respecté, sur extraction des grappes : humain et organisationnel.
Le deuxième ordre c'est le coefficient de vide dans cette configuration qui entraîne la réaction divergente auto entretenue : conception.
Le 3ème ordre c'est la motorisation et la lenteur des barres de contrôle : 20 secondes d'insertion alors que sur un REP/PWR c'est deux secondes et gravitaire. Vu le temps de doublement de la population neutronique (qui est devenu beaucoup trop court vis à vis des point 1 et 2) c'est beaucoup trop long : conception.
Les embouts graphites n'arrivent qu'au 4ème ordre, même sans ça l'accident aurait eu lieu.
Même en supprimant le 3eme et 4eme ordre, je pense qu'on aurait eu une fonte au moins partielle du cœur, la rapidité des barres aurait peut être empêché l'eventrement du réacteur, par contre avec des barres aussi lentes même sans embouts graphites on y serait très probablement arrivé.

n°56860709
TDS
Posté le 19-06-2019 à 18:47:26  profilanswer
 

mantel a écrit :


 
va falloir préciser ta question...
démarer la première fois? après un arret pour rechargement? avec un arret court?  
 
et pour l'atteinte de la puissance nominal ça dépends si tu dois faire des essais réacteur (après un arrêt pour rechargement), ou si c'est après un arrêt faut de demande d'électricité...
dans le seconds cas, le gradient de puissance est de 5%/min, donc 20 min pour Pmax (on peux aller plus vite mais c'est pas bon pour le matériel donc on fait pas :o )


Le gradient de puissance maximum autorisé est de 5%/min (en tout cas pour le palier 900). Le gradient de montée maximum réel est plutôt de 30 MWe/min, et pas sur toute la plage de puissance. En pratique il faut plutôt 1h pour monter à puissance maximum. Et encore ça dépend si le réacteur est couplé ou non au réseau, et si le coeur est ou non divergé.
 

mantel a écrit :


non
dans un cas tu as un réacteur à 100% neuf
dans les autres cas à 33% neuf
 
au cours d'un arrêt pour rechargement tu ne changes que 1/3 du combustible à chaque fois, et tu fait une rotation du combustible usagé.


Concernant le renouvellement du combustible, il ne se fait pas forcément par tier. Dans certains cas c'est fait par quart, mais je n'ai pas le détail précis en tête.
 

mantel a écrit :


rien a voir avec les ENR, cela fait maintenant quelques temps qu'un cycle c'est entre 15 et 18 mois...
genre une dizaine d'année :o


En fait pas vraiment. Sur les paliers 1300, N4 et CP0, on est sur des cycles de 15-18 mois. Sur le palier 900 (hors CP0 donc), nous sommes toujours sur des cycles de 10-11 mois.  
 

n°56860793
Dæmon
Posté le 19-06-2019 à 18:56:27  profilanswer
 

Plo-ck a écrit :


   
 :jap:
C'est bien expliqué, à un détail près : si dans la série le bout en graphite des barre de contrôle/arrêt est vu comme explication "pricipale" c'est en fait un problème du 4ème ordre.
La cause profonde (premier ordre) c'est le non respect des conditions d'exploitation et initiales de l'essai : empoisonnement xénon, niveau de puissance non respecté, sur extraction des grappes : humain et organisationnel.  
Le deuxième ordre c'est le coefficient de vide dans cette configuration qui entraîne la réaction divergente auto entretenue : conception.
Le 3ème ordre c'est la motorisation et la lenteur des barres de contrôle : 20 secondes d'insertion alors que sur un REP/PWR c'est deux secondes et gravitaire. Vu le temps de doublement de la population neutronique (qui est devenu beaucoup trop court vis à vis des point 1 et 2) c'est beaucoup trop long : conception.
Les embouts graphites n'arrivent qu'au 4ème ordre, même sans ça l'accident aurait eu lieu.  
Même en supprimant le 3eme et 4eme ordre, je pense qu'on aurait eu une fonte au moins partielle du cœur, la rapidité des barres aurait peut être empêché l'eventrement du réacteur, par contre avec des barres aussi lentes même sans embouts graphites on y serait très probablement arrivé.  


Je suis d'accord :jap:
 
 
 
sans ca pour demarer un reacteur on utilise des sources de neutron dispersées dans le reacteur  
https://en.wikipedia.org/wiki/Startup_neutron_source


---------------
|.:::.._On se retrouvera_..:::.|
n°56860829
Dæmon
Posté le 19-06-2019 à 19:01:25  profilanswer
 

TDS a écrit :


Concernant le renouvellement du combustible, il ne se fait pas forcément par tier. Dans certains cas c'est fait par quart, mais je n'ai pas le détail précis en tête.
 


 

TDS a écrit :


En fait pas vraiment. Sur les paliers 1300, N4 et CP0, on est sur des cycles de 15-18 mois. Sur le palier 900 (hors CP0 donc), nous sommes toujours sur des cycles de 10-11 mois.  
 


la gestion du rechargement a évolué au fil du temps. il y a un mix selon les 3 paliers, mais aussi selon si le réacteur utilise des assemblages mox etc.
 
j'ai ce bouquin sous la main si vous avez des questions plus precises :  
http://www-instn.cea.fr/base-d-ouv [...] s-rep.html


---------------
|.:::.._On se retrouvera_..:::.|
n°56860926
Stephanef
Posté le 19-06-2019 à 19:14:39  profilanswer
 

L'intervalle de remplacement est fixe, ou on arrive à déterminer l'usure en fonction de la réactivité du bouzin, et on ajuste en conséquence ?


---------------
Pour gérer votre argent, je vous conseille : https://avenuedesinvestisseurs.fr/
n°56861465
arthas77
Posté le 19-06-2019 à 20:31:38  profilanswer
 

Stephanef a écrit :

L'intervalle de remplacement est fixe, ou on arrive à déterminer l'usure en fonction de la réactivité du bouzin, et on ajuste en conséquence ?


Les arrêts pour rechargement sont programmés à l'avance. Je suppose qu'il y a suffisamment de marge pour pallier éventuellement aux aléas de production.

n°56862183
Stephanef
Posté le 19-06-2019 à 21:59:59  profilanswer
 

Merci.

 

Vidéo : Inside Chernobyl
https://www.youtube.com/watch?v=KRHnApxVFQU

 

Ca représente beaucoup les radiations qu'ils reçoivent là ? (valeurs sur l'appareil)

 

Et ici ?
DANS LES PARTIES RADIOACTIVES DE TCHERNOBYL
https://www.youtube.com/watch?v=EL6N645Qj7w

Message cité 1 fois
Message édité par Stephanef le 19-06-2019 à 22:15:58

---------------
Pour gérer votre argent, je vous conseille : https://avenuedesinvestisseurs.fr/
n°56862411
SuperSTOL
Pilote virtuel à ses heures
Posté le 19-06-2019 à 22:21:21  profilanswer
 

Stephanef a écrit :

Merci.
 
Vidéo : Inside Chernobyl
https://www.youtube.com/watch?v=KRHnApxVFQU
 
Ca représente beaucoup les radiations qu'ils reçoivent là ? (valeurs sur l'appareil)


Si ce sont bien des μSv/h qu'ils se reçoivent, 21,6 μSv/h c'est très important pour une habitation permanente (190 mSv/an quand le seuil connu d'effets mesurables est à 100 mSv/an), mais pour un simple séjour de quelques heures à quelques jours, ça ne représente pas de danger. En restant une heure sur place (21,6 μSv), ils reçoivent moins que le passager d'un vol Paris - New-York (environ 30 μSv).
 
D'après les connaissances actuelles, on n'a jamais été capable de mettre en évidence la moindre augmentation du risque de cancer pour des doses inférieures à 100 mSv/an, soit environ 11 μSv/h. Donc tout débit de dose inférieur à cette valeur peut être considéré inoffensif. Par précaution, on préfèrera quand même ne pas dépasser 20 mSv/an (limite de dose pour les travailleurs du nucléaire en France), soit environ 2,3 μSv/h. Tout débit de dose inférieur est donc inoffensif.
 
D'autres seront plus calés que moi en radioprotection, mais je pense avoir dit l'essentiel.
Pour plus d'infos, je recommande ce site http://www.laradioactivite.com/
Et cette vidéo, https://www.youtube.com/watch?v=uty [...] A9veilleur


Message édité par SuperSTOL le 19-06-2019 à 22:37:15

---------------
Quand on s'attend toujours au pire, on ne peut être qu'agréablement surpris.
n°56863029
Dæmon
Posté le 19-06-2019 à 23:45:52  profilanswer
 

dans la deuxième video ils mettent le dosimètre super pres de sable radioactif @0.25 mSv/hr ca commence a etre bien chaud mais comme c'est une source ponctuelle il suffit de s'écarter de quelques mètres pour que ca soit safe. le flux d'une source ponctuelle diminue avec le carré de la distance. Ca veut aussi dire que plus on s'approche plus on va mesurer un chiffre "gros"


---------------
|.:::.._On se retrouvera_..:::.|
n°56863062
arthas77
Posté le 19-06-2019 à 23:51:38  profilanswer
 

Fini les épisodes 4 et 5.
Les chasseurs de chiens, c'est pas vraiment utile, c'est juste pour attendrir les amoureux d'animaux "Vous voyez, le nucléaire fait tuer les chiens !!!!"  :o  
Le bébé qui a absorbé les radiations pour sauver sa mère, mouais...
 
L'épilogue est intéressant, quoique rapidement expédié.
Si je comprends bien, l'essai de sécurité était nécessaire pour valider la fin des travaux ?
Le KGB était-il si puissant que çà ?

n°56863553
Dæmon
Posté le 20-06-2019 à 07:58:36  profilanswer
 

je viens de tomber sur ce reportage avec des videos d'epoque :  
https://www.youtube.com/watch?v=FfDa8tR25dk
 
il ya pas mal de scenes/plans qui sont directements copies dans la série de 2019 [:ula]


---------------
|.:::.._On se retrouvera_..:::.|
n°56863555
Stephanef
Posté le 20-06-2019 à 07:59:18  profilanswer
 

arthas77 a écrit :

Fini les épisodes 4 et 5.
Les chasseurs de chiens, c'est pas vraiment utile, c'est juste pour attendrir les amoureux d'animaux "Vous voyez, le nucléaire fait tuer les chiens !!!!"  :o  
Le bébé qui a absorbé les radiations pour sauver sa mère, mouais...
 
L'épilogue est intéressant, quoique rapidement expédié.
Si je comprends bien, l'essai de sécurité était nécessaire pour valider la fin des travaux ?
Le KGB était-il si puissant que çà ?


D'accord pour les chiens.  
 
Oui, le KGB contrôlait tout.


---------------
Pour gérer votre argent, je vous conseille : https://avenuedesinvestisseurs.fr/
n°56863566
Stephanef
Posté le 20-06-2019 à 08:01:19  profilanswer
 

D'ailleurs, ils ont fait comment pour reproduire la centrale dans la série ? Images de synthèse ? Maquette ?


---------------
Pour gérer votre argent, je vous conseille : https://avenuedesinvestisseurs.fr/
n°56863567
Dæmon
Posté le 20-06-2019 à 08:01:19  profilanswer
 

en fait il y a meme des citations qui sont directements copiees :heink:
genre le coup des balles explosives sur les debris sur le toit.
 
Se sont pas foules les scenaristes :o


---------------
|.:::.._On se retrouvera_..:::.|
n°56864184
arthas77
Posté le 20-06-2019 à 09:42:28  profilanswer
 

Stephanef a écrit :

D'ailleurs, ils ont fait comment pour reproduire la centrale dans la série ? Images de synthèse ? Maquette ?


Centrale d'Ignalina, ca a été tourné là. Je suppose que les images de synthèse ont fait le reste.
(centrale qui a été fermée pour pouvoir entrer dans l'UE)

n°56864251
Stephanef
Posté le 20-06-2019 à 09:48:08  profilanswer
 

arthas77 a écrit :


Centrale d'Ignalina, ca a été tourné là. Je suppose que les images de synthèse ont fait le reste.
(centrale qui a été fermée pour pouvoir entrer dans l'UE)


 [:stephanef]


---------------
Pour gérer votre argent, je vous conseille : https://avenuedesinvestisseurs.fr/
n°56864500
arthas77
Posté le 20-06-2019 à 10:05:11  profilanswer
 

Dans le procés à l'épilogue, il est dit que le xénon s'est désintégré pendant l'emballement du réacteur. Comment est-ce possible ?

n°56864661
Gilgamesh ​d'Uruk
Lui-même
Posté le 20-06-2019 à 10:19:11  profilanswer
 

En cas d'emballement la production de neutrons s’accroît et consomme le Xe-135 mais c'est pas vraiment une désintégration. Le Xe-135 donne simplement du Xe-136 par capture de neutron (avec une hénaurme section efficace de 2,65 mega barn !).

 

Si un Xe-135 n'absorbe pas de neutron, là, il se désintègre (β−) en Cs-136 mais avec une demi-vie de 9,14 heures, donc c'est pas "pendant l'emballement" qui dure très peu de temps.


Message édité par Gilgamesh d'Uruk le 20-06-2019 à 10:26:23

---------------
Nation spatiale -- Parcours Etranges : Physique, Calcul, Philosophie
n°56864752
arthas77
Posté le 20-06-2019 à 10:27:46  profilanswer
 

Donc il faut un max de neutrons pour éliminer l'empoisonnement du Xe-135 ?  :o

n°56865006
even flow
Posté le 20-06-2019 à 10:46:18  profilanswer
 

Stephanef a écrit :

L'intervalle de remplacement est fixe, ou on arrive à déterminer l'usure en fonction de la réactivité du bouzin, et on ajuste en conséquence ?


 
L'intervalle de remplacement est fixe.
Les arrêts de tranches sont planifiés longtemps à l'avance. Plusieurs années en fait.
Et du coup, oui, en fonction de l'utilisation, on est capable de déterminer "l'usure". Et un nouveau plan de chargement doit être réalisé à chaque arrêt.  
Dans les fait, c'est même un peu suivi en continu ... en fonction de la façon dont un réacteur est exploité, le nombre de barres insérées, insérées jusqu'où (En gros, une barre insérée en entier, ou deux barres insérées à moitié ... ça a un impact différent sur l'usure du coeur) ... on ajuste déjà l'exploitation de façon a obtenir une usure la plus homogène possible.
 
Sinon, pour le temps de montée à PN : c'est une question de limite technique, mais pas seulement.  
La vitesse max de montée en puissance est de toute façon imposée dans les règles d'exploitation, et surveillées par l'ASN.  
(Les réacteurs nucléaires de propulsion (porte avion, sous-marin) n'ont d'ailleurs pas ce type de limite :)


---------------
Les gens faibles se vengent, les gens forts pardonnent, les gens intelligents ignorent (A. Einstein)
n°56865077
Dæmon
Posté le 20-06-2019 à 10:53:06  profilanswer
 

arthas77 a écrit :

Donc il faut un max de neutrons pour éliminer l'empoisonnement du Xe-135 ? :o


Oui mais avec pleins de neutrons tu genères aussi des fissions qui vont produire du xénon 135 mais aussi de l'iode 135 qui décroît en xénon 135.

 

Au final un équilibre va s'établir entre la production (produit de fission + décroissance de l'iode 135) et la disparition (absorption de neutron + décroissance radioactive).

 

Quand tu reviens d'un empoisonnement au xénon tu dois surveiller la réactivité parce que le xénon qui était en surconcentration disparaît progressivement pour revenir à sa concentration d'équilibre. Ça a pour effet d'augmenter la réactivité du cœur avec le temps. Dans un. REP tu peux gérer cela en remettant du bore en solution dans le circuit primaire à mesure que le xénon disparaît.


---------------
|.:::.._On se retrouvera_..:::.|
n°56865094
HumanRAGE
Rage d'être un Humain...LIBRE!
Posté le 20-06-2019 à 10:53:58  profilanswer
 

arthas77 a écrit :

Donc il faut un max de neutrons pour éliminer l'empoisonnement du Xe-135 ?  :o


en gros le reacteur il a dessaoulé quand a la fois le xenon a naturellement expiré apres leur nuit de galère et l'emballement final


---------------
"Le journalisme consiste à publier ce que d’autres ne voudraient pas voir publié : tout le reste n’est que relations publiques." George Orwell
n°56865336
Stephanef
Posté le 20-06-2019 à 11:15:08  profilanswer
 

even flow a écrit :


 
L'intervalle de remplacement est fixe.
Les arrêts de tranches sont planifiés longtemps à l'avance. Plusieurs années en fait.
Et du coup, oui, en fonction de l'utilisation, on est capable de déterminer "l'usure". Et un nouveau plan de chargement doit être réalisé à chaque arrêt.  
Dans les fait, c'est même un peu suivi en continu ... en fonction de la façon dont un réacteur est exploité, le nombre de barres insérées, insérées jusqu'où (En gros, une barre insérée en entier, ou deux barres insérées à moitié ... ça a un impact différent sur l'usure du coeur) ... on ajuste déjà l'exploitation de façon a obtenir une usure la plus homogène possible.
 
Sinon, pour le temps de montée à PN : c'est une question de limite technique, mais pas seulement.  
La vitesse max de montée en puissance est de toute façon imposée dans les règles d'exploitation, et surveillées par l'ASN.  
(Les réacteurs nucléaires de propulsion (porte avion, sous-marin) n'ont d'ailleurs pas ce type de limite :)


 [:stephanef]


---------------
Pour gérer votre argent, je vous conseille : https://avenuedesinvestisseurs.fr/
n°56865680
asmomo
Posté le 20-06-2019 à 11:41:52  profilanswer
 

arthas77 a écrit :

:jap:  
Mais çà il fallait le savoir dès le début, il ne fallait pas les retirer complètement...  :sweat:


 
Le fonctionnement d'un réacteur nucléaire (et d'une bombe atomique) parait beaucoup plus simple qu'on ne penserait. La partie difficile, c'est la physique (et les maths) qu'il y a derrière pour faire un truc qui marche bien. Donc si l'opérateur n'est pas physicien, il sait des choses, mais il n'a pas forcément vraiment conscience de ce qui se passe quand il bouge telle ou telle barre. On dirait que c'est ce qui s'est passé, un peu comme si dans une usine chimique tu faisais des mélanges douteux parce que t'es pas chimiste...ah ben c'est ce qui est arrivé avec AZF.
 
Ce qui est vraiment inexcusable avec Tchernobyl c'est que c'était un test, un truc qu'on peut repousser à plus tard, et surtout qu'on a le temps de bien préparer, écrire une procédure bien bordée, tout faire en sécurité.
 
D'ailleurs un truc dont on ne parle pas car ça n'a pas vraiment joué dans l'accident, mais je suppose qu'il était possible d'alimenter les pompes à partir du réseau électrique, voire à partir des réacteurs voisins. J'ose espérer qu'ils avaient prévu la situation suivante : on coupe la vapeur, on regarde les pompes ralentir pendant que les générateurs démarrent, ah mince les générateurs ne démarrent pas => que faire ? On peut remettre la vapeur, et normalement c'est bon. Mais mettons que pour une raison ou une autre on scrame, par exemple parce qu'on a attendu un peu trop longtemps avant de comprendre qu'il y avait un pb, et que du coup le réacteur commence à s'emballer. Sans vapeur vers la turbine et sans générateurs, il faut quand même que les pompes tournent, sinon on se retrouve avec un accident similaire à ce qui s'est produit, avec la manie de la vapeur de faire des explosions, et la manie du graphite de prendre feu sans eau.


---------------
New Technology is the name we give to stuff that doesn't work yet. Douglas Adams
n°56869072
asmomo
Posté le 20-06-2019 à 16:55:20  profilanswer
 

Flamanville qui prend encore 3 ans dans la vue, ouch.


---------------
New Technology is the name we give to stuff that doesn't work yet. Douglas Adams
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  196  197  198  ..  201  202  203  204  205  206

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Action judiciaire contre meetic: pour ou contre ?attentat contre les Coptes en Egypte.
Ségolène, mode passagère ou véritable égérie de la GaucheNucléaire Powwaa!
La droite est elle morte en France?Faudra-t-il un nouveau parti à gauche, dans une offre refondue? (MAJ)
Comment lutter contre les abus de la RATP?C.P.E Pour ou Contre !!
CV anonyme : Pour ou contre ?Un patron c'est forcément de droite ?
Plus de sujets relatifs à : Le nucléaire... Pour ou contre?


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR