Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1229 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Actualité

  Faudra-t-il un nouveau parti à gauche, dans une offre refondue? (MAJ)

 



Faudra-t-il un nouveau parti à gauche, dans une offre refondue??




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3
Page Précédente
Auteur Sujet :

Faudra-t-il un nouveau parti à gauche, dans une offre refondue? (MAJ)

n°8107883
Profil sup​primé
Posté le 08-04-2006 à 09:00:27  answer
 

CE TOPIC N'EST PAS UN ENIEME TOPIC SUR LE PS, MERCI DE LIRE LE PREMIER POST POUR EN SAISIR L'IDEE
 
BIEN LIRE LE PREMIER POST: "NOUVEAU" NE SIGNIFIE PAS ICI "SUPPLEMENTAIRE"
 
---------------------
 
PREMIER SONDAGE, TERMINE LE 15 Avril 2006:
 
http://img231.imageshack.us/img231/5884/sanstitre12ky.png
 
-----------------
 
Dans un an et des brouettes, on va voter, youki    [:dawacube]    
 
 
Depuis les balbutiements de l'altermondialisme sous sa forme actuelle, l'échec politique des Verts et de manière plus affirmée depuis la campagne précédant le référendum sur le TCE, moultes rumeurs et démentis circulent sur le regroupement des partis français se situant politiquement à gauche du Parti Socialiste.
 
Ce regroupement présenterait une base commune: l'altermondialisme (on peut discuter du terme, mais je pense que concernant ce topic, tout le monde saisit l'idée)
 
Sachant qu'une large fraction des gens "de gauche" au sens large du terme ne se reconnaissent ni dans la politique du PS ni dans l'inutilité politique des partis d'extrême gauche, existera t'il un jour en France ou en Europe un parti d'envergure à gauche du PS?
 
Si oui, s'agira t'il selon vous d'un parti existant ayant absorbé les autres* ou d'une nouvelle formation politique, formée par qui, avec qui et pour qui?
 
Ou à l'inverse, est-ce que seul le PS continuera d'exister électoralement à gauche, avec une possibilité ou non d'ouvrir ses portes à des courants divergents de façon officielle, voir de se dissoudre dans une nouvelle formation?

 
 
Pour résumer:
 
Un nouveau* parti à gauche: Quelles possibilités, sous quelles formes et pour quelles conséquences (de façon générale ou plus précisément en 2007)?
 
(Merci de ne pas donner à manger aux trolls qui brouteront dans le coin    [:maverick10]    )
 
 
* Ne pas comprendre un parti "supplémentaire": Vu l'éclatement actuel des partis à gauche, il me semble impossible qu'une nouvelle formation
se créée sans détruire/remplacer/absorber des formations existantes.
 
----------
 
Personnellement, j'ai voté Verts en 2002 au premier tour. Parce que cautionner la politique de Jospin dès le premier tour, c'était pour moi laisser le champ libre à la disparition définitive d'une politique ambitieuse à gauche.
 
Sur le coup, je ne l'ai pas regretté, car pour moi ce qui a manqué au PS ce ne sont pas les voix de gauche mais les voix de tous ceux, sans opinion politique partisane, qu'ils n'ont pas su convaincre, surtout dans les classes les plus populaires, j'en reste persuadé.
 
Maintenant je le regrette, non pas individuellement mais collectivement. En effet, bien que persuadé que le PS à la Jospin était vraiment une gauche au rabais, sans ambition, nous avons bien plus perdu avec Chirac qu'avec lui. C'est triste à dire mais un vote par défaut, de renoncement, aurait été moins dommageable collectivement bien que douloureux individuellement. Toutefois, cela obligera sans doute le PS à l'avenir à tenir compte de sa gauche...
 
Pour moi, il faut se rendre compte qu'une élection, notamment et surtout présidentielle, n'est pas un sondage d'opinion (une démocratie plus participative réduirait cette confusion)
 
AMHA, il ne faut pas se tromper d'ennemi lorsque l'on est de gauche et garder à l'esprit que c'est bien l'UMP et le FN qu'il faut battre dès le premier tour. Il ne s'agit pas, sur le moment du vote, de donner son avis sur la politique de tel ou tel parti mais de porter au pouvoir ou non une formation politique.
 
C'est pourquoi je me suis résolu à ne plus jamais donner ma voix à des partis se présentant en rangs dispersés et isolés, non pas donc pour être élus mais pour se compter ou exister, même si leurs idées sont les plus proches des miennes. Cela est renforcé par le risque Sarkosy en 2007.
 
[HS]Pour moi, à chaque niveau d'engagement (politique, syndical, associatif...), on doit s'efforcer de rechercher le meilleur compromis entre le respect de ses idées personnelles et l'efficacité de l'outil par lequel on veut les défendre. A mon sens, l'engagement politique partisan demande le plus grand renoncement aujourd'hui mais celui-ci diminue syndicalement et est souvent nul associativement. Il faut donc garder à l'esprit que ce sont trois  engagements différents et complémentaires mais dans lesquels on ne peut retrouver la même adéquation entre ses idées personnelles et l'outil collectif choisi.[/HS]
 
Toutefois, on m'a aussi rétorqué à bon escient que l'on abandonnait alors tout espoir d'une gauche plus volontariste dans le changement de notre société, qui reconnaissons-le marche sur la tête à l'heure actuelle.
 
En effet, si le "vote utile" amène des gens qui ne partagent pas la même idée de la gauche que le PS à voter systématiquement pour eux, rien ne les poussera jamais à modifier leur politique.  
 
D'où la question de ce topic, quelle est la meilleure solution pour obtenir à la fois une gauche électoralement efficace et victorieuse sans pour autant abandonner toutes vélléités altermondialistes, auxquelles il faudra bien faire place quand le système tournera vraiment au vinaigre:
 
 
Dans ma petite tête, deux options coexistent si changement de l'offre il y a:
 
Cas n°1:  
 
. La création d'un nouveau parti de gauche, absorbant sans doute certains partis d'extrême gauche, qui soit une proposition de voie médiane entre la gauche de renoncement façon Jospin et la gauche révolutionnaire façon Laguiller. Difficile et risqué le chemin est.
 
. Le déplacement du PS vers un centre-gauche affirmé et assumé.
 
On se retrouvrait plus ou moins dans la même situation que la droite. A voir quelles conséquences électorales cela aurait.
 
+: la disparition du vote extrême à gauche pour des gens qui ne le sont pas, alliances politiques facilitées entre les deux formations majoritaires
-: le risque fort de n'avoir aucun parti électoralement dominant à gauche (risque contrebalancé par la facilitation des alliances?)
 
 
Cas n°2:
 
. Disparition du PS, des Verts et d'une partie du PC absorbés dans un nouveau parti très majoritaire, "la gauche plurielle" version parti.
 
. Alliance électorale ou partisane des extrêmes (PC LCr LO) prenant 10/15% des votes de gauche à chaque élection.
 
+: le nouveau parti devient un outil électoral fort, reste à savoir pour défendre quelles politiques?
-: Un manque d'ouverture engendrerait la marginalisation dans les extrêmes de gens qui ne le sont pas vraiment et casserait définitivement la gauche en deux.
 
 
 
Le cas n°1 me semble intéressant pour avoir une offre politique qui combat le vote purement contestataire mais demande vraiment un grand effort pour que cela ne soit pas un fiasco. Cela serait pourtant une solution qui offrirait à beaucoup de gens de gauche la possibilité de voter enfin pour leurs vraies idées tout en ayant une vraie possibilité de gouverner.
 
Le cas n°2 serait électoralement efficace, avec un parti fort et dominant à gauche, mais cette option demande notamment au PS de s'ouvrir à un public nouveau, notamment altermondialiste, y est-il prêt? La possibilité d'un renouveau à gauche passerait-il par la dissolution du PS du PC et des Verts dans un parti nouveau, large d'esprit et plus ambitieux? Si cette option se réalisait, ce serait aux partisans de gauche de participer à la vie de cette formation afin de pouvoir l'utiliser à bon escient.
 
Car une question annexe existe donc aussi: doit-on considérer un parti politique comme une entité idéologique ou comme un outil politique?
 
 
Merci de m'avoir lu si c'est le cas  :)
 
----------
 
Les pistes actuelles:
 
. L'appel du PCF: http://www.pcf.fr/docs/appel.pdf
 
. Des réunions unitaires: Lors de leur réunion du 8 février, les Alternatifs, Convergence
citoyenne, la Gauche républicaine, le MARS, le MRC, le PCF, le PRG, le
PS, Régions et peuples solidaires et Les Verts ont décidé de constituer
un comité national chargé d’« organiser le débat avec les citoyennes et
les citoyens sous forme de rencontres publiques sur l’ensemble des
propositions alternatives pour 2007 »
.
 
. Le collectif du 29 Mai http://www.collectifdu29mai.org/
 
. La fondation Copernic: http://www.fondation-copernic.org/Appelfond.htm
 
. Attac: http://www.france.attac.org/articl [...] ticle=5989

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 15-04-2006 à 14:52:51
mood
Publicité
Posté le 08-04-2006 à 09:00:27  profilanswer
 

n°8107885
justelebla​nc
Posté le 08-04-2006 à 09:01:38  profilanswer
 

à gauche de quel ps ?
y'a tellement de courant là dedans que ça suffit nan ?


---------------
http://www.laurentboucard.com/
n°8107886
Profil sup​primé
Posté le 08-04-2006 à 09:02:24  answer
 

justeleblanc a écrit :

y'a tellement de courant là dedans que ça suffit nan ?


C'est justement la question  :)

n°8108042
gorobei
Posté le 08-04-2006 à 10:24:22  profilanswer
 

Le sujet est :faudra-t-il un nouveau parti d'envergure à gauche?
Pourquoi? Il reste encore un parti "d'envergure" à gauche? Vu de l'extérieur, la gauche actuelle c'est un énorme capharnaum... Pas de réelles idées, tout le monde se tire dans les pattes (PS), Bisounoursland au PCF et chez les krivinistes (c'est pitète plus Krivine depuis le temps :sleep: ...), le parti des Arrivistes c'est les Verts, et CPNT ne pourra Jamais s'entendre avec les écolos (Sisi CPNT c'est la gauche!)...
Donc pour moi la gauche est un joyeu bordail monstre duquel rien de concret et d'efficace ne pourra sortir. Même si qlq part ça m'arrange (ormis CPNT je vote de l'autre côté :na: ) de les voir pédaler dans le yaourt en se marchant les uns sur les autres, je me dis que ce n'est peut être pas la meilleur façon pour avoir un débat politique productif en démocratie (la preuve en étant les "troubles" actuels)...
De là à penser qu'une refonte des partis de gauche pour non plus former une alliance (bralante) mais un alliage cohérent et solide serait une bonne chose pour la France; oui, je le crois. Mais j'ai le sentiment que cela ne se fera jamais; les écolos veulent garder leur indépendance, l'extrème gauche.............. , et le PS leur nouveau slogant c'est:" si t'es carté, aux Présidentielles tu peut te présenter!" A l'heure actuelle, aucunde ses partis n'est prèt pour ce cette refont de la gauche...

n°8108182
justelebla​nc
Posté le 08-04-2006 à 11:06:29  profilanswer
 

gorobei a écrit :

Le sujet est :faudra-t-il un nouveau parti d'envergure à gauche?
Pourquoi? Il reste encore un parti "d'envergure" à gauche? Vu de l'extérieur, la gauche actuelle c'est un énorme capharnaum... Pas de réelles idées, tout le monde se tire dans les pattes (PS), Bisounoursland au PCF et chez les krivinistes (c'est pitète plus Krivine depuis le temps :sleep: ...), le parti des Arrivistes c'est les Verts, et CPNT ne pourra Jamais s'entendre avec les écolos (Sisi CPNT c'est la gauche!)...
Donc pour moi la gauche est un joyeu bordail monstre duquel rien de concret et d'efficace ne pourra sortir. Même si qlq part ça m'arrange (ormis CPNT je vote de l'autre côté :na: ) de les voir pédaler dans le yaourt en se marchant les uns sur les autres, je me dis que ce n'est peut être pas la meilleur façon pour avoir un débat politique productif en démocratie (la preuve en étant les "troubles" actuels)...
De là à penser qu'une refonte des partis de gauche pour non plus former une alliance (bralante) mais un alliage cohérent et solide serait une bonne chose pour la France; oui, je le crois. Mais j'ai le sentiment que cela ne se fera jamais; les écolos veulent garder leur indépendance, l'extrème gauche.............. , et le PS leur nouveau slogant c'est:" si t'es carté, aux Présidentielles tu peut te présenter!" A l'heure actuelle, aucunde ses partis n'est prèt pour ce cette refont de la gauche...


+1 en gros :jap:
et ça me fait chier :/
cependant c'est très général de la politique française à droite comme à gauche quand ils sont dans l'opposition, à part " Pas de réelles idées, tout le monde se tire dans les pattes " ça c'est vrai aussi quand ils sont au gouvernement ( à droite comme à gauche )


---------------
http://www.laurentboucard.com/
n°8108214
Gigathlon
Quad-neurones natif
Posté le 08-04-2006 à 11:12:12  profilanswer
 

PC = LCR + LO + PCF

n°8108220
gorobei
Posté le 08-04-2006 à 11:13:39  profilanswer
 

justeleblanc a écrit :

+1 en gros :jap:
et ça me fait chier :/
cependant c'est très général de la politique française à droite comme à gauche quand ils sont dans l'opposition, à part " Pas de réelles idées, tout le monde se tire dans les pattes " ça c'est vrai aussi quand ils sont au gouvernement ( à droite comme à gauche )


Mieux vaut en rire!
 De toute façon, tant que nous n'aurons que des hommes politiques ce seras le bourdail... Il nous faudrait des hommes d'Etat, mais c'est une race éteinte depuis les annèes 70/80 :cry:  

n°8108243
Gigathlon
Quad-neurones natif
Posté le 08-04-2006 à 11:19:29  profilanswer
 

Euh oui mais non, si tu compte giscard dans les hommes d'état ça peut pas coller...

n°8108326
gorobei
Posté le 08-04-2006 à 11:44:40  profilanswer
 

Gigathlon a écrit :

Euh oui mais non, si tu compte giscard dans les hommes d'état ça peut pas coller...


J'ai pas bien connu VGE, j'avais 3 ans en 81... A l'époque où "Sa Majesté" est devenu président...
Ce que je veut dire par homme d'état, ce sont pour moi des personnes qui feraient passer l'intérêt de la nation avant leurs intérêts personnels... Douce utopie de mon "Village dans les nuages"...
Aujourd'hui,nous avons à gauche com à droite des politiciens qui sous prétexte de baisser dans les sondages ou de déplaire à leur électorat reculent ou ne propose que des cataplasmes sur des jambes de bois...
Ce que certains appellent la "Légitimité des urnes" est aujourd'hui un signe de faiblesse à mes yeux... Ou bien serait-ce la professionnalisation des politiques?...

n°8108486
Gigathlon
Quad-neurones natif
Posté le 08-04-2006 à 12:11:50  profilanswer
 

La Ve est aussi efficace qu'une épuisette pour se servir de la soupe, c'est ça le problème initial. (voir les modalités pour accéder aux sièges de ministres et à la présidance, c'est assez lamentable)

mood
Publicité
Posté le 08-04-2006 à 12:11:50  profilanswer
 

n°8108525
gorobei
Posté le 08-04-2006 à 12:18:41  profilanswer
 

Il faudrait mettre en place une VIème république? Pourquoi pas, la Vème a fait son temps (mais a été utile à la France...), mais je ne vois pas un gouvernement de gauche s'engager dans ce genre de réformes...
Une fois au pouvoir ils font com les autres: ils s'accrochent...
Bon alors: faut-il un nouveau parti d'envergure à gauche?


Message édité par gorobei le 08-04-2006 à 12:19:03
n°8108547
Profil sup​primé
Posté le 08-04-2006 à 12:24:17  answer
 

gorobei a écrit :

Le sujet est :faudra-t-il un nouveau parti d'envergure à gauche?
Pourquoi? Il reste encore un parti "d'envergure" à gauche?


 
non justement, quoique le PS tient encore la route "électoralement" parlant.
 
Mais justement, une refonte de la gauche pourrait  permettre au PS de devenir l'UDF de la gauche tandis qu'un parti occuperait la gauche de ces-derniers...
 
Cela serait beaucoup plus représentatif de la réalité je pense et un vote autre que PS serait possible sans verser dans l'extrême...  

n°8108553
Profil sup​primé
Posté le 08-04-2006 à 12:25:57  answer
 

Citation :

De là à penser qu'une refonte des partis de gauche pour non plus former une alliance (bralante) mais un alliage cohérent et solide serait une bonne chose pour la France; oui, je le crois. Mais j'ai le sentiment que cela ne se fera jamais;


 
Cela n'empêche pas d'en discuter, soyons fou  :D

n°8108560
Profil sup​primé
Posté le 08-04-2006 à 12:27:19  answer
 

J'ai voté Oui.
 
Comme ça, je suis sûr de faire gagner la droite. :o

n°8108587
gorobei
Posté le 08-04-2006 à 12:33:28  profilanswer
 


Et demain je fonde MON parti, le CPNT mais à droite :D  
Sérieusement, vos électeurs ne vont pas se multiplier com en Corse (ou Paris, mais Tiberi est Corse aussi!), plus y de parti, plus ya de candidats... donc ça vous fera des seconds tour droiteVS droite et après vous râlerez...
"La gauche: l'art et la manière de se tirer une balle dans le pieds!" Slogan de la campagne 2012!

n°8108615
Gigathlon
Quad-neurones natif
Posté le 08-04-2006 à 12:38:53  profilanswer
 

Le principal problème c'est pas de multiplier les électeurs, c'est de les rassembler.

n°8108659
zex
Posté le 08-04-2006 à 12:45:50  profilanswer
 

Oui enfin on est un peu dans l'idée du Front Populaire là, non ?

n°8108684
Gigathlon
Quad-neurones natif
Posté le 08-04-2006 à 12:49:34  profilanswer
 

On est plus dans l'idée de rassembler derrière un même drapeau représentant des idées similaires (et non identiques).
 
Tout ça par opposition à rassembler pour rassembler (UMP).

n°8108737
Philambert
Posté le 08-04-2006 à 13:00:21  profilanswer
 

Rassembler derriere des idées similaires?
Si c'etait le cas, ça ferait longtemps que se serait fait. Si tout ces gars là ne sont pas dans le meme parti, c'est bien qu'il s'estime suffisament different pour ne pas se rassembler.
A partir de là, ce grand parti d'envergure ne pourrait etre qu'artificiel.

n°8108738
matt62
Posté le 08-04-2006 à 13:00:29  profilanswer
 

Pas de nouveau parti mais le PS devrait virer à gauche...

n°8108881
Profil sup​primé
Posté le 08-04-2006 à 13:21:22  answer
 

Citation :

Sérieusement, vos électeurs ne vont pas se multiplier com en Corse (ou Paris, mais Tiberi est Corse aussi!), plus y de parti, plus ya de candidats... donc ça vous fera des seconds tour droiteVS droite et après vous râlerez...


 
Non pas se multiplier mais se fédérer, c'est différent [:aloy]
 
Le but serait justement de limiter le nombre de parti, si tu as bien lu le premier post...  :sarcastic:  
 

Citation :

Rassembler derriere des idées similaires?
Si c'etait le cas, ça ferait longtemps que se serait fait. Si tout ces gars là ne sont pas dans le meme parti, c'est bien qu'il s'estime suffisament different pour ne pas se rassembler.


 
Le nombre de points communs entre les partis de gauche reste plus important que le nombre de discordances [:spamafote]
 
Ce qui divise, ce sont surtout des vieilles rancoeurs historiques, des combats personnels et peut être aussi des questions de financement...
 
Il y a des points fondamentaux sur lesquels énormément de monde se retrouve, je pense que c'est dommage de mettre ça de côté :/

n°8108884
Profil sup​primé
Posté le 08-04-2006 à 13:21:42  answer
 

Et merde, j'ai réinitialisé le vote :cry:

n°8108908
Profil sup​primé
Posté le 08-04-2006 à 13:25:13  answer
 


 
en imaginant que le PS devienne à terme l'UDF de la gauche, cela n'est pas dit [:aloy]

n°8109041
titoune42
Aquaphile
Posté le 08-04-2006 à 13:47:34  profilanswer
 

Perso je vote droite mais en voyant la gauche en ce moment et les déchirements internes qu'il existe je ne vois pas vraiment de candidat potentiel. Ptetre ben Royal mais je pense que le monde de la politique est bien trop matchiste ou sinon DSK mais il est torp peu médiatisé pour pouvoir prétendre a qqch. Donc je pense qu'il faudrait un nouveau parti a gauche, fondé par des ancines du PS et d'autres partis pour retrouver une confiance dans l'électorat de gauche

n°8109053
Profil sup​primé
Posté le 08-04-2006 à 13:49:42  answer
 

Il faudrait surtout un projet et des idées au PS.
Ce qui est certain, c'est qu'un nouveau parti, pour 2007 => c'est trop tard.

n°8109107
kryptos
Smokin'
Posté le 08-04-2006 à 13:56:53  profilanswer
 

:pfff: encore un topic de complainte gauchisante...
 
Ya plus d'argent, c'est fini, faut bosser maintenant ou va se faire écraser comme une merde...beaucoup de pays le veulent et en on marre de nous.
 
marre de payer toujours, toujours plus...La gauche au sens qu'on aimerait l'entendre est inenvisageable,
les partis politiques sont obsoletes.
 
 


Message édité par kryptos le 08-04-2006 à 13:59:38
n°8109144
New-Cocovi​tsch
d2-d4 !
Posté le 08-04-2006 à 14:00:40  profilanswer
 

Ce ne sont pas les partis qu'il faut changer à gauche (en tout cas pas le PS) mais plutot obliger une partie de son électorat à réflechir un peu et à éviter de porter à nouveau un candidat FN au second tour en votant pour n'importe qui au premier...
Une partie majoritaire des gens de gauche n'a rien à voir avec l'altermondialisme : une idéologie stéréotypée à la grille de lecture fragmentaire n'a jamais fait avancer les choses...
Le PS actuel, malgré ses querelles de chefs, ne fait pas de faute majeure en terme de programme...et pour cause, il n'en a pas car il est devenu uniquement un parti de gouvernement, de gestion sociale-démocrate...et force est de constater que les gros conflits sociaux ou les erreurs graves de gestion n'ont pas été fréquents sous Jospin premier ministre..
J'espère vraiment que le PS continuera à échapper à la démagogie qui le pousserait à surenchérir à gauche alors que le contexte ne s'y prete pas...Les jeunes "altermondialistes" ne savent pas ce qui s'est passé en 1981-83 et feraient mieux de reprendre leurs livres d'histoire àfin de trouver une réponse aux fuites de capitaux massives et à l'attitude destructrice des milieux économiques en cas de mise en place d'une politique véritablement sociale...

Message cité 1 fois
Message édité par New-Cocovitsch le 08-04-2006 à 14:01:54
n°8109211
Profil sup​primé
Posté le 08-04-2006 à 14:09:30  answer
 

Ca sent le FN ou MPF au second tour. :/

n°8109662
gorobei
Posté le 08-04-2006 à 15:21:27  profilanswer
 


J'suis pas un pro de la politique, mais:  
- l'UDF est à gauche de la droite, vers le centre
- le PS est ce qu'il y a de plus à droite de la gauche
Donc si le PS fait un pas vers la droite, il se retrouve au milieu? Donc avec l'UDF! Mais un peu plus à gauche quand même. Donc le PS n'aurait plus lieu d'exister! Et ça c'est bien!
Plus sérieusement, il n'y a débat que si les partis adverses sont clairement dissociés. Il ne peut y avoir de réformes constructives (dans un sens com dans un autre) que si la démarcation est réelle. Le milieu ne peut rien apporter de bon pour la société à moyen ou long terme.
Amha, l'alternance entre des politiques de gauche et de droite, ou au moins un débat politique d'idées incessant et constructif entre une gauche forte et une droite forte ferai la force de notre Nation et profiterai à l'ensemble de la population. L'alternance ne se basant plus sur :"il est mauvais! je vais voter pour l'autre et on verra bien!"
M'enfin si le but du PS c'est d'arrivé au pouvoir et d'y rester (au détriment de tout progrès durable), c'est sur faut qu'il se rapproche du centre...

n°8109852
justelebla​nc
Posté le 08-04-2006 à 16:08:18  profilanswer
 

gorobei a écrit :

Mieux vaut en rire!
 De toute façon, tant que nous n'aurons que des hommes politiques ce seras le bourdail... Il nous faudrait des hommes d'Etat, mais c'est une race éteinte depuis les annèes 70/80 :cry:


et dire que je croyais villepin de ce type :/


---------------
http://www.laurentboucard.com/
n°8109862
justelebla​nc
Posté le 08-04-2006 à 16:09:46  profilanswer
 

gorobei a écrit :

J'suis pas un pro de la politique, mais:  
- l'UDF est à gauche de la droite, vers le centre
- le PS est ce qu'il y a de plus à droite de la gauche
Donc si le PS fait un pas vers la droite, il se retrouve au milieu? Donc avec l'UDF! Mais un peu plus à gauche quand même. Donc le PS n'aurait plus lieu d'exister! Et ça c'est bien!
Plus sérieusement, il n'y a débat que si les partis adverses sont clairement dissociés. Il ne peut y avoir de réformes constructives (dans un sens com dans un autre) que si la démarcation est réelle. Le milieu ne peut rien apporter de bon pour la société à moyen ou long terme.
Amha, l'alternance entre des politiques de gauche et de droite, ou au moins un débat politique d'idées incessant et constructif entre une gauche forte et une droite forte ferai la force de notre Nation et profiterai à l'ensemble de la population. L'alternance ne se basant plus sur :"il est mauvais! je vais voter pour l'autre et on verra bien!"
M'enfin si le but du PS c'est d'arrivé au pouvoir et d'y rester (au détriment de tout progrès durable), c'est sur faut qu'il se rapproche du centre...


En fait il faudait bien définir ce qu'est le réel pouvoir d'un gouvernement français maintenant.


Message édité par justeleblanc le 08-04-2006 à 16:10:02

---------------
http://www.laurentboucard.com/
n°8113138
jimmythebr​ave
Posté le 09-04-2006 à 00:42:32  profilanswer
 


 
J'aimerais voir  la tronche d'un électeur de gauche obligé de choisir entre les deux !   :lol:  :lol:


Message édité par jimmythebrave le 09-04-2006 à 00:42:55
n°8113151
Magicpanda
Pushing the envelope
Posté le 09-04-2006 à 00:44:41  profilanswer
 

Le seul vrai parti de gauche c'est le PS , c'est au PS qu'il faut aller pour l'ancrer à gauche , si on s'en écarte , on ne fera qu'accentuer la dérive droitiere de la gauche française
 
l'envergure se fera si le PC , les verts , et les autres citoyens de gauche préfèrent gagner que de laisser la droite le faire.
 
Trop facile de dire " Le PS c'est nul " et de faire gagner l' ump ...
 
 
C'est aux personnes de gauche de prendre leur responsabilité pour l'union de la gauche autour du meilleur outil qui existe aujourd' hui face à l'ump


Message édité par Magicpanda le 09-04-2006 à 00:49:07

---------------
" Quel est le but du capital ? Le but du capital c'est produire pour le capital. L'objectif, lui, est illimité. L'objectif du capital c'est produire pour produire." - Deleuze || André Gorz - Vers la société libérée
n°8114520
Profil sup​primé
Posté le 09-04-2006 à 09:13:44  answer
 

Citation :

encore un topic de complainte gauchisante...


 
:lol:  
 

Spoiler :

Pas vraiment [:maverick10]


 

Citation :

Ya plus d'argent, c'est fini


 
C'est un autre débat mais c'est complètement débile de dire ça ou alors c'est reconnaître que le libéralisme actuel ne crée pas de richesses? [:dewey]
 

Citation :

Trop facile de dire " Le PS c'est nul " et de faire gagner l' ump ...


 
Moi je n'ai pas dit ça  [:cosmoschtroumpf]  
 

Citation :

C'est aux personnes de gauche de prendre leur responsabilité pour l'union de la gauche autour du meilleur outil qui existe aujourd' hui face à l'ump


 
Oui mais quel est cet outil? existe t'il ou faut il le créer?


Message édité par Profil supprimé le 09-04-2006 à 10:29:11
n°8114529
Magicpanda
Pushing the envelope
Posté le 09-04-2006 à 09:24:52  profilanswer
 

a mon avis , il faut en effet ouvrir beaucoup mieux le PS sur sa gauche :jap:
 
et donc avoir un programme de consensus entre les différents courants.
 
Prodi  y arrive en Italie donc c'est possible, à mon avis le PS est un outil mais il doit permettre de diffuser le socialisme , que les nouveaux militants aient une vrai formation politique sur l'histoire des mouvements de gauche


Message édité par Magicpanda le 09-04-2006 à 09:27:05

---------------
" Quel est le but du capital ? Le but du capital c'est produire pour le capital. L'objectif, lui, est illimité. L'objectif du capital c'est produire pour produire." - Deleuze || André Gorz - Vers la société libérée
n°8114535
Profil sup​primé
Posté le 09-04-2006 à 09:28:41  answer
 

Cela serait déjà facilité si nonistes et ouiouistes cessaient de rabacher ce déchirement et regardaient devant, en hommes politiques responsables :/
 
Je me demande personnellement si la création d'un nouveau parti genre UMP staïle (mais en mieux, faut pas déconner) avec un nouveau nom et beaucoup plus ouvert ne règlerait pas déjà beaucoup de problèmes liés au passé...
 
De plus, en considérant le PS ou une possible nouvelle formation comme un outil et non comme un parti idéologiquement figé, nombreux sont les gens de gauche qui, en y adhérant massivement pourrait aussi le faire évoluer...
 
Il parait que pour détourner un avion il faut d'abord monter dedans  :D
 
Toutefois, le désaveu du 29 Mai n'a pas fait bouger le PS  [:maverick10]


Message édité par Profil supprimé le 09-04-2006 à 10:06:21
n°8114550
Magicpanda
Pushing the envelope
Posté le 09-04-2006 à 09:36:15  profilanswer
 

Je pense justement qu'il faut redonner sa dimension idéoloogique au PS pour qu'il soit plus à gauche ,)
 
Personellement,  je pense que la différence entre le oui et le non est une différence de fome ( une différence pratique d'appréciation ) et non une différence de fond ( que voulons nous une fois au pouvoir ? ).
 
 
Il existe des différences de fond au PS , mais elles ne coupent pas le parti en 2 de cette façon


---------------
" Quel est le but du capital ? Le but du capital c'est produire pour le capital. L'objectif, lui, est illimité. L'objectif du capital c'est produire pour produire." - Deleuze || André Gorz - Vers la société libérée
n°8114551
Profil sup​primé
Posté le 09-04-2006 à 09:36:32  answer
 

Je pourrai éventuellement modifier le sondage dans ce sens mais c'est un peu con de re-repartir à zéro :/
 
une proposition de sondage est faire en tête de premier post


Message édité par Profil supprimé le 09-04-2006 à 10:29:44
n°8114555
Magicpanda
Pushing the envelope
Posté le 09-04-2006 à 09:38:35  profilanswer
 

on peut lancer ca le moi prochain ;)
 
Sur l'union de la gauche, j'ajoute simplement que dans les coordinations étudiantes en ce moment, les gens votent en coeur de LO au MJS ;)
 
ce sont les groupuscules d'extreme gauche qui votent contre nous :p

Message cité 1 fois
Message édité par Magicpanda le 09-04-2006 à 09:40:23

---------------
" Quel est le but du capital ? Le but du capital c'est produire pour le capital. L'objectif, lui, est illimité. L'objectif du capital c'est produire pour produire." - Deleuze || André Gorz - Vers la société libérée
n°8114565
Profil sup​primé
Posté le 09-04-2006 à 09:41:22  answer
 

Citation :

Je pense justement qu'il faut redonner sa dimension idéoloogique au PS pour qu'il soit plus à gauche


 
Donc l'ouverture ne nécessiterait pas de refonte des partis?
 
 

Citation :

Personellement,  je pense que la différence entre le oui et le non est une différence de forme ( une différence pratique d'appréciation ) et non une différence de fond ( que voulons nous une fois au pouvoir ? )


 
Hum, je voudrais l'espérer mais il y a bien au PS des gens qui considèrent le système économique actuel comme valide dans l'état avec une vision "accompagnatrice" de ce système et des gens qui remettent en cause le système lui-même... Toutefois, les points communs restent plus nombreux une fois au pouvoir que l'inverse.
 
 

Citation :

Il existe des différences de fond au PS , mais elles ne coupent pas le parti en 2 de cette façon


 
Le problème c'est que les différences de fond sont récupérées et amplifiées en vue de la désignation du candidat 2007  :sarcastic:  

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Actualité

  Faudra-t-il un nouveau parti à gauche, dans une offre refondue? (MAJ)

 

Sujets relatifs
Second tour 2007 : l'héritière de Mitterrand vs. le nouveau BonaparteEchecs@HFR : Nouveau tournoi imminent, venez confirmer votre inscripti
un parti pour sarkozy?Du nouveau pour le permis moto
Nouveau...[Topik Unique] l'Europe. [Nouveau Sondage!]
Nouveau forum sur l'informatique... à voir[ topic'h ] Enfermés Dehors - le nouveau Dupontel
Journal - Herald Tribune - de gauche ou de droite?Interdiction de fumer dans les lieux publics
Plus de sujets relatifs à : Faudra-t-il un nouveau parti à gauche, dans une offre refondue? (MAJ)


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR