Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
711 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  16  17  18  ..  96  97  98  99  100  101
Auteur Sujet :

le moteur a eau

n°984513
dje33
27 moteurs Merlin 1D
Posté le 13-08-2003 à 02:02:26  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

HumanRage a écrit :

c horrible mais au final, avec les brevets des labos pharma, c'est ca qui se passe :/


 
les brevets sont limiter dans le temps

mood
Publicité
Posté le 13-08-2003 à 02:02:26  profilanswer
 

n°2231145
adslexis
Posté le 10-03-2004 à 20:09:40  profilanswer
 

Ce qui est sur c'est que la production d'hydrogène et d'oxygene par n'importe quel moyen humain ne peux avoir un rendement supérieur a 1 :  
 
l'eau possède sous sa forme naturel une énergie potentielle dirons-nous chimique assez faible, la transformation en gaz n'augmente pas l'energie potenti elle il s'agit des memes composés, mais sous une autre forme, forme qui permet au mieux d'exploter cette energie potentielle, par l'explosion
 
la transformation d'état puis l'etincelle d'explosion nécéssite plus d'energie que l'energie rendu par la combustion des 2 gaz (ne bruler que l'hydrogene revient a perdre l'energie potentielle de l'oxygène) donc seul, le projet n'est pas viable energétiquement mais la présence d'une batterie a permis deja a certains de monter une véhicule quasi-autonome.
 
Cependant, un modèle hybrid eau-électricité avec panneau solaire permettrais de rendre une véhicule totalement autonome... hors les reserves d'eau.. qui pourrait etre partiellement récuperer apres la combustion...
 
(il faut aussi rapeler que les moteurs a combustion actuel ont un rendement en labo de 40 %)

n°2231284
vdbgreg
d CHiPs, un Ponch et c parti!
Posté le 10-03-2004 à 20:28:27  profilanswer
 

si ça  a pa déja été posté...:
http://quanthomme.free.fr/pantone/PMC5.htm
 
a lire le commentaire a droite de la photo du tracteur:
 :)
http://quanthomme.free.fr/pantone/ [...] cePMC3.htm


Message édité par vdbgreg le 10-03-2004 à 20:28:46

---------------
www.greg-garden.com <--WAitinG for the SuN--> ! BLACK LIST : Lecafard,  
n°2244649
Seeker
Posté le 12-03-2004 à 01:52:38  profilanswer
 

Comme je dis toujours, inutile de se plaindre que les grosses compagnie de pétrole empêchent la comercialisation du moteur à eau. Tu es propriétaire de ta voiture, alors tu fais ce que tu veux avec. Tu veux changer le moteur pour un moteur à eau ? Vas-y, qu'est-ce qui t'en empêche ? c'est ta voiture tu fais ce que tu veux avec.

n°2347640
enfoiro
a nickname is just a nickname
Posté le 25-03-2004 à 22:32:23  profilanswer
 

facile de dire cela lorsque ce sont ces memes firmes qui detiennent les brevets du moteur a eau (ford par exemple, brevets americains)
...

n°2349581
je_suis_de​_passage
Posté le 26-03-2004 à 01:49:20  profilanswer
 

Un moteur a MHD???
Bon ok j'arrete JPP  :kaola:

n°2350146
The NBoc
Quo Modo Deum
Posté le 26-03-2004 à 09:38:23  profilanswer
 

en fait ce sont les initiales de quoi, MHD?

n°2350329
liink
Posté le 26-03-2004 à 10:06:28  profilanswer
 

MagnetoHydroDynamique
et jpp: Jean Pierre Petit je suppose

n°2350783
Profil sup​primé
Posté le 26-03-2004 à 11:10:42  answer
 

firebird2 a écrit :

c vrai mais je pense aussi qu'il y a une très grosse part de lobbying de la part des pétroliers


Pour la diminution de la consommation d'essence, certainement pas : ils la vendraient simplement plus cher, ce qui leur permettrait d'ailleurs de gérer leurs stocks à long terme  [:spamafote]

n°2359803
The NBoc
Quo Modo Deum
Posté le 27-03-2004 à 20:14:51  profilanswer
 

liink a écrit :

MagnetoHydroDynamique
et jpp: Jean Pierre Petit je suppose

:jap:

mood
Publicité
Posté le 27-03-2004 à 20:14:51  profilanswer
 

n°2574440
loidohm46
Posté le 26-04-2004 à 23:22:44  profilanswer
 

[citation=452284,0,17][nom]moua a écrit[/nom]ça me rappel une invention qui date de plusieurs siecles et qui n'a jammais marché :
 
On fait couler un peut d'eau dans un moulin a eau, qui fait tourner un autre moulin fesant remonter l'eau qui recoule dans le premier moulin et ainsi de suite... bien entendu ça ne marche pas.
 
bref, on appel ça le mouvement perpetuel
moi j aimerais bien parler ou qu on me parle du point critique de l eau

n°2574545
loidohm46
Posté le 26-04-2004 à 23:35:22  profilanswer
 

[citation=2359803,640,16][nom]The NBoc a écrit[/nom]:jap:
je viens de voir le sujet du moteur Pantone et j ai moi meme contruit ce systeme multi carburant sur un moteur de generateur de courant honda et bien que le moteur fonctionne tres bien il ne consomme que tres peu de carburant en moins malgres l adjonction d un clapet de moteur 2 temps pour empecher les gaz frais de s echapper vers dehors lors de la fermeture de la soupape d admission.j ai contruis le systeme en conservant la regulation de regime pour garder une tention correcte aux bornes de la géné.ce systeme n a pas voulu fonctionner avec un autre carburant que l essence.il fontionnait malgres tout tres bien avec 75% d eau et 25 d essence.je precise que le systeme s est contenté de bruler tres bien les 25% d essence mais n a pas ou tres peu avaler d eau: environ 5 a 10%.je precise que j ai respecté toutes les cotes et conseils de fabrication et meme l orientation geographique nord sud du generateur de carburant mais le systeme n a pas aimer l eau de mon melange.j ai prechauffer d autres carburants mais le moteur fumait et etait depourvu de puissances malgre des reglages simples de metteurs au points;je n ai pas fait varier les taux de compressions ni l epure circulaire.je pense qu il est bon de continuer a fouiner mais ce systeme n a pas aporte grand chose a mes attentes ;desolé

n°2576097
freewind
Soliste en MAJEUR
Posté le 27-04-2004 à 08:44:16  profilanswer
 

cteu vieux topic!!!! :D

n°2576102
sorlok
Posté le 27-04-2004 à 08:46:27  profilanswer
 

freewind a écrit :

cteu vieux topic!!!! :D


 
ca va ouais!!! :lol:

n°2583848
LoveCraft3​5
Posté le 28-04-2004 à 10:49:41  profilanswer
 


Il est evident que l'electrolyse de l'eau dans le but d'en faire de l'oxygene+hydrogene consomme trop d'energie.
Cependant je trouvent que les septiques sur ce sujet ont un manque flagrant d'imagination/culture.
Déja, qui a dit que le moteur a eau fonctionne grace a l'éléctrolyse ?
Pour avoir étudier en partie le systeme de Meyer, il se trouve que la décomposition de l'eau dans son systeme est plus proche de la radiolyse que de l'electrolyse. La radiolyse est, je le rappelle, le mécanisme le plus efficace pour briser les liens de la molécule d?eau et fut découvert en 1910 par Mme Marie Curie.
 
Elle explique que des ampoules scellées contenant une solution de sels de radium finissaient par exploser, sous la seule pression de l?eau dissociée. Le procédé fut utilisé par maints inventeurs depuis cette époque et récemment redécouvert et décrit par Bruce André Perrault. Lors d?une désintégration radioactive dans de l?eau, 95% de l?énergie ionisante est directement convertie en molécules d?oxygène et d?hydrogène, qui ne se recombinent pas. À noter que cela vaut pour tout rayonnement ionisant de haute énergie: alpha, bêta ou gamma émanant d?une réaction nucléaire, de la radioactivité naturelle ou stimulée, de réactions de fusion. Les rayonnements alpha, suivis de près par les bêta sont idéaux du fait que leur section efficace chimique domine très nettement son équivalent nucléaire. Ces deux rayonnements dominent dans la radioactivité.
 
 
Nous nous trouvont ici dans un processus de reaction due , entre autre, a l'emission de radio-activitée, donc vos conclusion du style :
{ H2O -> H2 + O -> H2O = Pas possible sans apport d'energie externe}
N'ont pas court ici, puisqu'une reaction nucléaire (infiniment petite)se charge d'apporter l'energie nécessaire à la decomposition de la molecule d'eau. Il en sort de l'oxygene et de l'hydrogene qui se recompose en eau apres l'explosion.
D'apres mes recherches sur divers moteurs a eau, il semble qu'au moin un des moteur s'aprovisionais en eau dans une source naturellement radioactive, contenant, si je me rappelle bien, une infinme quantitée de radium (c'est un peu comme de l'uranium mais en moin dangereux), Le fait que le systeme meyer utilise de la tres haute tension (a faible amperage) laisse presumer que c'est un systeme destiner a générer des rayonnement radio-actif ( rayons alpha, bêta, gamma...).
En fait, ont peu considerer le moteur a eau comme un moteur a hydrogene et dont l'hydrogene est produite a la volée grace a un generateur générant une reaction nucleaire.
 
De plus, comme le disait Marie Curie, dont personne ne met en doute ses découvertes qui ont été maintes fois vérifiées et utilisée par des scientifiques, 95% de l?énergie ionisante est directement convertie en molécules d?oxygène et d?hydrogène, qui ne se recombinent pas. C'est un rendement incroyable, qui explique le fait que seule une infime quantitée d'oxyde de Thorium (voir carrement d?Uranium,même appauvrie) est nécessaire.  
 
Je viens juste de trouver encore un Brevet du même type sur la decomposition de l'eau par :"atomic nuclear fission", déposé cette fois ci par un japonais:
http://l2.espacenet.com/espacenet/ [...] 26117A1+I+
Comme quoi, il n'y pas besoin d'etre expert en energie nucleaire pour creer un moteur a eau, un passionné peut parcourir les brevets, recuperer les technologie existantes et les 'bidouiller' un peu.
Pour les sceptiques, ce systeme a été testé, et comme dans la plupart des systemes de ce genre ont voit que ca marche, mais ont peut difficilement tout expliquer :
http://www.amasci.com/weird/anode.txt
 
 
Sinon, En attendant que la veritée éclate sur la réalitée d'un moteur a eau( disont plutot, moteur à eau ET à fusion nucleaire), dont les principaux acteurs/inventeurs sont mystérieusement morts, je vous propose un autre systeme de moteur a eau qui n'utilise aperement pas d'energie d'origine nucleaire (quoi que...).
Certain ont dit qu'il n'y a pas d'energie dans l'eau, il penseront donc qu'il n'y en a pas plus dans l'aluminium. il semble que pour certain, il faut qu'une matiere brule pour qu'elle contienne de l'energie ????
Voici un moteur a eau+aluminium qui a été testé par la sociétée BMW en 1981 (voir la lettre au milieu de la page), l'auteur du systeme, Mr M. Cornish a disparut mysterieusement depuis 1988:
http://www.layo.com/
 
 
Sinon, pour vous ouvrir un peu l'esprit:
paru dans la revue Science Frontières :
 
CYBER-CHRONIQUE DE LA SCIENCE HERETIQUE N°1  
http://sciencefrontieres.free.fr/art/lentinus.htm
 
CYBER-CHRONIQUE DE LA SCIENCE HERETIQUE N°2  
http://sciencefrontieres.free.fr/art/lentinus2.htm
 
CYBER-CHRONIQUE DE LA SCIENCE HERETIQUE N°3  
http://sciencefrontieres.free.fr/art/lentinus3.htm
 
 
Vous en voulez encore ? Voila une liste imressionante d'inventeurs/chercheurs/scientifiques dans le domaine de l'energie, avec description de leurs réalisation, certains sont des savant renomés, d'autre moin ou pas du tout connus. Quelques moteurs a eau, et d'autres générateur impressionnant qui meriteraient d'être connus:
Certaines inventions sont troublantes...
Page chercheur N°1:
http://quanthomme.free.fr/energiel [...] urAEC1.htm
 
Page chercheur N°2:
http://quanthomme.free.fr/energiel [...] urAEC2.htm
 
Page chercheur N°3:
http://quanthomme.free.fr/energiel [...] urAEC3.htm
 
 
Bon en résumé,
Le moteur a eau existe t'il aujourd'hui:
 Sincérement je n'en sais rien.
Le moteur a eau est il théoriquement possible :
 J'en suis persuadé !!!!! La quantitée phénoménale d'energie crée par la fusion d'UN seul atome d'hydrogene est théoriquement capable de dégager assez d'energie pour casser suffisament de molécules d'eau qui alimenteront un moteur/générateur electrique... De plus, la génération de rayonnement radioactif ne nécessite que tres peu d'énérgie, même si le voltage doit etre tres élevé, l'ampérage lui est tres faible. Le seul problemme est qu'il faut un "catalyseur radioactif dissout dans l'eau comme du Thorium ", Cependant en quantitée tellemnt infime que le moteur peut etre bel et bien (selon moi) être nommé moteur a eau, et non moteur a thorium ou uranium...
 
Celui qui l'inventera (ou qui l'a inventé) sera t'il le sauveur du monde ou prix nobel ?
Je ne pense pas, premierement les brevets sur les nouveau type d'energie sont presque toujours achetés par des grosses sociétées (même le tres fonctionnel moteur a huile de tournesol qui ne pollue pas et ne coute pas cher a la fabrication), puis oubliés.
Deuxiemement, une invention comme celle ci est suceptible de faire gagner de l'argent a son inventeur, mais est surtout susceptible de faire perdre beaucoup d'argent aux sociétée qui font tourner le monde. Des pays tuent des gens par milliers voir beaucoup plus pour le petrole (guerre du golfe/irak....) alors je vois mal comment un chercheur tous seul dans sont coin peut leur faire face et les mettre en peril grace a son invention, et ca ne vaut pas que pour le moteur a eau, mais pour toutes les autres sources d'energie dont le cout/rendement est trop concurenciel avec l'or noir....
Lovecraft.
 
 
 
 
 
 
 

n°2584147
freewind
Soliste en MAJEUR
Posté le 28-04-2004 à 11:25:12  profilanswer
 

la vérité est ailleurs bondiou :o

n°2584177
Blue Apple
Posté le 28-04-2004 à 11:29:13  profilanswer
 

Citation :

95% de l?énergie ionisante est directement convertie en molécules d?oxygène et d?hydrogène, qui ne se recombinent pas. C'est un rendement incroyable


Incroyable de bêtise, oui.
 
La réaction seait donc
2H²O + énergie (des substances radioactives) -> 2H²+O² avec 95% de rendement
2H²+O² -> 2H²O + énergie
 
Moi, je propose plus simple: utiliser directement l'énergie de la source radioactive, ça évite 2 étapes et les pertes de rendement associées.
 

Citation :

radium (c'est un peu comme de l'uranium mais en moins dangereux)


Perdu (le radium est nettement plus toxique que l'uranium et emet beaucoup plus de rayonnement par kg).

Citation :

Voici un moteur a eau+aluminium


Perso, j'aurais directement fait une pile électirque avec l'aluminium, ça nous évite tout le bazard autour. Le résultat aurait été le même mais ça fait moins bricolage.

Citation :

Certaines inventions sont troublantes...


X-files, quand tu nous tiens...

n°2584184
le proto
Pushing the Limits
Posté le 28-04-2004 à 11:29:47  profilanswer
 

et on ne risque pas d avoir l empreinte de son squelette scotche sur le siege de la voiture avec toute cette radioactivite :??:  :(  


---------------
"Ah, mais si.."  -> TA GUEULE§§§
n°2584542
LoveCraft3​5
Posté le 28-04-2004 à 12:24:55  profilanswer
 

Citation :

Incroyable de bêtise, oui.  
 
La réaction seait donc  
2H²O + énergie (des substances radioactives) -> 2H²+O² avec 95% de rendement  
2H²+O² -> 2H²O + énergie  
 
Moi, je propose plus simple: utiliser directement l'énergie de la source radioactive, ça évite 2 étapes et les pertes de rendement associées.


 
tient donc ! Je suis curieux que tu m'expose une meilleure methode pour convertir de la radio-activitée en energie sans avoir recours a une centrale nucleaire au combien plus dangereuse et au rendement beaucoup plus faible, et surtout, qui tienne  dans un coffre de voiture...
 
 

Citation :

et on ne risque pas d avoir l empreinte de son squelette scotche sur le siege de la voiture avec toute cette radioactivite :??:  :(  


 
Effectivement, c'est une question legitime, mais il me semble que le catalyseur radiocatif (radium, uranium apauvrie ou autre) ne devrait pas sortir de la cellule contenant le dispositif, car en fusionnant, il se desintegre.
Ont peut imaginer des electrodes enrichie avec une petite quantitée de matiere radioctive catlysante. De toute facon, ce qu'il faut c'est reproduire le systeme afin de pouvoir en faire des test et en tirer des conclusions, et de nombreuses personnes s'y emloient, comme on peut en juger a l'enorme communautées de chercheurs 'underground' sur Internet, dant les newsgroups et mailing sur l'energie.  
ex: http://dir.groups.yahoo.com/dir/Science/Energy
 
Je ne dit pas qu'il fut tout avaler en bloc bêtement, mais il est encore plus stupide de nier tout en bloc, car ce n'est pas comme ca que les progrès avançeront.
Il faut etudier les differentes solutions existantes de façon objective, et cela n'a rien  voir avec le mouvement perpetuel.
 
Je vais tenter d'étayer mes propos, sache que je ne suis ni un defenseur du moteur a eu ni un detracteur, je tente juste d'expliquer POURQUOI c'est possible, et avec des arguments trouvés apres de longues recherches.Dans la pluparts des systemes de differents chercheurs que j'ai étudié, j'ai retrouvé des points communs, premierement je vais fire un petit topo sur Les conditions de la fusion froide, puis j'essairais d'expliquer le POSSIBLE fonctionnement du moteur meyer.
 
 
 
Les conditions de la fusion froide :
 
      Plusieurs mécanismes semblent jouer un rôle important :
 
- La fusion catalysée par des agrégats de un à plusieurs électrons, qui permettent de vaincre la barrière de Coulomb entre deux noyaux en orbites serrées selon les règles standard de la mécanique quantique. (Un anneau compact de n électrons liés par leur moment magnétique anomal se succédant à une distance de quelques fermi permet la fusion de deux noyaux de nombre atomique < n l?orbitant de part et d?autre. La molécule exotique peut avoir une charge allant du nombre atomique à zéro, voire à une valeur négative.) De tels agrégats électroniques apparaissent spontanément sur des irrégularités ou dendrites de cathodes pulsées, lors de l?attaque par des acides de grains métalliques, dans des hydrures métalliques ou des métaux cristallins soumis à des contraintes mécaniques intenses, à des arcs ou micro-arcs, ainsi que dans les décharges électriques. Quant à la molécule d?hydrex, composée de deux noyaux d?hydrogène de part et d?autre d?un électron, elle se forme lors de l?attaque d?un métal par un acide impliquant deux hydrogènes opposés, en présence d?une magnétisation perpendiculaire à la surface qui peut venir du métal, par exemple de grains monodomaines de Fer ou de Nickel, lors de l?électrolyse sur une cathode ferromagnétique en dessous de sa température de Curie.  
Elle pourrait se faire dans des conditions similaires lors de la réduction de l?eau sur une anode chaude ferromagnétique faiblement polarisée, comme dans le GEET ou la cellule de Gardner Watts. L?hydrex est idéalement adapté à la fusion inertielle rapide, et à la fusion froide ou tiède (~104°K). Par contre, la forte de densité des rayonnements de la fusion chaude à tokamak ou foyer gazeux et les durées importantes de confinement en briseraient les liens, mettant fin au processus.
 
- La forte densité électronique au voisinage des noyaux lourds, comme le Tungstène ou le Thorium, réduit l?énergie thermique de la fusion de deux protons ou deutérons de plus de quatre ordres de grandeur, à moins d?un kilovolt, valeur qui pourrait être obtenue dans des décharges ou sous l?effet d?ondes de choc acoustiques. À cause de leur rayon de 76.8 et de 38.4 Fermi, les molécules exotiques d?hydrex et de deutex voient leur probabilité de fusion mutuelle, déjà importante, augmenter encore dans cet environnement. À son tour, cette fusion stimule la désintégration radioactive des éléments lourds instables.
 
- La réalisation de micro-singularités dans la cavitation, dans lesquelles des noyaux en orbites serrées autour d?agrégats électroniques, et même des plasmas tièdes d?isotopes d?hydrogène vont fusionner plus rapidement par ondes de choc successives, au cours de la phase implosive, en présence d?éléments plus lourds.
 
- Selon certains chercheurs, des phénomènes électroniques collectifs dans les métaux peuvent contribuer, vraisemblablement en catalysant la formation inter-atomique des agrégats électroniques mentionnés. De même, des états collectifs nucléaires cohérents de deutérons ou de protons dans des hydrures métalliques peuvent favoriser la formation de systèmes nucléaires orbitaux de type deutex.
 
      Dans le dégagement anormal de chaleur par électrolyse, on constate qu?un champ magnétique perpendiculaire à la surface, des ondes acoustiques ou électromagnétiques sous forme de rayonnement HF ou laser améliorent le rendement. Le rayonnement solaire aurait le même effet, peut-être parce qu?il contient le rayonnement quadrupôle de désexcitation de l?hydrex. Ainsi que l?utilisation d?électrodes d?Uranium, de Thorium ou de Tungstène thorié, dont la désintégration peut être stimulée, ce qui suggère une synergie fusion-fission, la radiolyse stimulant la fusion par cavitation sonoluminescente et cette dernière stimulant la radioactivité induite.
 
       Et il y a les matériaux catalyseurs: les cathodes en Nickel pour la formation de l?hydrex, en Titane ou en Palladium pour le deutex, en combinaison avec certains gaz ou électrolytes.
 
      La stimulation de la fusion froide par résonance acoustique et par laser, aujourd?hui confirmée par la communauté des chercheurs en fusion froide, avait été initialement découverte par Stanley Meyer dans les années 1980 et décrite dans ses brevets. De même pour l?optimisation de la cavitation à basse pression, qui est obtenue par l?effet de succion du moteur dans les cellules à électrolyse reliées à l?admission. Quant au rôle de la radiolyse dans une cellule à résonance acoustique, il faut mentionner Stephen Horvath et son brevet de 1976.
 
 
 
 
 
La cellule de Stanley Meyer
 
 
      Il s?agit d?électrodes parallèles très proches (~3mm) en acier inox séparées par de l?eau quasiment pure, excitées par un circuit résonnant rectifié de façon à y faire périodiquement monter la tension jusqu?à quelques kilovolts en présence d?un rayonnement laser obtenu par des diodes. Plusieurs telles cellules peuvent être connectées en série verticalement, de façon à totalement désintégrer le catalyseur radioactif, s?il y en a, et à désexciter et fusionner les noyaux en orbites serrées de type hydrex qui sont produits. Les fréquences des trains d?impulsions et des impulsions elles-mêmes sont de quelques dizaines de KHz et choisies de façon à correspondre aux fréquences acoustiques du système, lesquelles s?abaissent quand la densité des bulles, qui dépend de l?intensité acoustique, augmente. La production rythmique de bulles sur les électrodes a lieu dans les ventres acoustiques, qui seuls doivent être excités de façon à créer une sonoluminescence résonante. La cathode peut être préparée de façon à avoir des dendrites de nickel en surface. De la sorte, des agrégats d?un ou plusieurs électrons forment le centre de systèmes orbitaux à deux noyaux, dont certains vont se désexciter et fusionner sur place, en contribuant à la dissociation de l?eau par radiolyse. D?autres auront une durée de vie assez longue pour ne le faire que dans la cellule suivante ou la chambre à combustion en y fournissant une énergie supplémentaire. On aurait donc tort de ne juger de l?efficacité d?une telle cellule que sur la quantité d?eau dissociée.
 
      Le fort dégagement de rayonnement divers, l?implosion résonante de la cavitation, qui engendre des plasmas d?une dizaine de milliers de degrés et vraisemblablement des singularités internes plus petites et bien plus chaudes liées à des ondes de chocs, tous ces facteurs sont idéaux pour désintégrer du Thorium sur la cathode.
 
      Si toute l?énergie des cellules de Meyer provenait de la seule radiolyse par désintégration flash du Thorium, l?eau devrait en contenir 1mg/litre, et la consommation pour 50KW mécaniques serait de plus de 50 litres d?eau par heure. Or, il semble que la consommation d?eau rapportée par les utilisateurs de tels engins soit bien moindre que le volume d?essence équivalent qui eût été nécessaire, de 5 litres environ par heure. Selon certains expérimentateurs travaillant avec des anodes en acier inox, il existerait des réactions électrochimiques impliquant l?ion hydroxyl OH- et les composantes de l?air, capables de générer un gaz qui y est combustible (N(OH)2 ou plutôt NH2-OH-HNO3, qui serait détonnant à l?instar de l?hydroxyde et du nitrite d?ammonium) s?ajoutant à l?hydrogène, ce qui augmenterait quelque peu le volume gazeux produit et nécessiterait l?injection de petites quantités d?air dans les cellules sous basse pression. La réaction serait améliorée avec un champ magnétique sur l?anode. Tout cela reste à vérifier et à préciser. Bruce Perrault proposa la conversion de l?oxygène de l?air par ionisation radiative en ozone combustible. Mais ni la cellule de Meyer, ni celle que souhaitait commercialiser Mr Vaes ne semblent, au premier abord, avoir eu une entrée d?air. En outre, la consommation d?eau resterait importante. Autre procédé classique ayant un excellent rendement, avec un facteur sur-unité de 29, l?oxydation d?une anode consommable en acier doux et la réduction de l?eau en dessous du voltage seuil traditionnel, la cathode étant en acier nickelé, avec production d?hydrogène uniquement, ainsi que d?hydrex, sur la cathode et l?anode. Un système similaire inventé par François Cornish convertit du fil d?Aluminium en oxyde sous haute tension. Mais cela appartiendrait encore à un procédé différent, puisque ni le système japonais ni celui de Stanley Meyer n?utilisaient d?anodes consommables.
 
      Des expériences rigoureuses montrent qu?une énergie supplémentaire considérable peut être dégagée en aval, dans les cylindres, par la désexcitation et fusion en deutérium de molécules exotiques métastables d?hydrex selon le mécanisme proposé par Maric, Dragic, Vigier et al. Leur désexcitation et fusion dans la cellule d?électrolyse même diminue substantiellement la quantité d?électricité ou de Thorium nécessaire pour entretenir le processus et le même mécanisme dans la chambre à combustion explique les volumes minimes d?eau consommée dans le système présenté en introduction, ainsi que dans d?autres, à anode ou surface métallique consommable ou non. Si toute l?énergie dégagée dans les cylindres venait de la fusion mutuelle des composants de l?hydrex, qui dégage 1.46MeV, 25mg ou 27 centilitres d?hydrogène seraient convertis en deutérium chaque heure dans notre voiture de 50KW mécaniques. Cette énergie serait encore multipliée si l?un des protons orbitant deux ou trois électrons d?un système de type hydrex fusionnait avec d?autres noyaux plus lourds: de lithium, de bore ou de carbone, ou bien si un tel système, formait un di-neutron lequel fusionnerait ensuite avec ces éléments plus lourds. Les transmutations à basse énergie jouent donc un rôle majeur dans le fonctionnement de la mythique voiture à eau.
 
      La synergie fusion-fission joue un rôle crucial dans la stimulation électromagnétique de la radioactivité en présence d?eau liquide ou de vapeur par la formation, désexcitation et fusion de hydrex, ainsi que le montrèrent Jacques Dufour et al. Une part non négligeable de l?énergie libérée dans le moteur de Papp vient donc de la fusion dans l?excitateur en amont, d?hydrex, sans lequel il ne fonctionnerait vraisemblablement pas, et qui nécessairement contribuera au bilan énergétique dans la chambre de combustion en aval, ainsi qu?à la neutralisation flash, dans celle-ci du Radon. D?où l?on déduit que le débit d?eau et la consommation d?Uranium ou de Thorium en avaient été surestimés ainsi que la contamination par le Radon et ses filles radioactives du moteur, la combustion de l?hydrex ayant un puissant effet neutralisant, qui se manifeste dans le gaz de Brown. Mais la cellule de type Meyer est évidemment bien plus propre, puisqu?elle tire l?essentiel, voire toute son énergie de la fusion, la radiolyse par radioactivité stimulée ne jouant qu?un rôle catalyseur secondaire, peut-être optionnel, ce que démontrent les faibles volumes d?eau consommés.
 
Voilà qui explique le mystère du système japonais:  
 
Vu l?utilisation de GPL, déjà constitué de molécules courtes et volatiles (propane et butane), vu la quantité minime d?eau consommée et donc d?hydrogène produite, l?augmentation du rendement par la seule amélioration de la dynamique de la combustion, par le «craquage» de molécules lourdes ou bien par la contribution énergétique du seul hydrogène est improbable. Reste l?hydrex. Je vais supposer qu?il s?agit d?une cellule à résonance acoustique analogue à celle de Meyer, mais où la production de bulles et autres phénomènes dynamiques sont confinés dans les électrodes poreuses et à leur surface, sur un ventre, ce qui leur évite d?affecter sensiblement la fréquence de résonance d?ensemble.  
 
1/ La sonofusion est induite dans les électrodes ferromagnétiques polarisées en fibres agglomérées ou en tissu de Nickel par les micro-décharges qu?y créent les courants de Foucault, induits par les enroulements reliés au «maser», vraisemblablement un magnétron ou un générateur HF, pulsé à la résonance acoustique. Puisque les courants de Foucault réalisent l?essentiel de la production d?hydrex et sa fusion par micro-décharges et cavitation, source de la luminosité orangée constatée, on en déduit que, s?il comporte un magnétron ou un générateur VHF, il est relié à des enroulements d?une seule spire autour d?un aimant annulaire en ferrite, pour la polarisation continue des électrodes, avec une diode de Gunn pour y créer un signal en dents de scie asymétrique et que, s?il s?agit d?un circuit d?une dizaine de KHz, ce qui autorise un c?ur toroïdal en ferrite magnétostrictif et la magnétisation pulsée des électrodes, les impulsions en sont aussi carrées que possible, afin d?avoir un maximum de tension induite à une harmonique de la fondamentale acoustique. Les membranes étant espacées de 4cm et situées dans les ventres, la fréquence acoustique des pulsations serait inférieure à 17.875KHz.
 
2/ L?alternative aux courants de Foucault en surface est la décharge capacitative à haute tension en micro-ondes pulsées, ou aux seules fréquences acoustiques, entre les membranes en Nickel et la surface adjacente métallique des aimants, ainsi qu?entre les aimants-électrodes annulaires. Dans ce cas, la connexion des électrodes à la batterie devrait comporter un filtre ou une bobine d?arrêt, excepté si une électrode HF était ajoutée (une grille entre les aimants), ou retranchée (un seul aimant). Les surfaces de toutes les électrodes se faisant face devraient être considérées comme des ventres acoustiques.
 
Il est possible que du dioxyde de Thorium ait été incorporé aux électrodes, ainsi que du noir ou de la mousse de Platine, de telles électrodes étant disponibles dans l?industrie chimique.


Message édité par LoveCraft35 le 28-04-2004 à 12:55:07
n°2584559
freewind
Soliste en MAJEUR
Posté le 28-04-2004 à 12:27:30  profilanswer
 

la fusion froide maintenant  :cry:  :cry:   :sweat:

n°2584799
the_matrix​_has_you
Welcome, to the real world
Posté le 28-04-2004 à 13:07:49  profilanswer
 

Tiens c'est marrant mais je crois qu'entre une centrale nucléaire et du radium dans le résevoir de la voiture je préfère la centrale.
Le radium émet des particules alpha et des rayonnements gamma donc il va falloir emballer le réservoir dans 20cm de plomb pour se protéger. De plus la désintégration du radium 226 a comme produit le radon qui lui est un gaz radioactif. On en fait quoi du gaz ? direct dans le pot d'échappement ?
 
Sinon t'es sur à 100% de tout ce que tu avances parce qu'il y a des trucs qui me semblent très étrange.....


Message édité par the_matrix_has_you le 28-04-2004 à 13:13:34
n°2585029
LoveCraft3​5
Posté le 28-04-2004 à 13:28:46  profilanswer
 

the_matrix_has_you a écrit :

Tiens c'est marrant mais je crois qu'entre une centrale nucléaire et du radium dans le résevoir de la voiture je préfère la centrale.
Le radium émet des particules alpha et des rayonnements gamma donc il va falloir emballer le réservoir dans 20cm de plomb pour se protéger. De plus la désintégration du radium 226 a comme produit le radon qui lui est un gaz radioactif. On en fait quoi du gaz ? direct dans le pot d'échappement ?


 
Désolé, je ne suis qu'un modeste analyste programmeur, et électronicien à ses heures, et bien que la chimie m'interesse également, je suppose que tu a plus de connaissance en chimie que moi, cependant, j'ai évoquer le radium comme un élément catalysant possible (d'autres sont probablement plus adaptés), de toute facon, cela n'empeche pas la réalisation d'un prototype expérimental, je m'y emploi d'ailleurs à mes heures perdue, mais je n'avançe pas trés vite etant donné que ma profession me prend beaucoup de temps.
Mais surtout j'ai d'autres projets plus 'conventionnels' et en rapport avec mon métier comme la création d'une interface electronique/logicielle pour la commande d'un robot (torse humanoide/bassin monté sur roues) lui même commandé par ordinateur a distance (cartes réseau sans fils, mini carte mére PC104+ Microcontroleurs Microchips reliés au bus USB emulant RS232/ 12 Verins electriques avec ponts en H a base de Mosfets, 2 WebCams USB, carte son.... ).
 
Je m'interresse donc au moteur à eau, car l'autonomie est un point crucial pour mon projet, j'aimerais donc à terme integrer à mon robot une générateur d'electricitée inovant,et non poluant et pourquoi pas un moteur a eau si je parvient  en faire un, sinon, je me tournerais vers des solutions plus realistes, le moteur panthone est interressant mais il est incompatible avec l'informatique intégrée en raison de la magnétisation qu'il engendre et donc les parasites et l'effacement d'un disque dur (il efface une carte bancaire a 1 métre)...
 En attendant le robot est alimenté par une batterie de voiture+poste à souder trafiqué relié au secteur -> 12 volt,100++ ampéres.  
Les moteurs électriques des verins sont des moteur de bourrins trés puissant et tres peu cher, mais consommant ENORMEMENT car trés mauvais rendement(normal vu leurs prix), voila pourquoi j'ai fait une veille technologique sur les systémes energétiques.


Message édité par LoveCraft35 le 28-04-2004 à 14:06:54
n°2585295
Gurney_Hal​leck
dévisage des figures
Posté le 28-04-2004 à 13:54:25  profilanswer
 

[:drapal]

n°2588251
pascal22
Posté le 28-04-2004 à 19:13:30  profilanswer
 

Petit extrait du dernier S&V
 
La fusion froide utilise du deutérium et non de l'hydrogène. Le deuterium est présent dans l'eau avec des quantités ridicules...
 
Dans l'expérience développé dans la revue, la production etait de 6*10^14 atomes d'helium 4 et de 20mW de chaleur en 6H!
La cathode est en palladium.
 
Donc la fusion froide dans le moteur à eau, ce n'est pas viable.
 
Le seul moteur à eau que je connaisse est un bête moteur thermique qui utilise un mélange eau, essence.

n°2594117
kroll33
OS/2 Rulezzz
Posté le 29-04-2004 à 15:21:22  profilanswer
 

leFab a écrit :

T'es sur ? Ya pas de produit actif, c'est placebo, mais c'est pas pour ça que c'est inefficace...


Si, mais très dilué.

n°2594576
kroll33
OS/2 Rulezzz
Posté le 29-04-2004 à 16:27:46  profilanswer
 

adslexis a écrit :


Cependant, un modèle hybrid eau-électricité avec panneau solaire permettrais de rendre une véhicule totalement autonome... hors les reserves d'eau.. qui pourrait etre partiellement récuperer apres la combustion...


Pourquoi gacher de l'electircité dans une electrolyse à faible rendement (40%) alors que le plus pourri des moteurs electrique à un rendement superieur à 90% ???

n°2594638
Ciler
Modérateur
Posté le 29-04-2004 à 16:43:09  profilanswer
 

LoveCraft :
Ici on a seulement decrie le "Moteur a eau" et a eau seule. Une des erreurs d'appreciation du moteur Pantone par exemple, c'est de pretendre qu'il fonctionne a l'eau alors qu'il fonctionne a l'eau/essence.


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°2594668
le proto
Pushing the Limits
Posté le 29-04-2004 à 16:49:40  profilanswer
 

j avais pu voir je ne sais plus ou que des pompiers avaient ete oblige de changer de produit pour eteindre un incendie, car c etait une usine de produit chimique et que la temperature depassait les 3000°c et donc avec le larguage d eau sur le foyer cela separait les atomes pour donner fatalement de l hydrogene et de l oxygene...
reste plus qu a fabriquer une sorte de reacteur a eau qui puisse resister aux tres hautes temperatures :D


---------------
"Ah, mais si.."  -> TA GUEULE§§§
n°2645813
adslexis
Posté le 06-05-2004 à 21:14:28  profilanswer
 

Bonsoir. Il parait clair, pour plusieurs raisons que le moteur 100% water Powered n'est pas près de voir le jour.
 
Les compagnies petrolières ont interet a faire des reserves.. d'argent car elles sont toutes voués a la disparition (comme la vie est vouée a la disparition a plus ou moins long terme... vous savez tous pourquoi). Le lobbying ainsi fait leur permet de se remplir encore les poches.
 
Parce que pour le moment, l'autonomie des systemes dit autonome laisse a désirer. et l'utilisation de l'eau en tant qu'energie oblige un changement d'etat qui pour le moment pose un problème...
 
Cependant, il n'est pas impossible d'imaginer des systemes hydrydes utilisant bon nombre d'energies renouvelables : l'eau (de mer, les poissons nous en voudrons pas trop), le vent, le soleil ce qui permettrat de rendre un peu plus autonomes certains systemes actuels. Bien entendu ces systemes sont a developper... en attendant, faut passer a la pompe... le baril est au plus haut, le dernier niveau aussi haut date de 13, vive le petrole.
 
J'avais une question, dans les proportions stechiometriques, quels sont les causes de l'imflammation du dihydrogène ?
 
un contact avec un gaz commun peut-il entrainé une combustion a des température inferieur a 100°C ?
 

n°2645878
Ciler
Modérateur
Posté le 06-05-2004 à 21:19:35  profilanswer
 

adslexis a écrit :


J'avais une question, dans les proportions stechiometriques, quels sont les causes de l'imflammation du dihydrogène ?


La reaction de l'hydrogene sur l'oxygene est une oxydation tres vive, donc tout agent succeptible de declancher une oxydation peut provoquer la reaction : etincelle, tres haute temperature, catalyseur [:spamafote]


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°2646162
adslexis
Posté le 06-05-2004 à 21:52:10  profilanswer
 

C'est a dire ?
 
Parce haute temperature, c'est un terme bien vague..., a partir de combien peut-on parler de haute temperature pour cette reaction (donc a partir de quelle temperature ya-t-il un risque ?)  ? catalyseur : de quel type ?
 
merci

n°2646237
Ciler
Modérateur
Posté le 06-05-2004 à 21:57:43  profilanswer
 

Du metal chauffe au rouge par exemple, ca me semble correct comme temperature, donc 800°C par exemple.
 
Catalyseur... Bon, je suppose que peu de gens se baladent avec du palladium sous azote avec eux, mais on ne sais jamais [:spamafote]


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°2646282
adslexis
Posté le 06-05-2004 à 22:00:58  profilanswer
 

merci pour la réponse.

n°2647484
crepator4
Deus ex machina
Posté le 07-05-2004 à 00:08:24  profilanswer
 

Ptit truc bete personne a songer a utiliser le "magnetisme" du Pantone avec 2 ou 3bobines voir ce que sa pouvait sortir...

n°2649165
the_matrix​_has_you
Welcome, to the real world
Posté le 07-05-2004 à 08:36:10  profilanswer
 

ciler a écrit :

Du metal chauffe au rouge par exemple, ca me semble correct comme temperature, donc 800°C par exemple.
 
Catalyseur... Bon, je suppose que peu de gens se baladent avec du palladium sous azote avec eux, mais on ne sais jamais [:spamafote]


 
   La température d'auto inflammation du dihydrogène est 858K avec une limite d’inflammabilité dans l’air comprise entre 4 et 75%.
 
C'est a dire que pour enflammer un mélange d'air et d'hydrogène compris entre 4 et 75% d'hydrogène il suffit de chauffer à 585 °C. Et ça explose s'il y a entre 13 et 65% d'H2.

n°2649212
Seek
Posté le 07-05-2004 à 09:02:58  profilanswer
 

Moi je voudrais définitivement changer mon monteur pour un moteur à eau, et j'ai un membre de la famille mécanicien qui pourrait me l'installer, alors ou puis-je trouver des plans pour en faire un pour mon auto ?

n°2649396
the_matrix​_has_you
Welcome, to the real world
Posté le 07-05-2004 à 09:58:45  profilanswer
 

Seek a écrit :

Moi je voudrais définitivement changer mon monteur pour un moteur à eau, et j'ai un membre de la famille mécanicien qui pourrait me l'installer, alors ou puis-je trouver des plans pour en faire un pour mon auto ?


 
 :lol:  :D  C'est un troll ou... :heink:

n°2723011
adslexis
Posté le 15-05-2004 à 22:19:22  profilanswer
 

J'ai lu sur internet (je ne sais plus ou) des dires qui disait que l'eau possédait plus d'energie d'un hydrocarbure. Sous la forme H2+ O2 bien évidemment. Or, Petit calcul energétique :  
 
1 L essence (750g) representé en combustion une energie de 35 MJ (arrondi sup)
 
1 kg de H2 (+02) en proportions stoechio possède un PCI de 120 MJ
 
Or 1L d'eau correspond a 55,55.. mol d'eau soit egalement 55,55... mol de H2 possible soit 112 grammes par litre d'eau (masse molaire 2,016 Mol/L)
 
donc 1L d'eau représente :  13,44 MJ par litre d'eau
 
Pour 1 litre d'essence il faut donc 2,45 litres d'eau pour avoir une énergie identiques. Ou alors je me trompe quelque part...
 
Cordialement

n°2723023
adslexis
Posté le 15-05-2004 à 22:20:05  profilanswer
 

2,6 Meme j'avais garder le 33 MJ pour le litre d'essence

n°2723384
Below
Posté le 15-05-2004 à 22:55:20  profilanswer
 

giova a écrit :

il y a de cela quelques mois, suite a l'expo automobile porte de versaille, j'apprends dans le JT que "general motors" vient d'inventer une voiture fonctionnant avec un moteur a eau. Le moteur est aussi puissant qu'un moteur traditionnel, mais ne consomme donc que de l'eau. Cette voiture ne sera commercialisée qu'en 2007 (source JT de TF1). Oui mais pourquoi attendre 2007???
 
Suite a cela j'en parle a un pote qui m'apprend que cela existe depuis plus de 20 ans, et que sont inventeur est mort de facon subbite et dans d'etranges circonstances. A partir de la je me lance dans des recherches.
 
Plusieurs sites affirment en effet qu'un strasbourgois aurait effectivement concu un moteur a eau, depuis d'autres inventeurs de diverses pays (bulgarie, australie, philipine, USA) ont amélioré le systeme ou develloppé d'autres methodes a "energie gratuite". Un site, photos a l'appuie montre egallement une toyota corrola modifié par un phillipin qui fonctionnerait uniquement a l'eau. d'autres sites font etat de journal personnel ou l'auteur fait part de ses experiences. le principe est tres simple, le cout de fabrication serait peu couteux et donc, facilement adaptable sur une voiture, mais aucun site ne fournis l'ensemble des informations indspenssables :
 
des shemas precis
+ des descriptions de fabrication precises
+ l'affirmation que la production d'hydrogene est suffisante pour allimenter un moteur de voiture.
 
J'en suis au debut de mes recherches, je n'ai pour lors trouvé que des shemas de systemes necessitant d'etre amélioré, soit des shema de systeme fonctionnant a l'eau, mais neccessitant malgres tout de l'essence, ou bien je suis tombé sur des affirmations que je qualifierais comment etant des racontards; voir fleurant l'intox.
 
Pourtant general motor a belle et bien concut une voiture fonctionnant a 100% avec de l'eau, donc c'est que c'est bien réalisable.
 
a ma connaissance Je n'ai de serieux que les brevet de Meyer (inventeur américain qui apparemment serait mort par empoisonnement) PB son systeme fonctionne avec une allimentation fournissant une tension de plusieurs milliers de volts.
J'ai eggallement des shemas d'un certain Dingle, mais apres les avoir étudié, le shema du circuit electronique controlant la chambre a réaction ne me semble que peu fiable , ou disons trop theorique, d'ailleur ceux qui ont testé ce systeme pretende que la production d'hydrogene n'est pas suffisante pour allimenter un moteur de voiture, sans parler des PB de rechauffement du moteur.
 
alors voila, j'aimerai savoir si quelqu'un aurait des infos concretes a me fourir sachant que je m'inerresse uniquement a la conception d'un moteur ne fonctionnant que et uniquement qu'a l'eau???
 
En attendant je poursuit mes recherches.


 
Mercedes Benz a déposé ce brevet au début des années 1940, mais le lobby pétrolier a toujours cherché a étouffer ce principe, encore aujourd'hui, où de toute façon il ne faut pas se leurrer, chrysler (qui appartient à mercedes), ne prétend savoir utiliser cette technologie qu'en raison de purs arguments marketing / écologiques
 
si on arrête d'utiliser le pétrole, c'est la guerre
 
bonne soirée :D

n°2723403
the_matrix​_has_you
Welcome, to the real world
Posté le 15-05-2004 à 22:57:46  profilanswer
 

Très étrange le fait que l'eau possède plus d'énergie qu'un hydrocarbure étant donné que l'hydrogène possède moins d'énergie que l'essence à quantité égal.

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  16  17  18  ..  96  97  98  99  100  101

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Moteur chaud/froid[SCIENCES] Moteur à PLASM Pentone Geet =50% de pollution en moins!
Puce POWER SYSTEM pour un petit moteur essence ... ?Que faire pr decrasser et redonner de la peche à mon moteur diesel ?
Clio 1,9d, moins de 5 ans, - de 100 000 km fonte moteur poreuse !Physique: Moteur
[Bruit Moteur] Ford Fiesta 1.8L Dieselqui connait le moteur stirling
Voulez vous tester mon moteur de recherche ???huile moteur
Plus de sujets relatifs à : le moteur a eau


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR