Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1197 connectés 

 



Le haut potentiel intellectuel et vous :




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  343  344  345  346  347  348
Auteur Sujet :

Topic des surdoués, HP et autres zèbres

n°57315753
nebulios
Posté le 14-08-2019 à 11:16:08  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

san marco a écrit :


Je vois sur ces dernières pages vos préoccupations par rapport aux enfants.
Pensez-vous qu'au delà d'avoir à diagnostiquer et traiter, c'est le système et la culture qu'il ne faille faire évoluer ?
aider les individu à être ce qu'ils sont au lieu de les formater ?


Salut topic  :hello: Ca faisait un bail.
Dans l'éducation les choses s'améliorent beaucoup en France depuis quelques années, les mentalités changent - l'égalité absolue pour tous, on commence à se rendre compte que ça broie certaines personnes.

mood
Publicité
Posté le 14-08-2019 à 11:16:08  profilanswer
 

n°57316294
genkidama-​hfr
La révolte est une nécessité.
Posté le 14-08-2019 à 12:08:32  profilanswer
 

En fait, cela n'a jamais été essayé.

n°57316489
lxl ihsahn​ lxl
●⌠ Antaigris ⌡●
Posté le 14-08-2019 à 12:28:37  profilanswer
 

Barbatruc85 a écrit :

ça existe des HPE à QI quasi normal ?

 

l'HPE, si ce n'est pas une maladie, vous le definissez comment ?
une caracteristique ?
un trouble comportemental inné, l'équivalent acquis étant une maladie ?

 

En attendant une éventuelle définition médicale basée sur des faits, je le définis comme une fumisterie inventée pour vendre des livres.


---------------
[VDS] Objectifs Pentax 10-17 | Pentacon 135 | Domiplan | Doubleur PKBlog webTutos Photo
n°57316767
Barbatruc8​5
Posté le 14-08-2019 à 13:12:50  profilanswer
 

lxl ihsahn lxl a écrit :

 

En attendant une éventuelle définition médicale basée sur des faits, je le définis comme une fumisterie inventée pour vendre des livres.

 

alors on peut fermer le topic qui n'a plus, en grande partie, de raison d'être :D
les emotions sont donc totalement independantes de l'intellect et du cognitif ?

 

j'avoue toutefois être en partie d'accord avec toi, en partie seulement car pour moi l'hypersensibilité existe bien, pas seulement acquise, et elle n'a pas besoin de l'etiquette HPE pour faire vendre des bouquins

 

la notion de HPE a pour moi été créé pour eviter l'impact pejoratif et devalorisant du terme hypersensibilité qui correspond pourtant mieux

 

mais bcp s'y engouffrent trop facilement, s'en servent de justificatif facile ou de vecteur de valorisation non assumé et parfois inconscient, sans objectivité sur la partie HP
enfin c'est mon point de vue


Message édité par Barbatruc85 le 14-08-2019 à 13:42:47
n°57317934
romario pi​chichi
Here and now
Posté le 14-08-2019 à 15:34:14  profilanswer
 

L'HPE et l'hypersensible sont des termes synonymes ?
 
Parce que pour moi, à la base, je les vois presque comme opposés :  
L'HPE doué d'une excellente perception et maîtrise de ses émotions.
L'hypersensible très vulnérable à son environnement et à ses émotions débordantes.

n°57317969
poutrella
Posté le 14-08-2019 à 15:40:25  profilanswer
 

On rentre vite dans le bullshit à gogo avec ces trucs  
Comment mesurer le QE ? On a pas un outil comparable au test de QI non ?
 

n°57318052
Barbatruc8​5
Posté le 14-08-2019 à 15:51:44  profilanswer
 

romario pichichi a écrit :

L'HPE et l'hypersensible sont des termes synonymes ?
 
Parce que pour moi, à la base, je les vois presque comme opposés :  
L'HPE doué d'une excellente perception et maîtrise de ses émotions.
L'hypersensible très vulnérable à son environnement et à ses émotions débordantes.


 
tu as raison
 
et on peut être HS sans être HPE
mais souvent les HPE sont HS donc ce n'est pas non plus des quasi opposés, ils peuvent cohabiter
 
https://www.youtube.com/watch?time_ [...] Yh5LygPBs4
 
 
très souvent, l'HS est en grande partie acquise, sans negliger toutefois des prédispositions genetiques, le HPE c'est encore en debat, mais il semble s'accompagner quasi tout le temps d'hyperesthesie, ça pourrait être un indicateur distinctif
mais ça peut devenir plus complexe car bcp refutent un HP acquis alors qu'une hyperesthésie, elle, peut être acquise, donc seule l'hyperesthésie innée serait potentiellement discriminante pour l'HPE
 
quant à mesurer objectivement l'hyperesthesie ...
 
la difficulté d'evaluation rigoureuse chiffrée reside aussi du fait qu'un HPE HS peut se bloquer emotionnellement sous la pression d'un test alors non significatif et trop subjectif
 
de grands progrès sur la compréhension de ces phenomènes seront faits quand on pourra poser sur l'humain des capteurs complexes capables de decrypter précisément toute information reçue, sensorielle, émotionnelle, intellectuelle... bref, un cerveau artificiel équivalent d'humain : la "vraie" intelligence artificielle, pas magnifiée par le nb de calculs/secondes, mais aussi par son interaction environnementale


Message édité par Barbatruc85 le 14-08-2019 à 16:33:04
n°57318054
nebulios
Posté le 14-08-2019 à 15:52:04  profilanswer
 

romario pichichi a écrit :

L'HPE et l'hypersensible sont des termes synonymes ?
 
Parce que pour moi, à la base, je les vois presque comme opposés :  
L'HPE doué d'une excellente perception et maîtrise de ses émotions.
L'hypersensible très vulnérable à son environnement et à ses émotions débordantes.


Voilà, il faudrait déjà définir HPE pour commencer.

n°57318571
moustacko
Posté le 14-08-2019 à 16:49:29  profilanswer
 

lxl ihsahn lxl a écrit :

En attendant une éventuelle définition médicale basée sur des faits, je le définis comme une fumisterie inventée pour vendre des livres.

En attendant, continuons à brûler les sorcières ! ;)

n°57320284
san marco
la pouissance de la Fonk
Posté le 14-08-2019 à 21:23:08  profilanswer
 

nebulios a écrit :


Salut topic  :hello: Ca faisait un bail.
Dans l'éducation les choses s'améliorent beaucoup en France depuis quelques années, les mentalités changent - l'égalité absolue pour tous, on commence à se rendre compte que ça broie certaines personnes.


 
:jap:
parce que beaucoup ne font pas la différence entre égalité et équité

mood
Publicité
Posté le 14-08-2019 à 21:23:08  profilanswer
 

n°57320310
san marco
la pouissance de la Fonk
Posté le 14-08-2019 à 21:26:14  profilanswer
 

moustacko a écrit :

En attendant, continuons à brûler les sorcières ! ;)


et contribuer au dérèglement climatique?

Message cité 1 fois
Message édité par san marco le 14-08-2019 à 21:27:57
n°57321111
lxl ihsahn​ lxl
●⌠ Antaigris ⌡●
Posté le 14-08-2019 à 23:21:08  profilanswer
 

moustacko a écrit :

En attendant, continuons à brûler les sorcières ! ;)


Raymonde et JSF ? Pas sympa pour les sorcières :o

 

Plus sérieusement, le problème du "HPE" c'est que c'est un concept creux qui pose problème à plusieurs niveaux.

 

D'abord, il y a la difficulté à obtenir une définition précise du concept.

 

Ensuite, il y a le problème de la pertinence du concept. Dans le cerveau, il y a pour résumer 3 niveau de réactions aux stimulis :
- la réponse émotionnelle, qui est primaire, automatique et incontrôlable (un objet s'approche rapidement de moi, aies peur et regarde par là)
- la réponse stéréotypée, qui permet de préparer une réaction par défaut (c'est un ours, un ours c'est dangereux, fuis)
- la réponse logique, révisant cet apriori si nécessaire (l'ours est dans une cage solide, je ne risque rien, on se calme).

 

La première couche est primaire et impérative. La capacité à orienter son attention suite à une stimulation n'est pas ce que l'on peut appeler une forme d'intelligence. Cela peut très bien se mesurer de façon expérimentale, ceci dit.

 

La deuxième couche est en grande majorité acquise. C'est au fil des expériences que des réponses stéréotypées se forgent pour faciliter le travail du cerveau. Dans le langage courant, on parle d'intuition. En sciences, on parle plutôt de biais cognitifs. Dans tous les cas, c'est la résultante d'un apprentissage et relève plus de la compétence que de l'intelligence.

 

Enfin, la troisième couche est purement intellectuelle, mais utilise de fait les mêmes outils cognitifs que ceux mesurés dans les tests d'efficience intellectuelle.


---------------
[VDS] Objectifs Pentax 10-17 | Pentacon 135 | Domiplan | Doubleur PKBlog webTutos Photo
n°57321178
Slyde
#sauvezlesAigris
Posté le 14-08-2019 à 23:37:45  profilanswer
 

san marco a écrit :


et contribuer au dérèglement climatique?


 
Perso je m'en fous, les imports liés au CETA qui a été voté va s'occuper de cramer 1 milliard de fois plus que tous les efforts que tu pourras faire de toute ta vie. Simple question d'ordre de grandeur, un vote à niqué toute notre vie d'efforts. C'est plié, plus rien à battre donc.


---------------
PCBs de disques durs oldies et en tous genres
n°57323805
moustacko
Posté le 15-08-2019 à 16:08:06  profilanswer
 

lxl ihsahn lxl a écrit :


Raymonde et JSF ? Pas sympa pour les sorcières :o

 

Plus sérieusement, le problème du "HPE" c'est que c'est un concept creux qui pose problème à plusieurs niveaux.

 

D'abord, il y a la difficulté à obtenir une définition précise du concept.

 

Ensuite, il y a le problème de la pertinence du concept. Dans le cerveau, il y a pour résumer 3 niveau de réactions aux stimulis :
- la réponse émotionnelle, qui est primaire, automatique et incontrôlable (un objet s'approche rapidement de moi, aies peur et regarde par là)
- la réponse stéréotypée, qui permet de préparer une réaction par défaut (c'est un ours, un ours c'est dangereux, fuis)
- la réponse logique, révisant cet apriori si nécessaire (l'ours est dans une cage solide, je ne risque rien, on se calme).

 

La première couche est primaire et impérative. La capacité à orienter son attention suite à une stimulation n'est pas ce que l'on peut appeler une forme d'intelligence. Cela peut très bien se mesurer de façon expérimentale, ceci dit.

 

La deuxième couche est en grande majorité acquise. C'est au fil des expériences que des réponses stéréotypées se forgent pour faciliter le travail du cerveau. Dans le langage courant, on parle d'intuition. En sciences, on parle plutôt de biais cognitifs. Dans tous les cas, c'est la résultante d'un apprentissage et relève plus de la compétence que de l'intelligence.

 

Enfin, la troisième couche est purement intellectuelle, mais utilise de fait les mêmes outils cognitifs que ceux mesurés dans les tests d'efficience intellectuelle.

C'est tellement creux que ça parle à plein de gens, en effet...
Défini le comme tu veux, mais à moment donné, plutôt que s'arrêter sur une terminologie, faut aussi voir ce que ça dit, concrètement.
Si les Hpi veulent le monopole du haut-potentiel, grand bien leur face. :o

 

Après, j'avoue que les affirmations du genre les zèbres sont comme, les zébres sont comme ça, à toutes les sauces, ça aide pas à donner du sérieux aux intervenants... :/

n°57324750
jupiter39
Posté le 15-08-2019 à 19:52:16  profilanswer
 

true-wiwi a écrit :


 
Je comprends le point de vue. Mais ce n'est pas spécifique aux HPI de remettre ça sur le dos de leur état intellectuel pour se justifier d'une vie de merde.
 
Je peux te décliner sur "C'est la faute aux alloc', c'est les *insérer l'ethnie choisie*, c'est la faute aux 35h, whatelse.
 
Le but du topic avant tout c'est de voir quelles difficultés on rencontre avec ce genre de "dispositions", quels avantages, comment on gère tout ça, etc
 
J'ai été aussi brimé toute la primaire, j'en ai chié au lycée et j'ai fini par trouver ma voie mais si j'avais pu avoir les clés avant, j'aurais certainement fait autrement.
 
Et ce topic m'aide également.
 
Au même titre que ceux qui s'en servent d'excuse pour ne rien faire, ceux qui n'ont rien à apporter à la discussion peuvent se casser :jap:


@True-wiwi ce topic t'a aidé dans quel sens. Tu es Mensa?

n°57324757
jupiter39
Posté le 15-08-2019 à 19:54:10  profilanswer
 

Barbatruc85 a écrit :

ça existe des HPE à QI quasi normal ?  
 
l'HPE, si ce n'est pas une maladie, vous le definissez comment ?
une caracteristique ?
un trouble comportemental inné, l'équivalent acquis étant une maladie ?


 
HPE=Haut potentiel émotionnel, basé sur l'intelligence émotionnelle?

n°57329868
djullz
Gueux
Posté le 16-08-2019 à 20:11:26  profilanswer
 

[:cerveau drapal] suite à mon diagnostic récent !

 

Je n'ai pas encore tout lu (même pas le FP) mais j'ai déjà une question : y a-t-il des mensans ici ? Si oui, y en a-t-il de mensa Midi-Pyrénées ?


---------------
GT : DjullClint
n°57329970
djullz
Gueux
Posté le 16-08-2019 à 20:34:57  profilanswer
 

Suite aux derniers post, je trouve que le blog overthe130 est pas mal et j'avoue assez être en phase avec sa position sur certains sujets, à savoir : zèbre, etc, aujourd'hui c'est bcp de bullshit et le sens qui est donné maintenant  aux zèbres n'est plus celui originel. Le seul paramètre valable et discriminant à l'origine est le QI au dessus de 130 (seule mesure fiable) et maintenant on retrouve tous les gens qui ont un pet de travers qui s'autoproclament zèbre....


---------------
GT : DjullClint
n°57329996
francis125​6
Posté le 16-08-2019 à 20:43:49  profilanswer
 

djullz a écrit :

Suite aux derniers post, je trouve que le blog overthe130 est pas mal et j'avoue assez être en phase avec sa position sur certains sujets, à savoir : zèbre, etc, aujourd'hui c'est bcp de bullshit et le sens qui est donné maintenant  aux zèbres n'est plus celui originel. Le seul paramètre valable et discriminant à l'origine est le QI au dessus de 130 (seule mesure fiable) et maintenant on retrouve tous les gens qui ont un pet de travers qui s'autoproclament zèbre....


 
Sortir du lot est quelque chose de recherché, c'est normal de voir ça un peu partout.


---------------
Btag: louseur#2258
n°57330037
the_blob
Posté le 16-08-2019 à 20:53:47  profilanswer
 

djullz a écrit :

Suite aux derniers post, je trouve que le blog overthe130 est pas mal et j'avoue assez être en phase avec sa position sur certains sujets, à savoir : zèbre, etc, aujourd'hui c'est bcp de bullshit et le sens qui est donné maintenant  aux zèbres n'est plus celui originel. Le seul paramètre valable et discriminant à l'origine est le QI au dessus de 130 (seule mesure fiable) et maintenant on retrouve tous les gens qui ont un pet de travers qui s'autoproclament zèbre....


 
130, c’est la plèbe ça ...

n°57330045
djullz
Gueux
Posté le 16-08-2019 à 20:56:19  profilanswer
 

On est d'accord  :jap:

 

Je pense que sur HFR les hqi commencent à 155 et les thqi ne sont pas mesurables sur l'échelle de weschler  :O


---------------
GT : DjullClint
n°57330077
Eathoeg
Posté le 16-08-2019 à 21:00:13  profilanswer
 

Question bête : à quoi ressemble la souffrance d'être surdoué adulte ?
À titre personnel j'en ai beaucoup souffert avant 14/15 ans (dans mon cas c'était diagnostiqué à l'enfance, mon père était d'ailleurs extrêmement content d'avoir un gosse surdoué :|) mais après ça allait beaucoup mieux. Ça m'a d'ailleurs permis d'avoir un vrai suivi à l'époque, compte tenu que j'étais en décalage total avec les autres. Ce qui me posait problème à l'époque, puis au fil du temps...
D'ailleurs, lorsque j'étais testé étant enfant, j'avais un développement mathématique/logique très élevé et un développement personnel/"maturité" très faible. Je ne pense pas que ça ait vraiment changé.

 

Aujourd'hui, ça donne lieu à quelques situations ubuesques. J'ai tendance à tout intellectualiser, à tout mathématiser, ça aide pas mal. Et à rarement voir les choses au premier degré. J'imagine que ça peut me poser quelques problèmes de sociabilité aussi. Toutefois, je ne peux pas dire que j'en "souffre". Mon univers perso me plaît plutôt bien :)

Message cité 1 fois
Message édité par Eathoeg le 16-08-2019 à 21:01:32
n°57330118
djullz
Gueux
Posté le 16-08-2019 à 21:07:22  profilanswer
 

Bah il faut savoir que cette histoire de souffrance des surdoués, c'est très français.

 

Dans le monde anglo-saxon, il n'y a pas tout ce côté "au secours, on souffre" qu'on trouve en France...

 

Je ne veux pas nier le fait que certains surdoués souffrent mais je pense qu'on s'adapte beaucoup plus et plus facilement.
Il faut juste ne pas nous nier et jouer de cette adaptation.

 

Et ce côté souffrance, je trouve que ça reboucle avec toute cette histoire de zèbre qui regroupe de nos jours surtout des gens qui souffrent plutôt que des hqi.


---------------
GT : DjullClint
n°57330243
jupiter39
Posté le 16-08-2019 à 21:29:09  profilanswer
 

Eathoeg a écrit :

Question bête : à quoi ressemble la souffrance d'être surdoué adulte ?
À titre personnel j'en ai beaucoup souffert avant 14/15 ans (dans mon cas c'était diagnostiqué à l'enfance, mon père était d'ailleurs extrêmement content d'avoir un gosse surdoué :|) mais après ça allait beaucoup mieux. Ça m'a d'ailleurs permis d'avoir un vrai suivi à l'époque, compte tenu que j'étais en décalage total avec les autres. Ce qui me posait problème à l'époque, puis au fil du temps...
D'ailleurs, lorsque j'étais testé étant enfant, j'avais un développement mathématique/logique très élevé et un développement personnel/"maturité" très faible. Je ne pense pas que ça ait vraiment changé.

 

Aujourd'hui, ça donne lieu à quelques situations ubuesques. J'ai tendance à tout intellectualiser, à tout mathématiser, ça aide pas mal. Et à rarement voir les choses au premier degré. J'imagine que ça peut me poser quelques problèmes de sociabilité aussi. Toutefois, je ne peux pas dire que j'en "souffre". Mon univers perso me plaît plutôt bien :)

 
djullz a écrit :

Bah il faut savoir que cette histoire de souffrance des surdoués, c'est très français.

 

Dans le monde anglo-saxon, il n'y a pas tout ce côté "au secours, on souffre" qu'on trouve en France...

 

Je ne veux pas nier le fait que certains surdoués souffrent mais je pense qu'on s'adapte beaucoup plus et plus facilement.
Il faut juste ne pas nous nier et jouer de cette adaptation.

 

Et ce côté souffrance, je trouve que ça reboucle avec toute cette histoire de zèbre qui regroupe de nos jours surtout des gens qui souffrent plutôt que des hqi.

 

Diagnostiqué à 127 en 83 mon ratage de vie est plus lié à une intelligence émotionnelle mal maîtrisée à et un environnement familial chaotique qu'à mon QI que je prenais soin de ne pas étaler(dans les années 80 l'insulte contre un bon élève  était"fayot"alors qu'ils préféraient s'attaquer  aux bourrelets que j'avais)

 

edit 1:les gens femmes et hommes les plus remarquables intellectuellement que j'ai rencontrées sont celles et ceux des prépa parisiennes(Carnot).
Notamment un littéraire deveenu un pro des maths de la théorie des ensemble, devenu finalement cinéaste

Message cité 3 fois
Message édité par jupiter39 le 16-08-2019 à 21:32:53
n°57330298
Bitman
Smack my bitch up
Posté le 16-08-2019 à 21:39:33  profilanswer
 

l'intelligence émotionnelle :D


---------------
Tu cherches un nouvel endroit pour dire des conneries ? Essaye ici!
n°57330732
Eathoeg
Posté le 16-08-2019 à 22:47:42  profilanswer
 

C'est peut-être très français mais ça existe :o
J'ai tendance à dire que, si on est en décalage profond avec les autres, on peut en souffrir. À ceci près que, plus le temps passe, moins on se compare aux autres, on a un regard différent vis-à-vis de la "normalité". Et comme on est plus normatifs que dans d'autres pays, ça peut expliquer qu'on en souffrirait davantage.  
 
De là à faire un lien entre être surdoué et être asocial... le plus simple me paraît d'avoir des activités du type sport, théâtre, etc, pour avoir des points communs.
 
En prépa on trouve pas mal de monde intéressant oui :) j'ai fait une assez grosse parisienne à l'époque, en termes de relationnel c'était vraiment pas mal effectivement.

n°57330830
jupiter39
Posté le 16-08-2019 à 23:02:27  profilanswer
 

jupiter39 a écrit :

  

Diagnostiqué à 127 en 83 mon ratage de vie est plus lié à une intelligence émotionnelle mal maîtrisée à et un environnement familial chaotique qu'à mon QI que je prenais soin de ne pas étaler(dans les années 80 l'insulte contre un bon élève  était"fayot"alors qu'ils préféraient s'attaquer  aux bourrelets que j'avais)

 

edit 1:les gens femmes et hommes les plus remarquables intellectuellement que j'ai rencontrées sont celles et ceux des prépa parisiennes(Carnot).
Notamment un littéraire deveenu un pro des maths de la théorie des ensemble, devenu finalement cinéaste

 
Eathoeg a écrit :

C'est peut-être très français mais ça existe :o
J'ai tendance à dire que, si on est en décalage profond avec les autres, on peut en souffrir. À ceci près que, plus le temps passe, moins on se compare aux autres, on a un regard différent vis-à-vis de la "normalité". Et comme on est plus normatifs que dans d'autres pays, ça peut expliquer qu'on en souffrirait davantage.

 

De là à faire un lien entre être surdoué et être asocial... le plus simple me paraît d'avoir des activités du type sport, théâtre, etc, pour avoir des points communs.

 

En prépa on trouve pas mal de monde intéressant oui :) j'ai fait une assez grosse parisienne à l'époque, en termes de relationnel c'était vraiment pas mal effectivement.

 

En prépa parisienne je découvrais qu'on pouvait être une fille super intelligente et super-sexy(PS dédicace à une qui venait en skate,une jolie blonde.
J'ai retrouvé une brune par hasard dans le métro début 2002:j'ai pas osé m'adresser à elle supposant son "confort de situation",son ascension sociale, par rapport à la mienne:j'étais content pour elle,pas pour moi))


Message édité par jupiter39 le 16-08-2019 à 23:03:32
n°57331002
moustacko
Posté le 16-08-2019 à 23:45:31  profilanswer
 

Nan mais réduire zèbre à juste se sentir mal, à ce niveau c'est même plus de la caricature ! :o

 

Pour moi c'est surtout être hyper sensible/fonctionnant entre autre.
Même si encore une fois on va jouer sur les mots, en disant, c'est pas le bon mot etc, mais à mon sens le mode de pensée dit séquentiel ou en arborescence est aussi une caractéristique intéressante.

 

J'ai quand même l'impression que la tendance est de jeter le bébé avec l'eau du bain... :/

n°57331398
djullz
Gueux
Posté le 17-08-2019 à 08:52:12  profilanswer
 

moustacko a écrit :

Nan mais réduire zèbre à juste se sentir mal, à ce niveau c'est même plus de la caricature ! :o

 

Pour moi c'est surtout être hyper sensible/fonctionnant entre autre.
Même si encore une fois on va jouer sur les mots, en disant, c'est pas le bon mot etc, mais à mon sens le mode de pensée dit séquentiel ou en arborescence est aussi une caractéristique intéressante.

 

J'ai quand même l'impression que la tendance est de jeter le bébé avec l'eau du bain... :/


Qu'il n'y ait pas d'ambiguïté : pour moi, un zèbre, c'est qqn qui a un QI au dessus de 130 (et le schéma de pensée en arborescence associé) et qui est hyper sensible. Il vit alors les situations différemment des neurotypiques et en ressent un décalage qui peut aller jusqu'au mal-être.
C'est d'ailleurs la définition originelle, car le mot zèbre a été créé en tant que synonyme de surdoué, hqi, HPI, etc afin de ne pas stigmatiser ceux-ci.

 

Cependant, force est de constater que le terme à été dévoyé et qu'aujourd'hui sa definition n'est plus celle-ci. La caractéristique principale en est le mal-être dû à une prête due hypersensibilité. Qui n'est objectivement pas mesurable. Bref, c'est devenu un terme qui regroupe tous les ge's qui se sentent mal et qui sont où aimerait être hqi (effet barnum, etc).


---------------
GT : DjullClint
n°57331419
canard rou​ge
coin coin
Posté le 17-08-2019 à 09:03:31  profilanswer
 

Je ne sais pas si vous vous en souvenez mais à une époque tout le monde se disait Asperger, avec les mêmes recherches de différenciation de la masse des anonymes et de victimisation par la masse des anonymes, il y a eu un effet de mode à ce propos, il semblerait que ça ait été tranféré sur les zèbres, ASperger étant un peu trop dans l'extrème de l'autisme de haut niveau, alors que zèbre ça l'évoque moins.


---------------
Fait's comme les petits canards Et pour que tout l'monde se marre Remuez le popotin En f'sant coin-coin
n°57331423
true-wiwi
Posté le 17-08-2019 à 09:04:41  profilanswer
 

Possible oui. Comme tous les gens qui se sont mis à être "intolérants" au gluten pour de mauvaises raisons.


---------------
J'essaie de ne pas vivre en contradiction avec les idées que je ne défends pas.
n°57331473
Filob
Posté le 17-08-2019 à 09:28:31  profilanswer
 

djullz a écrit :


Qu'il n'y ait pas d'ambiguïté : pour moi, un zèbre, c'est qqn qui a un QI au dessus de 130 (et le schéma de pensée en arborescence associé) et qui est hyper sensible. Il vit alors les situations différemment des neurotypiques et en ressent un décalage qui peut aller jusqu'au mal-être.
C'est d'ailleurs la définition originelle, car le mot zèbre a été créé en tant que synonyme de surdoué, hqi, HPI, etc afin de ne pas stigmatiser ceux-ci.
 
Cependant, force est de constater que le terme à été dévoyé et qu'aujourd'hui sa definition n'est plus celle-ci. La caractéristique principale en est le mal-être dû à une prête due hypersensibilité. Qui n'est objectivement pas mesurable. Bref, c'est devenu un terme qui regroupe tous les ge's qui se sentent mal et qui sont où aimerait être hqi (effet barnum, etc).


 
Tu le mesures comment le "schéma en arborescence associé"?


---------------
Ma capacité de concentration est si courte que... Oh, regarde, un pigeon!
n°57331491
djullz
Gueux
Posté le 17-08-2019 à 09:36:54  profilanswer
 

Filob a écrit :

 

Tu le mesures comment le "schéma en arborescence associé"?

 

Ne nous meprenons pas : je n'ai pas dit que c'était mesurable. Le QI est mesurable.
La pensée en arborescence à été à minima observée de manière empirique chez les personnes à haut QI.
Il y a également des études qui on été faites à Marseille par scanner et irm qui montre un lobe pariétal et un lobe frontal plus développé  chez les hqi. Cette étude montre également des connexions entre ces zones du cerveau qui n'existent pas chez les neurotypiques.
Ça pourrait être ces particularités qui engendrent cette pensée en arborescence (mais ce n'est pas prouvé à date qu'il y ait un lien entre ces particularités physique et ce mode de pensée).


---------------
GT : DjullClint
n°57331596
Filob
Posté le 17-08-2019 à 10:11:22  profilanswer
 

Oui ben du coup la seule mesure objective c'est le QI :D


---------------
Ma capacité de concentration est si courte que... Oh, regarde, un pigeon!
n°57331620
Eathoeg
Posté le 17-08-2019 à 10:18:40  profilanswer
 

Objective non, on ne peut pas vraiment le dire. Il n'y a d'ailleurs aucune mesure objective d'intelligence, étant donné qu'on n'est pas capable de pondérer les différents types d'intelligence.
Quelqu'un qui a une grande intelligence logique mais qui a une intelligence émotionnelle de merde est-il intelligent ? Il me semble que beaucoup de monde serait tenté de répondre que oui, mais à titre personnel je n'en sais absolument rien. Et ça a une importance très relative par ailleurs. La seule réalité, c'est celle de la sélection naturelle :o

n°57331647
moustacko
Posté le 17-08-2019 à 10:24:44  profilanswer
 

Mais ce n'est certainement pas binaire enfin. L'outil de mesure du QI est certes intéressant.
Mais en faire un crible à travers lequel ne passeraient que les hpi en prenant 130 comme limite, c'est tout sauf précis... À 130 t'es normal et à 131 t'es un zèbre ? Qui a défini cette limite ? En quoi elle a valeur d'autorité ?

 

D'ailleurs je ne n'ai jamais vu les gens se dire zèbres ou asperger par millions... Et même si l'effet Barnum est inévitable, encore une fois, définir le test de qi comme critère absolu me semble tellement  non pertinent... :/

n°57331691
djullz
Gueux
Posté le 17-08-2019 à 10:32:51  profilanswer
 

C'est peut être non pertinent, je ne juge pas le critère, c'est pourtant ce qui définit les surdoués, HPI, hqi, whatever.

 

Un peu comme pour tous ce qui est définition objective selon un critère.
Qqn en surpoid à un imc supérieur à 25, c'est la définition.
On peut donc masturber des mouches en se demandant quelle est la différence entre un imc à 24,99 et 25,01.
On peut également se poser la question de la pertinence de cet indice.
Quoiqu'il en soit, c'est ainsi qu'il est défini.


---------------
GT : DjullClint
n°57331694
Filob
Posté le 17-08-2019 à 10:33:39  profilanswer
 

Ben a partir du moment où c'est le seul critère mesurable validé y'a pas tellement d'autre solution.
Le critère de 130 ça correspond au seuil statistique de 2 écart types tout bêtement. Évidemment que la limite nette est toujours un souci, mais faut bien poser un seuil.
Et perso j'ai entendu plusieurs personnes mentionner le haut qi de leur gosse pour expliquer leur chiantitude :D


---------------
Ma capacité de concentration est si courte que... Oh, regarde, un pigeon!
n°57331700
djullz
Gueux
Posté le 17-08-2019 à 10:35:17  profilanswer
 

Filob a écrit :

Ben a partir du moment où c'est le seul critère mesurable validé y'a pas tellement d'autre solution.
Le critère de 130 ça correspond au seuil statistique de 2 écart types tout bêtement. Évidemment que la limite nette est toujours un souci, mais faut bien poser un seuil.
Et perso j'ai entendu plusieurs personnes mentionner le haut qi de leur gosse pour expliquer leur chiantitude :D

 

Ah bah c'est clair que pour les gosses, on trouve toujours un tas d'excuses pour ne pas avoir à assumer un manque d'éducation.


---------------
GT : DjullClint
n°57331702
Eathoeg
Posté le 17-08-2019 à 10:35:39  profilanswer
 

moustacko a écrit :

Mais ce n'est certainement pas binaire enfin. L'outil de mesure du QI est certes intéressant.  
Mais en faire un crible à travers lequel ne passeraient que les hpi en prenant 130 comme limite, c'est tout sauf précis... À 130 t'es normal et à 131 t'es un zèbre ? Qui a défini cette limite ? En quoi elle a valeur d'autorité ?
 
D'ailleurs je ne n'ai jamais vu les gens se dire zèbres ou asperger par millions... Et même si l'effet Barnum est inévitable, encore une fois, définir le test de qi comme critère absolu me semble tellement  non pertinent... :/


C'est une simple problématique discret/continu, de ce que j'ai compris le QI suit une loi N(100;15) (enfin en approximation, ça n'a pas trop de sens en soit) on stratifie ainsi. On place HQI si QI > 130 et THQI si QI > 145.
Maintenant lorsqu'on m'avait diagnostiqué j'étais THQI et c'est resté, mais ça m'en touche une sans faire bouger l'autre comme disait notre cher Jacques Chirac.

n°57331742
Eathoeg
Posté le 17-08-2019 à 10:45:32  profilanswer
 

djullz a écrit :

Ah bah c'est clair que pour les gosses, on trouve toujours un tas d'excuses pour ne pas avoir à assumer un manque d'éducation.


Je ne suis pas d'accord sur ce point-là, il ne s'agit pas forcément d'un manque d'éducation. Il y a des gosses plus difficilement gérables que d'autres, tout simplement.
Lorsque j'étais enfant, je n'obéissais qu'à mes parents. Ma mère parce que c'était ma mère, et mon père un peu parce que c'était mon père et un peu parce que je le craignais (il était très, très sévère, c'était la seule issue pour moi).  
Mais les autres, j'en avais absolument rien à foutre. Par exemple, à l'école on pouvait me donner une punition du genre "tu vas copier cette phrase au présent, au passé composé et au futur". Je répondais "qu'est-ce que j'en ai à foutre de ta punition de merde" parce que chez moi, quand je faisais une connerie c'était entre 200 et 500 lignes direct :lol: (donc le dimanche après-midi de gâché)
En fait j'étais devenu insensible aux punitions, un peu comme une bactérie survivant à la pénicilline.
 
Et du jour au lendemain, à 11/12 ans ça s'est débloqué. Je passais d'un mot par jour au moins dans le carnet à... rien, j'étais respectueux, sage. La différence entre les deux, c'est que j'ai compris que c'était mon avenir que je jouais. Je voulais tout simplement choisir une option au collège, pour laquelle j'avais largement le niveau mais qui m'aurait été refusée si je continuais à me comporter ainsi.

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  343  344  345  346  347  348

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Vivez-vous sans portable ?Depuis quel âge ne vivez vous plus chez vos parents?
si vous vivez à l'étranger où aimeriez vous avoir votre point de chute[TOPIK Unik] Vivez la Barcelona Race en virtuel - c est reparti !
[TOPIK Unik] Vivez la Jacques Vabre en virtuel - ins. jusq'au 11nov !Les joies de la colocation > Le topic des crados !
Que pensez-vous des surdoués ?[Forum HFR] Depuis quand, et comment vous le vivez?
Vivez-vous avec de vrais regrets ?Topic procrastination, paresse : c'est décidé, après-demain, j'arrête!
Plus de sujets relatifs à : Topic des surdoués, HP et autres zèbres


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR