Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
869 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13
Auteur Sujet :

Machine à remonter le temps

n°11339349
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 27-04-2007 à 18:58:58  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

Gigathlon a écrit :

Autrement dit, qu'il existe une dimension permettant de s'exprimer dans un référentiel différent de celui du temps, rien de plus.


 
Ah non, ce n'est pas parce que mathématiquement, on a défini la notion de "nombre complexe" qu'une vitesse "complexe" a nécessairement un sens physique, et qu'il existe une telle dimension.


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
mood
Publicité
Posté le 27-04-2007 à 18:58:58  profilanswer
 

n°11339470
Gigathlon
Quad-neurones natif
Posté le 27-04-2007 à 19:08:11  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Ah non, ce n'est pas parce que mathématiquement, on a défini la notion de "nombre complexe" qu'une vitesse "complexe" a nécessairement un sens physique, et qu'il existe une telle dimension.


Ah mais si, les maths ne sont qu'une représentation de la physique :o
 
Ca peut paraître très obscur, mais c'est pourtant bien le principe même de l'éventualité du voyage temporel, puisqu'on prend le temps comme référence :pt1cable:
 
Note: puisque le référentiel n'est pas projetable sur le référentiel temps/espace, forcément ça devient carrément abstrait, on n'est même plus matière, on est... quelque chose [:dawa]

Message cité 1 fois
Message édité par Gigathlon le 27-04-2007 à 19:11:01
n°11339522
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 27-04-2007 à 19:13:53  profilanswer
 

Je ne comprends pas ton "ah mais si".
 
Je te dis que non, l'existence de complexes en mathématiques n'a pas nécessairement d'echo dans la réalité car les maths ne sont qu'une représentation de la réalité, et pas la réalité elle-même... et tu me réponds:

Gigathlon a écrit :

Ah mais si, les maths ne sont qu'une représentation de la physique :o


 
J'avoue avoir du mal à te suivre...


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°11339572
Gigathlon
Quad-neurones natif
Posté le 27-04-2007 à 19:19:20  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Je ne comprends pas ton "ah mais si".
 
J'avoue avoir du mal à te suivre...


 
Mise en rapport de la fonction mathématique avec la réalité qui y amènerait, rien de plus :o

n°11339601
Picking
Posté le 27-04-2007 à 19:22:33  profilanswer
 

anne_aunime a écrit :

et Lavoisier alors ?


 
Oui je sais mais je voulais que ce soit Herbert qui me le dise.
Si le fait de présenter mon premier exemple comme un paradoxe insoluble (d'où mon troll) alors que ce n'est pas un paradoxe mais plutot une impossibilité (puisque le temps est irréversible et que rien ne se créé (Lavoisier) alors comment expliquer sa réponse. À partir de là je saurais si lui aussi trollait où s'il y croyait vraiment quand il disait cela
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Bah disons qu'en ayant cette vision, tu fais certaines hypothèses qui sont loin d'être évidentes: pourquoi partir du principe que si je tue le bébé que j'étais, alors moi, qui suis pourtant déjà né dans un passé où personne ne m'as tué, serait détruit aussi par je ne sais quelle force mystérieuse qui veillerait à ce que la logique soit respectée ? A partir du moment où tu considères que je peux physiquement être à côté de "moi petit", nous sommes alors deux personnes différentes. Si je tue le petit, je ne vois pas bien ce qu'il pourrait m'arriver ensuite.


 
Comme si c'était possible.
 
 
 

n°11339818
bongo1981
Posté le 27-04-2007 à 19:48:35  profilanswer
 

Gigathlon a écrit :

On est d'accord, bien que ça soit fortement remis en cause avec la théorie du quantique (matériel, ça veut rien dire à ce niveau).
 
Le paradoxe ici se situe dans le fait que la mécanique quantique se base sur c, et que donc si quelque chose se déplace à la vitesse de c, un photon par exemple, avec son spin de 1, ça sera observable une vitesse localement supérieure à c.

j'ai pas pigé là

Gigathlon a écrit :

La mécanique quantique pourrait donc bien n'être elle-même qu'une approximation au même titre que la mécanique classique, et un cas particulier donc.
 
C'est un peu ce qu'on dit depuis le début en fait: se baser sur des observations limitées pour tirer des conclusions universelles, ou considérer qu'aucune conclusion universelle n'est possible du fait d'observations limitées.


Message édité par bongo1981 le 27-04-2007 à 19:52:07
n°11339870
kami no na​mida
oui
Posté le 27-04-2007 à 19:54:20  profilanswer
 

Picking a écrit :

anne_aunime a écrit :


[quotemsg=11243082,16,401866]Bah disons qu'en ayant cette vision, tu fais certaines hypothèses qui sont loin d'être évidentes: pourquoi partir du principe que si je tue le bébé que j'étais, alors moi, qui suis pourtant déjà né dans un passé où personne ne m'as tué, serait détruit aussi par je ne sais quelle force mystérieuse qui veillerait à ce que la logique soit respectée ? A partir du moment où tu considères que je peux physiquement être à côté de "moi petit", nous sommes alors deux personnes différentes. Si je tue le petit, je ne vois pas bien ce qu'il pourrait m'arriver ensuite.




C'est précisé, pourtant :o
 
 
Par contre, Herbert, si je resume, la relativié autorise bien, pour tout corps se deplacant a une vitesse assez proche de c, un voyage temporel vers l'avenir d'un referentiel au mouvement plus lent ? (le corps ne peut alors en aucun cas voir son avenir)
Mais quid du voyage dans le passé ? Impossible selon la relativité, j'imagine qu'aucune theorie ne le rend possible ? La theorie des multivers supprime les paradoxes temporels, mais considere-t-elle aussi qu'il y a un moyen de suivre le temps a sens inverse ?
 
Aussi, bongo=> j'ai pas saisi toute ta reponse dans l'autre page, par rapport à l'existance d'une onde a frequence plus elevée encore que celle de la lumiere (qui impliquerai que c n'est pas la vitesse limite ce qui, a priori, est faux). Limite physique ?
 
:jap:

Message cité 4 fois
Message édité par kami no namida le 27-04-2007 à 19:54:42

---------------
non
n°11339933
Picking
Posté le 27-04-2007 à 20:01:36  profilanswer
 

kami no namida a écrit :


C'est précisé, pourtant :o

 


Par contre, Herbert, si je resume, la relativié autorise bien, pour tout corps se deplacant a une vitesse assez proche de c, un voyage temporel vers l'avenir d'un referentiel au mouvement plus lent ? (le corps ne peut alors en aucun cas voir son avenir)
Mais quid du voyage dans le passé ? Impossible selon la relativité, j'imagine qu'aucune theorie ne le rend possible ? La theorie des multivers supprime les paradoxes temporels, mais considere-t-elle aussi qu'il y a un moyen de suivre le temps a sens inverse ?

 

Justement on ne peut envisager cela comme une possibilité par sa réponse, et tu le soulève toi-mème pas la partie en gras


Message édité par Picking le 27-04-2007 à 20:03:59
n°11339979
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 27-04-2007 à 20:05:50  profilanswer
 

Picking a écrit :


Comme si c'était possible.

 

Le paradoxe du grand-père n'est un paradoxe que dans une vision "à destin" et à ligne de temps unique. On sort du paradoxe si on considère des Univers parallèles, là était mon seul propos. En gros, sortir l'argument du paradoxe du grand père n'est pas suffisant pour affirmer l'impossibilité conceptuelle du voyage dans le temps.

Message cité 3 fois
Message édité par Herbert de Vaucanson le 27-04-2007 à 20:06:55

---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°11340008
Picking
Posté le 27-04-2007 à 20:09:31  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Le paradoxe du grand-père n'est un paradoxe que dans une vision "à destin" et à ligne de temps unique. On sort du paradoxe si on considère des Univers parallèles, là était mon seul propos. En gros, sortir l'argument du paradoxe du grand père n'est pas suffisant pour affirmer l'impossibilité conceptuelle du voyage dans le temps.


donc pour toi on pourrait exister simultanément dans 2 ou plusieurs Univers parallèles.

mood
Publicité
Posté le 27-04-2007 à 20:09:31  profilanswer
 

n°11340021
anne_aunim​e
Posté le 27-04-2007 à 20:11:52  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Le paradoxe du grand-père n'est un paradoxe que dans une vision "à destin" et à ligne de temps unique. On sort du paradoxe si on considère des Univers parallèles, là était mon seul propos. En gros, sortir l'argument du paradoxe du grand père n'est pas suffisant pour affirmer l'impossibilité conceptuelle du voyage dans le temps.


 
ça sous entend que ces univers paralléles ne serait pas régis par les mêmes lois, ou bien qu'ils seraient crées au moment du voyage dans le temps.
 
le probléme c'est qu'on ne connait qu'une seule ligne de temps, donc effectivement elle semble unique, mais les univers uniques ne me parraissent pas résoudre le "paradoxe", ils le compliquent même , en apportant d'autres paradoxes :D

n°11340026
anne_aunim​e
Posté le 27-04-2007 à 20:12:35  profilanswer
 

Picking a écrit :

donc pour toi on pourrait exister simultanément dans 2 ou plusieurs Univers parallèles.


 
si on est pas dans la même ligne de temps, le terme de "simultanement" n'est pas concevable :)

n°11340135
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 27-04-2007 à 20:24:26  profilanswer
 

Picking a écrit :

donc pour toi on pourrait exister simultanément dans 2 ou plusieurs Univers parallèles.


 
Ce n'est pas dans une même ligne de temps effectivement, mais oui, en effet, selon par exemple l'interprétation des Many-Worlds d'Evrett, on coexiste dans une infinité d'Univers...


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°11340148
Picking
Posté le 27-04-2007 à 20:26:15  profilanswer
 

anne_aunime a écrit :

si on est pas dans la même ligne de temps, le terme de "simultanement" n'est pas concevable :)


Oui je sais bien puisque le terme "Univers parallèles" évoque bien qu'il n'y pas de convergence dans les lignes de temps et pourtant c'est ce que suggère Herbert en prenant le principe des "Univers parallèles" pour expliquer la possibilité que qqn puisse rencontrer "son lui-même étant petit"; s'il y a rencontre il y a simultanéité non ?

n°11340188
bongo1981
Posté le 27-04-2007 à 20:31:39  profilanswer
 

kami no namida a écrit :

Aussi, bongo=> j'ai pas saisi toute ta reponse dans l'autre page, par rapport à l'existance d'une onde a frequence plus elevée encore que celle de la lumiere (qui impliquerai que c n'est pas la vitesse limite ce qui, a priori, est faux). Limite physique ?
 
:jap:

Attention...
Une fréquence, c'est une fréquence, une vitesse c'est une vitesse, on ne peut pas comparer les deux.
Par ailleurs, la lumière est une onde électromagnétique, avec une fréquence particulière. Toute onde électromagnétique voyage à la célérité c dans le vide, peu importe sa fréquence.

n°11340265
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 27-04-2007 à 20:38:27  profilanswer
 

kami no namida a écrit :


Par contre, Herbert, si je resume, la relativié autorise bien, pour tout corps se deplacant a une vitesse assez proche de c, un voyage temporel vers l'avenir d'un referentiel au mouvement plus lent ? (le corps ne peut alors en aucun cas voir son avenir)
Mais quid du voyage dans le passé ? Impossible selon la relativité, j'imagine qu'aucune theorie ne le rend possible ? La theorie des multivers supprime les paradoxes temporels, mais considere-t-elle aussi qu'il y a un moyen de suivre le temps a sens inverse ?

 

Pour ton résumé, oui, on peut effectivement voir ça ainsi.

 

Pour le voyage dans le passé, c'est délicat. On n'en est pas vraiment à discuter de théories le permettant, mais à discuter de sa possibilité conceptuelle, ce qui est assez différent (paradoxe du grand-père et sortie du paradoxe en considérant des Univers parallèles). Après, je sais qu'il existe certaines possibilités de transfert d'information vers le passé via des objets permis par la théorie comme les trous de vers, mais ce n'est pas vraiment de cela que l'on discutais: la question n'est pas pour l'instant "Comment est-ce possible ?", mais "Est ce conceptuellement possible (du seul point de vue de la logique, puisqu'on parle paradoxe) ?".

Message cité 2 fois
Message édité par Herbert de Vaucanson le 27-04-2007 à 20:40:00

---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°11340662
Picking
Posté le 27-04-2007 à 21:09:51  profilanswer
 

kami no namida a écrit :

Mais quid du voyage dans le passé ? Impossible selon la relativité, j'imagine qu'aucune theorie ne le rend possible ? La theorie des multivers supprime les paradoxes temporels, mais considere-t-elle aussi qu'il y a un moyen de suivre le temps a sens inverse ?


Apparemment elle existe dans la théorie classique, je n'ai pas tout les paramètres de cette théorie
 

Citation :

La mécanique classique, telle que fondée par Newton notamment, suppose la réversibilité des phénomènes de manière implicite. En effet dans toutes les équations fondamentales, le temps est renversable, c'est-à-dire que le changement de la variable temps t en -t laisse les équations fondamentales invariantes.
 
Ainsi pour la mécanique classique, « dérouler le film » d'une évolution physique à l'envers est tout à fait acceptable. Or cette vision heurte le bon sens et pour les phénomènes simples : un seul sens d'évolution est physiquement acceptable. Par exemple, une balle lâchée d'une certaine hauteur tombe au sol, y rebondit un certain temps puis s'arrête une fois qu'elle a cédé toute son énergie cinétique au sol. Pour la mécanique classique, il est tout à fait acceptable en théorie que le processus inverse se produise de façon spontanée : le sol fournirait alors de l'énergie à la balle, qui se mettrait à sauter de plus en plus haut jusqu'à retrouver la hauteur de la main qui l'a lâchée !
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Irr%C3%A9versibilit%C3%A9

Message cité 1 fois
Message édité par Picking le 27-04-2007 à 21:11:22
n°11341193
Gigathlon
Quad-neurones natif
Posté le 27-04-2007 à 21:49:18  profilanswer
 

bongo1981 a écrit :

Attention...
Une fréquence, c'est une fréquence, une vitesse c'est une vitesse, on ne peut pas comparer les deux.
Par ailleurs, la lumière est une onde électromagnétique, avec une fréquence particulière. Toute onde électromagnétique voyage à la célérité c dans le vide, peu importe sa fréquence.


Sauf qu'une onde est périodique (rotation du photon? orbite + rotation? Déformation?), ce qui implique une vitesse variable dont la moyenne est c.

Message cité 2 fois
Message édité par Gigathlon le 27-04-2007 à 21:50:09
n°11341217
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 27-04-2007 à 21:51:09  profilanswer
 

Gigathlon a écrit :

Sauf qu'une onde est périodique (rotation du photon? orbite + rotation? Déformation?), ce qui implique une vitesse variable dont la moyenne est c.

 

Non, l'ondulation d'une onde électromagnétique n'implique pas une variation de position (mais une variation du champ électromagnétique, comme son nom l'indique), tu confonds avec des ondes mécaniques ou accoustiques je pense.

Message cité 1 fois
Message édité par Herbert de Vaucanson le 27-04-2007 à 21:52:20

---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°11341242
bongo1981
Posté le 27-04-2007 à 21:53:08  profilanswer
 

Gigathlon a écrit :

Sauf qu'une onde est périodique (rotation du photon? orbite + rotation? Déformation?), ce qui implique une vitesse variable dont la moyenne est c.

Tu peux voir ça comme un champ électrique et un champ magnétique qui se propage à la vitesse c. Tu suis une crête de l'onde, tu vois qu'elle se propage à la vitesse de la lumière.
Ensuite pour des fréquences plus élevées tu as des crêtes plus resserrées.
 
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/1e/Onde_electromagnetique.png

n°11341279
bongo1981
Posté le 27-04-2007 à 21:55:38  profilanswer
 

Picking a écrit :

Apparemment elle existe dans la théorie classique, je n'ai pas tout les paramètres de cette théorie

Ce n'est pas un voyage dans le temps, mais une symétrie des équations physiques par rapport à un renversement du temps. La mécanique classique n'introduit pas de flèche du temps dans les évolutions des processus physiques.

n°11341345
Gigathlon
Quad-neurones natif
Posté le 27-04-2007 à 22:02:06  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Non, l'ondulation d'une onde électromagnétique n'implique pas une variation de position (mais une variation du champ électromagnétique, comme son nom l'indique), tu confonds avec des ondes mécaniques ou accoustiques je pense.


Ca c'est le même travers que ce que tu reprochais à Picking: puisqu'on ne peut justement pas donner de description du phénomène, on ne peut pas affirmer un comportement précis.

n°11341383
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 27-04-2007 à 22:04:55  profilanswer
 

Gigathlon a écrit :

Ca c'est le même travers que ce que tu reprochais à Picking: puisqu'on ne peut justement pas donner de description du phénomène


 
Bah si on peut donner la description du phénomène, une variation de champ électromagnétique, variation qui n'implique pas un déplacement.  


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°11341393
Picking
Posté le 27-04-2007 à 22:06:35  profilanswer
 

bongo1981 a écrit :

Ce n'est pas un voyage dans le temps, mais une symétrie des équations physiques par rapport à un renversement du temps. La mécanique classique n'introduit pas de flèche du temps dans les évolutions des processus physiques.


 
Ok j'avais présumé que ça pouvait être que ça mais je n'étais pas certain  :jap:  

n°11343855
Picking
Posté le 28-04-2007 à 07:15:34  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

On sort du paradoxe si on considère des Univers parallèles, là était mon seul propos.

Herbert de Vaucanson a écrit :

On n'en est pas vraiment à discuter de théories le permettant, mais à discuter de sa possibilité conceptuelle, ce qui est assez différent (paradoxe du grand-père et sortie du paradoxe en considérant des Univers parallèles).

Herbert de Vaucanson a écrit :

Ce n'est pas dans une même ligne de temps effectivement, mais oui, en effet, selon par exemple l'interprétation des Many-Worlds d'Evrett, on coexiste dans une infinité d'Univers...


 
Avec les Univers parallèles, en quoi sort-on du paradoxe du grand-père qui se retrouve corps à corps avec lui-même étant petit ?  
Selon toi sort-on de ce paradoxe parce que ça devient possible ou parce que ça devient impossible ?
 
Les univers parallèles ont chacun leur ligne de temps, ils ne peuvent pas être compatibles entre eux puisqu'ils sont parallèles ce qui rend impossible le concept du grand-père en présence avec lui-même étant petit. Sinon ça serait des univers hybrides et non plus parallèles. [:spamafote]

n°11343961
Gigathlon
Quad-neurones natif
Posté le 28-04-2007 à 09:21:31  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Bah si on peut donner la description du phénomène, une variation de champ électromagnétique, variation qui n'implique pas un déplacement.


Le seul exemple que j'ai en tête, c'est l'effet d'induction, produit par le déplacement des électrons... :o

n°11344132
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 28-04-2007 à 10:21:10  profilanswer
 

Gigathlon a écrit :

Le seul exemple que j'ai en tête, c'est l'effet d'induction, produit par le déplacement des électrons... :o


 
Le seul exemple de quoi ?


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°11344140
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 28-04-2007 à 10:24:30  profilanswer
 

Picking a écrit :

Avec les Univers parallèles, en quoi sort-on du paradoxe du grand-père qui se retrouve corps à corps avec lui-même étant petit ?
Selon toi sort-on de ce paradoxe parce que ça devient possible ou parce que ça devient impossible ?

 

Les univers parallèles ont chacun leur ligne de temps, ils ne peuvent pas être compatibles entre eux puisqu'ils sont parallèles ce qui rend impossible le concept du grand-père en présence avec lui-même étant petit. Sinon ça serait des univers hybrides et non plus parallèles. [:spamafote]

 

Il ne faut pas voir cette notion d'"univers parallèles" comme des lignes droites parallèles de l'origine jusqu'à la fin et qui ne se rencontreraient jamais, il faut les voir comme les branches d'un arbre: à chaque instant, il y a une infinité d'instants suivant possibles, et donc autant de nouveaux "univers parallèles".

Message cité 1 fois
Message édité par Herbert de Vaucanson le 28-04-2007 à 10:24:51

---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°11344851
Picking
Posté le 28-04-2007 à 11:45:00  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Il ne faut pas voir cette notion d'"univers parallèles" comme des lignes droites parallèles de l'origine jusqu'à la fin et qui ne se rencontreraient jamais, il faut les voir comme les branches d'un arbre: à chaque instant, il y a une infinité d'instants suivant possibles, et donc autant de nouveaux "univers parallèles".


Sauf qu'encore là les branches s'éloignent de l'arbre en grandissant, elles ne poussent pas vers l'intérieur de l'arbre même si elles sont dépendantes uniquement du tronc et non pas des autres branches.  :o

n°11344958
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 28-04-2007 à 11:52:18  profilanswer
 

Picking a écrit :

Sauf qu'encore là les branches s'éloignent de l'arbre en grandissant, elles ne poussent pas vers l'intérieur de l'arbre même si elles sont dépendantes uniquement du tronc et non pas des autres branches.  :o


 
Dans cette vision de voyage dans le temps compatible avec la logique, via des Univers parallèles, au moment où tu déabrques à un instant donné, tu crée une nouvelle branche, qui a exactement, juste avant de diverger, les même caractéristiques que le tronc commun.


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°11345377
Picking
Posté le 28-04-2007 à 12:23:34  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Dans cette vision de voyage dans le temps compatible avec la logique, via des Univers parallèles, au moment où tu déabrques à un instant donné, tu crée une nouvelle branche, qui a exactement, juste avant de diverger, les même caractéristiques que le tronc commun.


Mais on ne retourne pas en arrière pour autant

n°11345427
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 28-04-2007 à 12:27:43  profilanswer
 

Picking a écrit :

Mais on ne retourne pas en arrière pour autant

 
Herbert de Vaucanson a écrit :

[...] au moment où tu débarques à un instant donné [...]

 

Et pour repréciser une fois de plus, je ne dis pas "les univers parallèles permettent de voyager dans le temps", je dis "si on considère des univers parallèles, évoquer le paradoxe du grand-père comme preuve de l'impossibilité conceptuelle du voyage dans le temps ne tient plus".

Message cité 1 fois
Message édité par Herbert de Vaucanson le 28-04-2007 à 12:28:18

---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°11345468
mikha31
SOON BROKE
Posté le 28-04-2007 à 12:31:18  profilanswer
 

Picking a écrit :

Avec les Univers parallèles, en quoi sort-on du paradoxe du grand-père qui se retrouve corps à corps avec lui-même étant petit ?  
Selon toi sort-on de ce paradoxe parce que ça devient possible ou parce que ça devient impossible ?
 
Les univers parallèles ont chacun leur ligne de temps, ils ne peuvent pas être compatibles entre eux puisqu'ils sont parallèles ce qui rend impossible le concept du grand-père en présence avec lui-même étant petit. Sinon ça serait des univers hybrides et non plus parallèles. [:spamafote]


 
Je vois plus de différence avec quand tu trollais  :o .
En fait, ce que j'ai compris des multi univers, c'est que " le jour " ou on saura remonter le temps, on créera justement un autre univers "parallèle" ou machin sera en présence de son grand père.
Bon après, je suis pas sur qu'un univers apparaisse par magie, c'est un peu gros à sortir du chapeau quoi  :o

n°11345755
Picking
Posté le 28-04-2007 à 12:54:32  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Et pour repréciser une fois de plus, je ne dis pas "les univers parallèles permettent de voyager dans le temps", je dis "si on considère des univers parallèles, évoquer le paradoxe du grand-père comme preuve de l'impossibilité conceptuelle du voyage dans le temps ne tient plus".

 

Les univers parallèles si elles peuvent voyager dans le temps ce n'est certainement pas dans le passé même s'ils partent tous d'un point commun qui se trouve dans leur passé. Le terme parallèles serait alors un peu abusé on devrait parler d'univers divergents mais même encore là ces univers ne sont pas régis par les mêmes lois que l'on connait (sinon ce ne serait pas des univers parallèles) et le grand-père et lui même tout-petit seront en même temps au même endroit en tant que 2 observateurs qui se voit l'un et l'autre dont l'un se trouve dans un univers et l'autre dans un autre univers réunis dans un même univers ce qui n'a aucun sens[:spamafote]

 

http://www.astronomes.com/c7_bigba [...] rspar.html

Message cité 1 fois
Message édité par Picking le 28-04-2007 à 12:58:43
n°11345922
Picking
Posté le 28-04-2007 à 13:07:19  profilanswer
 

mikha31 a écrit :

Je vois plus de différence avec quand tu trollais  :o .
En fait, ce que j'ai compris des multi univers, c'est que " le jour " ou on saura remonter le temps, on créera justement un autre univers "parallèle" ou machin sera en présence de son grand père.
Bon après, je suis pas sur qu'un univers apparaisse par magie, c'est un peu gros à sortir du chapeau quoi  :o


Non non cette fois j'ai raffiné mon troll  je vais surpasser Herbert sur cet aspect :whistle:
 
Voilà une autre problématique créer un autre univers comme par magie comme tu dit ...et on sort complètement du principe de Lavoisier  [:mlc]  
 

n°11345958
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 28-04-2007 à 13:10:30  profilanswer
 

Picking a écrit :

Les univers parallèles si elles peuvent voyager dans le temps ce n'est certainement pas dans le passé même s'ils partent pas tous d'un point commun qui se trouve dans leur passé. Le terme parallèles serait alors un peu abusé on devrait parler d'univers divergents mais même encore là ces univers ne sont pas régis par les mêmes lois que l'on connait

 

Si, pour le cas qui nous intéresse.

 

Tu confonds deux concepts d'univers parallèles.
Des univers parallèles vraiment "parallèles": différents, sans aucun lien dans un sens ni dans l'autre, avec d'éventuelles lois différentes, ayant chacun leur histoire, décorellée. Ces univers ont assez peu d'intéret, puisque étant "hors du nôtre", par définition, ils sont à jamais inconnaissables.

 

Des univers parallèles au sens Evrett, ou "divergeants" comme tu les appelles, où pour chaque instant, il y a une infinité d'instants suivants qui se réalisent dans autant de branches divergentes. Mais évidemment, chaque branche garde les même lois.

 
Citation :

le grand-père et lui même tout-petit seront en même temps au même endroit en tant que 2 observateurs qui se voit l'un et l'autre dont l'un se trouve dans un univers et l'autre dans un autre univers réunis dans un même univers ce qui n'a aucun sens[:spamafote]

 

Non, ils seront présent dans une même branche. Je ne vois pas "où" cela n'a aucun sens. J'ai l'impression que tu repars dans ta justification par le "bon sens". Pour t'en rendre compte, essaye de m'expliquer objectivement (autrement que par "bah c'est comme ça, c'est de notoriété publique", ou "tout le monde sait ça" ) ce qui te fait dire "ça n'a aucun sens".

Message cité 1 fois
Message édité par Herbert de Vaucanson le 28-04-2007 à 13:11:40

---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°11346033
Picking
Posté le 28-04-2007 à 13:17:16  profilanswer
 


 
Ben c'est simple le petit est dans une branche (un référentiel) une fois grand il est dans une autre branche (autre référentiel) et ces deux branches ne forme qu'une seule branche ...ta vu un arbre poussé comme ça ?

n°11346056
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 28-04-2007 à 13:18:55  profilanswer
 

Picking a écrit :

Ben c'est simple le petit est dans une branche (un référentiel) une fois grand il est dans une autre branche (autre référentiel) et ces deux branches ne forme qu'une seule branche ...ta vu un arbre poussé comme ça ?

 

Si tu veux utiliser cette analogie:
Petit il est une fourmi sur le tronc. Grand, il est la même fourmi sur une branche au sommet de l'arbre. Entre temps la fourmi a progressé vers le haut sans jamais s'arrêter (elle aurait juste pu, à chaque noeud rencontré, choisir une autre branche par exemple). Je ne vois pas où est le pb.

Message cité 1 fois
Message édité par Herbert de Vaucanson le 28-04-2007 à 13:21:05

---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°11346102
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 28-04-2007 à 13:23:05  profilanswer
 

Picking a écrit :

Non non cette fois j'ai raffiné mon troll  je vais surpasser Herbert sur cet aspect :whistle:
 
Voilà une autre problématique créer un autre univers comme par magie comme tu dit ...et on sort complètement du principe de Lavoisier  [:mlc]


 
Non, Lavoisier est respecté dans le multivers.


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°11346104
Picking
Posté le 28-04-2007 à 13:23:15  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Si tu veux utiliser cette analogie:  
Petit il est une fourmi sur le tronc. Grand, il est la même fourmi sur une branche au sommet de l'arbre. Entre temps la fourmi a progressé vers le haut sans jamais s'arrêter (elle aurait juste pu, à chaque noeud rencontré, choisir une autre branche par exemple). Je ne vois pas où est le pb.


Tu peux développer parce que là c'est pas clair

n°11346134
Picking
Posté le 28-04-2007 à 13:24:55  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Non, Lavoisier est respecté dans le multivers.


En créant un autre univers ?  :??:

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
notice machine a coudre singer 5805CMegane RS DCi: dans l'ère du temps ou hérésie ? Diesel Powa !
Sur lequel de vos loisirs Internet a t'il pris du temps?comment connaitre les routes praticables par temps de neige?
[Données sources] temps de communications téléphoniquesscooter yiben, 4 temps, de 2006. bas prix
Machine à voter électronique en France : Fraude possible ? Réagissons!au coeur du temps [topic nostalgie]
|Grammaire] Expression du temps : prochain ou pas ?Machine à remonter le temps
Plus de sujets relatifs à : Machine à remonter le temps


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR