Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
934 connectés 

 


 

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  611  612  613  ..  615  616  617  618  619  620
Auteur Sujet :

Science-Fiction

n°63809333
Morningkil​l
Posté le 20-08-2021 à 11:19:47  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

gilou a écrit :

Ca en est.
Le cyberpunk est un sous-genre de la science-fiction dans un cadre futuriste dystopique qui a tendance à se concentrer sur une combinaison de marginalité et de haute technologie présentant des réalisations technologiques et scientifiques avancées, telles que l'intelligence artificielle et la cybernétique, associées à une désagrégation ou un changement radical de l'ordre social.


Effectivement, notre présent proche.
https://www.frandroid.com/marques/f [...] -workrooms
 
Après, au siécle dernier, la vision Matrice 3D  de Neuromancer, c'était mon kif ultime. Maintenant qu'on s'en approche....
 

mood
Publicité
Posté le 20-08-2021 à 11:19:47  profilanswer
 

n°63809409
VigneuxAms​terdam
Posté le 20-08-2021 à 11:29:54  profilanswer
 

Romf a écrit :

J'ai noté toutes vos suggestions sur ma demande, merci :D
Et je confirme un gros pavé ne me fait pas peur au contraire :)  
Je n'ai pas regardé les résumés de tout ce qui m'a été proposé mais je pense partir sur The city & The City, ou Les enfants d'Icare :D


C'est même plus un grand écart là, mais les deux sont biens.
 

Citation :


Sinon tout le monde doit connaître mais je viens de finir le voyageur imprudent de Barjavel. Je pensais l'avoir lu au collège ou lycée mais mes souvenirs étaient très parcellaires, au point que je me demande si je l'avais lu en entier ou si ce n'étaient que des passages :D
En tout cas j'ai beaucoup aimé, un classique qui se lit en un éclair :D


Lecture de collège aussi pour moi, mais complète. J'ai en souvenir particulier un immeuble speçial.
Libre arbitre, destin, fatalité ?

n°63809411
rakame
Posté le 20-08-2021 à 11:30:01  profilanswer
 

Morningkill a écrit :


 
Oui, enfin, tu me cites des auteurs dont l'heure de gloire revient du siecle dernier. Enfin, Sterling, il a presque plus rien écrit, Gibson peut etre un poil plus, mais bon, j'ai abandonné deux livres après Neuromancer.
 
C'est pas du cyberpunk recent. Peut etre Bacigalupi , et encore.
 
Le bouquin tu cite me plaisait, mais la premiere nodule critique c'est "« Une vigoureuse étude du mouvement littéraire cyberpunk des années 1980-1990, et une salutaire appréciation de son contenu politique toujours pertinent aujourd’hui. " ....  
 
Par contre, ca m'a renvoyé sur le blog de la libraire charybde,ca m'a l'air qualitatif dis donc, tiens, par exemple : https://charybde2.wordpress.com/201 [...] avid-brin/


 
En fait, dans la littérature SF récente, le genre s'est plutôt intégré au reste. Si tu prend Rich Larson qui, a mon avis tout personnel, représente assez bien la nouvelle génération d'auteur qui arrive, on retrouve des influences cyberpunk dans beaucoup de ses nouvelles mais mêlées a d'autres influence. C'est un peu le propre d'un sous-genre comme celui-là de finir absorber par le genre.  
 
Pour une version moderne et collant a l'actualité, tu peux peut-être regarder autour du mouvement cypherpunk, mais là, c'est plus de la SF, on est dans le réel. Julian Assange ou Edward Snowden (Mémoire vive, son histoire, c'est super intéressant, mais c'est pas un roman).

n°63809459
sanglier
Cochon qui s'en dédit !
Posté le 20-08-2021 à 11:36:06  profilanswer
 

gilou a écrit :

Ca en est.
Le cyberpunk est un sous-genre de la science-fiction dans un cadre futuriste dystopique qui a tendance à se concentrer sur une combinaison de marginalité et de haute technologie présentant des réalisations technologiques et scientifiques avancées, telles que l'intelligence artificielle et la cybernétique, associées à une désagrégation ou un changement radical de l'ordre social.
(j'ai adapté la définition de Wikipedia anglais, celle en français omettant l'aspect marginal des protagonistes, qui est pourtant un élément caractéristique de ce style de romans)
A+,

C'est aussi une SF cynique très ancrée années 80 (Reagan et la dérégulation à la Milton Friedman ou le Japon comme modèle/menace technologique).
Avec des romans comme La Fille automate, on est passé au biopunk, reflet de nos dérèglements actuels.


---------------
"La première qualité indispensable à un grand général, c'est de savoir se branler le vit." Marquis de Santa Cruz de Marcenado, 1684-1732, Réflexions militaires.
n°63809583
rakame
Posté le 20-08-2021 à 11:50:48  profilanswer
 

Dans les auteurs moderne "cyberpunk" (notez les guillemets), il y a peut-être Cory Doctorow. Je le connais assez mal, j'ai lu qu'un bouquin de lui, et il ne m'a pas laissé un souvenir impérissable, et je suivais plus ou moins son blog a une époque. Donc je réserve mon jugement, peut-être que d'autre ici le connaisse mieux.  
 
(ben d’ailleurs, je viens d'apprendre qu'il ne publie plus sur boing-boing depuis janvier 2020)
 
ça nous rajeunit pas tout ça.

Message cité 1 fois
Message édité par rakame le 20-08-2021 à 11:51:15
n°63809701
gilou
Modérateur
Modzilla
Posté le 20-08-2021 à 12:05:14  profilanswer
 

HFR_GLT a écrit :

Pour Starforce, tu as commencé par lequel Gilou ?

Le premier, StarForce Origin : Inception
En fait, une bonne partie des bouquins de Starforce Origin sont des novellas, et assemblés par 4, ils ont la taille d'un bouquin standard (ils sont d'ailleurs vendus par recueils de 4), ce qui donne pour le premier arc, StarForce Origin cette ensemble :
Inception / Integration / Nemesis / Trailblazer
Gemini / Ambrosia /Fabrication / Flashpoint
Mettle /Disarmament /Deception / Escalation
Secession / Zen'zat / Colonization / Canderous
Intimidation / Counterstrike / Benefactor / Melee
Allegiance / Augmentation / Backstab / Origin
Foothold / Death Knell / Ascension / Insurection  
Psionics / Recalibration / Aquatics / Mastermind
Eviction / Deceit / Paradigm / Knighthood
Scruples / Termination / Unification / Commando
Upgrades / Probes / Consensus / Relocation
Battlemeld / Excursion / Axius / Veracious
Penance / Evacuation / Sav / Survivor
Backdoor / Bloodlust / Internecine / Liberation
Nexus / Empire / Shame / Retribution
Initiation / Hamoriti / Marauders / Newbslayer
Fiddlesticks / Proving Ground / Ghostblade / Trials
Starchaser / Revulsion / Rescue / Headstrong  
Cascade / Divergent / Resistance / Divide
Perquisition / Revision / Revelation / Ringworld
Perseverance / Hraediti / Rammus / Resurection
Intellect / Bahamut / Zealot / Quenar
Resolution / Collaboration / Reclamation / Mantle
Crusade / Paladin / Capitulation / Leonidas
Rajamal / Shiva / Kaalo / Intransigeant
 
Bref un premier arc composé de 25 volumes si on prend une taille assez standard.
C'est le premier arc, i.e. le préliminaire a la confrontation Humains - V’kit’no’sat. Une introduction, quoi :D
On en est a 61 volumes depuis (a diviser par 4 donc, soit 15 volumes standard plus une novella), et justement, dans le tout dernier paru, on a l'explication du conflit réel, avec un adversaire bien plus ancien et puissant que les V’kit’no’sat (qui à ce stade de l'histoire, ne jouent plus un rôle important)
Bon l'auteur écrit assez bien (disons que c'est au niveau de la compagnie des glaces), mais c'est relativement inégal, il y a des tomes de fight pur sans grand intérêt à mes yeux, et des tomes ou le récit évolue bien.
 
J'ai pris plus de plaisir a lire la série des Silver Ships de Juucha, dans le même genre (série longue auto-éditée), qui a un meilleur style IMHO
 
A+,


Message édité par gilou le 20-08-2021 à 12:09:44

---------------
There's more than what can be linked! --    Iyashikei Anime Forever!    --  AngularJS c'est un framework d'engulé!  --
n°63809754
HFR_GLT
Posté le 20-08-2021 à 12:11:47  profilanswer
 

Merci bcp. Je m'y met dès que possible (Je finis The domino pattern )


---------------
Comparatif achat/location immobilière en ligne
n°63809815
Klisstoris​s
Inacceptaaaaaaaaaaaaableeeeeee
Posté le 20-08-2021 à 12:20:20  profilanswer
 

Hormis l'aspect un peu extrême-droite du bouzin, tu recommandes quand même gilou ? Ca ressemble à quoi sur la longueur ?


---------------
''Qu'on m'apporte du vin fort, des poulardes grasses, et des femmes grasses et qui sentent fort !''
n°63809965
Morningkil​l
Posté le 20-08-2021 à 12:42:56  profilanswer
 

rakame a écrit :

Dans les auteurs moderne "cyberpunk" (notez les guillemets), il y a peut-être Cory Doctorow. Je le connais assez mal, j'ai lu qu'un bouquin de lui, et il ne m'a pas laissé un souvenir impérissable, et je suivais plus ou moins son blog a une époque. Donc je réserve mon jugement, peut-être que d'autre ici le connaisse mieux.  


Effectivement Doctorow (que je connais peu), certains de Scalzi (lockdown?) et de Stross (sa serie policiere en ecosse.. Halting State) seraient pas mal du "cyberpunk" moderne
 
Mais notamment pour ce dernier, il a abandonné le 3eme volume de sa trilogie parceque la réalité du monde dépassait son anticipation (http://www.antipope.org/charlie/blog-static/2013/12/psa-why-there-wont-be-a-third-.html )

n°63810431
gilou
Modérateur
Modzilla
Posté le 20-08-2021 à 13:43:00  profilanswer
 

Klisstoriss a écrit :

Hormis l'aspect un peu extrême-droite du bouzin, tu recommandes quand même gilou ? Ca ressemble à quoi sur la longueur ?

Comme j'ai dit, c'est pas un chef d’œuvre, c'est moyen+, avec des idées facisantes, alors pas vraiment, sauf a qui veut lire une saga qui a une vision a l'échelle cosmique (on est plus a l'échelle galactique, mais au dessus dans celle-la) et avec des entités capables de vivre dans des trous noirs galactiques ou de bouffer une planète...
 
Je lis pas mal d'auto-édité US, et c'est au dessus de la moyenne des séries de SF militaires du genre, mais loin du niveau de qualité d'un auteur édité par Tor par exemple. Notez que être édité par un éditeur connu n'est pas toujours un gage de qualité. La série Kris Longknife de Mike Sheperd parue chez Ace, OK, il écrit bien, mais l'histoire...  [:mikdespe1] je suis bon public, mais il y a des limites.
Si vous cherchez des séries auto-éditées ou assimilé a lire en VO, voici quelques suggestions :
The Silver Ships de S. H. Juucha, je lui reproche juste d'avoir été terminée cette année, un poil abruptement, alors que l'auteur aurait bien pu continuer à dérouler son histoire. Il devait avoir envie de passer a autre chose.
A Galaxy Unknown de Thomas dePrima. Ça casse pas trois pattes a un canard, mais c'est agréable à lire. Et de toute façon, une série ou l’héroïne principale a été conditionnée par des trafiquants d'esclaves pour être revendue comme esclave sexuelle S&M, et prend du plaisir quand elle est capturée et torturée par de barbares ETs, ça mérite le détour :lol:  
Blood on the stars de Jay Allan. C'est du space Opera militaire avec une touche de Weber (l'ennemi initial est inspiré lui aussi de la révolution française)
Odyssey One de Evan Currie. C'est du space Opera militaire. Relativement agréable à lire.
 
A+,

Message cité 2 fois
Message édité par gilou le 20-08-2021 à 13:49:44

---------------
There's more than what can be linked! --    Iyashikei Anime Forever!    --  AngularJS c'est un framework d'engulé!  --
mood
Publicité
Posté le 20-08-2021 à 13:43:00  profilanswer
 

n°63810501
gilou
Modérateur
Modzilla
Posté le 20-08-2021 à 13:52:46  profilanswer
 

Morningkill a écrit :


Effectivement Doctorow (que je connais peu), certains de Scalzi (lockdown?) et de Stross (sa serie policiere en ecosse.. Halting State) seraient pas mal du "cyberpunk" moderne
 
Mais notamment pour ce dernier, il a abandonné le 3eme volume de sa trilogie parceque la réalité du monde dépassait son anticipation (http://www.antipope.org/charlie/blog-static/2013/12/psa-why-there-wont-be-a-third-.html )

Cat le psion de Joan D. Vinge est pour moi un bouquin typique de cyberpunk.
Perso, c'est pas un genre dont je suis très amateur.
 
A+,


---------------
There's more than what can be linked! --    Iyashikei Anime Forever!    --  AngularJS c'est un framework d'engulé!  --
n°63810532
Grith
Posté le 20-08-2021 à 13:55:55  profilanswer
 

gilou a écrit :


A Galaxy Unknown de Thomas dePrima. Ça casse pas trois pattes a un canard, mais c'est agréable à lire. Et de toute façon, une série ou l’héroïne principale a été conditionnée par des trafiquants d'esclaves pour être revendue comme esclave sexuelle S&M, et prend du plaisir quand elle est capturée et torturée par de barbares ETs, ça mérite le détour :lol:  
 
A+,


Tu m'étonnes qu'il ait du mal à trouver un éditeur :D


---------------
Never let your sense of morals prevent you from doing what is right.
n°63810594
gilou
Modérateur
Modzilla
Posté le 20-08-2021 à 14:02:01  profilanswer
 

En plus, comme elle ne devait pas avoir de traces des coups des séances S&M précédentes (sinon, ça aurait gâché le plaisir du client), elle a un corps qui s'auto-répare très vite...  [:ddr555]  
A+,


Message édité par gilou le 20-08-2021 à 14:02:42

---------------
There's more than what can be linked! --    Iyashikei Anime Forever!    --  AngularJS c'est un framework d'engulé!  --
n°63810794
gueuselamb​ix
Minipouce
Posté le 20-08-2021 à 14:26:23  profilanswer
 

Bon j'ai fini les 8 tomes de The expanse, j'attends le dernier. Et je suis sur la fin de World engines de Baxter, en deux tomes.
J'attends que la poste m'amène Light chaser d'Hamilton.
Va me falloir des réserves pour la suite, j'ai plus rien à lire. Je pensais à Blindsight deja, ça se trouve en VO à prix correct ? Sinon Accelerando et les bouquins du même auteur dont j'ai oublié le nom.


---------------
Fais ce que je dis, pas ce que je fais.
n°63810831
donut78
Stop eating donuts
Posté le 20-08-2021 à 14:29:58  profilanswer
 

gueuselambix a écrit :

Sinon Accelerando et les bouquins du même auteur dont j'ai oublié le nom.


J'ai laché au bout de 200 pages. J'ai trouvé ça pénible à lire et pas très intéressant. Pourtant la Hard SF est un de mes genre favoris  :/


---------------
Du calme, pose ce poireau et tout se passera bien. Ne m'oblige pas à faire une roulade arrière ...
n°63811008
zephiel
Apologiste de la paresse
Posté le 20-08-2021 à 14:51:07  profilanswer
 

gilou a écrit :

Je plaisantais au sujet des rabids mais je pense qu'a la base, le sad puppies n'ont pas tort.
https://www.wired.com/2015/08/won-s [...] s-matters/
A+,


 
Je pense qu'ils ont fondamentalement torts, mais c'est pas pour autant que ceux d'en face on raison, en fait :D C'est une très mauvaise réponse à un vrai problème, au final :D
 
SI c'est HS n'hésite pas à me le dire, mais je fais partie des gens pour qui les cases ont peu de sens donc j'évite les débats sans fin là-dessus (c'est quoi de la SF, c'est quoi de la Fantasy ?) mais quand on me pose la question sur la différence fondamentale entre les 2 genres, je résume en 2 points : sur la forme, la science-fiction est plutôt dans l'avenir avec de la technologie qui apporte du "sens of wonder", et la Fantasy dans le passé avec la magie qui fait office de ce fameux "sense of wonder". Mais pour moi la différence fondamentale est plutôt dans l'approche, où la Fantasy est plutôt "conservatrice" dans le sens où le but est souvent de revenir à un état initial idéal, ou en tout cas de lutter contre des changements néfastes, alors que la SF est plutôt progressiste en mettant en avant des défauts de nos sociétés actuelles en les exacerbant dans l'univers de leur histoire. Bien entendu on peut facilement avoir de la Fantasy progressiste et de la SF conservatrice (et heureusement) :D
Pourquoi cette digression ? Parce que ça donne une certaine légitimité aux oeuvres pro queer, ou féministes, ou autre. Car ce qui a pu être mis en avant dans l'âge d'or (la guerre froide, les risques de guerre mondiale) ou par la suite (les dérives dictatoriales ou du capitalisme) ne sont plus les thèmes uniques qui peuvent être abordés par la SF. JE dis pas que les thèmes queer ou autre m'intéressent particulièrement, mais ils sont pour moi totalement à leur place dans la SF (je sais que je ne ferai pas l'unanimité en disant ça :D ).
 
Cela dit, je suis d'accord avec toi que ce qui se joue aux prix Hugo va bien au-delà de ça, et je connais un peu le soucis des US avec les militants progressistes, cancel culture ect... c'est totalement idiot et contre-productif, et on ne vote pas pour une oeuvre en fonction de sa valeur de propagande d'une idée. Mais répondre de la même manière n'est pas pour moi la bonne méthode, même si je n'ai pas mieux à proposer :D

n°63811262
Fenston
★ Tartuffe
Posté le 20-08-2021 à 15:22:52  profilanswer
 

zephiel a écrit :


 
Je pense qu'ils ont fondamentalement torts, mais c'est pas pour autant que ceux d'en face on raison, en fait :D C'est une très mauvaise réponse à un vrai problème, au final :D
 
SI c'est HS n'hésite pas à me le dire, mais je fais partie des gens pour qui les cases ont peu de sens donc j'évite les débats sans fin là-dessus (c'est quoi de la SF, c'est quoi de la Fantasy ?) mais quand on me pose la question sur la différence fondamentale entre les 2 genres, je résume en 2 points : sur la forme, la science-fiction est plutôt dans l'avenir avec de la technologie qui apporte du "sens of wonder", et la Fantasy dans le passé avec la magie qui fait office de ce fameux "sense of wonder". Mais pour moi la différence fondamentale est plutôt dans l'approche, où la Fantasy est plutôt "conservatrice" dans le sens où le but est souvent de revenir à un état initial idéal, ou en tout cas de lutter contre des changements néfastes, alors que la SF est plutôt progressiste en mettant en avant des défauts de nos sociétés actuelles en les exacerbant dans l'univers de leur histoire. Bien entendu on peut facilement avoir de la Fantasy progressiste et de la SF conservatrice (et heureusement) :D
Pourquoi cette digression ? Parce que ça donne une certaine légitimité aux oeuvres pro queer, ou féministes, ou autre. Car ce qui a pu être mis en avant dans l'âge d'or (la guerre froide, les risques de guerre mondiale) ou par la suite (les dérives dictatoriales ou du capitalisme) ne sont plus les thèmes uniques qui peuvent être abordés par la SF. JE dis pas que les thèmes queer ou autre m'intéressent particulièrement, mais ils sont pour moi totalement à leur place dans la SF (je sais que je ne ferai pas l'unanimité en disant ça :D ).
 
Cela dit, je suis d'accord avec toi que ce qui se joue aux prix Hugo va bien au-delà de ça, et je connais un peu le soucis des US avec les militants progressistes, cancel culture ect... c'est totalement idiot et contre-productif, et on ne vote pas pour une oeuvre en fonction de sa valeur de propagande d'une idée. Mais répondre de la même manière n'est pas pour moi la bonne méthode, même si je n'ai pas mieux à proposer :D


Bien sûr qu'ils ont leur place. On peut même dire qu'historiquement, c'est dans la SF qu'ils ont eu leur place en premier d'ailleurs (premier baiser inter racial dans Star Trek par exemple). Les questions de genre et de sexualité ne datent pas d'hier, et la SF a toujours plus ou moins traité ces sujets là, même de façon anodine.
Le problème, aujourd'hui, à mon sens, c'est que les auteurs ne cherchent plus à écrire des œuvres ou à fabriquer des concepts nouveaux, ils se contentent de rédiger des tracts politiques. Par exemple, dans l'anneau monde, le personnage féminin a un collier de barbe, et ça suffisait. Si l'anneau monde était écrit en 2021, le personnage féminin n'aurait pas seulement de la barbe, il serait trans fluid, parlerait à base de iel, et voudrait libérer l'anneau, symbole de l'oppression des femmes extra terrestres, du joug patriarcale du commité de construction de l'anneau monde composé uniquement d'hommes blancs d'adonnant au trafique d'esclaves venant de la planète Mékouilles pour maintenir en place l'anneau monde.  
Je caricature bien évidemment, mais c'est pour mieux souligner l'idée.
Personnellement, j'ai rien contre le progressisme hein. Je partage la plupart des valeurs de base de ce mouvement d'ailleurs. L'égalité homme / femme, la liberté d'orientation sexuelle, l'égalité blanc / noir / racisé / whatever, acceptation des trans, et j'en passe, sont des valeurs que je pense primordiales. Ce n'est pas là le problème.
En revanche, j'ai un problème quand une communauté fait de l'idéologie systématique, qu'elle vienne d'un bord ou d'un autre, et qu'elle ne fasse rien d'autre que de rabâcher cette idéologie sans faire preuve de la moindre perspective.
On entend souvent que l'Art est politique. Ce qui n'est pas faux. Mais je réponds en général que si l'art est politique, pour autant, la politique n'est pas de l'Art. C'est là toute la nuance que semblent oublier ces idéologues.  
Le progressisme a sa place en SF, mais il ne faut pas oublier pour autant le reste. Quand tu lis Ayerdhal par exemple, c'était blindé de progressisme, des décennies avant. Dans l'histrion par exemple, le personnage est Sexomorphe et peut changer de sexe à volonté, ou comment traiter de la transexualité il y a 30 ans de ça, à un époque où la communauté trans était une poignée de drag queen tout juste bonnes à se faire chambrer sur fun radio. On peut citer Cybione aussi, avec son héroïne esclave, violente, et à la sexualité très libérée. Ses bouquins étaient très politiques aussi, forcément très à gauche. Pour autant, ses livres n'oubliaient jamais d'être d'excellents romans, très en avance sur leur temps, blindés d'idées et aux qualités littéraires certaines.  
En plus récent, on peut citer le remarquable Membrane de Chi Ta-Wei, un auteur chinois. C'est un roman profondément Queer, et si la nationalité même de son auteur pourrait suffire à en faire une œuvre transgressive, il a autre chose à proposer qu'un ramassis de mots clés et d'idées pré mâchées tout juste bonnes à faire plaisir à un certain lectorat.  
Après tout, c'est aussi et surtout ça le but de la SF. Faire voyager, rêver mais surtout faire réfléchir en posant des questions nouvelles aux réponses floues. Quand on en vient à poser des questions consensuelles et à y donner des réponses toutes faites, c'est qu'il y a un problème.


---------------
Free Daweed - "The game might crash, but at least the trains will run on time" - Chris Roberts 2018 - Je fais ma pute pour un Dragonfly : STAR-V6VM-MD7X
n°63811666
zephiel
Apologiste de la paresse
Posté le 20-08-2021 à 16:19:29  profilanswer
 

Je suis entièrement d'accord :jap:
 
Et je rajouterais que la mauvaise propagande dans la (mauvaise) SF a aussi toujours existé, au moins depuis que Pierre Pelot est écrivain  :whistle:  

n°63811694
lordlambda
lurker pro
Posté le 20-08-2021 à 16:22:58  profilanswer
 

vite, du Iain Banks...


---------------
If you got to cheese, just cheese, don't talk !
n°63812103
FrenchyEve
Posté le 20-08-2021 à 17:20:19  profilanswer
 

gilou a écrit :


Odyssey One de Evan Currie. C'est du space Opera militaire. Relativement agréable à lire.


je l'ai lu celle là , ca fait parti des trucs découvert dans la promo du mois en anglais sur amazon, et ca m'assez plu pour que je continue. Ca va pas révolutionner le genre mais le style est fluide et l'intrigue m'a bien plus.

n°63812177
gilou
Modérateur
Modzilla
Posté le 20-08-2021 à 17:32:53  profilanswer
 

zephiel a écrit :


 
Je pense qu'ils ont fondamentalement torts, mais c'est pas pour autant que ceux d'en face on raison, en fait :D C'est une très mauvaise réponse à un vrai problème, au final :D
 
SI c'est HS n'hésite pas à me le dire, mais je fais partie des gens pour qui les cases ont peu de sens donc j'évite les débats sans fin là-dessus (c'est quoi de la SF, c'est quoi de la Fantasy ?) mais quand on me pose la question sur la différence fondamentale entre les 2 genres, je résume en 2 points : sur la forme, la science-fiction est plutôt dans l'avenir avec de la technologie qui apporte du "sens of wonder", et la Fantasy dans le passé avec la magie qui fait office de ce fameux "sense of wonder". Mais pour moi la différence fondamentale est plutôt dans l'approche, où la Fantasy est plutôt "conservatrice" dans le sens où le but est souvent de revenir à un état initial idéal, ou en tout cas de lutter contre des changements néfastes, alors que la SF est plutôt progressiste en mettant en avant des défauts de nos sociétés actuelles en les exacerbant dans l'univers de leur histoire. Bien entendu on peut facilement avoir de la Fantasy progressiste et de la SF conservatrice (et heureusement) :D

La fantasy, c'est quand les héros tuent les dragons maléfiques à coup d'incantations magiques et d'épées elfiques, La SF c'est quand les héros tuent les monstres galactiques a coup de rayons désintégrateurs et de sabre lasers. Bref, ça n'a rien à voir!  :o  
 

zephiel a écrit :

Pourquoi cette digression ? Parce que ça donne une certaine légitimité aux oeuvres pro queer, ou féministes, ou autre. Car ce qui a pu être mis en avant dans l'âge d'or (la guerre froide, les risques de guerre mondiale) ou par la suite (les dérives dictatoriales ou du capitalisme) ne sont plus les thèmes uniques qui peuvent être abordés par la SF. JE dis pas que les thèmes queer ou autre m'intéressent particulièrement, mais ils sont pour moi totalement à leur place dans la SF (je sais que je ne ferai pas l'unanimité en disant ça :D ).
 
Cela dit, je suis d'accord avec toi que ce qui se joue aux prix Hugo va bien au-delà de ça, et je connais un peu le soucis des US avec les militants progressistes, cancel culture ect... c'est totalement idiot et contre-productif, et on ne vote pas pour une oeuvre en fonction de sa valeur de propagande d'une idée. Mais répondre de la même manière n'est pas pour moi la bonne méthode, même si je n'ai pas mieux à proposer :D

Mais bien sur, c'est pour cela que je pense que Triton, de S. Delany est un très grand roman, accessoirement dans un contexte de SF.
Et que malheureusement ce n'est pas le cas de l’œuvre de Jemisin... :whistle:  
A+,


Message édité par gilou le 20-08-2021 à 17:40:15

---------------
There's more than what can be linked! --    Iyashikei Anime Forever!    --  AngularJS c'est un framework d'engulé!  --
n°63812398
Zolomion
In Pivo Veritas
Posté le 20-08-2021 à 18:09:07  profilanswer
 

gueuselambix a écrit :

Bon j'ai fini les 8 tomes de The expanse, j'attends le dernier. Et je suis sur la fin de World engines de Baxter, en deux tomes.
J'attends que la poste m'amène Light chaser d'Hamilton.
Va me falloir des réserves pour la suite, j'ai plus rien à lire. Je pensais à Blindsight deja, ça se trouve en VO à prix correct ? Sinon Accelerando et les bouquins du même auteur dont j'ai oublié le nom.

 

Si tu aimes les sagas bourrins mélange SF et fantasy, attaques-toi à Traquemort...
Là je lis Omale (t2) et j'aime bien le contexte et le style narratif. Cela fait du bien de lire du français en tant que version originale (sinon, à part les BD, je lis 98% en anglais).


Message édité par Zolomion le 20-08-2021 à 19:44:23

---------------
ben oui, encore moi :o) |
n°63812520
doutrisor
Posté le 20-08-2021 à 18:26:57  profilanswer
 

Fenston a écrit :


Bien sûr qu'ils ont leur place. On peut même dire qu'historiquement, c'est dans la SF qu'ils ont eu leur place en premier d'ailleurs (premier baiser inter racial dans Star Trek par exemple). Les questions de genre et de sexualité ne datent pas d'hier, et la SF a toujours plus ou moins traité ces sujets là, même de façon anodine.
Le problème, aujourd'hui, à mon sens, c'est que les auteurs ne cherchent plus à écrire des œuvres ou à fabriquer des concepts nouveaux, ils se contentent de rédiger des tracts politiques. Par exemple, dans l'anneau monde, le personnage féminin a un collier de barbe, et ça suffisait. Si l'anneau monde était écrit en 2021, le personnage féminin n'aurait pas seulement de la barbe, il serait trans fluid, parlerait à base de iel, et voudrait libérer l'anneau, symbole de l'oppression des femmes extra terrestres, du joug patriarcale du commité de construction de l'anneau monde composé uniquement d'hommes blancs d'adonnant au trafique d'esclaves venant de la planète Mékouilles pour maintenir en place l'anneau monde.  
Je caricature bien évidemment, mais c'est pour mieux souligner l'idée.
Personnellement, j'ai rien contre le progressisme hein. Je partage la plupart des valeurs de base de ce mouvement d'ailleurs. L'égalité homme / femme, la liberté d'orientation sexuelle, l'égalité blanc / noir / racisé / whatever, acceptation des trans, et j'en passe, sont des valeurs que je pense primordiales. Ce n'est pas là le problème.
En revanche, j'ai un problème quand une communauté fait de l'idéologie systématique, qu'elle vienne d'un bord ou d'un autre, et qu'elle ne fasse rien d'autre que de rabâcher cette idéologie sans faire preuve de la moindre perspective.
On entend souvent que l'Art est politique. Ce qui n'est pas faux. Mais je réponds en général que si l'art est politique, pour autant, la politique n'est pas de l'Art. C'est là toute la nuance que semblent oublier ces idéologues.  
Le progressisme a sa place en SF, mais il ne faut pas oublier pour autant le reste. Quand tu lis Ayerdhal par exemple, c'était blindé de progressisme, des décennies avant. Dans l'histrion par exemple, le personnage est Sexomorphe et peut changer de sexe à volonté, ou comment traiter de la transexualité il y a 30 ans de ça, à un époque où la communauté trans était une poignée de drag queen tout juste bonnes à se faire chambrer sur fun radio. On peut citer Cybione aussi, avec son héroïne esclave, violente, et à la sexualité très libérée. Ses bouquins étaient très politiques aussi, forcément très à gauche. Pour autant, ses livres n'oubliaient jamais d'être d'excellents romans, très en avance sur leur temps, blindés d'idées et aux qualités littéraires certaines.  
En plus récent, on peut citer le remarquable Membrane de Chi Ta-Wei, un auteur chinois. C'est un roman profondément Queer, et si la nationalité même de son auteur pourrait suffire à en faire une œuvre transgressive, il a autre chose à proposer qu'un ramassis de mots clés et d'idées pré mâchées tout juste bonnes à faire plaisir à un certain lectorat.  
Après tout, c'est aussi et surtout ça le but de la SF. Faire voyager, rêver mais surtout faire réfléchir en posant des questions nouvelles aux réponses floues. Quand on en vient à poser des questions consensuelles et à y donner des réponses toutes faites, c'est qu'il y a un problème.


 
 
Je suis entièrement d'accord avec toi.
 
J'ajoute, et c'est personnel à mon humble avis tout ça tout ça, que je lis de la SF/Fantasy/fictions en général pour me détendre, pas pour lire des trucs politiques made in Libération/Mediapart/Le Figaro/Valeurs Actuelles. Pas pour lire un tract politique.
 
Une fiction, peu importe le support, peut traiter de thèmes sérieux et nourrir la réflexion, j'apprécie. Sauf quand cela colle trop à la réalité (voila pourquoi en policier j'aime Doyle/Christie/Leblanc, car autres époques et autres sociétés) , car dans ce cas vaut mieux regarder un documentaire ou mieux lire un livre. Donc pas de manifeste ou programme politique quand je me détends, merci.


Message édité par doutrisor le 20-08-2021 à 18:27:46

---------------
"A toute chose sa saison, et à toute affaire sous les cieux, son temps"
n°63814633
gilou
Modérateur
Modzilla
Posté le 21-08-2021 à 02:57:49  profilanswer
 

Klara et le soleil de Kazuo Ishiguro (prix Nobel) vient (enfin) de paraitre en France.

Citation :

Klara est une AA, une Amie Artificielle (perdu donc si vous songiez à une alcoolique), un robot de pointe ultraperformant créé spécialement pour tenir compagnie aux enfants et aux adolescents. Klara est dotée d'un extraordinaire talent d'observation, et derrière la vitrine du magasin où elle se trouve, elle profite des rayons bienfaisants du Soleil et étudie le comportement des passants, ceux qui s'attardent pour jeter un coup d'oeil depuis la rue ou qui poursuivent leur chemin sans s'arrêter. Elle nourrit l'espoir qu'un jour quelqu'un entre et vienne la choisir. Lorsque l'occasion se présente enfin, Klara est toutefois mise en garde : mieux vaut ne pas accorder trop de crédit aux promesses des humains...


 
A+,


---------------
There's more than what can be linked! --    Iyashikei Anime Forever!    --  AngularJS c'est un framework d'engulé!  --
n°63815533
[Toine]
La BX , c'est chix!
Posté le 21-08-2021 à 11:46:18  profilanswer
 

donut78 a écrit :


Parce que la fin est censée être marquante  :D  
 
Enfin si celle du film est la même que celle du livre  [:cosmoschtroumpf]


Le premier bouquin est franchement pas mal je trouve.


---------------
mes ventes : http://forum.hardware.fr/hfr/Achat [...] 0413_1.htm .
n°63815566
Romf
Posté le 21-08-2021 à 11:52:51  profilanswer
 

VigneuxAmsterdam a écrit :


C'est même plus un grand écart là, mais les deux sont biens.
 


Je lirais les 2, c'est juste une question d'ordre :D
 

VigneuxAmsterdam a écrit :


 

Citation :


Sinon tout le monde doit connaître mais je viens de finir le voyageur imprudent de Barjavel. Je pensais l'avoir lu au collège ou lycée mais mes souvenirs étaient très parcellaires, au point que je me demande si je l'avais lu en entier ou si ce n'étaient que des passages :D
En tout cas j'ai beaucoup aimé, un classique qui se lit en un éclair :D


Lecture de collège aussi pour moi, mais complète. J'ai en souvenir particulier un immeuble speçial.
Libre arbitre, destin, fatalité ?


Tu sembles bien te souvenir, contrairement à moi quand je l'ai repris :)

n°63822988
John Oldma​n
Posté le 22-08-2021 à 16:42:28  profilanswer
 

MrGnou a écrit :


Bah la fin est putain de marquante :D C'est un peu comme dire : "je me rappelle plus qui est le méchant dans Usual Suspect" :D
 
Cela dit le film est raté et expédie le truc donc bon ...


Usual Suspects je me rappelle :o Enfin je pense voir à peu près de quelle genre de fin on parle :o  
 
Ça commence enfin à me captiver et j'en suis à 85%. :sweat:


---------------
"What if a man from the Upper Paleolithic had survived until the present day?"    
n°63823362
Bordel
Bordel !!!
Posté le 22-08-2021 à 17:53:18  profilanswer
 

Je suis dans le troisième volume des Xeelees, Flux: je crois bien que je vais laisser tomber, que c'est long :/


---------------
Photo
n°63823639
gueuselamb​ix
Minipouce
Posté le 22-08-2021 à 18:52:27  profilanswer
 

Bordel a écrit :

Je suis dans le troisième volume des Xeelees, Flux: je crois bien que je vais laisser tomber, que c'est long :/

 

Les romans sont un peu chiants, les nouvelles sont plus sympas.


---------------
Fais ce que je dis, pas ce que je fais.
n°63824175
Bordel
Bordel !!!
Posté le 22-08-2021 à 20:26:24  profilanswer
 

gilou a écrit :

Je t'ai mis La Ballade de Bêta 2 en premier, car ça traite aussi de linguistique, comme Babel 17, mais avec une argumentation linguistique plus sérieuse.
Parce que dans Babel 17, on voit qu'il n'y connais pas grand chose, un peu comme Ian Watson avec L'enchassement, ou China Miéville avec Légationville.
A+,

 

Pas en ebook french /:

 

Edit: ni les autres Delany d'ailleurs

Message cité 1 fois
Message édité par Bordel le 22-08-2021 à 20:30:34

---------------
Photo
n°63824201
Bordel
Bordel !!!
Posté le 22-08-2021 à 20:30:12  profilanswer
 

gueuselambix a écrit :


 
Les romans sont un peu chiants, les nouvelles sont plus sympas.


 
Je laisse tomber, j'y reviendrai, peut-être.


---------------
Photo
n°63825926
gilou
Modérateur
Modzilla
Posté le 22-08-2021 à 23:51:48  profilanswer
 

Bordel a écrit :


 
Pas en ebook french /:
 
Edit: ni les autres Delany d'ailleurs

C'est possible, je les ai en version papier, et les versions électroniques que j'en ai ne sont pas des versions commerciales...
A+,
 
 


---------------
There's more than what can be linked! --    Iyashikei Anime Forever!    --  AngularJS c'est un framework d'engulé!  --
n°63827407
sire de Bo​tcor
Armorican way of life
Posté le 23-08-2021 à 10:08:04  profilanswer
 

gilou a écrit :


Barjavel : Le voyageur Imprudent (les paradoxes temporels)
H. Beam Piper : Kalvan d'outre-temps (univers parallèles vu comme une ligne temporelle divergente, un grand classique du sujet)
Keith Laumer : Les mondes de l'Imperium (univers parallèles vu comme une ligne temporelle divergente)
Connie Willis : pas mal de ses romans sont des récits de voyages d'historiens dans le passé
John Brunner : The infinitive of Go (cet excellent bouquin sur les mondes parallèles ne semble pas avoir été traduit)
Chad Oliver : Les vents du temps
 
A+,


C'est La Tangence des parallèles, non ?


---------------
«Ceux qui croient que les peuples suivront leurs intérêts et non leurs passions n’ont rien compris au XXe siècle.» © Raymond Aron
n°63827455
gilou
Modérateur
Modzilla
Posté le 23-08-2021 à 10:12:27  profilanswer
 

Oui, j'avais totalement oublié la traduction de ce titre.
A+,


---------------
There's more than what can be linked! --    Iyashikei Anime Forever!    --  AngularJS c'est un framework d'engulé!  --
n°63838250
Groomy
Oisif
Posté le 24-08-2021 à 14:14:14  profilanswer
 

La semaine prochaine sort La Nuit du faune de Romain Lucazeau (l'auteur de Latium). Ça a l'air assez spécial mais les quelques critiques qui sortent sont dithyrambiques, genre un des meilleurs livres SF française. Mais bon je me méfie des avis des blogueurs désormais, font un peu partie de la campagne marketing, ils qualifient vite des bouquins "sortie de la décennie" tous les 6 mois.


---------------
Le matin, j'émerge de mes rêves, le plus heureux des anges. Je me couche le soir, un vrai salaud. Qu'ai-je donc fait entre-temps ? J'ai fréquenté les hommes et fouillé dans leur merde.
n°63839246
Klisstoris​s
Inacceptaaaaaaaaaaaaableeeeeee
Posté le 24-08-2021 à 15:39:00  profilanswer
 

Le synopsis donne envie en tout cas :jap:


---------------
''Qu'on m'apporte du vin fort, des poulardes grasses, et des femmes grasses et qui sentent fort !''
n°63870618
gilou
Modérateur
Modzilla
Posté le 28-08-2021 à 13:55:59  profilanswer
 

Rhooo!
Je viens de découvrir avec deux jours de retard la sortie d'un nouveau roman d'Alastair Reynolds, dans son cycle Revelation Space, roman intitulé Inhibitor Phase.
Résumé pris sur la page de son éditeur, Gollancz :

Citation :

Miguel de Ruyter is a man with a past.
 
Fleeing the ‘wolves’ – the xenocidal alien machines known as Inhibitors – he has protected his family and community from attack for forty years, sheltering in the caves of an airless, battered world called Michaelmas. The slightest hint of human activity could draw the wolves to their home, to destroy everything … utterly. Which is how Miguel finds himself on a one-way mission with his own destructive mandate: to eliminate a passing ship, before it can bring unwanted attention down on them.
 
Only something goes wrong.
 
There’s a lone survivor.
 
And she knows far more about Miguel than she’s letting on . . .

[:suomi]  
A+,


---------------
There's more than what can be linked! --    Iyashikei Anime Forever!    --  AngularJS c'est un framework d'engulé!  --
n°63870961
gueuselamb​ix
Minipouce
Posté le 28-08-2021 à 14:54:50  profilanswer
 

gilou a écrit :

Rhooo!
Je viens de découvrir avec deux jours de retard la sortie d'un nouveau roman d'Alastair Reynolds, dans son cycle Revelation Space, roman intitulé Inhibitor Phase.
Résumé pris sur la page de son éditeur, Gollancz :

Citation :

Miguel de Ruyter is a man with a past.

 

Fleeing the ‘wolves’ – the xenocidal alien machines known as Inhibitors – he has protected his family and community from attack for forty years, sheltering in the caves of an airless, battered world called Michaelmas. The slightest hint of human activity could draw the wolves to their home, to destroy everything … utterly. Which is how Miguel finds himself on a one-way mission with his own destructive mandate: to eliminate a passing ship, before it can bring unwanted attention down on them.

 

Only something goes wrong.

 

There’s a lone survivor.

 

And she knows far more about Miguel than she’s letting on . . .

[:suomi]
A+,

 

Pré-commandé depuis six mois sur book depository  :D


---------------
Fais ce que je dis, pas ce que je fais.
n°63876200
Aardpeer
Transmuteur grognon de Bluxte
Posté le 29-08-2021 à 14:47:17  profilanswer
 

Pourquoi il l'a appelé Miguel ? Ma voix intérieur va le prononcer n'importe comment pendant tout le bouquin :(  [:dæmon:1] :o

n°63876370
demars
Posté le 29-08-2021 à 15:06:05  profilanswer
 

Fini "Des milliards de tapis de cheveux d'Andreas Eschbach que je voulais lire depuis longtemps.
Excellent livre, amha.
J'ai adoré la narration, qui ne s'attache pas à un personnage ou à un lieu, mais qui suit un fil (humour !) tout en traversant des lieux, des peuples, des situations.
C'est fluide, simple, mais pas simpliste. Est-ce vraiment de la SF ? Pas vraiment, mais c'est classé comme tel :o

n°63877066
deweysr
Posté le 29-08-2021 à 16:29:47  profilanswer
 

Fini le premier Dune, et je suis un peu déçu. J'ai trouvé ça sympa mais je m'attendais à mieux. Surtout j'ai trouvé la narration souvent un peu lourde, répétitive, démonstrative notamment chez Paul et Jessica. Et le méchant très très méchant.

 

J'ai enchaîné avec Stalker. Une bonne surprise sans être dingue, très différent du film, je ne m'attendais pas du tout à ça.

 

D'ailleurs un livre ou une série à conseiller dans le genre de Stalker ?

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  611  612  613  ..  615  616  617  618  619  620

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Plus de sujets relatifs à : Science-Fiction


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR