Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1049 connectés 

 


 

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  8  9  10  ..  167  168  169  170  171  172
Auteur Sujet :

Ecrire un livre : vos romans amateurs (Màj du 1er post)

n°9454172
Arwen Etoi​le du Soir
Posté le 09-09-2006 à 15:50:56  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
" Les phrases sont cohérentes avec l'âge des héros. "
 
C'est ce que je cherchais à faire, mais si vous trouvez des trucs qui clochent à propos de ça faites-m'en part.

mood
Publicité
Posté le 09-09-2006 à 15:50:56  profilanswer
 

n°9454205
elayinwir
Posté le 09-09-2006 à 15:56:20  profilanswer
 

mmh? qu'est-ce que tu entends par "zarbi" ? ^^  
 
Parce que j'en ai mais y'a différentes sortes de zarbis: Les zarbi qui existent, les zarbi tolkieniens (comme moi  :heink: ), les zarbi SF, les zarbi d'invention........ peut etre as-tu des préférences dans tes zarbi?  :p

n°9454213
Arwen Etoi​le du Soir
Posté le 09-09-2006 à 15:57:51  profilanswer
 

ah euh si vous voulez le début de l'histoire je veux bien vous l'envoyer par messages privés mais faut d'abord me promettre que vous le garderez pour vous mais je vous prévient c'est la première partie du prologue et c'est assez long. Mais si vous voulez le lire vous me demandez.

n°9454227
Arwen Etoi​le du Soir
Posté le 09-09-2006 à 16:01:02  profilanswer
 

J'adore les zarbis tolkienien mais je trouve trop de générateur de noms qui donnent des noms qui ressemblent trop. Sinon j'ai déjà qlq noms de persos pour te donner une idée de mes préférences: Allen, Eley, Enello Gon'Jade, Laovari Eg'Rise.

n°9454240
elayinwir
Posté le 09-09-2006 à 16:03:07  profilanswer
 

J'avoue que ca serait super sympa et seulement parce que j'aime bien le style, je vais rien piquer du tout (d'une part parce que ca se fait pas et puis aussi parce que j'ai déja le mien à écrire, je vais pas m'encombrer d'un deuxieme  :D )... si tu preferes, tu peux me l'envoyer par mail (ca serait un peu plus pratique, j'admets..).. et je te promets que t'as pas à t'inquieter pour tes droits et aussi que je te ferais les critiques qui me viendront  :)
 
gaetanbenaloul@hotmail.com


Message édité par elayinwir le 09-09-2006 à 16:05:16
n°9454346
Arwen Etoi​le du Soir
Posté le 09-09-2006 à 16:26:55  profilanswer
 

ok merci je vais te l'envoyer mais je voulais juste ajouter que j'adore aussi les zarbis stars warsiens.

n°9454375
elayinwir
Posté le 09-09-2006 à 16:32:11  profilanswer
 

j'éssaierai de me pencher sur des noms, voir si je peux te filer un coup de main... en général j'ai l'inspiration pour les noms mais on vérra bien ^^

n°9466004
Mattier
Posté le 11-09-2006 à 09:10:15  profilanswer
 

Personnellement, j'aimerais écrire. Mais ma référence en matière de récits, c'est Harry Potter, et j'ai trop peur de la comparaison !
La complexité des intrigues, l'épaisseur et le nombre des personnages sont tels que je n'arrive pas à croire cette légende selon laquelle elle a tout planifié en une heure de trajet en train !
Ou alors, écrire de la poésie... Mais ça n'intéresse pas grand monde !

n°9466318
Mattier
Posté le 11-09-2006 à 10:34:03  profilanswer
 

En fait, je ne sais pas si c'est vraiment le genre qui me plaît chez Harry Potter ou plutôt la construction. Je trouve ça fouillé et balaize !
En général, je lis tout autre chose : plutôt des essais politiques ou des biographies. Etrange, non ?


---------------
L'aquarium naturel, le blog sur l'aquariophilie naturelle
n°9467852
elayinwir
Posté le 11-09-2006 à 13:57:27  profilanswer
 

salut à tous
 
Déja, je pense que si tu n'as lu que Harry Potter, tu ne peux pas te faire une idée réelle de ce que peut être la construction d'un roman... ^^
je te conseillerais aussi de lire:
-Le Secret de Ji (pierre Grimbert)
-A la Croisée des Mondes (Phillip Pullman)
-et bien sur le Seigneur des anneaux de J.R.R Tolkien, qui est incontournable si tu aimes la complexité et les nombreux personnages (voir le film ne suffit pas !)
 
N'oublies pas que la fantasy offre la délicieuse possibilité d'inventer de fond en comble un monde, donc si tu as peur d'écrire quelque chose qui ressemble trop à HP, c'est que tu n'as pas assez de références... Fouille ton imagination, elle est infinie !

mood
Publicité
Posté le 11-09-2006 à 13:57:27  profilanswer
 

n°9469251
Bloompott
Posté le 11-09-2006 à 16:45:49  profilanswer
 

Aux propositions de lecture d'elayinwir (très bons choix, d'ailleurs) je conseille également :
 
- le cycle d'Hypérion de Dan Simmons,
- le cycle de Fondation, d'Isaac Asimov,
 
(c'est de la SF, d'accord, mais bon, c'est tellement bien!!!)
 
Pour la construction de l'intrigue, des personnages récurrents, du fantastique mêlé au réel, je conseille vivement de se replonger dans les bouquins de Jules Verne. Ce bon vieux Julot avait quand même un sacré talent d'écrivain. Donc n'hésitez pas !

n°9475098
ACut
Posté le 12-09-2006 à 12:00:09  profilanswer
 

Petite info puisque je passe par là, le guide 150 questions sur l'édition va paraître en version ebook dans quelques jours. Ca peut intéresser les auteurs "high-tech" qui ne quittent jamais leur ordi.
 
Il y a une démo Flash pour se faire une idée (bon, c'est un peu artisanal, mais enfin...) :
 
http://marcautret.free.fr/autret/150q-ebook/demo/

n°9476738
elayinwir
Posté le 12-09-2006 à 15:02:47  profilanswer
 

aah ca c'est pas mal, mais pas gratuit je suppose :)?

n°9478862
Arwen Etoi​le du Soir
Posté le 12-09-2006 à 19:17:30  profilanswer
 

je voudrais rajouter une double trilogie à vos propositions de bouquins:
-la Quête d'Ewilan suivi Des Mondes d'Ewilan

n°9480103
BoraBora
Dilettante
Posté le 12-09-2006 à 21:16:45  profilanswer
 

ACut a écrit :

Petite info puisque je passe par là, le guide 150 questions sur l'édition va paraître en version ebook dans quelques jours.


J'étais sur le point de commander la version papier pour ma librairie (en même temps que le guide Audace). Quel sera le prix de la version ebook ?

n°9480249
ACut
Posté le 12-09-2006 à 21:27:40  profilanswer
 

elayinwir a écrit :

aah ca c'est pas mal, mais pas gratuit je suppose :)?


 
Eh non, pas gratuit... Je savais bien que j'avais fait une erreur quelque part!
 
C'est fou quand on pense... Tu bosses pendant des mois pour composer un ouvrage utile, créer une interface fonctionnelle, de la valeur ajoutée, de l'info qui tienne debout, bref un "produit" attractif, et hop, dans la dernière ligne droite, quand tu crois avoir réussi le parcours sans faute, tu te plantes: tu oublies de le "gratuifier". L'erreur de débutant, quoi.
 
La version imprimée est à 19 euros. L'ebook sera à 9 euros. C'est un bon compromis, non?


---------------
NOUVEAU! Le guide de l'édition en version ebook : http://marcautret.free.fr/autret/150q-ebook/
n°9481132
BoraBora
Dilettante
Posté le 12-09-2006 à 22:36:12  profilanswer
 

ACut a écrit :


La version imprimée est à 19 euros. L'ebook sera à 9 euros. C'est un bon compromis, non?


Très bon, d'autant que c'est un excellent bouquin recommandable à tous points de vue. En y rajoutant le guide Audace et l'indispensable "Ecrire" de jean Guénot, l'impétrant écrivain est paré.
 
Note : je ne connais pas Marc Autret et il ne me paye pas pour dire du bien de son livre.  :D

n°9506080
Arwen Etoi​le du Soir
Posté le 15-09-2006 à 19:51:47  profilanswer
 

J'ai une question, quelqu'un a réussit à se faire éditer ici? Juste une question...

n°9506542
keskiya
I'm lost...
Posté le 15-09-2006 à 21:01:08  profilanswer
 

je suis aussi curieuse qu'Arwen sur ce sujet... c'est vrai qu'on peut se poser la question...
 
au fait, pendant que j'y suis, ceux qui connaissent la grande-surface Carrefour (dsl je ne veux pas faire de pub...) qu'est-ce que vous pensez du prix du premier roman? moi je trouve que c'est une bonne idée: elle permet à des auteurs de débuter, d'écrire leur premier livre et de leur faire un petit coup de pub. Alors bon, même si les cinq finalistes n'avaient pas l'air très passionnants (enfin, il y en a deux ou trois qui m'avaient plutôt accrochés, mais j'ai pas pris la peine de les lire... c'est pas trop mon style) pour moi, ça l'est peut-être pour d'autres donc je me dis que c'est une bonne idée...
 
en parlant concours: quest-ce que vous pensez des concours de littératures organisés au lycée et collège? (parfois on a des affiches disant que si on particpie, on écrit une histoire sur tel sujet, patati patata bref, un concours jeune quoi!) C'est une bonne occas pour se faire remarquer, non? (je parle pour ceux qui veulent à tout prix être publiés, parce que même si ce n'est pas trop mon cas -bon, je veux être pibliée, mais si je n'y suis pas tout de suite, c'est pas grave, je sais que j'ai encore du boulot sur mon ébauche- je sais que certains, c'est ça leur motivation... alors ça pourrait faire une percée, non?

n°9510142
Mattier
Posté le 16-09-2006 à 11:04:04  profilanswer
 

Mon frangin a réussi à se faire éditer. Il a eu trois prix littéraires du premier roman quand son bouquin est sorti.
Mais trouver un éditeur lui a pris plus d'un an.
3 ans pour écrire, 1 an pour trouver l'éditeur, et 6 à 8 mois de plus pour la sortie.
Faut avoir la foi, quand même ! Le vrai parcours du combattant.
 
 
(n'insistez pas, je ne dirai pas qui c'est !)


---------------
L'aquarium naturel, le blog sur l'aquariophilie naturelle
n°9510417
Arwen Etoi​le du Soir
Posté le 16-09-2006 à 12:18:14  profilanswer
 

Mattier a écrit :

Mon frangin a réussi à se faire éditer.  
 
(n'insistez pas, je ne dirai pas qui c'est !)


 
Dommage, j'aurais bien aimé.  :lol:

n°9510437
Arwen Etoi​le du Soir
Posté le 16-09-2006 à 12:20:54  profilanswer
 

A Keskiya
c'est cool de te revoir enfin sur le forum. Sinon ma motivation première n'est pas d'être publiée, j'écris d'abord par plaisir, ensuite pour des tas d'autres choses. Mais c'est sûr ce serait cool d'être publiée. Si je posais la question c'était par curiosité.

n°9511131
Arwen Etoi​le du Soir
Posté le 16-09-2006 à 14:34:26  profilanswer
 

J'ai écris hier soir, sous le coup d'une transe, une nouvelle. C'est un peu chelou sur les bords parce que on peu se demander ce que viennent faire certains trucs dans la nouvelle. Mais c'est juste un petit tripp et faut pas trop chercher à comprendre. J'ai pas trop corrigé non plus, c'est un juste un petit texte que je voulais écrire et qui va rester tel quel dans les jours, mois et années qui suivent. Alors je le post comme ça. Je ne le retoucherais sans doute pas. La seule chose que je demande c'est un bref avis de votre part. C'est tout. Alors merci à ceux qui le liront et accepteront de me donner leur avis.  
 
Ecrire est une drogue. Une envie qu’on ne peut contrôler. La limite entre le rêve et la réalité.
 
 « Une bicyclette bleue roule sur les côtes de l’Atlantique, résistant à la tempête qui fait se déchaîner la mer. Les vagues se brisent sur les rochers noirs. Les mouettes s’y posent, puis repartent, fuyant l’eau puissante projetée par la force du vent... »
 Mes paupières se ferment doucement alors que mes doigts ne cessent d’écrire. Bientôt, je tomberai sur le bureau, morte de fatigue. Ou bien continuerai-je, jusqu’aux heures les plus lointaines de la nuit. Un ange viendra alors me chercher, sans parole ni musique. Il m’emmènera dans les nuages. Je visiterais les plus beaux coins du monde et de l’univers. A mon réveil, je confondrai tout ceci à un rêve. A mon réveil, j’aurai oublié. Et la vie reprendra son cour. Mais là-haut, dans le ciel, un ange me surveillera, un sourire malicieux au coin des lèvres. Là-bas à l’horizon, se confondant entre nuages et océans le soleil se lèvera.  
Il poursuivra sa course illuminant les terres. Bientôt, les feuilles des arbres recouvriront le sol de leurs pétales aux couleurs des flammes d’un brasier, cachant mille trésors. Puis, le vent les chassera vers un autre monde. Les cristaux de neige s’échapperont du ciel et recouvriront les horreurs des hommes par un immense drap de soie blanc. Alors le soleil reviendra et les bourgeons réapparaîtront. Les fleurs des champs recouvriront le monde. La rosée du matin perlera les toiles d’araignées argentées. Après les grosses chaleurs estivales, les orages éclateront enfin en de splendides spectacles.
 Au dehors, les raisins mûrissent. Le ciel revêt son épais manteau cotonneux. Les gouttes grises de la pluie viennent s’échouer sur les carreaux d’une fenêtre illuminée. Et dans sa chambre, une petite fille écrit sans interruption, laissant ses doigts courir sur le papier. Trop fatiguée pour continuer mais ne pouvant s’arrêter. Dans un état second, hors du monde réel, elle écrit, condamnée. Un ange viendra la chercher, sans parole ni musique. Il règnera seulement une odeur de rose dans l’atmosphère, un souffle chaud venu des étoiles.
 Plus tard, lorsque le soleil rosira les nuages, donnant un air nouveau aux paysages de vignes et de collines, un oiseau lancera son doux chant, perché au sommet d’un arbre bordant un chemin de terre et de pierres. La petite fille laissera le vent caresser son visage, emmêler ses cheveux. Elle avancera à petits pas sur le chemin tortueux vers un endroit secret, un endroit sacré où elle communique avec les arbres, la nature, avec un autre monde. Un monde en paix balayant soucis et problèmes. Une odeur de rose s’échappera d’un lieu mystérieux et irréel. Enfin, elle lèvera les yeux vers le ciel.
 La petite fille se souvient ; quelques mois plus tôt, un ange est venu la chercher.
 La nuit tombe. L’obscurité embrasse toutes choses. Elle s’enfonce dans le sous-bois et disparaît à jamais. Personne ne la cherche, personne ne la retrouve plus, personne ne la pleure. Elle a disparu de la Terre, et des esprits. Elle a rejoint un monde de son imagination. Un monde créé dans ses histoires.
 
 Je continue d’écrire sans cesse, le sommeil n’est pas venu me chercher, les anges me laissent inventer seule, chez moi, dans ma chambre. La chandelle n’a plus de cire, elle vacille et s’éteint. Je ne distingue rien, mais l’écriture me découvre des facultés insoupçonnées, et continue d’écrire. Je regarde par la fenêtre, les étoiles sont si belles et si nombreuses. L’aube approche, il ne me reste plus que quelques heures pour inventer.  
 
La nuit transforme le monde. L’écriture n’est qu’une porte permettant d’accéder vers des milliers d’autres...

n°9512760
Bloompott
Posté le 16-09-2006 à 19:54:46  profilanswer
 

Pour Arwen,
eh ben dis donc ! C'est presque la première fois sur ce forum que je lis quelque chose d'aussi bon. Malgré ce que tu en dis au départ, je pense qu'il faut que tu le retravailles.  
Tu as le cristal brut, fais-en une pierre précieuse.
 
Il y a quelques mots de trop (par ex. "leurs pétales aux couleurs des flammes d’un brasier", les deux derniers mots alourdissent la phrases) ; quelques adjectifs superflus ("Après les grosses chaleurs estivales", garde soit "grosses", soit "estivales" mais pas les deux) mais l'essentiel y est.  
 
Bien sûr, il reste pas mal de boulot mais on approche d'une poésie en prose (comme peut le faire Christian Bobin  ou Philippe Delerm). Les images qui viennent à l'esprit sont claires, le déroulement du "récit" coule sans heurt.
 
Je ne peux que t'encourager à continuer. J'ai l'habitude de lire pas mal de manuscrit et si tu veux plus de détail, tu peux m'envoyer un post en privé.
 
 

n°9513428
keskiya
I'm lost...
Posté le 16-09-2006 à 21:32:59  profilanswer
 

Arwen Etoile du Soir a écrit :

A Keskiya
c'est cool de te revoir enfin sur le forum.


 
 [:aimeric_1]  
[:c4_exodusss]
 
a moi aussi ça me fait plaisir...  :D


Message édité par keskiya le 16-09-2006 à 22:04:43
n°9513530
keskiya
I'm lost...
Posté le 16-09-2006 à 21:39:56  profilanswer
 

[:acherpy] Moi aussi j'aime beaucoup ton texte Arwen.  
Je trouve qu'il est fluide, et c'est comme si tu parlais, comme si tu savais pile ce qu'il fallait dire, c'est extra! en tout cas moi j'aime. J'aime beaucoup le style de l'écriture et comme le dit bloompott ça fait un peu prose...  
 
Par contre, je respecte ton choix de ne pas vouloir le retravailler, parce que moi aussi ça m'arrive de faire des trucs comme ça, sans rapport avec rien. Mais contrairement à toi, ceux que j'ai fait ont finit à la poubelle (et même si c'est le cas de celui que tu as posté au dessus, tu pourras toujours venir le récupérer sur le forum si tu as un jour envie de le retravailler). On m'a dit que c'était idiot. Je sais, et j'y peux rien. Je n'aime pas ce que je fais, alors ça va direct à la poubelle quand c'est un truc comme ça, je n'essaye pas d'y retravailler. Même si parfois je pense que je devrais.


Message édité par keskiya le 16-09-2006 à 21:59:02
n°9516074
Arwen Etoi​le du Soir
Posté le 17-09-2006 à 10:30:44  profilanswer
 

Merci pour les critiques ça me va droit au coeur.  
A Keskiya. Si tu as l'impression que je savais pile ce qu'il fallait dire c'est peut-être parce que je ne réfléchissais pas trop sur le coup aux phrases que j'écrivais. Les mots venaient tout seul et je ne cherchais pas à trouver d'autres formulations. Parfois ils venaient juste avant que je doive les écrire. Mais quand ça n'allait pas, d'autres mots se présentaient, toujours meilleurs, pour avoir celui que je voulais. En fait je ne cherchais pas les mots, c'est eux qui venaient me voir. C'est bizarre mais c'est comme ça. Et puis, comme tu l'a dit une fois, tu écoutes la radio en écrivant. Eh bien j'ai fait la même chose, sans trop écouter les chansons. C'était histoire de donner de l'ambiance. Et ça m'a sans doute aidé.
A Bloompott. Eh bien finalement je ne sais pas si je le retravaillerai. C'est pas sûr, car, comme le dit Keskiya, c'est juste un truc comme ça sans rapport avec rien. Et puis ce que j'ai écrit c'est ce que je ressentais vraiment. Tout. Les phrases, les mots, les métaphores, les points et les virgules et même les fautes. C'est vrai, j'ai dit que je l'avais corrigé, mais j'avais encore clairement à l'esprit toutes les sensations. Et ce soir-là, j'ai peut-être réussit à pondre un texte à peu près bien, c'est pas dit que j'arriverai à le corriger vers qqc de meilleur. Mais peut-être qu'un jour, il m'attendra seul sur le bureau. Tout triste et tout desséché. Peut-être qu'il voudra que je m'occupe un peu de lui. J'en aurai pitié et je céderai. Qui sait?

n°9516085
Arwen Etoi​le du Soir
Posté le 17-09-2006 à 10:38:14  profilanswer
 

A Keskiya
"ceux que j'ai fait ont finit à la poubelle  On m'a dit que c'était idiot. Je sais, et j'y peux rien. Je n'aime pas ce que je fais, alors ça va direct à la poubelle quand c'est un truc comme ça, je n'essaye pas d'y retravailler. Même si parfois je pense que je devrais."
 
C'est vrai, tu ne devrais pas jeter ce que tu fais à la poubelle. C'est un conseil. Non pas, pour un jour les retravaillé, mais pour te rendre compte des progrès que tu fait. Moi c'est pareil, mais pour les dessins. Y a des truc tellement pourri que je voudrais les jeter. Mais on m'a dit qu'il n'y a que comme ça qu'on se rend compte des progrès qu'on fait. C'est vrai! Parce que des fois quand je dessine, j'ai l'impression d'être trop nul et de ne pas m'être améliorée. Mais en fait si. Et pour t'en rendre compte tu dois garder tout ce que tu fais. Par contre c'est vrai qu'on a pas tellement envie de corriger des trucs qu'on a fait y a longtemps. Moi je les corrige pas car j'aurai plus vite fait d'écrire un autre texte et un mieux. Ou de dessiner un autre truc et un mieux.

n°9519608
keskiya
I'm lost...
Posté le 17-09-2006 à 20:08:08  profilanswer
 

oui c'est vrai qu'on se rend mieux compte des progrès que l'on fait, mais c('est plus fort que moi: dès que j'ai finit, où quand je range ma chambre, ma main roule le papier en boule et le jette dans la corbeille à papier, puis mes deux mains, après avoir remplit la corbeille, la prennent et la vident dans un sac de recyclage... ^^

n°9526825
Arwen Etoi​le du Soir
Posté le 18-09-2006 à 20:03:14  profilanswer
 

Il faut parfois apprendre à se contrôler.lol

n°9527085
Arwen Etoi​le du Soir
Posté le 18-09-2006 à 20:41:45  profilanswer
 

Bloompott a écrit :


Tu as le cristal brut, fais-en une pierre précieuse.


J'adore la métaphore et j'ai repensé à ce que tu as écrit. Finalement, je vais peut-être me mettre à le corriger et tout ça à cause de cette jôôlie métaphore. Et puis, vous m'avez tellement encourager toi, Keskiya, Elayinwir en MP et une copine à qui je l'ai montré que finalement je vais le corriger.  

Bloompott a écrit :

J'ai l'habitude de lire pas mal de manuscrit et si tu veux plus de détail, tu peux m'envoyer un post en privé.


Tu veux dire, si je veux plus de détails sur tes critiques à propos de ce texte ou si je veux d'autres critiques à propos d'autres textes ou... je sais pas. J'ai pas trop pigé là., en fait. Alors si tu pouvais réexpliquer stp?  
 

n°9527086
elayinwir
Posté le 18-09-2006 à 20:42:00  profilanswer
 

C'est vrai que le jettage a la poubelle impulsif peut etre néfaste ^^
C'est dommage, je pense qu'a chaque bout de papier jetté (je pense qu'on le fait tous, non?) on perd quelque chose... Personellement, je n'ai cette experience qu'avec des chansons, mais quand je me rends compte que je l'ai jettée, je réalise du meme coup que j'aurais du garder... dommage ^^

n°9549824
Arwen Etoi​le du Soir
Posté le 21-09-2006 à 18:51:42  profilanswer
 

J'ai encore écrit un truc bizarre l'autre fois mais il est nettement moins bien que l'autre sur l'écriture. Je vais sans doute le corriger et si c'est pas trop mal je le posterai.... Et j'y attendrai vos critiques avec impatience.

n°9556906
keskiya
I'm lost...
Posté le 22-09-2006 à 17:31:03  profilanswer
 

Arwen Etoile du Soir a écrit :

J'ai encore écrit un truc bizarre l'autre fois mais il est nettement moins bien que l'autre sur l'écriture.


 
bah, poste le et on verra... lol
 

Arwen Etoile du Soir a écrit :

Je vais sans doute le corriger et si c'est pas trop mal je le posterai.... Et j'y attendrai vos critiques avec impatience.


 
et nous on attends ton texte avec impatience... (enfin, je parle pour moi, vu la qualité de ce que tu nous avais mis la dernière fois... :) )

n°9566942
Arwen Etoi​le du Soir
Posté le 24-09-2006 à 10:53:24  profilanswer
 

Bon voilà je le poste. Je crois que c'est un peu trop haché comme j'ai tendance à écrire comme ça et je sais qu'il faut pas trop. Mais bon je vais vous laisser juger.  
 
Les océans chantent, parlent et murmurent. Ils abritent un royaume de lumière où poissons et hippocampes y dansent sans cesse. Des trésors se cachent dans le sable et dans les creux des rochers de coquillages.
 Un paquebot fend les vagues, immense, royal. Sa carrure impressionnante n’était pourtant rien dans cette immense étendue d’eau. Le capitaine tient la barre, fier comme un enfant. A la proue, une petite fille pleure... de rien. Les larmes s’échappent de ses yeux et parcourent ses petites joues rosies par le vent marin. Elle est là, seule et ne pense plus à rien. Le paysage s’étend à l’infini devant elle. Les dauphins bondissent au-dessus de l’eau et l’accompagnent, au bout du monde, au bout de rien. Une rose naît parmi les nuages et surveille d’un regard bienveillant l’enfant filant au dessus des vagues. Elle détourne soudain la tête avant de s’élancer dans une course folle. Elle gravit quatre à quatre des escaliers, faillit tomber sur le parquet ciré, se rattrape de justesse, et continue sa course insensée. Arrivée à l’arrière du navire, elle hôte ses souliers précipitamment et dénoue ses cheveux. Les passants comprirent trop tard les intentions de la fillette. Elle se retourne et leur sourit une dernière fois avant le grand plongeon.
 
Les eaux l’engloutissent vers un paradis de couleur et de bonheur. La joie parcoure tout son être. Elle reconnaît ceux qui avaient toujours été ses amis. Poissons et tortues, dauphins et requins.
 Telle une sirène, elle ondule dans les abysses. Toujours plus loin, toujours plus profond. Son cœur s’accélère, des pensées vides de tout la submergent. Une force, un quelconque sortilège, la mène vers un lieu secret, un lieu mystérieux au milieu des rochers et des algues, vers un lieu plus éblouissant que jamais. Elle a quitté les eaux pour un monde nocturne, un monde si beau. Une boule naît dans sa gorge, les larmes lui viennent aux yeux. Ses longs cheveux dégoulinent le long de son dos, sur sa peau bronzée. Elle avance lentement dans l’herbe fraîche et douce à ses pieds. Une cascade reflète la divine lumière de la lune. Les arbres fleurissent sur les rives du torrent. Des rires guident la fillette au cœur de la forêt, des rires cristallins. De petits rongeurs s’enfuient sur son passage, grimpant aux troncs ou se réfugiant dans des terriers. Elle se retourne soudain, cherchant des yeux les enfants des bois qui se sont tu à son approche... et ont disparu. Elle continue son chemin, remonte la pente, escalade des rochers, traverse des cours d’eau... Les loups hurlent au clair de lune, les chouettes se réveillent, les chauves-souris virevoltent dans tous les sens.  
 
Une caverne se dessine derrière les arbres au milieu des rochers où les secrets du passé y sont bien gardés. La fillette curieuse, s’en approche. De la mousse pousse sur les pierres à l’entrée de la grotte. La roche s’effrite par endroit. La petite fille s’y aventure.
 
Elle parvient dans une vaste salle, étrange, magique. Stalactites et stalagmites s’emmêlent en une superbe architecture. Un chaton venu de nulle part,  se frotte à ses jambes puis se blottit au creux de ses chevilles réchauffant ses pieds nus. Elle reste ainsi, immobile, inspirant calmement. Le silence régnait de manière imposante et chaque élément, chaque être vivant le respectait comme si la terre laissait planer un message comprit de tous. La petite fille hôte son collier et le jette de toutes ses forces dans les profondeurs de la caverne. Ses perles reflètent les lumières venues de l’univers. Il termine son envol en s’enfonçant dans l’eau pure d’un lac formée au fil des ans Par les stalactites. La petite fille soulève le chaton et le serre contre son cœur.  
 
Ses pieds se détachent du sol et traversent seuls la caverne. Elle se laisse emporter par l’ivresse de la course, puis sans un bruit, sans une goutte, elle plonge dans le lac. Les lumières la guident, ses doigts se referment sur le collier. Elle s’enfonce d’avantage dans les eaux glaciales. Son corps traverse des filaments brumeux puis se perd dans la galaxie, dansant avec les astres et les lunes. Elle chante d’une voix claire des chansons oubliées. Le petit chat la suit dans ses rêves. Effrayé par le noir de la nuit, il grimpe se cacher dans une poche de son pantalon. Elle rit, d’un rire éclatant. Les astres se séparent, clignotent, disparaissent et laissent place au néant. La petite fille lève les bras et fait onduler son corps avec grâce. Elle tourne, tourne, plus vite, toujours plus vite. Son doux chant s’élève.
 
Les cerfs, curieux, la dévisagent. Les renards se cachent derrière les arbres, un écureuil ébouriffe sa queue. Le chaton sort son petit museau. La fillette traverse les bois en gambadant. Elle se libère enfin de l’emprise de la pesanteur et s’envole en des pirouettes artistiques, frôlant la terre, frôlant les mers. Le paysage se déforme, il s’enfuie en traits imprécis. Elle vole toujours plus vite, toujours plus loin. L’adrénaline envahit son corps. Une ivresse lui faisant tourner la tête. Eblouit par les merveilles du monde. Parmi les oiseaux, parmi les grenouilles et les dauphins. Caressant les blés, l’eau, les nuages. A l’horizon, le ciel s’éclaircit. Les oiseaux chantent, les souries dansent. La fillette atteint les montagnes envahies par la végétation, et zigzague dans les forêts de sapins. Elle se pose délicatement dans un champ de fleurs sauvages, surplombant les vallées verdoyantes et fixant d’un air de défi les plus sombres montagnes.
 
 La fillette, sur le pont du navire, fixait toujours avec la même intensité les eaux profondes d’un royaume de secrets et de merveilles. Elle avait enlevé ses chaussures et dénoué ses cheveux. Que pouvait-il bien se passer dans cette petite tête ? Le capitaine remarqua que ses longs cheveux bruns étaient humides, comme si elle s’était baignée dans l’océan.  
Comme si...  

n°9567981
keskiya
I'm lost...
Posté le 24-09-2006 à 14:26:26  profilanswer
 

0Pour Arwen:
 
je trouve que ce que tu nous a posté est magnifique. Il y a des moments où je n'ai pas tout compris, et j'ai été obligée de relire, mais après tout ça vient peut-être de moi...
 
Sinon tu utilise le présent dans tout ton texte, sauf à une phrase, mais je pense que tu ne l'as pas fait exprès. Bref, c'est quand tu écris  

Arwen Etoile du Soir a écrit :

Un paquebot fend les vagues, immense, royal. Sa carrure impressionnante n’était pourtant rien dans cette immense étendue d’eau. Le capitaine tient la barre, fier comme un enfant.


 
 
Sinon c'est bizarre la fin et tout, on ne comprend pas vraiment ce qui s'est passé... ce n'est qu'un rêve -d'après ce que j'ai compris- mais la petite file a les cheveux mouillés... Ca serait bien qu'un jour tu écrives une suite, peut-être pas une suite de quinze pages, mais quelque chose qui explique ce qui s'est passé, style ça se passe plusieurs fois, ce genre de choses, dans des conditions différentes, ce qu'elle voit est différent, mais à chaque fois tu sème des indices pour faire comprendre à tes lecteurs ce qui se passe, un peu plus à chaque fois, tu me comprends? -je sais que je suis pas très claire... mais je trouve pas mes mots... :sweat: -
 
enfin, c'est qu'une idée....
 
sinon moi j'aime bien ton style... il est pas mal je trouve. (peut-être parce que je retrouve le mien, quand j'écris sans réfléchir... ce que j'ai pas mal fait cette semaine...)

n°9568010
keskiya
I'm lost...
Posté le 24-09-2006 à 14:30:30  profilanswer
 

Sinon j'ai une question (encore une, eh oui!^_^)
 
Est-ce que vous arrivez mieux à écrire quand vous écrivez direct, sans vous poser de questions, que les mots viennent naturellement, au fur et à mesure, ou bien préférez vous écrire quand vous pouvez réfléchir à ce que vous écrivez?
 
Bon, je vais répondre-au cas ou ça intéresserait quelqu'un d'autre que moi-
Moi j'aime bien écrire direct, sans me poser de questions, ça me donne des passages que j'aime bien par la suite. Par contre, pour els retravailer, je prèfére pouvoir réfléchir à ce que j'écris...

n°9568197
Arwen Etoi​le du Soir
Posté le 24-09-2006 à 15:04:20  profilanswer
 

Eh bien c'est exactement la même chose pour moi. Non seulement je préfère écrire direct sans me poser de question mais en plus c'est ce qui marche le mieux pour moi. Des fois on peut se dire, "non, arrête, je m'enflamme p'têt un peu trop là, wouah le truc de dingue" mais généralement ça passe bien et parfois le truc quon se dit qu'est un pau zarb c'est ce qui fait la force d'un passage. Pour les retraivailler il vaut mieux être concentré sinon c'est pas très efficace. En tout cas ce que j'essaie de faire c'est d'être fidèle à ce que je pense et de ne pas choisir la facilité. Je ne sais pas trop comment expliquer mais c'est du genre "j'arrive pas à formuler ma phrase, le passage est toujours pas assez clair alors que ça fait 15 heures que je bosse dessus" dans ces cas-là on peut se dire "oh c'est pas grave, je vais dire ça comme ça même si c'est pas ce que j'avais imaginé, du moment que ça fait bien". J'ai compris maintenant qu'il faut que je sois rigoureuse dans ce que j'écris, il faut que je retravaille ce qui va pas sans passer par la facilité. Mais parfois c'est dur d'être fidèle à ce qu'on avait imaginé.

n°9568236
Arwen Etoi​le du Soir
Posté le 24-09-2006 à 15:09:13  profilanswer
 

Autre chose pour Keskiya, ça ne me surprend pas trop qu'il y ait des endroits pas clairs, c'est ma spécialité. lol. Je vais p'têt le retraivailler.
Sinon, pour la fin j'ai bien l'intention de la laisser comme elle est. C'est normal que tu te demandes si la fille a vraiment vécu tout ça ou si c'était juste son imagination, en fait c'était mon intention. Je laisse libre au lecteur de se faire son idée car après tout les "cheveux mouillés" ça ne veux rien dire. Elle n'a peut-être pas plongé. Elle n'a peut-être pas fait que s'imaginer. Qui sait? C'est à votre libre appréciation.

n°9568253
Arwen Etoi​le du Soir
Posté le 24-09-2006 à 15:10:27  profilanswer
 

C'est une nouvelle où à la fin le lecteur se pose des questions. Et il n'est pas plus avancé.

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  8  9  10  ..  167  168  169  170  171  172

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
qui à lu le livre globalia de j.c rufin ?Ecriture d'un roman d'heroic fantasy
un livre écrit par sms --- votre avis ?Amélie Nothomb Mercure (édition livre de poche)
Amélie Nothomb Mercure (édition livre de poche)J'aime lire==> le petit livre rouge non communiste
Par quel livre commencer pour decouvrir Ernest Hemingway ?recherche livre, vos avis
Où trouver un livre bilingue russe/polonais?[LIVRE] "Ne le dis à personne ..." Quelqu'un l'a lu ?
Plus de sujets relatifs à : Ecrire un livre : vos romans amateurs (Màj du 1er post)


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR