Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1757 connectés 

 


 

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  6  ..  167  168  169  170  171  172
Auteur Sujet :

Ecrire un livre : vos romans amateurs (Màj du 1er post)

n°8706398
thesmiling​face
papanormal activity
Posté le 17-06-2006 à 13:17:39  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
oui, je parlais bien d'une histoire à part.
Pendant l'écriture de son roman, mon cher cousin a écrit une bonne dizaine de nouvelles en parallèle (dont certaines sont déjà parues).
Une nouvelle tient en général en quelques pages. Donc une fois finie, pas de raisons que tu te perdes. Le seul truc que je vois c'est que tu peux être tentée de faire référence dans le roman à une histoire que tu as déjà écrite. Dans ce cas, il faut arriver à faire en sorte que le lecteur ne sente pas qu'il lui manque un élément pour comprendre.
Si tu prends le "Seigneur des anneaux" par exemple, le premier tome comporte plusieurs références à des évènements racontés dans "Bilbo le Hobbit", qui est une histoire plus ancienne, mais ça ne gène pas à la compréhension.

mood
Publicité
Posté le 17-06-2006 à 13:17:39  profilanswer
 

n°8707636
Profil sup​primé
Posté le 17-06-2006 à 16:35:20  answer
 

Keskiya, je te donne mon humble avis sur les points que tu soulèves :
 
>> Avant de commencer à rédiger, je pense qu’il te faut au moins un plan détaillé de ton histoire et une idée précise de tes personnages et de leurs rôles, surtout si c’est ton premier roman. Tu peux faire ce travail dans ta tête ou à l’écrit, comme tu préfères. Si ça peut t’aider d’utiliser des fiches, ne te prive pas.
 
Bien sûr, rien ne t’empêche de faire évoluer et changer tes personnages mais il faut que ça soit justifié. Si tes personnages ne sont pas crédibles, ça pourrait porter préjudice à la cohérence donc à la qualité de tout ton roman.
 
De temps en temps, fais lire des passages de ce que tu écris à des gens pour qu’ils t’apportent un regard critique extérieur.
 
>> Concernant « la porte aux étoiles », tout est relatif. Tu comprends aisément que si ton histoire repose entièrement là-dessus, on te reprochera de ne pas être très inspirée. Par contre, si c’est juste un élément que tu réutilises au sein de l’univers très riche que tu auras créé, ça passera sans problème.
 
>> Pourquoi te préoccupes-tu tant des questions de plagiat, tu comptes plagier Stargate ? Si tu fais un plagiat, avant d’être puni par la justice, ton roman serait avant tout sanctionné par le désintérêt des éditeurs / critiques / lecteurs. Il faut que tu aies une idée originale.
 
Si tu as vraiment besoin d’une « porte aux étoiles » dans ton histoire, je ne vois pas pourquoi tu ne pourrais pas la réutiliser. Enfin, évite de la citer dans le titre de ton livre… Tant que tu ne reprends pas d’autres éléments du scénario, à mon avis tu ne risques pas grand’chose, il serait dur d’établir un lien de plagiat.

n°8707688
Profil sup​primé
Posté le 17-06-2006 à 16:40:53  answer
 

J'ajoute juste que c'est bien de te remettre en question, mais inutile d'avoir la phobie du plagiat :D
 
Je suis prof et cette année, on a eu le cas d'un mec qui soutenait une thèse qu'il avait reprise mot pour mot dans les archives d'une autre université. Il pensait que personne n'en saurait rien. Voila un exemple de plagiat avéré, ça n'a rien à voir :)

n°8707859
thesmiling​face
papanormal activity
Posté le 17-06-2006 à 17:14:53  profilanswer
 

je tiens à rappeler que Stargate n'est pas vraiment un modèle d'originalité (concernant le film tout du moins), ce n'est qu'un pot-pourri d'idées longuement ressassés.
On peut y citer :
 "la technologie nécessaire à la construction des pyramides ne pouvait exister à l'époque donc c'est une technologie extraterrestre".
 
"il existe des porte pour voyager à travers l'espace ou le temps". Dans ce style, les trous noirs ont beaucoup eu la cote, mais on trouve des portes de tailles plus humaines.
 
"les gentils américains sont les sauveurs du/des monde(s) et ils ont pas peur d'employer les grands moyens".
 
"les parasites psychiques" qui semblent être une version moderne du mythe vampirique.

n°8709401
keskiya
I'm lost...
Posté le 17-06-2006 à 20:34:18  profilanswer
 

Non non j'ai pas l'intention de plagier stargate! seulement je préfère me renseigner!!! ^^
 
"Avant de commencer à rédiger, je pense qu’il te faut au moins un plan détaillé de ton histoire et une idée précise de tes personnages et de leurs rôles, surtout si c’est ton premier roman. Tu peux faire ce travail dans ta tête ou à l’écrit, comme tu préfères. Si ça peut t’aider d’utiliser des fiches, ne te prive pas."
=> déjà fait, sauf pour les fiches... enfin, j'avoue qu'il me manque des éléments (j'ai le plus gros mais il me manque encore quelques trucs...), mais je n'arrivait plus à me concentrer dessus et j'ai préféré commencer l'écriture.. je me démotivais! alors quitte à devoir ré-écrire mes premiers chapitres plus tard...
 
"si ton histoire repose entièrement là-dessus, on te reprochera de ne pas être très inspirée. Par contre, si c’est juste un élément que tu réutilises au sein de l’univers très riche que tu auras créé, ça passera sans problème."
=> enfin, l'histoire ne repose pas entièrement dessus, mais ça a une place très importante... je pense que c'est bon... :)
 
"Je suis prof et cette année, on a eu le cas d'un mec qui soutenait une thèse qu'il avait reprise mot pour mot dans les archives d'une autre université. Il pensait que personne n'en saurait rien. Voila un exemple de plagiat avéré, ça n'a rien à voir :)"
=> oui mais il y a différentes sortes de plagiat non??? le plagiat total et le plagiat partiel (plagiat d'une idée par exemple et c'est pour ça que je posais la question au sujet de Stargate)
 
"je tiens à rappeler que Stargate n'est pas vraiment un modèle d'originalité (concernant le film tout du moins), ce n'est qu'un pot-pourri d'idées longuement ressassés.
On peut y citer :
 "la technologie nécessaire à la construction des pyramides ne pouvait exister à l'époque donc c'est une technologie extraterrestre".
 
"il existe des porte pour voyager à travers l'espace ou le temps". Dans ce style, les trous noirs ont beaucoup eu la cote, mais on trouve des portes de tailles plus humaines.
 
"les gentils américains sont les sauveurs du/des monde(s) et ils ont pas peur d'employer les grands moyens".
 
"les parasites psychiques" qui semblent être une version moderne du mythe vampirique."
=> ca va, je n'ai qu'une idée qui est la même... celle des portes! :D
 
"oui, je parlais bien d'une histoire à part.
Pendant l'écriture de son roman, mon cher cousin a écrit une bonne dizaine de nouvelles en parallèle (dont certaines sont déjà parues).
Une nouvelle tient en général en quelques pages. Donc une fois finie, pas de raisons que tu te perdes. Le seul truc que je vois c'est que tu peux être tentée de faire référence dans le roman à une histoire que tu as déjà écrite. Dans ce cas, il faut arriver à faire en sorte que le lecteur ne sente pas qu'il lui manque un élément pour comprendre.
Si tu prends le "Seigneur des anneaux" par exemple, le premier tome comporte plusieurs références à des évènements racontés dans "Bilbo le Hobbit", qui est une histoire plus ancienne, mais ça ne gène pas à la compréhension."
=> oui c'est vrai... mais je crois que si je me concentre sur une autre histoire (telle que je me connais, je vais changer en court de route), celle sur laquelle je suis vraiment va rester en plan et je ne mocuperai de rien d'autre que de ce que je suis en train de faire... je préfère ne pas prendre le risque, j'aime bien mon idée pour l'instant, peut-être que je verrai plus tard, quand j'aurai fini ce que je suis en train de faire...

n°8710520
Profil sup​primé
Posté le 17-06-2006 à 22:20:05  answer
 

keskiya a écrit :

déjà fait, sauf pour les fiches... enfin, j'avoue qu'il me manque des éléments (j'ai le plus gros mais il me manque encore quelques trucs...), mais je n'arrivait plus à me concentrer dessus et j'ai préféré commencer l'écriture.. je me démotivais! alors quitte à devoir ré-écrire mes premiers chapitres plus tard...


Je suis entièrement d'accord avec toi. L'écriture reste un processus de création artistique, il ne faut pas que ça soit trop rigoureux non-plus. Même en tant qu'auteur, tu vas certainement découvrir tes personnages tout en décrivant. C'est très agréable !
 
Tiens nous au courant, en tous cas.

n°8722467
keskiya
I'm lost...
Posté le 19-06-2006 à 11:28:11  profilanswer
 

Bon, alors j'ai du mal avec certains passages que je trouve trop lourds, trop maladroits... et aussi avec certaines expressions que je ne sais pas si on peut vraiment les mettre dasn un récit... est-ce que vous pourriez m'aider svp????
ah, euh, par contre il y a certains mots que je met entre crochets parce que sinon... ça dévoile un peu trop! dsl, j'ai encore du mal à faire confiance...mdr  
 
"..., volés à leurs propriétaires qui n'étaient pas parvenus à les retenir, ..."
=> je ne sais pas si c'est vraiment français...?
 
"elle avait du mal..."
=> euh, ben idem... est-ce que c'est français où famillier? (j'ai du mal à discerner le vocabulaire famillier parfois, ça m'énerve! autre exmple: je dis toujours "commencer à" mais j'ai lu dans pas mal de livre "comencer de"... je suppose que c'est "de" et non "à"... quelqu'un pourrait confirmer?)
 
"La pluie que Marion regardait tomber par la fenêtre de sa chambre s'abbatait sur une autre ville, à la fois très proche et très éloignée de [a]: [b] était en effet située au même endroit que celle-ci sur le globe terrestre, mais les habitants de ces deux villes évoluaient dans deux Mondes différents."
=> petite précision: Marion est une jeune fille qui n'aparît que dans le prologue et qui est mentionnée une fois dans le premier chapitre.
sinon j'ai du mla avec ce passage, je ne vois pas comment le formuler correctement et ça me bloque...
ah, aussi: est-ce que "en effet" ça ne fait pas trop dissert, thèse, etc etc??? et "de plus"? et "nottament"?
 
"..., une petite silhouette, une silhouette solitaire, une silhouette [adjectif], ..."
=> petite précision: [adjectif] dévoile la nature de la silhouette (comme canine, etc mais non, ça n'est pas canine!!!)
est-ce que ça ne fait pas trop, au milieu d'une phrase??? Je pene que si, mais comment préciser à la fois qu'il s'ait d'une silhouette qui est petite, solitaire et [adjectif]??? est-ce que "une petite silhouette solitaire et [adjectif]" serait mieux?
 
alors, un petit truc pour le passage qui suit: ce que je voudrais savoir, c'est si ça ne risque pas de faire émeute si je parle comme ça des Humains.... parce qu'en fait c'est un peu sur le rascisme que j'écris et... enfin, vous comprendrez en lisant! Même si ce n'est pas le point de vue que je développe dans le manuscrit, il me faut le préciser, parce que sinon on se demanderait contre quoi certains se battent!!!
"estimaient que les Humains n'avaient pas à être considérés comme ayant une conscience puisque s'ils étaient nés pour servir, c'était qu'ils ne pouvaient pas penser par eux-même"
=> ce passage dévoile un peu plus que ce que j'aurai voulu de l'histoire, mais il FALLAIT absolument que j'ai un avis général alors... bon, vous avez compris que c'est les Humains qui sont en esclavage...
 
est-ce qu'on dit "fer chauffé à blanc" ou bien est-ce que c'est une autre expression? (quand on chauffe par exemple le masque de fer dans la BD, ou bien les forgerons qui utilisent le feu... j'espère que vous m'avez compris, je suis pas très explicite!)
 
alors là deux gros schmilbic (euh, ça existe pas, ze sais! :D):
"la maison était extrêmement vaste et comptait pas moins de six étages, le grenier, le rez-de chaussé et le sous-sol en plus"
"Nettoyant le reste de l'étage, elle se dit qu'elle terminerait de vider la maison en nettoyant cette chambre"
... ze vois pas du tout comment tourner ces phrases, bien qu'ayant passé une bonne partie de ma nuit dessus! (d'ailleurs je me demande comment je fais pour tenir debout là! merci le thé... lol)
 
est-ce qu'on peut dire que quelque chose vous "donne des allergies"???
 
j'ai aussi beosin d'un mot que je ne trouve pas: une jeune fille trouve un objet, et peu de temps après on lui demande si elle n'a pas trouvé un objet semblable, comment est-ce qu'on dit quand elle fait semblant de ne pas l'avoir trouvé? enfin, non, plutôt quand elle dit
"- Non, pourquoi? dit-elle, feignant [mot recherché]"
ce n'est pas la surprise, contrairement au premier mot qui m'était passé par l'esprit...
 
ça afit une semaine que je cherche un synonyme au mot "portière" (une portière de voiture) mais je n'en trouve pas... je n'ai peut-être pas cherché au bon endroit, mais est-ce que vous en auriez un???
 
bon, j'ai pas finit de relire mon chapitre (que j'ai terminé hier! :fier: lol) donc je reviendrai peut-être poster un nouveau message dans ce genre...
 
dsl, je sais que mes messages sont longs mais j'ai toujours tellement de choses à dire... et surtout tellement de questions à poser! lol

n°8723519
keskiya
I'm lost...
Posté le 19-06-2006 à 14:11:59  profilanswer
 

Ca y est, j'ai terminé ma relecture, et le seul mot incohérent que j'ai trouvé est "un vélo"... je pense que c'est bon, mais je n'en suis pas sûre... je sais que je me casse beaucoup la tête avec le vocabulaire mais... je suis comme ça! ^-^
Vous pensez que c'est bon ou pas? (je evux dire, je peux le laisser ou bien il faut que je mette "une bicyclette" ou quelque chose du genre? mais je trouve que ça ne ferait pas naturel...)

n°8728175
angie25
Posté le 19-06-2006 à 21:31:33  profilanswer
 

Alors Keskiya, je veux bien t'aider, mais c'est pas facile avec toi!!  Il va falloir que tu nous ecrives quelques passages plus longs parce qu'il faut qu'on est au moins toute la phrase du probleme a resoudre!! sinon, on ne peut pas se faire une idée!!
Sinon, je te confirme qu'on dit: commencer à .
Pour le reste, j'avoue que j'ai du mal à te comprendre !! le mieux serait que tu nous postes quelques passages, on pourra te donner notre avis!!

n°8781328
keskiya
I'm lost...
Posté le 25-06-2006 à 14:51:46  profilanswer
 

Bonjour, et désolée de ne pas avoir posté plus tôt -j'étais en vacances...-
 
 
bref, voilà une petite partie de l'histoire qui devrait vous permettre de comprendre les extraits que je poste (de toute manière, il n'y a que ça de présent dans  ce que j'ai écrit pour l'instant, alors le reste n'est pas nécessaire!:) ): il existe plusieurs Mondes parallèles (je sais, l'idée a souvent été reprise, mais c'est une idée qui me plaît!) dont le notre et un Monde où des animaux (des loups plus précisément... pourquoi des loups, me direz vous? tout simplement parce que c'est l'animal qui fait le plus êur aux hommes: l'histoire du grand-méchant loup, les loups qui ont été chassés de france [et, bon, ok, qui reviennent...] mais ça n'a rien à voir avec l'histoire alors, bref, c'était juste une précision au passage! :) ) ont pris le pouvoir. Les humains sont, dans ce Monde ci, les esclaves de ces animaux.  
 
Je remercie d'avance toutes les bonnes âmes qui voudront bien m'aider à corriger les passages que j'ai posté ci dessous (cette fois, ce sont de vrais passages, pas des extraits de phrases...;) lol):
 
 
Marion est une jeune fille (humaine) qui n'apparaît que dans le prologue et qui est citée une fois dans le premier chapitre. Son seul rôle est d'introduire la véritable histoire... Alors voilà, j'ai du mal avec cet extrait, que j'ai déjà posté dans mon précédent post, et j'aimerai savoir si l'un ou l'une d'entre vous arriverai à mieux le formuler..
"La pluie que Marion regardait tomber par la fenêtre de sa chambre s'abattait sur une autre ville, à la fois très proche et très éloignée de Londres: [a] était située au même endroit que celle-ci sur le globe terrestre, mais les habitants de ces deux villes évoluaient dans deux mondes différents."
(désolée pour le [a] mais je n'ai toujours pas trouvé de nom... pourtant ça fait des mois que je cherche, mais... bref, pour dire que ça apparaît comme ça dans mes notes quoi!)
 
"De cette colline s'envolaient également quelques chapeaux noirs, volés à leurs propriétaires qui n'étaient pas parvenus à les retenir, et qui montaient au cimetière en une longue procession, précédée d'un corbillard. Celui-ci avait été attelé de deux superbes étalons à la robe d'un noir de jais"
 
Alors ce passage, je le poste parce que je... enfin, je ne sais pas, je trouve que c'est formulé un peu fort... c'est vraiment du racisme que je trouve fort, je trouve qu'il n'y a rien de pire à dire quand on est raciste! Mais c'est l'n des éléments clefs de l'histoire, ce rascisme des loups envers les humains (c'est pour ça qu'ils les ont réduit en esclavage) et donc j'ai besoin d'exprimer ce point de vue, de mettre la manière dont ils pensent, mais là j'ai peur que ça soit trop fort dans la manière dont c'est exprimé... bref, lisez, vous comprendrez! ^^
"De tels liens [nda: ici on parle de liens profonds, affectifs entre une jeune humaine te une vieille louve] étaient rares entre humains et loups, et souvent méprisés par ces derniers. La plupart des loups estimaient en effet que les humains n'avaient pas à être considérés comme ayant une conscience, et donc des sentiments, puisque s'ils étaient nés pour servir, c'était parce qu'ils étaient incapable de penser par eux-même." (j'ai oublié de préciser que l'esclavage des humains est établit dans ce monde depuis tellement longtemps que les loups de l'époque pù l'histoire se déroule ne savent même plus comment l'esclavage des humains a commencé... c'était une époque sombre qui fait que le ministère ne veut pas qu'il en soit fait état dans les cours d'histoire (euh, oui, j'ai oublié aussi de dire que ce Monde était étrangement semblable au notre... milles excuses!). par conséquent, les loups savent juste qu'après une période noire de l'Histoire, les humains ont été réduits en esclavage).
Vous comprenez maintenant ce qui me pose problème dans ce passage?
 
 
Sinon j'ai aussi des problèmes vis à vis de certains mots que je ne trouve pas, où d'expressions dont je ne me souveins plus si c'est les bonnes (elles ont été utilisées tellement souvent... enfin, pas par moi en tout cas, c'est justement le pb! lol):
 
*Est-ce que "avoir du mal" à faire quelque chose est famillier? Si oui, comment est-ce qu'on dit en language courant...?
 
*"en effet", "néanmoins", "tandis que", etc etc ne sont pas des mots à introduire dans un récit... je me trompe?
 
* est-ce qu'on dit "au fer chauffé à blanc" ou "au fer rouge"? (des inscriptions gravées sur la peau, par exemple le masque de fer...qui n'a rien à voir dans l'histoire, c'est juste un exemple...!)
 
* est-ce que, dans le language courant, quelque chose peut nous "donner des allergies"? (exemple de phrase, enfin, ma phrase même!!! : La jeune fille vida les malles et les armoires dans des sacs poubelle, tout en prenant soin de ne pas trop remuer la poussière, qui lui donnait des allergies" )
 
* comment est-ce qu'on peut dire quand on ment à quelqu'un mais qu'on fait semblent de dire la vérité (enfin ça, c'est logique qu'on fait semblant de dire la vérité...)? On est plein de...? couardise? Non, ça n'a rien à voir...
 
 
voilou, pour le reste, j'ai fini par trouver après quelques nuits blanches...

mood
Publicité
Posté le 25-06-2006 à 14:51:46  profilanswer
 

n°8787022
wilbar
Posté le 25-06-2006 à 23:53:20  profilanswer
 

Salut,
 
Voici quelques petites choses que m'inspire ton bref passage.
 
Premièrement, je pense que tu cherches trop à avoir un style littéraire que tu ne maîtrises pas suffisamment. Tu cherches à employer des expressions et un vocabulaire avec lesquels tu n'es pas à l'aise. Il vaut mieux une histoire dans un style plus léger mais que tu maîtrises.  
 
Il existe selon moi deux choses primordiales pour un récit: le style et l'idée.  
 
- Le style peut-être élégant, recherché ou au contraire sec et incisif. Dans ces deux cas tu sens de la part de l'auteur une maîtrise des mots et du sens de la langue. Dans un tel cas nous approchons de la notion "artistique" de la littérature autrement dit prendre un plaisir de lire. Parfois l'histoire peut-être d'une incroyable banalité mais le style supplante le fond.
 
- L'idée est un autre facteur important. Combien de fois je suis tombé sur des romans au style pauvre et d'un manque total de maîtrise mais dont l'histoire était si prenante que je faisais abstraction de la forme.
 
Si évidemment ton style est fort et ton histoire prenante, c'est génial mais rare.
 
Donc je pense que tu devrais te contenter d'un style qui t'es propre. Par exemple, dans les quelques lignes que tu as fourni ici certaines expressions font un peu "scolaires", comme si tu les avais lues ailleurs et que tu devais absolument les utiliser (globe terrestre, robe noire de jais...)
 
Deuxièmement tu te poses une question par rapport à une idée du racisme que tu te fais et qui te choque. Il faut savoir que quelques soient les idées qui sont présentes dans ton récit, et aussi choquantes te soient-elles, il n'y a pas de raison que tu t'en justifie et que tu cherches à les adoucir. Le principe même de la littérature est d'écrire ce qu'on ne pense pas forcément. Admettons que ton personnage soit un raciste fini, cela ne veut pas dire que toi tu le sois. Je pense qu'il n'y a rien de pire qu'un récit ou l'on sent que l'auteur cherche à prendre ses distances par rapport à ce qu'il écrit "Mon personnage est un salop mais moi je ne suis pas du tout d'accord avec lui vous savez"
 
Enfin, j'aurais quelques petits conseils supplémentaires:
Un de tes meilleur ami est le dictionnaire. A utiliser tout le temps dans le moindre doute et même sans raison, juste pour apprendre.
Lis. Lis énormément et de tout, ne t'enferme pas dans un registre qui pourrait te limiter. Tous les grands auteurs sont de grands lecteurs.

n°8788039
EpherimeRJ
la naissance: début de la mort
Posté le 26-06-2006 à 01:58:44  profilanswer
 

Bonjour à tous j'ecris un roman qui est composé actuellement d'une centaine de pages. C'est un roman de fantasy, il n'ya rien de mieux et fantastique que d'ecrire ce que l'on adore ! Noircire les pages, créé un nouveau monde, le construire peu à peu avec des personnages que moi même je découvre au fil du texte est l'une de mes passions !  :love:  J'ai beaucoup de doutes sur moi même et je me pose beaucoup de questions, esque mon histoire est interessante ? Ai-je un bon style ? J'ai un but à tout cela : être édité pour partager mes ecrits avec des lecteurs, pour qu'ils ressnetes ce que moi je ressent quand je lis. Le doute était telement fort en moi que j'ai décidé de faire appel à un conseiller litteraire/correcteur car comme vous aurez pu le remarsuer je ne suis pas trés bon en ortographe !  :sweat:  Et je m'en excuse d'avance. J'aimerais vous monter un passage de mon debut de roman pour avoir vos avis, j'espere qu'ils seront nombreux et sincére, ce que je ne doute pas !
C'est le début de mon premier chapitre :
 
 
     Alex c’était assoupit sur un fauteuil, pendant près d’une heure, il était resté assis devant la fenêtre de sa chambre, à regarder la lune et les étoiles noyé dans cet océan noir: la nuit.  
     Il avait fini par s’endormir, la tête appuyée contre son épaule et les bras pendant par-dessus les accoudoirs du fauteuil. Un livre était posé sur ses genoux. Il était, d’un bleu profond comme la nuit et décorer d’or tel la lumière des lanterne, qui éclairé l’obscurité d’une douceur sensuel.  
     Par la fenêtre, à cause de la buée que la rosée avait déposée sur le carreau, on ne voyait plus que la clarté orange des réverbères. Cette lumière artificielle illuminait faiblement les traits de son visage, lui donnant un teint pale renforcer par la noirceur de ses cheveux. La pièce était propre et bien rangée, ce qui était rare pour un  garçon de son age.
     Un craquement perturba l’éternel silence, Alex grogna dans son sommeil, mais il resta endormi. Sur le rebord de sa table de nuit, un réveil à la teinte terni par le temps indiquait minuit moins une. Tout à coup une ombre humaine passa devant la fenêtre… pourtant sa chambre se trouvait au premier étage. Personne n’aurait pu passer en face de sa fenêtre, sans avoir des ailles ! Un autre craquement se fit entendre, cette fois ci toutes les lumières de sa rue s’éteignirent ! Le réveil indiquait minuit. Alex se réveilla en sursaut, il colla le nez à la vitre pour observer sa rue. Un homme de grande taille apparut devant le carreau(...)
 
Mercie d'avance...
 


---------------
http://RitzJessy.bloguez.com
n°8789158
wilbar
Posté le 26-06-2006 à 10:48:45  profilanswer
 

Salut,
 
Je te conseille de lire mon message précédent car il te concerne également.
J'ajouterai cependant plusieurs petites choses.
 
- Ton texte est bourré de fautes ce qui perturbe énormément la lecture. Fais très attention car si on pardonne quelques fautes d'accords ou des étourderies, quand le récit est saturé d'erreurs énormes, cela devient carrément une gêne pour la lecture.
 
- Tu cherches à enrichir ton récit avec un vocabulaire recherché alors que cela n'a aucun intérêt pour l'histoire. Par exemple tu parles d'un "un réveil à la teinte terni par le temps indiquait minuit moins une". Quel est l'intérêt dans cette phrase de savoir que le réveil est terni par le temps? Aucun.
 
- Enfin, tu sous-estimes le lecteur. Tu indiques que l'ombre de quelqu'un est apparue devant la fenêtre de la chambre alors que celle-ci est située au premier étage. Pas besoin de préciser dans ce cas là "Personne n’aurait pu passer en face de sa fenêtre, sans avoir des ailles" On se doute déjà qu'il y a quelque chose d'anormal dans cette situation sans avoir à nous le préciser aussi lourdement.
 
Voilà, j'espère que mes conseils te seront utiles.

n°8794432
angie25
Posté le 26-06-2006 à 20:20:41  profilanswer
 

Effectivement, les descriptions sont trop lourdes et inutiles pour certaines, mais le tout est d'abord de savoir si cet écrit a déja été relu et amélioré, à priori, à en juger par le nombre de fautes, je dirais non !!
Donc, je pense qu'en te relisant un peu plus, tu t'apercevrais des erreurs que tu commets.
Bon courage!!

n°8795558
EpherimeRJ
la naissance: début de la mort
Posté le 26-06-2006 à 22:06:33  profilanswer
 

le pire c'est que je l'ai deja relu lol, mais je suis trés mauvais en ortographe. c'est pour cela que j'ai fait appel a un conseiller litteraie/correcteur merci de m'avoir repondu, je tacherai d'appliquer vos conseils à la lettres.


---------------
http://RitzJessy.bloguez.com
n°8795963
skybabybel
Le Babybel c'est bon mangez-en
Posté le 26-06-2006 à 22:34:41  profilanswer
 

Et Microsoft Word, il a pas un correcteur automatique ?

n°8796117
EpherimeRJ
la naissance: début de la mort
Posté le 26-06-2006 à 22:42:54  profilanswer
 

ba si, et je les aient coriger ! mais aparemant il y'en a encore ! Pour la description lourde j'essairai d'y remedier aussi.


---------------
http://RitzJessy.bloguez.com
n°8797286
wilbar
Posté le 26-06-2006 à 23:43:51  profilanswer
 

Salut,
 
Si je peux me permettre de te faire une remarque de plus; je pense qu'une des manières de progresser en français c'est d'être intransigeant quelque soit l'importance de ton texte.
Je m'explique. Quand tu rédiges sur ce forum, je pense que tu devrais prendre autant soin à ton écriture que lorsque tu écris un roman car c'est une manière de continuer à apprendre et un respect pour ceux qui te lisent. C'est très vite fait de sélectionner ton texte et de faire une correction sous word avant de l'envoyer.  
Car rien que ta phrase est bourrée d'erreurs grossières.
 
Petite correction (je précise que je ne suis pas un pro du français, donc je peux omettre certaines fautes)
 

EpherimeRJ a écrit :

ba si, et je les aient coriger ! mais aparemant il y'en a encore ! Pour la description lourde j'essairai d'y remedier aussi.


 
Bah si,  C'est tout bête mais un début de phrase commence par une majuscule et l'interjection bah prend un H
et je les ai corrigées Ici tu as le passé composé avoir corrigé. Le verbe au participe passé ne se termine pas par er comme à l'infinitif et dans ce cas il s'accorde à les qui fait référence aux fautes et qui est placé avant le verbe avoir qui lui, ne s'accorde pas aux fautes mais au sujet, à savoir je. pour bien comprendre la structure de la phrase découpe la comme ceci j'-ai-corrigé-les-fautes
Mais apparemment il y'en a encore Toujours le problème de la majuscule et l'orthographe d'apparemment t'échappe.
Pour la description lourde j'essaierais d'y remédier aussi
 
Voilà, j'espère que mes petites indications t'auront été utiles.

n°8798882
EpherimeRJ
la naissance: début de la mort
Posté le 27-06-2006 à 07:43:23  profilanswer
 

Merci beaucoup, je n'aurais jamais pensé avoir des conseils aussi uriles. C'est vraie qu'apés sa va devenir une habitude si j'ecris francais et ce sera que du bon pour moi ! je vais m'y mettre dés maintenant...


---------------
http://RitzJessy.bloguez.com
n°8805917
keskiya
I'm lost...
Posté le 27-06-2006 à 20:56:56  profilanswer
 

Tout d'abord, merci wilbar!!! je vais voir pour retoucher les passages que tu m'as cité. Je voudrais savoir s'il y a d'autres retouches à faire? et est-ce que le passage  
"La pluie que Marion regardait tomber par la fenêtre de sa chambre s'abattait sur une autre ville, à la fois très proche et très éloignée de Londres: [a] était située au même endroit que celle-ci sur le globe terrestre, mais les habitants de ces deux villes évoluaient dans deux mondes différents."  
est à retoucher? (en dehors de "le golbe terrestre... mais je ne vois pas comment reformuler cette expression!)
 
Par ailler je sais que je manque de vocabulaire et je fais ce que je peux pour en apprendre le plus possible (enfin bon, en évitant le "je prend le dico, je m'assoi toute seule dans ma chambre toute la journée et j'apprend le dico par coeur"...mdr j'en serai tout bonnement incapable! lol :D)
 
"je pense que tu devrais te contenter d'un style qui t'es propre"
je voulais dire que c'est mon début de chapitre: tous les passages que je vous ai proposés sont au début du chapitre... j'aime nettement mieux la fin, j'ai plus de facilités à l'écrire, au bout d'un moment ça vient tout seul, et c'est là qu'aparaît vraiment MON style.  
 
Sinon merci pour ce qui est de mon passage sur le rascisme, ce que tu dis me rassure. Je ne sais pas pourquoi j'ai pensé à ça mais en fait ça m'a choqué quand je me suis relue, alors je me suis dit que ça choquerait d'autres personnes que de parler ainsi de... nous tout simplement!
 
"Tous les grands auteurs sont de grands lecteurs."
Et est-ce que tous les grands lecteurs sont de grands auteurs?  
mdr non, c'est juste que j'aime énormément lire alors... ce que tu me dis là ne me pose absolument aucun problème! lol
(et comme tout le monde l'aura deviné, ce que j'aime lire ressemble à ce que j'aime écrire: du fantastique... c'est là que mon imagination se déchaîne! lol)
 
Bon, je reprend mon sérieux... promis! ça va être dur... ^^'
 
 
Pour le texte d'epherimeRJ, je suis d'accord avec wilbar, quand il dit "Pas besoin de préciser dans ce cas là "Personne n’aurait pu passer en face de sa fenêtre, sans avoir des ailles" On se doute déjà qu'il y a quelque chose d'anormal dans cette situation sans avoir à nous le préciser aussi lourdement. ".
Je crois que ton passage (enfin, ce passage là) serait nettement moins lourd si tu te contentais de quelque chose comme (pour reprendre ton texte): "Tout à coup une ombre humaine passa devant la fenêtre… pourtant sa chambre se trouvait au premier étage!", en supprimant la suite : "Personne n’aurait pu passer en face de sa fenêtre, sans avoir des ailles !"
 
De même, le " réveil à la teinte terni par le temps": il n'y a aucune utilité au "à la teinte iermie par le temps". Ca alourdit le passage plus qu'autre chose. Si tu tiens absolument -pour je ne sais quelle raison mystérieuse- à garder le fait que le réveil soit vieux, tu n'as qu'à suprimer le "à la teinte". Ta phrase sera déjà moins lourde, tout en étant correcte.
 
Quant à angie25, je suis entièrement d'accord avec elle (décidément, je ne sais dire que ça, que je suis d'accord! mdr, non en fait c'est que vos réflexions sont justes...^^) quand elle dit  
"je pense qu'en te relisant un peu plus, tu t'apercevrais des erreurs que tu commets. "
S'il y a bien une chose que j'ai apprise depuis que je suis sur mon ébauche de livre, c'est qu'il n'est jamais inutile de se relire, bien au contraire! Si tu pouvais te relire une bonne centaine de fois, je crois que tu trouverais toujours des choses qui ne te plaisent pas à la cent-unième (heu... c'est le bon terme? J'avoue ne pas utiliser très souvent ce mot...) fois! Mais bon, il faut aussi savoir s'arrêter pour avancer, et, si besoin, revenir sur tes pas plus tard et relire tout depuis le début (c'est barbant de ne faire que se relire, et tu te lasse très vite: tu finis pas mettre ce que tu as écris au fond d'un placard en te disant que tu y reviendra plus tard... et le plus tard revient finalement à plusieurs mois, voire plusieurs années plus tard. Je parle d'expérience... ^^)
quand à Word, il n'y a pas toujours tous les mots, et si tu écris un mot à la place d'un autre (deux mots qui n'ont, par exemple que deux lettres différentes) eh bien word ne te le corrigera pas...

n°8817864
EpherimeRJ
la naissance: début de la mort
Posté le 28-06-2006 à 20:37:15  profilanswer
 

Salut c'est encore moi ! Merci à tous de m'avoir conseillé sur ce passage. J'aimerais dés maintenant vous en presentez un nouveau, qui ne vien pas du tout de la même histoire. Celui-ci vient d'une nouvelle. J'éspere que vous m'aiderez comme vous l'avez fait avec le premier.
 
Le soleil pénétrait dans la pièce, en une vague éblouissante de lumière. Rouan s’était assoupit sur son lit. Il y était resté des heures, à se remémorer tous les moments de cette bouleversante journée. Les flots de lumière rendaient sa peau livide, il avait une mine épuisée. Ses cheveux noirs de jais, n’arrangé rien à son teint : ils renforçaient la blancheur de sa peau. De grosses cernes faisant foi de sa fatigue, étaient apparues sous ses yeux.
   A la fenêtre, de fines branches d’arbres flottaient dans l’air, emportaient par les rafales de vent. Leurs feuilles vertes donnaient un peu de vie à cet endroit lugubre. On pouvait observer aussi, leurs ombres étirées sur le mur.


---------------
http://RitzJessy.bloguez.com
n°8821585
keskiya
I'm lost...
Posté le 29-06-2006 à 10:46:18  profilanswer
 

Je vois que je ne suis pas la seule à aimer l'expression "noir de jais"... ^^'
sinon toujours l'orthographe à vérifier et puis... enfin, fais attention à l'endroit où tu places ta ponctuation :  
"On pouvait observer aussi, leurs ombres étirées sur le mur."
j'aurais plutôt tendance à écrire:
On pouvait observer aussi leurs ombres étirées sur le mur
ou
On pouvait aussi obeerver leurs ombres étirées sur le mur
ou encore
On pouvait observer, aussi, leurs ombres étirées sur le mur
 
sinon je pense que c'est un bon passage... enfin, je n'y voit rien d'anormal!^^mdr

n°8827077
EpherimeRJ
la naissance: début de la mort
Posté le 29-06-2006 à 23:02:41  profilanswer
 

Encore mercie lol, oui il faut que je fasse aussi attention à la ponctuation. Je crois que le correcteur que j'ai contacté va être debordé de travail ! lol


---------------
http://RitzJessy.bloguez.com
n°8832660
wilbar
Posté le 30-06-2006 à 16:12:46  profilanswer
 

Salut,
 
Tout d'abord je souhaiterais connaître ton age si ça ne te pose pas de problème. Ca me permettra de mieux te cerner ainsi que ton travail.
Concernant ton texte, je trouve qu'il est mieux que le précédent (d'un niveau stylistique, j'entends). Par contre il y a toujours beaucoup de fautes.
Je ne te les indique pas toutes mais au moins celle-ci car dans ce contexte là cela ne veut plus rien dire:
A la fenêtre, de fines branches d’arbres flottaient dans l’air, emportaient par les rafales de vent
Il faut écrire emportées
Pour la phrase en elle-même, je pense que le terme "emportées" n'est pas judicieux. "emporter" signifie que les branches sont enlevées de l'arbres et emmenées. Je pense qu'il existe d'autres termes plus appropriés :
 - A la fenêtre, de fines branches d’arbres flottaient dans l’air, ondulant sous les rafales de vent.
ou
- A la fenêtre, le vent faisait danser les branches.
Etc.
 
 Je pense également que l'expression Leurs feuilles vertes est un peu lourde, le terme "feuillage" est plus justifié et moins lourd (on sait que les feuilles sont vertes)
Par contre, si la couleur est importante, dans le sens ou elle est en opposition avec un environnement sombre et terne, je pense qu'il faut alors l'explique d'avantage:
"Seules les quelques feuilles vertes de l'arbre semblaient apporter un peu de vie à ce lieu désolé."
 
Enfin, l'utilisation des : est assez maladroite, tourne ta phrase autrement pour que l'idée de la teinte des cheveux renforçant le teint pâle ne s'explique pas avec ces :
Ses cheveux noirs de jais, n’arrangé rien à son teint : ils renforçaient la blancheur de sa peau
Par exemple:
- Sa chevelure noire de jais (pour conserver ton expression) renforçait la pâleur de son teint.
Voilà.

n°8837074
EpherimeRJ
la naissance: début de la mort
Posté le 01-07-2006 à 00:36:14  profilanswer
 

Je suis assez jeune lol, je vais avoir mais 16 ans ! Et même à cet âge je fais encore beaucoup de fautes. Pourquoi mon âge vous aiderez à mieu me cerner ? Mais bon... pour mon âge,  il paraît qu'on apprend plus vite quand on est jeune... Je suis d'accord avec vous pour les : je viens juste de le remarquer, je n'avais pas vraiment fait attention à cela. Pour la qualité su texte, c'est vrai qu'il y'a une difference de style. Car plus j'ecris et plus je progresse, le premier passage vient du premier chapitre de mon roman que j'ai ecris avant le dexieme passage venant d'une nouvelle. Pour confirmer cette progression de style, si vous le voulez je peux vous montrer un autre passage de mon roman que j'ai ecris bien apres le premier chapitre.


---------------
http://RitzJessy.bloguez.com
n°8837080
EpherimeRJ
la naissance: début de la mort
Posté le 01-07-2006 à 00:37:48  profilanswer
 

Desolé pour les fautes d'ortographe lol, comme "mais 16 ans" sa c'est de l'inattention car là ce serait vraiment catastrophique !


---------------
http://RitzJessy.bloguez.com
n°8837137
EpherimeRJ
la naissance: début de la mort
Posté le 01-07-2006 à 00:54:59  profilanswer
 

Voila un autre passage, bien que celui-ci ne montre pas netement ma progression, je vous le montre tout de même. J'ai beaucoup douté sur ce passage.  
 
Le soleil illuminait de sa douce clarté matinal la pièce, mattifiant le visge blême du garçon. Il dormait a poing fermé couvert par une couverture.
     La lumière naturel éclairait entièrement la chambre, tout était dans le même état que la veille.  
     Alex avait été retrouver par Louan et Nevhit, inerte sur le sol froid du manoire. Ses amis s’étaient mis à sa recherche quand en tapant à sa porte pour l’avertir d’une nouvelle leçon le lendemain, Louan n’avait pas eu de réponse. De plus en le recherchant ils s’avaient aperçu qu’un dragon noir était de visite, beaucoup de personne paniquait, ce qui était naturel.
     Les dragons étaient des divinités très puissante que Vicius avait désormais rangé de son côté. Les survivant aux attaques de dragons étaient extrêmement rare, même si le cracheur de feu était seul. Il avait une force physique ainsi que magique inconsiderable.  
      Jamais un de cet espèce ne serait venu ici par hasard, certaine personne avait rapporté à Louan qu’il cherchait son apreti, le dragon lui même l’aurait demandé. Ce qui était fort probable après ce qui c’était passé hier, Louan n’aurait jamais dut négliger les menaces du vieillard sur le pont...


---------------
http://RitzJessy.bloguez.com
n°8839659
keskiya
I'm lost...
Posté le 01-07-2006 à 13:08:43  profilanswer
 

Bon, hier soir je n'arrivais pas à dormir alors j'ai réécrit le début de mon premier chapitre (avant lequel j'ai inséré un prologue où Marion, citée dans le premier paragraphe, apparaît. Et [a] est un nom de ville que je ne parvient pas à trouver. Je répète ça au cas où certains arriveraient et n'auraient pas lu les pages précédentes). Je le trouve mieux ainsi, mais ce qui m'intéresse c'est VOTRE avis. Alors le voilà:
 
 La pluie et le vent que Marion contemplait, juste avant d'écouter le récit de son grand-père, tombait aussi sur [a], une ville à la fois très proche et très éloignée de Londres. [a] pouvait être considérée comme proche de Londres par sa position sur la Terre. Mais le fait qu'elle soit dans un autre Monde faisait d'elle une ville lointaine.
 [a] était une grande ville, mais elle ne comptait qu'un seul et même cimetière. Celui-ci faisait d'[a] une ville étrange, et de nombreuses rumeurs circulaient dessus. Plus personne ne savait pourquoi il avait été construit sur la seule colline qui surplombait [a] ; mais certains, parmis les pluis religieux, disaient que c'était pour faciliter l'accès au ciel que le cimetière avait été construit en hauteur. D'autres disaient que les esprits avaient plus de facilitées à descendre qu'à monter ou qu'à avancer à l'horizontale, et que le cietière avait été construit par un Loup qui voulait regner sur [a] même après sa mort. Ainsi, son esprit pourrait descendre sur la ville, la nuit, pour punir ceux qui n'étaient pas sages.  
 Cette dernière rumeur était d'ailleurs presque devenue une légende. Elle était souvent racontée aux enfants, pour qu'ils fassent le moins de bêtises possible.
 Mais parmis les rumeurs qui courraient, la pire de toutes avait été lancée par un jeune Loup, mort peu de temps après l'avoir lancé. Il avait dit qu'au départ, il n'existait pas de colline, et que celle-ci s'était constituée au fil du temps, grandissant avec le nombre de dépouilles déposées dans le cimetière. Il avait aussi dit que ceux qui montaient au cimetière -dont l'accès était réservé aux enterrements et aux journées de commémoration nationale- étaient tellement tristes que leur odorat se "refermait", en quelque sorte, et qu'ils ne sentaient pas l'abominable odeur de putréfaction qui s'échappait du sol. Seuls ceux qui n'étaient pas tristes parvenaient à la sentir.
 C'est sans doute pour cette raison, songea Thémisa, que je ne sens rien. Je suis trop triste.
 La jeune fille avait entendu sa Maîtresse évoquer cette histoire plusieurs fois avec ses amies, et elle attendait impatiemment de pouvoir monter le sentier qui menait au cimetière, de pouvoir sentir l'air, pour enfin savoir si ce n'était qu'une rumeur ou si c'était la vérité. Mais ce que Thémisa avait oublié, c'était que la seule fois où elle serait autorisée à marcher sur ce sentier serait le jour de l'enterrement de sa maîtresse. Sa Maîtresse qu'elle aimait tant, avec qui elle avait partagé tant de choses. Sa Maîtresse qui, lorsque la mère de la jeune Humaine était morte d'un cancer, avait pris la place de cette mère, avait élevé sa jeune fille presque comme sa propre enfant. Elle ne pouvait bien sûr pas l'envoyer à l'école comme les enfants Loups, cela était interdit par la loi. Mais elle s'était occupé d'elle de manière à ce que Thémisa ne manque jamais de rien, et surtout aps de l'amour d'une mère.  
 Les larmes ruissellaient sur les joues de la jeune fille, lorsqu'elle pensa à toutes ces choses. Elles lui obstruaient la vue, et Thémisa peinait à mettre un pied devant l'autre, à voir les silhouettes des Loups qui avançaient devant elle, montant au cimetière en une longue procession.  
 Tout devant, le corbillard, attelé de deux chevaux noirs, rythmait l'avancée des Loups. Les plus proches de la voiture étaient les amis de la vieille Louve, morte trois jours plus tôt. Parmis eux, Thémisa le savait, se trouvait aussi l'héritier de sa Maîtresse, la seule personne de sa famille toujours en vie. Son petit-fils, Alexandre Ducru.
 
Voilà, je n'ai pas encre réécrit la suite (j'était un peu trop fatigué, l'inspiration m'est venue à deux heures du matin!!! ^^' ) mais je pense le faire bientôt.
Alors, qu'en pensez-vous? Je pense avoir fait attention à l'orthographe, mais si vous voyez des fautes (je sais que j'ai des problèmes avec certains accords de participe passé, notamment...)... vous pouvez toujours me le dire!^^

n°8848106
Arwen Etoi​le du Soir
Posté le 02-07-2006 à 10:48:21  profilanswer
 

Kikou, je suis nouvelle dans ce forum. Je cherchais des conseils pour les jeunes auteurs et je suis tombée là-dessus. J'ai trouvé ça intéressant alors j'ai décidée de m'inscrire (c'est la première fois que je m'inscris à un forum). Donc voilà pour commencer je donne mon avis sur la réécriture de ton premier chapitre Keskiya. Je vais te donner quelques conseils qui je l'espère ne sont pas mauvais. J'ai tout d'abord remarqué la répétition du nom de la ville [a]. C'est vrai qu’on ne peut pas trop se rendre compte de la lourdeur de la phrase tant qu'on laisse, pour remplacer un nom de ville, une simple lettre. Je te suggère, pour tous les noms que tu n'aurais pas encore trouvé, d'en mettre un, provisoire (même s'il est nul c'est pas grave c'est juste provisoire) que tu changeras par le vrai nom plus tard, en attendant ça te permettra de te rendre compte de certaines erreurs.
 
 "La pluie et le vent que Marion contemplait"  [je pense pas que ce soit correcte de contempler le vent, on voit ses effets mais lui reste invisible],
 
"juste avant d'écouter le récit de son grand-père, tombait" [le vent peut tomber mais je crois pas que ce soit ce que tu as voulu dire, à mon avis tu devrais remplacer par autre chose comme "s'abattaient" par exemple]  
 
"une ville à la fois très proche et très éloignée de Londres" [je pense pas que ce soit utile de mettre cette phrase vu que tu le dis après que la ville est à la fois proche et éloignée et ça alourdit le passage avec des répétitions].  
 
 "qu'elle soit dans un autre Monde" [je trouve ça un peu malhabile, tu pourrais remplacer par "Mais le fait d'appartenir à un autre Monde" enfin, c'est juste une idée]
 
 " Celui-ci faisait d'[a] une ville étrange, et de nombreuses rumeurs circulaient dessus." [A mon avis tu devrais mettre "à son propos" au lieu de « dessus »]
 
" Plus personne ne savait pourquoi il avait été construit sur la seule colline qui surplombait [a]" [Je mettrais "la ville" car comme je le disais au début ça alourdit le texte par des répétitions encore une fois]
 
" les plus religieux, disaient que c'était pour faciliter l'accès au ciel que le cimetière avait été construit en hauteur." [Là, il y a plein de "que" (je sais plus quelles genres de propositions ça introduit et puis avec "que" tout le monde comprend) en gros c'est lourd. Petit remaniement perso pour illustrer ce que je veux dire (lol): "les plus religieux, disaient qu'en le construisant en hauteur, on facilitait ainsi l'accès au ciel."]
 
"par un Loup qui voulait régner sur [a] même après sa mort." [bon je connais pas l'histoire mais peut-être que au lieu de "qui voulait régner" il faudrait dire "qui avait toujours voulu régner"]
 
" il n'existait pas de colline, et que celle-ci s'était constituée au fil du temps, grandissant avec le nombre de dépouilles déposées dans le cimetière." [Au lieu de "constituée" je crois qu'il faudrait mettre "formée" qui est peut être plus adapté et je crois que ça ne veut pas dire grand chose "grandissant avec le nombre de dépouilles déposées dans le cimetière."  une colline ne grandit pas avec un nombre de dépouilles mais à mon avis tu as plutôt voulu dire que la colline grandissait au fur et à mesure qu’on y déposait les dépouilles ( c’est une colline de dépouilles c’est ça ?)
 
 « Il avait aussi dit que ceux qui montaient au cimetière -dont l'accès était réservé aux enterrements et aux journées de commémoration nationale- étaient tellement tristes que leur odorat se "refermait", en quelque sorte, et qu'ils ne sentaient pas l'abominable odeur de putréfaction qui s'échappait du sol. Seuls ceux qui n'étaient pas tristes parvenaient à la sentir. » [Bon là je sais pas trop comment expliquer mais peut-être que tu n’explique pas clairement que l’odorat se « referme » (zarbi mais enfin bon pourquoi pas) quand on est triste ce qui fait que tu te répètes un peu quand tu dis « [ils] étaient tellement triste que leur odorat se « refermait » » et que tu reprécise après « Seuls ceux qui n’étaient pas tristes parvenaient à la sentir. » je pense que tu pourrais introduire une petite explication du genre « Il avait aussi dit que la tristesse « refermait » en quelques sortes l’odorat et que ceux qui montaient au cimetière -dont l'accès était réservé aux enterrements et aux journées de commémoration nationale- ne sentaient pas l'abominable odeur de putréfaction qui s'échappait du sol. »  pour reprendre les termes de ta phrase, c’est moins long et peut-être plus explicite. Je ne pense pas que tu ais besoin de préciser que ceux qui se rendent au cimetière sont triste parce qu’ils ont perdu quelqu’un, on le devine parce qu’un cimetière au final c’est toujours triste.]
 
 « Sa Maîtresse qui, lorsque la mère de la jeune Humaine était morte d'un cancer, avait pris la place de cette mère, avait élevé sa jeune fille presque comme sa propre enfant. Elle ne pouvait bien sûr pas l'envoyer à l'école comme les enfants Loups, cela était interdit par la loi. Mais elle s'était occupé d'elle de manière à ce que Thémisa ne manque jamais de rien, et surtout aps de l'amour d'une mère. » [Alors là tu répètes peut-être trop souvent le mot « mère » la aussi à mon avis tu peux mieux expliquer ce que tu as voulu dire du genre « Sa Maîtresse qui avait pris la place de sa mère lorsque celle-ci était morte d’un cancer, et l’avait élevé presque comme sa propre enfant. » bon elle est sans doute pas parfaite ma phrase, c’était juste pour dire que c’était à remanier, et une dernière chose, à la fin du passage t’as pas besoin de préciser que c’est l’amour d’une mère (mère : encore une fois) on a compris et si tu mets juste « qu’elle ne manque jamais de rien et surtout pas d’amour » je pense que ça donne plus de poids au mot « amour », enfin ce que j’en dis...]
 
 « Elles lui obstruaient la vue, et Thémisa peinait à mettre un pied devant l'autre, à voir les silhouettes des Loups qui avançaient devant elle, montant au cimetière en une longue procession. » [« obstruer » ce terme me paraissait bizarre dans ce contexte, j’ai donc vérifier dans le dico, obstruer : boucher par un obstacle. Cela m’étonnerait que sa vue soit bouchée (une vue bouchée, bizarre non ?) Bref le mot ne convient pas là. Tu peux mettre que tout était flou aux yeux de Thémisa (on fera la relation avec les larmes)
 
Voilà j’ai terminé ma « petite » correction (lol). Bon, j’ai mit des exemples mais rien ne t’oblige à les reprendre, c’était juste pour illustrer ce que j’ai tant de mal à expliquer (ben oui c’est comme ça) et je me suis dit qu’un exemple, parfois, ça nous parle plus qu’une tentative d’explication de 10 lignes. Après je suis certaine que mes phrases ne sont pas parfaites (tant mieux sinon comment je ferais pour m’améliorer) alors tu les remanies comme tu veux ou tu les utilise pas du tout et t’en refais d’autre enfin tu fais ce que tu veux quoi.
J’ai pas trop fais gaffe aux fautes parce que je pense pas que ce soit trop important (sauf si y en a trop et que ça modifie carrément le sens de la phrase bien sûr). Tant que le fond et la forme sont géniaux, après les fautes... t’as juste à te faire corriger par quelqu’un et puis voilà. Je sais plus trop où j’ai vu ça (ça doit être dans ce forum quelques pages plus tôt), mais y a quelqu’un qui a dit que si on  les grands écrivains s’étaient arrêter d’écrire à cause de leurs fautes, y en aurait beaucoup moins que là maintenant. Et puis de toute façon, je suis pas douée sur les participes passés, comme toi, donc je t’aurais pas beaucoup aidé.  
Sinon, mon avis, bah, je trouve ça plutôt bien (carrément bien tu veux dire, lol). Enfin en tout cas ce passage me plaît (c’est aussi un peu pour ça que j’ai passé tant de temps à voir ce qui allait pas), après je connais pas l’histoire donc c’est pas facile de porter un jugement. Si, il y a quelque chose que j’aime moyen, mais c’est qu’un avis personnel, (surtout que c’est une des idées principales), c’est que les histoires d’animaux (les Loups quoi) j’accroche pas trop parce que on sait pas trop comment ils réagissent et quels sont leurs sentiments, alors que les humains on les connais bien (normal tu vas me dire). Mais bon, dans ce passage j’avais plutôt l’impression d’avoir à faire à des humains plus qu’à des loups. Mais bon ton petit bout d’histoire me plaît bien quand même. J’aimerais bien lire la suite ou peut être le prologue avec Marion d’abord.  
 
Voilà c’est tout ce que j’avais à dire la dessus (mdr) (qu’est-ce que je parle moi ?)
Ah non j'oubliais, si tu veux des nom de villes, (bon déjà que j'ai du mal rien que pour les noms de mes personnages) en v'là quelques idées: Thèves; Evernell; Lonan Braan (ça c'est un peu plus zarbi). Bon voilà j'espère que ça t'auras aidé, après t'es pas obligé de les utiliser si t'aimes pas, tu peux très bien te dire "mais c'est quoi ses noms tout pourris, elle aurait mieux fait d'aller se coucher" je comprendrais mais je serais quand même un peu déçue (lol).

n°8849921
EpherimeRJ
la naissance: début de la mort
Posté le 02-07-2006 à 15:16:37  profilanswer
 

Bonjour à tous, j'aimerais savoir combien de signes comporte une page ecrit en taille 12 times New roman et interligne 1,5.  
Mercie d'avance pour votre réponse.


---------------
http://RitzJessy.bloguez.com
n°8851270
keskiya
I'm lost...
Posté le 02-07-2006 à 18:46:48  profilanswer
 

merci d'avoir, en quelque sorte, décortiqué l'extrait que je vous ai mis.
 
je sais que certaines tournures sont maladroites et que je n'arrive pas à expliquer clairement ma pensée et je voudrais m'en excuser. Merci aussi d'avoir mis des exemples d'explications, des tournuyres différentes, etc.
 
Je voudrais dire, pour Arwen :
"Je ne pense pas que tu ais besoin de préciser que ceux qui se rendent au cimetière sont triste parce qu’ils ont perdu quelqu’un, on le devine parce qu’un cimetière au final c’est toujours triste"
eh bien si, j'en ai besoin. Parce que, pour une raison que je suis seule à connaître -jusqu'à maintenant en tout cas! ^^- , certaines personnes sont obligées de se rendre à l'enterrement d'autres personnes, même si elles n'aimaient pas cette personne, ou qu'elles la détestait (ce qui est souvent le cas!!!) donc ces personnes ne sont pas tristes. Et à, c'est justement une execption à la règle, donc j'ai besoin de préciser que Thémisa est triste, tu comprends?
 
"« obstruer » ce terme me paraissait bizarre dans ce contexte, j’ai donc vérifier dans le dico, obstruer : boucher par un obstacle. Cela m’étonnerait que sa vue soit bouchée (une vue bouchée, bizarre non ?) Bref le mot ne convient pas là. Tu peux mettre que tout était flou aux yeux de Thémisa (on fera la relation avec les larmes)"
=> ben si, justement, les larmes l'empêchent de voir ce qui se passe devant elle, c'est un obstacle entre ses yeux et ce qu'il y a devant elle... c'est pour ça que j'ai mis ce mot (j'avais vérifié dans le dico avant! ^^)
 
"mais c'est quoi ses noms tout pourris, elle aurait mieux fait d'aller se coucher"
=> non, ils sont géniaux tes noms! Tu veux bien que je les utilise? Pour de vrai????
euh, tu vas peut-être dire que je suis zarbi, mais... celui que je préfère est justement le dernier, celui que tu dis qu'il est un peu zarbi!!!!lol
 
sinon pour les Loups, je fais exprès de les présenter comme des êtres humains, c'est un peu pour qu'on s'identifie à eux, parce que je sais que même s'il n'y a plus d'esclavage (enfin, en france, et pas légal dans la plupart des pays.. je sais plus si c'est autorisé dans certains... enfin, bref) les propos et pensées racistes comme celles que je veux développer existent toujours, et j'ai connu des gens qui en souffraient vraiment... et puis je ne supporte pas qu'une personne de mon entourage (hum, je ne dévoilerai pas qui, je ne veux pas avoir de problème si jamais elle se reconnaît... ^^) insulte tous les algériens, maghrébins, chinois, etc etc qui vivent en France juste parce que leurs parents ne sont pas français! (surtout que cette personne n'est pas 100% française... et à vrai dire, il y a peu de personnes qui peuvent dire qu'ils sont 100% français sans mentir!)
enfin, bref, voilà une des raisons qui m'ont poussée à écrire cela... l'autre étant bien sûr que j'adore écrire, mais bon, l'idée de base venait de là... écrire quelque chose sur le racisme... qui, dans mon esprit, je en sais pourquoi, s'est attaché à l'esclavage...
 
"je trouve ça plutôt bien (carrément bien tu veux dire, lol)"=> merci, ça me touche beaucoup... c'est vrai en plus!  
"on sait pas trop comment ils réagissent et quels sont leurs sentiments, alors que les humains on les connais bien" => ça, c'est pour la suite du chapitre et aussi le prochain (après, je crois qu'on n'entendra plus trop parler des loups pendant un petit moment, mais je ne suis pas encore sûre à 100%... ), et peut être aussi le 3eme, mais je ne suis vraiment pas sûre là... je ne sais pas trop en fait quand est-ce que je vais commencer à faire voyager mes persos, j'hésite encore... parce que je ne veux pas mettre trop de trucs dans un chapitre, mais je ne veux pas non plus que mes chapitres fassent 10 pages... (ce qui était le problème de mon 1er chapitre à l'origine)
 
sinon, si tu veux connaître le prologue, et si tu me jure solennellement, sur ton honneur, que tu n'en parleras à personne (ben quoi, tout le monde ses secrets, non??? ^^ en fait, c'est surtout que j'aime bien ma façon de présenter les choses, parce que je sais que je veux absolument commencer mon histoire comme ça et j'aimerai pas du tout que l'idée soit reprise...), je veux bien t'envoyer l'ébauche par mp (il me reste des corrections à apporter, mais j'en avais assez de me relire alors je suis passée au chapitre suivant).
alors, tu en dis quoi???
 
ah, j'ai encore une question pour toi: où est-ce que tu trouves tes idées de nom de ville???

n°8851533
keskiya
I'm lost...
Posté le 02-07-2006 à 19:18:10  profilanswer
 

pour toi, epherimeRJ:
Désolée, mais c'est sur works (je n'ai pas word, je n'ai que works... grrr):
marges= Haut:   7.5cm
 Bas:    7.5cm
 Gauche: 6.2cm
 Droite: 6.2cm
écriture en 10
interligne simple
 
voilà ça te fais une page de livre (enfin, j'ai regardé en recopiant les premières lettres et la première ligne des livres Harry Potter)
Je pense que c'est pareil pour word, mais si tu as un doute, où si tu veux savoir pour les paramètres que tu as donné, tu prends le livre que tu veux comme référence et tu tapes la première ligne, entrée, la première lettre de la deuxième ligne, entrée, le première lettre de la troisième ligne, entre, etc etc et tu auras otn truc.
Juste un petit truc que j'ai découvert aussi: c'est beaucoup plus beau quand toutes les lignes se terminent au même endroit, pour ça il faut faire "justifié" (c'est au même endroit que "aligné à droite", "centré", "aligné à gauche" )

n°8851535
keskiya
I'm lost...
Posté le 02-07-2006 à 19:18:22  profilanswer
 

pour toi, epherimeRJ:
Désolée, mais c'est sur works (je n'ai pas word, je n'ai que works... grrr):
marges= Haut:   7.5cm
 Bas:    7.5cm
 Gauche: 6.2cm
 Droite: 6.2cm
écriture en 10
interligne simple
 
voilà ça te fais une page de livre (enfin, j'ai regardé en recopiant les premières lettres et la première ligne des livres Harry Potter)
Je pense que c'est pareil pour word, mais si tu as un doute, où si tu veux savoir pour les paramètres que tu as donné, tu prends le livre que tu veux comme référence et tu tapes la première ligne, entrée, la première lettre de la deuxième ligne, entrée, le première lettre de la troisième ligne, entre, etc etc et tu auras otn truc.
Juste un petit truc que j'ai découvert aussi: c'est beaucoup plus beau quand toutes les lignes se terminent au même endroit, pour ça il faut faire "justifié" (c'est au même endroit que "aligné à droite", "centré", "aligné à gauche" )

n°8851713
EpherimeRJ
la naissance: début de la mort
Posté le 02-07-2006 à 19:41:21  profilanswer
 

Moi aussi je n'ai que works, mais je ne demandé pas ce que tu m'as expliqué. Merci quand même. Je voelez savoir combien de caractéres plus espaces contenaient une page works. Mais c'est bon, je sais maintenant. C'est 2800.


---------------
http://RitzJessy.bloguez.com
n°8859349
Arwen Etoi​le du Soir
Posté le 03-07-2006 à 19:46:16  profilanswer
 

Pour Keskiya
 
Comme j'ai lu tout le forum Ecrire un livre un roman, j'ai aussi lu tes autres messages.A un moment tu parles que ton histoire est basé sur le rascisme, OK. Pas de problème. Seulement j'espère que c'est une histoire que tu veux raconté et pas un message que tu cherche à faire passer. Pourquoi je te dis ça? Parce que en allant sur un site qu'a donné DocWario page 2 y avait un truc sur les messages que les auteurs débutants veulent faire passer. En gros ils disent que c'est la pire raison pour écrire une histoire. Mais je t'invite à aller sur le site. Mais bon je crois pas que tu ait soumit ton histoire a une morale je ne crois pas non plus que ton "personnage principal se comporte comme un parfait imbécile, parce qu'il doit démontrer le message en action.". Le peu que j'en ait lu m'avait plus l'air d'être une histoire avec une logique dans le pourquoi des actions des personnages, qu'une histoire ayant des personnages peu consistants dans le seul but d'illustrer un message (oui je sais j'ai l'air de me répété et c'est un peu vrai, mais je l'ai déjà dit: j'ai du mal à m'expliquer).  
 
Alors pour mes noms de villes, on va dire que pour mon histoire j'ai mit super longtemps à trouver 2 pauvres noms et encore je les trouve pas terrible, mais que là quand il s'agit d'aider quelqu'un à en trouver y en a 3 qui me sautent dessus comme si ils attendaient que ça (lol). Et en plus je les trouve bien (d'ailleurs je pense en utiliser un: Evernell  :love: ). En tout cas pour le choix Lonan Braan j'ai dit qu'il était plus zarbi mais ça veut pas dire que t'es zarbi, tout dépend de ton histoire, de la ville en question, perso moi je l'aime bien, je le trouve plutôt classe. Et puis ça me touche que tu le préfère et j'espère que tu le choisiras pour ta ville (tu comprendras pourquoi un peu plus loin). Je t'explique vite fait comment je les ai trouvé.
Thèves: bizarrement j'ai tout de suite remplacé [a] par ce nom, je crois que je l'ai piqué au nom de ville de Thèbes (d'ailleurs je sais pas pourquoi ça m'est venu parce que Thèbes on en entend pas trop parlé et je sais même pas où ça se situe)
Evernell,  :love: : ben la en fait ça vient du mot "éternel" de "neiges éternelles" que je trouve classe quand on cherche pas trop ce que ça veut dire, je suppose que j'aime beaucoup les lettres "e" et "v", bref je l'ai un peu remanier en gardant ce que j'aimait bien dans le mot.
Lonan Braan, la classe  :sol: : si tout à l'heure j'ai dit que ça me toucherait que tu l'utilise c'est parce que c'est mon nom Star Warsien et une ville fantastique baptisée de mon nom c'est génial. Je m'explique. Comme j'ai trop de mal à trouver des noms de personnage je suis allée sur google et j'ai tapé "générateur de nom" la deuxième adresse c'est des noms de Star Wars alors j'y suis allée, ils te demandent 2 3 infos sur toi et hop ils transforment (bon je tiens à dire que ça marche pas à tout les coups). Mon nom transformé donnait Braan Lonan. J'ai inversé les 2 mots et là ça donnait Lonan Braan et j'ai trouvé ça plutôt cool comme nom. Chevalier Jedi Lonan Braan me voilà. (mdr)
 
Si tu veux les utiliser tous tu peux. Mais je t'ai dit que j'utiliserai Evernell. Moi ça me dérange absolument pas que tu l'utilise aussi mais peut-être préfères tu que tes noms de villes restent uniques et ne se retrouvent dans une autre histoire. Donc c'est toi qui voit.
 
Sinon je répondrait à ton message perso plus tard, parce que là je vais devoir manger et puis demain je vais au Puy Du Fou donc j'aurai pas trop le temps.
 
J'ai une question à poser à tout le monde: est-ce que vous avez des adresse de conseils pour écrire une histoire à me passer svp? et sinon est-ce que vous avez des conseils pour réussir à faire passer des sentiments dans une histoire, que le lecteur ressente ce que les personnages ressentent, notamment la peur la joie et la tristesse? Merci d'avance

n°8860174
keskiya
I'm lost...
Posté le 03-07-2006 à 21:22:33  profilanswer
 

merci Arwen...  
dis, tu m'envoie par mp (en même temps que ta réponse...^^) l'adresse du site que tu as trouvé? (est ce que c'est un truc du style clublegendes je sais plus quoi?) (<- oui oui, c'est précis! lol)
sinon;, OK, je n'utiliserai pas Evernell... de toute manière, vu  que ça vient de "neige" et "ternelle", ça n'a aucun sens pour cette ville là!!! ^^ peut-être que pluivernelle... "pluie" et "vernelle"...lol, non!
 
sinon pour mon truc, ebn en fait, c'est pas du tout ma motivation que de faire passer un message, même si si je peux le faire passer en même temps tant mieux! (^^) ma première motivation, je te l'ai dit, c'est de me faire plaisir, et de faire plaisir à mes lecteurs... pas plus que ça! eh oui, chui pas très compliquée!^^ lol
sinon j'avoue que je n'avais pas lu cet article... j'y vais d'ailleurs!  
 
euh, je veisn de jeter un ocup d'oeil au générateur de nom que je t'ai parlé plus haut, et il est génial! merci de m'avoir dit que ça existait (je savais même pas! ) je crois que pour les noms de mes persos si j'ai pas d'inspîration, je vais toujours être fourrée dessus! (mais pour certains persos, je préfère les créer moi-même... j'aime bien que ça reflète un peu le tempérament de mon personnage! )
 
je me demande s'il n'y aurait pas un générateur de noms de villes??? je fais une recherche (peut-être pas aujourd'hui, je suis fatiguée même s'il est tôt... ) et je te dis quoi... enfin, si tu trouve avant moi, on fait l'inverse, OK? (au fait, je le mettrais ici l'adresse, au cas où ça intéresserait d'autres gens. Sinon le générateurs de noms que j'ai trouve (je veins de retrouver l'adresse) c'est:
http://www.clublegendes.com/generateur.php
)
 
sinon pour répondre à ta question, imagine ce que toi tu ressentirai, les mots que tu mettrais sur ce que tu ressens (mets-toiu volontairement dans une situation de vertige par exemple, ou si tu n'as pas le vertige, demande à quelqu'un de le faire à ta place, c'est ce que j'ai faillit fair,e mais ça n'a plus d'uitlité pour mon histoire... dommage, je trouvais ça bien... enfin, peut-être que je le recaserai quelque part!^^) et puis tu vois pour mettre ça sur papier.
Je sais pas trop comment explique,r peut-être que je ne suis pas très claire, mais... enfin, essaye, tu verras! Pour moi ça a marché! (si tu ne peux pas te mettre dans une situation particulière, exemple une grande tristesse, remémore toi quelque chose qui t'a rendue terriblmement triste -style la mort de quelqu'un que tu adorais- et tu verras que les émotions remontent facilement, tu pourras alors mettre des mots sur ce que tu ressent, des verbes, des adverbes, berf, tout ce qui peut t'être utile!!!)

n°8864169
Bloompott
Posté le 04-07-2006 à 12:02:13  profilanswer
 

Salut tout le monde,
 
j'ai lu avec attention certains des posts de ce forum. J'écris actuellement mon premier vrai roman (après plusieurs tentatives infructueuses) et je bosse dans le milieu de l'édition littéraire – eh, j’ai pas de maison d’édition, je suis juste freelance.  
Un petit conseil pour la mise en page de vos écrits, conseils qui peuvent rejoindre ceux énoncés par keskiya :  
une page, pour être lue correctement et rapidement par un éditeur doit être claire, c'est-à-dire qu'elle ne doit pas comporter plus de 1500 signes environ. A titre d'exemple, le mieux est de taper avec une police de 13 (Type New Roman) en double interligne ; un retrait de première ligne de 0,5 est suffisant. Par contre, une chose très importante et qui est souvent oubliée dans les manuscrit : Laissez une marge à gauche pour les annotations des correcteurs (et de l'auteur évidemment lors de la relecture) : une marge de 4,5 cm est suffisante.
 
Voilà pour la mise en page du manuscrit.  
 
En ce qui concerne le message d'Arwen, je ne suis pas tout à fait d'accord. Je pense justement que ce qui pêche dans les premiers manuscrits, c'est, la plupart du temps, un manque de message ou un manque de propos. On se retrouve alors souvent avec des personnages qui mènent des actions. Il est nécessaire de travailler à fond les motivations des personnages (peu importe le style qui vous plaît, cela reste la psychologie des persos qui fait avancer l’action – parfois c’est l’inverse aussi d’ailleurs, mais les deux sont indissociables).
 
Pour ce qui est de la méthode d’écriture, plutôt que de donner des conseils, je vais vous expliquer comment je procède :  
 
1°) J'écris un argument (mélange entre résumé de l'histoire, anecdotes de personnage, descriptions de lieux et motivations personnelles concernant le sujet). A ce titre, je vous conseille vivement les arguments que Stephen King a écrit pour la série de la Tour Sombre, ou si les classiques vous motivent plus, ceux rédigés par Emile Zola pour la série des Rougon-Macquart.
 
2°) Je rédige des fiches pour les personnages principaux : plus ou moins détaillée, elles s’étofferont avec le temps. La rédaction de ces fiches va amener des idées d’actions, des bribes de scènes. Je les consigne sur un document à part : cela servira à ébaucher le récit.
 
3°) Je rédige un découpage succinct du récit : Quelques phrases courtes qui donnent l’ossature générale du roman (ou de la nouvelle). Cette armature va s’étoffer petit à petit, au gré des idées, au fur et à mesure de la rédaction.
 
4°) Ensuite, mais là cela n’engage que moi, je rédige le début de l’histoire (en général les deux premiers chapitres) que je corrige sans cesse. Cette technique me permet d’affiner le style que je désire pour le reste du récit (comme un entraînement avant la course).
 
5°) Je me remets ensuite sur le déroulement, le découpage du récit, les personnages, les lieux, les recherches, etc…
 
6°) Je finis par avancer chapitre par chapitre en reprenant constamment les cinq points précédents.
 
7°) Je bois du café le matin, du thé l’après-midi, je mange des madeleines toute la journée et j’essaie tout le temps de faire descendre mon chat du clavier.
 
Voilà pour ma technique, si vous avez des questions auxquelles je peux répondre, je le ferai. Je ne suis pas un pro mais j’ai un peu de technique qui peut servir. Mais je crois que le meilleur conseil que je puisse donner c’est de se forger sa propre méthode de travail et de ne surtout pas écouter les conseils des autres. lol
 
Tchô, Bloom
 
Ah oui, contrairement à ce que j'ai pu lire : l'orthographe est quand même importante. On fait tous des fautes (moi je suis un chef là-dedans) mais un coup de correcteur grammatical puis un coup de dictionnaire ça fait pas de mal. Les éditeurs ne vont pas très loin dans la lecture des manuscrits truffés de fautes pour la bonne et simple raison qu'ils paient les correcteurs à l'heure de travail et que plus il y a de fautes, plus il faut du temps pour les corriger. Une relecture consciencieuse peut à elle seule ouvrir les portes des maisons d'édition.

n°8864309
Triliock
Romain IV en vacances à Bagdad
Posté le 04-07-2006 à 12:15:03  profilanswer
 

En substance, je suis d'accord avec Bloom, même s'il y a de grandes différences parfois entre auteurs sur la manière de planifier/organiser/fouiller les personnages. De même, lorsque je pars sur l'écriture, j'ai déjà un plan très détaillé de ce qui se passe et mon style, déjà bien affiné, ne change pas énormément lors de la rédaction - tout dépend bien sûr du style du roman ou de la nouvelle (policier, fantasy, SF, on a beau dire, le style peut varier selon le milieu auquel on s'attaque).  
Par contre, la réécriture et la relecture constante et la chasse aux fautes d'orthographes (et la présentation soignée avant d'envoyer à un éditeur) sont des éléments indispensables du processus d'écriture, et là je rejoins totalement Bloom.  :jap:  
 
Yop


Message édité par Triliock le 04-07-2006 à 12:17:52

---------------
Mehmet II en short devant le Louvre
n°8865066
Bloompott
Posté le 04-07-2006 à 13:57:43  profilanswer
 

Ce que dit Triliock est fondamental. Ca paraît con à dire mais il me paraît primordial de savoir de quoi on va parler sur les dizaines de pages qui sont encore blanches. Sinon, le risque est de se retrouver le bec dans l'eau au bout du troisième chapitre et de se demander ce que l'on va bien pouvoir raconter à notre lecteur pour ne pas l'emmerder. Donc, construire, construire, construire avant de rédiger.
Pour ce qui est du style, j'ai cru comprendre que beaucoup d'intervenants de ce forum avait la chance d'être encore dans l'adolescence ou au moins dans les débuts de l'âge adulte (raaaah bande de veinards) et donc, il est normal de tâtonner encore un peu. Pour affiner le style (qui, comme le dit Triliock, va s'adapter au contenu du récit), ben y'a pas de mystère, il faut prendre sa petite plume ou son petit clavier et gratter gratter gratter...

n°8865071
keskiya
I'm lost...
Posté le 04-07-2006 à 13:59:03  profilanswer
 

Au fait, Arwen, il y a un peu de ce que tu demandes dans l'article que je viens de lire-grâce à toi...^^'- et qui était mentionné en page deux de ce topic, je cite:
"Un autre élément qui contribue à évoquer une atmosphère est l'accumulation de détails sensoriels pertinents, et qui ne relèvent pas du simple cliché. Par exemple, si mon personnage explore une maison abandonnée, je peux mentionner l'odeur de lait sûri qui se dégage du réfrigérateur et la fine couche de poussière qui recouvre les feuilles jaunies d'une plante. Ces détails rendent l'environnement beaucoup plus réel pour le lecteur. Quand le vampire apparaît soudain derrière la porte, sa présence constitue de ce fait un choc nettement plus fort."
(ce qui rejoint un peu ce que je te disais: essaye de 'voir' en quelque sorte ce que ton personnage voit, de sentir ce qu'il sent, etc etc -je l'avais pas exprimé comme ça, mais je trouve que là c'est un peu plus clair, non?)
en parlant de cet article, j'aime particulièrement le "les grands écrivains ne sont pas ceux qui ont pleuré toute leur vie; ce sont ceux qui nous font pleurer en les lisant."
je crois que je vais reprendre la première phrase dans ma signature...^^
 
 
sinon j'ai trouvé plusieurs sites de générateurs de noms:
noms de villes:
http://webcomspip.univ-paris1.fr/a [...] ville.html
http://www.tatoola.com/aide_de_jeu.php?option=ville
 
noms de personnages (attention, c'est surtout pour les histoires de ScienceFiction/Fantastique, enfin, c'est des noms elfiques, démoniques, etc etc même si, pour un, on peut choisir des noms humains -c'est le site en anglais et je crois me souvenir que c'est la dernière adresse que je vous ai mise)
http://www.clublegendes.com/generateur.php
http://www.elfemagie.com/dl/noms.htm
http://www.wizards.com/default.asp?x=dnd/dnd/20010208b
 
si vous en connaissez d'autres, vous êtes les bienvenus! ^^ (j'avoue ne pas avoir eu le courage de regarder à TOUS les sites proposés par google, et peut-être même que certains m'ont échappé sur les premières pages...Par ailleurs, j'aimerai savoir si certains d'entre vous ont trouvé des générateurs de noms huamins, parce que j'en ai trouvé un, mais il est en anglais, donc les noms sont plutôt à consonnance anglaise. Sinon, Arwen, je pense pas que ce soit un de ces sites que tu ai trouvé, si?)
 
sinon pour les deux messages précédents, je préfère me concentrer totalement sur l'écriture (bon, je me relis un peu, style quatre ou cinq fois par chapitre) et puis je me relirais une fois que j'aurais terminé, histoire d'éliminer les fautes d'orthographe et de style... parce que sinon je me décourage à toujours me relire et me relire, et si je ne trouve pas une expression, je risque de tout balancer par les fenêtres  alors... :(
sinon merci pour les infos sur les manières d'organiser une page word (ou works pour moi...^^), je pense que ça peut être très utile.
sinon, Bloom, il faut absolument , je cite, boire "du café le matin, du thé l’après-midi", manger "des madeleines toute la journée" et essayer "tout le temps de faire descendre [son][...] chat du clavier"??? et si on n'a pas de chat, on fait comment??? mdr
 
pour les fautes d'orthographe, je suis d'accord, c'est important, sauf si on n'écrit que pour soit (même si, si on se relit plus tard on aura pas forcément envie de se relire parce qu'il y a trop de fautes... mais bon, après ça regarde l'auteur s'il n'écrit que pour lui!)

n°8865176
Bloompott
Posté le 04-07-2006 à 14:11:04  profilanswer
 

Petit conseil à Keskiya : malheureusement le chat est primordial pour la vie de l'écrivain. Ces petites patounes courant sur le clavier forment parfois les meilleures idées (d'où la légendaire intelligence du chat sur le chien : ce n'est qu'une histoire de grosseur de pattes, celles des chiens étant trop grosses pour écrire autre chose que fdsmllhker).
Bref, si tu n'as pas de chat, tu peux prendre un hamster, une souris blanche, un chinchilla ou tout autre animal de compagnie à poils comme les canaris ou les tortues !
L'essentiel est de bien les dresser et de leur apprendre à faire Miaou. Au bout de quelques jours, tu n'y verras plus que du feu!

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  6  ..  167  168  169  170  171  172

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
qui à lu le livre globalia de j.c rufin ?Ecriture d'un roman d'heroic fantasy
un livre écrit par sms --- votre avis ?Amélie Nothomb Mercure (édition livre de poche)
Amélie Nothomb Mercure (édition livre de poche)J'aime lire==> le petit livre rouge non communiste
Par quel livre commencer pour decouvrir Ernest Hemingway ?recherche livre, vos avis
Où trouver un livre bilingue russe/polonais?[LIVRE] "Ne le dis à personne ..." Quelqu'un l'a lu ?
Plus de sujets relatifs à : Ecrire un livre : vos romans amateurs (Màj du 1er post)


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR