Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1807 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Actualité

  [Tchetchenie (itchkérie)] Topic Unique

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17
Page Précédente
Auteur Sujet :

[Tchetchenie (itchkérie)] Topic Unique

n°4259207
vrossi1
Posté le 23-11-2004 à 22:43:18  profilanswer
 

En dehors d'un topic sur la prise d'otage de Beslan il n'y a pas de topic parlant réellement de ce qui se passe en tchétchénie donc j'ai décidé d'ouvrir un nouveau topic pour informer les gens sur ce conflit oublié des médias.
Alors que d'autres conflits sont tous les jours d'actualité, on ne parle jamais de la tchétchénie où la situation est épouvantable et où d'après les différents organisations humanitaires entre 10 et 20% de la population a été tuée en 10 ans.
 
 
Tout d'abord une carte présentant la situation géographique de la petite république indépendantiste:
http://www.unc.edu/courses/2003fall/hist/031/001/chechnya.gif
 
 
 
puis une chronologie fournie par le site www.comite-tchetchenie.org
 
 

Citation :


Petite chronologie
 
2004 :
Février 2004
Attentat meurtrier dans le métro de Moscou. Le chef d?Etat-major russe Anatoli Kvachnine est fait chevalier de la légion d?honneur par la France. L?ancien président tchétchène Iandarbiev est tué dans un attentat au Qatar où il avait trouvé refuge.Mort du commandant tchétchène Rouslan Guelaev.
Mars 2004
Le ministre de la défense de Maskhadov, Magomed Khanbiev, se rend après que de violentes pressions ont été exercées sur sa famille. Réélection sans surprise de V. Poutine à la tête de l?Etat russe.
Avril-Mai 2004
Fermeture des derniers camps officiels de réfugiés en Ingouchie, aboutissement d?une politique incitative et coercitive de plusieurs années pour faire revenir les réfugiés en Tchétchénie, alors que ni les conditions matérielles ni les conditions de sécurité ne sont assurées. Libération d?Arjan Erkel, volontaire de MSF enlevé en août 2003 au Daghestan. L?organisation humanitaire met en cause les services russes dans cet enlèvement.
Mai 2004
Le président tchétchène pro-russe Akhmad Kadyrov est tué dans un attentat à Grozny. De nouvelles élections sont fixées pourle 29 août 2004.
Juin 2004
Des actions militaires coordonnées ont lieu en Ingouchie, tuant, entre autres, des membres de l?administration ingouche.
24 Août 2004
Un double attentat touche deux avions russes. Revendiqué par les Islambuli, il est néanmoins attribué à deux femmes tchétchènes.29 Août 2004Alou Alkhanov, le candidat du Kremlin est « élu » Président de Tchétchénie avec 74 % des voix. Des pressions fortes ont cependant été exercées sur les électeurs ; le seul concurrent réel, Malik Saïdullaev a été écarté de la course électorale sous un prétexte administratif ; les urnes ont été bourrées.31 Août 2004Une voiture explose à Moscou et provoque 10 morts.1er-3 septembre 2004Un commando terroriste prend une école en otage à Beslan en Ossétie du Nord. L?assaut est donné le 3 et se solde par une issue sanglante, provoquant la mort de plus de 300 personnes dont de nombreux enfants.2003 : Le 23 mars une nouvelle constitution est adoptée lors d?un référendum dont les résultats (80 % de participation et 96 % de oui) sont contestés par tous les observateurs indépendants. Lors de sa session d?avril 2003 le Conseil de l?Europe, qui avait refusé d?envoyer des observateurs lors du référendum, demande la création d?un Tribunal pénal international ad-hoc pour la Tchétchénie. En mai, deux attentats suicides ont lieu à Znamenskoe (contre le siège du FSB) et à Iliskhan-Iourt (contre le chef de l?administration tchétchène pro-russe Akhmad Kadyrov).Le 5 octobre, un simulacre d?élections présidentielles fait de Kadyrov le Président officiel de la République de Tchétchénie.2002 : Khattab est tué le 19 avril. Depuis le mois de mai, les réfugiés en Ingouchie risquent un retour forcé en Tchétchénie. Un hélicoptère russe est abattu près de Grozny le 19 août, faisant plus de 100 morts. Pour la première fois, le conflit s?étend en Ingouchie, près de Galachki en septembre. En octobre, le premier recensement depuis l?ère soviétique dénombre 1.080.000 tchétchènes, soit plus qu?avant la « première guerre ». Le 26 octobre, la prise d?otages d?un théâtre moscovite par uncommando d?une cinquantaine de tchétchènes se dénoue dans un assaut meurtrier des forces spéciales. Le 4 décembre, le Danemark refuse d?extrader A. Zakaev que Moscou accuse de terrorisme. Le 27 décembre, deux véhicules piégés explosent devant le bâtiment de l?administration pro-russe de Grozny.2001 : en janvier, la direction de l? « opération anti-terroriste » en Tchétchénie est transférée au FSB et le Conseil de l?Europe restitue son droit de vote de la Russie. En mars, un charnier contenant plus de cinquante corps est découvert près de la principale base militaire russe. Le 11 septembre, Poutine téléphone à Bush et l?assure de son entier soutien dans sa lutte contre le « terrorisme international ». Des pourparlers directs entre les émissaires du Kremlin et de Maskhadov, V. Kazantsev et A. Zakaev, ont lieu pour la première fois le 18 novembre mais ne débouchent sur rien.    
 
2000 : l?ancien maire de Grozny, Bislan Gantamirov gracié, est mandaté par Moscou pour diriger les milices tchétchènes pro-russes. En février, les forces russes prennent Grozny ; les premières informations sur les massacres de civils et les camps de filtration parviennent. En avril, l?Assemblée Parlementaire du Conseil de l?Europe suspend le droit de vote de la Russie.En juin, le nouveau président Vladimir Poutine, élu le 26 mars, place la Tchétchénie sous administration présidentielle directe et nomme le mufti de Tchétchénie Akhmad Kadyrov chef de l?administration tchétchène pro-russe. Le photographe Brice Fleutiaux, otage en Tchétchénie depuis le 1er octobre 1999, est libéré. Aslambek Aslakhanov est élu député de la Tchétchénie à la Douma russe le 20 août. Poutine refuse les offres de négociations proposées par Maskhadov et la guerilla se poursuit.
 
1999 : Sous la pression des islamistes, Maskhadov introduit la charia. L?incursion au Daghestan en août emmenée par Bassaevet Khattab et les attentats perpétrés en septembre en Russie offrent au Kremlin le prétexte d?une seconde intervention militaire. Echaudée par sa défaite cuisante de 1996, l?armée russe procède à des bombardements dès le début du mois de septembre, pour pénétrer en Tchétchénie le 1er octobre. Les bombardements massifs jettent sur les routes quelques 250.000 civils qui trouvent pour la plupart refuge en Ingouchie. Une colonne de réfugiés est bombardée le 29 octobre et Goudermès, la deuxième ville de Tchétchénie tombe se rend en novembre. Le 6 décembre, un ultimatum enjoint la population de Grozny de quitter la ville avant le 11, sous peine d?être considérée comme terroriste et exterminée. La vallée de l?Argoun est prise, coupant les frontières avec la Géorgie.
 
1998 : Chamil Bassaev est chargé de former le nouveau gouvernement d?une République rongée par une économie délabrée, une criminalité galopante sur fond de montée d?intégrisme religieux et de rivalités entre chefs militaires. En juillet, Maskhadovest victime d?un attentat et de violents affrontements opposent à Goudermès, légalistes et dirigeants des structures militaires chariatiques. Pourtant, la commission de lutte contre l?extrémisme politique auprès du Président de Russie conclue que le « wahhabisme » n?est pas un mouvement extrémiste. En décembre, quatre techniciens des Telecom occidentaux sont décapités.
 
1997 : Les dernières troupes russes quittent la Tchétchénie le 5 janvier et Maskhadov est élu président avec 59,3% des voixdevant Bassaev (23,5%) le 27 janvier, sous contrôle de l?OSCE. Un accord de paix est signé avec Moscou le 12 mai, qui doit écarter « pour toujours » le recours à la force.
 
1996 : Le 19 janvier, un commando tchétchène prend 2000 otages à Kizliar (Daghestan) et se replie à Pervomaïskaïa. Les bombardements redoublent d?intensité au printemps, alors que le Conseil de l?Europe accueille la Russie en son sein. Djokhar Doudaev, tué par un missile russe le 22 avril est remplacé par Zelimkhan Iandarbiev. L?accord de cessez-le-feu, signé fin mai par Eltsine et Iandarbiev (avant les élections présidentielles de juin...), n?est pas respecté. Le 6 août les boeviki (combattants) reprennent Grozny. Aslan Maskhadov, alors chef d?état-major, conclut le 31 août à Khassaviourt avec le Gal Lebed, un accord de paix (la question du statut de la Tchétchénie doit être décidée par référendum avant fin 2001). Six membres du CICR sont assassinés en décembre.
 
1995 : Après un mois d?intenses bombardements, les forces russes prennent le palais présidentiel, le 19 janvier. En avril, le village de Samachki est le théâtre d?exactions massives des troupes russes. La prise d?otage menée par Chamil Bassaev à Boudionnovsk en juin au sud de la Russie débouche sur un accord de cessez-le-feu. Mais la reprise des combats en août suspendle retrait russe signé en juillet. Le 14 décembre, Dogou Zavgaev, ancien 1er secrétaire du parti, est élu "chef de la République" dans une élection organisée par Moscou avec 95% des voix !
 
1994 : L?opposition, appuyée par le pouvoir russe, tente un coup de force contre le président en novembre. Le 11 décembre 1994, les troupes russes rentrent en Tchétchénie.
 
1993 : Doudaev dissout le Parlement tchétchène en avril et refuse la participation de la Tchétchénie aux présidentielles russes ainsi qu?au référendum sur l?adoption de la nouvelle Constitution en décembre.
 
1992 : les Tchétchènes refusent de signer le Traité de la Fédération de Russie, qui cimente les nouvelles relations entre la Russie et ses provinces et adoptent le 12 mars leur Constitution. La Russie retire ses troupes des bases de Tchétchénie.
 
1991 : Elu président en octobre, Djokhar Doudaev déclare l?indépendance le 1er novembre. Moscou juge cette autoproclamationillégale et impose l?état d?urgence le 8 novembre. En décembre, l?Ingouchie se sépare par référendum de la Tchétchénie.
 
1957 : Un décret de réhabilitation des « peuples punis » rétablit la République. Les Tchétchènes regagnent la Tchétchénie où de nombreux Russes et Ukrainiens se sont établis entre temps.
 
1944 : Accusés collectivement par Staline de collaboration avec les Nazis, les Tchétchènes et les Ingouches sont déportés le 23 février en Asie centrale. Un tiers de la population (environ 170.000 personnes) périt dans les convois. La République autonome de Tchétchéno-Ingouchie fondée en 1936 est abolie.
 
1921 : La Tchétchénie est intégrée par la Russie soviétique, après une éphémère République indépendante des montagnes. Certains Tchétchènes résistent à la soviétisation jusqu?au début des années quarante.
 
1859 : L?imam Chamil qui avait unifié Daghestanais et Tchétchènes dans la lutte contre la colonisation russe se rend. La Tchétchénie est annexée à la Russie impériale.
 
1818 : Les « guerres du Caucase » débutent, sous les ordres du général russe Ermolov.
 
1785-1791 : Le Cheikh Mansour mène la guerre de résistance à la colonisation.
 


 
 
Les hommes en présence coté indépendantistes:
 
http://imgs1.kavkazcenter.com/photo/shamil_maskhadov/pic12.jpg
à gauche shamil bassaev et à droite le président aslan maskhadov.
tous deux sont tchetchènes.
 
bassaev est de tendance wahabitte au contraire de maskadov qui se bat uniquement dans un but national
 
 
 
http://imgs1.kavkazcenter.com/photo/amir_khattab/amir_khattab3.jpg
 
khattab, saoudien, mort durant la 2eme guerre de tchetchenie
il faisait partie des combattants étranger dont le nombre est estimé à quelques centaines
pas vraiment aimé de la population à cause du fait qu'il est wahabite.
il a eu la protection de bassaev qu'il ne quittait pas
 
 
 
http://www.flag-net.com/data/chechnya.jpg
 
 
 
 
quelques sites:
http://www.comite-tchetchenie.org/
 
http://www.monde-diplomatique.fr/i [...] chetchenie
quelques textes parut dans le monde diplomatique
 
http://www.kavkaz.org.uk/eng/
site proche des indépendantistes avec de nombreuses news
 
http://www.memo.ru/eng/memhrc/texts/courts.shtml
site russe de dénonciation des violations des droits de l'homme
 
 
 
je rajouterais plus tard d'autres informations


Message édité par vrossi1 le 23-11-2004 à 22:44:21
mood
Publicité
Posté le 23-11-2004 à 22:43:18  profilanswer
 

n°4259353
liquid nit​rogen
Seul contre tout.
Posté le 23-11-2004 à 22:58:13  profilanswer
 

plutôt partiales tes sources...


---------------
-Quel avenir pour la jeunesse ??  -La vieillesse.
n°4259366
Profil sup​primé
Posté le 23-11-2004 à 22:59:25  answer
 

liquid nitrogen a écrit :

plutôt partiales tes sources...

:heink:

n°4259393
botm4n
Posté le 23-11-2004 à 23:00:59  profilanswer
 

liquid nitrogen a écrit :

plutôt partiales tes sources...

en meme temps, meme en etant impartial, on ne peut que prendre partie pour les civils tchtchenes.

n°4259409
liquid nit​rogen
Seul contre tout.
Posté le 23-11-2004 à 23:02:43  profilanswer
 

botm4n a écrit :

en meme temps, meme en etant impartial, on ne peut que prendre partie pour les civils tchtchenes.


 
par contre on ne peut que prendre partie contre les miliciens de ce pays   :jap:


Message édité par liquid nitrogen le 23-11-2004 à 23:02:57

---------------
-Quel avenir pour la jeunesse ??  -La vieillesse.
n°4259542
vrossi1
Posté le 23-11-2004 à 23:15:32  profilanswer
 

liquid nitrogen a écrit :

par contre on ne peut que prendre partie contre les miliciens de ce pays   :jap:


 
 
sauf que les miliciens ne sont pas tous les mêmes.
 
on ne peut pas comparer le combat de maskhadov et celui de bassaiev, khattab and co
 
mêmes si tous sont des résistants au sens strict du terme, le combat des premiers doit être soutenu pour leur éviter de rejoindre les seconds aidés par des gens du golf

n°4748067
duglambier
Posté le 30-01-2005 à 20:06:43  profilanswer
 

http://fr.news.yahoo.com/050127/202/48lxo.html
 
ça commence à déraper, j'espere que les Russes ne seront pas Laxistes et ne saisseront pas le Caucase devenir un bastion Islamiste comme fut le cas naguere l'Afghanistan

n°4748139
eszterlu
Posté le 30-01-2005 à 20:15:29  profilanswer
 

a mon humble avis, il y a de quoi être autant indigné sur l'attitude des russes que les américains en Irak.  
 

n°4748185
Profil sup​primé
Posté le 30-01-2005 à 20:22:12  answer
 

vrossi1 a écrit :

sauf que les miliciens ne sont pas tous les mêmes.
 
on ne peut pas comparer le combat de maskhadov et celui de bassaiev, khattab and co
 
mêmes si tous sont des résistants au sens strict du terme, le combat des premiers doit être soutenu pour leur éviter de rejoindre les seconds aidés par des gens du golf


 
 
en même temps à la vue des video  :love:   je vois pas vraiment la difference entre les deux .
 
C'est moi où le seul truc qu'ils savent dire avant une opération ( et apres ) c'est "al'akbar"
 
mais nikel les video , par contre je trouve plus le best of avec la musique du pays derriere et les enfants qui danse , ils l'ont enlevé on dirait c'est bizarre , si quelqu'un l'a , qu'il me contact en MP je fais des sauvegardes  :sol:

n°4748277
slr36
Posté le 30-01-2005 à 20:36:40  profilanswer
 

A propos de la Tchéchénie qui se souvient d'une vidéo qui circulait sur le net il y a pas mal de temps où l'on voyait un jeune prisonnier russe se faire égorger puis décapiter au couteau (d'une manière abominable) par des rebelles tchétchénes (du groupe Temirbulatov je crois) ?
 
 
C'était filmé en gros plan, tout en couleur et avec le son  [:shinji_kun64]
 
 
Je me demande pourquoi la rébellion tchétchéne (enfin les plus intégristes) filment ce genre de choses car ça ne sert vraiment pas leur cause et leur image.
 
 
 
Je crois que celui qui a fait ça, a été arrêté par la suite et condamné à la prison à vie.
 

mood
Publicité
Posté le 30-01-2005 à 20:36:40  profilanswer
 

n°4748296
eszterlu
Posté le 30-01-2005 à 20:38:19  profilanswer
 

wildlike a écrit :

voir meme 100X plus
les russes engagent des mercenaire pour aller faire la guerre en tchetchenie.
je sais pas si tu a vu le reportage d'envoyé special sur la tchetchenie mais y'a pas de mot pour decrir cette horreur  :sweat:  
une famille racontait que le père de famille avait été enlevé par les russe, sous un pretexte de merde genre implication dans le terrorisme ect, les russes demandaient un rançon.  
evidement, ils ont pas pu payer: ils lui ont calé une grenade dans la bouche et ont rapporté le sac poubelle a la famille  :sweat:  
tout ça parce qu'il y a un pipe line qui passe en tchetchenie et qui permet de sortir le petrol du caucase


 
on est d'accord  :jap:  
 
le problème serait résolu par une dérivation du pipe line. pas la peine de chercher des raisons fumeuses à ce carnage.  
 
non, je n'ai pas vu ce reportage, mais j'en ai vu un sur Arte, l'auteur est un réalisateur de documentaire russe qui a été censuré.Le film a été ressorti je ne sais plus par quel canal. mais j'ai vu une scène d'execution d'un "rebelle" par des soldats russes d'une sauvagerie qu'il est impossible de décrire ici.  
 
les russes sont d'une brutalité incroyable.  
Les russes sont des brutes  

n°4748328
korrigan73
Membré
Posté le 30-01-2005 à 20:44:52  profilanswer
 

eszterlu a écrit :

on est d'accord  :jap:  
 
le problème serait résolu par une dérivation du pipe line. pas la peine de chercher des raisons fumeuses à ce carnage.  
 
non, je n'ai pas vu ce reportage, mais j'en ai vu un sur Arte, l'auteur est un réalisateur de documentaire russe qui a été censuré.Le film a été ressorti je ne sais plus par quel canal. mais j'ai vu une scène d'execution d'un "rebelle" par des soldats russes d'une sauvagerie qu'il est impossible de décrire ici.  
 
les russes sont d'une brutalité incroyable.  
Les russes sont des brutes


la derivation existe deja, et ele marche, le pipe line en tchetchenie ne sert plus a rien.
la seule et unique raison qui font que les russes sont la bas c'est pour une question d'honneur, on a pas a perdre une partie de son territoire quand des types veulent leur independance.
 
donc non, poutine ni personne d'autre ne lachera la tchetchenie, sinon la russie perdrai la face.
apres pour les methodes de combat, c'est sanglant et ignoble et les types en face font pareil...


---------------
El predicator du topic foot
n°4748350
slr36
Posté le 30-01-2005 à 20:48:32  profilanswer
 

wildlike a écrit :

sir 36: c'est pas les combattants tchetchène, c'est les combattant etrangers (saoudien, syriens) qui font ça.
d'un coté, quand on voit ce que l'armée russe fait... on peut comprendre que les mecs soient venère


 
 
Ouais mais qu'ils soient étrangers ou non, ça ne change rien ..
 
C'est le genre de choses qui donnent une super mauvaise image du peuple tchétchéne (enfin de la resistance) auprès des russes.
Surtout que la vidéo était passé au journal TV de la plus grande chaine russe, donc c'est pas anodin.
 
Enfin c'est un cercle vicieux  [:shinji_kun64]  

n°4748357
vrossi1
Posté le 30-01-2005 à 20:50:19  profilanswer
 

duglambier a écrit :


ça commence à déraper, j'espere que les Russes ne seront pas Laxistes et ne saisseront pas le Caucase devenir un bastion Islamiste comme fut le cas naguere l'Afghanistan


 
 
qui a introduit le wahabisme dans la région si ce n'est les russes?
 
la dimension religieuse n'était pas présente avant que les russes commettent tant d'atrocités dans cette région.
 
 

thildar a écrit :

en même temps à la vue des video  :love:   je vois pas vraiment la difference entre les deux .
 
C'est moi où le seul truc qu'ils savent dire avant une opération ( et apres ) c'est "al'akbar"


 
 
pourtant la différence entre les 2 est énorme bien que les russes tentent d'amalgamer maskadov et bassaiev
 
 

wildlike a écrit :


evidement, ils ont pas pu payer: ils lui ont calé une grenade dans la bouche et ont rapporté le sac poubelle a la famille  :sweat:  


 
 
le pire c'est que très souvent il faut payer pour récupérer le corps  :sweat:  
 
 

slr36 a écrit :


Je me demande pourquoi la rébellion tchétchéne (enfin les plus intégristes) filment ce genre de choses car ça ne sert vraiment pas leur cause et leur image.


 
 
militairement ils ne peuvent que difficilement rivaliser avec l'immense armée russe.
sans rien justifier, ce genre de videos permet d'effrayer le soldat lambda, et si il a peur il réagirat avec ses émotions et pourra être plus vulnérable
 
 
 

wildlike a écrit :

sir 36: c'est pas les combattants tchetchène, c'est les combattant etrangers (saoudien, syriens) qui font ça.
d'un coté, quand on voit ce que l'armée russe fait... on peut comprendre que les mecs soient venère


 
 
d'ailleurs les étrangers étaient mal vu entre les 2 guerres.
du vivant de katab, le leader des étrangers, il avait une protection de bassaiev.

n°4748367
slr36
Posté le 30-01-2005 à 20:51:32  profilanswer
 

eszterlu a écrit :

 
 
non, je n'ai pas vu ce reportage, mais j'en ai vu un sur Arte, l'auteur est un réalisateur de documentaire russe qui a été censuré.Le film a été ressorti je ne sais plus par quel canal. mais j'ai vu une scène d'execution d'un "rebelle" par des soldats russes d'une sauvagerie qu'il est impossible de décrire ici.  
 
les russes sont d'une brutalité incroyable.  
Les russes sont des brutes


 
 
Tu es sûr que tu n'as pas inverser les rôles ? Car l'armée russe ne filme généralement (voir jamais) les exactions qu'elle commet sur la population tchétchène.
 
Filmer les executions c'est plutôt un truc des groupuscules intégristes islamiques (que ça soit l'Iraq ou la tchétchénie)
 
 
Est ce que dans le reportage que tu as vu, le mec était fimé en gros plan face contre terre et avec une botte posé sur son visage ? (si cette vidéo alors c'est un russe qui est égorgé et décapité pas un rebelle)


Message édité par slr36 le 30-01-2005 à 20:52:22
n°4748370
vrossi1
Posté le 30-01-2005 à 20:51:55  profilanswer
 

korrigan73 a écrit :

la derivation existe deja, et ele marche, le pipe line en tchetchenie ne sert plus a rien.
la seule et unique raison qui font que les russes sont la bas c'est pour une question d'honneur, on a pas a perdre une partie de son territoire quand des types veulent leur independance.
 
donc non, poutine ni personne d'autre ne lachera la tchetchenie, sinon la russie perdrai la face.
apres pour les methodes de combat, c'est sanglant et ignoble et les types en face font pareil...


 
 
 :jap:  
 
le pétrole tchètchène n'est pas un enjeux du conflit.
les russes ne veulent pas perdre leur honneur et ont peur que d'autres républiques fassent pareil (alors que la situation n'est pas comparable avec l'histoire tchetchène)

n°4748371
Jocker@
Posté le 30-01-2005 à 20:52:06  profilanswer
 

eh ben! un topic tchétchénie...  
 
m'en vais en faire un pour nos amis belges, une fôôôéy...

n°4748378
vrossi1
Posté le 30-01-2005 à 20:53:05  profilanswer
 

slr36 a écrit :

Tu es sûr que tu n'as pas inverser les rôles ? Car l'armée russe ne filme généralement (voir jamais) les exactions qu'elle commet sur la population tchétchène.
 
Filmer les executions c'est plutôt un truc des groupuscules intégristes islamiques (que ça soit l'Iraq ou la tchétchénie)
 
 
Est ce que dans le reportage que tu as vu, le mec était fimé en gros plan face contre terre et avec une botte de mec posé sur son visage ? (si cette vidéo alors c'est un russe qui est égorgé et décapité pas un rebelle)


 
 
il y a eu des vidéos filmée par les russes, c'est moins courant qu'au sein de la rebellion c'est vrai

n°4748392
korrigan73
Membré
Posté le 30-01-2005 à 20:54:50  profilanswer
 

vrossi1 a écrit :

il y a eu des vidéos filmée par les russes, c'est moins courant qu'au sein de la rebellion c'est vrai


y'a pas besoin de vidéos de tout maniere, les russes ont tjrs eu un comportement "border line" dans leur armée, et ca depuis des lustres.
apres ca il suffit de voir l'etat des villes, et le niveau de vie des habitants pour voir qu'il y a un ros gros soucis de la part du comportement des soldats russes.


---------------
El predicator du topic foot
n°4748416
vrossi1
Posté le 30-01-2005 à 20:57:05  profilanswer
 

korrigan73 a écrit :

y'a pas besoin de vidéos de tout maniere, les russes ont tjrs eu un comportement "border line" dans leur armée, et ca depuis des lustres.
apres ca il suffit de voir l'etat des villes, et le niveau de vie des habitants pour voir qu'il y a un ros gros soucis de la part du comportement des soldats russes.


 
 
quand on voit les images de grozny c'est effrayant  :(  
 
ce dont on ne se rend pas compte c'est la dangereusité du sentiment d'impunité pour un soldat dans une telle situation. ajouté à cela la peur que celui ci a, on obtient des choses catastrophiques.

n°4748524
slr36
Posté le 30-01-2005 à 21:11:37  profilanswer
 

Malheureusement la situation de la Tchétchenie est très peu médiatisée car je crois que l'armée russe interdit toujours tout type de médias étranger dans le pays (les frontières sont d'ailleurs très fortement surveillés)
 
 
Les rares journalistes qui ont eu le droit de filmer là bas sont très encadrés par l'armée, en gros ils filment que ce que l'on leur a dit de filmer.  
 
Il y a bien quelques reportages qui ont été fait côté rebelle et de manière "illégal" mais bon ça reste très anodin.
 
 
De plus la Tchétchenie est un pays très dangereux pour les étrangers, car les risques d'enlèvement (par la rébellion) ou d'exécutions sommaires (par l'armée russe) sont très fréquentes.
 
D'ailleurs je crois que la plupart des organisations humanitaires étrangères ont foutu le camp du pays depuis belle lurette.
 
Mais c'est clair que les rares images qu'on peut avoir du pays, ça a l'air d'être la ruine complète, et les habitants vivent dans la pauvreté la plus totale ...

n°4748659
vrossi1
Posté le 30-01-2005 à 21:35:24  profilanswer
 

c'est clair que la tchetchénie est un pays où il est impossible d'aller.  
plus personnes étrangères n'est là bas hormis les combattants.
 
c'est le gros "avantage" de la russie en comparaison avec des conflits moins intenses mais infiniment plus médiatique (cf israel/palestine)

n°4748766
Mario_
Vive le pingouiboulga !!
Posté le 30-01-2005 à 21:49:32  profilanswer
 

Il y avait eu une spéciale Le dessous des cartes sur La cinquième sur le sujet. Très instructif et intéressant.
Je n'ai plus trop de souvenirs de ce qui s'y disait mais ça faisait un rapport très objectif et complet. Si quelqu'un a cette émission dans ses archives...


---------------
Soyons ouverts d'esprit, mais pas au point de laisser notre cerveau s'enfuir.
n°4748796
korrigan73
Membré
Posté le 30-01-2005 à 21:53:34  profilanswer
 

Mario_ a écrit :

Il y avait eu une spéciale Le dessous des cartes sur La cinquième sur le sujet. Très instructif et intéressant.
Je n'ai plus trop de souvenirs de ce qui s'y disait mais ça faisait un rapport très objectif et complet. Si quelqu'un a cette émission dans ses archives...


je l'ai vue, d'ailleurs l'analyste politique et religieuse du pays etait tres jsute est claire.
une emission a suivre regulierement ca...


---------------
El predicator du topic foot
n°4749034
Profil sup​primé
Posté le 30-01-2005 à 22:23:31  answer
 

vrossi1 a écrit :

qui a introduit le wahabisme dans la région si ce n'est les russes?
 
bleu... :heink:  
 
la dimension religieuse n'était pas présente avant que les russes commettent tant d'atrocités dans cette région.
 
c'est ptetre la dimension religieuse qui a fait ressortir le côté indépendantiste aussi hein ?  ;)
 
pourtant la différence entre les 2 est énorme bien que les russes tentent d'amalgamer maskadov et bassaiev
 
mouarf chais pas trop , en regardant chez nos amis de kavkazcenter :love:  , je remarque que les deux parlent arabe , je trouve ça bizarre le renoncement à sa propre culture , mais ça ne va pas s'arrêter à la tchetchenie et aux ptites républiques voisines , bientot mon ptit doigt me dit que beaucoup d'autre Vlad vont se renommer mohamed  [:rotflmao] c'est très contagieux
 
les missionnaires version arabie saoudite font mieux leur boulot que les chretiens envoyés dans le passé chez la concurence  [:dracula]  meilleur formation certains devraient prendre exemple!


n°4752033
vrossi1
Posté le 31-01-2005 à 12:50:13  profilanswer
 

thildar a écrit :


 bleu... :heink:    


 
c'est l'attitude des russes et le désengagement total de l'europe qui a fait que les combattants ont pris le seul soutient qui leur venait, celui du golf
 
 

Citation :

c'est ptetre la dimension religieuse qui a fait ressortir le côté indépendantiste aussi hein ?  ;)


 
non
la 1ere guerre était juste nationale, le religieux n'est venu qu'ensuite
 
 

n°4752235
Monsieur R
Posté le 31-01-2005 à 13:18:23  profilanswer
 

slr36 a écrit :

Tu es sûr que tu n'as pas inverser les rôles ? Car l'armée russe ne filme généralement (voir jamais) les exactions qu'elle commet sur la population tchétchène.
 
Filmer les executions c'est plutôt un truc des groupuscules intégristes islamiques (que ça soit l'Iraq ou la tchétchénie)
 
 
Est ce que dans le reportage que tu as vu, le mec était fimé en gros plan face contre terre et avec une botte posé sur son visage ? (si cette vidéo alors c'est un russe qui est égorgé et décapité pas un rebelle)


+1
 
Cette vidéo est assez répandue, et bizarement les gens font toujours l'amalgame, étonnant car le titre (que je ne citerai pas) est explicite.

n°4782632
vrossi1
Posté le 04-02-2005 à 12:28:57  profilanswer
 

du nouveau
 
 

Citation :

Le leader indépendantiste tchétchène Maskhadov ordonne un cessez-le-feu
 
 
MOSCOU (AFP) - Le leader indépendantiste Aslan Maskhadov a ordonné aux combattants séparatistes d'observer un cessez-le-feu en Tchétchénie et dans toute la Russie, une mesure présentée comme un "signe de bonne volonté", mais qui devrait laisser de marbre Moscou, pour qui il n'y a pas de guerre dans le Caucase.
La décision d'Aslan Maskhadov a été annoncée sur le site internet kavkazcenter.com, le canal habituel de communication des séparatistes tchétchènes.
 
 
Et c'est un collaborateur du très radical chef de guerre Chamil Bassaïev qui la transmet, assurant que les hommes de Bassaïev suivront l'ordre de M. Maskhadov, accréditant la thèse d'un nouveau rapprochement entre le leader indépendantiste et l'homme qui a revendiqué notamment la sanglante prise d'otages de Beslan en Ossétie du Nord (Caucase russe).
Le cessez-le-feu court jusqu'au 22 février, veille d'une date-clef pour les Tchétchènes: l'anniversaire de la déportation des Tchétchènes (le 23 février 1944) sur ordre de Staline.
 
Photo
agrandir la photo
 
Les indépendantistes n'avancent néanmoins pas d'explications sur cette mesure "signée le 14 janvier" par Aslan Maskhadov et "entrée en vigueur" le 1er février.
L'émissaire du président indépendantiste en Europe, Akhmed Zakaïev, n'était pas joignable à Londres pour commenter l'information.
 
Mais Ousmane Ferzaouli, un autre émissaire, a déclaré sur la radio Echo de Moscou qu'il s'agissait d'une "initiative de paix" susceptible de conduire à un compromis dans le cadre des appels répétés de Maskhadov "à des négociations avec les Russes".
 
La mort mercredi de six militaires russes en Tchétchénie prouvait toutefois que le cessez-le-feu aura du mal à être respecté par tous les combattants dispersés dans la république rebelle.
 
Et à Moscou, l'annonce n'avait suscité jeudi en milieu de journée aucune réaction.
 
Le Parquet d'Ossétie du Nord a pour sa part annoncé de "nouvelles inculpations" contre MM. Maskhadov et Bassaïev pour "organisation d'une série d'attentats, notamment la prise d'otages de Beslan" et les attaques rebelles en Ingouchie et à Grozny l'été dernier.
 
A Grozny, la direction tchétchène pro-russe a promptement réagi.
 
"Ce n'est que du bluff, une envie de faire parler de soi. Un besoin de dire que les combattants ont, soi-disant, un commandement unifié sous la direction de Maskhadov et de Bassaïev", a déclaré le président du Conseil d'Etat tchétchène Taous Djabraïlov, cité par l'agence Interfax.
 
"A quoi sont liés ces ordres ? Au 23 février, fête des défenseurs de la Patrie et anniversaire tragique de la déportation du peuple tchétchène ? Ou alors, est-ce lié à la disparition des proches de M. Maskhadov", s'est interrogé M. Djabraïlov.
 
Des organisations non-gouvernementales avaient accusé le 19 janvier les forces gouvernementales tchétchènes d'avoir "enlevé" deux frères et une soeur de M. Maskhadov afin de faire pression sur le leader indépendantiste.
 
Lundi, des enquêtes ont été ouvertes contre trois commandants d'unités des troupes russes à propos de cette affaire.
 
Selon Alexandre Tcherkassov, expert du conflit tchétchène pour l'ONG russe de défense des droits de l'Homme Memorial, l'annonce des séparatistes pose plus de questions qu'elle n'en résout.
 
"Il y avait un désaccord entre Maskhadov et Bassaïev sur le recours aux méthodes terroristes. Est-ce que cela veut dire qu'ils ont oublié leur différend ?", s'interroge M. Tcherkassov.
 
Pour Alexeï Malachenko, expert au centre Carnegie, "il ne faut pas oublier que toutes ces trêves se font généralement entre décembre et mars tant que c'est l'hiver et qu'il n'y pas de végétation" pour se cacher.
 
Dans une interview diffusée jeudi soir sur la chaîne britannique Channel 4, Chamil Bassaïev affirme d'ailleurs planifier d'autres opérations du même type que Beslan, disant y être "contraint" par le refus des forces russes d'évacuer la Tchétchénie.

n°4792923
Salladin
Maître de Guerre /Jihad Master
Posté le 06-02-2005 à 02:37:11  profilanswer
 

wildlike a écrit :

a les bases les tchetchènes ne sont pas particulièrement religieux. l'islam n'est pour eux qu'une influence culturel, mais ils ne la pratique pas assidument, comme les serbes par ex.


les serbes ne sont pas musulmans mais orthodoxes
http://www.egliseorthodoxeserbe.or [...] /index.php


Message édité par Salladin le 06-02-2005 à 02:39:29
n°4793138
Profil sup​primé
Posté le 06-02-2005 à 07:43:32  answer
 

wildlike a écrit :

a les bases les tchetchènes ne sont n'étaient pas particulièrement religieux. l'islam n'est pour eux qu'une influence culturel récente, mais ils ne la pratique pas assidument, comme les serbes par ex.


 
 
sont pas musulman les serbes  :heink:
 
EDIT : oula faut que je regarde jusqu'en bas , grilled


Message édité par Profil supprimé le 06-02-2005 à 07:44:05
n°4813974
Salladin
Maître de Guerre /Jihad Master
Posté le 09-02-2005 à 01:28:24  profilanswer
 

pas assez rapide .. petit scarabé

n°4838502
duglambier
Posté le 12-02-2005 à 21:28:49  profilanswer
 

vrossi1 a écrit :

du nouveau
 
 

Citation :

Le leader indépendantiste tchétchène Maskhadov ordonne un cessez-le-feu
 
 
MOSCOU (AFP) - Le leader indépendantiste Aslan Maskhadov a ordonné aux combattants séparatistes d'observer un cessez-le-feu en Tchétchénie et dans toute la Russie, une mesure présentée comme un "signe de bonne volonté", mais qui devrait laisser de marbre Moscou, pour qui il n'y a pas de guerre dans le Caucase.
La décision d'Aslan Maskhadov a été annoncée sur le site internet kavkazcenter.com, le canal habituel de communication des séparatistes tchétchènes.
 
 
Et c'est un collaborateur du très radical chef de guerre Chamil Bassaïev qui la transmet, assurant que les hommes de Bassaïev suivront l'ordre de M. Maskhadov, accréditant la thèse d'un nouveau rapprochement entre le leader indépendantiste et l'homme qui a revendiqué notamment la sanglante prise d'otages de Beslan en Ossétie du Nord (Caucase russe).
Le cessez-le-feu court jusqu'au 22 février, veille d'une date-clef pour les Tchétchènes: l'anniversaire de la déportation des Tchétchènes (le 23 février 1944) sur ordre de Staline.
 
Photo
agrandir la photo
 
Les indépendantistes n'avancent néanmoins pas d'explications sur cette mesure "signée le 14 janvier" par Aslan Maskhadov et "entrée en vigueur" le 1er février.
L'émissaire du président indépendantiste en Europe, Akhmed Zakaïev, n'était pas joignable à Londres pour commenter l'information.
 
Mais Ousmane Ferzaouli, un autre émissaire, a déclaré sur la radio Echo de Moscou qu'il s'agissait d'une "initiative de paix" susceptible de conduire à un compromis dans le cadre des appels répétés de Maskhadov "à des négociations avec les Russes".
 
La mort mercredi de six militaires russes en Tchétchénie prouvait toutefois que le cessez-le-feu aura du mal à être respecté par tous les combattants dispersés dans la république rebelle.
 
Et à Moscou, l'annonce n'avait suscité jeudi en milieu de journée aucune réaction.
 
Le Parquet d'Ossétie du Nord a pour sa part annoncé de "nouvelles inculpations" contre MM. Maskhadov et Bassaïev pour "organisation d'une série d'attentats, notamment la prise d'otages de Beslan" et les attaques rebelles en Ingouchie et à Grozny l'été dernier.
 
A Grozny, la direction tchétchène pro-russe a promptement réagi.
 
"Ce n'est que du bluff, une envie de faire parler de soi. Un besoin de dire que les combattants ont, soi-disant, un commandement unifié sous la direction de Maskhadov et de Bassaïev", a déclaré le président du Conseil d'Etat tchétchène Taous Djabraïlov, cité par l'agence Interfax.
 
"A quoi sont liés ces ordres ? Au 23 février, fête des défenseurs de la Patrie et anniversaire tragique de la déportation du peuple tchétchène ? Ou alors, est-ce lié à la disparition des proches de M. Maskhadov", s'est interrogé M. Djabraïlov.
 
Des organisations non-gouvernementales avaient accusé le 19 janvier les forces gouvernementales tchétchènes d'avoir "enlevé" deux frères et une soeur de M. Maskhadov afin de faire pression sur le leader indépendantiste.
 
Lundi, des enquêtes ont été ouvertes contre trois commandants d'unités des troupes russes à propos de cette affaire.
 
Selon Alexandre Tcherkassov, expert du conflit tchétchène pour l'ONG russe de défense des droits de l'Homme Memorial, l'annonce des séparatistes pose plus de questions qu'elle n'en résout.
 
"Il y avait un désaccord entre Maskhadov et Bassaïev sur le recours aux méthodes terroristes. Est-ce que cela veut dire qu'ils ont oublié leur différend ?", s'interroge M. Tcherkassov.
 
Pour Alexeï Malachenko, expert au centre Carnegie, "il ne faut pas oublier que toutes ces trêves se font généralement entre décembre et mars tant que c'est l'hiver et qu'il n'y pas de végétation" pour se cacher.
 
Dans une interview diffusée jeudi soir sur la chaîne britannique Channel 4, Chamil Bassaïev affirme d'ailleurs planifier d'autres opérations du même type que Beslan, disant y être "contraint" par le refus des forces russes d'évacuer la Tchétchénie.



 
 
C'est du Bluff, Maskhadov ne controle pas toutes les factions. Et puis c'est peut être aussi pour s'attirer de la sympathie apres Beslan (auquel Maskhadov est impliqué)

n°4838600
vrossi1
Posté le 12-02-2005 à 21:37:01  profilanswer
 

duglambier a écrit :

C'est du Bluff, Maskhadov ne controle pas toutes les factions. Et puis c'est peut être aussi pour s'attirer de la sympathie apres Beslan (auquel Maskhadov est impliqué)


 
 
qu'il ne contrôle pas toutes les factions c'est certain  
par contre je doute très fortement qu'il soit aussi derrière beslan, c'est très peu probable.
 
ça arrangerait poutine, c'est plus facile quand les ennemis revendiquent des actions comme celles la pour ne pas négocier avec eux
 
d'ailleurs maskadov demande le jugement de bassaiev pour crime contre l'humanité
 
 
 
de son coté bassaiev confirme la trêve:
 

Citation :

MOSCOU (AP) - Le chef séparatiste tchétchène Chamil Bassaïev a fait taire les rumeurs sur sa mort mardi en apparaissant sur une vidéo diffusée sur Internet, au cours de laquelle il a apporté son soutien à un cessez-le-feu unilatéral.
 
Dans cet enregistrement, Bassaïev, qui apparaît en uniforme et bonnet de ski, se dit en bonne santé. Puis, il plante un couteau dans sa jambe artificielle à deux reprises et déclare: "Ma jambe est également en bonne forme. Essayez de le faire si vous le pouvez". Le chef séparatiste avait perdu sa jambe droite en sautant sur une mine russe en 2000.
 
Ce communiqué, qui aurait été enregistré dimanche dernier en Tchétchénie, fait suite à de récentes informations parues dans les médias russes selon lesquelles Chamil Bassaïev aurait été tué.
 
Installé devant un drap noir portant une inscription en arabe, il fait part de son intention de respecter le cessez-le-feu annoncé par l'ancien président tchétchène Aslan Maskhadov. "Nous avons obéi à Maskhadov et soutenons cette initiative pour la paix", assure-t-il.
 
Dans une interview publiée lundi, l'ex-président a indiqué espérer une "réaction adéquate" des autorités russes, lesquelles accusent la rébellion de propagande. AP


 
 
 
par contre bonne nouvelle de la part de soldats russes:
 
 

Citation :

Tchétchénie: les militants russes des droits de l'homme exhortent Poutine à entendre l'appel à négocier
 
GROZNY, Russie (AP) - Dix-sept importants militants russes des droits de l'homme ont exhorté mecredi le président Vladimir Poutine à donner suite à l'appel à négocier lancé par le chef séparatiste tchétchène Aslan Maskhadov. Maskhadov a ordonné à ses combattants de respecter un cessez-le-feu et réclamé à nouveau l'ouverture de pourparlers pour tenter de mettre fin au conflit qui ensanglante la Tchétchénie depuis plus de dix ans. Une demande systématiquement rejetée par le Kremlin.
 
Dans une lettre ouverte, les défenseurs des droits de l'homme estiment que des négociations avec les "modérés" tchétchènes est "pratiquement le seul moyen d'arrêter la transformation de la Tchétchénie en un nouveau front du conflit entre l'Islam extrémiste et la civilisation occidentale". Et d'estimer que cette guerre est en train de devenir un "conflit éternel" menaçant d'enflammer la totalité du Nord-Caucase.
 
Les autorités russes mettent pour leur part dans le même sac Aslan Maskhadov, qu'ils qualifient de terroriste, et le chef de guerre Chamil Bassaïev, qui a revendiqué les plus sanglants attentats perpétrés en Russie ces dernières années.
 
Pour les signataires (dont Liudmila Alexeïeva, Serguéï Kovaliov ou le père Gleb Iakounine) Maskhadov, commandant séparatiste qui fut élu président en 1997 lors du bref répit d'indépendance de facto que connut la Tchétchénie entre deux guerres, a prouvé qu'il était un modéré, notamment en condamnant Bassaïev et en réclamant qu'il soit remis à la justice internationale.
 
Mais si Bassaïev est formellement sous les ordres de Maskhadov, il aurait en fait aujourd'hui beaucoup plus de pouvoir que lui au sein d'une rébellion de plus en plus éclatée.
 
Selon l'agence ITAR-Tass, les attaques se poursuivent contre les positions russes, à un rythme de 15 à 20 par jour, d'après le commandant militaire dans la république, le général Grigori Fomenko. Ce qui pour lui prouve que "Maskhadov ne contrôle pas la situation dans la république, la majorité des bandes armées ne lui obéissant pas". AP

n°4838683
duglambier
Posté le 12-02-2005 à 21:44:16  profilanswer
 

La treve n'a pas lieu car des groupes indépendants continuent d'harceler les positions Russes.
 
Et puis franchement, la Tchetchenie avait son indépendance en 1997. Ils ont attaqué les Russes au Daghestan, ils n'ont ce qu'ils méritent (imaginez des groupes de combattants Suisse s'infiltrant en Savoie, en tuant les gardes frontieres et en prenant les civils en otage !)

n°4838797
vrossi1
Posté le 12-02-2005 à 21:52:09  profilanswer
 

duglambier a écrit :

La treve n'a pas lieu car des groupes indépendants continuent d'harceler les positions Russes.


 
 
"harceler": c'est une blague?
vu les exactions des russes il est parfaitement légitime d'attaquer cette armée d'occupation
 
de plus c'est confus: une agence de presse russe dit que les attaques continuent tandis que des menbres de l'administration pro russes disent qu'il n'y a plus d'attaques
 
 
 

Citation :


Et puis franchement, la Tchetchenie avait son indépendance en 1997. Ils ont attaqué les Russes au Daghestan, ils n'ont ce qu'ils méritent (imaginez des groupes de combattants Suisse s'infiltrant en Savoie, en tuant les gardes frontieres et en prenant les civils en otage !)


 
 
donc parce que quelques hommes ont commis des crimes les tchetchènes "meritent" d'en payer les conséquences?
tu te rends compte que tu légitimes les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité commis par les russes?
 
 
si on reprend ton exemple, c'est comme si la france bombardait et détruisait genève tandis que les soldats français tuent impunéments et revendent les corps aux familles

n°4838943
duglambier
Posté le 12-02-2005 à 22:01:48  profilanswer
 

La Tchétchénie était, avant l'intervention Russe, un repère de térroristes ou Islamistes Radicaux, Moudjaidine et mafieux faisaient la loi (sous Maskhadov)
Beaucoup des 19 terroristes du 11 Septembre s'étaient entrainés en Tchétchénie, qui était devenu une sorte d'Afghanistant aux Talibans.
 
Il vaut mieux, à mon avis, que les Russes gardent le controle de cette région. Je ne cautionne pas les exactions et comme en Irak, tout soldat se montrant indigne de la population locale doit passer devant un tribunal militaire.
 
Maintenant, dans une guerre, surtout contre le terrorisme, il y a des dommages colatéraux

n°4839004
Mathematic​s
Tuned Mass Damper
Posté le 12-02-2005 à 22:04:10  profilanswer
 

duglambier a écrit :

La Tchétchénie était, avant l'intervention Russe, un repère de térroristes ou Islamistes Radicaux, Moudjaidine et mafieux faisaient la loi (sous Maskhadov)
Beaucoup des 19 terroristes du 11 Septembre s'étaient entrainés en Tchétchénie, qui était devenu une sorte d'Afghanistant aux Talibans.
 
Il vaut mieux, à mon avis, que les Russes gardent le controle de cette région. Je ne cautionne pas les exactions et comme en Irak, tout soldat se montrant indigne de la population locale doit passer devant un tribunal militaire.
 
Maintenant, dans une guerre, surtout contre le terrorisme, il y a des dommages colatéraux


 
c'est devenu tellement commun d'evoquer la guerre contre le terrorisme que ca en est pathetique [:tnt]  


---------------
Regarde les, sur leur te-té couronne de barbelés
n°4839116
vrossi1
Posté le 12-02-2005 à 22:12:10  profilanswer
 

duglambier a écrit :

La Tchétchénie était, avant l'intervention Russe, un repère de térroristes ou Islamistes Radicaux, Moudjaidine et mafieux faisaient la loi (sous Maskhadov)


 
 
étant donné que la tchétchénie a été abandonnée par le monde excepté des monarchies wahabittes cela n'est guère étonnant.
 
sans un soutient, en particulier européen, la tchétchénie a été laissée à elle même.
 
 
 

Citation :


Beaucoup des 19 terroristes du 11 Septembre s'étaient entrainés en Tchétchénie, qui était devenu une sorte d'Afghanistant aux Talibans.


 
 
 :sleep:  
 
 
 

Citation :


Il vaut mieux, à mon avis, que les Russes gardent le controle de cette région. Je ne cautionne pas les exactions et comme en Irak, tout soldat se montrant indigne de la population locale doit passer devant un tribunal militaire.


 
et de quel droit les russes controleraient une région dont les habitants ne veulent pas d'eux?
les tchetchènes, tout comme les algériens à une autre époque, ont le droit à l'indépendance
 
 
 

Citation :


Maintenant, dans une guerre, surtout contre le terrorisme, il y a des dommages colatéraux


 
 
c'est tout simplement innacceptable cette notion de dommage collatéraux
 
et bon la guerre contre le terrorisme elle a bon dos  :sarcastic:

n°4906510
duglambier
Posté le 22-02-2005 à 08:17:29  profilanswer
 

http://fr.news.yahoo.com/050220/5/4a5j7.html
Encore une victorie contre le terrorisme \o/

n°5020941
kowalski
Posté le 08-03-2005 à 17:53:47  profilanswer
 

Bye bye Maskhadov

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Actualité

  [Tchetchenie (itchkérie)] Topic Unique

 

Sujets relatifs
[Topic unique] Le topic des artéphanes[topik unique] Génétique, biologie moléculaire et structurale.
[TOPIC UNIQUE] (enfin je pense) Les cigarettes,t'en pense quoi?[Unique est ce topic] Les figures de staÿles
[TOPIC UNIQUE] Leslie[Topic Unique] Black/Death/Dark Metal
Topic UNIQUE Méteo, quel temps chez vous[Topic Unique] Votre marque de moto préferée ?
[Topic Unique] Le syndrome d'Asperger 
Plus de sujets relatifs à : [Tchetchenie (itchkérie)] Topic Unique


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR