Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
1904 connectés 

 


 

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  111  112  113  114  115  116  117
Auteur Sujet :

Le topic des OGM débat et documentation (résumé en première page)

n°61088972
teepodavig​non
Sheraf.
Posté le 22-10-2020 à 13:48:31  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

Gilgamesh d'Uruk a écrit :

 

Ce qui relève des pseudo science c'est le glissement vers le biais d'agentivité. C-à-d faire du Patriarcat un *agent* social muni d'une finalité.

 

C'est très proche de ce qui se passe dans la religion avec le glissement d'un constat sur le monde (le mal existe, sous diverses formes) vers un agent explicatif qui en même temps incarne cette réalité (Satan).

 

Quand tu dis le Patriarcat existe c'est un fait c'est comme si tu disais le mal existe c'est un fait. Mais tu emplois un mot qui a le même statut causal que Satan.

Quand je lis patriarcat je le lis comme l'évolution, c'est a dire une situation finale issue de règles de sélections. Ce n'est ni dieu donnant des ailes aux oiseaux ni Satan soufflant l'idée que la virginité de la femme vaut plus que celle de l'homme.

 

Il me semble que la définition la plus consensuelle de ce phénomène ne repose pas sur une agentivité mais sur des héritage de préjugés/règles rendues obsolètes (religions, droits etc).

 

Je me borne donc à accepter l'idée d'inégalités lorsqu'elles sont basées sur des chaines causales valides avec des règles qui existent vraiment.

Message cité 1 fois
Message édité par teepodavignon le 22-10-2020 à 13:54:24
mood
Publicité
Posté le 22-10-2020 à 13:48:31  profilanswer
 

n°61089045
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 22-10-2020 à 13:54:03  profilanswer
 

teepodavignon a écrit :

Quand je lis patriarcat je le lis comme l'évolution, c'est a dire une situation finale issue de règles de sélections. Ce n'est ni dieu donnant des ailes aux oiseaux ni Satan soufflant l'idée que la virginité de la femme vaut plus que celle de l'homme.
 
Il me semble que la définition la plus consensuelle de ce phénomène ne repose pas sur une agentivité mais sur des héritage de préjugés/règles rendues obsolètes (religions, droits etc).
 
Je me borne donc à accepter l'idée d'inégalité lorsqu'elle sont basée sur des chaines causales valides avec des règles qui existent vraiment.


 
Etant donné que l'espèce humaine présente un diformisme sexuel, ce n'est pas la société qui est responsable du patriarcat...


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61089256
teepodavig​non
Sheraf.
Posté le 22-10-2020 à 14:08:57  profilanswer
 

rdlmphotos a écrit :

 

Etant donné que l'espèce humaine présente un diformisme sexuel, ce n'est pas la société qui est responsable du patriarcat...


La société peut choisir de l'interpréter à sa sauce, comme avec la ségrégation...
Je ne nie pas le dimorphisme ni les origines naturel de certaines inégalités entre les hommes.
On constate que pour certaines inégalités le droit (ou plutôt ceux qui l'écrivent) a pu choisir de la compenser ou de l'exacerber, avec les justifications adéquates qui sont par la suite restées valides ou obsolètes.

 

La discrimination raciale (supposée) a existé, elle existe encore à certains endroits et n'existe plus à d'autres. De fait on pourra aussi trouver sur Terre des gens utilisant ce concept pour interpréter une situation qui ne la requière pas. L'adhésion au fait que des discriminations a pu exister n'exige pas non plus l'adhésion à doutes les thèses des dites personnes par ailleurs.

Message cité 1 fois
Message édité par teepodavignon le 22-10-2020 à 14:11:22
n°61089965
Alanina
Posté le 22-10-2020 à 14:58:50  profilanswer
 

TZDZ a écrit :


Ou que le capitalisme. On fait dire des bêtises à la physique quantique, pourtant ça n’invalide pas la physique quantique. Tu pourrais appliquer la même rigueur.


 

TZDZ a écrit :


Tu montres surtout que tu n'as pas compris ce que c'est. Ce n'est pas une "cause".


 
+ 1

n°61090309
_tchip_
Et le sniper ?
Posté le 22-10-2020 à 15:21:40  profilanswer
 

Le topic a été muté en topic égalité H/M
Merci monsanto

Message cité 1 fois
Message édité par _tchip_ le 22-10-2020 à 15:21:58

---------------
J'adore la France, dans 10 ans y en aura plus.
n°61090340
Altarius
As de la digression
Posté le 22-10-2020 à 15:23:59  profilanswer
 

alffir a écrit :


C'est marrant de lire ton message juste en dessous de celui-là :

Citation :

Et vous souciez-vous vraiment des besoins des agriculteurs, de les sortir de la pauvreté, de les aider à avoir plus de nourriture, ou vous souciez-vous de votre idéologie ? »


 
Tu sembles satisfait que la faim dans le monde ne soit pas terminé car ça te permet de cracher sur les OGM sans subir les conséquences de mauvaises récoltes.
 
Sans compter que tu englobes tous les créateurs et défenseurs dans une affirmation qu'ils n'ont pour la plupart jamais prononcé (et dont tu ne montres aucun exemple pour voir si ce n'était pas plus nuancé, ou qui l'a vraiment dit).
 
Tu ne sembles pas là pour des échanges courtois, à base de sources scientifiques.


Je n'ai pas besoin de "sources scientifiques", qu'elles soient acheté ou non par l'industrie, pour échanger. La science doit rester à sa place mais elle a beaucoup trop envahie tout les domaines, et avec le "succès" que l'on connait.
 
Je n'en ai pas besoin non plus pour comprendre que la famine ne sera pas éradiqué puisqu'elle a une utilité pour la poignée qui dirige le monde, et même qu'elle est sciemment entretenue. C'est typiquement le mode de fonctionnement de ce monde malade basé sur le profit et la compétition.
 
Mais je comprend que ça puisse choquer lorsqu'on a une vision bisounours du monde où par exemple les gentilles multinationales ne veulent que le bien des peuples et font tout par exemple, pour supprimer la famine.  
Mais perso, j'ai cessé de croire au père noël et aux contes pour enfants. Il n'y a pas si longtemps il est vrai.
 
 
 


---------------
Dsl pour les fautes - ne pas juger est une clé qui change le monde - Mensonge, propagande et manipulation, bienvenue chez les médias.
n°61090453
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 22-10-2020 à 15:29:56  profilanswer
 

Altarius a écrit :


Je n'ai pas besoin de "sources scientifiques", qu'elles soient acheté ou non par l'industrie, pour échanger. La science doit rester à sa place mais elle a beaucoup trop envahie tout les domaines, et avec le "succès" que l'on connait.


 
La science est inaudible, le problème est qu'on écarte ses arguments.
Donc pour choisir les politiques, on a le choix entre une opinion et ... rien...
Il faut choisir en connaissance de causes!
 

Altarius a écrit :


Je n'en ai pas besoin non plus pour comprendre que la famine ne sera pas éradiqué puisqu'elle a une utilité pour la poignée qui dirige le monde, et même qu'elle est sciemment entretenue. C'est typiquement le mode de fonctionnement de ce monde malade basé sur le profit et la compétition.


 
L'ONU, c'est elle qui dirige le monde :o et elle veut éliminer la famine!  
 
 

Altarius a écrit :


Mais je comprend que ça puisse choquer lorsqu'on a une vision bisounours du monde où par exemple les gentilles multinationales ONG comme Greenpeace ne veulent que le bien des peuples et font tout par exemple, pour supprimer la famine.  
Mais perso, j'ai cessé de croire au père noël et aux contes pour enfants. Il n'y a pas si longtemps il est vrai.


 
FYP
voir ma signature: un dirigent de greenpeace dit qu'il n'en a rien à foutre des enfants qui meurent à cause de lui...


Message édité par rdlmphotos le 22-10-2020 à 15:31:51

---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61090693
TZDZ
Posté le 22-10-2020 à 15:47:26  profilanswer
 

_tchip_ a écrit :

Le topic a été muté en topic égalité H/M
Merci monsanto


:D
Mea culpa. Je suis au stade terminal de "someone is wrong on the internet".

n°61091033
_tchip_
Et le sniper ?
Posté le 22-10-2020 à 16:13:47  profilanswer
 

rdlmphotos a écrit :

 

Etant donné que l'espèce humaine présente un diformisme sexuel, ce n'est pas la société qui est responsable du patriarcat...

[:sombrero67]
Est-ce que ce n'est pas précisément la définition d'une société que d'établir des institutions qui vont garantir un ordre établi ?


---------------
J'adore la France, dans 10 ans y en aura plus.
n°61106865
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 24-10-2020 à 11:01:51  profilanswer
 

rdlmphotos a écrit :


 
conclusion quand même:

Citation :

La lutte contre la pomme de terre est donc une nécessité sociale et politique. La pomme de terre est pleine de poison. Elle doit être éradiquée.



 
 
Suite de l'histoire : la pomme de terre a en fait été interdite en France en 1748 par le parlement de Paris considérant qu'elle est néfaste pour la santé... Alors qu'ailleurs elle sauvait des vies...
Source :
https://www.livredepoche.com/sites/default/files/styles/manual_crop_269_435/public/images/livres/couv/9782253101260-001-T.jpeg
 
 
L'histoire semble se répéter pour les OGM...


Message édité par rdlmphotos le 24-10-2020 à 11:02:50

---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
mood
Publicité
Posté le 24-10-2020 à 11:01:51  profilanswer
 

n°61127245
t_faz
Posté le 26-10-2020 à 16:45:06  profilanswer
 

teepodavignon a écrit :


 
La discrimination raciale (supposée) a existé, elle existe encore à certains endroits et n'existe plus à d'autres. De fait on pourra aussi trouver sur Terre des gens utilisant ce concept pour interpréter une situation qui ne la requière pas. L'adhésion au fait que des discriminations a pu exister n'exige pas non plus l'adhésion à doutes les thèses des dites personnes par ailleurs.


 
voilà  
 
la discrimination raciale c'est comme le partriarcat, oui il existe dans certaines conditions dans certaines société mais ce n'est pas une réalité scientifique immuable partout tout le temps. Or, c'est comme ça qu'elle est utilisée, on rends le concept comme "scientifique" via les science sociale du coup ça devient une vérité irréfutable. Si tu explique qu'en France dans les classes moyennes le patriarcat n'est pas forcement  la règle on te sort dans une inversion des valeurs que tu es un rétrograde anti-science parce que les science sociales "prouvent" que ça existe, alors que les bouquins en question sont bien plus un millefeuille de raisonnement mis bout à bout de que véritables procédés scientifiques. c'est comme ça qu'on se retrouve avec des concept comme le manspreading, mansplanning, plafond de verre etc. qui ne seraient qu'une facette du patriarcat sans tenter de trouver une autre raisons.
 
il en va de même avec l'anti-racisme et là on en arrive à des concept comme la fragilité blanche, où absolument tout est vu sous le prisme du racisme jusqu'a l’obsession. Or, ces concept s'habillent également des oripeaux de la science ...
 
c'est là que réside le danger des sciences sociales selon moi, parce qu'il y'a un aspect "politique" qui entre en jeu

Message cité 1 fois
Message édité par t_faz le 26-10-2020 à 16:47:29

---------------
L'enfer est pavé de bonnes intentions
n°61129446
_tchip_
Et le sniper ?
Posté le 26-10-2020 à 19:42:58  profilanswer
 

J'espère que t'es pas en train d'essayer de nous faire croire qu'il n'y a pas de politique dans la biologie ou la physique :o

n°61129526
epsiloneri​dani
Posté le 26-10-2020 à 19:50:57  profilanswer
 

_tchip_ a écrit :

J'espère que t'es pas en train d'essayer de nous faire croire qu'il n'y a pas de politique dans la biologie ou la physique :o


 
Rien que les acides aminés qui tournent tous à gauche, encore un coup des marxistes [:drraoultihu:2]

n°61131312
TZDZ
Posté le 26-10-2020 à 22:16:26  profilanswer
 

t_faz a écrit :

c'est là que réside le danger des sciences sociales selon moi, parce qu'il y'a un aspect "politique" qui entre en jeu


C'est marrant, c'est quel genre de régime politique qui trouve que la science est un danger ? :D

n°61139516
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 27-10-2020 à 17:42:45  profilanswer
 

Un site qui référence des plantes obtenues par mutagenese (mutation chimique ou radioactive)
MVD Mutant Variety Database
https://mvd.iaea.org/#!Home
 
 
Pour le lol, j'ai cherché pomme puis le résultat avec bio:
 
https://mvd.iaea.org/#!Variety/270 Pomme Belrene
 

Citation :

It was developed by treatment of growing shoots with chemical mutagen EMS


 
C'est quoi EMS?
 
et ça existe en "bio" https://www.pomme-biologique-quimpe [...] -sur-belon
 

Citation :

Produits biologiques Production Riec sur Bélon
 
Variétés récentes
Pinova, Topaz, Pilot, Quérina,
Goldrush, Fuji, Belrene, Judeline, Dalinette

Message cité 1 fois
Message édité par rdlmphotos le 27-10-2020 à 17:44:38

---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61163052
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 29-10-2020 à 10:15:43  profilanswer
 

Cross post:
 
Pour la Roumanie:
 

Citation :

Par exemple, sur la base des données d'AMIS Global sur l'utilisation des herbicides pour 2011 – la totalité de la culture était alors conventionnelle –, la quantité moyenne de matières actives herbicides appliquée par hectare a augmenté de 80 % et la note moyenne EIQ au champ/ha a augmenté de 95 % par rapport aux niveaux d'utilisation de 2006 sur le soja GM HT. Cela suggère une détérioration significative de l'impact environnemental associé à l'utilisation d'herbicides sur le soja depuis l'interdiction de l'utilisation de la technologie GM HT. »


 

Citation :

En 2006, le soja occupait 177.481 hectares selon FAOSTAT. En 2007 [date de l'interdiction des OGM], la surface est tombée à 109.314 hectares. Les deux années suivantes, on était à moins de 50.000 hectares. La Roumanie faisait alors comme les autres membres de l'Union Européenne : elle importait du soja... GM.


Importation depuis le Brésil :o
EIQ = impact environnemental
 
 
http://seppi.over-blog.com/2020/10 [...] -2018.html


Message édité par rdlmphotos le 29-10-2020 à 10:17:04

---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61244230
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 05-11-2020 à 08:42:50  profilanswer
 

Citation :

Environ 57 % des Français estiment les OGM dangereux, selon le Baromètre 2019 de l’IRSN et 86 % sont pour l'interdiction totale des cultures OGM, même dans l'alimentation animale, d'après un sondage Ifop. Beaucoup d'écologistes mettent en avant le principe de précaution et les dangers supposés des plantes génétiquement modifiées. Ces dernières ont pourtant de réels bénéfices à faire valoir.

https://www.futura-sciences.com/pla [...] ogm-14616/


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61244390
epsiloneri​dani
Posté le 05-11-2020 à 09:01:45  profilanswer
 

rdlmphotos a écrit :


C'est quoi EMS?


 
Le méthanesulfonate d'éthyle, c'est un mutagène qui introduit de nombreuses mutations ponctuelles.

n°61244484
_tchip_
Et le sniper ?
Posté le 05-11-2020 à 09:10:58  profilanswer
 

1er réponse Google pour chemical mutagen ems


---------------
J'adore la France, dans 10 ans y en aura plus.
n°61244545
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 05-11-2020 à 09:15:19  profilanswer
 

epsiloneridani a écrit :


 
Le méthanesulfonate d'éthyle, c'est un mutagène qui introduit de nombreuses mutations ponctuelles.


 
Sympa comme produit! :o


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61244858
t_faz
Posté le 05-11-2020 à 09:45:58  profilanswer
 

TZDZ a écrit :


C'est marrant, c'est quel genre de régime politique qui trouve que la science est un danger ? :D


celui du camp du mal c'est ça  :sarcastic:  
 
pour moi les sciences sociales sont malheureusement souvent utilisées pour alimenter certaines thèses d'extrème gauche, un peu comme la phrénologie alimentaient certaines thèses d'extrème droite début du siècle passé ... (j'ai pas dis que les science sociales sont comparables à la phrénologie, mais y'a des points commun notamment dans le fait que les résultats portent énormément à interprétation ...)


Message édité par t_faz le 05-11-2020 à 11:10:40

---------------
L'enfer est pavé de bonnes intentions
n°61245028
TZDZ
Posté le 05-11-2020 à 10:00:11  profilanswer
 

Ah le fameux camp du mal, je vois qu'on aura du mal à échanger :D ça tombe bien c'est HS remarque.


Message édité par TZDZ le 05-11-2020 à 10:00:25
n°61258085
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 06-11-2020 à 11:12:21  profilanswer
 


Citation :

Emmanuelle Ducros
 
@emma_ducros
 
Une des raisons en étant les mensonges que vous diffusez à jet continu.  
 
Vous êtes sacrément gonflés....

Citation :

Fondation Nicolas Hulot
 
@FondationNH
En réponse à @FondationNH
Près d'1 français sur 2 doute du niveau de connaissances des politiques pour prendre de bonnes décisions sur :  
 5G
 #OGM
 #Pesticides



https://twitter.com/emma_ducros/sta [...] 8871421956


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61425302
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 24-11-2020 à 08:59:11  profilanswer
 

http://seppi.over-blog.com/2020/11 [...] riere.html
 
Mme Kaufmann [Bündnis 90/Die Grünen (les verts allemands)] a tout de même reçu environ 27 % des voix pour son plaidoyer en faveur d'une évaluation du génie génétique sur une base scientifique.
 
extrait de son discours

Citation :


 
Les plantes créées par les nouvelles techniques de génie génétique, comme la génomique, sont identiques à celles de la nature. Après tout, elles peuvent se créer exactement de la même manière par une évolution spontanée non dirigée. Elles ne sont dangereuses, ni pour l'homme ni pour l'environnement, et toutes les organisations scientifiques du monde entier sont d'accord sur ce point.
 
Encore une fois : les plantes ainsi sélectionnées sont identiques à celles de la nature. Il est donc absurde de chercher des preuves pour quelque chose qui ne peut tout simplement pas être trouvé. Et pourquoi les plantes identiques à celles de la nature devraient-elles être étiquetées ?
 
Nous, scientifiques, sélectionnons des plantes qui nécessitent moins d'engrais minéraux, moins d'eau et moins de pesticides. Nous augmentons les rendements pour les agriculteurs. Dans le domaine de la bioénergie, nous pouvons également obtenir rapidement des plantes à fleurs à haut rendement. Elles produisent des aliments pour les insectes et remplacent les monocultures stériles.  
 
Par exemple à Nairobi, au Kenya, la professeure Leena Tripathi a réussi à utiliser CRISPR/Cas pour produire un bananier plantain dont le fruit se garde plus longtemps et qui est immunisé contre des virus. Cela permet d'assurer l'approvisionnement de cet aliment de base en Afrique et en Asie.
 
Ainsi, si cela n'avait tenu qu'à nous, nous n'aurions pas eu aujourd'hui d'insuline génétiquement modifiée ni d'anticorps monoclonaux contre le cancer ; le prix Nobel n'aurait pas été attribué à une chercheuse de la Charité Berlin cette année. Nous n'aurions pas non plus la perspective d'un vaccin contre la Covid-19.


 
Remarque:
 

Citation :

À titre de comparaison, le modèle agricole du Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Évolution du Climat (GIEC), souvent cité dans d'autres contextes, est celui de « l'intensification durable ». En particulier du point de vue de la protection du climat, il n'est pas conseillé de recourir à l'agriculture biologique car elle consomme trop de terres, qui font alors défaut, par exemple, pour les projets forestiers. Ici aussi, les Verts sont en retard sur la réalité

Message cité 1 fois
Message édité par rdlmphotos le 24-11-2020 à 08:59:35

---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61425695
teepodavig​non
Sheraf.
Posté le 24-11-2020 à 09:49:34  profilanswer
 

rdlmphotos a écrit :

http://seppi.over-blog.com/2020/11 [...] riere.html

 

Mme Kaufmann [Bündnis 90/Die Grünen (les verts allemands)] a tout de même reçu environ 27 % des voix pour son plaidoyer en faveur d'une évaluation du génie génétique sur une base scientifique.

 

extrait de son discours

Citation :

 

Les plantes créées par les nouvelles techniques de génie génétique, comme la génomique, sont identiques à celles de la nature. Après tout, elles peuvent se créer exactement de la même manière par une évolution spontanée non dirigée. Elles ne sont dangereuses, ni pour l'homme ni pour l'environnement, et toutes les organisations scientifiques du monde entier sont d'accord sur ce point.

 

Encore une fois : les plantes ainsi sélectionnées sont identiques à celles de la nature. Il est donc absurde de chercher des preuves pour quelque chose qui ne peut tout simplement pas être trouvé. Et pourquoi les plantes identiques à celles de la nature devraient-elles être étiquetées ?

 

Nous, scientifiques, sélectionnons des plantes qui nécessitent moins d'engrais minéraux, moins d'eau et moins de pesticides. Nous augmentons les rendements pour les agriculteurs. Dans le domaine de la bioénergie, nous pouvons également obtenir rapidement des plantes à fleurs à haut rendement. Elles produisent des aliments pour les insectes et remplacent les monocultures stériles.

 

Par exemple à Nairobi, au Kenya, la professeure Leena Tripathi a réussi à utiliser CRISPR/Cas pour produire un bananier plantain dont le fruit se garde plus longtemps et qui est immunisé contre des virus. Cela permet d'assurer l'approvisionnement de cet aliment de base en Afrique et en Asie.

 

Ainsi, si cela n'avait tenu qu'à nous, nous n'aurions pas eu aujourd'hui d'insuline génétiquement modifiée ni d'anticorps monoclonaux contre le cancer ; le prix Nobel n'aurait pas été attribué à une chercheuse de la Charité Berlin cette année. Nous n'aurions pas non plus la perspective d'un vaccin contre la Covid-19.

 

Remarque:

 
Citation :

À titre de comparaison, le modèle agricole du Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Évolution du Climat (GIEC), souvent cité dans d'autres contextes, est celui de « l'intensification durable ». En particulier du point de vue de la protection du climat, il n'est pas conseillé de recourir à l'agriculture biologique car elle consomme trop de terres, qui font alors défaut, par exemple, pour les projets forestiers. Ici aussi, les Verts sont en retard sur la réalité



Sur quelle assiette électorale ?

Message cité 1 fois
Message édité par teepodavignon le 24-11-2020 à 10:27:36
n°61425819
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 24-11-2020 à 10:03:04  profilanswer
 

teepodavignon a écrit :


Sur quelle assiette électorale quoi ?


 
 
interne au parti


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61596336
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 14-12-2020 à 08:11:36  profilanswer
 

Citation :

Le prix Nobel du CRISPR réfute la rhétorique des activistes anti-OGM sur l'édition des gènes des cultures

https://seppi.over-blog.com/2020/12 [...] tures.html
 
Un peu trop enthousiaste... :O


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61596366
epsiloneri​dani
Posté le 14-12-2020 à 08:19:47  profilanswer
 

rdlmphotos a écrit :

Citation :

Le prix Nobel du CRISPR réfute la rhétorique des activistes anti-OGM sur l'édition des gènes des cultures

https://seppi.over-blog.com/2020/12 [...] tures.html
 
Un peu trop enthousiaste... :O


 
Au moins pour la France ça me semble aussi très optimiste  [:copepresident:2]

n°61596374
TZDZ
Posté le 14-12-2020 à 08:22:22  profilanswer
 

Demandons l'avis du prix Nobel docteur Luc Montagnier.

n°61597834
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 14-12-2020 à 11:08:04  profilanswer
 

Une étude révèle que les aubergines génétiquement modifiées aident les agriculteurs à réduire l'utilisation des pesticides et à augmenter leurs profits
 

Citation :

Les agriculteurs qui cultivent du brinjal Bt (aubergine, ou bringèle en réunionais) résistant à des insectes ont amélioré leurs rendements de 51 %
 
 ce qui entraîne une augmentation de 128 % des revenus nets
 
Le brinjal Bt a réduit la toxicité des pesticides jusqu'à 76%.
 
« Les critiques des plantes génétiquement modifiées affirment que les OGM n'apportent aucun avantage économique, sanitaire ou environnemental et qu'ils "menacent gravement la souveraineté des agriculteurs". Nos résultats répondent directement à ces critiques »
 
« Les producteurs de brinjal Bt ont commercialisé plus de produits, vendus à un prix plus élevé, encouru des coûts d'intrants inférieurs et, par conséquent, eu des revenus nets plus élevés (de 128 %). Les producteurs de brinjal Bt ont utilisé de plus petites quantités de pesticides, traité moins fréquemment et réduit la toxicité des pesticides appliqués entre 42 et 76 %. Tous ces avantages ont été tirés d'une culture à pollinisation libre [non hybride] fournie par un organisme public. »
 
Les producteurs de brinjal Bt ont également eu besoin de moins de travail familial – 250 jours, contre 278 jours pour les ménages témoins – principalement parce qu'ils ont pu réduire le nombre de traitements de 33,6 %, par rapport au groupe témoin. La quantité de pesticides utilisée a diminué de 28,2 %, tandis que la toxicité des pesticides a également diminué de 42 %. Les agriculteurs cultivant du brinjal Bt et souffrant de maladies chroniques préexistantes étaient 11,5 points de pourcentage moins susceptibles de signaler un symptôme d'empoisonnement aux pesticides.
 
Enfin, notre constat que les consommateurs sont prêts à payer plus cher pour une culture GM est frappant


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61598252
lokilefour​be
Posté le 14-12-2020 à 11:42:04  profilanswer
 

Stimuler les capacités de résistance d'une plante à un agent naturel est une bonne chose (idem pour les variétés plus robustes face à la sécheresse) on limite la dissémination de produits phytosanitaires, on limite la consommation d'eau puisée dans les nappes ou les rivières. Là on a que du positif. Reste l'appropriation des variétés et la rente imposée sur les agriculteurs pour racheter des semences, mais là pour les courgettes le modèle économique semble vertueux :  

Citation :

Tous ces avantages ont été tirés d'une culture à pollinisation libre [non hybride] fournie par un organisme public.


On essaye donc de faire la part des choses et de prendre le meilleur partout, on limite au mieux les intrants tout en permettant une production suffisante pour l'autosuffisance alimentaire locale (voire de l'export) et un niveau de vie décent du producteur.
 
Le problème pour moi, c'est la création en laboratoire d'un hybride stérile / sous brevet dont la caractéristique principale serait une résistance à un super pesticide, ce qui permettrait d'arroser copieusement la plante tout en contaminant l'environnement, avec en plus une rente de fait sur les semences et le produit phytosanitaire ou autre intrant.
 
Pour moi ce sont deux choses totalement différentes. Les démarches sont totalement opposées.


---------------
WOERTH BETTENCOURT LE DIAGRAMME http://nsa14.casimages.com/img/201 [...] 708314.png
n°61598337
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 14-12-2020 à 11:48:50  profilanswer
 

lokilefourbe a écrit :


 
Le problème pour moi, c'est la création en laboratoire d'un hybride stérile / sous brevet dont la caractéristique principale serait une résistance à un super pesticide, ce qui permettrait d'arroser copieusement la plante tout en contaminant l'environnement, avec en plus une rente de fait sur les semences et le produit phytosanitaire ou autre intrant.
 
Pour moi ce sont deux choses totalement différentes. Les démarches sont totalement opposées.


 
Ca existe déjà en NON OGM (hybride F1)
 
Les revets tombent dans le domaine publique au bout de 20ans... (et beaucoup moins de temps si on compte depuis la commercialisation)


Message édité par rdlmphotos le 14-12-2020 à 11:49:22

---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61737825
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 03-01-2021 à 16:45:51  profilanswer
 

La France, les derniers iréductibles gaulois??? :o
 

Citation :

Des instituts tels que le Centre international d'agriculture tropicale (CIAT) en Colombie et Cinvestav au Mexique, ainsi que des universités de toute la région, commencent à travailler sur des produits tropicaux tels que le bananier, l'ananas, le riz, les haricots et le manioc. Les grandes entreprises ont refusé de travailler sur certaines de ces cultures dans le passé parce qu'elles sont difficiles ou longues à améliorer.
 
 
 
Parmi les autres projets de recherche fondés sur l'édition de gènes en cours dans des instituts d'Amérique latine, on peut citer le riz résistant à la sécheresse développé par l'Université du Costa Rica pour aider à atténuer les effets potentiels du changement climatique et à atteindre la sécurité alimentaire, rapportent les chercheurs. Une étude récente ayant montré que plus de 80 % des Ticos sont favorables à l'édition de gènes à des fins sanitaires et agricoles, il est probable que ce nouveau type de variété sera très bientôt présente dans les champs du Costa Rica.
 
 
 
Le Centre International d'Agriculture Tropicale en Colombie met au point du riz et du manioc résistants à des maladies, le Brésil un soja résistant aux nématodes et une tomate riche en antioxydants, et l'Institut National de Technologie Agricole de l'Argentine développe des pommes de terre qui ne brunissent pas et de la luzerne à haut rendement. Les pommes de terre ne brunissant pas devraient réduire le gaspillage alimentaire chez les consommateurs et offrir de meilleures propriétés nutritionnelles.
 


https://seppi.over-blog.com/2020/12 [...] riculteurs


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61737835
epsiloneri​dani
Posté le 03-01-2021 à 16:48:04  profilanswer
 

lokilefourbe a écrit :

Le problème pour moi, c'est la création en laboratoire d'un hybride stérile / sous brevet dont la caractéristique principale serait une résistance à un super pesticide, ce qui permettrait d'arroser copieusement la plante tout en contaminant l'environnement, avec en plus une rente de fait sur les semences et le produit phytosanitaire ou autre intrant.


 
Si l'hybride est stérile, il va de fait avoir de facto du mal à se répandre dans l'environnement !

n°61738699
Gilgamesh ​d'Uruk
Lui-même
Posté le 03-01-2021 à 19:12:01  profilanswer
 

lokilefourbe a écrit :

Le problème pour moi, c'est la création en laboratoire d'un hybride stérile / sous brevet dont la caractéristique principale serait une résistance à un super pesticide, ce qui permettrait d'arroser copieusement la plante tout en contaminant l'environnement, avec en plus une rente de fait sur les semences et le produit phytosanitaire ou autre intrant.
 
Pour moi ce sont deux choses totalement différentes. Les démarches sont totalement opposées.


 
Le caractère "hybride" et le caractère "ogm" n'ont rien à voir.  
 
Repost : pourquoi produit on des hybrides ?
 
 A la base l'idée est qu'on améliore le génome des plantes par croisement. Ok, tu as une variété A qui par exemple a de gros rendement en huile, et une variété B qui résiste bien aux maladie. L'idée est de produire une variété A+B dont *tous les individus* présentent les deux traits d'intérêt. Un simple croisement ne suffit pas. On stabilise les lignées parentales en les recroisant avec elle même et en sélectionnant les meilleurs sujets, ceci sur 8 à 10 générations, ce qui représente un travail de longue haleine. Sur la première génération issue de ce croisement, on ne laisse se reproduire que les meilleurs individus qui expriment conjointement les caractères recherchés, puis de génération en génération, on élimine à chaque fois les individus non conformes. On dit que la variété est stable lorsque tous les descendants sont identiques pour les caractères choisis.
 
Le but est bien d'avoir des individus homozygotes pour presque tous les locus (= tous le monde est A+B). Disons : de telle sorte d'avoir des phénotypes indiscernables lors du ressemis, d'un point de vue agronomique. C'est ça qui prend du temps. Pour une variété classique, c'est la semence stabilisée qui sera vendu et pour laquelle on pourra garantir le maintient des qualités agronomiques après ressemis.
 
Mais après tous ces croisements intra lignée, ben on a une forme de "consanguinité" qui s'installe. On ne connait pas exactement le processus, mais toujours est il que dans les années 20 on s'est aperçu qu'une fois qu'on avait ce travail de purification des lignée, lorsqu'on croisait deux lignées pures, on avait à la première génération (F1) une vigueur hybride ou effet d'hétérosis, probablement du fait de l'annulation de la dépression de consanguinité, et qui se traduit par des gains de rendement assez sensibles (+10-20%).  
 
Pour faire une variété hybride, on fait donc ce travail de stabilisation sur une lignée "paternelle" (qui fournira son pollen) et une lignée "maternelle" (qui portera la graine), puis un agriculteur semencier va cultiver les deux lignées et forcer le croisement pour obtenir un hybride F1.
 
L'obtention d'hybride F1 représente donc un coût additionnel, celle de l'agriculteur semencier, mais l'hybride fait coup double : 1/ il fait mieux que les lignées pures parentales (vigueur hybride) 2/ tout en bénéficiant de leur homozygotie (on a un peuplement homogène) et bien sûr de la réunion de leur qualités spécifiques introduites par croisement (teneur en molécule d'intérêt, résistances aux maladies, etc).
 
L'hybride n'est pas stérile, mais si tu sèmes les grains de la génération F1, tu as une génération F2 avec disjonction des allèles (loi de Mendel), c'est à dire 1/4 de A, 1/4 de B et 1/2 de A+B. Donc une population disparate, généralement sans intérêt agronomique.
 
 Donc c'est un deal bien compris par l'agriculteur lui même, et en définitive tout dépend de l'importance de cet effet hybride qui est propre à chaque hybride.  


---------------
Nation spatiale : la chaîne de l'Arche interstellaire.
n°61740526
Alanina
Posté le 03-01-2021 à 22:42:44  profilanswer
 

Tu as aussi le producteur qui devient dependant de toi, c'est chouette.  
Et puis le producteur des semances, les deux ayant un cahier des charges à respecter, et des contrôles.  
 
Mais sont "indépendants". Socialement ça vend du rêve.  
 
Source : un MOoC sur les semances, plateforme fun, prencipaux intervenants ceux qui défendent ça.  
Ils m ont convaincue... de boycotter leurs produits. Ça vaut le détour.

n°61740547
Alanina
Posté le 03-01-2021 à 22:45:31  profilanswer
 

Ah au niveau terroir et ecolo, tu as quelques variétés dont els semances ne sont pas produites la ou la production de ce qu on récoltera pour l alimentation est faite (adieu bénéfices de l épigéniqtique) et ou on veut que ça donne grossomodo la meme chose partout. Adieu terroir.
 
Ça vend du rêve. Vraiement.

n°61740722
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 03-01-2021 à 23:15:27  profilanswer
 

Alanina a écrit :

Ah au niveau terroir et ecolo, tu as quelques variétés dont els semances ne sont pas produites la ou la production de ce qu on récoltera pour l alimentation est faite (adieu bénéfices de l épigéniqtique) et ou on veut que ça donne grossomodo la meme chose partout. Adieu terroir.
 
Ça vend du rêve. Vraiement.


 
Cool, avoir un packaging différents (pour la farine, biscuits, gâteau, huile,...) et des prix différents suivant chaque champs récolté... J'imagine même pas le prix ni la complexité :o
 
Faut penser aussi un instant au consommateur qui regarde les prix ou les étiquettes (pour raison de santé entres autres)...
Idem pour l'industriel qui produit le truc sans mélanger les différentes récoltes.
 
L'epigenetique, c'est pas la génétique :o rien à voir avec les espèces...


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61740754
Alanina
Posté le 03-01-2021 à 23:21:05  profilanswer
 

Non... juste avec le phénotype et l'adaptation de l'individu. Rien d'important donc.

n°61741212
lokilefour​be
Posté le 04-01-2021 à 03:14:22  profilanswer
 

Gilgamesh d'Uruk a écrit :


 
Le caractère "hybride" et le caractère "ogm" n'ont rien à voir.  
 
Repost : pourquoi produit on des hybrides ?
 
 A la base l'idée est qu'on améliore le génome des plantes par croisement. Ok, tu as une variété A qui par exemple a de gros rendement en huile, et une variété B qui résiste bien aux maladie. L'idée est de produire une variété A+B dont *tous les individus* présentent les deux traits d'intérêt. Un simple croisement ne suffit pas. On stabilise les lignées parentales en les recroisant avec elle même et en sélectionnant les meilleurs sujets, ceci sur 8 à 10 générations, ce qui représente un travail de longue haleine. Sur la première génération issue de ce croisement, on ne laisse se reproduire que les meilleurs individus qui expriment conjointement les caractères recherchés, puis de génération en génération, on élimine à chaque fois les individus non conformes. On dit que la variété est stable lorsque tous les descendants sont identiques pour les caractères choisis.
 
Le but est bien d'avoir des individus homozygotes pour presque tous les locus (= tous le monde est A+B). Disons : de telle sorte d'avoir des phénotypes indiscernables lors du ressemis, d'un point de vue agronomique. C'est ça qui prend du temps. Pour une variété classique, c'est la semence stabilisée qui sera vendu et pour laquelle on pourra garantir le maintient des qualités agronomiques après ressemis.
 
Mais après tous ces croisements intra lignée, ben on a une forme de "consanguinité" qui s'installe. On ne connait pas exactement le processus, mais toujours est il que dans les années 20 on s'est aperçu qu'une fois qu'on avait ce travail de purification des lignée, lorsqu'on croisait deux lignées pures, on avait à la première génération (F1) une vigueur hybride ou effet d'hétérosis, probablement du fait de l'annulation de la dépression de consanguinité, et qui se traduit par des gains de rendement assez sensibles (+10-20%).  
 
Pour faire une variété hybride, on fait donc ce travail de stabilisation sur une lignée "paternelle" (qui fournira son pollen) et une lignée "maternelle" (qui portera la graine), puis un agriculteur semencier va cultiver les deux lignées et forcer le croisement pour obtenir un hybride F1.
 
L'obtention d'hybride F1 représente donc un coût additionnel, celle de l'agriculteur semencier, mais l'hybride fait coup double : 1/ il fait mieux que les lignées pures parentales (vigueur hybride) 2/ tout en bénéficiant de leur homozygotie (on a un peuplement homogène) et bien sûr de la réunion de leur qualités spécifiques introduites par croisement (teneur en molécule d'intérêt, résistances aux maladies, etc).
 
L'hybride n'est pas stérile, mais si tu sèmes les grains de la génération F1, tu as une génération F2 avec disjonction des allèles (loi de Mendel), c'est à dire 1/4 de A, 1/4 de B et 1/2 de A+B. Donc une population disparate, généralement sans intérêt agronomique.
 
 Donc c'est un deal bien compris par l'agriculteur lui même, et en définitive tout dépend de l'importance de cet effet hybride qui est propre à chaque hybride.  


 
L'ogm est un hybride accéléré.
Il permet d'obtenir un résultat bien plus rapidement en réduisant le nombre de sélections / générations nécessaires pour isoler le gène avec la propriété recherchée, au lieu de se faire chier pendant des décennies à faire copuler des plantes on va directement modifier l'adn.
Quand cette modification consiste à récupérer une propriété existante, un gène de résistance à la sécheresse, pourquoi pas, après tout on prend juste un raccourci. Quand cette manipulation consiste à inventer une propriété totalement inédite (résistance aux pesticides) ça pose problème car on va favoriser l'usage de ce pesticide, qui à terme va créer des variétés résistantes et on va employer encore plus d'autres pesticides...
 
Si je transpose ça à l'humain ça reviendrait à comparer une thérapie génique permettant d'éviter des allergies graves, ou certaines maladies orphelines, ou la mucoviscidose... à une thérapie génique mise au point par Phillips Morris permettant d'accroitre la résistance du poumon aux goudrons pour que les gens continuent à acheter des clopes et à fumer comme des pompiers sans (trop) limiter leur espérance de vie.
Je le répète, l'idée sous jacente derrière n'est pas la même, dans le dernier cas la recherche du profit à tout prix est indiscutable et méprisable.


---------------
WOERTH BETTENCOURT LE DIAGRAMME http://nsa14.casimages.com/img/201 [...] 708314.png
n°61741573
_tchip_
Et le sniper ?
Posté le 04-01-2021 à 08:42:59  profilanswer
 

l'ogm est surtout devenu un abus de langage :D
 
tout comme "le cancer" pour celui qui met dans le même sac un cancer induit par une infection virale et une usine qui explose à 10 km :o

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  111  112  113  114  115  116  117

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Quelle rapport entre la langue italienne actuelle et le Latin?débloquage de fonds décalé par rapport au crédit
statut social de l'ingénieur par rapport au medecinLe café (qualité - goût , rapport qualité prix)
~~ BlindTest ~~ (En cours : BT-197 : Inédit / BT-Fun / Demars)Rapport à la nature - avez-vous déjà planté un arbre ?
les dérives d'act up : un homo accuseOVNI :Rapport de la Société Astronomique Américaine
musique de "faites entrer l'accusé" 
Plus de sujets relatifs à : Le topic des OGM débat et documentation (résumé en première page)


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR