Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
690 connectés 

 


 

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  112  113  114  115  116  117
Auteur Sujet :

Le topic des OGM débat et documentation (résumé en première page)

n°61741573
_tchip_
Et le sniper ?
Posté le 04-01-2021 à 08:42:59  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
l'ogm est surtout devenu un abus de langage :D
 
tout comme "le cancer" pour celui qui met dans le même sac un cancer induit par une infection virale et une usine qui explose à 10 km :o

mood
Publicité
Posté le 04-01-2021 à 08:42:59  profilanswer
 

n°61741711
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 04-01-2021 à 09:04:23  profilanswer
 

lokilefourbe a écrit :


 
L'ogm est un hybride accéléré.
Il permet d'obtenir un résultat bien plus rapidement en réduisant le nombre de sélections / générations nécessaires pour isoler le gène avec la propriété recherchée, au lieu de se faire chier pendant des décennies à faire copuler des plantes on va directement modifier l'adn.
Quand cette modification consiste à récupérer une propriété existante, un gène de résistance à la sécheresse, pourquoi pas, après tout on prend juste un raccourci. Quand cette manipulation consiste à inventer une propriété totalement inédite (résistance aux pesticides) ça pose problème car on va favoriser l'usage de ce pesticide, qui à terme va créer des variétés résistantes et on va employer encore plus d'autres pesticides...
 
Si je transpose ça à l'humain ça reviendrait à comparer une thérapie génique permettant d'éviter des allergies graves, ou certaines maladies orphelines, ou la mucoviscidose... à une thérapie génique mise au point par Phillips Morris permettant d'accroitre la résistance du poumon aux goudrons pour que les gens continuent à acheter des clopes et à fumer comme des pompiers sans (trop) limiter leur espérance de vie.
Je le répète, l'idée sous jacente derrière n'est pas la même, dans le dernier cas la recherche du profit à tout prix est indiscutable et méprisable.


 
Si vous parlez de la résistance au glyphosate, elle a été trouvé dans la nature... donc elle n'était pas inédite! [:schnouf]


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61741868
alffir
Posté le 04-01-2021 à 09:25:19  profilanswer
 

Alanina a écrit :

Tu as aussi le producteur qui devient dependant de toi, c'est chouette.
Et puis le producteur des semances, les deux ayant un cahier des charges à respecter, et des contrôles.

 

Mais sont "indépendants". Socialement ça vend du rêve.

 

Source : un MOoC sur les semances, plateforme fun, prencipaux intervenants ceux qui défendent ça.
Ils m ont convaincue... de boycotter leurs produits. Ça vaut le détour.


Les vendeurs de mulets, ce complot millénaire :o


---------------
Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.
n°61742144
t_faz
Posté le 04-01-2021 à 09:51:12  profilanswer
 

moi y'a un truc que je comprend pas c'est l'argument du "il faut attendre de voir les effets sur la santé des ogm". Inventées il y a 50 ans, elles ont été vendues à grande échelle depuis 30 ans un peu partout dans le monde ... et toujours rien de significatif de trouvé concernant une dangerosité sanitaire. donc il faut attendre, mais 50 ou 30 ans c'est "pas assez de recul", mais quand es ce qu'on en aura assez ? dans 50 ans? dans 100 ans ? 1000 ans ?


Message édité par t_faz le 04-01-2021 à 09:51:57

---------------
L'enfer est pavé de bonnes intentions
n°61742160
TZDZ
Posté le 04-01-2021 à 09:52:43  profilanswer
 

Alanina a écrit :

Tu as aussi le producteur qui devient dependant de toi, c'est chouette.  
Et puis le producteur des semances, les deux ayant un cahier des charges à respecter, et des contrôles.  
 
Mais sont "indépendants". Socialement ça vend du rêve.  
 
Source : un MOoC sur les semances, plateforme fun, prencipaux intervenants ceux qui défendent ça.  
Ils m ont convaincue... de boycotter leurs produits. Ça vaut le détour.


 

lokilefourbe a écrit :

L'ogm est un hybride accéléré.
Il permet d'obtenir un résultat bien plus rapidement en réduisant le nombre de sélections / générations nécessaires pour isoler le gène avec la propriété recherchée, au lieu de se faire chier pendant des décennies à faire copuler des plantes on va directement modifier l'adn.
Quand cette modification consiste à récupérer une propriété existante, un gène de résistance à la sécheresse, pourquoi pas, après tout on prend juste un raccourci. Quand cette manipulation consiste à inventer une propriété totalement inédite (résistance aux pesticides) ça pose problème car on va favoriser l'usage de ce pesticide, qui à terme va créer des variétés résistantes et on va employer encore plus d'autres pesticides...


C'est là, sur ce genre de raisonnements à la louche, il est bon de regarder concrètement si les OGM augmentent ou diminuent l'usage de pesticides.
https://www.decodagri.fr/les-ogm-pe [...] esticides/
Il faut nuancer fortement. Après si ta conclusion c'est "les OGM oui ça dépend lesquels et quels usages" OK mais c'est un peu de l'enfoncement de porte ouverte.

n°61742276
lokilefour​be
Posté le 04-01-2021 à 10:03:26  profilanswer
 

TZDZ a écrit :


C'est là, sur ce genre de raisonnements à la louche, il est bon de regarder concrètement si les OGM augmentent ou diminuent l'usage de pesticides.
https://www.decodagri.fr/les-ogm-pe [...] esticides/
Il faut nuancer fortement. Après si ta conclusion c'est "les OGM oui ça dépend lesquels et quels usages" OK mais c'est un peu de l'enfoncement de porte ouverte.


 

Citation :

Quel est le bilan ?
Côté herbicides, c’est raté. Juste après la commercialisation des premiers OGM RoundUp Ready de Monsanto (tolérants au glyphosate), en 1996 aux États-Unis, la consommation d’herbicides a effectivement diminué. Mais l’usage répété du glyphosate sur ces cultures a favorisé l’évolution d’espèces d’herbes invasives résistantes à cet herbicide (2). Pour en venir à bout, les farmers ont déployé principalement deux stratégies : recourir à d’autres herbicides en complément du glyphosate, et augmenter les quantités d’herbicides appliquées (3). Ce qui explique qu’entre 2008 et 2012, les États-Unis ont concentré sur leur territoire le quart des applications mondiales d’herbicides (4), selon l’Agence américaine de protection de l’environnement.
 
L’usage du glyphosate, en particulier, a été décuplé entre 1996 et 2016 : d’environ 13 600 à 131 500 tonnes/an, selon l’Institut d’études géologiques américain (5). En fin de compte, « le principal effet de l’introduction des cultures tolérantes à un herbicide a été de remplacer les herbicides traditionnels par du glyphosate », résume Seth Wechsler, chercheur au sein de l’USDA, qui précise que le glyphosate fait partie des molécules jugées les moins toxiques. Toutefois, face à sa perte d’efficacité, son utilisation baisse depuis quelques années au profit d’autres herbicides (graphique ci-dessous).


https://www.decodagri.fr/les-ogm-pe [...] esticides/
 
Et c'est tout à fait logique. L'agriculture est devenu une industrie avec de gros investisseurs, beaucoup de pression sur les "petits" producteurs. Résultat la main devient plus lourde sur le phytosanitaire pour maintenir les rendements.
 
Il y a je trouve une certaine similitude de comportement et de conséquences entre l'emploi massif de pesticides grâce aux OGM et l'emploi massif d'antibiotiques dans les élevages et chez l'humain, toujours plus, puis apparaissent les résistances et les gros problèmes.


---------------
WOERTH BETTENCOURT LE DIAGRAMME http://nsa14.casimages.com/img/201 [...] 708314.png
n°61742277
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 04-01-2021 à 10:03:41  profilanswer
 

TZDZ a écrit :


C'est là, sur ce genre de raisonnements à la louche, il est bon de regarder concrètement si les OGM augmentent ou diminuent l'usage de pesticides.*
https://www.decodagri.fr/les-ogm-pe [...] esticides/
Il faut nuancer fortement. Après si ta conclusion c'est "les OGM oui ça dépend lesquels et quels usages" OK mais c'est un peu de l'enfoncement de porte ouverte.


 
 
* "A production constante" sinon c'est comme de dire qu'un SUV est plus écolo qu'un BUS car un SUV consomme moins qu'un bus! :o


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61742296
TZDZ
Posté le 04-01-2021 à 10:05:16  profilanswer
 

lokilefourbe a écrit :


 

Citation :

Quel est le bilan ?
Côté herbicides, c’est raté. Juste après la commercialisation des premiers OGM RoundUp Ready de Monsanto (tolérants au glyphosate), en 1996 aux États-Unis, la consommation d’herbicides a effectivement diminué. Mais l’usage répété du glyphosate sur ces cultures a favorisé l’évolution d’espèces d’herbes invasives résistantes à cet herbicide (2). Pour en venir à bout, les farmers ont déployé principalement deux stratégies : recourir à d’autres herbicides en complément du glyphosate, et augmenter les quantités d’herbicides appliquées (3). Ce qui explique qu’entre 2008 et 2012, les États-Unis ont concentré sur leur territoire le quart des applications mondiales d’herbicides (4), selon l’Agence américaine de protection de l’environnement.
 
L’usage du glyphosate, en particulier, a été décuplé entre 1996 et 2016 : d’environ 13 600 à 131 500 tonnes/an, selon l’Institut d’études géologiques américain (5). En fin de compte, « le principal effet de l’introduction des cultures tolérantes à un herbicide a été de remplacer les herbicides traditionnels par du glyphosate », résume Seth Wechsler, chercheur au sein de l’USDA, qui précise que le glyphosate fait partie des molécules jugées les moins toxiques. Toutefois, face à sa perte d’efficacité, son utilisation baisse depuis quelques années au profit d’autres herbicides (graphique ci-dessous).


https://www.decodagri.fr/les-ogm-pe [...] esticides/
 
Et c'est tout à fait logique. L'agriculture est devenu une industrie avec de gros investisseurs, beaucoup de pression sur les "petits" producteurs. Résultat la main devient plus lourde sur le phytosanitaire pour maintenir les rendements.
 
Il y a je trouve une certaine similitude de comportement et de conséquences entre l'emploi massif de pesticides grâce aux OGM et l'emploi massif d'antibiotiques dans les élevages et chez l'humain, toujours plus, puis apparaissent les résistances et les gros problèmes.


As-tu tout lu, ou bien t'es tu arrêté sur le premier point qui confirmait ton idée ?

n°61742303
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 04-01-2021 à 10:06:07  profilanswer
 

lokilefourbe a écrit :


 

Citation :

Quel est le bilan ?
Côté herbicides, c’est raté. Juste après la commercialisation des premiers OGM RoundUp Ready de Monsanto (tolérants au glyphosate), en 1996 aux États-Unis, la consommation d’herbicides a effectivement diminué. Mais l’usage répété du glyphosate sur ces cultures a favorisé l’évolution d’espèces d’herbes invasives résistantes à cet herbicide (2). Pour en venir à bout, les farmers ont déployé principalement deux stratégies : recourir à d’autres herbicides en complément du glyphosate, et augmenter les quantités d’herbicides appliquées (3). Ce qui explique qu’entre 2008 et 2012, les États-Unis ont concentré sur leur territoire le quart des applications mondiales d’herbicides (4), selon l’Agence américaine de protection de l’environnement.
 
L’usage du glyphosate, en particulier, a été décuplé entre 1996 et 2016 : d’environ 13 600 à 131 500 tonnes/an, selon l’Institut d’études géologiques américain (5). En fin de compte, « le principal effet de l’introduction des cultures tolérantes à un herbicide a été de remplacer les herbicides traditionnels par du glyphosate », résume Seth Wechsler, chercheur au sein de l’USDA, qui précise que le glyphosate fait partie des molécules jugées les moins toxiques. Toutefois, face à sa perte d’efficacité, son utilisation baisse depuis quelques années au profit d’autres herbicides (graphique ci-dessous).


https://www.decodagri.fr/les-ogm-pe [...] esticides/
 
Et c'est tout à fait logique. L'agriculture est devenu une industrie avec de gros investisseurs, beaucoup de pression sur les "petits" producteurs. Résultat la main devient plus lourde sur le phytosanitaire pour maintenir les rendements.
 
Il y a je trouve une certaine similitude de comportement et de conséquences entre l'emploi massif de pesticides grâce aux OGM et l'emploi massif d'antibiotiques dans les élevages et chez l'humain, toujours plus, puis apparaissent les résistances et les gros problèmes.


 
Et quelle est la baisse des pesticides plus toxiques??? :o
 
Sans cette donnée, pas de conclusion à tirer!
 
et à nouveaux quel a été la hausse du rendement?


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61742336
lokilefour​be
Posté le 04-01-2021 à 10:09:20  profilanswer
 

TZDZ a écrit :


As-tu tout lu, ou bien t'es tu arrêté sur le premier point qui confirmait ton idée ?


J'ai tout lu et j'ai bien vu que le bilan est positif quand on développe directement chez la plante une résistance aux nuisibles, pas de soucis.


---------------
WOERTH BETTENCOURT LE DIAGRAMME http://nsa14.casimages.com/img/201 [...] 708314.png
mood
Publicité
Posté le 04-01-2021 à 10:09:20  profilanswer
 

n°61742392
lokilefour​be
Posté le 04-01-2021 à 10:13:43  profilanswer
 

rdlmphotos a écrit :


 
Et quelle est la baisse des pesticides plus toxiques??? :o
 
Sans cette donnée, pas de conclusion à tirer!
 
et à nouveaux quel a été la hausse du rendement?


C'est la poule est l'oeuf... :D  j'arrose de pesticides, ça augmente le rendement, j'en mets encore plus ça augmente, encore une lichette etc etc... au final rapporté au rendement on à pas trop augmenté le % pesticide, super. Sauf que ce qui est important c'est qu'on a fait x10 de pesticides en plus dans l'environnement. L'impact sur l'environnement et la santé est totalement décorrélé de ton rendement.


---------------
WOERTH BETTENCOURT LE DIAGRAMME http://nsa14.casimages.com/img/201 [...] 708314.png
n°61742454
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 04-01-2021 à 10:18:53  profilanswer
 

lokilefourbe a écrit :


C'est la poule est l'oeuf... :D  j'arrose de pesticides, ça augmente le rendement, j'en mets encore plus ça augmente, encore une lichette etc etc... au final rapporté au rendement on à pas trop augmenté le % pesticide, super. Sauf que ce qui est important c'est qu'on a fait x10 de pesticides en plus dans l'environnement. L'impact sur l'environnement et la santé est totalement décorrélé de ton rendement.


 
 
Au contraire: meilleur rendement = moins de surface = moins de traitement = moins de déforestation = moins de tracteur (CO2, destruction des sols par piétinement,...) = + de nature = + de biodiversité =...


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61742662
chiminiv9
Posté le 04-01-2021 à 10:35:39  profilanswer
 

Alanina a écrit :

Ah au niveau terroir et ecolo, tu as quelques variétés dont els semances ne sont pas produites la ou la production de ce qu on récoltera pour l alimentation est faite (adieu bénéfices de l épigéniqtique) et ou on veut que ça donne grossomodo la meme chose partout. Adieu terroir.
 
Ça vend du rêve. Vraiement.


 
Les gros cultivateurs ne s'amusent pas avec des variétés inconnues, c'est plutôt de rares marginaux qui font ça, si t'es un gros cultivateur et que tu en vis tu vas prendre de bonnes semences qui vont t'assurer un certain rendement et ont une valeur à la sortie, ça m'étonnerait qu'ils s'amusent avec des variétés anciennes/peu connues. Je vois pas exactement le rapport avec le terroir...
 
Sinon par pitié il n'y a pas de "a" dans semence  [:calimefrog:2]

n°61743963
lokilefour​be
Posté le 04-01-2021 à 12:33:00  profilanswer
 

rdlmphotos a écrit :


 
 
Au contraire: meilleur rendement = moins de surface = moins de traitement = moins de déforestation = moins de tracteur (CO2, destruction des sols par piétinement,...) = + de nature = + de biodiversité =...


 
Il suffit de regarder la planète pour constater que ce raisonnement ne tient pas. Ce qui est éventuellement gagné d'un coté est perdu d'un autre…
Prend le soja au brésil, bah les surfaces utilisées ne cessent de croitre au détriment de la forêt. Le brésil c'est vraiment l'exemple du cercle vicieux, on déforeste --> pâturage --> plus de bétail / On déforeste --> plus de soja OGM --> nourriture bétail --> plus de bétail.
 
Il n'y a qu'un moyen c'est agir sur la demande, donc réduire la population mondiale. Il n'y a pas de rendement agricole perpétuellement croissant et sans impact, comme il n'y a pas de croissance économique éternelle, ou d'Energie infinie.
 
Pour moi si on reste dans une optique de croissance de la production et des rendements, tout en limitant l'impact sur l'environnement, les pesticides et la consommation d'eau, et la déforestation il n'y a que ça :
http://leblogdestendances.fr/wp-content/uploads/2016/02/Veggie-Factory-ferme-verticale-robots.jpg
 
 
On démultiplie la surface exploité avec la même emprise au sol, on limite voire on supprime certains pesticide, le truc fonctionne en circuit fermé donc on limite la pollution des nappes phréatiques et autres, les rendements sont excellents, on recycle au maximum et la perte d'eau est infime (on peut même recondenser l'évapotranspiration des plantes).  Au cul on met une centrale nucléaire pour l'électricité (zéro CO2) ou des panneaux solaires/four solaires dans les zones du sud. Cerise sur le gâteau on peut désaisonnaliser, donc disposer de certains fruits et légumes toutes l'année sans avoir besoin de leur faire traverser la planète en hiver chez nous.
Avec ou sans OGM après c'est un débat technique.
Voilà pour moi la solution la moins pire.


---------------
WOERTH BETTENCOURT LE DIAGRAMME http://nsa14.casimages.com/img/201 [...] 708314.png
n°61744024
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 04-01-2021 à 12:39:14  profilanswer
 

lokilefourbe a écrit :


 
Il suffit de regarder la planète pour constater que ce raisonnement ne tient pas. Ce qui est éventuellement gagné d'un coté est perdu d'un autre…
Prend le soja au brésil, bah les surfaces utilisées ne cessent de croitre au détriment de la forêt. Le brésil c'est vraiment l'exemple du cercle vicieux, on déforeste --> pâturage --> plus de bétail / On déforeste --> plus de soja OGM --> nourriture bétail --> plus de bétail.
 
Il n'y a qu'un moyen c'est agir sur la demande, donc réduire la population mondiale. Il n'y a pas de rendement agricole perpétuellement croissant et sans impact, comme il n'y a pas de croissance économique éternelle, ou d'Energie infinie.
 
Pour moi si on reste dans une optique de croissance de la production et des rendements, tout en limitant l'impact sur l'environnement, les pesticides et la consommation d'eau, et la déforestation il n'y a que ça :
http://leblogdestendances.fr/wp-co [...] robots.jpg
 
 
 
 
On démultiplie la surface exploité avec la même emprise au sol, on limite voire on supprime certains pesticide, le truc fonctionne en circuit fermé donc on limite la pollution des nappes phréatiques et autres, les rendements sont excellents, on recycle au maximum et la perte d'eau est infime (on peut même recondenser l'évapotranspiration des plantes).  Au cul on met une centrale nucléaire pour l'électricité (zéro CO2) ou des panneaux solaires/four solaires dans les zones du sud. Cerise sur le gâteau on peut désaisonnaliser, donc disposer de certains fruits et légumes toutes l'année sans avoir besoin de leur faire traverser la planète en hiver chez nous.
Avec ou sans OGM après c'est un débat technique.
Voilà pour moi la solution la moins pire.


 
1) 800 000 000 de personnes ne savent pas s'ils vont manger aujourd'hui...
2) avec moins de rendement, c'est encore plus de déforestation et/ou de personnes qui ne savent pas s'ils vont manger aujourd'hui... mais bien sûr tu ne fais pas partie de ceux qui ne savent pas :o
3) si tu stopes les naissances aujourd'hui, dans 10 ans il y aura toujours 7 milliards d'humains (qui boufferont plus que maintenant car les gosses qui mangent pas grand chose par rapport aux adultes, bah y'en aura plus :o )

Message cité 1 fois
Message édité par rdlmphotos le 04-01-2021 à 12:39:37

---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61744060
lokilefour​be
Posté le 04-01-2021 à 12:43:46  profilanswer
 

rdlmphotos a écrit :


 
1) 800 000 000 de personnes ne savent pas s'ils vont manger aujourd'hui...
2) avec moins de rendement, c'est encore plus de déforestation et/ou de personnes qui ne savent pas s'ils vont manger aujourd'hui... mais bien sûr tu ne fais pas partie de ceux qui ne savent pas :o
3) si tu stopes les naissances aujourd'hui, dans 10 ans il y aura toujours 7 milliards d'humains (qui boufferont plus que maintenant car les gosses qui mangent pas grand chose par rapport aux adultes, bah y'en aura plus :o )


 
Oui et? Les serres hydroponiques servent justement à faire le gap en limitant l'impact sur l'environnement.


---------------
WOERTH BETTENCOURT LE DIAGRAMME http://nsa14.casimages.com/img/201 [...] 708314.png
n°61744109
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 04-01-2021 à 12:53:26  profilanswer
 

lokilefourbe a écrit :


 
Oui et? Les serres hydroponiques servent justement à faire le gap en limitant l'impact sur l'environnement.


 
Grosse serre! :o
 
https://www.sauvonslaforet.org/photos/article/scope/xxl/maehdrescher-istock-alffoto.jpg
 
Les fruits et légumes, c'est moins de 10% des surfaces cultivées et les fruits doivent être en bonne proportion...


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61744195
Gilgamesh ​d'Uruk
Lui-même
Posté le 04-01-2021 à 13:02:49  profilanswer
 

Alanina a écrit :

Tu as aussi le producteur qui devient dependant de toi, c'est chouette.  
Et puis le producteur des semances, les deux ayant un cahier des charges à respecter, et des contrôles.  
 
Mais sont "indépendants". Socialement ça vend du rêve.  
 
Source : un MOoC sur les semances, plateforme fun, prencipaux intervenants ceux qui défendent ça.  
Ils m ont convaincue... de boycotter leurs produits. Ça vaut le détour.


 
semence, bordel  [:ripthejacker:3]  
 
Le producteur choisit s'il veut acheter une semence hybride ou pas.  
 
Et s'il prend des lignée pures, sur 38 espèces clés il peut ressemer (faire de la semence de ferme).


---------------
Nation spatiale : la chaîne de l'Arche interstellaire.
n°61744216
Gilgamesh ​d'Uruk
Lui-même
Posté le 04-01-2021 à 13:06:43  profilanswer
 

lokilefourbe a écrit :

Quand cette manipulation consiste à inventer une propriété totalement inédite (résistance aux pesticides) ça pose problème car on va favoriser l'usage de ce pesticide, qui à terme va créer des variétés résistantes et on va employer encore plus d'autres pesticides.

 

Le phénomène de résistance des adventices existe quelque soit le mode de désherbage. Même si tu désherbe manuellement, tu favorises les espèces qui vont se fragmenter.

  

Message cité 1 fois
Message édité par Gilgamesh d'Uruk le 04-01-2021 à 13:10:20

---------------
Nation spatiale : la chaîne de l'Arche interstellaire.
n°61744262
lokilefour​be
Posté le 04-01-2021 à 13:14:40  profilanswer
 

rdlmphotos a écrit :


 
Grosse serre! :o
 
https://www.sauvonslaforet.org/phot [...] lffoto.jpg
 
Les fruits et légumes, c'est moins de 10% des surfaces cultivées et les fruits doivent être en bonne proportion...


On sait faire de l'orge et des graminées en hydroponique, ainsi que du fourrage :
http://www.cargabes.com.tn/idee-img/315617_222346624486999_1114727015_n.jpg
 
On pourrait parfaitement imaginer la même chose pour du blé / mais / soja. Rien que le soja qui sert à nourrir le bétail ça aurait un impact important.
Il faut poser le problème, voir les contraintes, mettre en place les solutions techniques et investir à grande échelle.
 
Le modèle économique de ta photo arrive à bout de souffle.
 

Citation :

Rendements agricoles : la grande panne


https://www.science-et-vie.com/arch [...] anne-38083
 

Citation :

Au début des années 2000, personne n'y a prêté attention… Les récoltes médiocres avaient été mises sur le compte des aléas ancestraux du métier d'agriculteur.
 
La France céréalière baignait alors dans l'euphorie de quatre décennies de progrès triomphants ; les rendements du blé, qui végétaient à moins de 2,5 tonnes de grains par hectare dans les années 1950, avaient été portés à la fin des années 1990 à plus de 7 tonnes/hectare ! Une révolution verte construite à grands coups d'engrais chimiques, de pesticides, d'herbicides, d'irrigation, de mécanisation et de nouvelles techniques de sélection des semences.
 
Seulement voilà… les moissons décevantes ont continué de s'enchaîner. Les statisticiens du ministère de l'Agriculture ont fini par se pencher sur la question. En 2007, il y avait suffisamment de recul pour affirmer que la série encours formait un plateau, les rendements du blé commençaient à stagner, raconte François-Xavier Oury, chercheur à l'Institut national de la recherche agronomique (Inra). A un moment, on a même cru que les performances de cette céréale majeure étaient entrain de chuter, témoigne, encore fébrile, Christian Huyghe, directeur scientifique à l'Inra.
 
Malgré le recours aux moyens les plus modernes, les cultivateurs français parviennent difficilement à rééditer certains rendements records atteints en 1984, relève Philippe Gate, écophysiologiste à Arvalis-Institut du végétal. C'est déconcertant...
 
Déconcertant, voire humiliant pour une terre nourricière que l'on croyait bénie des dieux ; la France, premier producteur agricole européen, l'un des premiers exportateurs mondiaux de céréales et de semences !


 
Il faut passer à autre chose, le modèle actuel on l'a pressé au max.


---------------
WOERTH BETTENCOURT LE DIAGRAMME http://nsa14.casimages.com/img/201 [...] 708314.png
n°61744329
lokilefour​be
Posté le 04-01-2021 à 13:23:49  profilanswer
 

Gilgamesh d'Uruk a écrit :


 
Le phénomène de résistance des adventices existe quelque soit le mode de désherbage. Même si tu désherbe manuellement, tu favorises les espèces qui vont se fragmenter.  


Le désherbage manuel ne pollue pas tu l'admettras.  :D  Ensuite il va bien falloir un jour admettre que "la vie trouve toujours un chemin" et qu'il faut se résoudre à cohabiter partiellement avec certains nuisibles. Il faut trouver l'équilibre.
Il y aura toujours une limite, même le tout OGM / tout pesticides et maxi engrais ne peut croitre indéfiniment en rendement.


---------------
WOERTH BETTENCOURT LE DIAGRAMME http://nsa14.casimages.com/img/201 [...] 708314.png
n°61744562
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 04-01-2021 à 13:45:01  profilanswer
 

lokilefourbe a écrit :


Citation :

Rendements agricoles : la grande panne




 
Avec les OGM, il n'y aurait pas eu de grande panne...
 

lokilefourbe a écrit :


Le désherbage manuel ne pollue pas tu l'admettras.  :D  Ensuite il va bien falloir un jour admettre que "la vie trouve toujours un chemin" et qu'il faut se résoudre à cohabiter partiellement avec certains nuisibles. Il faut trouver l'équilibre.
Il y aura toujours une limite, même le tout OGM / tout pesticides et maxi engrais ne peut croitre indéfiniment en rendement.


 
Non, avec les OGM, beaucoup moins besoin de pesticides!


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61744755
TZDZ
Posté le 04-01-2021 à 14:01:53  profilanswer
 

lokilefourbe a écrit :


Le désherbage manuel ne pollue pas tu l'admettras.  :D  Ensuite il va bien falloir un jour admettre que "la vie trouve toujours un chemin" et qu'il faut se résoudre à cohabiter partiellement avec certains nuisibles. Il faut trouver l'équilibre.
Il y aura toujours une limite, même le tout OGM / tout pesticides et maxi engrais ne peut croitre indéfiniment en rendement.


Il y a vraiment des gens qui défendent le "tout pesticides" ?
OK y'a des dérives mais qui concrètement défend ce point ?
Qui va désherber manuellement les champs ?

 

Quant à l'hydroponie, je ne suis pas spécialiste mais en cherchant elle semble avoir un impact supérieur au conventionnel (en tout cas pas significativement plus faible : miser dessus ne semble pas raisonnable) :
http://www.observationsociete.fr/m [...] urite.html
Ça dépend aussi de la région, dans une région en tensions sur l'eau ça peut être très intéressant, et moins dans d'autres endroits.
Et je dis ça en ayant un système aquaponique dans le jardin.

 
lokilefourbe a écrit :


Il suffit de regarder la planète pour constater que ce raisonnement ne tient pas. Ce qui est éventuellement gagné d'un coté est perdu d'un autre…
Prend le soja au brésil, bah les surfaces utilisées ne cessent de croitre au détriment de la forêt. Le brésil c'est vraiment l'exemple du cercle vicieux, on déforeste --> pâturage --> plus de bétail / On déforeste --> plus de soja OGM --> nourriture bétail --> plus de bétail.

 

Il n'y a qu'un moyen c'est agir sur la demande, donc réduire la population mondiale. Il n'y a pas de rendement agricole perpétuellement croissant et sans impact, comme il n'y a pas de croissance économique éternelle, ou d'Energie infinie.

 

Pour moi si on reste dans une optique de croissance de la production et des rendements, tout en limitant l'impact sur l'environnement, les pesticides et la consommation d'eau, et la déforestation il n'y a que ça :
http://leblogdestendances.fr/wp-co [...] robots.jpg

 


On démultiplie la surface exploité avec la même emprise au sol, on limite voire on supprime certains pesticide, le truc fonctionne en circuit fermé donc on limite la pollution des nappes phréatiques et autres, les rendements sont excellents, on recycle au maximum et la perte d'eau est infime (on peut même recondenser l'évapotranspiration des plantes).  Au cul on met une centrale nucléaire pour l'électricité (zéro CO2) ou des panneaux solaires/four solaires dans les zones du sud. Cerise sur le gâteau on peut désaisonnaliser, donc disposer de certains fruits et légumes toutes l'année sans avoir besoin de leur faire traverser la planète en hiver chez nous.
Avec ou sans OGM après c'est un débat technique.
Voilà pour moi la solution la moins pire.


Ouh là, y'a une grosse erreur logique là. Y'a plein de façons de réduire la demande, et pour le coup tous les articles montrent que la façon la plus simple, raisonnable et efficace c'est de réduire la consommation de viande (j'ai tout sourcé plusieurs fois sur le topic énergies fossiles), ainsi que manger des légumes de saison bien sûr. Et c'est mieux en termes de biodiversité, de surfaces naturelles, de GES.
De plus on a aussi parlé de la réduction de la population mondiale, qui semble pas vraiment efficace ni réaliste.


Message édité par TZDZ le 04-01-2021 à 14:05:13
n°61744863
lokilefour​be
Posté le 04-01-2021 à 14:10:57  profilanswer
 

rdlmphotos a écrit :


 
Avec les OGM, il n'y aurait pas eu de grande panne...
 


Si car l'OGM ne vient souvent que compenser une baisse liée à un facteur extérieur.
 
Par exemple, l'Argentine vient d'autoriser un blé OGM, le premier, qui aurait des rendements de 15 à 20% supérieur à un blé classique en cas de stress hydrique.

Citation :

Les tests, effectués sur 6 000 hectares en plein champ dans une trentaine de localités argentines, ont permis d’établir que ce blé génétiquement modifié résiste mieux au stress hydrique. Autrement dit, il s’adapte mieux à la sécheresse, avec un rendement de 16 à 20% supérieur à un blé traditionnel. Il a fallu demander évidemment plusieurs certifications, et la dernière est venue le 8 octobre du conseil national scientifique et technique à Buenos Aires, le Conicet. L’Argentine devient donc ainsi le premier pays au monde à faire ce choix, qui est déjà controversé.


 
Si on prend la Beauce ou les grandes plaines américaines, le stress hydrique n'a jamais été un gros problème par le passé et les rendements n'ont cessé de progresser, on a donc atteint comme dit dans l'article, des niveaux de rendement record à l'hectare, puis ça stagne, puis ça va baisser. Quand la baisse atteint 10/20% et si elle est liée au stress hydrique, alors on bascule sur le blé OGM argentin et on compense en tout ou partie la baisse.
 
Donc en fin de compte on ne gagne rien, on compense / limite une baisse liée à un facteur nouveau. Mais on n'explose pas les records établis on ne fait pas croitre la production globale.
 
De toute façon il y a une limite physique au rendement, les lois de la physique, de la physiologie des plantes font qu'on arrivera toujours à un palier.


---------------
WOERTH BETTENCOURT LE DIAGRAMME http://nsa14.casimages.com/img/201 [...] 708314.png
n°61745007
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 04-01-2021 à 14:23:19  profilanswer
 

lokilefourbe a écrit :


Si car l'OGM ne vient souvent que compenser une baisse liée à un facteur extérieur.
 
Par exemple, l'Argentine vient d'autoriser un blé OGM, le premier, qui aurait des rendements de 15 à 20% supérieur à un blé classique en cas de stress hydrique.

Citation :

Les tests, effectués sur 6 000 hectares en plein champ dans une trentaine de localités argentines, ont permis d’établir que ce blé génétiquement modifié résiste mieux au stress hydrique. Autrement dit, il s’adapte mieux à la sécheresse, avec un rendement de 16 à 20% supérieur à un blé traditionnel. Il a fallu demander évidemment plusieurs certifications, et la dernière est venue le 8 octobre du conseil national scientifique et technique à Buenos Aires, le Conicet. L’Argentine devient donc ainsi le premier pays au monde à faire ce choix, qui est déjà controversé.


 
Si on prend la Beauce ou les grandes plaines américaines, le stress hydrique n'a jamais été un gros problème par le passé et les rendements n'ont cessé de progresser, on a donc atteint comme dit dans l'article, des niveaux de rendement record à l'hectare, puis ça stagne, puis ça va baisser. Quand la baisse atteint 10/20% et si elle est liée au stress hydrique, alors on bascule sur le blé OGM argentin et on compense en tout ou partie la baisse.
 
Donc en fin de compte on ne gagne rien, on compense / limite une baisse liée à un facteur nouveau. Mais on n'explose pas les records établis on ne fait pas croitre la production globale.
 
De toute façon il y a une limite physique au rendement, les lois de la physique, de la physiologie des plantes font qu'on arrivera toujours à un palier.


 
C'est écrit où qu'il y avait une baisse à cause de la météo en Argentine? :o
 
en tout cas, jusqu'en 2012 c'est en hausse ininterompue!
https://www.researchgate.net/profile/Juan_Gaitan/publication/285578256/figure/fig2/AS:614145137324048@1523435019264/Crop-yield-trend-of-wheat-soybean-maize-and-rice-in-Argentina-1961-2012.png
 
et ça continue à augmenter par la suite  

Citation :

Les rendements moyens rapportés sont de 27,8 q/ha (la moyenne de 2019 était de 29,20). Les conditions de culture sont pénalisées par le phénomène de la Niña.


https://www.cultivar.fr/l-actu-des- [...] Ni%C3%B1a.
 
 
 


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61745136
lokilefour​be
Posté le 04-01-2021 à 14:31:49  profilanswer
 

rdlmphotos a écrit :


 
C'est écrit où qu'il y avait une baisse à cause de la météo en Argentine? :o
 
en tout cas, jusqu'en 2012 c'est en hausse ininterompue!
https://www.researchgate.net/profil [...] 1-2012.png
 
et ça continue à augmenter par la suite  

Citation :

Les rendements moyens rapportés sont de 27,8 q/ha (la moyenne de 2019 était de 29,20). Les conditions de culture sont pénalisées par le phénomène de la Niña.


https://www.cultivar.fr/l-actu-des- [...] Ni%C3%B1a.
 


Les graines ça se vend tu sais...
 

Citation :

La récolte russe de blé tendre ne fait que commencer, mais les spéculations vont bon train. Deux analystes majeurs russes, SovEcon et Ikar, ont revu à la baisse leurs prévisions de production cette semaine. Le premier l'attend désormais à 80,9 Mt, contre 82,7 Mt le mois précédent, quand le second la chiffre à 78 Mt, contre 79,5 Mt précédemment. La sécheresse a pour le moment généré plus de dégâts qu’attendu


 

Citation :

elon APK-Inform, la production ukrainienne toute culture confondue devrait s’établir pour cette campagne à 71,5 millions de tonnes, en repli de 5% par rapport à la campagne précédente. Concernant le blé, la récolte est attendue à 25,3 millions de tonnes, en baisse de 11% et pour l’orge, les prévisions tablent sur 7,5 millions de tonnes, soit une baisse de 16% par rapport à 2019/2020. Selon un analyste de APK-Inform, cette baisse est liée d’une part à la baisse des surfaces, mais aussi à des conditions météorologiques compliquées qui ont pénalisé les rendements. Le rendement moyen en blé est estimé à 3,98 t/ha (-7%) et en orge à 3,18 t/ha (-7%).


 
Alors certes il y a des variations de surface cultivée, mais pas besoin d'être sorcier pour pronostiquer raisonnablement que l'agriculture va globalement souffrir dans l'avenir du réchauffement et donc très certainement du stress hydrique.


---------------
WOERTH BETTENCOURT LE DIAGRAMME http://nsa14.casimages.com/img/201 [...] 708314.png
n°61745208
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 04-01-2021 à 14:37:42  profilanswer
 

lokilefourbe a écrit :


Alors certes il y a des variations de surface cultivée, mais pas besoin d'être sorcier pour pronostiquer raisonnablement que l'agriculture va globalement souffrir dans l'avenir du réchauffement et donc très certainement du stress hydrique.


 
Beaucoup moins si on utilise des OGM... c'est d'ailleur ce que le GIEC dit (je sais il n'impose pas)

Message cité 1 fois
Message édité par rdlmphotos le 04-01-2021 à 14:38:10

---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61745280
TZDZ
Posté le 04-01-2021 à 14:44:53  profilanswer
 

rdlmphotos a écrit :

Beaucoup moins si on utilise des OGM... c'est d'ailleur ce que le GIEC dit (je sais il n'impose pas)


Où ?
Ici, ils n'en parlent pas directement :
https://www.ipcc.ch/site/assets/upl [...] _FINAL.pdf

n°61745370
teepodavig​non
Sheraf.
Posté le 04-01-2021 à 14:53:17  profilanswer
 


Citation :

With current and projected climate change (higher temperature, changes in precipitation, flooding and extremes events), achieving adaptation will require both technological (e.g., recovering and improving 28orphan  crops,  new  cultivars  from  breeding  or  biotechnology)

C'est les OGM


Message édité par teepodavignon le 04-01-2021 à 14:53:48
n°61745427
TZDZ
Posté le 04-01-2021 à 14:58:36  profilanswer
 

Ah bien vu, ça m'avait échappé. Ça reste timide et moins fort que l'affirmation précédente. Le rapport parle de beaucoup de choses mais parmi toutes les techniques ils parlent davantage de techniques conventionnelles et de semences locales (par exemple) que d'OGM.

n°61745497
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 04-01-2021 à 15:05:24  profilanswer
 

TZDZ a écrit :

Ah bien vu, ça m'avait échappé. Ça reste timide et moins fort que l'affirmation précédente. Le rapport parle de beaucoup de choses mais parmi toutes les techniques ils parlent davantage de techniques conventionnelles et de semences locales (par exemple) que d'OGM.


 
 
C'est le "gouvernement" version pour ne pas froisser lesdits gouvernements :o


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61761879
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 06-01-2021 à 08:45:28  profilanswer
 

https://seppi.over-blog.com/2021/01 [...] l-est.html
 

Citation :

Et pourtant, en une semaine de temps froid et humide, votre champ entier a été détruit par le mildiou, une maladie qui anéantit un tiers de tous les rendements de la pomme de terre dans le monde.
 
Des chercheurs de l'Organisation Nationale de Recherche Agricole de l'Ouganda et du Centre International de la Pomme de Terre ont mis au point une nouvelle variété de pomme de terre qui résiste au mildiou.  
 
La nouvelle variété, connue sous le nom de '3R Victoria', est presque identique à la variété que les agriculteurs plantent actuellement en Ouganda, avec une différence cruciale : elle contient trois gènes d'un parent de la pomme de terre qui lui confèrent une résistance complète à l'agent pathogène du mildiou.
 
 La pomme de terre est une culture de base importante dans la région, et cette nouvelle variété est sur le point d'augmenter considérablement les rendements, tout en réduisant l'utilisation de fongicides.
 
 la maladie peut détruire jusqu'à 60 % de la récolte de pommes de terre d'un agriculteur
 
Actuellement, les petits exploitants agricoles doivent utiliser des fongicides jusqu'à une fois tous les trois jours pour lutter contre le mildiou. On estime que le coût de ces produits chimiques représente 10 à 25 % de la valeur totale des récoltes. Leur utilisation réduit les revenus des agriculteurs et peut avoir des effets néfastes sur l'homme et l'environnement.
 
La variété 3R élimine le besoin de fongicides. Cela signifie que les agriculteurs pourraient économiser de l'argent et avoir de bien meilleures chances d'obtenir une récolte complète chaque année.  
 
Au Nigeria, une variété de niébé résistante à des parasites améliore les rendements de 20 %.
 


 
encore une fois: OGM = + de rendement = + revenu pour les agriculteurs = - de pesticides = pas forcément besoin de recherche privée


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61762411
_tchip_
Et le sniper ?
Posté le 06-01-2021 à 09:57:55  profilanswer
 

Seralini les déteste


---------------
J'adore la France, dans 10 ans y en aura plus.
n°61762439
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 06-01-2021 à 10:00:42  profilanswer
 
n°61762656
lokilefour​be
Posté le 06-01-2021 à 10:26:51  profilanswer
 

rdlmphotos a écrit :


 
encore une fois: OGM = + de rendement = + revenu pour les agriculteurs = - de pesticides = pas forcément besoin de recherche privée


Mais bien sûr...
 

Citation :

An analysis by The Times using United Nations data showed that the United States and Canada have gained no discernible advantage in yields — food per acre — when measured against Western Europe, a region with comparably modernized agricultural producers like France and Germany. Also, a recent National Academy of Sciences report found that “there was little evidence” that the introduction of genetically modified crops in the United States had led to yield gains beyond those seen in conventional crops.
 
At the same time, herbicide use has increased in the United States, even as major crops like corn, soybeans and cotton have been converted to modified varieties. And the United States has fallen behind Europe’s biggest producer, France, in reducing the overall use of pesticides, which includes both herbicides and insecticides.


https://www.nytimes.com/2016/10/30/ [...] .html?_r=1

Citation :

Doubts About the Promised Bounty of Genetically Modified Crops


 

Citation :

One measure, contained in data from the United States Geological Survey, shows the stark difference in the use of pesticides. Since genetically modified crops were introduced in the United States two decades ago for crops like corn, cotton and soybeans, the use of toxins that kill insects and fungi has fallen by a third, but the spraying of herbicides, which are used in much higher volumes, has risen by 21 percent.
 
By contrast, in France, use of insecticides and fungicides has fallen by a far greater percentage — 65 percent — and herbicide use has decreased as well, by 36 percent.


 
Donc globalement les rendements ne sont pas meilleurs et l'usage de produits phyto ne baisse pas au contraire.
 
Quand aux revenus (toujours aux US) :

Citation :

Il y a comme un vent de fronde au royaume des OGM. Plombés par la baisse des prix céréaliers, certains agriculteurs américains se demandent s'ils ont toujours intérêt à cultiver des organismes génétiquement modifiés, qui leur coûtent jusqu'à deux fois plus cher à planter que des semences classiques. Loin des préoccupations européennes sur la santé publique et la biodiversité, le débat sur les OGM qui est en train de naître aux Etats-Unis tient donc à un tout autre aspect : le retour sur investissement.
 
La période n'est effectivement pas propice aux dépenses inutiles : depuis quelques années, le monde consomme moins de maïs, de soja et de blé qu'il n'en produit. Conséquence : le prix du maïs a fondu de moitié depuis son pic de 2012, passant brutalement de 8 à 4 dollars le boisseau. C'est aussi le cas du soja, dont les prix ont chuté de 46 % sur trois ans.


 
Les revenus sont conditionnés aux cours des marchés, donc c'est décorrélé de l'usage des OGM  dont l'utilisation est bien plus couteuse.
 
https://www.lesechos.fr/2016/11/les [...] %27Europe.
 
Alors oui dans certains cas, pour des pays peu industrialisés, des productions locales, des OGM résistants apportent des avantages aux producteurs, mais ça reste peanuts par rapport à la masse de la production mondiale.
 
 
Même Hors céréales la tendance se confirme :

Citation :

Les données récoltées s’étendent sur trente ans, avant l’introduction des OGM sur le marché américain en 1995. Les journalistes ont comparé les chiffres entre le continent nord-américain et l'Europe où la législation sur les plantes obtenues par mutagénèse diffère.
 
"Les rendements de betteraves sucrières en Europe occidentale ont plus augmenté en Europe occidentale ces dix dernières années qu'aux Etats-Unis. Alors que le continent européen n'utilise pas d'OGM pour ce type de produits de la consommation", écrit le quotidien.


 
https://images.bfmtv.com/aq47c0FrMCdtm79z6oL17zZjOQ8=/0x0:709x360/580x0/images/-112192.jpg
Les rendements de betteraves sucrières en Europe occidentale ont plus augmenté en Europe occidentale ces dix dernières années qu'aux Etats-Unis. © New York Times (Capture d'écran)
 

Citation :

Le New York Times précise que les seuls gagnants sont les industriels eux-mêmes et surtout Monsanto. Cette firme spécialisée dans les biotechnologies détient 90% des semences transgéniques du monde. Fabriquant de l’agent orange et de l’aspartame, cette société promet sur son site "une agriculture durable et respectueuse de l’environnement".


 
Aujourd'hui ce sera Bayer puisqu'ils ont racheté Monsanto.
 
Clairement au vu des témoignages et des reportages que j'ai vu, un vrai moyen pour un producteur d'améliorer ses revenus et sa qualité de travail c'est de passer au bio, sur des volumes raisonnables et des produits spécifiques. L'accroissement permanent des rendements et de la production se prend régulièrement le mur des chutes violentes et incontrôlables des cours mondiaux.
 
Les OGM peuvent avoir des avantages et un intérêt mais pas partout et tout le temps,  il faut arrêter les messages de propagande tout ogm dignes de feu monsanto.


---------------
WOERTH BETTENCOURT LE DIAGRAMME http://nsa14.casimages.com/img/201 [...] 708314.png
n°61762810
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 06-01-2021 à 10:42:59  profilanswer
 

sources de 2016... regarde la gueule de la prod de betrave en 2020 en France...
 

Citation :

the use of toxins that kill insects and fungi has fallen by a third, but the spraying of herbicides, which are used in much higher volumes, has risen by 21 percent.


 
moins un tiers = -33% , c'est plus que le +21% => toujours changer les unités pour faire croire le contraire que ce qui est dit :o
et je rajoute: des insecticides/fongicides, c'est beaucoup plus toxique que le glyphosate (puisqu'on parle de lui)
 

Citation :

le débat sur les OGM qui est en train de naître aux Etats-Unis tient donc à un tout autre aspect : le retour sur investissement.


t'inquiète pas, Monsanto baissera ses marges s'ils perdent des parts de marché!
et il faut rajouter le prix des insecticides/fongicides en plus pour le non OGM (le glyphosate coûte quasi rien)
 
et depuis 2016 (année exeptionnellement basse), les courts semblent remonter:
https://cdn4.regie-agricole.com/ulf/TNM_Biblio/fiche_146307/fiches_evolution-indice-prix-ble-insee-depuis-2014.jpg


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61763082
lokilefour​be
Posté le 06-01-2021 à 11:07:12  profilanswer
 

rdlmphotos a écrit :

sources de 2016... regarde la gueule de la prod de betrave en 2020 en France...


 
Pas de soucis :  

Citation :

Selon les données du 1er septembre 2020 d'Agreste, la production de betteraves sucrières devrait avoisiner les 32,2 millions de tonnes cette campagne, soit un recul de 15,4 % sur un an et de 16,2 % par rapport à la moyenne quinquennale 2015-2019. En cause : la sécheresse et les attaques de pucerons, favorisés par un hiver doux et humide et un printemps ensoleillé, et qui ont véhiculé la jaunisse de la betterave.
 
À ce jour, le rendement moyen est alors estimé à 76,2 t/ha : - 10,6 % sur un an et - 12,5 % comparé à 2015-2019. Parmi les régions les plus impactées par cette baisse de rendement : l'Ile-de-France, la Bourgogne et le Centre. Côté surfaces, elles tourneraient autour de 423 000 ha cette année (- 5,4 % par rapport à 2019 et - 4,3 % par rapport à 2015-2019).


 
On est donc sur un épisode particulier, sur une seule année, qui ne remet absolument pas en cause l'évolution globale sur 15 ans du graphique que j'ai posté.
 

Citation :

moins un tiers = -33% , c'est plus que le +21% => toujours changer les unités pour faire croire le contraire que ce qui est dit :o
et je rajoute: des insecticides/fongicides, c'est beaucoup plus toxique que le glyphosate (puisqu'on parle de lui)


 
Il faut aller jusqu'a la fin voyons... :
 

Citation :

One measure, contained in data from the United States Geological Survey, shows the stark difference in the use of pesticides. Since genetically modified crops were introduced in the United States two decades ago for crops like corn, cotton and soybeans, the use of toxins that kill insects and fungi has fallen by a third, but the spraying of herbicides, which are used in much higher volumes, has risen by 21 percent.
 
By contrast, in France, use of insecticides and fungicides has fallen by a far greater percentage — 65 percent — and herbicide use has decreased as well, by 36 percent.
 


 
Tu lis le premier paragraphe et tu en tires la conclusion qui te convient... en oubliant de lire qu'en France sans OGM on fait beaucoup mieux et en fongique/insecticide et en herbicides.


---------------
WOERTH BETTENCOURT LE DIAGRAMME http://nsa14.casimages.com/img/201 [...] 708314.png
n°61763387
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 06-01-2021 à 11:31:28  profilanswer
 

Si tu places le 76 t/ha sur ton graphique, les 2 courbes sont //
 
pour le reste il faut compter en volume/hectare/produit, des chiffres donnés dans le vide ne veulent rien dire... quid des volumes, quid des toxicités, quid des surface?
 
et par quoi remplacer les herbicides? du tracteur qui émet du CO2 et détruit les sol? est ce bon pour la nature?
 
et puis je contre:
En 2008, le gouvernement lançait le plan Ecophyto pour réduire l’utilisation des pesticides de 50 % en 10 ans. Force est de constater que ce plan n’a pas fonctionné avec non pas une diminution des pesticides, mais une augmentation de leur utilisation de 5 % par an. Décryptage de l’ échec du plan Ecophyto…
https://www.consoglobe.com/echec-pl [...] ronique-cg


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61763788
lokilefour​be
Posté le 06-01-2021 à 12:00:21  profilanswer
 

rdlmphotos a écrit :

Si tu places le 76 t/ha sur ton graphique, les 2 courbes sont //
 
pour le reste il faut compter en volume/hectare/produit, des chiffres donnés dans le vide ne veulent rien dire... quid des volumes, quid des toxicités, quid des surface?
 
et par quoi remplacer les herbicides? du tracteur qui émet du CO2 et détruit les sol? est ce bon pour la nature?
 
et puis je contre:
En 2008, le gouvernement lançait le plan Ecophyto pour réduire l’utilisation des pesticides de 50 % en 10 ans. Force est de constater que ce plan n’a pas fonctionné avec non pas une diminution des pesticides, mais une augmentation de leur utilisation de 5 % par an. Décryptage de l’ échec du plan Ecophyto…
https://www.consoglobe.com/echec-pl [...] ronique-cg


Sympa ton site :
https://www.consoglobe.com/la-polem [...] tualite-cg


---------------
WOERTH BETTENCOURT LE DIAGRAMME http://nsa14.casimages.com/img/201 [...] 708314.png
n°61763867
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 06-01-2021 à 12:06:32  profilanswer
 


 
Justement! :o
 
au sinon t'as ça: http://www.senat.fr/questions/base [...] 14761.html

Citation :

Dans son référé, la Cour des comptes estime que « les effets des plans Écophyto demeurent très en deçà des objectifs fixés ». En particulier, l'objectif de diminution des produits phytopharmaceutiques de 50 % en dix ans, fixé en 2009, reporté en 2016 à l'échéance 2025 et confirmé en avril 2019, assorti d'un objectif intermédiaire de - 25 % en 2020, est « loin d'être atteint ». Au contraire, leur utilisation a progressé de 12 % entre 2009 et 2016. Plus globalement, la Cour des comptes relève que « les objectifs clés fixés en 2009 sont très loin d'être atteints ».


 
y'a le rapport complet quelque part...


---------------
Well Fed (Bien mourris, Miam Miam) - Sauvez le Climat, sauver les centrales nucléaires!
n°61763958
lokilefour​be
Posté le 06-01-2021 à 12:14:19  profilanswer
 

L'échec du plan Ecophyto ne change rien à l'échec des OGM et aux miracles promis par monsanto... Tu changes de sujet.
 
L'article du times, basé sur une étude de plus 15 ans conclut ceci :

Citation :

One measure, contained in data from the United States Geological Survey, shows the stark difference in the use of pesticides. Since genetically modified crops were introduced in the United States two decades ago for crops like corn, cotton and soybeans, the use of toxins that kill insects and fungi has fallen by a third, but the spraying of herbicides, which are used in much higher volumes, has risen by 21 percent.
 
By contrast, in France, use of insecticides and fungicides has fallen by a far greater percentage — 65 percent — and herbicide use has decreased as well, by 36 percent.


 
Même si le plan écophyto n'a pas tenu ses promesses, l'étude du Times montre qu'on fait mieux que les US sans OGM qu'avec.
C'est toi qui répond à coté de la plaque tu sors ecophyto du chapeau alors que ça n'a rien à voir avec le sujet, ce n'est pas opposable à la comparaison avec / sans OGM sur l'usage de pesticides.


---------------
WOERTH BETTENCOURT LE DIAGRAMME http://nsa14.casimages.com/img/201 [...] 708314.png
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  112  113  114  115  116  117

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Quelle rapport entre la langue italienne actuelle et le Latin?débloquage de fonds décalé par rapport au crédit
statut social de l'ingénieur par rapport au medecinLe café (qualité - goût , rapport qualité prix)
~~ BlindTest ~~ (En cours : BT-197 : Inédit / BT-Fun / Demars)Rapport à la nature - avez-vous déjà planté un arbre ?
les dérives d'act up : un homo accuseOVNI :Rapport de la Société Astronomique Américaine
musique de "faites entrer l'accusé" 
Plus de sujets relatifs à : Le topic des OGM débat et documentation (résumé en première page)


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR