Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
2614 connectés 

 



Qualifieriez-vous la France de régime démocratique ?




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  28  29  30  ..  111  112  113  114  115  116
Auteur Sujet :

La démocratie

n°38118354
toxik4
Maraîcher Apple
Posté le 13-05-2014 à 22:39:52  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
Y a des listes de prévues dans toutes les circonscriptions, en faveur d'une démocratie réelle, pour les européennes :
 
http://www.democratiereelle.eu/


---------------
Le philosophe Empedocles aurait sauté dans l'Etna pour faire croire à tout le monde qu'il avait disparu de la terre pour devenir un dieu. Les spectateurs furent déçus quand le Volcan a recraché une de ses sandales en bronze. Glorieux.
mood
Publicité
Posté le 13-05-2014 à 22:39:52  profilanswer
 

n°38119163
helicon2
Posté le 14-05-2014 à 00:40:58  profilanswer
 

toxik4 a écrit :

Y a des listes de prévues dans toutes les circonscriptions, en faveur d'une démocratie réelle, pour les européennes :
 
http://www.democratiereelle.eu/


 
Je vais voter pour eux justement :)


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38119780
Merome
Chef des blorks
Posté le 14-05-2014 à 08:17:10  profilanswer
 

toxik4 a écrit :

Y a des listes de prévues dans toutes les circonscriptions, en faveur d'une démocratie réelle, pour les européennes :
 
http://www.democratiereelle.eu/


 
 
 :non: Pas de liste dans les circonscriptions Est, Nord Ouest et Outre mer.
 
http://www.democratiereelle.eu/ind [...] Itemid=234
 
Et évidemment, je suis dans l'Est...  :pfff:


---------------
Ceci n'est pas une démocratie
n°38136783
Merome
Chef des blorks
Posté le 15-05-2014 à 13:49:57  profilanswer
 

Démocratie : l'origine politique d'un mot (par Francis Dupuis-Deri).
 
Une conférence du politologue québecois. Pas encore vue, mais les premières minutes sont alléchantes  :bounce:


---------------
Ceci n'est pas une démocratie
n°38144055
toxik4
Maraîcher Apple
Posté le 16-05-2014 à 01:42:03  profilanswer
 

A mon sens Dupuis-Deri développpe une analyse moins idéaliste et plus pragmatique que Chouard, ce qui est de mon point de vue une bonne chose.
 
Et en plus j'adore l'accent québécois :D


---------------
Le philosophe Empedocles aurait sauté dans l'Etna pour faire croire à tout le monde qu'il avait disparu de la terre pour devenir un dieu. Les spectateurs furent déçus quand le Volcan a recraché une de ses sandales en bronze. Glorieux.
n°38146022
Talisker_4​4
Posté le 16-05-2014 à 10:54:51  profilanswer
 


Diane Vattolo, en 4me position sur la liste Nouvelle Donne en Ile de France, a mis en ligne sur le site du parti un petit topo sur "le tirage au sort en politique" : http://www.nouvelledonne.fr/le-tir [...] -politique  

n°38150828
Merome
Chef des blorks
Posté le 16-05-2014 à 16:53:59  profilanswer
 

Talisker_44 a écrit :


Diane Vattolo, en 4me position sur la liste Nouvelle Donne en Ile de France, a mis en ligne sur le site du parti un petit topo sur "le tirage au sort en politique" : http://www.nouvelledonne.fr/le-tir [...] -politique  


 
 
 :jap:


---------------
Ceci n'est pas une démocratie
n°38151477
toxik4
Maraîcher Apple
Posté le 16-05-2014 à 17:45:52  profilanswer
 

C'est rassurant de voir que ce parti offre une tribune aux idées révolutionnaires, d'autant plus quand on voit l'immobilisme des autres partis français. Ça me fait un peu penser aux partis pirates dans certains pays européens.


---------------
Le philosophe Empedocles aurait sauté dans l'Etna pour faire croire à tout le monde qu'il avait disparu de la terre pour devenir un dieu. Les spectateurs furent déçus quand le Volcan a recraché une de ses sandales en bronze. Glorieux.
n°38236402
helicon2
Posté le 25-05-2014 à 11:11:26  profilanswer
 

Vaudoncourt : Un village auto-géré depuis 1971 !
http://www.lelotenaction.org/blog/ [...] -1971.html
 

Citation :

Des élus qui écoutent les citoyens, des citoyens qui participent vraiment à la décision, des référendums qui tranchent quand aucune solution nette n’émerge ? Mais si, c’est possible. Ça s’appelle la démocratie. [..] aucune décision importante n’est prise sans le consentement des citoyens. [..] Une opposition qui n’incommode pas le maire, Patrice Vernier : « Je me suis engagé auprès des habitants en leur disant que dès que nous aurons tous les éléments en main, nous organiserons une réunion publique contradictoire ». Si au terme de ce débat, les deux camps n’arrivent pas à s’entendre, le maire envisage de « lancer une consultation de type référendum pour sonder l’avis des habitants ». [..] Afin d’établir leur programme, ils mettent sur pied un questionnaire et recueillent les desiderata de la population.

Citation :

Dans la foulée, des instances permettant la participation citoyenne sont créées. Comme dans n’importe quelle commune, le Conseil municipal est ouvert aux habitants, sauf qu’ici, ils ont désormais le droit de prendre la parole. En outre, chaque Conseiller municipal se voit attribuer une rue afin de faire remonter les attentes du terrain. [..] Des commissions thématiques (environnement, scolaire, budget…) ouvertes à tous et chargées de rendre des avis à l’exécutif voient également le jour afin de donner corps à l’idéal autogestionnaire.

Citation :

En effet, l’équipe municipale a bien compris que pour que les habitants se réapproprient durablement la politique, il ne suffit pas de les écouter, mais vraiment les intégrer au processus de construction de la décision publique : « Le Conseil municipal n’est pas une chambre d’enregistrement. Si la majorité des gens en face de nous n’est pas d’accord, on les suit. Car si on les prend pour des cons, ils cesseront rapidement de participer », estime Yves Montavon. [..] En plus de permettre à la municipalité de faire de substantielles économies, et d’améliorer le cadre de vie des habitants, ces actions collectives participent à la création du lien social dans la commune. [..] La baisse de l’implication citoyenne s’explique par la « tendance actuelle à privilégier l’individu plutôt que le collectif », estime Véronique Fiers.

Message cité 2 fois
Message édité par helicon2 le 25-05-2014 à 11:13:15

---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38236449
Ciler
Modérateur
Posté le 25-05-2014 à 11:22:54  profilanswer
 

helicon2 a écrit :

Vaudoncourt : Un village auto-géré depuis 1971 !
http://www.lelotenaction.org/blog/ [...] -1971.html
 

Citation :

Des élus qui écoutent les citoyens, des citoyens qui participent vraiment à la décision, des référendums qui tranchent quand aucune solution nette n’émerge ? Mais si, c’est possible. Ça s’appelle la démocratie. [..] aucune décision importante n’est prise sans le consentement des citoyens. [..] Une opposition qui n’incommode pas le maire, Patrice Vernier : « Je me suis engagé auprès des habitants en leur disant que dès que nous aurons tous les éléments en main, nous organiserons une réunion publique contradictoire ». Si au terme de ce débat, les deux camps n’arrivent pas à s’entendre, le maire envisage de « lancer une consultation de type référendum pour sonder l’avis des habitants ». [..] Afin d’établir leur programme, ils mettent sur pied un questionnaire et recueillent les desiderata de la population.

Citation :

Dans la foulée, des instances permettant la participation citoyenne sont créées. Comme dans n’importe quelle commune, le Conseil municipal est ouvert aux habitants, sauf qu’ici, ils ont désormais le droit de prendre la parole. En outre, chaque Conseiller municipal se voit attribuer une rue afin de faire remonter les attentes du terrain. [..] Des commissions thématiques (environnement, scolaire, budget…) ouvertes à tous et chargées de rendre des avis à l’exécutif voient également le jour afin de donner corps à l’idéal autogestionnaire.

Citation :

En effet, l’équipe municipale a bien compris que pour que les habitants se réapproprient durablement la politique, il ne suffit pas de les écouter, mais vraiment les intégrer au processus de construction de la décision publique : « Le Conseil municipal n’est pas une chambre d’enregistrement. Si la majorité des gens en face de nous n’est pas d’accord, on les suit. Car si on les prend pour des cons, ils cesseront rapidement de participer », estime Yves Montavon. [..] En plus de permettre à la municipalité de faire de substantielles économies, et d’améliorer le cadre de vie des habitants, ces actions collectives participent à la création du lien social dans la commune. [..] La baisse de l’implication citoyenne s’explique par la « tendance actuelle à privilégier l’individu plutôt que le collectif », estime Véronique Fiers.



Juste pour complémenter, un oubli de ta part certainement :

Citation :

Une participation en baisse
 
Mais, si la vie associative est toujours foisonnante à Vandoncourt, la participation des citoyens aux commissions, elle, est en berne. [...]
 
Certes, les réunions publiques attirent toujours autant de monde, mais seulement une quarantaine de personnes participent activement aux commissions, contre plus de soixante (soit 10 % des habitants) au moment de la « révolution culturelle ». « Les gens viennent moins », reconnaît Christian Roth, premier adjoint. « À l’époque, il y avait tout à faire. Mais quand ça se limite à de la gestion, c’est moins intéressant ».
 
Jean-Marie Bart, Conseiller général qui connaît bien l’expérience vandoncourtoise pense que la « démocratie participative à des limites. Ce sont toujours les mêmes qui participent », note-t-il. [...]


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
mood
Publicité
Posté le 25-05-2014 à 11:22:54  profilanswer
 

n°38236483
helicon2
Posté le 25-05-2014 à 11:29:43  profilanswer
 

Ciler a écrit :


Juste pour complémenter, un oubli de ta part certainement :

Citation :

Une participation en baisse
 
Mais, si la vie associative est toujours foisonnante à Vandoncourt, la participation des citoyens aux commissions, elle, est en berne. [...]
 
Certes, les réunions publiques attirent toujours autant de monde, mais seulement une quarantaine de personnes participent activement aux commissions, contre plus de soixante (soit 10 % des habitants) au moment de la « révolution culturelle ». « Les gens viennent moins », reconnaît Christian Roth, premier adjoint. « À l’époque, il y avait tout à faire. Mais quand ça se limite à de la gestion, c’est moins intéressant ».
 
Jean-Marie Bart, Conseiller général qui connaît bien l’expérience vandoncourtoise pense que la « démocratie participative à des limites. Ce sont toujours les mêmes qui participent », note-t-il. [...]



 
Les règles du forum indiquent que seul des extraits doivent être postés. Je dois donc faire une sélection des passages les plus pertinents ce qui est forcément subjectif. Le mieux étant bien entendu que chacun lise l'article dans son intégralité. Il ne m'a pas semblé pertinent de mentionner ce passage où l'on apprend que sur une commune de 800 habitants, la fréquentation des commissions est passé de 60 à 40 personnes entre 1971 et 2014 car d'autres passages étaient à mon sens bien plus pertinents.  
 
Nous avons donc simplement deux jugements différents sur les passages les plus pertinents de cet article car ce n'était pas du tout un oubli de ma part.


Message édité par helicon2 le 25-05-2014 à 11:31:06

---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38236557
Profil sup​primé
Posté le 25-05-2014 à 11:39:30  answer
 

Ce payage de museau [:goret]

n°38236736
helicon2
Posté le 25-05-2014 à 12:08:34  profilanswer
 
n°38240033
helicon2
Posté le 25-05-2014 à 19:03:19  profilanswer
 

Je vous fait part d'une initiative geekesque, une expérience de réécriture de la constitution en mode collaborative avec des outils très à la mode dans le monde informatique et tout particulièrement open-source : https://www.penflip.com/peuple-fran [...] -francaise
 
Pas besoin d'être informaticien pour participer, juste se créer un compte et savoir écrire en markdown (format utilisant les balises).


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38240231
helicon2
Posté le 25-05-2014 à 19:23:58  profilanswer
 
n°38240486
Merome
Chef des blorks
Posté le 25-05-2014 à 19:50:06  profilanswer
 

helicon2 a écrit :

Vaudoncourt Vandoncourt: Un village auto-géré depuis 1971 !
http://www.lelotenaction.org/blog/ [...] -1971.html


 
C'est pas loin de chez moi. Je connais le maire (c'est un collègue à moi).
C'est certes un peu différent d'une commune classique, mais c'est pas non plus de la démocratie directe à tous les étages et ça s'essouffle.  
C'est proche de la Suisse, et donc c'est peut-être pas un hasard que cela soit "plus démocratique" qu'ailleurs.


---------------
Ceci n'est pas une démocratie
n°38240525
helicon2
Posté le 25-05-2014 à 19:53:56  profilanswer
 

Merome a écrit :

C'est pas loin de chez moi. Je connais le maire (c'est un collègue à moi).
C'est certes un peu différent d'une commune classique, mais c'est pas non plus de la démocratie directe à tous les étages et ça s'essouffle.  
C'est proche de la Suisse, et donc c'est peut-être pas un hasard que cela soit "plus démocratique" qu'ailleurs.


 
On peut quand même considérer leur fonctionnement comme démocratique, non ?


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38244847
Merome
Chef des blorks
Posté le 26-05-2014 à 08:44:58  profilanswer
 

helicon2 a écrit :


 
On peut quand même considérer leur fonctionnement comme démocratique, non ?


 
Oui, mais est-ce que ça fonctionne toujours comme les articles le racontent ?
Vu d'ici, c'est pas flagrant.


---------------
Ceci n'est pas une démocratie
n°38248237
helicon2
Posté le 26-05-2014 à 13:45:05  profilanswer
 

Les résultats sont disponibles sur le site du Ministère de l'Intérieur : http://elections.interieur.gouv.fr/ER2014/index.html
 
Voici les résultats pour Démocratie Réelle :
 
- Île-de-France : 968 voix (0,03%) ;
- Ouest : 1177 voix (0,04%) ;
- Sud Ouest : 681 voix (0,02%) ;
- Sud Est : 1442 (0,04%) ;
- Centre : 428 (0,03%) ;
 
Soit 4696 voix sur l'ensemble du territoire.


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38254230
Profil sup​primé
Posté le 26-05-2014 à 20:48:06  answer
 

5000 pour tout le pays... J'ai déjà eu + de 'like' sur certains posts Facebook [:mlc]

n°38254488
helicon2
Posté le 26-05-2014 à 21:03:27  profilanswer
 


 
Ça ne m'étonne pas spécialement, c'est un mouvement sans moyens financiers (donc pas d'affiche, très très très peu de tracts, pas de profession de foi, pas de bulletin de vote en bureau de vote), c'est même pas un parti politique donc ça ne peut pas recevoir les dons...
 
Bref, les gens ne peuvent pas voter pour quelque chose qu'ils ne connaissent pas ;)

Message cité 1 fois
Message édité par helicon2 le 26-05-2014 à 21:03:36

---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38257249
toxik4
Maraîcher Apple
Posté le 27-05-2014 à 01:32:56  profilanswer
 

helicon2 a écrit :

 

Ça ne m'étonne pas spécialement, c'est un mouvement sans moyens financiers (donc pas d'affiche, très très très peu de tracts, pas de profession de foi, pas de bulletin de vote en bureau de vote), c'est même pas un parti politique donc ça ne peut pas recevoir les dons...

 

Bref, les gens ne peuvent pas voter pour quelque chose qu'ils ne connaissent pas ;)


L'idee de démocratie par le bas est antinomique avec l'idée de devenir parlementaire européen...


---------------
Le philosophe Empedocles aurait sauté dans l'Etna pour faire croire à tout le monde qu'il avait disparu de la terre pour devenir un dieu. Les spectateurs furent déçus quand le Volcan a recraché une de ses sandales en bronze. Glorieux.
n°38257810
helicon2
Posté le 27-05-2014 à 08:39:10  profilanswer
 

toxik4 a écrit :

L'idee de démocratie par le bas est antinomique avec l'idée de devenir parlementaire européen...


 
Ce n'était pas le but en même temps. Le but était de faire connaître les idées, le mouvement, la démocratie...


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38260051
helicon2
Posté le 27-05-2014 à 11:50:56  profilanswer
 

Un article intéressant qui fait réfléchir sur la prise de décision et la technique ainsi que ses conséquences.
 
L’organisation d’un débat public sur des questions scientifiques ou techniques est impossible. A cause d'eux
http://www.slate.fr/france/83845/l [...] -strategie
 

Citation :

En fait, les positions des activistes grenoblois révèlent souvent de véritables failles dans le système mis en place par la CNDP. La formule du débat public sert ainsi, à l’évidence, à masquer ce qui n’est qu’une opération de communication visant à obtenir l’adhésion à une nouvelle technologie. [..] Chacun voit que la décision, dans la vie réelle, tient au rapport de forces entre le pouvoir et les sans-pouvoir. [..] ces choix politiques devraient être débattus par la société entière, non pas entre experts et contre-experts qui ne discutent jamais que des modalités techniques de leur mise en œuvre. Y a-t-il jamais eu référendum sur l’opportunité de faire la bombe atomique ou sur le plan Messmer de nucléarisation de la France? [..] Selon nous, la discussion sur la pertinence de telle ou telle «innovation» technologique appartient aux sociétaires de la société. Non seulement ce n’est pas aux experts de décider, mais ils devraient être exclus des débats, étant juges et parties. Personnellement intéressés à la poursuite de leurs activités, ils sont en situation de conflit d’intérêt dès lors qu’il est question de leur carrière, de leur statut social, de leurs revenus. Autant consulter les marchands d’armes sur l’opportunité de déclarer la guerre. Ils sont donc les derniers à pouvoir se prononcer sur l’utilité sociale de leurs travaux.
 
Ensuite seulement, si les citoyens associés ont décidé de construire des sous-marins ou des centrales nucléaires, il revient aux experts de dire comment y parvenir. [..] L’expertise dépouille la population de sa compétence politique, en dépolitisant les prises de décision. [..] Cependant nous faisons des entretiens écrits, pourvu que nous puissions nous exprimer exactement, parce que l’écriture et la lecture sont pour nous les conditions de la réflexion.

Citation :

Etymologiquement, le mot «progrès» n’a de sens ni positif ni négatif. Il désigne tout «mouvement vers l’avant». On parle du «progrès de la maladie» aussi bien que du «progrès de la médecine». [..] En toute logique, notre société hypertechnologique devrait être un paradis. Or, en dépit des téléphones portables, tablettes numériques, cartes «sans contact», services numériques, objets et réseaux «intelligents» - en attendant les smart cities, une part croissante de la population exprime son malaise, son scepticisme, voire son dégoût. [..] Le progrès technologique n’est synonyme ni de progrès humain, ni de «progrès pour la société». Et chacun peut le vérifier dans son travail, sa vie sociale et familiale, son quotidien. Le médiateur de la République a publié plusieurs rapports alarmants sur une société au bord du burn out, dénonçant le syndrome «tapez étoile». [..] Voyez les suicides dans les entreprises soumises à la rationalité technicienne, la violence, la consommation de psychotropes et d’antidépresseurs. La course à l’innovation brise les liens sociaux, épuise et atomise les individus. Il faut parler de régression sociale et humaine.

Citation :

Supprimer par couches successives les nuisances qui défont ce monde: l’industrie publicitaire, les mass médias, l’armement, la grande distribution, le numérique, ad libitum.


 


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38267170
alexhardwa​rez
Posté le 27-05-2014 à 20:46:06  profilanswer
 

Malheureusement, les mass médias, les pubs, la grande distribution prennent la place obligatoirement.
La logique de dominant et dominé sera forcément présente.  
 
Si la grande distribution devenait des grands réseaux locaux, si la publicité servait à éduquer les gens, je ne vois pas trop le problème.
Si l'armement était en véritable lien avec la science, on aurait surement plus d'armes aux USA. ( Etude prouvant la corrélation entre possession d'arme et crime).
 
Après je trouve la posture facile, il me semble que des propositions existantes ou pré existantes seraient les bienvenus.

n°38270289
helicon2
Posté le 28-05-2014 à 00:20:21  profilanswer
 

En Espagne, sans histoire, avec peu de moyens financiers, n'existant que depuis 4 mois, le mouvement Podemos a réussi à avoir autant de députés que le Front de Gauche avec un score supérieur à 10%. Bluffant car exceptionnel dans le paysage politique actuel ! On voit que la radicalité démocratique était au rendez-vous. De quoi s'en inspirer...
 
http://www.slate.fr/monde/87607/po [...] uropeennes
Avec Podemos, les Indignados font leur entrée au Parlement européen

Citation :

Le triomphe de Podemos est la preuve de la désaffection sociale des partis traditionnels, la constatation que les citoyens en ont marre de voir les mêmes têtes du Parti Popular (l’équivalent de l’UMP) et du PSOE (l’équivalent du PS), mais aussi, pour la première fois, de IU (Izquiera Unida). Les candidats de IU ont soudainement  pris un coup de vieux, hier, quand ils ont réalisé que leur électorat les voyait déjà comme une formation mainstream.»


 
http://alencontre.org/europe/espag [...] tique.html
Espagne. «Podemos» et le besoin d’un renouvellement politique

Citation :

Il ne peut pas en être autrement dans la mesure où Podemos est né du rejet massif de l’actuel système politique suite au manque d’instruments et possibilités de participation démocratiques pour les citoyens et leur ras-le-bol face aux principaux partis politiques. Rejet également à cause des mécanismes institutionnels sclérosés, du modèle élitiste et bureaucratisé des partis

Citation :

Ce cri exprime le rejet des formes sclérosées de participation et les restrictions croissantes des libertés, mais aussi un éloignement par rapport à une Constitution que la majorité de la population actuelle n’a pas votée [elle a été «adoptée» en 1978] et qui protège une démocratie de basse intensité, des institutions et une monarchie discréditées et qui consacrent la subordination à la Troïka [BCE, FMI, UE-CE]. Nous avons également constaté les limites des luttes populaires, massives mais strictement défensives et qui manquaient d’une expression politique. [..] Le fait de donner cours aux énergies sociales et démocratiques qui ont mis en question les politiques d’austérité et le profond déficit démocratique du régime politique actuel exigent un nouvel acteur politique et c’est cela qu’est Podemos. [..] proposer des mesures pratiques facilitant la participation démocratique de la société face à une Union européenne peu démocratique et très éloignée des peuples, mais également face au système corrompu du bipartisme qui s’appuie sur une Constitution espagnole qui entrave l’exercice d’une série de droits fondamentaux et qui impose la monarchie. Enfin, il faut souligner que le projet ira de l’avant s’il réussit à devenir une organisation très différente des partis conventionnels, où la figure du leader remplace la voix des membres, où la hiérarchisation empêche la participation et où le «sommet» obstrue la prise de décision démocratique.[quote]la conquête de la démocratie radicale sans entraves et la participation quotidienne de l’ensemble des citoyens et citoyennes aux décisions; [..] pour intégrer et rendre possible la participation de l’ensemble des citoyens, pour obtenir l’habilitation des gens, d’où notre insistance sur l’auto-organisation et sur des dispositifs tels que l’assemblée populaire, le référendum, l’initiative législative populaire ou les primaires.

Citation :

C’est la combinaison des formules représentatives dans les parlements et les municipalités et celle de l’expression directe de la volonté populaire face à des thèmes concrets qui donnera lieu à une réelle démocratie.


 
http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article31824
Elections européennes : Le « projet politique en construction » de Podemos dans l’Etat espagnol

Citation :

Il s’agit de récupérer la souveraineté : Que les intérêts de la majorité sociale soient ceux qui s’imposent. [..] Aucun pouvoir international ou de classe minoritaire privilégiée ne devrait régir nos vies [..] Il s’agit aussi de récupérer les droits démocratiques sociaux et écologiques sacrifiés sur « l’autel » des marchés : le logement, l’emploi, la santé, l’éducation, les prestations sociales, l’attention aux personnes et à la planète... [..] Enfin, il fait faire de la politique autrement et construire une nouvelle étique politique : sans professionnel, sans privilège, en garantissant le contrôle collectif de ceux qui nous représentent publiquement.



---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38282778
helicon2
Posté le 29-05-2014 à 01:27:55  profilanswer
 

Etienne Chouard à propos d'Hugo Chavez et du Venezuela
https://www.youtube.com/watch?v=i2eSQN--LP0
 
Dès 00:10, Etienne Chouard qualifie le Venezuela de laboratoire de démocratie en précisant dès 00:35 qu'il s'intéresse avant tout aux institutions plus qu'à son président afin de voir si le peuple a les moyens de se défendre contre les abus de pouvoir.
 
A 0:52, il parle des 4 types de référendum d'initiative populaire :
 
- Le référendum d'initiative populaire abrogatif ;
- Le référendum d'initiative populaire législatif ;
- Le référendum d'initiative populaire révocatoire ;
 
A partir de 1:30, il parle du référendum d'initiative parlementaire français dont les élus tentent de faire croire que c'est un référendum d'initiative populaire.
 
A 2:50, il qualifie la Constitution de 1936 de Staline de belle constitution mais elle était trompeuse. En effet, les vrais pouvoirs étaient ailleurs et Staline était un tyran donc une Constitution peut être trompeuse.
 
A 3:20, il considère comme non-satisfaisant le fait qu'il faut 20% des électeurs pour déclencher un référendum d'initiative populaire alors qu'en Italie ou en Suisse, c'est seulement 1% ou 2%. Il y a donc à redire.
 
A 4:00, il indique que même si Chavez défendait son peuple au début, il va être à la recherche du pouvoir pour le pouvoir sans être capable de laisser la place. A 4:20, il reconnait qu'utiliser la rente du pétrole pour alphabétiser son peuple alors qu'il doit faire face à une administration corrompue, alors que les trois quarts des médias sont hostiles à sa politique, il y a des appels au meurtre sur la principale chaine privée, si c'était un tyran, il ne laisserait pas les médias continuer à faire ces appels. Il rappelle le coup d'état financé par la CIA de 2002 et son emprisonnement provisoire. Et c'est le peuple qui a demandé sa libération et le coup d'état n'a pas pu aboutir.
 
A 5:30, il observe que la principale chaîne privée qui avait une concession de service public avait appeler au meurtre contre Chavez et de fait, Chavez n'a pas renouvellé la licence de cette chaîne qui a été reléguée sur le câble. Il pense que la même décision aurait été prise en France et trouve cela normal.
 
A 10:00, il indique que les enfants apprennent à lire en lisant la Constitution afin de les apprendre à se défendre par eux-même. Afin de leur faire comprendre que la Constitution est un texte très important.
 
A 11:30, il estime qu'une école démocratique devrait contenir dans son tronc commun l'Assemblée Constituante, l'utilisation du tirage au sort d'Athènes etc. Il pense que les acteurs dominants (les riches, les puissants) ont tout à perdre avec le tirage au sort.
 
A 13:30, il pense qu'il faut diffuser cette idée de manière virale, via Internet, afin que cette idée soit soutenue non pas par un seul homme qui pourrait être une cible mais par un mouvement de plusieurs millions de personnes.
 
A 18:30, il précise toutes les personnes qui ont intérêt à s'opposer à l'idée de tirage au sort.


Message édité par helicon2 le 29-05-2014 à 01:29:01

---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38284156
helicon2
Posté le 29-05-2014 à 11:49:19  profilanswer
 

Espagne. Trois ans d’indignation: du 15M aux marches de la dignité
http://alencontre.org/europe/espag [...] gnite.html

Citation :

Des slogans tels que: «Nous ne sommes pas une marchandise des politiciens et des banquiers»; «ce n’est pas une crise, c’est une escroquerie»; «Ils ne nous représentent pas»; «Démocratie réelle maintenant» constituent à peine quelques exemples du nouveau discours [..] bien que ce qui donne le plus grand impact au mouvement est ceci: la pratique d’une démocratie sous forme d’assemblées incluantes et sans leadership, ainsi que d’un répertoire de formes d’actions diverses, innovatrices ainsi que non violentes et pouvant, parfois provoquer des «nuisances disruptives».


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38284634
alexhardwa​rez
Posté le 29-05-2014 à 12:58:53  profilanswer
 

David Van Reybrouck à propos des élections

 

http://www.dailymotion.com/video/x [...] ratie_news

 

De nombreux sujets sont abordés, la discussion est passionnante :) . Ca donne de l'espoir d'écouter ces personnes.
Un ministre de l'environnement belge dit: " si je fais vraiment quelques choses pour sauver notre environnement je ne serais pas ré-élu donc je ne le fais pas"

Message cité 2 fois
Message édité par alexhardwarez le 29-05-2014 à 13:01:32
n°38284810
helicon2
Posté le 29-05-2014 à 13:21:34  profilanswer
 

alexhardwarez a écrit :

David Van Reybrouck à propos des élections
 
http://www.dailymotion.com/video/x [...] ratie_news
 
De nombreux sujets sont abordés, la discussion est passionnante :) . Ca donne de l'espoir d'écouter ces personnes.
Un ministre de l'environnement belge dit: " si je fais vraiment quelques choses pour sauver notre environnement je ne serais pas ré-élu donc je ne le fais pas"


 
Voici le résumé :
 
David Van Reybrouck: Contre les élections, pour la démocratie
http://www.dailymotion.com/video/x [...] ratie_news
L'auteur est venu présenté son livre "Contre les élections".
 
02:49 : David Van Reybrouck indique dès le début de l'interview qu'il est contre les élections si la démocratie se limite à cela et il pense que c'est ce qui existe actuellement. Il trouve qu'un système politique où le peuple s'exprime qu'une fois tous les 4/5 ans est un système politique pauvre mais rappelle qu'il continue cependant de voter.  
 
03:30 : Il continue de voter car même si l'élection n'est qu'un petit caramel, quand on a faim, chaque caramel compte même si c'est peu car l'homme ne survit pas avec quelques caramels.
 
04:00 : Il rappelle que l'expérience de la démocratie est expérimentée depuis 3000 ans, l'expérience de l'élection (et uniquement de cela) depuis 200 ans, l'expérience des partis politiques depuis 150 ans et l'expérience des réseaux sociaux depuis 5 ans.
 
04:37 : Il évoque son précédent opus "Congo" en rappelant qu'on a obligé ce pays à se soumettre au système électif et ses amis congolais lui ont relayé que les élections avaient apportés la violence, les tensions ethniques, la corruption mais très peu de démocratie. Il rappelle ensuite qu'en Occident, système électif est synonyme de système démocratique tout en oubliant qu'Hitler lui même a été élu. Il y a un donc une différence entre la volonté (la démocratie) et la procédure (l'élection).
 
06:00 : Il est d'accord avec le mouvement des Indignés lorsqu'ils disent que la démocratie représentative pose problème mais rajoute démocratie représentative élective. Le système politique ne créé la représentation du peuple uniquement à travers les élections en oubliant qu'il existe d'autres moyens pour créer une représentativité du peuple comme l'outil démocratique du tirage au sort.
 
07:00 : Il qualifie les sociétés occidentales de fondamentalistes des élections.
 
08:40 : Il rappelle qu'on lui a enseigné à l'école que les élections ont été choisies comme procédure suite aux révolutions américaines et françaises pour supprimer l'aristocratie et pour installer la démocratie. Or, il remarque que ce n'est pas du tout le cas et cite l'ouvrage récemment sorti de l'auteur québécois Francis Dupuis-Déry : Démocratie, histoire d'un mot. Il précise qu'on apprend, grâce à ce livre, que les grands révolutionnaires français et américains étaient très peu démocrates mais très républicains (au sens premier des termes).
 
09:42 : Il rappelle qu'Aristote, Rousseau et Montesquieu affirmaient que le tirage au sort était un outil démocratique alors que l'élection est un outil aristocratique.
 
11:00 : Le droit de vote universel a ensuite été instauré marginalisant encore plus l'outil du tirage au sort en le réduisant au domaine judiciaire à savoir les jurys d'assises mais en le supprimant complétement du domaine législatif. Il y a donc eu une démocratisation quantitative mais pas qualitative.
 
13:10 : Il indique que les mots élections et élites ont la même racine étymologiques. Il pense que si le peuple a de moins en moins confiance dans ses représentants c'est parce qu'il a de moins en moins confiance dans la procédure qui amène ses personne à être leurs représentants.
 
14:30 : Il qualifie la démocratie représentative élective comme un processus de délégation. Il cite le Bourgmestre de Louvains en Belgique "Nous sommes élus, c'est à l'opposition et aux citoyens de nous subir pendant 5 ans, ils pourront s'exprimer après".
 
15:00 : L'auteur précise que nous n'avons jamais eu un aussi niveau d'information, d'éducation et déplore que les gouvernements ne s'en servent pas du tout.
 
15:30 : Avec Bernard Manin, Yves Sintomer, Loïc Blondiaux, Etienne Chouard, Pierre Rosanvallon, il pense que les idées sont là et évoque la commune de Saillans. Il parle ensuite de la partitocratique, à savoir un système politique organisé entièrement via les partis politiques qu'il qualifie de "très forte".
 
17:00 : Il a peur d'une démocratie directe (à travers Internet ou à travers un référendum) car il pense que ce qui est très important, c'est le débat, la délibération. Or, avec un sondage ou un référendum, on demande au peuple de se prononcer sur un sujet sur lequel ils n'ont pas forcément réfléchi et c'est pour cette raison qu'il préfère la démocratie parlementaire délibérative.
 
18:20 : Il qualifie les élections de carburant fossile de la politique puis évoque l'expérience irlandaise concernant l'assemblée des 33 élus et des 66 citoyens tirés au sort concernant la réécriture de 8 articles de la Constitution. Le mélange des élus et des citoyens donne une certaine énergie et un certain sérieux tout en sachant que n'importe quel citoyen pouvait aussi soumettre à cette assemblée des propositions.
 
21:20 : Il appuie bien sur le fait que l'intérêt d'avoir un représentant qui n'a pas à prendre en compte la réélection peut penser et agir plus sereinement car il permet d'éviter que le représentant se focalise sur sa réélection (ndlr : ceci peut s'obtenir grâce au tirage au sort mais aussi grâce au mandat unique sans possibilité de se représenter).
 
24:00 : Il déplore que dans l'expérience de Colombie-Britannique, les citoyens tirés au sort qui ont écrit la Constitution, donc qui eu le temps de débattre et de délibérer ont du faire face à un référendum ensuite concernant l'adoption de la Constitution. Pour lui, la représentativité de l'échantillon garantie la légitimité de la décision. Dans ce processus canadien, il trouve dommage qu'on ait confronté l'opinion des citoyens qui avaient pensés et ceux qui n'avaient pas forcément pensé. La décision définitive est en effet revenue aux citoyens qui n'avaient pas travaillé sur ce texte via un référendum.
 
26:00 : L'auteur estime qu'il n'y a pas une formule définitive de la démocratie et soutient un système mixte et où les citoyens deviennent partis prenantes du système politique (panels citoyens) et imagine un système bi-représentatif où l'une des chambre est élue et l'autre est tirée au sort. Il trouve cela beaucoup plus intéressant que les référendums ou les sondages car ces citoyens auront le temps de réfléchir.
 
31:30 : Il compare la démocratie délibérative et le système du sondage/référendum concernant les énergies renouvelables. Lorsqu'on a sondés les texans, la majorité étaient contre les énergies renouvelables si cela demander un effort financier supplémentaire. Cependant, suite à cela, via une assemblée représentative, des débats ont été organisés et il s'avère que la majorité était pour.
 
34:50 : Il trouve que le pouvoir national migre vers le pouvoir européen et par l'effet des lobbys, le pouvoir européen migre vers le pouvoir des multinationales et de la finance.
 
36:00 : Il rappelle que d'après Transparency International, les acteurs principaux de nos systèmes politiques (les partis politiques) sont considérés par les citoyens comme non-fiables. Les citoyens n'ont plus confiance, majoritairement, dans les partis politiques.
 
42:40 : En 10 ans, la confiance dans les institutions européennes a baissé de 50% à 30%.

Message cité 1 fois
Message édité par helicon2 le 29-05-2014 à 16:30:58

---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38286841
helicon2
Posté le 29-05-2014 à 17:26:03  profilanswer
 

Anniversaire du référendum sur le TCE :  
 
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/fb/R%C3%A9sultats_r%C3%A9f%C3%A9rendum_constitution_europ%C3%A9enne.PNG

Message cité 2 fois
Message édité par helicon2 le 29-05-2014 à 17:26:17

---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38287008
alexhardwa​rez
Posté le 29-05-2014 à 17:46:50  profilanswer
 

Merci pour le résumé.  
 
L'apport de cette discussion est indéniable dans l'avancée vers une véritable démocratie. Il m'a bien convaincu en mettant en avant à chaque fois des bons arguments en réponse aux questions du journaliste.  
 
Au final, l'idée d'un système bi représentatif est une solution pour améliorer notre partitocratie.  
4,65 pour cent, c'est le chiffre de la population européenne étant dans un parti politique et donc choisissant les programmes de gouvernance de notre Europe. A savoir que dans ce nombre peu de partis permettent aux adhérents de discuter et d'élaborer un programme local, national ou européen.  
 
Maintenant comme toute contagion, il faudra des exemples qui fonctionne Saillans, l'Irlande, Grenoble,...  
Malheureusement on reste dans une société où c'est grace à des exemples ou de contres exemple que des choses sortent et avancent.  
" Sans Kerviel, il n'y a pas de pseudo loi de séparation des banques "
"Sans Cahuzac , on ne parle pas d'évasion fiscale"....  

n°38291196
helicon2
Posté le 30-05-2014 à 09:22:06  profilanswer
 

Petit bilan à J+60 d’un citoyen engagé
http://www.paysdesaillansvivant.fr [...] en-engage/
 

Citation :

Un grand merci à Annie et Vincent, qui prennent toute leur place sans imposer leur point de vue [..] les Commissions réunissent de nombreux citoyens, les Groupes Action/Projet fleurissent, les projets de l’équipe précédente sont mis en discussion, l’information circule de façon fluide, du moins pour ceux qui sont familiarisés avec internet…


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38291900
Talisker_4​4
Posté le 30-05-2014 à 10:37:42  profilanswer
 

helicon2 a écrit :


Voici le résumé :


 
Tres appreciables, ces petites "fiches" sur les videos  :)  
 


 
On voit bien l'effet de la propagande de Ouest France pour le Oui, qui etait assez démesurée  :lol:

n°38308160
Calcoran
Lurker professionnel :).
Posté le 31-05-2014 à 23:24:37  profilanswer
 

alexhardwarez a écrit :

David Van Reybrouck à propos des élections

 

http://www.dailymotion.com/video/x [...] ratie_news

 

De nombreux sujets sont abordés, la discussion est passionnante :) . Ca donne de l'espoir d'écouter ces personnes.
Un ministre de l'environnement belge dit: " si je fais vraiment quelques choses pour sauver notre environnement je ne serais pas ré-élu donc je ne le fais pas"


Très, très bien cet interview!
Et d'autant plus intéressante que l'auteur est relativement pragmatique, contrairement à Chouard qui est peut-être trop idéaliste. Un système bi-caméral élue/tirée aurait l'immense avantage de laisser aux politiques l'impression (l'espoir?) de rester aux commandes, donc serait beaucoup plus acceptable de leur point de vue (n'oublions pas que ce sont eux qui ont le pouvoir en ce moment, un truc qui leur ferait perdre ce pouvoir qu'ils convoitent tant n'a aucune chance de passer hormis au travers d'une révolution). Et puis, qui sait, un tel système pourrait capitaliser sur les forces de chacun: la connaissance des institutions et du système des politiques face à l'indépendance et la représentativité des tirés au sort.


Message édité par Calcoran le 31-05-2014 à 23:25:02
n°38320012
Fantryt
Posté le 02-06-2014 à 10:47:33  profilanswer
 

Sur ce topic on parle beaucoup de tirage au sort/élection, mais cela résout seulement la question de la légitimité du pouvoir. Il reste ensuite l'exercice dudit pouvoir, et je pense que le système en place est assez mal foutu. C'est-à-dire qu'on a un président élu qui choisit un chef de gouvernement qui choisit des ministres, et voilà l'exécutif assemblé : on a des ministres qui travaillent chacun dans un domaine en particulier (éducation nationale, sécurité intérieure, écologie, culture, santé...) sous la direction du président élu.
 
Cependant, on admettra facilement que toutes les solutions ne se trouvent ni à droite ni à gauche. On trouvera des défauts autant dans le programme de l'UMP que des Verts, et je constate aussi que chaque parti a ses préoccupations propres. Là où le FN se focalise sur les immigrés par exemple, les Verts placent "écologie" dans chacune de leurs phrases, le PS parle de social en permanence, etc. Chacun a son "truc". Un président venant d'un parti, il a donc ce "truc". Et de fait, peu importe le nombre de ministres qui travaillent sous sa direction, s'il a lui-même une lecture biaisée de la politique, alors l'exécutif n'atteindra pas sa puissance d'action maximale puisque le président libéral choisira un ministre de l'écologie simplet qui ne sera là que pour faire bonne impression (par exemple), puisque le libéral s'en fout de l'écologie.
 
Donc, sans remettre en cause l'élection, pourquoi ne pas voter directement pour des ministres ? Ce serait beaucoup plus cohérent. On aurait ainsi la possibilité, même sans pouvoir choisir nos candidats comme c'est déjà le cas, de décider d'avoir Machin à l'écologie plutôt que Truc parce qu'on estime qu'il a un programme sensiblement meilleur sur ce point-là en particulier. A la fin, on pourrait déboucher sur un gouvernement constitué de gens venant de plusieurs partis, et libres dans leur domaine. Ils devraient se concerter avec les autres ministres, évidemment, mais je pense qu'en exerçant le pouvoir de cette manière on gagnerait en démocratie (meilleure représentativité) et en efficacité (les mecs intéressés par tel problème résolvent tel problème et pas tous, y compris ceux auxquels ils ne comprennent rien).
 
Reste après à déterminer combien de ministères il faudrait mettre en place de la sorte, parce qu'actuellement il y en a beaucoup !

n°38323170
toxik4
Maraîcher Apple
Posté le 02-06-2014 à 14:56:08  profilanswer
 

Comment tu fais pour établir un budget par ministère, si tu votes pour des ministres ?
 
Quid de la lassitude électorale ?
 
Sur quels critères choisir l'intitulé et la fonction des ministères avant de mettre en place une élection ?
 
Quid de la cohérence de projets politiques entre deux ministères, et de la cohésion au sein de l’exécutif, si les ministres, indépendamment élus, obéissent toujours à des logiques partisanes ?
 
Bref, une fausse bonne idée...


Message édité par toxik4 le 02-06-2014 à 14:56:35

---------------
Le philosophe Empedocles aurait sauté dans l'Etna pour faire croire à tout le monde qu'il avait disparu de la terre pour devenir un dieu. Les spectateurs furent déçus quand le Volcan a recraché une de ses sandales en bronze. Glorieux.
n°38325658
Fantryt
Posté le 02-06-2014 à 17:18:06  profilanswer
 

Ta démonstration à base de questions rhétoriques m'a coupé le souffle, tu as complètement raison ! Il ne faut rien changer, tout est parfait ! [:joey ramone]  
 
Pour la question du budget, on peut très bien envisager que les ministres négocient directement avec le Trésor sur ce qu'il est possible de faire.
 
De lassitude électorale il pourrait y en avoir moins que maintenant, puisqu'on sait qui fait quoi. Et si Machin ne tient pas ses promesses, il saura pourquoi il ne sera pas réélu.
 
La question de la fonction ministérielle est pertinente, je suggère qu'on laisse ce travail au législatif. Leur job c'est normalement de réfléchir, de proposer, de discuter et de valider des projets de loi. Qu'ils déterminent, en fonction de ce qu'ils font, quels ministères il doit y avoir à un moment donné ne me choquerait pas.
 
Pour la discorde interne du gouvernement : il y en aura, mais est-ce qu'il vaut mieux une discorde interne qui force à la coopération et aux compromis, ou un pouvoir cohérent mais qui, s'il est biaisé (et il l'est forcément) pourrit l'intégralité des domaines où on peut agir ? Qu'un libéral veuille faciliter la création d'entreprise ne me pose pas de problème, par exemple, mais si pour faire ça il faut oublier le problème de l'écologie alors que c'est aussi pressant, je préfère voir un ministre libéral à l'économie et un ministre écolo à l'écologie bosser pour favoriser la création d'entreprises selon des règles qui favorisent l'écologie, comme le recyclage etc.

n°38326388
mIRROR
Chevreuillobolchévik
Posté le 02-06-2014 à 18:06:00  profilanswer
 

Fantryt a écrit :

si Machin ne tient pas ses promesses, il saura pourquoi il ne sera pas réélu.


le problème commence surtout avec la professionnalisation de la politique. machin n'a pas à être réélu, il devrait avoir autre chose à foutre.


---------------
« The enemy is the gramophone mind, whether or not one agrees with the record that is being played at the moment. » — George Orwell
n°38326412
zyx
Modérateur
NCC - 1701
Posté le 02-06-2014 à 18:07:56  profilanswer
 


 
Et bon anniversaire au plan B :o  

n°38326603
Fantryt
Posté le 02-06-2014 à 18:24:09  profilanswer
 

mIRROR a écrit :


le problème commence surtout avec la professionnalisation de la politique. machin n'a pas à être réélu, il devrait avoir autre chose à foutre.


 
Si Machin propose un plan sur 10 ans pour résoudre tel problème, que le mandat dure 5 ans et qu'au terme de son (premier) mandat, on peut dire qu'il a fait du bon travail. Sa présentation aux prochaines élections est-elle forcément indésirable ?

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  28  29  30  ..  111  112  113  114  115  116

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Terminé la démocratie avec la réduction du temps de parole "équitable"Hans-Hermann HOPPE prédit la fin de la démocratie
Démocratie participative selon Claude GuéantLe front national: un danger pour la democratie
Les démocraties comparées (et le sondage réparé)L'influence d'une manifestation à Paris sur la démocratie en Iran
Bel exemple de la démocratie de la part de France 2France fausse démocratie ?
violons la démocratie !!Les 500 signatures et la démocratie
Plus de sujets relatifs à : La démocratie


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR