Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
513 connectés 

 



Qualifieriez-vous la France de régime démocratique ?




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  111  112  113  114  115  116
Auteur Sujet :

La démocratie

n°33399748
zyx
Modérateur
NCC - 1701
Posté le 22-02-2013 à 10:21:39  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

helicon2 a écrit :


 
Comme l'explique l'article, c'est intrinsèque à la politique politicienne et aux démocraties modernes et cela permet aussi à ceux qui n'ont pas le niveau de connaissances et d’agilité intellectuelle de parler de politique, aussi.
 
Bref, j'avais le même point de vue que toi sur ce sujet avant de lire l'article mais il faut se faire une raison ; tant qu'il y aura des élections, il y aura des petites phrases...


 
je suis d'accord sur la partie en gras ... Mais ça ressemble tout de même à un truc que décrivait Bourdieux. De plus, non, ce n'est pas propre à l'élection. Je sais que ta famille politique favorite n'est pas prête de remporter une élection nationnale. Sans doute pense tu que si ont remplace les élus par des citoyens choisis au hazard, que ceux sont ceux qui gueulent le plus fort qui auront raison, mais ça, c'est le contraire de la démocratie.  
 
l'un des problème est la grande compléxité de nos société qui fait qu'elle n'est pas assez lisible pour ceux qui n'ont pas fait d'études suppérieurs. Il n'y a qu'à voir le système judiciaire, comment il fonctionne réellement et toutes les rumeurs, y compris les plus folles qui circulent à son sujet.
 
De fait, les petites phrases permettent surtout de masquer le débat de fond, Twitter + les petites phrases, c'est même l'aboutissement ultime de la déconnexion entre les citoyen et les élites. Ces petites phrases permet de renvoyer le citoyen lambda dans les cordes de son ignorance durant que les gens sérieux discutent vraiment. A ce jeu, JL Mélenchon fait parti des élites (même s'il arrive même à faire oublié à ses fans qu'il a été ministre) et est le premier à abaisser le niveau du débat.  
 
Il y a d'ailleurs un truc qui est marrant : les médias suivent à fond les débats en scéance plénière de l'assemblée nationnale, c'est pas mal, mais le gros du travail parlementaire se déroule en commission parlementaire, c'est là que la loi est vraiment étudié par le parlement. De quoi parle t'on principalment ? des petites phrases dite dans l'hémicicle .


---------------
la manif des radicalisés au Trocadéro
mood
Publicité
Posté le 22-02-2013 à 10:21:39  profilanswer
 

n°33400473
helicon2
Posté le 22-02-2013 à 11:13:36  profilanswer
 

zyx a écrit :

je suis d'accord sur la partie en gras ... Mais ça ressemble tout de même à un truc que décrivait Bourdieux. De plus, non, ce n'est pas propre à l'élection. Je sais que ta famille politique favorite n'est pas prête de remporter une élection nationnale. Sans doute pense tu que si ont remplace les élus par des citoyens choisis au hazard, que ceux sont ceux qui gueulent le plus fort qui auront raison, mais ça, c'est le contraire de la démocratie.


 
La démocratie définie les règles de fonctionnement. Cela n'a rien à voir avec les idées.  
 
Si l'on prend un exemple concret, on peut être à l'UMP, au MoDem, au PS, à EELV ou au Front de Gauche pour les idées et être pour le référendum d'initiative citoyenne comme outil démocratique intégrant les règles de fonctionnement de la Constitution. C'est deux choses qui n'ont strictement rien à voir et que je pense que tu peux trouver des démocrates dans tous les partis politiques français (je parle des citoyens).
 
Je ne pense pas que ceux qui gueulent le plus fort ont raison. Au contraire !


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°33401471
zyx
Modérateur
NCC - 1701
Posté le 22-02-2013 à 12:24:27  profilanswer
 

helicon2 a écrit :


 
La démocratie définie les règles de fonctionnement. Cela n'a rien à voir avec les idées.  


 
c'est en gros ce que je dis ...
 

helicon2 a écrit :


 
Si l'on prend un exemple concret, on peut être à l'UMP, au MoDem, au PS, à EELV ou au Front de Gauche pour les idées et être pour le référendum d'initiative citoyenne comme outil démocratique intégrant les règles de fonctionnement de la Constitution. C'est deux choses qui n'ont strictement rien à voir et que je pense que tu peux trouver des démocrates dans tous les partis politiques français (je parle des citoyens).
 
Je ne pense pas que ceux qui gueulent le plus fort ont raison. Au contraire !


 
tu mélange plusieurs choses. Là, je faisais référence aux système de tirage au sort que tu propose sur un autre topic en remplacement des élections.


---------------
la manif des radicalisés au Trocadéro
n°33401896
helicon2
Posté le 22-02-2013 à 13:09:51  profilanswer
 

zyx a écrit :

c'est en gros ce que je dis ...


 
Si l'on dit la même chose, c'est parfait !  :jap:  
 

zyx a écrit :

tu mélange plusieurs choses. Là, je faisais référence aux système de tirage au sort que tu propose sur un autre topic en remplacement des élections.


 
L'élection comme le tirage au sort sont des outils démocratiques. L'élection a pris trop de place mais ne doit pas être supprimé pour tout. Le tirage au sort doit en revanche prendre plus de place, comme c'était le cas lors de la naissance de la démocratie, à Athènes.


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°33423086
helicon2
Posté le 24-02-2013 à 22:05:42  profilanswer
 

Je vous fait suivre un petit lien concernant un groupe qui s'est formé il y a quelques mois. Cela s'appelle les maîtres ignorants et ça se passe à Paris (intra-muros).
 
Leur site web : http://www.lesmaitresignorants.org/
 
J'ai participé à deux soirées avec eux et c'est vraiment intéressant en général. :D


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°33436725
helicon2
Posté le 25-02-2013 à 23:47:23  profilanswer
 

Le site http://www.lazarus-mirages.net/ propose des vidéos nous incitant à réfléchir. Il en a fait une l'année dernière sur la démocratie.
 
On peut la voir sur son site : http://www.lazarus-mirages.net/democratie
Ou sur Youtube : http://youtu.be/EwSvMCbjnb4
 
Il expose des faits que l'on peut remarquer chaque jour, si l'on est un peu attentif.


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°33444045
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 26-02-2013 à 17:09:44  profilanswer
 

La loi d'airain de l'oligarchie, concept forgé par le sociologue Robert Michels :
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_d [...] oligarchie
 
Le succès du Mouvement 5 étoiles, de Beppe Grillo, semble assez intéressant. J'ai du mal à avoir le programme du Parti en français. Mais premier parti au Parlement italien, il sera intéressant de voir la suite ...notamment au niveau de la discipline partisane et au niveau des négociations avec les autres partis.


Message édité par Tietie006 le 26-02-2013 à 17:50:16

---------------
L'arrière-train sifflera trois fois.
n°33472312
helicon2
Posté le 28-02-2013 à 21:30:42  profilanswer
 

Pour ceux qui sont vers Nancy, je vous conseille cette conférence qui a l'air intéressante :
 
http://www.info-culture.com/public/manifestation/98595
La démocratie est morte, vive la démocratie ! – Conférence de Loïc Blondiaux
 

Citation :

Les démocraties contemporaines n'ont jamais paru aussi fragiles. Domination des pouvoirs économiques sur les pouvoirs politiques, crises sociale et environnementale, défiance à l'égard des institutions, montée des autoritarismes en Europe, déclin de la participation électorale : autant de défis que nos démocraties représentatives semblent incapables de surmonter et de symptômes d'un mal-être politique grandissant.


 
Loïc BLONDIAUX est professeur des universités au département de science politique de l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne depuis septembre 2008.
 
Date : Le 21/03/2013 à 19h30
 
Lieu : Ecole des Mines de Nancy,
Campus Artem - CS 14 234
54042 Nancy cedex, à Nancy
 
Entrée libre dans la limite des places disponibles.


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°33570488
helicon2
Posté le 10-03-2013 à 18:04:48  profilanswer
 

Je viens de tomber sur cette association :  
 
Pour une Constituante

  • Association politique fondée en 2007 ;
  • André Bellon, ex-deputé PS et président fondateur de l'association ;
  • Promotion d'une nouvelle Constitution ;
  • 14 raisons pour élire une Assemblée constituante au suffrage universel direct.
  • Vive le suffrage universel ! Entretien avec André bellon. Extraits : Je dirai que, par-dessus tout pour moi, la gauche croit en l’Humanité, en sa capacité d’action sur la vie, en la maîtrise par l’Homme de son propre destin. Le principe du suffrage universel est une traduction de cette philosophie humaniste dans la vie publique ; le tirage au sort, c’est le contraire. [..] Je sais que tout un discours s’est développé, en particulier du fait de Chouard, pour assimiler démocratie athénienne et tirage au sort. C’est, a minima, une lecture complaisante et bien peu sérieuse de l’Histoire. [..] Sous forme de boutade, je dis toujours que, si les responsables athéniens étaient tirés au sort, Périclès qui est resté plus de trente ans au pouvoir à Athènes a eu tort de ne pas jouer au loto. Quelle veine il avait ! [..] en assimilant la caricature de démocratie qui opprime la liberté aujourd’hui et le principe même du suffrage universel, ils font le jeu de ceux qui désirent, sans le dire, détruire les fondements de la démocratie qui gênent leurs intérêts particuliers et leur vision du pouvoir, ceux qui veulent officialiser le totalitarisme. C’est l’humanisme lui-même qui est ici en jeu. [..] C’est justement pour cela qu’il faut, à mon sens, se garder des idées simplistes comme le tirage au sort.


Elle existe depuis 6 ans et est l’œuvre d'un ex du PS (un déçu, un de plus !). Qu'en pensez-vous ?


Message édité par helicon2 le 23-03-2013 à 09:55:52

---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°33608472
helicon2
Posté le 13-03-2013 à 15:06:02  profilanswer
 

zyx a écrit :

Combien de citoyen par rapport à la population réelle ?


 
On estime le nombre des citoyens entre 30 000 et 60 000 suivant la période (CNDP, Démocratie antique et démocratie moderne (lycée), « Le nombre des citoyens »). Les femmes, les enfants, les métèques et les esclaves étaient exclus de l’activité politique. Ces exclusions sont à replacer dans son contexte historique et n'ont pas été une condition nécessaire à l'avènement de la démocratie.
 


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
mood
Publicité
Posté le 13-03-2013 à 15:06:02  profilanswer
 

n°33608571
zyx
Modérateur
NCC - 1701
Posté le 13-03-2013 à 15:10:52  profilanswer
 

helicon2 a écrit :


 
On estime le nombre des citoyens entre 30 000 et 60 000 suivant la période (CNDP, Démocratie antique et démocratie moderne (lycée), « Le nombre des citoyens »). Les femmes, les enfants, les métèques et les esclaves étaient exclus de l’activité politique. Ces exclusions sont à replacer dans son contexte historique et n'ont pas été une condition nécessaire à l'avènement de la démocratie.
 


 
considères tu qu'on peut mettre en application sur un pays de 60 millions de personnes ? Te rend tu compte que la démocratie athénienne était en réalité une plutocratie ?  
 
 


---------------
la manif des radicalisés au Trocadéro
n°33608675
helicon2
Posté le 13-03-2013 à 15:16:29  profilanswer
 

zyx a écrit :

considères tu qu'on peut mettre en application sur un pays de 60 millions de personnes ?


 
Je pense que dans un premier temps, au vu des dysfonctionnements de notre régime politique, il est nécessaire de faire des essais. Je pense que le régime politique peut être modifié au Sénat et dans les Conseils de quartier.
 

zyx a écrit :

Te rend tu compte que la démocratie athénienne était en réalité une plutocratie ?


 
Prouves-le.
 
 
 


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°33610284
zyx
Modérateur
NCC - 1701
Posté le 13-03-2013 à 16:41:00  profilanswer
 

helicon2 a écrit :


 
Je pense que dans un premier temps, au vu des dysfonctionnements de notre régime politique, il est nécessaire de faire des essais. Je pense que le régime politique peut être modifié au Sénat et dans les Conseils de quartier.
 


 
Le fait que les élection ne donne pas le résultat que tu souhaites n'est pas une preuve de disfonctionnement  :lol: .
 

helicon2 a écrit :


 
Prouves-le.
 


 
tu l'as fait à ma place un peu plus haut :o

Message cité 1 fois
Message édité par zyx le 13-03-2013 à 16:41:18

---------------
la manif des radicalisés au Trocadéro
n°33610936
helicon2
Posté le 13-03-2013 à 17:16:12  profilanswer
 

zyx a écrit :

Le fait que les élection ne donne pas le résultat que tu souhaites n'est pas une preuve de disfonctionnement  :lol: .


 
Comme je le disais ici, lorsque je parle de dysfonctionnement, je fais référence à ces différents points :
 

  • Domination des pouvoirs économiques sur les pouvoirs politiques,  
  • Crises sociale et environnementale,  
  • Défiance à l'égard des institutions,  
  • Montée des autoritarismes en Europe,  
  • Déclin de la participation électorale.


Il me semble que nos démocraties représentatives sont incapables de surmonter tout ceci. Et que les symptômes d'un mal-être politique grandit.
 

zyx a écrit :

tu l'as fait à ma place un peu plus haut :o


 
Tu ne prouves donc rien. En même temps, c'est normal, vu que la ploutocratie consiste en un système de gouvernement où l'argent constitue la base principale du pouvoir. Or, à Athènes, c'était exactement l'inverse vu que l'ensemble des citoyens (les riches comme les pauvres) avaient accès au pouvoir et les pauvres étaient même aidés pour y participer suite à la réforme de Périclès.
 
Je cite :
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3% [...] icl.C3.A8s
 

Citation :

Vers le milieu du Ve siècle av. J.-C. en 451 av. J.-C. Périclès mit en place une indemnité journalière de présence au sein de l'Héliée et de la Boulê, ainsi qu'aux spectacles des Panathénées : c’est le misthos (« salaire ») destiné à faire participer les citoyens les plus pauvres et les plus distants de la ville. Elle leur permettait de chômer un jour pour assurer leurs fonctions civiques et politiques. Le montant du misthos passa de deux à trois oboles par jour sous Cléon, soit l'équivalent du faible salaire d'un ouvrier. Cette mesure renforça le caractère démocratique du régime athénien.
 
Cependant, Périclès se distingua plus par ses actions militaires et diplomatiques ainsi que par les grands chantiers qu'il leva que par sa rénovation des institutions politiques.


 
C'était même l'un des fondements de la citoyenneté athénienne, je cite :
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3% [...] 3.A9nienne
 

Citation :

Le citoyen athénien avait le droit de voter et d'être élu mais il avait le devoir de faire la guerre et payer les impôts. Par ailleurs, les riches doivent financer les liturgies et les pauvres doivent être aidés financièrement pour qu'ils puissent participer à la vie de la cité.


 
Cela dit, tu ne connais pas bien le sujet donc ce n'est pas grave, tu peux te tromper et affirmer des choses erronées. Mais pour les prochaines fois, essayes de te renseigner avant d'affirmer quelques chose que tu ne maîtrises pas bien.


Message édité par helicon2 le 13-03-2013 à 17:19:06

---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°33843767
helicon2
Posté le 03-04-2013 à 17:59:20  profilanswer
 

La démocratie locale, c'est maintenant
http://blogs.mediapart.fr/edition/ [...] maintenant
 

Citation :

« Si l’acte I de la décentralisation en 1982 a conféré liberté, autonomie, responsabilités aux élus locaux, la tentative de relance de la décentralisation doit pouvoir aujourd’hui opérer de la même façon pour les citoyens », plaident Marion Paoletti, maîtresse de conférence en science politique (Bordeaux)


 

Citation :

La loi annoncée sur la limitation du cumul des mandats s’annonce minimale (la classe politique nationale restera composée d’élu.e.s locaux, sans mandat exécutif), limitée (la question de la limitation des cumuls dans le temps demeurant taboue), différée (avec une application en 2016 ?), difficile (comment comprendre l’attachement de l’UMP au cumul des mandats alors que ses électeurs sont dans les enquêtes à peine moins hostiles au cumul que les électeurs de gauche) ?
 
La défiance ou pire l’indifférence des Français.e.s à l’égard de leurs institutions politiques, de leurs représentants politiques, même des niveaux les plus proches, bref de leur démocratie représentative, est connue


 

Citation :

Pour crédibiliser la valeur de la participation des citoyens et de leur contrôle, aller vers une co-production élu.e.s-non-élu.e.s dans les décisions publiques, des solutions sont possibles. L’association Anticor défend par exemple un renouvellement radical de la composition des commissions d'appel d'offres, d'attribution d'aides économique, de logement et de subventions.


 

Citation :

Une telle réforme pourrait pour finir envisager une désignation pour une part (proportionnelle aux votes blancs exprimés lors du scrutin) des élu-e-s par tirage au sort parmi des citoyennes et des citoyens.


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°33869195
helicon2
Posté le 05-04-2013 à 16:04:51  profilanswer
 

Un excellent article a été posté sur la démocratie sur le site d'analyse 365mots :
 
Manifeste pour une nouvelle démocratie
http://www.365mots.com/2013/03/man [...] emocratie/
 

Citation :

notre système actuel est loin d’être démocratique et doit changer, sous peine de déconvenues. Il prend ensuite le parti de proposer une nouvelle façon de voir la politique, une façon citoyenne et de proximité. Enfin, il élabore une proposition de marche à suivre pour atteindre cet objectif. [..] La majorité qui nous gouverne actuellement, qui vote nos lois, qui décide pour nous et pendant cinq ans a obtenu seulement 21 voix sur 100 Français en âge de voter. C’est très peu, si peu que la légitimité de cette majorité s’en voit entachée. Rassurez-vous, la majorité précédente n’avait pas fait mieux, élue avec seulement 24 voix sur 100. Ainsi, il ne faut, pour Gouverner la France, que convaincre entre un cinquième et un quart des personnes majeures du pays. C’est peu, et ça pose quelques problèmes. [..] Deuxième gros problème du système actuel : ce sont toujours les mêmes qui nous gouvernent. Au gré des alternances, ce sont les mêmes qui, virés cinq ans plus tôt, reviennent, voire restent élus tout au long de leur vie. C’est vrai au niveau national comme au niveau local : la politique est un métier, qui se transmet de parents à enfants. [..] Ce népotisme avait d’ailleurs été souligné par les Grecs antiques comme un des principaux défauts de ce que nous appelons aujourd’hui la démocratie représentative, et qu’ils appelaient alors l’aristocratie.

Citation :

En réalité, la vraie démocratie, celle imaginée il y a plus de 2 500 ans par les Athéniens, prévoit que les citoyens ne délèguent pas le pouvoir de décision : ils le gardent. Cette idée fut reprise et défendue par Jean-Jacques Rousseau plus de deux millénaires plus tard, pour qui un système représentatif ne garantissait pas le respect de la souveraineté populaire.

Citation :

Alors, quelle est la formule magique pour gagner une élection législative ? À quelques exceptions près, il y a quatre moyens de devenir député en France : être très riche, avoir fait carrière dans un grand parti, être le descendant d’un notable, ou être soi-même un notable. Si vous regardez la composition de l’Assemblée nationale, vous verrez que ceux qui ne remplissent pas une seule de ces quatre conditions se comptent sur les doigts de la main. La raison de tout cela est très simple : pour être élu, il faut se faire connaître, et pour se faire connaître, il faut soit être déjà connu, soit avoir de l’argent.

Citation :

Le pouvoir est la pire des drogues : il corrompt tous ceux qui s’en approchent, quelle que soit sa puissance, du plus petit chef de service au Président de la République. Ceux qui y touchent ne veulent plus le lâcher, et ceux qui l’ont en veulent toujours plus. Il n’y a pas de limite au mal que peut faire le pouvoir sur un individu. Cependant, celui-ci est nécessaire, car la vie en société nécessite de prendre des décisions, de gérer des biens et des services pour la collectivité. La solution passe donc par son partage, et sa limitation dans le temps. [..] En réalité, plus le pouvoir est dilué, plus un pays est pacifique. Les ambitions d’extension et de puissance viennent la plupart du temps de la démesure d’un tyran, de son besoin de reconnaissance et de consolidation du pouvoir. Le partager le rend légitime, tempéré et sage : c’est ainsi que Rousseau voyait la souveraineté populaire et c’est ainsi qu’elle doit s’exprimer dans l’intérêt de tous.

Citation :

La réalité est que la fréquence et la proximité crée de l’intérêt : si vous êtes partie prenante dans une décision, vous serez plus engagé dans sa mise en œuvre que si elle vous est imposée. En ne demandant son avis à la population qu’une fois tous les dix ans, vous prenez le risque de voir la réponse à côté de la plaque. Une implication populaire directe régulière, et sur des projets de proximité, est réellement quelque chose qui est en mesure de mobiliser le sens civique et citoyen des Français. Construire un projet commun, ensemble, loin des ambitions populistes de professionnels de la politique dont l’unique objectif est de remporter une élection, serait beaucoup plus productif pour le développement de notre pays. [..] En résumé : la fonction crée l’organe. Pour assurer une véritable participation populaire à la prise de décision, il faut donc impliquer le plus possible de monde, à chaque fois que c’est possible.

Citation :

Beaucoup reprochent à la démocratie directe de ne pas être applicable dans un pays grand comme le nôtre : si organiser une assemblée populaire à l’échelle d’un village est facile, comment faire avec des dizaines de millions de citoyens ? Malgré cet argument, on remarquera que, même au niveau municipal, la France est dépourvue de tout organe démocratique direct.


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°33939596
helicon2
Posté le 11-04-2013 à 12:33:41  profilanswer
 

Rupture et continuité
http://www.persopolitique.fr/383/r [...] ontinuite/
 

Citation :

Le vote peut être un très bon indicateur des inquiétudes du peuple et en même temps amener à des impasses. Je ne dis pas pour autant qu’il faut supprimer le vote mais simplement qu’on ne peut pas considérer que c’est l’instrument ultime et sacré de la démocratie.

Citation :

Mais en parlant de Berlusconi, il montre bien que ce totalitarisme édulcoré est déjà là, AVEC le vote. Il n’y a pas besoin de la disparition du vote pour passer de la démocratie à l’oligarchie actuelle

Citation :

J’ai trop vu d’hommes et de femmes se lancer dans la politique en espérant la changer et devenir à leur tour des notables à peine élus que je crois très difficile de revenir sur la professionnalisation de la politique en conservant la logique représentative.


Message édité par helicon2 le 11-04-2013 à 12:33:49

---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°33944079
helicon2
Posté le 11-04-2013 à 18:23:55  profilanswer
 

Le PCF, Eva Joly, le Comité aquitain pour une 6ème République, le journal La vie est à nous, le journal Le Sarkophage, l’équipe de la revue les Z’indigné(e)s, Christian Salmon, le NPA, Fabienne Brugel, Zinn-Dinn Boukhenaïssi, le PPLD, le PG, la FASE et beaucoup d'autres appellent tous les citoyens qui souhaitent changer de République et écrire une nouvelle constitution à défiler le 5 mai prochain.
 
Plus d'infos ici : http://www.marchepourla6eme.fr


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°33954890
fiscalisat​or
choose deep state TM
Posté le 12-04-2013 à 16:46:24  profilanswer
 

helicon2 a écrit :


 
Au contraire, c'est très urgent. Notre système politique dit représentatif (j'élis une personne qui me représente dans les différents organes du pouvoir, conseil municipal, général, régional, assemblée nationale) est à bout de souffle et nous devons le changer sans délai.  
 
Ce système, qui se présente comme démocratique sous prétexte que le suffrage universel est une de ces procédures, est en fait, dès son invention en 1789, un système oligarchique (l'oligarchie est le pouvoir d'un petit nombre). Il organise la mise à l'écart du peuple au profit de professionnels de la politique (une activité qui ne nécessite justement pas de capacités particulières) en cheville avec les élites économiques.  
 
Nos représentants font donc ce que bon leur semblent conformément au pouvoir que leur donne la constitution, oubliant en chemin l’intérêt général et le peuple qu'ils sont censés représenter, et lui faire finalement supporter les conséquences de leur incurie. Ils produisent du même coup un rejet de la politique tout en alimentant l'extrémisme politique. La maxime populaire qui veut que l'on n'est jamais mieux servi par que soi-même se vérifie ici encore.
 
Pour changer de système, et pas uniquement de numéro de république, il faut convoquer une constituante, assemblée dont la tâche est d'écrire une nouvelle constitution. Les constituants doivent être impérativement tirés au sort, seul moyen permettant d'avoir une assemblée de rédacteurs présentant une similitude avec le peuple (c'est mon point de vue). Ils rédigeront ainsi un texte dans l'intérêt du peuple tout entier et non dans l’intérêt particulier des élites élues et non-élues comme ce serait le cas avec constituante élue, amenant dans cette assemblée des professionnels de la politique. Le processus constituant est long et les tirés au sort ont tout le temps d'être formé et de se former pour être à la hauteur de l'enjeu.
 
Les constituants, s'ils comprennent que l'avenir est à la démocratie, la vraie, pas l'oligarchie qui s'habille en démocratie pour tromper le peuple, alors ils installeront les institutions nécessaires à l'expression du peuple tout entier.  
 
Il se peut aussi qu'ils changent tout pour refaire la même chose, mais la constituante tirée au sort garantit au moins que c'est le peuple qui l'a écrite.
 
Actuellement, notre régime politique se retrouve incapable, de par son fonctionnement et ses institutions de surmonter les points suivants :
 

  • Domination des pouvoirs économiques sur les pouvoirs politiques ;
  • Crises sociale et environnementale ;
  • Défiance des citoyens à l'égard des institutions ;
  • Montée des autoritarismes en Europe ;
  • Déclin continu de la participation électorale et politique ;
  • Corruption des représentants.


Les symptômes d'un mal-être politique grandissent et il est urgent de réfléchir à un changement important de nos institutions afin d'accroître le nombre d'outils démocratiques disponibles pour les citoyens. Cela passe par une Assemblée Constituante et l'abandon de la Vème République.
 
Bon, ça commence à devenir un peu HS et mieux vaut en parler sur le topic adéquat.


 
 
le FDG le premier, en parti qui dira "honte aux vendus" en parlant des méchants qui écriront une constitution qui ne leur plait pas.
 
le FDG est dans une posture caricaturale sur le sujet du changement de république, ce parti ne veut pas de nouveautés, il veut un changement pour imposer ses vues *sociales* rien à voir avec le fonctionnement des institutions.
sinon vous comprendriez qu'il y a une telle crise de confiance actuellement que les gens mettront en doute TOUT changement dans le cadre démocratique actuel qu'il soit objectivement positif ou négatif.
 
pour vous c'est un arg de campagne, tout comme la suppression des 35h pour la droite. Une chimère politique.  
 
La VI ème, c'est une licorne poney.


---------------
Présidence Fillon : générique de début
n°33954936
helicon2
Posté le 12-04-2013 à 16:49:49  profilanswer
 

fiscalisator a écrit :

le FDG le premier, en parti qui dira "honte aux vendus" en parlant des méchants qui écriront une constitution qui ne leur plait pas.


 
Ce n'est pas dans l'intérêt des partis politiques (donc aussi du FdG) de laisser la rédaction de la Constitution aux simples citoyens.
 

fiscalisator a écrit :

le FDG est dans une posture caricaturale sur le sujet du changement de république, ce parti ne veut pas de nouveautés, il veut un changement pour imposer ses vues *sociales* rien à voir avec le fonctionnement des institutions.


 
C'est le principe de la logique des partis. Et effectivement, cela n'est que peu compatible avec une réforme des institutions.
 

fiscalisator a écrit :

sinon vous comprendriez qu'il y a une telle crise de confiance actuellement que les gens mettront en doute TOUT changement dans le cadre démocratique actuel qu'il soit objectivement positif ou négatif.


 
Au contraire, s'il y a une crise de confiance (et je suis d'accord avec toi sur ce point), c'est que les institutions doivent être réformées.


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°33955054
fiscalisat​or
choose deep state TM
Posté le 12-04-2013 à 16:58:02  profilanswer
 

helicon2 a écrit :


 
Ce n'est pas dans l'intérêt des partis politiques (donc aussi du FdG) de laisser la rédaction de la Constitution aux simples citoyens.
 


 

helicon2 a écrit :


 
C'est le principe de la logique des partis. Et effectivement, cela n'est que peu compatible avec une réforme des institutions.
 


 
Un parti c'est une machine à gagner des élections, à défaut à instiller des idées pour pouvoir, plus tard, gagner des élections.
Un parti, c'est une entreprise, mais qui cherche des voies à la place de l'argent (même si récemment j'ai des doutes sur ce dernier aspect :o )
 
Pour faire une constitution, il faut une vision de ce que doit être une démocratie partagée par les citoyens. Ce consensus social / sociétal n'existe pas, et c'est bien un préalable à une action de refonte (note la différence avec le mot réforme).
 

helicon2 a écrit :


 
Au contraire, s'il y a une crise de confiance (et je suis d'accord avec toi sur ce point), c'est que les institutions doivent être réformées.


 
c'est là où je suis en en desaccord : toi (et je constate ton parti, mais peut-être pour des raisons différentes) dites que la réforme (or une république, c'est une refonte) aidera à la résolution de la crise de confiance.
je dis moi qu'elle l'amplifiera.
la résolution de la crise de confiance ne passera que par une campagne anti corruption préalable à tout changement.
 
méditez le tournant gorbatchev - elstine - poutine.


---------------
Présidence Fillon : générique de début
n°33955156
helicon2
Posté le 12-04-2013 à 17:03:44  profilanswer
 

fiscalisator a écrit :

Un parti c'est une machine à gagner des élections, à défaut à instiller des idées pour pouvoir, plus tard, gagner des élections.
Un parti, c'est une entreprise, mais qui cherche des voies à la place de l'argent (même si récemment j'ai des doutes sur ce dernier aspect :o )


 
D'accord. Bon, c'est aussi un endroit où l'on peut discuter idéologie, partager des idées, apprendre des choses etc.
 

fiscalisator a écrit :

Pour faire une constitution, il faut une vision de ce que doit être une démocratie partagée par les citoyens. Ce consensus social / sociétal n'existe pas, et c'est bien un préalable à une action de refonte (note la différence avec le mot réforme).


 
C'est bien pour cela qu'il faut en parler :)
 

fiscalisator a écrit :

c'est là où je suis en en desaccord : toi (et je constate ton parti, mais peut-être pour des raisons différentes) dites que la réforme (or une république, c'est une refonte) aidera à la résolution de la crise de confiance.


 
A noter que je ne soutiens pas mon parti dans sa méthode pour rédiger la Constituante car si tu compares ce que je propose et ce que propose le Front de Gauche, tu remarqueras que ce n'est pas la même chose. Le 5 mai, je ne défilerai pas avec le FdG mais avec un collectif indépendant de tout parti pour promouvoir la démocratie.
 

fiscalisator a écrit :

je dis moi qu'elle l'amplifiera.


 
Tout dépend de comment elle est écrite. Tu es pessimiste alors que je suis optimiste.


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°33955292
fiscalisat​or
choose deep state TM
Posté le 12-04-2013 à 17:12:17  profilanswer
 

helicon2 a écrit :


 
Tout dépend de comment elle est écrite. Tu es pessimiste alors que je suis optimiste.


 
oui
 

helicon2 a écrit :


 
C'est bien pour cela qu'il faut en parler :)
 


 
Plus que ça, il faut agir sur le système actuel.  
Le laisser se déliter au prétexte qu'il sera inadapté et que l'on parie sur la fin de la république sous sa forme actuelle n'est pas satisfaisant à mon sens.
 
Si je suis partisan d'un changement de république à terme, j'estime simplement que c'est trop périlleux aujourd'hui.
Il y a des actions nécessaires pour stabiliser la vie démocratique Française. La lutte anti corruption en est une.


Message édité par fiscalisator le 12-04-2013 à 17:13:04

---------------
Présidence Fillon : générique de début
n°33966407
ewas
electronic wait and see
Posté le 14-04-2013 à 06:11:37  profilanswer
 

http://www.lesnouveauxchiensdegarde.com
 
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2343  (il y a deux podcasts au sujet des toutous)
 
Une gent parfaite et bienveillante pour la démocratie. :ange: Un corporatisme et sacerdoce (à ronger) œuvrant avec excellence et extrême conviction pour la démocratie (une cathédrale avec un sacré pignon sur rue [:icon10]). On leur doit une fière chandelle. [:icon6] Leur manque plus qu’un éteignoir. :o
 
Et dire qu’il y a de cette engeance dans le service publique même. C’est dire si les dés sont pipés, si la liberté et l’égalité sont frater-niquées, et si la Raie Publique est habitée. :o :whistle:
 
On attribue même de la « noblesse d'esprit » à certains des gens de cet acabit. C’est à en pouffer de rire. [:icon10] Ils auraient donc une « âme ». :ange: Et leur religion serait la Finance et le dieu Argent. -> http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] 4862_1.htm
 
J’ai entendu dire qu’on voudrait les racourcir à la prochaine révolution. :D Nan mais, faut tout d’même pas exagérer. Mais juste un p’tit séjour au cachot ou dans les oubliettes de leurs châtieaux (si y’en a), leur ferait pas d’mal, à ces zosieaux du parasitisme démocratique, là. :sarcastic:
 
Nous – citoyens spoliés du pays des droits de l’homme d’en bas - sommes des noix d’coco et avons à faire à une démocratie bananière de chez « par la barbichette je te tiens tu me tiens » et peaux d’bananes. C’est une démocratie fantoche, liberticide, égaliticide et fratricide, dont fait les frais le peuple des gogos de plus en plus nombreux que nous sommes. Bienvenus au Club. :sol:
 
Les gens des merdias et du merdef, ainsi que leurs complices les politicards de nos précieux bijoux d’famille et tout l’toutim, là, tous ces gens-là, sont démocratiquement déconnectés de la réalité sociale et démocratiquement obsolètes. Tant et si bien qu’on en est à réclamer la République N° 6 maintenant. Le « nouveau paradigme », ai-je entendu dire. La N° 5 étant plutôt rancie, pour ne pas dire faisandée, et ne sentant plus le Chanel depuis belle lurette.
 
Selon Étienne Chouard, la « démocratie » est une monumentale tromperie (bah, à l’image du Guignol des Infos, quoi !). La nommer ainsi est un abus langagier participant à l'illusion démocratique. C’est une appellation d'origine non contrôlée par le peuple. :sarcastic:
 
La démocratie à géométrie variable (« Selon que vous serez puissant ou misérable, etc. »). Ben ouais. C’est l’cas d’le dire. Et il y a que pour le peuple c’est une perte de temps « démocratique » à « démocratiquement » passer sa vie « démocratique » à « démocratiquement » travailler pour « démocratiquement » la gagner. Bref. Les droits de l’homme, la démocratie s’en torche démocratiquement. Et la liberté, l’égalité et la fraternité, ont démocratiquement bon dos.
« Démocratie » quand tu nous tiens. Faut l’dire vite... Ce sont surtout les spoliateurs qui peuvent se permettre d’en parler, de manière éhontée et tout en se la pétant dignement dans la soie, pendant que morfle le peuple. Mais ils en sont si fiers les ouistitis, que pour eux c’est une gloire de la patrie. :p
 
La démocratie ressemble plus à une « énarchie » qu’autre chose. En fait, c’est une démocratie bidonnée et à la hauteur des grandes écoles faites pour les bien-nés du darwinisme social - énarques, etc. Bref, l’énarchie (puisque le peuple en veut) ça devrait avoir pour vertu la formation de fonctionnaires sensés être au service du peuple - des citoyens sans fioritures et comme tous les autres. Mais démocratiquement ça ne devrait pas engendrer de vocations motivées par le prestige et les privilèges, une hiérarchie et élite autoproclamée « s’autorisant des trucs », comme disait l’ami Coluche dans son fameux sketch ...
 
… Coluche qui aussi en disait long au sujet du « piège à cons » que représentent les « élections ». On vote. Et puis après ? Ben pis après c’est comme avant et comme si le bulletin de vote faisait office de PQ (l’urne électorale a pour vertu le recyclage du bulletin de vote en papier à WC, alors autant utiliser le dispositif prévu à cet effet et ne pas se tromper de récipient) - les lois se faisant dans le dos du peuple et pour des intérêts privés. D’ailleurs, un exemple par excellence, d’actualité et concrètement vécu (cuisamment) par le côté social de la belle démocratie, est l’économie si bien gérée et la crise si bien préparée (ah non, on ne l’a pas vue venir, mais en même temps les « chiens de garde » se gardaient bien de l’avis des lanceurs d’alerte en les écartant des manigances merdiatiques) et la « dette » qui est l’arnaque du siècle et dont le peuple héritier et les générations futures devront faire les frais sans en avoir été responsables. Et c’est sans parler du traité européen passé en force. Entre autre. Bref, n’est-il pas dit (par je ne sais plus qui) que ce système - soi-disant démocratique - a l’art (en même temps que la perversité) de privatiser les profits et de socialiser les pertes...?
 
Soit dit en passant, on nous enfume la crise économique et les priorités avec des histoires de corruption et de paradis fiscal, mais c’est pas tant la planque des magots offshore par certains qui est à remettre en question, que l’inégalité des chances justifiant les privilèges et les écarts de revenus insensés, l’élite autoproclamée et les privilèges de « droit divin », le corporatisme, etc., engendrant une fausse méritocratie des privilèges pour ceux qui soi-disant se sont trouvés vocation dans l’art de se mettre au service du peuple. Ou ont profité de formations en grandes écoles nationales aux frais de la princesses (des contribuables) pour ensuite trahir le social et aller faire carrière dans le privé au profit de ceux qui tondent la Nation.
 
Enfin bref, mais malgré tous les lanceurs d’alerte qui se sont succédés dans notre belle Histoire démocratique – grands penseurs et non moins sérieux penseurs comiques à la Coluche -, on n’a toujours pas compris que voter ne sert à rien d’autre qu’à perpétuer le système antisocial au profit de la spoliation privée. Tout au plus le vote sert-il à changer le berger du troupeau. À faire patienter les revendications de l’élevage en batterie, pendant ce temps que l’ultra-libéralisme procède à la tonte du cheptel populaire. À chaque élection on change de berger du troupeau pour la transhumance (l’alternance), et ainsi le troupeau du panurgisme à la « Gaston Couté », ayant pris le suppositoire de la couleur de son choix, va cahin-caha au prés de la Matrice, tantôt un coup à droite, tantôt un coup à gauche, de mandature bleue en mandature rose, et vice versa (de scrutin en scrutin scruter l’horizon bouché de crottin), voir si l’herbe du prés d’à côté est plus rose.. ou pas, coco. :p Bref, c’est « la balade des gens heureux », ma foi ! :sol: Et quand de temps à autre ça râle un peu dans le troupeau et rue dans les brancards, on lui dit que c’est pas l’moment, c’est pas le monde des bisounourss et qu’il faut se serrer la ceinture encore un peu plouss. :D
 
Il n’y a pas d’homme providentiel. Sinon, en dernier recours et pour sauver la Démocratie, la solution consisterait en l’espoir du « Seigneur Le Retour » (alternative centriste :D la multiplication des pains en prime :D). Mais c’est dire que son retour se fait attendre encore et encore... Mais bon. Bref... [:cend]


Message édité par ewas le 14-04-2013 à 07:51:24

---------------
c'est quand qu'on va où ?
n°33990123
helicon2
Posté le 16-04-2013 à 10:53:37  profilanswer
 

Voici un article en rapport avec ce que l'on peut appeler la reddition des comptes. Le représentant du peuple qui obtient un mandat déclare ce qu'il a avant son mandat puis ce qu'il a à la fin de son mandat et un conseil indépendant est chargé de vérifier qu'il n'a pas profité de sa position de représentant du peuple pour s'enrichir. Vu que le pouvoir est source de corruption, il est important que les institutions ne s'appuie pas uniquement sur l'intégrité et l'honnêteté des représentants du peuple pour éviter la corruption mais que des procédures de vérifications existent à priori et à posteriori et que des sanctions dissuasives soient liées.
 
Le philosophe, enseignant-chercheur Thierry Ménissier propose des pistes intéressantes concernant la création de nouveaux contre-pouvoirs dans cet article :
 
http://www.politis.fr/Patrimoine-d [...] witterfeed
Patrimoine des ministres : « Une mesurette qui ne changera pas notre culture politique »
 

Citation :

la France est un pays de tradition républicaine et non démocratique. C’est une tradition d’État tutélaire, tandis que la tradition démocratique est celle d’une souveraineté populaire davantage partagée, basée sur une interaction des intérêts bien constituée. [..] l’affaire Cahuzac révèle la concentration de l’intérêt général entre les mains des élus.


 

Citation :

D’où à mon avis la nécessité d’élargir fondamentalement la responsabilité de l’intérêt général, par une sorte d’appropriation. Cela serait possible avec une dose de tirage au sort dans les institutions de la République. Nous savons évidemment qu’il existe déjà du participatif à différents échelons de la vie politique, mais il s’agirait de le penser de manière rigoureuse en dotant des citoyens tirés au sort de prérogatives réelles, appuyées sur des savoirs et des compétences qu’on leur donnerait. Ils seraient assistés d’experts.


 

Citation :

Le temps est venu de faire évoluer le système parlementaire, qui est tout de même hérité de la notabilité de l’ancien régime, il y a 150 ans.


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°33993963
helicon2
Posté le 16-04-2013 à 15:23:19  profilanswer
 

Jacques Attali propose des conseils locaux consultatifs, comme c'est étonnant :o  
 
http://blogs.lexpress.fr/attali/20 [...] emocratie/
Faut-il renoncer à la démocratie ?
 

Citation :

On pourrait par exemple imaginer construire,  en parallèle aux institutions démocratiques  locales, des assemblées consultatives, composées de gens choisis parmi les militants de tous les partis démocratiques  pour leur désintéressement et leur préoccupation du long terme. Ces assemblées nommeraient des responsables à des niveaux plus élevés, jusqu’à constituer une Assemblée consultative nationale, en charge  de conseiller les pouvoirs démocratiques sur l’importance des enjeux du long terme. Ces assemblées seraient désignées pour dix ans, et leurs membres ne seraient pas rééligibles. D’une certaine façon, le Conseil Économique, Environnemental et Social en constitue, en France, une tres imparfaite incarnation.


 
Heureusement que Jacques est là, sinon, qui pourrais nous donner de si mauvaises idées ? :D


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°34017302
helicon2
Posté le 18-04-2013 à 10:28:05  profilanswer
 
n°34017688
in_your_ph​ion
Posté le 18-04-2013 à 10:52:49  profilanswer
 

roller and scratcher a écrit :


11 des 15 posts de ce topic sont de toi... Tu t'eclates bien sur TON topic ?
 
Remercie moi, grâce à moi tu passes à 11 sur 16  :jap:


 
 :lol:  
 
( ma contribution )

n°34031150
helicon2
Posté le 19-04-2013 à 11:40:07  profilanswer
 

Voici une petite animation qui permet de comparer les catégories sociaux-professionnelles des citoyens français et des députés français. On remarque que : http://www.politis.fr/De-quel-mili [...] 21815.html
 
- La proportion d'artisans est respectée ;
- La proportion d'agriculteurs est plutôt respectée ;
- Les cadres représentent que 16,7% des actifs mais 81,5% des députés ;
- Les professions intermédiaires passent de 24,4% à 6,2% ;
- Les employés passent de 28,9% à 2,6% ;
- Les ouvriers, malgré un nombre plus important dans la population que les cadres avec 21,3% ont 0% de députés.
 
Est-ce que les outils sélection interne au sein des partis + système électif sont les plus appropriés pour que l'ensemble des catégories sociaux-professionnelles soient représentées à l'Assemblée Nationale ? Apparemment, non.

Message cité 1 fois
Message édité par helicon2 le 19-04-2013 à 11:40:52

---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°34040970
fiscalisat​or
choose deep state TM
Posté le 20-04-2013 à 01:54:25  profilanswer
 

Mais la représentation nationale, ce n'est pas la ressemblance nationale.


---------------
Présidence Fillon : générique de début
n°34042049
helicon2
Posté le 20-04-2013 à 10:44:16  profilanswer
 

fiscalisator a écrit :

Mais la représentation nationale, ce n'est pas la ressemblance nationale.


 
Cela dépend pour qui. Les sondages montrent que les élus politiques sont déconnectés du peuple et apparemment, ça dérange une majorité de français. Peut-être pas toi. Perso, ça me dérange beaucoup.


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°34042467
fiscalisat​or
choose deep state TM
Posté le 20-04-2013 à 11:47:15  profilanswer
 

La profession originelle ne sera pas l'élément qui produira obligatoirement un lien indissociable avec la vie du peuple.
 
Dans les faits, je constate qu'on a pas mal de médecins à l'AN, et figures toi qu'ils comprennent pas grand chose aux problèmes de notre système de santé.
 
Tu confonds un problème de corruption avec un problème de représentation.

Message cité 1 fois
Message édité par fiscalisator le 20-04-2013 à 11:52:06

---------------
Présidence Fillon : générique de début
n°34057517
helicon2
Posté le 22-04-2013 à 01:55:21  profilanswer
 

fiscalisator a écrit :

La profession originelle ne sera pas l'élément qui produira obligatoirement un lien indissociable avec la vie du peuple.
 
Dans les faits, je constate qu'on a pas mal de médecins à l'AN, et figures toi qu'ils comprennent pas grand chose aux problèmes de notre système de santé.
 
Tu confonds un problème de corruption avec un problème de représentation.


 
Je ne confonds rien du tout, c'est juste que tu n'as pas compris mon point de vue. Je ne souhaite pas plus d'ouvriers car ils seraient plus à même de comprendre comment fonctionne une usine. Pas du tout.
 
Je souhaite une meilleure représentation sociaux-professionnelles dans un but démocratique à savoir que toutes les composantes du peuple ait une partie du pouvoir, pas uniquement les cadres. Cela me choque profondément qu'on puisse appeler notre système démocratie (pouvoir du peuple) mais qu'il n'y ait quasiment pas d'ouvriers et d'employés à l'AN alors que ce sont les deux catégories sociaux-professionnelles les plus importantes dans notre pays.


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°34073102
helicon2
Posté le 23-04-2013 à 11:32:04  profilanswer
 

Deux événements relatifs à la démocratie au mois de mai :  
 
GouvCamp #2 - Venez inventer la démocratie

  • Samedi 4 mai 2013 à La Cantine (Paris)
  • Priorités et plan d'actions pour passer à la France 2.0 proposé par Lancelot Pecquet (Will Strategy)
  • Attention, abstention proposé par Voxe.org
  • Dessine moi une démocratie


et  
 
Marche pour la VI République


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°34073351
helicon2
Posté le 23-04-2013 à 11:50:53  profilanswer
 

Démocratie Réelle - Devenez député européen, adoptez le « système D » !
http://www.agoravox.fr/actualites/ [...] ute-134284
 

Citation :

Mais les choses logiques et naturelles n'ont pas leur place au sein de l'Union européenne : limité par les traités, le Parlement européen est dépourvu de "l'initiative législative". [..] La Commission européenne, qui détient la compétence exécutive au sein de l’UE (au plan interne, par ses compétences d’exécution administratives et budgétaires, et au plan externe, par son rôle de négociateur des accords internationaux de la Communauté) dispose également du « monopole de l’initiative » en matière législative. [..] Pour les élections européennes de 2009, le taux d’abstention s’est élevé à 59,37%, et le vote blanc à 4,30%. En d’autres termes 26,5 millions de français sur les 44 millions d’inscrits ne se sont pas prononcés pour élire nos eurodéputés.

Citation :

Démocratie Réelle propose que "le rôle du député européen soit réduit à celui de coursier, il consisterait à faire des aller-retours au parlement européen et d'informer [les citoyens] des projets de lois. Pendant ce temps dans chaque pays, [les citoyens] débattrons, puis une interface de vote sera disponible afin de recueillir le souhait des citoyens sur chaque décision, le député n'aura alors qu'à transmettre ce résultat au parlement."


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°34091247
helicon2
Posté le 24-04-2013 à 17:14:24  profilanswer
 

http://www.agoravox.fr/tribune-lib [...] tie-134584
Le hasard, avenir de la démocratie
 

Citation :

Se poser la question de l'utilité d'un gouvernement actif, ce n'est pas prétendre qu'un bateau navigue mieux sans capitaine. C'est expliquer qu'il faut un pilote à la barre mais que celui-là doit s'abstenir de prendre la moindre décision pour diriger le navire, ce qui est très différent.

Citation :

Deux physiciens italiens, Alessandro Pluchino et Andrea Rapisarda, ont démontré qu'une dose de hasard contribuerait à l'amélioration de ce qui, jusqu'à présent, est considéré comme des domaines de l'expertise fine et du professionnalisme rigoureux. Ils sont arrivés à trois conclusions.
 
La première selon laquelle un Parlement travaillerait mieux si une fraction importante des représentants du peuple était tirée au sort dans la population. Ces députés et sénateurs issus du sort obligeraient les professionnels de la politique à oeuvrer dans l'intérêt du plus grand nombre et non pas pour leur seule "clientèle".

Citation :

La Fondation Hulot réclame pour sa part la création d’une troisième chambre tirée au sort et des dirigeants de l’association ATTAC, proche quant à elle de la gauche critique, parlent de remplacer le Sénat par une chambre ainsi constituée. Au niveau international, le tirage au sort suscite un intérêt croissant dans la théorie politique.

Citation :

Avec son collègue Amos Tversky, aujourd'hui disparu, ils ont montré que l'homme n'est pas un individu rationnel, mais un être souvent mal informé, paresseux, qui réagit de manière instinctive, ce qui l'amène à prendre des décisions absurdes et contraires à ses intérêts.


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°34096297
fiscalisat​or
choose deep state TM
Posté le 25-04-2013 à 00:14:06  profilanswer
 

Des mecs ordinaires qui n'auraient aucune chance face aux pressions des autres partis.


---------------
Présidence Fillon : générique de début
n°34098670
helicon2
Posté le 25-04-2013 à 10:41:06  profilanswer
 

fiscalisator a écrit :

Des mecs ordinaires qui n'auraient aucune chance face aux pressions des autres partis.


 
Mon député est PS. J'ai eu l'occasion de discuter avec lui. Et il m'a avoué qu'il n'avait pas spécialement de marge de manœuvre et qu'il doit respecter les consignes de vote ; bref être un bon petit soldat. Car sans le parti, il n'aurait jamais été élu.
 
Tu subis bien plus de pression lorsque tu es à l'intérieur d'un parti que lorsque tu es extérieur à un parti lorsque tu es élu. En revanche, c'est beaucoup plus simple d'être élu avec une étiquette PS ou UMP que lorsque tu n'as pas d'étiquette.
 
Du coup, je ne suis pas spécialement d'accord avec ton impression.


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°34108996
fiscalisat​or
choose deep state TM
Posté le 26-04-2013 à 00:09:43  profilanswer
 

Je te dis que les gens en dehors des partis subiraient la pression, et tu me parle des quelques gus à l'intérieur des partis  
 
les pauvres ne sont pas forcés d'y aller  
 
quand à ton assertion selon laquelle il y aurait plus de pression à l'intérieur d'un parti, je vois pas vraiment sur quoi elle est basée. Les parti se sont des machines à gagner des élections ... à partir du moment où le gars reste dans le dogme, ben il bénéficie des fonctions support du parti, y a pas à tortiller.
Le gars à l'extérieur, ben il aura rien.
 
 
Du coup tu n'as rien prouvé.


---------------
Présidence Fillon : générique de début
n°34111496
helicon2
Posté le 26-04-2013 à 10:34:42  profilanswer
 

fiscalisator a écrit :

Je te dis que les gens en dehors des partis subiraient la pression, et tu me parle des quelques gus à l'intérieur des partis  
 
les pauvres ne sont pas forcés d'y aller  
 
quand à ton assertion selon laquelle il y aurait plus de pression à l'intérieur d'un parti, je vois pas vraiment sur quoi elle est basée. Les parti se sont des machines à gagner des élections ... à partir du moment où le gars reste dans le dogme, ben il bénéficie des fonctions support du parti, y a pas à tortiller.
Le gars à l'extérieur, ben il aura rien.
 
 
Du coup tu n'as rien prouvé.


 
Je n'ai rien à prouver. Nous avons simplement des points de vue différents. J'expliquais simplement le mien.


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°34111524
Profil sup​primé
Posté le 26-04-2013 à 10:36:13  answer
 

Vous dites la même chose en fait...

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  111  112  113  114  115  116

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Terminé la démocratie avec la réduction du temps de parole "équitable"Hans-Hermann HOPPE prédit la fin de la démocratie
Démocratie participative selon Claude GuéantLe front national: un danger pour la democratie
Les démocraties comparées (et le sondage réparé)L'influence d'une manifestation à Paris sur la démocratie en Iran
Bel exemple de la démocratie de la part de France 2France fausse démocratie ?
violons la démocratie !!Les 500 signatures et la démocratie
Plus de sujets relatifs à : La démocratie


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR