Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
2184 connectés 

 



Qualifieriez-vous la France de régime démocratique ?




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  26  27  28  ..  111  112  113  114  115  116
Auteur Sujet :

La démocratie

n°37936291
helicon2
Posté le 25-04-2014 à 20:19:13  profilanswer
 

Reprise du message précédent :


 
Euh, et donc quoi ? Que dois-je dire de plus ?


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
mood
Publicité
Posté le 25-04-2014 à 20:19:13  profilanswer
 

n°37936340
Ciler
Modérateur
Posté le 25-04-2014 à 20:24:05  profilanswer
 

helicon2 a écrit :


Euh, et donc quoi ? Que dois-je dire de plus ?


Je t'ai posé une question, qui attendait une réponse un peu plus développée que "bonne remarque".
 
Sachant qu'un mandat d'un an est très court, finalement, envisages-tu réellement d'y appliquer un référendum révocatoire à mi-mandat ?  
 
Si ce n'est pas le cas, dans ce cas à quel(s) mandat(s) est-ce que le référendum révocatoire serait appliqué ? J'imagine que pour certains rôles (maire, président) on pourrait envisager des mandats plus longs et où du coup le référendum révocatoire deviendrait plus pertinent.  


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°37938525
Profil sup​primé
Posté le 26-04-2014 à 00:06:17  answer
 

Bizarre que Burdeau ne figure pas sur ce thread... Son petit bouquin colle plutôt bien au thread, il est certes daté ( :sweat: ) mais c'est éminemment lisible et offre une mise en perspective bienvenue sur la "démocratie" dont tout un chacun se gargarise le matin en se rasant :whistle:

n°37939157
helicon2
Posté le 26-04-2014 à 02:03:29  profilanswer
 

Ciler a écrit :

Je t'ai posé une question, qui attendait une réponse un peu plus développée que "bonne remarque".
 
Sachant qu'un mandat d'un an est très court, finalement, envisages-tu réellement d'y appliquer un référendum révocatoire à mi-mandat ?


 
Non justement. Car comme tu l'as justement fait remarqué, pour un mandat court (1 an), le référendum d'initiative populaire révocatoire devient contre-productif.
 

Ciler a écrit :

Si ce n'est pas le cas, dans ce cas à quel(s) mandat(s) est-ce que le référendum révocatoire serait appliqué ? J'imagine que pour certains rôles (maire, président) on pourrait envisager des mandats plus longs et où du coup le référendum révocatoire deviendrait plus pertinent.


 
A mon sens, il est intéressant pour des mandats de 3 ans ou plus.


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°37939165
helicon2
Posté le 26-04-2014 à 02:08:56  profilanswer
 


 
Je pense que beaucoup de critiques de notre système actuel ne sont pas forcément lié au système électif mais tout simplement à notre Constitution (V° République). Or, un bouquin qui est écrit en 1956 alors que la V République date de 1958, effectivement, c'est un peu daté.
 
Quitte à se farcir des bouquins, je pense que des plus récents intégrant une analyse de la V° République est plus pertinente. Sauf si bien entendu, t'as déjà lu tous les bouquins récents sur le sujet  :o


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°37939292
helicon2
Posté le 26-04-2014 à 04:14:08  profilanswer
 

Chouard, Asselineau, Ménard... débat sur la démocratie, le tirage au sort et les médias
http://www.dailymotion.com/video/x [...] ias_webcam
 
Une table ronde éclectique organisée par l'université d'un parti de droite (l'UPR) sur le thème de la démocratie, les médias et la liberté d'expression.
 
Autour de cette table, on retrouve François Asselineau (HEC, ENA, ex-RPF, ex-UMP, UPR), Robert Ménard (ex-LCR, ex-PS, ex-RSF, actuel maire d'extrême-droite de Béziers), Etienne Chouard (électron libre jusque-boutiste concernant la liberté d'expression et le droit de débattre avec tout le monde, même les maires d'extrême-droite :o).
 
0:00 : Etienne Chouard commence par rappeler qu'une démocratie se doit d'avoir une presse libre et indépendante. Il cite le Conseil National de la Résistance et indique que pour avoir une presse libre, il faut qu'ils soient indépendants des organes d'état (exécutifs et législatifs) et des puissances privées. C'est aux lecteurs de payer le travail des journalistes afin de garantir leur indépendance et leur liberté. Il cite Rothschild qui achète Libération non pas pour gagner de l'argent mais pour avoir un média d'influence. Il cite ensuite Chomsky qui a fait des analyses pertinentes sur le sujet.  
 
Il indique que la cause des causes est notre Constitution. Elle devrait protéger le statut de journaliste et l'indépendance des médias. Enfin, il conclut par qualifier notre régime politique de ploutocratie.
 
6:40 : Robert Ménard trouve que l'information des mass-médias issue des chaînes privées ou publiques n'est pas sensiblement différente et conclut donc que les propriétaires des médias ne constituent pas une cause du problème. Pour lui, le problème se situe dans la pluralité des opinions.
 
11:00 : Etienne Chouard indique qu'il ne suffit pas de sortir de l'OTAN pour que les choses s'améliorent au niveau de la liberté d'expression chez les journalistes. Pour lui, la cause est la Constitution Française qui ne défend pas l'intérêt général alors que la presse libre est une conséquence de la défense de l'intérêt général. Il cite La Boétie et pense que tant que les citoyens français n'auront pas conscience de ne pas être en démocratie, il n'y aura que des gesticulations.
 
14:30 : Un participant suisse évoque le philosophe, logicien, écrivain et caricaturiste russe Alexandre Zinoviev. Cet auteur a d'abord décrit le système politique de l'URSS comme un système totalitaire. Ces ouvrages ont été condamné par le pouvoir et il fut exilé en occident. Il écrivit aussi d'autres ouvrages, cette fois-ci en occident, qualifiant l'Occident et la mondialisation de totalitaire. Ce participant indique que cet auteur, en tant que logicien, mettait les mots justes sur les systèmes russes et occidentaux. Pour lui, définir correctement les choses est très important et est à la base de tout changement.
 
17:30 : François Asselineau évoque Confucius (-500) sur la dénomination des choses. Il se pose ensuite la question suivante : "sur quel sujet les gens peuvent-ils se mobiliser ?" Il affirme qu'une usine ferme par jour et qu'il y a 1500 pauvres de plus par jour (INSEE) et donc que le changement est urgent. Il affirme que le tirage au sort n'est pas une solution acceptable, exceptée à la marge. Il estime que le suffrage universel est le meilleur outil pour mobiliser une population [nda : On le voit d'ailleurs avec l'abstention qui a continuellement baissé depuis l'avènement du suffrage universel :o]. Il fait ensuite une caricature simpliste du tirage au sort et de sa mise en oeuvre. Il limite l'existance des partis politiques à la sélection des candidats à l'élection et ne conçoit pas un système mixte mélant à la fois élection et tirage au sort. Il souhaite limiter l'utilisation du tirage au sort à la mesure de l'opinion publique [nda : en fait, limiter l'utilisation du tirage au sort à son utilisation actuelle avec les sondages].
 
28:00 : Etienne Chouard demande simplement à François Asselineau que la classe politique rende "un peu" de pouvoir politiques aux citoyens. Il évoque la possibilité d'avoir une seconde chambre législative, le Sénat, qui serait constituée de 1000 citoyens tirés au sort.
 
30:00 : François Asselineau souhaiterait que la question du tirage au sort soit posée à l'ensemble de la classe politique. Il n'arrive cependant à concevoir un autre système politique basée sur le tirage au sort en parlant de "tirés au sort dans une circonscription", ce qui prouve son incapacité intellectuelle à sortir du système politique actuel. Il pose cependant une question pertinente sur le lien entre le tirage au sort et l'outil informatique. Pour lui, le problème ne se situe pas au niveau du système électif mais au niveau des partis politiques.
 
32:00 : Le participant suisse évoque le parlement hélvétique qui, même s'il y a une pluralité de parti, l'extrême majorité des élus font partis de conseils d'administration du secteur bancaire, pharmaceutique etc.
 
34:45 : Etienne Chouard répond que ceci est dû au système électif [nda : certainement dû au fait qu'une campagne coûte chère et que les puissances d'argent sont donc forcément derrière les candidats qui dépensent des millions dans des campagnes...].
 
36:42 : François Asselineau est favorable au référendum d'initiative populaire [nda : sans préciser les modalités].


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°37939495
Ciler
Modérateur
Posté le 26-04-2014 à 08:58:26  profilanswer
 

helicon2 a écrit :


A mon sens, il est intéressant pour des mandats de 3 ans ou plus.


Donc, tu prévois des rôles avec mandats de 3 ans ou plus ? Lesquels (pas besoin d'être trop spécifique, mais on peut par exemple considérer les types de rôles protocolaires) ?


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°37939677
helicon2
Posté le 26-04-2014 à 10:03:55  profilanswer
 

Ciler a écrit :

Donc, tu prévois des rôles avec mandats de 3 ans ou plus ? Lesquels (pas besoin d'être trop spécifique, mais on peut par exemple considérer les types de rôles protocolaires) ?


 
Peut-être le rôle du Président de la République car il a un rôle de représentation à l'étranger.


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°37940287
Profil sup​primé
Posté le 26-04-2014 à 11:50:45  answer
 

helicon2 a écrit :


 
Je pense que beaucoup de critiques de notre système actuel ne sont pas forcément lié au système électif mais tout simplement à notre Constitution (V° République). Or, un bouquin qui est écrit en 1956 alors que la V République date de 1958, effectivement, c'est un peu daté.
 
Quitte à se farcir des bouquins, je pense que des plus récents intégrant une analyse de la V° République est plus pertinente. Sauf si bien entendu, t'as déjà lu tous les bouquins récents sur le sujet  :o


 
Dommage, l'auteur de ce thread semblait ne pas exclure « les démocraties passées » et évoquait même « Platon » et « Montesquieu » (qui comme chacun sait, ont disserté sur la Ve République). La perspective historique d'un constitutionnaliste des années 50 me semblait pouvoir s'inscrire dans ce cadre. [:bobox360]

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 26-04-2014 à 11:51:14
n°37941446
helicon2
Posté le 26-04-2014 à 14:53:58  profilanswer
 


 
Après, ce n'est que mon avis :) Je lis lentement et j'ai déjà pas mal de livres à lire...


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
mood
Publicité
Posté le 26-04-2014 à 14:53:58  profilanswer
 

n°37942041
helicon2
Posté le 26-04-2014 à 16:29:46  profilanswer
 

Grenoble est passé d'une gouvernance PS-PCF-PRG-MRC-MoDem à une gouvernance EELV-PG-GA-ADES lors des dernières élections municipales. La ville lance son projet Une ville pour tous dont certains points concernent directement la démocratie locale. Voici les 20 points ci-dessous. Je pense que nous pourrons observer durant ces 6 prochaines années cette nouvelle expérience démocratique et pourquoi pas nous en inspirer pour nos projets futurs...
 
La nouvelle municipalité va mettre en place des comités de suivi citoyens, des conseils citoyens indépendants constitués d'habitants élus et tirés au sort disposant de moyens de fonctionnement, la mise en place de budget participatif de 2 millions d'euros, une initiative citoyenne abaissée à 2500 signatures, une référendum d'initiative populaire local (8000 signatures), une transparence sur l'utilisation des fonds publics via des audits avec la prise en compte de l'IDH, la mise en place d'un débat citoyen avant le vote annuel du budget, la mise en place d'un Conseil Consultatif des Résidents Étrangers, la mise en place de comité d'usagers concernant les services publics, l'instauration de la transparence vis-à-vis des documents administratifs auquel ont accès les élus, une transformation du journal municipal afin d'offrir la parole à l'opposition et aux habitants, une amélioration de l'accès du public aux conseils municipaux, la mise en place d'un cumul des mandats limités et la défense des droits de l'opposition.
 
Un programme qui donnerait presque envie de déménager à Grenoble pour vivre l'expérience démocratique de l'intérieur :D
 
Grenoble, Une ville à la démocratie renouvelée…
http://unevillepourtous.fr/le-proj [...] enouvelee/
 

Citation :

Les habitants seront associés au suivi des projets : ils siègeront en nombre conséquent dans les comités de suivi et de pilotage et disposeront de toutes les explications nécessaires. [..] Composés d’une part d’habitants tirés au sort parmi l’ensemble des habitants du secteur et d’autre part de représentants désignés par les habitants eux-mêmes, les Conseils citoyens désigneront leur président-e et leur bureau. Pour assurer leur indépendance, les Conseils citoyens détermineront eux-mêmes leur ordre du jour, disposeront de moyens de fonctionnement pour pouvoir communiquer directement avec les habitants et les inviter en réunion plénière sur les sujets importants [..] Une fois par an, l’ensemble des habitants d’un secteur seront invités à délibérer sur le budget participatif de 2 000 000 € répartis entre les différents secteurs, budget destiné au financement du cadre de vie. [..] 2500 signataires habitant la commune obligeront le Conseil municipal à délibérer sur le sujet de la pétition, au maximum dans le trimestre. [..] À compter de 8000 signatures d’habitants (le seuil actuel de la saisine), une votation des habitants sera organisée sur le sujet choisi par les habitants. [..] Chaque politique mérite d’être évaluée pour mesurer son efficacité. Dès l’élection, des audits indépendants seront engagés afin d’éclairer l’état financier [..] Nous développerons des indicateurs de développement humain pour compléter les critères de gestion financière. [..] L’ensemble des processus de consultation, concertation et décision seront ouverts à l’ensemble des résidents grenoblois de plus de 16 ans. [..] À l’instar de la Régie des Eaux, chaque service public local sera doté d’un comité des usagers pour les associer à la définition et l’amélioration des services publics [..] Les habitants auront accès à tous les documents publics auxquels ont accès les élus, notamment sur Internet (open data) avec au préalable, si besoin, un effort de pédagogie et la possibilité d’avoir des explications complémentaires. [..] un espace du journal sera réservé pour les saisines de la Ville par les habitants et l’expression des contre-pouvoirs. [..] Les débats du Conseil Municipal seront retransmis en direct sur le site Internet de la Ville. La salle du Conseil Municipal sera rénovée pour agrandir l’espace réservé au public et permettre un accueil de tous les habitants sans distinction ni entrave. [..] Par une réforme du règlement municipal de la publicité, les panneaux 4x3m seront supprimés et l’espace public progressivement libéré de la publicité. [..] L’augmentation de 25% des indemnités des élus en 2008 sera annulée. Elles seront ramenées à leur niveau antérieur, corrigé de l’inflation. [..] Pour permettre aux élus d’assurer pleinement leur mandat, le cumul des mandats sera strictement limité, en excluant notamment le cumul entre deux exécutifs, et le mandat unique s’appliquera au Maire. [..] Toutes les groupes d’opposition républicaine seront représentés dans les différentes commissions, y compris la Commission d’Appel d’Offres.


 
Dans le cadre qu'offre un conseil municipal, je trouve qu'ils ont fait un excellent travail et propose de très bonne solution pour améliorer la démocratie locale de la ville.


Message édité par helicon2 le 26-04-2014 à 16:39:16

---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°37942732
helicon2
Posté le 26-04-2014 à 18:07:57  profilanswer
 

https://www.youtube.com/watch?v=flFIGXXFVsk#t=3529
Les citoyens constituants, La démocratie par tirage au sort (BOB VOUS DIT TOUTE LA VÉRITÉ)
 
Le porte-parole des "citoyens constituants", Stéphane Brochard, commence par rappeler que le tirage au sort n'est pas utilisé pour constituer un exécutif mais uniquement des assemblées législatives.
 
Il cite Joseph Stiglitz sur le concept des 1%, Montesquieu sur la séparation des pouvoirs, Jacques Rancière sur le mirage d'avoir le meilleur via l'élection. En effet, l'élection favorise le sophiste, le populiste, celui qui séduit le mieux et LCC précise que si l'on souhaite le meilleur, il faut faire un concours et non une élection.
 
Le "non" du référendum de 2005, le lien entre les marchands d'armes, les banquiers et les grands industriels avec les mass-médias sont évoqués. Les subventions à la presse sont aussi mentionnés avec la dichotomie entre Closer et le Monde Diplo par exemple.
 
Ils rappellent la naissance du gouvernement représentatif en France, aux USA ou en Angleterre en citant le québecois François Dupuis-Déry, l'Abbé Séyies...
 
Ils continuent en expliquant que le tirage au sort permet d'éviter les plus ambitieux, ceux qui veulent le pouvoir non pas pour défendre l'intérêt général mais pour défendre leurs propres intérêts. Le tirage au sort permet d'éviter les autocrates. Ils citent Platon en disant que le pouvoir ne doit pas aller à celui qui le souhaite. Même si Platon était anti-démocrate, il trouve que donner le pouvoir aux ambitieux est encore pire que la démocratie.
 
L'association LCC ne défend pas un système détaillé précis mais des outils et tout d'abord une Constitutante tirée au sort. Le but n'est pas d'afficher un programme détaillée mais de créer un mouvement où l'association lance des pistes et où le peuple reprend en main le débat. Le but est réellement de diluer le pouvoir en proposant des méthodes.
 
Elle ne préconise pas une éradication totale du système électif, ni même des fonctionnaires ou des hauts fonctionnaires.
 
Ils citent Yves Sintomer et l'association ATTAC préconisant de remplacer le Sénat par des citoyens tirés au sort plutôt qu'élus au suffrage indirect. Ils citent aussi la Fondapol (think tank UMP) préconisant 10% de tirés au sort dans les conseils municipaux. Ils évoquent la possibilité d'avoir trois chambres, une élue, une sur concours et une dernière tirée au sort.
 
Ils pensent qu'Internet est le média par excellence pour faire avancer les idées de l'association car les mass-médias n'en parlent pas du tout.
 
L'association fonctionne sur le principe du tirage au sort et rappelle que la démocratie est plus compliquée que la dictature, en citant Frank Lepage.
 
Ils indiquent que les idées que proposent l'association sont méconnus du grand public et ils ont donc aussi un rôle d'éducation populaire.
 
Ils évoquent l'expérience de Milgram, la désobéissance des forces policières et les différences expériences grandeurs natures (Ontario, Colombie-Britannique, Porto-Alegre).
 
Il fait une remarque pertinente concernant la liberté des élus issus des partis. L'histoire nous montre que même si les élus ont la possibilité technique de voter différement de la consigne de vote du parti, dans les faits, les élus sont bien souvent des godillots.
 
Le porte-parole rappelle que notre système politique pousse les citoyens à adopter un rôle de consommateurs, individualiste. Le système pousse à consommer le produit partisan puis de se taire pendant 5 ans. L'information donnée par le système politique actuel n'est pas "Intéressez-vous ! Participez ! Aidez-nous !" mais "On gère, rendormez-vous !". Il rappelle aussi que le capitalisme a transformé l'idée de réussite. Les grecs estimée que la réussite passait par le savoir alors qu'à présent, la réussite passe par la possession.
 
Il rappelle que l'association n'a pas une vision totalisante mais essentialiste. Il cite David Van Reybrouck et indique qu'il n'est pas contre les élections mais contre le fétischisme des élections.
 
Il présente une proposition totalement étonnante à savoir conserver l'élection pour choisir un programme MAIS utiliser le tirage au sort pour mettre en oeuvre ce programme (mandat impératif). Cela permet d'évincer le côté populiste et séducteur de la classe politique et recentrer les citoyens sur l'important, à savoir les programmes.
 
Il évoque l'auto-censure des journalistes dans les mass-médias et la faible audiance des idées hérétodoxes que ce soit en matière politique ou économique...
 
LCC refuse que le changement arrive par la violence qu'ils considèrent comme un piège. Le changement doit arriver par l'éducation et démocratiquement.
 
Ils ne comprennent pas que le temps de parole n'est pas comptabilisé dans les mass-médias hors période électorale.
 
Enfin, il évoque le cas Islandais et la différence entre le vote et l'élection.


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°37944411
Merome
Chef des blorks
Posté le 26-04-2014 à 21:20:07  profilanswer
 

Ciler a écrit :


Oui, dans la présentation en tout cas, parce que si le vote prends dix minutes, la personne a 3 semaines de campagne officielle (et souvent plus) pour se faire une idée des différents choix qui lui sont proposés, elle aura par exemple passé 15 minutes avec Hélicon qui sera venu la voir au porte à porte. Le temps de réflexion est donc potentiellement bien plus long que 10 minutes, et peut inclure des débats, des discussions, des lectures. Réduire la réflexion du vote actuel aux 30s passées dans l'isoloir, c'est être malhonnête.


 
Et réduire le "travail citoyen" des éventuels tirés au sort au week end où ils sont mobilisés ce n'est pas être malhonnête ?
Si je n'ai pas considéré ce temps de réflexion c'est parce qu'il me semble être le même dans les deux cas. La seule chose qui change, c'est le moment où se consacre "totalement" à la réflexion précédent le vote.
 
 

BoraBora a écrit :


Citation :

On peut imaginer que ça ne soit pas à Paris, mais décentralisé et qu'il y ait plusieurs assemblées en parallèle.
On peut imaginer que ça soit 2 heures par semaine mais pendant un an.
Bref, il faut s'affranchir du modèle actuel pour imaginer le futur.


Les "yaka" où l'on s'arrête à la contemplation de l'idée, je les laisse aux geeks qui refont le monde sur leur blog comme on le faisait autrefois sur son canapé. Ce qui m'intéresse, c'est l'application et les répercussions.


 
Dans quel monde parallèle as-tu vu une application prête à l'emploi du tirage au sort ?
Même si on se mettait tous à trouver l'idée géniale, elle ne serait appliquée que par petits bouts, expérimentée ici et là, avant de devenir quelque chose de stable. C'est bcp trop tôt à mon avis pour se demander quelles seraient les répercussions d'un système full-tirage au sort. Reviens dans quelques années !
 

BoraBora a écrit :


Citation :

Quand le peuple va voter un dimanche, il consacre formellement une dizaine de minutes à effectuer son vote.
Je propose de passer ce temps de réflexion à un week-end et tu trouves que c'est populiste ?


C'est de la pure mauvaise foi ou je m'exprime si mal ?


 
C'est de la provocation pour essayer de faire passer l'idée. Cf ma réponse à Ciler plus haut. Pourquoi voudrais-tu que les tirés au sort, soudain, ne se mettent à réfléchir aux questions de société qu'au moment où ils sont mobilisés pour le faire ? Alors qu'aujourd'hui, dans un système aussi peu engageant que l'élection, beaucoup de citoyens s'informent régulièrement, pendant la campagne, mais aussi tout le reste du temps.
 

BoraBora a écrit :


Citation :

J'ajoute que la population n'aurait jamais accepté qu'on ne puisse se soustraire d'un service militaire qui dure 10-12 mois au moment où les gens cherchent du boulot et courent les filles. Ah ben si, elle l'a accepté.


Ah OK, c'est de la pure mauvaise foi. :sarcastic: Marrant, j'ai pensé à ça hier. Je me demandais si quelqu'un allait oser faire une comparaison débile avec l'ex-service militaire. Bravo, tu l'as faite. :jap:


 
En quoi la comparaison n'est pas pertinente ?
On accepte également tous de payer des impôts et d'aller à l'école jusqu'à 16 ans, de ne pas dépasser le 130 sur l'autoroute...
Et les employeurs acceptent les congés maternité, paternité, payés... qui sont sans doute super emmerdants pour les patrons.  
 
Tout ça pour dire que si la société décide de s'organiser autour d'un tirage au sort obligatoire duquel on ne peut pas se soustraire, elle le fera. Elle mettra juste en oeuvre tout ce qu'il faut autour pour que ça puisse fonctionner (par exemple : un revenu de base)
 

BoraBora a écrit :


Personne n'assassine encore les libraires, on se porte très bien. ;)  Et non, je ne revends pas mes livres. je donne autour de moi ceux que je n'ai pas envie de garder. Mais j'ai des milliers de comics à vendre, si ça t'intéresse (cf mon topic ventes).  :D


 
Ca y est je l'ai trouvé sur PM à 7 euros port compris.
Je m'intéresse pas aux comics, désolé :)


---------------
Ceci n'est pas une démocratie
n°37966496
helicon2
Posté le 29-04-2014 à 01:27:51  profilanswer
 

Grâce au système politique ubuesque instauré pour les intercommunalités, c'est l'ex-maire de Saillans qui a été élu (suffrage indirect) pour être vice-présicent à l'interco plutôt que le nouveau maire de Saillans. Et après, certains affirment que nous sommes en démocratie ? Que nous sommes dans un système qui respecte la voix du peuple ?
 
Voici la motion du conseil municipal :
 
Intercommunalité – motion du conseil municipal de Saillans
http://www.paysdesaillansvivant.fr [...] -saillans/
 

Citation :

Jeudi 24 avril a eu lieu la première réunion de la Communauté de Communes du Crestois Pays de Saillans Coeur de Drôme. Lors des élections des vice-présidences, Mr Pégon, ancien candidat battu aux élections, a été choisi pour la vice-présidence Tourisme et Agriculture au détriment du maire légitime Vincent Beillard (18 voix contre 16). Les habitants de Saillans n’ont donc pas le représentant qu’ils ont choisi et l’exécutif de l’intercommunalité va fonctionner sans les élus légitimes, ni vice-présidence, ni présence au bureau. Vendredi 25 avril, lors du conseil municipal, une motion a été lue et adoptée (2 contre, 1 abstention).

Citation :

MOTION
Représentation de la commune de Saillans au sein de l’exécutif intercommunal
 
Attendu que l’intercommunalité désigne en France le regroupement de communes dans une structure légale chargée d’exercer des compétences qui lui sont déléguées par les communes membres.
Attendu que l’intercommunalité est administrée par des représentants élus au sein de chacune des communes concernées.
Attendu que les nouvelles modalités de désignation des conseillers communautaires, applicables à compter de cette année, ont introduit la désignation directe par les habitants de leurs représentants au sein de l’intercommunalité ; qu’il en résulte que le maire de la commune est le premier conseiller communautaire élu en toute légitimité,
Attendu que le maire de Saillans, est issu d’une liste ayant obtenu la majorité au sein du conseil municipal renouvelé avec 56.77 % des voix exprimées,
Attendu que la majorité actuelle de la commune défend les vertus d’un dialogue équilibré au sein de cette intercommunalité et n’a pas contesté les représentants légaux des autres communes (tous les représentants des autres communes ont été élus  presque à l’unanimité) ; que la majorité actuelle s’engage à œuvrer pour l’intérêt général dans un souci permanent de transparence et de respect de la démocratie.
Attendu qu’il ressort du vote exprimé le 24 avril au soir pour la constitution du bureau que le maire de Saillans, qui a présenté sa candidature, n’a pas été élu en qualité de vice président de la nouvelle communauté de communes,
Attendu au contraire que le choix s’est porté sur le représentant de la liste minoritaire au sein du conseil municipal, par ailleurs ancien maire de Saillans et qui a signifié son choix de ne pas participer aux travaux de l’actuelle municipalité,
 
Attendu qu’il en ressort que cela ne respecte pas le choix des habitants du territoire et en particulier ceux des Saillansons
Attendu que le maire de Saillans ne pourra pas participer au bureau de l’intercommunalité où se définit la politique intercommunale,
Attendu dans ces conditions que de graves interrogations se posent sur la manière dont la politique communale du troisième bourg le plus peuplé de la 3CPS pourra s’articuler avec la politique intercommunale
Considérant l’incohérence générée par ce vote, bien que sa légalité ne soit pas remise en cause,
 
Il est proposé que le conseil municipal :
 
    interpelle Mr Mariton, député de la Drôme, maire de Crest, pour lui exprimer son indignation et aussi lui rappeler ses paroles prononcées une semaine plus tôt sur la légitimité du fait communal,
    interpelle Mr Magnon, président de l’intercommunalité, pour lui exprimer son indignation,
    envoie copie de ce texte à l’ensemble des membres de l’intercommunalité,
    demande à ce que le titulaire actuel de la vice-présidence parmi les conseillers communautaires de Saillans, démissionne de sa vice-présidence à titre moral et par respect du choix fait par les électeurs lors des élections du 23 mars 2014.


 
On marche vraiment sur la tête... :sweat:
 
A noter qu'à Saillans, la liste collégiale citoyenne, de part son action de large rassemblement a réussi à faire bouger les gens avec un taux de participation bien plus élevé que dans le reste de la France : 78,97%.

Message cité 1 fois
Message édité par helicon2 le 29-04-2014 à 01:31:13

---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°37966914
Ciler
Modérateur
Posté le 29-04-2014 à 08:17:28  profilanswer
 

helicon2 a écrit :


A noter qu'à Saillans, la liste collégiale citoyenne, de part son action de large rassemblement a réussi à faire bouger les gens avec un taux de participation bien plus élevé que dans le reste de la France : 78,97%.


Qu'est-ce qui permet d'affirmer que c'est cette action particulière qui a motivé la participation, et pas l'effet de l'ensemble des candidats ?


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°37968452
helicon2
Posté le 29-04-2014 à 10:49:25  profilanswer
 

Ciler a écrit :

Qu'est-ce qui permet d'affirmer que c'est cette action particulière qui a motivé la participation, et pas l'effet de l'ensemble des candidats ?


 
C'est une impression personnelle. Et pour info, il n'y avait que deux listes candidates : celle-ci et celle de l'ancien maire (MoDem).


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°37968520
Ciler
Modérateur
Posté le 29-04-2014 à 10:53:39  profilanswer
 

helicon2 a écrit :


C'est une impression personnelle.


OK.


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°38008982
Merome
Chef des blorks
Posté le 03-05-2014 à 14:03:48  profilanswer
 

Le conflit d'intérêt, figure 1 :  
 
A peine élus, de nombreux maires ont augmenté leurs indemnités
 


---------------
Ceci n'est pas une démocratie
n°38009038
Ciler
Modérateur
Posté le 03-05-2014 à 14:12:33  profilanswer
 


Ce que l'article décrit n'est pas un conflit d'intérêt, mais se rapproche de l'abus de biens publics. Le maire utilise ses pouvoirs dans son intérêt personnel, c'est donc un abus, pas un conflit car il n'y a pas de mise en concurrence entre l'intérêt personnel et l'intérêt public.


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°38009091
Merome
Chef des blorks
Posté le 03-05-2014 à 14:22:32  profilanswer
 

Ciler a écrit :


Ce que l'article décrit n'est pas un conflit d'intérêt, mais se rapproche de l'abus de biens publics. Le maire utilise ses pouvoirs dans son intérêt personnel, c'est donc un abus, pas un conflit car il n'y a pas de mise en concurrence entre l'intérêt personnel et l'intérêt public.


 

Citation :


A Orly, dans le Val-de-Marne, la maire proche du Parti communiste a taillé dans les dépenses sociales pour augmenter de 15% les indemnités de son équipe.


 
Tout l'argent qui va dans le traitement des élus ne va pas ailleurs. Le maire qui s'augmente choisit de privilégier son intérêt personnel plutôt que l'intérêt public.


---------------
Ceci n'est pas une démocratie
n°38009100
Profil sup​primé
Posté le 03-05-2014 à 14:23:52  answer
 


 
Je dois être cinglé mais y a un truc qui m'a fait ricaner...
 

Citation :

A Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), le maire socialiste Gilles Cartoire a


 

Citation :

dans l'Essonne, à Savigny-sur-Orge, les indemnités des sept adjoints ont


Dixit Wiki: Maire : Éric Mehlhorn (UMP)
 

Citation :

A Orly, dans le Val-de-Marne, la maire proche du Parti communiste a


 

Citation :

A Annecy, "le maire réélu, Jean-Luc Rigaut, a


Dixit Wiki: Maire : Jean-Luc Rigaut (UDI)
 

Citation :

Dans le Loir-et-Cher, le maire de Lamotte-Beuvron a


Dixit Wiki: Maire : Pascal Bioulac, sans étiquette
Dixit le canard local (LaNR): "A ma droite, Pascal Bioulac, 46 ans. Ancien directeur du parc équestre fédéral, il ne cache pas son appartenance à l'UMP. Et a reçu le soutien du député et président de la fédération UMP du Loir-et-Cher, Patrice Martin-Lalande"
 
Digne du Figaro, what else [:njordsk:4]
 
Les médias, amis de la probité et de la démocratie, ou comment ne jamais dire de mal sur une tendance politique, même quand on en dit du mal :D C'est comme ça qu'on manipule la démocratie en prévision des prochaines élections, avec de la rétention bien choisie d'informations :o

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 03-05-2014 à 14:28:29
n°38009455
Ciler
Modérateur
Posté le 03-05-2014 à 15:23:26  profilanswer
 

Merome a écrit :


Citation :


A Orly, dans le Val-de-Marne, la maire proche du Parti communiste a taillé dans les dépenses sociales pour augmenter de 15% les indemnités de son équipe.


Tout l'argent qui va dans le traitement des élus ne va pas ailleurs. Le maire qui s'augmente choisit de privilégier son intérêt personnel plutôt que l'intérêt public.


C'est la définition même de l'abus de bien public, qu'est-ce que tu veux que je te dise. [:cosmoschtroumpf]


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°38014952
Merome
Chef des blorks
Posté le 04-05-2014 à 11:04:50  profilanswer
 

Ciler a écrit :


C'est la définition même de l'abus de bien public, qu'est-ce que tu veux que je te dise. [:cosmoschtroumpf]


 
C'est que les deux notions se confondent. Wikipédia en parle d'ailleurs :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Confl [...] 9r%C3%AAts
 

Citation :


D'autres actes qui sont parfois classés comme des conflits d'intérêts peuvent être classés différemment.
Échanger directement une faveur contre de l'argent relève de la corruption.
L'utilisation à titre personnel des biens d'une entreprise peut être considérée comme un vol ou un détournement et/ou un abus de biens sociaux.


---------------
Ceci n'est pas une démocratie
n°38015162
Ciler
Modérateur
Posté le 04-05-2014 à 11:48:50  profilanswer
 

Merome a écrit :


 
C'est que les deux notions se confondent. Wikipédia en parle d'ailleurs :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Confl [...] 9r%C3%AAts
 

Citation :


D'autres actes qui sont parfois classés comme des conflits d'intérêts peuvent être classés différemment.
Échanger directement une faveur contre de l'argent relève de la corruption.
L'utilisation à titre personnel des biens d'une entreprise peut être considérée comme un vol ou un détournement et/ou un abus de biens sociaux.



Tout à fait. Mais quitte à choisir entre un truc peu clair et subjectif une qualification juridique bien établie, quand on a le choix, pourquoi prendre le premier ?  


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°38015278
Merome
Chef des blorks
Posté le 04-05-2014 à 12:06:45  profilanswer
 

Ciler a écrit :


Tout à fait. Mais quitte à choisir entre un truc peu clair et subjectif une qualification juridique bien établie, quand on a le choix, pourquoi prendre le premier ?  


 
Parce que jusqu'ici j'ai beaucoup parlé de conflit d'intérêt pour justifier le fait que l'élection n'est pas une bonne procédure de sélection. C'est dans la continuité.


---------------
Ceci n'est pas une démocratie
n°38018751
helicon2
Posté le 04-05-2014 à 20:40:38  profilanswer
 

Les premières réunions de citoyens commencent à Saillans :
 
Lundi 5 mai : 2e rencontre du Groupe action-projet Transparence Information à 18h30, Mairie
Mardi 6 mai : 1ère rencontre du Groupe action-projet Animations du village à 20h salle polyvalente
Mercredi 14 mai : Comité de pilotage des élus à 20h, mairie.
Vendredi 16 mai : 2e réunion du groupe action-projet Rythmes scolaires à 18h30 - Salle polyvalente
Mercredi 21 mai : 1ère réunion de la commission thématique « Environnement et Energie » - Salle des fêtes de 19h30 à 21h
Jeudi 22 mai : Comité de pilotage des élus à 20h, mairie
Samedi 24 mai : 1ère réunion Commission thématique Economie et Production locale à de 10h30 à 12h30 salle polyvalente
Mardi 3 juin : 3e rencontre du Groupe action-projet Rythmes scolaires à 20h, salle polyvalente
 


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38019525
helicon2
Posté le 04-05-2014 à 21:49:49  profilanswer
 
n°38019770
helicon2
Posté le 04-05-2014 à 22:06:31  profilanswer
 


 
Je viens de vérifier pour Orly sur le site du Ministère de l'intérieur : http://elections.interieur.gouv.fr [...] 94054.html
 
Mme Christine JANODET (LUG) est arrivée en tête avec 58,17% au second tour et est donc maire. Et elle était soutenue par le PS et le PCF lors de la dernière campagne : http://94.citoyens.com/theme/christine-janodet
 

Citation :

Maire sortante d’Orly, candidate Gauche Citoyenne , soutenue par le PS et le PCF aux municipales 2014 à Orly. Liste Unis pour Orly.


 
On peut lire le compte-rendu de séance ici : http://www.mairie-orly.fr/comptes_rendus_conseil.asp
 
Les points 9 et 10 ont été adoptés mais le CR n'indique pas les montants.


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38020112
Profil sup​primé
Posté le 04-05-2014 à 22:30:21  answer
 

Peu importent les détails - c'est le jeu du site web de ne pas faire mention de l'affiliation politique des "gloutons de droite" qui m'amuse :D
 
Sinon dans la série Littérature - et parce que j'avais 2 heures à tuer dans un Train En Retard, j'ai relu le hors-série du Point (!) spécial Marx (été 2009, ouais c'est daté) - toujours bon de se remémorer les grands fondamentaux après des mois de politique-spectacle qui rince la cervelle :o
A mettre dans les pattes de tous les géotrupes qui crient au communis' dès qu'ils entendent le mot "classe" :o

n°38020952
helicon2
Posté le 04-05-2014 à 23:26:57  profilanswer
 


 
Je pense qu'on peut trouver des exemples d'augmentations d'indemnités dans tous les partis en fait ;)


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38032902
Profil sup​primé
Posté le 06-05-2014 à 00:16:32  answer
 

helicon2 a écrit :


 
Je pense qu'on peut trouver des exemples d'augmentations d'indemnités dans tous les partis en fait ;)


 
Ah mais c'est sûr.
 
 Je pense qu'on peut aussi trouver des exemples de journaux qui taisent l'affiliation des crapules lorsque ces dernières sont de droite ;)

n°38035185
helicon2
Posté le 06-05-2014 à 10:50:00  profilanswer
 

Un très bel édito de Jacques Julliard qui a mon sens, tombe très juste.
 
http://regards-citoyens-europe.ove [...] ianne.html
La fatigue démocratique, par Jacques Julliard (Editorial de Marianne)
 

Citation :

Mais qu'appelle-t-on démocratie ? Un régime reposant sur la règle majoritaire, garantie par des élections libres et pluralistes : de mieux en mieux.
 
Alors, après cela, comment expliquer que, partout dans sur la planète, la confiance dans les institutions démocratiques soit en train de s’effondrer ? Que seulement 33% des Européens affirment leur confiance dans l'Union (contre 50% encore en 2004) ? [..] Oui, mais quand il s'agit des parlements nationaux, cette confiance tombe à 28%. Alors ?
 
Et lorsque l'on demande aux Français de classer les professions par ordre de préférence, celle de député arrive régulièrement en dernière position, derrière celle de banquier et d'agent immobilier. Ajoutons que 89% sont hostiles aux partis. [..] La réponse est dans la question : parce que les Français ne considèrent pas que la politique doive être une profession ; ils pensent, à juste titre, que c'est une fonction.
 
C'est pourquoi ils sont massivement contre le cumul des mandats.

Citation :

De sorte que le régime représentatif, fondé sur l'élection, est, comme l'affirmait Montesquieu, un système 'aristocratique', et non démocratique. Alors, si le suffrage est de nature aristocratique, quel est le système propre à la démocratie ? Le tirage au sort, répond impavidement Montesquieu, qui se fonde sur l'Antiquité. Et Rousseau n'est pas loin de penser de même qui, dans Du contrat social, envisage une combinaison de l'élection et du tirage au sort dans les démocraties.

Citation :

L'élection est en somme l'opération par laquelle les citoyens se dépouillent de leur souveraineté au profit des élus et les constituent en caste politique séparée. [..] Or, ce qui est moribond n'est pas la démocratie, mais l'exclusivité du système représentatif, fondé sur l'élection, au profit de tous les canaux de la démocratie participative


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38036682
helicon2
Posté le 06-05-2014 à 12:24:14  profilanswer
 

André Billardon (maire PS du Creusot) utilise la méthode du tirage au sort pour sélectionner les habitants siégeant aux conseils d'habitants. Bon après, le champ d'action est relativement limité...
 
http://www.creusot-infos.com/artic [...] e=&order=0
LE CREUSOT : 1 500 noms tirés au sort sur les listes électorales
 

Citation :

« Pour chaque conseil, on tire au sort par informatique 500 noms sur les listes électorales, sans aucun critère », explique Laura Paquereau, responsable du service municipal Démocratie participative. [..] L’allongement du mandat de deux à trois ans


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38055073
helicon2
Posté le 07-05-2014 à 19:38:50  profilanswer
 

Tirage au sort citoyen, TVA sur le luxe ... les sujets sur lesquels les partis sont tous d'accord
http://www.levif.be/info/actualite [...] 840819.htm
 

Citation :

Saviez-vous que les partis francophones défendent le tirage au sort citoyen? La majorité de la classe politique avait regardé d’un œil méfiant l’initiative prise par l’écrivain citoyen David Van Reybrouck, auteur du magistral « Congo », lorsqu’il avait mis en place le G1000, un panel de citoyens tirés au sort pour apporter des idées nouvelles au moment où la Belgique était bloquée, voici trois ans. Depuis, l’homme persiste et signe dans un essai au titre provocateur : « Contre les élections ». Malgré ce scepticisme initial, la majorité des partis francophones ont repris l’idée dans leur programme. Ce n’est guère surprenant pour Ecolo, partisan depuis toujours d’une démocratie davantage participative. Pour les autres, en revanche… Le PS « souhaite qu'on puisse soumettre à des panels citoyens, tirés au sort, l'examen de certains questions de société comme la légalisation du cannabis par exemple ». Le MR estime que « le tirage au sort des citoyens, qui fonctionne bien dans le pouvoir judiciaire avec le jury d’assises, pourrait être partiellement étendu au pouvoir législatif ». Idem pour le CDH à cette réserve prêt : « La démocratie parlementaire doit garder le dernier mot. » Au fond, seul le FDF s’y oppose, estimant qu’un tel tirage au sort citoyen aurait « un caractère arbitraire qui ne s’accommode guère avec la démocratie participative ». Quant au PP, il veut aller plus loin encore : « l’instauration d’un référendum d’initiative populaire et contraignant ».


 
Etienne Chouard - David Van Reybrouck - Démocratie fatiguée : Quelles solutions?
https://www.youtube.com/watch?v=8hrG-EcNdKM


Message édité par helicon2 le 07-05-2014 à 19:46:54

---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38055241
felixlegre​ffier
Posté le 07-05-2014 à 19:54:23  profilanswer
 

Personnellement, je suis favorable à utiliser le tirage au sort lorsque le vote blanc est majoritaire lors du premier tour d'une élection législative (les électeurs ayant choisi à la majorité aucun candidat). Et je suis pour l'interdiction du cumul des mandats. Et surtout tout changement de constitution devrait être soumis à référendum, avec la majorité qualifiée des 2/3 pour être ratifiée (quitte à faire un référendum à questions multiples pour accepter certaines modifs et pas d'autres).

n°38061370
doublebeur​re
Posté le 08-05-2014 à 14:42:25  profilanswer
 

Je vais aller sur le topic democratie car ce sujet m'interesse, simplement dans l'ensemble je ne trouve pas les arguments d'Asselineau aussi "ridicules" que vous le dites.

 

PS: je respecte enormément l'un et l'autre.

 

Je trouve que l'argument de la taille des echantillons se vaut parfaitement. 1000 est un minimum, et statistiquement il y aura de temps un temps (une ou 2 chambre sur 10) des chambres complétement non-représentatives du pays, c'est a dire sur le long terme, de politiques chaotiques dictée presque par le hasard.

 

Mais l'argument de fond le plus sérieux pour moi est que c'est d'une certaine facon une négation de l'histoire. L'histoire, c'est des personnages qui laissent leur marque, c'est a dire l'inverse du simple recours a la moyenne des avis.

 

Je fais aussi remarquer que le "suffrage universel" n'est guere en place, et qu'Asselineau critique justement cette situation. Nous avons un suffrage indirect ou nous pouvons voter pour une liste de candidats deja pré-sélectionnés subtilement par les médias (selection informelle) et les signatures (selection formelle).

 

Le suffrage universel consisterait lui a laisser les gens choisir qui a le droit d'avoir un bulletin a son nom, sans mediation de quelque sorte que ce soit.

Message cité 2 fois
Message édité par doublebeurre le 08-05-2014 à 14:47:42
n°38061420
helicon2
Posté le 08-05-2014 à 14:48:25  profilanswer
 

doublebeurre a écrit :

Je vais aller sur le topic democratie car ce sujet m'interesse, simplement dans l'ensemble je ne trouve pas les arguments d'Asselineau aussi "ridicules" que vous le dites.
 
PS: je respecte enormément l'un et l'autre.


 
Dans cette vidéo, François Asselineau affirme que le suffrage universel est le meilleur outil pour mobiliser une population. Or, je remarque que l'abstention n'arrête pas de progresser d'années en années depuis maintenant un bon bout de temps. Du coup, je trouve que cet argument est plutôt ridicule car contraire à la réalité.
 
Il limite ensuite l’existence des partis politiques à la sélection des candidats à l'élection alors que dans les faits, c'est avant tout des endroits de réflexion politique, d'éducation collective grâce aux débats et aux échanges de point de vue.
 

doublebeurre a écrit :

Je trouve que l'argument de la taille des echantillons se vaut parfaitement. 1000 est un minimum, et statistiquement il y aura de temps un temps (une ou 2 chambre sur 10) des chambres complétement non-représentatives du pays, c'est a dire sur le long terme, de politiques chaotiques dictée presque par le hasard.


 
D'où l'idée d'avoir deux chambres, l'une élue, l'autre tirée au sort.
 

doublebeurre a écrit :

Mais l'argument de fond le plus sérieux pour moi est que c'est d'une certaine facon une négation de l'histoire. L'histoire, c'est des personnages qui laissent leur marque, c'est a dire l'inverse du simple recours a la moyenne des avis.


 
Tu parles de l'exécutif ici. Des présidents qui laissent leur marque dans l'histoire. Le tirage au sort ne concernant que des assemblées législatives, cela ne changerait donc rien.
 

doublebeurre a écrit :

Je fais aussi remarquer que le "suffrage universel" n'est guere en place, et qu'Asselineau critique justement cette situation.


 
A part donner le droit de vote aux étrangers, je vois pas comment on pourrait faire plus universel...
 

doublebeurre a écrit :

Nous avons un suffrage indirect ou nous pouvons voter pour une liste de candidats deja pré-sélectionnés subtilement par les médias (selection informelle) et les signatures (selection formelle).
Le suffrage universel consisterait lui a laisser les gens choisir qui a le droit d'avoir un bulletin a son nom, sans mediation de quelque sorte que ce soit.


 
La sélection des candidats se fait par les partis politiques, pas par les médias. François Asselineau est par exemple candidat lors des élections européennes du 25 mai prochain dans la circonscription de l'Ile-de-France. Ce n'est pas les médias qui l'a placé candidat mais le parti UPR auquel il appartient.
 
Cela étant, François Asselineau ne critique pas la sélection des candidats par les partis dans la vidéo postée ci-dessus. Au contraire, il trouve ça très bien comme méthode de désignation des candidats.
 
Bref, c'est peu convaincant :/

Message cité 2 fois
Message édité par helicon2 le 08-05-2014 à 14:58:05

---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38061487
doublebeur​re
Posté le 08-05-2014 à 14:58:53  profilanswer
 

helicon2 a écrit :

François Asselineau affirme que le suffrage universel est le meilleur outil pour mobiliser une population. Or, je remarque que l'abstention n'arrête pas de progresser d'années en années depuis maintenant un bon bout de temps.


 
Oui, sauf qu'il explique justement que ce n'est pas du suffrage universel, mais du suffrage indirect. Lui veut ré-habiliter le suffrage universel direct, sans signatures entre les deux.
 
Ce que tu racontes sur les partis n'a pas de rapport, le concept de suffrage universel direct c'est: des personnes elisant une autre personne. Ya pas de notion de "Partis" ou pas, ces derniers contribuant surtout a détruire le concept de suffrage universel direct, ce qui expliquait la hantise de de Gaulle a leur endroit.
 

n°38061507
felixlegre​ffier
Posté le 08-05-2014 à 15:01:39  profilanswer
 

helicon2 a écrit :


 
Dans cette vidéo, François Asselineau affirme que le suffrage universel est le meilleur outil pour mobiliser une population. Or, je remarque que l'abstention n'arrête pas de progresser d'années en années depuis maintenant un bon bout de temps. Du coup, je trouve que cet argument est plutôt ridicule car contraire à la réalité.
 
Il limite ensuite l’existence des partis politiques à la sélection des candidats à l'élection alors que dans les faits, c'est avant tout des endroits de réflexion politique, d'éducation collective grâce aux débats et aux échanges de point de vue.
 
Bref, c'est peu convaincant :/


A mon avis la désaffection des électeurs vient surtout qu'on les oblige à choisir quelqu'un à partir d'une liste définie par les groupes politiques. La plupart des gens votent sans réfléchir pour le candidat du parti qui leur est le plus proche, même si cet individu est malhonnête ou manipulateur. Et d'autres (comme moi) finissent par ne plus vouloir participer à cette mascarade. Si les gens avaient la possibilité de renvoyer tout ce beau monde à la maison, je pense que ça les motiverai un peu plus, d'où ma proposition d'un tirage au sort si le vote blanc a la majorité absolue au premier tour. Et ça aura l'avantage d'affaiblir les partis politiques et leur logique carriériste. Par contre les hommes politiques intègres pourront toujours se faire réélire si leur bilan convainc les électeurs.

Message cité 2 fois
Message édité par felixlegreffier le 08-05-2014 à 15:03:27
n°38061537
helicon2
Posté le 08-05-2014 à 15:04:39  profilanswer
 

doublebeurre a écrit :

Oui, sauf qu'il explique justement que ce n'est pas du suffrage universel, mais du suffrage indirect. Lui veut ré-habiliter le suffrage universel direct, sans signatures entre les deux.
 
Ce que tu racontes sur les partis n'a pas de rapport, le concept de suffrage universel direct c'est: des personnes elisant une autre personne. Ya pas de notion de "Partis" ou pas, ces derniers contribuant surtout a détruire le concept de suffrage universel direct, ce qui expliquait la hantise de de Gaulle a leur endroit.


 
Je pense que c'est important de bien définir les mots :
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Suffrage_universel
Le suffrage universel est le vote de l'ensemble des citoyens, par opposition au suffrage censitaire ou au suffrage capacitaire.
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Suffrage_indirect
Le scrutin indirect est un système d'élection dans lequel les électeurs ne choisissent pas eux-mêmes la ou les personnes (ou le parti politique) qu'ils souhaitent voir élus, mais élisent des personnes qui font ce choix. Ce mode de scrutin très ancien reste utilisé dans les démocraties modernes pour l'élection de nombreuses chambres hautes et de présidents.
 
De quelles signatures parles-tu ? Je vois pas le rapport avec le suffrage universel...
 
 
 
 


---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
n°38061641
helicon2
Posté le 08-05-2014 à 15:18:36  profilanswer
 

felixlegreffier a écrit :

A mon avis la désaffection des électeurs vient surtout qu'on les oblige à choisir quelqu'un à partir d'une liste définie par les groupes politiques.


 
 :jap:  
 
Donc il ne suffit pas que le suffrage universel soit institué pour qu'il y ait une mobilisation de la population contrairement à ce que dit François Asselineau. Il y a d'autres problèmes bien plus importants comme celui que tu soulèves, à savoir la sélection des candidats à l'élection par les partis politiques. C'est à mon avis un grand problème comme le soulignais déjà la philosophe Simone Weil dans ses Ecrits de Londres dans les années 40 ou plus récemment André Tolmère dans son Manifeste dont j'avais cité un extrait ici. Je t'invite sérieusement à lire cet ouvrage qui est plutôt éclairant.
 

felixlegreffier a écrit :

La plupart des gens votent sans réfléchir pour le candidat du parti qui leur est le plus proche, même si cet individu est malhonnête ou manipulateur.


 
C'est directement lié à la sélection des candidats par les partis politiques. Les dégoutés quittent le parti quand ils voient ce genre de manœuvre, ils ne restent donc plus que les dégoutants qui peuvent ensuite se porter candidat. Autre extrait du manifeste de Tolmère :
 

Citation :

Les politiciens, quant à eux, ont pour principal objectif la conquête du pouvoir. Ils n’ont aucun point commun avec un créateur d’entreprise, si ce n’est l’envie de réussir. Ce sont avant tout des prédateurs et  des séducteurs.
 
Bien sûr, bon nombre de citoyens naïfs, pleins de bonne volonté, tentent l’aventure politique. Elle reste possible au niveau  d’un conseil municipal d’une petite commune. Mais si l’ambition est plus forte, notre prétendant sera obligé de passer sous les fourches caudines d’un parti politique. Il lui faudra subir la concurrence d’autres ambitieux (jeunes loups aux dents peut-être plus longues que  les siennes), les tirs de barrage des notables déjà en place, subir la discipline du parti et de son bureau ou comité central, jouer au militant actif et dévoué, accepter d’avaler des couleuvres grosses comme des anacondas d’Amazonie. Il lui faudra longtemps jouer des coudes et glisser des peaux de bananes sous les pieds de ses adversaires avant de se voir accorder le strapontin recherché, puis le fauteuil convoité. Il lui faudra  beaucoup de  patience,  une  obstination de tous les instants, “l’égoïsme, la dureté et la ruse” (De Gaulle), l’indispensable baratin, la maîtrise de la langue de bois et de la rhétorique de son parti, le sens de la manipulation et le cynisme à doses massives pour la pratique systématique du mensonge (dans le cas peu probable où il ne serait pas mythomane). Il pourra ainsi gravir les échelons de la représentation élective : conseil municipal, mairie, conseil général, conseil régional, Assemblée Nationale, Sénat. Et pourquoi pas l’Élysée ?
 
La plupart des citoyens naïfs et pleins de bonne volonté sont tellement écoeurés par ces pratiques indignes qu’ils ont tôt fait d’abandonner la partie et le parti. Leur honnêteté ne peut  s’accommoder de toutes ces compromissions. Les crocodiles, qui ignorent l’envie de vomir, attendent leur heure  en pataugeant dans l’eau trouble du marigot politicien. Ceux-là feront carrière dans la jungle politicienne et s’infiltreront dans l’oligarchie régnante, en costume trois pièces.  
Quelles que soient leurs appartenances politiques et leurs antagonismes idéologiques, les membres de cette caste politicienne, qu’ils soient au pou-voir ou dans l’opposition, forment une classe cohérente et solidaire qui les rassemblent tous dans le même univers clos, coupé du monde réel, la même bulle aristocratique, où chacun tient son rôle dans le jeu politique. Ainsi, deux députés qui s’invectivent vertement dans l’hémicycle, se retrouvent, un quart d’heure plus tard, à rire ensemble à la buvette de l’Assemblée Nationale, comme les meilleurs amis du monde.


 

felixlegreffier a écrit :

Et d'autres (comme moi) finissent par ne plus vouloir participer à cette mascarade. Si les gens avaient la possibilité de renvoyer tout ce beau monde à la maison, je pense que ça les motiverai un peu plus, d'où ma proposition d'un tirage au sort si le vote blanc a la majorité absolue au premier tour. Et ça aura l'avantage d'affaiblir les partis politiques et leur logique carriériste. Par contre les hommes politiques intègres pourront toujours se faire réélire si leur bilan convainc les électeurs.


 
 :jap:  
 
Ta proposition se rapproche de celle des esprits libres
 

Citation :

- Reconnaissance du vote blanc avec pourcentage de votes blancs dans la publication des sondages (eux mêmes délimités dans le temps) et des résultats électoraux.
- Tirage au sort d’élus citoyens en fonction du pourcentage des votes blancs pour les scrutins locaux et régionaux. 10% de votes blancs impliquent 10% d’élus tirés au sort dans l’assemblée.



---------------
Si vous voulez qu'ils s'en aillent tous, si vous voulez dégager tous les professionnels de la politique, soutenez Charlotte !
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  26  27  28  ..  111  112  113  114  115  116

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Terminé la démocratie avec la réduction du temps de parole "équitable"Hans-Hermann HOPPE prédit la fin de la démocratie
Démocratie participative selon Claude GuéantLe front national: un danger pour la democratie
Les démocraties comparées (et le sondage réparé)L'influence d'une manifestation à Paris sur la démocratie en Iran
Bel exemple de la démocratie de la part de France 2France fausse démocratie ?
violons la démocratie !!Les 500 signatures et la démocratie
Plus de sujets relatifs à : La démocratie


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR