Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
738 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15
Auteur Sujet :

Quotas FFF- L'Empire (Mediapart) contre-attaque - Nouveaux éléments.

n°26420389
Ibo_Simon
Posté le 11-05-2011 à 20:13:39  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
Arrêtez le HS, c'est pas la peine de nous broder une énième dérive sur le thème de l'identité nationale.

mood
Publicité
Posté le 11-05-2011 à 20:13:39  profilanswer
 

n°26421097
airy
I'm the cure...
Posté le 11-05-2011 à 21:03:13  profilanswer
 


Exactement, et tu peux retourner sur laFrancedoitêtreblanche.fr  [:gyzmo39]


---------------
"Bah oui sérieux, le seul sport que tu fais c'est boire de la bière en regardant un match du barca au fin fond de la creuse, viens pas parler de ce que tu ne connais pas". kApPa - Vérités d'un vrai joueur de Foot (le Vrai Foot édition).
n°26421267
Profil sup​primé
Posté le 11-05-2011 à 21:12:22  answer
 

airy a écrit :


Exactement, et tu peux retourner sur laFrancedoitêtreblanche.fr  [:gyzmo39]


 
Quel trait d'esprit confondant. [:the real canard]

n°26422589
airy
I'm the cure...
Posté le 11-05-2011 à 22:21:15  profilanswer
 

Le problème, c'est qu'il n'y a pas d'argument à donner aux types avec votre idéologie nauséabonde (qui justement ne fait pas partie de la vraie identité nationale d'un pays dont la devise est " liberté, égalité , fraternité " ).
 
Vous avez vos obsessions que vous projetez sur n'importe quel débat qui semble vous en donner l'occasion.
 
Vous faîtes mine de vouloir discuter mais personne n'est dupe.


---------------
"Bah oui sérieux, le seul sport que tu fais c'est boire de la bière en regardant un match du barca au fin fond de la creuse, viens pas parler de ce que tu ne connais pas". kApPa - Vérités d'un vrai joueur de Foot (le Vrai Foot édition).
n°26422626
VAN WINKLE
fait matériel.fr grand encore
Posté le 11-05-2011 à 22:23:29  profilanswer
 

La devise s'applique aux citoyens dudit pays, faudrait pas l'oublier :o

n°26422695
onina
Posté le 11-05-2011 à 22:28:07  profilanswer
 

MBD44 a écrit :

Ces caracteristiques ne sont pas exclusivement africaines mais la on parlait des gamins arrivant en France et y'a pas bcp de gamins bresiliens dans les centre de formation francais

 

Mouai. Je ne suis pas convaincue qu'il y a énormément de gamins africains débarquant en France pour faire du foot, le cas Drogba est quand même un peu particulier. En plus les gamins du 9-3 joue aussi dans la rue avant de débarquer en centre de formation. Bref, je suis dubitative là dessus, d'autant que la généralisation à toute l'Afrique est clairement abusive.

 

Après il parle de valeurs éducatives et d'identité, tout en disant dans un autre passage qu'il préfère recruter des bretons pour son club dont les valeurs sont plus proches, j'ai un peu de mal à croire que ça ne parle que de technique.


Message édité par onina le 11-05-2011 à 22:34:44
n°26422721
Profil sup​primé
Posté le 11-05-2011 à 22:29:41  answer
 

airy a écrit :

" liberté, égalité , fraternité " ).


 
 [:reponse 42:2]  [:tim_coucou:1]  
 
 [:turbocat:1]

n°26422728
boubougna
Posté le 11-05-2011 à 22:29:59  profilanswer
 

airy a écrit :


Exactement, et tu peux retourner sur laFrancedoitêtreblanche.fr  [:gyzmo39]


C'est bien t'as trouvé un topic où tu peux faire croire que tu piges quelques chose au foot [:bien]

n°26423822
Profil sup​primé
Posté le 11-05-2011 à 23:54:37  answer
 

airy a écrit :


Vu que la France (la vraie)  


 
Donc en gros la vraie France ça commence en 1789, avant c'était un brouillon, quoi. [:caudacien:1]  
 
Je connais cette théorie. [:the real canard]

n°26423864
airy
I'm the cure...
Posté le 11-05-2011 à 23:57:03  profilanswer
 

VAN WINKLE a écrit :

La devise s'applique aux citoyens dudit pays, faudrait pas l'oublier :o


Vu que la France (la vraie) est un pays universaliste, on pourrait critiquer cette vision communautariste (dans le vrai sens du terme) de cette devise, mais même avec cette vision étroite, on pourrait dire :
 
Exactement : à TOUS les citoyens français.  :o
 
 
 
Oui, je sais ce mot est un gros mot, un horrible mot.  [:chickchica]  
 
 

boubougna a écrit :


C'est bien t'as trouvé un topic où tu peux faire croire que tu piges quelques chose au foot [:bien]


Et toi par contre, tu cherches encore le tiens ...  [:dks]


---------------
"Bah oui sérieux, le seul sport que tu fais c'est boire de la bière en regardant un match du barca au fin fond de la creuse, viens pas parler de ce que tu ne connais pas". kApPa - Vérités d'un vrai joueur de Foot (le Vrai Foot édition).
mood
Publicité
Posté le 11-05-2011 à 23:57:03  profilanswer
 

n°26423886
airy
I'm the cure...
Posté le 11-05-2011 à 23:59:29  profilanswer
 


A mon avis, tu devrais éviter ce sujet, car la France d'avant 1789 (voire bien avant) était encore plus éloignée de votre vision idéologique.  [:prozac]  


---------------
"Bah oui sérieux, le seul sport que tu fais c'est boire de la bière en regardant un match du barca au fin fond de la creuse, viens pas parler de ce que tu ne connais pas". kApPa - Vérités d'un vrai joueur de Foot (le Vrai Foot édition).
n°26423887
Profil sup​primé
Posté le 11-05-2011 à 23:59:36  answer
 

airy a écrit :


 
Oui, je sais ce mot est un gros mot, un horrible mot.  [:chickchica]


 
C'est surtout que réduire la France à une devise c'est faire preuve d'une inculture qui me démange le jerricane. Surtout dans la bouche de ceux qui la scandent comme un mantra. [:grosratpoilu:4]  

n°26423901
Profil sup​primé
Posté le 12-05-2011 à 00:01:22  answer
 

airy a écrit :


A mon avis, tu devrais éviter ce sujet, car la France d'avant 1789 (voire bien avant) était encore plus éloignée de votre vision idéologique.  [:prozac]  


 
C'est quoi notre vision idéologique, au fait ? Et même le nous dont je suis censé faire partie ?
 
Moi précisément l'idéologie je m'en fous, je suis pas comme toi. [:tristou:2]

n°26425124
fatah93
Posté le 12-05-2011 à 09:29:23  profilanswer
 


 
Intéressant, tu pars de 2-3 gars sur un forum qui ont demandé que la France rende des compte sur l'esclavage pour aboutir à la conclusion que seuls les français comme toi (par opposition aux français comme moi par exemple, si je comprends bien (mes parents ne sont pas français)) doivent se sentir responsables devant l'histoire.  
Bref je vais m'arrêter là vu que c'est HS par rapport au topic, mais si tu en ouvres un autre, je serais ravi d'y participer.


---------------
Mon image publique est étonnamment négative, est-ce à cause de mon hobbie qui consiste à gifler des orphelines ? | Je dois aller faire quelque chose de masculin, tel conquérir une nation ou uriner debout.  
n°26425141
airy
I'm the cure...
Posté le 12-05-2011 à 09:31:17  profilanswer
 


 
Comme c'est pas mignon ? " réduire la France à une devise " . Quelle horreur (surtout au vue des mots utilisés) ... Y'a pas a dire, vous faîtes des efforts !
 
Par contre, réduire la France à une couleur de peau, à une religion, etc ...
 
 
 
Ah oui, j'oubliais : ne jamais assumer (il faudrait un minimum de courage pour cela). C'est ce que l'on vous a bien appris.  


---------------
"Bah oui sérieux, le seul sport que tu fais c'est boire de la bière en regardant un match du barca au fin fond de la creuse, viens pas parler de ce que tu ne connais pas". kApPa - Vérités d'un vrai joueur de Foot (le Vrai Foot édition).
n°26425315
Profil sup​primé
Posté le 12-05-2011 à 09:48:48  answer
 

airy a écrit :

Ah oui, j'oubliais : ne jamais assumer (il faudrait un minimum de courage pour cela). C'est ce que l'on vous a bien appris.


 
Et toi c'est le procès d'intention qu'on t'a appris c'est ça ? T'avais le choix entre ça ou la sodomie dans les geôles moscovites ? [:andy_r8]  
 
Enfin moi je veux bien assumer tout ce que tu veux, si t'acceptes de foutre des mots dessus. Voire même, soyons fous, de leur donner un sens pas trop emprunté ?

n°26426161
finlay
Dolce farniente...
Posté le 12-05-2011 à 10:56:27  profilanswer
 

Ouaou c'est chaud ici,  
 
certains aimerait bien récupéré cette histoire pour définir le bon français? [:delarue6]  
C'est mignon mais c'est le propre des gens qui ne peuvent apporter de vrais arguments, racler à droite à gauche pour déverser des théories gerbantes.
 
 [:clooney16]


Message édité par finlay le 12-05-2011 à 10:57:01
n°26426301
LooSHA
Allah Akbar
Posté le 12-05-2011 à 11:06:01  profilanswer
 


 [:le fleau:3]  
 
 
Avant, on fermait sa gueule et on était chrétien.
 


---------------
Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.
n°26426413
DavidAmes
Posté le 12-05-2011 à 11:15:27  profilanswer
 

LooSHA a écrit :


Avant, on fermait sa gueule et on était chrétien.

 


 

La France a des origines païennes, premièrement. Et il faut arrêter de croire que la Monarchie était une dictature.

Message cité 1 fois
Message édité par DavidAmes le 12-05-2011 à 11:18:12

---------------
3X HWF Tag Team Champions - X2  HWF Intercontinental Championship - OMG Moment de l'année 2012
n°26426604
finlay
Dolce farniente...
Posté le 12-05-2011 à 11:30:13  profilanswer
 

Non en France, c'était juste une monarchie absolue de droit divin  :o  
C'était pas la panacée non plus

n°26426665
Profil sup​primé
Posté le 12-05-2011 à 11:34:20  answer
 

comparé a d 'autres pays a la meme epoque c'etait pas mal

n°26426710
Ibo_Simon
Posté le 12-05-2011 à 11:37:48  profilanswer
 

C'est un topic sur les quotas voulus par les pontes de la FFF, pas sur la critique croisée des visions de l'histoire de France.

n°26426759
uxam
Posté le 12-05-2011 à 11:40:43  profilanswer
 

Ibo_Simon a écrit :


 
Je répète.
Gourcuff reproche aux gamins africains qu'il va piocher en Afrique, leur manque de sens tactique et de vision du jeu.
Je fais remarquer que les joueurs brésiliens pro ne sont pas connus non plus pour leur vision du jeu, et ce malgré le fait qu'ils soient pro.
 
Donc si tu veux répondre, réponds normalement.
Si tu veux troller, sors de ce topic.


lol tu connais quelque chose au foot ?


---------------
PSN ID : Euronimus | Steam ID : [HFR] Euronimus | uplay: HFR_uxam
n°26427090
DavidAmes
Posté le 12-05-2011 à 12:04:07  profilanswer
 

finlay a écrit :

Non en France, c'était juste une monarchie absolue de droit divin  :o  
C'était pas la panacée non plus


 
 
 
Tout d'abord, il faudrait définir le sujet. On parle d'une monarchie de type féodal non centralisé ? Ou d'une monarchie comme on l'a connu jusqu'en 1789 ? Pour faire très très très court, Le Roi a des droits mais aussi des devoirs ( Les lois fondamentales du royaume).
Les rapports Seigneurs/Vassaux étaient de même nature. Des droits et des devoirs.  
Alors oui, c'était quand même plus facile d'être un Roi ou un Seigneur qu'un pauvre paysan mais ce n'était pas l’oppression.  
 
Enfin bon c'est totalement HS.


---------------
3X HWF Tag Team Champions - X2  HWF Intercontinental Championship - OMG Moment de l'année 2012
n°26427619
grozibouil​le
Posté le 12-05-2011 à 13:08:47  profilanswer
 

Et voilà, ça ne saurait tarder, maintenant c'est fait. Le CRAN va porter plainte contre la FFF !
Fédération française de football : pourquoi nous déposons plainte
 

Citation :

Nous prenons en ce jour une décision grave: dans l'affaire de la Fédération française de football (FFF), nous portons plainte. Pour des raisons de forme, d'abord. A l'évidence, tout a été fait pour enterrer l'affaire. La ministre des sports avait promis une enquête indépendante dont les conclusions devaient être rendues ce 10 mai. Or, si elle a livré ses impressions, Mme Jouanno a affirmé que le rapport serait "rendu public dans cinq à six semaines". Cette formulation est tout à fait étonnante. Pourquoi un tel délai ? Qu'attend donc la ministre ? Que la pression retombe ?
 
Par ailleurs, nous avons demandé à Mme Jouanno des informations sur les modalités de cette commission d'enquête. Qui allait être entendu? Comment, et par qui ? Y aurait-il débat contradictoire ? Les points de vue divers seraient-ils entendus ? A ce jour, nous n'avons obtenu aucune réponse à ces questions, et personne ne sait comment Mme Jouanno est arrivée à ces fameuses "conclusions". L'opacité la plus totale règne depuis plus d'une semaine. Tout cela n'est pas fait pour rassurer. La confiance que nous avions en Mme Jouanno s'est quelque peu dégradée.
 
Mais, ces derniers jours, à notre grande surprise, la ministre des sports a apporté son soutien public à Laurent Blanc, alors même qu'il n'avait pas encore été auditionné ! Manifestement, il fallait sauver le soldat Blanc, à tout prix, quoi qu'il puisse dire, quoi qu'il ait fait. Ce soutien intempestif a créé à nos yeux un malaise difficile à dissiper.
 
L'attitude de Mme Jouanno a jeté le soupçon sur la mission, sur l'enquête et sur l'indépendance du processus. Est-ce une enquête véritable, ou un simulacre, un écran de fumée destiné à faire illusion ou à cacher la vérité ? Ces interrogations légitimes suffisent à justifier à nos yeux un dépôt de plainte. Car nous voulons faire la lumière et, à ce jour, seule une enquête judiciaire nous permettrait d'y voir plus clair, quand tout est fait pour jeter un voile d'ombre sur l'affaire.
 
Mais l'affaire, parlons-en, car au-delà des formes douteuses de cette enquête, ce sont les faits qui nous inquiètent, le contenu même du verbatim, publié par Mediapart, dont personne, semble-t-il, ne conteste la véracité.
 
Or, selon le journal, les dirigeants de la Direction technique nationale (DTN) auraient "approuvé dans le plus grand secret, fin 2010, le principe de quotas discriminatoires officieux dans les centres de formation de la fédération, les écoles de foot du pays". Au terme de son enquête, le journal conclut: "L'objectif avoué au sein de la DTN, mais inavouable au grand public, est de limiter, en les triant dès l'âge de 12-13 ans, le nombre de joueurs français de types africain et nord-africain. Une authentique ségrégation appliquée au football."
 
Or, la défense avancée par la FFF et les personnes mises en cause est pour le moins paradoxale. Selon elles, il n'y a jamais eu de projet de quotas discriminatoires, d'ailleurs le projet en question aurait été rapidement abandonné. Les amateurs de psychanalyse reconnaîtront sans peine le fameux et cocasse argument du chaudron, tel qu'il fut rapporté par Freud ("Je ne t'ai pas emprunté de chaudron, d'ailleurs je te l'ai déjà rendu, et il était déjà abîmé quand tu me l'as prêté." )
 
En outre, les membres de la Fédération affirment qu'il n'était pas question de trier les joueurs selon leur couleur, mais selon leur nationalité. En d'autres termes, il ne s'agissait pas de discriminer sur la base de la race, mais sur la base de l'origine. La FFF serait donc xénophobe, mais elle ne serait pas raciste. Quel soulagement! Or cette distinction un peu subtile, mais intéressante, après tout, explose dès lors qu'on examine le verbatim. En effet, les personnes qui ont participé à cette réunion n'ont cessé de faire le va-et-vient entre ces deux concepts: origine et couleur. A l'évidence, s'il faut trier par nationalité, c'est bel et bien pour réduire le nombre de Noirs. Laurent Blanc, lui-même, aurait cité en exemple l'Espagne, qui a gagné la Coupe du monde: "Les Espagnols, ils disent “Nous, on n'a pas de problème. Des Blacks, on n'en a pas.”"
 
Donc, si l'on en croit le verbatim, certes, le tri se fonde sur une base nationale, mais l'objectif, lui, a clairement une visée raciale. Le problème, c'est les "Blacks". Les Espagnols n'ont pas de Blacks, les Espagnols n'ont donc pas de problèmes. A ce stade, on le voit, si le verbatim est véridique, les personnes mises en cause seraient à la fois xénophobes et racistes.
 
Mais, nous dit-on, il y aurait tout de même un problème réel. Qu'on ne saurait ignorer. Celui des joueurs ayant une double nationalité. En effet, selon les dirigeants de la FFF, il y aurait un manque de retour sur investissement lorsque des joueurs, formés en France, finissent par opter pour une autre sélection nationale, dès lors qu'ils ont une double nationalité.
 
Or, cela a été plus d'une fois noté, les joueurs qui vont jouer à l'étranger, en Afrique notamment, sont en général ceux qui n'ont pas été sélectionnés dans l'équipe de France, qui offre des perspectives de carrière plus prestigieuses, à l'évidence. Donc, pour l'équipe de France, le "problème" ne se pose guère.
 
Enfin, nous sommes inquiets d'entendre dire, ici et là, que la double nationalité est un "problème" en France. Car c'est aussi ce que répète régulièrement Marine Le Pen. Nous ne croyons pas que les personnes qui ont exprimé ces idées soient forcément des membres du Front national. Nous croyons, chose plus grave, que les idées du Front national sont aujourd'hui si banalisées qu'elles se sont installées dans l'esprit de personnes, au plus haut niveau, que l'on aurait pu croire à l'opposé des valeurs de ce parti. Au fond, sans le savoir peut-être, la FFF était en train de mettre en place, dans le football français, une politique de préférence nationale.
 
En l'état actuel des choses, nous ne savons pas exactement ce qu'il en est de la discrimination institutionnelle au sein de la FFF. Ces quotas existent-ils vraiment ? Selon Mediapart, ils seraient déjà en place dans certains clubs, comme à Lyon. Ou alors, ont-ils seulement été envisagés ? Qu'en est-il des graphiques, des listes ou des fichiers qui ont circulé? Tout cela est-il conforme à la loi ? Y a-t-il eu discrimination, ou incitation à la discrimination raciale, deux chefs d'inculpation également possibles ? Nous ne pouvons le dire, car, loin d'apporter de la clarté, l'attitude même de la ministre des sports, qui a diligenté cette mission d'enquête opaque, soulève de nouveaux problèmes. Dès lors, quand Mme Jouanno affirme qu'"il n'y a pas lieu de saisir la justice", nous croyons, bien au contraire, qu'il y a lieu de le faire. Et de le faire sans délai.
 
Louis-Georges Tin, porte-parole du Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN)

n°26427680
uxam
Posté le 12-05-2011 à 13:15:53  profilanswer
 

ah ces associations à la con [:prozac]


---------------
PSN ID : Euronimus | Steam ID : [HFR] Euronimus | uplay: HFR_uxam
n°26427754
Ibo_Simon
Posté le 12-05-2011 à 13:23:02  profilanswer
 

grozibouille a écrit :

Et voilà, ça ne saurait tarder, maintenant c'est fait. Le CRAN va porter plainte contre la FFF !
Fédération française de football : pourquoi nous déposons plainte
 

Citation :

Nous prenons en ce jour une décision grave: dans l'affaire de la Fédération française de football (FFF), nous portons plainte. Pour des raisons de forme, d'abord. A l'évidence, tout a été fait pour enterrer l'affaire. La ministre des sports avait promis une enquête indépendante dont les conclusions devaient être rendues ce 10 mai. Or, si elle a livré ses impressions, Mme Jouanno a affirmé que le rapport serait "rendu public dans cinq à six semaines". Cette formulation est tout à fait étonnante. Pourquoi un tel délai ? Qu'attend donc la ministre ? Que la pression retombe ?
 
Par ailleurs, nous avons demandé à Mme Jouanno des informations sur les modalités de cette commission d'enquête. Qui allait être entendu? Comment, et par qui ? Y aurait-il débat contradictoire ? Les points de vue divers seraient-ils entendus ? A ce jour, nous n'avons obtenu aucune réponse à ces questions, et personne ne sait comment Mme Jouanno est arrivée à ces fameuses "conclusions". L'opacité la plus totale règne depuis plus d'une semaine. Tout cela n'est pas fait pour rassurer. La confiance que nous avions en Mme Jouanno s'est quelque peu dégradée.
 
Mais, ces derniers jours, à notre grande surprise, la ministre des sports a apporté son soutien public à Laurent Blanc, alors même qu'il n'avait pas encore été auditionné ! Manifestement, il fallait sauver le soldat Blanc, à tout prix, quoi qu'il puisse dire, quoi qu'il ait fait. Ce soutien intempestif a créé à nos yeux un malaise difficile à dissiper.
 
L'attitude de Mme Jouanno a jeté le soupçon sur la mission, sur l'enquête et sur l'indépendance du processus. Est-ce une enquête véritable, ou un simulacre, un écran de fumée destiné à faire illusion ou à cacher la vérité ? Ces interrogations légitimes suffisent à justifier à nos yeux un dépôt de plainte. Car nous voulons faire la lumière et, à ce jour, seule une enquête judiciaire nous permettrait d'y voir plus clair, quand tout est fait pour jeter un voile d'ombre sur l'affaire.
 
Mais l'affaire, parlons-en, car au-delà des formes douteuses de cette enquête, ce sont les faits qui nous inquiètent, le contenu même du verbatim, publié par Mediapart, dont personne, semble-t-il, ne conteste la véracité.
 
Or, selon le journal, les dirigeants de la Direction technique nationale (DTN) auraient "approuvé dans le plus grand secret, fin 2010, le principe de quotas discriminatoires officieux dans les centres de formation de la fédération, les écoles de foot du pays". Au terme de son enquête, le journal conclut: "L'objectif avoué au sein de la DTN, mais inavouable au grand public, est de limiter, en les triant dès l'âge de 12-13 ans, le nombre de joueurs français de types africain et nord-africain. Une authentique ségrégation appliquée au football."
 
Or, la défense avancée par la FFF et les personnes mises en cause est pour le moins paradoxale. Selon elles, il n'y a jamais eu de projet de quotas discriminatoires, d'ailleurs le projet en question aurait été rapidement abandonné. Les amateurs de psychanalyse reconnaîtront sans peine le fameux et cocasse argument du chaudron, tel qu'il fut rapporté par Freud ("Je ne t'ai pas emprunté de chaudron, d'ailleurs je te l'ai déjà rendu, et il était déjà abîmé quand tu me l'as prêté." )
 
En outre, les membres de la Fédération affirment qu'il n'était pas question de trier les joueurs selon leur couleur, mais selon leur nationalité. En d'autres termes, il ne s'agissait pas de discriminer sur la base de la race, mais sur la base de l'origine. La FFF serait donc xénophobe, mais elle ne serait pas raciste. Quel soulagement! Or cette distinction un peu subtile, mais intéressante, après tout, explose dès lors qu'on examine le verbatim. En effet, les personnes qui ont participé à cette réunion n'ont cessé de faire le va-et-vient entre ces deux concepts: origine et couleur. A l'évidence, s'il faut trier par nationalité, c'est bel et bien pour réduire le nombre de Noirs. Laurent Blanc, lui-même, aurait cité en exemple l'Espagne, qui a gagné la Coupe du monde: "Les Espagnols, ils disent “Nous, on n'a pas de problème. Des Blacks, on n'en a pas.”"
 
Donc, si l'on en croit le verbatim, certes, le tri se fonde sur une base nationale, mais l'objectif, lui, a clairement une visée raciale. Le problème, c'est les "Blacks". Les Espagnols n'ont pas de Blacks, les Espagnols n'ont donc pas de problèmes. A ce stade, on le voit, si le verbatim est véridique, les personnes mises en cause seraient à la fois xénophobes et racistes.
 
Mais, nous dit-on, il y aurait tout de même un problème réel. Qu'on ne saurait ignorer. Celui des joueurs ayant une double nationalité. En effet, selon les dirigeants de la FFF, il y aurait un manque de retour sur investissement lorsque des joueurs, formés en France, finissent par opter pour une autre sélection nationale, dès lors qu'ils ont une double nationalité.
 
Or, cela a été plus d'une fois noté, les joueurs qui vont jouer à l'étranger, en Afrique notamment, sont en général ceux qui n'ont pas été sélectionnés dans l'équipe de France, qui offre des perspectives de carrière plus prestigieuses, à l'évidence. Donc, pour l'équipe de France, le "problème" ne se pose guère.
 
Enfin, nous sommes inquiets d'entendre dire, ici et là, que la double nationalité est un "problème" en France. Car c'est aussi ce que répète régulièrement Marine Le Pen. Nous ne croyons pas que les personnes qui ont exprimé ces idées soient forcément des membres du Front national. Nous croyons, chose plus grave, que les idées du Front national sont aujourd'hui si banalisées qu'elles se sont installées dans l'esprit de personnes, au plus haut niveau, que l'on aurait pu croire à l'opposé des valeurs de ce parti. Au fond, sans le savoir peut-être, la FFF était en train de mettre en place, dans le football français, une politique de préférence nationale.
 
En l'état actuel des choses, nous ne savons pas exactement ce qu'il en est de la discrimination institutionnelle au sein de la FFF. Ces quotas existent-ils vraiment ? Selon Mediapart, ils seraient déjà en place dans certains clubs, comme à Lyon. Ou alors, ont-ils seulement été envisagés ? Qu'en est-il des graphiques, des listes ou des fichiers qui ont circulé? Tout cela est-il conforme à la loi ? Y a-t-il eu discrimination, ou incitation à la discrimination raciale, deux chefs d'inculpation également possibles ? Nous ne pouvons le dire, car, loin d'apporter de la clarté, l'attitude même de la ministre des sports, qui a diligenté cette mission d'enquête opaque, soulève de nouveaux problèmes. Dès lors, quand Mme Jouanno affirme qu'"il n'y a pas lieu de saisir la justice", nous croyons, bien au contraire, qu'il y a lieu de le faire. Et de le faire sans délai.
 
Louis-Georges Tin, porte-parole du Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN)



 
C'est ce que disait l'avocat dans l'article que j'avais donné.
Vu les éléments, les propos et le déroulement de l'affaire, il y a largement matière pour une association de lutte contre le racisme, et pour des parents de joueurs évincés, de faire un procès et de le gagner.

n°26427840
Ibo_Simon
Posté le 12-05-2011 à 13:31:09  profilanswer
 

Citation :

Affaires des quotas : "Pourquoi t'as pas fermé ta gueule, Momo ?"
 
 
"La taupe", c'est le mot qui colle à son nom depuis une bonne semaine.
 
Lui, un traître ? Parce qu'il a reconnu avoir posé son petit dictaphone devant lui, sur la table, à la fameuse réunion du 8 novembre 2010 ? Parce qu'il a enregistré les dirigeants du foot français quand ils disaient vouloir moins de Noirs et d'Arabes sur les terrains ? Parce qu'il a voulu que sa hiérarchie entende "ces propos inqualifiables" ?
 
Mohamed Belkacemi se serait dénoncé, comme on se rendrait après avoir commis un délit. Mais "c'est faux", dit-il. "J'ai simplement reconnu avoir remis l'enregistrement à ma hiérarchie. Rien d'autre."
 
Qu'importe, la traque est lancée. "On" le pourchasse comme un animal fouineur qui aurait mis son nez là où il ne fallait pas. Mohamed Belkacemi a dû se "sauver" de sa propre maison, avec femme et enfant, se réfugier chez un ami. A sa fille de 6 ans, "on" vient poser des questions dans la cour de récré.
 
 
 
"Conscience citoyenne"
 
C'est comme un piège qui se referme sur lui. Il était pourtant convaincu de bien faire. Impossible d'avaler quoi que ce soit, "j'ai perdu 6 kilos". Plus de sommeil, "j'ai que ça en tête : qu'est-ce que ça veut dire tout ça ?" Et ceux qui lui demandent : "Mais pourquoi t'as pas fermé ta gueule, Momo ?"
 
Alors tenir bon. Il a des soutiens : Aimé Jacquet, Yannick Noah, Bernard Lama, Lilian Thuram, Abd Al-Malik, Benoît Hamon.
 
Mohamed Belkacemi, chevalier de l'Ordre national du Mérite depuis 2009, s'accroche à cette seule certitude : il n'est pas "ce lâche qui aurait agi de manière déloyale". Ni un justicier. C'était seulement une question de "conscience citoyenne".
 
Dénoncer un climat de plus en plus délétère à la Fédération. Et tant pis s'il risquait sa place, ses 5.000 euros par mois. Mohamed Belkacemi souhaite juste qu'on "protège nos enfants, quelle que soit la couleur de leur peau : ils sont l'avenir de ce pays".
 
La "niaque"
 
Il y a comme une filiation entre ces petits du foot et lui. Lui, le fils d'immigrés devenu titi parisien.
 
Mohamed Belkacemi, dit "Momo", est né à Paris en 1961. Il raconte que son père, indigène algérien, était éboueur pour EDF. Une enfance heureuse, à l'école comme dans la rue, "même si on était catalogués bougnoules, même s'il arrivait de se coucher avec un bout de pain et un morceau de sucre dans le ventre".
 
Il se promettait déjà que les baskets qu'il ne pouvait pas avoir, il les aurait devenu grand. C'est cette "niaque" qui l'a porté. A 14 ans, le foot. Et Mohamed Belkacemi découvre "une voie", la sienne.
 
Première enveloppe : 450 francs, une prime de match. Son père lui demande d'où viennent les billets, il ne croit pas que courir après un ballon rapporte. "Momo" appelle l'entraîneur, "mon père était rassuré, j'étais pas un voleur".
 
A 17 ans, il accompagne un copain au Paris Football Club. Un joueur manque, le coach lâche : "Tu joues". Défenseur. Mohamed enfle des chaussures trop petites, un short qui le boudine. Et à la fin du match on lui dit : "Tu reviens la semaine prochaine".
 
Il devient capitaine de l'équipe, monte en troisième division : "Je découvre la France grâce au foot". Et puis Mohamed Belkacemi frappe le ballon dans le 94, à Villecresnes. Il gagne 1.000 francs, reverse tout à son père qui redistribue à la famille.
 
 
 
Un Sisyphe heureux
 
A 30 ans, rupture du tendon rotulien, il arrête le foot. Passe ses brevets d'Etat. En 1998, la Ligue de Paris l'embauche comme conseiller technique régional : "Je vais sur le terrain, à la rencontre de ceux qui sont désorganisés, je les cadre, leur explique qu'on ne peut pas tous devenir des Zidane, mais que le foot est un monde où chacun peut trouver sa place".
 
Il croise quelques pépites, rencontre aussi des épaves, des gars avec bracelet électronique à la cheville, des adolescences en errance. En dix ans à la Ligue, il forme 1.500 jeunes. Et puis viennent les émeutes de 2005 à Clichy-sous-Bois.
 
Coup de fil d'Aimé Jacquet, auquel le ministère de la Jeunesse et des Sports demande ce qui est en place pour les jeunes dans les quartiers. Rien. A part ce que fait Mohamed.
 
Début 2006, Jacquet demande la création d'un poste de "Monsieur Banlieue" au niveau national. Des voix résistent. Mohamed Belkacemi ne sera pas régularisé avant 2008. C'est un Sisyphe heureux, il bosse : "J'ai l'impression de devoir donner aux jeunes des quartiers un peu de moi-même pour qu'ils se construisent".
 
"Stigmatisé"
 
Vient ensuite le fiasco de l'Afrique du Sud. Et des réunions, où Mohamed a entendu "des choses indignes". Comme un intervenant qui se serait plaint de voir des joueurs débarquer avec des tapis de prière. Ou une rumeur selon laquelle les jeunes joueurs remplissent des fiches où leur est demandée l'origine de leurs grands-parents.
 
Et cet été, à Ouistreham, à une réunion de la direction technique nationale, certains liaient l'échec sur le terrain à la couleur de peau des joueurs. L'ancien directeur technique, Gérard Houllier, avait alors tapé du poing sur la table. "Il demandait que tout le monde se calme", se souvient Mohamed. Et Belkacemi a pris la parole pour pointer l'écart abyssal entre la direction de la Fédération et les joueurs. Pas de réponse.
 
Alors, le 8 novembre 2010, l'enregistrement, c'était un élément probant pour appuyer un propos auquel tout le monde restait sourd. Mohamed le remet à son supérieur André Prevosto. Les mois passent. Silence radio encore.
 
Mediapart révèle l'affaire. Et Mohamed Belkacemi se retrouve en position d'accusé. Le voilà "stigmatisé" à son tour. Avec, en arrière-goût, cet étrange sentiment de n'avoir été rien qu'une caution pour la Fédération française de Foot. Traité en somme comme un mec de cité.
 
Elsa Vigoureux - Le Nouvel Observateur


 
http://tempsreel.nouvelobs.com/act [...] -momo.html

n°26428207
sicqo
unleash the dragon...
Posté le 12-05-2011 à 13:59:00  profilanswer
 

quand je disais que les paroles de jouanno n'avaient aucune valeur juridique.
avec une plainte, cette affaire prendra une autre tournure.

n°26428893
LooSHA
Allah Akbar
Posté le 12-05-2011 à 14:48:15  profilanswer
 

DavidAmes a écrit :

La France a des origines païennes, premièrement. Et il faut arrêter de croire que la Monarchie était une dictature.


Oui, c'était juste une tyrannie !
 
 
Voilà, le bon vieux relativisme à la rescousse.


---------------
Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.
n°26428901
Gedemon
patron-adjoint
Posté le 12-05-2011 à 14:48:50  profilanswer
 

maintenant pour prouver qu'il y a eu discrimination à la selection par rapport a la binationalité plutôt que la techniques et le physique d'un joueur...


---------------
[hommage au beau jeu] [Footware]
n°26429058
DavidAmes
Posté le 12-05-2011 à 14:58:57  profilanswer
 

LooSHA a écrit :


Oui, c'était juste une tyrannie !

 


 

Non plus. Tu devrais relire l'Histoire de France.


Message édité par DavidAmes le 12-05-2011 à 15:01:10

---------------
3X HWF Tag Team Champions - X2  HWF Intercontinental Championship - OMG Moment de l'année 2012
n°26430783
LooSHA
Allah Akbar
Posté le 12-05-2011 à 17:02:04  profilanswer
 

Méwé.


---------------
Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.
n°26430810
Ibo_Simon
Posté le 12-05-2011 à 17:03:27  profilanswer
 

Première bouée de sauvetage lancée par Jouanno:
 

Citation :

Chantal Jouanno, ministre des Sports, a demandé jeudi à Fernand Duchaussoy, président de la Fédération française de football (FFF), de "mettre en place un observatoire indépendant sur les questions de discriminations, de racisme et de communautarisme".
 
Cet observatoire a pour champ de compétence "les clubs de la FFF, mais aussi dans les structures fédérales, sections sportives élites, pôles et équipe de France notamment".
 
Cet observatoire aura "pour objectif de mener des enquêtes, études et analyses concernant toutes les formes de discriminations dans le football français" et rendra "un rapport annuel qui sera public".


 
 
MOOOOOOOuuuuaaaahhh. :D


Message édité par Ibo_Simon le 12-05-2011 à 17:03:44
n°26430849
LooSHA
Allah Akbar
Posté le 12-05-2011 à 17:06:03  profilanswer
 

Je veux bien en faire partie, c'est payé combien ?


---------------
Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.
n°26430949
Ibo_Simon
Posté le 12-05-2011 à 17:14:03  profilanswer
 

Je pense que les places sont déjà réservées.

n°26431126
Pyrus
Pas de cravate ? Erreur 1017
Posté le 12-05-2011 à 17:30:02  profilanswer
 

La discrimination contre les joueurs physiquement ou techniquement (ou mentalement) à la ramasse est vraiment scandaleuse.
Ça tue l'esprit du loisir pour mettre en place un esprit de compétition et de victoire totalement à l'encontre de la mentalité de la vraie France, "l'important est de participer" de Pierre de Coubertin.
 
 
 [:raph0ux]


Message édité par Pyrus le 12-05-2011 à 17:30:22

---------------
Hazukashii serifu kinshi!
n°26431153
Ernestor
Modérateur
modo-coco :o
Posté le 12-05-2011 à 17:32:18  profilanswer
 

Ibo_Simon a écrit :


 
C'est ce que disait l'avocat dans l'article que j'avais donné.
Vu les éléments, les propos et le déroulement de l'affaire, il y a largement matière pour une association de lutte contre le racisme, et pour des parents de joueurs évincés, de faire un procès et de le gagner.


Ah bon, il y a des joueur évincés à cause de leur couleur de peau ?  [:a_bon]  
 
Ils étaient blancs ces joueurs là alors :o

n°26431410
threesixma​fia
psn id: gengis
Posté le 12-05-2011 à 17:54:59  profilanswer
 

LooSHA a écrit :

Je veux bien en faire partie, c'est payé combien ?


 

Ibo_Simon a écrit :

Je pense que les places sont déjà réservées.


 
Moi je vais postuler!


---------------
Dogs that I call my friends Praying for all my friends Things I do for my friends We miss U
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
L'esc montpellier bon choix d'école?[FUUUU] Les punaises de lit. L'invasion.
L'Auberge Espagnol hier sur ta télocheAffaire Galliano : Big Brother is watching you
L'affaire engleman/cgtL'expérimentation animale est un mal nécessaire
L'Obsolescence programmée : appareils programmés pour être changés ![Topic unique] Tron L'héritage
Loi de base de L'électricité Aide 
Plus de sujets relatifs à : Quotas FFF- L'Empire (Mediapart) contre-attaque - Nouveaux éléments.


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR