Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1164 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  Suicide: ce qui vous rattache encore à la vie ? [1 er post à lire]

 



 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  1739  1740  1741  1742  1743  1744
Page Précédente
Auteur Sujet :

Suicide: ce qui vous rattache encore à la vie ? [1 er post à lire]

n°576245
Autralia
Posté le 29-05-2003 à 20:05:05  profilanswer
 

[:gnel42] Warning Modération [:gnel42]  
 
Ce topic est là pour que les gens puissent venir exprimer leur souffrance et obtenir de l'aide et des conseils. C'est donc un topic de soutien et d'entre-aide. A partir de là, on tolérera encore moins ceux qui débarquent sur ce topic pour troller, se moquer des autres, accuser des personnes en souffrance de mythomanie ou autres propos agressifs ou méprisants du genre. Ces débordements seront systématiquement sanctionnés.
 
 

  • Les règlements de compte entre membres sur le topic sont strictement interdits  (comme le regroupement de plusieurs membres pour attaquer un membre ou plusieurs). Les Mps sont là pour régler les problèmes en privé, si aucun accord n'est trouvé, ignorez-vous ou appliquez GreaseMonkey pour blacklister quelqu'un.  


  • L'affichage de messages privés sur le topic comme sur le forum en général est strictement interdit et passible de sanction.


  • Les échanges de musique, images, articles sont autorisés à condition que ce ne soit pas de nature violente, discriminatoires ou autre connotation négatives ou nuisibles, sans que cela inonde le topic qui doit rester un lieu d'échange de de discussions.


 
 
*D'autres topics sont susceptibles de vous aider*
 
 
-Dépression  
 
-Alcooliques Anonymes
 
-Narcotiques Anonymes
 
-Souffrance au travail
 
-Rupture conjugale
 
-Automutilation
 
 
 
Numéros ou sites à appeler/consulter en cas d'envies suicidaires :
 


http://www.lesannuaires.com/numero [...] ments.html
 
Pour la Belgique : Stop suicide 0800/32 123
                       : Prévention suicide  
 
Pour le Québec : Prévention du suicide    
 
Hors de france : http://www.stopsilence.org/   http://www.vivre-maroc.com/urgences-sos/40/  (Maroc) merci zyx
Ce service est opérationnel trois soirs par semaine (lundi, mercredi et jeudi de 19 h à 23 h) et fonctionne sur le principe de l'anonymat, pour les déposants et les écoutants.
 
*Numéro d'appel d'urgence international*
 
 
=> Si vous pensez au suicide, lisez ceci : http://www.barbery.net/psy/suicide/lisezceci.htm
 
*Que faire lors d'un appel téléphonique d'une personne suicidaire: http://www.barbery.net/psy/suicide/telephone.htm
 
*Qu'est- ce que je peux faire pour aider une personne qui pourrait être suicidaire: http://www.barbery.net/psy/suicide/quefaire.htm
 
* Comment reconnaître les signes avant coureurs du suicide => http://fr.wikihow.com/reconna%C3%A [...] du-suicide
 
 
------------------------------------------------------------
 
Note importante
 
S'il arrive qu'une personne annonce un suicide imminent ou laisse penser à un risque sérieux de passage a l'acte :
 
1. Parlez le plus possible avec la personne, posez-lui des questions sur le topic ou en MP.
2. Si la personne ne répond plus aux questions, mais que vous possédez son numéro de téléphone, appelez-là pour maintenir le contact. Si plus aucune réponse, appelez le 17 (la police), en expliquant la situation, les écrits échangés sur le forum/MP, donnez son numéro de téléphone, son nom si vous le connaissez. La police fera alors le nécessaire pour localiser cette personne.
3. Ou faire une alerte sur le post en question [:arthoung31:2].
 
Pour les modérateurs ou personne du forum : prévenir la police par Internet
 
-Enregistrer le lien du post
-Se rendre sur le site de signalement suivant (site sérieux, ne pas jouer avec !) :
 


-Cliquer sur SIGNALER
 
-Cocher la case puis remplir le formulaire de signalement étape par étape :
 
 
1) Cocher MENACES OU INCITATION A LA VIOLENCE puis étape suivante.
 
2) Remplir la DATE ET HEURE/MINUTE, en bas cocher Sur UN FORUM, continuer.
 
3) COPIER/COLLER le lien du post dans L'ENCADRE, ensuite dans le TABLEAU indiqué menace de suicide, le PSEUDO DE LA PERSONNE, TOUT ECHANGE SUR LE FORUM OU EN MP (POUR LES modérateurs AJOUTER ADRESSE MAIL ET @IP).
 
4) C'est la partie concernant votre identité : si vous voulez avoir des nouvelles de la personne, c'est à remplir, sinon restez anonyme, puis étape suivante.
 
5) C'est le récapitulatif, aller en bas, recopier le code ou mettre le bon symbole du dessin et enfin valider, et c'est fini, plus rien à faire d'autre.
 
 
Attention, si prévenir la police par internet semble être plus "confortable" ou anonyme car on a pas à parler directement avec la police, sachez que le traitement de votre signalement peut-être prendre un peu de temps. Donc si vous possédez les coordonnées de la personne en danger, le mieux est vraiment d'appeler le 17 directement.
 
------------------------------------------------------------
 
Message original : (HeureuxDepressif)
 
C'est une question qui m'est particulièrement importante. J'aimerai savoir, lorsque plus aucun espoir vous anime, ce qui peut encore vous empecher de faire n'importe quoi...
 
S'il vous plait, ce sujet est très sérieux: ce n'est pas moi que j'ai à convaincre, et je ne prends pas la sujet à la légère, etant dans ces ages où le suicide est l'une des premières causes de mortalitée...
 
-----------------------------------------------------------
 
QUE PUIS-JE FAIRE POUR AIDER UNE PERSONNE QUI POURRAIT ÊTRE SUICIDAIRE ?
 
1/Prenez-la au sérieux.
 
Mythe: “Les gens qui en parlent ne le font pas”. Les Études ont prouvé que plus de 75% des suicidés ont agi d'une façon ou d'une autre dans les semaines ou les mois précédant leur mort pour indiquer aux autres qu'ils étaient dans un profond désespoir Toute personne qui exprime des idées suicidaires requiert une attention immédiate.
 
Mythe: “Celui qui essaye de se tuer doit être fou”. 10% peut-être des suicidants sont psychotiques ou ont un dysfonctionnement pathologique de leur rapport au réel. Mais la plupart des personnes suicidaires souffrent d'une maladie reconnue : la dépression; beaucoup de dépressifs arrivent à gérer convenablement leurs affaires quotidiennes. L'absence de “folie”, de comportements bizarres, ne signifie pas une absence de risque de suicide.
 
“Ces problèmes n'étaient pas suffisamment graves pour conduire au suicide” est une phrase que l'on entend souvent chez des personnes qui connaissaient le suicidé. Ce n'est pas parce que vous pensez qu'une chose ne justifie pas que l'on se suicide pour elle que la personne avec laquelle vous êtes le vit de la même façon. Il ne s'agit pas d'évaluer la gravité du problème en soi mais la gravité de la souffrance induite par ce problème chez la personne en question.
 
2/Souvenez-vous : le comportement suicidaire est un appel au secours.
 
Mythe: “Si quelqu'un veut se tuer, rien ne peut l'arrêter.” Le fait qu'une personne est encore vivante est une preuve suffisante qu'une partie d'elle-même veut rester en vie. La personne suicidaire est ambivalente - une partie d'elle-même veut vivre et une autre partie veut moins la mort que la fin de ses souffrances. C'est la partie qui veut vivre qui s'exprime en disant à quelqu'un “je pense au suicide". Si une personne suicidaire s'adresse à vous, il est possible qu'elle pense que vous vous souciez plus d'elle que les autres, que vous avez de l'expérience dans la gestion des problèmes et que vous serez soucieux de protéger le caractère confidentiel de ce qu'elle a à vous dire. Peu importe combien négatifs sont le contenu et le ton de son discours, elle effectue une chose positive et a une perception positive de vous lorsqu'elle s'adresse à vous.
 
3/ Soyez prêt à donner et à chercher de l'aide plutôt tôt que trop tard.
 
La prévention du suicide n'est pas une activité de dernière minute. Tous les ouvrages sur la dépression disent qu'elle doit être prise en charge le plus tôt possible. Malheureusement, les gens suicidaires craignent qu'essayer d'obtenir de l'aide leur apporte davantage de douleur: qu'on leur dise qu'ils sont stupides, fous, coupables ou manipulateurs; ils ont peur du rejet, de la punition, de la suspension d'école ou de travail, qu'on garde des dossiers sur eux. Vous devez faire tout ce que vous pouvez pour réduire leur douleur, plutôt que l'augmenter ou la prolonger.
 
4/ Écoutez.
 
Donnez à la personne toutes les occasions de soulager ses difficultés, de ventiler ses sensations. Vous n'avez pas besoin de dire beaucoup et il n'y a pas de mots magiques. Si vous êtes concernés, votre voix et votre attitude le montreront. Donnez-lui le soulagement de ne plus être seule avec sa douleur; laissez-lui savoir que vous êtes heureux qu'elle se soit adressée à vous. Patience, sympathie, acceptation. Évitez le débat et le "donnage de leçons".
 
5/ DEMANDEZ: “Est-ce que vous avez pensé au suicide?”
 
Mythe: “Parler du sujet peut en susciter l'idée” . Les personnes en ont déjà l'idée; le suicide est présent partout dans les médias. Si vous posez cette question à une personne dans le désespoir, vous faites une bonne chose pour elle : vous lui montrez que vous vous souciez d'elle, que vous la prenez au sérieux, et que vous êtes disposé à la laisser partager sa douleur avec vous. Vous lui donnez l'occasion de décharger ses sensations douloureuses. Si la personne a pensé au suicide, trouvez jusqu'où ses pensées sont allées (a-t-elle un plan, réuni les moyens, fixé une date?).
 
6/ Si la personne est intensément suicidaire, ne la laissez pas seule.
 
Si des moyens permettant de se suicider sont présents, essayez de vous débarrasser d'eux. "Désintoxiquez" la maison (médicaments, armes, produits toxiques).
 
7/ Trouvez très rapidement une aide professionnelle.
 
Persistance et patience peuvent être nécessaires pour chercher, entamer et continuer cette aide professionnelle quelle qu'en soit l'option. Dans toute situation où un tiers intervient, faites savoir à la personne que vous vous souciez d'elle et que vous voulez maintenir le contact.
 
8/ Pas de secret.
 
C'est la partie de la personne qui a peur de souffrir davantage qui dit “ne le dites à personne.” Mais c'est la partie qui veut rester vivante qui vous parle. Répondez à cette partie de la personne et cherchez avec persistance une personne extérieure, mûre et compatissante, avec qui vous pouvez examiner la situation. N'essayez pas de vous en charger seul. Cherchez de l'aide pour la personne et pour vous-même. Partager les inquiétudes et les responsabilités rend la prévention du suicide plus facile et beaucoup plus efficace.
 
9/ De la crise à la récupération.
 
Nous avons tous des pensées ou des sensations suicidaires dans nos vies; pourtant moins de 2% des morts sont dues au suicide. Presque tous les suicidaires souffrent de circonstances qui passeront avec le temps ou avec l'aide d'un travail thérapeutique. Il y a des centaines de petits pas que nous pouvons faire pour améliorer notre réponse au suicide et pour rendre plus accessible cette aide. Faire ces petits pas peut sauver de nombreuses vies et réduire une grande quantité de souffrance humaine.
 
 
SIGNAUX D'ALARME
 
Facteurs associés à des risques de suicide importants.
 

  • Mort ou maladie en phase terminale d'un parent ou d'un ami.
  • Divorce, séparation, fin d'une relation, stress au sein de la famille.
  • Perte de santé (réelle ou imaginaire).
  • Perte de travail, de maison, d'argent, de situation, d'amour-propre, de sécurité personnelle.
  • Alcool ou usage de drogue.
  • Dépression. Chez les jeunes, la dépression peut être masquée par une hyperactivité ou des passages à l'acte (violence, prise de risque). Chez les personnes âgées elle peut être incorrectement attribuée aux effets naturels de la vieillesse. Une dépression qui semble disparaître rapidement sans aucune raison apparente doit être source de préoccupation. Les première étapes du rétablissement d'une dépression constituent une période à haut risque. Les études récentes ont associé tous les troubles anxieux à un risque augmenté de tentative de suicide.


Changements émotionnels et comportementaux associés au suicide.
 

  • Souffrances indépassables: souffrances qui menacent de dépasser la capacité de la personne à les prendre en charge. Les sensations suicidaires sont souvent le résultat de problèmes anciens qui ont été exacerbés par des événements déclencheurs récents. Ces facteurs précipitants peuvent être une douleur supplémentaire ou la perte de ressources permettant de faire face à la douleur en général.


  • Absence d'espoir : la sensation que la douleur continuera ou empirera; que les choses n'iront jamais mieux.


  • Détresse: sentiment que les ressources pour réduire la douleur sont épuisées.


  • Sentiment d'inutilité, d'humiliation, de culpabilité, de haine de soi, “tout le monde s'en fout”. Peur de perdre le contrôle de soi, de se faire du mal ou d'en faire aux autres.


  • La personnalité devient triste, retirée, fatiguée, apathique, inquiète, irritable ou encline aux accès de colère.


  • Performance en déclin à l'école, au travail, ou dans les autres activités. (Parfois l'inverse : personnes qui se proposent pour des tâches supplémentaires parce qu'elles ont besoin d'occuper le temps.)


  • Isolement social ou fréquentation d'un groupe dont les comportements sont très différents de ceux de l'entourage habituel.


  • Intérêt déclinant pour le sexe, les amis ou les activités auparavant aimées.


  • Négligence de son bien-être personnel, apparence physique détériorée.


  • Modifications dans un sens ou dans l'autre des habitudes de sommeil et d'alimentation.

(Particulièrement chez les personnes âgées) autoprivation de nourriture, mauvaise gestion nutritionnelle, désobéissance à des directives médicales.
 

  • Moments difficiles: vacances, anniversaires et la première semaine après la sortie d'un hôpital; juste avant et après le diagnostic d'une maladie majeure; juste avant et pendant des procédures disciplinaires. Le fait de ne pas savoir ajoute au stress d'une crise.


Comportements suicidaires.
 

  • Tentatives de suicide antérieures, “mini-tentatives.”


  • Formulations explicites d'idées ou de sensations suicidaires.


  • Développement d'un plan suicidaire, acquisition des moyens, attitude de “répétition du plan”, définition d'une date pour la tentative.


  • Blessures volontaires, comme les coupures, les brûlures ou se cogner la tête.


  • Comportement imprudent (accidents, overdoses, Sida). Accidents inexpliqués chez les enfants et les personnes âgées.


  • Faire son testament ou donner ses objets favoris.


  • Dire au revoir de façon inappropriée.


  • Comportement verbal ambigu ou indirect: “Je vais faire un très long et lointain voyage”, “Vous n'aurez plus à vous inquiéter pour moi”, “Je veux m'endormir et ne plus jamais me réveiller”, “Je suis si déprimé, ca ne peut plus continuer comme ça”, “Est-ce que Dieu punit les suicides?”, “Des Voix me disent de faire de mauvaises choses”, demande d'information sur l'euthanasie, plaisanteries inappropriées, histoires ou essais sur des thèmes morbides.


 
AVERTISSEMENT SUR LES SIGNAUX D'ALARME.
 
La majorité de la population à tout instant ne présente pas beaucoup de signes d'avertissement et a un taux de risque de suicide faible. Mais un taux faible dans une grande population, cela fait encore beaucoup de personnes - et beaucoup de suicidés ne présentaient que quelques-uns des signaux mentionnés ci-dessus. Chaque cas étant singulier, toute indication de mouvement suicidaire doit être prise au sérieux.
 
Source: http://www.barbery.net/psy/suicide/quefaire.htm
 
 
 
Point info supplémentaire:  
 
N/A = APRÈS INVESTIGATION, la personne dit ne jamais avoir pensé au suicide, ne jamais avoir fait de tentative de suicide. En ce moment, la personne vous dit ne pas être suicidaire. Par exemple, la personne veut jaser, laisser un message à un permanent, etc.
 
1 = "FLASH" OU IDÉATIONS SUICIDAIRES : Il s'agit de l'étape où la personne a ses premières idées suicidaires; elles sont plus diffuses (ex : idée de mort, idée d'être poussée accidentellement devant le métro, etc.) soit plus précises, mais très brèves et non ruminés. Nous retrouvons également les personnes qui ont déjà pensé au suicide sans toutefois y penser actuellement.
 
2 = PENSÉES SUICIDAIRES OCCASIONNELLES : La personne dit penser au suicide quelques fois par semaine. La personne y pense, se pose des questions, envisage cette possibilité de plus en plus sérieusement mais n'est pas encore obsédée quotidiennement par ce choix.
 
3 = PENSÉES SUICIDAIRES FRÉQUENTES : La personne pense au suicide régulièrement chaque jour. "Je me réveille tous les matins en me demandant si ça vaut la peine de continuer à vivre; si je ne suis pas mieux de mourir, etc."
 
4 = LA PLANIFICATION DU SUICIDE EST EN COURS : La personne a décidé que le suicide est la seule solution ou bien il semble que c'est l'option principale. À ce stade, la personne mentionne qu'elle ne sait pas exactement comment elle va le faire et à quel moment elle va le faire. Il manque un ou des éléments de la planification. (Où, Quand, Comment, Avec quoi).
 
5 = LA PLANIFICATION EST COMPLÈTE : La personne menace de passer à l'acte au-delà de 48 heures. La personne a en main le moyen qu'elle a choisi ou a accès à ce moyen (ex. : le métro, pilules, etc.)
 
6 = LA PLANIFICATION EST COMPLÈTE : La personne pense de passer à l'acte dans les 48 heures. La personne a en main le moyen qu'elle a choisi ou a accès à ce moyen (ex. : le métro, pilules, etc.)
 
7 = LA PLANIFICATION DU SUICIDE EST COMPLÈTE : (Où, Quand, Comment, Avec quoi). La personne menace de passe à l'acte immédiatement. Le moyen retenu est disponible(pilules, arme à feu chargée, etc.) et la personne menace de l'utiliser durant l'appel ou immédiatement après avoir raccroché.
 
8 = TENTATIVE EFFECTUÉE : La personne a mis en oeuvre son plan d'action ( ex : a absorbé des médicaments, a commencé à s'automutiler, etc.) À ce niveau de l'échelle, l'intervention médicale est nécessaire et il est important de se rappeler que l'intervenant n'a pas à évaluer ou à juger lui-même de la létalité du moyen utilisé.
 
9 = MORT

Message cité 24 fois
Message édité par Autralia le 08-10-2016 à 17:39:10
mood
Publicité
Posté le 29-05-2003 à 20:05:05  profilanswer
 

n°576252
newbie_arg​ent
Posté le 29-05-2003 à 20:05:53  profilanswer
 

ce qui ratache c'est de pas avoir le courage de le faire et de se dire si on se rate ca va faire mal

n°576255
Gnub
Posté le 29-05-2003 à 20:06:00  profilanswer
 

Le contenu de ce message a été effacé par son auteur

n°576261
klendatul
Padawan en greve
Posté le 29-05-2003 à 20:07:19  profilanswer
 

Ce qui me ratache à la vie : tout !  
 
Ce qui me tire vers le côté obscur : mon copain ne m'appelle plus  [:tomawack]  
 
Sans rire la vie c'est trop génial. Faut jamais baisser les bras  ;)


---------------
-  No Weapons, No Friends, No Hope. Take All That Away and What's left ? Me.       Site Wiki sur Fallout :  http://wikifallout.free.fr/
n°576263
Piksou
Posté le 29-05-2003 à 20:07:38  profilanswer
 

j'ai vu un pote mort (suicide)
c'est pas beau
et j'ai vu la tête de ma mère au moment ou elle l'a appris, je n'ose imaginer si ça avait été moi.
enfin, je voudrais bien être certain que je crève pas la veille me ma rencontre avec la Femme de ma Vie.[*]


Message édité par Piksou le 29-05-2003 à 20:07:56

---------------
« Le verbe "aimer" est le plus compliqué de la langue. Son passé n'est jamais simple, son présent n'est qu'imparfait et son futur toujours conditionnel. » Jean Cocteau
n°576264
jotb
Mon nom est Capitaine.
Posté le 29-05-2003 à 20:07:42  profilanswer
 

je n'ai jamais connu de situation où je me suis senti assez mal pour penser à mettre fin à mes jours. ALors, je te souhaite bon courage. Je me sens completement démuni devant cette detresse. :/

n°576266
HeureuxDep​ressif
Posté le 29-05-2003 à 20:07:47  profilanswer
 

newbie_argent a écrit :

ce qui ratache c'est de pas avoir le courage de le faire et de se dire si on se rate ca va faire mal

Non, le moyen de mise à mort employée ne permet aucun ratage...

n°576277
eraser17
Posté le 29-05-2003 à 20:08:59  profilanswer
 

ce qui me retient a la vie est aussi fort que ce qui m'attire dans la mort donc autant resté dans cette etat. de toute facon partant du postulat qu'on sais pas ce qui a après la mort et que de toute facon on y arrivera un jour ou l'autre autant resté en vie le plus longtemps possible.

n°576279
HeureuxDep​ressif
Posté le 29-05-2003 à 20:09:11  profilanswer
 

jotb a écrit :

je n'ai jamais connu de situation où je me suis senti assez mal pour penser à mettre fin à mes jours. ALors, je te souhaite bon courage. Je me sens completement démuni devant cette detresse. :/


Ce n'est pas de moi dont il est question...

n°576280
Piksou
Posté le 29-05-2003 à 20:09:11  profilanswer
 

newbie_argent a écrit :

ce qui ratache c'est de pas avoir le courage de le faire et de se dire si on se rate ca va faire mal

jai cru que c'était ça un temps.
mais un jour ou j'ai eu un moyen de la faire sans douleur je ne l'ai pas fait.
cherche, la vérité est que c'est un prétexte pour éviter de se demander pkoi on vit.


---------------
« Le verbe "aimer" est le plus compliqué de la langue. Son passé n'est jamais simple, son présent n'est qu'imparfait et son futur toujours conditionnel. » Jean Cocteau
mood
Publicité
Posté le 29-05-2003 à 20:09:11  profilanswer
 

n°576285
Piksou
Posté le 29-05-2003 à 20:09:57  profilanswer
 

* Piksou qui se dit que son avatar n'est pas vraiment adapté au topic :/ *


---------------
« Le verbe "aimer" est le plus compliqué de la langue. Son passé n'est jamais simple, son présent n'est qu'imparfait et son futur toujours conditionnel. » Jean Cocteau
n°576290
newbie_arg​ent
Posté le 29-05-2003 à 20:10:40  profilanswer
 

Piksou a écrit :

jai cru que c'était ça un temps.
mais un jour ou j'ai eu un moyen de la faire sans douleur je ne l'ai pas fait.
cherche, la vérité est que c'est un prétexte pour éviter de se demander pkoi on vit.


 
t'inquiete pas je suis pas suicidaire, c'est tout le contraire je vais pas partir avant de faire ngonlo ngolo  :D

n°576300
Piksou
Posté le 29-05-2003 à 20:12:10  profilanswer
 

newbie_argent a écrit :

t'inquiete pas je suis pas suicidaire, c'est tout le contraire je vais pas partir avant de faire ngonlo ngolo  :D

non mais je dis ça en général ;)
j'ai passé des années à dire aux gens que je vivais pas peur de la douleur avant de comprendre que je me mentais à moi-même, alros j'esaie d'éviter aux autres de perdre du temps dans ce mensonge, ça vaut ce que ça vaut


---------------
« Le verbe "aimer" est le plus compliqué de la langue. Son passé n'est jamais simple, son présent n'est qu'imparfait et son futur toujours conditionnel. » Jean Cocteau
n°576303
jotb
Mon nom est Capitaine.
Posté le 29-05-2003 à 20:12:59  profilanswer
 

HeureuxDepressif a écrit :


Ce n'est pas de moi dont il est question...


 
oui, je te souhaitais bon courage pour remonter le moral de l'autre personne.

n°576309
qop
Posté le 29-05-2003 à 20:13:42  profilanswer
 

tu sait,
j'ai commencer a vivre il y un ans,
à 26 ans.
 
meme si tu n'a pas d'espoire,
laisse faire le temp,
et n'i pense pas,
incruste toi chez des amis,
ou accroche toi a des conneries,
jeux video,cinema ou autre...
j'ai bien vecu 14 ans comme cela
 
et j'ai reelement commencer a vivre
kand je me suis installer chez moi,
 
et un bon conseil
n'ecoute pas de music morose,
en cas de deprime,squate chez tes voisins
c'est ce que je fesai (et encore de temp en temp)
histoire de se changer les idees..
 
ne pense a rien comme de toutes facon
tout est negatif...
et laisse faire le temp...

n°576310
HeureuxDep​ressif
Posté le 29-05-2003 à 20:13:45  profilanswer
 

Piksou a écrit :

j'ai vu un pote mort (suicide)
et j'ai vu la tête de ma mère au moment ou elle l'a appris, je n'ose imaginer si ça avait été moi.*]


Dans le cas présent, la famille est un peu la source du problème, et elle ne constitue pas un lien rattachant encore à la vie... C'est vraiment deseperé...

n°576319
qop
Posté le 29-05-2003 à 20:14:32  profilanswer
 

oui tien,
tien lui companie,
et sort le/la
n'importe quoi,mais occupe la.

n°576334
Piksou
Posté le 29-05-2003 à 20:16:45  profilanswer
 

HeureuxDepressif a écrit :

Dans le cas présent, la famille est un peu la source du problème, et elle ne constitue pas un lien rattachant encore à la vie... C'est vraiment deseperé...

mon pote cherhcait une école aussi loin que possible de chez ses parents, disait qu'ils le détestaient, le persécutaient, blabla
le jour de l'enterrement, tu vois à quel point il se trompait :/
edit: et ne crois pas que celui qui dit qu'il va le faire ne le fai pas. il le fait :/


Message édité par Piksou le 29-05-2003 à 20:17:40

---------------
« Le verbe "aimer" est le plus compliqué de la langue. Son passé n'est jamais simple, son présent n'est qu'imparfait et son futur toujours conditionnel. » Jean Cocteau
n°576339
puppetmast​r
Posté le 29-05-2003 à 20:17:24  profilanswer
 

ce qui me retient a la vie : TOUT! tout dans la vie est magnifique, je suis emerveillé par tout meme si des fois mon travail me fait oublié mes priorités dans la vie: Enjoy!
A vair dire j'ai eu un déclic en regardant Vanilla Sky

n°576346
qop
Posté le 29-05-2003 à 20:18:28  profilanswer
 

oui,tien
envois le vers un psy,
cela ma faits bcp de bien
mais il faut lui laisser un peu de temp au psy,
il ne te soigne pas,
mais serne le probleme,
et te guide à la solution sans te le dire

n°576348
HeureuxDep​ressif
Posté le 29-05-2003 à 20:18:54  profilanswer
 

Pour en dire un peu plus, le problème vient d'un démanagement imposé par les parents chez qui il n'est pas épanouis -- limite rabaissé -- et qui l'oblige à quitter ses amis qui occupent pour lui la plus importante part de sa vie. Il est convaincu d'avoir trouvé enfin de véritable amis, et il refuse de vivre sans nous voir... Il a trouvé le bonheur avec nous, et il ne veut pas le quitter...
 
Et cette idée de suicide lui trotte dans le tête depuis plus d'un an, le tout sans que quiquonque s'en apercoive...


Message édité par HeureuxDepressif le 29-05-2003 à 20:20:30
n°576353
Profil sup​primé
Posté le 29-05-2003 à 20:19:39  answer
 

ce qui me rattache à la vie, c'est la peur de la mort, et aussi ma familles, mes amis, les jeux video, la musique, les films, les romans horreur fantastique, heroic fantasy et science fiction et quelques autres trucs ....  
 
pis la baise aussi, pas question que je crève avant d'avoir baiser une japonaise  :jap:

n°576358
klendatul
Padawan en greve
Posté le 29-05-2003 à 20:20:26  profilanswer
 

PuppetMastr a écrit :

ce qui me retient a la vie : TOUT! tout dans la vie est magnifique, je suis emerveillé par tout meme si des fois mon travail me fait oublié mes priorités dans la vie: Enjoy!
A vair dire j'ai eu un déclic en regardant Vanilla Sky
 


 
No matter who you are
No matter how you live
No matter how much you have
You always dream of something more


---------------
-  No Weapons, No Friends, No Hope. Take All That Away and What's left ? Me.       Site Wiki sur Fallout :  http://wikifallout.free.fr/
n°576362
qop
Posté le 29-05-2003 à 20:20:51  profilanswer
 

HeureuxDepressif a écrit :

Pour en dire un peu plus, le problème vient d'un démanagement imposé par les parents chez qui il n'est pas épanouis -- limite rabaissé -- et qui l'oblige à quitter ses amis qui occupent pour lui la plus importanate de sa vie. Il est convaincu d'avoir trouvé enfin de véritable amis, et il refuse de vivre sans nous voir... Il a trouvé le bonheur avec nous, et il ne veut pas le quitter...
 
Et cette idée de suicide lui trotte dans le tête depuis plus d'un an, le tout sans que quiquonque s'en apercoive...


 
envoie le vers un psy,
et dedramatise,le psy
c'est un docteur comme les autres,
il sera mieu s'i prendre

n°576365
rahsaan
Posté le 29-05-2003 à 20:21:06  profilanswer
 

Hamlet dit que la seule chose qui nous fait supporter les fardeaux de la vie, c'est la peur de ce qu'il y a après la mort.  
 
De manière générale, moins on cherche de raisons de vivre, et mieux on se porte. Plus on a besoin de raisons pour se raccrocher à l'existence, et plus cela signifie qu'on cherche des compensations imaginaires à la réalité.  
 
A mon sens, plus on a le courage de vivre et moins on a besoin de raisons.  
La vie n'est qu'un jeu, nous ne sommes qu'une pièce de ce jeu, il ne nous appartient pas de juger de la partie dans son entier.  
Comme le dit Calderon : "la vie est un songe".  
Comme le dit Shakespeare : "nous sommes faits de l'étoffe dont sont faits les songes".  
 
S'apercevoir que la vie est égale au néant, abandonner toute raison de vivre, abandonner tout espoir de compensation, c'est à mon sens la seule manière d'être heureux de vivre.  
Comme le dit Schopenhauer : "La philosophie n'a pas pour but de nous donner des raisons de vivre."
Comme le dit Camus : "Il n'y a pas de joie de vivre sans desespoir de vivre."
Comme le dit enfin Nietzsche : "La joie est plus profonde que la peine."
 
Voilà, je ne peux pas faire mieux sur la question.


---------------
Cinécourt, mon blog cinéma et JV. Derniers articles : Inside Man, Gladiator, Match Point, Dracula (1931)...
n°576380
fanOu
Une femme Barbara Gould
Posté le 29-05-2003 à 20:23:37  profilanswer
 

Faut pas oublier kon est pas seul au monde meme si parfois on le pense. Il faut penser aux gens qui reste et ki t'aime.  
 
J'imagine bien ke ceux ki pensent au suicide se sentent certainement seuls et pas aimés... mais je sais pas si c vraiment réaliste


---------------
Depuis le temps que mes copines et moi sommes nues dans la boue, on se refait une beauté ! Mais pour patienter, c'est ici >> ICI <<
n°576383
Profil sup​primé
Posté le 29-05-2003 à 20:23:57  answer
 

DJMoissoneuseBateuse a écrit :


 
Que c'est joliment dit...


 
tu l'as dit bouffi  :)  
 
mais pourquoi cette icone ?? quelque chose qui te chiffone ??  :??:

n°576397
M300A
Sehr hopfen, vielen IBU, wow!
Posté le 29-05-2003 à 20:25:43  profilanswer
 

newbie_argent a écrit :

ce qui ratache c'est de pas avoir le courage de le faire et de se dire si on se rate ca va faire mal


 
:jap:


---------------
:wq
n°576403
M300A
Sehr hopfen, vielen IBU, wow!
Posté le 29-05-2003 à 20:26:51  profilanswer
 

Gnub a écrit :

la seule chose qui me retiens, ce serait la peine de ma famille, j'imagine  :sweat:  


 
:jap:²


---------------
:wq
n°576408
fante
Posté le 29-05-2003 à 20:28:06  profilanswer
 

le jour où kje me suiciderais ce sera le jour où eventuellement il n'y aura plus d'espoir de continuer,genre si g une gravemaladie etc.....ce jour je regarderais bien la mort en face,la maladie et je lui dirais,"tu vois c'est pas toi qui me créve,je pars tout seul et je te nique" :sol: !

n°576434
Danette
Posté le 29-05-2003 à 20:33:54  profilanswer
 

fante a écrit :

le jour où kje me suiciderais ce sera le jour où eventuellement il n'y aura plus d'espoir de continuer,genre si g une gravemaladie etc.....ce jour je regarderais bien la mort en face,la maladie et je lui dirais,"tu vois c'est pas toi qui me créve,je pars tout seul et je te nique" :sol: !


 
C'est bien beau de parler comme ça mais bon si ça se trouve quand il faudra faire le pas, tu seras moins fier  :o

n°576451
Profil sup​primé
Posté le 29-05-2003 à 20:37:12  answer
 

DJMoissoneuseBateuse a écrit :


 
Oui, mais bon, c'est HS, je ne developperai donc pas.


 
comme tu veux ....  :heink:  
 
meme si je ne vois vraiment pas ce qui peut te gener, enfin passons ...  :??:  
 
fante:  :D  
 

n°576470
Profil sup​primé
Posté le 29-05-2003 à 20:41:23  answer
 

Piksou a écrit :

j'ai vu un pote mort (suicide)
c'est pas beau
et j'ai vu la tête de ma mère au moment ou elle l'a appris, je n'ose imaginer si ça avait été moi.
enfin, je voudrais bien être certain que je crève pas la veille me ma rencontre avec la Femme de ma Vie.


:sweat:  :(

n°576531
disconect
Posté le 29-05-2003 à 20:55:44  profilanswer
 

HeureuxDepressif a écrit :

C'est une question qui m'est particulièrement importante. J'aimerai savoir, lorsque plus aucun espoir vous anime, ce qui peut encore vous empecher de faire n'importe quoi...
 
S'il vous plait, ce sujet est très sérieux: ce n'est pas moi que j'ai à convaincre, et je ne prends pas la sujet à la légère, etant dans ces ages où le suicide est l'une des premières causes de mortalitée...


Tout simplement le fait de ne pas avoir un moyen de suicide :
-sur à 100%
-efficace
-sans douleur
et...
-facile à se procurer  
 
 [:spamafote]


Message édité par disconect le 29-05-2003 à 20:59:32
n°576537
millhouse
Married
Posté le 29-05-2003 à 20:56:38  profilanswer
 

HeureuxDepressif a écrit :

C'est une question qui m'est particulièrement importante. J'aimerai savoir, lorsque plus aucun espoir vous anime, ce qui peut encore vous empecher de faire n'importe quoi...
 
S'il vous plait, ce sujet est très sérieux: ce n'est pas moi que j'ai à convaincre, et je ne prends pas la sujet à la légère, etant dans ces ages où le suicide est l'une des premières causes de mortalitée...


 
tres serieusement ma vie est loin d'etre interressante et la seule chose qui fait que j'aime la vie, c'est les filles , j'en connais pas , sale gueule roulez, mais un decollete et hop , du ballet les idees noires
 
ps : ma page de demarrage : www.aubade.com

n°576540
newbie_arg​ent
Posté le 29-05-2003 à 20:57:09  profilanswer
 

disconect a écrit :


Tout simplement le fait de n'avoir pas un moyen de suicide :
-sur à 100%
-efficace
-sans douleur
et...
-facile à se procurer  
 
 [:spamafote]  


 
un saut du 3eme etage de la tour eiffel tu dois crever sur le coup

n°576547
milkaaaaa
Poète incompris
Posté le 29-05-2003 à 20:58:00  profilanswer
 

Invite ton pote aux fêtes de Bayonne cet été,ça devrait lui remonter le moral... le seul inconvénient c'est que s'il vit rattaché à ses souvenirs comme j'ai un peu trop tendance à le faire, il aura le cafard en y repensant par la suite :/

n°576548
Gnub
Posté le 29-05-2003 à 20:58:10  profilanswer
 

Le contenu de ce message a été effacé par son auteur

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  1739  1740  1741  1742  1743  1744
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  Suicide: ce qui vous rattache encore à la vie ? [1 er post à lire]

 

Sujets relatifs
Cet après-midi, je me suicide à la carte bleue !Depréssion & suicide : j'aimerai comprendre le geste de quelqu'un
Topicalacon d'un gars au bord du suicide!Une nouvelle forme de suicide
Plus de sujets relatifs à : Suicide: ce qui vous rattache encore à la vie ? [1 er post à lire]


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR