Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
370 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  Quel statut pour la Bretagne

 



Quel statut pour la Bretagne ?


 
23.4 %
 223 votes
1.  Je suis pour conserver le système actuel tel qu'il est
 
 
3.2 %
  31 votes
2.  Je suis pour l'indépendance de la Bretagne
 
 
2.0 %
    19 votes
3.  Je suis pour l'autonomie de la Bretagne (statut de 1532 à 1789)
 
 
3.5 %
  33 votes
4.  Je suis pour une France fédérale
 
 
5.1 %
 49 votes
5.  Je suis pour une France plus décentralisée qu'actuellemen
 
 
2.8 %
   27 votes
6.  Je suis pour une France plus centralisée qu'actuellement
 
 
11.0 %
 105 votes
7.  Je suis Breton
 
 
21.0 %
 200 votes
8.  Je ne suis pas Breton
 
 
6.8 %
 65 votes
9.  J'habite la Bretagne
 
 
21.2 %
 202 votes
10.  Je n'habite pas la Bretagne
 

Total : 990 votes (36 votes blancs)
Sondage à 3 choix possibles.
Ce sondage est clos, vous ne pouvez plus voter
 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  98  99  100  101  102  103
Page Précédente
Auteur Sujet :

Quel statut pour la Bretagne

n°9186586
Bleizdu
Me a gomz brezhoneg ha galleg
Posté le 11-08-2006 à 08:33:27  profilanswer
 

Pour faire écho au sujet sur Nantes, qui avait légèrement dévié sur la question de la Bretagne, j'aimerais faire un sondage plus précis sur le statut de la Bretagne. Dites moi quel statut vous voudriez pour la Bretagne, vos raisons et si vous habitez en Bretagne et/ou vous sentez breton. Si vous habitez en Bretagne depuis combien de temps ? depuis combien de générations ?
 
Pour les raisons de votre choix et si c'est possible j'aimerais un minimum d'argumentation de ce type : (2 arguments au moins pour chacune de ces 6 catégories)
 
1) Arguments Géographiques
2) Arguments historiques
3) Arguments juridiques
4) Arguments culturels
5) Arguments économiques
6) Argument politique
 
Donc pour moi la Bretagne (les 5 départements : Morbihan, Loire-Atlantique, Finistère, Côtes d'Armor, Île et Vilaine) doit être au moins autonome au sein d'une France qui pourrait être fédérale. Exemple d'argumentation : Arguments avançés par les indépendantistes
 
1- a) Géographiquement, la Bretagne constitue une péninsule. En celà elle se distingue de la partie continentale de la France. Celà a d'ailleurs été longtemps la cause de son isolement du reste de la France.  
b)  
 
 
Bretagne 34 487 km²
Pays bas 41 029 km²
Belgique 30 518 km²
Slovénie 20 250 km²
Monténégro 13 812 km²
Malte 316 km²
 
 
 
Bretagne 4 199 500 hab
Irlande 4 015 676 hab
Lituanie 3 596 317 hab
Slovénie 2 011 070 hab
Islande 296 737 hab
Luxembourg 468 571 hab
 
 
Treize états européens sont plus petits que la Bretagne, et seize moins peuplés
 
2) Historiquement
 
a) La Bretagne est une nation plus ancienne que le premier royaume français. Le premier royaume breton date de 500 après JC. Clovis sera sacré consul en 508. Mais le premier royaume français date en réalité de 768 (Charlemagne). Les Bretons ne firent pas partis de l'Empire carolingien (en dehors de la Haute-Bretagne qui constituait la Marche de Bretagne). Avec la Corse c'est la seule région française dans ce cas.
b) La Bretagne est un Etat indépendant et souverain depuis 845. (D'abords Royaume jusqu'en 987 puis duché jusqu'en 1532)
 
3)Juridiquement
 
a- La Bretagne est encore juridiquement indépendante : nullité du traité de 1532.
b- La Bretagne est redevenue indépendante le 4 août 1789 : En mettant fin au traité de 1532, la France a renoncé à l'union de la Bretagne à la France  :lol:  
 
4) Culturellement
 
a- La Bretagne a deux langues propres dont l'une est à 90% celtique. La France ne reconnait qu'une seule langue à 90% latine (officiellement).  
b- La France est essentiellement latine culturellement. Seules l'Alasace, la Bretagne et l'Euskadie ne le sont pas. La Bretagne est de culture celtique et reconnue comme telle par la ligue celtique  : http://www.manxman.co.im/cleague/
 
5) Economiquement
 
a- La Bretagne dispose d'atouts économiques indéniables (agriculture de pointe, première région pour l'agroalimentaire, sol granitique, facade maritime, attractivité pour les entreprises et des entreprises compétitives (cf. Produits en Bretagne, Institut Locarn, Club des Trente) et attractivité pour les ménages anglais aisés
b- La Bretagne a un potentiel humain (première réussite académique de France) région peuplée (plus 4 millions d'habitants) pôles de compétitivité (Rennes-Atalante par exemple), secteur technologique de pointe (télécommunication et électronique)
 
6- Arguments politiques
 
a- Le centralisme est dangereux pour la démocratie et contraire à l'idée d'égalité. (non égalité entre les langues par exemple, pas de choix des députés par les bretons. Ceux ci sont nommés en amont à PAris par les différents partis, la démocratie requierre une proximité du citoyen par le pouvoir. Le centralisme ne le permet pas)
b- La France est le seul état à ne pas avoir ratifié la charte des langues régionales et minoritaire et le pacte onusien sur les minorités ethniques.
c-La Bretagne est reconnue comme une nation sans Etat par les instances internationales (source : UE et http://www.eurominority.org/version/eng/ )

Message cité 3 fois
Message édité par Bleizdu le 14-08-2006 à 18:19:48
mood
Publicité
Posté le 11-08-2006 à 08:33:27  profilanswer
 

n°9186606
Headspace
Posté le 11-08-2006 à 08:39:50  profilanswer
 

Question anachronique

n°9186608
Benweb83
Profil: iwinter
Posté le 11-08-2006 à 08:41:06  profilanswer
 

Je ne suis pas breton ... mais je vois mal la bretagne indépendante.
 
Géographiquement, ça va être difficile de persuader l'Etat français de perdre un sacré morceaux de côtes ! Après c'est une région comme une autre ...
Pas plus, pas pire ... parce que bon, si on se base sur le culturel pour dire que la bretagne doit être indépendante, dans ce cas on donne l'indépendance à la Corse, à l'Alsace, aux flandres, au Piémont, et on libère enifn les pays vascons !


---------------
HFRCoin: 7f1PV1XZc2W9848ykRFEwTuCZzchtTT83W -- Tu l'as trop écrasé, César, ce Port-Salut !
n°9186624
jpTTdi
Faites le plein !!!
Posté le 11-08-2006 à 08:46:26  profilanswer
 

:sarcastic: Pour le prochain topic :
 

Citation :

Puisque les Basques et les Bretons
Les Alsaciens les Occitants
Les Corses les Chtimis les Wallons
Y veulent tous être indépendants
Puisqu'y veulent tous l'autonomie
Qu'à priori y ont pas torts
Bah c'est décidé moi aussi
J'prends ma guitare et j'cris bien fort
 
Que je suis le séparatiste
Du 14ème arrondissement
Oui que je suis l'autonomiste
De la Porte d'Orléans
 
Le 14ème arrondissement
C'est mon quartier d'puis 25 berges
C'est dans ses rues que j'passe mon temps
Dans ses bistrots que je gamberge
Quand je m'balade au long d'ses rues
J'peux pas oublier qu'autrefois
Vercingétorix s'est battu
Tout près du métro "Alésia"
 
Moi je suis le séparatiste
Du 14ème arrondissement
Oui moi je suis l'autonomiste
De la Porte d'Orléans
 
Le 14ème arrondissement
Possède sa langue et sa culture
Et l'autoroute Porte d'Orléans
C'est le début d'la côte d'usure
Dans le 13ème j'ai des copains
Qu'on un peu les mêmes idées qu'moi
On va faire un programme commun
Aux élections on s'présentera
 
Car moi je suis l'séparatiste
Du 14ème arrondissement
Oui moi je suis l'autonomiste
De la Porte d'Orléans
 
Bien sûr la Seine nous arrose pas
Mais ça peut toujours s'arranger
A coups d'pétitions pourquoi pas
On pourrait p't'être la détourner
Tout ça pour dire que l'14ème
C'est un quartier qu'est pas banal
A part les flics qu'y sont les même
Que dans l'reste de la capitale
 
Moi je suis le séparatiste
Du 14ème arrondissement
Oui moi je suis l'autonomiste
De la Porte d'Orléans.


 
 
Edit : Renaud, 1977


Message édité par jpTTdi le 11-08-2006 à 08:47:39

---------------
VTTnet
n°9186746
ShonGail
En phase de calmitude ...
Posté le 11-08-2006 à 09:22:48  profilanswer
 

Headspace a écrit :

Question anachronique


 
 
depuis plusieurs siècles au moins ...

n°9186756
Z_cool
Oups !
Posté le 11-08-2006 à 09:25:02  profilanswer
 

bon, j avais envi de fair une reponsse serieuse, mais franchement, j y arrive pas.  
 
Je comprendrais jamais ceux qui veulent leur indendance alors qu'il se masque grossierement ce que leur apporte d etre rattaché a un etat.

n°9186789
ShonGail
En phase de calmitude ...
Posté le 11-08-2006 à 09:29:01  profilanswer
 

Z_cool a écrit :

bon, j avais envi de fair une reponsse serieuse, mais franchement, j y arrive pas.  
 
Je comprendrais jamais ceux qui veulent leur indendance alors qu'il se masque grossierement ce que leur apporte d etre rattaché a un etat.


 
 
je pense qu'il faut en chercher la raison dans la psychologie des individus eux-mêmes : volonté d'exister, de se démarquer, snobisme quelconque, sensibilité au communautarisme sur des valeurs inventées, peur du monde dans lequel on vit.

n°9186816
KrisCool
“Verbeux„
Posté le 11-08-2006 à 09:35:12  profilanswer
 

Bleizdu a écrit :

c-La Bretagne est reconnue comme une nation sans Etat par les instances internationales (source : UE et http://www.eurominority.org/version/eng/ )


 
[:rofl]
XXL celle là.
Ton "instance internationale" n'est qu'une association comme un autre qui n'a pour légitimité que celle qu'on daignerait bien lui accorder.
A moins que tu ne cites ta source de l'UE bien sûr.
 
Quant à tes arguments, au moins une bonne moitié d'entre eux permettraient tout aussi bien de prôner l'indépendance de l'Île de France, ce qui serait ceci dit de bon aloy pour un vendredi.
 
Pour la question de la représentativité des députés, là encore je rigole. Dans la définition de Nation sur wikipedia, on y lit notamment qu'un trait caractéristique d'une nation peut être!

Citation :

# l'histoire politique, culturelle et sociale : la majorité de la nation en question s'organisant en partis politiques et-ou en grandes organisations sociales, culturelles qui l'identifient par rapport à d'autres, composant un même État les articulant entre elles.


 
Dans ce cas, j'ai un peu de mal à comprendre comment la Bretagne pourrait subir ces "députés nommés à Paris". Que des bretons se structurent en parti et se présentent aux élections locales donc, si le besoin de représentativité est si fort. Toi qui compare à l'exemple basque, la différence flagrante c'est qu'eux se sont constitués en entité politique.
La bretagne non. Conclusion ?


---------------
Loose Change Lies | Bars | Last.fm
n°9186822
kb10
Posté le 11-08-2006 à 09:36:32  profilanswer
 

moi je suis pour la Picardie indépendante.

n°9186838
Z_cool
Oups !
Posté le 11-08-2006 à 09:38:27  profilanswer
 

ShonGail a écrit :

je pense qu'il faut en chercher la raison dans la psychologie des individus eux-mêmes : volonté d'exister, de se démarquer, snobisme quelconque, sensibilité au communautarisme sur des valeurs inventées, peur du monde dans lequel on vit.


 
 
et ils penssent reellement qu'il vont y arriver en etant independant ?
 
Je veux dir, allez a Tokyo, allez a paris, allez New York, allez ou vous voullez, les jeunes ecoutes les meme genre de musique, regardent t aiment les meme genre de film, jouent au meme genre de jeux, parlent quasiement tous l anglais, porte les meme genre de fringues....
 
et ils voudraient qu en mettant une frontiere entre la Bretagne et la France, les gens ce mettent a parler Breton, a ecouter que de la musique Bretonne, n'ai que TV Breize pour moyen culturel (Exite France 3 evidement)...
 
allé, soyon serieux 3 minutes ....
bon ok, 1 devrait suffir.

mood
Publicité
Posté le 11-08-2006 à 09:38:27  profilanswer
 

n°9186861
Bleizdu
Me a gomz brezhoneg ha galleg
Posté le 11-08-2006 à 09:43:16  profilanswer
 

ShonGail a écrit :

je pense qu'il faut en chercher la raison dans la psychologie des individus eux-mêmes : volonté d'exister, de se démarquer, snobisme quelconque, sensibilité au communautarisme sur des valeurs inventées, peur du monde dans lequel on vit.


 
Oui ca doit être ça. Il n'y a qu'à voir le Montenegro ... Taïwan ou le Tibet...et le Liban..; franchement pourquoi veut-il rester indépendant ? Qu'il se laisse annexer par Israël ! Ce ne sont vraiment que des snobs !
 
Pour le communautarisme : Royaume-uni, Espagne, Italie, Allemagne, Belgique, Autriche, Portugal, Grèce, Pologne, Suède, Luxembourg, Danemark ... etc...etc....ne sont que de vilains Etats communautaristes ! Les traitres ! Ils ont osé ratifié le protocole sur les minorités nationales et la Charte européenne des langues régionales et minoritaires ! Ah la Turquie au moins resiste avec nous contre la montée du fléau du millénaire : le communautarisme  :lol:  
Revenons à plus de sérieux, il ne s'agit pas de communautarisme ou de nationalisme mais de liberté : toutes les nations et toutes les langues ont la même valeur. Et une guerre qui s'est déroulée en 1488 et un traité signé sous la contrainte militaire et la corruption des députés bretons (historiquesà ne doit pas décidé du sort d'une nation. Vous avez beau expliquer que la France sera démantelée : oui elle le sera si c'était vraiment un Etat-nation (c'est à dire correspondance entre la nation française et l'Etat français : cf carte : http://www.eurominority.org/versio [...] ions2.asp) Et où serait le problème ? Aujourd'hui il serait plus profitable de construire l'Europe que d'essayer de maintenir la France ou le Royaume uni. Les Etats ne sont pas éternels. Il faut accepter le changement. Ici il ne s'agit pas de savoir si la Bretagne doit redevenir ce qu'elle était avant 1532 mais ce qu'elle peut devenir aujourd'hui. Ce que l'Europe peut devenir : un Etat plein et entier fédérant les nations européennes. Dans ce cas, il n'y a plus besoin de la France comme structure juridique pour encadrer toutes les nations vivant sous le centralisme français actuel. Substituons la à l'Europe.

n°9186873
Bleizdu
Me a gomz brezhoneg ha galleg
Posté le 11-08-2006 à 09:45:32  profilanswer
 

KrisCool a écrit :

[:rofl]
XXL celle là.
Ton "instance internationale" n'est qu'une association comme un autre qui n'a pour légitimité que celle qu'on daignerait bien lui accorder.
A moins que tu ne cites ta source de l'UE bien sûr.
Tu sais lire Instances internationales ET Eurominority.org  :kaola: Car cette carte publiée sur le site est celle réalisée par l'UE et contre laquelle s'était insurgée la Libre Pensée justement.  :jap:
Quant à tes arguments, au moins une bonne moitié d'entre eux permettraient tout aussi bien de prôner l'indépendance de l'Île de France, ce qui serait ceci dit de bon aloy pour un vendredi.
 
Pour la question de la représentativité des députés, là encore je rigole. Dans la définition de Nation sur wikipedia, on y lit notamment qu'un trait caractéristique d'une nation peut être!

Citation :

# l'histoire politique, culturelle et sociale : la majorité de la nation en question s'organisant en partis politiques et-ou en grandes organisations sociales, culturelles qui l'identifient par rapport à d'autres, composant un même État les articulant entre elles.


 
Dans ce cas, j'ai un peu de mal à comprendre comment la Bretagne pourrait subir ces "députés nommés à Paris". Que des bretons se structurent en parti et se présentent aux élections locales donc, si le besoin de représentativité est si fort. Toi qui compare à l'exemple basque, la différence flagrante c'est qu'eux se sont constitués en entité politique.
 
La bretagne non. Conclusion ?Les partis bretons existent  Mais je parlais des grands partis. Ceux qui sont médiatisés (PS. UMP. UDF.


Message édité par Bleizdu le 11-08-2006 à 09:48:22
n°9186877
justelebla​nc
Posté le 11-08-2006 à 09:46:21  profilanswer
 

pour ! [:volta]
1) Arguments Géographiques -> on n'est pas le plus petit pays à avoir le moins grand nombre d'habitants ( enfin toute proportion gardé et en pondérant avec les vrai faux bretons qui ne le sont pas, et bien sur la surface habitable du mont st michel )
2) Historiquement -> ça vient d'où hein le mot " Bretagne " ??? mmmmm ? [:janfynette]  
3) Druidiquement -> alors là c'est bien normal y'a plus de druide que de rabins par habitant
4) Culturellement -> le cidre, les fest-noz et la crêpe suffisent à justifier l'indépendance, c'est évident
5) Arguments économiques -> voir point 4  
6) Arguments politiques -> la région qui a voté le moin lepen en 2002 [:volta]

Message cité 1 fois
Message édité par justeleblanc le 11-08-2006 à 09:46:40

---------------
http://www.laurentboucard.com/
n°9186887
Z_cool
Oups !
Posté le 11-08-2006 à 09:48:14  profilanswer
 

Bleizdu a écrit :

Dans ce cas, il n'y a plus besoin de la France comme structure juridique pour encadrer toutes les nations vivant sous le centralisme français actuel. Substituons la à l'Europe.


 
 
tu veux que toi, Breton aller deffendre tes interets face a un departement comme, euxx .. je sais pas ... la Bavierre (allemagne)  (12 439 000 abitants)

Message cité 1 fois
Message édité par Z_cool le 11-08-2006 à 09:49:24
n°9186889
madyodaseb
Posté le 11-08-2006 à 09:48:31  profilanswer
 

Vendredaïe  [:ze potam] quand tu nous tieeeeennnnnnnnnnnss!

n°9186893
gorobei
Posté le 11-08-2006 à 09:49:25  profilanswer
 

:pfff: Sondage à peine orienté, m'enfin j'ai voté quand même!
 
Bon les enfants, vous êtes combien d'indépendantistes reconnus? 100/120! Faut arréter là! Maman va pas être contente!
 
Pour la langue: bon il y a le breton en bretagne et le gallo en côtes d'armor. Les côtes d'Armor auront elles leur indépendance au sein de la nation bretonne?
Pour les autres arguments je suis trop mort de rire pour répondre :lol:  
 

n°9186900
Bleizdu
Me a gomz brezhoneg ha galleg
Posté le 11-08-2006 à 09:50:24  profilanswer
 

Z_cool a écrit :

tu veux que toi, Breton aller deffandre tes droits face a un departement Europeen face a ... comme,.. je sais pas ... la Bavierre (allemagne)  (12 439 000 abitants)


 
 
Oui  :D Mais non moi personnellement je veuxx une France fédérale avec une Bretagne autonome au sein de cette France. Je ne fais que souligner des arguments pour l'indépendance de la Bretagne. Et puis je ne sais pas moi. Si on suit ton argument : Chypre doit être intégrée à la Grèce ou à la Turquie, les pays baltes à la Pologne ou à la Finlande, l'Irlande au Royaume-uni...  :whistle:

n°9186905
Z_cool
Oups !
Posté le 11-08-2006 à 09:51:30  profilanswer
 

Bleizdu a écrit :

Oui  :D Mais non moi personnellement je veuxx une France fédérale avec une Bretagne autonome au sein de cette France. Je ne fais que souligner des arguments pour l'indépendance de la Bretagne. Et puis je ne sais pas moi. Si on suit ton argument : Chypre doit être intégrée à la Grèce ou à la Turquie, les pays baltes à la Pologne ou à la Finlande, l'Irlande au Royaume-uni...  :whistle:


 
 
mais autonome ca veux dir koi ?
 
vos aide pour ta tant prisée agriculture, elles viennent d'ou ? cest pas Paris qui vous les a Obtenus ?

n°9186922
gorobei
Posté le 11-08-2006 à 09:53:32  profilanswer
 

Bleizdu a écrit :

Oui  :D Mais non moi personnellement je veuxx une France fédérale avec une Bretagne autonome au sein de cette France. Je ne fais que souligner des arguments pour l'indépendance de la Bretagne. Et puis je ne sais pas moi. Si on suit ton argument : Chypre doit être intégrée à la Grèce ou à la Turquie, les pays baltes à la Pologne ou à la Finlande, l'Irlande au Royaume-uni...  :whistle:


En clair: tu veut l'argent de la France (et de l'Europe) et le dépenser à ta guise? Rendre la galette saucisse obligatoire au gouter? :lol:  Comme les corses et l'istara!

n°9186923
Z_cool
Oups !
Posté le 11-08-2006 à 09:53:35  profilanswer
 

Bleizdu a écrit :

Chypre doit être intégrée à la Grèce ou à la Turquie, les pays baltes à la Pologne ou à la Finlande, l'Irlande au Royaume-uni...  :whistle:


 
 
Et l Espagne envais la France pour aller taper les Basques qui se cache chez nous, des milliers de mort Civils, mais la comunauté International ne fait rien, elle reste amorphe a essayer d'etablir un traiter de paix....
 
Oupsss de je m'egare la, je croyais parler d'un autre pays... si vous voyez lequel ...

n°9186929
Bleizdu
Me a gomz brezhoneg ha galleg
Posté le 11-08-2006 à 09:54:20  profilanswer
 

gorobei a écrit :

:pfff: Sondage à peine orienté, m'enfin j'ai voté quand même!
 
Bon les enfants, vous êtes combien d'indépendantistes reconnus? 100/120! Faut arréter là! Maman va pas être contente!
 
Pour la langue: bon il y a le breton en bretagne et le gallo en côtes d'armor. Les côtes d'Armor auront elles leur indépendance au sein de la nation bretonne?
Pour les autres arguments je suis trop mort de rire pour répondre :lol:


 
 :non: La moitié des côtes d'Armor la moitié du morbihan, l'îles et Vilaine et la Loire Atlantique parle Gallo. Et ce n'est pas une raison : c'est une langue bretonne qui avait un statut officiel avant 1532 et qui aurait un statut officiel aussi. Ensuite pour la petite annecdote : les nationalistes sont majoritairement gallais. Les bretonnants sont plutôt réticents à l'indépendance  :D  
 
Pour la carte breton-gallo : Vert : breton, jaune : gallais ou gallo, gris : zone mixte ou on parle breton et/ou gallo
 
http://www.revue-republicaine.org/IMG/jpg/cartebretongallo.jpg
 
 
 

n°9186952
justelebla​nc
Posté le 11-08-2006 à 09:57:28  profilanswer
 

enfin le gallo n'est quasi plus parlé, et le breton très peu, hélas


---------------
http://www.laurentboucard.com/
n°9186953
Benweb83
Profil: iwinter
Posté le 11-08-2006 à 09:57:38  profilanswer
 

Bleizdu a écrit :


1- a) Géographiquement, la Bretagne constitue une péninsule. En celà elle se distingue de la partie continentale de la France. Celà a d'ailleurs été longtemps la cause de son isolement du reste de la France.  
 
Géographiquement l'occitanie couvre le tiers inférieur de la France actuelle plus un bout en Espagne plus un bout en Italie
 
b)  
 
Bretagne 34 487 km²
Pays bas 41 029 km²
Belgique 30 518 km²
Slovénie 20 250 km²
Monténégro 13 812 km²
Malte 316 km²
Occitanie 190 000 km2
 
 
Bretagne 4 199 500 hab
Irlande 4 015 676 hab
Lituanie 3 596 317 hab
Slovénie 2 011 070 hab
Islande 296 737 hab
Luxembourg 468 571 hab
Occitanie 14 000 000
 
Treize états européens sont plus petits que la Bretagne, et seize moins peuplés
 
2) Historiquement
 
a) La Bretagne est une nation plus ancienne que le premier royaume français. Le premier royaume breton date de 500 après JC. Clovis sera sacré consul en 508. Mais le premier royaume français date en réalité de 768 (Charlemagne). Les Bretons ne firent pas partis de l'Empire carolingien (en dehors de la Haute-Bretagne qui constituait la Marche de Bretagne). Avec la Corse c'est la seule région française dans ce cas.
b) La Bretagne est un Etat indépendant et souverain depuis 845. (D'abords Royaume jusqu'en 987 puis duché jusqu'en 1532)
L'occitanie n'a été rattachée au royaume de France qu'au 13e siècle

 
3)Juridiquement
 
a- La Bretagne est encore juridiquement indépendante : nullité du traité de 1532.
b- La Bretagne est redevenue indépendante le 4 août 1789 : En mettant fin au traité de 1532, la France a renoncé à l'union de la Bretagne à la France  :lol:  
 
4) Culturellement
 
a- La Bretagne a deux langues propres dont l'une est à 90% celtique. La France ne reconnait qu'une seule langue à 90% latine (officiellement).  
L'occitanie a 2 langues propres ... dont l'une est subdivisé en 6 "variations"
b- La France est essentiellement latine culturellement. Seules l'Alasace, la Bretagne et l'Euskadie ne le sont pas. La Bretagne est de culture celtique et reconnue comme telle par la ligue celtique  : http://www.manxman.co.im/cleague/
 
5) Economiquement
 
a- La Bretagne dispose d'atouts économiques indéniables (agriculture de pointe, première région pour l'agroalimentaire, sol granitique, facade maritime, attractivité pour les entreprises et des entreprises compétitives (cf. Produits en Bretagne, Institut Locarn, Club des Trente) et attractivité pour les ménages anglais aisés
L'occitanie dispose d'atouts économiques indéniables (centre technologiques spécialisés Toulouse, Sophia antipolis, tourisme alpin, tourisme pyrénéen, tourisme balnéaire sur la méditerranée)
b- La Bretagne a un potentiel humain (première réussite académique de France) région peuplée (plus 4 millions d'habitants) pôles de compétitivité (Rennes-Atalante par exemple), secteur technologique de pointe (télécommunication et électronique)
L'occitanie est une région peuplée (14 millions d'habitants, dont 8 comprenant la langue) dotée de pôles de compétitivité (Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Limoges, Marseille, Nice)
 
6- Arguments politiques
 
a- Le centralisme est dangereux pour la démocratie et contraire à l'idée d'égalité. (non égalité entre les langues par exemple, pas de choix des députés par les bretons. Ceux ci sont nommés en amont à PAris par les différents partis, la démocratie requierre une proximité du citoyen par le pouvoir. Le centralisme ne le permet pas)
b- La France est le seul état à ne pas avoir ratifié la charte des langues régionales et minoritaire et le pacte onusien sur les minorités ethniques.
c-La Bretagne est reconnue comme une nation sans Etat par les instances internationales (source : UE et http://www.eurominority.org/version/eng/ )
L'occitanie est reconnue comme une nation par ce pseudo site web : http://www.eurominority.org/version/eng/


 
 
:D
 
On peut le faire avec plein de régions comme ça !
Est ce qu'on fait des topics pour ça nous ? :o


---------------
HFRCoin: 7f1PV1XZc2W9848ykRFEwTuCZzchtTT83W -- Tu l'as trop écrasé, César, ce Port-Salut !
n°9186956
hyperboles​ke
Posté le 11-08-2006 à 09:57:49  profilanswer
 

non mais franchement, mis à part quelques intégriste très très peu nombreux, on est tous conscient que rendre notre région indéependante serait totalement ridicule [:dawa]

n°9186958
ShonGail
En phase de calmitude ...
Posté le 11-08-2006 à 09:58:05  profilanswer
 

KrisCool a écrit :

[:rofl]
 
Pour la question de la représentativité des députés, là encore je rigole. Dans la définition de Nation sur wikipedia, on y lit notamment qu'un trait caractéristique d'une nation peut être!

Citation :

# l'histoire politique, culturelle et sociale : la majorité de la nation en question s'organisant en partis politiques et-ou en grandes organisations sociales, culturelles qui l'identifient par rapport à d'autres, composant un même État les articulant entre elles.




 
 
Punaise j'avais pas lu celle la  [:kzimir]
 
Depuis quand les députés sont nommés en France ? Qui plus est à la capitale ? :pfff:
 
Cher ami indépendandiste, les députés "bretons" sont élus dans les départements de la région Bretagne.
 
Si les partis indépendantistes ne sont pas représentés au Parlement, c'est simplement que les gens qu'ils présentent aux élections législatives ne sont pas élus.
 
Toi qui parles de démocratie, tu apprécieras ;)

n°9186960
Bleizdu
Me a gomz brezhoneg ha galleg
Posté le 11-08-2006 à 09:58:26  profilanswer
 

Z_cool a écrit :

mais autonome ca veux dir koi ?
 
vos aide pour ta tant prisée agriculture, elles viennent d'ou ? cest pas Paris qui vous les a Obtenus ?


 
Non autonomie, état fédéral veut dire :
 
- Les régions lèvent elles-mêmes les impôts.
- Elles décident seules des questions qui les touchent (éducation, famille, environnement, par exemple)
- L'Etat fédéral (donc la France) assure les questions générales (diplomatie, défense, macroéconomie...etc)
 
C'est dingue que vous considériez le Centralisme comme LA solution. Je vous signale quand même que les Etats centralisés sont minoritaires dans le monde occidental. Et que la France est la seule démocratie vraiment centralisée. Même l'Espagne et le Royaume y ont renoncé . :D

n°9186961
hyperboles​ke
Posté le 11-08-2006 à 09:58:28  profilanswer
 

justeleblanc a écrit :

enfin le gallo n'est quasi plus parlé, et le breton très peu, hélas


oui mais ça revient quand meme un peu, les classe Di-wann, tout ça :p

n°9186976
KrisCool
“Verbeux„
Posté le 11-08-2006 à 10:00:38  profilanswer
 

Bleizdu a écrit :

C'est dingue que vous considériez le Centralisme comme LA solution. Je vous signale quand même que les Etats centralisés sont minoritaires dans le monde occidental. Et que la France est la seule démocratie vraiment centralisée. Même l'Espagne et le Royaume y ont renoncé . :D


 
Et alors, ça signifie qu'on a tort ? Nous ne sommes ni l'Espagne, ni le Royaume-Uni, l'argument bidon "les autres ont fait comme ça" n'est vraiment pas recevable.
En 1792, la République était minoritaire en Europe hein. Juste pour relativiser.


---------------
Loose Change Lies | Bars | Last.fm
n°9186978
gorobei
Posté le 11-08-2006 à 10:00:48  profilanswer
 

Bleizdu a écrit :

:non: La moitié des côtes d'Armor la moitié du morbihan, l'îles et Vilaine et la Loire Atlantique parle Gallo. Et ce n'est pas une raison : c'est une langue bretonne qui avait un statut officiel avant 1532 et qui aurait un statut officiel aussi. Ensuite pour la petite annecdote : les nationalistes sont majoritairement gallais. Les bretonnants sont plutôt réticents à l'indépendance  :D  
 
Pour la carte breton-gallo : Vert : breton, jaune : gallais ou gallo, gris : zone mixte ou on parle breton et/ou gallo
 
http://www.revue-republicaine.org/ [...] ngallo.jpg

 
3 langues differentes pour 4millions de pélerins  :jap:  c'est encore pire que ce que je croyais :lol:  
Et ceux de la pointe sont plus réticent à l'indépendance? Elle est belle l'unité :lol:  
Je réitère ma question: combien y a t-il d'indépendantiste reconnus? Membre de parti ou activistes encartés?

n°9186982
Bleizdu
Me a gomz brezhoneg ha galleg
Posté le 11-08-2006 à 10:01:25  profilanswer
 

ShonGail a écrit :

Punaise j'avais pas lu celle la  [:kzimir]
 
Depuis quand les députés sont nommés en France ? Qui plus est à la capitale ? :pfff:
 
Cher ami indépendandiste, les députés "bretons" sont élus dans les départements de la région Bretagne.
 
Si les partis indépendantistes ne sont pas représentés au Parlement, c'est simplement que les gens qu'ils présentent aux élections législatives ne sont pas élus.
 
Toi qui parles de démocratie, tu apprécieras ;)


 
Ah oui un candidat par parti désigné ...à Paris... je suis désolé de te l'apprendre, mais les bretons doivent choisir entre des candidats PS choisis à Paris et des candidats UMP choisis... à Paris. Seuls les petits partis bretons font exception. Mais le problème c'est qu'il y a trop de partis bretons  :lol:  
 
Par ailleurs je ne suis pas indépendantiste mais fédéraliste, et même si je mets ici des arguments pour l'indépendance je ne serais jamais pour l'indépendance.  :D

n°9186991
ShonGail
En phase de calmitude ...
Posté le 11-08-2006 à 10:02:55  profilanswer
 

hyperboleske a écrit :

non mais franchement, mis à part quelques intégriste très très peu nombreux, on est tous conscient que rendre notre région indéependante serait totalement ridicule [:dawa]


 
 
Le problème des indépendantistes comme l'auteur de ce topic, c'est qu'ils aimeraient faire croire qu'ils représentent tous les gens vivants en région Bretagne.
 
Quitte à modifier la réalité comme quand il affirme que les députés ne sont pas élus par ces mêmes gens.

n°9186999
gorobei
Posté le 11-08-2006 à 10:04:49  profilanswer
 

Il n'y avait pas un truc qui disait que la France était Indivisible et jesaisplusquoi?

n°9187005
ShonGail
En phase de calmitude ...
Posté le 11-08-2006 à 10:05:15  profilanswer
 

Bleizdu a écrit :

Ah oui un candidat par parti désigné ...à Paris... je suis désolé de te l'apprendre, mais les bretons doivent choisir entre des candidats PS choisis à Paris et des candidats UMP choisis... à Paris. Seuls les petits partis bretons font exception. Mais le problème c'est qu'il y a trop de partis bretons  :lol:  
 
Par ailleurs je ne suis pas indépendantiste mais fédéraliste, et même si je mets ici des arguments pour l'indépendance je ne serais jamais pour l'indépendance.  :D


 
 
Nan mais attends ! Les citoyens votent pour qui ils désirent encore !
t'auras beau dire ce que tu veux, visiblement, dans les départements bretons, ils ne votent pas aux législatives pour les partis fédéralistes ou indépendantistes, ne t'en déplaise ..

n°9187016
KrisCool
“Verbeux„
Posté le 11-08-2006 à 10:06:47  profilanswer
 

Bleizdu a écrit :

Ah oui un candidat par parti désigné ...à Paris... je suis désolé de te l'apprendre, mais les bretons doivent choisir entre des candidats PS choisis à Paris et des candidats UMP choisis... à Paris. Seuls les petits partis bretons font exception. Mais le problème c'est qu'il y a trop de partis bretons  :lol:


 
Donc faisons un raisonnement simple.
Tu reproches à ces candidats nommés à Paris de ne pas représenter correctement les bretons. C'est donc qu'ils incarnent un programme plus national que local, celui de leur parti. Juste ?
 
Alors dans ce cas, pourquoi la bretagne si dans sa majorité elle aspire à l'autonomie, ne vote-t-elle pas pour un parti breton dont l'autonomie est le programme, et qu'à la place elle vote pour des candidats dont le programme est celui de leur parti à l'échelle nationale ?
 
La conclusion que tu as fait exprès d'esquiver tout à l'heure, c'est que le bretagne dans sa majorité n'aspire pas à plus d'autonomie politique. Tout au plus désire-t-elle (ça se voit dans ce topic, mais dans l'actualité aussi) à une meilleure reconnaissance de sa culture, ce qui n'a nullement besoin d'un changement de structure politique.
 

Citation :

Par ailleurs je ne suis pas indépendantiste mais fédéraliste, et même si je mets ici des arguments pour l'indépendance je ne serais jamais pour l'indépendance.  :D


 
Fallait pas parler d'indépendance dans ton titre de topic alors, mais d'autonomie. Ne t'étonne pas d'être catalogué indépendantiste dans la discussion.
 


---------------
Loose Change Lies | Bars | Last.fm
n°9187021
justelebla​nc
Posté le 11-08-2006 à 10:07:48  profilanswer
 

gorobei a écrit :

Il n'y avait pas un truc qui disait que la France était Indivisible et jesaisplusquoi?


ouais mais d'après breizhu la bretagne n'est pas en france donc n'est pas concerné :d


---------------
http://www.laurentboucard.com/
n°9187022
Bleizdu
Me a gomz brezhoneg ha galleg
Posté le 11-08-2006 à 10:07:56  profilanswer
 

Benweb83 a écrit :

:D
 
On peut le faire avec plein de régions comme ça !
Est ce qu'on fait des topics pour ça nous ? :o


Personne vous en empèche  :lol:  mais il faut avoir les arguments. Tiens je vais remettre mon argumentation complète juste pour voir si tu peux faire la même chose  :D  

Citation :


La Bretagne était-elle indépendante en 1488 ? S’agissait-il au contraire d’une province du royaume franc dirigée par des vassaux félons ? Ces deux questions ont-été le point central d’une controverse entre moi, étudiant en droit, et un historien amateur qui, dans un site prolifique sur l’histoire de France soutenait le second point de vue. Après trois ou quatre échanges de courriels, nous ne trouvâmes pas de terrain d’entente et lorsque je pointai du doigt son parti pris politique dans sa démonstration, il cessa finalement de correspondre, me reprochant dans son dernier courrier de ne pas avoir fait comme lui en présentant ma démonstration sur un site internet. Je n’ai pas le temps pour m’acquitter de cette tâche de la manière la plus approfondie possible. Aussi ne vais-je développer ici qu’une simple démonstration théorique pour laquelle j’ai besoin de l’avis expert d’un intervenant qui se reconnaîtra je pense, si tant est qu’il puisse me lire. Cette modeste démonstration, qui sera bien peu académique veuillez m’en excuser, tiendra en trois points développés succinctement : définition de la vassalité, origine de la Bretagne, évolution de la situation juridique au cours du moyen-âge.
 
1) Vassalité et hommage sont-ils synonymes ?
a) La vassalité : organisation particulière de la propriété immobilière
 
En effet, la vassalité est avant tout cela : l’organisation de la propriété immobilière après la chute de l’empire carolingien. On a tendance à l’occulter pour n’y voir qu’une relation de pouvoir entre dominant et dominé (exemple : Karl Marx). Or cette abstraction est la source des erreurs les plus communément commises par les amateurs d’histoire médiévale, voire par certains historiens professionnels eux-mêmes. Aussi doit on définir de manière précise cet aspect négligé pour bien comprendre les choses. Partons du lien qui unit le vassal à son suzerain. C’est certes un lien personnel, pour ne pas dire contractuel, entre deux personnes qui ont chacune des obligations envers l’autre, ce rapport « quasi-contractuel » étant malgré tout déséquilibré (voilà pourquoi on ne peut pas vraiment parler de contrat). La nature de ce rapport est la confiance qui s’exerce bien entre deux personnes (lien personnel) mais par l’intermédiaire d’une chose (lien réel) le fief. Le suzerain concède au vassal, la propriété utile de tout ou partie de son domaine, lui se réservant la propriété éminente. Cela signifie que le vassal exploitera pour son propre compte le fief qu’il s’est vu confié, mais le suzerain demeure le propriétaire des terres qu’il peut lui reprendre légitimement. Ainsi, ce droit à la propriété utile est au départ viager et non héréditaire. (On peut faire l’analogie avec le rapport entre l’usufruitier (équivalent moderne du vassal) et le nue-propriétaire (équivalent du suzerain) à la seule différence qu’il s’agit bien d’un lien contractuel car équilibré.)
 
Si le prétendu vassal exerce un droit de propriété éminente sur ces terres, cela signifie que le prétendu suzerain n’est pas propriétaire du fief mais que le prétendu vassal en est le bien propriétaire direct. Or la vassalité suppose que le vassal tienne ses terres du suzerain. Donc dans pareille situation, la vassalité n’existe pas.
 
b) L’Hommage : élément simplement formel
 
Certains veulent voir dans l’hommage la preuve d’un lien de vassalité. En réalité ce n’est rien de plus qu’un élément formel au même titre que l’écrit de nos jours. Prenons l’exemple des contrats écrits justement. La forme qu’ils prennent est la même. Mais leur contenu peut-être différent, tout comme leur nature. Les obligations sont aussi différentes. Comparons aussi un acte unilatéral de volonté avec un contrat. Ce sont deux documents juridiques de même forme mais de nature juridique différente. Il en va de même pour l’hommage. Ce n’est qu’un moyen formel qui vient homologuer des relations juridiques de nature différente. Ce peut-être un lien de vassalité, mais ce peut être aussi une alliance entre deux familles ou deux Etats. Le caractère formel peut se déduire aisément de son aspect cérémoniel, voire sacré. Le fond ne prime pas au cours de cette cérémonie. Ce n’est que la répétitions de gestes particuliers pour rendre valable une relation qui a déjà été négociée. Je ne cherche pas à minimiser l’importance juridique de l’hommage au contraire. Cet élément est indispensable, et son défaut entraînerait l’invalidité juridique de la relation. Mais il ne faut pas se tromper. On ne peut se servir d’un élément formel pour prouver l’existence au fond d’un lien juridique particulier.
 
2) Les ducs bretons tiennent-ils leurs terres des rois français ?
 
Je ne m’étendrai pas sur ce point. La féodalité naît à la chute de l’Empire. Or, la Bretagne a été, à l’apogée de celui-ci, un Etat tributaire (pour les terres à l’ouest de la frontière Saint-Brieuc/Vannes) et non une province impériale) et non une province impériale (A l’exception des comtés de Vannes et de Rennes) Puis ce royaume breton s’est étendu et s’est unifié sous le règne de l’Empereur Charles le Chauve pour les Francs et de Nominoë pour les Bretons. Ce même empereur franc reconnaîtra l’indépendance des bretons (termes modernes) autrement dit il reconnaîtra que les francs et ses souverains (anachronisme) ne sont pas propriétaires des terres gouvernées par les bretons. Donc, à l’aube de la féodalité, les chefs Bretons (qu’ils soient rois ou ducs) possèdent la propriété éminente de la Bretagne et non uniquement la propriété utile.
 
3) Cet état de fait a-t-il évolué au cours du moyen-âge ?
a) L’époque Normande
 
Les Normands ont d’avantage piller la Bretagne qu’ils n’ont tenté (ou réussi ?) de la conquérir. Il y eut un traité conclu en dehors de la présence des princes bretons, qui reconnut la suzeraineté de la Bretagne aux Normands faisant des ducs de Bretagne de simples comtes. Quoiqu’ils en soient, les normands avaient été chassés par celui qui abandonna son titre légitime de roi pour celui de duc, et, parallélisme des formes oblige, ce que les Normands auraient pu obtenir par la force ils devaient le perdre par la force. Ainsi, les français ne peuvent arguer de ce traité et de la vassalité entre les ducs normands et les rois français pour démontrer l’existence d’un lien de même nature avec un prétendu arrière-vassal que serait la le duc breton.
 
b) L’époque capétienne
 
Les français prétendent aussi que les ducs bretons sont vassaux des rois français depuis le mariage de Pierre de Dreux et d’Alix de Thouars. Je vais reprendre ce que j’ai déjà dit :
1. Si d’une part la loi salique était applicable :
- Le mariage d’Alix ne transmet pas le pouvoir ducal à son mari de la même façon que le Mariage d’Isabelle de France à Edouard II d’Angleterre n’avaient pas transmis la couronne de France au souverain anglais au XIV siècle
- Les descendants de ce mariage n’héritent pas du pouvoir ducal de la même façon qu’Edouard III n’hérita pas du pouvoir royal en France.
2. Si d'autre part la loi salique n'était applicable :
- La Constitution bretonne s’applique et dans ce cas, le mariage d’Alix ne transmet pas le pouvoir ducal au roi français. Le mariage ne crée en aucun cas un lien de vassalité. L’hommage rendu par Pierre de Dreux au roi français est un lien entre lui et son parent mais, n’étant pas lui même propriétaire de la Bretagne, il ne peut donner la propriété éminente aux rois français. Et d’ailleurs il ne le fera pas au contraire ! Un historien de Louis IX en sera si courroucé qu’il l’appellera au XV siècle comte et non duc.
 
Pourquoi la loi salique n’est pas applicable ? Voici l’argument que mon contradicteur m’opposa : c’est une loi qui ne s’appliquait à aucun vassal car elle ne concernait que les rois de France. (sous-entendu [illogique selon moi]: le fait qu’elle ne s’applique pas montreraient justement que les ducs bretons étaient des vassaux du roi et non des rois eux-mêmes. Constatez dans le même temps l’arrogance ! La loi franque se seraient elles appliquer à toutes les monarchies d’Europe ?) Il me cita les Rois Maudits. Mais tout juriste, même les étudiants sait que c’est une erreur grossière ! La loi salique est avant tout un code privé de la propriété domaniale et de transmission par héritage pour certains aspects et pénal surtout pour l’essentiel (la justice pénale n’étant pas encore publique à l’époque des francs saliens). Donc c’est bien une règle de droit privé et qui s’applique à tous les seigneurs francs avant de s’appliquer à leurs rois. Ce n’est pas à l’origine la constitution de la monarchie française. En conséquent l’argument est irrecevable.
 
Les guerres de successions et les deux traités de Guérande. Je n’en dirais que quelques mots. La dynastie anglophile l’emporte mais désormais les ducs doivent rendre l’hommage au roi de France et la Bretagne doit appliquer dans les règles de dévolution quelques éléments de la loi salique. Ces traités seront violés par François II et sa fille Anne de Bretagne en 1488 puisque cette dernière monte sur le trône en lieu et place de l’héritier des Penthièvre. A mon sens, cette première violation invalide tous les actes postérieurs (contrats de mariage, dot, traités) suivant ce raisonnement juridique : Anne et donc ses descendants, mandataires et usufruitiers également (Claude et Henry, Louis et François) étaient incompétents pour disposer de la Bretagne d’un point de vue purement juridique. Ajouter à cela les illégalités (qui furent mis en évidence par Mr Melennec et que je vais indiquer dès le prochain paragraphe) des documents pris sur un fondement lui même illégal et vous obtiendrez la nullité incontestable du traité de 1532, et en conséquence l’indépendance totale de la Bretagne.
 
La validité juridique des traités, au Moyen-Âge comme aujourd’hui, est subordonnée à quatre conditions, qui doivent être impérativement réunies : les parties contractantes doivent avoir la capacité de conclure un traité ; elles doivent être consentantes, leur consentement devant être libre, non altéré par la contrainte, la violence ou la concussion ; le traité doit être conclu selon les formes prévues par les coutumes constitutionnelles des Etats en cause ; enfin les deux pays contractants doivent retirer du traité des avantages identiques ou équilibrés.
 
a partir de ce point : http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=3305
 
Mr Melennec a démontré que dans le prétendu « traité » de 1532, aucune de ces conditions n’est respectée.
 
1) Seuls, le Duc et son gouvernement, ont la capacité d’initier, de négocier, de conclure les traités internationaux. Les Etats de Bretagne n’interviennent qu’à la fin du processus. Il sont seulement autorisés à ratifier le traité.
 
En contractant directement avec les Etats de Bretagne, instance totalement incompétente pour cela, la France a conclu un accord nul et non-avenu.
 
2) Les principaux du Duché et les députés présents à Vannes, ont été circonvenus par la concussion pour certains d’entre eux. Au moment des faits, la ville est entourée par la Cour de François Ier (10 000 à 14 000 hommes), venu sur les lieux avec son armée. L'armée bretonne, elle, n'existe plus: la Bretagne est totalement à la merci des Français. Les Etats ont agi sous la contrainte ; ni de près, ni de loin, la Nation bretonne n’a exprimé le moindre consentement à l’engloutissement du duché par la France, son ennemi millénaire.
 
3) Dans le duché de Bretagne, la conclusion des traités obéit à des formes très strictes : le Duc seul avec son gouvernement possède l’initiative de négocier. Les négociations sont menées par l’intermédiaire de ministres plénipotentiaires, munis de pouvoirs spéciaux pour cela, et porteurs de directives précises.
 
Le texte rédigé est soumis au Duc et à son gouvernement qui, s’ils l’approuvent, y apposent leurs signatures. Enfin, les Etats, en séance publique, ratifient le texte.
 
Or, en 1532, c’est la France seule qui a pris l’initiative de l’opération. Les Bretons n’ont désigné aucun ministre plénipotentiaire. Il n’y a eu aucune négociation, mais des conciliabules entre la chancellerie de France et quelques Bretons acquis aux intérêts français. Aucun texte bilatéralement rédigé n’a été soumis à l’approbation des députés bretons. Enfin, le prétendu traité a été promulgué à Nantes dans le courrant du mois d’août, non pas par les deux pays simultanément, mais par un édit de François Ier, c’est à dire par une loi française émanant d’un état étranger, par conséquent de nul effet en Bretagne, pays entièrement souverain.  
 
Voilà donc les Bretons vivent dans une Bretagne indépendante et unifiée (l'ensemble des pays bretons y compris celui de Nantes)  :D


 
Voila rien ne vous empèche de faire la même chose. Pour la petite histoire qui consiste à dire Ile de france indépendante pour ridiculiser les indépendantistes :
 
- La France c'est construite autour de l'île de France
- A mon avis les indépendantistes n'attendent qu'une chose : que Paris ne soit plus française. Cela signifierait tout simplement que ce qui fait la France a disparu. Donc la France disparaitrait. C'est l'inconvénient du centralisme  :D  
 
- Ce n'est pas parceque le centralisme est minoritaire que cela veut dire que le centralisme est mauvais. Mais c'est parceque le centralisme est mauvais que tous les Etats centralisés y renoncent. Contrairement à 1791 où le despotisme était majoritaire et la démocratie s'est développée, là le centralisme était majoritaire et il a régressé  :p

n°9187033
KrisCool
“Verbeux„
Posté le 11-08-2006 à 10:10:08  profilanswer
 

Bleizdu a écrit :

- Ce n'est pas parceque le centralisme est minoritaire que cela veut dire que le centralisme est mauvais. Mais c'est parceque le centralisme est mauvais que tous les Etats centralisés y renoncent. Contrairement à 1791 où le despotisme était majoritaire et la démocratie s'est développée, là le centralisme était majoritaire et il a régressé  :p


 
Pas faux. Ceci étant dit, sous l'étiquette "centralisme", tu places en gros tous les états non-fédéraux, sans nuance. Si je ne m'abuse, un processus de décentralisation a été amorcé en France, et s'il n'est pas spécialement rapide, force est de constater qu'au fil des années les prérogatives des régions et départements augmentent par rapport à celles de l'Etat.


---------------
Loose Change Lies | Bars | Last.fm
n°9187059
Bleizdu
Me a gomz brezhoneg ha galleg
Posté le 11-08-2006 à 10:13:04  profilanswer
 

KrisCool a écrit :

Donc faisons un raisonnement simple.
Tu reproches à ces candidats nommés à Paris de ne pas représenter correctement les bretons. C'est donc qu'ils incarnent un programme plus national que local, celui de leur parti. Juste ?
 
Alors dans ce cas, pourquoi la bretagne si dans sa majorité elle aspire à l'autonomie, ne vote-t-elle pas pour un parti breton dont l'autonomie est le programme, et qu'à la place elle vote pour des candidats dont le programme est celui de leur parti à l'échelle nationale ?
 
La conclusion que tu as fait exprès d'esquiver tout à l'heure, c'est que le bretagne dans sa majorité n'aspire pas à plus d'autonomie politique. Tout au plus désire-t-elle (ça se voit dans ce topic, mais dans l'actualité aussi) à une meilleure reconnaissance de sa culture, ce qui n'a nullement besoin d'un changement de structure politique.
 

Citation :

Par ailleurs je ne suis pas indépendantiste mais fédéraliste, et même si je mets ici des arguments pour l'indépendance je ne serais jamais pour l'indépendance.  :D


 
Fallait pas parler d'indépendance dans ton titre de topic alors, mais d'autonomie. Ne t'étonne pas d'être catalogué indépendantiste dans la discussion.


 
 
Cf. Ce sondage CSA : http://www.csa-tmo.fr/dataset/data2K/opi20000905a.htm
 
Les élections ne reflètent pas toujours l'intention réelle des électeurs. La plupart ne connaissent même pas les partis indépendantistes ou fédéralistes ! C'est toujours le problème des partis médiatisés qui peuvent publier 4 millions de programme et ceux qui n'en ont pas les moyens  :D  
 
Par ailleurs :
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/UDB  :D Ce qui est important c'est que le vice-président du conseil régional de Bretagne est de l'UDB, parti autonomiste  :lol:

n°9187063
Benweb83
Profil: iwinter
Posté le 11-08-2006 à 10:13:25  profilanswer
 

Bleizdu a écrit :


Voila rien ne vous empèche de faire la même chose.


 
Non mais nous on cherche pas a branler les mouches en criant au fédéralisme ou à l'indépendance ....
L'occitanie est en recherche de reconnaissance ! pas d'indépendance !
Notre culture, on l'a, on la fait vivre ... on se sent pas obligé de la balancer à la face du monde pour montrer qu'on est un "cas à part" :)
 
Faut aussi faire preuve de réalisme de temps en temps :)


---------------
HFRCoin: 7f1PV1XZc2W9848ykRFEwTuCZzchtTT83W -- Tu l'as trop écrasé, César, ce Port-Salut !
n°9187071
Bleizdu
Me a gomz brezhoneg ha galleg
Posté le 11-08-2006 à 10:14:19  profilanswer
 

KrisCool a écrit :

Pas faux. Ceci étant dit, sous l'étiquette "centralisme", tu places en gros tous les états non-fédéraux, sans nuance. Si je ne m'abuse, un processus de décentralisation a été amorcé en France, et s'il n'est pas spécialement rapide, force est de constater qu'au fil des années les prérogatives des régions et départements augmentent par rapport à celles de l'Etat.


 
 
Et je suis pour un renforcement de la décentralisation !  :jap: Mais on est loin du parlement écossais ou catalan mis en place en quelques années seulement  :D

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  98  99  100  101  102  103
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  Quel statut pour la Bretagne

 

Sujets relatifs
10 jours en bretagne, que faut il absolument voir?Teknival Bretagne : annulé !?
Y aura t-il un teknival fin juin en bretagne??Bretagne
3J en Bretagne ?[ASSEDIC] Statut chômeur + étudiant : autorisé ou non ? risqué ?
statut social de l'ingénieur par rapport au medecinTornades et Orages - Tornade jumelle aux USA
est ce que ca bouge la bretagne?ou quoi?frais de port grande bretagne
Plus de sujets relatifs à : Quel statut pour la Bretagne


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR