Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
2015 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19
Auteur Sujet :

Délinquance sexuelle, pédophilie : Sujet de societé ou tabou ?

n°12454173
mimychatmi​aou
Pseudo+mail perdu, ca fait mal
Posté le 20-08-2007 à 22:00:00  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

abakuk a écrit :

A outreau, on savait dès le départ qu'il y avait un doute. Maintenant, si les élément dont on dispose (un pédophile récidiviste nu à côté d'un petit garçon nu) ça ne vous suffit pas, je vous conseille de vous faire soigner. La présomption d'innocence a ses limites...


 
Meme dans ce cas, la presomption d'innocence s'applique... pour caracteriser les faits. La preuve , des l'arrestation, la victime a été emmené en hopital pour subir un examen demontrant la nature des faits reprochés au suspect. -> resultat, le viol est avéré, pas de simples attouchements
 
Tu te souviens du cas au States ou une famille a été massacrée a la hache, le mari arrive, decouvre l'outil qui a servi au meurtre et la police debarque precisement au moment ou il l'a ramassée :whistle:  -> On a pu prouver que c'etait pas lui.

mood
Publicité
Posté le 20-08-2007 à 22:00:00  profilanswer
 

n°12454247
FayenSaira
Posté le 20-08-2007 à 22:06:25  profilanswer
 

Nous n'avons pas la même vision des choses, j'ai une haine profonde envers ces gens qui, par besoin ou par cruauté, font subbir des horreurs pareilles à des gens, et qui bien souvent, n'émettent aucun remord. Je ne vois pas comment ces gens peuvent vivre en société, alors que le but de vivre en société est de justement respecter la communauté t'entourant.
 
Qu'ils aillent dans des centres spécialisés, ou je ne sais pas quoi d'autre, mais qu'on ne les laisse pas resortir en toute liberté tant qu'il y a un risque quelconque de récidive. (ne me parlez pas de contrôle judiciaire)
 
Ok, en parlant exclusivement de violeurs pédophiles, il ne faut quand même pas oublier qu'un gamin, c'est souvent naïf, mais on ira pas me faire croire que le gamin s'est laissé faire durant les abus sexuels.
 
 
[Edit : Pour la question vis à vis du médecin, les médecins n'ont pas accès aux dossiers (à part médicaux) de leurs patients, il ne pouvait donc pas savoir s'il était délinquant sexuel ou non, et donc la faute incombe directement à un problème de logique, les médecins devraient avoir accès aux dossiers des prisonniers
 
Et pour le viagra, il me semble que celà ne procure rien de plus que l'éréction, mais je ne suis pas sûr du tout]

Message cité 3 fois
Message édité par FayenSaira le 20-08-2007 à 22:10:01
n°12454344
mimychatmi​aou
Pseudo+mail perdu, ca fait mal
Posté le 20-08-2007 à 22:14:02  profilanswer
 

FayenSaira a écrit :

Nous n'avons pas la même vision des choses, j'ai une haine profonde envers ces gens qui, par besoin ou par cruauté, font subbir des horreurs pareilles à des gens, et qui bien souvent, n'émettent aucun remord. Je ne vois pas comment ces gens peuvent vivre en société, alors que le but de vivre en société est de justement respecter la communauté t'entourant.
 
Vivre une double vie face a la société est malheureusement tres facile...
 
Qu'ils aillent dans des centres spécialisés, ou je ne sais pas quoi d'autre, mais qu'on ne les laisse pas resortir en toute liberté tant qu'il y a un risque quelconque de récidive. (ne me parlez pas de contrôle judiciaire)
 
Ok d'accord. Le controle judiciaire actuel est une vaste fumisterie. Il etait avéré qu'il y avait risque de recidive.
 
Ok, en parlant exclusivement de violeurs pédophiles, il ne faut quand même pas oublier qu'un gamin, c'est souvent naïf, mais on ira pas me faire croire que le gamin s'est laissé faire durant les abus sexuels.

Ne soit pas si categorique la dessus, j'etais du meme avis avant d'entendre personnellement une victime qui m'a avoué le contraire, ce qui ajoutait en plus a sa culpabilité des années plus tard (automutilation, depressions, etc ..., pas joli a voir :/ )



n°12454364
alamanda
Posté le 20-08-2007 à 22:15:27  profilanswer
 

FayenSaira a écrit :


 
[Edit : Pour la question vis à vis du médecin, les médecins n'ont pas accès aux dossiers (à part médicaux) de leurs patients, il ne pouvait donc pas savoir s'il était délinquant sexuel ou non, et donc la faute incombe directement à un problème de logique, les médecins devraient avoir accès aux dossiers des prisonniers
 
Et pour le viagra, il me semble que celà ne procure rien de plus que l'éréction, mais je ne suis pas sûr du tout]


si ya une excitation sexuelle au préalable

n°12454498
FayenSaira
Posté le 20-08-2007 à 22:24:02  profilanswer
 

J'allais éditer mon post, je suis d'accord avec ce que tu me dis. (j'ai écrit trop vite)
 
C'est assez flippant de se dire que lorsque que tu parles à quelqu'un, ou marche dans la rue, tu ne sais jamais à quel genre de personnes tu t'adresses vraiment, on ne peut rien faire contre ça, mais si on peut au moins en écarter certains, c'est toujours un plus.
 
Je veux bien te croire quand tu me dis que ca arrive que certains ptiots ne se rebellent pas, peut-être par inconscience, je ne sais pas, mais ça doit tout de même rester rare et il n'y a aucun moyen de le savoir. (ce que tu me dis me reconforte encore plus dans mon idée que ces tarés peuvent détruire une vie en quelques minutes. :/)
 
Qui prendra la responsabilité de ce qui s'est passé ? il n'aurait JAMAIS dû sortir, un psychologue avait donné un avis négatif, comment des choses pareilles peuvent se produire ? à chaque fois, j'entend la même chose (.."malgré l'avis du psychologue"..). Révoltant. (j'ose espèrer qu'ils trouveront autre chose à repondre que la surpopulation des prisons.)
 
 
@ alamanda : ok autant pour moi alors, j'avais cru entendre le contraire  :jap:


Message édité par FayenSaira le 20-08-2007 à 22:24:46
n°12454547
dj pone
Posté le 20-08-2007 à 22:26:33  profilanswer
 

Méthode US sinon :o un site une cartographie du pays et chaque pédophile/agresseur à caractere sexuel meme minime est localisé, on a acces à sa photo, son casier, et cie :o


---------------
Une minute, le rap minute, c'est tout nouveau
n°12454663
goldista
Posté le 20-08-2007 à 22:32:40  profilanswer
 

Balle dans la gueule  :o  
 
...Euh non, j'ai rien dit  :whistle:


---------------
"Que ta vie soit comme du papier toilette, longue et utile!"
n°12454877
Marl Borro​w
Posté le 20-08-2007 à 22:47:02  profilanswer
 

Je me pose une question, ce n'est pas un troll, ni une provocation.
 
Mais, je ne comprends pas pourquoi on considère la pédophilie comme une maladie.
Je ne suis absolument d'accord.
Tous les médias présentent les pédophiles comme des malades mentaux qu'il faut "soigner", pour reprendre le terme utilisé partout.
 
Or, il me semble plutot qu'il ne s'agit pas d'une maladie, mais d'une déviance, nan ?
 
Psychologiquement, métaboliquement, quelle différence y'a t'il entre un pédophile et un homosexuel ?
Tous les deux ont des attirances et des comportements sexuels "hors de la norme".
( Là, je sens que ca va taper...)
On ne cherche pas à guérir la communauté gay. Tout le monde s'accorde d'ailleurs à dire que ce n'est pas une maladie, juste une différence sexuelle.
pourquoi donc s'obstiner à guérir des pédophiles ?
 
Que les choses soient claires, la pédophilie me fait vomir et me fout les larmes aux yeux à chaque nouveau cas, et je n'ai absolument rien contre les homosexuels.


---------------
One trip, One noise
n°12454918
sadlig
Posté le 20-08-2007 à 22:49:33  profilanswer
 

Je suis assez d'accord avec ton raisonnement

n°12454932
abakuk
Posté le 20-08-2007 à 22:50:16  profilanswer
 

Proxounet a écrit :

Alors j'espere que mon message trouvera sa place ici :
je me posais une question a propos de la prescription de viagra au pédophile dans l'affaire en cours.
 
On entend de grandes déclarations, comme le père de la victime qui voudrait que le médecin n'ait plus le droit d'exercer sa profession.
 
J'aimerai donc avoir une précision sur le viagra :
En cas de désir, il permet une érection,
mais amplifie t il le désir pour la permettre ?

Non. Le viagra n'est rien d'autre qu'un vasodilatateur. Il agit sur la "mécanique". D'autre part, je ne sache pas qu'il existe de médicaments agissant sur le désir...
 
 
 

mimychatmiaou a écrit :


 
Meme dans ce cas, la presomption d'innocence s'applique... pour caracteriser les faits. La preuve , des l'arrestation, la victime a été emmené en hopital pour subir un examen demontrant la nature des faits reprochés au suspect. -> resultat, le viol est avéré, pas de simples attouchements
 
Tu te souviens du cas au States ou une famille a été massacrée a la hache, le mari arrive, decouvre l'outil qui a servi au meurtre et la police debarque precisement au moment ou il l'a ramassée :whistle:  -> On a pu prouver que c'etait pas lui.

Je te parle d'un pédophile identifié et récidiviste (déjà récidiviste avant l'affaire dont on parle, hein!), pas d'un bon père de famille que rien ne prédispose à tuer les siens. De toute façon elle tient pas, ton histoire. :o  Pourquoi la police a débarqué juste à ce moment là? :o  


---------------
Islamophobie | Rapport Obin | Test de pureté
mood
Publicité
Posté le 20-08-2007 à 22:50:16  profilanswer
 

n°12454934
the_rainma​ker
Mâle nécessaire
Posté le 20-08-2007 à 22:50:29  profilanswer
 

Un homo sais ce qu'il fait.
Un pédo fait du mal a un gamin, gamin qui ne peut pas comprendre ce qu'il se passe.


---------------
Vos boulots | Vos voisins | Vos clients | Because rules are for pussies.|
n°12454954
sadlig
Posté le 20-08-2007 à 22:51:51  profilanswer
 

Ok, mais un homo ne choisi pas, tout comme un pédophile.
Après on ne peut pas soigner, mais lutter contre la "déviance" pédophile(castration chimique par exempe)

n°12454963
Marl Borro​w
Posté le 20-08-2007 à 22:52:54  profilanswer
 

the_rainmaker a écrit :

Un homo sais ce qu'il fait.
Un pédo fait du mal a un gamin, gamin qui ne peut pas comprendre ce qu'il se passe.


 
 :jap:  
 
Mais je parle des attirances et des pulsions.
Il existe aussi des pédophiles refoulés qui ne sont passés à l'acte, mais qui ont des attirances pour les enfants.


---------------
One trip, One noise
n°12454965
the_rainma​ker
Mâle nécessaire
Posté le 20-08-2007 à 22:53:01  profilanswer
 

sadlig a écrit :

Ok, mais un homo ne choisi pas, tout comme un pédophile.


 
Deux adultes consentant peuvent se faire bouffer leur caca qu'on ne doit rien trouver a redire.
 
Quand un gamin entre dans la balance, c'est différent.


---------------
Vos boulots | Vos voisins | Vos clients | Because rules are for pussies.|
n°12455015
Marl Borro​w
Posté le 20-08-2007 à 22:58:15  profilanswer
 

the_rainmaker a écrit :


 
Deux adultes consentant peuvent se faire bouffer leur caca qu'on ne doit rien trouver a redire.
 
Quand un gamin entre dans la balance, c'est différent.


 
C'est bien pour ça que les pédophiles débectent tout le monde.
mais je te parle des mécanismes qui font qu'ils sont attirés justement par des enfants.
Je mets dans le meme sac les zoophiles, pourtant l'animal est parfois conscentant ( :whistle: )
 
Dans tous les cas, il s'agit d'une déviance.
je suis désolé de mêler les homosexuels à tout cela, mais dans tous les cas, il s'agit de mécanismes psychologiques différents de ceux de la norme. Même si ces derniers ne font rien de répréhensibles et sont dans leur droit le plus total entre adultes conscentants.


---------------
One trip, One noise
n°12455228
Proxounet
Posté le 20-08-2007 à 23:17:13  profilanswer
 

abakuk a écrit :

Non. Le viagra n'est rien d'autre qu'un vasodilatateur. Il agit sur la "mécanique". D'autre part, je ne sache pas qu'il existe de médicaments agissant sur le désir...
 
 
 


 

abakuk a écrit :

Je te parle d'un pédophile identifié et récidiviste (déjà récidiviste avant l'affaire dont on parle, hein!), pas d'un bon père de famille que rien ne prédispose à tuer les siens. De toute façon elle tient pas, ton histoire. :o  Pourquoi la police a débarqué juste à ce moment là? :o  


 
Je ne vois donc pas en quoi la prescription de viagra ufut une faute si grave..

n°12455238
Thordax
Shop smart. Shop S-Mart !
Posté le 20-08-2007 à 23:18:37  profilanswer
 


Tain, le pseudal limite sur ce topic :sweat:


---------------
Atari 520 ST 256 Ko
n°12455243
rastafia
sélavi
Posté le 20-08-2007 à 23:19:15  profilanswer
 

Marl Borrow a écrit :

Je me pose une question, ce n'est pas un troll, ni une provocation.
 
Mais, je ne comprends pas pourquoi on considère la pédophilie comme une maladie.
Je ne suis absolument d'accord.
Tous les médias présentent les pédophiles comme des malades mentaux qu'il faut "soigner", pour reprendre le terme utilisé partout.
 
Or, il me semble plutot qu'il ne s'agit pas d'une maladie, mais d'une déviance, nan ?
 
Psychologiquement, métaboliquement, quelle différence y'a t'il entre un pédophile et un homosexuel ?
Tous les deux ont des attirances et des comportements sexuels "hors de la norme".
( Là, je sens que ca va taper...)
On ne cherche pas à guérir la communauté gay. Tout le monde s'accorde d'ailleurs à dire que ce n'est pas une maladie, juste une différence sexuelle.
pourquoi donc s'obstiner à guérir des pédophiles ?
 
Que les choses soient claires, la pédophilie me fait vomir et me fout les larmes aux yeux à chaque nouveau cas, et je n'ai absolument rien contre les homosexuels.


Je risque de choquer, mais ce n'est pas interdit d'avoir une attirance sexuelle pour les enfants. Ce qui est interdit, c'est le passage à l'acte. Un pedophile est quelqu'un qui a une attirance telle qu'il ne peut pas s'empecher de passer à l'acte, je vois un peu ça comme un drogué qui sait qu'il se fout en l'air, mais dont le manque est une douleur telle qu'il préfere se faire un shot, quitte à risquer l'overdose.
 
Comme le dit rainmaker, c'est parce qu'un enfant ne peut être consentant que la pédophilie est une déviance. En ce sens la comparer à l'homosexualité n'a aucun sens, et est particulièrement insultant pour eux (ils doivent grincer des dents en ce moment).
 
Il serait plus judicieux de comparer la pédopholie aux violeurs ou aux exhibitionnistes, dans le sens où ils imposent un acte sexuel à une personne non consentante. Et là aussi, c'est l'acte, et pas le fantasme qui est un crime (heureusement sinon il resterait pas grand monde dehors).

n°12455352
alamanda
Posté le 20-08-2007 à 23:26:41  profilanswer
 

rastafia a écrit :


Je risque de choquer, mais ce n'est pas interdit d'avoir une attirance sexuelle pour les enfants. Ce qui est interdit, c'est le passage à l'acte. Un pedophile est quelqu'un qui a une attirance telle qu'il ne peut pas s'empecher de passer à l'acte, je vois un peu ça comme un drogué qui sait qu'il se fout en l'air, mais dont le manque est une douleur telle qu'il préfere se faire un shot, quitte à risquer l'overdose.
 
Comme le dit rainmaker, c'est parce qu'un enfant ne peut être consentant que la pédophilie est une déviance. En ce sens la comparer à l'homosexualité n'a aucun sens, et est particulièrement insultant pour eux (ils doivent grincer des dents en ce moment).
 
Il serait plus judicieux de comparer la pédopholie aux violeurs ou aux exhibitionnistes, dans le sens où ils imposent un acte sexuel à une personne non consentante. Et là aussi, c'est l'acte, et pas le fantasme qui est un crime (heureusement sinon il resterait pas grand monde dehors).


 :jap:  
souvent les gens disent que la pédophilie existait dans l'antiquité. c'est pas tout a fait juste c'était dans leur rite initiatique qui permettait à l'enfant de devenir un homme. on parle pas uniquement de relation sexuelle mais d'accompagnement dans le fait de devenir un homme. une relation "privilégié" mais c'était mal vu que ça continue au dela du temps necessaire.

n°12455432
Smb
Posté le 20-08-2007 à 23:33:21  profilanswer
 

Je pense que l'on caractérise les pédophiles commes des malades car ils sont les sujets de pulsions incontrôlables amenant à des actes graves... on est plus dans le simple désir de l'autre.


Message édité par Smb le 20-08-2007 à 23:34:08
n°12455507
Marl Borro​w
Posté le 20-08-2007 à 23:39:21  profilanswer
 

rastafia a écrit :


Je risque de choquer, mais ce n'est pas interdit d'avoir une attirance sexuelle pour les enfants. Ce qui est interdit, c'est le passage à l'acte. Un pedophile est quelqu'un qui a une attirance telle qu'il ne peut pas s'empecher de passer à l'acte, je vois un peu ça comme un drogué qui sait qu'il se fout en l'air, mais dont le manque est une douleur telle qu'il préfere se faire un shot, quitte à risquer l'overdose.
 
Comme le dit rainmaker, c'est parce qu'un enfant ne peut être consentant que la pédophilie est une déviance. En ce sens la comparer à l'homosexualité n'a aucun sens, et est particulièrement insultant pour eux (ils doivent grincer des dents en ce moment).
 
Il serait plus judicieux de comparer la pédopholie aux violeurs ou aux exhibitionnistes, dans le sens où ils imposent un acte sexuel à une personne non consentante. Et là aussi, c'est l'acte, et pas le fantasme qui est un crime (heureusement sinon il resterait pas grand monde dehors).


 
Au temps pour moi, je viens de regarder la définition de "Déviance"
Et effectivement, du fait que l'homosexualité soit "socialement admise", mes dires peuvent être mal interprétés.
 
Comme quoi, c'est aussi une question d'époque et de pression sociale. Et non, uniquement médical.
Mais pour revenir à ma finalité, de façon même un peu brutale, on ne soigne pas les homosexuels, on ne soigne pas les zoophiles, je vois pas en quoi les pulsions des pédophiles peuvent être soignées...
On peut sans doute limiter leur "libido", comme pour tout un chacun, mais dans le fond, leur déviance reste la même.
 
 
PS: encore une fois, je n'ai rien contre les homosexuels. Bien au contraire.


---------------
One trip, One noise
n°12455625
rastafia
sélavi
Posté le 20-08-2007 à 23:54:46  profilanswer
 

Marl Borrow a écrit :


 
Au temps pour moi, je viens de regarder la définition de "Déviance"
Et effectivement, du fait que l'homosexualité soit "socialement admise", mes dires peuvent être mal interprétés.
 
Comme quoi, c'est aussi une question d'époque et de pression sociale. Et non, uniquement médical.
Mais pour revenir à ma finalité, de façon même un peu brutale, on ne soigne pas les homosexuels, on ne soigne pas les zoophiles, je vois pas en quoi les pulsions des pédophiles peuvent être soignées...
On peut sans doute limiter leur "libido", comme pour tout un chacun, mais dans le fond, leur déviance reste la même.
 
 
PS: encore une fois, je n'ai rien contre les homosexuels. Bien au contraire.


On ne "soigne" pas les homosexuels parce qu'ils ne sont pas malades. Quand à soigner un pédophile, encore une fois il ne s'agit pas de lui enlever le désir qu'il peut avoir pour un enfant mais de l'aider à se contrôler pour que ça reste un désir et que ça s'arrête là. Que ce soit en évitant les tentations (éviter de lui trouver comme travail moniteur de centre aeré par exemple), s'aider de médicaments s'il le faut, d'un suivi psychologique, etc.
 
Comparer l'homosexualité et la pédophilie est abject pour les homosexuels. Et ta dernière phrase est un mélange de puritanisme, de compassion et de stupidité ("au contraire"  :o )

Message cité 2 fois
Message édité par rastafia le 21-08-2007 à 00:11:50
n°12455724
andhar
Vieillir ou mourir
Posté le 21-08-2007 à 00:06:07  profilanswer
 

rastafia a écrit :


On ne "soigne" pas les homosexuels parce qu'ils ne sont pas malades. Quand à soigner un pédophile, encore une fois il ne s'agit pas de lui enlever le désir qu'il peut avoir pour un enfant mais de l'aider à se contrôler pour que ça reste un désir et que ça s'arrête là. Que ce soit en évitant les tentations (éviter de lui trouver comme travail moniteur de centre aeré par exemple), s'aider de médicaments s'il le faut, d'un suivi psychologique, etc.
 
Ta comparaison avec l'homosexualité est abjecte. Et ta dernière phrase est un mélange de puritanisme, de compassion et de stupidité ("au contraire" )


 
T'en fait pas un peu trop?
Qu'il se soit exprimé de manière maladroite, si on veut, mais le fond de sa remarque est vraie : on ne choisi pas ses attirances sexuelles.
Perso, c'est les brunes aux gros seins, et tant mieux pour moi, c'est bien toléré dans notre société.
 
Pour les pédophiles, tant pis pour eux, mais une injection de plomb à haute vélocité me semble être un traitement bien adapté.

n°12455771
rastafia
sélavi
Posté le 21-08-2007 à 00:12:27  profilanswer
 

andhar a écrit :


 
T'en fait pas un peu trop?
Qu'il se soit exprimé de manière maladroite, si on veut, mais le fond de sa remarque est vraie : on ne choisi pas ses attirances sexuelles.
Perso, c'est les brunes aux gros seins, et tant mieux pour moi, c'est bien toléré dans notre société.
 
Pour les pédophiles, tant pis pour eux, mais une injection de plomb à haute vélocité me semble être un traitement bien adapté.


Oui, un peu fort, j'ai edité. J'ai pas compris ta dernière phrase, tu es pour la peine de mort ?

n°12455837
Proxounet
Posté le 21-08-2007 à 00:21:53  profilanswer
 

Thordax a écrit :


Tain, le pseudal limite sur ce topic :sweat:


Un compte qu'on m'avais filé, et j'ai pas envie de perdre ma fière ancienneté :)

n°12455867
andhar
Vieillir ou mourir
Posté le 21-08-2007 à 00:27:04  profilanswer
 

rastafia a écrit :


Oui, un peu fort, j'ai edité. J'ai pas compris ta dernière phrase, tu es pour la peine de mort ?


 
Oui, en particulier pour ce genre de criminel.
Le terme de multirécidiviste ne devrait être qu'une notion, pas un réalité, pour ce type de crime.
Comment expliquer que l'on puisse laisser repartir un mec ayant déjà fait cela au moins 2 fois? Et avec une petit dose de Vigra au cas où il aurait eu une petite faiblesse ...
 
Bref, un mec comme Evrard (il me semble que c'est son nom), s'il s'avère coupable, ne mérite pas que l'on dépense des sommes faramineuse pour le maintenir en vie en taule jusqu'à la fin de ses jours (parce qu'à mon avis il est pas prêt de sortir).

n°12455905
FayenSaira
Posté le 21-08-2007 à 00:32:46  profilanswer
 

rastafia a écrit :


On ne "soigne" pas les homosexuels parce qu'ils ne sont pas malades. Quand à soigner un pédophile, encore une fois il ne s'agit pas de lui enlever le désir qu'il peut avoir pour un enfant mais de l'aider à se contrôler pour que ça reste un désir et que ça s'arrête là. Que ce soit en évitant les tentations (éviter de lui trouver comme travail moniteur de centre aeré par exemple), s'aider de médicaments s'il le faut, d'un suivi psychologique, etc.
 
Comparer l'homosexualité et la pédophilie est abject pour les homosexuels. Et ta dernière phrase est un mélange de puritanisme, de compassion et de stupidité ("au contraire"  :o )


 
 
J'ai l'impression qu'il n'y a que moi qui est choqué par le simple fait d'éprouver du désir pour les enfants. Ne serait-ce que parceque ces personnes vont pour la plupart sur des sites pédophiles (on peut le supposer), et dans ces mêmes sites, il y a certaines vidéos qui mettent en oeuvre de véritables crimes. Ca me fait gerber tout autant que l'acte lui-même. :/
 
@ Andhar : Fortement d'accord avec ton passage sur la multirécidive, c'est abbérant des choses pareilles, d'autant plus que tout aurait pu être éviter :  
1/ Ne pas le laisser ressortir compte tenu de son passé
2/ Ne pas le laisser ressortir à cause de l'avis négatif du psychologue
3/ Ne pas lui donner de viagra (le médecin n'est pas en tort, la justice est faite de telle manière qu'ils n'ont pas le droit de voir le casier judiciaire du détenu dont ils ont la charge !!!  :sweat: )


Message édité par FayenSaira le 21-08-2007 à 00:36:52
n°12455909
sweetiiiie
Posté le 21-08-2007 à 00:33:21  profilanswer
 

Grith a écrit :


Bien sur.
 
Pour preciser et clarifier ma pensee, disons que la presentation sans cesse plus suggestive, et la mise en scene sans cesse plus provoquante, des adolescent(e)s a, je pense, un effet pervers involontaire, qui est de gommer la difference entre l'enfant et l'adulte, du moins dans la tete de celui qui a deja une tendance a cette deviance qu'est la pedophilie.
 
Quand la societe etablissait une barriere claire entre l'enfance et l'age adulte, centree sur le mariage, avec en gros un 0% de sexualite avant et 100% apres, on avait une frontiere claire avec un interdit sans equivoque.
Avec le phenomene "adolescent" (au sens individu non adulte mais qui a des droits et des comportements qui ne sont plus ceux d'un enfant), cette frontiere sociale artificielle a disparue pour laisser place a une zone de floue.
D'ailleurs, la premiere page de ce topic evoque la "maturite", les "centres d'interet", notions au combien floues et susceptibles d'etre mal interpretee et percues, y compris par le principal interesse. Qui ne connait pas une personne qui reconnait avec le recul avoir eu des relations sexuelles trop tot ?
 
Pire meme, le top de l'icone sexuelle est meme maintenant incarne par l'adolescent (ou du moins des adultes en copiant certaines caracteristiques physiques).


 
bien sûr que tout a évolué, mais je peux t'assurer qu'il y a 40 ans, il y avait déjà des pédophiles convoitant des enfants qui n'avaient aucune image extérieure d'un ado ou d'un adulte... ils n'avaient pas l'excuse de pouvoir dire : on ne sait plus si ce sont des enfants ou des adultes et à ce moment là, ils savaient très bien que les personnes qu'ils voulaient "conquérir" étaient de vrais enfants...
seulement il y a 40 ans, c'était un sujet tabou et peu de cas ont été connus, ou alors connus, mais pas dévoilés (honte dans les familles), donc pas répréhendés....  et que personne ne vienne me dire qu'il y en avait moins qu'aujourd'hui... j'ai été personnellement confrontée à 3 spécimens  

n°12455949
Profil sup​primé
Posté le 21-08-2007 à 00:44:03  answer
 

FayenSaira a écrit :

Nous n'avons pas la même vision des choses, j'ai une haine profonde envers ces gens qui, par besoin ou par cruauté, font subbir des horreurs pareilles à des gens, et qui bien souvent, n'émettent aucun remord. Je ne vois pas comment ces gens peuvent vivre en société, alors que le but de vivre en société est de justement respecter la communauté t'entourant.
 
Qu'ils aillent dans des centres spécialisés, ou je ne sais pas quoi d'autre, mais qu'on ne les laisse pas resortir en toute liberté tant qu'il y a un risque quelconque de récidive. (ne me parlez pas de contrôle judiciaire)
 
Ok, en parlant exclusivement de violeurs pédophiles, il ne faut quand même pas oublier qu'un gamin, c'est souvent naïf, mais on ira pas me faire croire que le gamin s'est laissé faire durant les abus sexuels.
 
 
[Edit : Pour la question vis à vis du médecin, les médecins n'ont pas accès aux dossiers (à part médicaux) de leurs patients, il ne pouvait donc pas savoir s'il était délinquant sexuel ou non, et donc la faute incombe directement à un problème de logique, les médecins devraient avoir accès aux dossiers des prisonniers

Et pour le viagra, il me semble que celà ne procure rien de plus que l'éréction, mais je ne suis pas sûr du tout]


 
Euh faut pas raconter n'importe quoi hein. Le medecin est un medecin travaillant au service psy de la prison il savait tres bien a qui il avait affaire et pourquoi il lui a préscrit ce traitement et encore heureux ... comment voudrait on juguler le désir d'un pervers sexuel sans savoir qu'il en est un ...

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 21-08-2007 à 00:53:45
n°12455962
Profil sup​primé
Posté le 21-08-2007 à 00:46:28  answer
 

Marl Borrow a écrit :

Je me pose une question, ce n'est pas un troll, ni une provocation.
 
Mais, je ne comprends pas pourquoi on considère la pédophilie comme une maladie.
Je ne suis absolument d'accord.
Tous les médias présentent les pédophiles comme des malades mentaux qu'il faut "soigner", pour reprendre le terme utilisé partout.
 
Or, il me semble plutot qu'il ne s'agit pas d'une maladie, mais d'une déviance, nan ?
 
Psychologiquement, métaboliquement, quelle différence y'a t'il entre un pédophile et un homosexuel ?
Tous les deux ont des attirances et des comportements sexuels "hors de la norme".
( Là, je sens que ca va taper...)
On ne cherche pas à guérir la communauté gay. Tout le monde s'accorde d'ailleurs à dire que ce n'est pas une maladie, juste une différence sexuelle.
pourquoi donc s'obstiner à guérir des pédophiles ?
 
Que les choses soient claires, la pédophilie me fait vomir et me fout les larmes aux yeux à chaque nouveau cas, et je n'ai absolument rien contre les homosexuels.


 
Dans le cas qui nous interesse on parle bien de la delinquance sexuelle et des actes criminels ... Pas de la simple envie non avouée ou le fantasme voir dans le plus extreme des cas, et ca existe, les relations mutuellement consenties même si la loi ne les reconnait pas et les condamnes lourdement.

n°12455972
Profil sup​primé
Posté le 21-08-2007 à 00:48:15  answer
 

Proxounet a écrit :


 
Je ne vois donc pas en quoi la prescription de viagra ufut une faute si grave..


 
Euh ca va va "un peu" à l'encontre d'un traitement sensé couper tout désir sexuel ... [:atari]
 
 

rastafia a écrit :


Je risque de choquer, mais ce n'est pas interdit d'avoir une attirance sexuelle pour les enfants. Ce qui est interdit, c'est le passage à l'acte. Un pedophile est quelqu'un qui a une attirance telle qu'il ne peut pas s'empecher de passer à l'acte, je vois un peu ça comme un drogué qui sait qu'il se fout en l'air, mais dont le manque est une douleur telle qu'il préfere se faire un shot, quitte à risquer l'overdose.
 
Comme le dit rainmaker, c'est parce qu'un enfant ne peut être consentant que la pédophilie est une déviance. En ce sens la comparer à l'homosexualité n'a aucun sens, et est particulièrement insultant pour eux (ils doivent grincer des dents en ce moment).
 
Il serait plus judicieux de comparer la pédopholie aux violeurs ou aux exhibitionnistes, dans le sens où ils imposent un acte sexuel à une personne non consentante. Et là aussi, c'est l'acte, et pas le fantasme qui est un crime (heureusement sinon il resterait pas grand monde dehors).


 
Comme tout ce qui est du domaine de la pensée ce n'est pas interdit ... enfin du moins pas encore ... (1984 :o)

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 21-08-2007 à 00:50:12
n°12455979
Proxounet
Posté le 21-08-2007 à 00:51:30  profilanswer
 

C'est justement ce que je posais comme question, et étant donné que l'on m'a répond uque c'était purement physique, 'vasodilatateur', sans aucun effet sur le désir.
 
En clair, il a ptete eu une érection plus longue ou je ne sais quoi, mais de la a en faire le scandal qu'on sait, comme si cela aurrait empeché le viol..

n°12455992
Profil sup​primé
Posté le 21-08-2007 à 00:55:40  answer
 

Proxounet a écrit :

C'est justement ce que je posais comme question, et étant donné que l'on m'a répond uque c'était purement physique, 'vasodilatateur', sans aucun effet sur le désir.
 
En clair, il a ptete eu une érection plus longue ou je ne sais quoi, mais de la a en faire le scandal qu'on sait, comme si cela aurrait empeché le viol..


 
Oui enfin donner un medicament contre l'impuissance sexuelle à un pervers sexuel rien qu'a la base on est en droit de se poser certaines questions sur l'interet de la chose ... :gratgrat:

n°12456008
FayenSaira
Posté le 21-08-2007 à 01:00:32  profilanswer
 


 
J'ai entendu ça aux infos ce soir à 20h00, ils ont clairement insisté sur le fait que le médecin n'avait pas eu accès au dossier du détenu et qu'il ne connaissait pas son passé. Ca me parait bizare ce que tu me dis, un médecin est généralement quelqu'un ayant un minimum d'intelligence, assez pour savoir qu'il ne faut pas prescrire ce genre de medicaments à une personne de ce profil. Donc il s'agirait la d'une faute très lourde de sa part, limite inconcevable, et tout celà sans aucun suivi.
 
Enfin on en saura plus d'ici quelques jours..

n°12456026
Profil sup​primé
Posté le 21-08-2007 à 01:03:09  answer
 

FayenSaira a écrit :

 

J'ai entendu ça aux infos ce soir à 20h00, ils ont clairement insisté sur le fait que le médecin n'avait pas eu accès au dossier du détenu et qu'il ne connaissait pas son passé. Ca me parait bizare ce que tu me dis, un médecin est généralement quelqu'un ayant un minimum d'intelligence, assez pour savoir qu'il ne faut pas prescrire ce genre de medicaments à une personne de ce profil. Donc il s'agirait la d'une faute très lourde de sa part, limite inconcevable, et tout celà sans aucun suivi.

 

Enfin on en saura plus d'ici quelques jours..

 

Ok méaculpa, mais ca me parrait un peu "gros" de la part de la défense à défaut d'être hallucinant qu'un doc n'ai pas le dossier médical voir psychiatrique d'un délinquant sexuel multirecidiviste ... [:syr01]

 

Autant demander à un cordonnier de faire une chaussure sans connaitre la pointure du client ... :pfff:

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 21-08-2007 à 01:06:20
n°12456055
Proxounet
Posté le 21-08-2007 à 01:07:02  profilanswer
 


 
Oui oui ca je suis d'accord que c'est aberrant, mais de là à considérer comme une faute ?
ou sinon il faut qu on m'explique en quoi le viagra a une incidence sur le viol

n°12456073
andhar
Vieillir ou mourir
Posté le 21-08-2007 à 01:09:04  profilanswer
 


 
[Mode Avocat_du_Diable ON]
 
Mon client était libre au moment des faits qui lui sont reprochés, et l'acquisition du médicament n'est pas légalement répréhensible, même pour des personnes ayant le passé de Mr Evrard.
D'autre part, ce produit, il souhaitait en prendre pour favoriser des relations consenties, avec des adultes. Ce type de relations considérés comme "normales", mon client en avait besoin pour retrouver un certain équilibre. Mais n'étant pas dans ses préférences sexuelles, il pensait qu'une aide "chimique" l'aurait aidé.
 
[Mode Avocat_du_Diable OFF]

n°12456086
FayenSaira
Posté le 21-08-2007 à 01:11:17  profilanswer
 


 
Je me suis fait la même reflexion, mais si tu la tournes dans l'autre sens, tu te dis que ca parait limite inconcevable qu'un médecin lui préscrive ça tout en connaissant son profil. Il y a donc dans les 2 cas un enorme problème. De plus ils ont insisté sur le fait que le pédophile aurait demandé du viagra pour avoir des rapports avec des femmes lors de la consultation. (on peut donc se demander qui était le médecin qui lui a delivré)
 
@ Proxounet : Sans viagra, ca aurait fortement limité les chances qu'il viole le petit. (ça dépend de comment il est atteint après)
 
 
Edit :@Khan : il me semble qu'ils mettent en ligne le journal info sur le site M6, si tu veux voir.


Message édité par FayenSaira le 21-08-2007 à 01:12:25
n°12456090
jcop
yeah !
Posté le 21-08-2007 à 01:12:11  profilanswer
 

Même si les médecins n'ont pas accès au dossier du détenu, je trouve complètement halluciant qu'il ait prescrit du viagra  :ouch:  :ouch:  :??:  :heink:  :sweat:  
 
Il mériterait qu'on l'interdise définitivement d'exercer sa profession de médecin.

n°12456095
Profil sup​primé
Posté le 21-08-2007 à 01:12:42  answer
 

andhar a écrit :


 
[Mode Avocat_du_Diable ON]
 
Mon client était libre au moment des faits qui lui sont reprochés, et l'acquisition du médicament n'est pas légalement répréhensible, même pour des personnes ayant le passé de Mr Evrard.
D'autre part, ce produit, il souhaitait en prendre pour favoriser des relations consenties, avec des adultes. Ce type de relations considérés comme "normales", mon client en avait besoin pour retrouver un certain équilibre. Mais n'étant pas dans ses préférences sexuelles, il pensait qu'une aide "chimique" l'aurait aidé.
 
[Mode Avocat_du_Diable OFF]


 
Jury :  [:seyar tapette]

n°12456107
Profil sup​primé
Posté le 21-08-2007 à 01:14:23  answer
 

Proxounet a écrit :


 
Oui oui ca je suis d'accord que c'est aberrant, mais de là à considérer comme une faute ?
ou sinon il faut qu on m'explique en quoi le viagra a une incidence sur le viol


 
Quand tu peux pas bander suite à un traitement hormonal ca "peut" aider ... surtout quand ta l'intention de violer quelqu'un ... :gratgrat:
 
Je sais pas, je dis ça, je dis rien ...  [:rikkumaniac]

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
miniville, on peut me rendre mon sujet svp?Assurance Voiture de société
Jeux de société Harry Potteraccrochage vehicule société, assurance, malus?
Un sujet sur la section 2D/3D par un Algériensujet disparu?
Ma société dans un paradis fiscal: questionsmon sujet a été fermé!! pourquoi?
Société Générale ou BNP Paribas? 
Plus de sujets relatifs à : Délinquance sexuelle, pédophilie : Sujet de societé ou tabou ?


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR