Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
937 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  86  87  88  89  90  91  92
Auteur Sujet :

[TopikUnik]Mystification Bogdanov, theme: Le nombre d'Or

n°3992281
elmo86
De l'ordure en or...
Posté le 19-10-2004 à 12:32:30  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

bongo1981 a écrit :

Complètement Hors sujet
Et les balises ne sont pas pour les chiens
ils cherchent un soutien du public de base, mais se retrouvent devant un auditoire assez instruit et critique...


 
]Complètement Hors sujet
heureusement qu'il y a des abrutis totaux comme moi pour contrebalancer  :lol:

mood
Publicité
Posté le 19-10-2004 à 12:32:30  profilanswer
 

n°3992300
bongo1981
Posté le 19-10-2004 à 12:36:15  profilanswer
 

Complètement Hors sujet
 

elmo86 a écrit :

Complètement Hors sujet
heureusement qu'il y a des abrutis totaux comme moi pour contrebalancer  :lol:


 
:lol:
 
dans le premier topic, j'étais assez neutre, je participais peu.
dans celui-ci... j'ai pris parti (ça m'a pris 4 mois pour me faire une idée) :
- prendre le temps de feuilleter leur livre
- regarder leur émission
- feuilleter leur thèse
- analyser ce qu'ils ont dit sur hfr

n°3992353
rogr
Posté le 19-10-2004 à 12:50:02  profilanswer
 

elmo86 a écrit :

]Complètement Hors sujet
heureusement qu'il y a des abrutis totaux comme moi pour contrebalancer  :lol:

tu oublies le rôle immense de gilou [:prosterne] qui conserve à ce topic grâce à ses efforts répétés une correction et un maintien dignes des plus glorieux cénacles :o

n°3992368
alzione
Posté le 19-10-2004 à 12:52:49  profilanswer
 

[#ff0000]Hors Sujet/[#ff0000]
 
Moi je dis que le site de Tipoute c'est la pépite de ce topic (j'ai la rime chic non ?)


Message édité par alzione le 19-10-2004 à 13:38:43
n°3992616
elmo86
De l'ordure en or...
Posté le 19-10-2004 à 13:37:56  profilanswer
 

bongo1981 a écrit :

Complètement Hors sujet
 
 
 
:lol:
 
dans le premier topic, j'étais assez neutre, je participais peu.
dans celui-ci... j'ai pris parti (ça m'a pris 4 mois pour me faire une idée) :
- prendre le temps de feuilleter leur livre
- regarder leur émission
- feuilleter leur thèse
- analyser ce qu'ils ont dit sur hfr


Complètement Hors sujet
bon, une attitude qui t'honore évidemment...
 
honnêtement, je reste un bogdanovien modéré...mais ne compte passer du côté obscur ;)

n°3992674
bongo1981
Posté le 19-10-2004 à 13:50:36  profilanswer
 

Complètement Hors sujet
 

elmo86 a écrit :

Complètement Hors sujet
bon, une attitude qui t'honore évidemment...
 
honnêtement, je reste un bogdanovien modéré...mais ne compte passer du côté obscur ;)


 
euh... si on veut... mais bon pour le moment, tu as sûrement remarqué qu'ils évitent avec soin les questions dérangeantes. Ils ont pris une seule fois la perche et m'ont demandé où étaient leurs erreurs, j'ai montré deux liens, un où je critiquais ce qui a été dit dans l'émission, un autre où je critiquais ce qui a été posté sur la chromodynamique quantique.
 
Enfin bref... comme dans le précédent topic, où ils ont montré qu'ils ne maîtrisaient absolument pas le pendule de Foucault, dans celui-ci, ils ont montré qu'ils ne connaissent pas grand chose en QCD, ni en physique des particules.
 
Je les ai questionnés sur leurs soit-disants preuves de leur théorie (on dit que la théorie des cordes est tellement abstraite, qu'il n'y a pas de preuve de leur validité, en raison des échelles d'énergie invoquée, mais au moins, il y a des prédictions que l'on peut observer), ils n'ont pas été capables de commenter une seule fois les preuves annoncées à la fin de leur livre. (tu me pardonneras, mais l'évocation des fluctuations du rayonnement fossile n'est pas la révélation du siècle...)
 
Finalement, les deux topics ont dressé des faisceaux convergents vers une seule conclusion possible...


Message édité par bongo1981 le 19-10-2004 à 13:53:01
n°3992714
elmo86
De l'ordure en or...
Posté le 19-10-2004 à 13:58:23  profilanswer
 

bongo1981 a écrit :

Complètement Hors sujet
Finalement, les deux topics ont dressé des faisceaux convergents vers une seule conclusion possible...


 
conclusion qui n'est sans doute pas discutable pour la plupart mais à quoi bon s'acharner...on s'rait à l'UFC, j'dirais qu'on attend l'abandon ;)

n°3992765
bongo1981
Posté le 19-10-2004 à 14:08:55  profilanswer
 

Complètement Hors sujet
 

elmo86 a écrit :

conclusion qui n'est sans doute pas discutable pour la plupart mais à quoi bon s'acharner...on s'rait à l'UFC, j'dirais qu'on attend l'abandon ;)


 
je dirai... le cassage du coude par juji gatame (parce que partis comme ça ils ne voudront jamais s'arrêter).
 
d'ailleurs je ne comprends à quoi ça sert de :
- venir poster dans les forums...
- ni de passer à la télé... (euh... c'est vrai que Lorie passe aussi dans les mêmes types d'émission pour lancer ses nouveaux disques)
- ni de faire la tourner de fnac... (ah oui j'oubliais, la fnac vend leur livre...)
 
Je me dis que je vais très prochainement retirer mon drapeau

n°3992804
elmo86
De l'ordure en or...
Posté le 19-10-2004 à 14:15:22  profilanswer
 

va savoir, ils sont peut être de bonne foi ou du moins, pas de si mauvaise...sans avoir forcément toutes les réponses ou moyens pour le faire ??!!?

n°3992988
alzione
Posté le 19-10-2004 à 14:48:12  profilanswer
 

Tellement Hors Sujet que je crée un effet doppler
 
Moi j'aimerais savoir ce que vous pensez de leur idée, changement de métrique > Big Bang. "Appuyée" par leurs constructs mathématiques (& phi semble avoir de l'importance dans ce micmac -micmac n'est pas péjoratif-)


Message édité par alzione le 19-10-2004 à 14:48:31
mood
Publicité
Posté le 19-10-2004 à 14:48:12  profilanswer
 

n°3993756
bongo1981
Posté le 19-10-2004 à 16:36:40  profilanswer
 

Hors Sujet
 

alzione a écrit :

Tellement Hors Sujet que je crée un effet doppler
 
Moi j'aimerais savoir ce que vous pensez de leur idée, changement de métrique > Big Bang. "Appuyée" par leurs constructs mathématiques (& phi semble avoir de l'importance dans ce micmac -micmac n'est pas péjoratif-)


 
Ben, je ne vois pas trop pourquoi ils introduisent une fluctuation de la métrique. Ensuite ils confondent fluctuation de la métrique et temps exprimé en complexe... (ils n'ont jamais répondu d'ailleurs).
 
Et puis j'attends toujours les preuves...

n°3993767
Profil sup​primé
Posté le 19-10-2004 à 16:38:11  answer
 

Hors Sujet  
 

bongo1981 a écrit :

Ensuite ils confondent fluctuation de la métrique et temps exprimé en complexe...  


C'est pas moi qui rêve alors.


Message édité par Profil supprimé le 19-10-2004 à 16:38:26
n°3993802
bongo1981
Posté le 19-10-2004 à 16:45:01  profilanswer
 

Hors Sujet  

Stephen a écrit :

Hors Sujet  
C'est pas moi qui rêve alors.


 
ah non non tu ne rêves pas, à moins que l'on fasse tous les deux le même rêve ?
 
J'ai toujours pas compris pourquoi il parle de double fluctuation de métrique et de temps, alors que faire fluctuer l'un ou l'autre revenait au même d'un point de vu formel.
 
(et puis on peut toujours faire fluctuer les deux de tel sorte que globalement rien ne fluctue si tu vois ce que je veux dire :D).
 
Enfin bref, c'est vraiment pas rigoureux, et ils ont l'air de s'amuser en parlant de temps imaginaire. Alors que la dernière composante de la métrique est bien complexe non ? le truc avec exp(i.theta), où théta représente la 5ème dimension cyclique. Hier, ils ont parlé de deux temps (un temps à 2 dimensions), un réel, et l'autre imaginaire pure...
 
Au fait je conseille aux personnes intéressées par les problèmes d'ordre cosmologiques de se procurer le dernier hors série de Pour la Science, je suis en train de le lire : l'histoire de l'univers


Message édité par bongo1981 le 19-10-2004 à 16:45:20
n°3993830
alzione
Posté le 19-10-2004 à 16:50:50  profilanswer
 

Hors sujet
 
 
Si j'ai bien compris il prennent le temps perpendiculaire exprimé en imaginaire  (Poincaré ?) pour éliminer le côté immuable de la flèche du temps (le nôtre) et par la même la causalité. Une fois la causalité disposable, toutes les instances d'espace temps et d'évènements sont présents (instantons) sous forme de nombres, le tout bouillonne et, en passant par l'état KMS change de métrique (avec un temps complexe qui se confond avec l'imaginaire pour aboutir au réel), la flèche du temps prend son cours historique et ce qui était déja décrit en "temps imaginaire" se déroule et s'organise inéluctablement dans le cône de lumière.
 
Bien sûr c'est plus facile à dire qu'à démontrer. Mais bon tous leurs propos cherchent à appuyer cette conception. (acceptée par 80% des gens qui ont regardé la nuit des étoiles et appris avec stupéfaction que tout commence avec des instantons et oui, tout s'explique, rien n'est impossible [:cupra])


Message édité par alzione le 19-10-2004 à 16:53:59
n°3994549
igor grich​ka
Posté le 19-10-2004 à 18:07:52  profilanswer
 

bongo1981 a écrit :

Hors Sujet  
 
 
J'ai toujours pas compris pourquoi il parle de double fluctuation de métrique et de temps, alors que faire fluctuer l'un ou l'autre revenait au même d'un point de vu formel.


 
Ce que tu ne sembles pas avoir compris, c'est que la métrique d'espace temps est un objet algébrique à 4 composantes : 3 composantes spatiales  (gij,en relativité) et la composante temporelle  (ici g00). Quand nous parlons de fluctuations de la signature de la métrique, cela signifie, évidemment,  que la direction genre temps fluctue entre des valeurs réelles et des valeurs imaginaires pures.   De même, quand nous parlons de cinquième dimension, il faut comprendre que la fluctuation de la signature implique nécessairement la complexification de la direction genre temps;  comme tu le sais sûrement,  le temps complexe a deux dimensions :  une dimension réelle  (le temps tel que nous le connaissons)  et une dimension imaginaire  (le temps imaginaire).  Ces deux dimensions s'ajoutent aux trois dimensions ordinaires d'espace pour donner lieu à un modèle étendu de "superposition de signatures" à 5 dimensions.  De ce point de vue, l'espace topologique quotient  que nous avons construit dans nos thèses  (SO(3,1) croix SO(4) / SO(3, associé à l'espace homogène symétrique correspondant à l'unification   des groupes lorentzien et euclidien,  est bien de dimension 5.    
 
En résumé, tu l'auras compris,  il ne s'agit pas de faire fluctuer soit le temps,  soit la métrique. Ceci n'a absolument aucun sens : le temps n'est que l'une des composantes (la quatrième) de la métrique à 4 dimensions.  Dès lors, les fluctuations de cette métrique sont une conséquence directe des fluctuations de la direction genre temps (telles que nous les suggérons dans notre modèle d'espace temps à l'échelle de Planck).

n°3994702
le penseur​ fou
Posté le 19-10-2004 à 18:19:31  profilanswer
 

J'ai vu sur futura-sciences qu'un scientifique n'avait pas eté tendre avec les frères dans "le monde" de samedi dernier , des infos  ?

n°3994816
igor grich​ka
Posté le 19-10-2004 à 18:32:18  profilanswer
 

Le penseur fou a écrit :

J'ai vu sur futura-sciences qu'un scientifique n'avait pas eté tendre avec les frères dans "le monde" de samedi dernier , des infos  ?


 
Un scientifique?  Non. Le papier, seulement. Rien que de très habituel, en somme.

n°3994860
le penseur​ fou
Posté le 19-10-2004 à 18:36:38  profilanswer
 

igor grichka a écrit :

Un scientifique?  Non. Le papier, seulement. Rien que de très habituel, en somme.


Il n'a pas eté ecrit par J P Luminet ?
 
http://forums.futura-sciences.com/ [...] hp?t=16842

n°3994960
igor grich​ka
Posté le 19-10-2004 à 18:53:52  profilanswer
 

igor grichka a écrit :

Un scientifique?  Non. Le papier, seulement. Rien que de très habituel, en somme.


 
 
Pour éclaircir les esprits sur la notion de fluctuations de la signature, nous allons simplement résumer notre démarche, telle qu'elle apparaît dans nos thèses.  
 
Tout d'abord, rappelons que nous avons esquissé  les bases d'une théorie de la quantification(au sens q-déformation [382]) de la signature de la métrique de l'espace-temps à l'échelle de Planck. Nous espérons qu'une
fois enrichie par des travaux ultérieurs, une telle théorie pourra constituer l'un des éléments effectifs de la gravité quantique,
grâce à laquelle cette dernière sera peut-être plus complète.
La théorie de superposition, telle que nous l'avons proposée, présente trois grandes caractéristiques, qui la distinguent de tous les
autres modèles fondés sur de possibles changements de la signature :
 
(i) la signature de la métrique de l'espace-temps paraît être dépendante de l'échelle - notamment des échelles de courbure R de température ß-1 - à laquelle elle est considérée;
 
(ii) La signature de la métrique ne devrait plus être fixe à l'échelle de Planck  et doit être soumise à des fluctuations quantiques induites, comme nous le suggérons dans nos thèses, par le couplage en gravité quantique entre la métrique g et le champ scalaire du type "dilaton + axion" caractéristique de la supergravité N = 2.
 
(iii) La signature  devrait être à nouveau fixée à l'échelle 0, mais sous la nouvelle forme Euclidienne, forme "topologique", c'est à dire duale de la forme physique Lorentzienne.
 
Nos conclusions reposent sur un résultat mathématique établissant l'existence du produit bicroisé cocyclique de la forme générale
M (H) = Hop H où H est une algèbre de Hopf et un 2-cocycle du type "twist". Une telle construction nous a permis de chercher
l'unification des signatures Lorentzienne et Euclidienne au sein d'une seule structure de groupe quantique, ce que nous sommes parvenus à faire sous la forme du produit bicroisé cocyclique d'un type nouveau.  
 
Avec l'aide de tels produits bicroisés, et aussi directement à partir de la structure de groupe tressé du q-espace-temps, nous avons établi que le changement de signature (3, 1) <--->(4, 0) correspond à une sorte de T-dualité exprimée sous la forme d'une dualité d'algèbre de Hopf du type Uq(su(2)) SUq(2).
 
D'un point de vue physique, les résultats acquis en théorie de q-déformation débouchent sur les bases d'un modèle réaliste de la "q-déformation de la signature" et, d'ores et déjà, permettent de mieux comprendre certains des mécanismes mathématiques sous-jacents à la transition possible (3, 1) <--->(4, 0).

n°3995043
le penseur​ fou
Posté le 19-10-2004 à 19:10:44  profilanswer
 

Effectivement j'avais pas vu le lien vers le site du monde.
L'article a eté ecrit par Hervé Morin, et manifestement il lit HFR.
H. Morin = Gregttr ?   :whistle:  
 
Sinon , je ne savais pas que l'institut internationnal de physique mathématique etait tout recent , 3 membres seulement ?

n°3995350
Ark Klyde
13 h du mat ' il faut se lever
Posté le 19-10-2004 à 19:51:48  profilanswer
 

Hors sujet
 

Le penseur fou a écrit :

Effectivement j'avais pas vu le lien vers le site du monde.
L'article a eté ecrit par Hervé Morin, et manifestement il lit HFR.
H. Morin = Gregttr ?   :whistle:  
 
Sinon , je ne savais pas que l'institut internationnal de physique mathématique etait tout recent , 3 membres seulement ?


Cela fait mille fois que je l'évoque.
Surement par jalousie...
GregTtr n'est pas Hervé Morin.


Message édité par Ark Klyde le 19-10-2004 à 19:54:35
n°3995368
Ark Klyde
13 h du mat ' il faut se lever
Posté le 19-10-2004 à 19:53:48  profilanswer
 

Hors sujet
 

igor grichka a écrit :

Un scientifique?  Non. Le papier, seulement. Rien que de très habituel, en somme.


Ils seront de plus en plus nombreux.
Mon petit doigt me dit que la télé va bientot s'y mettre...


Message édité par Ark Klyde le 19-10-2004 à 19:54:52
n°3995395
Profil sup​primé
Posté le 19-10-2004 à 19:57:07  answer
 

igor grichka a écrit :

Un scientifique?  Non. Le papier, seulement. Rien que de très habituel, en somme.


C'est vrai. Luminet qui appuie l'article n'a fait *que* montrer que la topologie de l'univers était celle d'un quotient de dodécaèdre :D


Message édité par Profil supprimé le 19-10-2004 à 19:58:51
n°3995560
igor grich​ka
Posté le 19-10-2004 à 20:17:06  profilanswer
 

Le penseur fou a écrit :

Effectivement j'avais pas vu le lien vers le site du monde.
L'article a eté ecrit par Hervé Morin, et manifestement il lit HFR.
H. Morin = Gregttr ?   :whistle:  
 
Sinon , je ne savais pas que l'institut internationnal de physique mathématique etait tout recent , 3 membres seulement ?


 
Oui. Mais contrairement à certains instituts ou labos de recherche qui vivent grassement sur les fonds d'état et autres subventions sans rien produire ou publier,  IMP  a déjà deux publications acceptées dans des journaux de mathématiques et de physique théorique ainsi que plusieurs publications en préparation.  Comme tu le sais,  ce n'est ni la taille, ni l'ancienneté d'un labo de recherche qui fonde et définit sa valeur.

n°3995631
igor grich​ka
Posté le 19-10-2004 à 20:24:32  profilanswer
 

Stephen a écrit :

C'est vrai. Luminet qui appuie l'article n'a fait *que* montrer que la topologie de l'univers était celle d'un quotient de dodécaèdre :D


 
Et alors...?  est-ce que le modèle de Luminet est plus pertinent, mieux fondé,  que celui de Hawking, par exemple  (qu'il expédie, au passage, vers les coulisses du ridicule)?  En réalité,   Luminet n'a rien montré de plus (ou de moins)  que  son  point de vue de chercheur sur une représentation qui est la sienne de la topologie de l'Univers.  Ce n'est pas la notre.  Ce n'est pas non plus celle de Hawking.  Ni de Witten. Ni de Ellis. Ni de...etc.  

n°3995690
Ark Klyde
13 h du mat ' il faut se lever
Posté le 19-10-2004 à 20:33:39  profilanswer
 

"il nous a paru intrigant d’observer, d’un point de vue simplement arithmétique, qu’il n’existe,en tout et pour tout, que quatre ensembles de nombres dans la nature"
 
a) Cette phrase est claire.
 
b) Admettons que vous ayez réellement trouvé une relation profonde entre vos quatre ensembles et les dimensions de l'univers (bien sur, je ne rappellerais surtout pas que l'univers a exactement le nombre de dimensions qu'un modèle cohérent veut bien lui donner):
 
       1 - Quelle est alors la construction (au sens mathématique du terme) qui permet de lier ensemble de nombre et dimension?
       2- La structure mathématique de notre univers (espace vectoriel ? variété différentielle ?) n'est elle pas incompatible avec la structure de IN ?
       3- c) Ah oui! J’oubliais:
            L’ordre " N inclus dans Q inclus dans R " n’est il pas non incompatible avec le fait que les trois dimensions intelligibles (liées selon vous à ces ensembles précités) ne soient pas ordonnées par l’inclusion ?
 
Je serais très heureux de recevoir un semblant de réponse, mais je m'attends beaucoup plus à voir apparaître "par magie", un "Alex 22", un "miucha" ou autres qui développera des trésors d'imagination afin de permettre à Igor-Grishka de ne pas répondre à cette question...

n°3995699
igor grich​ka
Posté le 19-10-2004 à 20:35:26  profilanswer
 

Ark Klyde a écrit :

Hors sujet
 
 
Ils seront de plus en plus nombreux.
Mon petit doigt me dit que la télé va bientot s'y mettre...


 
Merci de ton aimable commentaire. Mais (sauf à laisser traîner ton petit doigt vraiment n'importe où) tu devrais être, disons, plus modéré dans tes prédictions.

n°3995742
Ark Klyde
13 h du mat ' il faut se lever
Posté le 19-10-2004 à 20:39:45  profilanswer
 

igor grichka a écrit :

Merci de ton aimable commentaire. Mais (sauf à laisser traîner ton petit doigt vraiment n'importe où) tu devrais être, disons, plus modéré dans tes prédictions.


Merci, pour cette première réponse. Je promets de méditer sur la véracité des propos de mon petit doigt. Je promets également de ne plus jouer à "madame soleil".
 
Sinon, pour la question un tout petit peu scientifique ?

n°3995837
Dkiller
Posté le 19-10-2004 à 20:48:45  profilanswer
 

Je vote: Il bleuf [:dawa]

n°3995904
igor grich​ka
Posté le 19-10-2004 à 20:55:45  profilanswer
 

Ark Klyde a écrit :

Merci, pour cette première réponse. Je promets de méditer sur la véracité des propos de mon petit doigt. Je promets également de ne plus jouer à "madame soleil".
 
Sinon, pour la question un tout petit peu scientifique ?


 
Je te réponds demain, c'est promis.  Là, il faut que je quitte ma machine et les forums pour un dîner/débat sur...ALBB.

n°3995912
Cardelitre
ಠ_ಠ ۞_۟۞ ┌( ಠ_ಠ)┘ סּ_סּ
Posté le 19-10-2004 à 20:56:23  profilanswer
 

Dkiller a écrit :

Je vote: Il bleuf [:dawa]


Mega Hors Sujet!
Je vois double où bien tu à écrit exactement la même chose y a 5 minutes sur un autre topic?

n°3996122
Ark Klyde
13 h du mat ' il faut se lever
Posté le 19-10-2004 à 21:25:03  profilanswer
 

Hors Sujet de chez hors sujet ?  
 
a y'est, a plus Bogdanov !!!
 
ça m'apprendra à poser des questions...  

n°3996279
Ark Klyde
13 h du mat ' il faut se lever
Posté le 19-10-2004 à 21:42:54  profilanswer
 

Hors Sujet de chez hors sujet ?  
 

igor grichka a écrit :

Je te réponds demain, c'est promis.  Là, il faut que je quitte ma machine et les forums pour un dîner/débat sur...ALBB.


 
[:alvas]  [:audi]  [:augie]
 
C'est cela oui...
Allez demander à Arkadiusz Jadczyk la réponse :lol:


Message édité par Ark Klyde le 19-10-2004 à 21:43:45
n°3996971
Dkiller
Posté le 19-10-2004 à 22:53:02  profilanswer
 

Cardelitre a écrit :

Mega Hors Sujet!
Je vois double où bien tu à écrit exactement la même chose y a 5 minutes sur un autre topic?

Non :o
Il y a 10 minutes, pas 5  :D

n°3997017
bongo1981
Posté le 19-10-2004 à 22:57:18  profilanswer
 

igor grichka a écrit :

Ce que tu ne sembles pas avoir compris, c'est que la métrique d'espace temps est un objet algébrique à 4 composantes : 3 composantes spatiales  (gij,en relativité) et la composante temporelle  (ici g00). Quand nous parlons de fluctuations de la signature de la métrique, cela signifie, évidemment,  que la direction genre temps fluctue entre des valeurs réelles et des valeurs imaginaires pures.   De même, quand nous parlons de cinquième dimension, il faut comprendre que la fluctuation de la signature implique nécessairement la complexification de la direction genre temps;  comme tu le sais sûrement,  le temps complexe a deux dimensions :  une dimension réelle  (le temps tel que nous le connaissons)  et une dimension imaginaire  (le temps imaginaire).  Ces deux dimensions s'ajoutent aux trois dimensions ordinaires d'espace pour donner lieu à un modèle étendu de "superposition de signatures" à 5 dimensions.  De ce point de vue, l'espace topologique quotient  que nous avons construit dans nos thèses  (SO(3,1) croix SO(4) / SO(3, associé à l'espace homogène symétrique correspondant à l'unification   des groupes lorentzien et euclidien,  est bien de dimension 5.


 
Vous avez entièrement raison, j'avais pas compris. Donc maintenant, l'univers a 5 dimensions en dessous de l'échelle de Planck (parce que la signature de la métrique fluctue). Au dessus de l'échelle de Planck, on repasse bien à 4 dimensions, l'espace temps d'Einstein qui est plus familier (enfin... la RG n'est pas très facile à conceptualiser).
 
Donc si je suis bien votre raisonnement, et vous m'arrêtez dès que je dis une erreur, surtout n'hésitez pas, on distingue 3 périodes :
 
- la période allant d'aujourd'hui à 10^-43 seconde (en remontant le temps), la signature est : +++-, à 4 dimensions
 
- la période allant du temps de Planck jusqu'à l'instant 0, où la signature est +++(+/-) fluctuante, ici on peut voir 5 dimensions.
 
- l'instant 0 où c'est une signature euclidienne ++++, où il y a 4 dimensions.
 
Donc si j'essaie de comprendre les idées directrices de votre théorie, et en la recoupant avec les modèles actuelles, il y aurait 11 dimensions, 3 infinis, 1 de temps, et 7 autres enroulées sur eux-mêmes, mais seulement palpable à l'échelle de Planck, c'est pourquoi sur une échelle macroscopique, l'on observe 3 dimensions d'espace. Ensuite lorsque l'on explore des échelles plus petites, dont l'ordre de grandeur est celle des cordes, l'on a 11 dimensions au lieu des 4 habituelles. Au final, lorsque l'on passe dans le domaine sub-planckien, les dimensions supplémentaires s'évanouissent pour laisser place à 5 dimensions : 3 d'espace et 2 de temps.
 

igor grichka a écrit :


En résumé, tu l'auras compris,  il ne s'agit pas de faire fluctuer soit le temps,  soit la métrique. Ceci n'a absolument aucun sens : le temps n'est que l'une des composantes (la quatrième) de la métrique à 4 dimensions. Dès lors, les fluctuations de cette métrique sont une conséquence directe des fluctuations de la direction genre temps (telles que nous les suggérons dans notre modèle d'espace temps à l'échelle de Planck).


 
Finalement si je comprends bien cette dernière phrase, vous parlez bien de fluctuation de la signature de la métrique, donc cela n'a plus aucun sens de parler de temps imaginaire ni de temps réel puisque c'est la signature qui fluctue.
 
Au final :
 
- Quelles sont les preuves ou prédictions que vous apportez ? (ne me parlez pas de la fluctuation du rayonnement fossile, ça on le savait avant que vous commenciez vos thèses).
 
- Vous parlez de fluctuation de la signature de la métrique pour expliquer le principe de non-localité (notamment ceci explique les inégalités de Bell), est-ce que vous pouvez développer un peu plus ?
 
- Vos théories sont amenées à remplacer la théorie des cordes ? Comment pouvez-vous l'affirmer ? et pour l'inflation ?


Message édité par bongo1981 le 19-10-2004 à 23:16:10
n°3998601
le penseur​ fou
Posté le 20-10-2004 à 09:49:27  profilanswer
 

Trés légèrement hors sujet  
 
A propos du nombre d'or comme rapport de 2 termes successifs de la suite de Fibonacci (quand n tend vers l'infini), je me suis amusé a voir ce que ça donne pour une suite plus  générale a coefficients lineaires:
 
U(n+1)  = a * U(n) + b* U(n-1)  (pour la suite de F ,a=b=1)
et bien U(n+1)/U(n) tend vers  [ a + racine(a^2 + 4*b) ] /2
avec a et b reel positif .
 
 :ouch:


Message édité par le penseur fou le 20-10-2004 à 09:50:20
n°3998708
djdie
L'heure, c'est l'heure.
Posté le 20-10-2004 à 10:10:57  profilanswer
 

Hors sujet

Le penseur fou a écrit :

Trés légèrement hors sujet  
 
A propos du nombre d'or comme rapport de 2 termes successifs de la suite de Fibonacci (quand n tend vers l'infini), je me suis amusé a voir ce que ça donne pour une suite plus  générale a coefficients lineaires:
 
U(n+1)  = a * U(n) + b* U(n-1)  (pour la suite de F ,a=b=1)
et bien U(n+1)/U(n) tend vers  [ a + racine(a^2 + 4*b) ] /2
avec a et b reel positif .
 
 :ouch:


Tu viens sans doute de découvrir une incroyable quantité de nombres avec  la phénoménale particularité d'être presque transcendants ! :o

n°3999055
le penseur​ fou
Posté le 20-10-2004 à 11:10:16  profilanswer
 

djdie a écrit :

Hors sujet
 
Tu viens sans doute de découvrir une incroyable quantité de nombres avec  la phénoménale particularité d'être presque transcendants ! :o

:D   tu as décelé l'interet de mon post.
 
edit: remarque, la plupart des nombres sont transcendants, qu'il parait .


Message édité par le penseur fou le 20-10-2004 à 11:13:14
n°3999082
tomlameche
Et pourquoi pas ?
Posté le 20-10-2004 à 11:15:20  profilanswer
 

Le penseur fou a écrit :

:D   tu as décelé l'interet de mon post.


Très, très, Hors sujet, quoique, peut que c'est en plein dedans en fait, si on y reflechi, en fait, on dirait bien didont
Tu devrais ecrire un bouquin pour faire part de ta découverte qui va boulverser 10000 ans d'histoire des mathématiques ! Faut que le public soit au courant !


---------------
Gérez votre collection de BD en ligne ! ---- Electro-jazzy song ---- Dazie Mae - jazzy/bluesy/cabaret et plus si affinité
n°3999131
le penseur​ fou
Posté le 20-10-2004 à 11:20:56  profilanswer
 

tomlameche a écrit :

Très, très, Hors sujet, quoique, peut que c'est en plein dedans en fait, si on y reflechi, en fait, on dirait bien didont
Tu devrais ecrire un bouquin pour faire part de ta découverte qui va boulverser 10000 ans d'histoire des mathématiques ! Faut que le public soit au courant !


A peine hors sujet
 
Ah si seulement j'avais pu trouver deux nombres a et b tels que

[ a + racine(a^2 + 4*b) ] / 2  

tend vers pi ( ou encore une suite U(n+1)= a * U(n) + b* U(n-1) telle que U(n+1)/U(n) tend vers pi )  la je crois que ça aurait eu un interet certain !      :sweat:


Message édité par le penseur fou le 20-10-2004 à 11:22:15
n°3999289
elmo86
De l'ordure en or...
Posté le 20-10-2004 à 11:42:54  profilanswer
 

hors sujet
 
et les tic et tac là, z'avez pas fini de faire de la pollution sarcastique, j'ai l'impression d'être en 6eme...quoi qu'il parait que les élèves de ces classes pourraient déceler les erreurs des bogdas ?!!??

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  86  87  88  89  90  91  92

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Machine expresso : Faut il privilegier le nombre de bar ?\TOPIKUNIK\ Qu'avez vous vu comme voitures pourraves aujourd'hui?? :p
Topic Bogdanov : pourquoi est-il verrouillé ?help! recherches idées d'animation sur le thème de starsky et hutch !
qui me trouve un super gif animé ayant pour thème le foot ?[TOPIKUNIK] Paris Jazz Festival
cherche roman sur le theme: japon feodalles frères bogdanov !
appartement et nombre de pieces....Topik Unik : Blink 182
Plus de sujets relatifs à : [TopikUnik]Mystification Bogdanov, theme: Le nombre d'Or


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR