Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
2428 connectés 

 


Sujet(s) à lire :
 

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  1015  1016  1017  1018  1019  1020  1021
Auteur Sujet :

Cours de français. Mise à jour de la leçon 213 sur les belgicismes

n°51631547
rakacha
Posté le 23-11-2017 à 15:23:50  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

Skol a écrit :

En revanche, les aberrations du style écrivaine, auteure, professeure, cheffe, pompière, entrepreneure, jamais de la vie. [:nightbringer57:1]


Perso ça ne me dérange pas.

mood
Publicité
Posté le 23-11-2017 à 15:23:50  profilanswer
 

n°51631610
biezdomny
Ma place est dans un musée !
Posté le 23-11-2017 à 15:27:54  profilanswer
 

rakacha a écrit :

Perso ça ne me dérange pas.


 
Moi j'ai un peu de mal parce que je me suis toujours vue comme un ingénieur, ça me paraît très dérangeant qu'on fasse de moi une ingénieure comme si mon genre y jouait un rôle quelconque (et en pratique c'est que des emmerdes de toute façon). Mais bon si c'est comme ça qu'on décide qu'y faut faire on s'y fera hein.


---------------
Expos et musées : il y a un topic pour ça. Nous n'avons plus le grand homme, tâchons d'avoir la grande chose !
n°51631836
Skol
Posté le 23-11-2017 à 15:42:17  profilanswer
 

Ben justement c'est ça le truc avec la langue. C'est qu'on décide pas. Et encore moins à coups de circulaires gouvernementales ou de décrets publiés pour faire plaisir à une minorité d'idéologues radicalisés.
Ces mots ne sont pas français. Outre la laideur innommable et le caractère aberrant de leurs terminaisons artificielles en -eure, ce n'est pas parce qu'ils sont employés dans les cercles féministes québécois que ça devient du français.

n°51631860
justelebla​nc
Ne me touchez pas !!
Posté le 23-11-2017 à 15:43:36  profilanswer
 

Skol a écrit :

Le truc immonde avec les points là, c'est pas négociable. [:neernitt:1]  
 
Après, s'il y en a qui ont envie de s'emmerder à tout décliner en écrivant : "Les candidates et les candidats ont été reçues et reçus par les directrices et directeurs du centre d'examen", je ne vois pas où est le problème, ça reste du français à mes yeux, même si c'est ridicule, si ça alourdit atrocement un texte et s'il ne faut pas compter sur moi pour suivre le délire.
 
Quant aux féminisations des noms de métiers et de fonctions, là encore, il y a un sacré tri à faire.
La présidente, la ministre, la directrice, la députée, etc, ça passe.
En revanche, les aberrations du style écrivaine, auteure, professeure, cheffe, pompière, entrepreneure, jamais de la vie. [:nightbringer57:1]  
 
Et ne parlons pas des délires aigus comme "iels", "celleux" et autre "noues" qui relèvent purement et simplement de la psychiatrie. [:hephaestos]  


 [:farpaitement] farpaitement !


---------------
De l'autre coté du trou noir/ SF
n°51632163
biezdomny
Ma place est dans un musée !
Posté le 23-11-2017 à 16:05:18  profilanswer
 

Skol a écrit :

Ben justement c'est ça le truc avec la langue. C'est qu'on décide pas. Et encore moins à coups de circulaires gouvernementales ou de décrets publiés pour faire plaisir à une minorité d'idéologues radicalisés.
Ces mots ne sont pas français. Outre la laideur innommable et le caractère aberrant de leurs terminaisons artificielles en -eure, ce n'est pas parce qu'ils sont employés dans les cercles féministes québécois que ça devient du français.


 
Bah un peu quand même :o Quand on a décidé de fixer l'orthographe, il y a un paquet de bonshommes (des cishets blancs sûrement en plus :o) qui se sont mis autour d'une table et ont imposé des règles. Et tous les ans y a des tas de mots pas français qui deviennent français aussi et des tas de décisions hideuses qui sont prises. J'aime pas, mais c'est pas une raison pour décréter que la langue n'évolue pas parce que ce n'est pas vrai.


---------------
Expos et musées : il y a un topic pour ça. Nous n'avons plus le grand homme, tâchons d'avoir la grande chose !
n°51632320
Skol
Posté le 23-11-2017 à 16:16:45  profilanswer
 

biezdomny a écrit :


 
Bah un peu quand même :o Quand on a décidé de fixer l'orthographe, il y a un paquet de bonshommes (des cishets blancs sûrement en plus :o) qui se sont mis autour d'une table et ont imposé des règles. Et tous les ans y a des tas de mots pas français qui deviennent français aussi et des tas de décisions hideuses qui sont prises. J'aime pas, mais c'est pas une raison pour décréter que la langue n'évolue pas parce que ce n'est pas vrai.


Je n'ai pas dit que la langue n'évoluait pas, j'ai simplement dit que ses évolutions n'étaient pas décidées arbitrairement par tel ou tel clan politique / association / groupe d'intérêt pour satisfaire des revendications relevant de l'idéologie.
Seul l'usage décide. Et la seule garante du bon usage, c'est l'Académie française, pas "Osez le Féminisme", Marlène Schiappa ou le haut conseil à je-ne-sais-quoi.
Sinon, à ce compte-là, on va bientôt se retrouver avec des délires du style "Houlà, les accords du participe c'est trop discriminant socialement, on supprime au nom de l'égalité".

n°51632369
justelebla​nc
Ne me touchez pas !!
Posté le 23-11-2017 à 16:20:23  profilanswer
 

Skol a écrit :


Je n'ai pas dit que la langue n'évoluait pas, j'ai simplement dit que ses évolutions n'étaient pas décidées arbitrairement par tel ou tel clan politique / association / groupe d'intérêt pour satisfaire des revendications relevant de l'idéologie.
Seul l'usage décide. Et la seule garante du bon usage, c'est l'Académie française, pas "Osez le Féminisme", Marlène Schiappa ou le haut conseil à je-ne-sais-quoi.
Sinon, à ce compte-là, on va bientôt se retrouver avec des délires du style "Houlà, les accords du participe c'est trop discriminant socialement, on supprime au nom de l'égalité".


ok donc on peut supprimer la forme "ne pas", car en pratique on l'utilise moins et c'est vrai que "pas" est suffisant en général.
 

Skol a écrit :

C'est qu'on décide pas.



---------------
De l'autre coté du trou noir/ SF
n°51632384
biezdomny
Ma place est dans un musée !
Posté le 23-11-2017 à 16:21:54  profilanswer
 

Skol a écrit :

Je n'ai pas dit que la langue n'évoluait pas, j'ai simplement dit que ses évolutions n'étaient pas décidées arbitrairement par tel ou tel clan politique / association / groupe d'intérêt pour satisfaire des revendications relevant de l'idéologie.
Seul l'usage décide. Et la seule garante du bon usage, c'est l'Académie française, pas "Osez le Féminisme", Marlène Schiappa ou le haut conseil à je-ne-sais-quoi.
Sinon, à ce compte-là, on va bientôt se retrouver avec des délires du style "Houlà, les accords du participe c'est trop discriminant socialement, on supprime au nom de l'égalité".

 

Ben justement je trouve ça marrant en ce moment parce que plein de gens encensent l'Académie qui Défend Notre Langue tout ça alors que cette dernière a pondu des horreurs (qui ne venaient pas du tout d'un usage contemporain qui plus est) comme cédérom et mél et jusqu'à il y a huit jours on se foutait bien de leur gueule.

Message cité 1 fois
Message édité par biezdomny le 23-11-2017 à 16:22:20

---------------
Expos et musées : il y a un topic pour ça. Nous n'avons plus le grand homme, tâchons d'avoir la grande chose !
n°51632677
Skol
Posté le 23-11-2017 à 16:42:10  profilanswer
 

biezdomny a écrit :


 
Ben justement je trouve ça marrant en ce moment parce que plein de gens encensent l'Académie qui Défend Notre Langue tout ça alors que cette dernière a pondu des horreurs (qui ne venaient pas du tout d'un usage contemporain qui plus est) comme cédérom et mél et jusqu'à il y a huit jours on se foutait bien de leur gueule.


Ce n'est pas que j'encense l'Académie, c'est que je la considère comme la seule référence valable, et ce depuis toujours.
 
Après, c'est sûr que pour ce qui est du cas particulier des mots empruntés à l'anglais, elle a des recommandations parfois bien étranges qui confinent à la Toubonnerie pure et simple. :D  
Je ne suis pas opposé à un certain degré de perméabilité aux termes anglais, notamment en ce qui concerne l'informatique et la technologie.
 
Par exemple, je ne dis jamais "un courriel", mais un "mail", parce que le mot a une origine et une étymologie qui lui sont propres et dire "un courriel", c'est justement occulter cette étymologie.
Je ne dis pas un "machouillon" :sarcastic: mais un "chewing-gum", parce que ce sont les G.I. qui ont importé ce mot à la libération et que ça me paraît suffisamment significatif pour qu'on n'évacue pas ce détail.
En revanche, je suis allergique aux anglicismes comme "C'est mon point" ou "ça fait sens", ou encore au langage "corporate" regorgeant de "brainstormings" et autres "home office".
 
Mais pour ce qui est de la grammaire pure et de l'orthographe, en effet, je considérerai toujours que l'Académie a une légitimité que n'auront jamais les associations, les secrétariats d'État ou les gros comptes Twitter.
Dernier délire en date de la part d'une asso antiraciste : il ne faut plus parler de "nègre" littéraire. [:prozac]  
Qui dit que demain, une autre asso ne foutra pas le feu aux rézosocio pour qu'on ne puisse plus dire "broyer du noir", "rire jaune" ou "il n'est pas tout blanc" ? Bah oui, trop "connoté" ou "excluant", vous comprenez ?

n°51633159
sire de Bo​tcor
Armorican way of life
Posté le 23-11-2017 à 17:29:28  profilanswer
 

panchopa a écrit :

Pendant ce temps-là, chez Europe Écologie les verts...

 
Citation :

 En plein débat sur l’écriture inclusive, l’élue Joëlle Morel a proposé de modifier le nom des Journées européennes du patrimoine pour le transformer en "Journées du matrimoine et du patrimoine", assurant que l’égalité entre femmes et hommes "dans les arts et dans la culture, passait par la revalorisation de l’héritage des femmes artistes et intellectuelles d’hier".

 

[:shezario]


Bordel, j'ai cru que tu citais le Gorafi, mais non en fait :sweat:
Qu'ils aillent s'occuper d'écologie, chez les Verts, ça les changera...


Message édité par sire de Botcor le 23-11-2017 à 17:30:04

---------------
«Ceux qui croient que les peuples suivront leurs intérêts et non leurs passions n’ont rien compris au XXe siècle.» © Raymond Aron
mood
Publicité
Posté le 23-11-2017 à 17:29:28  profilanswer
 

n°51633232
Skol
Posté le 23-11-2017 à 17:36:29  profilanswer
 

Exactement ce que je me suis dit : Le Gorafi. :D  
Mais en fait, non, c'est vrai. [:prozac]

n°51633327
Poly
Posté le 23-11-2017 à 17:48:34  profilanswer
 

Skol a écrit :

Par exemple, je ne dis jamais "un courriel", mais un "mail", parce que le mot a une origine et une étymologie qui lui sont propres et dire "un courriel", c'est justement occulter cette étymologie.
Je ne dis pas un "machouillon" :sarcastic: mais un "chewing-gum", parce que ce sont les G.I. qui ont importé ce mot à la libération et que ça me paraît suffisamment significatif pour qu'on n'évacue pas ce détail.
En revanche, je suis allergique aux anglicismes comme "C'est mon point" ou "ça fait sens", ou encore au langage "corporate" regorgeant de "brainstormings" et autres "home office".


Je trouve ton propos contradictoire.
 
Tu acceptes les mots importés des autres langues pour leur sens unique (chewinggum, mail) en conservant leur étymologie, mais pas certains autres (corporate, brainstorming).
 
Quant aux expressions, elles peuvent ne pas avoir d'équivalent exact, ça fait sens ( :o pas d'offense :p ) d'en importer également. Mais vu qu'il s'agit e plusieurs mots qui existent déjà en français, il est vrai que c'est assez étrange d'importer la structure grammaticale sans importer les mots, tout comme il serait étrange de les importer quand même ; et comme il y en a plusieurs, lesquels importer ?
 
"Give me five" se traduit par "tope-la". Si cette dernière expression n'existait pas, comment importer la première ?

  • Give me five, Jean-Pierre.
  • Give-moi five.
  • Give-moi cinq.
  • Donne-moi five.
  • Donne-moi cinq.

Je vous laisse imaginer les variantes avec "m'en".

Message cité 1 fois
Message édité par Poly le 23-11-2017 à 17:49:04
n°51633574
Skol
Posté le 23-11-2017 à 18:17:27  profilanswer
 

Je trouve ça un peu étrange de chercher à tout prix un mot français, quitte à en créer un de toutes pièces, pour remplacer un mot anglais.
Quand le mot existe en français, il est toujours bon de l'employer. Mais aller en inventer un exprès pour supplanter artificiellement son équivalent anglais, ça revient à faire du "protectionnisme linguistique", si j'ose dire. :D  
 
Or, les différentes langues ont toujours échangé des mots entre elles, je crois même qu'il existe plus de mots d'origine française en anglais que l'inverse. C'est à mon sens un combat un peu vain de chercher à bannir tout mot étranger pour maintenir le français dans un genre de quarantaine. Cette perméabilité est un processus naturel.
 
En revanche, pourquoi dire "je suis en home office" alors qu'on peut dire "je travaille à domicile", "je travaille de chez moi" ou "je suis en télétravail" ? Ce ne sont pas les anglo-saxons qui ont inventé le travail et l'entreprise, il me semble.
Et là, on ne parle que de vocabulaire...
 
Quand il s'agit de grammaire pure, je ne vois pas à quel titre on devrait tolérer des tournures calquées sur l'anglais et en rupture totale avec le bon usage du français.
C'est juste insupportable = c'est tout bonnement insupportable.
Ça fait sens = c'est sensé, pertinent, judicieux.
C'est mon point = c'est ce que je veux dire.
 
Je ne vois pas où est la contradiction.

n°51633659
Gwinizh
Posté le 23-11-2017 à 18:30:11  profilanswer
 

panchopa a écrit :

Journées du matrimoine

:love: Je suis fan ! Allons enfants de la Matrie...
 

Skol a écrit :

Seul l'usage décide. Et la seule garante du bon usage, c'est l'Académie française

Mouais. Dans les faits, tout le monde s'en fout de l'Académie. Comme tu le dis, c'est l'usage qui décide, et rien que l'usage.
Si l'écriture inclusive se répand suffisamment, elle finira par être intégrée au "bon" usage d'ici un siècle ou deux. (Ça vous fait des sueurs froides rien que d'y penser, hein ?  :D )
Je pense cependant que ce ne sera pas le cas, pour des raisons de lourdeur notamment, mais peut-être que certains principes passeront (j'aime assez l'idée de l'accord de proximité).
 
Bon j'arrête là parce que c'est un sujet qui me donne très fort envie de trollé·e. :o

n°51633836
BrisChri
Since 1956
Posté le 23-11-2017 à 18:53:20  profilanswer
 

Gwinizh a écrit :

Bon j'arrête là parce que c'est un sujet qui me donne très fort envie de trollé·e. :o


Nul besoin d'écriture inclusive ici, troller se suffit à lui-même.


---------------
Si une frite n'a pas de mayo, alors elle ne pourra pas aller à la piscine
n°51633847
Skol
Posté le 23-11-2017 à 18:54:25  profilanswer
 

Gwinizh a écrit :


Bon j'arrête là parce que c'est un sujet qui me donne très fort envie de trollé·e. :o


Quand je dis qu'il y a d'autres priorités que l'aberration inclusive. :sarcastic:  
 
Sinon, en effet, tout le monde se fout de l'Académie parce que tout le monde se fout du français. Et en premier lieu ceux qui devraient y être les plus attentifs, c'est-à-dire les journalistes et les politiques.
Même ceux qui sortent des filières les plus prestigieuses sont infoutus d'accorder un participe correctement, et ça c'est dans le meilleur des cas. Ne parlons pas des confusions conditionnel/futur, indicatif/subjonctif ou encore pire, les confusions phonétiques qui trahissent une totale incompréhension de la syntaxe même de la phrase (par exemple : "Il faut qu'il y en est" ) :sweat:  
 
Donc, comme tu dis, c'est un sujet qui est parfait pour troller, et ça s'arrête là.

n°51633911
Struwwelpe​ter
Patriarche renégat
Posté le 23-11-2017 à 19:02:03  profilanswer
 

Skol a écrit :

Quant aux féminisations des noms de métiers et de fonctions, là encore, il y a un sacré tri à faire.
La présidente, la ministre, la directrice, la députée, etc, ça passe.
En revanche, les aberrations du style écrivaine, auteure, professeure, cheffe, pompière, entrepreneure, jamais de la vie. [:nightbringer57:1]


Ne pas oublier les soldates prêtes à donner leur vie pour le père matrie.

n°51634217
CAMPEDEL
Leclerc en OPEX.
Posté le 23-11-2017 à 19:39:30  profilanswer
 

Skol a écrit :


Par exemple, je ne dis jamais "un courriel", mais un "mail", parce que le mot a une origine et une étymologie qui lui sont propres et dire "un courriel", c'est justement occulter cette étymologie.


Occulter son étymologie ?  [:gnub]

 

L'étymologie de quoi ? :D

 

1) Mail est faux. C'est un Email qu'on reçoit. Le mail, c'est ce qu'apporte le facteur dans la boite accessible depuis la rue. Ce n'est pas parce que les  français, parlant anglais comme des vaches espagnoles, ont supprimé le E (qu'il fallait prononcer I en plus :cry: ) par praticité de prononciation qu'il faut se glorifier d'utiliser un terme faux.

 

2) courriel est parfait d'un point de vue étymologique puisque c'est la contraction de "courrier" et "électronique", ce qu'est exactement ce qu'on reçoit dans sa messagerie.

 


Citation :


Dernier délire en date de la part d'une asso antiraciste : il ne faut plus parler de "nègre" littéraire. [:prozac]
Qui dit que demain, une autre asso ne foutra pas le feu aux rézosocio pour qu'on ne puisse plus dire "broyer du noir", "rire jaune" ou "il n'est pas tout blanc" ? Bah oui, trop "connoté" ou "excluant", vous comprenez ?


Il faudra bien effectivement qu'on se débarrasse un jour de pas mal de reliquats racistes dans notre langage.

Message cité 3 fois
Message édité par CAMPEDEL le 23-11-2017 à 19:59:01

---------------
Maison, Ruptures, Ingénierie du bâtiment, Bougnats, Bonus croustillant
n°51634299
justelebla​nc
Ne me touchez pas !!
Posté le 23-11-2017 à 19:48:59  profilanswer
 
n°51634383
CAMPEDEL
Leclerc en OPEX.
Posté le 23-11-2017 à 19:57:49  profilanswer
 

Poly a écrit :


Je trouve ton propos contradictoire.

 

Tu acceptes les mots importés des autres langues pour leur sens unique (chewinggum, mail) en conservant leur étymologie, mais pas certains autres (corporate, brainstorming).

 

Quant aux expressions, elles peuvent ne pas avoir d'équivalent exact, ça fait sens ( :o pas d'offense :p ) d'en importer également. Mais vu qu'il s'agit e plusieurs mots qui existent déjà en français, il est vrai que c'est assez étrange d'importer la structure grammaticale sans importer les mots, tout comme il serait étrange de les importer quand même ; et comme il y en a plusieurs, lesquels importer ?

 

"Give me five" se traduit par "tope-la". Si cette dernière expression n'existait pas, comment importer la première ?

  • Give me five, Jean-Pierre.
  • Give-moi five.
  • Give-moi cinq.
  • Donne-moi five.
  • Donne-moi cinq.

Je vous laisse imaginer les variantes avec "m'en".

 

Tape-m'en 5 ! [:hahanawak]

Message cité 1 fois
Message édité par CAMPEDEL le 23-11-2017 à 20:29:54

---------------
Maison, Ruptures, Ingénierie du bâtiment, Bougnats, Bonus croustillant
n°51634551
BrisChri
Since 1956
Posté le 23-11-2017 à 20:21:32  profilanswer
 

Comme l'expression "tope-la" existe, pourquoi demander une adaptation de son équivalent anglais ?


---------------
Si une frite n'a pas de mayo, alors elle ne pourra pas aller à la piscine
n°51634552
Skol
Posté le 23-11-2017 à 20:21:49  profilanswer
 

CAMPEDEL a écrit :


Occulter son étymologie ?  [:gnub]  
 
L'étymologie de quoi ? :D
 
1) Mail est faux. C'est un Email qu'on reçoit. Le mail, c'est ce qu'apporte le facteur dans la boite accessible depuis la rue. Ce n'est pas parce que les  français, parlant anglais comme des vaches espagnoles, ont supprimé le E (qu'il fallait prononcer I en plus :cry: ) par praticité de prononciation qu'il faut se glorifier d'utiliser un terme faux.
 
2) courriel est parfait d'un point de vue étymologique puisque c'est la contraction de "courrier" et "électronique", ce qu'est exactement ce qu'on reçoit dans sa messagerie.
 
 

Citation :


Dernier délire en date de la part d'une asso antiraciste : il ne faut plus parler de "nègre" littéraire. [:prozac]  
Qui dit que demain, une autre asso ne foutra pas le feu aux rézosocio pour qu'on ne puisse plus dire "broyer du noir", "rire jaune" ou "il n'est pas tout blanc" ? Bah oui, trop "connoté" ou "excluant", vous comprenez ?


Il faudra bien effectivement qu'on se débarrasse un jour de pas mal de reliquats racistes dans notre langage.  


Courriel est un néologisme créé de toutes pièces pour empêcher "e-mail" ou "mail" de s'imposer. Tu dis vraiment que tu vas lire tes courriels ? Non. Pas plus qu'on utilise des "mots-dièse" sur Twitter.
D'autre part, c'est si dur que ça de prononcer un "i" ? [:transparency]  

CAMPEDEL a écrit :


 
Tapes m'en 5 !  [:hahanawak]


Encore un fléau à éradiquer, les s à l'impératif singulier (et l'omission ou le mauvais placement des traits d'union). [:montana tony]  

n°51634559
Skol
Posté le 23-11-2017 à 20:22:14  profilanswer
 

BrisChri a écrit :

Comme l'expression "tope-la" existe, pourquoi demander une adaptation de son équivalent anglais ?


J'osais pas demander. :o

n°51634576
CAMPEDEL
Leclerc en OPEX.
Posté le 23-11-2017 à 20:24:05  profilanswer
 

BrisChri a écrit :

Comme l'expression "tope-la" existe, pourquoi demander une adaptation de son équivalent anglais ?


J'ai déjà écouté plus d'une fois Tape-m'en 5.
Quand j'étais jeune. :o


Message édité par CAMPEDEL le 23-11-2017 à 20:30:47

---------------
Maison, Ruptures, Ingénierie du bâtiment, Bougnats, Bonus croustillant
n°51634590
panchopa
Le lama de Lima
Posté le 23-11-2017 à 20:25:20  profilanswer
 


:d


---------------
Apprenti néo-shreddeur fusionniste de chambre | ♫ Blind test pour zikos
n°51634625
CAMPEDEL
Leclerc en OPEX.
Posté le 23-11-2017 à 20:29:06  profilanswer
 

Skol a écrit :


Courriel est un néologisme créé de toutes pièces pour empêcher "e-mail" ou "mail" de s'imposer. Tu dis vraiment que tu vas lire tes courriels ? Non. Pas plus qu'on utilise des "mots-dièse" sur Twitter.
D'autre part, c'est si dur que ça de prononcer un "i" ? [:transparency]


Parce qu'Email n'est pas un néologisme peut-être ?
Et je répète, mail est faux car il concerne le courrier papier.
Et sinon, j'utilise évidemment courriel car je ne vois pas l'intérêt de parler franglais. ^^

 
Skol a écrit :


Encore un fléau à éradiquer, les s à l'impératif singulier (et l'omission ou le mauvais placement des traits d'union). [:montana tony]


Certes.  :whistle:


---------------
Maison, Ruptures, Ingénierie du bâtiment, Bougnats, Bonus croustillant
n°51634635
BrisChri
Since 1956
Posté le 23-11-2017 à 20:29:59  profilanswer
 

Skol a écrit :


Courriel est un néologisme créé de toutes pièces pour empêcher "e-mail" ou "mail" de s'imposer. Tu dis vraiment que tu vas lire tes courriels ? Non. Pas plus qu'on utilise des "mots-dièse" sur Twitter.
D'autre part, c'est si dur que ça de prononcer un "i" ? [:transparency]  


J'utilise "courrier", équivalent de "mail", ou courriel. Jamais je n'utiliserai "mél" à l'écrit. À l'oral, je ne dis pas :o


---------------
Si une frite n'a pas de mayo, alors elle ne pourra pas aller à la piscine
n°51634662
CAMPEDEL
Leclerc en OPEX.
Posté le 23-11-2017 à 20:32:54  profilanswer
 

Skol a écrit :


J'osais pas demander. :o


Parce que Tope là est l'expression qu'on utilise après avoir conclu un marché.
Rien à voir avec un bonjour.


---------------
Maison, Ruptures, Ingénierie du bâtiment, Bougnats, Bonus croustillant
n°51634741
Skol
Posté le 23-11-2017 à 20:41:48  profilanswer
 

BrisChri a écrit :


J'utilise "courrier", équivalent de "mail", ou courriel. Jamais je n'utiliserai "mél" à l'écrit. À l'oral, je ne dis pas :o


Oui mais tu es belge, tu es excusé. :o  

CAMPEDEL a écrit :


Parce que Tope là est l'expression qu'on utilise après avoir conclu un marché.
Rien à voir avec un bonjour.


Je connais le sens de l'expression, merci. Mais je ne vois pas le rapport avec bonjour.

n°51634889
CAMPEDEL
Leclerc en OPEX.
Posté le 23-11-2017 à 20:59:47  profilanswer
 

Skol a écrit :


Je connais le sens de l'expression, merci. Mais je ne vois pas le rapport avec bonjour.


Pour moi, Tape-m'en 5 est un équivalent de bonjour. C'est pas ça ?
C'est ce que ça voulais dire de mon temps il me semble. ^^


---------------
Maison, Ruptures, Ingénierie du bâtiment, Bougnats, Bonus croustillant
n°51635215
flash23
Posté le 23-11-2017 à 21:44:35  profilanswer
 

Skol a écrit :

Le truc immonde avec les points là, c'est pas négociable. [:neernitt:1]  
 
Après, s'il y en a qui ont envie de s'emmerder à tout décliner en écrivant : "Les candidates et les candidats ont été reçues et reçus par les directrices et directeurs du centre d'examen", je ne vois pas où est le problème, ça reste du français à mes yeux, même si c'est ridicule, si ça alourdit atrocement un texte et s'il ne faut pas compter sur moi pour suivre le délire.
 
Quant aux féminisations des noms de métiers et de fonctions, là encore, il y a un sacré tri à faire.
La présidente, la ministre, la directrice, la députée, etc, ça passe.
En revanche, les aberrations du style écrivaine, auteure, professeure, cheffe, pompière, entrepreneure, jamais de la vie. [:nightbringer57:1]  
 
Et ne parlons pas des délires aigus comme "iels", "celleux" et autre "noues" qui relèvent purement et simplement de la psychiatrie. [:hephaestos]  


 
+1 sur tout.

n°51635226
flash23
Posté le 23-11-2017 à 21:45:51  profilanswer
 

panchopa a écrit :

Pendant ce temps-là, chez Europe Écologie les verts...
 

Citation :

 En plein débat sur l’écriture inclusive, l’élue Joëlle Morel a proposé de modifier le nom des Journées européennes du patrimoine pour le transformer en "Journées du matrimoine et du patrimoine", assurant que l’égalité entre femmes et hommes "dans les arts et dans la culture, passait par la revalorisation de l’héritage des femmes artistes et intellectuelles d’hier".


 
 [:shezario]


 
Mais  [:striker eureka:3]  
 
Ils sont fous.

n°51635290
flash23
Posté le 23-11-2017 à 21:57:18  profilanswer
 

CAMPEDEL a écrit :


Occulter son étymologie ?  [:gnub]  
 
L'étymologie de quoi ? :D
 
1) Mail est faux. C'est un Email qu'on reçoit. Le mail, c'est ce qu'apporte le facteur dans la boite accessible depuis la rue. Ce n'est pas parce que les  français, parlant anglais comme des vaches espagnoles, ont supprimé le E (qu'il fallait prononcer I en plus :cry: ) par praticité de prononciation qu'il faut se glorifier d'utiliser un terme faux.
 
2) courriel est parfait d'un point de vue étymologique puisque c'est la contraction de "courrier" et "électronique", ce qu'est exactement ce qu'on reçoit dans sa messagerie.
 


 
+1 pour courriel : je trouve ça bien plus satisfaisant et parlant que le pauvre mail raccourci qu'on emploie partout à longueur de journée. Et surtout qu'il y a là une forte légitimité à franciser l'étymologie puisqu'il n'y a rien historiquement ou techniquement qui imposerait de matérialiser l'origine anglo-saxonne d'un courrier électronique.
 
Ce qui n'est pas le cas d'un CD-ROM, où chaque lettre a une signification.
 
cédérom =>  [:segi01]  
courriel =>  [:yann39]

Message cité 1 fois
Message édité par flash23 le 23-11-2017 à 22:00:37
n°51635301
Gwinizh
Posté le 23-11-2017 à 21:59:07  profilanswer
 

Skol a écrit :

Sinon, en effet, tout le monde se fout de l'Académie parce que tout le monde se fout du français.

Je pense plutôt que tout le monde se fout de l'Académie parce que personne ne veut se laisser dicter comment parler. Toi même, tu l'as dit dans un précédent message, tu adoptes leurs recommandations quand tu les trouves pertinentes et tu les rejettes quand elles ne te plaisent pas (courriel...). C'est comme ça que chacun se forge son propre français, parfois consciemment en choisissant les sources qu'il considère valables et plus souvent inconsciemment en étant exposé aux différents usages pratiqués dans la société.
En ce qui me concerne, je me fous de l'Académie mais je ne me fous pas du français.
 

Skol a écrit :

Et en premier lieu ceux qui devraient y être les plus attentifs, c'est-à-dire les journalistes et les politiques.

Tu oublies les instits !  :sweat:  Sur ce plan-là, je suis plutôt d'accord avec toi.
 

Skol a écrit :

Donc, comme tu dis, c'est un sujet qui est parfait pour troller, et ça s'arrête là.

Disons que ce topic est en boucle sur le sujet depuis quelques pages, alors qu'il y a probablement plus intéressant à discuter. De toute façon, soit c'est un épiphénomène qui finira par passer, soit ça finira par intégrer l'usage et, que ça nous plaise ou non, personne n'y pourra rien.

n°51635312
Gwinizh
Posté le 23-11-2017 à 22:00:51  profilanswer
 

flash23 a écrit :


 
+1 pour courriel : je trouve ça bien plus satisfaisant et parlant que le pauvre mail raccourci qu'on emploie partout à longueur de journée. Et surtout qu'il y a là une forte légitimité à franciser l'étymologie puisqu'il n'y a rien historiquement ou techniquement qui imposerait de matérialiser l'origine anglo-saxonne d'un courrier électronique.

+1
Je trouve le mot assez joli au final.

n°51635437
Skol
Posté le 23-11-2017 à 22:17:07  profilanswer
 

Gwinizh a écrit :

Toi même, tu l'as dit dans un précédent message, tu adoptes leurs recommandations quand tu les trouves pertinentes et tu les rejettes quand elles ne te plaisent pas.


Plus exactement, j'ai un seul point de divergence avec l'Académie, ce sont les emprunts à l'anglais qu'ils veulent systématiquement remplacer par des mots français inventés spécialement pour l'occasion.
C'est peut-être une démarche louable, mais je ne me vois pas parler de mot-dièse, pour ne citer que cet exemple. :D  
 
Pour tout ce qui est du français pur, grammaire aussi bien qu'orthographe, je me conforme sans rechigner à leur position, ou du moins j'essaie du mieux que je le peux, mais le français est si subtil et compliqué que je commets parfois des fautes. :whistle:

n°51635442
Skol
Posté le 23-11-2017 à 22:17:53  profilanswer
 

Gwinizh a écrit :

+1
Je trouve le mot assez joli au final.


 [:sedna]  

n°51635518
Gwinizh
Posté le 23-11-2017 à 22:31:19  profilanswer
 

Skol a écrit :


Plus exactement, j'ai un seul point de divergence avec l'Académie, ce sont les emprunts à l'anglais qu'ils veulent systématiquement remplacer par des mots français inventés spécialement pour l'occasion.
C'est peut-être une démarche louable, mais je ne me vois pas parler de mot-dièse, pour ne citer que cet exemple. :D  
 
Pour tout ce qui est du français pur, grammaire aussi bien qu'orthographe, je me conforme sans rechigner à leur position, ou du moins j'essaie du mieux que je le peux, mais le français est si subtil et compliqué que je commets parfois des fautes. :whistle:

Qui peut prétendre ne jamais faire de fautes ?
Je comprends ta position, mais j'avoue que je trouve l'Académie un peu fermée et sclérosée.
J'aime la langue française dans tous ses aspects, y compris dans les registres populaires souvent considérés comme fautifs.
(Et j'ai une dent contre eux à cause de leur position concernant les langues minoritaires en France.)
 

Arf. Ce topic est sans pitié  :lol:  
Je note que l'expression est "condamnée par les puristes".
 

n°51635548
Skol
Posté le 23-11-2017 à 22:36:06  profilanswer
 

Quelle est leur position concernant les langues minoritaires ? [:transparency]  
Tu es breton ? Et tu pratiques le breton ?

n°51635687
flash23
Posté le 23-11-2017 à 22:56:39  profilanswer
 


 
C'est joli, courriel. Ça ne dissonne pas, c'est fluide.
Et c'est même classe : ça me fait penser à de l'ancien français.  :o

n°51635718
Skol
Posté le 23-11-2017 à 22:59:38  profilanswer
 

Non mais c'est "au final" qui m'a fait sortir ma batte, je n'en peux plus d'entendre cette expression partout.
Courriel, j'ai quand même du mal. :/

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  1015  1016  1017  1018  1019  1020  1021

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Comemnt convertir le francais ou l'anglais en arabe ?[humour] Un cours de francais pas comme les autres
Go/Baduk/WeikiOu trouver des cours de chimie organique de maitrise?
Des missiles francais en Irak lolTraduction Francais ==> anglais !
Traüme nicht dein Leben, lebe dein Traüme, ca donne koi en francais?URGENT : besoin d'un traduc Allemand => francais (VPC allemand)
brésil et francais? 
Plus de sujets relatifs à : Cours de français. Mise à jour de la leçon 213 sur les belgicismes


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR