Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1432 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  Je suis athée, c'est mal?

 



 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  373  374  375  376  377  378
Page Précédente
Auteur Sujet :

Je suis athée, c'est mal?

n°17676350
veggie
Posté le 28-02-2009 à 05:56:37  profilanswer
 

J'ai pu noter l'existence de topics sur à peu prêt toutes les religions, mais une brève recherche sur le mot athée ne retourne aucun sujet s'y rapportant spécifiquement. Donc pour parler de cette "non-religion", pourquoi ne pas faire un petit topic?
 
Je suis athée depuis que je suis né, je ne me suis jamais vraiment posé la question sur le pourquoi, le comment ou la portée de se déclarer ainsi, jusqu'à récemment. Je trouve que les questions concernant la religion prennent une part de plus en plus importante dans notre société, dans les médias, dans les conversations de tous les jours. Et pourtant, si toutes les religions sont citées, on ne parle que très peu cette "non-religion"  qu'est l'athéisme. Comme si cela allait de soit que les gens doivent avoir une religion.
 
J'ai l'impression que les gens tendent à se définir, s'identifier de plus en plus par le biais de celle-ci, de voir une sorte de repli communautaire fondé sur l'appartenance à telle ou telle religion, en particulier dans les médias, mais aussi plus récemment dans la vie de tous les jours.
 
C'est peut-être du à mon arrivée récente en Angleterre, mais j'ai eu l'impression aussi lors des retours au pays que ça devenait aussi le cas en France. J'ai le sentiment qu'il y a quelques années, les associations représentant une religion faisaient beaucoup moins parler d'elle, et je n'ai pas de souvenir marquant d'un chef de l'état s'entretenant avec les dirigeants de telles associations (je me plante peut-être ceci-dit, c'est juste un sentiment, si vous trouvez que j'hallucine complètement, n'hésitez pas à me le faire savoir). De même pour les faits divers impliquant la religion.
 
J'ai l'impression générale que les gens sont de moins en moins modérés quand ils en viennent à parler de religion, et ça a tendance à m'inquiéter un peu, parce que justement, moi j'en ai pas de religion... Et je trouve les réactions de certains parfois surprenantes lorsqu'ils l'apprennent.
 
J'habite donc actuellement en cité-u au royaume-uni, et je partage mon couloir avec 6 personnes, parmi lesquelles:
 

  • un Arabo-Saoudien, qui suit les principes du Coran parce que dans son pays il a pas vraiment le choix et que le lavage de cerveau là-bas est assez efficace, plus par habitude pourrait-on dire (de toute manière vu qu'on lui coupe la tête si il est pas jouasse, il a pas vraiment le choix, mais c'est pas non plus un fervent pratiquant)
  • Un Somalien élevé en Europe, issu d'une famille très religieuse et qui se définit lui même comme très traditionaliste
  • Un Anglais, de confession bouddhiste qui vient de passer les 5 ou 6 dernières années dans un monastère


Bref pas vraiment des modérés de la première heure. Au fil du temps nous avons bien sûr fait connaissance et forcément nous en sommes venus à avoir des discussions assez intéressantes sur le sujet dans notre cuisine commune. Bien évidemment, le fait que je n'ai pas de religion, que je ne croie en rien a choqué mon coloc Somalien, et j'ai tout autant été choqué par sa réponse: "comment peux-tu faire pour différencier le bien du mal?". Il lui semblait en effet inconcevable que quelqu'un ne croie en rien, et il se demandait sincèrement ce qui m'empêchait de le tuer froidement là, vu que de toutes façons je ne craignais pas les représailles de mon Dieu (Y a bien M.arc, mais ça aurait un peu long à lui expliquer  :D ). Et le truc marrant, c'est que apparemment les autres aussi étaient intéressés par la question...
 
C'est là que j'ai vraiment eu peur. M'apercevoir que je vivais avec des gens dont la conduite n'était pas dictée par un sens moral, mais par la peur de se faire tirer l'oreille par Dieu une fois décédé m'a quand même bien refroidi je dois l'avouer.
 
Et depuis cette petite histoire, j'ai l'impression d'être en plein milieu d'une guerre de religion larvée. Je pense que tous les gens athées et un peu ouverts d'esprit on pu comme moi apprécier la tronche de leur mur facebook avec les statuts de leurs amis musulmans et juifs pendant les derniers évènements en Palestine (j'ai sérieusement songé à virer tous les gens qui commençaient à militer un peu trop activement par ce biais de ma liste d'amis). Tout ça a un peu tendance à m'inquiéter, car si les gens commencent à se définir par leur appartenance à leur religion, comment dois-je me définir? Et sachant que ces gens essaient de faire bloc, de se regrouper en communautés, de se faire représenter par des associations, etc, qui nous représentera nous athées? Quand Sarkozy ou ses ministres rencontrent les représentants des religions et discutent de leurs intérêts, qui me représente moi?
 
Bref je suis un peu inquiet de mon statut d'athée vu l'importance que semble prendre la religion actuellement dans nos vies. Qu'en pensez-vous chers athées de HFR? Ceux qui croient en une religion, comment considérez-vous les athées? Ceux qui se tâtent (les agnostiques), vous voyez ça comment?

mood
Publicité
Posté le 28-02-2009 à 05:56:37  profilanswer
 

n°17676377
BaF - FlOp
Posté le 28-02-2009 à 07:02:40  profilanswer
 

Tant que tu gardes une tolérance vis à vis de la religion et des croyances des autres, je vois pas le pb d'être athée.
Et d'ailleurs, j'en suis.

n°17676387
phosphorel​oaded
Posté le 28-02-2009 à 07:41:05  profilanswer
 

Je vis dans un département où la religion est obligatoire à l'école publique (du moins elle l'était à MON époque).
 

BaF - FlOp a écrit :

Tant que tu gardes une tolérance vis à vis de la religion et des croyances des autres, je vois pas le pb d'être athée.


Si la réciproque est vraie je ne vois pas non plus de problème. Si elle est fausse j'en vois un ...

n°17676404
antioch_ar​row
Menace mineure
Posté le 28-02-2009 à 08:07:28  profilanswer
 

Même sans forcément parler de religion, la situation actuelle (fantasmée ou réelle), décrite comme catastrophique du point de vue des valeurs, de la marche du monde en général, explique très facilement le retour en force du communautarisme. Le phénomène n'est pas si récent. En 1999 par exemple, avec les histoires du bug de l'an 2000 et la catastrophe qui devait s'en suivre, que n'était ce d'autre sinon des considérations millénaristes, communes à certains dogmes.
 
La religion répond de manière simple à des questions infiniment compliquées (là encore, le croit on), quand bien même ces réponses soient sans fondement aucun. Si je suis athée, c'est parce que je refuse de vivre sous le joug de la peur et de considérer "la vie" ou le monde comme quelque chose d'effrayant sur lequel j'aurais besoin d'être rassuré. Et notamment par un dieu qui lui même génèrera de la peur (de la punition) en échange de ces réponses infondées.
 
Mais je te rejoins d'une manière générale, j'ai été souvent considéré par des croyants (affirmés ou qui s'ignoraient, au vu des valeurs qu'ils véhiculaient) comme une sorte de brebis égarée, n'ayant pas de guide, pas de valeurs morales fixes, ou considérant l'homme comme un animal social. Et ça, considérer l'homme comme un animal, y a pas pire pour énerver un crédule croyant ;)
 
Alors : vivre comme une flipette ou comme un paumé ? J'ai choisi :p


---------------
Saremo il fatale prevalere dell'azione. Per sempre, tutto comincia ora. Topic Achats/ventes : https://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] =0"e_
n°17676432
adama37
Les Longs Canons
Posté le 28-02-2009 à 08:36:58  profilanswer
 

drapal :o  
 
Je suis athée et en effet noté le repli communautaire auxquel on assiste depuis quelques années. A la fois sur la religion, et sur le sentiment régionaliste.
En effet, depuis quelques années, les religions semblent de plus en plus aggressive, il devient impossible de les critiquer sans se faire insulter en retour, et comble du comble, se faire traiter d'intolérant. Essaye de critiquer l'islam, tu deviendras automatiquement un affreux islamophobe (d'ailleurs le concept d'islamophobie a été forgé par des intégristes pour qualifier toute critique de l'islam). De même, il est devenu quasiment impossible de critiquer le judaïsme sans passer pour un néonazi antisémite. L'Eglise quant à elle devient de plus en plus rétrograde : élection de Benoit 16, réintégration des fanatiques de Saint Pie X, etc. Quant aux boudhistes, bien souvent ils en sont restés à Tintin au Tibet, impossible de leur parler du bouddhisme féodal tibétain d'il y a un siècle sans passer pour un Chinois du FBI à la solde du PCC, le topic Tibet était éloquent d'ailleurs :o  
 
A propos de l'intégrisme catholique, voilà un bon exemple : il y a quelques années, un député UMP, Jean-Marc Roubaud, député du Gard, a déposé un projet de loi pour réinstaurer le délit de blasphème :

Citation :


N° 2895
 
ASSEMBLÉE NATIONALE
 
CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958
 
DOUZIÈME LÉGISLATURE
 
Enregistré à la Présidence de l'Assemblée nationale le 28 février 2006.
 
PROPOSITION DE LOI
 
visant à interdire les propos et les actes injurieux
contre toutes les religions,
 
(Renvoyée à la commission des lois constitutionnelles, de la législation
et de l'administration générale de la République,
à défaut de constitution d'une commission spéciale dans les délais
prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.)
 
PRÉSENTÉE
 
par M. Jean-Marc ROUBAUD
 
Député.
 
EXPOSÉ DES MOTIFS
 
Mesdames, Messieurs,
 
La récente polémique sur les caricatures soulève le délicat problème des libertés d'opinion et de la presse face aux libertés de religion et de pensée, qui font elles aussi partie des principes démocratiques de notre pays.
 
La liberté d'expression ne saurait donner le droit de bafouer, de désinformer ou de calomnier les sentiments religieux d'aucune communauté ou d'aucun État quel qu'il soit. Aussi, la République française se doit, par une proposition de loi, de sanctionner tout discours, cri, menace, écrit, imprimé, dessin ou affiche portant atteinte volontairement aux fondements des religions.
 
L'heure n'est pas à alimenter ou entretenir la discorde par la vexation ou la diffamation, les événements récents le prouvent. Il faut protéger les nations contre toutes les dérives qui nourrissent la haine.
 
Telles sont les raisons de cette proposition de loi qui se veut une contribution à lutter contre les propos et les actes injurieux pour construire une société fondée sur la tolérance et le respect.
 
PROPOSITION DE LOI
 
Article unique
 
L'article 29 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse est ainsi modifié :
 
1° Dans la dernière phrase du premier alinéa, après le mot : « imprimés, », est inséré le mot : « dessins, » ;
 
2° Après le premier alinéa, il est inséré un alinéa ainsi rédigé :
 
« Tout discours, cri, menace, écrit, imprimé, dessin ou affiche outrageant, portant atteinte volontairement aux fondements des religions, est une injure. »


 
http://www.assemblee-nationale.fr/ [...] on2895.asp
Pour ce qui est de la différence entre le bien et le mal, c'est une remarque qu'on entend à chaque fois, particulièrement chez les Anglo-saxons. Dans le monde anglo-saxon, ils se méfient beaucoup des athées car ils pensent que sens moral et religion sont indissociables. Ca vient de la philosophie de Locke, qui pronaît la tolérance religieuse si je me souviens bien, sauf pour les athées, car pour lui un athée ne peut pas avoir de sens moral, ne peut différencier le bien du mal. C'est pour cela que par exemple, aux USA, JAMAIS un athée pourrait se faire élire Président, ce serait impossible.  
 
Le problème des religions, c'est qu'elles représentent l'enfance mentale de l'Humanité : on ne tue pas parcequ'on a peur de la punition. On est gentil pour gagner un sucre. Un croyant est exactement dans la situation du petit enfant vis à vis du maitre d'école ou de ses parents. Il agit bien pour gagner un bonbon, et s'il refuse de faire le mal, c'est par peur de la sanction. Ce qu'il faut répliquer aux croyants, c'est qu'hormis le fait qu'ils ont une conduite infantile à ce niveau, c'est que leur conduite n'a rien de morale.  
 
Un acte "bon" n'est réellement bon, moral, que si il est accomplit pour lui même. Ne pas tuer parcequ'on a peur de la sanction divine n'a rien de moral ou de louable. On fait ça pour son propre intérêt. De même, donner un chèque au Téléthon n'a rien de bon ni de moral si on le fait pour se donner bonne conscience. Bref, la morale religieuse n'a rien de morale car elle repose sur la peur du gendarme et l'espoir du paradis.
 
Pour ce qui est de l'identité proprement dite... Ben moi je vis très bien mon statut d'athée :o Mais je pense que se définir par sa religion, comme le font les anglo-saxons, est une erreur. Mon identité personnelle, c'est la France et sa République, je suis un patriote français, et la question religieuse n'entre pas dans l'équation.  
 


---------------
Gaullisme | Le plan de bataille des financiers  |
n°17676465
Dr Klein
C'est une souris nerdz..
Posté le 28-02-2009 à 09:07:19  profilanswer
 

Perso je ne trouve pas que la religion prend une part de plus en plus importante...  
C'est même plutôt l'inverse!
J'ai eu 'une éducation catho', école catho, baptême, ptite et "grande" communions, aujourd'hui c'est de plus en plus rare!
Le carême, connais tu encore beaucoup de personne qui le font?
Même si j'ai toujours été plus ou moins "athée", enfin j'ai mes propres croyances inspirée de différentes cultures/religions...
Pour moi religion rime avec tradition/culture.
Et il y a donc un "patrimoine" à conserver, si le monde était athée demain nous aurions une perte culturelle inimaginable.
Un musulman par exemple est beaucoup plus protectionniste dans ses coutumes.
Bien que nous le sommes aussi, st nicolas, noel, pâques... Le dimanche de messe...!
Devenons tous athées ok, et quoi?
Oublions nos fêtes, congés, notre dieu sera notre patron, un dimanche de messe!? A quoi bon? Dieu est ton patron, le dimanche t'es dans sa maison.
 
La/les religions ne prennent pas une part de plus en plus importante, mais il ne faut pas qu'elles disparaissent.
Si elles venaient à disparaitre ce serai pour moi dramatique.
Mais il ne faut pas que ca parte dans l'extrémisme non plus...
La guerre des religions ça c'est le but de certains "dirigeants".
Faire de la populasse, des non croyant est dans leurs intérêts.
Pourquoi faire principalement la guerre aux peuples musulman?
Ben comme dit plus haut c'est les plus protectionniste et ce seront les derniers athées.
 
Pour moi être "athée" c'est pas trop mal!
On peut prendre du recul vis a vis de certaines situations et ne pas se focaliser sur un culte ou l'autre.
Mais il faut quand même garder ce qu'on appelle "la foi", croire en ta propre religion (tes propres croyances).
Quand on se penche sur les différentes religions et bien "elles ont le même message".
L'interprétation diffère mais le fond est le même.
Il y aurait donc une part de vérité, même si depuis les premiers écrits, à été déformée.
 
Non si on suit la définition un athée est un non croyant, quelqu'un qui ne croit en aucun dieu, qui ne croit en rien.
Alors que c'est impossible ou alors ton "âme, esprit" est vide..  
Je ne sais pas...
Tu ne trouve peut être pas la raison d'être ici bas alors qu'il y en a une...
La science nous donne et nous donnera bien des réponses, tracasse, je la suis la science...
Quand tu entend dans de vieux textes que tu es poussière et que tu redeviendra poussière, c'est juste!
Nous sommes "qu'un aggloméra"  de poussières et de beaucoup d'eau!
Mais d'ou vient ton esprit, ta personnalité, toi?!
Et ce, sur un tas de particules..
C'est comme donner vie à un tas de sable ou à un action man.
Nous pouvons donner forme mais on ne peut donner la vie.
Même les clones hein, ils ne vivent pas vieux.  
Même les personnes "mourantes et soignée" que je connais..
Ces personnes me le disent "on était morts"!  
"On est ici pour un sursis!
Ces personnes ne craignent plus rien!!!
Elles le disent nous sommes ici pour VIVRE et je vous garanti qu'elles n'ont pas leurs langues dans leurs poches et n'ont peur de rien...
Je les envies presque.
 
Enfin être "athée" au sens propre me semble être une "aberration".
Car malgré tout nous croyons quand même dans une chose ou dans l'autre.
Et celui qui ne croit en rien et bien je le plains...  
 
 


---------------
Sans maîtrise, la puissance n'est rien...
n°17676476
cyd125
Samouraï blessé
Posté le 28-02-2009 à 09:11:20  profilanswer
 

Je suis athée, et j'ai toujours du mal à comprendre comment certain peuvent croire à dieu... Enfin bref.


---------------
cyd la légende donc
n°17676485
Dr Klein
C'est une souris nerdz..
Posté le 28-02-2009 à 09:19:46  profilanswer
 

adama37 a écrit :

drapal :o  
 
Je suis athée et en effet noté le repli communautaire auxquel on assiste depuis quelques années. A la fois sur la religion, et sur le sentiment régionaliste.
En effet, depuis quelques années, les religions semblent de plus en plus aggressive, il devient impossible de les critiquer sans se faire insulter en retour, et comble du comble, se faire traiter d'intolérant. Essaye de critiquer l'islam, tu deviendras automatiquement un affreux islamophobe (d'ailleurs le concept d'islamophobie a été forgé par des intégristes pour qualifier toute critique de l'islam). De même, il est devenu quasiment impossible de critiquer le judaïsme sans passer pour un néonazi antisémite. L'Eglise quant à elle devient de plus en plus rétrograde : élection de Benoit 16, réintégration des fanatiques de Saint Pie X, etc. Quant aux boudhistes, bien souvent ils en sont restés à Tintin au Tibet, impossible de leur parler du bouddhisme féodal tibétain d'il y a un siècle sans passer pour un Chinois du FBI à la solde du PCC, le topic Tibet était éloquent d'ailleurs :o  
 
A propos de l'intégrisme catholique, voilà un bon exemple : il y a quelques années, un député UMP, Jean-Marc Roubaud, député du Gard, a déposé un projet de loi pour réinstaurer le délit de blasphème :

Citation :


N° 2895
 
ASSEMBLÉE NATIONALE
 
CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958
 
DOUZIÈME LÉGISLATURE
 
Enregistré à la Présidence de l'Assemblée nationale le 28 février 2006.
 
PROPOSITION DE LOI
 
visant à interdire les propos et les actes injurieux
contre toutes les religions,
 
(Renvoyée à la commission des lois constitutionnelles, de la législation
et de l'administration générale de la République,
à défaut de constitution d'une commission spéciale dans les délais
prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.)
 
PRÉSENTÉE
 
par M. Jean-Marc ROUBAUD
 
Député.
 
EXPOSÉ DES MOTIFS
 
Mesdames, Messieurs,
 
La récente polémique sur les caricatures soulève le délicat problème des libertés d'opinion et de la presse face aux libertés de religion et de pensée, qui font elles aussi partie des principes démocratiques de notre pays.
 
La liberté d'expression ne saurait donner le droit de bafouer, de désinformer ou de calomnier les sentiments religieux d'aucune communauté ou d'aucun État quel qu'il soit. Aussi, la République française se doit, par une proposition de loi, de sanctionner tout discours, cri, menace, écrit, imprimé, dessin ou affiche portant atteinte volontairement aux fondements des religions.
 
L'heure n'est pas à alimenter ou entretenir la discorde par la vexation ou la diffamation, les événements récents le prouvent. Il faut protéger les nations contre toutes les dérives qui nourrissent la haine.
 
Telles sont les raisons de cette proposition de loi qui se veut une contribution à lutter contre les propos et les actes injurieux pour construire une société fondée sur la tolérance et le respect.
 
PROPOSITION DE LOI
 
Article unique
 
L'article 29 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse est ainsi modifié :
 
1° Dans la dernière phrase du premier alinéa, après le mot : « imprimés, », est inséré le mot : « dessins, » ;
 
2° Après le premier alinéa, il est inséré un alinéa ainsi rédigé :
 
« Tout discours, cri, menace, écrit, imprimé, dessin ou affiche outrageant, portant atteinte volontairement aux fondements des religions, est une injure. »


 
http://www.assemblee-nationale.fr/ [...] on2895.asp
Pour ce qui est de la différence entre le bien et le mal, c'est une remarque qu'on entend à chaque fois, particulièrement chez les Anglo-saxons. Dans le monde anglo-saxon, ils se méfient beaucoup des athées car ils pensent que sens moral et religion sont indissociables. Ca vient de la philosophie de Locke, qui pronaît la tolérance religieuse si je me souviens bien, sauf pour les athées, car pour lui un athée ne peut pas avoir de sens moral, ne peut différencier le bien du mal. C'est pour cela que par exemple, aux USA, JAMAIS un athée pourrait se faire élire Président, ce serait impossible.  
 
Le problème des religions, c'est qu'elles représentent l'enfance mentale de l'Humanité : on ne tue pas parcequ'on a peur de la punition. On est gentil pour gagner un sucre. Un croyant est exactement dans la situation du petit enfant vis à vis du maitre d'école ou de ses parents. Il agit bien pour gagner un bonbon, et s'il refuse de faire le mal, c'est par peur de la sanction. Ce qu'il faut répliquer aux croyants, c'est qu'hormis le fait qu'ils ont une conduite infantile à ce niveau, c'est que leur conduite n'a rien de morale.  
 
Un acte "bon" n'est réellement bon, moral, que si il est accomplit pour lui même. Ne pas tuer parcequ'on a peur de la sanction divine n'a rien de moral ou de louable. On fait ça pour son propre intérêt. De même, donner un chèque au Téléthon n'a rien de bon ni de moral si on le fait pour se donner bonne conscience. Bref, la morale religieuse n'a rien de morale car elle repose sur la peur du gendarme et l'espoir du paradis.
 
Pour ce qui est de l'identité proprement dite... Ben moi je vis très bien mon statut d'athée :o Mais je pense que se définir par sa religion, comme le font les anglo-saxons, est une erreur. Mon identité personnelle, c'est la France et sa République, je suis un patriote français, et la question religieuse n'entre pas dans l'équation.  
 


 
Ben t'as quand même encore un peut de chemin à faire...
Ton identité c'est la france et sa république...  
Avant cela t'es européen..
 
Et encore c'est bien trop réducteur...
T'es humain, et terrien avant tout, on est sur le même globe.
Malgré les différences de couleurs nous sommes de la même race mon ami...  
Et on est dans la même merde; a différent degrés je te l'accorde.
Bien qu'en étant tous dans le même bain la "graduation" n'a pas lieu d'etre.
C'est comme si on était dans une piscine et que je te donnais/vendaisreversais cette eau dans laquelle tu baigne sur ta tête.


Message édité par Dr Klein le 28-02-2009 à 09:23:47

---------------
Sans maîtrise, la puissance n'est rien...
n°17676495
Profil sup​primé
Posté le 28-02-2009 à 09:25:27  answer
 

Topic d'utilité publique, l'Etat devrait sans nul doute financer ses nombreuses chapelles.
 
Sinon pour faire la synthèse des deux intervenants lus plus hauts: Oui, on assite à un fort retour du religieux, à tous niveaux (médiatique, culturel, etc) Mais cette petite inclinaison masque quant à elle une réalité plus lourde et profonde: Le recul très net et constant des pratiques religieuses et des engagements qui sont liés.
 
France, une partie de la Belgique, nous avons réussi, surtout grâce à la laïcité, à nous libérer de cette emprise. Toujours est-il que 95% de la planète continue à vivre dans la plus totale illumination. Il faut se dire que nous sommes les premiers. Les français laïques sont à leur manière un peuple "élu". Ils doivent continuer à prêcher la bonne parole et remettre la religion à sa juste place.
 

n°17676499
Profil sup​primé
Posté le 28-02-2009 à 09:28:27  answer
 

La religion est le pire fléau de l'humanité.  :(

mood
Publicité
Posté le 28-02-2009 à 09:28:27  profilanswer
 

n°17676572
jello
Posté le 28-02-2009 à 09:57:10  profilanswer
 

Bah en France, si t'appartiens pas à une communauté religieuse à la base, j'ai du mal à voir comment tu ne peux pas être athée. Peu de pression religieuse dans les médias, peu d'activisme religieux dans la société.
 
Par contre je vois aux USA quand j'y vais, t'as plutôt intérêt à ne pas te vanter d'être athé, il y a là-bas une pression dingue de la part de TOUT, médias, lobbys, démarcheurs, administrations, pour te faire entrer dans une église, quelle qu'elle soit. Vaut mieux se vanter de cogner sa femme et ses gosses au nom de Jesus que d'être cool parce que t'es athée.

n°17676579
zeleyou
Posté le 28-02-2009 à 09:58:45  profilanswer
 

Question, histoire d'echaper a toute ambiguite. Vous parlez d'"atheisme  athee", ou "atheisme agnostique" ? Ca peut sembler contradictoire pour certains, mais je vous assure que c'est parfois ambigue :o
 
Ceci dit... je m'en fiche pas mal que Pierre Paul Jacques puissent croire en l'Islam, au judaisme ou meme au christianisme, cependant, comment au 21eme siecle on peut permettre a des groupes semi-sectaires de faire leur propagande ? Chacun est libre de diriger sa vie comme il le souhaite, et je ne supporterais jamais qu'une religion quelconque influe de maniere si infime soit-elle, sur mes decisions. Quand il s'agira d'autre chose que des suppositions divines, ou d'un heritage ideologique familiale, on en rediscutera. Bref, ils vivent leurs vies, je vis la mienne, mais franchement a l'ecart. Et je me sens bien plus morale, libre, et responsable ainsi.

Message cité 1 fois
Message édité par zeleyou le 28-02-2009 à 09:58:57
n°17676591
Profil sup​primé
Posté le 28-02-2009 à 10:02:38  answer
 


 
Tu es donc un faux agnostique, car ce dernier se garderait bien d'avancer pareil jugement définitif.  
Le propre de l'agnostique est justement de ne pas se prononcer sur le sujet et d'évoluer en permanence dans le doute. L'agnostique est ainsi beaucoup plus proche de l'athée que d'un simple croyant se prononçant, comme toi, sur un simple jugement de valeur. En tout cas, tu as placé le mot "agnostique".
 

n°17676627
Dr Klein
C'est une souris nerdz..
Posté le 28-02-2009 à 10:17:16  profilanswer
 


 
Un topic d'utilité publique clair et net...  :jap:  
Malheureusement c'est pas a partir d'ici que les choses vont bouger.
Si on était autour d'une table je te dirais que nous faisons du vent, ici on bouffe des octets..  :whistle:  
La plupart des pays européens sont laïque. Non?
Reste quoi.. Le Vatican?!  :whistle:  
Quand on fait un sondage qui est catho qui ne l'est pas, on ne parle pas de pratiquants.
Non, de croyants, croyant un tel ou tel culte.
Comme je l'ai mentionné précédemment, donne moi le nombre de catholiques en france et donne moi le nombre qui font le carême..  
Penser/croire est une chose, pratiquer en est une autre...
Ces catholiques non pratiquant sont bien plus du coté des athées qu'autre chose..
Oui la différence ils vont croire à Jesus, Dieu...
Ben moi je me considère athée, j'ai eu le bagage catho, je ne crois pas spécialement à jésus, je ne nie pas que c'est un homme qui à existé, qui a fait son possible pour changer les choses..
Mais voila ça s'arrête là.
Je voudrai bien y croire, mais une histoire racontée, reracontée, écrite et réécrite 100(1000?)x perd de son authenticité.
Mais bon il faut voir un peu plus loin que le bout de son nez aussi...
Étant athée, étant "neutre", J'ai donc lu tout les différentes religions et j'ai fais les "liaisons" entre elles.
Et je reviens la dessus un athée 100% je dis bien 100% je n'en connais pas.
Honnêtement je n'en ai jamais rencontré, peut être à 90-95%.
Ils ne croient en rien mais quand on parle d'un éventuel "dieu" on retourne les vestes.
Croire en rien rien rien est impossible, c'est dans la nature de l'homme de croire en quelque chose.
 
 
 
 
 


---------------
Sans maîtrise, la puissance n'est rien...
n°17676630
Profil sup​primé
Posté le 28-02-2009 à 10:17:28  answer
 


 
 
 
 
 
 
 
 
Je continue ?

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 28-02-2009 à 10:18:37
n°17676636
sebfun
Posté le 28-02-2009 à 10:21:06  profilanswer
 

je considère toute religions (hormis athée) comme une secte  

Message cité 2 fois
Message édité par sebfun le 28-02-2009 à 10:21:20
n°17676646
fastA
Monsieur Brillant, Lui Diamant
Posté le 28-02-2009 à 10:24:57  profilanswer
 


 
Ouais tu peux continuer parce que le probleme de l'atheisme ne se pose qu'avec ceux qui sont aussi intolerants que les "croyants" absolutistes.
 
L'Atheisme tel qu'il est concu dans la bouche de grand nombre d'athees aujourd'hui ne peut que s'opposer aux religions, traitant au mieux les polytheistes de primitifs et au pire les grands courants religieux de fascistes dans leur ensemble.
 
Ce n'est donc pas mieux que les religions, donc c'est le mal :o
CQFD

n°17676648
Flo7516
Posté le 28-02-2009 à 10:25:19  profilanswer
 

sebfun a écrit :

je considère toute religions (hormis athée) comme une secte  


Pluzin


---------------
| {Mes ventes} | Hébergement images rémunéré | E-mails & Sondages rémunérés |
n°17676661
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 28-02-2009 à 10:29:59  profilanswer
 

Question à ceux qui se disent "agnostique" et pas athée : concrètement, dans votre comportement, dans vos choix, bref, dans tout ce qui traduit le fait que vous adhérez à cette vision, quelle différence cela fait il ? Sur quel points vous comporteriez vous différemment si vous vous disiez "athée" plutôt qu'"agnostique" ?

 

Je répète que je connais la différence "théorique" (ou telle que définie dans le dico), je ne vous demande donc pas la différence que cela fait "dans votre esprit", mais celle que ça fait "dans les faits".

Message cité 6 fois
Message édité par Herbert de Vaucanson le 28-02-2009 à 10:32:34

---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°17676675
fastA
Monsieur Brillant, Lui Diamant
Posté le 28-02-2009 à 10:36:07  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Question à ceux qui se disent "agnostique" et pas athée : concrètement, dans votre comportement, dans vos choix, bref, dans tout ce qui traduit le fait que vous adhérez à cette vision, quelle différence cela fait il ? Sur quel points vous comporteriez vous différemment si vous étiez "athée" plutôt qu'"agnostique" ?
 
Je répète que je connais la différence "théorique" (ou telle que définie dans le dico), je ne vous demande donc pas la différence que cela fait "dans votre esprit", mais celle que ça fait "dans les faits".


 
LA difference est que nous sommes automatiquement plus souples sur l'idee de Dieu donc entendre des aneries sur toutes les croyances que nous pouvons avoir ne nous insupportent pas comme des personnes qui auraient definitivement tranche sur le sujet.

n°17676676
Bresse
EVERYTHING IS§§§⭐⭐
Posté le 28-02-2009 à 10:36:31  profilanswer
 

fastA a écrit :


 
Ouais tu peux continuer parce que le probleme de l'atheisme ne se pose qu'avec ceux qui sont aussi intolerants que les "croyants" absolutistes.
 
L'Atheisme tel qu'il est concu dans la bouche de grand nombre d'athees aujourd'hui ne peut que s'opposer aux religions, traitant au mieux les polytheistes de primitifs et au pire les grands courants religieux de fascistes dans leur ensemble.
 
Ce n'est donc pas mieux que les religions, donc c'est le mal :o
CQFD


 
 :jap:


---------------
He was a cop and good at his job, but he committed the ultimate sin and testified against other cops gone bad. Cops that tried to kill him but got the woman he loved instead...
n°17676686
Dr Klein
C'est une souris nerdz..
Posté le 28-02-2009 à 10:39:51  profilanswer
 

zeleyou a écrit :

Question, histoire d'echaper a toute ambiguite. Vous parlez d'"atheisme  athee", ou "atheisme agnostique" ? Ca peut sembler contradictoire pour certains, mais je vous assure que c'est parfois ambigue :o
 
Ceci dit... je m'en fiche pas mal que Pierre Paul Jacques puissent croire en l'Islam, au judaisme ou meme au christianisme, cependant, comment au 21eme siecle on peut permettre a des groupes semi-sectaires de faire leur propagande ? Chacun est libre de diriger sa vie comme il le souhaite, et je ne supporterais jamais qu'une religion quelconque influe de maniere si infime soit-elle, sur mes decisions. Quand il s'agira d'autre chose que des suppositions divines, ou d'un heritage ideologique familiale, on en rediscutera. Bref, ils vivent leurs vies, je vis la mienne, mais franchement a l'ecart. Et je me sens bien plus morale, libre, et responsable ainsi.


 

sebfun a écrit :

je considère toute religions (hormis athée) comme une secte  


 
Une secte c'est pas pareil.
Je ne suis pas religieux, enfin je ne suis pas un adepte.
Mais ca ne m'a pas empêché de prendre des idées voir une idéologie d'une religion, voir même d'une secte!
Il y a du bon et du mauvais dans tout!
C'est à nous de faire le tri, de savoir ce qui sera bon ou mauvais pour nous.
Et ce choix ou un de ces choix aura un impact sur le reste de ta vie qui aura peut être même un impact sur ta mort..  
La causalité...  
 


---------------
Sans maîtrise, la puissance n'est rien...
n°17676692
Malakin
Posté le 28-02-2009 à 10:41:25  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Question à ceux qui se disent "agnostique" et pas athée : concrètement, dans votre comportement, dans vos choix, bref, dans tout ce qui traduit le fait que vous adhérez à cette vision, quelle différence cela fait il ? Sur quel points vous comporteriez vous différemment si vous vous disiez "athée" plutôt qu'"agnostique" ?
 
Je répète que je connais la différence "théorique" (ou telle que définie dans le dico), je ne vous demande donc pas la différence que cela fait "dans votre esprit", mais celle que ça fait "dans les faits".


 
 
 
sa évite de se mouiller  :o  
 
mais bon si tu dit a un croyant que tu doute de l'existence de dieu, il y a plus de probabilités qui l'entame une conversation théologique avec toi
 


---------------
Officier Cotorep
n°17676699
Malakin
Posté le 28-02-2009 à 10:44:52  profilanswer
 

Dr Klein a écrit :


 
Une secte c'est pas pareil.
 
 


 
sa dépend de ta définition de secte
 
par exemple les témoins de Jéhovah ne sont plus considérés comme une secte
 
 
 
pour un athée une religion c'est une secte qui a réussie


---------------
Officier Cotorep
n°17676720
antioch_ar​row
Menace mineure
Posté le 28-02-2009 à 10:49:27  profilanswer
 

Dr Klein a écrit :


 
Non si on suit la définition un athée est un non croyant, quelqu'un qui ne croit en aucun dieu, qui ne croit en rien.
Alors que c'est impossible ou alors ton "âme, esprit" est vide..  
Je ne sais pas...
Tu ne trouve peut être pas la raison d'être ici bas alors qu'il y en a une...
La science nous donne et nous donnera bien des réponses, tracasse, je la suis la science...
Quand tu entend dans de vieux textes que tu es poussière et que tu redeviendra poussière, c'est juste!
Nous sommes "qu'un aggloméra"  de poussières et de beaucoup d'eau!
Mais d'ou vient ton esprit, ta personnalité, toi?!
Et ce, sur un tas de particules..
C'est comme donner vie à un tas de sable ou à un action man.
Nous pouvons donner forme mais on ne peut donner la vie.
Même les clones hein, ils ne vivent pas vieux.  
Même les personnes "mourantes et soignée" que je connais..
Ces personnes me le disent "on était morts"!  
"On est ici pour un sursis!
Ces personnes ne craignent plus rien!!!
Elles le disent nous sommes ici pour VIVRE et je vous garanti qu'elles n'ont pas leurs langues dans leurs poches et n'ont peur de rien...
Je les envies presque.
 
Enfin être "athée" au sens propre me semble être une "aberration".
Car malgré tout nous croyons quand même dans une chose ou dans l'autre.
Et celui qui ne croit en rien et bien je le plains...  
 
 


 
Magie, "spiritualité", craintes irrationnelles, théories rétrogrades du vide et du plein, joli cocktail de raccourcis et de facilités. C'est sûr que c'est beaucoup plus simple que de se pencher sur l'histoire, l'ethnologie, la biologie, l'évolution de la pensée humaine, toussa toussa...


---------------
Saremo il fatale prevalere dell'azione. Per sempre, tutto comincia ora. Topic Achats/ventes : https://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] =0"e_
n°17676728
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 28-02-2009 à 10:51:58  profilanswer
 

fastA a écrit :

 

LA difference est que nous sommes automatiquement plus souples sur l'idee de Dieu donc entendre des aneries sur toutes les croyances que nous pouvons avoir ne nous insupportent pas comme des personnes qui auraient definitivement tranche sur le sujet.

 

Nan mais nan, la tolérance c'est autre chose, il y a des gens tolérants et des gens intolérants, des athées et des agnostiques, sans qu'il y ait nécessairement de corrélation entre les deux répartitions, enfin disons que même s'il y en a une pour le cas particulier des athées "extrèmistes", cela ne change pas trop le sens de ma question : un agnostique tolérant, il ne va pas devenir "intolérant" du seul fait de tout à coup se rendre compte que dans les fait "agnostique" et "athée", pour lui, c'est équivalent, et que donc dans les faits il est "athée". Enfin vois-tu en quoi parler de tolérance, ça ne répond pas à ma question ?

 

Là je demande quelle différence ça fait dans tes choix de vie, dans ceux qu'une religion est censée t'aider à faire, dans ta façon d'appréhender certaines choses, dans tes actes. Si tu préfères, pour toi alors, tu te dis "agnostique", mais si tu te disais "athée" qu'est ce que cela changerait "concrètement" (en partant bien sûr du principe que tu n'es pas bête au point que cela affecterait ta tolérance envers les croyants :D) ?

Message cité 1 fois
Message édité par Herbert de Vaucanson le 28-02-2009 à 11:01:35

---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°17676742
CAMPEDEL
Grande maison dans la prairie
Posté le 28-02-2009 à 10:55:08  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Question à ceux qui se disent "agnostique" et pas athée : concrètement, dans votre comportement, dans vos choix, bref, dans tout ce qui traduit le fait que vous adhérez à cette vision, quelle différence cela fait il ? Sur quel points vous comporteriez vous différemment si vous vous disiez "athée" plutôt qu'"agnostique" ?


Aucune vis à vis des religions.
 
Mais s'ils ne participe à aucun office religieux, il ne participe pas non plus à la curée anti-cléricale, ce qui le différencie nettement de l'athée.
 
A 20 ans, je ne me permettais pas de juger de l'existance ou de la non existance de dieu.
 
A 40, je me définis comme mécréant.
 
Enfin, au sens actuel des croyances en dieu.
 
 
 
Car en fait, c'est plus compliqué que cela.
Je crois en quelque chose.
Je crois en l'avenir de l'humanité, en l'homme.
Et pour moi, dieu, ce n'est ni plus ni moins que le stade ultime de l'humanité, lorsque celle-ci aura percé tous les mystères de l'univers.  
 
Lorsque l'humanité aura tout expliqué de son univers, elle en sera le dieu.
 
 
Allez en paix mes semblables. :D
 

Citation :


Je répète que je connais la différence "théorique" (ou telle que définie dans le dico), je ne vous demande donc pas la différence que cela fait "dans votre esprit", mais celle que ça fait "dans les faits".



Message édité par CAMPEDEL le 28-02-2009 à 10:56:40

---------------
Maison, Ruptures, Ingénierie du bâtiment, Bougnats, Bonus croustillant
n°17676751
fastA
Monsieur Brillant, Lui Diamant
Posté le 28-02-2009 à 10:56:48  profilanswer
 

Malakin a écrit :


 
 
 
sa évite de se mouiller  :o  
 
mais bon si tu dit a un croyant que tu doute de l'existence de dieu, il y a plus de probabilités qui l'entame une conversation théologique avec toi
 


 
Drole de conception, on est pas agnostique pour eviter de se mouiller, mais par conviction. Et je dirais a la limite que c'est plus courageux car du coup on est "deteste" par tous (les absolutistes s'entend).
 
Quand au fait qu'il est plus probable que l'athee n'entame pas de discussion, deja faut voir les epoques et les lieux, il y a deja eu de nombreux morts de croyants au nom de l'atheisme.

n°17676752
adama37
Les Longs Canons
Posté le 28-02-2009 à 10:56:59  profilanswer
 

Malakin a écrit :


 
sa dépend de ta définition de secte
 
par exemple les témoins de Jéhovah ne sont plus considérés comme une secte
 
 
 
pour un athée une religion c'est une secte qui a réussie


 
 
c'est c'est à peu près la distinction en effet
 
une religion, ce n'est qu'une secte avec beaucoup de membres. Trop de membres pour qu'il soit raisonnable de s'y attaquer. Va t'attaquer à l'islam ou au catholicisme avec leur milliard de membre respectifs. C'est pas raisonnable. Alors que les Raéliens, c'est pareil mais comme ils sont bien moins nombreux et puissants. Ca ne menacera pas la paix sociale.


---------------
Gaullisme | Le plan de bataille des financiers  |
n°17676754
CHATMIX
le naturel revient au galop
Posté le 28-02-2009 à 10:57:30  profilanswer
 


 
oui mais non , c'est mal pour toi , car tu te considère comme agnostique mais cette affirmation de valeur est en contradiction avec le "doute de tout"  :)    
l'athéisme c'est niée la pertinence d'un dogme qui justifie son "bon sens" et donc sa légitimité par le divin , la spiritualité est une croyance parmis tant d'autres , athée je ne crois en la non-existence de dieux , qui est pour moi de la bonne langue de bois , j'affirme simplement qu'il n'y a pas de dieux , la laicité , et mon existence , me prouve l'inutilité , voir le danger , du concepte de divinité  :jap:

n°17676787
Dr Klein
C'est une souris nerdz..
Posté le 28-02-2009 à 11:10:04  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Question à ceux qui se disent "agnostique" et pas athée : concrètement, dans votre comportement, dans vos choix, bref, dans tout ce qui traduit le fait que vous adhérez à cette vision, quelle différence cela fait il ? Sur quel points vous comporteriez vous différemment si vous vous disiez "athée" plutôt qu'"agnostique" ?
 
Je répète que je connais la différence "théorique" (ou telle que définie dans le dico), je ne vous demande donc pas la différence que cela fait "dans votre esprit", mais celle que ça fait "dans les faits".


 
 
Un athée est un agnostique refoulé, mais athée sonne mieux, agnostique est un mot que l'on classerai quasi dans les handicaps ...
 
T'sais mon grand père est un franc maçon et trouve moi un franc macon catho ou autre....
Et je lui pose bon nombre de questions par rapport a ce que je peut lire ou entendre.
Mais bon lors de leurs réunions et bien, leurs débats tourne très souvent autour du créateur.
Pour eux il y a bien un créateur (attention ils l'appellent créateur et non dieu.)
Il y a cet "architecte" (propre à la franc maçonnerie) celui qui à posé les pierres élémentaires, mis en route ce mécanisme infernal.
Enfin je viens la dessus car j'entends les religions sont des sectes, la franc maçonnerie devrait l'être encore plus...  
Alors que c'est un groupe "d'amis" pour qui l'entraide prime, mais qui se posent aussi de manière très serieuse, des questions sur nos origines.
Donc non, une religion n'est pas une secte, ni une bande de potes...  
C'est une manière de penser, de voir les choses...
C'est au fils, petit fils, de voir de penser, d'améliorer la vision de gens "bien placé".
 
 


---------------
Sans maîtrise, la puissance n'est rien...
n°17676796
kryptos
Smokin'
Posté le 28-02-2009 à 11:12:34  profilanswer
 

BaF - FlOp a écrit :

Tant que tu gardes une tolérance vis à vis de la religion et des croyances des autres, je vois pas le pb d'être athée.
Et d'ailleurs, j'en suis.


Et pourquoi on devrait être tolérants ? Genre la première réponse : être tolérant [:petrus75]
Ca fait des millennaires que la religion est utilisée en association avec le pouvoir, des millions de personnes ont péri. Donc moi je ne tolère pas. J'emmerde les religieux. (passivement :D)


---------------
Ce monde n'est qu'une immense entreprise à se foutre du monde
n°17676802
CAMPEDEL
Grande maison dans la prairie
Posté le 28-02-2009 à 11:13:55  profilanswer
 

Dr Klein a écrit :

Un athée est un agnostique refoulé


 
 :heink:  :heink:  
 


---------------
Maison, Ruptures, Ingénierie du bâtiment, Bougnats, Bonus croustillant
n°17676814
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 28-02-2009 à 11:15:40  profilanswer
 

Dr Klein a écrit :


 
 
Un athée est un agnostique refoulé, mais athée sonne mieux, agnostique est un mot que l'on classerai quasi dans les handicaps ...


 
C'est pas l'inverse que tu voulais dire ? :D
 
Enfin si on omet le jugement de valeur subjectif et personnel que tu y ajoutes, tu dis que c'est équivalent quoi, et là on est d'accord :jap:


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°17676815
Profil sup​primé
Posté le 28-02-2009 à 11:15:43  answer
 

fastA a écrit :


 
Ouais tu peux continuer parce que le probleme de l'atheisme ne se pose qu'avec ceux qui sont aussi intolerants que les "croyants" absolutistes.
 
L'Atheisme tel qu'il est concu dans la bouche de grand nombre d'athees aujourd'hui ne peut que s'opposer aux religions, traitant au mieux les polytheistes de primitifs et au pire les grands courants religieux de fascistes dans leur ensemble.
 
Ce n'est donc pas mieux que les religions, donc c'est le mal :o
CQFD


 
Oui, il faut que cesse cette véritable inquisition de l'athéisme sur la vie spirituelle française, car entre nous, lorsqu’il s’agit de morale, l’instituteur n’approchera jamais le curé ou le pasteur.  [:jacenx]

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  373  374  375  376  377  378
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  Je suis athée, c'est mal?

 

Sujets relatifs
Etre Athée veut il dire être inculte ? Y-at-il un athée dans la salle ?
Plus de sujets relatifs à : Je suis athée, c'est mal?


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR