Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1593 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Arts & Lecture

  Maurice G DAntec sa vie son oeuvre!

 



 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  20  21  22  23  24  25
Page Précédente
Auteur Sujet :

Maurice G DAntec sa vie son oeuvre!

n°1039254
fante
Posté le 23-08-2003 à 00:49:05  profilanswer
 

vous conaissez?
 
http://www.cafardcosmique.com/auteur/dantec.html
 
Cyberpunkerie française  
  On dit déjà des "Racines du Mal" que c'est un polar-culte.  
Erreur : ce n'est pas un polar : c'est bel et bien un roman de S.-F., toute Série noire que soit l'éditeur.  
Et culte, ça n'est pas faux, étant donné l'état général de stupeur dans lequel se retrouve tout lecteur qui traverse ses 636 pages en forme de bienvenue terrifiante au vingt-et-unième siècle.  
Maurice G. DANTEC a passé son enfance à Ivry-sur-Seine. Ses parents étaient communistes, papa journaliste scientifique et maman couturière. Gamin, Maurice se voyait bien cosmonaute en jouant avec la poupée de Gagarine ramenée d'URSS par papa.
 
En 1971 il entre au lycée Romain-Rolland où un animateur socio-culturel l'initie à la littérature de science-fiction. Son nom : Jean-Bernard POUY [futur créateur du Poulpe].
 
Ado, DANTEC se la joue punk. Il zone de petits groupes en petits groupes. Il se lance dans des études de lettres en fac avant de collectionner les expériences professionnelles peu satisfaisantes dans la publicité ou le marketing téléphonique. Mais le soir, il retourne à ses vraies amours : la musique, avec son groupe Artefact, punk pour l'attitude contre-culture, techno pour le son.  
 
Il crée en 1992 une société multimédia qui s'effondre immédiatement au déclenchement de la Guerre du Golfe. Au début des année 90, il commence à écrire [sur un vieil ordinateur pourri d'après la légende], et son premier roman, "La Sirène rouge" est un polar rouge vif que le Cafard vous conseille vivement.
  Avec les "Racines du mal", son deuxième roman, DANTEC est passé du côté science de la fiction, explosant la gentille S.-F. française avec une bonne décharge d'adrénaline.
 
L'été suivant, DANTEC signe le premier texte du feuilleton du Monde, à l'occasion des 50 bougies de la collection Série Noire. Cela s'appelle "Là où tombent les Anges", un texte marqué par l'influence de William GIBSON . Maurice commence à se faire une petite renommée, on le voit à la TV., et on parle d'adaptation cinéma pour ses deux romans [bon courage les réalisateurs !]
 
Retour vers la musique : en 1997, il se fait parolier pour le groupe français No One Is Innocent [rock hard réellement bruyant] puis forme un duo avec Richard PINHAS, guitariste-électronicien, fondateur du groupe HELDON [auquel collaborait Gilles DELEUZE et Norman SPINRAD]
Son troisième roman est sorti en mars 99 et s'intitule "Babylon Babies".
 
DANTEC vit à Montréal, depuis 1997, après avoir fui la vieille Europe - trop molle à son goût depuis qu'elle a prouvé son vide face au drame yougoslave.  
 
Ces "états d'âme" nous vaudront en 2000 un ouvrage baptisé "Le Théâtre des Opérations", un pavé de plus de 600 pages, sorte de carnet de bord des élucubrations de l'auteur sur l'ex-Yougoslavie, la mondialisation, Jésus Christ, etc.  
Il est à craindre que DANTEC n'ait pété les plombs...
 
Son dernier roman, "Villa Vortex", paru en mars 2003 chez Gallimard / La Noire semble vouloir mêler le cyber-polar à la "Racines du mal" et les délires politico-métaphysiques façon "Théâtre des opérations"... aïe...  
 
--------------------------------------------------------------------------------
 
Références littéraires :
William BURROUGH, James ELLROY, De LILLO, Gilles DELEUZE, Michel HOUELLEBECQ,
et en S.-F., Norman SPINRAD, J.G. BALLARD, et Philip K.DICK
 
 
Références musicales :
Dans sa jeunesse : les STOOGES ou MC5.
Aujourd'hui : Portishead, Bjork, NTM, Prodigy, Primal Scream.
Cités dans "Villa Vortex" : Bowie ["Diamond Dogs"], U2 [album "Zooropa"], The Batles pour "I Am the Walrus",
Peter Murphy et Père Ubu pour "The Final Solution" et Kraftwerk pour "Trans-Europe Express  
 
 
mais quand je lis sa derniére interviex je suis complétement choqué,je ne comprends plus Dantec,a t'il pété un cable? est il devenu complétement fou? ou est ce devenu un génie incompris?
 
sa derniére interview:
 
http://prism-escape.com/article.php3?id_article=3
 
vous comprenez quelque chose vous? :sweat: moi qui l'aimait bien ce dantec ça me fait de la peine!

mood
Publicité
Posté le 23-08-2003 à 00:49:05  profilanswer
 

n°1039304
F@BEK
6 SEASONS AND A MOVIE §§§
Posté le 23-08-2003 à 01:04:58  profilanswer
 

j'ai lu "BABYLON BABIES" de lui
pas mal du tout


Message édité par F@BEK le 23-08-2003 à 01:06:06
n°1039337
fante
Posté le 23-08-2003 à 01:14:58  profilanswer
 

confipote a écrit :


 
c'est vraiment nul son dernier roman?


 
bah je l'ai pas acheté trop cher j'attends le poche mais les gens qui l'ont lu n'en sont pas revenu ils pensent qu'il estd evenu fou tellement c incompréhensible :lol:  
 
Villa Vortex - Liber Mundi, I
 
Un livre étrange et monstrueux, 20 août 2003  
  Commentaire de : alemdeus (Qui suis-je ?) de Paris France  
Ah ! Qu'il est donc facile de critiquer la longueur (réelle) de ce roman pléthorique, gargantuesque et qui, c'est vrai, s'embourbe quelque peu dans sa dernière partie, sorte de polar mystico-futuriste qui joue avec la technique de l'enchâssement chère à Ian Watson et bien connue des lecteurs de P. K. Dick ! A ce titre, on ne peut que souligner que Dantec est un lecteur averti, non seulement et selon toute apparence d'Ubik (voir la thématique du personnage mort qui contamine pourtant l'espace des vivants), mais aussi du Maître du Haut-Château.  
Reste que, hormis L'Affaire Zannini de Marc-Edouard Nabe, je ne vois guère de livre récent comparable à Villa Vortex ni même de romanciers français qui, par leur intention et les moyens dont ils disposent, puissent aisément se comparer à ces deux...
En fait, au-delà des définitions simplistes (enquête policière et futuriste pour l'un, vrai-faux journal métaphysico-burlesque pour l'autre), Villa Vortex tout comme le livre de Nabe peuvent et doivent se lire, avant tout, comme une quête de langage, dépassant par leur ambition Babel 17 (de Samuel Delany, pour celles et ceux qui connaissent ce chef-d'oeuvre de la SF) qui imaginait une forme poétique de rédemption du langage qui, désormais, deviendrait la sorcellerie évocatoire de Baudelaire...
Il paraît aussi évident d'affirmer que cette dimension (cachée, voire ésotérique...) de Villa Vortex est passée presque totalement inaperçue des critiques, qui certes n'ont jamais songé à rappeler les références pourtant évidentes de Dantec (et de Nabe) : Barbey, Bloy, Hello, qui tous, à divers degrés, s'affligèrent de la pauvreté de l'outil littéraire dont ils se servaient...
Oui, décidément, le cadavre de la littérature française, qui il y a peu bougeait encore, paraît à présent parfaitement mort... Reste que seuls Nabe et donc Dantec, même si Villa Vortex est critiquable sur bien des points (puisque par exemple la seconde partie de ce roman n'est qu'assez difficilement conciliable avec la première, remarquable), paraissent encore capables de lui insuffler quelque vie...

 
Pourtant l'un des plus doués de sa génération, Dantec file un mauvais coton: il se parodie et s'égare. Ce livre est constitué en fait de 2 livres tres différents: un polar sur fond de conspiration cyber-politico mystique, passionnant et angoissant et un livre de réflexions et d'errances personnelles inspirées du Théatre des Opérations, languissant et ennuyeux. Chacun de ces livres fait 400 pages, soit un total de 800 pages imbriquées les unes dans les autres
Le résultat est quelque chose d'assez informe et relativement illisible, sauf à être un afficionado indéfectible de l'auteur
 
En lisant ce livre, on pense avec nostalgie à la Sirene Rouge et aux Racines du Mal et on se dit que l'auteur est en train de se fourvoyer. On se demande comment sera le prochain opus de l'auteur, tant il semble être arrivé dans une voie sans issue  
 

 
Roman gargantuesque du point de vue du style,du vocabulaire et de la taille.C'est une "orgie"!!!!Mais quel plaisir de se trouver confronté à ce style sorti de nulle part,à cette histoire multiple aux personnages multiples sur des plans multiples où parfois on ne sait plus si l'auteur parle à son "héros" ou bien au lecteur lui-même qui se prend alors au jeu
et qui intègre le roman comme une composante à part entière.Idées
visions,perception de l'homme,disons plutôt de l'être humain,percutantes dérangeantes parfois mais surtout très stimulantes.Ce livre laisse des traces au fond de l'inconscient du lecteur et en fait,ce n'est qu'une fois terminé qu'il commence son travail de sape des préjugés de l'éducation enfin de tout ce que notre siècle de "décadants" a produit.A lire d'urgence pour tous ceux qui pense avoir encore quelque chose d'utilisable entre les oreilles  
 

 
j'hesite à me l'acheter!

n°1039360
confipote
Posté le 23-08-2003 à 01:20:53  profilanswer
 

ok donc ca a l'air encore plus "lourd" que les racines du mal
 
c'est con il écrit plutot bien

n°1039376
fante
Posté le 23-08-2003 à 01:25:05  profilanswer
 

http://www.fluctuat.net/article.ph [...] 530#langue
 
superbe article sur villa vortex
 
Ce qui est le plus gênant chez Dantec et ce qui le coupe sûrement d'une reconnaissance critique plus clairement exprimée, c'est qu'il continue à écrire dans une langue qu'on peut qualifier d'assez inélégante. Le plus dérangeant (ce qu'on lui reproche souvent) n'est finalement pas qu'il mélange les trois veines littéraires que sont la science-fiction et son techno-vocabulaire (voir la quatrième de couverture et son « je suis maintenant en mode cyborg de combat amplification de lumière par connexion directe avec mon système nerveux central? »), la langue « noire » de ses origines (genre « au fil des ans, Mazarin et moi nous étions vu refiler tellement de bâtons merdeux que nous aurions pu monter une entreprise de vente de biomasse en gros »)
 
 :sol:
 
Le plus gros défaut de Dantec est que parfois il écrit assez mal. Beaucoup de participes présents, des descriptions faiblardes (« Son sourire jovial se retroussait sur le sandwich jambon-beurre-cornichons qu'il engloutissait avec la froide férocité d'une tronçonneuse industrielle », page 23)


Message édité par fante le 23-08-2003 à 01:26:16
n°1039381
cow2
Posté le 23-08-2003 à 01:26:49  profilanswer
 

je me souviens qu'au 'Masque et la Plume' émission de critique littéraire, ils avaient parlé de Villa Vortex, et effectivement cela avait été épique. Les 4 critiques n avaient pas tenus jusqu au bout du livre ...

n°1039383
fante
Posté le 23-08-2003 à 01:27:15  profilanswer
 

confipote a écrit :

ok donc ca a l'air encore plus "lourd" que les racines du mal
 
c'est con il écrit plutot bien


 
critique de babylon babies
 
http://www.fluctuat.net/livres/par [...] abylon.htm

n°1039392
confipote
Posté le 23-08-2003 à 01:30:02  profilanswer
 

je lis jamais les critiques c'est trop tout blanc ou tout noir à chaque fois

n°1040027
spyzzz
ROUXor :/
Posté le 23-08-2003 à 11:48:26  profilanswer
 

J'ai lu la sirene rouge (adapté au ciné je crois d'ailleurs) et c'est surement l'un des meilleurs thriller que j'ai pu lire  :o  
 
Rien lu d'autre mise a part, je suis tombé dans une librairie sur l'un des derniers un monumental pavé au résumé incompréhnsible en dos de livre... j'ai passé mon chemin  :sweat:  
 
A ce que m'a dit le libraire les derniers Dantec sont un peu barge  :pt1cable:

n°1041177
fante
Posté le 23-08-2003 à 16:28:43  profilanswer
 

si quelqu'un veut me revendre "periphériques" et "villa vortex" de dantec je lui achéte d'occase!

mood
Publicité
Posté le 23-08-2003 à 16:28:43  profilanswer
 

n°1041213
mrduss
Rien que du bonheur
Posté le 23-08-2003 à 16:35:15  profilanswer
 

Villa Vortex je l'ai cru illisible, je l'ai lu j'ai du mal mais je ne sais pas si j'aime si je déteste si ca deviendra un de mes romans favoris ou une sous merde a oublier... :ouch:  :ouch:

n°1041231
spyzzz
ROUXor :/
Posté le 23-08-2003 à 16:40:35  profilanswer
 

MrDUSS a écrit :

Villa Vortex je l'ai cru illisible, je l'ai lu j'ai du mal mais je ne sais pas si j'aime si je déteste si ca deviendra un de mes romans favoris ou une sous merde a oublier... :ouch:  :ouch:  


 
Ah ben il me semble que c'est villa vortex celui dont je suis tombé par hasard dessus en essayant d'acrocher au synopsis mais j'ai pas tout compris  :sweat:

n°1076252
mister_nic​e
Posté le 28-08-2003 à 21:21:31  profilanswer
 

J'ai lu ya quelques années "les racines du mal".
Je l'ai trouvé interessant !  
Mais c'est vrai que le mec à l'air taré !! Deja c'est un pro américain et ça je déteste !  :fou:  

n°1077324
stilgars
Posté le 29-08-2003 à 00:23:51  profilanswer
 

Déjà Babylon Babies était franchement fumeux, je passerai mon tour sur le dernier Dantec.
 
A mon avis, il est en pleine crise de mysticisme aigüe avec ses délires pseudos-ésotériques sur Dieu, le christ et la Kabbale ...

n°1077326
stilgars
Posté le 29-08-2003 à 00:24:32  profilanswer
 

Par contre, je recommande la Siréne Rouge et surtout les Racines du Mal à tous !

n°1077365
confipote
Posté le 29-08-2003 à 00:32:33  profilanswer
 

Citation :

Deja c'est un pro américain et ça je déteste !  


 
ah bon?  :??: j'aurais cru tout le contraire vu comme il est réac et parano

n°1077382
stilgars
Posté le 29-08-2003 à 00:35:47  profilanswer
 

confipote a écrit :

Citation :

Deja c'est un pro américain et ça je déteste !  


 
ah bon?  :??: j'aurais cru tout le contraire vu comme il est réac et parano


 
En tout cas, il est très critique vis-à-vis de l'inertie européenne et française, en général

n°1077387
pinhead
Posté le 29-08-2003 à 00:35:58  profilanswer
 

mister_nice a écrit :

J'ai lu ya quelques années "les racines du mal".
Je l'ai trouvé interessant !  
Mais c'est vrai que le mec à l'air taré !! Deja c'est un pro américain et ça je déteste !  :fou:  
 


 
c'est clair que la pensée unique francaise "j'aime pas les américains" c'est mieux..... *soupir*
 
et pourtant j'ai une raison perso d'en vouloir au ricain la  :D  
 
enfin j'aime bien Dantec... voili voila  :o

n°1077391
pinhead
Posté le 29-08-2003 à 00:36:54  profilanswer
 

Stilgars a écrit :


 
En tout cas, il est très critique vis-à-vis de l'inertie européenne et française, en général


 
il critique beaucoup et apporte peu de solutions, mais certaines choses qu'il balance sont assez sensées au final.

n°1077395
pinhead
Posté le 29-08-2003 à 00:37:17  profilanswer
 

bon j'ai un peu trop picolé moi .. je crois que je vais aller pioncer  :o

n°1077409
deliriumtr​emens
sic transit intestinal...
Posté le 29-08-2003 à 00:40:46  profilanswer
 

Ce crétin de Dantec n'ayant pas assez de talent pour faire autre chose que de la provoc à 2 balles, fait ce qu'il peut pour se faire remarquer avec des lunettes et une coupe que même Dutronc n'oserait plus porter.
 
Un génie.
 
du pauvre.

n°1077413
pinhead
Posté le 29-08-2003 à 00:42:24  profilanswer
 

DeliriumTremens a écrit :

Ce crétin de Dantec n'ayant pas assez de talent pour faire autre chose que de la provoc à 2 balles, fait ce qu'il peut pour se faire remarquer avec des lunettes et une coupe que même Dutronc n'oserait plus porter.
 
Un génie.
 
du pauvre.


 
si on commence à utiliser des arguments de délit de sale gueule...

n°1077426
deliriumtr​emens
sic transit intestinal...
Posté le 29-08-2003 à 00:47:19  profilanswer
 

pinhead a écrit :


 
si on commence à utiliser des arguments de délit de sale gueule...


 
c'est comme ça qu'il essaie de vendre sa [peut-on aller jusqu'à dire pseudo] littérature..
 
Admettons que ses éditeurs l'y forcent...
 
1-2 cultursime et indépendance me font croire qu'en plus il y prend du plaisir.


Message édité par deliriumtremens le 29-08-2003 à 00:47:34
n°1077428
pinhead
Posté le 29-08-2003 à 00:47:30  profilanswer
 

-arnadul- a écrit :

j'ai bu trop de ti'punch moi aussi mais bon:
 
La sirène rouge le roman, TERRIBLE ! un rythme de folie (lu en une nuit)
Les racines du mal: excellent et plus complexe mais moins fluide.
 
Babylon Babies: sympa mais pas la force des deux premiers (trop cyber punkà deux balles aussi)
 
les dernières chroniques: parait que c'est de la daube cosmique.pas lu.


 
bien aimé les chroniques .. en tout cas le premier tome même s'il est vrai que parfois il s'égare  :D .

n°1077451
pinhead
Posté le 29-08-2003 à 00:53:46  profilanswer
 

-arnadul- a écrit :


 
t'as bu quoi ? (juste par curiosité)


 
quelques bières belges .. j'ai l'air si bourré que ca?  :o   :D  :pt1cable:

n°1077456
pinhead
Posté le 29-08-2003 à 00:54:58  profilanswer
 

DeliriumTremens a écrit :


 
c'est comme ça qu'il essaie de vendre sa [peut-on aller jusqu'à dire pseudo] littérature..
 
Admettons que ses éditeurs l'y forcent...
 
1-2 cultursime et indépendance me font croire qu'en plus il y prend du plaisir.


 
mouééé... vraiment pas convaincu


Message édité par pinhead le 29-08-2003 à 00:55:15
n°1077466
confipote
Posté le 29-08-2003 à 00:57:45  profilanswer
 

Citation :

En tout cas, il est très critique vis-à-vis de l'inertie européenne et française, en général


 
oui il est critique vis à vis de tout, c'est un provocateur à 2fr  :pfff:

n°1077477
deliriumtr​emens
sic transit intestinal...
Posté le 29-08-2003 à 01:00:44  profilanswer
 

pinhead a écrit :


 
mouééé... vraiment pas convaincu


Et tu as bien raison...
 
Un auteur pitoyable peut écrire de bonnes choses, et j ai même encore rien lu de lui.
 
Me permettrai la critique quand chose sera faite.
 
Mais j'aime pas trop, à la base, les provocs minables comme j'ais pu en apercevoir de sa part.
 
Commerce, commerce, et excès de sorties en librairies, sans doute, qui poussent à la chose !

n°1078297
pinhead
Posté le 29-08-2003 à 10:05:45  profilanswer
 

DeliriumTremens a écrit :


Et tu as bien raison...
 
Un auteur pitoyable peut écrire de bonnes choses, et j ai même encore rien lu de lui.
 
Me permettrai la critique quand chose sera faite.
 
Mais j'aime pas trop, à la base, les provocs minables comme j'ais pu en apercevoir de sa part.
 
Commerce, commerce, et excès de sorties en librairies, sans doute, qui poussent à la chose !


 
parce qu'en plus tu n'as jamais rien lu de lui.... *soupir*

n°1078299
pinhead
Posté le 29-08-2003 à 10:06:11  profilanswer
 

-arnadul- a écrit :


 
NoN. C'est bien les bièrs belges; J'aime.


 
ouais c'est bon  :o

n°1900526
cow2
Posté le 22-01-2004 à 16:23:07  profilanswer
 

un petit up de circonstance :o
 
Maurice G. Dantec, auteur de polars, s'affiche avec l'extrême droite
 
 
LE MONDE | 22.01.04 | 13h44  
Maurice G. Dantec écrit des policiers à succès chez Gallimard, comme Les Racines du mal ou Babylon Babies ; un "journal métaphysique et polémique", intitulé Le Théâtre des opérations. Et plus récemment, des lettres ouvertes au Bloc identitaire, descendant du mouvement d'extrême droite Unité radicale, dissout après l'attentat manqué contre le président de la République, Jacques Chirac, le 14 juillet 2002.  
 
 
 
 
 
Dans deux courriers adressés aux "identitaires", l'écrivain exprime, outre ses meilleurs v?ux pour 2004, ses convergences avec le mouvement. Certes, il ne partage pas sa "conception de la civilisation américaine", ni "l'importance stratégique du royaume d'Israël dans notre lutte contre l'Antéchrist coranique". Mais M. Dantec a apprécié une initiative récente du Bloc identitaire, qui a interpellé Jean-Claude Dassier, patron de LCI, à la suite d'une interview parue le 4 décembre dans Libération. M. Dassier y affirmait que, dans le recrutement du personnel,"à compétence égale", il choisissait le candidat "black ou beur". Un propos ensuite démenti par le patron de LCI dans une réponse adressée au Bloc identitaire. Mais, pour Maurice G. Dantec, "l'ignominie raciste-antiblanc des autocrates de LCI" lui est insupportable, et il l'écrit au Bloc. "Votre combat, sans doute bien difficile, pour empêcher la dissociation de la France, l'islamisation de l'Europe, la dissolution de l'Occident (le vrai), me touche profondément", explique-t-il.
 
Le romancier-essayiste explique aux "identitaires" qu'il s'est exilé au Canada, il y a six ans, "par volonté de protéger -sa- famille des exactions de nos amis les Chances-pour-la-France" (allusion à L'Immigration, une chance pour la France, un ouvrage de Bernard Stasi en 1984). Il a vécu en banlieue Sud, précise-t-il. C'est dangereux, la banlieue Sud, selon lui, alors pour sa fille de deux ans Maurice G. Dantec a préféré "les ours du Nord-Québec" aux "bêtes sauvages".
 
"CULTURE OFFICIELLE"
 
L'auteur a aussi félicité le Bloc identitaire pour sa mobilisation contre l'occupation, à Paris, de l'église intégriste Saint-Nicholas-du-Chardonnet par 200 sans-papiers le 8 décembre. Une occupation assimilée par M. Dantec à des "tentatives de "nettoyage ethnique" antichrétiennes". M. Dantec a récidivé, le 21 janvier. Il s'attendait, dit-il, à une réaction "plus ou moins violente, plus ou moins ouverte, des propagandistes de la culture officielle".  
 
"La maison Gallimard est, paraît-il, depuis ce matin débordée d'appels et de mails demandant CONFIRMATION que ce salaud d'écrivain nazi-sioniste-chrétien s'est bien compromis avec de méchants fascistes nationalistes français, entre autres choses parce qu'il en a marre de voir les "sans-papiers" venus du Kurdistan, d'Irak ou de la Moldo-Slovaquie orientale "occuper" systématiquement les églises catholiques de ce pays, mais pas une seule mosquée."
 
Il assure que "Le Nouvel Obs et sa hantise du complot "judéo-nazi" a fait des émules : ils écoutent du rock alternatif, votent Vert et lisent en boucle Jean-Paul Sartre depuis leur enfance". Il annonce aussi un troisième courrier, portant cette fois sur ses profonds désaccords avec les "identitaires". Le mouvement d'extrême droite se réjouit, évidemment, de cette publicité inespérée. Le Bloc identitaire s'était pris par avance, dans un communiqué, aux "journalistes pravdistes reconvertis imams", qui "décident ce qui est hallal et ce qui ne l'est pas". "Nous sommes entrés en contact avec Dantec grâce à un vrai travail en réseau, explique Fabrice Robert, un des leaders du Bloc. Il est proaméricain et prosioniste, ce qui n'est pas notre cas, mais on est d'accord sur un point : il faut faire barrage à l'islam."
 
Chez Gallimard, les propos de l'écrivain ont évidemment suscité la consternation. "A titre personnel, je suis catastrophé, étant contre toutes les opinions qu'il exprime", soupire Patrick Raynal, directeur de la Série noire. Maurice G. Dantec a confirmé à son éditeur, mardi 20 janvier au téléphone, qu'il était bien l'auteur des deux courriers. Joint jeudi 22 janvier par Libération, l'écrivain a déclaré qu'en France "tout acte de défense de l'identité culturelle est désormais considéré comme une avancée du nazisme international. Ca veut dire quoi, groupe d'extrême droite ?"
 
 
Piotr Smolar
 

n°1900745
Leg9
Fire walk with me
Posté le 22-01-2004 à 16:50:17  profilanswer
 

Dommage ce dernier point... :/
 
Ceci dit il a effectivemment pété les plombs dirait on.
"Propos irresponsables"?
Il a pourtant bosssé avec les No One Is Innocent, pas vraiment des chantres des idéaux d'extrème droite.
Je ne sais pas trop quoi en penser.
 
Par contre la trilogie Sirène Rouge/Racines du mal/Babylon Babies, j'ai bien aimé.
Du polar/polar-SF qui se défend, un peu rugueux et définitivement (éxagérément?) noir.


Message édité par Leg9 le 22-01-2004 à 16:51:08

---------------
If I could start again, a million miles away, I would keep myself, I would find a way... "Loreleï's dead ; Heaven is about to fuzz."
n°1900936
walkman
Posté le 22-01-2004 à 17:06:00  profilanswer
 

Celine style. Provoc d'extrême droite. Rien de nouveau.

n°1902565
mrduss
Rien que du bonheur
Posté le 22-01-2004 à 20:53:24  profilanswer
 

walkman a écrit :

Celine style. Provoc d'extrême droite. Rien de nouveau.


 
Juste une différence Céline est un grand écrivain


---------------
Ah! s'amuser avec sa mort tout pendant qu'il la fabrique, ça c'est tout l'Homme.      - Images -
n°1905687
Lutain
http://lutain.over-blog.com
Posté le 23-01-2004 à 11:43:45  profilanswer
 

J'avais bien aimé Les Racines Du Mal : voir l'évolution du contexte tout au long de l'enquète, le délire neuro-matriciel, et puis toute la 1ère partie très confuse dans la peau de Schatzmann  :love:  
Seul reproche : un peu longuet à mon gout...
 
Intéressant ce topic : je connaissais rien sur la personne de Dantec
L'a été parolier des No One ??  :love:  
Par contre pour le reste du personnage  :kaola: son délire mystique n'a ni queue ni tête, qd à ces lettres récentes que se soit de la provoc ou son point de vue dans les deux cas c'est vraiment très mauvais...

n°1908888
K2R2
See you space cowboy
Posté le 23-01-2004 à 17:46:59  profilanswer
 

J'ai lu l'article dans le monde de ce matin. On s'est bien poilés avec les collègues. Ce mec a complètement pété les plombs.


---------------
Veuillez contribuer à maintenir la jetée propre, jetez vos détritus dans l'eau.-
n°1920949
rahsaan
Posté le 26-01-2004 à 00:58:34  profilanswer
 

A propos de cette histoire de Dantec et du Bloc Identitaire, voici un lien où vous pourrez lire le mail envoyé par l'écrivain au groupuscule, ainsi que les articles de Libération et du Monde, suivis de diverses réactions et réponses.  
Mieux vaut avoir ces pièces en main pour juger. Et surtout avoir lu le texte de Dantec lui-même.  
 
http://frkc.free.fr/revuec/index.htm (rubrique Actualité)

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  20  21  22  23  24  25
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Arts & Lecture

  Maurice G DAntec sa vie son oeuvre!

 

Sujets relatifs
La sécurité routière à l'ile Maurice, ça roxamorPub nestle / Maurice
ce soir sur canal+, un chef d'oeuvre du cinéma françaisA partire de quand une oeuvre peut elle etre consideree oeuvre d art ?
nvelle pub Nestle/Maurice...publicitée de maurice le poisson rouge
L'adaptation ciné enrichit - elle l'oeuvre littéraire et vice-verca ??[Horlogerie] Les montres /!\ CB /!\ Lire la page 1.
Chef d'oeuvre pour vous, navet pour le reste du monde.:: MuSe :: Are you an addict ? Simulation Theory
Plus de sujets relatifs à : Maurice G DAntec sa vie son oeuvre!


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR