Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
869 connectés 

 


 

Un tel mouvement peut-il se déclencher prochainement en métropole ?


 
5.1 %
 3 votes
1.  Oui, certainement
 
 
30.5 %
 18 votes
2.  Oui, probablement
 
 
23.7 %
 14 votes
3.  Non, certainement
 
 
16.9 %
 10 votes
4.  Non, probablement
 
 
23.7 %
 14 votes
5.  Obi-Wan n'aime pas la banane
 

Total : 67 votes (8 votes blancs)
Ce sondage est clos, vous ne pouvez plus voter
 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  82  83  84  85  86  87
Auteur Sujet :

[conflit social] Gwadloup, la vi dous kon miyel

n°18760671
sicqo
unleash the dragon...
Posté le 08-06-2009 à 10:52:51  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
un peu de lucidité et d'analyse serait pas mal plutot que de planter un article comme ça.
 
Il me semble que la crise economique est mondiale, donc pourquoi le chomage qui explose en France n'exploserait pas aux antilles?
 
pour moi ces chiffres sont logiques et n'ont aucunement de rapport avec le LKP, surtout que les boites qui ont fermé etaient en difficulté ( et certaiens déja en procédure) avant meme le debut du mouvement.

mood
Publicité
Posté le 08-06-2009 à 10:52:51  profilanswer
 

n°18908537
tilolebo
point trop n'en faut
Posté le 22-06-2009 à 08:31:06  profilanswer
 

Alors, qui est pour l'application de l'article 74 aux DOM ? Moi ça me fait peur  [:bitman]


---------------
Ravèt pa janmen ni rézon douvan poul
n°18909493
sicqo
unleash the dragon...
Posté le 22-06-2009 à 10:55:33  profilanswer
 

je ne vois pas pourquoi??
 
c'est un choix de vie c'est tout, soumis à un referendum.

n°18909498
sicqo
unleash the dragon...
Posté le 22-06-2009 à 10:56:00  profilanswer
 

sinon le LKP remet ça cette semaine avec l'arrivée de Sarkozy.

n°18921055
labul67
Posté le 23-06-2009 à 06:38:20  profilanswer
 

bonjour
 
domota maintient la pression sur ses troupes pour l'arrivée de nico 1er
 
je suppose que le lkp va faire campagne pour le "oui" a l'article 74 ?
 
bonne journée

n°18922970
sicqo
unleash the dragon...
Posté le 23-06-2009 à 11:42:33  profilanswer
 

tu mélanges tout.
 
le LKP est un mouvement syndical regroupant plus de 50 organisations.
l'article 74 est une reflexion politique soumise à referendum.

n°18925669
labul67
Posté le 23-06-2009 à 15:24:44  profilanswer
 

salut
 
j'aime beaucoup le distingo entre le coté syndical et le coté politique
 
il est evident que le lkp s'occupe de politique
bonne journée !

n°18926580
sicqo
unleash the dragon...
Posté le 23-06-2009 à 16:28:33  profilanswer
 

labul67 a écrit :

salut
 
j'aime beaucoup le distingo entre le coté syndical et le coté politique
 
il est evident que le lkp s'occupe de politique
bonne journée !


 
c'est "évident" pour toi parce que tu n'as pas saisi le sens du mouvement LKP depuis le depart.
 
au moins les personnes concernées l'ont compris et c'est l'essentiel.

n°18929656
P_erf_ide
Posté le 23-06-2009 à 20:45:30  profilanswer
 

tilolebo a écrit :

Alors, qui est pour l'application de l'article 74 aux DOM ? Moi ça me fait peur  [:bitman]


Moi, et je ne vois pas ce qui te fait peur :D


---------------
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. La Boétie -
n°18935421
sicqo
unleash the dragon...
Posté le 24-06-2009 à 10:49:25  profilanswer
 

JEGO est Out, c'est une bonne chose. Il avait été odieux aux Antilles quand il est venu bien avant le mouvement.  
Marie Luce Penchard,la fille de Michaux Chevry, le remplace. Ca ressemble clairement à un reglement de compte avec  Gabrielle Carabin represente de L'UMP Guadeloupe qui avait refusé de la soutenir aux europeennes mais plutot un membre du LKP !
 
En tout cas ça promet pour les jours et les mois à venir !

mood
Publicité
Posté le 24-06-2009 à 10:49:25  profilanswer
 

n°18937453
boblion
Authentique CPF
Posté le 24-06-2009 à 13:51:36  profilanswer
 

sicqo a écrit :

JEGO est Out, c'est une bonne chose. Il avait été odieux aux Antilles quand il est venu bien avant le mouvement.  


Il n'avait fait qu'obéir aux consignes d'en haut  :ange:


---------------
Mort aux z'humains, mort au z'ocial.
n°18937665
sicqo
unleash the dragon...
Posté le 24-06-2009 à 14:14:20  profilanswer
 

boblion a écrit :


Il n'avait fait qu'obéir aux consignes d'en haut  :ange:


 
ça n'aurait été que ça, je dis Ok.
 
mais c'est le comportement condescendant qui était détestable.

n°18944157
boblion
Authentique CPF
Posté le 24-06-2009 à 23:07:09  profilanswer
 

sicqo a écrit :

 

ça n'aurait été que ça, je dis Ok.

 

mais c'est le comportement condescendant qui était détestable.


Tu peux développer un peu ?

 

J'avais plutôt l'impression que lui il avait voulu négocier d'entrée et que le nain l'a rappelé en métropole ( sous prétexte qu'il était trop gentil ) pour ensuite le réexpédier quand il a vu que c'était le boxon.

Message cité 2 fois
Message édité par boblion le 24-06-2009 à 23:27:37

---------------
Mort aux z'humains, mort au z'ocial.
n°18946437
labul67
Posté le 25-06-2009 à 06:35:27  profilanswer
 

salut
 
la nomination d'une guadeloupeenne au poste de jego ne changera pas grand chose !!
 
bon dans un sens il n'y aura pas de "condescendance" dans les relations
cette dame arrivera peut etre a parler avec le lkp ( a mon avis ce sera plus facile pour elle que pour jego )
 
mais en final , cette dame appliquera les ordres du gouvernement, et quel que soit sont origine ca ne changera rien
 
sarkosy a compris que le lkp vois rouge des que ses interlocuteurs ne sont pas d'origine guadeloupeenne, donc il nomme les collaborateurs en consequence !!
 
bonne journée

n°18946486
Dreamcast
Posté le 25-06-2009 à 07:44:34  profilanswer
 

boblion a écrit :


Tu peux développer un peu ?
 
J'avais plutôt l'impression que lui il avait voulu négocier d'entrée et que le nain l'a rappelé en métropole ( sous prétexte qu'il était trop gentil ) pour ensuite le réexpédier quand il a vu que c'était le boxon.


C'est vrai que je n'ai pas le souvenir que Jego avait tenue des propos condéscendant, c'est plutôt ici et sur d'autres forum que j'ai pu noté une certaine condéscendance dans les interventions, les fameux "ils sont, ils n'ont qu'a, qu'ils s'estiment heureux, qu'on leur explique" et j'en passe ...


---------------
Quand un véritable génie apparaît en ce monde, on le reconnait à ce signe que tous les imbéciles sont liguées contre lui ©
n°18948532
sicqo
unleash the dragon...
Posté le 25-06-2009 à 11:50:19  profilanswer
 

boblion a écrit :


Tu peux développer un peu ?
 
J'avais plutôt l'impression que lui il avait voulu négocier d'entrée et que le nain l'a rappelé en métropole ( sous prétexte qu'il était trop gentil ) pour ensuite le réexpédier quand il a vu que c'était le boxon.


 
 
bien avant le mouvement LKP, septembre ou avant les grandes vacances 2008, Jego est venu aux antilles pour une visite logique des departements.
durant son séjour en Guadeloupe, il a refusé d'etre suivi dans ses déplacements par les medias locaux, refusé de répondre aux questions des médias locaux, il ne voulait que les medias metropolitains.
Il est finalement passé sur RFO TV ( Télé de l'Etat oblige) et là il a parlé au journaliste comme une merrde, en gros le mec de savait pas de quoi il parlait, limite il lui demandait de réécrire sa question et de la poser à nouveau.
 
suite à son passage, le syndicat des journalistes, déja outré par les directives sectaires voir racistes de Jego à leur encontre, a lancé un communiqué là dessus au gouvernement.
 
Bref, passage en Guadeloupe raté de Jego pour sa premiere venue en tant que secretaire d'etat outre mer.
 
6 mois plus tard eclate le mouvement LKP par un depot de revendication le 17 decembre 2008 qui n'a pas été pris au sérieux par Jego.
le 20 janvier 2009, demarrage de la greve LKP toujours pas prise au sérieux par Jego.
 
Bref ce Jego a compris quelque chose aux antilles au moment où il a posé son cul plus de 3 jours en Guadeloupe ( avant de se faire rappeller).  
Et je pense que c'est à partir de là que les Elus locaux félicitent son courage...et pas avant


Message édité par sicqo le 25-06-2009 à 11:53:00
n°18948572
sicqo
unleash the dragon...
Posté le 25-06-2009 à 11:52:17  profilanswer
 

Dreamcast a écrit :


C'est vrai que je n'ai pas le souvenir que Jego avait tenue des propos condéscendant, c'est plutôt ici et sur d'autres forum que j'ai pu noté une certaine condéscendance dans les interventions, les fameux "ils sont, ils n'ont qu'a, qu'ils s'estiment heureux, qu'on leur explique" et j'en passe ...


 
tu as ma reponse plus haut.
on n'oublie rien aux antilles, Jego ayant déja merdé, il a du faire avec.
 

n°18967447
tilolebo
point trop n'en faut
Posté le 26-06-2009 à 17:12:51  profilanswer
 

P_erf_ide a écrit :


Moi, et je ne vois pas ce qui te fait peur :D


Ben ça me fait peur parce que je n'ai pas bien compris les enjeux, et j'ai l'impression qu'on a pas seulement à y gagner, mais aussi à y perdre. Quelqu'un peut expliquer, grosso modo, ce que ça entrainerait niveau politique, économique, social, etc ?

 

J'ai cherché, mais je n'ai pas trouvé...

Message cité 1 fois
Message édité par tilolebo le 26-06-2009 à 17:13:25

---------------
Ravèt pa janmen ni rézon douvan poul
n°18970615
alain32
rien ne va
Posté le 26-06-2009 à 21:38:44  profilanswer
 

Un reportage sur LCI à propos de l'esclavage, des la situation locale et des enjeux de la politique à Sarkozy !
il y a le sida aux antilles aussi ?  :sweat:

Message cité 1 fois
Message édité par alain32 le 26-06-2009 à 21:41:25
n°18974333
P_erf_ide
Posté le 27-06-2009 à 01:42:00  profilanswer
 

tilolebo a écrit :


Ben ça me fait peur parce que je n'ai pas bien compris les enjeux, et j'ai l'impression qu'on a pas seulement à y gagner, mais aussi à y perdre. Quelqu'un peut expliquer, grosso modo, ce que ça entrainerait niveau politique, économique, social, etc ?
 
J'ai cherché, mais je n'ai pas trouvé...


Je te copie-colle une explication rapide et donc très imparfaite (avec peut-être quelques erreurs) que j'ai donné en MP. Si tu as des questions ou des rectifications, n'hésite pas, je suis ça d'assez près.

Citation :

Dans la constitution, deux articles peuvent être appliqués à l'outre-mer :
- le 73 qui permet, après avoir reçu l'autorisation du parlement national, au congrès du dom de modifier une loi nationale (en raison de spécificités locales). Dans la pratique, plusieurs demandes de modification ont été formulées et toutes sont restées lettres mortes (même pas inscrites à l'ordre du jour du parlement !), et donc, ce qui constituait une avancée en terme d'autonomie n'a strictement aucun intérêt puisque non appliqué.
- le 74 qui permet au congrès d'intervenir ou dans tous les domaines ou dans certains domaines définis de modifier certaines lois, ou d'en voter d'autres avec application directe dans un premier temps des lois nationales ou non. Le périmètre d'application de cet article est très large puisqu'il peut aller de la simple clause de spécificité à l'autonomie normative totale type Polynésie française.
 
En 2003, il y a eu un référendum en Guadeloupe et en Martinique sur la création d'une assemblée unique remplaçant Conseil régional et conseil général dont les domaines de compétences se chevauchent sur le même territoire (chacun étant un département et une région à la fois) dans le cadre de l'article 73. En Martinique, le non l'a emporté, principalement parce que la population a eu peur, en raison de l'appel au oui du MIM, parti indépendantiste, que ce soit une étape vers l'indépendance. L'UMP opposé à toute spécificité a joué à fond les ballons sur cette peur et le débat a été dévoyé. Malgré tout, l'article 73 s'est appliqué, avec beaucoup d'espoir de la gauche martiniquaise, espoir déçu, comme je te l'ai expliqué. Le Congrès martiniquais s'est réuni cette semaine pour débattre de nouveau de l'assemblée unique, de l'application de l'article 74, et du cadre dans lequel il s'appliquerait (la majorité a décidé que la loi française continuerait a être la norme, avec la possibilité de faire jouer la spécificité dans 13 domaines, outre ceux qui appartiennent déjà aux conseils généraux et régionaux, et en gros à l'exception des pouvoirs régaliens)à confirmer, il faut que je m'y plonge plus profondément, je n'ai pas encore eu le temps. Le Congrès s'est également mis d'accord pour que ces sujets soient soumis à referendum, referendum accepté par Sarko


Je peux détailler la composition des votes, mais ça devient compliqué, des stratégies de pouvoir se superposant à ces questions pourtant essentielles.  

alain32 a écrit :

Un reportage sur LCI à propos de l'esclavage, des la situation locale et des enjeux de la politique à Sarkozy !
il y a le sida aux antilles aussi ?  :sweat:


Oui, des proportions affolantes.


---------------
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. La Boétie -
n°18975043
markesz
coucou à rames
Posté le 27-06-2009 à 07:23:30  profilanswer
 

Un véritable désastre économique et humain.  :(

n°18975950
alain32
rien ne va
Posté le 27-06-2009 à 12:14:30  profilanswer
 

P_erf_ide a écrit :


Je te copie-colle une explication rapide et donc très imparfaite (avec peut-être quelques erreurs) que j'ai donné en MP. Si tu as des questions ou des rectifications, n'hésite pas, je suis ça d'assez près.

Citation :

Dans la constitution, deux articles peuvent être appliqués à l'outre-mer :
- le 73 qui permet, après avoir reçu l'autorisation du parlement national, au congrès du dom de modifier une loi nationale (en raison de spécificités locales). Dans la pratique, plusieurs demandes de modification ont été formulées et toutes sont restées lettres mortes (même pas inscrites à l'ordre du jour du parlement !), et donc, ce qui constituait une avancée en terme d'autonomie n'a strictement aucun intérêt puisque non appliqué.
- le 74 qui permet au congrès d'intervenir ou dans tous les domaines ou dans certains domaines définis de modifier certaines lois, ou d'en voter d'autres avec application directe dans un premier temps des lois nationales ou non. Le périmètre d'application de cet article est très large puisqu'il peut aller de la simple clause de spécificité à l'autonomie normative totale type Polynésie française.
 
En 2003, il y a eu un référendum en Guadeloupe et en Martinique sur la création d'une assemblée unique remplaçant Conseil régional et conseil général dont les domaines de compétences se chevauchent sur le même territoire (chacun étant un département et une région à la fois) dans le cadre de l'article 73. En Martinique, le non l'a emporté, principalement parce que la population a eu peur, en raison de l'appel au oui du MIM, parti indépendantiste, que ce soit une étape vers l'indépendance. L'UMP opposé à toute spécificité a joué à fond les ballons sur cette peur et le débat a été dévoyé. Malgré tout, l'article 73 s'est appliqué, avec beaucoup d'espoir de la gauche martiniquaise, espoir déçu, comme je te l'ai expliqué. Le Congrès martiniquais s'est réuni cette semaine pour débattre de nouveau de l'assemblée unique, de l'application de l'article 74, et du cadre dans lequel il s'appliquerait (la majorité a décidé que la loi française continuerait a être la norme, avec la possibilité de faire jouer la spécificité dans 13 domaines, outre ceux qui appartiennent déjà aux conseils généraux et régionaux, et en gros à l'exception des pouvoirs régaliens)à confirmer, il faut que je m'y plonge plus profondément, je n'ai pas encore eu le temps. Le Congrès s'est également mis d'accord pour que ces sujets soient soumis à referendum, referendum accepté par Sarko


Je peux détailler la composition des votes, mais ça devient compliqué, des stratégies de pouvoir se superposant à ces questions pourtant essentielles.  


 

P_erf_ide a écrit :


Oui, des proportions affolantes.


 
Tu n'exagères pas un peu ?  :cry:

n°18976015
petit_krap​o
Est gris.
Posté le 27-06-2009 à 12:25:30  profilanswer
 

alain32 a écrit :


 
Tu n'exagères pas un peu ?  :cry:


 
Non, elle n'exagère malheureusement pas... Le Sida fait des ravages au Antilles.  
 
Sinon, ces articles sont quand même a appliquer avec prudence. Une autonomie à la polynésienne m'inquiète fortement au vu de ce qu'a donné l'exemple Gaston Flosse... Et Dieu sait que les hommes politiques locaux ont une conception assez particulière de la politique.


---------------
"A vrai dire, la foi n’a pas encore réussi à déplacer de vraies montagnes, quoique cela ait été affirmé par je ne sais plus qui; mais elle sait placer des montagnes où il n’y en a point." Nietzsche
n°18976901
P_erf_ide
Posté le 27-06-2009 à 14:13:15  profilanswer
 

petit_krapo a écrit :


 
Non, elle n'exagère malheureusement pas... Le Sida fait des ravages au Antilles.  
 
Sinon, ces articles sont quand même a appliquer avec prudence. Une autonomie à la polynésienne m'inquiète fortement au vu de ce qu'a donné l'exemple Gaston Flosse... Et Dieu sait que les hommes politiques locaux ont une conception assez particulière de la politique.


Ca, je le comprends très bien, mais ce n'est pas du tout ce que le Congrès des élus envisage, ça m'inquièterait aussi. :D


---------------
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. La Boétie -
n°18979969
sicqo
unleash the dragon...
Posté le 27-06-2009 à 21:08:03  profilanswer
 

la martinique a des problemes économiques comme le chômage, le pouvoir d'achat, des problemes de logements, etc...
 
Sarko arrive avec un  os à mâcher et ils sautent tous dessus.
 
comme si l'autonomie va faire disparaitre le chômage...
comme si l'autonomie va faire disparaitre le problème de logement...
comme si l'autonomie va faire disparaitre le problème de pouvoir d'achat...
 
En Guadeloupe on n'est pas dupe de ce stratagème qui consiste à diviser les deux îles pour mieux régner.

n°18980433
boblion
Authentique CPF
Posté le 27-06-2009 à 21:47:09  profilanswer
 

En même temps je vois pas trop ce que l'Etat peut faire ...
Il offre déjà un certains nombre d'avantages par rapport à la métropole ...
Il va pas non plus payer les gens sous prétexte qu'il sont martiniquais.
Le chômage a augmenté et pas que dans l'île. Faudrait peut être faire gaffe à pas trop tirer la couverture.
 
Quelles propositions il doit faire à tes yeux ? :??:
( L'Etat n'a jamais été le moteur de l'emploi en France ).


---------------
Mort aux z'humains, mort au z'ocial.
n°18980467
petit_krap​o
Est gris.
Posté le 27-06-2009 à 21:49:59  profilanswer
 

sicqo a écrit :

la martinique a des problemes économiques comme le chômage, le pouvoir d'achat, des problemes de logements, etc...
 
Sarko arrive avec un  os à mâcher et ils sautent tous dessus.
 
comme si l'autonomie va faire disparaitre le chômage...
comme si l'autonomie va faire disparaitre le problème de logement...
comme si l'autonomie va faire disparaitre le problème de pouvoir d'achat...
 
En Guadeloupe on n'est pas dupe de ce stratagème qui consiste à diviser les deux îles pour mieux régner.


 
 Bah, vu ce que Sarko a vu du peuple martiniquais derrière ses rangés de CRS, je pense que ce que veut le dit peuple, il s'en contrefout. Il est venu voir les politicards locaux et leur a dit ce qu'ils voulaient entendre :
"Vous aller avoir plus de pouvoir les mecs !"
 
Bref, il continue avec ses tactiques habituels, promettre, promettre et encore promettre des trucs et des machins en fonction de l'interlocuteur qui lui fait face. Spéciale dédicace aux ouvriers de Gandrange... Ils connaissent la valeur des dites promesses.


---------------
"A vrai dire, la foi n’a pas encore réussi à déplacer de vraies montagnes, quoique cela ait été affirmé par je ne sais plus qui; mais elle sait placer des montagnes où il n’y en a point." Nietzsche
n°18981525
P_erf_ide
Posté le 27-06-2009 à 23:36:04  profilanswer
 

Là, vous racontez un peu n'importe quoi, si je puis me permettre. :o
Le débat institutionnel est central et ne date absolument pas de la dernière lubie de Sarkozy. Qu'il en profite pour faire sa com', soit, mais personne n'est dupe. Que ce sujet ne permette pas de tout résoudre, soit, mais ça peut être une avancée si on sait l'utiliser à bon escient. En revanche, qu'il ne s'agisse que d'une tactique de séduction pour l'un et de question de pouvoirs pour d'autres, non.  
Il ne faudrait quand même pas oublier au passage les différences existantes entre les deux îles, que l'histoire politique de la Martinique est très fortement liée à cette question de l'autonomie, chère à Césaire, dois-je le rappeler, et que la population martiniquaise n'entretient pas les mêmes rapports de défiance vis à vis de ses élus que la population guadeloupéenne.  
Enfin voilà, je ne me permets pas de venir dire que les guadeloupéens sont cons, ce serait sympa que la réciproque soit vraie (les élus sont pourris, les martiniquais se font berner...). Merci :D


---------------
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. La Boétie -
n°18981557
P_erf_ide
Posté le 27-06-2009 à 23:38:29  profilanswer
 

Bon maintenant, oui, les 900 flics qui débarquent deux jours avant son arrivée, son discours sur le tarmac pour pouvoir déguerpir vite fait et en toute discrétion en cas de soucis, les martiniquais qui n'ont plus le droit d'approcher de l'aéroport sans billet d'avion, c'est n'importe quoi, mais c'est du Sarko. :o :D


---------------
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. La Boétie -
n°18982394
zyx
Modérateur
NCC - 1701
Posté le 28-06-2009 à 00:59:45  profilanswer
 

P_erf_ide a écrit :

Bon maintenant, oui, les 900 flics qui débarquent deux jours avant son arrivée, son discours sur le tarmac pour pouvoir déguerpir vite fait et en toute discrétion en cas de soucis, les martiniquais qui n'ont plus le droit d'approcher de l'aéroport sans billet d'avion, c'est n'importe quoi, mais c'est du Sarko. :o :D


 
+1, partout où il passe c'est la même chose. Il y a  quelque temps, pour je ne sais plus quel discours de Sarko, les habitant d'une petite ville n'avaient même  pas le droit de sortir de chez eux.  
 
Il faut savoir qu'un prefet a été muté car  monsieur Nicolas avait entendu un sifflet alors qu'il  voulait donner ses voeux en janvier dernier. Depuis, l'organisation d'une présentation publique de Sarko est digne d'une dictature sud américaine des années 70 : les militants du parti sont les seul à faire les bains de foules, les gens non connu comme sympathisant de Sarko n'ont pas le droit d'approcher.  
 
Pour le Salon de l'agriculture, Sarko s'était pointé pour faire la visite avant l'ouverture au pubic et seulement entouré de militants UMP et de quelques journalistes, ça tranche drôlement avec les anciens présidents qui le  faisait alors que le salon était ouvert au public !
 
Bref, pour éviter qu'il  pique une de ses colères, ses conseillers et subordonnés font tout pour qu'il  ne rencontre jamais de français mécontent, quit à le couper complètement du peuple, encore plus que ne  peut l'être un homme politique "normal".

n°18982552
alain32
rien ne va
Posté le 28-06-2009 à 01:13:34  profilanswer
 

P_erf_ide a écrit :

Là, vous racontez un peu n'importe quoi, si je puis me permettre. :o
Le débat institutionnel est central et ne date absolument pas de la dernière lubie de Sarkozy. Qu'il en profite pour faire sa com', soit, mais personne n'est dupe. Que ce sujet ne permette pas de tout résoudre, soit, mais ça peut être une avancée si on sait l'utiliser à bon escient. En revanche, qu'il ne s'agisse que d'une tactique de séduction pour l'un et de question de pouvoirs pour d'autres, non.  
Il ne faudrait quand même pas oublier au passage les différences existantes entre les deux îles, que l'histoire politique de la Martinique est très fortement liée à cette question de l'autonomie, chère à Césaire, dois-je le rappeler, et que la population martiniquaise n'entretient pas les mêmes rapports de défiance vis à vis de ses élus que la population guadeloupéenne.  
Enfin voilà, je ne me permets pas de venir dire que les guadeloupéens sont cons, ce serait sympa que la réciproque soit vraie (les élus sont pourris, les martiniquais se font berner...). Merci :D


 
Pas compris  :??:  
Tu parles de la communauté ?  
 
Tu sais Domota est con donc bon...  :lol:  

n°18982589
zyx
Modérateur
NCC - 1701
Posté le 28-06-2009 à 01:16:34  profilanswer
 

P_erf_ide a écrit :

Là, vous racontez un peu n'importe quoi, si je puis me permettre. :o
Le débat institutionnel est central et ne date absolument pas de la dernière lubie de Sarkozy. Qu'il en profite pour faire sa com', soit, mais personne n'est dupe. Que ce sujet ne permette pas de tout résoudre, soit, mais ça peut être une avancée si on sait l'utiliser à bon escient. En revanche, qu'il ne s'agisse que d'une tactique de séduction pour l'un et de question de pouvoirs pour d'autres, non.  
Il ne faudrait quand même pas oublier au passage les différences existantes entre les deux îles, que l'histoire politique de la Martinique est très fortement liée à cette question de l'autonomie, chère à Césaire, dois-je le rappeler, et que la population martiniquaise n'entretient pas les mêmes rapports de défiance vis à vis de ses élus que la population guadeloupéenne.  
Enfin voilà, je ne me permets pas de venir dire que les guadeloupéens sont cons, ce serait sympa que la réciproque soit vraie (les élus sont pourris, les martiniquais se font berner...). Merci :D


 
hmm ... Je pense surtout que la question institutionnelle permet d'éviter de parler de la question économique, c'est à dire celle  qui fait vraiment mal.
 
La question institutionnelle ne date pas d'hier, c'est vrai, mais elle a été mainte fois tranchée par les populations des deux iles, et assez récemment il me semble lors de référendums. Cependant, entre temps, ces discutions permettent de  masquer l'autre problème : la concentration de l'économie des iles entre les  mains d'un petit groupe de personnes.
 
Pour les békés, le fait que le débat dérive vers le terrain institutionnel est une bonne chose : ils ne risque pas de s'y négocier de nouvelles augmentation de salaires, ni de mesures pour casser leur "oligopole". A l'inverse, si une autonomie  accrue est instituée, ça laisserai face à eux des personnes politiques encore plus isolées face à leurs pressions.
 
Il faudrait surtout faire en sorte qu'il y aie un "contre pouvoir économique" avec notamment l'implantation de nouvelles activités sur l'île (labo de recherche, activité nautique et aérienne ?). Une autre chose serait peut être la création d'une grande région Antille - Guyanne qui, plus grande, serait aussi plus puissante pour peser dans la vie économique locale (c'est vrai, c'est aussi une  solution institutionnelle). Cette région aurait aussi plus de capacité d'investissement et aurait enfin une taille comparable à de vraies régions de métropole.

Message cité 3 fois
Message édité par zyx le 28-06-2009 à 01:17:20
n°18982884
alain32
rien ne va
Posté le 28-06-2009 à 01:39:46  profilanswer
 

zyx a écrit :


 
hmm ... Je pense surtout que la question institutionnelle permet d'éviter de parler de la question économique, c'est à dire celle  qui fait vraiment mal.
 
La question institutionnelle ne date pas d'hier, c'est vrai, mais elle a été mainte fois tranchée par les populations des deux iles, et assez récemment il me semble lors de référendums. Cependant, entre temps, ces discutions permettent de  masquer l'autre problème : la concentration de l'économie des iles entre les  mains d'un petit groupe de personnes.
 
Pour les békés, le fait que le débat dérive vers le terrain institutionnel est une bonne chose : ils ne risque pas de s'y négocier de nouvelles augmentation de salaires, ni de mesures pour casser leur "oligopole". A l'inverse, si une autonomie  accrue est instituée, ça laisserai face à eux des personnes politiques encore plus isolées face à leurs pressions.
 
Il faudrait surtout faire en sorte qu'il y aie un "contre pouvoir économique" avec notamment l'implantation de nouvelles activités sur l'île (labo de recherche, activité nautique et aérienne ?). Une autre chose serait peut être la création d'une grande région Antille - Guyanne qui, plus grande, serait aussi plus puissante pour peser dans la vie économique locale (c'est vrai, c'est aussi une  solution institutionnelle). Cette région aurait aussi plus de capacité d'investissement et aurait enfin une taille comparable à de vraies régions de métropole.


 
Ptoblème de population ? de jalousie ?
 
Moi qui pensais que c'était presque finis  :cry:  
En gros ils ont l'impression d'être encore des esclaves. Ca serait bien qu'ils virent le béké qui possède tout  :o  et de le donner à un Guadloupéen comme ça on en finira et au final rien n'aura changé  :lol:

n°18982998
alain32
rien ne va
Posté le 28-06-2009 à 01:50:03  profilanswer
 

Y'a aucun Gadloupéen ou Martiniquais ici ou quoi ? :/
Il sera le bienvenu ici pour expliquer la vrai situation :)

n°18983095
zyx
Modérateur
NCC - 1701
Posté le 28-06-2009 à 02:02:51  profilanswer
 

alain32 a écrit :


 
Ptoblème de population ? de jalousie ?
 
Moi qui pensais que c'était presque finis  :cry:  
En gros ils ont l'impression d'être encore des esclaves. Ca serait bien qu'ils virent le béké qui possède tout  :o  et de le donner à un Guadloupéen comme ça on en finira et au final rien n'aura changé  :lol:


 
 
le problème des béké n'est pas qu'il sont blanc, mais qu'il s'agit d'un groupe assez restreints de personne qui détiennent l'économie de l'île entre leur main. En métropole, il y a le même problème dans certaines région lorsque des patrons obtiennent d'énormes subventions pour installer leur entreprise car l'économie  est sinistrée.  Une fois installé, étant de "gros employeurs" peu nombreux dans une région fragile, ils ont parfois les  élus à leur pieds.

n°18983113
zyx
Modérateur
NCC - 1701
Posté le 28-06-2009 à 02:04:57  profilanswer
 

alain32 a écrit :

Y'a aucun Gadloupéen ou Martiniquais ici ou quoi ? :/
Il sera le bienvenu ici pour expliquer la vrai situation :)


 
lol, il y en a, mais dans de tel situation, tu aura un ou deux pro LKP/Domota vs un ou deux pro  Béké. La parole dans les forums est souvent "déformée" par rapport à celle d'une  population réelle, et c'est souvent à la faveur des "extrèmes".

n°18983908
P_erf_ide
Posté le 28-06-2009 à 10:25:03  profilanswer
 

zyx a écrit :


 
hmm ... Je pense surtout que la question institutionnelle permet d'éviter de parler de la question économique, c'est à dire celle  qui fait vraiment mal.
 
La question institutionnelle ne date pas d'hier, c'est vrai, mais elle a été mainte fois tranchée par les populations des deux iles, et assez récemment il me semble lors de référendums. Cependant, entre temps, ces discutions permettent de  masquer l'autre problème : la concentration de l'économie des iles entre les  mains d'un petit groupe de personnes.
 
Pour les békés, le fait que le débat dérive vers le terrain institutionnel est une bonne chose : ils ne risque pas de s'y négocier de nouvelles augmentation de salaires, ni de mesures pour casser leur "oligopole". A l'inverse, si une autonomie  accrue est instituée, ça laisserai face à eux des personnes politiques encore plus isolées face à leurs pressions.
 
Il faudrait surtout faire en sorte qu'il y aie un "contre pouvoir économique" avec notamment l'implantation de nouvelles activités sur l'île (labo de recherche, activité nautique et aérienne ?). Une autre chose serait peut être la création d'une grande région Antille - Guyanne qui, plus grande, serait aussi plus puissante pour peser dans la vie économique locale (c'est vrai, c'est aussi une  solution institutionnelle). Cette région aurait aussi plus de capacité d'investissement et aurait enfin une taille comparable à de vraies régions de métropole.


Ok, le débat institutionnel est utilisé par Sarko comme un écran de fumée vis à vis des problèmes socio-économiques, mais d'une part, je ne crois pas qu'il faille pour autant le rejeter d'emblée, d'autant que comme je le disais il peut déboucher sur de grandes avancées, et d'autre part, je ne pense pas que les élus martiniquais aient l'intention d'étouffer le débat sur les autres questions que l'on peut légitimement considérer comme prioritaires.
On n'est pas dupe du petit jeu du gouvernement, on tente simplement de le retourner à notre avantage. Il est tout à fait possible d'avancer sur les deux fronts de façon simultanée.  
 

alain32 a écrit :

Y'a aucun Gadloupéen ou Martiniquais ici ou quoi ? :/
Il sera le bienvenu ici pour expliquer la vrai situation :)


Sur cette page, il y en a déjà au moins 3. Petit_krapo, Sicquo et moi.
L'explication de Zyx est pertinente.  


---------------
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. La Boétie -
n°18984048
petit_krap​o
Est gris.
Posté le 28-06-2009 à 11:08:04  profilanswer
 

zyx a écrit :


 
hmm ... Je pense surtout que la question institutionnelle permet d'éviter de parler de la question économique, c'est à dire celle  qui fait vraiment mal.
 
La question institutionnelle ne date pas d'hier, c'est vrai, mais elle a été mainte fois tranchée par les populations des deux iles, et assez récemment il me semble lors de référendums. Cependant, entre temps, ces discutions permettent de  masquer l'autre problème : la concentration de l'économie des iles entre les  mains d'un petit groupe de personnes.
 
Pour les békés, le fait que le débat dérive vers le terrain institutionnel est une bonne chose : ils ne risque pas de s'y négocier de nouvelles augmentation de salaires, ni de mesures pour casser leur "oligopole". A l'inverse, si une autonomie  accrue est instituée, ça laisserai face à eux des personnes politiques encore plus isolées face à leurs pressions.
 
Il faudrait surtout faire en sorte qu'il y aie un "contre pouvoir économique" avec notamment l'implantation de nouvelles activités sur l'île (labo de recherche, activité nautique et aérienne ?). Une autre chose serait peut être la création d'une grande région Antille - Guyanne qui, plus grande, serait aussi plus puissante pour peser dans la vie économique locale (c'est vrai, c'est aussi une  solution institutionnelle). Cette région aurait aussi plus de capacité d'investissement et aurait enfin une taille comparable à de vraies régions de métropole.


 
Si mes souvenirs sont bons, il y avait autrefois 3 départements et une région antilles-guyane, jusqu'au début des années 1980. Mais c'est a vérifier. En tout la régionalisation de chaque département date de la décentralisation.  
Je n'arrive pas a retrouver sur le net quelle était l'organisation anterieur pour vérifier. Si quelqu'un a des billes là dessus. Parce que pas mal de trucs étaient "mutualisés" entre les trois départements. Notamment au plan universitaire.


---------------
"A vrai dire, la foi n’a pas encore réussi à déplacer de vraies montagnes, quoique cela ait été affirmé par je ne sais plus qui; mais elle sait placer des montagnes où il n’y en a point." Nietzsche
n°18985044
sicqo
unleash the dragon...
Posté le 28-06-2009 à 13:30:40  profilanswer
 

P_erf_ide a écrit :

Là, vous racontez un peu n'importe quoi, si je puis me permettre. :o
Le débat institutionnel est central et ne date absolument pas de la dernière lubie de Sarkozy. Qu'il en profite pour faire sa com', soit, mais personne n'est dupe. Que ce sujet ne permette pas de tout résoudre, soit, mais ça peut être une avancée si on sait l'utiliser à bon escient. En revanche, qu'il ne s'agisse que d'une tactique de séduction pour l'un et de question de pouvoirs pour d'autres, non.  
Il ne faudrait quand même pas oublier au passage les différences existantes entre les deux îles, que l'histoire politique de la Martinique est très fortement liée à cette question de l'autonomie, chère à Césaire, dois-je le rappeler, et que la population martiniquaise n'entretient pas les mêmes rapports de défiance vis à vis de ses élus que la population guadeloupéenne.  
Enfin voilà, je ne me permets pas de venir dire que les guadeloupéens sont cons, ce serait sympa que la réciproque soit vraie (les élus sont pourris, les martiniquais se font berner...). Merci :D


la décision d'un référendum en Martinique réglera des problemes législatifs mais en aucun ça ne réglera les problème économiques, sociaux, qu'ont soulevé les martiniquais pendant la grève. ( donc le but de la visite de Sarko, c'était quoi???)
En Guadeloupe on n'est pas concerné parce qu'on ne recherche pas ça pour l'instant et comme a dit  Lurel ( président du conseil régional Guadeloupe), "on prend notre temps" et on a fermement l'intention de changer cette économie bananiere avant de passer à un autre statut.
De mon avis personnel la Martnique fait une erreur en cherchant l'autonomie avant de modifier son modèle économique ( basé sur une mainmise béké), il suffit de regarder ce que Gaston Flosse a fait en Polynesie.
 
il est vrai la défiance est plus forte en Guadeloupe vis à vis des élus parce qu'on les soupçonnent de fomenter avec les békés ( hé oui on ne change pas l'histoire, on ne les supportent pas), tandis qu'en Martinique les békés sont considérés comme faisant parti du paysage économique, social martiniquais depuis toujours.
On n'est pas là pour foutre dehors les békés de la Guadeloupe mais on est conscient de certaines pratiques économiques qui sont inacceptables chez nous.
 
de toute façons la liberté ça se prend, on ne te la donne pas.


Message édité par sicqo le 28-06-2009 à 20:18:27
n°18998721
labul67
Posté le 29-06-2009 à 18:47:25  profilanswer
 

bonjour
 
je me pose une question
 
imaginons un beau matin , le proprietaire de damoiseau qui met la clé sous la porte
pour une raison ou pour une autre il decide de fermer, la distillerie et des mettrent tous les employes au chomages
qur vont devenir , les gens de la production , de la mise en bouteille , de la vente aux touristes dans la jolie maison en bois, qui va acheter la production de "canne" des producteurs independants ?
le manque de taxe professionnel ne va t'il pas grever le budjet de la commune ?
 
bien sur c'est un béké , mais d'un autre coté il procure des emplois aux habitants
 
( je ne suis pas anti ou pro qui que ce soit c'est juste pour la discussion)
 
bonne soirée

n°19006178
sicqo
unleash the dragon...
Posté le 30-06-2009 à 11:38:37  profilanswer
 

labul67 a écrit :

bonjour
 
je me pose une question
 
imaginons un beau matin , le proprietaire de damoiseau qui met la clé sous la porte
pour une raison ou pour une autre il decide de fermer, la distillerie et des mettrent tous les employes au chomages
qur vont devenir , les gens de la production , de la mise en bouteille , de la vente aux touristes dans la jolie maison en bois, qui va acheter la production de "canne" des producteurs independants ?
le manque de taxe professionnel ne va t'il pas grever le budjet de la commune ?
 
bien sur c'est un béké , mais d'un autre coté il procure des emplois aux habitants
 
( je ne suis pas anti ou pro qui que ce soit c'est juste pour la discussion)
 
bonne soirée


 
Déja tu ne mets pas la clé sous la porte par plaisir ou coup de tete sinon c'est la case prison pour le patron.
Après les employés peuvent reprendre l'usine avec un groupe d'investisseurs locaux , c'est devenu une spécialité des syndicats locaux depuis le depart de pas mal d'investisseurs etrangers dès que la défiscalisation est finie ( encore un effet pervers).
 
en gros ça ne fait plus peur à personne ce genre de menace, les békés en ont plus à perdre là dedans.

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  82  83  84  85  86  87

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Seulement un conflit israélo-palestinien ? Croyez-vous...Statut social des parents: influence sur choix de son/sa conjoint(e)
L'évolution récente du statut social des médecins...Militant du social : vous gagnez 100 Millions d'€, que faites vous ?
Films avec du social engineering?Conflit avec un propriétaire sur l'assurance - Recours
Les films sur un conflit nucléaire, ses conséquences...allocation logement social
Guerre des religions: vers un conflit mondial?Ouvert dominicale: liberté ou recul social ? Viendez voter !
Plus de sujets relatifs à : [conflit social] Gwadloup, la vi dous kon miyel


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR