Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1689 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  154  155  156  157  158  159
Auteur Sujet :

Aeroport de Notre Dame des Landes (proche Nantes)

n°53361421
Bordel
Bordel !!!
Posté le 25-05-2018 à 07:24:34  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

Blaska a écrit :

Tous les manifestants ne jettent pas des trucs sur les flics, certains les jettent à côté pour éviter que ça pète sur quelqu'un, flic ou manifestant. Malheureusement on saura jamais ce qu'il voulait en faire.
Il a fait une belle connerie. :/


Et y a eu des accidents chez les gendarmes aussi.
Mais ouais, il va peut être devoir revoir pas mal de ses objectifs de vie, c est con.


---------------
Photo
mood
Publicité
Posté le 25-05-2018 à 07:24:34  profilanswer
 

n°53361721
Nffg
Hello.
Posté le 25-05-2018 à 08:40:21  profilanswer
 

Bordel a écrit :


Et y a eu des accidents chez les gendarmes aussi.
Mais ouais, il va peut être devoir revoir pas mal de ses objectifs de vie, c est con.


 
C'est malheureux qu'on en a arrive à de telle situation. Par contre j'ai du mal à comprendre la ligne de défense de la famille "notre fils n'est pas un ZADISTE".
Que les zadistes sont forcéments violent ou des agitateurs ? Ou qu'il fallait le considérer comme un reporter sans frontière ou un suisse ?
 
Bref, ce que l'on retiendra, c'est que la majorité des français d'ici quelques mois l'auront oublié, lui et cette cause mais lui, toute sa vie lui rappelera son triste geste ce jour.
 
Esperons que cela serve d'exemple aux autres.
 
Sinon Blaska, pour éloigner j'y connais rien, je l'avoue mais un coup de pied c'est trop violent ? Question sérieuse pour comprendre pourquoi prendre à la main et pas mettre un chassé.


---------------
Profil poe : https://www.pathofexile.com/account/view-profile/urumi
n°53362144
ixemul
Nan mais sans blague ! ⚡
Posté le 25-05-2018 à 09:37:44  profilanswer
 

Nffg a écrit :


 
Sinon Blaska, pour éloigner j'y connais rien, je l'avoue mais un coup de pied c'est trop violent ? Question sérieuse pour comprendre pourquoi prendre à la main et pas mettre un chassé.


 
T'as déjà essayé de shooter dans un ballon dans des herbes hautes ? :D


---------------
VA APPRENDRE ET REVIENS QUAND TU SAIS, SINON ABSTIENT TOI C'EST UN GRAND CONSEIL QUE JE TE DONNE... TU ES INCOMPÉTENT ET C'EST UNE RÉALITÉ, TU N'AS RIEN A FAIRE ICI FAUT S'Y CONNAITRE ... -Jojo1998 - RIP - http://tinyurl.com/qc47ftk
n°53362347
Profil sup​primé
Posté le 25-05-2018 à 09:55:50  answer
 

Sur ce cas précis, je suis sûr qu'il y a une vidéo sur plusieurs portables des zadistes, ils filment dès qu'il y a un flic dans les parages pour essayer de chercher la faute, et monter le truc a base de grosse diffusion, on est opprimé, blablabla.
 
Si les zadistes n'ont pas diffusé la vidéo, c'est que la grenade a péter quand il cherchait a la lancer sur les flics  :D  
 
Coté flic je ne sais pas si y'a des cameras (comme aux E-U), si c'est pas le cas il serait sage a minima d'en mettre pour ce genre d'intervention ou statistiquement le risque de merde est énorme.
 

n°53363086
jorchutrod​an
Posté le 25-05-2018 à 11:04:50  profilanswer
 


Les zadistes ne filment pas tout le temps.
Les forces de l'ordre non plus.

n°53363136
Blaska
preneur d'otages
Posté le 25-05-2018 à 11:08:25  profilanswer
 

Nffg a écrit :


 
C'est malheureux qu'on en a arrive à de telle situation. Par contre j'ai du mal à comprendre la ligne de défense de la famille "notre fils n'est pas un ZADISTE".
Que les zadistes sont forcéments violent ou des agitateurs ? Ou qu'il fallait le considérer comme un reporter sans frontière ou un suisse ?
 
Bref, ce que l'on retiendra, c'est que la majorité des français d'ici quelques mois l'auront oublié, lui et cette cause mais lui, toute sa vie lui rappelera son triste geste ce jour.
 
Esperons que cela serve d'exemple aux autres.
 
Sinon Blaska, pour éloigner j'y connais rien, je l'avoue mais un coup de pied c'est trop violent ? Question sérieuse pour comprendre pourquoi prendre à la main et pas mettre un chassé.


Ah non mais un projectile explosif tu t'en approches pas, ni avec les jambes, ni avec les mains. Tu te mets à l'abri et t'attends que ça pète y a pas de secret.  


---------------
"Mais, dans sa fonction, ce pouvoir de punir n'est pas essentiellement différent de celui de guérir ou d'éduquer."
n°53364282
Gilgamesh ​d'Uruk
Lui-même
Posté le 25-05-2018 à 12:47:23  profilanswer
 

jorchutrodan a écrit :


A noter que je ne dis nul part qu'il ne faut pas d'intrants.
Par contre sur ce sujet il y a évidement des différences de résultat entre les techniques disponibles, pour la qualité du sol mais aussi pour les rendements et la productivité.
Une fiche de la draaf en pays de la loire sur la réduction des intrants sur les céréales en phyto où on voit que la recherche d'une productivité maximale par un apport massif d'intrants ne résulte pas forcément en de meilleurs rendements : http://draaf.pays-de-la-loire.agri [...] 04adcf.pdf
Une fiche des chambres d'agriculture de bretagne sur la réduction des intrants via les associations de céréales en bio : http://www.capbio-bretagne.com/ca1 [...] penElement
Une fiche du réseau CIVAM sur les modes de cultures économes en intrants et compétitif en phyto : http://www.capbio-bretagne.com/ca1 [...] penElement


 
Voilà, ça c'est raisonnable. Produire autant, voir plus, ou éventuellement un peu moins, en optimisant les intrants.  
Le fait que le maximum technique soit systématiquement inférieur à l'optimum économique est un grand classique de l'analyse économique (loi des rendements décroissants).
 
Par contre sélectionner ses intrants sur le critère "naturel" vs "artificiel/synthétique"  ça n'a aucun sens.


---------------
Nation spatiale : la chaîne de l'Arche interstellaire.
n°53364677
jorchutrod​an
Posté le 25-05-2018 à 13:22:20  profilanswer
 

Ça n'as aucun sens en effet si tu ne prends que ce critère, mais souvent (tout le temps ?) la question est plus globale, on prends en compte les modes de productions de ces intrants et la manière dont ils sont utilisés.
 
Une molécule en elle même ce n'est qu'une molécule qu'elle soit "naturelle" ou synthétisée. C'est tout le système qui gravite autour qui dois déterminer quel produit utiliser.

n°53366982
Gilgamesh ​d'Uruk
Lui-même
Posté le 25-05-2018 à 15:47:45  profilanswer
 

jorchutrodan a écrit :

Ça n'as aucun sens en effet si tu ne prends que ce critère, mais souvent (tout le temps ?) la question est plus globale, on prends en compte les modes de productions de ces intrants et la manière dont ils sont utilisés.
 
Une molécule en elle même ce n'est qu'une molécule qu'elle soit "naturelle" ou synthétisée. C'est tout le système qui gravite autour qui dois déterminer quel produit utiliser.


 
Certes, mais il n'y a pas de réflexion systémique magique qui rende le sophisme d'appel à la Nature rationnel. Les bases du Bio doivent être dénoncées pour ce qu'elles sont : une pétition obscurantiste. C'est comme ça que c'est né, et c'est sur cette base que ça se propage encore. Ça ne veut pas dire que tout est mal dans le Bio, je suis près à lui reconnaître pas mal de mérites divers et variés. Mais quand les propagandistes du Bio (style Générations futures, Greenpeace, Séralini & co...) inondent les rédaction de communiqués trompeurs contre le glyphosate dont il été a démontré cent et cent fois l’innocuité pour favoriser par contraste un mode de production qui s'autorise des quantités de sulfate de cuivre cent fois plus massives à l'ha (métal lourd, qui s'accumule dans les sols, et qui, lui, peut aboutir réellement à leur stérilisation), ils méritent de knout.
 
  [:indiana jones] .
 
Le Bio se développerait dans sa niche à côté et dans le respect il n'y aurait pour l'essentiel pas de soucis. Mais la promotion du Bio passe par le discrédit en profondeur de l'agriculture conventionnelle. Ça se traduit par une avalanche de calomnies, largement répercutées par les media mainstream. Certains vont jusqu’à accuser Monsanto de crime contre l'humanité (je ne rigole pas, ça va très loin). Et ça donne à la fin ces armées de zadistes complètement pétés, en révolte contre des moulins imaginaires.

Message cité 3 fois
Message édité par Gilgamesh d'Uruk le 25-05-2018 à 16:07:34

---------------
Nation spatiale : la chaîne de l'Arche interstellaire.
n°53367254
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 25-05-2018 à 16:09:29  profilanswer
 

Gilgamesh d'Uruk a écrit :


 
Certes, mais il n'y a pas de réflexion systémique magique qui rende le sophisme d'appel à la Nature rationnel. Les bases du Bio doivent être dénoncées pour ce qu'elles sont : une pétition obscurantiste. C'est comme ça que c'est né, et c'est sur cette base que ça se propage encore. Ça ne veut pas dire que tout est mal dans le Bio, je suis près à lui reconnaître pas mal de mérites divers et variés. Mais quand les propagandistes du Bio (style Générations futures, Greenpeace, Séralini & co...) inondent les rédaction de communiqués trompeurs contre le glyphosate dont il été a démontré cent et cent fois l’innocuité pour favoriser par contraste un mode de production qui s'autorise des quantités de sulfate de cuivre cent fois plus massives à l'ha (métal lourd, qui s'accumule dans les sols, et qui, lui, peut aboutir réellement à leur stérilisation), ils méritent de knout.
 
  [:indiana jones] .
 
Le Bio se développerait dans sa niche à côté et dans le respect il n'y aurait pour l'essentiel pas de soucis. Mais la promotion du Bio passe par le discrédit en profondeur de l'agriculture conventionnelle. Ça se traduit par une une avalanche de calomnies, largement répercutée par les media mainstream. Certains vont jusqu’à accuser Monsanto de crime contre l'humanité (je ne rigole pas, ça va très loin). Et ça donne à la fin ces armées de zadistes complètement pétés, en révolte contre des moulins imaginaires.


 
Générations Futures collabore, entre autre au niveau national, avec : BIOCOOP
 
 c'est le Boiron de la distribution :o

Citation :

Interfel, ainsi que l’Association nationale pommes poires (ANPP) et la Fédération nationale des producteurs de fruits (FNPF) ont déposé un recours en justice contre la campagne publicitaire menée par l'enseigne Biocoop entre le 15 et le 30 septembre 2014, en invoquant le caractère trompeur de cette publicité, le dénigrement du produit et l'appel au boycottage des pommes non-bio. Le 21 septembre 2016, la société Biocoop a été condamnée par le tribunal de grande instance de Paris pour pratique anticoncurrentielle29 à verser 10 000 euros à chacun des plaignants30 mais a été relaxée du chef de publicité trompeuse (la publicité ne dit pas explicitement que les pommes biologiques seraient plus saines).


 
 


---------------
Le diabète de type 1: une maladie qui ne dort jamais...
mood
Publicité
Posté le 25-05-2018 à 16:09:29  profilanswer
 

n°53368243
jorchutrod​an
Posté le 25-05-2018 à 17:19:46  profilanswer
 

Gilgamesh d'Uruk a écrit :


 dont il été a démontré cent et cent fois l’innocuité pour favoriser par contraste un mode de production qui s'autorise des quantités de sulfate de cuivre cent fois plus massives à l'ha (métal lourd, qui s'accumule dans les sols, et qui, lui, peut aboutir réellement à leur stérilisation), ils méritent de knout.


Pour ce qui est de l'innocuité du glyphosate il est admis qu'il est toxique pour la faune, admis pour les utilisateurs mal protégés et pour les consommateurs/habitants en zone traitées tu peux trouver tout et son contraire dans les études.
Les doses autorisées de glyphosates vont de 1 â 2 kg par hectare en fonction des cultures tandis que la dose de sulfate de cuivre est de 6 kg par hectare.
Les deux produits peuvent donc être nocifs pour le sol en quantité importante. Le cuivre par accumulation et le glyphosate notamment par destructions de la faune entretenant ce sol qui finit par s'éroder.

 

Pour recentrer le sujet sur NDDL, la construction de l'aéroport détruirait le bocage actuel et l'importation des modes de cultures chers a la fnsea détruiraient également ce bocage. Bien évidemment la création d'un vignoble entretenu a la bouillie bordelaise détruirait lui aussi le bocage.
Je préfère de loin une protection du site et des restrictions strictes sur les usages possibles des terres pour protéger la zone.
Pour moi ça passe sur la continuité des cultures actuelles (blé, prairies) et de l'élevage sur des petites parcelles.

n°53369204
carbon bas​ed
Posté le 25-05-2018 à 19:46:10  profilanswer
 

Blaska a écrit :


Ah non mais un projectile explosif tu t'en approches pas, ni avec les jambes, ni avec les mains. Tu te mets à l'abri et t'attends que ça pète y a pas de secret.  


 
Je pense qu'il ne l'avait pas identifié comme une grenade explosive.
 
Sinon pour savoir a quelle hauteur était l'explosion, suffit de suivre les traces sur son corps.
 
Ça sera surement détaillé au procès...

Message cité 3 fois
Message édité par carbon based le 25-05-2018 à 19:49:03

---------------
"L'ennemi est un con, il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui."
n°53369247
Blaska
preneur d'otages
Posté le 25-05-2018 à 19:52:15  profilanswer
 

carbon based a écrit :


 
Je pense qu'il ne l'avait pas identifié comme une grenade explosive.
 
Sinon pour savoir a quelle hauteur était l'explosion, suffit de suivre les traces sur son corps.
 
Ça sera surement détaillé au procès...


Même, un truc qui peut potentiellement exploser tu t'approches pas. Les seuls trucs que tu peux rebalancer sans risque, sauf brulure mais du coup tu portes des gants, c'est les espèces de petits palets qui sortent justement de ces grenades lacrymo. Bon t'en prends plein la gueule mais au moins ça explose pas.


---------------
"Mais, dans sa fonction, ce pouvoir de punir n'est pas essentiellement différent de celui de guérir ou d'éduquer."
n°53371482
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 25-05-2018 à 23:07:16  profilanswer
 

carbon based a écrit :


 
Je pense qu'il ne l'avait pas identifié comme une grenade explosive.
...


 
C'est pas ça ?
 
https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2018/04/c051a887-e9ea-4a31-a7fa-bbbfaf916e4b/870x489_20180419_120227.jpg


---------------
Le diabète de type 1: une maladie qui ne dort jamais...
n°53371842
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 25-05-2018 à 23:34:00  profilanswer
 

Blaska a écrit :

Tous les manifestants ne jettent pas des trucs sur les flics, certains les jettent à côté pour éviter que ça pète sur quelqu'un, flic ou manifestant. Malheureusement on saura jamais ce qu'il voulait en faire.  
Il a fait une belle connerie. :/


C'est les aleas de la vie. :/
 
Il ne doigt pas se laisser abattre maintenant.
Il va se reprendre en main et continuer son combat.
Demain est un nouveau jour.
Il aura un sûrement un coup de pouce de sa famille ou ses amis.  :jap:

n°53372126
Anonymouse
Posté le 25-05-2018 à 23:58:51  profilanswer
 

Blaska a écrit :

Tous les manifestants ne jettent pas des trucs sur les flics, certains les jettent à côté pour éviter que ça pète sur quelqu'un, flic ou manifestant. Malheureusement on saura jamais ce qu'il voulait en faire.
Il a fait une belle connerie. :/


 
Sauf si une vidéo a été tournée.

n°53372238
Gilgamesh ​d'Uruk
Lui-même
Posté le 26-05-2018 à 00:04:57  profilanswer
 

jorchutrodan a écrit :


Pour ce qui est de l'innocuité du glyphosate il est admis qu'il est toxique pour la faune, admis pour les utilisateurs mal protégés et pour les consommateurs/habitants en zone traitées tu peux trouver tout et son contraire dans les études.

 

Il n'est pas admis une telle chose au niveau scientifique, sinon la molécule serait interdite illico. C'est le iatus qui existe entre la sphère scientifique et la sphère médiatique sur ce sujet précis.

 
Citation :


Les doses autorisées de glyphosates vont de 1 â 2 kg par hectare en fonction des cultures tandis que la dose de sulfate de cuivre est de 6 kg par hectare.
Les deux produits peuvent donc être nocifs pour le sol en quantité importante. Le cuivre par accumulation et le glyphosate notamment par destructions de la faune entretenant ce sol qui finit par s'éroder.

 

Tu as raison de me reprendre sur les doses maxi, mais le "donc" est sans objet. Le glyphosate est une molécule organique (C3H8NO5P), elle se dégrade rapidement (demi-vie de l'ordre du mois) et elle est sans effet sur la vie du sol (macro-meso-micro faune). C'est une molécule qui agit spécifiquement sur le métabolisme des plantes (pas des animaux) chlorophylliennes (absentes sous terre).

 

Le cuivre qui compose le sulfate de cuivre n'est pas biodégradable il peut s'accumuler dans les sols, au pieds des pentes notamment et il est réellement toxique pour la faune (notamment aviaire), sans compter la vie du sol. C'est une vraie connerie de l'autoriser aussi massivement, même si les doses ont fortement décrues en 20 ans (dans les régions les plus vulnérables au mildiou comme la Champagne, on était à des doses *moyennes* de l'ordre de 15 kg/ha/an en 2000...).

 

note: juste pour lever une ambiguité possible, il n'y a pas de débat pour substituer l'un à l'autre. Le glyphosate est un herbicide, la bouillie bordelaise un fongicide.

 
Citation :


Pour recentrer le sujet sur NDDL, la construction de l'aéroport détruirait le bocage actuel et l'importation des modes de cultures chers a la fnsea détruiraient également ce bocage. Bien évidemment la création d'un vignoble entretenu a la bouillie bordelaise détruirait lui aussi le bocage.
Je préfère de loin une protection du site et des restrictions strictes sur les usages possibles des terres pour protéger la zone.
Pour moi ça passe sur la continuité des cultures actuelles (blé, prairies) et de l'élevage sur des petites parcelles.

 

Les modes de cultures "chers à la FNSEA" c'est un pur strawman. Et je ne suis pas du tout opposé à ce que des agri bio s'installent en maraichage typiquement, on est bien au delà de ça à ce niveau, franchement. Là, ce qui est exigé c'est juste de passer du stade de la dînette de citadins qui s'extasient devant leur premier jardin mandala au statut d'agriculteur.

Message cité 2 fois
Message édité par Gilgamesh d'Uruk le 26-05-2018 à 00:30:08

---------------
Nation spatiale : la chaîne de l'Arche interstellaire.
n°53372275
maurice ch​evallier
Versus Maurice Laspallès
Posté le 26-05-2018 à 00:06:01  profilanswer
 

Gilgamesh d'Uruk a écrit :


 
Il n'est pas admis une telle chose au niveau scientifique, sinon la molécule serait interdite illico. C'est le iatus qui existe entre la sphère scientifique et la sphère médiatique sur ce sujet précis.
 


Y compris concernant les abeilles domestiques ?


---------------
http://lesbaydaydemc.blogspot.fr/
n°53372496
zywiec
Posté le 26-05-2018 à 00:42:22  profilanswer
 


Le mec a la tenue de camouflage idéale  :D

n°53372515
Gilgamesh ​d'Uruk
Lui-même
Posté le 26-05-2018 à 00:46:41  profilanswer
 

maurice chevallier a écrit :


Y compris concernant les abeilles domestiques ?


 
Oui.  
 
Par exemple (en cherchant avec "glyphosate bee toxicity" sur Google Scholar) :
https://link.springer.com/article/1 [...] 013-1568-2

Citation :

Au Québec, tel qu'observé à l'échelle mondiale, des taux anormalement élevés de mortalité des abeilles mellifères ont été signalés récemment. Plusieurs facteurs contributifs potentiels ont été identifiés et l'exposition aux pesticides est de plus en plus préoccupante. Dans les champs de maïs, les abeilles butineuses sont exposées à des concentrations résiduelles d'insecticides, tels que les néonicotinoïdes utilisés pour l'enrobage des semences. Très toxiques pour les abeilles, les néonicotinoïdes augmentent également l'activité AChE chez d'autres invertébrés exposés à des doses sub-létales. Le but de cette étude était donc de tester si l'activité AChE de l'abeille pourrait être altérée par les composés néonicotinoïdes et d'explorer les effets possibles d'autres produits courants utilisés dans les champs de maïs: l'atrazine et le glyphosate. Une semaine avant l'excrétion du pollen, les ruches étaient placées près de trois types de champs différents: maïs certifié biologique, maïs conventionnel ou non cultivé. Dans le même temps, les abeilles en cage ont été exposées à des doses sub-létales croissantes d'insecticides néonicotinoïdes (imidaclopride et clothianidine) et d'herbicides (atrazine et glyphosate) dans des conditions contrôlées. Alors qu'une augmentation de l'activité AChE a été observée dans tous les champs après 2 semaines d'exposition, les abeilles proches des cultures conventionnelles de maïs présentaient des valeurs supérieures à celles des champs de maïs biologique et des zones non cultivées. Chez les abeilles en cage, l'activité de l'AChE a augmenté en réponse aux néonicotinoïdes et une légère diminution a été observée avec le glyphosate. Ces résultats sont discutés en ce qui concerne l'activité AChE en tant que biomarqueur potentiel de l'exposition aux néonicotinoïdes.


---------------
Nation spatiale : la chaîne de l'Arche interstellaire.
n°53373875
carbon bas​ed
Posté le 26-05-2018 à 12:17:36  profilanswer
 


 
 
Rouge lacrymo
 
jaune boum  :o  
gli f4
https://pbs.twimg.com/media/DdzHWJ4VwAAlWaa.jpg
 
En musique  
https://www.youtube.com/watch?v=h2PjX01WIeA

Message cité 1 fois
Message édité par carbon based le 26-05-2018 à 12:19:42

---------------
"L'ennemi est un con, il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui."
n°53373955
rastafia
sélavi
Posté le 26-05-2018 à 12:32:48  profilanswer
 

Gilgamesh d'Uruk a écrit :

Il n'est pas admis une telle chose au niveau scientifique, sinon la molécule serait interdite illico. C'est le iatus qui existe entre la sphère scientifique et la sphère médiatique sur ce sujet précis.


Je me méfie beaucoup de l'ambiguïté entre ce qui est admis au niveau scientifique et ce qui ne l'est pas, ce n'est pas aussi simple. Les effets du tabac étaient largement connus que beaucoup de scientifiques le niaient encore, semant le doute et faisant artificiellement grandir une zone d'incertitude factice.
 
Typiquement ils prenaient des études dénonçant les méfaits du tabac et cherchaient d'autres facteurs possibles pour expliquer la maladie (les cances du poumon en l'occurence) : l'alimentation, la qualité de l'air... concluant par "en fait on ne sait pas, on n'a pas de preuves".
 
J'en parle d'autant plus aisément que je viens d'écouter une émission sérieuse où ils en parlent en long, en large et en travers :
https://www.franceculture.fr/emissi [...] s-enfument
 
Je ne dis pas que c'est forcément pareil pour le glyphosate, je remarque juste que la situation est très similaire.

Message cité 1 fois
Message édité par rastafia le 26-05-2018 à 12:34:16

---------------
Cantor est devenu fou
n°53377218
popeye0
⭐⭐⭐⭐⭐
Posté le 26-05-2018 à 20:30:02  profilanswer
 

carbon based a écrit :

Rouge lacrymo
jaune boum  :o  
gli f4
https://reho.st/self/3cba8ab6f4e57fa38d704d3cd29311863149b043.jpg
 
En musique  
https://www.youtube.com/watch?v=h2PjX01WIeA


FYP :jap:


---------------
✖ Escroc de haut vol de père en fils depuis 1848. ✖
n°53377937
Bordel
Bordel !!!
Posté le 26-05-2018 à 21:29:14  profilanswer
 

[quotemsg=53373955,6268,433916]
Je me méfie beaucoup de l'ambiguïté entre ce qui est admis au niveau scientifique et ce qui ne l'est pas, ce n'est pas aussi simple. Les effets du tabac étaient largement connus que beaucoup de scientifiques le niaient encore, semant le doute et faisant artificiellement grandir une zone d'incertitude factice.

 

Typiquement ils prenaient des études dénonçant les méfaits du tabac et cherchaient d'autres facteurs possibles pour expliquer la maladie (les cances du poumon en l'occurence) : l'alimentation, la qualité de l'air... concluant par "en fait on ne sait pas, on n'a pas de preuves".

 

J'en parle d'autant plus aisément que je viens d'écouter une émission sérieuse où ils en parlent en long, en large et en travers :
https://www.franceculture.fr/emissi [...] s-enfument

 

Je ne dis pas que c'est forcément pareil pour le glyphosate, je remarque juste que la situation est très similaire.[/quote]

 

Euh, les industriels ont enfumé, la science plutôt pas.
https://theierecosmique.com/2016/07 [...] s-25-mins/


---------------
Photo
n°53380183
Gilgamesh ​d'Uruk
Lui-même
Posté le 27-05-2018 à 01:05:48  profilanswer
 

rastafia a écrit :


Je me méfie beaucoup de l'ambiguïté entre ce qui est admis au niveau scientifique et ce qui ne l'est pas, ce n'est pas aussi simple. Les effets du tabac étaient largement connus que beaucoup de scientifiques le niaient encore, semant le doute et faisant artificiellement grandir une zone d'incertitude factice.
Typiquement ils prenaient des études dénonçant les méfaits du tabac et cherchaient d'autres facteurs possibles pour expliquer la maladie (les cances du poumon en l'occurence) : l'alimentation, la qualité de l'air... concluant par "en fait on ne sait pas, on n'a pas de preuves".
J'en parle d'autant plus aisément que je viens d'écouter une émission sérieuse où ils en parlent en long, en large et en travers :
https://www.franceculture.fr/emissi [...] s-enfument

 

Je ne dis pas que c'est forcément pareil pour le glyphosate, je remarque juste que la situation est très similaire

 

L'argument du tabac sort un peu trop systématiquement sur ce genre de sujet, pour douter de la communauté scientifique, mais sa pertinence est limitée. Car non, la situation n'est pas du tout similaire. A commencer par le fait que le tabac n'a jamais été soumis à une autorisation de mise sur le marché. Quand cette industrie est né aucune connaissance n’existait sur les dangers du produit, et personne ne la recherchait. Il était déjà rentré dans les mœurs quand on s'est avisé de l'effet cancérogène des goudrons, dans les années 50 (étude Doll et Hill). Et quand cet effet a été mesuré, le signal était si net qu'il n'a pas fait débat. Car non, il n'y a pas eu "beaucoup" de scientifiques pour semer le doute, et il n'ont pas compromis le consensus. Ils n'ont été repris que par ceux qui voulaient défendre le tabac. Ils ont joué exactement le même rôle qu'un Séralini. C'est plutôt à ce genre de profil que tu peux les comparer...

 

La configuration est très différente pour des molécules comme le glyphosate qui sont conçue nativement pour leur innocuité. Ce n'était pas du tout le cas du tabac. Et qui sont ensuite évaluée avant mise sur la marché dans ce but, et par des institution nationales indépendante les unes des autres. Puis évalué par des études épidémio tout au long de leur carrière, avec la possibilité pour un comité restreint d'exclure la molécule au moindre doute. Rien de tout ça n'existe pour le tabac. L'interdiction du tabac implique exclusivement le politique, le couperet n'est pas dans la main des comités d'experts, alors que pour les pesticides, oui, et entièrement. Et si cette décision est prise par une instance dans un pays, la probabilité que d'autres instances prennent la même décision est très élevée. En tout cas il y aura réévaluation. Et on n'attend pas la preuve absolue dans ce cas. La présomption suffit, dès lors qu'elle est basée sur des études de bonne qualité. Mais contrairement au tabac, il n'existe PAS d'études (multiples et allant dans le même sens, avec une énorme taille d'effet) faisant la preuve de la nocivité du glyphosate qu'on pourrait opposer aux études qui ne trouvent rien. C'est ça le point. On dispose d'étude de cohorte qui mesurent la santé de plus de 50 000 personnes utilisatrices de pesticides, depuis plus de 20 ans et qui ne trouvent que des signaux faibles, et rien pour le glyphosate. Cela signifie, sans le moindre doute cette fois ci, que si cet effet existe, il est faible. Ce qui me suffit largement pour me positionner, en tant que citoyen.

 

 


Message édité par Gilgamesh d'Uruk le 27-05-2018 à 01:18:37

---------------
Nation spatiale : la chaîne de l'Arche interstellaire.
n°53383305
Gilgamesh ​d'Uruk
Lui-même
Posté le 27-05-2018 à 16:45:13  profilanswer
 

 

Ah oui, je prend parti dès lors que la vérité me semble décidément maltraité dans un camp et pas dans l'autre.

 
Citation :

 

La problematique du sulfate de cuivre est tres connue et par consequent peu utilisee maintenant par les producteurs "bio" et c est autant utilise en agriculture conventionnelle, meme si la labellisation bio est quelque peu une farce (surtout depuis la mise a niveau europeenne) il n y a malheureusement pas mieux pour le moment.

 

Mais y'aura jamais "mieux", quand les bases sont infondées c'est de ça qu'il faut prendre conscience. Le paradigme intellectuel du Bio repose sur le sophisme d'appel à la Nature et la Tradition. Ça ne peut mener qu'à une fragmentation en groupuscule selon un mode bien connu dans les partis extrémistes : "tout pur trouve toujours un plus pur qui l'épure". Toute personne qui va chercher à mettre en musique une forme d'idéal va la marier pragmatiquement avec la réalité, et le propre des idéaux foireux, c'est de considérer tout pragmatisme comme une compromission.

 

Une pratique médicale fantaisiste comme l'homéopathie peut largement survivre dans l'illusion, parce que le patient est très accommodant. Elle peut conserver le niveau de bullshit de ses pratiques très proche de son maximum initial. L'agriculture est une confrontation avec le sol, le climat, le végétal, les ravageurs, qui ne s'accommodent de rien. On ne peut pas faire semblant. Le Bio reprend l'essentiel de ses pratiques de l'agriculture conventionnelle (connaissances agronomiques, machinisme, variétés haute performance, base des itinéraires techniques...), son seul facteur différenciant est l'origine des intrants. Du fait que c'est une agriculture modernisée, dans pas mal de cas, ça fonctionne correctement, à condition d'équilibrer la perte de rendement par un plus-produit marketing. Si le produit est objectivement meilleurs du fait de la limitation des rendements, c'est légitime. Mais parfois je trouve que ça ressemble à ça : je cultive ma parcelle avec une main dans le dos, normal que ça coûte plus cher. Payez moi. Bah... si la perte de rendement est dû au fait que des maladies/ravageurs ont ruiné 20% de ta récolte parce que tu te refuses à la protéger, je trouve que c'est du pur gaspillage. Ces 20% de récolte grillés ou grignotés ont mobilisé de la surface, du travail, du capital, de énergie, etc avec pour tout résultat de nourrir de la rouille ou des doryphores, sans aucun bénéfice pour la qualité globale. Ça n'a rien de vertueux.

 

Et ça pose immédiatement la question de la généralisation. L'agriculture est le principal impact de l'homme sur la Nature. Il n'est pas possible de trouver un mode sans impact, sauf a faire une régression à l'infini jusqu'au stade de la cueillette. Et encore, la cueillette dès que c'est pratiqué intensivement, c'est très impactant. Dès lors toute pratique sous productive est à proscrire. Ou doit rester une pratique de niche.

 

Et du fait que c'est une agriculture moderne qui dépend de son marché, lors que la démarche se massifie, on va s’apercevoir ô disgrâce, que les "idéaux" ne valent pas grand chose pour changer l'impact effectif de la production de nourriture sur la nature et la société :

 

Produire Bio - Un Business Comme Les Autres?

 

En Europe, les produits bio génèrent 21 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Un succès qui s'est accompagné d'une forte industrialisation des modes de production. Quant aux idéaux du commerce équitable, ils sont battus en brèche par ceux qui rémunèrent la main-d'oeuvre à vil prix. Enquête sur un business qui n'est pas exempt de pratiques scandaleuses.

 

En Roumanie, de gros investisseurs rachètent les terres de petits paysans pour pratiquer sur des milliers d'hectares des cultures et de l'élevage "bio", notamment de brebis alimentées l'hiver avec du maïs transgénique. En Thaïlande, des crevettes "bio" élevées dans des fermes géantes consomment de la nourriture industrielle et sont en contact avec des produits chimiques.
En Chine, des élevages de dindes et de poulets ne doivent leur étiquette "bio" qu'à un trafic illégal de documents. En Espagne, des tomates "bio" poussent à côté de champs en culture intensive généreusement arrosés de produits phytosanitaires...

 

L'enquête de Christian Jentzsch montre que l'explosion de la demande en produits bio a conduit à une industrialisation systématique des modes de production. Dans nombre de cas, celle-ci s'opère au détriment de l'environnement, des petits agriculteurs et de la qualité des produits. Car, de plus en plus, ce sont de grands groupes internationaux ou la distribution discount qui contrôlent le bio. Ici comme ailleurs, la loi du marché s'est imposée. Une situation rendue possible par la multiplicité des organismes de certification (plus de cent labels et marques bio rien qu'en Allemagne), par la négligence d'ONG parfois peu regardantes et par une réglementation européenne finalement peu contraignante. Quant aux idéaux du commerce équitable portés par les premiers adeptes du bio, ils sont battus en brèche par ceux qui rémunèrent la main-d'œuvre -- paysans locaux, voire immigrés sans-papiers -- à vil prix.

 

En gras j'ai mis le mot clé : "industrialisation". Car c'est ça qui jure avec l'idéal Bio. Mais c'est quoi l'industrialisation ? C'est employer l'intelligence humaine à produire plus avec moins, de la manière la plus efficace possible. Vouloir le succès d'une démarche en refusant qu'elle s'industrialise, c'est être en pleine névrose (c'est à dire vouloir intensément un chose, et souffrir intensément que cette chose se réalise).

 

Et moi j'en ai un peu ras la casquette de cet infantilisme. Il faut en prendre son partie : 7 milliards d'êtres humains, ça a un coût. Il faut produire intensément et on n'a pas de temps à perdre en névrose. Il faut se donner un objectif écologique bien clair ; ça ne passe PAS par la diabolisation des pesticides et des engrais de synthèse, mais par leur utilisation raisonnée.  

 


Citation :


Pour ce qui est de mosento, l accusation de crime contre l humanite ne vient pas du glyphosate, c est un goutte d eau parmis l ocean de casseroles que possede mosento, l agent orange par exemple, ca te parle? Les pratiques dignent d un mauvais film sur la mafia du semencier aux etats unis? Les famines provoquees par l introduction des semances ogm en inde sensees justement resoudre les problemes de famine qui n a servi qu a rendre dependant les fermiers du systeme de semances steriles de monsento et mettre sur la paille les plus pauvres d entre eux et affamer une bonne partie de la population l annee d apres? ... Non car a te lire on pourrait croire que Mosento est victime d une cabale mediatique, ce qui devient encore plus ridicule quand tu connais la puissance du lobbying mis en place par Mosento ainsi que leur influence sur de nombreux medias (en France c est moins apparant, mais aux etats unis ils sont justes intouchables).
Tu as le droit de pas blairer les ecolos, gauchistes, ... mais faut pas prendre des vessies pour des lanternes pour autant.

 

Tu tombes dans les memes travers que ceux que tu critiques.

 

Je me suis intéressé aux casseroles de Monsanto. Oui l'agent orange ça me parle, et c'est précisément en m'intéressant à l'histoire de ce scandale que je me rend compte de la façon dont la vérité est maltraité dans cette affaire. D'abord, Monsanto n'est pas particulièrement "derrière" l'Agent Orange (2,4,5-T + 2,4-D), j'entend par là que cette société ne l'a pas découvert, ni brevetée, ni n'a été le principal producteur.

 

Les deux molécules ont été découvertes en 1941 par un chimiste de la CB Dolge company (Westport, Connecticut).
Pokorny, R. 1941. Some chlorophenoxyacetic acids. J. Amer. Chem. Soc. 63:1768.

 

Et l'usage du 2,4,5-T  (l'hormone dont la synthèse est polluée par des traces de dioxine) a été breveté en 1945 comme herbicide par l'American Chemical Paint Company

 

Par la suite des dizaines de sociétés dans le monde, à l'Ouest comme à l'Est, ont produit du 2,4,5-T, qui était un herbicide d'usage courant, le plus gros producteur étant Dow Chemical. Monsanto a "simplement" répondu à un appel d'offre de l'armée américaine, ainsi que Dow, Hercules, et Diamond Shamrock, pour son usage comme défoliant pendant la guerre du Viet Nam (à partir de 1962).

 

Ensuite, si on veut remonter à la racine le scandale pourrait provenir du fait que la contamination du process par de la dioxine avait été établie 5 ans auparavant (Schultz, 1957), suite à un accident chez le chimiste allemand Boehringer en 1952, et que cette molécule causait des acnés chloriques. Mais il s'agissait de contamination par des impuretés en trace, difficile à analyser en routine, et la molécule elle-même était hors de cause, ce qui fait que son interdiction n'a été prononcée dans certains pays que dans les années 80, la préconisation sanitaire étant plutôt de réduire les impuretés du produit. Dow Chemical a par exemple essayé d'autres process (basse température) et selon les lots la concentration en dioxine a considérablement varié (allant de 0.05 à 47 ppm) avant 1966.

 

En 1969, des études ont montré l'action tératogène de la dioxine, la molécule a été classée carcinogène de classe 1 (c'est à dire que cet effet a été prouvé de manière certaine) et l'usage de l'Agent Orange a cessé au Viet Nam en 70/71.

 

source : Risk and Responsibility in Chemical Research: The Case of Agent Orange

 


Et au bilan, de mon point de vue, c'est bien plus l'usage massif de défoliant dans un but de guerre, qui est de la responsabilité de l'armée américaine, que la présence d'impureté dans le produit défoliant, qui a posé un problème éthique.

 

---
Concernant l'introduction des OGM en Inde, l'histoire vaut également la peine d'être contée par le menu : ce sont les paysans indiens eux même qui ont contraint le gouvernement indien, au départ très réticent, à autoriser les semences Bt de Monsanto après avoir utilisé illégalement une semence hybride contenant le transgène avec succès. Note bien qu'il n'est question que de cotonniers dans cette affaire, et non de cultures vivrières.

 

Les cotonniers Bt ont été introduits clandestinement en Inde en 2001 sous le nom de Navbharat 151 par un entrepreneur indien, D.B. Sebai, propriétaire d'une société de semence Navbharat seed company. Il a été surnommé le « Robin des bois des OGM » : celui  qui vole la technologie aux riches pour la donner aux pauvres. Il croise une variété locale avec la variété Bollgard de Monsanto pour introgresser le transgène et créer une semence hybride. Techniquement, ce n'est pas un OGM, juste un croisement classique. Mais du fait que ces semences contiennent le transgène elles ne peuvent être approuvées par l'autorité indienne (India’s Genetic Engineering Approvals Committee) et sont vendues au marché noir. Les fermiers s’en procurent comme ils peuvent. Et cette même année, une forte infestation de noctuelle frappe l’Inde. Dans la province du Gujarat les cotonniers hybrides traditionnels sont dévasté, tandis que les plants Bt sont épargnés. Cela représente des surface modeste, de l'ordre de 10 000 ha au total. Mais le partenaire indien de Monsanto, Mahyco s'aperçoit que des semences contenant un gène breveté  leur appartenant sont cultivée en contrebande et porte plainte à la GEAC (Genetic Engineering Approval Committee) à Delhi. L'enquête qui suit montre qu'effectivement les coton incriminé contient la construction génétique Cry1Ac de Monsanto. Comme il s'agissait de semences illégales le gouvernement central prend une mesure terrible : ordre est intimé aux fonctionnaires locaux de brûler les cultures illégales. Environ 4 000 hectares partent en fumée.

 

Evidemment cela ne plait pas aux paysans. Ni au gouvernement local du Gujarat.

 

Le 25 Mars 2002, les représentants des fermiers menés par Sharad Joshi menacent de lancer un mouvement de désobéissance civile si les cotonniers Bt ne sont pas approuvé par Delhi. Les représentants de cultivateur de cotonniers du KCC – Kisan Corporation Committee, un syndicat d’agriculteurs – situés partout en Inde, Gujarat, Maharastra, Punjab et Andrah Pradesh se rallient immédiatement et menacent de cultiver des variétés transgéniques, avec ou sans l'accord du gouvernement.

 

edit : au sujet de  Sharad Joshi, un homme politique indien intéressant
http://www.smartindianagriculture. [...] be-missed/
Joshi was also a votary of technology in agriculture. He saw the potential of genetic modification to enhance yields, combat pests and diseases and make crops resilient to weather stresses. When Indian regulators were shilly-shallying over Bt cotton in the years before 2002, Sanghatana members distributed pirated seeds from Gujarat to farmers in Vidarbha.

 


Les choses ont pris de telles proportions que le gouvernement a été obligé de céder.

 

A noter que Monsanto n'a jamais eu la latitude de s'installer seul en Inde, pour des questions d'indépendance économique, l'Inde étant très chatouilleuse sur le sujet. Il a donc dû conclure une joint-venture avec le grand acteur historique de la semence indienne, Mahyco. Et la licence Bollguard est vendu à une quarantaine de semenciers locaux qui l'introduisent dans leur propre semence.

 

Et ça marche.

 

Entre 2002 et 2013, la surface dédiée à la culture de cotonniers a augmenté de 26% tandis que la production du pays a augmenté de 313%

 

En 2013, le taux d’adoption du cotonnier Bt avoisinait les 95%. La cotoniculture en Inde est assurée par une multitude de petit producteur (près de 7 millions), sur de petites surfaces (~4 ha en moyenne) et la vente de coton représente l'essentiel de leur revenu. Imagine-tu un scénario crédible dans lequel des millions de producteurs qui dépendent de façon vitale des performances agronomiques d'une semence la rachètent et la resèment d'année en année depuis plus de 10 ans alors que cette technologie accumule les échecs et les ruine ?  

 


source (la page est elle même largement sourcée).

 

Par exemple cet article de Ronald Herring, “Stealth Seeds: Bioproperty, Biosafety, Biopolitics,” Journal of Development Studies 43, no. 1 (2007): 130–157,

 

Ce lien ne marche plus :
http://government.arts.cornell.edu [...] hSeeds.pdf
Mais celui ci marche pour l'instant :
http://citeseerx.ist.psu.edu/viewd [...] 1&type=pdf
Sinon, lien vers la publie (mais l'article est derrière un paywall)
https://www.tandfonline.com/doi/abs [...] 0601055601

 

L'histoire est raconté en détail ici : Révolution cotonnière au Gujarat

  
Citation :

En 2000-2001, c’est au Gujarat que la productivité était la plus basse. Aujourd’hui c’est la plus élevée, avec un taux de croissance de 433 %, tandis que les autres Etats cotonniers en sont entre 2 % et 5 %. Ce miracle a été réalisé sans prix de soutien minimum renforcé, sans aides diverses au développement, grâce surtout au coton Bt « piraté ». Une filière parallèle, indigène de coton Bt a prospéré sous l’impulsion et la protection des pouvoirs publics, même si l’utilisation de coton Bt local est en principe contraire au droit de propriété intellectuelle et aux règles édictées par la GEAC (Genetic Engineering Approval Committee/ Commission d’homologation des biotechnologies) qui dépend du Ministère de l’environnement.

 

La révolution du Gujarat a débuté au cours de la saison 2001-2002 avec l’emploi d’une variété hybride, Navbharat-151, mise au point par Navbharat, une société semencière locale. La GEAC prétend qu’il contient des gènes Bt, ce qui légalement ne devrait pas être. Comme l’entreprise ne possède pas de licence pour utiliser de gène Monsanto ni d’autorisation de la GEAC pour les essais et la vente, au gouvernement central on a considéré cet hybride comme illégal. En 2001, l’ordre est venu de brûler 4 000 hectares de cultures, mais le gouvernement du Gujarat a fait de la résistance au vu des bons résultats obtenus par les agriculteurs avec cette variété. Quand le Navbharat-151 a été interdit, il a pris le maquis. Les cultivateurs procédaient à des échanges et environ 300 petites fermes semencières ont vu le jour. Voici ce que dit l’ancien ministre des finances du Gujarat, Senat Mehta : « Cette variété a bien résisté au ver de la capsule et les rendements ont été très satisfaisants ». Une opinion confirmée par les travaux d’Anil Gupta, de l’Institut de gestion d’Ahmedabad. Les rendements se situent entre 1 200 et 1 500 kg à l’hectare, ce qui est mieux qu’avec les meilleures variétés importées.

 

Son prix était un autre aspect intéressant. « Le paquet (450 grammes) de Navbharat-151 coûte seulement 500 roupies, soit le quart seulement du prix des graines de coton Bt officiel », note Aditya Patel qui est producteur de semences à Baroda. Les paysans ont cultivé cette variété et des variantes, en développant des lignées par croisement. Celles-ci sont encore meilleur marché : entre 100 et 200 roupies le paquet. Durant la dernière campagne, ces variétés ont occupé plus de 80 pour cent des 2 millions d’hectares sous coton au Gujarat. La production artisanale de coton au Gujarat représente 320 000 kg/an.

 

N. P. Mehta, ancien scientifique à la station de recherche cotonnière de l’Université agricole de Surat, Gujarat, qui a participé à la mise au point du Navbharat-151, dit : « Nous avons sélectionné cette variété dans une collection de 800 autres variétés indigènes (desi). Elle a été développée trois ans avant que la GEAC donne le feu vert aux semences Bt (bacillus thuringiensis) de Monsanto ». La société Navbahrat affirme qu’il n’y a pas besoin du gène Bt puisque dans des ressources génétiques locales on peut trouver des résistances au ver de la capsule américain. Mais la GAEC dit que les lignées locales ont été testées positives au Bt. La révolution cotonnière du Gujarat n’aurait pas été possible sans l’appui fourni par les pouvoirs publics locaux, depuis le milieu des années 1980 lorsque Navbharat a été autorisé, dans le cadre de la législation du Gujarat sur le contrôle du coton (1982), à entreprendre des recherches sur les semences de coton. Cette société a été créée par D B Desai cette même année. Aussitôt les grosses firmes semencières internationales ont crié au biopiratage. « Notre seul objectif c’est de proposer aux agriculteurs des semences de première qualité à prix raisonnable. Je pense que nous avons rempli notre mission tout ce temps », déclare M. Desai.

 

Il est important de se souvenir que selon la Loi Indienne sur les Semences datant de 1966, section 24, les fermiers sont autorisés à garder des graines et à les revendre à d’autres cultivateurs. Il n’existe aucun mécanisme légal par lequel Monsanto, ou n’importe quelle autre compagnie, pourrait contraindre les agriculteurs à acheter de nouvelles semences ou les empêcher de conserver et redistribuer ces mêmes semences.

 

Mais le cotonnier en Inde est principalement hybride, et à la seconde génération, les plantes hybrides perdent les caractères qui leur procurent vigueur et uniformité. Puisque les hybrides de première génération (dits F1) sont plus performants, les fermiers doivent donc racheter de nouvelles semences s’ils désirent conserver ces traits avantageux. Cela est vrai du cotonnier OGM comme de toutes les autres variétés.

 

--

 

Donc, pour conclure rapidement : oui, incontestablement il existe un emballement médiatique concentré sur Monsanto qui tord complètement les faits pour fabriquer une espèce de Monstre très éloigné de la réalité.

Message cité 1 fois
Message édité par Gilgamesh d'Uruk le 28-05-2018 à 00:22:08

---------------
Nation spatiale : la chaîne de l'Arche interstellaire.
n°53383907
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 27-05-2018 à 18:33:39  profilanswer
 

Merci Gilgamesh.
T'as une page où on peut trouver tous tes posts de ce genre là pour les retrouver facilement et les mettre en lien pour tous les intoxiqués du Bio ?


---------------
Le diabète de type 1: une maladie qui ne dort jamais...
n°53384382
shamatoo
Posté le 27-05-2018 à 19:44:40  profilanswer
 

Une grenade qui arrive en fusant (ça fait pschhhhh), on sait qu'elle va péter dans les secondes qui suivent, en général le retard est de 5 secondes après le lâcher de la cuiller, alors avec le temps de trajet en l'air, ça laisse pas grand chose.
Dans les films, on a tout le temps de ramasser, mais dans la réalité, non.
C'est ça le monde réel

n°53385092
Bordel
Bordel !!!
Posté le 27-05-2018 à 21:13:47  profilanswer
 

rdlmphotos a écrit :

Merci Gilgamesh.
T'as une page où on peut trouver tous tes posts de ce genre là pour les retrouver facilement et les mettre en lien pour tous les intoxiqués du Bio ?


J utilise pocket, avec les labels ça marche bien.
Pour des liens, t en as de bien là , si tu connais pas
https://theierecosmique.com


---------------
Photo
n°53385154
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 27-05-2018 à 21:18:59  profilanswer
 

Bordel a écrit :


J utilise pocket, avec les labels ça marche bien.
Pour des liens, t en as de bien là , si tu connais pas
https://theierecosmique.com


 
 :jap:


---------------
Le diabète de type 1: une maladie qui ne dort jamais...
n°53385356
Gilgamesh ​d'Uruk
Lui-même
Posté le 27-05-2018 à 21:35:55  profilanswer
 

rdlmphotos a écrit :

Merci Gilgamesh.
T'as une page où on peut trouver tous tes posts de ce genre là pour les retrouver facilement et les mettre en lien pour tous les intoxiqués du Bio ?

 

J'avoue que ça me servirait bien  :D

 

Un blog ?

 
Bordel a écrit :


J utilise pocket, avec les labels ça marche bien.

 

Que'est ce que c'est ?

Message cité 2 fois
Message édité par Gilgamesh d'Uruk le 27-05-2018 à 21:37:06

---------------
Nation spatiale : la chaîne de l'Arche interstellaire.
n°53386342
Bordel
Bordel !!!
Posté le 27-05-2018 à 23:10:25  profilanswer
 

Gilgamesh d'Uruk a écrit :

 

J'avoue que ça me servirait bien :D

 

Un blog ?

 


 
Gilgamesh d'Uruk a écrit :

 

Que'est ce que c'est ?


C est une appli avec laquelle tu peux sauvegarder à la volée des pages internet, en rajoutant des mots clés : je la trouve hyper pratique.

 

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Pocket_(application)

Message cité 2 fois
Message édité par Bordel le 27-05-2018 à 23:10:50

---------------
Photo
n°53386489
Gilgamesh ​d'Uruk
Lui-même
Posté le 27-05-2018 à 23:34:13  profilanswer
 

Bordel a écrit :


C est une appli avec laquelle tu peux sauvegarder à la volée des pages internet, en rajoutant des mots clés : je la trouve hyper pratique.
 
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Pocket_(application)


 
 :jap: je vais voir ça.


---------------
Nation spatiale : la chaîne de l'Arche interstellaire.
n°53386694
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 28-05-2018 à 00:29:36  profilanswer
 

Bordel a écrit :


C est une appli avec laquelle tu peux sauvegarder à la volée des pages internet, en rajoutant des mots clés : je la trouve hyper pratique.
 
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Pocket_(application)


Ah oui, le truc de Firefox. Jamais utilisé, faudrait que je teste. :jap:

n°53387117
Bordel
Bordel !!!
Posté le 28-05-2018 à 07:47:02  profilanswer
 

Gilgamesh d'Uruk a écrit :

 

:jap: je vais voir ça.


En fait, je m en sers comme je me servirais de boîtes à chaussure dans lesquelles je mettrais des articles, sauf que là les articles peuvent aller dans plusieurs boîtes :)


---------------
Photo
n°53402379
tarranis
Posté le 29-05-2018 à 12:47:32  profilanswer
 

Rasthor a écrit :


C'est les aleas de la vie. :/
 
Il ne doigt pas se laisser abattre maintenant.
Il va se reprendre en main et continuer son combat.
Demain est un nouveau jour.
Il aura un sûrement un coup de pouce de sa famille ou ses amis.  :jap:


 :lol:  vu qu'on rigole bien ici je drap

n°53434438
ixemul
Nan mais sans blague ! ⚡
Posté le 01-06-2018 à 09:36:48  profilanswer
 

Entendu ce matin à la Radio Grosconvalet dire que cela fait des années qu'il souhaitait la réouverture de la RD281...  
 
C'est lui qui l'avait fermée et pensait bien ne jamais avoir à la ré-ouvrir puisqu'un aéroport serait là, juste dessus  [:tim_coucou:1]  
 
https://www.ouest-france.fr/pays-de [...] des-388749
 
Mais comment peut-on encore accepter d'avoir des fumiers pareils dans les hautes institutions départementales [:cerveau chacal_one]


---------------
VA APPRENDRE ET REVIENS QUAND TU SAIS, SINON ABSTIENT TOI C'EST UN GRAND CONSEIL QUE JE TE DONNE... TU ES INCOMPÉTENT ET C'EST UNE RÉALITÉ, TU N'AS RIEN A FAIRE ICI FAUT S'Y CONNAITRE ... -Jojo1998 - RIP - http://tinyurl.com/qc47ftk
n°53435315
BarfMG
Grrrrr
Posté le 01-06-2018 à 10:46:37  profilanswer
 

ixemul a écrit :

Entendu ce matin à la Radio Grosconvalet dire que cela fait des années qu'il souhaitait la réouverture de la RD281...

 

C'est lui qui l'avait fermée et pensait bien ne jamais avoir à la ré-ouvrir puisqu'un aéroport serait là, juste dessus [:tim_coucou:1]

 

https://www.ouest-france.fr/pays-de [...] des-388749

 

Mais comment peut-on encore accepter d'avoir des fumiers pareils dans les hautes institutions départementales [:cerveau chacal_one]

 

Ah ben il se sent plus le bonhomme là, il récupère la zad, donc forcément, c'est la fête :D

 

http://www.lepoint.fr/societe/notr [...] 126_23.php


---------------
"Faut pas faire les courses quand on a faim! AH NON ÇA FAUT PAS..." P.Candeloro
n°53435439
ixemul
Nan mais sans blague ! ⚡
Posté le 01-06-2018 à 10:56:00  profilanswer
 

Ce type transpire la malhonnêteté  [:kilgoreweb]


---------------
VA APPRENDRE ET REVIENS QUAND TU SAIS, SINON ABSTIENT TOI C'EST UN GRAND CONSEIL QUE JE TE DONNE... TU ES INCOMPÉTENT ET C'EST UNE RÉALITÉ, TU N'AS RIEN A FAIRE ICI FAUT S'Y CONNAITRE ... -Jojo1998 - RIP - http://tinyurl.com/qc47ftk
n°53435491
Leraturbai​n
Posté le 01-06-2018 à 10:59:41  profilanswer
 


 
C'est toi qui sembles avoir un degré d'alcoolémie élevé :sweat: : tu dis que les black blocs n'existent pas, je prouve le contraire en image, et tu réponds n'importe quoi.
 
Par ailleurs, achète un dictionnaire et un Bescherelle, cela te sera très utile ;).

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  154  155  156  157  158  159

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Recherche Auto-école fiable à Levallois ou proche ?Recherche auto-école fiable à Levallois ou proche
Aéroport de paris - roissy CDGfaire passer de la beuh a l'aéroport
Nantes ou paris?Comédie musicale Notre dame de Paris
[TOPIC YOYO]@HFR Spinner ! Championnat de France à Villejuif 26-27/09Un Bar sympa dans le 20e ou proche ?
repas sur bateau proche tour eiffel 
Plus de sujets relatifs à : Aeroport de Notre Dame des Landes (proche Nantes)


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR