Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1945 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  505  506  507  508  509  510
Page Suivante
Auteur Sujet :

Une petite histoire de MBA

n°5029972
shawn_m
Posté le 31-01-2018 à 15:24:19  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
Bonjour et merci pour vos différents témoignages !
 
Vous pensez que le MBA de HEC peut permettre d'accrocher des cabinets Tier 2 voire des MBB ?
 
Lors d'un récent événement consacré aux MBA on m'a fait comprendre que les 2 seuls MBA en France capables d'accrocher des MBB restent l'Insead et HEC. Pas de problème pour le 1er mais qu'en est-il sur le terrain pour le 2ème pour ceux qui savent ?
 
Merci pour vos éclairages.

mood
Publicité
Posté le 31-01-2018 à 15:24:19  profilanswer
 

n°5029986
otaivz
chut :p
Posté le 31-01-2018 à 16:57:52  profilanswer
 

Regarde le rapport de placement du MBA HEC... et tu en tireras les conséquences toi même =) (Contrairement à celui de l'Insead, HEC se garde bien de donner le nombre d'embauche par boite)


Message édité par otaivz le 31-01-2018 à 17:00:11
n°5030609
visiteur d​u futur
On est quel futur déjà ?
Posté le 04-02-2018 à 12:04:13  profilanswer
 

shawn_m a écrit :

 

Vous pensez que le MBA de HEC peut permettre d'accrocher des cabinets Tier 2 voire des MBB ?

 

Lors d'un récent événement consacré aux MBA on m'a fait comprendre que les 2 seuls MBA en France capables d'accrocher des MBB restent l'Insead et HEC. Pas de problème pour le 1er mais qu'en est-il sur le terrain pour le 2ème pour ceux qui savent ?
.

 

Quel était l'évènement?  J'imagine que tu as réfléchi s'il y avait un biais vu que tu soulèves (à juste titre) la question de la réalité sur le terrain.

 

J'aurais tendance à avoir la même opinion que Otaivz : pas de chiffres = pas crédible :o

 

Le mieux étant encore de faire sa propre duedill : regarde sur linkedin où sont les profils du MBA Hec et détermine la conclusion statistique qui en ressort.


---------------
"Actually, doing things get you fired. In fact, i'm writing a book on this very phenomena." "Really, you're writing a book ?" "No because that would be DOING something, aren't you listening ?!"
n°5030980
shawn_m
Posté le 06-02-2018 à 14:33:37  profilanswer
 

visiteur du futur a écrit :


 
Quel était l'évènement?  J'imagine que tu as réfléchi s'il y avait un biais vu que tu soulèves (à juste titre) la question de la réalité sur le terrain.  
 
J'aurais tendance à avoir la même opinion que Otaivz : pas de chiffres = pas crédible :o
 
Le mieux étant encore de faire sa propre duedill : regarde sur linkedin où sont les profils du MBA Hec et détermine la conclusion statistique qui en ressort.


 
C'était le salon Access MBA. Honnêtement rien à dire sur l'événement en soi, très bonne organisation et pas mal d'écoles de qualité présentes (Duke, Imperial College, IE, ESADE...). Le seul truc qui m'a interpellé (à tort ou à raison) était l'absence des Tier 1, puis il y avait HEC... qu'on a essayé de me vendre de la manière que j'ai décrite plus haut. D'où la question que j'ai soulevée...
 
Cela dit leur employment report permet effectivement de se faire une petite idée.

n°5031001
otaivz
chut :p
Posté le 06-02-2018 à 15:50:57  profilanswer
 

Je rajouterai un point : une ancienne du MBA avec qui j'ai partagé mon bureau m'a indiqué que le salaire moyen à la sortie était une vaste fumisterie.... tiré vers le haut par des "vieux" américains embauchés très cher ... + des gens à qu'on incite à s'autocensurer ... un "jeune" (moins de 30 ans) qui bosse en France à mon avis aura du mal à prendre le salaire affiché ...

n°5031608
snadjib
Posté le 09-02-2018 à 19:25:35  profilanswer
 

Hello le topic
 
tout d'abord merci à tout ceux qui ont partagé leurs expériences ici c'est super intéressant.
 
Je voulais partager avec vous mon parcours et mon projet.
 
Je bosse dans un grand groupe public en tant que responsable de l'offre (direction marketing)
 
j'ai intégré cette boite à ma sortie d'école (école de Statistique) et j'y ai fait 3 postes différents en 9 ans.
 
aujourd'hui, je souhaite sortir de ce cadre trop rigide pour moi : organisation très pyramidale, évolution lente, poids de la formation initiale...
 
ce que j'attends du mba : m'ouvrir à de nouveaux horizons grâce aux réseaux des écoles et avoir une légitimité sur les aspects finances et management.
 
idéalement je vise un projet entrepreneurial ou rejoindre une start-up à la sortie.
 
Je vise le mba full time de l'edhec. je suis étonné qu'on le cite pas ici alors qu'il est classé 3ème  
 
je sais pas si je peux tenter en parallèle l'insead vu mon âge 34 ans  
 
mon parcours :
arrivé à 20 ans en france
licence math mention
ISUP + master 2 stat
parle une langue étrangère en plus de l'anglais  
beaucoup de voyages un peu partout dans le monde
tout en etant en France: bossé sur des projets internationaux  
 
en ma défaveur: age + formation initiale  
 
qu'en pensez-vous?

n°5031689
visiteur d​u futur
On est quel futur déjà ?
Posté le 10-02-2018 à 19:16:34  profilanswer
 

Sur quels critères te bases tu pour considérer le MBA Edhec n°3 ? (À l'échelle de la France j'imagine, et c'est déjà un peu osé je dirais). Par comparaison tu mettrais HEC Essec et Escp à quel rang?

 

On parle plutôt en "tiers" à l'échelle européenne pour info.

 

En ta défaveur âge +formation initiale en effet.
Je n'essayerai même pas le tiers 1 à ta place et ça risque d'être chaud pour le tiers 2 si tu n'as plus d'éléments discriminants : gros gmat, parcours pro perso et extra enrichissant, projet post MBA en béton, etc...

 

Tu peux probablement rentrer dans un programme tiers 3 sans aucune difficulté, mais es-tu bien certain que tu y gagneras quelque chose de plus ? Même question avec du tiers 2.

 

Si tu souhaites faire du conseil, de toute ça sera compliqué (à moins d'être sur des choses assez opérationnelles)

 

Bref dis nous en plus :o. HFR c'est un peu l'étude pre-adcom en soit


---------------
"Actually, doing things get you fired. In fact, i'm writing a book on this very phenomena." "Really, you're writing a book ?" "No because that would be DOING something, aren't you listening ?!"
n°5031690
visiteur d​u futur
On est quel futur déjà ?
Posté le 10-02-2018 à 19:19:56  profilanswer
 

shawn_m a écrit :

 

C'était le salon Access MBA. Honnêtement rien à dire sur l'événement en soi, très bonne organisation et pas mal d'écoles de qualité présentes (Duke, Imperial College, IE, ESADE...). Le seul truc qui m'a interpellé (à tort ou à raison) était l'absence des Tier 1,

 

Aucun vrai tiers 1 et un beau mélange de tiers 2+3, ça fait quand même pas super sérieux :/  

 

L'employment report de HEC est régulièrement cité comme "caviardé"... Seul une analyse des profils LinkedIn te permettra de te faire une bonne idée des exit opportunities


---------------
"Actually, doing things get you fired. In fact, i'm writing a book on this very phenomena." "Really, you're writing a book ?" "No because that would be DOING something, aren't you listening ?!"
n°5031797
mlolmgrmbl
Posté le 11-02-2018 à 20:31:18  profilanswer
 

Long time lurker, 1er post sur le topic.
 
Cela fait quelques temps que je considère un MBA, après avoir observé quelques cas dans mon entourage pour qui l'expérience a été un véritable 'game changer'.  
 
Mon profil :  
- Presque 30 ans
- Manager dans un Big 4 (Conseil)
- Ecole d'Ingénieur moyenne, spécialité IT / Recherche Opérationnelle  
- Profil plutôt international (expériences dans une quinzaine de pays + épouse étrangère => visiblement ça compte !)
- Evolution rapide en Big, après une 1ère expérience de software engineer (passage manager en 3 ans)
 
Aujourd'hui, je contemple la possibilité de faire un MBA tel que celui de l'INSEAD, avec les doutes suivants :  
- Certains diplômés dudit MBA sont recrutés par mon cabinet, poste inférieur ou équivalent au mien
- J'aime mon job, et ne me vois pas changer complètement de carrière à mon âge (aller en M&A, dans la Tech ou autre)
- Un MBA pourrait m'aider à accéder aux cabinets de stratégie notamment => mais tel que je le perçois, un move Big 4 -> strat ne me paraît pas naturel (pas la même culture) ou bénéfique sur le long terme si je compte rester dans le conseil
 
Cela étant, on voit de plus en plus de Partners issus de top MBA en Big 4. Je trouve par ailleurs mon école un peu légère, et ai peur de me retrouver bridé au grade de Senior Manager (demain), là où avoir un top MBA pourrait être un asset pour la suite. Question timing : est-ce que je n'aurais pas intérêt à considérer un Exec plutôt qu'un full-time ? Pour quel bénéfice ?
 
Merci !

Message cité 2 fois
Message édité par mlolmgrmbl le 11-02-2018 à 20:36:06
n°5031850
PJ IRL
Posté le 11-02-2018 à 22:10:34  profilanswer
 

mlolmgrmbl a écrit :

Long time lurker, 1er post sur le topic.
 
Cela fait quelques temps que je considère un MBA, après avoir observé quelques cas dans mon entourage pour qui l'expérience a été un véritable 'game changer'.  
 
Mon profil :  
- Presque 30 ans
- Manager dans un Big 4 (Conseil)
- Ecole d'Ingénieur moyenne, spécialité IT / Recherche Opérationnelle  
- Profil plutôt international (expériences dans une quinzaine de pays + épouse étrangère => visiblement ça compte !)
- Evolution rapide en Big, après une 1ère expérience de software engineer (passage manager en 3 ans)
 
Aujourd'hui, je contemple la possibilité de faire un MBA tel que celui de l'INSEAD, avec les doutes suivants :  
- Certains diplômés dudit MBA sont recrutés par mon cabinet, poste inférieur ou équivalent au mien
- J'aime mon job, et ne me vois pas changer complètement de carrière à mon âge (aller en M&A, dans la Tech ou autre)
- Un MBA pourrait m'aider à accéder aux cabinets de stratégie notamment => mais tel que je le perçois, un move Big 4 -> strat ne me paraît pas naturel (pas la même culture) ou bénéfique sur le long terme si je compte rester dans le conseil
 
Cela étant, on voit de plus en plus de Partners issus de top MBA en Big 4. Je trouve par ailleurs mon école un peu légère, et ai peur de me retrouver bridé au grade de Senior Manager (demain), là où avoir un top MBA pourrait être un asset pour la suite. Question timing : est-ce que je n'aurais pas intérêt à considérer un Exec plutôt qu'un full-time ? Pour quel bénéfice ?
 
Merci !


 
Je dirais que pour l’INSEAD, les trois gros critères sont:
 
- progression de carrière: Manager a 30 ans c’est dans la norme; as-tu été fast-tracked/top performer? Faut se différencier de la masse, surtout en conseil!
- international / multiculturalite: dans quelle mesure tes xps t’ont donné la possibilité de (a) faire du « mgmt intercultural (non-western important) et (b) interfacer avec des clients étrangers? Si c’était faire des slides dans le Hilton, c’est plus dur à justifier. As-tu vécu / travaille longtemps à l’étranger?
- extracurricular / being a « well rounded person »: pas de details dans ton poste initial mais à clarifier
 
Même en supposant un gmat à 700+, au vu des infos disponibles, je dirais que ca a l’air compliqué à priori pour l’Insead - ton âge est un autre problème potentiel. HEC passerait plus tranquillement IMO.
 
Autre point important aussi: ta nationalité. Un « white male » francais en big 4 - c’est pas simple pour l’INSEAD.
 
Disclaimer: basé sur mes recherches / rencontres d’alumni - je suis en attente des résultats finaux R2 insead pour septembre 2018

mood
Publicité
Posté le 11-02-2018 à 22:10:34  profilanswer
 

n°5031879
mlolmgrmbl
Posté le 12-02-2018 à 09:01:33  profilanswer
 

PJ IRL a écrit :


 
Je dirais que pour l’INSEAD, les trois gros critères sont:
 
- progression de carrière: Manager a 30 ans c’est dans la norme; as-tu été fast-tracked/top performer? Faut se différencier de la masse, surtout en conseil!
- international / multiculturalite: dans quelle mesure tes xps t’ont donné la possibilité de (a) faire du « mgmt intercultural (non-western important) et (b) interfacer avec des clients étrangers? Si c’était faire des slides dans le Hilton, c’est plus dur à justifier. As-tu vécu / travaille longtemps à l’étranger?
- extracurricular / being a « well rounded person »: pas de details dans ton poste initial mais à clarifier
 
Même en supposant un gmat à 700+, au vu des infos disponibles, je dirais que ca a l’air compliqué à priori pour l’Insead - ton âge est un autre problème potentiel. HEC passerait plus tranquillement IMO.
 
Autre point important aussi: ta nationalité. Un « white male » francais en big 4 - c’est pas simple pour l’INSEAD.
 
Disclaimer: basé sur mes recherches / rencontres d’alumni - je suis en attente des résultats finaux R2 insead pour septembre 2018


 
Merci pour ton feedback ! Pour tes points :  
- Fast-tracked/top performer => oui, passage Manager rapide + programme HP  
- International / multi-culture => white male français avec total de 2 ans à l'étranger, missions client-facing en Amérique latine et Afrique (environ 3 mois), le reste en Europe de l'Est & Amérique du Nord. Epouse étrangère + impliqué dans une association pour aider à la scolarisation d'enfants défavorisés d'un pays africain
- Extracurricular : cf. point ci-dessus + côté artistique (musicien, impliqué dans des associations)
 
Quant à dire que ça a l'air compliqué au regard de mon profil... A voir : je connais au moins 4/5 profils similaires dans mon Big/passés par mon Big qui ont malgré tout réussi à rentrer. Mais à voir, mon intention n'étant pas de postuler immédiatement. Mon point étant surtout le suivant : ai-je un intérêt à faire un full-time ou plutôt un Exec dans quelques années, pour le même bénéfice (cf mes ambitions) ?
 
Merci ! Good luck pour tes résultats R2 sept. 2018.

n°5031881
captain re​dface
Posté le 12-02-2018 à 09:08:13  profilanswer
 

Mais justement l’exec ne te donnerait pas du tout le même bénéfice que le FT vu tes ambitions, non? (La strat notament).  
 
J’avoue n’avoir jamais croisé de mecs avoir fait l’exec donc je suppose que c’est moins efficace ?  
 
Faut se méfier aussi des partners avec INSEAD. L’accès il y a encore 5-10 ans était plus simple.

Message cité 1 fois
Message édité par captain redface le 12-02-2018 à 09:08:46
n°5032006
spotless
Source: POOMA
Posté le 12-02-2018 à 17:02:26  profilanswer
 

captain redface a écrit :

Mais justement l’exec ne te donnerait pas du tout le même bénéfice que le FT vu tes ambitions, non? (La strat notament).  
 
J’avoue n’avoir jamais croisé de mecs avoir fait l’exec donc je suppose que c’est moins efficace ?  
 
Faut se méfier aussi des partners avec INSEAD. L’accès il y a encore 5-10 ans était plus simple.


 [:- mr white -] Source ?


---------------
"I love talking about nothing. It is the only thing I know anything about" (Oscar Wilde).
n°5032072
otaivz
chut :p
Posté le 12-02-2018 à 22:40:12  profilanswer
 

 

Je reformule son point, pour le 5 à 10 ans, je suis pas sur (la preuve ils ont intégré des gens de la qualité de spotless), mais ... on peut se questionner sur "l'époque de nos parents"

 
  • On voit des "vieux" (sexagénaires) qui ont fait Insead (ou autres MBA) à la sortie de leur école d'ingénieurs française (sans XP pro)
  • Peut être que les critères dans les années 70 étaient différents : moins de paluchage sur le fait d'être un transgenre bisexuel, issu d'une minorité visible, non chrétien, ayant étudié la médiation culturelle à Harvard (mais qui tape 780 au GMAT malgré tout), avec 3 nationalités, et dont la passion est de sauver les phoques en Patagonie :o

Message cité 1 fois
Message édité par otaivz le 12-02-2018 à 22:45:10
n°5032095
captain re​dface
Posté le 13-02-2018 à 08:23:06  profilanswer
 


 
Mon maigre échantillon en big ou des partners diplômés ont des profils qu’on oserait même pas évoquer sur ce topic (plutôt 10 ans que 5 mais je maintiens clairement).

n°5032181
nonoo_
Posté le 13-02-2018 à 15:37:42  profilanswer
 

mlolmgrmbl a écrit :

+ épouse étrangère => visiblement ça compte !)
 

 

C'est une blague j'espère ?


---------------
"Notre équipe est championne du monde d'oeno étudiante devant oxford, harvard yale et les plus grosses univ asiatiques. Je pense que ça te permet de comprendre un tantinet notre professionnalisme." - Wartod
n°5032190
PJ IRL
Posté le 13-02-2018 à 16:23:44  profilanswer
 

mlolmgrmbl a écrit :


 
Merci pour ton feedback ! Pour tes points :  
- Fast-tracked/top performer => oui, passage Manager rapide + programme HP  
- International / multi-culture => white male français avec total de 2 ans à l'étranger, missions client-facing en Amérique latine et Afrique (environ 3 mois), le reste en Europe de l'Est & Amérique du Nord. Epouse étrangère + impliqué dans une association pour aider à la scolarisation d'enfants défavorisés d'un pays africain
- Extracurricular : cf. point ci-dessus + côté artistique (musicien, impliqué dans des associations)
 
Quant à dire que ça a l'air compliqué au regard de mon profil... A voir : je connais au moins 4/5 profils similaires dans mon Big/passés par mon Big qui ont malgré tout réussi à rentrer. Mais à voir, mon intention n'étant pas de postuler immédiatement. Mon point étant surtout le suivant : ai-je un intérêt à faire un full-time ou plutôt un Exec dans quelques années, pour le même bénéfice (cf mes ambitions) ?
 
Merci ! Good luck pour tes résultats R2 sept. 2018.


 
Ok - ton profil a l'air bien plus solide comme ça effectivement. Toutefois, comme souligné par d'autres intervenants, je me fierais pas aux anciens admis.
 
Ton âge risque de ne pas jouer en ta faveur - idéalement, il faudrait que tu postules rapidement.
 

nonoo_ a écrit :


 
C'est une blague j'espère ?


 
Ce n'est pas un critère déterminant mais ça aide à montrer le côté "multiculturel/ouverture sur le monde" cher à l'école...
 

mlolmgrmbl a écrit :


Merci ! Good luck pour tes résultats R2 sept. 2018.


 
Merci - j'ai eu le call aujourd'hui - admitted!
 

n°5032196
Prophetsof​Rage2016
Posté le 13-02-2018 à 17:12:11  profilanswer
 

Félicitations !

n°5032198
Ovic
Posté le 13-02-2018 à 17:16:30  profilanswer
 

Well done !

n°5032237
spotless
Source: POOMA
Posté le 13-02-2018 à 20:38:46  profilanswer
 

otaivz a écrit :


 
Je reformule son point, pour le 5 à 10 ans, je suis pas sur (la preuve ils ont intégré des gens de la qualité de spotless), mais ... on peut se questionner sur "l'époque de nos parents"
 

  • On voit des "vieux" (sexagénaires) qui ont fait Insead (ou autres MBA) à la sortie de leur école d'ingénieurs française (sans XP pro)
  • Peut être que les critères dans les années 70 étaient différents : moins de paluchage sur le fait d'être un transgenre bisexuel, issu d'une minorité visible, non chrétien, ayant étudié la médiation culturelle à Harvard (mais qui tape 780 au GMAT malgré tout), avec 3 nationalités, et dont la passion est de sauver les phoques en Patagonie :o

Je suis d’accord, mais ce phénomène n’est pas propre à l’Insead ... amha, il est plutôt causé par 1) une augmentation de la notoriété des MBA et 2) une globalisation des candidatures. Les deux facteurs ont un effet sur le nombre de candidats et donc par ricochet sur la sélectivité.  
 
Plus facile d’être accepté à Harvard, MIT ou Insead en étant l’un des quelques white western males qui voulaient y rentrer dans les années 60 que maintenant (et la taille des promos même si elle a augmenté, a grandi moins vite que le nombre de candidats potentiels).  
 
En tout état de cause, c’est très différent de ce qu’affirmait de manière péremptoire l’OP, cad que la sélectivité à l’Insead avait augmenté drastiquement au cours des 5 à 10 dernière années.


---------------
"I love talking about nothing. It is the only thing I know anything about" (Oscar Wilde).
n°5032238
spotless
Source: POOMA
Posté le 13-02-2018 à 20:39:47  profilanswer
 

captain redface a écrit :


 
Mon maigre échantillon en big ou des partners diplômés ont des profils qu’on oserait même pas évoquer sur ce topic (plutôt 10 ans que 5 mais je maintiens clairement).


Le sujet est clos [:mr couleur]


Message édité par spotless le 13-02-2018 à 20:40:34

---------------
"I love talking about nothing. It is the only thing I know anything about" (Oscar Wilde).
n°5032259
captain re​dface
Posté le 13-02-2018 à 22:39:49  profilanswer
 

spotless a écrit :


Je suis d’accord, mais ce phénomène n’est pas propre à l’Insead ... amha, il est plutôt causé par 1) une augmentation de la notoriété des MBA et 2) une globalisation des candidatures. Les deux facteurs ont un effet sur le nombre de candidats et donc par ricochet sur la sélectivité.  
 
Plus facile d’être accepté à Harvard, MIT ou Insead en étant l’un des quelques white western males qui voulaient y rentrer dans les années 60 que maintenant (et la taille des promos même si elle a augmenté, a grandi moins vite que le nombre de candidats potentiels).  
 
En tout état de cause, c’est très différent de ce qu’affirmait de manière péremptoire l’OP, cad que la sélectivité à l’Insead avait augmenté drastiquement au cours des 5 à 10 dernière années.


 
Bon vu que tu affirmes de manière péremptoire je t’invite à relire calmement mon post et à me surligner la partie « drastique ».  :jap:  
 
On parle du même effet qui s’est, pour moi, accéléré depuis 10 ans ce qui semble être supporté par les CV books des dernières années. J’aurais du préciser qu’il n’a rien de limité à l’INSEAD mais vu que c’était le cas d’espèce.


Message édité par captain redface le 13-02-2018 à 22:43:07
n°5040958
goldenboy_​45
Posté le 26-03-2018 à 18:28:27  profilanswer
 

Hello,  
Je suis un white male de 28 ans, j'ai un parcours académique moyen: Fac de province en économie et stat, master de la Sorbonne et MS d'une école d'inge A-.  
Je travaille depuis 3 ans dans une grande banque à Londres en tant qu'analyste quantitatif, et je commence à me dire que c'est pas ce que j'ai envie de faire de ma vie.  
Je fais aucun sport, ne joue pas de musique et n'est pas vraiment de passion hormis un peut-être une créativité débordante travaillant sur le coté sur ma startup liée à la block Chain (v3 du projet qui existe déjà sans) qui ne connait pas un vrai succès mais j’ai souhaité le faire pour apprendre et pour le fun. J'ai aussi une autre activité liée au domaine technologique/éducation qui n'a pas vocation à être une structure générant des bénéfices.  
 
Je me demande si un MBA pourrait vraiment me permettre une réorientation sympathique, je vie pas loin de l'INSEAD, Fontaibleau c'est un peu chez moi, alors ça me tente pas mal.
 Apres les salaires de sortie ne me font pas rêver comme je le gagne déjà, mais très honnêtement j'hésite à voir le MBA comme une vraie opportunitée ou un gros scam.  
 
-  J'aimerais vraiment que cela m'apporte un vrai réseau, des vrais compétence dans le domaine de la gestion et du pilotage d'entreprise pour être enfin bon à plein temps avec ma boite.  
- Est-ce que l’INSEAD semble complètement mort vu mon background d’éducation clairement pas au top ?  
             

n°5046065
Cary_Grant
Impossible is nothing
Posté le 17-04-2018 à 19:23:00  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Quid du MBA pour les entrepreneurs ? Je vous explique mon cas.
 
J'ai posté il y a plusieurs années sur ce forum, à l'époque j'étais jeune et je me demandais si ma carrière pouvait s'accélérer par ce biais.
Ma carrière s'est construite pour le coup au mérite, car sur le papier je n'avais rien pour moi (école d'ingé + MS commerce tier Z - je précise le tier Z c'est ironique - ).
A 32 ans je suis au comité de direction d'une région (100+ millions d'euros de CA) d'un groupe numéro 3 mondial dans notre secteur.  
J'y ai déjà été promu 2 fois en même pas tout à fait deux ans.
 
Mon métier, améliorer la productivité de nos sites principalement.
 
Seulement, voilà je n'ai pas envie d'être salarié toute ma vie. Je me pose de plus en plus la question de racheter une entreprise (en fait de moins en moins). Je n'ai pas envie de faire n'importe quoi au vu des montants en jeu. Pour sécuriser l'opération je me demande si un MBA me permettra de prendre du recul en me donnant les outils que je n'ai pas aujourd'hui (Finance, Compta, Strat, ...). Je connais parfaitement les opérations en industrie, mais c'est à peu près tout ce que je sais faire - ça tombe bien c'est ce que j'aime aussi-
 
Que pensez-vous du MBA ? Surtout lequel cibler avec mon profil & mon objectif pro ? (qui n'est pas d'aller en MBB, je ne retournerai plus jamais dans le conseil), mais vraiment d'être serein pour racheter une cible et la développer.


---------------
Only eyes washed by tears can see clearly
n°5046068
Dion
Acceuil
Posté le 17-04-2018 à 19:39:58  profilanswer
 

Si c'est juste pour sécuriser l'opération je pense que tu as d'autres options que le MBA. Par contre le réseau développé peut fortement aider, j'ai plusieurs connaissances qui ont pris cette voie là


---------------
Elmoricq petite bite - Les enfants de vapeur c'est  comme les crevettes, tout est bon sauf la tête !
n°5046925
Cary_Grant
Impossible is nothing
Posté le 21-04-2018 à 07:43:58  profilanswer
 

Dion a écrit :

Si c'est juste pour sécuriser l'opération je pense que tu as d'autres options que le MBA. Par contre le réseau développé peut fortement aider, j'ai plusieurs connaissances qui ont pris cette voie là


Je suis d'accord avec toi que pour racheter c'est pas utile un MBA. Par contre pour développer l'entreprise et la gérer au quotidien je pense que j'ai des lacunes que j'ai envie de combler. La question est : Au delà de l'affichage (j'ai fait un MBA), est-ce qu'on y apprend vraiment des choses ? Tes potes entrepreneurs ils en ont pensé quoi de leur expérience pendant et post-MBA ? Est-ce que le fameux réseau développé les a aidé ? Et quelles écoles ils ont fait ?
 
Pour des raisons familiales, et parce que je ne veux pas arrêter ma carrière pendant deux 1-2 ans, je veux faire un cursus en part time et en Europe. Ce qui me fait regarder du côté de l'executive MBA vous en pensez quoi ?  


---------------
Only eyes washed by tears can see clearly
n°5047412
rovigo
Posté le 22-04-2018 à 23:46:16  profilanswer
 

Salut à tous,  
 
Pour présenter rapidement mon profil : 29 ans, école moyenne, 5 ans d'xp dont 2 ans de VIE en Espagne et en banque depuis + de 2 ans maintenant, manager de petites équipes, profil international et parlant deux langues en + de l'anglais, gmat 705, pas d'asso ni d'humanitaire.
 
Voila comme beaucoup de monde ici je souhaite donner une autre dimension à ma carrière, avoir plus de responsabilités, augmenter mon salaire, peut être changer de domaine, etc. C'est donc tout naturellement que je suis intéressé par les MBA. Le seul problème, et pas des moindres, est que je ne sais pas du tout vers quoi m'orienter après ce foutu MBA. En gros je n'ai pas de projet solide, pas de passion pour un sujet X dans lequel je voudrais fonder une startup, pas de passion pour la finance même si mon job me plaît, pas ultra attiré par le conseil en strat que je vois comme un monde de requins où l'on fouette et se fait fouetter. Et sans projet solide, je ne risquerais pas à m'endetter pour un mba et de toute façon ma candidature serait foireuse. Tout ce que je sais c'est que j'aime le management et le contact commercial.
 
Mon âge ainsi que celui mon gmat avançant, il ne me reste plus beaucoup de temps pour rêver sans rien faire. Je m'adresse aux diplômés de MBA. Je voudrais savoir si d'autres personnes ont été dans mon cas. Si certains on eu des difficultés à trouver un projet ou même à trouver la voie dans laquelle ils souhaitaient aller. Si oui je serais ravi d'échanger avec ces personnes.  
 
Je pose la question à tout hasard si il y a un connaisseur : mon gmat aura 5 ans (déjà) en février 2020, ma dernière chance est-elle de postuler cette année ou l'année prochaine ça sera bon également ? Autrement dit le gmat doit être valide à la date de la candidature ou au moment de l'entrée en école ?
 
Merci d'avance,
 

n°5049244
mr le cent​ro
Posté le 27-04-2018 à 14:08:14  profilanswer
 

Bonjour à tous
 
Après de nombreuses années d'hésitation, je me suis décidé à tenter un MBA. Je vous soumet mon profil pour appréciation et conseil.
 
Homme, 30 ans (dans 4 mois),  
nationalité: Centrafricain/Zambien
 
Etude au Sénégal: License en Management (top 10%; 14 de moyenne) master 2 en finance (Un peu de relachement, pas trop de motivation juste l'envie de valider au plus vite 11 de moyenne)
 
Exp Pro (5ans avec les stages, 4ans sans) :
 
- 2ans en tant que Responsable Administratif et financier en République Centrafricaine pour une ONG internationale Sud Africaine en République agissant dans le domaine de la bonne gouvernance
- 2 ans en tant que Responsable du Contrôle Interne et de la Réassurance à Allianz Centrafrique (Filiale du groupe Allianz que les américains classent dans les Fortune 100)
- plus d'un an de stage (Orange Centrafrique et TOTAL Centrafrique en controle de gestion; Institut Pasteur de Bangui en tant que comptable)
 
 
Entrepreunariat:
 
Création sur le coté d'une petite société de prestation de service dans le domaine de l'archivage physique et Numérique (existe depuis 2015)
Création d'une société internet agissant dans le domaine du Covalisage en Afrique (depuis 2017)
 
E-C:
 
Co-Fondateur d'une association pour la promotion de l'entrepreunariat chez les jeunes et les femmes en République Centrafricaine : Nous avons levé 10 Millions de Fcfa (15 000 Euros) auprès du Patronnat local pour la mise
en place du premier Incubateur d'entreprise ici.
 
But Post MBA et ce que le MBA m'apportera (par ordre de préférence et suivant les opportunités qui se présenteront) :
 
- Entrepreunariat : développement de ma start up de co-valisage sur l'afrique Francophone afin delui donner une certaine taille,Développement et lancement de plusieurs autres projets à fort impact (Real estate, impact Fund ... sur la zone de l'Afrique Centrale/Afrique de l'Est) que j'ai en tête (outil, network, crédibilité et accès aux investisseurs pour ce qu'un MBA pourrait m'apporter ici )
 
- Services financiers (FinTech)/Real Estate: Si jamais le besoin en fonds à miser de ma poche est encore trop important, quelques années dans ces domaines qui sont relatifs à certains de mes projets afin d'acquérir plus d'expérience et une insight view (changement de pays, de secteur, trouver un job mieux rémunéré que les 500 000 FCFA equivalent à 800 Euros touchés en local ici)  .
 
 
TOEFL et GMAT en préparation.
 
Qu'en pensez vous à première vue?
 
 
 

n°5049246
otaivz
chut :p
Posté le 27-04-2018 à 14:12:33  profilanswer
 

J'en pense à première vue que tu peux chopper des bons trucs si t'as un GMAT / TOEFL elevés (qui compenseront peut être le manque de visibilité de tes diplomes initiaux ... si t'avais fait une grande école en Europe ton admission dans un bon MBA aurait un no brainer à mon avis)

n°5049253
mr le cent​ro
Posté le 27-04-2018 à 14:43:39  profilanswer
 

otaivz a écrit :

J'en pense à première vue que tu peux chopper des bons trucs si t'as un GMAT / TOEFL elevés (qui compenseront peut être le manque de visibilité de tes diplomes initiaux ... si t'avais fait une grande école en Europe ton admission dans un bon MBA aurait un no brainer à mon avis)


 
Merci beaucoup pour ta réponse Otaivz.
J'aurais quelques question pour toi (et pour les autres aussi hein)
 
 
 
1) Qu'entend tu par bon score pour le GMAT? Penses tu qu'avec un score de 700 cela serait bon ou alors il faudrait viser plus haut? Idem pour le TOEFL, qu'entend tu par bon score?
 
2) Quelles seraient les écoles accessible pour moi si je réussis à avoir un bon score?
 
3) Je pensais tenter Harvard (sans trop d'espoir) le MIT (école disposant d'une bonne réputation pour ce qui est de l'entrepreunariat), Booth (qui dispose d'un centre pour l'entrepreunariat aussi) L'insead, et HEC ou Tuck en safety school
Qu'en penses tu?


Message édité par mr le centro le 27-04-2018 à 14:54:19
n°5049290
otaivz
chut :p
Posté le 27-04-2018 à 16:52:49  profilanswer
 

Bon score GMAT : truc qui stand out vraiment, je dirais supérieur à 740 ou 750 ... l'impression que 700 c'est vraiment une "petite moyenne"
 
Ta liste regroupe vraiment des écoles de sélectivités très différentes ... (tu veux pas tenter quelques MBA US en plus ?)

n°5049308
visiteur d​u futur
On est quel futur déjà ?
Posté le 27-04-2018 à 18:29:08  profilanswer
 

C'est pas mal ton profil.  
Enfin, en soit il n'est pas forcément formidable mais le côté diversité + entreprenariat en Afrique ça pose ton ambition et ça souligne la dimension "developpement mondial/citoyen du monde" que toutt top MBA se respecte.  
 
Tes atouts, pour résumer, c'est qu'en MBA tu seras capable d'apporter énormément de "vécu", d'ouvrir l'esprit de tes camarades grâce à ton expérience au Sénégal. Chacun en MBA cherche à maximiser l'expérience apprise des uns envers les autres : fonce là-dessus, en particulier pour les essays et tu rempliras complètement la case Benefits
 
La faiblesse de ton profil c'est donc ta pertinence académique ie ton niveau d'exigence intellectuelle voire ton niveau tout court. C'est la partie Risks sur laquelle tu vas devoir convaincre.  
Ton exp pro est intéressante mais a priori pas blow-minding (genre la BIRD ou McKinsey Dakar ou que sais-je), donc tu ne pourras sans doute pas t'appuyer uniquement là-dessus pour diminuer suffisamment le risk (mais ça contribue quand même).
 
Ergo, comme tu le dis Otaivz : tu dois bourriner le GMAT.  
700 : c'est le minimum.  
Pour ton profil : vise plutôt 720-750.   Et qu'on se comprenne : il faut un gros score en Quant (>80% min) et bien évidemment en Verbal (idem). Tu n'intègreras sans doute pas HBS ou Standford (car trop âgé + très très forte concurrence des africains anglophones) mais va-t-en savoir ? Le reste du top 7 + Insead + LSE + IMD faut aussi voir (regarde les rapports d'admission).  
 
Le TOEFL c'est un no-brainer : tu l'as (ie 105/120 minimum) = tout le monde trouve ça normal / "tu l'as pas" = y'a un bug dans ton profil (et si tu as moins de 100, j'aurais tendance à croire que c'est carrément discriminant vu la facilité du test :o  bon ça se module selon la répartition des points et puis surtout ton score au GMAT).  
 
Dans l'ordre des étapes à faire :  
1) le GMAT avec un gros score : si tu galères à obtenir 720 du premier coup après entrainement, m'est avis que ça ciblera d'office les BS auxquelles prétendre
2) choix des BS où candidater en cohérence avec ton projet : US, Europe ? 1 ou 2 ans ? Tiers 1 ou tiers 2/2.5 ? (le tiers 3 on en parle pas ou quasiment :o)
3) vérification des choix en fonction de l'investissement financier
4) Rédaction des essays : là prends-toi du temps vraiment en avance et fait un truc irréprochable car ce sera ton meilleur atout
5) Recommandations : indispensables et qui doivent vraiment apporter un plus à ta candidature (en plus d'officier en tant que prise de références)
6) les autres trucs : TOEFL, diplomes, prière à la Sainte Vierge (ou à Sainte Rita), etc...
7) Offrir des bières à HFR
 
Good luck ! ;)


---------------
"Actually, doing things get you fired. In fact, i'm writing a book on this very phenomena." "Really, you're writing a book ?" "No because that would be DOING something, aren't you listening ?!"
n°5049393
spotless
Source: POOMA
Posté le 28-04-2018 à 21:34:52  profilanswer
 

visiteur du futur a écrit :

(...)
 
La faiblesse de ton profil c'est donc ta pertinence académique ie ton niveau d'exigence intellectuelle voire ton niveau tout court. C'est la partie Risks sur laquelle tu vas devoir convaincre.  
Ton exp pro est intéressante mais a priori pas blow-minding (genre la BIRD ou McKinsey Dakar ou que sais-je), donc tu ne pourras sans doute pas t'appuyer uniquement là-dessus pour diminuer suffisamment le risk (mais ça contribue quand même).
 
(...)


Ce vautrage en règle ...   [:sidela:2]


---------------
"I love talking about nothing. It is the only thing I know anything about" (Oscar Wilde).
n°5049479
Reyleigh
Plump And Round
Posté le 29-04-2018 à 14:41:23  profilanswer
 

spotless a écrit :


Ce vautrage en règle ...   [:sidela:2]


 
N'empêche que ca a toujours du sens [:inick:3]


---------------
« See, Madness, as you know is like gravity. All it takes is a little push. »
n°5049804
mr le cent​ro
Posté le 30-04-2018 à 09:25:12  profilanswer
 

otaivz a écrit :

Bon score GMAT : truc qui stand out vraiment, je dirais supérieur à 740 ou 750 ... l'impression que 700 c'est vraiment une "petite moyenne"
 
Ta liste regroupe vraiment des écoles de sélectivités très différentes ... (tu veux pas tenter quelques MBA US en plus ?)


 
 
J'aimerai bien mais j'ai peur d'une part que le fait de postuler à trop d'école puisse jouer sure la qualité des candidatures, et d'autre part le coût financier est quand même assez élevé (250$ par école c'est pas donné)
 
Au sujet de la différence de sélectivité de ma liste ,disons que j'ai essayé de suivre la stratégie de division que j'ai trouvé sur le forum :
 
Harvard/Stanford: sur un malentendu ....
 
MIT, Booth et Insead : mes targets schools
 
HEC/Tuck : En back up au cas ou je serais ding partout
 
Il est vrai qu'il y a d'autres écoles qui me font hésiter et qui pourrait  être ajouté suivant le timing et mon budget disponible ou en remplacement de Tuck/HEC (Je pense notamment à Columbia qui a l'air d'être très bien en Real Estate; à Berkeley pour l'entrepreunariat ou  encore Ross)
 
Je vais suivre ton conseil et me concentrer sur le GMAT qui déterminera sans doute ou je pourrais aller si jamais on me sélectionne.

n°5049825
mr le cent​ro
Posté le 30-04-2018 à 10:25:48  profilanswer
 

visiteur du futur a écrit :

C'est pas mal ton profil.  
Enfin, en soit il n'est pas forcément formidable mais le côté diversité + entreprenariat en Afrique ça pose ton ambition et ça souligne la dimension "developpement mondial/citoyen du monde" que toutt top MBA se respecte.  
 
Tes atouts, pour résumer, c'est qu'en MBA tu seras capable d'apporter énormément de "vécu", d'ouvrir l'esprit de tes camarades grâce à ton expérience au Sénégal. Chacun en MBA cherche à maximiser l'expérience apprise des uns envers les autres : fonce là-dessus, en particulier pour les essays et tu rempliras complètement la case Benefits
 
La faiblesse de ton profil c'est donc ta pertinence académique ie ton niveau d'exigence intellectuelle voire ton niveau tout court. C'est la partie Risks sur laquelle tu vas devoir convaincre.  
Ton exp pro est intéressante mais a priori pas blow-minding (genre la BIRD ou McKinsey Dakar ou que sais-je), donc tu ne pourras sans doute pas t'appuyer uniquement là-dessus pour diminuer suffisamment le risk (mais ça contribue quand même).
 
Ergo, comme tu le dis Otaivz : tu dois bourriner le GMAT.  
700 : c'est le minimum.  
Pour ton profil : vise plutôt 720-750.   Et qu'on se comprenne : il faut un gros score en Quant (>80% min) et bien évidemment en Verbal (idem). Tu n'intègreras sans doute pas HBS ou Standford (car trop âgé + très très forte concurrence des africains anglophones) mais va-t-en savoir ? Le reste du top 7 + Insead + LSE + IMD faut aussi voir (regarde les rapports d'admission).  
 
Le TOEFL c'est un no-brainer : tu l'as (ie 105/120 minimum) = tout le monde trouve ça normal / "tu l'as pas" = y'a un bug dans ton profil (et si tu as moins de 100, j'aurais tendance à croire que c'est carrément discriminant vu la facilité du test :o  bon ça se module selon la répartition des points et puis surtout ton score au GMAT).  
 
Dans l'ordre des étapes à faire :  
1) le GMAT avec un gros score : si tu galères à obtenir 720 du premier coup après entrainement, m'est avis que ça ciblera d'office les BS auxquelles prétendre
2) choix des BS où candidater en cohérence avec ton projet : US, Europe ? 1 ou 2 ans ? Tiers 1 ou tiers 2/2.5 ? (le tiers 3 on en parle pas ou quasiment :o)
3) vérification des choix en fonction de l'investissement financier
4) Rédaction des essays : là prends-toi du temps vraiment en avance et fait un truc irréprochable car ce sera ton meilleur atout
5) Recommandations : indispensables et qui doivent vraiment apporter un plus à ta candidature (en plus d'officier en tant que prise de références)
6) les autres trucs : TOEFL, diplomes, prière à la Sainte Vierge (ou à Sainte Rita), etc...
7) Offrir des bières à HFR
 
Good luck ! ;)


 
Bonjour Visiteur du futur
 
Tout d'abord merci d'avoir pris le temps de me donner une réponse aussi détaillé ainsi qu'un plan à suivre.
De ce qui ressort de ton analyse et de celle d'Otaivz, j'ai donc l'impression que les  points faibles de ma candidature sont le manque de lisibilité de mes diplômes ainsi que mon âge.
C'est rassurant à vous lire de penser que je pourraits compenser tout cela par le GMAT (même si je t'avouerai que pour avoir + de 720 , je vais effectivement suivre la dernière partie de ton conseil n°6)
Concernant les essays, je m'entraine avec ceux de cette année afin de pouvoir les adapter quand ceux de l'année prochaine seront disponible.
 
Merci encore pour ta disponibilité et ton retour.
 
 

n°5051601
rovigo
Posté le 07-05-2018 à 11:10:42  profilanswer
 

Bonjour à tous,
Connaissez-vous des sites d'informations complets (hormis PoetsandQuants) regroupant toutes les infos sur les MBA et les écoles ? Avec les différences de cultures entre les écoles, les spécialités, les principaux domaines de sortie après le MBA, etc. Bref toutes les infos pour aideraient à faire des choix lors des candidatures.
Merci d'avance,

n°5051710
Prophetsof​Rage2016
Posté le 07-05-2018 à 17:06:17  profilanswer
 

Je sais pas si niveau "culture", ça va t'aider, mais regardes ces adresses (je suis certain que ça a déjà été évoqué sur ce topic) :
-gmatclub forum : la partie B-school comporte des infos intéressantes. Tout n'est pas intéressant, loin de là, mais tu as notamment une partie "admitted - which B-school to choose" qui peut aider. A utiliser avec bcp de recul cependant, car tu as, d'une part, des gens qui font de la "pub" pr leur école, et d'autre part (parfois) des gens qui se fient aveuglément aux classements... Suivant les plans de carrière, c'est à prendre des pincettes.
-Clearadmit : applywire et decisionwire sont intéressants, j'ai trouvé. Il y aussi des petits guides en pdf pour chaque école, ça t'apprendra rien de folichon mais c'est pas inutile du tout.
 
Mais bon, quand tu en arrives à te poser des questions sur le fit de chaque école, j'imagine que tu as:
-Défini tes plans A/B/C post-MBA
-Tranché entre Europe/US/Autres
-Assessé tes chances de rentrer dans telle ou telle institution en fonction de ton dossier (comme dit plus haut, même si c'est pas une science exacte, undergrad+exp pro+GMAT, ça te donne une bonne idée, ensuite tu as le pourcentage d'incertitutde lié à quand tu postules, tes extra curriculars, le soin que tu apporteras à ton dossier...)
-Sélectionné une liste à affiner d'écoles dream/reach/safe
-Confirmé que ces écoles sont ok pour toi niveau finance ET calendrier (ex: certaines écoles n'ont un intake que en janvier, ça peut ne pas t'arranger)
-Etudié en détail les brochures et placement reports (aussi à prendre avec du recul je pense)
 
Quand tu es à ce niveau, il te reste deux trucs à faire pour poursuivre
-LinkedIn : tu l'as peut être déjà fait, maintenant que tu as réduit le pool d'écoles, check bien des dizaines (centaines...) de profils pour voir si ce que tu vises en job est possible (pas que la boîte, mais le type de position et la localisation...ça peut faire la différence entre deux écoles de renommée semblable). Prends contact avec certains, en général ils ne mordent pas.
-VISITE : les contributeurs actifs confirmeront ou non, mais visiter une école, j'ai trouvé que ça valait bien plus que les dizaines d'heures passées sur le net à chercher des infos etc... pour l'aspect fit. Quand tu mets les pieds sur le campus, que tu assistes à un cours, que tu vois comment tu es reçu par les étudiants, ça dit beaucoup sur l'état d'esprit, amha.
-Autre option, que je n'ai pas utilisée mais qui est envisageable : aller à un event type afterwork organisé par les associations d'alumni etc... et parler avec des gens. Je sais que pour HEC c'est open, j'imagine qu'il en est de même pour la plupart des écoles.
 
Bon courage !


Message édité par ProphetsofRage2016 le 07-05-2018 à 17:09:08
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  505  506  507  508  509  510
Page Suivante

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Grosse SSI VS petite SSI, les grosses pas si mal que caMBA Harvard
Petite question pour les étudiants SrcQuel MBA choisir en France ?
photo a identifier en histoire>>> Entrer en MBA à l’ESG ? <<<
MBA à l'ESGhistoire
composition en histoireQuestions d'ordre général sur les MBA!
Plus de sujets relatifs à : Une petite histoire de MBA


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR