Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1489 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  1310  1311  1312  ..  1332  1333  1334  1335  1336  1337
Auteur Sujet :

[Sujet]Vos ruptures, subies et infligées (Aie ! Ca pique !)

n°59377780
soma yukih​ira
Posté le 04-04-2020 à 23:15:03  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

thalis a écrit :


Oui, enfin là c'est vachement perso comme interprétation. Y'a pas de "vraie" ou de "fausse" rupture. Des explications directes, pourquoi faire ? ça va changer quoi ? Ça risque surtout de tourner à la liste de reproches, ou aux explications bidons pour faire passer la pilule ; je ne suis pas sure que j'aurais besoin de ça en plus. Et personnellement je n'aurais pas envie de montrer mon chagrin dans ces circonstances.
Après je comprend que certains veuillent une explication en face, mais de là à mettre ça en envie universelle...


 
Non mais la question ne se pose même pas pour moi, tu as passé 10 ans avec la personne, tu as donc établi un projet de vie avec elle, tu ne romps pas brusquement sans la moindre explication, en envoyant un simple message, juste non quoi.
 
Et la durée n'importe pas tant que ça, comme dit Sera, il n'y a pas besoin de 10 ans de relation pour trouver la méthode scandaleuse.
 
Peu importe que la souffrance soit présente à la fin dans tous les cas, ta moitié est une personne avec qui tu es installé dans un projet long terme, tu ne stoppes pas violemment la relation comme ça, sans la moindre discussion en face à face.
 
Perso, j'avais des enfants, ce qui complique les choses, mais j'imagine bien si j'avais rompu en envoyant un message à mon ex femme avec qui j'étais depuis des années... putain ce serait la guerre maintenant, et à juste titre, c'est du foutage de gueule de rompre avec ta moitié par un simple message.
 
La lâcheté à son summum oui, avec le petit bonus : "mais on reste ami hein" punaise, ce foutage de gueule XXL :/
 

mood
Publicité
Posté le 04-04-2020 à 23:15:03  profilanswer
 

n°59377799
V pour
Posté le 04-04-2020 à 23:17:35  profilanswer
 

soma yukihira a écrit :


 
Non mais la question ne se pose même pas pour moi, tu as passé 10 ans avec la personne, tu as donc établi un projet de vie avec elle, tu ne romps pas brusquement sans la moindre explication, en envoyant un simple message, juste non quoi.
 
Et la durée n'importe pas tant que ça, comme dit Sera, il n'y a pas besoin de 10 ans de relation pour trouver la méthode scandaleuse.
 
Peu importe que la souffrance soit présente à la fin dans tous les cas, ta moitié est une personne avec qui tu es installé dans un projet long terme, tu ne stoppes pas violemment la relation comme ça, sans la moindre discussion en face à face.
 
Perso, j'avais des enfants, ce qui complique les choses, mais j'imagine bien si j'avais rompu en envoyant un message à mon ex femme avec qui j'étais depuis des années... putain ce serait la guerre maintenant, et à juste titre, c'est du foutage de gueule de rompre avec ta moitié par un simple message.
 
La lâcheté à son summum oui, avec le petit bonus : "mais on reste ami hein" punaise, ce foutage de gueule XXL :/
 


 
Pour moi c'est de la moralisation. Rien de plus. A part faire appel aux émotions, sentiments, rien ne justifie une rupture en face.

n°59377813
soma yukih​ira
Posté le 04-04-2020 à 23:19:16  profilanswer
 

V pour a écrit :


 
Pour moi c'est de la moralisation. Rien de plus. A part faire appel aux émotions, sentiments, rien ne justifie une rupture en face.


 
Faut voir le problème dans l'autre sens.
 
Qu'est ce qui justifie de rompre par mail dans cette situation ?
 
La lâcheté et rien d'autre.
 

n°59377839
V pour
Posté le 04-04-2020 à 23:22:50  profilanswer
 

soma yukihira a écrit :


 
Faut voir le problème dans l'autre sens.
 
Qu'est ce qui justifie de rompre par mail dans cette situation ?
 
La lâcheté et rien d'autre.
 


 
Celui ou celle qui en est l'initiateur choisit le mode de communication. Quel est le problème ?

n°59377846
lafilledu1​3
Da garout a ran.
Posté le 04-04-2020 à 23:23:25  profilanswer
 

V pour a écrit :

 

Celui ou celle qui en est l'initiateur choisit le mode de communication. Quel est le problème ?

 

Je crois que ça fait une page qu'on t'explique le problème :lol:


---------------
On répond aux imbéciles par le silence.
n°59377852
V pour
Posté le 04-04-2020 à 23:24:08  profilanswer
 

seraphinette a écrit :

Et les émotions et sentiments ne sont justement PAS DU TOUT la base des relations amoureuses  [:enyg:1]


 
Je sais que tu as promis de ne pas me quoter après avoir délirer toute seule mais bon... c'est trop flagrant là.
 
Dans une rupture, cela n'a pas à être pris en compte. On parle d'une rupture, pas d'une déclaration.

n°59377857
V pour
Posté le 04-04-2020 à 23:25:15  profilanswer
 

lafilledu13 a écrit :


 
Je crois que ça fait une page qu'on t'explique le problème :lol:


 
Ce que je veux dire par rapport à ce que m'a dit Soma, c'est que ce qui justifie le mail, c'est le fait de choisir le mail, tout simplement.

n°59377876
thalis
Posté le 04-04-2020 à 23:28:49  profilanswer
 

seraphinette a écrit :

Et oh surprise refuser de prendre le ressenti de la personne que l'on quitte en compte cela s'appelle. ...du mépris !  


 
Oui enfin, la personne se barre déjà, alors le mépris hein, c'est de la roupie de sansonnet finalement. [:spamafote]

n°59377914
V pour
Posté le 04-04-2020 à 23:32:30  profilanswer
 

seraphinette a écrit :

Et oh surprise refuser de prendre le ressenti de la personne que l'on quitte en compte cela s'appelle. ...du mépris !

 

Merci pour cette brillante démonstration,  prochain sujet?

 

D'un point de vue moral oui. Et notre système est construit comme ça. Je quitte cette personne par mail, en lui expliquant pourquoi. Le reste ne m'appartient plus.

 

Où est le problème ?

 

EDIT: au pire, je prends le ressenti de l'autre: je vais être mielleux dans la rupture, que l'autre interprétera comme des ouvertures, ce ne sera que destruction exponentielle.


Message édité par V pour le 04-04-2020 à 23:33:49
n°59377949
V pour
Posté le 04-04-2020 à 23:36:16  profilanswer
 

seraphinette a écrit :


Comme je l'ai dit cest rajouter de la souffrance à la souffrance.
Pourquoi?
Quel intérêt ?

 

Je suis une grande fille, me faire quitter, je connais, et je supporte ça plutôt bien.
Mais me faire traiter comme si j'étais un déchet , comme si je ne MERITAIS même pas une conversation en face,  comme si je navais strictement aucune valeur humaine, au point qu on m évacue en trois lignes, CA oui ça me fait vriller totalement.

 

Ca, c'est un problème entre toi et toi. Un mail clair, écrit correctement avec le contenu pertinent. Y a rien à redire à part faire appel à l'émotion: "Ca ne se fait pas, tu es un salaud! lâche!!"


Message édité par V pour le 04-04-2020 à 23:36:42
mood
Publicité
Posté le 04-04-2020 à 23:36:16  profilanswer
 

n°59378130
wizza
Posté le 04-04-2020 à 23:59:09  profilanswer
 

lafilledu13 a écrit :

 

Je crois que ça fait une page qu'on t'explique le problème :lol:


On n'est que qqs participants de ce forum à penser ce qu'on lui explique donc bon :o

 
thalis a écrit :

 

Oui enfin, la personne se barre déjà, alors le mépris hein, c'est de la roupie de sansonnet finalement. [:spamafote]


Euh, non, perso je ne trouve pas qu'on s'en moque du "mépris" [:klemton]


---------------
Jamais mes bras ne se sentent plus forts que lorsqu'ils crèvent de tendresse autour de tes épaules.
n°59378181
V pour
Posté le 05-04-2020 à 00:06:17  profilanswer
 

wizza a écrit :


On n'est que qqs participants de ce forum à penser ce qu'on lui explique donc bon :o
 


 
Navré, ça vaut que dalle :o

n°59378323
Trakt
Burnin' for you
Posté le 05-04-2020 à 00:33:45  profilanswer
 

thalis a écrit :

 

Je ne sais pas. Je ne pourrais pas dire ce que je préfère, personnellement. En face, si c'est pour s’écrouler face à l'autre, bof bof quoi. Si c'est pour entendre des conneries style "c'est pas toi, c'est moi", pas mieux. Et pour ce que ça change au résultat...


+1.


---------------
ATTENTION MAGIE: au moment où vous lisez cette signature, Le Petit Bonhomme en Mousse résonne dans votre tête!
n°59378337
Trakt
Burnin' for you
Posté le 05-04-2020 à 00:37:15  profilanswer
 

V pour a écrit :

 

Pour moi c'est de la moralisation. Rien de plus. A part faire appel aux émotions, sentiments, rien ne justifie une rupture en face.


+1 également. Le courrier c'est douloureux mais au moins y a pas le "si je pleure je tente de convaincre de rester".
Rien n'empêche de fournir des explications par mail. L'écrit impose de prendre plus de recul.


---------------
ATTENTION MAGIE: au moment où vous lisez cette signature, Le Petit Bonhomme en Mousse résonne dans votre tête!
n°59378344
Trakt
Burnin' for you
Posté le 05-04-2020 à 00:38:59  profilanswer
 

seraphinette a écrit :

Et oh surprise refuser de prendre le ressenti de la personne que l'on quitte en compte cela s'appelle. ...du mépris !

 

Merci pour cette brillante démonstration, prochain sujet?


Pfff et alors il/elle se tire, accorder de l'importance à ce genre de détails c'est rajouter du sel sur la plaie.


---------------
ATTENTION MAGIE: au moment où vous lisez cette signature, Le Petit Bonhomme en Mousse résonne dans votre tête!
n°59378380
Ayrin
Miaou
Posté le 05-04-2020 à 00:44:11  profilanswer
 

Si ça fait plusieurs années que le couple était ensemble, on est censé le connaître un minimum et savoir ce qui peut être le ressenti sur la question de l'autre. Quand t'es celui qui prend la décision de quitter l'autre, si t'as encore du respect pour la personne, fais en sorte de limiter sa souffrance. C'est obligé qu'il y ait de la souffrance, et je veux bien que ce ne soit pas facile non plus pour celui qui quitte, mais tu peux quand même faire des efforts pour ne pas en rajouter.
C'est important aussi de laisser l'autre pouvoir s'exprimer et pouvoir demander quelques clarifications s'il en ressent le besoin. Mais une fois encore, c'est la situation si on éprouve encore un minimum de respect et sympathie pour l'autre.

Message cité 2 fois
Message édité par Ayrin le 05-04-2020 à 00:45:03
n°59378472
soma yukih​ira
Posté le 05-04-2020 à 00:58:35  profilanswer
 

Ayrin a écrit :


C'est important aussi de laisser l'autre pouvoir s'exprimer et pouvoir demander quelques clarifications s'il en ressent le besoin. Mais une fois encore, c'est la situation si on éprouve encore un minimum de respect et sympathie pour l'autre.


 
Avoir de la considération, du respect pour l'autre, même si on le quitte et qu'on l'aime plus... ouais visiblement c'est facultatif pour certains :/
 

n°59378490
V pour
Posté le 05-04-2020 à 01:02:21  profilanswer
 

Ayrin a écrit :

Si ça fait plusieurs années que le couple était ensemble, on est censé le connaître un minimum et savoir ce qui peut être le ressenti sur la question de l'autre. Quand t'es celui qui prend la décision de quitter l'autre, si t'as encore du respect pour la personne, fais en sorte de limiter sa souffrance. C'est obligé qu'il y ait de la souffrance, et je veux bien que ce ne soit pas facile non plus pour celui qui quitte, mais tu peux quand même faire des efforts pour ne pas en rajouter.
C'est important aussi de laisser l'autre pouvoir s'exprimer et pouvoir demander quelques clarifications s'il en ressent le besoin. Mais une fois encore, c'est la situation si on éprouve encore un minimum de respect et sympathie pour l'autre.

 

Affects, émotion. Oui, ok. Et ?

Message cité 1 fois
Message édité par V pour le 05-04-2020 à 01:03:46
n°59378496
V pour
Posté le 05-04-2020 à 01:03:29  profilanswer
 

soma yukihira a écrit :


 
Avoir de la considération, du respect pour l'autre, même si on le quitte et qu'on l'aime plus... ouais visiblement c'est facultatif pour certains :/
 


Oui on peut tomber dans le pathos. Ou dire les choses.

n°59378517
Ayrin
Miaou
Posté le 05-04-2020 à 01:06:56  profilanswer
 

V pour a écrit :


Affects, émotion. Oui, ok. Et ?


Visiblement l'empathie tu ne connais pas en fait. Tout s'explique.

n°59378529
kcendre
Posté le 05-04-2020 à 01:10:10  profilanswer
 

en l'occurence puisqu'il s'agit de moi
 
je peux peut etre confirmer que ..
ben oui, ça rajoute bien sur du mepris à la souffrance globale...forcement.
 
Il est j'imagine aisé de se dire que ça ne change pas le resultat qui aurait ete le meme
ou qu'effectivement laisser à l'autre la possibilité de ne pas voir ses tripes, son coeur tailladé en direct est peut etre un privilege qu'on lui offre si on ne regarde que le resultat final du message à faire passer : je te quitte.
 
mais c'est omettre la realité materielle d'une part et le droit de reponse tout court.  
 
c'est là où, sans chercher une echelle de valeur à la souffrance, ben 10 ans de vie commune c'est une donnée qui compte.
parce qu'un couple de 10 ans ayant un certains age, un certain bagage avant de se rencontrer, ayant forcement une vie en commun de A à Z ,  ça a forcement dejà croisé des crises, des remises en questions, des decisions difficiles, des choix, des moments de doute et de desamour dans le couple.
et les phases de discussions parfois difficiles allant avec.  
 
et je ne vais pas jouer à decrire que le mien de couple etait forcement parfait, tout le temps, ideal sur 10 ans.
Des phases de doute, des phases où je me suis dit qu'il n'y avait plus d'espoir, moins d'attirance j'en ai traversé aussi...
c'est d'ailleurs surtout moi qui les ai traversé et je n'ai jamais eu en face que constance et foi totale dans notre capacité à evoluer,à regarder plutot le commun, le vrai, le fond et travailler les deraillages.
...et je me suis laissée guider dans ces phases de moins, convaincre.  
et je ne le regrette pas d'ailleurs, puisque la suite des crises à 2 ans, à 5, à ...x moments a toujours montré qu'en fait c'etait bien juste ça, une crise personelle qui ne faisait pas bon menage avec le couple. le 1+1+1 ...
 
 
mais là moi je n'ai aucun droit de discussion justement. Aucun droit de reponse.
Je suis informée par mail, entre un relevé bancaire et un avis du syndic, que c'est fini.
 sans aucun signe avant coureurs dans le discours, sans aucune indice meme infime verbalisé, sans que ça fasse suite à une periode specifique de mesentente, de ralerie, de ???? ....
Au contraire d'ailleurs, ouaip y'avait ce soucis sous la couette, tout à fait...c'etait un truc qui etait justement bcp mais alors vraiment bcp discuté, qui changeait certes momentannéement notre sexualité mais sans l'eradiquer non plus, sans eradiquer en tout cas la tendresse, le partage, l'entente, la complicité, les activites communes, etcetc...  
 
j'ai raccroché mon telephone en parlant we de deconfinement, projet variés, et inquietudes familliale et je reçois un mail d'un mec, qui n'est pas un type croisé sur tinder 2 semaines, mais mon partenaire depuis 10 ans et qq qui dit en substance "je realise avec le confinement que notre couple n'existe plus qu'il faut donc se separer pour eviter de nous faire souffrir "  
 
je suis qq de qui encaisse pas mal.
qui encaisse en tout cas visuellement tres froidement puisque mon seule mode de defense est de faire armure pendant que je morcelle de l'interieur.  
mais là, j'avoue que je n'encaisse pas.
 
C'est un effet de sideration aussi brutal qu'à la disparition de pere de mes enfants.
c'est brutal de maniere inouie.  
et d'autant plus inoui que justement ce n'est pas prononcé, à haute voix.
 
ça peut sembler un rien ce "à haute voix" ce dire...mais il est justement necessaire au deuil et c'est pour cette raison aussi qu'une annonce de deces, y compris à de tres jeunes enfants, est faite à haute voix. parce que meme inaudible dans l'instant de la souffrance, de la sideration, c'est nessaire pour celui qui reste et doit essayer de survivre.  

Message cité 2 fois
Message édité par kcendre le 05-04-2020 à 01:23:06
n°59378531
V pour
Posté le 05-04-2020 à 01:11:17  profilanswer
 

Ayrin a écrit :


Visiblement l'empathie tu ne connais pas en fait. Tout s'explique.


 
Émotion encore. Réessaie encore.

n°59378542
Ayrin
Miaou
Posté le 05-04-2020 à 01:13:22  profilanswer
 

V pour a écrit :


Émotion encore. Réessaie encore.


Relis avec les doigts et cherche la définition d'empathie.

n°59378557
V pour
Posté le 05-04-2020 à 01:17:54  profilanswer
 

kcendre a écrit :

en l'occurence puisqu'il s'agit de moi
 
je peux peut etre confirmer que ..
ben oui, ça rajoute bien sur du mepris à la souffrance globale...forcement.
 
Il est j'imagine aisé de se dire que ça ne change pas le resultat qui aurait ete le meme
ou qu'effectivement laisser à l'autre la possibilité de ne pas voir ses tripes, son coeur tailladé en direct est peut etre un privilege qu'on lui offre si on ne regarde que le resultat final du message à faire passer : je te quitte.
 
mais c'est omettre la realité materielle d'une part et le droit de reponse tout court.  
 
c'est là où, sans chercher une echelle de valeur à la souffrance, ben 10 ans de vie commune c'est une donnée qui compte.
parce qu'un couple de 10 ans ayant un certains age, un certain bagage avant de se rencontrer, ayant forcement une vie en commun de A à Z ,  ça a forcement dejà croisé des crises, des remises en questions, des decisions difficiles, des choix, des moments de doute et de desamour dans le couple.
et les phases de discussions parfois difficiles allant avec.  
 
et je ne vais pas jouer à decrire que le mien de couple etait forcement parfait, tout le temps, ideal sur 10 ans.
Des phases de doute, des phases où je me suis dit qu'il n'y avait plus d'espoir, moins d'attirance j'en ai traversé aussi...
c'est d'ailleurs surtout moi qui les ai traversé et je n'ai jamais eu en face que constance et foi totale dans notre capacité à evoluer,à regarder plutot le commun, le vrai, le fond et travailler les deraillages.
...et je me suis laissée guider dans ces phases de moins, convaincre.  
et je ne le regrette pas d'ailleurs, puisque la suite des crises à 2 ans, à 5, à ...x moments a toujours montré qu'en fait c'etait bien juste ça, une crise personelle qui ne faisait pas bon menage avec le couple. le 1+1+1 ...
 
 
mais là moi je n'ai aucun droit de discussion justement. Aucun droit de reponse.
Je suis informée par mail, entre un relevé bancaire et un avis du syndic, que c'est fini.
 sans aucun signe avant coureurs dans le discours, sans aucune indice meme infime verbalisé, sans que ça fasse suite à une periode specifique de mesentente, de ralerie, de ???? ....
Au contraire d'ailleurs, ouaip y'avait ce soucis sous la couette, tout à fait...c'etait un truc qui etait justement bcp mais alors vraiment bcp discuté, qui changeait certes momentannéement notre sexualité mais sans l'eradiquer non plus, sans eradiquer en tout cas la tendresse, le partage, l'entente, la complicité, les activites communes, etcetc...  
 
j'ai raccroché mon telephone en parlant we de deconfinement, projet variés, et inquietudes familliale et je reçois un mail d'un mec, qui n'est pas un type croisé sur tinder 2 semaines, mais mon partenaire depuis 10 ans et qq qui dit en substance "je realise avec le confinement que notre couple n'existe plus qu'il faut donc se separer pour eviter de nous faire souffrir "  
 
je suis qq de qui encaisse pas mal.
qui encaisse en tout cas visuellement tres froidement puisque mon seule mode de defense est de faire armure pendant que je morcelle de l'interieur.  
mais là, j'avoue que je n'encaisse pas.
 
C'est un effet de sideration aussi brutal qu'à la disparition de pere de mes enfants.
c'est brutal de maniere inouie.  
et d'autant plus inoui que justement ce n'est pas prononcé, à haute voix.
 
 
 


Honnêtement, c'est triste. Une rupture, c'est toujours triste, des deux côtés.
 
Mais tout ce que tu as écrit, ça illustre un désamour matérialisé par ce confinement.
 
Pour le reste, il a fait comme bon lui semblait. On peut le taxer de lâche ou autre. Mais il l'a fait.
 
La suite c'est : bien gérer "l'après". Le mode de communication n'est qu'un détail.

n°59378563
V pour
Posté le 05-04-2020 à 01:18:50  profilanswer
 

Ayrin a écrit :


Relis avec les doigts et cherche la définition d'empathie.


 
Je la connais. Maintenant, si je veux pleurer, je regarde 7 vies, par exemple.

n°59378627
soma yukih​ira
Posté le 05-04-2020 à 01:40:48  profilanswer
 

kcendre a écrit :

en l'occurence puisqu'il s'agit de moi
 
je peux peut etre confirmer que ..
ben oui, ça rajoute bien sur du mepris à la souffrance globale...forcement.
......
ça peut sembler un rien ce "à haute voix" ce dire...mais il est justement necessaire au deuil et c'est pour cette raison aussi qu'une annonce de deces, y compris à de tres jeunes enfants, est faite à haute voix. parce que meme inaudible dans l'instant de la souffrance, de la sideration, c'est nessaire pour celui qui reste et doit essayer de survivre.  


 
Nous compatissons avec toi kcendre [:zedlefou:3]
 
Et clairement, quoiqu'en dise certains, la manière de se faire quitter compte en effet énormément dans ce travail de deuil qu'il te faut réaliser.
 
Le mépris, le manque total de considération, l'absence totale d'explication...  c'est évident que cela rajoute à la difficulté de l'épreuve.
 
Courage à toi !!!
 

n°59378691
kcendre
Posté le 05-04-2020 à 02:15:47  profilanswer
 

merci à tous.  
Je le redis c'est bete, ça n'est evidement pas magique, mais ça soutient d'etre au moins lue dejà et de pouvoir en parler.  
D'autant que je vais sans doute attaquer une phase où je vais devoir me ligotter les doigts pour ne pas lui envoyer 700 mails/appels/questions.
Ce que quels que soient les films potentiels qui forcement m'assaillent je ne dois pas faire.  
 

V pour a écrit :


 
La suite c'est : bien gérer "l'après". Le mode de communication n'est qu'un détail.


 
je ne veux aps polémiquer, enfin si , au moins là dans cet intant T ça me distrait et me permet de regarder la douleur sous un autre angle plus objectif.  
mais penser que le mode de communication est un detail me laisse du coup supposer que peux etre tu n'as pas d'enfants par exemple.  
Parce c'est le genre de "point de detail" entre 1m et 1m85 qui justement compte un peu dans "l'apres" et qui necessite justement un peu communication parfois...  
 
C'est une erreur d'ailleurs que j'ai souvent vu commettre autours de moi dans les divorce qui virent au tres sale : penser qu'on peut traiter l'Ex compagnon/compagne comme de la merde en snobant royalement son ressenti mais que pour autant ça n'entachera pas la necessaire coparentalité.
Sur le papier, en theorie, j'imagine qu'on peut y croire avec une gorsse poutre dans l'oeil.
 Dans la vie reelle considerer que la maniere de communiquer est un point de detail sans importance qui ne genera pas les discussions inevitables de l'apres est de la foutaise en barre puisque mepriser le ressenti de l'ex, c'est mepriser aussi le ressenti du pere ou la mere qui ne sont qu'une seule et meme personne que l'ex.  
c'est aussi mepriser au passage ce qui a ete une vie commune et un amour asssez existant pour donner naissance aux dits enfants.  
Donc mettre un minimum d'effort dans la communication, qui n'est aps obligé d'etre autre qu'honnete d'ailleurs, n'est vraiment pas un detail quand on a à separer autre chose qu'une bibliotheque ikea.  
 
et j'exprime vraiment un avis là d'une maniere generale ( separer mon domicile famillial avec MES enfants et le sien etait MON choix justement pour que la situation de mes enfants dejà un peu compliquée ne le soit pas encore plus et que la sienne ne le soit pas trop non plus la place du BeauPère dans une fratrie dejà constituée et sans figure paternelle n'etant pas simple non plus ....  ) de fait, le seul bon coté de ma situation etant que je n'ai pas en plus à penser droit de garde etc.. meme si 10 ans de coexistence font qu'il y aura aussi impact et "apres" pour eux.  
eux tous? lui compris? j'en sais absolument rien par exemple là ..
 
 
j'edite pour ajouter que forcement c'est encore tres resumé puisqu'initialement la question du domicile commun ne se posait pas n'habitant pas la meme ville, que des mutations professionells sont intervenues, qu'on a du bcp jongler à certains moments, etc etc etc..la vie quoi ..  


Message édité par kcendre le 05-04-2020 à 02:41:55
n°59379165
thalis
Posté le 05-04-2020 à 09:11:30  profilanswer
 

soma yukihira a écrit :


 
Nous compatissons avec toi kcendre [:zedlefou:3]
 
Et clairement, quoiqu'en dise certains, la manière de se faire quitter compte en effet énormément dans ce travail de deuil qu'il te faut réaliser.
 
Le mépris, le manque total de considération, l'absence totale d'explication...  c'est évident que cela rajoute à la difficulté de l'épreuve.
 
Courage à toi !!!
 


 
Certains qui ont le droit d'avoir un avis différent hein ;)
Perso, le mépris et le manque total de considération, il est déjà dans le fait de ne pas en avoir parlé AVANT l'irrémédiable. Il est dans le fait d'avoir dit "non non, tout va bien" alors que tout n'allait pas bien. Il est dans le fait d'avoir laissé croire que ça se passe bien alors que ça n'est pas le cas.
Je me fous de la manière dont je serais quittée, mais j’espère juste que monsieur aurait assez de respect et de confiance envers moi et envers nous pour qu'on en parle *avant* qu'il ne soit trop tard. Prendre la décision seul dans son coin, alors que ça fait x années qu'on prend toutes les décisions qui nous concernent ensemble, voilà pour moi le mépris ultime. Il peut bien m'envoyer un sms après ça, ou me justifier pendant des heures qu'il a eu raison de décider ça, ça ne changera rien aux faits.
 
Après effectivement, au bout de x temps, on se connait suffisamment pour savoir ce qui est perçu et comment, mais celui qui part, comme ça, pour nous du jour au lendemain, c'est pas forcement la meme personne avec qui on a passé notre vie.

n°59379385
V pour
Posté le 05-04-2020 à 09:58:08  profilanswer
 

thalis a écrit :

 

Certains qui ont le droit d'avoir un avis différent hein ;)
Perso, le mépris et le manque total de considération, il est déjà dans le fait de ne pas en avoir parlé AVANT l'irrémédiable. Il est dans le fait d'avoir dit "non non, tout va bien" alors que tout n'allait pas bien. Il est dans le fait d'avoir laissé croire que ça se passe bien alors que ça n'est pas le cas.
Je me fous de la manière dont je serais quittée, mais j’espère juste que monsieur aurait assez de respect et de confiance envers moi et envers nous pour qu'on en parle *avant* qu'il ne soit trop tard. Prendre la décision seul dans son coin, alors que ça fait x années qu'on prend toutes les décisions qui nous concernent ensemble, voilà pour moi le mépris ultime. Il peut bien m'envoyer un sms après ça, ou me justifier pendant des heures qu'il a eu raison de décider ça, ça ne changera rien aux faits.

 

Après effectivement, au bout de x temps, on se connait suffisamment pour savoir ce qui est perçu et comment, mais celui qui part, comme ça, pour nous du jour au lendemain, c'est pas forcement la meme personne avec qui on a passé notre vie.

 

Voilà. Le problème ne vient pas de surgir du déconfinement. Celui-ci n'a été que l'interrupteur.

 

Kcendre, je parlais simplement de la communication pour rompre. Il a peut-être ses raisons de le faire par mail.
Ça ne l'empêchera peut-être pas de fluidifier la communication après ?

 

Peut être même qu'après un certain temps, il t'expliquera en détail le pourquoi du comment. Après je me doute que c'est frustrant, que tu vois cela de manière injuste. Mais la vie est injuste parfois, faut faire avec.

 

Pour le reste : ressenti, mépris, etc... C'est une question de principe/valeur et tout le monde n'a pas le même curseur, d'où le désaccord ici même. Pour mon expérience: j'ai déjà rompu en face et par texto.

 

J'ai eu le droit bien sûr à la moralisation "En plus tu fais ça par texto!!"

Message cité 1 fois
Message édité par V pour le 05-04-2020 à 16:31:26
n°59391423
john_tgv
what did you expect?
Posté le 06-04-2020 à 12:53:36  profilanswer
 

Courage à toi kcendre. [:alea31]

 
V pour a écrit :


Peut être même qu'après un certain temps, il t'expliquera en détail le pourquoi du comment.


Autant le faire au moment de la rupture. Voir avant.

 

Et puis faut pas attendre non plus grand chose de ce genre d'explications. Ce n'est que le point de vue de l'autre, qui s'est mentalement éloigné depuis longtemps, d'où la décision de rupture qui lui semble évidente et naturelle alors qu'elle est sidérante car pas prévue par l'autre. Sauf en cas de discussion de longue et/ou de pourrissement plus ou moins conscientisé...
Il peut y  avoir un certain aveuglement d'un côté et un mutisme de l'autre, amenant à ce genre de situations. (Je ne parle pas de celle de kcendre en particulier, ne la connaissant pas).


Message édité par john_tgv le 06-04-2020 à 12:55:36

---------------
P'tit tigrou déguisé en Quasi-modo => Générateur de liens toulousains /kimouss <= "Elton john de sept 1980" dixit zephiel...
n°59391977
kcendre
Posté le 06-04-2020 à 13:40:32  profilanswer
 

Ce qui est tres difficile là, présentement, c'est la situation de confinement.
 
C'est hors vie, hors temps, hors norme, tout est figé.  
 
C'est d'autant plus dur de ne pas ceder à l'idée que :
 
* il m'a ecrit n'importe quoi, parce que cogitant trop d'un coup tout seul, sans dialogue justement, sur un fond de deprime personnelle ( bien reelle ) dans une forme d'autosabordage total.  
que l'anxyogene de ce moment etrange où on est tous comme des chats de schrodinger dans nos boites à amené à une prise de decision hallucinante.  
 
* de ne pas se faire du coup le film que "apres"... quand on pourra sortir.... de projeter n'importe quoi...du plus ferme ou plus supplicatoire.
 
* de ne pas fantasmer qu'un  " j'ai l'impression de ne plus t'aimer assez passionnément pour qu'on fasse couple sans souffrir" ça peut aussi se negocier, s'inverser, qu'en situation normale ça aurait pu etre une simple bouteille à la mer, une perche, un appel à un chagement de ma part, une reintroduction de plus d'investissement, de plus de reassurance etc.  
 
 
 
Et puis c'est tout betement impossible là pour moi de me "changer" les idées, d'essayer de ramasser ma carcasse.  
 
j'essaye de me tenir à une ligne ferme mentale consistant à me dire que de toute maniere, il est necessaire d'attendre la fin du confinement pour chercher de l'explication, pour envisager la discussion, pour commencer l'apres si un apres doit etre.
 
mais c'est ...une torture.
je n'arrive plus à bouffer, je dors à peine, j'essaye de m'abriter dans des taches robotiques de nettoyage, d'entretien de jardin
d'epargner les enfants du spectacle de ma decheance  
de m'abrutir sur netflix ( mais parallelement qui dit enfants dit quotidien à assurer et impossibilité d'abrutissement )  
 
il n'y a jamais de bon moment pour une rupture, mais celui ci..il est particulierement pas bon :/  
 
 
 
 

n°59392020
arkrom
so much fail
Posté le 06-04-2020 à 13:43:33  profilanswer
 

Ah ben ça tombe bien , la nouvelle saison de casa de papel est dispo  :O
/ oui c'est une très très maigre consolation et une blague nulle  mais j'ai pas mieux a offrir
 [:nazztazz:1] courage


---------------
I sit, in my desolate room, no lights, no music, Just anger, I've killed everyone, I'm away forever, but I'm feeling better,How do I feel,What do I say,Fuck you, it all goes away,
n°59392108
V pour
Posté le 06-04-2020 à 13:50:44  profilanswer
 

kcendre a écrit :

Ce qui est tres difficile là, présentement, c'est la situation de confinement.

 

C'est hors vie, hors temps, hors norme, tout est figé.

 

C'est d'autant plus dur de ne pas ceder à l'idée que :

 

* il m'a ecrit n'importe quoi, parce que cogitant trop d'un coup tout seul, sans dialogue justement, sur un fond de deprime personnelle ( bien reelle ) dans une forme d'autosabordage total.
que l'anxyogene de ce moment etrange où on est tous comme des chats de schrodinger dans nos boites à amené à une prise de decision hallucinante.

 

* de ne pas se faire du coup le film que "apres"... quand on pourra sortir.... de projeter n'importe quoi...du plus ferme ou plus supplicatoire.

 

* de ne pas fantasmer qu'un  " j'ai l'impression de ne plus t'aimer assez passionnément pour qu'on fasse couple sans souffrir" ça peut aussi se negocier, s'inverser, qu'en situation normale ça aurait pu etre une simple bouteille à la mer, une perche, un appel à un chagement de ma part, une reintroduction de plus d'investissement, de plus de reassurance etc.

  

Et puis c'est tout betement impossible là pour moi de me "changer" les idées, d'essayer de ramasser ma carcasse.

 

j'essaye de me tenir à une ligne ferme mentale consistant à me dire que de toute maniere, il est necessaire d'attendre la fin du confinement pour chercher de l'explication, pour envisager la discussion, pour commencer l'apres si un apres doit etre.

 

mais c'est ...une torture.
je n'arrive plus à bouffer, je dors à peine, j'essaye de m'abriter dans des taches robotiques de nettoyage, d'entretien de jardin
d'epargner les enfants du spectacle de ma decheance
de m'abrutir sur netflix ( mais parallelement qui dit enfants dit quotidien à assurer et impossibilité d'abrutissement )

 

il n'y a jamais de bon moment pour une rupture, mais celui ci..il est particulierement pas bon :/

 

Ce qui te bouffe, c'est l'incertitude et le flou autour de ce mail en fait.

 

Je dois reconnaître que le contexte doit exacerber la rupture. Si je peux te donner un conseil: si tu as des romans, lis. Parfois on thérapeutise avec d'autres histoires, on s'identifie aussi et même dans de rares moments on a une catharsis qui peut apaiser pendant un temps ;)

Message cité 1 fois
Message édité par V pour le 06-04-2020 à 13:51:47
n°59392218
la lampe
Posté le 06-04-2020 à 14:00:19  profilanswer
 

thalis a écrit :


 
Certains qui ont le droit d'avoir un avis différent hein ;)
Je me fous de la manière dont je serais quittée, mais j’espère juste que monsieur aurait assez de respect et de confiance envers moi et envers nous pour qu'on en parle *avant* qu'il ne soit trop tard. Prendre la décision seul dans son coin, alors que ça fait x années qu'on prend toutes les décisions qui nous concernent ensemble, voilà pour moi le mépris ultime. Il peut bien m'envoyer un sms après ça, ou me justifier pendant des heures qu'il a eu raison de décider ça, ça ne changera rien aux faits.
 
Après effectivement, au bout de x temps, on se connait suffisamment pour savoir ce qui est perçu et comment, mais celui qui part, comme ça, pour nous du jour au lendemain, c'est pas forcement la meme personne avec qui on a passé notre vie.


 
Je pensais un peu la même chose. En vrai... ça se passe rarement comme on le souhaiterait et on a pas les réactions qu'on voudrait également avoir. Je me voyais plus courageux que je ne le suis réellement par exemple.


Message édité par la lampe le 06-04-2020 à 14:01:08
n°59392285
kcendre
Posté le 06-04-2020 à 14:06:53  profilanswer
 

arkrom a écrit :

Ah ben ça tombe bien , la nouvelle saison de casa de papel est dispo  :O  
/ oui c'est une très très maigre consolation et une blague nulle  mais j'ai pas mieux a offrir  
 [:nazztazz:1] courage


 
mais c'est bien vu puisque justement c'est la serie que j'ai choisi ^^
 

V pour a écrit :


Ce qui te bouffe, c'est l'incertitude et le flou autour de ce mail en fait.  
 
Je dois reconnaître que le contexte doit exacerber la rupture. Si je peux te donner un conseil: si tu as des romans, lis. Parfois on thérapeutise avec d'autres histoires, on s'identifie aussi et même dans de rares moments on a une catharsis qui peut apaiser pendant un temps ;)


 
 :jap:  
 
 oui, le reflexe de lecture ou d'ecriture m'est naturel de toute maniere.  
J'ai en revanche un gros soucis de concentration ... et je me suis concretement dans une phase où meme une monographie historique de louis xi peut se transformer dans mon cerveau bizarre en haut de hurlevent, tragedie grecque et roman harlequin.  

n°59392664
Dzama
Une vraie tête brûlée
Posté le 06-04-2020 à 14:33:50  profilanswer
 

kcendre a écrit :

Ce qui est tres difficile là, présentement, c'est la situation de confinement.
 
C'est hors vie, hors temps, hors norme, tout est figé.  
 
C'est d'autant plus dur de ne pas ceder à l'idée que :
 
* il m'a ecrit n'importe quoi, parce que cogitant trop d'un coup tout seul, sans dialogue justement, sur un fond de deprime personnelle ( bien reelle ) dans une forme d'autosabordage total.  
que l'anxyogene de ce moment etrange où on est tous comme des chats de schrodinger dans nos boites à amené à une prise de decision hallucinante.  
 
* de ne pas se faire du coup le film que "apres"... quand on pourra sortir.... de projeter n'importe quoi...du plus ferme ou plus supplicatoire.
 
* de ne pas fantasmer qu'un  " j'ai l'impression de ne plus t'aimer assez passionnément pour qu'on fasse couple sans souffrir" ça peut aussi se negocier, s'inverser, qu'en situation normale ça aurait pu etre une simple bouteille à la mer, une perche, un appel à un chagement de ma part, une reintroduction de plus d'investissement, de plus de reassurance etc.  
 
 
 
Et puis c'est tout betement impossible là pour moi de me "changer" les idées, d'essayer de ramasser ma carcasse.  
 
j'essaye de me tenir à une ligne ferme mentale consistant à me dire que de toute maniere, il est necessaire d'attendre la fin du confinement pour chercher de l'explication, pour envisager la discussion, pour commencer l'apres si un apres doit etre.
 
mais c'est ...une torture.
je n'arrive plus à bouffer, je dors à peine, j'essaye de m'abriter dans des taches robotiques de nettoyage, d'entretien de jardin
d'epargner les enfants du spectacle de ma decheance  
de m'abrutir sur netflix ( mais parallelement qui dit enfants dit quotidien à assurer et impossibilité d'abrutissement )  
 
il n'y a jamais de bon moment pour une rupture, mais celui ci..il est particulierement pas bon :/  
 
 
 
 


 
Vous êtes dans la même rue, une petite visite s’impose


---------------
Topic Chicha [:dzama] http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] w=0&nojs=0
n°59393170
warpc
Posté le 06-04-2020 à 15:14:34  profilanswer
 

thalis a écrit :


 
Certains qui ont le droit d'avoir un avis différent hein ;)
Perso, le mépris et le manque total de considération, il est déjà dans le fait de ne pas en avoir parlé AVANT l'irrémédiable. Il est dans le fait d'avoir dit "non non, tout va bien" alors que tout n'allait pas bien. Il est dans le fait d'avoir laissé croire que ça se passe bien alors que ça n'est pas le cas.
Je me fous de la manière dont je serais quittée, mais j’espère juste que monsieur aurait assez de respect et de confiance envers moi et envers nous pour qu'on en parle *avant* qu'il ne soit trop tard. Prendre la décision seul dans son coin, alors que ça fait x années qu'on prend toutes les décisions qui nous concernent ensemble, voilà pour moi le mépris ultime. Il peut bien m'envoyer un sms après ça, ou me justifier pendant des heures qu'il a eu raison de décider ça, ça ne changera rien aux faits.
 
Après effectivement, au bout de x temps, on se connait suffisamment pour savoir ce qui est perçu et comment, mais celui qui part, comme ça, pour nous du jour au lendemain, c'est pas forcement la même personne avec qui on a passé notre vie.


 
+100000
 
Après nous n'avons pas tous les détails. Est-ce qu'on parle d'un simple message de 5 lignes?
10 ans de couple ça peut paraître beaucoup mais ça dépend aussi de ce qui a été vécu sur cette période...  
On peut avoir une histoire et une relation tout aussi forte sur quelques mois seulement!
 
Il y aussi quelques passages qui m'interrogent dans le post d'origine:
 

Citation :


j'avais posté il y a qq temps dans une autre partie du forum y évoquant les pannes sexuelles à répétition de monsieur depuis 1 ans et l'angoisse que ça générait dans notre couple (curieusement la semaine dernière encore j'y croyais moi à son "ça n'a rien à voir avec un manque d'amour ou de désir, je suis juste bouffé d'angoisse désormais " )


 
Avec le recul, ce point banal en d'autres circonstances était un signe annonciateur. :/
 

Citation :


notre situation un peu particulière de très vieux couple de demis vieux (44 ans)  n'habitant pas volontairement (enfin surtout de mon fait le volontairement il faut l'avouer puisqu'ayant des enfants à charge d'une première union je n'avais pas désiré "recomposer" totalement) sous le même toit, mais dans la même rue par choix, avec tout ce qu'implique aussi 10 ans de vie pas complètement commune forcement mais totalement imbriquée en terme de quotidien, de projets, de futur.


 
Comme dit plus haut, 10 ans ce n'est pas un très vieux couple et à 44 ans on est généralement encore très bien et pas "demi vieux".
Ca peut paraître un détail mais ça donne une idée de la perception des choses.  
 

Citation :


et puis le petit choc total parce que si nous avons traversé forcement pas mal de doutes, de crises, de remises en question dans notre couple (l'inverse en 10 ans serait curieux) et bien il n'y avait vraiment aucun signe précurseur. vraiment aucun de sa part.
hormis cette défaillance bien sur, que le discours et l'age expliquait aussi autrement jusqu'à hier.

 
 
Pas mal de doutes, de crises et de remises en question en 10 ans et l'inverse serait curieux?
Je ne sais pas quels étaient les sujets mais non, les choses se déroulent souvent très bien et parfois de mieux en mieux sur la durée si tous les ingrédients sont réunis.
Si trop d'efforts sont nécessaires pour que ça fonctionne, ça n'est pas bon signe. :/
Il faut bien faire la différence entre compromis et concessions.
Enfin, sauf problème de santé, à 44 ans on est tout aussi performant et souvent + endurant.
 

Citation :

 
et...hop...il a disparu 4 jours...pour ne réémerger que sous la forme d'un mail ma foi fort poli, mais où il explique que cette période de confinement l'a aidé à réaliser qu'au fond il ne m'aimait plus.


 
Au moins les choses sont claires.  [:spamafote]  
On cherche souvent des explications rationnelles dans une rupture alors que les sentiments ne s'expliquent pas toujours. Ni quand ils viennent, ni quand ils partent!
Ce n'est pas la peine de te torturer pour savoir si ça aurait changé quelque chose que tu fasses ci ou ça, si vous auriez pu tenter un truc ou pas...
La finalité aurait été la même et probablement qu'en face à face il n'aurait pas eu le courage de te dire tout ça et que le faux semblant aurait duré + longtemps inutilement.
 
Maintenant, à moins qu'il t'ai demandé de ne plus le contacter et vu qu'il te propose de rester amis, tu peux toujours lui dire ce que tu as sur le coeur, sous la forme que tu souhaites.
 
Tout mon soutien dans cette période difficile et pour cette épreuve qu'il l'est encore +  [:zedlefou:3]  
 


---------------
Groupe du moment: The Beaches / The Glorious Sons
n°59395698
john_tgv
what did you expect?
Posté le 06-04-2020 à 18:52:11  profilanswer
 

warpc a écrit :

...tu peux toujours lui dire ce que tu as sur le coeur, sous la forme que tu souhaites.


+1, en commençant peut-être par reformuler ce que tu as compris de son message, pour pas qu'il y ait d’ambiguïté entre vous.


---------------
P'tit tigrou déguisé en Quasi-modo => Générateur de liens toulousains /kimouss <= "Elton john de sept 1980" dixit zephiel...
n°59395775
V pour
Posté le 06-04-2020 à 18:59:42  profilanswer
 

M'est d'avis qu'elle devrait attendre, même si la tentation est forte. Elle n'aurait rien de plus.

 

Elle doit d'abord le laisser tranquille. Il doit certainement remettre ses idées en ordre.


Message édité par V pour le 06-04-2020 à 18:59:56
n°59396322
avitasse
ID PSN : avitasse
Posté le 06-04-2020 à 19:42:49  profilanswer
 

V pour a écrit :

Par mail ou en face, le choc aurait été le même. On peut critiquer la forme, à défaut de prendre conscience du fond.


+1
 
 

V pour a écrit :

Complètement. Mais cette notion du respect a l'air d'avoir une origine bien plus ancienne que celle des moeurs transmises.
 
Comme un axiome irrévocable, indépassable. Du genre ça ne se fait pas. Je pose la question: qui a dit ça ?


C'est dans la convention de Genève [:spamafoote]


Message édité par avitasse le 06-04-2020 à 19:49:52

---------------
[ECH] Bluray Star Trek - I, Robot - Night & Day - etc.
n°59396390
Ayrin
Miaou
Posté le 06-04-2020 à 19:49:22  profilanswer
 

warpc a écrit :


Au moins les choses sont claires.  [:spamafote]  
On cherche souvent des explications rationnelles dans une rupture alors que les sentiments ne s'expliquent pas toujours. Ni quand ils viennent, ni quand ils partent!
Ce n'est pas la peine de te torturer pour savoir si ça aurait changé quelque chose que tu fasses ci ou ça, si vous auriez pu tenter un truc ou pas...
La finalité aurait été la même et probablement qu'en face à face il n'aurait pas eu le courage de te dire tout ça et que le faux semblant aurait duré + longtemps inutilement.
 
Maintenant, à moins qu'il t'ai demandé de ne plus le contacter et vu qu'il te propose de rester amis, tu peux toujours lui dire ce que tu as sur le coeur, sous la forme que tu souhaites.
 
Tout mon soutien dans cette période difficile et pour cette épreuve qu'il l'est encore +  [:zedlefou:3]  


Quand c'est un "je ne t'aime plus" il n'y a pas forcément à chercher d'explication effectivement. Alors qu'un "je t'aime mais..." est bien plus violent et pousse bien plus à l'incompréhension.

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  1310  1311  1312  ..  1332  1333  1334  1335  1336  1337

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
[topic unique] Prostitution[Topic unique] - Tom Lehrer
[Numismatique] Venez discuter des monnaies ![Topik Unique] Voitures anciennes
[topic de Qualitay !] M.I.A.M: D.A c'est Ici le topic !!!!!!! (syndrome BlueLou)[Topouic Unique] SQFP - Le meilleur du Pouic.
Rockville CA, une websérie rock inédite sort en France le 3/12 ![Topic unique]Se trainer (ou être trainé) pour sortir le weekend. :o
[Topic Unique] Les armes de guerre 
Plus de sujets relatifs à : [Sujet]Vos ruptures, subies et infligées (Aie ! Ca pique !)


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR