Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
1872 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12
Auteur Sujet :

Prostitution étudiante, ce que vous en savez, pensez.

n°13856174
igor1984
Posté le 23-01-2008 à 07:06:43  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
non mais ça va je demande pas l' exemple d une des annonces pour la contacter...

mood
Publicité
Posté le 23-01-2008 à 07:06:43  profilanswer
 

n°13856202
ebola2
ah ah ah
Posté le 23-01-2008 à 07:47:10  profilanswer
 

Ernestor a écrit :


Qu'importe son choix. L'important est son témoignage ici : elle explique clairement que la prostitution est pas un acte anodin et peut laisser de graves séquelles. Et c'est important de dire cela, parce je suppose que pour un nombre non négligeable de gens, la prostitution, occassionnelle, peut sembler la solution de facilité.  
 


 
là est le problême, ça peut sembler une solution de facilité, et là ok : séquelles à craindre (chose que j'ai déjà dit)
mais je peux te dire que j'ai connu pas mal de prostituées et un mec parmi. je te jure que pas mal si ce n'est la plupart le font par facilité (bin oui j'avoue mon cousin a été en prison un mac quoi, j'étais ami avec "ses" filles que je plaignais, y en avait des jeunes des vieilles des cyniques, des fleur bleues etc., de plus je suis sorti jeune avec une escort girl qui arrondissait ses soirées avec une passe par exemple et autres.
il y avait beaucoup de complaisance. Qu'on me croye ou non mais la grande majorité des filles qui font ça (ou mecs mais là ça touche plutôt les vieilles et l'entretien) le font pour avoir facile du pognon. Je ne parle pas de ce cas marginal (d'après le chiffre pas si marginal que ça) de cette fille citée ici (bien que refuser par fierté certaines choses et s'avilir en même temps c'est paradoxal).
 
maintenant j'insiste, il faut de la prévention sur le terrain et pas seulement un bouquin, une aide psy, et conseils de toute nature, de bonnes assistantes sociales et pourquoi pas un droit à l'épicerie éducative (pour ceux qui connaissent), et surtout vu la remmontée du taux de sida une recrudescence de prévention. La lutte se fait sur le terrain, car le bouquin risque fort de toucher la vieille ménagère.
 
maintenant si c'est un vrai choix en son âme et conscience, une volonté de vie facile avec peu de boulot et plein de fric, bah chacun fait ce qu'il veut, après faut pas pleurer. Pour les médecin faut pas deconner non plus. Les aides psy il y a les cmp, le reste il y a encore d'autres solutions et certains médecins sont très compréhensif (peut être une campagne de sensibilisation ? dans ce cas ce sera pour tous pas seulement les étudiants et un système infaillible contre la triche, un tiers payant pris en compte dans ces cas extrêmes, des dispositifs spéciaux quoi, un droit cmu étudiant etc.) et tout ça se fait sur le terrain, associations etc...
je sais j'exprime mal ma pensée c'est mon défaut, c'est pour ça que je me réferre pas mal à des auteurs qui disent mieux les choses que moi, si on me comprend de travers j'en suis désolé d'avance, mes intentions sont bonnes, mais je les exprime mal.
 
maintenant même à mon époque y avait des dispositifs (j'ai 35 ans, j'ai même été clodo en licence :lol:) d'aide pour trouver des apparts des boulots etc. pour la coloc ok c'est pas toujours la joie et j'ai vu des étudiants se disputer (style c'est toujours moi qui fait le ménage, tu amènes trop de monde, tu fais trop de bruit etc. et ça clash), donc oui tout n'est pas évident c'est sur. et encore j'en aurais beaucoup à dire mais je n'ai pas la science infuse, je sais pas mal de trucs, j'ai vécu pas mal de trucs, de galères, de hauts (très parfois) et des bas (très parfois) c'est la vie. mais je ne sais pas tout. donc je rectifie le tir (en lisant les autres et en prenant conscience que je suis allé un peu trop vite en besogne, que je conclus trop vite, que je ne sais pas tout etc. bref j'aime me remettre en question ainsi que ma vision (pessimiste souvent) du monde) même si parfois je troll aussi, ou m'échauffe, ou exprime mal ce que je veux dire etc. on est humain quoi et moi un des pires :D y a pas longtemps j'avais seulement une aloc cotorep maintenant j'ai une reconnaissance travailleur handicapé ça va beaucoup mieux mais là c'est HS :lol: bref on a parfois une drole de vie...


Message édité par ebola2 le 23-01-2008 à 08:29:37
n°13856244
dante2002
HEUUU NOOOOOOOOON
Posté le 23-01-2008 à 08:16:53  profilanswer
 

Yagmoth a écrit :


 
Les plafonds d'attribution de la bourse sont bas. Avec 1,5 smic il n'est pas dit du tout que tu ai droit aux 300€/mois... bref le problème est essentiellement que le système n'est pas assez souple, pas adapté aux situations géographiques, etc.
 
Je suis allé voir une fois une assistante sociale...qui n'a fait que me répéter ce que j'aurai pu trouver en trois clics sur internet. Bref qu'on ne pourrait m'aider que lorsque je fournirai la preuve certaines que dans la semaine j'allais être dehors  :D .


 
je dois vraiment être un prolo alors, j'avais la bourse maximale (soit de mémoire 349€/mois en 2002) alors que mon bahut était à 5 min à pied de mon hlm de ma maman :o


---------------
Parce que le vote pour Emmanuel Macron n'est pas un vote de conviction mais une nécessité démocratique
n°13856786
Kyrieleve
Féministe
Posté le 23-01-2008 à 10:20:12  profilanswer
 

Ca fait du bien de revenir sur ce topic et de voir certains avis plus modérés et ouverts que ce que le début du topic laissait entendre ...  
 
 


---------------
Pussy that walk !
n°13857386
Profil sup​primé
Posté le 23-01-2008 à 11:38:28  answer
 

C

Message cité 3 fois
Message édité par Profil supprimé le 23-01-2009 à 16:37:20
n°13857476
Profil sup​primé
Posté le 23-01-2008 à 11:48:52  answer
 


+1, si comme Rapiso on parlait de la prostituée qui fait manger ses enfants, tout le monde s'en ficherait

n°13858270
Swaks
ABUSUS NON TOLLIT USUM
Posté le 23-01-2008 à 13:45:56  profilanswer
 

Ernestor a écrit :


Il y a aussi 36 moyens de pas répéter les mêmes choses : lire le topic en entier [:spamafote]
 
Désolé de te le dire comme ça, mais à la vue de tout le topic, ton intervention n'apporte rien de plus. Et on a déjà répondu à tout ça : la théorie c'est bien jolie, la pratique et quand tu vis la situation, c'est souvent tout autre chose.
 
Et encore une fois, quand tu perds 10 Kg en 2 mois, la prostitution tu la fas pas pour maintenir un niveau de vie en t'achetant un nouveau téléphone mais pour ... bouffer.


 
Ouais si tu pars du principe que c'est la vérité vraie... parceque même le SDF il perd pas 10kg en 2 mois


Message édité par Swaks le 23-01-2008 à 13:47:49
n°13859903
Ernestor
Modérateur
modo-coco :o
Posté le 23-01-2008 à 16:25:05  profilanswer
 


C'est important dans le sens où 1 étudiant sur 5 abandonne ses études fautes de revenus suffisants. Ce qui est énorme.
 
Parce que l'étudiant est généralement trop jeune pour toucher des aides comme le RMI et que les petits boulots c'est sur que c'est utile comme source de revenus mais c'est globalement incompatible avec une réussite scolaire (les journées ne font que 24h).  
 
Alors bien sur, on peut parler de la prostitution en général. On peut surtout parler de la précarisation des étudiants, c'est ça le sujet ici. Précarisation au point d'en arriver à la prostitution.

Message cité 1 fois
Message édité par Ernestor le 23-01-2008 à 16:31:40
n°13859940
Ernestor
Modérateur
modo-coco :o
Posté le 23-01-2008 à 16:29:36  profilanswer
 

kryptos a écrit :


Alors d'une il y a du second degré dans mon message, et de deux rien ne prouve Ernestor, que tu aies des valeurs plus justes et une estime supérieure à la mienne. Je ne méprise pas, je gueule contre la construction par les médias d'un faux problème, vendeur, culpabilisateur, et révélateur du truc le plus banal : le manque de pognon.


Il n'y avait aucun second degré dans ton message. Aucun. A part la première phrase avec les 15 euros. Pour le reste, à savoir la traiter de pétasse et vouloir lui coller des claques, faudra m'expliquer où est le second degré là ...
 

Citation :


Que la question soit en plus orientée par "obligée" de se prostituer moi c'est ça qui me fait gerber.
Parceque si tu as eu l'occassion de voyager et de rencontrer des gens qui vivent avec le dixième de ton revenu mensuel, tu remarqueras une chose, même si il y a plus de prostitiution visible, jamais tu n'entends que pour vivre, survivre, il faut se prostituer.  
 
D'autre part je connais bon nombre de femmes qui placent leur honneur au dessus de la réussite de leur études, et qui en pareille situation auraient plaqué études ou ravisé leurs prétentions. Car vendre son corps est une chose que certaines femmes ne peuvent pas faire car elles mourraient psychologiquement.
 
Tu peux trouver les raisons que tu veux à la prostitution, saluer le courage de cette respectable personne, mais je ne changerai pas d'avis comme ça, on ne se prostitue pas pour pouvoir étudier...


Rien à répondre de plus à ça que ce que j'ai dis hier. Tu fais la même chose que beaucoup : analyser les choses de manière purement rationnelle. Une fois dans la situation, on ne réfléchiss pas forcément de manière rationnelle.  
 
Alors non, on est jamais OBLIGE de se prostituer, c'est une évidence triviale. Mais pourtant, certains, voire même beaucoup le font, mais aurait aimé ne pas avoir le faire. Pourquoi ? Parce que ta théorie et la pratique, la vraie vie des gens, c'est pas la même chose ...  
 
 

n°13859951
korrigan73
Membré
Posté le 23-01-2008 à 16:31:06  profilanswer
 

[quotemsg=13859903,327,15461]
C'est important dans le sens où 1 étudiant sur 5 abandonne ses études fautes de revenus suffisant. Ce qui est énorme.
 
Parce que l'étudiant est généralement trop jeune pour toucher des aides comme le RMI et que les petits boulots c'est sur que c'est utile comme source de revenus mais c'est globalement incompatible avec une réussite scolaire (les journées ne font que 24h). Bref,  
 
Alors bien sur, on peut parler de la prostitution en général. On peut surtout parler de la précarisation des étudiants, c'est ça le sujet ici. Précarisation au point d'en arriver à la prostitution.[/quotemsg]
il suffit de mettre les pieds dans une fac pour voir des pauvres, et pas qu'un peu...  :jap:

mood
Publicité
Posté le 23-01-2008 à 16:31:06  profilanswer
 

n°13860452
kryptos
Smokin'
Posté le 23-01-2008 à 17:18:04  profilanswer
 

Ernestor a écrit :


Il n'y avait aucun second degré dans ton message. Aucun. A part la première phrase avec les 15 euros. Pour le reste, à savoir la traiter de pétasse et vouloir lui coller des claques, faudra m'expliquer où est le second degré là ...
 

Citation :


Que la question soit en plus orientée par "obligée" de se prostituer moi c'est ça qui me fait gerber.
Parceque si tu as eu l'occassion de voyager et de rencontrer des gens qui vivent avec le dixième de ton revenu mensuel, tu remarqueras une chose, même si il y a plus de prostitiution visible, jamais tu n'entends que pour vivre, survivre, il faut se prostituer.  
 
D'autre part je connais bon nombre de femmes qui placent leur honneur au dessus de la réussite de leur études, et qui en pareille situation auraient plaqué études ou ravisé leurs prétentions. Car vendre son corps est une chose que certaines femmes ne peuvent pas faire car elles mourraient psychologiquement.
 
Tu peux trouver les raisons que tu veux à la prostitution, saluer le courage de cette respectable personne, mais je ne changerai pas d'avis comme ça, on ne se prostitue pas pour pouvoir étudier...


Rien à répondre de plus à ça que ce que j'ai dis hier. Tu fais la même chose que beaucoup : analyser les choses de manière purement rationnelle. Une fois dans la situation, on ne réfléchiss pas forcément de manière rationnelle.  
 
Alors non, on est jamais OBLIGE de se prostituer, c'est une évidence triviale. Mais pourtant, certains, voire même beaucoup le font, mais aurait aimé ne pas avoir le faire. Pourquoi ? Parce que ta théorie et la pratique, la vraie vie des gens, c'est pas la même chose ...  
 
 


 
Ben que si je l'avais en face de moi je ne lui collerais pas des claques évidemment. (premier degré)
Je n'ai encore jamais frappé de femmes à part ma mère. (second degré)
:D
Le "petasse" était effectivement limite, et significatif du mépris, certes.
Non pas que j'ai du mépris pour la prostitution, mais en revanche j'en ai pour la démarche qui consiste à parler d'un problème de prostitution comme la conséquence de la nécessité absolue de réussir ses études. Nan je ne gobe pas ça.
 
Tu crois pas franchement que si cette dernière avait été traumatisée par son expérience, elle ne l'aurait pas divulgué dans le cadre d'un livre racoleur et culpabilisateur? Genre, en fait, ce serait une catharsis...
 
Ensuite oui une femme étudiante peut se prostituer, comme n'importe quelle autre femme d'ailleurs. Il ne s'agit pas de la proposition indécente de R.Redford, mais d'un travail. Un travail que l'on peut décider de ne pas faire parceque vivre en guenilles et manger de la daube de chez Lidl, est supportable au regard d'une vie de regrêts pour acte dégradant .
 
Quand je pense à la roumaine tombée dans un réseau de psychopathes qui lui ont piqué ses papiers et lui font du chantage sur sa famille, et que je vois une étudiante créer un buzz autour d'un faux problème, parceque vivre de pas grand chose comme je l'ai fait et comme le font ses copains étudiants compagnons d'infortune, est au delà des ses capacités. Oui 'ai un malaise. Après je suis peut-être à coté de la plaque. pourquoi pas.
 
Mais pour conclure je n'y vois toujours qu'un problème de train de vie, et de la difficulté de tirer celui-ci par le bas. Ca je comprends très bien. Je comprends également que des nanas puissent faire une connerie voire 3 ou 4.  
 


---------------
Ce monde n'est qu'une immense entreprise à se foutre du monde
n°13860936
Helter-Ske​lter-
Chaotique bon
Posté le 23-01-2008 à 18:01:57  profilanswer
 


 
Le mot "étudiante" change tout, bien au contraire.
 
Dans l'esprit de la population (y compris dans le mien, ça n'a rien de péjoratif), on fait une distinction très simpliste entre ceux que l'on juge "déviants" (les délinquants, les prostitués, les toxicos ...) et les gens dits "normaux" (les autres). Il ne sagit bien sûr que d'une représentation ou d'un cliché.
 
On peut faire des reportages parlant des prostituées roumaines, tout le monde s'en cogne. Par contre,dans les étudiantes qui se prostituent, on brise un tabou car généralement, un étudiant est un jeune qui veut apprendre, quelqu'un d'innocent (on est bien d'accord, ce n'est pas une généralité, c'est la représentation que l'on s'en fait) et associer "prostituée" et "étudiante" choque.
 
Ensuite, la majorité des gens ne connaissent pas de prostituées ; par contre, les étudiantes sont leur filles, leur soeur, leur mère, leur copine et là ça touche bien plus les gens que des prostituées venues de loin dont on ignore tout.
 
 
J'ai un peu lu le topic et franchement, les leçons de morale de certains qui ne se sont jamais retrouvé dans cette situation et jugent sans comprendre, c'est triste ; la plupart des filles qui font ça ne le font pas par plaisir et ceux qui les accablent davantage feraient mieux de se taire.  
 
J'avais vu un reportage avec une jeune femme venant d'un pays de l'est qui s'était marriée à un allemand qui la battait, la séquestrait et lui avait fait un gamin. Elle s'était enfuit sans papiers et n'avait pas d'autre solution pour faire vivre son gosse de 2 ans que de se prostituer ; elle en pleurait. Mon point de vue vaut ce qu'il vaut mais il faut surement plus de courage pour se prostituer afin d'élever son gosse que de l'abandonner ou de se suicider.

n°13861398
nyhctom
C'mon c'mon
Posté le 23-01-2008 à 18:48:00  profilanswer
 

tout-à-fait, je pense qu'on aurait eu le même genre de réactions en remplaçant 'prostituée' par 'mendiante', ce qui choque ici, c'est le 'étudiante' auquel on s'identifie tous à divers degrés, et comme on peut s'identifier, on peut plus facilement juger et donner les leçons 'moi, je m'en serais sorti autrement, d'ailleurs'...

 

Les fous furieux du 'quand on veut, on peut' en général suivi du 'on récolte ce qu'on a semé', surtout sur HFR, ils sont nombreux dans la grande famille des Yakafokon :O

 

Après, que ça soit un thème bien racoleur pour capter l'attention, c'est indéniable...


Message édité par nyhctom le 23-01-2008 à 18:50:30

---------------
Beings of the Bulk - are closing - the tesseract!
n°13861477
kryptos
Smokin'
Posté le 23-01-2008 à 18:55:36  profilanswer
 

Et le coup de vendre un bouquin, comme c'est la mode pour tout et n'importe quoi, et pour qu'un éditeur se remplisse les poches "parceque ça touche tout le monde" ça ca vous choque pas plus que ça.
Moi je vais écrire un bouquin sur les coiffeurs qui sont aussi des sérial killer, c'est vrai ça touche tout le monde, tout le monde a un coiffeur dans son entourage... :o
Oh mais sinon, il vient d'être révélé qu'il y a des prostituées qui sont étudiantes, quel scoop... Ya même des millions de français qui mangent de la viande une fois par mois. Mais dans quel monde vit-on... :o


---------------
Ce monde n'est qu'une immense entreprise à se foutre du monde
n°13861554
nyhctom
C'mon c'mon
Posté le 23-01-2008 à 19:02:56  profilanswer
 

Ton bouquin sera un bide, parceque tout le monde n'a pas été coiffeur :O
 
Qu'un éditeur sorte de la bouse, qu'un studio de cinoche sorte de la bouse, qu'un groupe compose de la bouse pour vendre, non ça me choque pas, j'ai plus 14 ans :O
 
Qu'on comprenne pas que son propre cas ne saura jamais être une généralité, déjà un peu plus, même si ça m'en touche une sans titiller l'autre, c'est HFR :D


---------------
Beings of the Bulk - are closing - the tesseract!
n°13861559
Ernestor
Modérateur
modo-coco :o
Posté le 23-01-2008 à 19:03:38  profilanswer
 

kryptos a écrit :


Ben que si je l'avais en face de moi je ne lui collerais pas des claques évidemment. (premier degré)
Je n'ai encore jamais frappé de femmes à part ma mère. (second degré)
:D
Le "petasse" était effectivement limite, et significatif du mépris, certes.
Non pas que j'ai du mépris pour la prostitution, mais en revanche j'en ai pour la démarche qui consiste à parler d'un problème de prostitution comme la conséquence de la nécessité absolue de réussir ses études. Nan je ne gobe pas ça.


En même temps, ça commence à fatiguer de voir écrit ça : PERSONNE ici n'a dit que c'était une nécessité absolue, faut arrêter la désinformation. Le fait est que quand on est dans une situation difficile, certaines personnes peuvent voir dans la prostitution comme une solution OCCASSIONNELLE à un problème TEMPORAIRE. Mais après, c'est souvent l'engrenage et une grande difficulté à s'en sortir, et surtout, des séquelles psychologiques grave. Et ça, c'est important d'en être bien conscient. D'où la grande utilité de son témoignage via son bouquin.

 
Citation :


Tu crois pas franchement que si cette dernière avait été traumatisée par son expérience, elle ne l'aurait pas divulgué dans le cadre d'un livre racoleur et culpabilisateur? Genre, en fait, ce serait une catharsis...


 [:mouais]

 

C'est surréaliste de lire ça, franchement. Où est le problème d'écrire un bouquin là-dessus ? Il y a bien des gens qui écrivent sur comment ils sont sortis de l'alcoolisme ou surmonter leur cancer ? On devrait les mépriser et leur cracher dessus sur tous ces gens là qui ont souffert ? C'est ça ta philosophie : écraser ceux qui sont à peine sorti du caniveau parce qu'ils sont commis l'affront ultime de raconter leur histoire ?

 

Elle est passée hier soir chez Fogiel. Et elle était visiblement encore traumatisée parce qu'elle a vécu. Ou alors c'est une putain (sans mauvais de jeu de mots) d'actrice qui mériterait un Oscar. Choisis encore une fois le mépris et les sarcasmes humiliants si ça t'amuse d'être méchant et médisant, mais compte pas sur moi pour te suivre hein.

 
Citation :


Mais pour conclure je n'y vois toujours qu'un problème de train de vie, et de la difficulté de tirer celui-ci par le bas. Ca je comprends très bien. Je comprends également que des nanas puissent faire une connerie voire 3 ou 4.  


Un problème de train de vie qui fait que tu perds 10 Kg en 2 mois parce que tu peux plus t'acheter à bouffer, c'est un sacré problème de train de vie. Quant aux conneries, comprenne bien aussi qu'une fois que t'as mis la main dans l'engrenage, c'est difficile d'en sortir.


Message édité par Ernestor le 23-01-2008 à 19:03:53
n°13861907
lovelyJ
Posté le 23-01-2008 à 19:53:21  profilanswer
 

bon allez, je me joins à la conversation :O
moi j'apporte un avis neutre sur le sujet surtout sur cette fille qui sort le bouquin parce que en effet elle touchait bien 600 euros par moi et elle a clairement dit sur tf1 que pour l'instant elle a arrêté mais que si elle en a besoin elle le referai....donc pas si traumatisée que ça quand même.
après qu'on soit maman sans papier et argent je comprend qu'on en vienne là, quand on est étudiant c'est moins évident sauf pour ceux qui sont clairement dans la précarité. je ne jette pas la pierre aux filles qui le font, c'est leur moyen pour trouver de l'argent facilement et rapidement sans travailler et comme cela a été dit elles font ce qu'elles veulent avec leur corps!!moi ce qui me fait le plus peur c'est pour leur sécurité parce qu'elles ne mettent personne au courant et se déplacent chez les hommes il peut se passer n'importe quoi mais ça c'est le principe de la prostitution en général malheureusement :/
après c'est une question de morale; perso je sais que je ne serai pas capable de faire ça moralement je préfère travailler jour et nuit plutôt que de faire ça. après l'argument de cette fille sur le français moyen me concerne car je suis dans cette situation (enfin surtout cette année ou je n'ai pas eu le droit à ma bourse j'étais à 100 euros au dessus de leur barème) et je comprend qu'elle ne peut pas demander de l'aide à ses parents. mais bon j'ai travaillé tous les étés depuis mes 16 ans, et j'ai un boulot comme caissière à côté de ma licence plus baby-sitting 2 à 3 fois par semaine...et j'ai eu toutes mes années avec mention parce que la fac c'est pas bien compliqué suffit d'apprendre des pages par coeur quand même....
et avec 600 euros par moi j'arrive à m'en sortir, comme ça a été dit déjà quand tu prend une coloc ça divise ton loyer par deux. et quand je vois dans ma fac certains étudiants qui se plaignent ça me fait doucement rigoler, car si ils enlevaient leur budget clopes et boisson ils auraient de quoi manger surtout que les restaurant universitaire offrent de belles assiettes pour 2,80 euro.
m'enfin tout ça pour dire que j'espère que ces filles qui font ça ont vraiment tout essayé avant d'en arriver là, car je conçois totalement que physiquement et moralement tout soit détruit après cela et pour le reste de leur vie :/ et c'est surtout horrible de se dire qu'on en soit rendu à devoir choisir entre études et survie parce que le système est mal fait, après on se demande pourquoi il y a des crises dans les universités chez nous, ça ne vient à personne le mot "précarité" ou "peur de l'avenir" dans ces cas là.


---------------
"si Dieu existe, j'espère qu'il a une bonne excuse..."
n°13862039
Ernestor
Modérateur
modo-coco :o
Posté le 23-01-2008 à 20:08:12  profilanswer
 

Pour info sur cette fille : elle travailait (dans un centre d'appel) déjà quand elle s'est prostituée, elle a continué ce boulot après. Donc elle s'est pas prostitué parce que c'était plus simple que de bosser, mais parce que bosser ça suffisait pas (dans sa situation en tout cas).

 

Quant à ton "la fac c'est pas bien compliqué suffit d'apprendre des pages par coeur quand même.... " c'est pas le sujet certes, mais je dois quand même dire que c'est du grand n'importe quoi :D Enfin, c'est TRES dépendant des matières.

 

D'ailleurs en ce qui me concerne, tous les documents sont autorisés à mes examens. Pas besoin d'apprendre par coeur, ça sert à rien, faut savoir réfléchir et avoir assimilé les concepts. C'est déjà plus compliqué que de recracher son cours bêtement ;)

Message cité 1 fois
Message édité par Ernestor le 23-01-2008 à 20:08:47
n°13862149
korrigan73
Membré
Posté le 23-01-2008 à 20:20:29  profilanswer
 

Ernestor a écrit :

Pour info sur cette fille : elle travailait (dans un centre d'appel) déjà quand elle s'est prostituée, elle a continué ce boulot après. Donc elle s'est pas prostitué parce que c'était plus simple que de bosser, mais parce que bosser ça suffisait pas (dans sa situation en tout cas).
 
Quant à ton "la fac c'est pas bien compliqué suffit d'apprendre des pages par coeur quand même.... " c'est pas le sujet certes, mais je dois quand même dire que c'est du grand n'importe quoi :D Enfin, c'est TRES dépendant des matières.
 
D'ailleurs en ce qui me concerne, tous les documents sont autorisés à mes examens. Pas besoin d'apprendre par coeur, ça sert à rien, faut savoir réfléchir et avoir assimilé les concepts. C'est déjà plus compliqué que de recracher son cours bêtement ;)


je savais pas que les commissaires politique reflechissaient, j'ai toujours cru qu'ils recrachaient leur propagande par coeur moi  :whistle:  :o


Message édité par korrigan73 le 23-01-2008 à 20:20:51
n°13862161
lovelyJ
Posté le 23-01-2008 à 20:21:57  profilanswer
 

ça je suis d'accord que ça dépend des fac. et les boulots ça dépend des matières aussi parce que quand tu vois dans certaines fac de droit où ils ont plus de 30 h de cours par semaine et autant de boulot personnel à faire là je comprend qu'on ait pas le temps de bosser mais apparemment elle s'était pas son cas; après je le répète avec son budget il y a quand même plus d'une personne qui s'en sort donc elle était peut être dépensière à la base aussi.
je comprend par contre que quand on voit une annonce qui dit qu'on va se faire 1000 euros en 1h on hésite pas longtemps comparé aux 10h que tu fais chez edouard par semaine pour gagner 300 euros, c'est bien là le problème!
mais bon qu'est ce qu'on peut y faire, la prostitution est vielle comme le monde et la demande ne s'arrêtera jamais donc on a pas fini de voir ça. d'autant plus qu'il y a encore plus choquant que la prostitution estudiantine c'est juste que là on brise un tabou parce qu'on pense (et ça devrait être le cas) qu'une étudiante ne ferai JAMAIS ça, simplement parce qu'on pense qu'elles n'en ont pas besoin...


---------------
"si Dieu existe, j'espère qu'il a une bonne excuse..."
n°13862575
La Guepe1
Posté le 23-01-2008 à 21:01:26  profilanswer
 

lovelyJ a écrit :

ça je suis d'accord que ça dépend des fac. et les boulots ça dépend des matières aussi parce que quand tu vois dans certaines fac de droit où ils ont plus de 30 h de cours par semaine et autant de boulot personnel à faire là je comprend qu'on ait pas le temps de bosser mais apparemment elle s'était pas son cas; après je le répète avec son budget il y a quand même plus d'une personne qui s'en sort donc elle était peut être dépensière à la base aussi.
je comprend par contre que quand on voit une annonce qui dit qu'on va se faire 1000 euros en 1h on hésite pas longtemps comparé aux 10h que tu fais chez edouard par semaine pour gagner 300 euros, c'est bien là le problème!
mais bon qu'est ce qu'on peut y faire, la prostitution est vielle comme le monde et la demande ne s'arrêtera jamais donc on a pas fini de voir ça. d'autant plus qu'il y a encore plus choquant que la prostitution estudiantine c'est juste que là on brise un tabou parce qu'on pense (et ça devrait être le cas) qu'une étudiante ne ferai JAMAIS ça, simplement parce qu'on pense qu'elles n'en ont pas besoin...

 

Ca m'a fait rire ça.
:D
Mes années de fac sont loin mais même sans dépenser grand chose, on est vite dans le rouge quand même.


Message édité par La Guepe1 le 23-01-2008 à 21:01:37
n°13863478
kryptos
Smokin'
Posté le 23-01-2008 à 22:57:56  profilanswer
 

http://www.studyrama.com/article.php3?id_article=31383
 

Citation :

Qu’est-ce qui pousse à continuer ?  
« L’argent. On ne peut pas dire qu’il soit facile à obtenir vu l’effort qu’il demande, mais rapide oui. Et puis c’est grisant de se retrouver un jour avec de grosses sommes. Après ma première expérience, j’ai eu ce besoin de faire des achats. C’était compulsif. Alors, quand on se retrouve sans rien après plusieurs mois, on recommence.


 
hum... [:manust]  
 
 
 
 


---------------
Ce monde n'est qu'une immense entreprise à se foutre du monde
n°13863995
boober
Compromis, chose due
Posté le 24-01-2008 à 00:27:14  profilanswer
 

 


oui enfin ça donne un indice sur ce qui a pu l'inciter a "commencer" :/

 

[edit]

 

attention je ne crache a la gueule de personne, je ne juge pas la demoiselle, oui je parle de ce que je connais pas,non je n'ai pas raison, oui ce n'est que mon avis, non il est pas definitif ni arreté, non ce n'est pas une certitude , etc

 
Spoiler :

sujet sensible compliant

Message cité 1 fois
Message édité par boober le 24-01-2008 à 00:30:19
n°13864027
boober
Compromis, chose due
Posté le 24-01-2008 à 00:33:10  profilanswer
 


 
oké oké il y a un TRES GRAVE probleme tous les etudiants se prostituent pour payer leurs etudes quand ils n'ont pas d'autre choix pour survivre car un etudiant est un laissé pour compte de la société.
Esperons que notre gouvernement (enfin Sarkozy 53% ©)  y trouve un remede.

n°13864047
boober
Compromis, chose due
Posté le 24-01-2008 à 00:41:02  profilanswer
 


 
j'essaye de m'adpater a ce qu'il faut dire sur ce topic pour etre dans le move. bon je tatonne encore un peu mais ça va venir, normalement. soyez comprehensif.

n°13864074
Gazette
Posté le 24-01-2008 à 00:47:58  profilanswer
 

Ernestor a écrit :


C'est important dans le sens où 1 étudiant sur 5 abandonne ses études fautes de revenus suffisants. Ce qui est énorme.
 
Parce que l'étudiant est généralement trop jeune pour toucher des aides comme le RMI et que les petits boulots c'est sur que c'est utile comme source de revenus mais c'est globalement incompatible avec une réussite scolaire (les journées ne font que 24h).  
 
Alors bien sur, on peut parler de la prostitution en général. On peut surtout parler de la précarisation des étudiants, c'est ça le sujet ici. Précarisation au point d'en arriver à la prostitution.


 
Je crois que ce chiffre cache surtout du j'ai pas envie d'investir 10 000€ dans mes études sans être sur de les reussir.

n°13865420
kryptos
Smokin'
Posté le 24-01-2008 à 09:40:09  profilanswer
 


 
Tu veux pas définitivement arréter de me quoter? J'ai pas envie de débattre de quoi que ce soit avec toi. Aucun intérêt.
Sur HFR, il n'y a pas un posteur dont l'avis m'indifère autant que le tien.  
Tu vois je veux bien discutter avec tout le monde sauf avec toi... [:dawa]
Tu piges ou tu piges pas? C'est pas faute de te l'avoir déjà demandé pourtant.
 
Sinon pour ton info, garde bien ce post c'est le dernier que je t'adresse.
 


---------------
Ce monde n'est qu'une immense entreprise à se foutre du monde
n°13865878
archange_r​edemption
大塚愛
Posté le 24-01-2008 à 10:42:44  profilanswer
 


 
Oui enfin dans la meme logique je pense que tu peux deviner que te faire percuter par une voiture a 250km/h te tuera sans avoir besoin de l'avoir fait.  


---------------
Site d'infos sur Saint Seiya /\ Kyouray a écrit: archange enculay, la vie ne fait pas de cadeaux et pourtant tu t'en es bien sorti
n°13871405
igor1984
Posté le 24-01-2008 à 20:15:44  profilanswer
 

Dites que signifie exactement le terme escort girl ? Je sais qu une fille qui était avec moi pendant mes années de fac le faisait.
 
Et certains étaient aussi tombé sur un site porno sur des photos un mec-2 filles d' une fille qui était dans leur td.

n°13871606
korrigan73
Membré
Posté le 24-01-2008 à 20:46:23  profilanswer
 


la version light cache dans 98% des cas la version hard.
 
EDIT:
ce qui fait marrer sur les sites d'escort c'est quand il y a ecrit que c'est pas de la postitution mais que si vous couchez avec elle c'est juste pour le fun... [:rofl]


Message édité par korrigan73 le 24-01-2008 à 20:47:08
n°13871701
Profil sup​primé
Posté le 24-01-2008 à 20:56:08  answer
 

boober a écrit :


 
oké oké il y a un TRES GRAVE probleme tous les etudiants se prostituent pour payer leurs etudes quand ils n'ont pas d'autre choix pour survivre car un etudiant est un laissé pour compte de la société.
Esperons que notre gouvernement (enfin Sarkozy 53% ©)  y trouve un remede.


 
 
 

boober a écrit :


 
j'essaye de m'adpater a ce qu'il faut dire sur ce topic pour etre dans le move. bon je tatonne encore un peu mais ça va venir, normalement. soyez comprehensif.


 
[ModeLurkage/]
 
 
T'inquiète pas, je suis aussi solidaire. J'ai du mal à comprendre la nécessité de prostitution dans son cas. (Il manque peut être des détails.. comme le toit... Habitait-elle chez ses parents, avait-elle la nécessité de payer un loyer etc...) Reste qu'en tout cas si elle vivait en RP le boulot ce n’est pas vraiment dur d'en trouver et suffisamment rémunérateur pour payer des frais universitaire et la bouffe (Mais clairement pas le loyer). J'aurais tendance aussi à miser sur la facilité et l'engrenage de la société de consommation.
 
 
Comme Je n'ai pas lurké plus précisemment le topic : il me manque les détails -> lieu d'habitation ; région ; type d'études ; milieu social (pauvre on s'en doute) ; composition de la famille...
 
[/ModeLurkage]
 
Bref encore un métier où la parité n'est pas respecté [:prodigy]

n°13877882
ebola2
ah ah ah
Posté le 25-01-2008 à 15:34:46  profilanswer
 

ce qui est cool c'est qu'un problême soulevé par les médias enflamme autant les esprits, c'est inacceptable c'est vrai, un phénomène triste c'est sur (surtout lié au manque de moyens), mais il y a pire et encore plus inacceptable, des mères seules avec leurs enfants, les sans papiers, les clodos qui meurent de froid encore de nos jours en France !

n°13878582
boober
Compromis, chose due
Posté le 25-01-2008 à 16:39:30  profilanswer
 

ebola2 a écrit :

ce qui est cool c'est qu'un problême soulevé par les médias enflamme autant les esprits, c'est inacceptable c'est vrai, un phénomène triste c'est sur (surtout lié au manque de moyens), mais il y a pire et encore plus inacceptable, des mères seules avec leurs enfants, les sans papiers, les clodos qui meurent de froid encore de nos jours en France !


 
et d'ailleurs si tu etends ton raisonnement on peut meme dire que c'est encore pire en Afrique où carrement il y a manque d'eau, de bouffe, ou le taux de mortalité infantile est terrible, ou ils se font massacrer par villages entiers ou meurt de maladie sans aucune chance ni moyen de se soigner, ne peuvent pas faire d'etudes etc ... :/
 
c'est terrible.  
 
alors bon les etudiants d'occident qui se prostituent pour se payer leurs etudes, a coté, c'est limite limite quand meme faut bien avouer.
 
 [:amandine75011]  
 

n°13878764
ebola2
ah ah ah
Posté le 25-01-2008 à 17:01:08  profilanswer
 

ben oui le problême est mondial, après on parle de progrès social, il y a un gros problême quand même...
 
c'est limite, pas tant que ça quand même c'est aussi un réel problême (pour une catégorie bien sur)

n°13878801
boober
Compromis, chose due
Posté le 25-01-2008 à 17:04:34  profilanswer
 

ebola2 a écrit :

ben oui le problême est mondial, après on parle de progrès social, il y a un gros problême quand même...
 
c'est limite, pas tant que ça quand même c'est aussi un réel problême (pour une catégorie bien sur)


 
http://www.actuchomage.org/modules [...] e&sid=3011
 

Citation :

12,1% de Français sous le seuil de pauvreté


 

Citation :

12,1% de Français, c'est 7,55 millions de personnes qui survivent avec moins de 817 € par mois.


 
plus que ça tu crois ?

n°13878859
boober
Compromis, chose due
Posté le 25-01-2008 à 17:09:09  profilanswer
 


 
là ou il a pas completement tort, c'est qu'il faut juste relativiser [:aloy]
 
mais sinon oui c'est pas parcequ'il y a pire ailleurs qu'il faut occulter un probleme.

n°13878864
ebola2
ah ah ah
Posté le 25-01-2008 à 17:09:37  profilanswer
 

j'ai jamais dit qu'on ne doit pas en parler il me semble. je trouve qu'on est dans un monde anormale à ce niveau.
conclus pas aussi vite hein ?
et je ne prétend pas avoir complètement raison ou tort. personne ne peut le prétendre. il y a trop de facteurs et de choses qu'on ne sait pas pour ça.
la question que je me pose n'est pas ça mais pourquoi est ce que les médias soulèvent juste maintenant un problême qui existait déjà (pas besoin de sortir de saint cyr pour savoir que les médias aiment faire du chou gras et hop on oublie tout le reste).
ce problême fait parti d'une globabilité (le post sur le chomage le prouve me semble t il que tu as dit toi même ?)
bah à mon sens couper une tête d'une hydre à mille tête ne résout rien, ou momentanément... il faut le viser au coeur, donc parler du coeur de ces problêmes c'est tout.
enfin c'est ma vision.

Message cité 1 fois
Message édité par ebola2 le 25-01-2008 à 17:15:53
n°13878920
kryptos
Smokin'
Posté le 25-01-2008 à 17:15:10  profilanswer
 

boober a écrit :


 
en Afrique où carrement il y a manque d'eau, de bouffe, ou le taux de mortalité infantile est terrible, ou ils se font massacrer par villages entiers ou meurt de maladie sans aucune chance ni moyen de se soigner, ne peuvent pas faire d'etudes etc ... :/
 
c'est terrible.  
 


 
Le monde il est pas beau, c'est trop horrible :cry:  


---------------
Ce monde n'est qu'une immense entreprise à se foutre du monde
n°13878930
kryptos
Smokin'
Posté le 25-01-2008 à 17:16:29  profilanswer
 

ebola2 a écrit :

j'ai jamais dit qu'on ne doit pas en parler il me semble. je trouve qu'on est dans un monde anormale à ce niveau.
conclus pas aussi vite hein ?
et je ne prétend pas avoir complètement raison ou tort. personne ne peut le prétendre. il y a trop de facteurs et de choses qu'on ne sait pas pour ça.
la question que je me pose n'est pas ça mais pourquoi est ce que les médias soulèvent juste maintenant un problême qui existait déjà (pas besoin de sortir de saint cyr pour savoir que les médias aiment faire du chou gras).
ce problême fait parti d'une globabilité (le post sur le chomage le prouve me semble t il que tu as dit toi même ?)
bah à mon sens couper une tête d'une hydre à mille tête ne résout rien, ou momentanément... il faut le viser au coeur, donc parler du coeur de ces problêmes c'est tout.
enfin c'est ma vision.


 
C'est surtout qu'après une semaine plus personne n'en a rien a branler... ne vous demandez pas pourquoi surtout.


---------------
Ce monde n'est qu'une immense entreprise à se foutre du monde
n°13878957
ebola2
ah ah ah
Posté le 25-01-2008 à 17:19:13  profilanswer
 

tu vas vite toi.

n°13878974
ebola2
ah ah ah
Posté le 25-01-2008 à 17:21:09  profilanswer
 

kryptos a écrit :


 
C'est surtout qu'après une semaine plus personne n'en a rien a branler... ne vous demandez pas pourquoi surtout.


c'est bien ça le problême à tout niveau.
mais bon là ça conclut trop vite sur ce que l'on dit.

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
que pensez vous de l'offre ALFA ROMEO pour la 159 a 359€ par moisDroits à la bourse étudiante pour situations particulières
que pensez vous des keupon de leur musik et de leur mega créte???Que pensez vous des métiers de la santé ?
Pimp my ride qu'en pensez vous ?pensez vous que le silverlit picooz en vos la peine??
[Roman perso] Qu'en pensez vous ?Que pensez vous du retour en force du créationnisme ?
Vous pensez quoi du "travailler plus pour gagner plus" ?que pensez vous de la racaille?
Plus de sujets relatifs à : Prostitution étudiante, ce que vous en savez, pensez.


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR