Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
1758 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12
Auteur Sujet :

Prostitution étudiante, ce que vous en savez, pensez.

n°13851901
Ernestor
Modérateur
modo-coco :o
Posté le 22-01-2008 à 18:59:14  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

Gazette a écrit :


 
A 1200€ les 2h avec un vieux pervers c'est quand meme plus que de l'argent de poche pour la demoiselle, elle ne fait ça par plaisir mais le jeux en vaux la chandelle, elle aurrait pu se prostituer pour 50€ de l'heure mais choisir ses clients.


1200€ les 2h, c'est pas la passe habituelle avec le client lambda, c'est de la pute de luxe là. Et ça doit être une sacrée minorité sur les 40 000.
 
Donc c'est HS ton exemple là.

mood
Publicité
Posté le 22-01-2008 à 18:59:14  profilanswer
 

n°13851908
el bello
Posté le 22-01-2008 à 19:00:03  profilanswer
 

La prostitution est un problème à part entière. Le fait que des étudiants doivent financer leurs études en travaillant en est un autre.
 
Parfois, ces deux problèmes sont liés, mais leur association n'est pas plus grave que les deux problèmes d'origine. Elle est juste gênante symboliquement.
 
Pour que ce chiffre soit parlant, il faudrait le mettre en regard du nombre de prostituées faisant des études. Si 40.000 prostituées déclarent s'être inscrites en Université, bam, ça explique tout d'un coup. Alors, étudiants prostitués ou prostitués étudiant ?
 
Et pour en revenir à Laura D., écrire un livre là-dessus, pour moi c'est se prostituer au niveau national, quoique son lectorat se limitera sûrement à sa famille et un rédacteur du Nouvel Obs.

n°13851945
Ernestor
Modérateur
modo-coco :o
Posté le 22-01-2008 à 19:04:25  profilanswer
 

el bello a écrit :


Et pour en revenir à Laura D., écrire un livre là-dessus, pour moi c'est se prostituer au niveau national, quoique son lectorat se limitera sûrement à sa famille et un rédacteur du Nouvel Obs.


Si je disais ce que je pense de toi à la lecture d'un tel propos, je devrais m'auto-bannir, je vais donc éviter :o

 

Tu m'expliques où est le problème exactement ? T'as pas déjà lu ou entendu parlé de bouquins de gens qui racontent leur galères graves ou moins graves, comment ils sont sortis de l'alcoolisme, comment ils ont vaincu le cancer ? Ben moi tu vois je vois pas trop la différence sur le principe entre écrire un bouquin sur "comment je suis sorti de l'alcoolisme" et "comment j'ai souffert de ma prostitution".

 

A moins de considérer qu'on se prostitue quand on explique comment on est sorti de l'alcoolisme ?

Message cité 1 fois
Message édité par Ernestor le 22-01-2008 à 19:04:51
n°13851956
southparty
Posté le 22-01-2008 à 19:05:48  profilanswer
 

Ernestor a écrit :


Mais en quoi c'est déconner que de dire cela ?
 
C'est quoi la solution alors ? Arrêter ses études ? Dormir sous un pont ? Ou faire des boulots à coté avec le problème que tu peux plus suvre les cours et donc te vautrer ?
 
Non, on est pas FORCE de se prostituer. C'est une évidence, c'est trivial même. Mais faut pas non plus tomber dans l'excès inverse de dire que c'est un choix totalement volontaire. Dans certains cas sans doute, mais dans l'énorme majorité, surement pas.
 


 
Seulement certains cas ? Il faudrait lire le livre ou une étude sur le sujet pour faire la part des choses et dire que c'est l'énorme majorité.
 

Citation :

Fille de parents smicards, qui élevaient deux enfants, Laura D. n'avait pas droit aux bourses d'étudiants. Elle habitait d'abord avec son petit ami, Manu, et s'est trouvée un boulot de téléopératrice à mi-temps. Mais les problèmes sont vite arrivés : "Manu a vraiment atteint le summum de sa radinerie. Il me réclame de l'argent pour le loyer, les courses, les factures, ce qui donne un montant avoisinant 450 euros par mois. Je n'ai pas assez avec mon salaire, alors je comble avec le peu d'argent de poche que me donne ma mère par mois".
 
Quinze heures de petit boulot, vingt heures de fac, plus les heures de révision...Laura se sert la ceinture, ouvre son placard de cuisine pour n'y voir que des pâtes qu'elle mange tous les jours. Elle perd 10 kilos en deux mois.
Elle décide alors d'aller au Crous, le centre régional des oeuvres universitaires et sociales, que tout étudiant connaît bien. Elle demande une aide pour les repas, au moins deux par jour. On ne lui propose que des tickets pour le midi. Ou alors, les Restos du Coeur.


 
20h de cours = 20 heures de révisions (soyons très larges) = 40 -> 55h par semaines avec les 15 heures de petit boulot (qui peuvent être casés dans le we)
 

Citation :


"Mes chères études" sera publié le même jour que le livre d'une autre étudiante, Eva Clouet, jeune sociologue de 23 ans, qui a étudié sur la prostitution étudiante. Dans "La prostitution étudiante à l'heure des nouvelles technologies de communication", également chez Max Milo, Eva Clouet explique que les motivations de ces jeunes femmes sont parfois plus complexes : "volonté d'échapper à une éducation trop rigide, envie de pimenter une sexualité trop cadrée, refus d'une vie trop lisse ou besoin de prendre une revanche sur le mythe du prince charmant", telles sont les raisons souvent invoquées.


 
Quand je vois des types qui enchainent deux 35 heures, une personne de ma famille qui fait ses études + un 35 heures, je me demande si il y a "dans une énorme majorité de cas" une absence totale de choix comme tu sembles le dire.

n°13851973
boober
Compromis, chose due
Posté le 22-01-2008 à 19:07:22  profilanswer
 

Ernestor a écrit :


Mais en quoi c'est déconner que de dire cela ?

 

C'est quoi la solution alors ? Arrêter ses études ? Dormir sous un pont ? Ou faire des boulots à coté avec le problème que tu peux plus suvre les cours et donc te vautrer ?

 

Non, on est pas FORCE de se prostituer. C'est une évidence, c'est trivial même. Mais faut pas non plus tomber dans l'excès inverse de dire que c'est un choix totalement volontaire. Dans certains cas sans doute, mais dans l'énorme majorité, surement pas.

 


 

purée mais tous les couples/gens n'en arrivent pas a se prostituer pour "boucler les fins de mois", alors tes 40.000 etudiants qui se prostituent je pense qu'ils avaient d'autres solutions que d'en arrivé là. peut etre une infime minorité à été poussé vers ces extremes mais franchement en arriver a se dire "nan mais vaut mieux que je me prostitue plutot que d'aller au resto du coeur ou saigner mes parents" c'est de la connerie pousser a son extreme limite.
avoir plus honte d'aller demander de l'aide que d'aller vendre son corps. [:kikki]

 

et c'est pas du mepris hein. c'est aberrant d'en arriver a vouloir sauver son paraitre quitte a sacrifier son corps et c'est effectivement gravissime. mais gravissime dans la tete oui.

 


Message cité 1 fois
Message édité par boober le 22-01-2008 à 19:10:11
n°13851981
southparty
Posté le 22-01-2008 à 19:08:20  profilanswer
 

Citation :

«J'y ai été obligée pour payer mes études», dit-elle. Pour régler son loyer et remplir son réfrigérateur, aussi. Pour ne pas échouer aux Restos du cœur, surtout. La faim au ventre,


 
http://www.lexpress.fr/info/societ [...] tor=RSS-96
 
Les resto du coeur plus méprisables que la prostitution ?  
 
Chacun sa façon de voir ...

n°13852010
boober
Compromis, chose due
Posté le 22-01-2008 à 19:11:53  profilanswer
 

southparty a écrit :

Citation :

«J'y ai été obligée pour payer mes études», dit-elle. Pour régler son loyer et remplir son réfrigérateur, aussi. Pour ne pas échouer aux Restos du cœur, surtout. La faim au ventre,

 

http://www.lexpress.fr/info/societ [...] tor=RSS-96

 

Les resto du coeur plus méprisables que la prostitution ?

 

Chacun sa façon de voir ...

 

ah quand meme... merci.


Message édité par boober le 22-01-2008 à 19:12:10
n°13852026
Gazette
Posté le 22-01-2008 à 19:13:11  profilanswer
 

Ernestor a écrit :


Si je disais ce que je pense de toi à la lecture d'un tel propos, je devrais m'auto-bannir, je vais donc éviter :o
 
Tu m'expliques où est le problème exactement ? T'as pas déjà lu ou entendu parlé de bouquins de gens qui racontent leur galères graves ou moins graves, comment ils sont sortis de l'alcoolisme, comment ils ont vaincu le cancer ? Ben moi tu vois je vois pas trop la différence sur le principe entre écrire un bouquin sur "comment je suis sorti de l'alcoolisme" et "comment j'ai souffert de ma prostitution".
 
A moins de considérer qu'on se prostitue quand on explique comment on est sorti de l'alcoolisme ?


 
Et oui on est dans la 5éme puissance mondiale et les gens ne pense qu'a lire des bouquins sur les galéres des autres.

n°13852031
Ernestor
Modérateur
modo-coco :o
Posté le 22-01-2008 à 19:13:52  profilanswer
 

On pourrait sortir du cas de cette jeune femme là ? Parce que le sujet est plus général que ça.

 

Certes, elle, ELLE, elle a choisi de se prostituer au lieu d'aller aux restos du coeur. En même temps, c'est pas les restos du coeur qui lui auraient payé son loyer, juste comme ça. Et puis c'est toujours facile de juger les autres quand on est pas à leur place. La moindre des choses déjà serait de pas lui cracher à la gueule avec un mépris condescendant comme le font certains ici.  Ca donnerait presque envie de les voir dans la même situation ...

 

Oui, elle a surement fait ce choix en se disant que ça serait plus simple, et surtout que ça serait passager. Elle le dis bien ça ? Et pas mal de gens peuvent se dire ça aussi. Par contre, l'intérêt est qu'elle raconte l'engrenage et les séquelles qui ont suivi. Ca c'est important de bien le comprendre.

 

Mais sur les 40 000 autres ? Je trouve surréaliste de voir que certains considèrent que c'est surement une infime minorité qui se prositue parce qu'elles ont plus d'autres choix.

Message cité 2 fois
Message édité par Ernestor le 22-01-2008 à 19:17:06
n°13852040
Profil sup​primé
Posté le 22-01-2008 à 19:14:41  answer
 

Citation :

«J'y ai été obligée pour payer mes études», dit-elle. Pour régler son loyer et remplir son réfrigérateur, aussi. Pour ne pas échouer aux Restos du cœur, surtout.


Mais non quoi.....

mood
Publicité
Posté le 22-01-2008 à 19:14:41  profilanswer
 

n°13852041
Ernestor
Modérateur
modo-coco :o
Posté le 22-01-2008 à 19:14:55  profilanswer
 

Gazette a écrit :


 
Et oui on est dans la 5éme puissance mondiale et les gens ne pense qu'a lire des bouquins sur les galéres des autres.


:??:
 
Je vois pas le rapport là ...

n°13852051
Gazette
Posté le 22-01-2008 à 19:15:52  profilanswer
 

boober a écrit :


 
purée mais tous les couples/gens n'en arrivent pas a se prostituer pour "boucler les fins de mois", alors tes 40.000 etudiants qui se prostituent je pense qu'ils avaient d'autres solutions que d'en arrivé là. peut etre une infime minorité à été poussé vers ces extremes mais franchement en arriver a se dire "nan mais vaut mieux que je me prostitue plutot que d'aller au resto du coeur ou saigner mes parents" c'est de la connerie pousser a son extreme limite.
avoir plus honte d'aller demander de l'aide que d'aller vendre son corps. [:kikki]
 
et c'est pas du mepris hein. c'est aberrant d'en arriver a vouloir sauver son paraitre quitte a sacrifier son corps et c'est effectivement gravissime. mais gravissime dans la tete oui.
 
 


 
Sauver son paraitre et se sacrifier mentalement.
 
On est dans une sociéter ou il vaut mieux bien paraitre et être un bourreau, que mal présenter et être un humain.

n°13852058
boober
Compromis, chose due
Posté le 22-01-2008 à 19:16:32  profilanswer
 

Ernestor a écrit :

On pourrait sortir du cas de cette jeune femme là ? Parce que le sujet est plus général que ça.  
 
Certes, elle, ELLE, elle a choisi de se prostituer au lieu d'aller aux restos du coeur. En même temps, c'est pas les restos du coeur qui lui auraient payé son loyer, juste comme ça. Et puis c'est toujours facile de juger les autres quand on est pas à leur place. La moindre des choses déjà serait de pas lui cracher à la gueule avec un mépris condescendant comme le font certains ici.  Ca donnerait presque envie des les voir dans la même situation ...
 
Mais sur les 40 000 autres ? Je trouve surréaliste de voir que certains considèrent que c'est surement une infime minorité qui se prositue parce qu'elles ont plus d'autres choix.


 
merde et les mecs ils font comment?

n°13852069
Ernestor
Modérateur
modo-coco :o
Posté le 22-01-2008 à 19:18:15  profilanswer
 

boober a écrit :


merde et les mecs ils font comment?


Un mec, ça se prostitue aussi. Et ça fait des économies ailleurs, comme laisser pourrir ses dents ...

 

Et pourquoi cracher comme ça à la tronche des étudiantes prostituées ? Il se passe quoi sur ce topic ?  [:mouais]

Message cité 3 fois
Message édité par Ernestor le 22-01-2008 à 19:18:30
n°13852071
Profil sup​primé
Posté le 22-01-2008 à 19:18:45  answer
 

Salut les filles, alors on a trouvé un nouveau débat sympa ?  :hello:  
 
C'est un vaste sujet que voilà.
On ne peut y répondre qu'en explorant deux axes:
 
Qu'elle est la part d'autonomie qu'il reste à conquérir pour la femme. Il y a de quoi faire. Les femmes sont beaucoup plus au chômage que les hommes, et touchent des salaires inférieurs à poste égal. (une toute nouvelle loi passée en Espagne par Zapatero règle là-bas définitivement le problème )  
 
Après, faut aussi se poser la question de la prostitution occasionnelle. Qui a toujours existé et qui existera toujours. Les raisons sont souvent multiples et il n'y a pas de profil type. Toujours est-il que cette prostitution occasionnelle, faute de lieu rituel bien défini (le fameux "quartier à putes" ) était souvent pratiquée auprès des notables ou auprès de rencontres de la vie.  
Avec le net, la donne change. Les interconnections possibles sont très largement plus nombreuses et immédiates: Il y a création d'un espace ciblé, et un quartier quasi sans fin avec une avalanche d'opportunités, plus ou moins heureuses, il faut aussi le préciser. C'est donc normal qu'il y ait un appel d'air. C'est la juste part qu'offre aux hommes une technologie aussi puissante et surtout aussi révolutionnaire. Le net, c'est le meilleur et le pire de la vie, puissance 1000000. Il était dans l'ordre des choses que la prostitution s'en mèle.
 
Après, on peut aussi reparler du type de prostitution des occasionnelles, qui est différent de la prostitution classique, ne serait-ce que par les tarifs pratiqués. Ces derniers permettent en outre de sélectionner la clientèle et donc de limiter les risques.
 
Dernier point, la prostitution des femmes qui font ça pour manger m'attriste. Par contre, celle des femmes qui sont incapables de pouvoir se contenter d'un Smic et qui aspirent à des niveaux de vie totalement hors norme m'indiffèrent totalement.
 
Donc voilà, difficile de faire une généralité de ces 40.000 personnes, qui sont sans doute d'avantage. Elles ont toutes leurs raisons. Ce n'est pas pour autant que le relai de cette info doit justifier une censure de la toile. Ce n'est pas pour autant que cette info doit justifier une libéralisation des jobs pour étudiants. Bref, soyons prudent avec ce genre d'info à la con, y'a bientôt le bouquin qui arrive, faudrait pas gâcher la campagne de com. :/
 
 
 
 
 
 
 
 

n°13852074
Gazette
Posté le 22-01-2008 à 19:18:57  profilanswer
 

Ernestor a écrit :


:??:
 
Je vois pas le rapport là ...


 
Les gens sont en difficultées il font tout pour se mettre en galére et apres ils raconte ça dans un livre, (pourquoi?) parce qu'il y a 50 000 personnes qui vont acheté sont livre, qui devrait être renommer comment bousillé sa vie en 1 leçon, forte heureusement que la télé en sauve pas mal des personnes en galére de ce genre.

n°13852085
boober
Compromis, chose due
Posté le 22-01-2008 à 19:20:17  profilanswer
 

Ernestor a écrit :


Un mec, ça se prostitue aussi. Et ça fait des économies ailleurs, comme laisser pourrir ses dents ...
 
Et pourquoi cracher comme ça à la tronche des étudiantes prostituées ? Il se passe quoi sur ce topic ?  [:mouais]  


 
je ne crache a la gueule de personne, si tu relis mes interventions, alors stop les proces d'intention hein.
 
je dis simplement que la victimisation "han j'ai pas eu d'autre choix" c'est un peu trop simpliste.

n°13852094
Ernestor
Modérateur
modo-coco :o
Posté le 22-01-2008 à 19:21:56  profilanswer
 

boober a écrit :


je ne crache a la gueule de personne, si tu relis mes interventions, alors stop les proces d'intention hein.


Pas toi non, mais d'autres clairement oui. Comme Kryptos ou El Bello.

 
Citation :


je dis simplement que la victimisation "han j'ai pas eu d'autre choix" c'est un peu trop simpliste.


C'est également trop simpliste de dire qu'il n'y aucune raison de recourrir à la prostitution, qu'on peut toujours s'en passer et que c'est donc un choix volontaire au final.

 

Tous les cas sont différents et tous les cas sont complexes. Et tous les cas sont difficiles à juger ou à comprendre.

 

Cette Laura, elle mérite pas ce que certains lui envoient à la tronche. A croire par exemple que c'est de sa faute, totalement de sa faute, si elle a perdu 10 Kg en 2 mois.  Détail sans importance sans doute ...

Message cité 1 fois
Message édité par Ernestor le 22-01-2008 à 19:23:19
n°13852109
la questio​n
Posté le 22-01-2008 à 19:23:18  profilanswer
 

boober a écrit :


 
je ne crache a la gueule de personne, si tu relis mes interventions, alors stop les proces d'intention hein.
 
je dis simplement que la victimisation "han j'ai pas eu d'autre choix" c'est un peu trop simpliste.


 
C'est bien moins simpliste que le "elles le font parce qu'elles y prennent du plaisir" ou le "moi, j'ai pas eu de problème financier pendant mes études, donc ça n'existe pas", vus un peu plus haut.


---------------
Le rôle d'un ministre [...] est-il de jouer avec les mots, les notions et les chiffres [...] pour sauver la mise de son patron qui lance une idée idiote par jour ?
n°13852110
La Guepe1
Posté le 22-01-2008 à 19:23:23  profilanswer
 

Ernestor a écrit :


Un mec, ça se prostitue aussi. Et ça fait des économies ailleurs, comme laisser pourrir ses dents ...
 
Et pourquoi cracher comme ça à la tronche des étudiantes prostituées ? Il se passe quoi sur ce topic ?  [:mouais]  


 
Une bande de moralistes qui ne se rend pas compte que plein de nanas se prostituent pour boucler leurs fins de mois.
Prostitution occasionnelle.
Et surtout qui pensent que les prostituées le font par vice.
 
 [:pingouino]

n°13852116
matrix666
Posté le 22-01-2008 à 19:24:30  profilanswer
 


Ceux qui disent qu'il y a "une obligation" sont des naifs.
Les etudiants fauchés s'en sortent sans, mais bon c'est sur que  
c'est pas le meme niveau vie  :D  

n°13852123
wips
Posté le 22-01-2008 à 19:25:06  profilanswer
 

La Guepe1 a écrit :


 
Une bande de moralistes qui ne se rend pas compte que plein de nanas se prostituent pour boucler leurs fins de mois.
Prostitution occasionnelle.
Et surtout qui pensent que les prostituées le font par vice.
 
 [:pingouino]


Et que ce sont forcément des femmes.

n°13852129
southparty
Posté le 22-01-2008 à 19:25:42  profilanswer
 

Ernestor a écrit :

1 - On pourrait sortir du cas de cette jeune femme là ? Parce que le sujet est plus général que ça.  

Certes, elle, ELLE, elle a choisi de se prostituer au lieu d'aller aux restos du coeur. En même temps, c'est pas les restos du coeur qui lui auraient payé son loyer, juste comme ça. Et puis c'est toujours facile de juger les autres quand on est pas à leur place. 2 - La moindre des choses déjà serait de pas lui cracher à la gueule avec un mépris condescendant comme le font certains ici.  Ca donnerait presque envie de les voir dans la même situation ...
 
Oui, elle a surement fait ce choix en se disant que ça serait plus simple, et surtout que ça serait passager. 3 -Elle le dis bien ça ? Et pas mal de gens peuvent se dire ça aussi. Par contre, l'intérêt est qu'elle raconte l'engrenage et les séquelles qui ont suivi. Ca c'est important de bien le comprendre.
4 -  
Mais sur les 40 000 autres ? Je trouve surréaliste de voir que certains considèrent que c'est surement une infime minorité qui se prositue parce qu'elles ont plus d'autres choix.


1- Si tu as d'autres exemples, études, témoignages.
2 -Ca peut s'arranger. Kryptos, tu prends combien  [:kna]  
3 - Absolument, les sequelles peuvent être très importantes
4 - qui a des stats, des éléments sur lesquels fonder notre opinion ?

Ernestor a écrit :


Un mec, ça se prostitue aussi. Et ça fait des économies ailleurs, comme laisser pourrir ses dents ...
 
Et pourquoi cracher comme ça à la tronche des étudiantes prostituées ? Il se passe quoi sur ce topic ?  [:mouais]  


Il y a plein de gigolos à Nice, étudiants parfois.
Et c'est pas seulement à la tronche des prostituées étudiantes qu'il est honteux de cracher, c'est à la tronche de n'importe qui
 
 
Que voilà un post bien réfléchi et sensé, merci G2F

n°13852134
La Guepe1
Posté le 22-01-2008 à 19:26:07  profilanswer
 

wips a écrit :


Et que ce sont forcément des femmes.


 
Evidemment.
:o
Parce que les hommes n'ont pas de blèmes pour boucler leur budget.
 
 :pfff:

n°13852135
Ernestor
Modérateur
modo-coco :o
Posté le 22-01-2008 à 19:26:11  profilanswer
 

matrix666 a écrit :


Ceux qui disent qu'il y a "une obligation" sont des naifs.
Les etudiants fauchés s'en sortent sans, mais bon c'est sur que  
c'est pas le meme niveau vie  :D  


Encore un ...
 
Reste dans ton monde si tu veux, mais viens pas donner des leçons dans ce cas, parce que le naif là, c'est toi :/

n°13852136
Gazette
Posté le 22-01-2008 à 19:26:19  profilanswer
 

Ernestor a écrit :


Pas toi non, mais d'autres clairement oui. Comme Kryptos ou El Bello.
 

Citation :


je dis simplement que la victimisation "han j'ai pas eu d'autre choix" c'est un peu trop simpliste.


C'est également trop simpliste de dire qu'il n'y aucune raison de recourrir à la prostitution, qu'on peut toujours s'en passer et que c'est donc un choix volontaire au final.  
 
Tous les cas sont différents et tous les cas sont complexes. Et tous les cas sont difficiles à juger ou à comprendre.
 
Cette Laura, elle mérite pas ce que certains lui envoient à la tronche. A croire par exemple que c'est de sa faute, totalement de sa faute, si elle a perdu 10 Kg en 2 mois.  Détail sans importance sans doute ...


 
Et ça serait la faute de qui?
 
Elle n'a vue que les avantage d'un métiers et elle à reçu un choc quand les inconvénéant sont venu frapper à sa porte.

n°13852153
Ernestor
Modérateur
modo-coco :o
Posté le 22-01-2008 à 19:28:35  profilanswer
 

Gazette a écrit :


Et ça serait la faute de qui?
 
Elle n'a vue que les avantage d'un métiers et elle à reçu un choc quand les inconvénéant sont venu frapper à sa porte.


Et ? Oui, elle a cru prendre une solution de facilité mais en ne pensant pas au retour de baton.
 
Rien que pour ça son témoignage est important. Parce que ce genre de "choix", il y a des milliers de femmes (ou d'hommes) qui le font sans savoir ce que ça impliquera au final.

n°13852156
matrix666
Posté le 22-01-2008 à 19:29:10  profilanswer
 

Ernestor a écrit :


Encore un ...
 
Reste dans ton monde si tu veux, mais viens pas donner des leçons dans ce cas, parce que le naif là, c'est toi :/


 
 :??:  
A part ca tu réponds pas à ma question...

n°13852163
Profil sup​primé
Posté le 22-01-2008 à 19:30:00  answer
 

Drapeau, ça m'intéresse

n°13852164
southparty
Posté le 22-01-2008 à 19:30:01  profilanswer
 

Une étude d'une jeune sociologue (23 ans) : une interview ici : http://www.lexpress.fr/info/societ [...] ida=463827

n°13852178
wips
Posté le 22-01-2008 à 19:31:13  profilanswer
 

La Guepe1 a écrit :


 
Evidemment.
:o
Parce que les hommes n'ont pas de blèmes pour boucler leur budget.
 
 :pfff:


Oui puis c'est bien connu : quand on veut on peut :o  
Et les hommes ont plus de caractère que les femmes, c'est comme ça, alors eux ils trouvent autre chose :o

n°13852180
Gazette
Posté le 22-01-2008 à 19:31:33  profilanswer
 

Ernestor a écrit :


Et ? Oui, elle a cru prendre une solution de facilité mais en ne pensant pas au retour de baton.
 
Rien que pour ça son témoignage est important. Parce que ce genre de "choix", il y a des milliers de femmes (ou d'hommes) qui le font sans savoir ce que ça impliquera au final.


 
Oui je suis entiérement d'accord avec toi mais ont dirais qu'il y à une grande partie de la population qui savent que cet argent facile n'est pas si facile.

n°13852189
Ernestor
Modérateur
modo-coco :o
Posté le 22-01-2008 à 19:32:15  profilanswer
 

matrix666 a écrit :


 
 :??:  
A part ca tu réponds pas à ma question...


Tu veux que je te réponde quoi ? Que t'es complétement à coté de la plaque en disant que la prostitution est juste là pour arrondir ses fins de mois ou se faire un petit extra comme tu le dis ?
 
La jeune fille dont on parle explique qu'elle a perdu 10 Kg en 2 mois parce qu'elle n'avait plus de quoi acheter à bouffer. Alors sans doute qu'il y avait d'autres solutions que la prostitution pour s'en sortir, mais il est d'une évidence absolue qu'elle s'est prostituée absolument pas par choix volontaire pour se faire de l'argent poche et aller guincher en disco-boite, mais parce qu'elle avait besoin de pognon pour SURVIVRE.
 

n°13852210
southparty
Posté le 22-01-2008 à 19:34:11  profilanswer
 

Ernestor a écrit :


Tu veux que je te réponde quoi ? Que t'es complétement à coté de la plaque en disant que la prostitution est juste là pour arrondir ses fins de mois ou se faire un petit extra comme tu le dis ?
 
La jeune fille dont on parle explique qu'elle a perdu 10 Kg en 2 mois parce qu'elle n'avait plus de quoi acheter à bouffer. Alors sans doute qu'il y avait d'autres solutions que la prostitution pour s'en sortir, mais il est d'une évidence absolue qu'elle s'est prostituée absolument pas par choix volontaire pour se faire de l'argent poche et aller guincher en disco-boite, mais parce qu'elle avait besoin de pognon pour SURVIVRE.


 
Voir ce qu'elle en dit, elle aurait pu aller au resto du cœur et le refusait. 55h par semaine (en supposant qu'elle révise 1h par heure de cours), c'est pas la mort.

Citation :


Le cercle vicieux est là, me narguant et m'entraînant dans son vortex: plus je gagne d'argent, plus j'en dépense et plus j'en veux.


 
C'est pas aussi manichéen que ça.

Message cité 1 fois
Message édité par southparty le 22-01-2008 à 19:35:58
n°13852225
Gazette
Posté le 22-01-2008 à 19:36:40  profilanswer
 

Gazette a écrit :


 
Ce que je comprend pas c'est la raison.
 
Je veux faire des études pour: Gagner plus d'argent dans le monde du travail
Etre respectée avoir des résponsabilitées, travailler sur des problémes compliqué.
Etre bien dans sa peau, se sentir intélligent.
 
Et pour mes études je me prostitue parce que: Ca gagne beaucoup d'argent en trés peu de temps et c'est facile.
Ce qui en découle c'est qu'on est pas respecté, qu'on travail sur le corps des clients
On fini par être mal dans sa peau et se sentir con.
 
Si ma copine me révèle ça les vaisseau de mes yeux claquent.


 
Mais il y a une question qui me chiffone, la prostitution et les études ne sont pour moi pas compatible humainement, elles apportes tout deux des moyens financiers mais humainement c'est le contraire qu'elle apporte.

n°13852231
Ernestor
Modérateur
modo-coco :o
Posté le 22-01-2008 à 19:37:18  profilanswer
 

southparty a écrit :

 

Voir ce qu'elle en dit, elle aurait pu aller au resto du cœur et le refusait. 55h par semaine (en supposant qu'elle révise 1h par heure de cours), c'est pas la mort.


Qu'importe son choix. L'important est son témoignage ici : elle explique clairement que la prostitution est pas un acte anodin et peut laisser de graves séquelles. Et c'est important de dire cela, parce je suppose que pour un nombre non négligeable de gens, la prostitution, occassionnelle, peut sembler la solution de facilité.

 

En tout cas, qu'on ne comprenne pas ses choix, ok, même si encore une fois on était pas à sa place, on ne peut pas la juger comme ça. Mais de là à la traiter de pétasse et de tous les noms comme l'ont fait certains avec un tel mépris et une telle condescendance, c'est abject.

 

Mais bon, le problème est plus général que son cas à elle encore une fois, ça serait bien d'en parler de manière plus globale.

Message cité 2 fois
Message édité par Ernestor le 22-01-2008 à 19:37:58
n°13852254
southparty
Posté le 22-01-2008 à 19:39:19  profilanswer
 

Gazette a écrit :


 
Mais il y a une question qui me chiffone, la prostitution et les études ne sont pour moi pas compatible humainement, elles apportes tout deux des moyens financiers mais humainement c'est le contraire qu'elle apporte.


 
C'est clairement s'arracher les tripes que de se prostituer pour la majeur partie des personnes.
 
Certaines font ce choix, par ambition de faire des études qui vont leur apporter un certain niveau de vie.
 
Et tu sais, il y a des prostitué (es) qui appartiennent à la haute societé ...
 
C'est vieux comme le monde, et c'est un phénomène diversifié et complexe.

n°13852280
Gazette
Posté le 22-01-2008 à 19:41:38  profilanswer
 

southparty a écrit :


 
C'est clairement s'arracher les tripes que de se prostituer pour la majeur partie des personnes.
 
Certaines font ce choix, par ambition de faire des études qui vont leur apporter un certain niveau de vie.
 
Et tu sais, il y a des prostitué (es) qui appartiennent à la haute societé ...
 
C'est vieux comme le monde, et c'est un phénomène diversifié et complexe.


 
Donc on a affaire à des personnes qui sont pres à tout, pour "être au dessus des autres"?

n°13852287
matrix666
Posté le 22-01-2008 à 19:42:29  profilanswer
 

Ernestor a écrit :


Tu veux que je te réponde quoi ? Que t'es complétement à coté de la plaque en disant que la prostitution est juste là pour arrondir ses fins de mois ou se faire un petit extra comme tu le dis ?
 
La jeune fille dont on parle explique qu'elle a perdu 10 Kg en 2 mois parce qu'elle n'avait plus de quoi acheter à bouffer. Alors sans doute qu'il y avait d'autres solutions que la prostitution pour s'en sortir, mais il est d'une évidence absolue qu'elle s'est prostituée absolument pas par choix volontaire pour se faire de l'argent poche et aller guincher en disco-boite, mais parce qu'elle avait besoin de pognon pour SURVIVRE.
 


 
Nan mais si tu parles de cas extrème (maladies, sans famille,...) ca existe je suis d'accord, on y pourra rien.
Mais ce n'est pas le fait d'etre étudiant qui est déterminant dans ce cas.
 

n°13852300
southparty
Posté le 22-01-2008 à 19:43:36  profilanswer
 

Ernestor a écrit :


Qu'importe son choix. L'important est son témoignage ici : elle explique clairement que la prostitution est pas un acte anodin et peut laisser de graves séquelles. Et c'est important de dire cela, parce je suppose que pour un nombre non négligeable de gens, la prostitution, occassionnelle, peut sembler la solution de facilité.  


Absolument, et surtout, que c'est un engrenage dont il est difficile de sortir.

Ernestor a écrit :


En tout cas, qu'on ne comprenne pas ses choix, ok, même si encore une fois on était pas à sa place, on ne peut pas la juger comme ça. Mais de là à la traiter de pétasse et de tous les noms comme l'ont fait certains avec un tel mépris et une telle condescendance, c'est abject.  


Tout à fait, j'ai plus de respect pour une prostituée qui respecte les autres que pour des gens qui crachent leur mépris ou leur haine ...

Ernestor a écrit :


Mais bon, le problème est plus général que son cas à elle encore une fois, ça serait bien d'en parler de manière plus globale.


 
Qui peut fournir des témoignages, chiffres, études, vécu ? On a un intervenant qui a donné son témoignage, c'est déjà ça. Bravo à lui pour avoir bravé les culs bénis de ce topic.
Sinon,il faudrait parler du problème de la prostitution en général, est-ce possible sur ce topic ?
Car alors, il me semble que les études ne manquent pas, sur l'offre comme que la demande.

n°13852302
boober
Compromis, chose due
Posté le 22-01-2008 à 19:44:06  profilanswer
 

la question a écrit :


 
C'est bien moins simpliste que le "elles le font parce qu'elles y prennent du plaisir" ou le "moi, j'ai pas eu de problème financier pendant mes études, donc ça n'existe pas", vus un peu plus haut.


 
certe. mais ça c'est du Troll bien gras.  

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
que pensez vous de l'offre ALFA ROMEO pour la 159 a 359€ par moisDroits à la bourse étudiante pour situations particulières
que pensez vous des keupon de leur musik et de leur mega créte???Que pensez vous des métiers de la santé ?
Pimp my ride qu'en pensez vous ?pensez vous que le silverlit picooz en vos la peine??
[Roman perso] Qu'en pensez vous ?Que pensez vous du retour en force du créationnisme ?
Vous pensez quoi du "travailler plus pour gagner plus" ?que pensez vous de la racaille?
Plus de sujets relatifs à : Prostitution étudiante, ce que vous en savez, pensez.


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR