Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1711 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  980  981  982  983  984  985
Auteur Sujet :

Y a-t-il un grand architecte dans l'univers ?

n°26584326
Profil sup​primé
Posté le 25-05-2011 à 00:50:34  answer
 

Reprise du message précédent :

python a écrit :


 
Partant du principe de conservation de l'énergie, l'univers est infini, il a toujours existé, il n'a jamais eu de début et n'aura jamais de fin, ne peut jamais s'arrêter, ne peut non plus revenir en arrière.
 
C'est plutot le début de l'univers qui est difficile à comprendre, il y a forcément une incohérence avec le postulat de conservation de l'énergie [:urd]


 
Je penche pour une erreur globale de l'approche thermodynamique de l'univers.

mood
Publicité
Posté le 25-05-2011 à 00:50:34  profilanswer
 

n°26584331
Profil sup​primé
Posté le 25-05-2011 à 00:52:22  answer
 

BossMan a écrit :

Si on dit que il y a un grand architecte dans l'univers, alors on doit aussi se dire d'où il vient, qui est son père + mère, ou alors plus improbable dire que il est venu spontanément.
 
Perso je pencherais pour un grand architecte qui ait atteint un tel niveau de savoir qui lui a permis de survivre et peut être même de rester le seul en vie !


 
On peut partir du postulat qu'il est "en dehors du temps et de l'espace" puisqu'il en est le créateur, du coup les questions "d'où vient-il ?", "où est-il ?" et "depuis quand existe-t-il ?" n'ont plus lieu d'être, il est, point.
 

n°26584344
BossMan
Posté le 25-05-2011 à 00:56:42  profilanswer
 


 
Ça me parait un peu facile, deja que il existe en soi, est une chose énorme, mais si c'est spontané encore plus, que "la nature" ait crées une chose spontané si puissante, plus puissante que elle même !

n°26584367
Profil sup​primé
Posté le 25-05-2011 à 01:02:29  answer
 

BossMan a écrit :


 
Ça me parait un peu facile, deja que il existe en soi, est une chose énorme, mais si c'est spontané encore plus, que "la nature" ait crées une chose spontané si puissante, plus puissante que elle même !


 
Non mais il y a deux possibilités, que la "Nature" et le "Grand Architecte" soient une seule et même chose ou que le "Grand Architecte" ai créée la "Nature".

n°26584390
Profil sup​primé
Posté le 25-05-2011 à 01:09:23  answer
 


 
Et bien, si j'accorde la même contingence au grand architecte, j'accorde la même contingence à la nécessité de l'univers.

n°26584401
python
Posté le 25-05-2011 à 01:13:22  profilanswer
 


 
Mais si les lois de la Thermodynamique se vérifient sur la planète, elles doivent nécessairement se vérifier à plus grande échelle.  

n°26584404
Profil sup​primé
Posté le 25-05-2011 à 01:14:20  answer
 

python a écrit :


 
Mais si les lois de la Thermodynamique se vérifient sur la planète, elles doivent nécessairement se vérifier à plus grande échelle.  


 
Ah bon ?  :heink:

n°26584412
Profil sup​primé
Posté le 25-05-2011 à 01:18:05  answer
 

Perso, j'ai appris un truc dans la vie, c'est qu'il ne faut pas se fier aux apparences.
Le monde enseigne des chose à l'esprit qui n'existe pas en réalité.


Message édité par Profil supprimé le 25-05-2011 à 01:18:23
n°26584418
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 25-05-2011 à 01:21:57  profilanswer
 

BossMan a écrit :


 
Ça me parait un peu facile, deja que il existe en soi, est une chose énorme, mais si c'est spontané encore plus, que "la nature" ait crées une chose spontané si puissante, plus puissante que elle même !


 
C'est surtout inutile et incohérent : si on évoque un Dieu parce qu'on n'est pas capable d'imaginer un Univers incréé, mais que par contre, on n'a pas de souci à se dire que ce Dieu est incréé et n'est pas soumis au même problème, ya comme un pb dans la réflexion :o


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°26584422
Profil sup​primé
Posté le 25-05-2011 à 01:23:52  answer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :


 
C'est surtout inutile et incohérent : si on évoque un Dieu parce qu'on n'est pas capable d'imaginer un Univers incréé, mais que par contre, on n'a pas de souci à se dire que ce Dieu est incréé et n'est pas soumis au même problème, ya comme un pb dans la réflexion :o


 
La logique marche également en sans inverse Herbert, si je puis me permettre.

mood
Publicité
Posté le 25-05-2011 à 01:23:52  profilanswer
 

n°26584433
Profil sup​primé
Posté le 25-05-2011 à 01:27:16  answer
 


 
Sauf que l'un est réel et on l'a sous les yeux alors que l'autre reste encore du domaine de l'imaginaire/hypothétique :D

n°26584435
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 25-05-2011 à 01:27:47  profilanswer
 

Qu'est-ce que tu appelles "logique en sens inverse" sur une phrase telle que celle là ? :heink:


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°26584438
BossMan
Posté le 25-05-2011 à 01:29:27  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :


 
C'est surtout inutile et incohérent : si on évoque un Dieu parce qu'on n'est pas capable d'imaginer un Univers incréé, mais que par contre, on n'a pas de souci à se dire que ce Dieu est incréé et n'est pas soumis au même problème, ya comme un pb dans la réflexion :o


 
Définis Dieu d'abord.

n°26584457
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 25-05-2011 à 01:36:05  profilanswer
 

:heink:

 

Euh... Accessoirement la définition est inclue implicitement dans le post que tu quotes, mais t'as pas suivi le topic, sinon ? De quoi parle t'on depuis tout à l'heure d'après toi ?

 

T'as une mémoire de 3 posts et faut te rappeler les définitions de tous les mots à chaque nouveau post, parce que tu les oublies ? [:transparency]

Message cité 1 fois
Message édité par Herbert de Vaucanson le 25-05-2011 à 01:43:30

---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°26584475
Profil sup​primé
Posté le 25-05-2011 à 01:42:48  answer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Qu'est-ce que tu appelles "logique en sens inverse" sur une phrase telle que celle là ? :heink:


 
Si nous somme incapable d'évoquer un dieu incréé, alors que nous n'avons pas de soucis à évoquer un univers incréé.

n°26584484
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 25-05-2011 à 01:47:12  profilanswer
 

Ca n'a pas de sens, ce que tu racontes là :o


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°26584494
Profil sup​primé
Posté le 25-05-2011 à 01:51:14  answer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Ca n'a pas de sens, ce que tu racontes là :o


 
Disons que ça colle pas vraiment avec ce que tu disais, je te l'accorde.
(mea culpa)
 
Enfin, les inverse, généralement ça marche.

n°26584497
BossMan
Posté le 25-05-2011 à 01:52:10  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

:heink:
 
Euh... Accessoirement la définition est inclue implicitement dans le post que tu quotes, mais t'as pas suivi le topic, sinon ? De quoi parle t'on depuis tout à l'heure d'après toi ?  
 
T'as une mémoire de 3 posts et faut te rappeler les définitions de tous les mots à chaque nouveau post, parce que tu les oublies ? [:transparency]


 
Non c'est ta définition, c'est toi qui le dit, pas moi !
Moi je m'interroge, tu a du mal a lire ce que écrivent les autres ...

n°26584513
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 25-05-2011 à 02:00:45  profilanswer
 

"C'est ta définition" : Mais enfin de quoi tu parles ? [:herbert de vaucanson:2]

 

"Qu'est ce qui" est ma définition ? "C'est moi qui dis" quoi ? Il remplace quoi, ton " c' " ? :??:

 

La définition de Dieu, on l'a déjà donnée (et je l'ai encore rappelée dans ma réponse), ou alors ouvre un dico, je ne sais pas : ça fait 4 pages qu'on discute sur ce topic, je veux bien comprendre que tu aies la flemme de les lire avant d'intervenir, mais tu te doutes bien que depuis le temps, les termes principaux de la discussion sont bien définis (en gros ici "Entité consciente et dotée d'intention ayant créé l'Univers" ). Dans tous les cas, répondre par "définis dieu" au post précédent n'est pas une réponse cohérente :spamafote:

 

Message cité 1 fois
Message édité par Herbert de Vaucanson le 25-05-2011 à 02:17:09

---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°26584545
Profil sup​primé
Posté le 25-05-2011 à 02:15:05  answer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :


 
C'est surtout inutile et incohérent : si on évoque un Dieu parce qu'on n'est pas capable d'imaginer un Univers incréé, mais que par contre, on n'a pas de souci à se dire que ce Dieu est incréé et n'est pas soumis au même problème, ya comme un pb dans la réflexion :o


 
Si on évoque un univers parce qu'on est incapable d'imaginer Dieu incréé, mais que par contre on imagine un univers incréé.
 
C'est l'inverse.
 
Par contre, y en a qui vont pas compiler.

n°26584556
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 25-05-2011 à 02:18:25  profilanswer
 

 

D'accord !  [:herbert de vaucanson]


Message édité par Herbert de Vaucanson le 25-05-2011 à 02:18:53

---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°26584725
v-X-v
Posté le 25-05-2011 à 05:56:46  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :


 
Voilà, tu as compris tout seul où je voulais en venir : "On ne peut parler de réglage que s'il y a intention".  
Je te laisse maintenant raccorder cette analogie avec ce dont on parlait et qui met en évidence l'autocontradiction dans tes propos (ou plutôt le truc qui se mord la queue) :jap:
 


Voilà ce que tu as dit : Prend un caillou, n'importe quel caillou : il est réglé au milli-poil pour avoir la forme qu'il a.
Une question se pose : S'il n'était pas réglé au milli-poil, aurait-il la forme qu'il a ? :)  
A mon avis l'exemple de ton caillou est lourd et sa lourdeur ne peut que t'entrainer au fond de la fosse des marianes !

n°26584735
v-X-v
Posté le 25-05-2011 à 06:17:00  profilanswer
 

verdoux a écrit :


Et alors ?
Les architectes des pyramides sont morts et elles sont toujours là.
L'architecte de l'univers, si il y en a eu un, est peut être mort depuis très longtemps.


Pense tu qu'Il est de la même nature que les architectes des pyramides ?

n°26584747
Proute2000
¡ sǝssǝɟ sǝɯ ɹǝʇɐɯ ǝp ǝʇǝɹɹɐ
Posté le 25-05-2011 à 06:27:50  profilanswer
 

v-X-v a écrit :

Pense tu qu'Il est de la même nature que les architectes des pyramides ?

Tu veux dire qu'Il s'est fait crever les yeux et enterrer vivant ?  [:ootransparent]


Message édité par Proute2000 le 25-05-2011 à 11:21:56
n°26584756
v-X-v
Posté le 25-05-2011 à 06:34:29  profilanswer
 

python a écrit :


 
Mortel mais vite remplacé par un autre dès qu'il meurt dans la matrice


Dans le film, oui.

n°26584842
v-X-v
Posté le 25-05-2011 à 07:30:51  profilanswer
 


La question est :
Est ce que le monde est mieux sans Dieu ?

n°26584866
Profil sup​primé
Posté le 25-05-2011 à 07:44:47  answer
 

 

Ah bah évidemment l'univers tout entier me semble relever de la contingence (et sa 'nécessité' c'est qu'une fois qu'il existe il est lancé et nous apparaît comme ne pouvant être autre. Tout comme une fois le tirage du loto effectué le numéro tombé ne peut être que constaté dans les journaux malgré son improbabilité, OU (pr rappeler que ce n'est pas une opposition hasard-architecture) tout comme une fois une architecture de projet faite en tenant compte des cahiers des charges soit très libre soit infiniment contraint le projet est le projet)

 

Du moment où on est dans le constat on a du mal à dire qu'il pourrait en être autrement, puisque qu'il en est ainsi. Mais il aurait pu en être autrement.

n°26584908
Profil sup​primé
Posté le 25-05-2011 à 08:00:04  answer
 


 
Tu accorde du pouvoir à quoi dans ta phrase ?
 
 
Admettons que l'univers ai toujours existé, je vois mal comment il pourait en être autrement.
Admettons que l'univers est l'oeuvre du grand architecte, là, j'en sais rien.


Message édité par Profil supprimé le 25-05-2011 à 08:07:04
n°26585609
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 25-05-2011 à 09:52:50  profilanswer
 

v-X-v a écrit :


Voilà ce que tu as dit : Prend un caillou, n'importe quel caillou : il est réglé au milli-poil pour avoir la forme qu'il a.


 
Il y avait un message dedans pour toi, pourtant très simple à comprendre, mais visiblement, j'ai encore visé trop haut. Désolé, je ne suis pas capable de faire plus simple comme analogie pour te montrer ton erreur. Si tu ne comprends pas ça, je ne vois pas comment simplifier encore plus pour que ce soit à ta portée :spamafote:
 

v-X-v a écrit :


Une question se pose : S'il n'était pas réglé au milli-poil, aurait-il la forme qu'il a ? :)


 
Et non, je n'ai pas dit ça, t'as vraiment rien compris du tout, effectivement...


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°26586948
clementdou​sset
Posté le 25-05-2011 à 11:40:31  profilanswer
 


 
L'idée que tout n'est pas également nécessaire ou également contingent est une idée que nous avons toujours le droit d'avoir et qui peut nous aider à appréhender les choses de façon un peu satisfaisante.
 
Bien sûr la sélection de ce qui est nécessaire par rapport à ce qui ne l'est pas est éminemment subjective. Mais la pensée qu'elle est subjective peut nous aider à choisir. En effet notre subjectivité n'existerait pas si n'existait pas, à la base, la sensation. Et la sensation nous paraît reposer sur l'existence même de notre corps. Et l'existence de notre corps nous paraît un produit de l'évolution de la matière même de l'univers.
 
Ainsi parmi tous les produits de l'évolution de la matière, le premier qui nous paraît nécessaire est bel et bien la sensation. Cela ne veut pas dire qu'il n'y en ait pas d'autres qui ne nous apparaissent nécessaires secondairement. Entre la simple sensation et le contenu affectif que nous accumulons toute notre vie ou entre cette même sensation et la connaissance élaborée des choses à laquelle peut nous conduire l'étude, on peut mesurer des abîmes. Il est possible d'en imaginer aussi entre notre champ de conscience ordinaire et celui d'un nématode, minuscule ver qui ne possède qu'une centaine de neurones mais qui peut distinguer une soixantaine de substances différentes et est donc supposé éprouver autant de diverses sensations.
 
Pour parler simple, on peut toujours considérer comme nécessaire quelque chose de mieux que la simple sensation mais on ne peut pas considérer comme nécessaire quelque chose de moindre. On peut concevoir l'univers le plus ordonné, le plus harmonieux, le plus beau, si aucun être n'existe dans cet univers qui puisse ressentir une sensation, notre conception perd toute consistance. Aveugle, sourd, sans présence de l'effort, du plaisir, de la douleur ou de quelque émoi, l'univers s'anéantit pour nous, même s'il continue d'exister objectivement.
 
Seulement voilà. Si l'existence d'une sensation nous paraît nécessaire, il ne semble pas a priori exister une configuration de matière qu'on pourrait associer de façon immédiate et directe au ressenti  d'une sensation. S'il en était autrement on pourrait peut-être tenir un raisonnement matérialiste très simple mais plutôt satisfaisant pour l'esprit.
 
Ce raisonnement consisterait à dire les choses suivantes. Nous connaissons les paramètres premiers de la matière fondamentale. Nous pouvons être au moins sûrs d'une chose. C'est que ces paramètres rendent l'existence de l'univers possible. Nous savons d'autre part, du fait de notre existence même d'êtres sentant, que, parmi tout ce qui peut être nécessaire, le ressenti d'une sensation est au moins une réalité possible. L'univers réduit à sa seule matérialité objective ne nous paraît pas nécessaire. La sensation surgissant au commencement sans aucune réalité matérielle particulièrement configurée qui l'engendre ne nous paraît pas possible. Et si les paramètres premiers de la matière et les paramètres de la configuration matérielle qui engendrent directement la sensation étaient sinon les mêmes du moins en correspondance précise les uns avec les autres ? Evidemment cette correspondance de paramètres devrait tenir compte du cadre très différent dans lequel les deux configurations s'opèrent. La première configuration s'effectue avant que le temps, l'espace et l'individualité existent ; la seconde s'effectue à l'intérieur d'un individu existant dans l'espace et dans le temps.
 
Maintenant si je regarde l'univers comme un objet, que je considère que la configuration première est la configuration de sa base et que je me pose la question : pourquoi les paramètres qui configurent sa base sont-ils ainsi ? Je trouve la réponse à ma question non à l'extérieur mais à l'intérieur de l'objet lui-même, à son sommet si l'on veut où existent une multiplicité de sensations toutes apparues en fonction d'une configuration seconde. Et je la trouve inscrite dans la correspondance entre cette configuration seconde et la configuration première.
 
Un objet se présente à notre compréhension sans antériorité ni postériorité mais coprésent dans toutes ses parties. La configuration seconde fait fleurir à d'innombrables exemplaires la nécessité qui fait exister cet objet et ne fait plus un mystère du "pour quoi l'univers existe". La configuration première abstrait et objective au point originel la communauté des configurations multiples semblablement réalisées et répond à la question :"pourquoi l'univers a-t-il pu exister avec cette configuration précise à l'origine ?"
 
Si satisfaisant qu'on puisse trouver ce raisonnement (enfin, je parle pour moi !!!), il ne vaut que s'il trouve matière réelle à s'appliquer. C'est à dire précisément que si l'on peut établir l'existence d'une configuration particulière de la matière fondamentale qui existerait dans plusieurs, voire dans un seul atome d'un être sentant au moment précis où il ressent une sensation.
 
La pensée scientifique contemporaine ne nous rapproche pas du tout, il faut le dire, de cette façon de voir les choses. Avec les computationnalistes par exemple, la sensation n'apparaît en son intensité comme en sa qualité que le produit d'un algorithme particulier d'une circulation de potentiels d'action dans les axones, algorithme qui ferait exister la sensation en dehors en quelque sorte de la matière propre du corps et qu'on pourrait théoriquement reproduire avec des éléments matériels différents pour engendrer une sensation identique. Pour d'autres neurobiologistes, la sensation s'explique en dernière analyse par la coexistence de phénomènes distincts faisant prendre en considération la nature de tissus, des fibres nerveuses, la circulation des ions dans les axones, l'oscillation du noyau des neurones, la fabrication des neurotransmetteurs etc.. Tous ces phénomènes se passent à un niveau qui n'est pas celui de l'atome mais des molécules organiques, des tissus, des organes... Nous pourrions connaître le plaisir le plus inouï ou éprouver la souffrance la plus atroce sans que, dans un seul des atomes de notre corps, ne se passe un phénomène différent de ceux qui se passent dans les atomes d'un caillou.
 
Ca n'est peut-être pas le cas. Dans un atome on se trouve au niveau de la matière fondamentale telle qu'elle a existé seule aux premiers temps de l'univers. Si les neutrons et protons du noyau apparaissent des particules composés de quarks, l'électron est une particule simple qui nous amène au fondement pur de la matière. Les forces fondamentales, la gravitationnelle, la nucléaire forte, la nucléaire faible et l'électromagnétique sont présentes dans une certaine relation, un certain équilibre. Pourquoi ne pas penser que, dans les conditions propres qui existent à l'intérieur d'un être vivant et qui ne sont pas celles qui existent dans un agrégat de matière inerte, dans un lieu précis d'un organe ou d'un organite de cet être, un ou plusieurs atomes pourraient voir la configuration des forces fondamentales présentes à l'intérieur d'eux se modifier de façon à engendrer l'existence d'une force nouvelle, non pas physique mais psychique ? Ainsi serait conçu et expliqué l'émergence de la sensation, la sensation qui apparaît d'abord comme une réalité purement énergétique et absolument simple. Je mets une main dans de l'eau à 43 degrés, je sens une impression de chaleur vive. A 45 degrés la main me brûle, à 47 degrés la douleur est insupportable...On est dans de la physique simple. Pour expliquer le psychique élémentaire, celui des premières sensations, je ne vais que chercher aux fondements de la matière la même physique simple. Et je gage que la configuration seconde dont j'ai besoin pour expliquer très simplement l'univers se trouve là.
 
 

n°26588713
Profil sup​primé
Posté le 25-05-2011 à 14:05:31  answer
 

J'aurais pas dit ça.


Message édité par Profil supprimé le 25-05-2011 à 14:05:58
n°26589521
Mouaiff
Posté le 25-05-2011 à 14:50:23  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :


Il y avait un message dedans pour toi, pourtant très simple à comprendre, mais visiblement, j'ai encore visé trop haut. Désolé, je ne suis pas capable de faire plus simple comme analogie pour te montrer ton erreur. Si tu ne comprends pas ça, je ne vois pas comment simplifier encore plus pour que ce soit à ta portée :spamafote:


C'est parce que ton analogie avec le caillou elle est caca  [:goumite]  prends exemple là-dessus :

v-X-v a écrit :


Faut-il rappeler aussi que pour qu’il y ait réglage il faut un régleur ?
La question n'est pas de savoir est ce que le chat de Schrödinger est dans le pneu ?
Mais Est-ce que le réglage du moteur s'est fait tout seul ?


Un caillou c'est pas un truc "réglé", par contre un moteur si. L'Univers ressemble plus à un moteur qu'à un caillou tout pourri, donc il faut un régleur pour le régler. [:clooney3]


Message édité par Mouaiff le 25-05-2011 à 14:58:15
n°26589765
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 25-05-2011 à 15:07:15  profilanswer
 

Tu trouves vraiment que l'Univers ressemble plus à un moteur qu'à un caillou ? :o


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°26589878
Mouaiff
Posté le 25-05-2011 à 15:15:26  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Tu trouves vraiment que l'Univers ressemble plus à un moteur qu'à un caillou ? :o


Euh...carrément, ouais  [:lefab:4]
Moi j'aurais dit qu'il ressemble davantage à un ballon de baudruche. Et puisqu'il faut bien un souffleur pour le gonfler eh ben du coup il y a un grand souffleur à l'origine de l'univers [:doc petrus]

 


Message édité par Mouaiff le 25-05-2011 à 15:21:10
n°26590382
Proute2000
¡ sǝssǝɟ sǝɯ ɹǝʇɐɯ ǝp ǝʇǝɹɹɐ
Posté le 25-05-2011 à 15:50:06  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Tu trouves vraiment que l'Univers ressemble plus à un moteur qu'à un caillou ? :o

L'univers nous comprenant... oui nous ressemblons plus à un moteur qu'à un caillou  [:spamafoote]  

n°26591231
Profil sup​primé
Posté le 25-05-2011 à 16:56:13  answer
 

clementdousset a écrit :


Pour parler simple, on peut toujours considérer comme nécessaire quelque chose de mieux que la simple sensation mais on ne peut pas considérer comme nécessaire quelque chose de moindre. On peut concevoir l'univers le plus ordonné, le plus harmonieux, le plus beau, si aucun être n'existe dans cet univers qui puisse ressentir une sensation, notre conception perd toute consistance. Aveugle, sourd, sans présence de l'effort, du plaisir, de la douleur ou de quelque émoi, l'univers s'anéantit pour nous, même s'il continue d'exister objectivement.


 
Mais l'Univers peut très bien se passer de l'homme et de ses sensations et émotions, celles ci ne sont pas un prérequis pour son existence.
 

clementdousset a écrit :


Un objet se présente à notre compréhension sans antériorité ni postériorité mais coprésent dans toutes ses parties. La configuration seconde fait fleurir à d'innombrables exemplaires la nécessité qui fait exister cet objet et ne fait plus un mystère du "pour quoi l'univers existe".


 
Pas compris [:klemton]
 

clementdousset a écrit :


Pourquoi ne pas penser que, dans les conditions propres qui existent à l'intérieur d'un être vivant et qui ne sont pas celles qui existent dans un agrégat de matière inerte, dans un lieu précis d'un organe ou d'un organite de cet être, un ou plusieurs atomes pourraient voir la configuration des forces fondamentales présentes à l'intérieur d'eux se modifier de façon à engendrer l'existence d'une force nouvelle, non pas physique mais psychique ? Ainsi serait conçu et expliqué l'émergence de la sensation, la sensation qui apparaît d'abord comme une réalité purement énergétique et absolument simple.


 
Si c'était le cas pourquoi est-ce que l'homme serait le seul être doué de psychisme ?

n°26591282
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 25-05-2011 à 17:00:59  profilanswer
 

Ne pas comprendre clementdousset, c'est normal, c'est même plutôt un signe de bonne santé mentale :D
 
Par contre, d'où tiens tu que l'Homme "est le seul être doué de psychisme" ? [:transparency]


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°26591588
Profil sup​primé
Posté le 25-05-2011 à 17:23:27  answer
 

Sous-entendu "Psychisme évolué" , puisque apparemment ce n'est qu'une question de "configuration des forces fondamentales qui engendreraient une force psychique".
 
Si c'est le cas, cette configuration devraient être présente chez d'autres êtres vivants et même dans des machines suffisamment complexes.
 
Et personnellement je ne crois pas aux Midi-chloriens [:ddr555]

n°26591646
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 25-05-2011 à 17:27:11  profilanswer
 

Bah ya plein de bestiaux qui ont un psychisme évolué, pas que les singes :spamafote:


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°26591753
clementdou​sset
Posté le 25-05-2011 à 17:33:42  profilanswer
 


 
 
 
 
Vous avez dû lire  ce que j'écris à propos du nématode , ver pourvu de 107 neurones seulement. Je suppose qu'il pourrait éprouver au moins une soixantaine de sensations distinctes, ce qui est une forme de psychisme. Où êtes-vous allé chercher que l'homme serait  le seul être doué de psychisme ?

n°26591904
clementdou​sset
Posté le 25-05-2011 à 17:46:29  profilanswer
 


 
chez beaucoup d'autres vivants, certainement, puisque je la vois déjà chez les nématodes qui sont au début de la chaîne animale. Disons chez les animaux qui possèdent des neurones, mais pas dans les machines si complexes qu'elles soient. J'évoque une configuration particulière d'atomes uniquement dans la matière vivate (ou la matière du vivant si vous préférez)

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  980  981  982  983  984  985

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Y'a une Rave Party près de chez moi. Bandes d'enc*lésLe topic de la destruction de l'Univers.
cherche 1 place pour Belle & Sebastian le 11/04 au Grand Rex!!!Y'a des amateurs de circuit Carrera Go ?
Augmentation des prix selon les visites du site :échec du testFaut'il un architecte
Le très grand projetY a t-il des ingénieurs ici?
Info Architecte 
Plus de sujets relatifs à : Y a-t-il un grand architecte dans l'univers ?


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR