Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1550 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  985  986  987  988  989  990
Auteur Sujet :

Y a-t-il un grand architecte dans l'univers ?

n°26406398
Profil sup​primé
Posté le 10-05-2011 à 17:51:27  answer
 

Reprise du message précédent :
l'existence d'un Dieu n'est pas incompatible avec le hasard, elle n'exclue pas un univers non-déterministe.
 
Quant à savoir si la matière aurait pu être autre et porter la même forme de conscience, on manque trop d'éléments.
 
Et si un Dieu existe il apporte déjà une réponse à cette question, la conscience peut être avoir un autre support que la matière.

mood
Publicité
Posté le 10-05-2011 à 17:51:27  profilanswer
 

n°26406462
Maouuu
Posté le 10-05-2011 à 17:56:32  profilanswer
 

ça alors, la physique quantique et la physique relativiste sont enseignés en école d'architecture ? :o

n°26406599
Profil sup​primé
Posté le 10-05-2011 à 18:06:12  answer
 

v-X-v a écrit :


Tu penses que son livre est inutile.


 
De quel livre parles tu ?
 

v-X-v a écrit :


Cela soulève une question:
Est ce que nous savons expliquer le monde ?
Dans son livre, Stéphen H s'est beaucoup appuyé sur le travail de R Feynman.
Ce dernier a quand même dit:  
Je pense pouvoir affirmer sans me tromper que personne ne comprend la mécanique quantique.
Si nous disons que nous pouvons expliquer le monde cela veut dire que la MQ n'a pas de secret pour nous !
Est ce le cas ?


 
Le fait est que, jusqu'à maintenant aucun physicien n'a expliqué un phénomène ou une théorie par l'intervention divine.

n°26406651
gilou
Modérateur
Modzilla
Posté le 10-05-2011 à 18:10:36  profilanswer
 

v-X-v a écrit :

C'est le titre du dernier livre de Stéphen Hawking.
Cela ne va pas sans soulever certaines questions :
Peut on prouver par des théories qu'un univers sans Dieu est tout à fait possible ?
A t-il vu juste ou s'est-il planté ?
Qu'en pensez-vous ?

Tu as peut être oublié de préciser qu'il répond non à la question-titre.
A+,


---------------
There's more than what can be linked! --    Iyashikei Anime Forever!    --    In umbra igitur pugnabimus. --
n°26410771
rfv
Taquin du soir au matin
Posté le 11-05-2011 à 00:17:05  profilanswer
 

Il est bien ce bouquin ? Accessible (genre Etienne Klein) ou imbitable ?

n°26411237
v-X-v
Posté le 11-05-2011 à 06:35:35  profilanswer
 

Celui de Stephen Hawking
 
 
C'est peut être du au fait qu'ils peuvent expliquer des fois le "comment" mais pas le "pourquoi".

n°26411300
v-X-v
Posté le 11-05-2011 à 07:34:42  profilanswer
 

clementdousset a écrit :

La question de savoir s'il y a un grand architecte, un grand manitou, un dieu pour parler simplement, c'est à dire un être conscient antérieur à l'existence de la matière et qui l'aurait lui-même conçue et engendrée est vraiment la question qui tue.
 
Qui tue parce qu'elle étouffe toutes les questions métaphysiques intéressantes et pertinentes que l'on peut poser au moins à la marge d'un forum scientifique : la matière a-t-elle une structure contingente par exemple, c'est à dire aurait-elle pu exister avec une autre structure qu'elle a ? L'apparition d'êtres sensibles conscients est-elle liée à la nature de la structure originelle ou ne dépend-t-elle que d'un processus de complexification qui aurait pu avoir lieu avec une matière d'une structure différente et aboutir aux mêmes résultats ? etc.
 
Evidemment ces questions lourdes mais précises et qui impliquent des conceptions du sens de l'univers très différentes selon la réponse qu'on leur apporte pâlissent devant cette simplissime  question : Dieu existe-t-il? Question pourtant  inepte si on essaie de lui apporter une réponse hors de la foi religieuse et surtout au regard de la science dont les premiers rudiments sont incompatibles avec l'existence d'un être totalement immatériel qui serait une entité consciente.
 
Croire que la matière a une forme nécessaire, croire que cette forme implique une propriété interne indispensable à l'apparition de la conscience sensible, voilà des convictions qui peuvent s'accommoder d'un athéisme rigoureux tout en nous apportant une vision de l'univers pénétrée de sens où  le hasard ne jouerait pas le premier rôle...
 
Ce n'est pas la question de l'architecte qui est intéressante, c'est celle de l'architecture. Est-elle absurde pu pas ? Et si elle a un sens, comment ce sens s'exprime-t-il pour nous ?


Je comprends ce que tu veux dire mais à mon avis c’est reculer pour mieux sauter.
Les questions métaphysique que tu soulèves sont tout aussi tuantes car elles laissent planer des questions qui ne sont pas éjectables.
Par exemple celle qui dit : L'apparition d'êtres sensibles conscients est-elle liée à la nature de la structure originelle ou ne dépend-t-elle que d'un processus de complexification qui aurait pu avoir lieu avec une matière d'une structure différente et aboutir aux mêmes résultats ? traine comme boulet une autre question (Peut il y avoir conscience sans conscience au préalable ?)
Nous revoilà à poser la question qu’on voulait éviter : Dieu existe-t-il ?
Pour ce qui est de la première question je suis plus d’avis avec Bombadil : trop de paramètres à considérer.

Citation :

Ce n'est pas la question de l'architecte qui est intéressante, c'est celle de l'architecture. Est-elle absurde pu pas ? Et si elle a un sens, comment ce sens s'exprime-t-il pour nous ?


Etrangement cette remarque me fait penser à une phrase d’Einstein : Ce qui est incompréhensible c’est que le monde soit compréhensible !

n°26411304
v-X-v
Posté le 11-05-2011 à 07:36:27  profilanswer
 

gilou a écrit :

Tu as peut être oublié de préciser qu'il répond non à la question-titre.
A+,


Merci Gilou.
C'était sous entendu ! :)  
a+

n°26413040
clementdou​sset
Posté le 11-05-2011 à 11:13:21  profilanswer
 

v-X-v a écrit :


Je comprends ce que tu veux dire mais à mon avis c’est reculer pour mieux sauter.
Les questions métaphysique que tu soulèves sont tout aussi tuantes car elles laissent planer des questions qui ne sont pas éjectables.
Par exemple celle qui dit : L'apparition d'êtres sensibles conscients est-elle liée à la nature de la structure originelle ou ne dépend-t-elle que d'un processus de complexification qui aurait pu avoir lieu avec une matière d'une structure différente et aboutir aux mêmes résultats ? traine comme boulet une autre question (Peut il y avoir conscience sans conscience au préalable ?)
Nous revoilà à poser la question qu’on voulait éviter : Dieu existe-t-il ?
ible !


 
Il y a, à mon sens, une sorte de complicité objective entre certains athées et certains théistes pour faire de la question de l'existence de Dieu une question centrale ; les uns parce qu'ils cherchent peu ou prou à orienter vers telle ou telle conception religieuse leurs interlocuteurs, les autres parce qu'ils prônent un matérialisme sauvage où toute trace de sens serait bannie et qu'il est plus facile pour eux de combattre certaines remises en cause en les ramenant à une position aussi peu rationnelle, aussi éloignée des réalités mises à jour par la science que celle de la croyance en Dieu. Les uns comme les autres contribuent à appauvrir le débat métaphysique, à le faire stagner dans des joutes verbeuses aussi vieilles que Démocrite...
 
Lorsque tu écris que la question que je pose sur la liaison nécessaire ou non de la structure de la matière fondamentale avec l'apparition d'êtres sensibles traîne comme un boulet une autre question :"doit-il y avoir une conscience  préalable pour qu'il y ait conscience  ?" , tu ne te donnes pas la moindre peine pour montrer l'implication logique de la première question vers la seconde. Tu ne prends même pas le temps de considérer qu'on peut répondre nettement oui à la première et nettement non à la seconde.
 
Il peut y avoir conscience sans conscience au préalable. Chacun de nous en est témoin. L'idée qu'il y aurait avant nous la conscience de nos parents n'apporte pas à cette assertion une contradiction réelle. Nous sommes le fruit d'une évolution. Et, de même que notre conscience individuelle (d'ailleurs y en a-t-il une autre ?) ne peut pas précéder l'existence de l'ovule fécondé dont nous sommes issus, de même il y a un moment de l'évolution où des organismes doués de conscience sensible sont apparus alors que leurs ancêtres ne l'étaient pas.
 
La question qui est intéressante et qui doit être considérée seule est celle de savoir si la propriété d'un agrégat de matière vivante d'engendrer des sensations (douloureuses, agréables, faibles, intenses, de telle ou telle qualité...) est une propriété inscrite dans la matière à l'état virtuel et n'attendrait pour se révéler que la mise en oeuvre de certaines conditions dans un organisme vivant ou si elle n'est pas une propriété de la matière primitive mais le produit d'une évolution de la complexité qui aurait pu se faire avec des substrats différents que ceux fournis par la matière originelle de notre univers.
 
La question de l'existence d'une matière sensible ou, plus précisément, d'une propriété de la matière fondamentale d'engendrer dans certaines conditions une séquence individuelle d'affects est une question que j'entends poser dans un fil. Cette question-là, j'espère que tu le comprends maintenant, n'est aucunement reliée à la question de l'existence d'une conscience préalable et donc de l'existence de Dieu.

Message cité 1 fois
Message édité par clementdousset le 11-05-2011 à 11:43:06
n°26456188
divbyzero
Posté le 15-05-2011 à 07:35:51  profilanswer
 

v-X-v a écrit :

Oui mais SH à un gros cerveau.
Non ?

Je ne sais pas et si la grosseur du cerveau a un rapport avec la possibilité d'imaginer tout et n'importe quoi, mais je me demandais simplement quelle hypothétique perception morphologique de l' "architecte" en question peut bien avoir un savant comme SH ( bien que ne serait-ce que pour ensuite en réfuter l'hypothèse ), quelle forme peut-elle bien être lui donnée, et puis, par la même occasion, comment, avec cette morphologie, aurait-il pu s'y prendre pour bouger la matière et créer l'univers, depuis l'infiniment petit jusqu'à l'infiniment grand, bref, quelle forme l' "architecte" pourrait-il bien avoir pour pouvoir agir, à part celle qu'inspire l'anthropomorphisme des croyances ? Mais bon... :D
Lequel, par exemple ?


---------------
✩  J'Suis L'Andouille Qui Fait L'Imbécile...  ✩  L'Informatique, c'est pas automatique... :p  ✩  Alertez Les...
mood
Publicité
Posté le 15-05-2011 à 07:35:51  profilanswer
 

n°26467661
v-X-v
Posté le 16-05-2011 à 06:16:35  profilanswer
 

clementdousset a écrit :


Il peut y avoir conscience sans conscience au préalable. Chacun de nous en est témoin. L'idée qu'il y aurait avant nous la conscience de nos parents n'apporte pas à cette assertion une contradiction réelle. Nous sommes le fruit d'une évolution. Et, de même que notre conscience individuelle (d'ailleurs y en a-t-il une autre ?) ne peut pas précéder l'existence de l'ovule fécondé dont nous sommes issus, de même il y a un moment de l'évolution où des organismes doués de conscience sensible sont apparus alors que leurs ancêtres ne l'étaient pas.


A vrai dire aucun d’entre nous n’est témoin que la conscience peut démarrer sans conscience au préalable.
D’ailleurs qui était témoin que l’œuf était là avant la poule ?

n°26467980
Elena Gate​s
Habeas Corpus
Posté le 16-05-2011 à 08:40:54  profilanswer
 

Pourquoi toujours mêler religion/superstition à la science :/


---------------
You may have the body
n°26477630
Mouaiff
Posté le 16-05-2011 à 19:02:35  profilanswer
 

Elena Gates a écrit :

Pourquoi toujours mêler religion/superstition à la science :/


Pour (tenter de) se donner une crédibilité. Valable pour toutes les idées/théories pouiquesques, infondées et délirantes  [:spamafoote]


Message édité par Mouaiff le 16-05-2011 à 19:02:53
n°26479588
v-X-v
Posté le 16-05-2011 à 21:09:08  profilanswer
 

Elena Gates a écrit :

Pourquoi toujours mêler religion/superstition à la science :/


Apparemment SH répond dans son livre.
Selon lui la science peut répondre au "comment" mais aussi au "pourquoi" qui était plutot réservé à la religion.
Le hic est que la science étant limitée devant la question du "pourquoi" se retrouve incapable de contredire la religion.
 
 

n°26480143
Mouaiff
Posté le 16-05-2011 à 21:44:47  profilanswer
 

v-X-v a écrit :


Apparemment SH répond dans son livre.
Selon lui la science peut répondre au "comment" mais aussi au "pourquoi" qui était plutot réservé à la religion.
Le hic est que la science étant limitée devant la question du "pourquoi" se retrouve incapable de contredire la religion.

 




Ce n'est pas le rôle de la science de répondre aux questions existentielles. Ce "pourquoi" est un présupposé qui n'a rien à faire dans le questionnement scientifique. Reprocher à la science de ne pas répondre à ça revient à reprocher à une canne à pêche de ne pas protéger de la pluie.

Message cité 2 fois
Message édité par Mouaiff le 16-05-2011 à 22:07:12
n°26480591
v-X-v
Posté le 16-05-2011 à 22:11:17  profilanswer
 

Mouaiff a écrit :


Ce n'est pas le rôle de la science de répondre aux questions existentielles. Ce "pourquoi" est un présupposé qui n'a rien à faire dans le questionnement scientifique. Reprocher à la science de ne pas répondre à ça revient à reprocher à une canne à pêche de ne pas protéger de la pluie.


Donc tu n'es pas du même avis que Stephen Hawking ?

n°26480942
Mouaiff
Posté le 16-05-2011 à 22:31:32  profilanswer
 

v-X-v a écrit :


Donc tu n'es pas du même avis que Stephen Hawking ?


Peut-être fais-tu allusion à la question de S.H. qui est "pourquoi y a t-il un Univers ?" sous-entendu "plutôt que rien ?". C'est une question qui taraude beaucoup de physiciens. La priorité à mon avis est de savoir comment ça s'est passé en remontant le plus loin possible dans le temps. Et si on tient absolument à se demander pourquoi, mieux vaut attendre que l'ont ait plus d'information sur le "comment".
Il ne me viendrait pas à l'idée de dire à propos d'un présumé criminel "pourquoi il a fait ça ?" alors qu'on ne connaît pas le coupable (en partant du principe qu'il faille faut absolument un mobile à toute chose, ce qui me laisse perplexe)  :o

Message cité 2 fois
Message édité par Mouaiff le 16-05-2011 à 23:07:30
n°26481133
Profil sup​primé
Posté le 16-05-2011 à 22:40:22  answer
 

La raison du "pourquoi" est l'interrogation sur l'existence d'une finalité.
On peut être finaliste, que l'on soit athée ou déiste.
il suffit de considéré que le système "à l'échelle de l'homme" est imbriqué dans un autre système.
L'échelle de l'homme constitue l'ensemble des discipline scientifique. En le disant vite.

n°26481448
Profil sup​primé
Posté le 16-05-2011 à 22:54:47  answer
 

Se demander "pourquoi" n'as peut-être pas plus de sens que de se demander ce qu'il y avait avant l'Univers, où ce qu'il y a après l'Infini [:spamafote]

n°26481558
v-X-v
Posté le 16-05-2011 à 23:00:45  profilanswer
 

Mouaiff a écrit :


Peut-être fais-tu allusion à la question de S.H. qui est "pourquoi y a t-il un Univers ?" sous-entendu "plutôt que rien ?". C'est une question qui taraude beaucoup de physiciens. La priorité à mon avis est de savoir comment ça s'est passé en remontant le plus loin possible dans le temps. Et si on tient absolument à se demander pourquoi, mieux vaut attendre que l'ont ait plus d'information sur le "comment".
Il ne me viendrait pas à l'idée de dire à propos d'un présumé criminel "pourquoi il a fait ça ?" alors que l'enquête n'est pas terminée ou a été bâclée (en partant du principe qu'il faille absolument un mobile à toute chose, ce qui me laisse perplexe)  :o


Il ne pose pas seulement la questiion pourquoi y a t-il un Univers plutôt que rien.
Il pose aussi celle là : Pourquoi et comment l'univers à commencé ?
Je ne pense pas que ces 2 "pourquoi " ont la même portée.
Quoiqu'il en soit en tant qu'homme de science il estime que Dieu n'est pas necessaire pour l'univers existe.

n°26481980
Krismu
Posté le 16-05-2011 à 23:32:09  profilanswer
 

Se demander "pourquoi" peut aussi appeler une réponse du type "parce que 2 branes se sont touchées" (par exemple hein).
Dans le sens où la cause d'un évènement est son "pourquoi", et la manière dont il s'est produit et les éléments qui sont intervenus sont le "comment".

n°26482058
Mouaiff
Posté le 16-05-2011 à 23:38:40  profilanswer
 

v-X-v a écrit :


Il ne pose pas seulement la questiion pourquoi y a t-il un Univers plutôt que rien.
Il pose aussi celle là : Pourquoi et comment l'univers à commencé ?
Je ne pense pas que ces 2 "pourquoi " ont la même portée.
Quoiqu'il en soit en tant qu'homme de science il estime que Dieu n'est pas necessaire pour l'univers existe.


Alors mettons les choses au point tout de suite à propos du pourquoi, avant que quelqu'un joue même involontairement avec les mots :

 

Si par exemple je pose la question "pourquoi le ciel est bleu ?" je demande personnellement une réponse objective, sans détour, qu'on me parle des phénomènes physiques (diffusion de la lumière dans l'atmosphère etc...) pas qu'on me ponde des âneries sur la symbolique du bleu, ou sur la volonté divine du genre "et il vit que cela était bon et pis c'est tout".

 

Que l'on se pose des questions sous cette forme : "comment ça se fait ?" ou sous celle-ci : "pourquoi ça s'est passé ? " qu'importe, je voudrais simplement qu'on applique le même souci d'objectivité quant aux questionnements relatifs à l'Univers, et que le manque d'informations sur le commencement de celui-ci ne soit pas un prétexte à déballer une fois de plus la panoplie du parfait anthropocentriste angoissé à l'idée que le grand Tout n'a aucun but en soi, ce qui amène certains à s'inventer sans cesse des amis imaginaires, grands architectes, dieux aux cents bras ou à tête de faucon.

Message cité 1 fois
Message édité par Mouaiff le 17-05-2011 à 00:07:09
n°26482478
Profil sup​primé
Posté le 17-05-2011 à 00:14:31  answer
 

Genre, c'est une porteuse avec un signal, un bruit, que tu m'as l'aire de t'énerver pour savoir si ça veut dire quelque chose ou pas.
D'abord, faudrait-il considérer qu'il y a un émetteur, pour oser imaginer ce qu'il pourrait avoir à transmettre.

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 17-05-2011 à 00:18:19
n°26482563
Mouaiff
Posté le 17-05-2011 à 00:24:09  profilanswer
 


Non, ce n'est pas une porteuse avec un signal, un bruit, que je t'ai l'aire de m'énerver pour savoir si ça veut dire quelque chose ou pas.

Spoiler :

Amis du dialogue de sourds, bonsoir  [:clooney3]  

n°26482632
Profil sup​primé
Posté le 17-05-2011 à 00:32:39  answer
 

Pourtant  [:azylum]

n°26489836
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 17-05-2011 à 15:37:25  profilanswer
 

Mouaiff a écrit :


Ce n'est pas le rôle de la science de répondre aux questions existentielles. Ce "pourquoi" est un présupposé qui n'a rien à faire dans le questionnement scientifique. Reprocher à la science de ne pas répondre à ça revient à reprocher à une canne à pêche de ne pas protéger de la pluie.

 

Oui, enfin la science permet tout de même de dire que le "pourquoi" (qui que ce soit qui y réponde) n'est pas une question légitime. Enfin, il n'y a aucune raison de se la poser puisqu'il n'y a pas la moindre raison de penser que ceci devrait avoir un sens/un but : aucun indice, de quelle que nature que ce soit, ne va dans ce sens, et en plus la question est absurde. Enfin demander quel est le sens/but de l'Univers, c'est comme demander à quelle heure il prend son bain. Alors oui, on peut toujours se trouver un "pourquoi" personnel et subjectif (tout comme on peut s'imaginer que l'Univers, des fois, prend son bain quand il se sent sale, et se glorifier du fait que nous on peut répondre à la question de l'heure à laquelle ça arrive, alors que la science elle, ne le peut pas), si ça nous rassure et si ça permet de se sentir soudé ou je ne sais quoi, mais faudra pas espérer ni envisager que ça aie un rapport avec le monde réel, quoi (ou "avec le monde tel qu'il nous apparaît", pour éviter les grincheux :o).


Message édité par Herbert de Vaucanson le 17-05-2011 à 15:46:21

---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°26489964
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 17-05-2011 à 15:44:49  profilanswer
 

Mouaiff a écrit :


Peut-être fais-tu allusion à la question de S.H. qui est "pourquoi y a t-il un Univers plutôt que rien ?"


 
Je ne sais pas quelle est sa réponse, mais moi, il y a une réponse à cette question que j'aime assez : il n'y a rien. Ou plutôt, "il y a tout", ce qui, point de vue quantité d'information, est strictement équivalent. Que TOUS les Univers mathématiquement possibles existent réellement (notez que c'est encore "un cran" au delà des Univers multiples d'Evrett), ou qu'il n'existe absolument rien du tout, c'est exactement pareil, donc dans le cas où ces Univers parallèles existent, on peut dire "il n'y a rien". Après évidemment, l'existence de ces autres Univers n'est pas démontrable, mais j'aime bien, d'ailleurs ça répond aussi directement à l'argument souvent avancé par les religieux des paramètres de l'Univers et de notre système Solaire si parfaitement adaptés à la vie au millipoil de couille (en bougeant une des constantes fondamentales rien que d'un poil, il n'y aurait jamais eu de vie).


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°26490542
Profil sup​primé
Posté le 17-05-2011 à 16:20:02  answer
 

Pour l'instant on en est qu'au stade des théories pour l'apparition de la vie, alors de là à parler de "constantes fondamentales à ne pas bouger d'un millipoil de couille" ....

n°26491447
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 17-05-2011 à 17:14:02  profilanswer
 

Si si, pas de souci, et pas besoin de connaître quoi que ce soit de l'apparition de la vie pour affirmer cela : changer ces constantes d'un poil, et ce sont les étoiles qui ne pourront pas exister, ni les atomes plus complexes que l'hydrogène, voir les atomes tout court :d


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°26491837
Krismu
Posté le 17-05-2011 à 17:37:16  profilanswer
 

On peut affirmer sans se tromper qu'il n'y a aucune autre combinaison de valeurs qui donne autre chose qu'un Univers totalement statique ??

n°26491931
Profil sup​primé
Posté le 17-05-2011 à 17:42:50  answer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Si si, pas de souci, et pas besoin de connaître quoi que ce soit de l'apparition de la vie pour affirmer cela : changer ces constantes d'un poil, et ce sont les étoiles qui ne pourront pas exister, ni les atomes plus complexes que l'hydrogène, voir les atomes tout court :d


 
ah mais tu parles de la naissance de l'Univers alors, et non pas de l'apparition de la vie [:klemton]

n°26492481
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 17-05-2011 à 18:22:22  profilanswer
 

Krismu a écrit :

On peut affirmer sans se tromper qu'il n'y a aucune autre combinaison de valeurs qui donne autre chose qu'un Univers totalement statique ??

 

C'est pas une question d'avoir un Univers "statique" ou pas, mais question que dans cet Univers puisse exister ou pas des atomes, des étoiles, des molécules, des planètes et des écureuils volants. Et le fait qu'il puisse éventuellement exister d'autres fenêtres minuscules elles aussi "ailleurs" (en inventant d'autres types d'interactions par exemple), pourquoi pas, mais ça ne change rien au fait que dans la configuration dans laquelle on est, si on change UNE des constantes d'un poil, paf, tout s'écroule. C'est toujours une question de couplage entre différentes forces, par exemple, les étoiles sont en équilibre entre la force gravitationnelle, qui tend à les contracter, et la pression de radiation qui tend à les dilater (qui dépend de la force électromagnétique et forte il me semble), pour les atomes c'est pareil, leur existence est rendue possible par un équilibre subtil entre la force électromagnétique (qui aurait tendance à faire exploser le noyau, qui ne contient que des charges positives ou neutres) et la force forte qui maintient les neutrons et protons ensembles... Il y a plein d'autres exemples comme ça.

  

Non, je ne parle pas de la naissance de l'Univers (l'Univers aurait très bien plus exister avec comme truc le plus complexe l'atome d'hydrogène ou le proton), je parle du tunage des paramètres qui rend possible l'existence de trucs aussi complexes que la vie : ce n'est possible que dans une toute petite minuscule fenêtre de tunage paramétrique des constantes fondamentales, et je parle du fait que c'est justement ce tunage là dont dispose le notre. Alors après, je suis d'accord, pas besoin d'invoquer les Univers multiples pour trouver ça "normal" et "pas surprenant", voire "évident", puisque si ça avait été autrement, on n'aurait pas été là pour se poser la question :spamafote:


Message édité par Herbert de Vaucanson le 17-05-2011 à 18:24:49

---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°26492671
Krismu
Posté le 17-05-2011 à 18:40:27  profilanswer
 

Ouais bof, pas convaincu.
 
Que la "chimie" soit différente, que les étoiles (et tout ce bordel) n'existent pas en tant que telles, bien sûr. Après, 2 choses:
 
- Ou rien ne bouge et pas d'évolution (au sens large) possible, donc impossibilité d'apparition de "vie".
 
- Ou des trucs bougent et interagissent entre eux, quitte à ce que ce soit fondamentalement différent de ce qu'on connaît, et dans ce cas, des trucs peuvent s'agglomérer, créer des structure complexes, et pourquoi pas aboutir à une forme de "vie". Ca arrivera pas forcément, mais ça n'est pas impossible que ça arrive.

n°26492817
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 17-05-2011 à 18:54:06  profilanswer
 

Ben justement, des simples atomes d'hydrogène qui ne font que se promener sans jamais rien produire de plus complexe (puisque c'est impossible à cause des valeurs de couplages entres différentes forces), ya pas grand chose qui risque de "s'agglomérer".  
 
Et si tu fais allusion à un truc VRAIMENT "fondamentalement différent" (c.a.d. des forces fondamentales plus nombreuses ou moins nombreuses et au fonctionnement totalement différent de celles que l'on connait, avec, comme exemple extrême, un monde dans lequel la vache est une particule élémentaire), j'ai déjà répondu à ça : ce n'est pas ça la question ici, ce n'est pas de ça dont on parle. Le propos c'est "Avec les interactions fondamentales qui existent dans notre Univers, les paramètres sont couplés au milli-poil, au sens où si on les bougeait rien que d'un poil, patatras". On ne parle pas de ce qui pourrait se passer avec d'autres Univers utilisant d'autres types d'interactions fondamentales : CE QUI semble étonnant à certaines religieux c'est ce fait là, que notre Univers, étant donné les forces qu'il y a dedans, il ait pile poil les valeurs qui vont bien, vu que c'est ce qui compte, les valeurs [:lefab:5]


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°26493027
Krismu
Posté le 17-05-2011 à 19:09:56  profilanswer
 

Ouais non mais j'entends bien, mais c'est sans doute lié à mes limites, je me disais que même si ces hydrogènes ne fusionnent pas il vont quand même interagir (par gravité et EM), former des structures etc ...
Et que potentiellement, ces structures pourraient avoir un comportement global qui pourrait s'apparenter à ce qu'on appelle "la vie", dans le sens où elles auraient une certaine consistance et interagiraient avec d'autres "structures" voisines etc ...
 
En fait la question c'est de savoir qu'est ce qui est "vivant". Tout ne reste que des interactions plus ou moins complexes entre différents "machins".  
 
Bref, t'façon c'est pas la question.

n°26529433
v-X-v
Posté le 20-05-2011 à 06:31:57  profilanswer
 

Mouaiff a écrit :


Alors mettons les choses au point tout de suite à propos du pourquoi, avant que quelqu'un joue même involontairement avec les mots :
 
Si par exemple je pose la question "pourquoi le ciel est bleu ?" je demande personnellement une réponse objective, sans détour, qu'on me parle des phénomènes physiques (diffusion de la lumière dans l'atmosphère etc...) pas qu'on me ponde des âneries sur la symbolique du bleu, ou sur la volonté divine du genre "et il vit que cela était bon et pis c'est tout".
 
Que l'on se pose des questions sous cette forme : "comment ça se fait ?" ou sous celle-ci : "pourquoi ça s'est passé ? " qu'importe, je voudrais simplement qu'on applique le même souci d'objectivité quant aux questionnements relatifs à l'Univers, et que le manque d'informations sur le commencement de celui-ci ne soit pas un prétexte à déballer une fois de plus la panoplie du parfait anthropocentriste angoissé à l'idée que le grand Tout n'a aucun but en soi, ce qui amène certains à s'inventer sans cesse des amis imaginaires, grands architectes, dieux aux cents bras ou à tête de faucon.


Qu’on se le dise tout de suite les « pourquoi » n’ont pas tous la même valeur
La question -Pourquoi le ciel est bleu, vert, violet ou kaki ?- n'a pas le même poids que -Pourquoi l'univers à un tel ajustement fin permettant son existence ?
Déjà s’il n’y avait pas de réglage fin, la question Pourquoi le ciel est bleu ne se poserait même pas ? Les autres aussi.
En tenant compte de  ce réglage fin, ne serions-nous pas mal placés pour dire que les autres s’inventent un architecte ou un Dieu, nous qui étions absents  lors de cet événement ?
Le même souci d’objectivité doit s’appliquer à ceux qui en demandent puisque eux aussi sont incapables d’expliquer pourquoi il y a eu ce réglage ?
Qui nous dit qu’eux aussi ils n’inventent pas un univers qui se réglerait tout seul ?
Dans cette histoire, chaque partie peut considérer que l'autre invente ! :)

Message cité 2 fois
Message édité par v-X-v le 20-05-2011 à 06:38:05
n°26530865
Welkin
Ég er hvalur, ekki brauðsúpa
Posté le 20-05-2011 à 10:34:26  profilanswer
 

v-X-v a écrit :


Qu’on se le dise tout de suite les « pourquoi » n’ont pas tous la même valeur
La question -Pourquoi le ciel est bleu, vert, violet ou kaki ?- n'a pas le même poids que -Pourquoi l'univers à un tel ajustement fin permettant son existence ?
Déjà s’il n’y avait pas de réglage fin, la question Pourquoi le ciel est bleu ne se poserait même pas ? Les autres aussi.
En tenant compte de  ce réglage fin, ne serions-nous pas mal placés pour dire que les autres s’inventent un architecte ou un Dieu, nous qui étions absents  lors de cet événement ?
Le même souci d’objectivité doit s’appliquer à ceux qui en demandent puisque eux aussi sont incapables d’expliquer pourquoi il y a eu ce réglage ?
Qui nous dit qu’eux aussi ils n’inventent pas un univers qui se réglerait tout seul ?
Dans cette histoire, chaque partie peut considérer que l'autre invente ! :)


Feynman remarquait en son temps que ‘Dieu est tout ce que la science n’explique pas encore’. La question de la couleur du ciel est une question tres ancienne sur laquelle on a eu pour commencer beaucoup de mythes, et aujourd’hui une explication scientifique. Celle de l’ajustement des parameters est une question recente. C’est la seule difference epistemologique. Les deux questions sont a evaluer sur le meme plan.

n°26531081
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 20-05-2011 à 10:50:25  profilanswer
 

v-X-v a écrit :


En tenant compte de  ce réglage fin, ne serions-nous pas mal placés pour dire que les autres s’inventent un architecte ou un Dieu, nous qui étions absents  lors de cet événement ?

 

Non, puisqu'un tel réglage n'implique ni n'évoque pas une seule seconde un architecte ou Dieu :spamafote:

 
v-X-v a écrit :

Le même souci d’objectivité doit s’appliquer à ceux qui en demandent puisque eux aussi sont incapables d’expliquer pourquoi il y a eu ce réglage ?

 

Cette question n'a pas de sens. Enfin je veux dire point de vue grammaire : elle est incompréhensible (en tant que phrase de la langue française). Ceux qui "en" demandent ? Ceux qui demande quoi ?

 
v-X-v a écrit :

Qui nous dit qu’eux aussi ils n’inventent pas un univers qui se réglerait tout seul ?
Dans cette histoire, chaque partie peut considérer que l'autre invente ! :)

 

Pas du tout, ce n'est pas du tout équivalent, faut arrêter avec le relativisme mou et les miroir magiques faciles. Ce que tu dis là, ça revient à dire "Tu dis que ceux qui prétendent qu'il existe un chat dans chaque pneu de voiture (et que ce chat disparaît dés qu'on ouvre le pneu) inventent, mais qui nous dit que ce ne sont pas les autres qui inventent des voitures dans les pneus desquelles il n'y a pas de chat ?"

Message cité 1 fois
Message édité par Herbert de Vaucanson le 20-05-2011 à 10:51:30

---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°26536360
Elena Gate​s
Habeas Corpus
Posté le 20-05-2011 à 16:21:13  profilanswer
 

v-X-v a écrit :


Apparemment SH répond dans son livre.
Selon lui la science peut répondre au "comment" mais aussi au "pourquoi" qui était plutot réservé à la religion.
Le hic est que la science étant limitée devant la question du "pourquoi" se retrouve incapable de contredire la religion.
 
 


Dans ce cas là autant établir des hypothèses un tant soit peu crédible au niveau de la religion ...
 
Sinon +1 avec Herbert :o


---------------
You may have the body
n°26540966
Profil sup​primé
Posté le 20-05-2011 à 23:26:42  answer
 

Le contenu de ce message a été effacé par son auteur

n°26542135
v-X-v
Posté le 21-05-2011 à 06:33:59  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :


 
Non, puisqu'un tel réglage n'implique ni n'évoque pas une seule seconde un architecte ou Dieu :spamafote:
 


Faut-il rappeler aussi que pour qu’il y ait réglage il faut un régleur ?
 

Herbert de Vaucanson a écrit :


Pas du tout, ce n'est pas du tout équivalent, faut arrêter avec le relativisme mou et les miroir magiques faciles. Ce que tu dis là, ça revient à dire "Tu dis que ceux qui prétendent qu'il existe un chat dans chaque pneu de voiture (et que ce chat disparaît dés qu'on ouvre le pneu) inventent, mais qui nous dit que ce ne sont pas les autres qui inventent des voitures dans les pneus desquelles il n'y a pas de chat ?"


La question n'est pas de savoir est ce que le chat de Schrödinger est dans le pneu ?
Mais
Est-ce que le réglage du moteur s'est fait tout seul ?

Message cité 2 fois
Message édité par v-X-v le 21-05-2011 à 06:35:09
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  985  986  987  988  989  990

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Y'a une Rave Party près de chez moi. Bandes d'enc*lésLe topic de la destruction de l'Univers.
cherche 1 place pour Belle & Sebastian le 11/04 au Grand Rex!!!Y'a des amateurs de circuit Carrera Go ?
Augmentation des prix selon les visites du site :échec du testFaut'il un architecte
Le très grand projetY a t-il des ingénieurs ici?
Info Architecte 
Plus de sujets relatifs à : Y a-t-il un grand architecte dans l'univers ?


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR