Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
2014 connectés 

 


 

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  1568  1569  1570  ..  1581  1582  1583  1584  1585  1586
Auteur Sujet :

• Topic Unique • Les questions relatives aux SALAIRES

n°5164417
MEI
|DarthPingoo(tm)|
Posté le 20-07-2021 à 10:58:23  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

simboss a écrit :


 
Et pourtant, je l'ai vu, et pas dans une petite boite, ca concernait plusieurs centaines de personnes (pas en France).
C'est arrivé parce que c'est une boite attractive techniquement qui a grossi vite mais a quand même en grande majorité de bons éléments (parfois en écrémant les moins bons, a l'anglo-saxonne), et que la pression des autres boites pour aller taper dans ce vivier est devenu trop importante et le turnover devenait gênant (surtout pour une boite en croissance ou il est déjà difficile de trouver de bons profils).
En gros ce que devrivait foudres, a l'echelle de toute une boite (enfin de ses ingenieurs, les fonctions support n'ont pas été augmenté).
 
Mais autant a l'echelle d'une boite c'est tres rare, mais a l’échelle individuelle, voire celle d'une equipe qui tourne bien, ca arrive. Parfois au bout de 2-3 départs sur une équipe de 10-20, les managers arrivent a faire comprendre que s'il y a 2 ou 3 départs en plus, c'est un produit ou un savoir-faire critique de la boite qui sera impacté lourdement, et qu'il sera impossible de retrouver des gens aussi compétents sur le sujet sans les former au moins 3-5 ans avant (ce qui est une eternité pour un business, donc inacceptable).


Non mais il y a une différence entre une startup en croissance qui n'as même pas a avoir en tête la notion de rentabilité et une COGIP centenaire qui doit bien faire attention à sa masse salariale vu que son job c'est d'être compétitive sur son marcher qui est souvent relativement en plateau.
 
Globalement, sauf cas exceptionnel, si t'es en croissance et que tu ne fait pas profiter ta croissance a tes employés, t'es de base trop con... :spamafote:
Après si ton CA/rentabilité n'évolue pas ou peu, tu ne peux pas faire de miracle facilement.
 
Surtout au niveau d'un service particulier, car de toutes façons, même si ton service est sous-payé par rapport au marcher/ta division, au niveau groupe la DRH s'en branlera un peu et ne voudra pas favoriser un service plus qu'un autre d'un coup. Ça serait un plan du 5+ ans pour essayer de revenir à un niveau d'écart acceptable.
Quand tu vois qu'aucune boite n'arrive a compenser l'écart homme/femme en moins de 10 ans... :spamafote:


---------------
| AMD Ryzen 7 3700X 8C/16T @ 3.6GHz - 32GB DDR4-3600 16-18-18 1T - AMD Radeon RX 5700 XT 8GB @ 2010MHz/14Gbps |
mood
Publicité
Posté le 20-07-2021 à 10:58:23  profilanswer
 

n°5164418
MEI
|DarthPingoo(tm)|
Posté le 20-07-2021 à 11:04:45  profilanswer
 

ignomo a écrit :


 
Faut quand même pas oublier que c'est le CASH in qui permet le CASH OUT des salaires et qu'une cohérence entre les deux est recherchée.
 
Tu as certains savoir-faire critiques qui malheureusement concernent des produits à faible marge ou à des débouchés limités et qui ne pourront pas être mieux valorisés par l'entreprise N.  
Ensuite effectivement c'est le taf du pdg / dircommercial de s'assurer que pour son industrie de référence, il soit dans le haut du panier ou pas.


Au-delà de ça. Même dans l'édition de logiciel. Les dirigeants ont tendances à penser que la valeur de l'entreprise c'est le software produit, pas les personnes qui le produisent. Du coup souvent c'est une ressource parmi d'autre, et des ressources, ça se remplace.
 
Perso dans mon ex-boite quand tout le monde à finir par partir (on va dire que la génération 1 de l'équipe est partie à 100% et la génération 2 à 75%...), ils ont commencé à tirer à boulet rouge sur le legacy pour éviter les gros soucis. Au final je pense que même si c'était un bon move pour la dette technique, ça leur a sans doute couté plus sur la roadmap que de nous augmenter... Mais bon c'est comme ça. :D
 


---------------
| AMD Ryzen 7 3700X 8C/16T @ 3.6GHz - 32GB DDR4-3600 16-18-18 1T - AMD Radeon RX 5700 XT 8GB @ 2010MHz/14Gbps |
n°5164419
cantor
Posté le 20-07-2021 à 11:47:30  profilanswer
 

La boîte à tout intérêt à s’assurer que personne n’est irremplaçable d’une part, et payé au prix du marché d’autre part  
 
Quand ces deux critères sont respectés elle craint rien.
 


---------------
Si ma chaussure est étroite, que m´importe que le monde soit vaste.
n°5164422
foudres
Posté le 20-07-2021 à 12:24:18  profilanswer
 

MEI a écrit :


Non mais il y a une différence entre une startup en croissance qui n'as même pas a avoir en tête la notion de rentabilité et une COGIP centenaire qui doit bien faire attention à sa masse salariale vu que son job c'est d'être compétitive sur son marcher qui est souvent relativement en plateau.
 
Globalement, sauf cas exceptionnel, si t'es en croissance et que tu ne fait pas profiter ta croissance a tes employés, t'es de base trop con... :spamafote:
Après si ton CA/rentabilité n'évolue pas ou peu, tu ne peux pas faire de miracle facilement.
 
Surtout au niveau d'un service particulier, car de toutes façons, même si ton service est sous-payé par rapport au marcher/ta division, au niveau groupe la DRH s'en branlera un peu et ne voudra pas favoriser un service plus qu'un autre d'un coup. Ça serait un plan du 5+ ans pour essayer de revenir à un niveau d'écart acceptable.
Quand tu vois qu'aucune boite n'arrive a compenser l'écart homme/femme en moins de 10 ans... :spamafote:


 
Aucun probléme avec ça. Mais faut accepter le corrolaire, si tu n'es pas prêt à payer le prix du marché, que ce soit au niveau salaire pur, mais aussi intérêt du job, tu aura le second choix avec les conséquences qui vont avec.
 
Et ça va plus ou moins impacter la bottom ligne globale: productivité générale décrue de tous ceux dépendent de ces services, accroissement des délais, baisse de motivation, non compétitivité du service et accroissement des coût rééls.

n°5164423
foudres
Posté le 20-07-2021 à 12:42:58  profilanswer
 

cantor a écrit :

La boîte à tout intérêt à s’assurer que personne n’est irremplaçable d’une part, et payé au prix du marché d’autre part  
 
Quand ces deux critères sont respectés elle craint rien.
 


Personne n'est irremplacable non, y compris la direction d'ailleur et la faillite arrive aux meilleurs.  
 
Je ne crois pas du tout que la boite ne craigne rien avec ta strategie. Au mieux elle n'a alors aucun "compétitive advantage" ou différentiateur. Si en plus y'a pas de croissance, elle va se retrouver à avoir toujours les même gens qui vont finir par prioritiser leur vie de famille etc et vont veillir et ne seront plus à la page technologiquement.
 
Ca va marcher sur des business model type ESN effectivement ou pour un service informatique qui sert de support mais qui n'a pas grande importance car finalement l'attendu est faible.
 
Par contre, pour un éditeur de logiciel ou quelqu'un pour qui l'informatique est clef dans son développement, il faut pas oublier qu'on est sur des logique de réseaux et de winner take all. La plupart des "bon" produits qui marchent vraiment bien et sont trés utilisés ne sont pas produit par des gens moyens payés au prix du marché, mais par des trés bon à tout point de vue (technique/business) qui ont eu aussi de la chance.
 
En gros est-ce que tu veux une appli web + mobile pour ta banque classique sans ambition d'aller au delà, tout en te plaignant que les banques en lignes prennent tes clients, ou est-ce que tu veux être la banque en ligne qui prend les clients des autres ?  
 
Est-ce que tu veux utiliser l'informatique pour améliorer tes services et ta marge et avoir un différentiateur avec la compétition ou est-ce que tu veux juste être un suiveur et t'es prêt à accepter des services médiocres car l'informatique n'a pas ou peu d'incidence sur ton métier ?
 
Aussi dans beaucoup de cas, n'a tu pas intérêt à externaliser au maximum et prendre les solutions toute faites qui marchent vraiment bien des leader plutôt qu'à espérer qu'en prenant des gens moyens ils vont arriver à sortir des trucs au top ?

Message cité 1 fois
Message édité par foudres le 20-07-2021 à 12:45:57
n°5164430
simboss
Posté le 20-07-2021 à 14:52:31  profilanswer
 

MEI a écrit :


Non mais il y a une différence entre une startup en croissance qui n'as même pas a avoir en tête la notion de rentabilité et une COGIP centenaire qui doit bien faire attention à sa masse salariale vu que son job c'est d'être compétitive sur son marcher qui est souvent relativement en plateau.
 
Globalement, sauf cas exceptionnel, si t'es en croissance et que tu ne fait pas profiter ta croissance a tes employés, t'es de base trop con... :spamafote:
Après si ton CA/rentabilité n'évolue pas ou peu, tu ne peux pas faire de miracle facilement.
 
Surtout au niveau d'un service particulier, car de toutes façons, même si ton service est sous-payé par rapport au marcher/ta division, au niveau groupe la DRH s'en branlera un peu et ne voudra pas favoriser un service plus qu'un autre d'un coup. Ça serait un plan du 5+ ans pour essayer de revenir à un niveau d'écart acceptable.
Quand tu vois qu'aucune boite n'arrive a compenser l'écart homme/femme en moins de 10 ans... :spamafote:


 
Bien sur c'est rare, je ne dis pas le contraire, mais certaines boites (pas forcement startup, mais en croissance c'est certain) le font.
 
J'ai quand même l'impression qu'il y a un gouffre assez difficile a combler entre les COGIP et les GAFAM/startup et assimilés en terme de politique salariale, l'idée qu'un salarié doit forcement etre remplacable c'est typiquement un raisonnement de COGIP.

n°5164432
cantor
Posté le 20-07-2021 à 14:59:23  profilanswer
 

foudres a écrit :


Personne n'est irremplacable non, y compris la direction d'ailleur et la faillite arrive aux meilleurs.  
 
Je ne crois pas du tout que la boite ne craigne rien avec ta strategie.


 
Ok, moi je travaille dans l’industrie, grand groupe, c’est peut être différent.


---------------
Si ma chaussure est étroite, que m´importe que le monde soit vaste.
n°5164449
foudres
Posté le 20-07-2021 à 17:43:26  profilanswer
 

simboss a écrit :


 
Bien sur c'est rare, je ne dis pas le contraire, mais certaines boites (pas forcement startup, mais en croissance c'est certain) le font.
 
J'ai quand même l'impression qu'il y a un gouffre assez difficile a combler entre les COGIP et les GAFAM/startup et assimilés en terme de politique salariale, l'idée qu'un salarié doit forcement etre remplacable c'est typiquement un raisonnement de COGIP.


Les cimetierres sont plein de gens irremplacables qui ont tous été remplacés.
 
Je pense que la différence c'est que la cogip de base vise la médiocrité (pas que sur l'informatique d'ailleur) et obtient donc un résultat médiocre sur ses propres performances.
 
Les GAFAM visent la croissance, l'excellence, une bonne rentabilité financiére. Ils prennent donc autant que possible les meilleurs et ce pas que dans la discours. Contrairement à bien d'autres, ils le disent pas uniquement avec leur bouche, mais avec leur portefeuille mais aussi avec leur effort pour rendre leur boulot agréable et attractif.
 
Il s'agit pas d'avoir des gens irremplacable et à mon sens les pratiques de documenter, partager la connaissance et s'assurer que suffisament de personnes soient formés et puissent faire les différent type de tache restent essentiels.
 
Y'a juste l'idée que si on arrive à avoir plus de bon/trés bon à proportion dans la masse salariale, on obtient de meilleur résultats et que ça vaut l'effort. Et on arrive pour plusieurs raisons:
- on paye effectivement bien mieux que les autres. Potentiellement quelque chose comme le double (pas juste 10% en tout cas)
- on s'assure que l'environnement de travail soit agréable... Les procédures, les process mais aussi les petits perks/plus
- on a déjà un masse critique de gens compétant et une réputation qui donne envie.
- on s'assure de rééllement augmenter les gens et on met en place une stratégie visant à les retenir, comme de gros bonus qu'on ne touche que si on est encore la plusieurs années apres. Un pote a plus de 200K€ comme ça cumulé dont il perdrait une grande partie s'il démissionnait. Ca dissuade.
 
Au final il s'agit de 2 philosophies différentes:
 
La cogip utilise le mode de fonctionnement de Mac Donalds, avec des process suffisament clair et détaillé, n'importe qui peut faire le boulot et on peu donc prendre des gens qu'on payera le minimum possible et sans qualification particuliére
 
Les gafam utilise le mode de fonctionnement d'un restaurant étoilé, on prend les meilleurs pour produire le meilleure repas possible. On reconnait que tout le monde ne peut pas tout faire. On sait aussi que si on remplace un ancien avec un bon, il s'en sortira toujours.
 
Le coin du financier
 
Au final il s'agit de voir qu'est ce qui est plus rentable:
- prendre des gens bon, potentiellement moins, mais mieux payés, quitte  à les payer expres généreusement et plus que nécessaire pour réduire le turnover et attirer.
- prendre des gens moyens payés moyennement
- essayer de prendre qui on peut en les payant moins que la moyenne quitte à en prendre plus.
 
Je pense que toutes les stratégies peuvent marcher, mais pas pour tout type de métier/problématique.

Message cité 2 fois
Message édité par foudres le 20-07-2021 à 17:56:10
n°5164451
cantor
Posté le 20-07-2021 à 18:13:50  profilanswer
 

C’est complètement simpliste ton truc.
 
Dire que les Cogip visent la médiocrité, comment dire  :sarcastic:
 
Et les GAGAM sont des Cogip, et ça représente quand même que 5 entreprises dans le monde avec énormément de process derrière et pleins de gens médiocres.
 
Je pense qu’avant on parlait plutôt Grand groupe vs Startup

Message cité 2 fois
Message édité par cantor le 20-07-2021 à 18:16:39

---------------
Si ma chaussure est étroite, que m´importe que le monde soit vaste.
n°5164454
simboss
Posté le 20-07-2021 à 18:34:26  profilanswer
 

foudres a écrit :


Les cimetierres sont plein de gens irremplacables qui ont tous été remplacés.
 
Je pense que la différence c'est que la cogip de base vise la médiocrité (pas que sur l'informatique d'ailleur) et obtient donc un résultat médiocre sur ses propres performances.
 
Les GAFAM visent la croissance, l'excellence, une bonne rentabilité financiére. Ils prennent donc autant que possible les meilleurs et ce pas que dans la discours. Contrairement à bien d'autres, ils le disent pas uniquement avec leur bouche, mais avec leur portefeuille mais aussi avec leur effort pour rendre leur boulot agréable et attractif.
 
Il s'agit pas d'avoir des gens irremplacable et à mon sens les pratiques de documenter, partager la connaissance et s'assurer que suffisament de personnes soient formés et puissent faire les différent type de tache restent essentiels.
 
Y'a juste l'idée que si on arrive à avoir plus de bon/trés bon à proportion dans la masse salariale, on obtient de meilleur résultats et que ça vaut l'effort. Et on arrive pour plusieurs raisons:
- on paye effectivement bien mieux que les autres. Potentiellement quelque chose comme le double (pas juste 10% en tout cas)
- on s'assure que l'environnement de travail soit agréable... Les procédures, les process mais aussi les petits perks/plus
- on a déjà un masse critique de gens compétant et une réputation qui donne envie.
- on s'assure de rééllement augmenter les gens et on met en place une stratégie visant à les retenir, comme de gros bonus qu'on ne touche que si on est encore la plusieurs années apres. Un pote a plus de 200K€ comme ça cumulé dont il perdrait une grande partie s'il démissionnait. Ca dissuade.
 
Au final il s'agit de 2 philosophies différentes:
 
La cogip utilise le mode de fonctionnement de Mac Donalds, avec des process suffisament clair et détaillé, n'importe qui peut faire le boulot et on peu donc prendre des gens qu'on payera le minimum possible et sans qualification particuliére
 
Les gafam utilise le mode de fonctionnement d'un restaurant étoilé, on prend les meilleurs pour produire le meilleure repas possible. On reconnait que tout le monde ne peut pas tout faire. On sait aussi que si on remplace un ancien avec un bon, il s'en sortira toujours.
 
Le coin du financier
 
Au final il s'agit de voir qu'est ce qui est plus rentable:
- prendre des gens bon, potentiellement moins, mais mieux payés, quitte  à les payer expres généreusement et plus que nécessaire pour réduire le turnover et attirer.
- prendre des gens moyens payés moyennement
- essayer de prendre qui on peut en les payant moins que la moyenne quitte à en prendre plus.
 
Je pense que toutes les stratégies peuvent marcher, mais pas pour tout type de métier/problématique.


 
Clairement on voit que la stratégie de prendre les meilleurs marche tres bien pour les "industries du savoir" qui deviennent dominantes (ie les GAFAM&co). Ce qui crée un vrai gouffre entre ceux qui peuvent accéder aux boites qui misent sur leurs salariés et les autres dont les boites préféreront les laisser partir plutot que de donner 5-10% d'augmentation par an.
 
Quand je dis qu'une boite considère tout salarié comme remplaçable, c'est qu'elle considère qu'un ingénieur en vaut un autre a peu de choses pres, et que les salaires sont donc extrêmement ramassés entre les différents ingés (un x2 entre l'ingé débutant et le plus payé est souvent la norme). Dans d'autres boites il y a bien plus facilement x3-x5 pour des ingénieurs les plus pointus, donc ~150-180k en France pour les experts, contre 80k dans les COGIP les plus a l'ancienne.
 

cantor a écrit :

C’est complètement simpliste ton truc.
 
Dire que les Cogip visent la médiocrité, comment dire  :sarcastic:
 
Et les GAGAM sont des Cogip, et ça représente quand même que 5 entreprises dans le monde avec énormément de process derrière et pleins de gens médiocres.
 
Je pense qu’avant on parlait plutôt Grand groupe vs Startup


 
Oui c'est forcement simpliste, il y a tout un continuum entre la COGIP la plus bornée et la startup en mode free money évidemment. Ca n'empeche pas de degager des tendances.
 
Il y a bien sur plein de petites mains meme dans les GAFAM, mais sur les postes d’ingénieurs, les GAFAM ne prennent que tres rarement les moyens (sans même parler de médiocrité), et il se donnent largement les moyens de leurs ambitions pour les recruter.
Et le terme GAFAM est très limité, tout comme le terme startup, il y a un gros écosystème de boites qui ne sont ni l'un ni l'autre mais dont le produit est en grande partie basé sur la qualité du travail de leurs ingénieurs, et qui sont prêtes a les payer en conséquence.

mood
Publicité
Posté le 20-07-2021 à 18:34:26  profilanswer
 

n°5164459
cantor
Posté le 20-07-2021 à 19:25:47  profilanswer
 

Tu parles d’ingénierie logicielle, ça représente qu’une toute petite partie des secteurs d’activités qui recrutent des ingénieurs…


---------------
Si ma chaussure est étroite, que m´importe que le monde soit vaste.
n°5164462
youmoussa
Ecrou-vis
Posté le 20-07-2021 à 19:29:32  profilanswer
 

cantor a écrit :

La boîte à tout intérêt à s’assurer que personne n’est irremplaçable d’une part, et payé au prix du marché d’autre part  
 
Quand ces deux critères sont respectés elle craint rien.
 


 
Ah. Elle craint surtout la concurrence qui ne se contenterait pas de tout ça  :D


---------------
Galerie HFR - Photoblog San Francisco - American Cars Photos
n°5164463
youmoussa
Ecrou-vis
Posté le 20-07-2021 à 19:31:50  profilanswer
 

cantor a écrit :


 
Ok, moi je travaille dans l’industrie, grand groupe, c’est peut être différent.


 
Non, c’est juste que tu n’as pas encore vu ce qui est possible  :D  
 
Pour prendre un exemple qui peut être polémique, regarde à quelle vitesse SpaceX bouffe la concurrence historique.
 
Tous les constructeurs auto toisent Tesla, en attendant ils se retrouvent en tête des ventes sur le type de véhicule qui va devenir #1 d’ici quelques années.


Message édité par youmoussa le 20-07-2021 à 19:36:01

---------------
Galerie HFR - Photoblog San Francisco - American Cars Photos
n°5164465
youmoussa
Ecrou-vis
Posté le 20-07-2021 à 19:33:56  profilanswer
 

foudres a écrit :


Les cimetierres sont plein de gens irremplacables qui ont tous été remplacés.
 
Je pense que la différence c'est que la cogip de base vise la médiocrité (pas que sur l'informatique d'ailleur) et obtient donc un résultat médiocre sur ses propres performances.
 
Les GAFAM visent la croissance, l'excellence, une bonne rentabilité financiére. Ils prennent donc autant que possible les meilleurs et ce pas que dans la discours. Contrairement à bien d'autres, ils le disent pas uniquement avec leur bouche, mais avec leur portefeuille mais aussi avec leur effort pour rendre leur boulot agréable et attractif.
 
Il s'agit pas d'avoir des gens irremplacable et à mon sens les pratiques de documenter, partager la connaissance et s'assurer que suffisament de personnes soient formés et puissent faire les différent type de tache restent essentiels.
 
Y'a juste l'idée que si on arrive à avoir plus de bon/trés bon à proportion dans la masse salariale, on obtient de meilleur résultats et que ça vaut l'effort. Et on arrive pour plusieurs raisons:
- on paye effectivement bien mieux que les autres. Potentiellement quelque chose comme le double (pas juste 10% en tout cas)
- on s'assure que l'environnement de travail soit agréable... Les procédures, les process mais aussi les petits perks/plus
- on a déjà un masse critique de gens compétant et une réputation qui donne envie.
- on s'assure de rééllement augmenter les gens et on met en place une stratégie visant à les retenir, comme de gros bonus qu'on ne touche que si on est encore la plusieurs années apres. Un pote a plus de 200K€ comme ça cumulé dont il perdrait une grande partie s'il démissionnait. Ca dissuade.
 
Au final il s'agit de 2 philosophies différentes:
 
La cogip utilise le mode de fonctionnement de Mac Donalds, avec des process suffisament clair et détaillé, n'importe qui peut faire le boulot et on peu donc prendre des gens qu'on payera le minimum possible et sans qualification particuliére
 
Les gafam utilise le mode de fonctionnement d'un restaurant étoilé, on prend les meilleurs pour produire le meilleure repas possible. On reconnait que tout le monde ne peut pas tout faire. On sait aussi que si on remplace un ancien avec un bon, il s'en sortira toujours.
 
Le coin du financier
 
Au final il s'agit de voir qu'est ce qui est plus rentable:
- prendre des gens bon, potentiellement moins, mais mieux payés, quitte  à les payer expres généreusement et plus que nécessaire pour réduire le turnover et attirer.
- prendre des gens moyens payés moyennement
- essayer de prendre qui on peut en les payant moins que la moyenne quitte à en prendre plus.
 
Je pense que toutes les stratégies peuvent marcher, mais pas pour tout type de métier/problématique.


 
Mouais.
 
Ça fait longtemps que Google et Facebook sont des COGIPs qui soutiennent leur croissance en rachetant/tuant la concurrence, pas en innovant grâce à tous leurs soit disants super employés.


Message édité par youmoussa le 20-07-2021 à 19:36:34

---------------
Galerie HFR - Photoblog San Francisco - American Cars Photos
n°5164468
foudres
Posté le 20-07-2021 à 20:15:17  profilanswer
 

cantor a écrit :

C’est complètement simpliste ton truc.
 
Dire que les Cogip visent la médiocrité, comment dire  :sarcastic:
 
Et les GAGAM sont des Cogip, et ça représente quand même que 5 entreprises dans le monde avec énormément de process derrière et pleins de gens médiocres.
 
Je pense qu’avant on parlait plutôt Grand groupe vs Startup


 
C'est une simplification tu l'aura compris. Au final le terme que tu vise, on s'en fou. Toujours est-il que dans notre monde tu as:
- des entreprises qui exploitent à fond leur salariés et les sous payent
- des entreprises qui payent dans la moyenne
- des entreprises qui payent nettement au dessus espérant avoir les meilleur par la même occasion.
 
Ta évidement un mélange de tout ça au sein d'une même entreprise selon le service, le pays, la filliale... La conséquence est réélle pour l'employé, c'est plus juste une étude sociologique mais ses revenus ce qui n'est pas négligeable...
 
Et vu que la derniére catégorie ne recouvre qu'une faible part du marché de l'emploi, c'est un graal difficile à atteindre... Avant il suffisait d'avoir le diplôme car presque personne l'avait, maintenant, ça ne suffit plus.
 

simboss a écrit :


Clairement on voit que la stratégie de prendre les meilleurs marche tres bien pour les "industries du savoir" qui deviennent dominantes (ie les GAFAM&co). Ce qui crée un vrai gouffre entre ceux qui peuvent accéder aux boites qui misent sur leurs salariés et les autres dont les boites préféreront les laisser partir plutot que de donner 5-10% d'augmentation par an.


 
C'est une double stratégie, ça garantie des gens compétants capable d'innover (waymo est plus avancé que Tesla par exemple pour les car autonomes), de copier efficacement les idées des autres et d'assécher et augmenter les coûts pour la concurrence.
 
Même les startups qui veulent conquérir le monde veulent le plus souvent être rachetées.
 

simboss a écrit :

Quand je dis qu'une boite considère tout salarié comme remplaçable, c'est qu'elle considère qu'un ingénieur en vaut un autre a peu de choses pres, et que les salaires sont donc extrêmement ramassés entre les différents ingés (un x2 entre l'ingé débutant et le plus payé est souvent la norme). Dans d'autres boites il y a bien plus facilement x3-x5 pour des ingénieurs les plus pointus, donc ~150-180k en France pour les experts, contre 80k dans les COGIP les plus a l'ancienne.


 
On est en gros d'accord.

n°5164469
foudres
Posté le 20-07-2021 à 20:25:29  profilanswer
 

cantor a écrit :

Tu parles d’ingénierie logicielle, ça représente qu’une toute petite partie des secteurs d’activités qui recrutent des ingénieurs…


 
Non c'est valable partout, même par exemple apple vends essentiellement du hardware... En France tu as tout le secteur du luxe (vins/spiritueux/cosmétiques/mode) et de part le monde on rémunére les acteurs, écrivains, chanteur, sportif trés différament selon leur performance...
 
Même un simple patissier ou cuisinier touche pas la même paye. Tu es pas payé pareil du tout dans un restaurant étoilé ou au Mac Donald...
 
Au final ça reste vrai dans tous les domaines même si le logiciel et les gafam sont le plus visible car grand public et que c'est le secteur qui grossit vite en ce moment.
 
Je dirai en fait que c'est pire ailleur. Au moins en info, tout le monde est bien payé. Sauf que certains sont trés trés bien payé. Si t'es photographe, presque tout le monde est mal payé, hormis quelques uns qui palpent un max.

n°5164478
youmoussa
Ecrou-vis
Posté le 20-07-2021 à 21:54:29  profilanswer
 

foudres a écrit :


 
C'est une double stratégie, ça garantie des gens compétants capable d'innover (waymo est plus avancé que Tesla par exemple pour les car autonomes), de copier efficacement les idées des autres et d'assécher et augmenter les coûts pour la concurrence.
 
Même les startups qui veulent conquérir le monde veulent le plus souvent être rachetées.
 


 
Source ?


---------------
Galerie HFR - Photoblog San Francisco - American Cars Photos
n°5164479
deltavega
Ὀδυσσεύς για τους φίλους
Posté le 20-07-2021 à 21:55:31  profilanswer
 

Aucune. TT du coup on d'accord ?

n°5164480
foudres
Posté le 20-07-2021 à 22:00:59  profilanswer
 

@youmoussa, répondu en MP pour pas heurter deltavega.

n°5164880
nightcolli​sion
SuperNova is my second name
Posté le 26-07-2021 à 16:13:53  profilanswer
 

J'ai une question, je n'arrive pas du tout à me projeter niveau salaire.
Profil
Âge:  23
Diplôme(s):  Ingénieur en Génie Industriel, MBA 2 en Management Stratégique (des écoles pas connues)
Expertise métier:  Analyse de marché, données, prix
Années d'alternance:  2 en DUT mécanique (maintenance) / 3 en Ingénieur Process en Usine (Leader de son secteur) / 1 an en MBA2 en Management Stratégique (Année de spécialisation possible dans mon école, on fait principalement du marketing, management, commercial, administratif) chez distributeur B2B produits de quincaillerie en tant que Chargé d'études de prix & marché.
 
Langues parlées (hors français):  Anglais, Allemand (pas courant mais capable de comprendre l'écrit & l'oral)
Management d'équipe ?:  0
 
Situation actuelle/Proposition
Expertise métier:  Analyste de Prix / Pricing
Secteur :  France entière
Salaire fixe (K brut annuel):  C'est surtout cette partie à laquelle je n'arrive pas à répondre.
 
Je suis donc JD (je termine mon alternance de MBA2 vendredi), j'ai eu quelques entretiens et les salaires sont faibles et je n'arrive pas à justifier des salaires plus élevés.
 
Je m'explique, je souhaite faire donc de la stratégie tarifaire mais ceux qui y sont originaires ont réalisés des maths stats/appliqués, domaine duquel je ne viens pas, mais cela m'intéresse et les salaires sont tout de même faibles. Etant donné que je ne viens pas de ce domaine, j'ai quelques lacunes (notamment niveau traitement de données, mais appris sur le tas à utiliser Excel & VBA), que puis-je faire ? Me dire que je suis totalement novice et que mes années d'alternances n'ont servis à rien, sauf la dernière ?  
 
Niveau salaire, j'ai eu un entretien chez EDF (coté entreprise privé, syntec) on m'a proposé entre 32 et 35 (ce qui me va) mais le poste a finalement été supprimé (Le responsable du service prend un poste plus haut donc refonte complète du service et ce poste qui venait d'être créé a sauté). Là j'ai une petite boite qui propose un CDD entre 28 et 36K (CDD 6 mois), ou une boite du CAC40 (vu que l'offre est pas encore validée je ne m'avance pas) à La défense donc avec le loyer c'est la merde, on me propose entre 26 et 33K + primes qui montent à 3-4K. Je trouve ça faible au vu des salaires que je vois sur HFR. Quelqu'un pourrait-il m'aiguiller un peu ? Merci :)

Message cité 1 fois
Message édité par nightcollision le 26-07-2021 à 16:15:32
n°5164885
Lothiek
Posté le 26-07-2021 à 16:38:28  profilanswer
 

Go 36K€ en CDD province

n°5164887
nightcolli​sion
SuperNova is my second name
Posté le 26-07-2021 à 16:40:10  profilanswer
 

C'est une petite boite aussi en RP, en fait à part à Paris, j'arrive pas à avoir d'offres ni d'entretiens (c'est pas faute de vouloir rester en province)

n°5164890
true-wiwi
Posté le 26-07-2021 à 17:22:55  profilanswer
 

Lothiek a écrit :

Go 36K€ en CDD province


+1

 

En espérant que ta province soit pas Bordeaux ou Lyon  [:breezer79:7]


---------------
Sullen and bored the kids play and in this way they wish away each day...
n°5164891
Lothiek
Posté le 26-07-2021 à 17:40:55  profilanswer
 

true-wiwi a écrit :


+1
 
En espérant que ta province soit pas Bordeaux ou Lyon  [:breezer79:7]


 
Encore que 36K€ à Bdx ça doit pas être si dégueu en 1er job
 
Mais 36K€ en RP en CDD, à voir, ça peut lancer la carrière et peut donner le temps de trouver plus intéressant

n°5164892
-Meringue-
Posté le 26-07-2021 à 18:06:41  profilanswer
 

À voir si le « entre 28 et 36 » se transforme en 28 ou en 36 tout de même.

n°5164893
foudres
Posté le 26-07-2021 à 18:30:54  profilanswer
 

nightcollision a écrit :

J'ai une question, je n'arrive pas du tout à me projeter niveau salaire.
Diplôme(s):  Ingénieur en Génie Industriel, MBA 2 en Management Stratégique (des écoles pas connues)
Expertise métier:  Analyse de marché, données, prix
Années d'alternance:  2 en DUT mécanique (maintenance) / 3 en Ingénieur Process en Usine (Leader de son secteur) / 1 an en MBA2 en Management Stratégique (Année de spécialisation possible dans mon école, on fait principalement du marketing, management, commercial, administratif) chez distributeur B2B produits de quincaillerie en tant que Chargé d'études de prix & marché.
 
Je m'explique, je souhaite faire donc de la stratégie tarifaire mais ceux qui y sont originaires ont réalisés des maths stats/appliqués, domaine duquel je ne viens pas, mais cela m'intéresse et les salaires sont tout de même faibles. Etant donné que je ne viens pas de ce domaine, j'ai quelques lacunes (notamment niveau traitement de données, mais appris sur le tas à utiliser Excel & VBA), que puis-je faire ? Me dire que je suis totalement novice et que mes années d'alternances n'ont servis à rien, sauf la dernière ?


 
L'alternance c'est bien car ça te donne un salaire pendant les études mais en soit ça donne pas des années d'XP.
 
Ici c'est encore pire si je pige bien tu passe sur un domaine différent, de stratégie tarifaire ou  ta un an d'étude et c'est tout. Et un BTS si en soit ça n'a rien de mal pour des RH qui vont vouloir rabaisser ton salaire c'est une escuse vs une prépa dans un lycée coté.  
 
Ce qui est cool c'est que diplôme d'ingé dans le domaine + 2-3 ans d'XP ça efffacera complétement que c'était pas ta spé initiale d'autant plus si tu en profite pour sortir 2-3 certifs et te former sérieusement en parralléle. Mais te faut cette XP.
 
En gros oui t'es un Jeune diplômé de 23 ans, niveau ingénieur (groupe C si j'ai bien compris).

Et en gros selon le secteur/la région et ta capacité à te vendre la médian c'est 35K€ (et donc la moitié ont moins malgrés leur envie d'avoir au moins la médiane ou plus).
 
Relativise c'est déjà trés bien d'avoir réussit ça, franchement.
 
Et oui, tu va subir, comme tout le monde qui n'a pas un parcurt parfait le fait de pas être super bien payé dans ton premier job et pas forcément convaincre l'entreprise que tu voudrai.
 
Ce qu'il te faut voir à mon sens pour te projeter:
- ou tu as envie de vivre et si tu met plus l'accent sur la carriére/le travail ou le bassin de vie
- comment tu vois ta carriére, sur quoi tu veux bosser, combien tu veux t'investir et comment tu peux concrétiser ça et faire les premier pas.
 
Remarque: un CDD n'a pas de vacances et se doit d'être payé 10% plus cher il me semble. 28-36 en CDD c'est l'équivalent de 25-32 en CDI. C'est donc pas merveilleux. En plus 6 mois c'est court. Une premiére XP pour être valorisante devrait faire plutôt 2-3 ans  que 6 mois.
 
Si le poste de la boite du CAC40 est bien niveau contenu je pense que ça peut être porteur, si t'arrive à l'avoir, c'est le mieux pour ta carriére de ce que tu vends. Mais à toi de voir si ça correspond à tes envie niveau qualité de vie.
 
Ma proposition:
J'essayerai à ta place de voir un peu plus de boites si ça fait pas longtemps que tu cherche (si tu es en train de finir tes études), dis toi que les gens sont en vacances là jusqu'à fin aout) et si ça donne rien tu prend un des 2 offres en temporisant. Si tu commence en octobre ou début novembre c'est pas la mort.
 
Si ça fait 1 an ou plus, prend clairement un des postes, et pas le CDD, mais le CDI car grosse boite connue + presque garantie de pouvoir cumuler 2 ans d'XP dedans, ça va donner un coup de boost à ta carriére.

Message cité 1 fois
Message édité par foudres le 26-07-2021 à 18:34:42
n°5164902
rubben
Posté le 26-07-2021 à 20:40:26  profilanswer
 

Hello, un salaire d'ingénieur systèmes (avec une XP d'un peu plus de 9 ans) dans un groupe de banque-assurance dans le Finistère dans une fourchette de 42/46K  (sur 14 mois) , hors variables, vous parait credible à demander ? je me suis calé sur des études de cabinet de recrutement  
 
 
Profil
Âge: 30  
Diplôme(s):  vers un titre RNCP niveau 7
Expertise métier:  Informatique (systèmes principalement, un peu de sécu)
Années d'alternance: 2  
Durées des stages: 6 mois  
Années d'expériences:  un peu plus de 9 ans
Langues parlées (hors français): Anglais  
 
 merci  :hello:


Message édité par rubben le 27-07-2021 à 22:01:27
n°5164906
paracyber
Posté le 26-07-2021 à 21:50:10  profilanswer
 

Lothiek a écrit :

 

Encore que 36K€ à Bdx ça doit pas être si dégueu en 1er job

 

Mais 36K€ en RP en CDD, à voir, ça peut lancer la carrière et peut donner le temps de trouver plus intéressant


C'est pas dégueu mais ça ne te permet pas d'envisager un investissement durable dans ta RP vu les prix de l'immo dans le secteur désormais. Donc pas forcément un super plan vs une autre province.


---------------
Quand on veut on peut, quand on peut on doit" © Bonaparte
n°5164911
foudres
Posté le 26-07-2021 à 22:30:52  profilanswer
 

paracyber a écrit :


C'est pas dégueu mais ça ne te permet pas d'envisager un investissement durable dans ta RP vu les prix de l'immo dans le secteur désormais. Donc pas forcément un super plan vs une autre province.


 
D'un autre coté, à 23 ans et pour un premier job faut relativiser. Prendre un studio ou petit 2 piéces en location pendants 2-3 ans tant qu'on est célibataire c'est pas la fin du monde.
 
Il lui suffira d'avoir un conjoint et 2-3 ans d'XP pour acheter quelque chose de trés correct dans la région si c'est ce qu'il veut. C'est pas non plus la fin du monde.
 
C'est en région Parisienne ou ça devient plus chaud à ce niveau.

n°5164928
nightcolli​sion
SuperNova is my second name
Posté le 27-07-2021 à 02:12:48  profilanswer
 

foudres a écrit :


 
L'alternance c'est bien car ça te donne un salaire pendant les études mais en soit ça donne pas des années d'XP.
 
Ici c'est encore pire si je pige bien tu passe sur un domaine différent, de stratégie tarifaire ou  ta un an d'étude et c'est tout. Et un BTS si en soit ça n'a rien de mal pour des RH qui vont vouloir rabaisser ton salaire c'est une escuse vs une prépa dans un lycée coté.  
 
Ce qui est cool c'est que diplôme d'ingé dans le domaine + 2-3 ans d'XP ça efffacera complétement que c'était pas ta spé initiale d'autant plus si tu en profite pour sortir 2-3 certifs et te former sérieusement en parralléle. Mais te faut cette XP.
 
En gros oui t'es un Jeune diplômé de 23 ans, niveau ingénieur (groupe C si j'ai bien compris).

Et en gros selon le secteur/la région et ta capacité à te vendre la médian c'est 35K€ (et donc la moitié ont moins malgrés leur envie d'avoir au moins la médiane ou plus).
 
Relativise c'est déjà trés bien d'avoir réussit ça, franchement.
 
Et oui, tu va subir, comme tout le monde qui n'a pas un parcurt parfait le fait de pas être super bien payé dans ton premier job et pas forcément convaincre l'entreprise que tu voudrai.


 
Globalement en fait, je postule activement (au moins 1-2 fois par semaine) depuis le mois de mars. La stratégie tarifaire j'ai pu la faire en 1 an dans une école de management (pas connue non plus). Quand je passe des entretiens, j'arrive à très bien expliquer mon parcours et en fait, c'est pas du tout mauvais comme cheminement et ça leur plaît, les quelques entretiens que j'ai eu (EDF & la boite du CAC40), c'est en expliquant que j'ai envie d'apprendre dedans et de rester dedans pour le long termes que j'ai réussi à passer à l'étape suivante.  
 

foudres a écrit :

 
 
Ce qu'il te faut voir à mon sens pour te projeter:
- ou tu as envie de vivre et si tu met plus l'accent sur la carriére/le travail ou le bassin de vie
- comment tu vois ta carriére, sur quoi tu veux bosser, combien tu veux t'investir et comment tu peux concrétiser ça et faire les premier pas.
 
Remarque: un CDD n'a pas de vacances et se doit d'être payé 10% plus cher il me semble. 28-36 en CDD c'est l'équivalent de 25-32 en CDI. C'est donc pas merveilleux. En plus 6 mois c'est court. Une premiére XP pour être valorisante devrait faire plutôt 2-3 ans  que 6 mois.
 
Si le poste de la boite du CAC40 est bien niveau contenu je pense que ça peut être porteur, si t'arrive à l'avoir, c'est le mieux pour ta carriére de ce que tu vends. Mais à toi de voir si ça correspond à tes envie niveau qualité de vie.
 
Ma proposition:
J'essayerai à ta place de voir un peu plus de boites si ça fait pas longtemps que tu cherche (si tu es en train de finir tes études), dis toi que les gens sont en vacances là jusqu'à fin aout) et si ça donne rien tu prend un des 2 offres en temporisant. Si tu commence en octobre ou début novembre c'est pas la mort.
 
Si ça fait 1 an ou plus, prend clairement un des postes, et pas le CDD, mais le CDI car grosse boite connue + presque garantie de pouvoir cumuler 2 ans d'XP dedans, ça va donner un coup de boost à ta carriére.


 
C'est vrai que j'ai moins d'XP ou même de formations pour m'appuyer sur les besoins dans la fonction, mais quand je regarde sur ce que j'ai pu faire pendant mes alternances, c'était souvent des choses que j'ai pu apprendre moi-même via Google/LinkedIn Learnings, donc je vais essayer de passer des formations (le temps de trouver une bonne boite avec un bon salaire => i.e. 33-37K effectivement, j'me base sur ce salaire médian pour me dire que c'est convenable pour un premier poste)
 
J'aimerais vraiment continuer dans ce domaine, c'est quelque chose qui me plaît, je sais que j'ai des lacunes (pas qu'en connaissances, aussi en méthodo), la boite du CAC40 est effectivement celle qui me plaît le plus pour le moment car également une création de poste et les missions indiqués sont relativement simples dans un premier temps pour un débutant donc assez correcte pour ne pas être submergés ou se sentir inférieur car incapable de répondre aux besoins. Je pourrais prendre le temps de me former encore plus sur les besoins.
 
Pour le côté perso, j'suis originaire de la RP (mes parents), sauf que j'ai voulu partir dans d'autres régions de la France et là je n'arrive qu'à avoir des entretiens qu'en RP, là, je viens de finir mes études donc je retourne chez mes parents ce qui fait un peu échec et ça ne me plaît pas vraiment de rester chez eux. (sachant que je n'ai plus de place chez eux, au niveau espace, mais ils m'accueillent avec plaisir) Je vais donc rester quelques mois chez eux avant de prendre un appartement si j'arrive à avoir le poste à La Défense et je n'ai pas spécialement envie d'investir en RP.
 
En tout cas merci beaucoup pour vos retours, ça me donner déjà une meilleure idée de quoi faire et comment faire.  :)  
 

n°5164930
true-wiwi
Posté le 27-07-2021 à 07:55:22  profilanswer
 

foudres a écrit :

 

D'un autre coté, à 23 ans et pour un premier job faut relativiser. Prendre un studio ou petit 2 piéces en location pendants 2-3 ans tant qu'on est célibataire c'est pas la fin du monde.

 

Il lui suffira d'avoir un conjoint et 2-3 ans d'XP pour acheter quelque chose de trés correct dans la région si c'est ce qu'il veut. C'est pas non plus la fin du monde.

 

C'est en région Parisienne ou ça devient plus chaud à ce niveau.


Il ne pourra pas louer quoique ce soit sans CDI et les prix sont vraiment élevés dans la région. Au mieux il aura un T2 décrépit en banlieue.

 

Le problème principal de notre collègue c'est plutôt son indécision au final.


---------------
Sullen and bored the kids play and in this way they wish away each day...
n°5164931
foudres
Posté le 27-07-2021 à 08:57:19  profilanswer
 

nightcollision a écrit :


Globalement en fait, je postule activement (au moins 1-2 fois par semaine) depuis le mois de mars. La stratégie tarifaire j'ai pu la faire en 1 an dans une école de management (pas connue non plus). Quand je passe des entretiens, j'arrive à très bien expliquer mon parcours et en fait, c'est pas du tout mauvais comme cheminement et ça leur plaît, les quelques entretiens que j'ai eu (EDF & la boite du CAC40), c'est en expliquant que j'ai envie d'apprendre dedans et de rester dedans pour le long termes que j'ai réussi à passer à l'étape suivante.  


 
Ton parcourt est bon et intéréssant, ça veut pas dire qu'il vaut cher en l'état. Tu n'a pas assez de background dans ce que tu veux exploiter. Il faut continuer de le faire grandir.
 

nightcollision a écrit :


C'est vrai que j'ai moins d'XP ou même de formations pour m'appuyer sur les besoins dans la fonction, mais quand je regarde sur ce que j'ai pu faire pendant mes alternances, c'était souvent des choses que j'ai pu apprendre moi-même via Google/LinkedIn Learnings, donc je vais essayer de passer des formations (le temps de trouver une bonne boite avec un bon salaire => i.e. 33-37K effectivement, j'me base sur ce salaire médian pour me dire que c'est convenable pour un premier poste)


 
 
Un poste vaut plus cher qu'une formaltion sur ton CV maintenant que ta ton diplôme et te donne aussi bien plus d'argent. Idéalement tu te forme pendant que t'es en poste. Par ce que tu apprend le métier, par ce que idéalement tu prend 2-3 formations en interne, par ce que aussi tu lis des bouquins, cherche sur le net etc pour compléter tes connaissances. A la fin si dans 2-3 d'XP pro sur le sujet tu gére super bien et le montre en entretiens, le salaire suivra sans soucis.
 

nightcollision a écrit :

J'aimerais vraiment continuer dans ce domaine, c'est quelque chose qui me plaît, je sais que j'ai des lacunes (pas qu'en connaissances, aussi en méthodo), la boite du CAC40 est effectivement celle qui me plaît le plus pour le moment car également une création de poste et les missions indiqués sont relativement simples dans un premier temps pour un débutant donc assez correcte pour ne pas être submergés ou se sentir inférieur car incapable de répondre aux besoins. Je pourrais prendre le temps de me former encore plus sur les besoins.


 
Ta logique devrait donc être de foncer s'ils t'acceptent :)
 

nightcollision a écrit :

Pour le côté perso, j'suis originaire de la RP (mes parents), sauf que j'ai voulu partir dans d'autres régions de la France et là je n'arrive qu'à avoir des entretiens qu'en RP, là, je viens de finir mes études donc je retourne chez mes parents ce qui fait un peu échec et ça ne me plaît pas vraiment de rester chez eux. (sachant que je n'ai plus de place chez eux, au niveau espace, mais ils m'accueillent avec plaisir) Je vais donc rester quelques mois chez eux avant de prendre un appartement si j'arrive à avoir le poste à La Défense et je n'ai pas spécialement envie d'investir en RP.


 
C'est pas un échec. Le but c'est de prendre la meilleure décision avec les cartes qu'on a en main, pas de s'attacher aux apparences.
 
Si tu n'arrive pas à trouver un job en province pour l'instant, tu n'arrive pas à trouver un job en province pour l'instant. C'est la vie, y'a la crise du covid, ta peu d'XP et faut faire tes preuves... Y'a beaucoup plus de travail, et en particulier de travail intéréssant en région Parisienne, c'est un des intérêts principaux de cette région.
 
Rien ne dis que tu peux pas aller en province ensuite. Aprés  2-3 ans d'XP par ex. Tu sera beaucoup plus attirant comme profil avec un XP pratique et des réussite à montrer, on sera peut être plus en crise non plus et tu pourra réfléchir à t'établir à tes conditions, une fois un bon job intéréssant trouvé.
 
Tu n'a pas à rougir de préférer la province pour plein de raison mais à rester en région parisienne pour l'instant. T'es un adulte, tu prend tes propres décision en fonciton des circonstances. Ca veut pas dire non plus que tes parents n'ont pas raison. Que vous ayez tous raison en fait, mais juste ayez un point de vue valide différent.
 
Pour tes parents, c'est normal que tu veuille pas rester, c'est l'age de partir et faire sa vie. Toutefois rien t'empéche de rester encore quelques mois avec eux et d'en profiter pour faire un max d'économies. Tu devrai pouvoir économiser de l'ordre de 1000€/mois si tu es logé chez tes parents tout en te faisant plaisir et en contribuant un peu. Ca te permet de mieux préparer ton départ et les frais d'installation, voire de préparer un achat.
 
Et peut-être qu'au bout de 1,5 an, tu aura trouvé le job qui te plait en province, aura accumulé pas mal de sous et que tu sera en position parfaite pour y aller... Ou peut etre que tu aura trouvé quelqu'un et voudra vivre avec.
 
En soit, c'est pas un mauvais plan.


Message édité par foudres le 27-07-2021 à 09:03:58
n°5164941
mrproton
Posté le 27-07-2021 à 11:49:05  profilanswer
 

foudres a écrit :


 
D'un autre coté, à 23 ans et pour un premier job faut relativiser. Prendre un studio ou petit 2 piéces en location pendants 2-3 ans tant qu'on est célibataire c'est pas la fin du monde.
 
Il lui suffira d'avoir un conjoint et 2-3 ans d'XP pour acheter quelque chose de trés correct dans la région si c'est ce qu'il veut. C'est pas non plus la fin du monde.
 
C'est en région Parisienne ou ça devient plus chaud à ce niveau.


 
Mentalité "nivellement par le bas" (sans vouloir te froisser !!) à laquelle je n'adhère pas du tout
C'est pas parce qu'il y a pire comme situation qu'il faut s'en contenter.
 
J'ai 23 ans et même malgré mon pauvre salaire de thésard c'est hors de question pour moi de vivre dans un studio, ou en banlieue. Mon seuil c'est un T2 en centre ville et à un prix correct, je demande pas un palace mais juste de quoi vivre décemment sans me faire plumer. En dessous c'est non, autant rester au rsa chez mère ou devenir squatteur/zadiste.
 
Sur Paris c'est inenvisageable, la seule solution est de vivre en coloc. Tans pis, c'est soit coloc soit rien (donc pas d'emploi à Paris).
Le prix du logement a explosé ces derniers temps notamment dans les villes, et les premiers baisés sont nous les jeunes. En résulte une diminution de la qualité de vie. Moi je refuse de subir cela [:antoine81:3] paragraphe au dessus

n°5164957
foudres
Posté le 27-07-2021 à 15:55:35  profilanswer
 

mrproton a écrit :


 
Mentalité "nivellement par le bas" (sans vouloir te froisser !!) à laquelle je n'adhère pas du tout
C'est pas parce qu'il y a pire comme situation qu'il faut s'en contenter.
 
J'ai 23 ans et même malgré mon pauvre salaire de thésard c'est hors de question pour moi de vivre dans un studio, ou en banlieue. Mon seuil c'est un T2 en centre ville et à un prix correct, je demande pas un palace mais juste de quoi vivre décemment sans me faire plumer. En dessous c'est non, autant rester au rsa chez mère ou devenir squatteur/zadiste.
 
Sur Paris c'est inenvisageable, la seule solution est de vivre en coloc. Tans pis, c'est soit coloc soit rien (donc pas d'emploi à Paris).
Le prix du logement a explosé ces derniers temps notamment dans les villes, et les premiers baisés sont nous les jeunes. En résulte une diminution de la qualité de vie. Moi je refuse de subir cela [:antoine81:3] paragraphe au dessus


 
C'est pas du nivellement pas le bas, c'est être réaliste, si tu n'obtient pas ce que tu veux, faut trouver un compromis.  Toi tu propose de finir au RSA chez ta mére ou squatter/zadiste... Si c'est que la personne préfére pourquoi pas.  
 
Perso j'ai remarqué que le monde en avait rien à foutre des gens qui se la jouaient, t'aura quelques soutient de principes ou des marginaux qui vont te suivre et tu te sera foutu tout seul dans la merde, tout ça par ce que le monde n'aura pas daigné reconnaitre ta supériorité et te donner la meilleure place dés le premier jour.
 
Le pire, c'est que les solutions sont infinies. Aller en province ou banlieue, colocation ou vie en couple, se serrer un peu pendant quelque temps, se bouger le cul pour avoir rapidement un bon revenu...
 
Pour moi ta solution c'est un renoncement total et un comportement d'enfant gaté qui va niquer sa vie sur un caprice. Mais chacun voit midi à sa porte.

Message cité 1 fois
Message édité par foudres le 27-07-2021 à 15:59:19
n°5164958
ignomo
Posté le 27-07-2021 à 15:59:11  profilanswer
 

+1, certaines expériences donnent une visibilité sur l'évolution salariale, et débuter "bas" n'est pas nécessairement une mauvaise chose.  
 
3615 my life, j'ai débuté à Paris à 34, oui j'étais en studio, mais aujourd'hui je suis à plus de 2x mon salaire de départ et c'est possible grâce à cette 1e expérience.

n°5164963
mrproton
Posté le 27-07-2021 à 16:57:38  profilanswer
 

foudres a écrit :


 
C'est pas du nivellement pas le bas, c'est être réaliste, si tu n'obtient pas ce que tu veux, faut trouver un compromis.  Toi tu propose de finir au RSA chez ta mére ou squatter/zadiste... Si c'est que la personne préfére pourquoi pas.  
 
Perso j'ai remarqué que le monde en avait rien à foutre des gens qui se la jouaient, t'aura quelques soutient de principes ou des marginaux qui vont te suivre et tu te sera foutu tout seul dans la merde, tout ça par ce que le monde n'aura pas daigné reconnaitre ta supériorité et te donner la meilleure place dés le premier jour.
 
Le pire, c'est que les solutions sont infinies. Aller en province ou banlieue, colocation ou vie en couple, se serrer un peu pendant quelque temps, se bouger le cul pour avoir rapidement un bon revenu...
 
Pour moi ta solution c'est un renoncement total et un comportement d'enfant gaté qui va niquer sa vie sur un caprice. Mais chacun voit midi à sa porte.


 
Mon message veut surtout souligner les conditions de vie dans lesquels la majorité des bac+5, ceux sortis d'école d'ingé ou école de commerce, démarrent leur carrière/vie en région parisienne ou autre grande métropoles, qui se dégradent.
 
Je suis tout à fait d'accord que chacun fait ce qu'il veut avec ses envie, exigences et moyens. Si un salaire de x € sur Paris, avec un appartement de s m² au loyer de y € dans la ville z lui convient alors c'est parfait.
 
Il s'agit pas de se la jouer ou d'une quelconque supériorité mais de compromis entre salaire, qualité de vie et cout de la vie qui est, pour moi (et j'assume pleinement), pas assez bon dans les plus grandes villes, là où il y a de l'emplois.
C'est logique vous allez me dire, c'est la loi de l'offre et la demande et on peut pas y faire grande chose contre cela c'est vrai, à part refuser cette situation ou se lancer en politique (bon courage) pour "réparer" les politiques passées de centralisation et péri-urbanisation, et forcer l'adoption du télétravail quand possible.
 
Personnellement j'estime qu'il est inadmissible de mettre plus du tier de son salaire, la moitié pour certains camarades de promo, dans un studio éloigné des lieux de vie et avec beaucoup de temps de transport, que ce soit pendant 1 ans ou 5 ans. C'est une situation malheureusement courante en IDF que je déplore et compatis celle de beaucoup.
 
Quand on constate les salaires de premier emplois qui ont diminués avec le covid et que l'immobilier continue de monter, ça déprime ...

n°5164971
foudres
Posté le 27-07-2021 à 19:05:51  profilanswer
 

Je suis d'accord avec toi que c'est déprimant mais c'est pas tant les salaire le probléme. Etre à 30K, c'est avoir le salaire médian, et être à 40K c'est être dans le top 27% au niveau de la France. En soit c'est pas de mauvais salaire. En plus un ingénieur comme au dessus, il va gagner facile le double de ça dans sa carriére.
 
Le truc c'est que si l'on est 2 au salaire médian, on arrive sans probléme à vivre en région Parisienne. Et la plupart des gens sont quand même en couple. D'un coté c'est la mode d'avoir les 2 qui travaillent qui fait monter les prix. Si tu veux vivre seul, bah tu part avec la moitié du revenu...
 
Ensuite c'est la politique de la ville. La j'attends toujours mon visa pour partir pour Dallas, vivre et travailler là bas. Ils sont 7 millions. Mais un appart de 100m2 ont trouve à 200-250K$. On trouve des villa au même prix. La ville est pas aussi belle, mais les gens ont les moyen de se loger. Et les salaires sont plus élevés.
 
Au final il n'y a pas de volonté politique sur les prix ou d'aménager des logements ou encore de décentraliser le pays. C'est pour ça que c'est cher. Beaucoup de demande, peu d'offre.


Message édité par foudres le 27-07-2021 à 19:12:26
n°5164974
balardinio​r
Posté le 27-07-2021 à 19:34:03  profilanswer
 

AMHA, c’est bien de relativiser (i.e. Se dire qu’on est dans 80ieme percentile du salaire en france), mais on en oublie trop de raisonner en absolu. Si ton salaire est *2 par rapport au salaire minimal (petite parenthèse: salaire minimal qui dans 99% des cas te donnera le droit aux aides de l’etat…donc ton *2 qui se transforme en réalité en *1,2 peut être), ne te permet pas de vivre correctement, ou tout du moins vivre par rapport à tes propres ambitions (oui go topic vivre convenablement  :o ), je vois pas trop l’intérêt de ce genre de comparatif, à part se rassurer et encore…
 
C’est plus le niveau de paupérisation qu’il faut souligner, le 90ieme percentile est peut etre a 4000 eur par mois.
 
Par contre, je suis entièrement d’accord avec toi foudre sur la réponse que tu as apporté a nightcollision: aucune honte pour lui de retourner vivre chez ses parents à 23 ans. Je ne vois pas du tout ca comme un nivellement par le bas. :jap:

Message cité 1 fois
Message édité par balardinior le 27-07-2021 à 19:39:04
n°5164975
mlolmgrmbl
Posté le 27-07-2021 à 20:00:20  profilanswer
 

mrproton a écrit :


 
Mentalité "nivellement par le bas" (sans vouloir te froisser !!) à laquelle je n'adhère pas du tout
C'est pas parce qu'il y a pire comme situation qu'il faut s'en contenter.
 
J'ai 23 ans et même malgré mon pauvre salaire de thésard c'est hors de question pour moi de vivre dans un studio, ou en banlieue. Mon seuil c'est un T2 en centre ville et à un prix correct, je demande pas un palace mais juste de quoi vivre décemment sans me faire plumer. En dessous c'est non, autant rester au rsa chez mère ou devenir squatteur/zadiste.
 
Sur Paris c'est inenvisageable, la seule solution est de vivre en coloc. Tans pis, c'est soit coloc soit rien (donc pas d'emploi à Paris).
Le prix du logement a explosé ces derniers temps notamment dans les villes, et les premiers baisés sont nous les jeunes. En résulte une diminution de la qualité de vie. Moi je refuse de subir cela [:antoine81:3] paragraphe au dessus


 
Cette réponse fait preuve d'un manque de maturité assez consternant... autant je suis d'accord quant au fait qu'il ne faut pas se brader, autant la mentalité "hors de question de vivre dans un studio ou en banlieue" à 23 ans est déprimante. C'est être franchement à côté de la plaque et déconnecté de la réalité (no offense). Si à 23 ans ton objectif ultime c'est la recherche de "la qualité de vie", tu dois avoir une vie bien sinistre... là où la vingtaine est faite pour expérimenter, sortir de sa zone de confort, découvrir et prendre des risques - notamment au niveau professionnel. Mentalité de pantouflard.
 
Paris est une ville chère, où il est difficile de se loger... et où les salaires, notamment au niveau JD, n'ont que peu évolué ces 15 dernières années. Accepter cela, c'est aujourd'hui le prix à payer pour travailler en France dans une métropole globale, avec les opportunités et l'exposition qui vont avec. Je ne dis pas que c'est bien ou pas bien, c'est le jeu. Et il y a des avantages à cela : pour ma part j'ai accepté un salaire d'entrée pas mirobolant, j'ai vécu en studio dans un quartier sympa (et j'ai adoré, je vois pas où est le problème quand on a la vingtaine)... et quelques années plus tard j'ai une progression salariale très importante, pas comparable à ce que j'aurais pu avoir en province.
 
 

n°5164976
mrproton
Posté le 27-07-2021 à 20:07:17  profilanswer
 

Je ne pense pas non plus que le salaire (en valeur absolue) soit en cause, mais plutôt le cout de la vie et surtout du logement, dans certaines régions.
 
Je ne pense pas non plus qu'il y ai de politique de décentralisation, mais on ressent tout de même que l'IDF a du mal à attirer. Paris perd des habitants tous les ans, et l'immobilier à enfin baissé, de très peu mais alleluia quand même.  
Je pense que le problème d'offre / demande en France est en grande partie dû au fait que:
 1) on ne construit pas assez de logements, et ce n'est pas dans les priorités des maires car ils ont des quotas de logements sociaux qu'ils ne veulent pas dans leurs villes.
 2) la population augmente, et notre pays est centralisé. On a donc de fortes demandes qui continuent de monter dans certaines zones.
 3) les français adorent l'immobilier, la fameuse "valeur refuge la pierre c'est du solide" qui contribuent à l'envolée des prix. C'est assez similaire en Italie. Et combiné aux points de dessus cela fait que les prix ne peuvent que monter, cercle vicieux (ou vertueux selon où on se trouve).
 
Vivre en couple aide et améliore sa qualité de vie ou permet de réduire ses couts oui, mais encore faut-il trouver la bonne personne. Mieux vaut être seul que mal accompagné, et l'argent n'est je pense pas un argument pour être mal accompagné.
 
J'espère que tu auras une situation qui te plairas à Dallas, autant sur le plan pro que perso !
Si on compare avec les US c'est vrai que certaines choses font envie, d'autres moins. Malgré tout on retrouve aussi les mêmes problèmes la bas, le cout de la vie dans la baie de SF ou à NY sont exorbitants. Si on regarde en relatif NY est moins cher que Paris car les salaires sont aussi très élevés, SF aussi si jamais tu travailles dans la tech mais autrement ...

n°5164977
mrproton
Posté le 27-07-2021 à 20:20:34  profilanswer
 

mlolmgrmbl a écrit :


 
Cette réponse fait preuve d'un manque de maturité assez consternant... autant je suis d'accord quant au fait qu'il ne faut pas se brader, autant la mentalité "hors de question de vivre dans un studio ou en banlieue" à 23 ans est déprimante. C'est être franchement à côté de la plaque et déconnecté de la réalité (no offense). Si à 23 ans ton objectif ultime c'est la recherche de "la qualité de vie", tu dois avoir une vie bien sinistre... là où la vingtaine est faite pour expérimenter, sortir de sa zone de confort, découvrir et prendre des risques - notamment au niveau professionnel. Mentalité de pantouflard.
 
Paris est une ville chère, où il est difficile de se loger... et où les salaires, notamment au niveau JD, n'ont que peu évolué ces 15 dernières années. Accepter cela, c'est aujourd'hui le prix à payer pour travailler en France dans une métropole globale, avec les opportunités et l'exposition qui vont avec. Je ne dis pas que c'est bien ou pas bien, c'est le jeu. Et il y a des avantages à cela : pour ma part j'ai accepté un salaire d'entrée pas mirobolant, j'ai vécu en studio dans un quartier sympa (et j'ai adoré, je vois pas où est le problème quand on a la vingtaine)... et quelques années plus tard j'ai une progression salariale très importante, pas comparable à ce que j'aurais pu avoir en province.
 


 
IMO tu confonds maturité et objectifs.
Prendre des risques, expérimenter, sortir de sa bulle peut tout à fait se faire en se débrouillant pour avoir avoir la qualité de vie souhaitée.
FYI j'ai vécu en coloc à Paris, j'ai aussi adoré, c'est une ville merveilleuse. Mais parce que ca collait avec ce que j'attendais et dont je me suis débrouillé pour avoir, sinon je n'y serai pas allé.


Message édité par mrproton le 27-07-2021 à 20:21:06
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  1568  1569  1570  ..  1581  1582  1583  1584  1585  1586

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
[Topic unique] Lettres de motivation[Topic Unique] prépa ATS
[Topic unique] DUT Informatique[Topic Unique] IUP MIAGE
Plus de sujets relatifs à : • Topic Unique • Les questions relatives aux SALAIRES


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR