Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
3136 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  7  8  9  ..  21  22  23  24  25  26
Auteur Sujet :

Feminisme , Chantre de la tolérance ou champion du sexisme?

n°3794706
Grenouille​ Bleue
Batracien Azuré
Posté le 21-09-2004 à 11:27:02  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

-arnadul- a écrit :

Et Arlette elle compte pour du beurre ?
Je te rappelle -quoi qu'on pense de ses idées- qu'elle se présente depuis 74 et que c'est pas un peu de ocurage qu'il lui a fallu.
 
 
Personnellement, je serais très content davoir à élire un couple politique, ou à pratiquer une alternance sexuelle à la tête de l'état.


 
Arlette se présente pour un parti minoritaire et marginal, sans chance réelle ni même désir de peser dans la balance politique. C'est un peu la même chose que de me dire qu'il y a eu des chefs d'entreprise femmes avant-guerre en me citant l'exemple d'une boulangère.

mood
Publicité
Posté le 21-09-2004 à 11:27:02  profilanswer
 

n°3794739
ese-aSH
Welcome To Avalon
Posté le 21-09-2004 à 11:31:35  profilanswer
 

-arnadul- a écrit :

Non ils ne sont pas censés forcément jouer des rôles equivalents.
il y a un rôle traditionnel de la mère et un du père.
Par contre faut reconnaitre l'enorme part de tradition et de culture là dedans.

ben apparement c'est justement ca qui derange les feministes

n°3794782
farewell
Extremiste modéré
Posté le 21-09-2004 à 11:38:37  profilanswer
 

Le problème dans la façon d'agir du néo-féminisme (radical et dominant) c'est de dévaloriser la maternité a dessein pour en faire une discrimination de plus à imputer aux mâles. A prétendre sans gène, que l'instinct maternel est une pure invention du mâle dans une sorte de machination visant a renforcer sa domination sur sa compagne.
Seulement qui est capable de changer en masse le conditionnement dans l'éducation dès l'enfance en l'état?
Qui est le plus apte a enrayer la transmission de cet instinct maternel?
Mais est ce que ce ne serait pas alors abandonner un pouvoir?


Message édité par farewell le 21-09-2004 à 11:40:11

---------------
Les misandres Femmes à poils
n°3794785
Grenouille​ Bleue
Batracien Azuré
Posté le 21-09-2004 à 11:38:47  profilanswer
 

-arnadul- a écrit :

Désolé, je ne suis pas du tout d'accord :non:  
 
Tu te trompes, mais tu ignores peut être l'accueil qu'elle a eu à ses débuts de candidate.
Evidemment maintenant tu es tellement habituée à sa candidature et ses qq pourcents que tu ne la considères même plus comme existante.
 
Faut pas oublier que sa candidature en 74 a fait parler des femmes en politique, et que, après cette même candidature, VGE a choisi Simone Veil dans son gouvernement, et qu'elle a ensuite fait passer les lois sur l'ivg.
 
Faut pas délaisser l'histoire ;)


 
C'est exactement ce que je dis. Au fil du temps, la place des femmes en politique s'est affirmée, ce qui fait que plus personne ne tique sur Laguillier (en dehors de ses idées).

n°3794953
ese-aSH
Welcome To Avalon
Posté le 21-09-2004 à 11:59:44  profilanswer
 

Farewell a écrit :

Le problème dans la façon d'agir du néo-féminisme (radical et dominant) c'est de dévaloriser la maternité a dessein pour en faire une discrimination de plus à imputer aux mâles. A prétendre sans gène, que l'instinct maternel est une pure invention du mâle dans une sorte de machination visant a renforcer sa domination sur sa compagne.
Seulement qui est capable de changer en masse le conditionnement dans l'éducation dès l'enfance en l'état?
Qui est le plus apte a enrayer la transmission de cet instinct maternel?
Mais est ce que ce ne serait pas alors abandonner un pouvoir?

pas totalement faux, si on imagine des roles inversés, ce serait les memes les premieres a hurler un *droit de maternité* de leur enfant comme quoi c'est un scandale que ce soit laissé a l'homme =]
 
de toute facon les feministe m'ont toujours fait l'effet de vieilles filles hystero pas tres bien dans leur peau, mais comme toujours il est dramatique de constater qu'elles ont été essentielles (et le seront encore tant que certaines inegalites subsiteront).

n°3795142
lorelei
So goddamn slick it's a sin
Posté le 21-09-2004 à 12:38:28  profilanswer
 

Bon alors, c'est très sympa tout cela, mais quelqu'un a-t-il mentionné Marcella Iacub?

n°3795154
farewell
Extremiste modéré
Posté le 21-09-2004 à 12:42:11  profilanswer
 

lorelei a écrit :

Bon alors, c'est très sympa tout cela, mais quelqu'un a-t-il mentionné Marcella Iacub?


Ben Marcella Iacub est plutôt très mal vue des chiennes de garde en particulier et son discours pour le moins critiqué généralement.
Comme certains ici ont affirmé que Badinter n'était pas féministe, alors Iacub l'est encore moins.


---------------
Les misandres Femmes à poils
n°3795228
lorelei
So goddamn slick it's a sin
Posté le 21-09-2004 à 12:59:48  profilanswer
 

Farewell a écrit :

Ben Marcella Iacub est plutôt très mal vue des chiennes de garde en particulier et son discours pour le moins critiqué généralement.
Comme certains ici ont affirmé que Badinter n'était pas féministe, alors Iacub l'est encore moins.


 
Tout à fait. Je suis une féministe, j'en suis fière, mais je préfère la vision de Iacub et de Badinter.  
 
Ce site est très intéressant, et permettra peut-être à pas mal de gens de voir qu'il existe un autre féminisme que celui des CDG.
 
http://hommefemme.joueb.com/hommefemme/news/60.shtml
 

Citation :

Les deux courants féministes  
   
 Les deux courants partent du même constat.  
 Dans les années 70, il y a eu une libération sexuelle. Mais 30 ans plus tard, les féministes font le constat que les hommes et les femmes n'ont pas bénéficié de cette libération de façon égale: les hommes ont obtenu une liberté sexuelle très grande, tandis que la liberté sexuelle des femmes est restée relativement limitée, malgré la contraception et l'avortement. Alors que la sexualité d'un homme n'aura quasiment aucune influence sur sa vie sociale et sur le respect que la société lui octroie, une femme se verra toujours plus ou moins "jugée" sur sa vie sexuelle: les insultes "pute", "salope"; "traînée", toujours actuelles, renvoient directement à la sexualité "sale" d'une femme; il vaut mieux qu'une femme connaisse suffisamment ses interlocuteurs-trices avant de leur annoncer qu'elle est une collectionneuse d'amants, sans quoi elle risque de s'attirer une certaine opprobre voire certains ennuis.  
   
 Partant de ce constat, les deux courants divergent:  
 - un courant (plutôt dominant, que je qualifierais de "féminisme social" ) remet en question cette libération sexuelle, estimant qu'elle est néfaste aux femmes. Pour ce courant, la liberté sexuelle de référence est l'actuelle liberté des femmes. Leur but est de réduire la liberté sexuelle des hommes pour la "ramener" au niveau de celle des femmes. Ce courant s'attaque donc aux "privilèges" des hommes : leur sexualité « débridée », la pornographie, le fait qu'ils peuvent payer une femme en échange de relations sexuelles, etc. Inversement, ce courant va prôner la protection des femmes, même s'il faut limiter leur liberté (d'où l'appellation de "féminisme social" que je donne à ce courant) illustrée dans leur position abolitionniste sur la prostitution.  
 - un courant (que je qualifierais de "féminisme libertaire" ) estime que cette libération sexuelle est en soi une bonne chose et que les femmes doivent donc y avoir accès comme les hommes. Pour ce courant, la liberté sexuelle de référence est l'actuelle liberté des hommes. Leur but est d'ôter toutes les barrières psychologiques, culturelles, éducatives, sociétales, etc, qui entravent la liberté sexuelle des femmes pour les amener au même niveau de liberté des hommes. Ces féministes vont donc mettre en avant d’une part la capacité des femmes à donner un consentement valable (quand on peut dire "oui" ou "non" et que les autres respectent ce "oui" et ce "non", on est libre. Le consentement est donc une conditio sine qua non de la liberté) et d’autre part la libre disposition pour les femmes de leur corps et de leur sexe. Et ce courant va donc prendre position pour la réglementation de la prostitution libre, la production de la pornographie féminine etc. Et Marcella Iacub fait partie de ce courant.  
   
 Il y a deux points communs à ces deux courants:  
 - la volonté d'atteindre l'égalité homme-femme (indépendamment du degré de liberté sexuelle accordé à chaque individu-e)  
 - chaque courant se considère comme étant le "vrai" féminisme et considère l'autre courant comme non féministe. Les partisanes du "féminisme social" disent de l'autre courant "comment peut-on se dire féministe sans remettre en question les privilèges des hommes?" et les "féministes libertaires" disent "comment peut-on se dire féministe et maintenir les femmes dans une situation de victime?". Et cette incompréhension mutuelle rend les relations entre les féministes des deux courants assez explosives, quand elles ne tournent pas simplement à l'insulte.


   
   

n°3795267
farewell
Extremiste modéré
Posté le 21-09-2004 à 13:09:39  profilanswer
 

Malheureusement, si on demandait aux gens de la rue quel mouvement féministe est le plus représentatif, il n'y aurait pas photo.
A defaut d'avoir choisi la représentation démocratique pour faire avancer leur cause le féminisme des chiennes de garde a choisi la représentation médiatique et même si elles ne sont nées qu'en 2000, elles tiennent le haut du pavé. D'ailleurs on voit comment des Badinter ou des MI subissent le lynchage médiatique ou la censure pure et simple.


---------------
Les misandres Femmes à poils
n°3795274
lorelei
So goddamn slick it's a sin
Posté le 21-09-2004 à 13:11:09  profilanswer
 

Certes. Néanmoins, c'est pas parce qu'elles ouvrent moins leur gueule qu'elles existent pas et je suis ravie d'avoir eu l'occasion d'en parler ici :jap:

mood
Publicité
Posté le 21-09-2004 à 13:11:09  profilanswer
 

n°3795301
farewell
Extremiste modéré
Posté le 21-09-2004 à 13:16:42  profilanswer
 

Si seulement les médias n'étaient pas l'outils le plus puissant pour disseminer les préjugés...


---------------
Les misandres Femmes à poils
n°3795394
printf
Baston !
Posté le 21-09-2004 à 13:30:42  profilanswer
 

Farewell a écrit :

Si seulement les médias n'étaient pas l'outils le plus puissant pour disseminer les préjugés...


 
Ben c'est le principe même des médias hein [:spamafote] Propager les idées des gens qui sont aux commandes de ces médias, quels qu'ils soient et quelles que soient leurs idées.
 
Pour certains, le problème vient des idées propagées plus que du moyen de propagation. Je pense que c'est une erreur.

n°3795418
ese-aSH
Welcome To Avalon
Posté le 21-09-2004 à 13:32:33  profilanswer
 

no car le média encourage le passage des idées les plus démago, nécessairement =] (par définition je dirai meme pour les média de foules comme la télé)

n°3795528
farewell
Extremiste modéré
Posté le 21-09-2004 à 13:49:08  profilanswer
 

Un féminisme minoritaire, extrémiste mais influent a juste un pouvoir de nuisance plutot important.
Quand je parle de nuisance, c'est aussi vis à vis d'un féminisme tolérant.


Message édité par farewell le 21-09-2004 à 13:51:44

---------------
Les misandres Femmes à poils
n°3795542
Grenouille​ Bleue
Batracien Azuré
Posté le 21-09-2004 à 13:51:06  profilanswer
 

Farewell a écrit :

Na rien en fait...


 
En quoi être une bite sur pattes est-il préjudiciable ?  :o
 
EDIT: arf, tu as édité au moment où je te quotais  :cry:


Message édité par Grenouille Bleue le 21-09-2004 à 13:51:59
n°3795558
farewell
Extremiste modéré
Posté le 21-09-2004 à 13:53:03  profilanswer
 

Grenouille Bleue a écrit :

En quoi être une bite sur pattes est-il préjudiciable ?  :o


 
Parce que c'est une insulte comme vagin sur pattes.
Les cdg estiment qu'elles ont le droit d'user de ce terme pour désigner une catégorie d'homme sur le simple fait qu'ils sont machos.
Réduire les males a leur entrejambe est une pratique qui ne les gène pas.
Etonnant quand on lutte contre les insultes sexistes et la reduction de la femme a son sexe.


Message édité par farewell le 21-09-2004 à 13:54:27

---------------
Les misandres Femmes à poils
n°3795559
Cardelitre
ಠ_ಠ ۞_۟۞ ┌( ಠ_ಠ)┘ סּ_סּ
Posté le 21-09-2004 à 13:53:05  profilanswer
 

Pour trouver un boulot, avoir une tête de gland ça aide pas... :D

n°3795588
printf
Baston !
Posté le 21-09-2004 à 13:57:43  profilanswer
 

Farewell a écrit :

Parce que c'est une insulte comme vagin sur pattes.
Les cdg estiment qu'elles ont le droit d'user de ce terme pour désigner une catégorie d'homme sur le simple fait qu'ils sont machos.
Réduire les males a leur entrejambe est une pratique qui ne les gène pas.
Etonnant quand on lutte contre les insultes sexistes et la reduction de la femme a son sexe.


 
Non justement, ce ne serait pas gênant si elles étaient simplement anti-machos.
 
Et à la rigueur, le fait qu'elles soient anti-hommes ne me dérange pas plus que ça; c'est surtout le fait qu'elles soient contre la liberté d'expression qui me dérange.

n°3795636
farewell
Extremiste modéré
Posté le 21-09-2004 à 14:04:38  profilanswer
 

Ce qui me fait rigoler c'est qu'elles réclament à corps et à cris qu'un projet de loi contre les insultes sexistes sorte et que le projet en place, elles seraient les premières à tomber sous le coup de la loi.


Message édité par farewell le 21-09-2004 à 14:09:19

---------------
Les misandres Femmes à poils
n°3795691
Malicia
Boul33te fatiguée
Posté le 21-09-2004 à 14:13:08  profilanswer
 

lorelei a écrit :

Tout à fait. Je suis une féministe, j'en suis fière, mais je préfère la vision de Iacub et de Badinter.  
 
Ce site est très intéressant, et permettra peut-être à pas mal de gens de voir qu'il existe un autre féminisme que celui des CDG.
 
http://hommefemme.joueb.com/hommefemme/news/60.shtml


Intéressant le débat sur la prostitution et le rapport à l'argent à la suite de l'article que tu as quoté :jap:
 
Bref, la discrimination à l'égard des femmes, je la ressent trés souvent dans le cadre de mon travail, et sur ce forum aussi d'ailleurs. (sisi j'vous jure :D)
 
Tous les hommes ne sont pas de gros machos, en fait, c'est devenu bien plus subtil : sous un discours égalitaire largement admis dans notre société subsiste encore de bons vieux réflexes culturels difficile à éradiquer, notamment dans le rapport à la maternité et à la sexualité.
Ex à l'embauche : et comment vous allez faire pour les déplacements inhérents au poste avec vos enfants ? (euh... vous me poseriez la question si j'étais un homme ? :heink:)
Ex dans la vie de tous les jours : han, vous travaillez tard. Et qui s'occupe de vos enfants ? (sous-entendu vous être une mauvaise mère parce que vous ne vous sacrifiez pas pour eux :/)
Ex dans les relations intimes : toi je te baise mais je ne peux pas t'aimer (te respecter), tu est bien trop "libre" (bien sûr, cela n'est jamais exprimé aussi franchement  :sarcastic: et en attendant, qui est bien content d'en profiter de cette liberté ?)
etc, etc...
 
Enfin bref, les combats féministes ne sont pas des combats d'arrière-garde, loin s'en faut. Après évidemment, y'a plusieurs manière de faire avancer la cause et en effet, les chiennes de garde n'ont peut-être pas choisi la meilleure.
 
Mais au moins, elles relancent le débat   [:airforceone]


Message édité par Malicia le 21-09-2004 à 14:16:23

---------------
The way is never in the execution, Or doing it right, It's knowing every single day if you should fight or flight
n°3795733
NINOH
Nexus 7.0
Posté le 21-09-2004 à 14:20:01  profilanswer
 

Cardelitre a écrit :

Tu est donc d'accord qu'il y a donc là un sérieux effort d'éducation à faire, et pas seulement sur ces sales mâles qui s'en foutent de mettre leur nana en cloque, mais aussi sur ces demoiselles effarouchées qui n'osent pas dire à leur partenaire de mettre une capote... On est plus dans les années 20, le monde a évolué et la femme est aussi responsable de son corps, elle s'est battue suffisamment pour ça d'ailleurs...


Je ne sais pas si mootmoot est d'accord avec toi sur ça, mais moi je le suis... :)

n°3795735
NINOH
Nexus 7.0
Posté le 21-09-2004 à 14:20:08  profilanswer
 

Farewell a écrit :

Le problème dans la façon d'agir du néo-féminisme (radical et dominant) c'est de dévaloriser la maternité a dessein pour en faire une discrimination de plus à imputer aux mâles. A prétendre sans gène, que l'instinct maternel est une pure invention du mâle dans une sorte de machination visant a renforcer sa domination sur sa compagne.
Seulement qui est capable de changer en masse le conditionnement dans l'éducation dès l'enfance en l'état?
Qui est le plus apte a enrayer la transmission de cet instinct maternel?
Mais est ce que ce ne serait pas alors abandonner un pouvoir?


Arrêtez de tout mélanger !
L'instinct ne se transmet pas par l'éducation !

n°3795764
Malicia
Boul33te fatiguée
Posté le 21-09-2004 à 14:23:14  profilanswer
 

NINOH a écrit :

Arrêtez de tout mélanger !
L'instinct ne se transmet pas par l'éducation !


en effet, l'instinct c'est ce qui est inné :jap:
 
mais "l'instinct maternel" ne l'est pas vraiment à mon avis. J'irai même à dire que le terme "instinct" est abusif :o
 
la "parentalité" (maternage ou partenage), ça s'apprend !


---------------
The way is never in the execution, Or doing it right, It's knowing every single day if you should fight or flight
n°3795847
Cardelitre
ಠ_ಠ ۞_۟۞ ┌( ಠ_ಠ)┘ סּ_סּ
Posté le 21-09-2004 à 14:38:02  profilanswer
 

Bon. J'ai de plus en plus de peine à comprendre votre point de vue. Alors quoi, l'instinct maternel (et parfois paternel...) existe, c'est indubitable, chez la quasi totalité des mammifères. C'est un instinct, et il ne l'ont pas appris. Et donc chez l'humain, qui est un mammifère, cet instinct aurait quoi, disparut pour être remplacé intégralement par un apprentissage culturel? Et si oui, quand exactement aurait-il disparu et pour quelle raison?

n°3795859
Cardelitre
ಠ_ಠ ۞_۟۞ ┌( ಠ_ಠ)┘ סּ_סּ
Posté le 21-09-2004 à 14:40:36  profilanswer
 

Et surtout, pardonnez moi, en quoi est-ce un tel problème d'accepter que cet instinct puisse exister, je comprends pas. Mais je ne suis pas rompu non plus à toutes les argumentations féministes (ce que je regrette...).

n°3795869
Ernestor
Modérateur
modo-coco :o
Posté le 21-09-2004 à 14:42:13  profilanswer
 

Si j'ai bien compris (mais c'est pas sur non plus :D), certaines féministes (extrémistes) rejette ce qui tourne autour de la maternité car c'est une forme d'aliénation de la femme en tant que mère (et non plus femme tout simplement) et tout ce qui va avec : femme au foyer...


---------------
Idéaliste pragmatique gauchiste cherche camarades pour fonder un parti
n°3795923
NINOH
Nexus 7.0
Posté le 21-09-2004 à 14:49:28  profilanswer
 

Cardelitre a écrit :

Bon. J'ai de plus en plus de peine à comprendre votre point de vue. Alors quoi, l'instinct maternel (et parfois paternel...) existe, c'est indubitable, chez la quasi totalité des mammifères. C'est un instinct, et il ne l'ont pas appris. Et donc chez l'humain, qui est un mammifère, cet instinct aurait quoi, disparut pour être remplacé intégralement par un apprentissage culturel? Et si oui, quand exactement aurait-il disparu et pour quelle raison?


Bah c'est justement la principale différence entre les humains et les autres animaux : les humains ont perdu/oublié la plupart de leurs instinct et les ont remplacé par la culture et la transmission de cette culture par l'éducation (principalement)...

n°3795949
Pascalbelm​at
Pro Poutine
Posté le 21-09-2004 à 14:53:32  profilanswer
 

mootmoot a écrit :

et tu crois que les femmes vivent dans quel contexte ? racisme primaire avec dénigrement de leur personne, rabaissement au rang d'objet... :/
laisse-t-on les hommes machos s'exprimer et se comporter de manière complètement intolérable envers les femmes ? oui.
 


 
Source ?

n°3795962
NINOH
Nexus 7.0
Posté le 21-09-2004 à 14:55:00  profilanswer
 


 :lol:  :lol:  :lol:  
 
 
Quoi ? C'était pas de l'humour ?

n°3795966
mootmoot
Posté le 21-09-2004 à 14:55:24  profilanswer
 

[:slackerbitch] mon experience en étant née de genre féminin ?

n°3795967
ese-aSH
Welcome To Avalon
Posté le 21-09-2004 à 14:55:32  profilanswer
 

Ernestor a écrit :

Si j'ai bien compris (mais c'est pas sur non plus :D), certaines féministes (extrémistes) rejette ce qui tourne autour de la maternité car c'est une forme d'aliénation de la femme en tant que mère (et non plus femme tout simplement) et tout ce qui va avec : femme au foyer...

heureusement que la plupart ne rejette que *tout ce qui v avec*. enfin j'espere ^^

n°3795975
Pascalbelm​at
Pro Poutine
Posté le 21-09-2004 à 14:56:09  profilanswer
 

NINOH a écrit :

:lol:  :lol:  :lol:  
 
 
Quoi ? C'était pas de l'humour ?


 
Si, mais avec un petit désir de provoc quand même, faut avouer...

n°3795977
ese-aSH
Welcome To Avalon
Posté le 21-09-2004 à 14:56:32  profilanswer
 

mootmoot a écrit :

[:slackerbitch] mon experience en étant née de genre féminin ?

ba vas y alors raconte =]
c'est peut etre aussi un exultoire pour certaines non ?

n°3795991
Ernestor
Modérateur
modo-coco :o
Posté le 21-09-2004 à 14:57:40  profilanswer
 

ese-aSH a écrit :

heureusement que la plupart ne rejette que *tout ce qui v avec*. enfin j'espere ^^


Je parlais des extrémistes ;)
 
C'est quand même dommage d'en arriver là au nom de la soit-disante égalité entre les hommes et les femmes. Là ca devient du rejet systématique de l'homme et de tout ce qui va avec (notamment tout ce qui pourrait montrer un élément de domination de l'homme sur la femme) :/
 
Les extrémistes c'est important, ca fait avancer le débat, ca met des coups de pieds dans la fourmillière :o
Mais faut pas qu'i(e)l(le)s aient de pouvoir :/


---------------
Idéaliste pragmatique gauchiste cherche camarades pour fonder un parti
n°3796000
NINOH
Nexus 7.0
Posté le 21-09-2004 à 14:59:18  profilanswer
 

Ernestor a écrit :

Je parlais des extrémistes ;)
 
C'est quand même dommage d'en arriver là au nom de la soit-disante égalité entre les hommes et les femmes. Là ca devient du rejet systématique de l'homme et de tout ce qui va avec (notamment tout ce qui pourrait montrer un élément de domination de l'homme sur la femme) :/
 
Les extrémistes c'est important, ca fait avancer le débat, ca met des coups de pieds dans la fourmillière :o
Mais faut pas qu'i(e)l(le)s aient de pouvoir :/


Arrrête ! Tu vas relancer le débat sur les fourmis... :D

n°3796001
ese-aSH
Welcome To Avalon
Posté le 21-09-2004 à 14:59:30  profilanswer
 

Ernestor a écrit :

Je parlais des extrémistes ;)
 
C'est quand même dommage d'en arriver là au nom de la soit-disante égalité entre les hommes et les femmes. Là ca devient du rejet systématique de l'homme et de tout ce qui va avec (notamment tout ce qui pourrait montrer un élément de domination de l'homme sur la femme) :/
 
Les extrémistes c'est important, ca fait avancer le débat, ca met des coups de pieds dans la fourmillière :o
Mais faut pas qu'i(e)l(le)s aient de pouvoir :/

ué voila =]
 
sinon jme demande qd meme ce qui pousse a de tels extremismes justement ? parceque la simple observation de la société me parait insufissant pour en arriver la :p (tete que jeme trompe, mais dites moi alors ^^)

n°3796015
NINOH
Nexus 7.0
Posté le 21-09-2004 à 15:00:59  profilanswer
 

ese-aSH a écrit :

ué voila =]
 
sinon jme demande qd meme ce qui pousse a de tels extremismes justement ? parceque la simple observation de la société me parait insufissant pour en arriver la :p (tete que jeme trompe, mais dites moi alors ^^)


La prise de conscience et le ras-le-bol...

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  7  8  9  ..  21  22  23  24  25  26

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
[ Foot ] Pourquoi l'OM sera champion ?[TopiK UniK] Kestion pour un champion Version ComiK
Champion's League[Boxe] Fabrice Tiozzo conserve son titre de champion du monde!
musique du parcours libre du nouveau champion d'europe de patinageParis champion de france de l1 pffffffffffffff.....
Le Véritable Espresso par l'Isométhode- micro torref de Lyon en TEST !Ordination des femmes et tolérance-Protestants needed en fin de topic
Le féminisme... Ou en est-on ?[Topic Unique] Hockey sur glace
Plus de sujets relatifs à : Feminisme , Chantre de la tolérance ou champion du sexisme?


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR