Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1761 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5
Auteur Sujet :

Le topic méditation, conseils, truc expérience....

n°2562091
extazy
Pom Pom Pom
Posté le 25-04-2004 à 10:36:42  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
J'ai médité une fois avec un Maitre, d'après lui j'aurais vu mon ange gardien,....je n'ai jamais recommencé.
 
Il faudrait!

mood
Publicité
Posté le 25-04-2004 à 10:36:42  profilanswer
 

n°2562218
Harmoniser
born to be master
Posté le 25-04-2004 à 11:30:02  profilanswer
 

Kronos66 a écrit :

en fait dans vos posts, j'ai du mal à saisir la difference (notamment en terme de finalité) entre ralentir le flot de pensée par la meditation et le couper par visualisation. :??:  
 
on utilise l'auto hypnose pour mediter ?


 
ben la finalité est la même, on calme voir on arrête le mecanisme routinier des pensées. cela dit selon moi, on ne commence à vraiment "mediter" que lorsque le flot des pensées est tari, la technique visant à calmer ou à empecher les pensées de nous perturber n'étant que preparatoire.
 
je n'ai pas parlé d'autohypnose, mais de concentration en un seul point, je n'ai que très peu de connaissances pratiques en autohypnose (j'ai essayé pour m'endormir plus vite mais sans y arriver.)

n°2562280
Kronos66
¯\_(ツ)_/¯
Posté le 25-04-2004 à 11:53:33  profilanswer
 

Harmoniser a écrit :

ben la finalité est la même, on calme voir on arrête le mecanisme routinier des pensées. cela dit selon moi, on ne commence à vraiment "mediter" que lorsque le flot des pensées est tari, la technique visant à calmer ou à empecher les pensées de nous perturber n'étant que preparatoire.
 
ouais donc en gros c'est rien de plus qu'une technique, on en fait ce qu'on veut apres (mediter par exemple)
 
je n'ai pas parlé d'autohypnose, mais de concentration en un seul point, je n'ai que très peu de connaissances pratiques en autohypnose (j'ai essayé pour m'endormir plus vite mais sans y arriver.)
 
ok. je demandais ça, parce que ça ressemble quand meme vachement niveau technique par rapport à ce que tu decris.
 


---------------
« Si un referendum avait été organisé pour l’introduction de l’euro, nous l’aurions perdu. C’était parfaitement clair. Je l’aurais perdu, et de 7 contre 3 - j’ai agi comme un dictateur » - Helmut Kohl, 2002
n°2562303
Hermes le ​Messager
Breton Quiétiste
Posté le 25-04-2004 à 12:00:37  profilanswer
 

Harmoniser a écrit :

ben la finalité est la même, on calme voir on arrête le mecanisme routinier des pensées. cela dit selon moi, on ne commence à vraiment "mediter" que lorsque le flot des pensées est tari,  


 
Moi je te répète que si tu arrives à "tarir le flot des tes pensées", tu es vraiment un maitre.
 

Citation :

la technique visant à calmer ou à empecher les pensées de nous perturber n'étant que preparatoire.


 
Non, chez le simple méditant de base comme moi, cette préparation est la méditation. Ce que tu décris doit se produire théoriquement lorsqu'on atteind un stade ULTRA avancé. C'est la fameux stade de l'illumination ou le flot des pensées s'estompe et où l'on perçoit ce qui se trouve "derrière" ce flot continu des pensées, à savoir la "nature de l'esprit".
 
Franchement, je t'envie bcp... (A moins bien sûr que tu ne te fasses des gros films mentaux, ce qui est possible)...  :whistle:  
 
 
 
 

n°2562500
Harmoniser
born to be master
Posté le 25-04-2004 à 12:39:25  profilanswer
 

Hermes le Messager a écrit :

Non, chez le simple méditant de base comme moi, cette préparation est la méditation. Ce que tu décris doit se produire théoriquement lorsqu'on atteind un stade ULTRA avancé. C'est la fameux stade de l'illumination ou le flot des pensées s'estompe et où l'on perçoit ce qui se trouve "derrière" ce flot continu des pensées, à savoir la "nature de l'esprit".
 
Franchement, je t'envie bcp... (A moins bien sûr que tu ne te fasses des gros films mentaux, ce qui est possible)...  :whistle:


 
ecoute, je sais que j'ai eu acces à certaine experiences pas de premier plan, mais disons suffisamment importantes pour que cela devienne determinant dans ma vie (comment continuer à vivre dans l'être exterieur alors qu'on a respiré quelque chose de plus vrai et de plus "réel" )...
 
cela dit je me trompe peut-être dans la terminologie, mais entre le dhyana, les differents degré du samadhi et enfin le nirvana, il y a tout un panel...et à mon avis je n'ai pas encore atteint les premiers degrés du samadhi...
 
si tu veux j'ai entrevu ce que tu nommes "la nature de l'esprit" (à mon avis), à moins que ça ne soit qu'un reflet de ce que ça pourrait être (attention les yeux dans ce cas :D), mais je l'ai ressenti comme un début pas comme une libération définitive. (mais une libération temporaire, ça oui certainement, une impression de rentrer chez soi, un poids en moins sur le corps)
 
j'insistais sur le silence, car tant que mes pensées ne sont pas completement calmées, ma respiration ne se regle pas, le monde exterieur est encore très present, et il n'y pas de changement significatif de luminosité...
dans certains textes indiens il est dit: "lorsque le mental est absolument calme alors descend la paix de Brahman", et c'est ce que j'ai vu par experience: peut-être à un degré minime, mais bien réel.  
 
je crois fondamentalement qu'on ne passe pas du stade de "meditation commune" à celui de l'Illumination, mais qu'il faut experimenter tout un panel d'etat plus ou moins purs afin de pouvoir "lacher prise" totalement lorsque l'état de samadhi apparait.
et ça c'est extremement difficile, je doute même d'en être capable un jour sans aide superieure.  

n°2562695
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 25-04-2004 à 13:21:17  profilanswer
 

Harmoniser a écrit :

je crois qu'il veut parler des koans, exemple:
 
tu mets un poussin dans une bouteille et tu l'empeche de crever...lorsqu'il grandira il occupera tout l'espace de la bouteille...comment fais tu pour le sortir sans le blesser ou casser la bouteille?
 
comment empecher une goutte d'eau de secher un jour? (cinephiles ;-)
 
Le soleil de midi ne fait pas d'ombre.
 
Le bambou existe au-dessus et en dessous de son noeud.
 
Le Bouddha Shâkyamuni était assis face à une assemblée sur le Mont des Vautours et s'apprêtait à prononcer un sermon quand il vit près de lui une petite fleur. Il la cueillit puis, la levant sous son nez, il la fit tourner entre ses doigts.
Ce fut là tout le contenu de son sermon.
 
Maître Nansen remarqua des moines de deux pavillons se quereller à propos d'un chat. Prenant le chat il leur dit :
Une seule parole juste et le chat sera sauvé !
Devant le silence des moines... il trancha le chat en deux !
Joshu, qui avait été absent, revint le soir. Nansen lui demanda alors ce qu'il aurait fait.
Sans dire un mot, Joshu ôta une de ses sandales et la posa sur sa tête.
Nansen lui dit alors :
Si tu avais été là... le chat serait encore en vie !
 
Lorsqu'un buffle s'échappe de son enclos pour se précipiter vers le bord d'un ravin, ses cornes passent, sa tête passe, ses sabots passent, tout passe... sauf la queue. Pourquoi la queue ne peut-elle pas passer ?
 
Hyakujô cherchait un moine capable de diriger un nouveau monastère. Il dit à ses élèves que celui d'entre eux qui répondrait la mieux à une question serait désigné.
Il plaça une cruche pleine d'eau au sol au milieu de la pièce et demanda :
Qui peut me dire ce qu'est ceci, à part me dire que c'est une cruche ?
Le moine Supérieur se risqua :
Personne ne pourrait dire que c'est une sandale de bois !
Isan, le simple moine cuisinier, ne dit rien. Il renversa la cruche... et sortit !
Hyakujô sourit et dit au moine Supérieur :
Tu as perdu !
Isan fut nommé maître du nouveau monastère.
 
Bashô dit un jour à son disciple :
Quand tu auras un bâton... je te le donnerai. Mais si tu n'as pas de bâton... je te le retirerai !


Interessant, mais trop compliqué pour l'occidental que je suis... (enfin, j'ai rien compris...lol)
quelqu'un a une réponse pour le poussin dans le verre ?

n°2563500
Kronos66
¯\_(ツ)_/¯
Posté le 25-04-2004 à 15:41:39  profilanswer
 

Hermes le Messager a écrit :

Moi je te répète que si tu arrives à "tarir le flot des tes pensées", tu es vraiment un maitre.


 
je crois qu'en fait je comprends pas le concept... quelqu'un peut m'expliquer la difference entre "tarir le flot de pensées", et "faire le vide dans sa tete" ? est ce que c'est une question de processus ? (l'important etant peut-etre de tout faire defiler sans chercher à couper quoique ce soit... juste en modulant la vitesse finalement, mais je me trompe peut etre...).


---------------
« Si un referendum avait été organisé pour l’introduction de l’euro, nous l’aurions perdu. C’était parfaitement clair. Je l’aurais perdu, et de 7 contre 3 - j’ai agi comme un dictateur » - Helmut Kohl, 2002
n°2563580
Hermes le ​Messager
Breton Quiétiste
Posté le 25-04-2004 à 15:59:21  profilanswer
 

Kronos66 a écrit :

je crois qu'en fait je comprends pas le concept... quelqu'un peut m'expliquer la difference entre "tarir le flot de pensées", et "faire le vide dans sa tete" ? est ce que c'est une question de processus ? (l'important etant peut-etre de tout faire defiler sans chercher à couper quoique ce soit... juste en modulant la vitesse finalement, mais je me trompe peut etre...).


 
Pour moi, quelqu'un qui arrive à tarir le flot des pensées dans sa tête est un extraterrestre.
 
En fait, cela signifirait que les pensées n'apparaitraient plus, ce qui va formellement à l'encontre de l'enseignement de tous les maitres tibétains qui affirment au contraire que "tant que l'esprit existe, des pensées s'élèveront..." Ou encore : "c'est bcp demandé à l'esprit de ne pas penser, c'est comme demander aux nuages de ne pas faire de pluie ou au soleil de ne pas faire de lumière".
 
En ce qui me concerne, je considère que la voie (en tous cas pour les débutants dont je fais partie après quelques années de méditation) consiste plutôt à observer les intervalles qui séparent deux pensées consécutives et à tenter d'élargir cet intervalle.
 
En cela, je me contente de suivre l'enseignement "tibétain".
 
Un dernier point : Plus on progresse, et plus la cible semble lointaine (d'après moi).
 
Un dernier point bis :  
 
Les maitres insistent bcp sur le fait qu'il ne faut surtout pas s'attacher aux manifestations "lumineuses" ou autre sensation d'arrêt de la pensée. En réalité disent-ils "ce n'est ni bien ni mal". C'est l'absence de jugement devant ces phénomènes qui constitue l'intérêt de la méditation. Ils disent aussi que les mauvaises expériences apprennent bcp plus que les bonnes...

n°2563885
Kronos66
¯\_(ツ)_/¯
Posté le 25-04-2004 à 17:11:20  profilanswer
 

Hermes le Messager a écrit :

Pour moi, quelqu'un qui arrive à tarir le flot des pensées dans sa tête est un extraterrestre.
 
En fait, cela signifirait que les pensées n'apparaitraient plus, ce qui va formellement à l'encontre de l'enseignement de tous les maitres tibétains qui affirment au contraire que "tant que l'esprit existe, des pensées s'élèveront..." Ou encore : "c'est bcp demandé à l'esprit de ne pas penser, c'est comme demander aux nuages de ne pas faire de pluie ou au soleil de ne pas faire de lumière".
 
oui bien sur, mais (sauf si on parle pas de la meme chose evidemment) il est possible d'arreter temporairement le flux de pensées ou en tout cas sa manifestation concrete (et c'est peut etre là que reside la difference), notamment en se basant sur des techniques de visualisation. ce sont des modeles très utiles, par exemple pour s'endormir plus vite, "dé-stresser" ou bien encore recuperer de la concentration (mais dans ce cas on ne supprime que ce que l'on ne veut pas).
 
En ce qui me concerne, je considère que la voie (en tous cas pour les débutants dont je fais partie après quelques années de méditation) consiste plutôt à observer les intervalles qui séparent deux pensées consécutives et à tenter d'élargir cet intervalle.
 
en gros, lors d'une meditation, tu essaye de "passer entre 2 trains", c'est ça ?
 
En cela, je me contente de suivre l'enseignement "tibétain".
 
Un dernier point : Plus on progresse, et plus la cible semble lointaine (d'après moi).
 
je pense que c'est generalement une constante à tout apprentissage, donc je suis forcement d'accord :D
 
Un dernier point bis :  
 
Les maitres insistent bcp sur le fait qu'il ne faut surtout pas s'attacher aux manifestations "lumineuses" ou autre sensation d'arrêt de la pensée. En réalité disent-ils "ce n'est ni bien ni mal". C'est l'absence de jugement devant ces phénomènes qui constitue l'intérêt de la méditation.
 
il s'agit donc d'observer et d'accepter ce qui se passe lorsque l'on "plonge", et ce sans interferer ?
 
 Ils disent aussi que les mauvaises expériences apprennent bcp plus que les bonnes...
 
tiens tiens, encore une constante :D
 


---------------
« Si un referendum avait été organisé pour l’introduction de l’euro, nous l’aurions perdu. C’était parfaitement clair. Je l’aurais perdu, et de 7 contre 3 - j’ai agi comme un dictateur » - Helmut Kohl, 2002
n°2564394
Harmoniser
born to be master
Posté le 25-04-2004 à 18:40:26  profilanswer
 

Hermes le Messager a écrit :

Pour moi, quelqu'un qui arrive à tarir le flot des pensées dans sa tête est un extraterrestre.
 
oui mais entre deux pensées, que fais tu? tu ne penses pas, donc ça reviens au même: pendant ce (court) laps de temps ton esprit est immobile et silencieux...je crois qu'on dit bien la même chose...
 
en fait, cela signifirait que les pensées n'apparaitraient plus, ce qui va formellement à l'encontre de l'enseignement de tous les maitres tibétains qui affirment au contraire que "tant que l'esprit existe, des pensées s'élèveront..." Ou encore : "c'est bcp demandé à l'esprit de ne pas penser, c'est comme demander aux nuages de ne pas faire de pluie ou au soleil de ne pas faire de lumière".
 
tout depend de ce que l'on entend par pensée...on peut par exemple parler des pensés mécaniques style "tiens j'ai mal à mon genou", ou "j'ai un peu froid", ou des pensées plus profondes style un mantra ou une pensée de conscience...à mon avis ce que disent les maitres tibetains dont tu parles ne va pas formelement contre ce que je dis, tout depend de l'interpretation des mots...moi je parle d'arrêter le flot incessant et involontaire des pensées "coutumières".
 
Un dernier point : Plus on progresse, et plus la cible semble lointaine (d'après moi).
 
je suis d'accord: "plus on monte sur la montagne et plus on voit la hauteur des autres cimes" :)
 
Les maitres insistent bcp sur le fait qu'il ne faut surtout pas s'attacher aux manifestations "lumineuses" ou autre sensation d'arrêt de la pensée. En réalité disent-ils "ce n'est ni bien ni mal". C'est l'absence de jugement devant ces phénomènes qui constitue l'intérêt de la méditation. Ils disent aussi que les mauvaises expériences apprennent bcp plus que les bonnes...
 
je suis d'accord en ce qui concerne l'equanimité face aux manifestations, mais tu entends quoi par "mauvaises experiences"? à ma connaissance si on ne fait pas joujou dans le domaine "occulte" en restant dans le "spirituel" il ne devrait theoriquement pas y avoir de mauvaises experiences...je ne sais pas, precise, tu veux parler d'influences hostiles?

mood
Publicité
Posté le 25-04-2004 à 18:40:26  profilanswer
 

n°2565292
Ryan
Foupoudav
Posté le 25-04-2004 à 20:22:32  profilanswer
 

Citation :

je suis d'accord en ce qui concerne l'equanimité face aux manifestations, mais tu entends quoi par "mauvaises experiences"? à ma connaissance si on ne fait pas joujou dans le domaine "occulte" en restant dans le "spirituel" il ne devrait theoriquement pas y avoir de mauvaises experiences...je ne sais pas, precise, tu veux parler d'influences hostiles?


 
je crois qu'il veut tout simplement parler d'impression désagréable, de ressentiment qu'il est possible de vivre, que l'important n'est pas tant ce que l'attention "voit" mais plutot la manière de porter l'attention en faisant attention de ne pas tomber dans la saisie, mais plutot rester neutre et d'observer..

n°2566079
Hermes le ​Messager
Breton Quiétiste
Posté le 25-04-2004 à 22:00:27  profilanswer
 

Ryan a écrit :

Citation :

je suis d'accord en ce qui concerne l'equanimité face aux manifestations, mais tu entends quoi par "mauvaises experiences"? à ma connaissance si on ne fait pas joujou dans le domaine "occulte" en restant dans le "spirituel" il ne devrait theoriquement pas y avoir de mauvaises experiences...je ne sais pas, precise, tu veux parler d'influences hostiles?


 
je crois qu'il veut tout simplement parler d'impression désagréable, de ressentiment qu'il est possible de vivre, que l'important n'est pas tant ce que l'attention "voit" mais plutot la manière de porter l'attention en faisant attention de ne pas tomber dans la saisie, mais plutot rester neutre et d'observer..


 
C'est bien ça.
 
Mais en même temps, le fait de "faire attention de ne pas tomber dans la saisie" implique le commentaire mental : "Ah non, stop ! ce que je fais ne convient pas".
 
C'est pour cela que les maitres demandent de ne pas juger ce que l'on ressent pendant la méditation. Tout jugement correspond à une saisie. Il n'y a pas de jugement sans saisie. Et ne pas saisir implique de ne pas juger.
 
Il faut donc trouver des moyens "habiles " de méditer sans avoir à analyser ce qui se passe pendant la méditation.
Cela amène aussi au problème du "pur moment présent" qui constitue en réalité la "vraie méditation" ne nécessitant aucune posture, ni aucune cérémonie.
 
"Lorsque la pensée précédente a disparue et que la pensée suivante ne s'est pas encore élevée" amène à : "lorsque l'on ne regarde pas ce qui vient de se passer et que l'on ne prévoit pas ce qui peut arriver. -->
Tout est lié."
 
C'est pourquoi le repos entre deux respirations, ou deux pensées, le moment "après le baillement" (bailler et laissez tout tomber), ce sont des moments où il est possible de se "reposer". C'est ce genre de méthode que je suis.
 
 
 

n°2567119
oh_damned
Posté le 26-04-2004 à 00:12:31  profilanswer
 

J'avais commencé il y a quelques temps à m'intéresser à la méditation et j'ai sur de courtes périodes pratiqué 1 travail basé sur l'attention sur la respiration. Je compte par ailleurs m'y remettre prochainement.
 
Quels textes conseillez vous pour un grand débutant comme moi ?


Message édité par oh_damned le 26-04-2004 à 00:13:18
n°2567168
Hermes le ​Messager
Breton Quiétiste
Posté le 26-04-2004 à 00:16:28  profilanswer
 

oh_damned a écrit :

J'avais commencé il y a quelques temps à m'intéresser à la méditation et j'ai sur de courtes périodes pratiqué 1 travail basé sur l'attention sur la respiration. Je compte par ailleurs m'y remettre prochainement.
 
Quels textes conseillez vous pour un grand débutant comme moi ?


 
En ce qui me concerne, sans hésitation :
 
"le livre tibétain de la vie et de la mort" de Sogyal Rinpoché.
 
C'est vraiment une excellente approche non seulement de la méditation, mais aussi du boudhisme et de pas mal d'autres choses... Pour commencer et savoir dans quelle direction aller, c'est vraiment tres bien.  
 
 

n°2567282
Ryan
Foupoudav
Posté le 26-04-2004 à 00:32:03  profilanswer
 

ou tout simplement "méditer au quotidien"
 
http://www.dharmanetwork.org/NdlMediterAuQuotidien.htm
 
il est tres bien, et tres tres simple d'acces pour un débutant :)

n°2567578
Kronos66
¯\_(ツ)_/¯
Posté le 26-04-2004 à 01:13:37  profilanswer
 

personne peut me repondre ? j'aimerais bien comprendre, moi...


---------------
« Si un referendum avait été organisé pour l’introduction de l’euro, nous l’aurions perdu. C’était parfaitement clair. Je l’aurais perdu, et de 7 contre 3 - j’ai agi comme un dictateur » - Helmut Kohl, 2002
n°2567712
Ryan
Foupoudav
Posté le 26-04-2004 à 01:36:03  profilanswer
 

Kronos66 a écrit :

je crois qu'en fait je comprends pas le concept... quelqu'un peut m'expliquer la difference entre "tarir le flot de pensées", et "faire le vide dans sa tete" ? est ce que c'est une question de processus ? (l'important etant peut-etre de tout faire defiler sans chercher à couper quoique ce soit... juste en modulant la vitesse finalement, mais je me trompe peut etre...).


 
c'est un processus "indirect" le fait d'observer sa respiration fait que le mental se calme de lui même avec une certaine pratique, y'a pas de pratique super compliquée, ou de concept compliqué à comprendre, tout est simple :)
 

n°2568009
houam3012
Au pays des chauve souris
Posté le 26-04-2004 à 06:52:09  profilanswer
 

Et dans quel environnement meditez vous?
Au soleil, sur une plage, au calme dans le noir, yeux fermes, ouverts ?
Position du Lotus , allonge ?
Avec une petite musique d ambiance ou au calme total?
 
ben voila ce que je voulais savoir. Merci

n°2568027
Ryan
Foupoudav
Posté le 26-04-2004 à 07:22:21  profilanswer
 

perso, le lotus c'est pas la peine, mes longues jambes toute raide m'empeche carrément de les croiser :D
 
c'est dans mon lit avec le dos droit et les jambes allongées et les yeux fermés la plupart du temp.

n°2568077
Hermes le ​Messager
Breton Quiétiste
Posté le 26-04-2004 à 08:13:07  profilanswer
 

houam3012 a écrit :

Et dans quel environnement meditez vous?


 
Tout environnement est bon, mais évidemment, plus on débute et plus l'environnement doit être calme et peu distrayant.

Citation :


yeux fermes, ouverts ?


 
Tout un débat. Les tibétains recommandent de garder les yeux ouverts pour éviter les endormissements déjà et pour un tas d'autres raisons. Mais d'autres traditions boudhistes permettent et même recommandent les yeux fermés.
 

Citation :

Position du Lotus , allonge ?


 
N'importe quelle position qui permet d'être complêtement détendu en ayant le dos droit. En pratique, ce peut donc être assis sur une chaise, ou par terre avec un coussin pour relever le buste, en croisant ou non les jambes etc... Tout est possible. Pour ma part, demi-lotus avec un coussin sur un gros dico pour sur-élever le dos.
 

Citation :

Avec une petite musique d ambiance ou au calme total?


 
Le problème de la musique d'ambiance, c'est qu'elle est en fait une distraction (souvent pour le débutant en tous cas).


Message édité par Hermes le Messager le 26-04-2004 à 08:14:36
n°2569361
Harmoniser
born to be master
Posté le 26-04-2004 à 12:51:44  profilanswer
 

houam3012 a écrit :

Et dans quel environnement meditez vous?
Au soleil, sur une plage, au calme dans le noir, yeux fermes, ouverts ?
Position du Lotus , allonge ?
Avec une petite musique d ambiance ou au calme total?
ben voila ce que je voulais savoir. Merci


 
lotus, sur deux coussins, mains en position centrée "à la Bouddha" quand je suis d'humeur très meditative, ou plus simplement posées sur les genoux, paumes en bas, pouces et index formant un cercle si j'ai du mal à me concentrer. langue relevée sur le centre du palais.
je garde les yeux fermés
sans musique et dans le noir
 
rien ne vaut le lotus pour mediter à mon avis, même si ça fait mal :D
quelques respiration de pranayama pour ce concentrer au début sont efficaces, ou bien un mahamudra, bien que je le fasse souvent après avoir medité (mes jambes sont deja en position)
 
 

n°2571673
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 26-04-2004 à 17:55:03  profilanswer
 

Harmoniser a écrit :


rien ne vaut le lotus pour mediter à mon avis, même si ça fait mal :D
quelques respiration de pranayama pour ce concentrer au début sont efficaces, ou bien un mahamudra, bien que je le fasse souvent après avoir medité (mes jambes sont deja en position)


Même avec les fourmis ?  :D

n°2571924
Ryan
Foupoudav
Posté le 26-04-2004 à 18:32:27  profilanswer
 

dans le bouquin que je viens de lire à ce sujet ils recomandent même de prendre pour objet de méditation la douleur ressentie, on parviendrait même à trascender cette douleur pour s'appercevoir finalement que ca n'est qu'une "énergie"
 
'fin bref, le lotus c'est meme pas immaginable pour moi j'arrive déja pas à croiser les jambes normalement sans posser des cris de guerre :lol:

n°2571968
Hermes le ​Messager
Breton Quiétiste
Posté le 26-04-2004 à 18:37:53  profilanswer
 

Ryan a écrit :

dans le bouquin que je viens de lire à ce sujet ils recomandent même de prendre pour objet de méditation la douleur ressentie, on parviendrait même à trascender cette douleur pour s'appercevoir finalement que ca n'est qu'une "énergie"
 
'fin bref, le lotus c'est meme pas immaginable pour moi j'arrive déja pas à croiser les jambes normalement sans posser des cris de guerre :lol:


 
ça sert à rien de souffrir, surtout quand on est un débutant.
 
Essaye le dico (enfin plutôt un volume d'encyclopédie) avec un coussin dessus. Ensuite, tu t'assoies et tu fais un demi-lotus. C'est très facile et très confortable et permet de garder le dos bien droit.

n°2584828
_GyZ_
Son Altesse Serenissime ...
Posté le 28-04-2004 à 13:10:41  profilanswer
 

drapal ! très bon topic intéréssant a lire :)


---------------
Depressif, l'esprit trop près des récifs ...
n°2586519
Ryan
Foupoudav
Posté le 28-04-2004 à 15:55:04  profilanswer
 

je viens de lire quelques page du "livre tibétain de la vie et de la mort", il m'a l'air vraiment super, un autre vocabulaire me correspondant mieux que "méditer au quotidien" mais plus large aussi il balaye bcp plus de choses, j'pense que je vais l'acheter ca ne peut etre que bon :)
 
sinon pour les méditants du topic, vous arrivez à continuer de méditer apres votre séance ? dans le quotidien à etre parfaitement conscient de ce que vous faites ?

n°2587683
Hermes le ​Messager
Breton Quiétiste
Posté le 28-04-2004 à 17:52:55  profilanswer
 

Ryan a écrit :

je viens de lire quelques page du "livre tibétain de la vie et de la mort", il m'a l'air vraiment super, un autre vocabulaire me correspondant mieux que "méditer au quotidien" mais plus large aussi il balaye bcp plus de choses, j'pense que je vais l'acheter ca ne peut etre que bon :)
 
sinon pour les méditants du topic, vous arrivez à continuer de méditer apres votre séance ? dans le quotidien à etre parfaitement conscient de ce que vous faites ?


 
L'avantage de ce livre c'est effectivement qu'il re-situe la méditation dans son contexte véritable --> le boudhisme, ou en tous cas, la philosophie boudhiste. Sachant que ce livre est reconnu par le Dalaï Lama, il apporte aussi la garantie que son auteur n'est pas le représentant de je ne sais quelle secte.

n°2589202
Ryan
Foupoudav
Posté le 28-04-2004 à 21:07:36  profilanswer
 

bizarement, sur moi les effet bénéfiques se sont fait sentir des la toute 1ere fois ? :??: alors qu'il était souligné en gras de ne rien trop attendre, que justement l'attachement aux effets bénéfiques est une source d'échec, je me suis surpris le lendemain à adopter la meme posture mentale en attendant le bus, à savoir prendre les objet du mental avec recul et attention ?
 
 
ralala ce sont vraiments des moments de félicité quand désirs, aversion, et conceptualisation perpetuelle se calment un peu :)

n°2589680
Ryan
Foupoudav
Posté le 28-04-2004 à 21:59:03  profilanswer
 

J'ai oublié de parler d'une chose surprenante qui m'arrive lorsque je médite.
 
 
Tout gamin, il m'arrivait extrêmement souvent d'avoir des impressions bizare, j'expliquais ca en disant "ma conscience qui prends conscience de sa conscience", c'était des moments ou sans le vouloir je méditais ! je suis en train de retrouver exactement la meme chose mais là volontairement.
 
Quand j'en parlais autour de moi, bien évidamment on ne me comprenais jamais, et je me sentais un peu seul :D
 
c'est strange qunand meme, le fait d'avoir toujours été attiré par ca, le fait de retrouver les memes "sensations" que lorsque j'étais gamin.
 
j'ai du être bouddhiste dans ma vie précédente c'est pas possible :o
 
en plus du fait qu'il parrait que je parlais tout le temps d'une ville en chine vers 3-4ans, une petite ville dont on ne parle jamais dans les médias.
 
 
troublant!

n°2591185
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 29-04-2004 à 03:22:07  profilanswer
 

Ryan a écrit :

je viens de lire quelques page du "livre tibétain de la vie et de la mort", il m'a l'air vraiment super, un autre vocabulaire me correspondant mieux que "méditer au quotidien" mais plus large aussi il balaye bcp plus de choses, j'pense que je vais l'acheter ca ne peut etre que bon :)

Tu l'a trouvé sur le net ? Un site officiel présentant quelques pages ? Ca m'interesse  :o  
(par mp si tu veux la réponse ;) )

n°2591954
Ryan
Foupoudav
Posté le 29-04-2004 à 10:54:15  profilanswer
 

Rasthor a écrit :

Tu l'a trouvé sur le net ? Un site officiel présentant quelques pages ? Ca m'interesse  :o  
(par mp si tu veux la réponse ;) )


 
non c'était sur du vrai papier :(
 
 
tu le trouvera tres facilement à la FNAC par exemple:)

n°2592719
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 29-04-2004 à 12:45:20  profilanswer
 

Ryan a écrit :

non c'était sur du vrai papier :(
tu le trouvera tres facilement à la FNAC par exemple:)

Ok, faudra que j'aille voir. Sinon je dois bien trouver quelques pages sur le net pour me faire une idée.
Il fait combien de pages ?
 
 
PS: Y'a des images ? [:cupra]

n°2594982
Ryan
Foupoudav
Posté le 29-04-2004 à 17:46:35  profilanswer
 

oui y'a quelques images de moines :D
 
y'a à vue de nez quelques petites centaines de pages, mais ca se lit tres tres vite..
 

n°2595059
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 29-04-2004 à 17:55:59  profilanswer
 

C'est peut-être un peu HS, mais pourquoi ces philosophies (boudhisme) orientales ont presque plus de succès que les philosophies occidentales (christianisme) ?
(indépendemment de tout courant religieux)


Message édité par Rasthor le 29-04-2004 à 17:56:10
n°2595381
Ryan
Foupoudav
Posté le 29-04-2004 à 18:52:24  profilanswer
 

Rasthor a écrit :

C'est peut-être un peu HS, mais pourquoi ces philosophies (boudhisme) orientales ont presque plus de succès que les philosophies occidentales (christianisme) ?
(indépendemment de tout courant religieux)


 
Pour pas mal de raisons à mon avis..
 
 
- Pas mal de gens sont déçus des dérives du christianisme, et se rendent comptent à mon avis que l'image d'un dieu créateur de toute chose ne correspond pas trop à leur intuition sur l'origine de la vie et de l'esprit.
 
- Il n'y a pas de dogmes idiots qu'on nous lache tout cuits dans la bouche auquel il faut croire aveuglément, tout étant basé sur l'expérimentation personnelle, esprit critique avant toute chose.
 
 
- Le christianisme ne réponds plus aux attentes fondamentales de l'être humain de bonheur véritable ?
 
- Parce que le bouddhisme est souple et peut apporter des réponses existencielles auquelles le christianisme n'y parvient plus trop ?
 
- Parce que le bouddhisme a une approche tres clinique et presque scientifique des choses ?

n°2601399
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 30-04-2004 à 14:48:11  profilanswer
 

J'ai trouvé un résumé (enfin, un court texte) du livre, ça a l'air de ne parler que de la mort, pas très gai à première vue... :/
 

Citation :

Dans cet ouvrage, Sogyal Rinpoché concilie l'ancienne sagesse du Tibet et la recherche contemporaine sur la mort et les mourants, sur la nature de l'esprit et de l'univers. Le Livre Tibétain de la Vie et de la Mort clarifie, pour la première fois, la vision complète de la vie et de la mort telle que nous l'offre la tradition tibétaine. L'auteur explique notamment les " bardos ", ces états de conscience après la mort qui ont tant fasciné et fait s'interroger artistes, psychologues, scientifiques, médecins et philosophes occidentaux depuis la publication, en 1927, du Bardo Thödol (le Livre des Morts Tibétain). Sogyal Rinpoché montre que dans la mort, comme dans la vie, l'espoir existe et qu'il est possible à chacun de nous de transcender sa peur ou son refus pour découvrir ce qui, en nous, survit et ne change pas. Il propose des " pratiques " simples mais puissantes que chacun, quelle que soit sa religion ou sa culture, peut accomplir afin de transformer sa vie, se préparer à la mort et aider les mourants. Ce livre présente également une introduction lucide et complète à la pratique de la méditation, ainsi qu'aux notions de renaissance et de karma. A ceux qui accompagnent les mourants, l'auteur indique comment les assister avec amour et compassion et comment leur apporter l'aide spirituelle à laquelle tout être humain a droit. A ceux qui travaillent en milieu hospitalier, médecins ou personnel soignant, il donne des conseils qui enrichiront leur expérience. L'auteur nous fait partager sa vision personnelle de l'expérience de proximité de la mort (NDE), selon la perspective tibétaine. Le Livre Tibétain de la Vie et de la Mort n'est pas seulement un chef-d'oeuvre spirituel. C'est aussi un manuel, un guide, un ouvrage de référence et une source d'inspiration sacrée.


http://www.amazon.fr/exec/obidos/A [...] 13-5697827


Message édité par Rasthor le 30-04-2004 à 14:49:13
n°2602217
Hermes le ​Messager
Breton Quiétiste
Posté le 30-04-2004 à 16:29:18  profilanswer
 

Rasthor a écrit :

J'ai trouvé un résumé (enfin, un court texte) du livre, ça a l'air de ne parler que de la mort, pas très gai à première vue... :/
 

Citation :

Dans cet ouvrage, Sogyal Rinpoché concilie l'ancienne sagesse du Tibet et la recherche contemporaine sur la mort et les mourants, sur la nature de l'esprit et de l'univers. Le Livre Tibétain de la Vie et de la Mort clarifie, pour la première fois, la vision complète de la vie et de la mort telle que nous l'offre la tradition tibétaine. L'auteur explique notamment les " bardos ", ces états de conscience après la mort qui ont tant fasciné et fait s'interroger artistes, psychologues, scientifiques, médecins et philosophes occidentaux depuis la publication, en 1927, du Bardo Thödol (le Livre des Morts Tibétain). Sogyal Rinpoché montre que dans la mort, comme dans la vie, l'espoir existe et qu'il est possible à chacun de nous de transcender sa peur ou son refus pour découvrir ce qui, en nous, survit et ne change pas. Il propose des " pratiques " simples mais puissantes que chacun, quelle que soit sa religion ou sa culture, peut accomplir afin de transformer sa vie, se préparer à la mort et aider les mourants. Ce livre présente également une introduction lucide et complète à la pratique de la méditation, ainsi qu'aux notions de renaissance et de karma. A ceux qui accompagnent les mourants, l'auteur indique comment les assister avec amour et compassion et comment leur apporter l'aide spirituelle à laquelle tout être humain a droit. A ceux qui travaillent en milieu hospitalier, médecins ou personnel soignant, il donne des conseils qui enrichiront leur expérience. L'auteur nous fait partager sa vision personnelle de l'expérience de proximité de la mort (NDE), selon la perspective tibétaine. Le Livre Tibétain de la Vie et de la Mort n'est pas seulement un chef-d'oeuvre spirituel. C'est aussi un manuel, un guide, un ouvrage de référence et une source d'inspiration sacrée.


http://www.amazon.fr/exec/obidos/A [...] 13-5697827


 
Eh bien comme quoi, les résumés résument bien mal les livres parfois...  :sarcastic:  
 
Si tu veux en savoir plus sur la méditation, ce livre est vraiment le meilleur que je connaisse pour débuter.
 
Et encore une fois, sortir la méditation de son contexte (c'est à dire la vie - la mort - le boudhisme) n'a pas bcp (pour ne pas dire aucun) sens.

n°2602970
Ryan
Foupoudav
Posté le 30-04-2004 à 17:50:08  profilanswer
 

Hermes le Messager a écrit :

Eh bien comme quoi, les résumés résument bien mal les livres parfois...  :sarcastic:  
 
Si tu veux en savoir plus sur la méditation, ce livre est vraiment le meilleur que je connaisse pour débuter.
 
Et encore une fois, sortir la méditation de son contexte (c'est à dire la vie - la mort - le boudhisme) n'a pas bcp (pour ne pas dire aucun) sens.


 
 
pourquoi dis tu ca ?
 
 
je pense qu'on peut méditer vippassana tout en ne connaissant pas les autres aspects du bouddhisme, c'est un plus c'est vrai mais les effets bénéfiques seront là comme pour quelqu'un de plus globalement informés  :??:  
 
mais y'a des notions de bases qui sont nécessaires quand meme, et ces notions portent notamement sur l'inter-dépendance des phénomènes, l'impermanance, l'attachement..de ce point de vue là ca permet de mieux "cadrer" la méditation je crois.

n°2603355
Hermes le ​Messager
Breton Quiétiste
Posté le 30-04-2004 à 18:23:38  profilanswer
 

Ryan a écrit :

pourquoi dis tu ca ?
 
 
je pense qu'on peut méditer vippassana tout en ne connaissant pas les autres aspects du bouddhisme, c'est un plus c'est vrai mais les effets bénéfiques seront là comme pour quelqu'un de plus globalement informés  :??:  


 
Et pourtant :
 

Citation :

mais y'a des notions de bases qui sont nécessaires quand meme, et ces notions portent notamement sur l'inter-dépendance des phénomènes, l'impermanance, l'attachement..de ce point de vue là ca permet de mieux "cadrer" la méditation je crois.


 
Voilà, donc tu donnes toi même la réponse.  :D

n°2603670
Ryan
Foupoudav
Posté le 30-04-2004 à 19:02:14  profilanswer
 

j'men suis rendu compte en appuyant sur envois mais la flemme d'éditer :D

n°7912719
ese-aSH
Welcome To Avalon
Posté le 16-03-2006 à 16:44:38  profilanswer
 

pti up d'un topic mort =]
me suis remis depuis peu (suite au topic sur le reincarnation de bouddha et discussion avec des potes) a mediter et... c'est dur, j'ai l'impression d'avoir perdu... mais bon jsuis pas pressé ca reviendra, une question toutefois, en ce moment j'essaye de pratiquer apres activité sportive, y des contre indications ?


---------------
Do it
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Mecanique ? Technologie extra terrestre ? c'est quoi ce truc ??Harry Potter 3 : pas pigé un truc dans la BA
Tombé sur le poignet : un truc fêlé ou quoi ?[Enfance] Je cherche une truc qui faisait tres peur qd on est petit
Titre d'un truc qui passe à la radioun truc pour les abdominaux ?
les indigestions ... conseils ?J'viens de sortir un truc louche de mon menton !!!
Les Maldives / Sri lanka - votre experience ?help !!!!! kestion sur facture EDF !!!! truc pas normal
Plus de sujets relatifs à : Le topic méditation, conseils, truc expérience....


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR