Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
1984 connectés 

 


 

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  205  206  207  208  209  210
Auteur Sujet :

Minimalisme : restreindre ses possessions à l'essentiel

n°43973482
Nauhar
Et hop TT
Posté le 22-11-2015 à 17:43:06  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

jenrokefort a écrit :


Quand tu commences à te demander si t'as besoin d'investir autant (temps, argent, place) pour pratiquer une passion, t'en viens à te poser des questions plus profondes. Je pense qu'avoir une réflexion minimaliste sur ta passion peut sûrement t'amener à reconsidérer la place et l'importance de ta passion dans ta vie.

 

Je me pose la question par rapport à cette démarche minimaliste, sinon non je me pose pas vraiment la question c'est cher mais je le savais et sur l'équipement je regarde pas vraiment à l'économie mais plutôt la protection apportée.

 

Pour l'outillage avec plus de thunes et un entretien fait entièrement en garage j'aurais besoin de moins de matos, mais j'en ai pas vraiment les moyens et au moins je sais dans quel état est mon matériel.

 

C'était plutôt une question générale par rapport à la vision des passions dans cette idéologie. En même temps ca à l'air d'être une idéologie de voyageurs / nomades donc on doit rester dans la même logique j’imagine [:transparency]

 
jenrokefort a écrit :


Mais bon perso l'autre jour j'ai eu une réflexion assez similaire sur les affaires de skis (pantalon, chaussettes, gants, lunettes, bonnet). Tout me pousserait à m'en séparer vu l'utilité (j'en fais une fois par an, voire tous les deux ans) mais il faudrait tout racheter le jour où je retourne faire du ski. J'ai pas poussé la réflexion, pour l'instant c'est dans un sac quelque part.

 

Je pense que si c'est du matos de qualité autant le garder, si c'est du D4 entrée de gamme autant vendre si besoin de bouger.


Message édité par Nauhar le 22-11-2015 à 17:44:21

---------------
[Workblog] Turboost 360 - Topic Achat/Vente - Vend Sony Alpha 230 !
mood
Publicité
Posté le 22-11-2015 à 17:43:06  profilanswer
 

n°43973507
jenrokefor​t
Posté le 22-11-2015 à 17:46:27  profilanswer
 

DevilGin a écrit :

Il y en a pour 4000 boules sur cette photo, pas sûr que le ratio thunes/minimalisme soit optimale.


 
Les opinions varient sur le sujet.
 
Certains minimalistes ont l'air de dépenser pas mal de thunes. J'imagine qu'ils se disent si j'ai besoin d'une table autant prendre la table qui me fait kiffer (genre table de designer suédois à 4 chiffres). Je me reconnais plutôt dans cette vision. J'ai pas envie de me priver.
 
A côté t'as d'autres minimalistes qui au contraire choisissent de rouler en Fiat punto alors qu'ils ont les moyens d'acheter une Porsche.
 
Au final entre 2 objets qui répondent à un même besoin, que tu choisissent le plus cher ou le moins cher, tu te retrouves avec un seul objet à la fin. Pour moi c'est OK.
 
Ma vision du minimalisme c'est d'éviter l'accumulation inutile de possessions. C'est pas contradictoire avec le fait de conserver son niveau de vie.


Message édité par jenrokefort le 22-11-2015 à 17:57:34
n°43976164
andre1980
Posté le 22-11-2015 à 21:29:18  profilanswer
 

Nauhar a écrit :

Le concept est intéressant mais quid des passions ?


C'est simple, c'est interdit.


---------------
Aller sans retour, 4250km sur le Pacific Crest Trail (155 exemplaires vendus). Vente sur Amazon aussi
n°43976622
jenrokefor​t
Posté le 22-11-2015 à 21:54:46  profilanswer
 

andre1980 a écrit :


C'est simple, c'est interdit.


 [:the mac:2]

n°43976943
andre1980
Posté le 22-11-2015 à 22:14:41  profilanswer
 

Avec toutes tes exception, il y a plus rien de minimaliste.  
Faudrait changer de mot pour décrire la démarche que tu décris.


---------------
Aller sans retour, 4250km sur le Pacific Crest Trail (155 exemplaires vendus). Vente sur Amazon aussi
n°43977634
Blackhawk8
Posté le 22-11-2015 à 22:54:23  profilanswer
 

Nauhar a écrit :

Le concept est intéressant mais quid des passions ?
 
Genre rien que pour la moto, entre l'équipement et les outils je dois taper les 50 objets et encore j'ai pas un équipement adapté à tout l'année. J'ajoute à sa mon snowboard et les fringues qui vont avec ... [:transparency]


 
C'est un tout, cela compte comme un.
Le but n'est pas de compter chacun de ses objets.
Tout le monde a son smartphone dans sa liste d'objet par exemple, mais cela ne prend pas en compte le cable, le chargeur (sans lesquels le téléphone est aussi utile qu'une brique), la protection, etc.

n°43977675
Blackhawk8
Posté le 22-11-2015 à 22:57:40  profilanswer
 

DevilGin a écrit :

http://photon.101medialablimit.net [...] jpg?w=1110
 
Il y en a pour 4000 boules sur cette photo, pas sûr que le ratio thunes/minimalisme soit optimale.
 


 
Personne n'a de capotte dans la liste ? Ou alors le sac en est remplis ?  [:damienm:2]

n°43991371
shamatoo
Posté le 23-11-2015 à 22:35:37  profilanswer
 

J'ai une cave pleine de fourbis pour la plus part hérités de pères ou grand pères, et qui servent très épisodiquement, voire jamais.
En cas de déménagement, on voit Emmaüs ou le secours populaire, s'il y a des meubles valables on peut les confier à un commissaire priseur qui se charge de les vendre.
Personnellement, mes trois premiers déménagements je les ai faits dans une petite voiture citadine, mais au fil des années, on accumule, mais ça ne me gêne pas plus que ça.

n°43992765
XaTriX
Maitre blabla
Posté le 24-11-2015 à 02:48:16  profilanswer
 

shamatoo a écrit :

J'ai une cave pleine de fourbis pour la plus part hérités de pères ou grand pères, et qui servent très épisodiquement, voire jamais.
En cas de déménagement, on voit Emmaüs ou le secours populaire, s'il y a des meubles valables on peut les confier à un commissaire priseur qui se charge de les vendre.
Personnellement, mes trois premiers déménagements je les ai faits dans une petite voiture citadine, mais au fil des années, on accumule, mais ça ne me gêne pas plus que ça.


De toute façon ça ne s'adresse pas à des gens qui ont une vie, donc no soucy :o
 
XaT


---------------
☢️ Now we are all sons of bitches ☣️ • OK Dîmer • "Xat le punk à chien facho raciste. C'est complexe comme personnage." caudacien 05/10/2020
n°43992960
youmoussa
Ecrou-vis
Posté le 24-11-2015 à 07:03:39  profilanswer
 

jenrokefort a écrit :

Perso j'ai eu un déclic il y a 3 mois lors de mon premier déménagement. Au moment de faire les cartons je me suis rendu compte du nombre de trucs accumulés et qui ne servaient à rien, ou qui ont servi une fois mais qui n'ont aucune réusabilité. Des choses que j'ai gardé en me disant "ça pourrait être utile".
 
J'ai cherché sur internet si des gens partageaient ce sentiment et j'ai découverts que certains en ont même fait un mode de vie, appellé minimalisme.
 
Je propose de faire un topic pour en discuter, se motiver à jeter régulièrement des trucs inutiles, partager des articles sur ce principe de vie.  :hello:


 
Jamais été un gros matérialiste, mais mon départ à l'étranger avec uniquement 2 valises a été le vrai déclic.
 
On peut citer Fight Club sinon :o

mood
Publicité
Posté le 24-11-2015 à 07:03:39  profilanswer
 

n°43994360
Profil sup​primé
Posté le 24-11-2015 à 10:31:59  answer
 

youmoussa a écrit :


Jamais été un gros matérialiste, mais mon départ à l'étranger avec uniquement 2 valises a été le vrai déclic.


Ouai enfin c'est pas pour ça que maintenant tu es minimaliste.

n°43999614
depart
Posté le 24-11-2015 à 11:56:47  profilanswer
 

drapal sur le topic, pour ma part je vois 2 choses :
 
1/ le minimalisme pur et dur, celui qui est facilement extrémiste, qui ne peut correspondre qu'à peu de personnes MAIS qui est aussi celui qui donne les bonnes directions, qui fait réfléchir, ... (je pense par exemple à Joshua Fields Millburn, Ryan Nicodemus, Bea Jonshon, Marie Kondo...des évangélistes mais pas forcément représentatifs d'une réalité applicable à tous).
 
2/ réfléchir au quotidien pour restreindre ses possessions, acheter peu et durable, se poser les questions des besoins vs les envies, réfléchir à ses désirs de vie, à éventuellement travailler moins pour gagner moins... et du coup dépenser moins mais avoir plus de temps... bref une approche plus philosophique que juste s'acheter des Macbook pro :) Et surtout un processus beaucoup plus long, au fil du temps, un truc qui mature petit à petit, qui réduit nos possessions, à base de tests, d'essais "j'essaye de me passer de X et on voit si ça le fait ou pas". Des fois ça marche, des fois non.
 
Du coup "posséder moins de 100 objets" je trouve que c'est un bel idéalisme, mais que la mise en pratique ne peut pas s'appliquer pour la majorité d'entre-nous même motivés.
Vous avez parlé des passions c'est un exemple, de la cuisine, c'en est un autre, mais il y aussi des réalités associées aux autres choix de vie : travailler, avoir une vie sociale, avoir une maison, bricoler, ...
 
Si tu es un couple avec 2 gamins, une maison, un garage, un jardin, ... que tu reçois du monde chez toi, que tu pars en vacances, ... 100 objets, même par personne, même en trichant sur la manière de compter c'est - je pense - sans intérêt. Surtout si c'est pour aller piquer des trucs au boulot ou à tes amis dès que tu as un besoin.
Par contre ce qui est plus pertinent à mes yeux c'est à chaque fois de se poser les questions sur ses besoins, sur la manière de faire sans, de trouver des alternatives, de réutiliser, de mettre en commun... Pour le commun des mortels, je vois plus le minimalisme comme une démarche de recherche au quotidien qu'un état final peu réaliste. Tout le monde n'est pas conférencier qui gagne 10k$/mois, passe sa vie entre 2 avions, et du coup vit plutôt d'hôtel, resto, achète/jettedonne au fur et à mesure...
 
J'ai pas envie de rentrer dans les détails parce que sinon je vais faire un post de 3km de long, mais voilà, drapeau posé :)
 
EDIT : ah oui au fait http://hypebeast.com/tags/essentials c'est plus proche de l'EDC, Every Day Carry, ce que tu as dans ton sac tous les jours ou auquel tu tiens, que l'intégralité de tes possessions. ça n'a pas grand chose à voir avec ce topic. Après la démarche est intéressante en se posant la question "quels sont les objets qui me sont essentiels ?" mais ça focalise assez peu sur la réalité des besoins mais bien plus sur les "petits trucs auquels on s'accroche émotionnellement" (vous avez vu une fourchette, une assiette vous sur ces photos ? Moi je vois par exemple un mec qui montre son moulin a café Porlex et sa cafetière Aeropress de hipster ... mais il le boit froid et directement à la cafetière son café ?) J'ai rien contre ça (très bien le porlex et l'aeropress) mais en pratique c'est une dizaine d'éléments pour faire du café, le boire, laver la tasse...

Message cité 1 fois
Message édité par depart le 24-11-2015 à 13:41:50
n°43999975
Profil sup​primé
Posté le 24-11-2015 à 12:24:55  answer
 

depart a écrit :

drapal sur le topic, pour ma part je vois 2 choses :

 

1/ le minimalisme pur et dur, celui qui est facilement extrémiste, qui ne peut correspondre qu'à peu de personnes MAIS qui est aussi celui qui donne les bonnes directions, qui fait réfléchir, ... (je pense par exemple à Joshua Fields Millburn, Ryan Nicodemus, Bea Jonshon, Marie Kondo...)

 

2/ réfléchir au quotidien pour restreindre ses possessions, acheter peu et durable, se poser les questions des besoins vs les envies, réfléchir à ses désirs de vie, à éventuellement travailler moins pour gagner moins... et du coup dépenser moins mais avoir plus de temps... bref une approche plus philosophique que juste s'acheter des Macbook pro :) Et surtout un processus beaucoup plus long, au fil du temps, un truc qui mature petit à petit, qui réduit nos possessions, à base de tests, d'essais "j'essaye de me passer de X et on voit si ça le fait ou pas". Des fois ça marche, des fois non.

 

Du coup "posséder moins de 100 objets" je trouve que c'est un bel idéalisme, mais que la mise en pratique ne peut pas s'appliquer pour la majorité d'entre-nous même motivés.
Vous avez parlé des passions c'est un exemple, de la cuisine, c'en est un autre, mais il y aussi des réalités associées aux autres choix de vie : travailler, avoir une vie sociale, avoir une maison, bricoler, ...

 

Si tu es un couple avec 2 gamins, une maison, un garage, un jardin, ... que tu reçois du monde chez toi, que tu pars en vacances, ... 100 objets, même par personne, même en trichant sur la manière de compter c'est - je pense - sans intérêt. Surtout si c'est pour aller piquer des trucs au boulot ou à tes amis dès que tu as un besoin.
Par contre ce qui est plus pertinent à mes yeux c'est à chaque fois de se poser les questions sur ses besoins, sur la manière de faire sans, de trouver des alternatives, de réutiliser, de mettre en commun...

 

J'ai pas envie de rentrer dans les détails parce que sinon je vais faire un post de 3km de long, mais voilà, drapeau posé :)

 

EDIT : ah oui au fait http://hypebeast.com/tags/essentials c'est plus proche de l'EDC, Every Day Carry, ce que tu as dans ton sac tous les jours ou auquel tu tiens, que l'intégralité de tes possessions. ça n'a pas grand chose à voir avec ce topic. Après la démarche est intéressante en se posant la question "quels sont les objets qui me sont essentiels ?" mais ça focalise assez peu sur la réalité des besoins mais bien plus sur les "petits trucs auquels on s'accroche émotionnellement" (vous avez vu une fourchette, une assiette vous sur ces photos ? Moi je vois par exemple un mec qui montre son moulin a café Porlex et sa cafetière Aeropress de hipster ... mais il le boit froid et directement à la cafetière son café ?)

 

http://hypebeast.com/tags/essentials ne sont pas des minimalistes. C'est juste un début d'idée pour savoir quels objets nous sont indispensables.
Personnellement, à mon âge (<30 ans), j'ai pas besoin de grand chose pour vivre. En gros une valise avec MBA, smartphone, trousse de toilette, portefeuille et assez de vêtements pour 15 jours, et je peux vivre comme ça pendant deux mois facile.
Là où je me sens minimaliste, c'est pas tant dans les possessions dans la maison elle-même (parce que là, y'a plein de trucs que t'arrivera jamais à réduire). Mais c'est dans le sens où si je me balade avec mon portefeuille (ID/CB/Passeport/cash), mon smartphone (tickets de train/GPS/réveil/agenda/appareil photo) et mon MBA (travail/mails/Skype), je peux aller partout sans difficulté.
L'idée du minimalisme, c'est d'acheter peu et pas cher, comme ça tu gardes de grosses liquidités en banque, pour rester libre et pouvoir choper des opportunités de vie à chaque instant (sauf Smartphone et MBA, qui au contraire, doivent rester en vie pendant des années sans devoir en racheter).
Le mec qui va acheter une baraque et meubler ça avec des trucs chers, une belle cave et une Mercedes, s'il veut tout lâcher et partir à l'autre bout du monde parce qu'on lui propose un nouveau job, ça sera plus long et difficile.

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 24-11-2015 à 12:26:14
n°44000131
depart
Posté le 24-11-2015 à 12:40:17  profilanswer
 


 
Tout à fait. Après on peut se demander si le besoin de "tout lâcher" est vraiment pertinent. L'être humain est rarement aussi voyageur que ça. Il aime partir en vacances à l'autre bout du monde mais a aussi besoin de repères, de racines : famille, amis. Par exemple les enfants qui passent leur temps à être déracinés ont souvent des difficultés ensuite à nouer des relations durables. Donc vouloir tout caser dans son sac à dos pour pouvoir partir à tout moment n'est pas forcément un objectif en soi.
Ca l'est si tu as vraiment l'âme d'un voyageur, ça concerne une partie des gens, et c'est du coup pratique si tu n'accumules pas de merd*er si tu bouges tous les ans. Mais tu peux aussi avoir un esprit minimaliste sans devoir bouger géographiquement. Et là tu n'as plus de limite franche (pas besoin que ça rentre dans les bagages d'un avion), c'est beaucoup plus subtil.
J'ai été des 2 côtés de la barrière : voyageur au long cours et maintenant "sédentaire", le voyage a bien changé mes perceptions sur les besoins matériels, mais paradoxalement c'est beaucoup plus difficile quand tu es sédentaire qu'en voyage. En voyage c'est facile de n'avoir que 100 objets. Tu as beaucoup moins de contraintes (pas de chemise nickel pour aller tous les jours à la cogip par exemple, pas d'amis à recevoir chez toi). C'est bien quand tu supprimes le côté nomade que ça se complique. De combien de chaises a t-on besoin ? Et de câbles USB ? Je fais quoi des fringues trop petites du bébé ? (si je pense en avoir un autre), faut-il se débarrasser de ce "qui peut servir" ? ainsi de suite...
 
Par exemple je suis dans une approche "travailler moins" pour avoir plus de temps pour mes enfants. Donc financièrement je touche le fond. Pour l'instant je vis bien mais ça impose des choix délicats où tu ne peux pas juste tout bazarder (vendre très peu cher,donner,jeter, ...) et racheter dès que tu as finalement besoin de quelque chose. J'ai un bon scanner à plat, j'ai scanné tous mes négatifs et diapos. Avant de vendre le scanner je me demande vraiment s'il ne me manquera pas par la suite. Je n'ai pas totalement arrêté de décision, mais je sais que s'il me manque en gros je n'aurai pas les moyens d'en racheter un (vente pas cher / rachat cher) et il faudra que je me débrouille autrement... et tout l'intérêt du minimalisme selon moi c'est de réfléchir à cette situation : quels sont les cas où je pourrai en avoir besoin ? que pourrais-je faire si ce cas se présente ?
Pour le scanner je vois diverses possibilités :
- tout ce qui est papier a4 et dérivés (non relié) : j'ai un petit scanner de documents portable (ça c'est un super outil de minimaliste, j'adore !)
- découverte de négas/diapos importantes et que j'ai oubliés de scanner : pas un besoin urgent, je peux tenter le scan chez un pro (mais cher) ou chez mes parents (scan bof et 1 photo à la fois mais ça peut dépanner).
- livre ou tout autre truc relié ou au format improbable. Si c'est pas urgent : chez mes parents (1h de chez moi). Si c'est urgent je suis un peu niq*é. Il faut passer au plan B : photo du truc. J'ai du matos photo, un trépied, de l'éclairage si besoin... bon ça devrait être gérable.
 
Bon je crois que pour moi il est temps de vendre mon scanner ;-) Je vais encore un peu y réfléchir mais il y a de fortes chances que ça se fasse.
 
Mais voilà, c'est 1 élément, et c'est le fruit d'une réflexion pour soustraire 1 objet de ma vie quotidienne. Je ne suis pourtant pas un grand matérialiste, mais le fait d'avoir vécu "sédentaire->voyageur au long cours->sédentaire" m'a amené à devoir racheter pas mal de choses dont je m'étais débarrassé avant de voyager. Pas toujours ce à quoi on pense au départ, et du coup j'ai pas trop envie de faire de conneries pour le fun d'avoir un bureau dépouillé.
Par exemple l'ordi portable j'ai essayé, ben non, pas suffisant pour mes besoins (activité freelance sur un ordi). J'ai des gros besoins de stockage, de performances, de silence, d'espace à l'écran... même un macbook pro à 4k€ c'est pas pour moi. J'ai donc la panoplie complète de la tour, le double écran, les enceintes externes, le casque, le lecteur de cartes mémoire, une webcam ... bref du bordel et une quantité d'objets importante, mais je considère malgré tout mon bureau comme plutôt minimaliste parce qu'il ne contient QUE les éléments dont j'ai réellement besoin (ou en tout cas dont je considère avoir besoin) pour mon usage quotidien.

Message cité 2 fois
Message édité par depart le 24-11-2015 à 14:02:30
n°44002246
youmoussa
Ecrou-vis
Posté le 24-11-2015 à 15:01:27  profilanswer
 


 
J'ai pas compté, mais je peux facilement repartir avec mes 2 valises sans jeter autant que lorsque je suis parti.

n°44002354
Profil sup​primé
Posté le 24-11-2015 à 15:06:43  answer
 

Salut
Un truc simple, pour démarrer facilement et je pense que ça n'a pas été dit
Se fixer la règle suivante : à chaque fois qu'on ramène un nouvel objet (achat, cadeau etc) chez soi, alors il faut virer au moins un objet de chez soi (idéalement, un objet du même style, ou du même encombrement). Ex : quand j'achète un tshirt, je trouve toujours un tshirt au fond du placard, que je ne mettais plus. La dernière fois j'ai acheté un manteau et en contrepartie j'ai jeté une paire de chaussures qui étaient trop abimées. J'ai acheté un ustensile de cuisine et j'ai balancé des assiettes ébréchées que je n'utilisais que quand je mange seule tellement elles étaient pas sortables.
ça permet déjà de ne pas aggraver son cas et c'est un premier pas vers la prise de conscience.  

n°44002575
youmoussa
Ecrou-vis
Posté le 24-11-2015 à 15:20:01  profilanswer
 

depart a écrit :


 
Tout à fait. Après on peut se demander si le besoin de "tout lâcher" est vraiment pertinent. L'être humain est rarement aussi voyageur que ça. Il aime partir en vacances à l'autre bout du monde mais a aussi besoin de repères, de racines : famille, amis. Par exemple les enfants qui passent leur temps à être déracinés ont souvent des difficultés ensuite à nouer des relations durables. Donc vouloir tout caser dans son sac à dos pour pouvoir partir à tout moment n'est pas forcément un objectif en soi.
Ca l'est si tu as vraiment l'âme d'un voyageur, ça concerne une partie des gens, et c'est du coup pratique si tu n'accumules pas de merd*er si tu bouges tous les ans. Mais tu peux aussi avoir un esprit minimaliste sans devoir bouger géographiquement. Et là tu n'as plus de limite franche (pas besoin que ça rentre dans les bagages d'un avion), c'est beaucoup plus subtil.


 
On peut commencer par ne pas faire d'enfants [:cosmoschtroumpf]
 
Et perso, j'ai continué à vivre avec peu pendant très longtemps puisqu'on était dépendant d'un visa avec le risque de devoir dégager du pays sous 2 semaines.
 

depart a écrit :


J'ai été des 2 côtés de la barrière : voyageur au long cours et maintenant "sédentaire", le voyage a bien changé mes perceptions sur les besoins matériels, mais paradoxalement c'est beaucoup plus difficile quand tu es sédentaire qu'en voyage. En voyage c'est facile de n'avoir que 100 objets. Tu as beaucoup moins de contraintes (pas de chemise nickel pour aller tous les jours à la cogip par exemple, pas d'amis à recevoir chez toi). C'est bien quand tu supprimes le côté nomade que ça se complique. De combien de chaises a t-on besoin ? Et de câbles USB ? Je fais quoi des fringues trop petites du bébé ? (si je pense en avoir un autre), faut-il se débarrasser de ce "qui peut servir" ? ainsi de suite...


 
Tu te poses encore ces questions ou ça fait parti du cheminement qui t'a amené où tu es aujourd'hui ?
 

depart a écrit :


Par exemple l'ordi portable j'ai essayé, ben non, pas suffisant pour mes besoins (activité freelance sur un ordi). J'ai des gros besoins de stockage, de performances, de silence, d'espace à l'écran... même un macbook pro à 4k€ c'est pas pour moi. J'ai donc la panoplie complète de la tour, le double écran, les enceintes externes, le casque, le lecteur de cartes mémoire, une webcam ... bref du bordel et une quantité d'objets importante, mais je considère malgré tout mon bureau comme plutôt minimaliste parce qu'il ne contient QUE les éléments dont j'ai réellement besoin (ou en tout cas dont je considère avoir besoin) pour mon usage quotidien.


 
C'est marrant, je suis passé au portable, et je compte pas en revenir. J'ai acheté qu'un seul écran, le portable servant de 2eme. Fini les enceintes, 2 HDD externes, un de stockage, l'autre de backup. Quand c'est plein, je fais le tri et jette ce dont je ne me suis pas servi depuis longtemps. Pour les trucs moins critiques, stockage en ligne uniquement.
 
Tu fais du montage vidéo pour avoir besoin d'autant de choses ?

n°44003290
Profil sup​primé
Posté le 24-11-2015 à 16:08:12  answer
 

depart a écrit :


Bon je crois que pour moi il est temps de vendre mon scanner ;-) Je vais encore un peu y réfléchir mais il y a de fortes chances que ça se fasse.


 
T'es à ce point à la deche niveau fric que t'as besoin de faire le choix maintenant ?  :heink:  
 
 
 
Je fais ça avec les filles  [:reddie]

n°44003506
crainquebi​lle
Ok sais bien
Posté le 24-11-2015 à 16:21:22  profilanswer
 

drap


---------------
Chien Grosse tete mange chien petite tete
n°44003519
depart
Posté le 24-11-2015 à 16:22:14  profilanswer
 

youmoussa a écrit :


Tu te poses encore ces questions ou ça fait parti du cheminement qui t'a amené où tu es aujourd'hui ?


Combat quotidien. Je n'ai pas spécialement d'espoir d'arriver un jour à un état de "ça y est je suis 100% minimaliste, 100% droit dans mes bottes, l'esprit léger..." Rien que parce que dans cette recherche tu as un croisement avec l'aspect écolo, envie de ne pas niquer la planète, envie de transmettre certaines valeurs aux enfants, envie de toujours apprendre aussi... donc voilà tu te renseignes sur 1 point qui t'interpelle un jour, tu creuses, tu expérimentes...
Exemple au pif : composter ses déchets. Tu te renseignes, tu envisages l'achat d'un composteur (ah mince un truc en plus), tu réfléchis au type selon ta situation (appart, jardin, ...), tu envisages d'en fabriquer un (héhé je ne consommerai pas), ok mais il te faut des matériaux (qui te laisseront des restes sur les bras), des outils,... ok mais si finalement tu ne t'en sers pas tu auras perdu de l'argent et encombré ton logement, hum alors du côté de l'occasion ? Ah non c'est dur à trouver... ainsi de suite.
Autre exemple : manger de la viande ou non, tu peux y passer des jours sur le pour, le contre, le "plaisir" de l'alimentation (ça n'est pas juste du carburant), la quantité de flotte et de pesticides qu'il faut pour manger égoïstement ta côte de boeuf...
Bref nous vivons à une époque complexe où pour faire simple : le commun des mortels qui ne se pose pas de question a défini tellement de standards de consumérisme, d'attentes, que si tu veux sortir de ça c'est une bataille permanente contre toi-même (tes habitudes de confort, assumer tes choix atypiques...) et les autres (expliquer tes choix à ton entourage, essayer de partager tes convictions...). Le moment où tout sera simple pour vivre sainement, de manière équitable, minimaliste (ou au moins intelligente) est très très loin d'être là...
 

youmoussa a écrit :


Tu fais du montage vidéo pour avoir besoin d'autant de choses ?


C'est l'idée : photo (milliers de RAW), vidéo (rushs fullHD), dév web (2 écrans c'est pratique là aussi)... donc voilà, j'ai analysé, j'ai testé, j'ai choisi mon camp. Je suis ok avec cette décision. Même si voir la consommation électrique de mon bestiau au quotidien me désole (genre 200W en permanence quand l'ordi est allumé) c'est malgré tout le choix qui me semble le plus raisonnable vis-à-vis de ma situation actuelle. Le raisonnement intelligent suivant serait :
1/ ne plus devoir traiter ces photos/vidéos -> suppression du travail ?
2/ optimiser l'utilisation de l'ordinateur. A une époque j'ai envisagé de m'acheter un petit ordi portable "perso" séparé, mais ça me gavait car - outre le surcoût - 2 ordis tu passes ton temps à avoir les infos dont tu as besoin "sur l'autre ordi" ) et si je suis freelance c'est aussi pour ne pas avoir la contrainte du salariat qui sépare nettement travail de vie personnelle. Il m'arrive de bosser 1h et d'enchainer sans me lever de ma chaise avec 1h sur mes projets perso. Du coup je n'ai qu'un seul ordi performant et éventuellement l'été si je n'ai pas trop de boulot j’éteins un écran, je branche l'autre sur la prise DVI de la carte mère et je débranche la grosse carte graphique. Moins de chaleur, moins de bruit, moins de conso, moins de bébés phoques tués ;-)
 
Voilà, j'ai l'impression de m'égarer, mais en fait je me rends compte que pour moi le minimalisme c'est vraiment ça : consommer le moins possible (à tout niveau) en regard de mes choix de vie (travail, famille, envie de limiter la destruction de la planète,...). Ca veut aussi dire remettre en question régulièrement son propre mode de vie, s'adapter à "moins", et voir si on vit malgré tout d'une manière qui est en accord avec ce qu'on attend de la vie.
Très souvent il n'y a pas de souci, il n'y a qu'à voir le topic économie de thunes, on y voit qu'on vit très bien sans chauffage, sans douche quotidienne, sans produits manufacturés, ... le tout est que chacun arrive à trouver son équilibre, et à mon avis pour beaucoup l'équilibre ne peut pas s'atteindre d'un seul coup, en virant 90% de ses possessions. Je pense que pour la majorité ça ne peut passer que par un processus itératif, on essaie, on constate, on valide, on essaie un peu moins, on constate, on valide, on essaie encore un peu moins, ah non ça ne le fait pas, on s'arrête. Éventuellement on recommence un peu plus tard... parfois ce qui nous a gêné 1 an auparavant peut devenir simple 1 an après parce qu'on a évolué.
Exemple type : la réduction de consommation de sucre. Si vous aimez le café sucré, virez le sucre du jour au lendemain vous allez trouver ça dégueulasse (j'ai testé). Essayez par contre de virer le sucre en morceaux et de le remplacer par du sucre en poudre + une petite cuillère doseuse. Faites le test de ce que vous aimez comme dosage. Essayez ensuite de réduire juste un peu, et puis un peu plus. Parfois selon les jours vous aurez envie de plus, parfois en fait ça sera largement assez sucré. Et puis au bout d'un moment, vous allez peut-être virer le sucre... ou pas.
Dans mon cas ça m'a amené à supprimer le sucre de certains cafés : ceux issus de cafetière à moka qui sont généralement très doux, les nespresso & co très légers, mais pour mon expresso serré, rien à faire, bon ben tant pis, je vais pas m'acharner. Je cherche à réduire le sucre, pas forcément à le supprimer Par contre au passage ça me fait trouver les petits gateaux secs du commerce (cookies, pims, ...) vraiment hyper sucrés... ça me fait réduire leur consommation au profit de trucs plus simples ou faits maison, c'est pas plus mal. Et j'ai aussi supprimé 1 élément de mes placards : le sucre en morceaux, ça fait toujours un truc en moins : pas de boîte pour le ranger, pas de stock à gérer... le sucre en poudre sert à tout. Et pour reprendre l'exemple de l'ordi, l'interrogation suivante serait : "à ce stade peut-être qu'il faudrait se poser la question de la suppression du café. Quelles conséquences ?" C'est un vrai petit plaisir "d'égoïste" pour moi, mais un truc qui a une signification (pause dans la journée, petit rituel de préparation, ...). Actuellement je pense que j'ai d'autres points sur lesquels il serait plus intéressant de se pencher (d'un point de vue nombre de trucs encombrants, dépenses peu utiles, empreinte écologique) donc ça ne m'intéresse pas plus que ça de savoir si ça aurait ou non un intérêt de supprimer le café, la caféine, ...
 
Sinon Bea Johnson est en "tournée" en France actuellement http://www.zerowastehome.com/2015/11/on-tour.html si ça peut en intéresser certains...

Message cité 1 fois
Message édité par depart le 24-11-2015 à 16:25:38
n°44003581
depart
Posté le 24-11-2015 à 16:25:23  profilanswer
 

Un truc qui pourrait être intéressant à mettre dans le 1er post, une autre manière de parler des 5S c'est les 5R de Bea Johnson:
Refuse (refuser)
Reduce (réduire)
Reuse (réutiliser)
Recycle (recycler)
Rot (composter)
 
Le premier point me semble vital : avant de commencer à virer des objets de son intérieur, c'est empêcher de nouveaux d'arriver !


Message édité par depart le 24-11-2015 à 16:29:40
n°44003872
depart
Posté le 24-11-2015 à 16:47:16  profilanswer
 


Je suis d'accord avec le 1 qui rentre 1 qui sort... si c'est le même type d'objet/vêtement. Ca suppose déjà que tu as acheté l'objet parce que tu avais un besoin précis, et non pas juste parce que c'était sympa dans le magasin.
Ex :  
- j'ai besoin d'un t-shirt parce que j'ai constaté que avec seulement 6, l'été quand il fait chaud il m'en manque un 7è pour finir la semaine et faire une lessive complète -> ben on achète sans mauvaise conscience et pas besoin d'en faire sortir 1.
- j'ai besoin d'un t-shirt parce que sur les 7 que j'ai en fait le 7è est tellement délavé et informe que je ne peux pas le porter en dehors de chez moi, et à quelques reprises j'ai constaté (ou je sens que je vais constater) que ça ne le fait pas -> on achète, et en rentrant le vieux t-shirt miteux devient un chiffon et le vieux chiffon dégueu part à la poubelle (ou au compost si c'est du 100% matières naturelles).
- j'ai vu un t-shirt trop cool aux galaf', j'ai craqué -> heu mais pourquoi ? J'en avais pas besoin ! Et un bébé phoque en moins :) Bon après on est humain, en rentrant on peut prendre un ancien t-shirt et aller le donner à une asso caritative.
- j'ai acheté un t-shirt et en rentrant je vire une robe -> j'aurai tendance à dire : quel rapport ? Si la robe peut dégager c'est que déjà avant l'achat du t-shirt elle n'avait plus rien à faire dans le placard et aurait pu partir lors d'un tri de placard précédent le fait de sortir acheter des trucs. Le nouveau t-shirt répond à quel besoin ?
 
Après je ne jette la pierre à personne, je raisonne juste en vision "théorique". Et 1 qui rentre 1 qui sort même appliqué à des objets différents c'est déjà bien mieux que de ne rien faire du tout !

n°44004339
Poly
Posté le 24-11-2015 à 17:20:15  profilanswer
 

depart a écrit :

Bref nous vivons à une époque complexe où pour faire simple : le commun des mortels qui ne se pose pas de question a défini tellement de standards de consumérisme, d'attentes, que si tu veux sortir de ça c'est une bataille permanente contre toi-même (tes habitudes de confort, assumer tes choix atypiques...) et les autres (expliquer tes choix à ton entourage, essayer de partager tes convictions...). Le moment où tout sera simple pour vivre sainement, de manière équitable, minimaliste (ou au moins intelligente) est très très loin d'être là...

L'efficient est naturellement complexe. :jap:

n°44006911
Blackhawk8
Posté le 24-11-2015 à 20:24:39  profilanswer
 


 

youmoussa a écrit :


 
On peut commencer par ne pas faire d'enfants [:cosmoschtroumpf]
 
Et perso, j'ai continué à vivre avec peu pendant très longtemps puisqu'on était dépendant d'un visa avec le risque de devoir dégager du pays sous 2 semaines.
 


 
En fusionnant ces 2 arguments on en déduit donc la solution suivante,
À chaque nouvel enfant, il faut se débarrasser de l'un dont on a déjà

n°44007015
Poly
Posté le 24-11-2015 à 20:30:42  profilanswer
 

C'est comme ça que ça fonctionne à l'échelle des générations d'êtres vivants.

n°44011250
toupouri
Posté le 25-11-2015 à 08:23:30  profilanswer
 

Drap'
 
Grand adepte du minimalisme :love:
 
J'ai trouvé un appart offrant de nombreux logements intégrés pour éviter d'avoir à acheter des meubles. J'ai très peu de meubles et de bibelots, le minimum vital en électroménager et en déco. Même en fringues, j'ai réussi à pas mal réduire. En déco, j'ai quelques très beaux objets qui sont d'autant plus mis en valeur qu'ils sont peu nombreux. Avoir peu, bien choisir, réfléchir chaque achat, c'est finalement accorder plus d'importance aux objets.
 
Mon entourage sait qu'il ne doit pas m'offrir de bazar. Quand je m'équipe, j'achète le top. Ainsi, les gens qui viennent chez moi comprennent que c'est un choix et non un mode de vie subi par radinerie ou pauvreté.
 
C'est une volonté de posséder peu, mais uniquement des objets très beaux, indispensables...
 
Je n'ai aucune contrainte de mobilité, mais malgré ça, c'est un réel confort de vivre dans un intérieur sobre, de ne pas être submergé par ses affaires.
 
J'ai pas mal de potes qui gardent tout, ont des cartons entiers de foutoir sans même savoir ce que c'est (photos, dvd, souvenirs, jouets d'enfance...) et quand ils viennent chez moi, ils disent toujours que j'ai un intérieur "pas vivant" :D

n°44011757
toupouri
Posté le 25-11-2015 à 09:31:04  profilanswer
 


Oui, je comprends, perso j'entends plus "minimalisme" en termes de quantité. Pour moi, d'une part le minimalisme ne doit pas impacter le confort, donc il faut des objets de qualité, d'autre part le minimalisme doit être lié au concept d'achats durables. Pour moi, le but est de réduire le nombre d'objets possédés, pas de vivre chichement. Sinon c'est sans limite...
 
Je refuse la culture de l'abondance : apparts trop grands et trop remplis, voitures trop grandes, alimentation trop importante...

n°44012231
depart
Posté le 25-11-2015 à 10:09:18  profilanswer
 

toupouri a écrit :


Je refuse la culture de l'abondance


 :love:  
 
Résumé en moins de 10 mots de ce que j'essaye de dire (la concision n'est pas ma spécialité).
Réduire pour réduire n'a souvent pas d'intérêt, mais l'état d'esprit de rejeter ce qu'on trouve inutile oui.

n°44013647
toupouri
Posté le 25-11-2015 à 11:41:57  profilanswer
 

depart a écrit :

Réduire pour réduire n'a souvent pas d'intérêt, mais l'état d'esprit de rejeter ce qu'on trouve inutile oui.


Bien sûr :jap:
 
Quand j'ai pris mon premier appart, je me suis orienté vers un 20 m². Pour moi, c'était l'évidence. Moins de surface donc plus cosy, plus économique, moins d'entretien, moins de tentation d'accumuler du bazar... Pour les terrariophiles, c'est un peu comme les reptiles, ils sont pas heureux si on leur met un terra trop grand :D
 
Il y a quelques années, j'ai fait le vide, j'ai scanné toutes les photos, converti les CD en MP3, photographié (par nostalgie) puis revendu plein d'objets... quel bonheur !
 
Il suffit de voyager un peu pour se rendre compte que peu de gens dans le monde s'encombrent autant que nous et que ça ne concoure pas forcément au bonheur.

n°44015339
ytrezahh
Loukoum's talking
Posté le 25-11-2015 à 14:01:44  profilanswer
 


 
[:lectrodz]  
 
Pas sûr d'avoir pigé le concept à la vue des ces photos : montre, parfum, appareil photo jetable...  [:transparency]  

n°44016069
Profil sup​primé
Posté le 25-11-2015 à 14:41:13  answer
 

depart a écrit :


Je suis d'accord avec le 1 qui rentre 1 qui sort... si c'est le même type d'objet/vêtement. Ca suppose déjà que tu as acheté l'objet parce que tu avais un besoin précis, et non pas juste parce que c'était sympa dans le magasin.
Ex :  
- j'ai besoin d'un t-shirt parce que j'ai constaté que avec seulement 6, l'été quand il fait chaud il m'en manque un 7è pour finir la semaine et faire une lessive complète -> ben on achète sans mauvaise conscience et pas besoin d'en faire sortir 1.
- j'ai besoin d'un t-shirt parce que sur les 7 que j'ai en fait le 7è est tellement délavé et informe que je ne peux pas le porter en dehors de chez moi, et à quelques reprises j'ai constaté (ou je sens que je vais constater) que ça ne le fait pas -> on achète, et en rentrant le vieux t-shirt miteux devient un chiffon et le vieux chiffon dégueu part à la poubelle (ou au compost si c'est du 100% matières naturelles).
- j'ai vu un t-shirt trop cool aux galaf', j'ai craqué -> heu mais pourquoi ? J'en avais pas besoin ! Et un bébé phoque en moins :) Bon après on est humain, en rentrant on peut prendre un ancien t-shirt et aller le donner à une asso caritative.
- j'ai acheté un t-shirt et en rentrant je vire une robe -> j'aurai tendance à dire : quel rapport ? Si la robe peut dégager c'est que déjà avant l'achat du t-shirt elle n'avait plus rien à faire dans le placard et aurait pu partir lors d'un tri de placard précédent le fait de sortir acheter des trucs. Le nouveau t-shirt répond à quel besoin ?
 
Après je ne jette la pierre à personne, je raisonne juste en vision "théorique". Et 1 qui rentre 1 qui sort même appliqué à des objets différents c'est déjà bien mieux que de ne rien faire du tout !


 
En fait j'applique ça à des objets différents car j'en suis pas encore au stade où je possède uniquement ce dont j'ai besoin, pas plus. Du coup si j'achète un objet dont j'ai réellement besoin (comme dans ton exemple : j'ai pas assez de Tshirts), j'en profite quand même pour virer un objet inutile (même si c'est un CD ou un livre). Au fil du temps, ça m'oblige à mettre de l'ordre dans mes affaires.  
Effectivement quand t'as déjà atteint le stade ultime où t'as juste ce qu'il te faut, tu te contentes juste de remplacer tes objets.  

n°44016395
depart
Posté le 25-11-2015 à 15:01:28  profilanswer
 


 
Non, c'est pas tant pour récupérer 50€ que pour avoir un truc de moins autour de moi. S'il ne sert finalement à rien, encombre le bureau, rajoute des fils, que je dois le nettoyer parce qu'il prend la poussière... autant qu'il aille à quelqu'un d'autre qui en a l'utilité.
 
J'ai aussi l'imprimante dans le viseur... mon dernier déménagement fait que l'imprimante n'a plus trop de place "pratique" + j'arrive bientôt à la fin de cartouches que j'avais d'avance. Ma femme a une imprimante laser (a elle) pour son boulot (donc pas d'abus), donc globalement la majeure partie de la semaine je peux avoir une impression N&B sous 24h...
 
Le test intelligent serait : avant d'être vraiment à court de cartouches je range l'imprimante dans un carton mais accessible quand même histoire qu'en 5 minutes je puisse imprimer. Je réfléchis à une "date d'expiration" genre 6 mois ou 1 an... et on voit ce qui se passe.
Une autre possibilité, imprimer (haha) ou faire à la main un petit tableau avec une colonne date et une colonne "pourquoi j'ai imprimé sur cette imprimante et pas ailleurs". Je scotche la feuille sur l'imprimante et à chaque fois que j'imprime je remplis le tableau.
Au bout d'un certain temps ça donnera des données objectives pour garder ou virer l'imprimante.

Message cité 1 fois
Message édité par depart le 25-11-2015 à 15:12:16
n°44017420
youmoussa
Ecrou-vis
Posté le 25-11-2015 à 16:00:20  profilanswer
 


 
On peut être minimaliste sans être pauvre :o

n°44017453
spooooocky
Posté le 25-11-2015 à 16:02:19  profilanswer
 

Mais vous imprimez quoi au juste ?


---------------
Made in Marseille
n°44017478
youmoussa
Ecrou-vis
Posté le 25-11-2015 à 16:04:09  profilanswer
 

De temps en temps, je loue des baraques pour lesquelles je dois renvoyer un contrat par la poste.
 
Ou un billet pour un concert.

n°44017784
depart
Posté le 25-11-2015 à 16:23:06  profilanswer
 

spooooocky a écrit :

Mais vous imprimez quoi au juste ?


Là à froid je vais te dire : aucune idée, mais ça arrive quand même plusieurs fois par an... d'où l'idée de le noter et d'y réfléchir.  
 
Merci, justement ça va m'obliger à me poser la question :)
 
Alors :
- Un papier à la con qu'il faut envoyer à un organisme qui n'accepte pas l'électronique
- Des plans pour des artisans (nouvelle maison toussa...)
- Des contrats/factures pour mon activité pro pour ceux qui ne veulent pas d'électronique ou pour donner un côté plus formel (genre le truc que tu veux récupérer signé mais de la part de personnes que tu ne peux pas avoir en contact IRL... c'est plus simple de leur envoyer le contrat imprimé que de leur demander de l'imprimer eux-même)
- Des coloriages pour le petit
- Quelques photos parfois, genre pour glisser dans l'enveloppe d'une lettre pour l'anniversaire de la grand-mère ou qqch du genre
- Des trucs qui sont chiants à écrire à la main (quelques codes à usage unique pour bypasser la double activation de gmail par exemple), une petite carte avec des numéros de téléphone "en dur" à stocker dans son portefeuille pour le jour où t'es dans la mouise et que ton portable n'a plus de batterie/est HS/a été volé/perdu...
- un tableau pour savoir ce que j'imprime :) Là c'est juste pour le fun, j'aurai pu prendre une règle (tiens, j'ai ça moi ?) et un crayon et c'était réglé en 15 secondes...
 
Et probablement d'autres choses, que je vais noter dorénavant.
 
EDIT :
http://reho.st/self/c2015e7921e63ea191df184bc2e84a22f7bf6819.png
lol...


Message édité par depart le 25-11-2015 à 16:30:09
n°44024241
toupouri
Posté le 26-11-2015 à 07:56:04  profilanswer
 

Si tu habites en ville, il y a encore pas mal d'ateliers de reprographie. Pour un besoin ponctuel, ça suffit.
 
Perso, j'imprime/photocopie au bureau, je dois sortir 5 pages par an, ça coûte moins cher à l'entreprise que si je vais pisser et tire une chasse d'eau.
 
Dans la majorité des cas, l'imprimante est 100 % dispensable. En plus, c'est laid et encombrant.
 
Le truc pas mal à avoir, c'est l'objet qui à l'inverse convertit le papier en fichiers info : un petit scanner. Le "zéro papier" c'est royal :)

n°44026981
CBRS
Posté le 26-11-2015 à 12:31:13  profilanswer
 

Le zéro papier chez soi je ne suis pas convaincu que cela soit possible. Le 5% papier par contre c'est possible. :o

n°44027398
depart
Posté le 26-11-2015 à 13:19:29  profilanswer
 

Ca doit à peu près être le ratio auquel j'arrive.
En fait il faut un bon scanner avec chargeur et pilote adapté. Les scansnap restent un truc quand même vachement bien pour ça : tu insères les feuilles, tu appuies sur le bouton et à la fin tout ce que tu as à faire c'est nommer un pdf et lui attribuer un dossier.
J'avais longtemps hésité, en me disant "je peux le faire avec le scanner à plat"... en théorie oui... en pratique non.
 
En fait avec un scanner de ce type tu n'hésite pas à scanner/jeter l'original du moindre papier dont tu aimerais quand même vaguement conserver la trace. Sinon tu commences à stocker "genre je le garde 3 mois parce que si j'en ai besoin ça sera dans ce délai"... et en fait tu fous dans une pile que tu ne tries quasi jamais :(
 
Après quel que soit ton minimalisme il reste quand même de l'injetable. Les bulletins de salaire dans l'immédiat, certains documents émanant d'organismes d'état ou un peu officiels, les actes notariés pour les propriétaires, certains documents bancaires genre ouverture de compte... et puis aussi certains trucs qui restent (actuellement, tant qu'on a pas de tablette de 24 pouces/300 grammes :-) plus pratiques sur papier : des plans par exemple ou encore qui sont trop chiant à scanner (manuel relié de 50 pages d'un appareil dont tu ne trouves pas la version PDF)...
 
Si ça vous dit à l'occase je peux faire une petite review du scanner en question.

n°44027477
Poly
Posté le 26-11-2015 à 13:26:53  profilanswer
 

Perso, j'ai mes bulletins de salaire en PDF.

n°44027505
Profil sup​primé
Posté le 26-11-2015 à 13:29:47  answer
 

Poly a écrit :

Perso, j'ai mes bulletins de salaire en PDF.


Oui, il faut tous scanner de toute façon https://www.youtube.com/watch?v=YY-pNJ1DbjA
Mais pour les droits retraite, je crois qu'ils demandent les originaux.

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  205  206  207  208  209  210

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Plus de sujets relatifs à : Minimalisme : restreindre ses possessions à l'essentiel


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR