Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
3331 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  748  749  750  751  752  753
Auteur Sujet :

• Topic des expatriés • Ici le soleil ne se couche jamais ...

n°62516826
speedboyz3​0
Guide Michelin :o
Posté le 30-03-2021 à 12:23:32  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

morb a écrit :

 

c'est le probleme du vendeur au final :D

 

bon courage à lui pour le justifier en cas de controle fiscal

 

Tu renvoies le papier tamponné par la douane et il te rembourse la TVA  [:zyzz:2]
C'est quoi le souci ?

 

Edit: j'étais peut-être pas clair dans mon premier post :o


Message édité par speedboyz30 le 30-03-2021 à 12:25:19
mood
Publicité
Posté le 30-03-2021 à 12:23:32  profilanswer
 

n°62552565
Ayrin
Miaou
Posté le 02-04-2021 à 19:34:05  profilanswer
 

Nirwan a écrit :

Comment vous gérez les pulsions de retour au pays, si ça vous arrive ? Ça fait 7 ans que je suis parti, mais même en étant correctement intégré je me vois toujours pas vivre ici éternellement. Ça devient de plus en plus une pure motivation financière.


Je suis en plein dedans actuellement :o
Tout va dépendre des opportunités pro qui peuvent se présenter dans les prochains mois. S'il n'y a rien de concret j'envisage sérieusement un retour en France le temps d'une pause. La suite on verra en temps voulu.

n°62569156
potemkin
Optimisateur relativiste.
Posté le 05-04-2021 à 14:01:20  profilanswer
 

Kikoo,
 
Y'a des expats USiens dans le coin ?
 
J'aimerais avoir des témoignages/retours d'xp. Les blogs d'expats sont légion je sais, mais c'est pas tant le côté pratique qui m'intéresse pour l'instant, mais plus le côté psychologique.
 
Qu'est-ce qui vous a fait hésiter ou au contraire motivé, quel état d'esprit une fois le cap franchi et les pieds sur le nouveau continent, et comment le vivez-vous x années après.
 
En gros, je commence à réfléchir à cette option.  
Ma mère récemment partie, était ma dernière obligation car elle était dépendante (et j'étais sa seule famille). Attention, c'est pas une idée à chaud née de cette perte, j'ai bien avant ça et à plusieurs reprises ruminé cette frustration de ne pas pouvoir faire ce qui me chante.
 
36 ans, célibataire, pas de projet d'enfant/famille, pas de souhait d'être propriétaire, bref une vie bâtie pour un minimum de dépendance à quoi que ce soit.
 
Pas de "fuite" non plus, j'apprécie la France et je sais qu'il y'a déjà ici un potentiel inexploré qui pourrait occuper toute une vie.
 
Un certain ennui peut-être, besoin de ne pas m'embourber, de changements réguliers, et certainement une envie de découverte de nouveaux espaces, et d'une culture différente.  Ou bien, à l'image de ma reconversion pro d'il y a 3 ans (hôtellerie > développement web), j'aime me mettre en difficulté :o
 
Certains se reconnaissent dedans ?
 
Et du coup, je suis en phase de réflexion, et cherche les bonnes questions à me poser pour tester ma volonté, mon véritable besoin.
 
Et pourquoi les USA (attention c'est plein d'idées reçues*): c'est vaste aussi bien en termes de cultures que de paysages,  pays développé, langue où je suis déjà plutôt à l'aise (même si y'aura tout à réapprendre, je pars de moins loin que le japonais), et probablement une certaine aura (the american dream ? :o).
* je compte bin sûr y voyager en simple touriste avant toute décision, chose qui serait déjà faite sans le covid :/ )  
 
Bref voilà où j'en suis actuellement.
Côté pratique, je suis pas trop inquiet. Un poste de développeur me laissera à priori pas mal de possibilités pour le choix de la ville, la dispo des jobs, et un salaire ne m'obligeant pas à me sédentarise dans une coloc de ghetto :o
 
PS: @ ceux qui ont en tête l'idée inverse de rentrer au bercail, qu'est-ce qui vous motive ? Déception ? Le quotidien qui était nouveau à une époque est redevenu barbant ? Autre ?


---------------
Sondage pour me rendre millionnaire ! https://t.co/VMCiCptzx8?amp=1
n°62569219
Dolores
Posté le 05-04-2021 à 14:15:36  profilanswer
 

Oh, désolée Potemkin  [:babou1980]

n°62569389
Ayrin
Miaou
Posté le 05-04-2021 à 14:49:11  profilanswer
 

Je ne pense pas dire de bêtise en disant que la raison numéro 1 de rentrer au bercail est pour la majorité le manque des proches. Peu importe le pays, USA ou ailleurs.
Pour le reste il n'y a pas de recette miracle. Chacun ses goûts, ses idées, ses frustrations, ses coups de coeur.
Quels sont les risques à ce que tu essaye concrètement ? Pas de femme ou enfant t'es assez libre et ça n'implique que toi. J'ai envie de dire fonce si l'envie et les possibilités sont là :jap:

Message cité 1 fois
Message édité par Ayrin le 05-04-2021 à 14:52:57
n°62569495
Belloc
⭐⭐ c'est tiguidou
Posté le 05-04-2021 à 15:08:12  profilanswer
 

Comme dit Ayrin, si t'as rien à perdre, tu y vas et tu te fais ton idée. Si ça te convient pas tu rentres et la vie continue. Mais me semble que travailler aux US c'est pas si simple côté visa, c'est surtout ça l'enjeu.


---------------

n°62569589
hey_popey
Beta vulgaris
Posté le 05-04-2021 à 15:24:17  profilanswer
 

Belloc a écrit :

Comme dit Ayrin, si t'as rien à perdre, tu y vas et tu te fais ton idée. Si ça te convient pas tu rentres et la vie continue. Mais me semble que travailler aux US c'est pas si simple côté visa, c'est surtout ça l'enjeu.


Tu résumes bien tout. :jap:
Si on a besoin d’un travail salarié pour vivre, il faut commencer par la recherche d’emploi, plus ou moins difficile selon le secteur et le pays visé. Je dirais que si ça n’est pas facile pour un pays précis et qu’on a surtout envie d’aller voir ailleurs, il ne faut pas hésiter à élargir sa zone de recherche.
Si on n’a pas besoin de travail salarié (freelance à distance, rentier... :o) il faut voir comment organiser ça pour pouvoir se poser plus ou moins longtemps dans différents lieux tout en restant réglo vis-à-vis du visa utilisé.

n°62569771
ShinobiOfG​aming
Posté le 05-04-2021 à 15:54:15  profilanswer
 

potemkin a écrit :

Kikoo,
 
Y'a des expats USiens dans le coin ?
 
J'aimerais avoir des témoignages/retours d'xp. Les blogs d'expats sont légion je sais, mais c'est pas tant le côté pratique qui m'intéresse pour l'instant, mais plus le côté psychologique.
 
Qu'est-ce qui vous a fait hésiter ou au contraire motivé, quel état d'esprit une fois le cap franchi et les pieds sur le nouveau continent, et comment le vivez-vous x années après.
 
Pas de "fuite" non plus, j'apprécie la France et je sais qu'il y'a déjà ici un potentiel inexploré qui pourrait occuper toute une vie.
 
Un certain ennui peut-être, besoin de ne pas m'embourber, de changements réguliers, et certainement une envie de découverte de nouveaux espaces, et d'une culture différente.  Ou bien, à l'image de ma reconversion pro d'il y a 3 ans (hôtellerie > développement web), j'aime me mettre en difficulté :o
 
Certains se reconnaissent dedans ?
 
Et du coup, je suis en phase de réflexion, et cherche les bonnes questions à me poser pour tester ma volonté, mon véritable besoin.
 
Et pourquoi les USA (attention c'est plein d'idées reçues*): c'est vaste aussi bien en termes de cultures que de paysages,  pays développé, langue où je suis déjà plutôt à l'aise (même si y'aura tout à réapprendre, je pars de moins loin que le japonais), et probablement une certaine aura (the american dream ? :o).
* je compte bin sûr y voyager en simple touriste avant toute décision, chose qui serait déjà faite sans le covid :/ )  
 
Bref voilà où j'en suis actuellement.
Côté pratique, je suis pas trop inquiet. Un poste de développeur me laissera à priori pas mal de possibilités pour le choix de la ville, la dispo des jobs, et un salaire ne m'obligeant pas à me sédentarise dans une coloc de ghetto :o
 
PS: @ ceux qui ont en tête l'idée inverse de rentrer au bercail, qu'est-ce qui vous motive ? Déception ? Le quotidien qui était nouveau à une époque est redevenu barbant ? Autre ?


 
De mon point de vue, (désolé je suis éclaté de fatigue, mais je vais tenter de te donner un avis utile), tu dois t'interroger sur 2 aspects.
 
1. Toi. Pourquoi cette envie de partir. Est ce une envie sérieuse, argumentée. Es-tu prêt à renoncer à certaines choses pour réaliser ton projet? Es tu prêt à avaler des couleuvres potentiellement? Es tu prêt à accepter un début difficile peut être? Rester en France te serait il plus douloureux que la possibilité d'un échec aux US? Quels sont tes moteurs de motivation, et qu'est ce qui te travaille comme ça pour te faire penser au départ depuis plusieurs années? Qu'est ce qui pourrait te refroidir au point de renoncer à ton projet? Autrement dit, "pourquoi tu pars". Quelles sont les "bonnes raisons" que tu as de partir? (Au contraire des mauvaises raisons, qui pour résumer, te poussent plutôt à FUIR qu'à partir, et il y en a beaucoup comme ça). Je te crois volontiers quand tu dis que ce n'est pas une fuite dans ton cas.  :jap:  
 
2. Ta destination. OK, les USA. Perso je n'y suis jamais allé et ça ne m'intéresse pas trop, donc je n'ai aucun avis particulier sur les USA, mais osef. Ce qui compte c'est ton histoire et ta destination. Ou autrement dit, "pourquoi les US". De mon point de vue, il faut avoir 2 approches.
- Vas tu trouver ce que tu cherches et que tu ne trouves pas en France?
- Es tu en phase avec le logiciel de pensée US, ses points forts et ses faiblesses, sa psyché, ses valeurs, son imagerie...? Penses tu pouvoir embrasser la culture US, ou penses tu que tu vas vite te retrouver en opposition, tiraillé, en contradiction avec "le mood ambiant"?  
 
De mon modeste point de vue, un truc qui casse souvent, c'est le gap entre la perception fantasmée et la réalité, couplé parfois avec une inadéquation entre les raisons du départ et ce que l'on trouve à la destination.  
 
Dernier truc, à titre perso, je t'encourage à ne pas adapter trop vite un point de vue de client. "Que va m'apporter l'Amérique? des paysages, des expériences, un beau travail peut être, etc". La réalité c'est que les US ne t'attendent pas et s'ils t'acceptent, ils auront plutôt envie que tu contribues à leur pays plutôt que de contribuer à ton plaisir ou bonheur. A nouveau je ne connais pas les US, mais de façon générale, je trouve dangereux ce biais très naturel de s'imaginer que l'on va engranger plein de choses et que l'on va être attendu comme un être rare, précieux, alors que dans la réalité, il va falloir se faire petit, trouver sa place, contribuer, renoncer peut être, avant de trouver enfin une forme d'harmonie vertueuse entre ce que l'on a à offrir et ce que le pays choisi est prêt à vous donner. Je ne dis pas que ça peut être une aventure incroyable et que ce sera peut être un choix fabuleux pour ton bonheur, mais tu vois l'idée, en se préparant à la difficulté, on la surmonte. En idéalisant les choses, on se prend une tarte et on peut finir déçu voire dégoutté. Ce qui est dommage.  
 
D'autant qu'à un moment, oui tu auras la question du retour. Par nature, tu ne pourras pas être un éternel touriste émerveillé par son nouveau pays. Tu vas travailler (dur), être fatigué, rentrer chez toi avant de lancer la console. Il y a des week ends où tu vas dormir 12h peut être, te lever pour voir qu'il pleut, et ne pas bouger de chez toi. Tu es condamné à te retrouver dans une forme de routine tôt ou tard je pense. Et donc c'est là que tu dois te demander en quoi une routine aux US est préférable à une routine en France.
 
En espérant que cela puisse t'aider.  :jap:

n°62570086
louloute_7​8
Posté le 05-04-2021 à 16:48:55  profilanswer
 

Il y a un topic pour les gens qui rentrent? Je commence à y penser et à préparer cela, même si on se donne un an.

n°62570180
gregouf
Abubu Grigoufi Al-Hibi
Posté le 05-04-2021 à 17:03:23  profilanswer
 

louloute_78 a écrit :

Il y a un topic pour les gens qui rentrent? Je commence à y penser et à préparer cela, même si on se donne un an.


 
Pas a ma connaissance, mais ca a tout a fait sa place ici. Y'avait deja eu quelques retours d'experience ici-meme.


---------------
"Toi qui souffres, qui que tu sois, entre, dors, mange, reprends espoir... ici on t'aime" - L'Abbe
mood
Publicité
Posté le 05-04-2021 à 17:03:23  profilanswer
 

n°62570531
youmoussa
Ecrou-vis
Posté le 05-04-2021 à 17:57:29  profilanswer
 

louloute_78 a écrit :

Il y a un topic pour les gens qui rentrent? Je commence à y penser et à préparer cela, même si on se donne un an.


 
Il y a un topic impatriation si je me souviens bien.


---------------
Galerie HFR - Photoblog San Francisco - American Cars Photos
n°62570542
youmoussa
Ecrou-vis
Posté le 05-04-2021 à 17:58:08  profilanswer
 

potemkin a écrit :

Kikoo,
 
Y'a des expats USiens dans le coin ?
 
J'aimerais avoir des témoignages/retours d'xp. Les blogs d'expats sont légion je sais, mais c'est pas tant le côté pratique qui m'intéresse pour l'instant, mais plus le côté psychologique.
 
Qu'est-ce qui vous a fait hésiter ou au contraire motivé, quel état d'esprit une fois le cap franchi et les pieds sur le nouveau continent, et comment le vivez-vous x années après.
 
En gros, je commence à réfléchir à cette option.  
Ma mère récemment partie, était ma dernière obligation car elle était dépendante (et j'étais sa seule famille). Attention, c'est pas une idée à chaud née de cette perte, j'ai bien avant ça et à plusieurs reprises ruminé cette frustration de ne pas pouvoir faire ce qui me chante.
 
36 ans, célibataire, pas de projet d'enfant/famille, pas de souhait d'être propriétaire, bref une vie bâtie pour un minimum de dépendance à quoi que ce soit.
 
Pas de "fuite" non plus, j'apprécie la France et je sais qu'il y'a déjà ici un potentiel inexploré qui pourrait occuper toute une vie.
 
Un certain ennui peut-être, besoin de ne pas m'embourber, de changements réguliers, et certainement une envie de découverte de nouveaux espaces, et d'une culture différente.  Ou bien, à l'image de ma reconversion pro d'il y a 3 ans (hôtellerie > développement web), j'aime me mettre en difficulté :o
 
Certains se reconnaissent dedans ?
 
Et du coup, je suis en phase de réflexion, et cherche les bonnes questions à me poser pour tester ma volonté, mon véritable besoin.
 
Et pourquoi les USA (attention c'est plein d'idées reçues*): c'est vaste aussi bien en termes de cultures que de paysages,  pays développé, langue où je suis déjà plutôt à l'aise (même si y'aura tout à réapprendre, je pars de moins loin que le japonais), et probablement une certaine aura (the american dream ? :o).
* je compte bin sûr y voyager en simple touriste avant toute décision, chose qui serait déjà faite sans le covid :/ )  
 
Bref voilà où j'en suis actuellement.
Côté pratique, je suis pas trop inquiet. Un poste de développeur me laissera à priori pas mal de possibilités pour le choix de la ville, la dispo des jobs, et un salaire ne m'obligeant pas à me sédentarise dans une coloc de ghetto :o
 
PS: @ ceux qui ont en tête l'idée inverse de rentrer au bercail, qu'est-ce qui vous motive ? Déception ? Le quotidien qui était nouveau à une époque est redevenu barbant ? Autre ?


 
On est plusieurs à être aux US ici.


---------------
Galerie HFR - Photoblog San Francisco - American Cars Photos
n°62571356
louloute_7​8
Posté le 05-04-2021 à 19:29:36  profilanswer
 

youmoussa a écrit :


 
Il y a un topic impatriation si je me souviens bien.


Tu aurais le lien? Impossible de mettre la main dessus

n°62571502
Belloc
⭐⭐ c'est tiguidou
Posté le 05-04-2021 à 19:43:07  profilanswer
 
n°62572122
potemkin
Optimisateur relativiste.
Posté le 05-04-2021 à 20:51:23  profilanswer
 

Merci pour vos réponses  [:gaga jap]

 
Dolores a écrit :

Oh, désolée Potemkin  [:babou1980]


 [:andromaque]

 
Ayrin a écrit :

Je ne pense pas dire de bêtise en disant que la raison numéro 1 de rentrer au bercail est pour la majorité le manque des proches. Peu importe le pays, USA ou ailleurs.
Pour le reste il n'y a pas de recette miracle. Chacun ses goûts, ses idées, ses frustrations, ses coups de coeur.
Quels sont les risques à ce que tu essaye concrètement ? Pas de femme ou enfant t'es assez libre et ça n'implique que toi. J'ai envie de dire fonce si l'envie et les possibilités sont là :jap:

 
Belloc a écrit :

Comme dit Ayrin, si t'as rien à perdre, tu y vas et tu te fais ton idée. Si ça te convient pas tu rentres et la vie continue. Mais me semble que travailler aux US c'est pas si simple côté visa, c'est surtout ça l'enjeu.

 

En effet "rien" à perdre. Bon je me méfie du "rien" à relativiser, ce qui me semble anodin aujourd'hui pourra s'avérer plus important qu'il n'y paraît. Mais du moment que je remets en place la même routine ailleurs, ça devrait pas être moins bien, juste différent. :jap:

 
hey_popey a écrit :


Tu résumes bien tout. :jap:
Si on a besoin d’un travail salarié pour vivre, il faut commencer par la recherche d’emploi, plus ou moins difficile selon le secteur et le pays visé. Je dirais que si ça n’est pas facile pour un pays précis et qu’on a surtout envie d’aller voir ailleurs, il ne faut pas hésiter à élargir sa zone de recherche.
Si on n’a pas besoin de travail salarié (freelance à distance, rentier... :o) il faut voir comment organiser ça pour pouvoir se poser plus ou moins longtemps dans différents lieux tout en restant réglo vis-à-vis du visa utilisé.

 

Alors oui, ça empiète sur l'aspect pratique mais puisqu'on y est, évidemment ma capacité à obtenir un job à distance ouvrant l'accès à une demande de visa L1 ou H1B sera une condition préliminaire. Je sais que c'est dur à obtenir, mais de toute façon c'est une condition de départ, donc je considère que si je fais mes valises, c'est visa en poche et poste qui m'attend.
L'avantage de mon taf étant que je peux toujours tenter de négocier du TT en anticipation (bon je me fais ptet des films, mais c'est une question que j'aborderai sérieusement bien plus tard).

 

Je commence aujourd'hui à ruminer ce projet pour peut-être 1 an, quand j'aurai des certitudes et un "GO" interne, me démener pour ces soucis pratiques sera une formalité :D

 
ShinobiOfGaming a écrit :

 

De mon point de vue, (désolé je suis éclaté de fatigue, mais je vais tenter de te donner un avis utile), tu dois t'interroger sur 2 aspects.

 

1. Toi. Pourquoi cette envie de partir. Est ce une envie sérieuse, argumentée. Es-tu prêt à renoncer à certaines choses pour réaliser ton projet? Es tu prêt à avaler des couleuvres potentiellement? Es tu prêt à accepter un début difficile peut être? Rester en France te serait il plus douloureux que la possibilité d'un échec aux US? Quels sont tes moteurs de motivation, et qu'est ce qui te travaille comme ça pour te faire penser au départ depuis plusieurs années? Qu'est ce qui pourrait te refroidir au point de renoncer à ton projet? Autrement dit, "pourquoi tu pars". Quelles sont les "bonnes raisons" que tu as de partir? (Au contraire des mauvaises raisons, qui pour résumer, te poussent plutôt à FUIR qu'à partir, et il y en a beaucoup comme ça). Je te crois volontiers quand tu dis que ce n'est pas une fuite dans ton cas.  :jap:  

 

2. Ta destination. OK, les USA. Perso je n'y suis jamais allé et ça ne m'intéresse pas trop, donc je n'ai aucun avis particulier sur les USA, mais osef. Ce qui compte c'est ton histoire et ta destination. Ou autrement dit, "pourquoi les US". De mon point de vue, il faut avoir 2 approches.
- Vas tu trouver ce que tu cherches et que tu ne trouves pas en France?
- Es tu en phase avec le logiciel de pensée US, ses points forts et ses faiblesses, sa psyché, ses valeurs, son imagerie...? Penses tu pouvoir embrasser la culture US, ou penses tu que tu vas vite te retrouver en opposition, tiraillé, en contradiction avec "le mood ambiant"?

 

De mon modeste point de vue, un truc qui casse souvent, c'est le gap entre la perception fantasmée et la réalité, couplé parfois avec une inadéquation entre les raisons du départ et ce que l'on trouve à la destination.

 

Dernier truc, à titre perso, je t'encourage à ne pas adapter trop vite un point de vue de client. "Que va m'apporter l'Amérique? des paysages, des expériences, un beau travail peut être, etc". La réalité c'est que les US ne t'attendent pas et s'ils t'acceptent, ils auront plutôt envie que tu contribues à leur pays plutôt que de contribuer à ton plaisir ou bonheur. A nouveau je ne connais pas les US, mais de façon générale, je trouve dangereux ce biais très naturel de s'imaginer que l'on va engranger plein de choses et que l'on va être attendu comme un être rare, précieux, alors que dans la réalité, il va falloir se faire petit, trouver sa place, contribuer, renoncer peut être, avant de trouver enfin une forme d'harmonie vertueuse entre ce que l'on a à offrir et ce que le pays choisi est prêt à vous donner. Je ne dis pas que ça peut être une aventure incroyable et que ce sera peut être un choix fabuleux pour ton bonheur, mais tu vois l'idée, en se préparant à la difficulté, on la surmonte. En idéalisant les choses, on se prend une tarte et on peut finir déçu voire dégoutté. Ce qui est dommage.

 

D'autant qu'à un moment, oui tu auras la question du retour. Par nature, tu ne pourras pas être un éternel touriste émerveillé par son nouveau pays. Tu vas travailler (dur), être fatigué, rentrer chez toi avant de lancer la console. Il y a des week ends où tu vas dormir 12h peut être, te lever pour voir qu'il pleut, et ne pas bouger de chez toi. Tu es condamné à te retrouver dans une forme de routine tôt ou tard je pense. Et donc c'est là que tu dois te demander en quoi une routine aux US est préférable à une routine en France.

 

En espérant que cela puisse t'aider.  :jap:

 

Merci pour l'effort :jap:
Tes questions sont utiles oui, ça concrétise le cadre de pensée que j'élabore peu à peu (on est complètement dans le sujet de ma venue ici :D )

 

1/ J'ai pas encore de réponse globale et sûre. J'ai peu de choses auxquelles renoncer (peut-être me suis-je préparé inconsciemment :o). Galérer aux débuts, bien-sûr, c'est ptet même un des enjeux, une façon de me tester :D
Rester en France serait-il un échec, bonne question aussi. Concrètement non, je ne vis pas mal du tout. Mais si les années continuent de filer, je pourrais me réveiller à nouveau dans 5/10 ans et regretter amèrement mon inactivité oui.
Je ne cherche peut-être pas tant qq chose de concret, mais un changement, un "mouvement". Je ne pense pas non plus que la France ne puisse pas offrir ce que je viserai là bas. Je n'ai peut-être pas croisé les bonnes personnes ici, trouvé la bonne émulation.
Je cherche peut-être de nouvelles façons de penser, et de vivre. Une autre ouverture d'esprit, une autre attitude, avoir à nouveau le champ des possibles qui s'ouvre à moi, en termes humains comme pro (vision plus positive de l'entreprenariat ?).

 

2/ Pas mal de réponses croisées en 1, mais concernant ce que je nommerai le "way of life" ricain, je ne peux dire, n'y ayant vécu. Et je peux pas me baser raisonnablement sur des clichés :o Je m'attends à ce qu'il y ait à boire et à manger, tout comme partout.
Je ne considère pas, déjà ici, que le french "way of life" ne m'affecte particulièrement. Je fais mes trucs dans mon coin, dans un périmètre humain forcément restreint, sans avoir l'impression d'avoir des interactions réelles avec l'opinion publique ou nos dirigeants.

 

Et très loin de moi l'idée de croire que je suis "attendu" :D Je serai une vermine de migrant de plus qui essaierait juste de changer de gâteau dans lequel croquer :o
Je "sais" très bien que je ne dois pas m'attendre à un chamboulement non plus, et que les mêmes routines vont s'installer où que j'aille. Ne serait-ce que par le confinement lié au boulot. Restera ce à quoi j'ai accès sur mon temps libre. Pouvoir prendre des vols intérieurs et sillonner des états très différents et un +. Beaucoup d'endroits m'attirent, en pur touriste, mais il me faudrait 10 ans pour les faire en mode "congés annuels" depuis la France.

 

Je suis cela dit plutôt convaincu qu'une routine ressemble à une autre quel que soit l'endroit (à niveau de développement égal). Mais je sais que si je m'en sors bien et arrive à peu près à recréer le même niveau de routine, ça ne sera pas moins bien.
Pour info quand je dis que je suis en mode minimalisme, je n'exagère pas. Je suis toujours dans un 35m² qui me convient parfaitement en tant que 1 personne, je ne cherche pas à accumuler des biens ou vivre dans le luxe.
Juste, gagner correctement ma vie pour pouvoir utiliser mon temps libre au mieux (ce que je ne fais pas forcément très bien ici, déjà).  [:gaga jap]


Message édité par potemkin le 05-04-2021 à 20:54:13

---------------
Sondage pour me rendre millionnaire ! https://t.co/VMCiCptzx8?amp=1
n°62572540
Ayrin
Miaou
Posté le 05-04-2021 à 21:30:02  profilanswer
 

Avec ce que tu décris j'ai envie de dire "go!" :jap:
Tu m'as l'air de quelqu'un assez ouvert à prendre ce qui vient. Ce qui me semble le meilleur profil possible pour une expatriation.
 
Pour les attentes et désillusions c'est bien une chose personnel. Je suis arrivée sur le continent sans n'y avoir jamais mis les pieds avant et ne s'en est suivi aucun bris de coeur  [:cosmoschtroumpf]  
Tu le dis ce que tu veux c'est du changement. Tant que tu n'as pas en tête une idée d'El Dorado qui n'existe pas les risques de de grandes désillusions restes faibles. Ca ne sera pas parfait mais le pays parfait n'existe pas.
 
Selon tes goûts et opportunités tu peux te poser la question de l'état et/ou la ville. Est-ce que tu serais plus branché NYC, SF ou fin fond du Montana.
Sachant qu'une fois sur place tu peux toujours avoir d'autres opportunités et évolutions. Rien n'est immuable.

n°62572693
potemkin
Optimisateur relativiste.
Posté le 05-04-2021 à 21:40:08  profilanswer
 

:jap: :heart:
 
Pour l'endroit j'attends de voir si les 120k$ de salaire moyen annoncés dans ma branche sont une réalité, mais ça serait une ville côtière (je viens du sud après tout, cong, me faut la mer pas loin), probablement côte ouest (je ne dis pas explicitement SF car j'ai vu le prix des loyers :o).


---------------
Sondage pour me rendre millionnaire ! https://t.co/VMCiCptzx8?amp=1
n°62572760
the veggie​ boy
BBQ Beer Freedom
Posté le 05-04-2021 à 21:44:35  profilanswer
 

Ayrin a écrit :

Avec ce que tu décris j'ai envie de dire "go!" :jap:
Tu m'as l'air de quelqu'un assez ouvert à prendre ce qui vient. Ce qui me semble le meilleur profil possible pour une expatriation.


 
+1


---------------
blacklist
n°62572891
louloute_7​8
Posté le 05-04-2021 à 21:54:11  profilanswer
 
n°62573687
youmoussa
Ecrou-vis
Posté le 05-04-2021 à 22:53:31  profilanswer
 

Ayrin a écrit :

Avec ce que tu décris j'ai envie de dire "go!" :jap:
Tu m'as l'air de quelqu'un assez ouvert à prendre ce qui vient. Ce qui me semble le meilleur profil possible pour une expatriation.
 
Pour les attentes et désillusions c'est bien une chose personnel. Je suis arrivée sur le continent sans n'y avoir jamais mis les pieds avant et ne s'en est suivi aucun bris de coeur  [:cosmoschtroumpf]  
Tu le dis ce que tu veux c'est du changement. Tant que tu n'as pas en tête une idée d'El Dorado qui n'existe pas les risques de de grandes désillusions restes faibles. Ca ne sera pas parfait mais le pays parfait n'existe pas.
 
Selon tes goûts et opportunités tu peux te poser la question de l'état et/ou la ville. Est-ce que tu serais plus branché NYC, SF ou fin fond du Montana.
Sachant qu'une fois sur place tu peux toujours avoir d'autres opportunités et évolutions. Rien n'est immuable.


 
Faut quand même lui dire que $120k dans certains coins, c’est a peine un salaire de débutant  :o


---------------
Galerie HFR - Photoblog San Francisco - American Cars Photos
n°62588737
fret6
Posté le 07-04-2021 à 14:45:35  profilanswer
 

:hello:
Si quelqu'un est bien calé en assurance santé et CFE, contactez-moi en mp, svp.
Merci !  
:jap:


---------------
Stamba blo Fridom - Documentaire sur l'indépendance du Vanuatu
n°62604537
ta-ta
Posté le 09-04-2021 à 07:15:41  profilanswer
 

Si tu veux venir faire un retour CFE sur le topic je dirais pas non :)

n°62610338
Belloc
⭐⭐ c'est tiguidou
Posté le 09-04-2021 à 17:14:16  profilanswer
 

Tiens j'ai trouvé un autographe de Macron dans mes spams :o


---------------

n°62610356
gregouf
Abubu Grigoufi Al-Hibi
Posté le 09-04-2021 à 17:16:07  profilanswer
 

Belloc a écrit :

Tiens j'ai trouvé un autographe de Macron dans mes spams :o


 :D Il doit etre en campagne, ils envoient ca a tout le monde...


---------------
"Toi qui souffres, qui que tu sois, entre, dors, mange, reprends espoir... ici on t'aime" - L'Abbe
n°62611517
louloute_7​8
Posté le 09-04-2021 à 19:45:06  profilanswer
 

Les français de l’étranger votent en majorité pour lui je crois.

n°62611524
jameson
Posté le 09-04-2021 à 19:46:03  profilanswer
 

louloute_78 a écrit :

Les français de l’étranger votent en majorité pour lui je crois.


Depuis 1870, en effet.

n°62613188
fret6
Posté le 09-04-2021 à 22:22:28  profilanswer
 

ta-ta a écrit :

Si tu veux venir faire un retour CFE sur le topic je dirais pas non :)

 

C'est pas un retour, non. C'est pour des conseils sur notre situation.
En gros, l'ancien employeur de Madame a résilié le contrat au 31 décembre, alors qu'il ne payait (retenue sur salaire...) qu'une partie de l'assurance, et ce plus d'un mois avant la fin effective du contrat...
La MGEN nous a écris en mars pour nous prévenir, heureusement !! Mais la CFE, pas un mail, pas un coup de fil. RIEN.... Donc en gros ils te coupent l'assurance comme ça, sans rien dire à l'assuré... Heureusement qu'il ne nous est rien arrivé...

 

Sous ce contrat, j'étais inclus. Aujourd'hui, la CFE veut nous faire souscrire à un nouveau contrat et que je sois le principal assuré car je suis plus âgé. Mais étant donné que nous n'avons pas nous-même résilié le précédent contrat, peuvent-ils faire ça ?

 

Et on voit que si on prend une assurance séparément, c'est moins cher... Surtout à partir d'août, quand j'aurais 40 ans. Donc, peut-on s'assurer séparément (on est PACSés) ?

 

:jap:

Message cité 1 fois
Message édité par fret6 le 10-04-2021 à 05:06:12

---------------
Stamba blo Fridom - Documentaire sur l'indépendance du Vanuatu
n°62614676
hey_popey
Beta vulgaris
Posté le 10-04-2021 à 01:57:49  profilanswer
 

fret6 a écrit :


Sous ce contrat, j'étais inclus. Aujourd'hui, la CFE veux nous faire souscrire à un nouveau contrat et que je sois le principal assuré car je suis plus âgé. Mais étant donné que nous n'avons pas nous-même résilié le précédent contrat, peuvent-ils faire ça ?

 

Et on voit que si on prend une assurance séparément, c'est moins cher... Surtout à partir d'août, quand j'aurais 40 ans. Donc, peut-on s'assurer séparément (on est PACSés) ?

 

:jap:


Est-ce que la CFE peut vouloir...? Bien sûr ! Ça ne veut pas dire qu'elle peut vous forcer à quoi que ce soit. Ça ne veut pas forcément dire non plus que vous avez le droit de choisir vos conditions d'adhésion.
Des détails doivent me manquer parce que ça me semble évident que vous puissiez vous assurer séparément, que ça soit à la CFE s'ils acceptent, ou ailleurs. [:transparency]

n°62614738
fret6
Posté le 10-04-2021 à 05:07:49  profilanswer
 

Non, mais le problème est que le contrat a été résilié sans notre accord ni même en nous mettant au courant, et que du coup, ils nous proposent pas du tout la même chose...


---------------
Stamba blo Fridom - Documentaire sur l'indépendance du Vanuatu
n°62616738
aurichalqu​e
Congoïde masqué
Posté le 10-04-2021 à 14:06:28  profilanswer
 

Si ce n'est pas vous qui avez souscrit, pourquoi serait-ce à vous de résilier ?
La CFE peut peu :o quand j'avais arrêté de payé ils m'avaient prévenu que les remboursements seraient suspendus jusqu'à régularisation.

n°62622202
speedboyz3​0
Guide Michelin :o
Posté le 11-04-2021 à 08:21:51  profilanswer
 

Certains parmi vous sont conseillers du commerce extérieur ?

n°62622560
morb
Posté le 11-04-2021 à 10:05:28  profilanswer
 

speedboyz30 a écrit :

Certains parmi vous sont conseillers du commerce extérieur ?

 

A quel niveau ?

 

Législation ? Normes ? Documentations ?

n°62622944
speedboyz3​0
Guide Michelin :o
Posté le 11-04-2021 à 11:16:26  profilanswer
 
n°62624790
LeLapin11
Posté le 11-04-2021 à 15:45:26  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Je reviens en France cet été et je voulais savoir s'il fallait faire des démarches spécifiques pour se réinscrire à la Sécurité Sociale sachant que je devrais continuer sur un CDI dans une boite française.
 
Merci !

n°62624822
aurichalqu​e
Congoïde masqué
Posté le 11-04-2021 à 15:50:58  profilanswer
 

Oui, il faut renvoyer le formulaire A38 à la CPAM du département où tu t'es installé avec ta première fiche de paie puis attendre deux mois pour être enregistré.

n°62625458
Dzama
Une vraie tête brûlée
Posté le 11-04-2021 à 17:46:27  profilanswer
 

Bonjour,
 
Y'a t-il des gens ici qui bossent en Inde, ou s'y sont déplacé professionnellement quelques semaines ?


---------------
Topic Chicha [:dzama] http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] w=0&nojs=0
n°62625515
gregouf
Abubu Grigoufi Al-Hibi
Posté le 11-04-2021 à 17:56:02  profilanswer
 

Dzama a écrit :

Bonjour,

 

Y'a t-il des gens ici qui bossent en Inde, ou s'y sont déplacé professionnellement quelques semaines ?

 

:hello: (Deplacements pros)


Message édité par gregouf le 11-04-2021 à 17:56:13

---------------
"Toi qui souffres, qui que tu sois, entre, dors, mange, reprends espoir... ici on t'aime" - L'Abbe
n°62625517
youmoussa
Ecrou-vis
Posté le 11-04-2021 à 17:56:09  profilanswer
 

LeLapin11 a écrit :

Bonjour à tous,
 
Je reviens en France cet été et je voulais savoir s'il fallait faire des démarches spécifiques pour se réinscrire à la Sécurité Sociale sachant que je devrais continuer sur un CDI dans une boite française.
 
Merci !


 
Topic retour en France !


---------------
Galerie HFR - Photoblog San Francisco - American Cars Photos
n°62630818
ark
Mi Wantem Tusker
Posté le 12-04-2021 à 12:20:46  profilanswer
 

Dzama a écrit :

Bonjour,
 
Y'a t-il des gens ici qui bossent en Inde, ou s'y sont déplacé professionnellement quelques semaines ?


Oui, plus jamais ça :D


---------------
Quand j'entends le mot "société", je sors mon revolver...
n°62633647
louyseiz
Posté le 12-04-2021 à 17:24:26  profilanswer
 

J'ai oublié de prévenir le topic de mon move imminent :o
Je ne change qu'une lettre, de NY a NZ, mais ça fait quand meme 15000 km de distance, un autre hémisphère, d'autres paysages, de la (belle)-famille a proximité, l'absence (ou presque) de Covid, et en contrepartie le pognon qui se fera plus discret.
 
D'un point de vue pratique, on va aussi enchaîner deux hivers :D

n°62633776
the veggie​ boy
BBQ Beer Freedom
Posté le 12-04-2021 à 17:37:30  profilanswer
 

mazel tov on the move :hello:


---------------
blacklist
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  748  749  750  751  752  753

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
parler d'un couché de soleil lointainJamais eu de copine a 17 ans
Selon vous? La pire invention jamais inventé?Le plus mauvais film que vous ayez jamais vu ...
Tueur à gages : qui n'y a jamais pensé ?Tout ce que vous n'avez jamais vu sur PES4
vent scooter neuf jamais roulela terre comme vous ne l'avez jamais vue !!
signification des lettres KLM (couche KLM) en physique ? 
Plus de sujets relatifs à : • Topic des expatriés • Ici le soleil ne se couche jamais ...


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR