Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
2801 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  84  85  86  87  88  89
Auteur Sujet :

Ou on reparle de la fusion froide...

n°58521822
robob
Posté le 10-01-2020 à 16:03:20  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

TZDZ a écrit :


Oui, et ni Google ni la NASA ne publient des choses sur la fusion froide.


Google revives controversial cold-fusion experiments
Le papier cité plus haut, paru dans Physical Review C, est rédigé par les chercheurs ou consultants de la NASA.

mood
Publicité
Posté le 10-01-2020 à 16:03:20  profilanswer
 

n°58521867
donut78
Stop eating donuts
Posté le 10-01-2020 à 16:08:51  profilanswer
 
n°58521908
zard0z
Posté le 10-01-2020 à 16:13:00  profilanswer
 

mais y'a pas controverse : y'a pas de LERN, pas une seule observation préalable mettant la théorie en défaut, aucune expérience avec un résultat contraire au prédictions théoriques. y'a rien a prouver/discuter.
on va pas débattre de chaque proposition théorique (théologique) qui ne s'appuie sur aucune donnée/fait.
ici on a google, qui a de l'argent a jeter, qui s'est quand même penché dessus, résultat : rien.
 

n°58521923
-Sniper-Wo​lf-
☢️ Mercenaire auꭗ RG ☢️
Posté le 10-01-2020 à 16:14:30  profilanswer
 

Citation :

Google’s project — revealed in a peer-reviewed Nature Perspective1 this week — found no evidence that cold fusion is possible, but made some advances in measurement and materials-science techniques that the researchers say could benefit energy research.


 

Citation :

“This is not just a chase for cold fusion,” says Matthew Trevithick, a research programme manager at Google in Mountain View, California. “If it were, I don’t think we would have maintained an interest of this calibre of team for so long.”


 
Traduction : ils savent très bien que cela ne fonctionne pas, et se servent de ce sujet comme d'un cas d'école pour progresser dans la rigueur scientifique.


---------------
⮚ Les Archives de Sniper ⮘
| Science!
n°58521933
lezioul
J'ai pas accroché, j'ai rippé
Posté le 10-01-2020 à 16:15:36  profilanswer
 

zard0z a écrit :

mais y'a pas controverse : y'a pas de LERN, pas une seule observation préalable mettant la théorie en défaut, aucune expérience avec un résultat contraire au prédictions théoriques. y'a rien a prouver/discuter.
on va pas débattre de chaque proposition théorique (théologique) qui ne s'appuie sur aucune donnée/fait.
ici on a google, qui a de l'argent a jeter, qui s'est quand même penché dessus, résultat : rien.
 


Ça sent le dossier pour un crédit d'impôt accordé par l'état de Californie :o


---------------
hfr-rehost@chrome | "La voiture idéale à Paris étant la 911 carrera 4S." Markof2019
n°58522159
Larry_Gola​de
In soviet russia
Posté le 10-01-2020 à 16:36:08  profilanswer
 

robob a écrit :

Sinon pas la peine de polémiquer trois heures sur l'E-cat de Rossi, un complot alien ou l'évolution économique mondiale si cette rupture technologique -qui-n'arrivera-pas-d'après-vous- arrive tout de même.


C'est toi qui a évoqué les méchantes compagnies pétrolières qui comploteraient pour cacher la fusion froide.
Ce qui m'amène à la question suivante :  
Si la fusion froide est si facile à réaliser -parce que visiblement un type dans son garage peut se faire son réacteur avec, soyons généreux, des pièces usinées par des professionnels, et des produits chimiques trouvables facilement - comment les compagnie pétrolières comptent stopper la prolifération des réacteur à fusion froide?
En 1976 un étudiant a créé les plans d'une bombe atomique ( https://en.wikipedia.org/wiki/John_ [...] omb_Kid%22 ) avec les connaissances publiques de l'époque. Aujourd'hui avec Internet tout se trouve, s'échange... Sauf les plans des réacteurs à fusion froide, qui mystérieusement seraient éliminés/retirés?
C'est bon à savoir que les informaticiens de chez Total sont meilleurs que les services de lutte contre les trafics d'arme, de drogue ou d'enfants :o


---------------
Si on attend la dernière minute pour faire quelque chose, au moins ça ne prendra qu'une minute à faire.
n°58522227
TZDZ
Posté le 10-01-2020 à 16:45:48  profilanswer
 

robob a écrit :


Google revives controversial cold-fusion experiments
Le papier cité plus haut, paru dans Physical Review C, est rédigé par les chercheurs ou consultants de la NASA.


Ah oui mea culpa ils publient que ça ne marche pas  [:hephaestos]  
Ils disent que ça ne marchent pas : c'est bien la preuve que ça doit fonctionner !
Mais du coup je suis perdu, où sont les pressions dont tu parlais avant ?

n°58522767
Fouge
Posté le 10-01-2020 à 17:58:13  profilanswer
 

robob a écrit :

La réalité, c'est que si cette technologie - disons que n'importe quelle PME dans le monde pourrait fabriquer  et vendre un petit générateur d'énergie électrique ou thermique- entraînerait une crise boursière, financière et économique totale. A ton avis comment réagiraient les marchés face aux sociétés liées aux énergies fossiles, électrique ? Comment renflouer les taxes prélevées par les états sur ces marchés ? Comment donc contrôler mondialement une telle découverte sans planter l'économie mondiale actuelle ?

 

Comme tu le dis, l'argent gouverne le monde (et accessoirement te permet de bouffer).

Voici un scénario qui me parait bien plus probable :

 

Etant donné l'énorme demande au niveau planétaire, ce serait bien plus simple de vendre les droits d'exploitation de la technologie, à un tarif très très élevé : seuls des multinationales (Total par ex) et des "gouvernements" se lanceraient là-dedans. Au mieux les PME tenteraient des choses sans autorisation, mais ça resterait un marché de niche (dans certains pays uniquement), et peu intéressant au final (moins performant, plus cher car ne bénéficiant pas des économies d'échelle, moins bon support, méfiance des consommateurs finaux, certains serraient des escrocs, etc.) face à l'offre légale.
En France, EDF aura enfin trouvé la "solution miracle" : plus besoin de continuer à développer les énergies renouvelables (c'était une fausse bonne idée, trop d’inconvénients, s'opposait à la baisse du rejet de CO2, etc.), les centrales nucléaires actuelles continueraient le temps de mettre au point et de déployer les centrales LENR (ce qui prendrait de nombreuses années). Les grosses sociétés qui auront eu les moyens de payer les droits d'exploitation elles, fourniront à qui veulent bien des générateurs +/- puissants, avec notamment un modèle accessible pour le grand public. Mais à cause du cout élevé des générateurs, de la maintenance, du combustible et des déchets (gérés via une filière règlementée, avec taxes supplémentaires qui vont bien) cela intéressera surtout certaines grosses entreprises, peu de particuliers franchiront le pas (gros investissement rentable qu'au bout de 10 ans, plein de contraintes...), EDF étant à peine plus cher et bien plus simple et avec un meilleur taux de disponibilité resterait toujours le fournisseur N°1 d'énergie chez les particuliers. Le cours de la bourse d'EDF monterait, la filière passerait enfin au vert et le pays (historiquement très dépendant du pétrole mais n'en produisant pas) aurait une bouffée d'air frais salvatrice requinquant pendant quelques temps notre économie qui en avait bien besoin.

 

Les années passent, pas mal de pays et de grosses entreprises privées se gavent, le brevet finit par passer dans le domaine public mais le marché est fait, aucune PME n'aura vraiment sa part du gâteau, le cours du pétrole aura baissé (au grand dam des pays producteurs de pétrole) le rendant ainsi plus concurrentiel pour certains usages (on l'exploitera donc jusqu'à la dernière goute !), la France sera massivement passé à la LENR (à 85%, 10% d'hydroélectrique pratique pour encaisser les surplus de production, et 5% pour le reste)... Mais cette utilisation intensive et planétaire n'est pas sans impact sur l'environnement ! Certains scientifiques ont commencé à tirer le signal d'alarme : le combustible pose problème (production polluante, ressources non renouvelable, dépendance vis à vis de certains pays) et les déchets sont toxiques (pour l'environnement mais aussi pour la santé, les études tombent, les méta-analyses confirment). Certes en 30 ans, les rejets de CO2 ont chuté, mais la conso d'énergie/habituant n'a fait qu'augmenter et la Terre est maintenant peuplée d'environ 10Md d'habitants. La LENR naura résolu que le problème de CO2 : niveau économie, ça n'a été qu'un jeu de chaises musicales et au final ce sont les gros qui ont le plus gagné (le consommateur final n'aura pas vu ses factures changer, au mieux elles ont moins augmenté que s'il n'y avait pas eu la LENR) et niveau impact environnemental on se retrouve à nouveau à l'ère d'une catastrophe, il faut trouver une solution !

 

Et puis un jour un certain Adriano R. (italien diplômé en philosophie) s'attaque au problème du traitement des déchets de la LENR : il fonde la société FusionDragon qui promet de convertir ces déchets en hydrogène ! Mais la société fait faillite quand on découvre qu'elle déversait les déchets toxiques dans l'environnement, Adriano est ainsi condamné pour crimes environnementaux et fraude fiscale. Quelques années plus tard après sa sortie de prison, il met au point une LENR propre : face à l'absence de preuve et aux démonstrations aux conditions expérimentales douteuses, la communauté scientifiques est très sceptique... d'autant plus que son grand-père était un certain Andrea Rossi !

 

edit : Et toi cher lecteur, qu'en penses-tu ? Quel scénario est le plus crédible ? :o

Message cité 1 fois
Message édité par Fouge le 10-01-2020 à 19:10:58
n°58523115
gus84
Old school gamer
Posté le 10-01-2020 à 19:03:36  profilanswer
 

Rien de tout ça ne fonctionne et on crève tous comme des merdes.

 

Fin de l'histoire.  :O


---------------
C'est quand l'autoroute passe de quatre à trois voies que tu réalise que l'humanité est foutue.
n°58523164
Iryngael
Awesome, ain't it ?
Posté le 10-01-2020 à 19:12:51  profilanswer
 

Fouge a écrit :

Voici un scénario qui me parait bien plus probable :

 

Etant donné l'énorme demande au niveau planétaire, ce serait bien plus simple de vendre les droits d'exploitation de la technologie, à un tarif très très élevé : seuls des multinationales (Total par ex) et des "gouvernements" se lanceraient là-dedans. Au mieux les PME tenteraient des choses sans autorisation, mais ça resterait un marché de niche (dans certains pays uniquement), et peu intéressant au final (moins performant, plus cher car ne bénéficiant pas des économies d'échelle, moins bon support, méfiance des consommateurs finaux, certains serraient des escrocs, etc.) face à l'offre légale.
En France, EDF aura enfin trouvé la "solution miracle" : plus besoin de continuer à développer les énergies renouvelables (c'était une fausse bonne idée, trop d’inconvénients, s'opposait à la baisse du rejet de CO2, etc.), les centrales nucléaires actuelles continueraient le temps de mettre au point et de déployer les centrales LENR (ce qui prendrait de nombreuses années). Les grosses sociétés qui auront eu les moyens de payer les droits d'exploitation elles, fourniront à qui veulent bien des générateurs +/- puissants, avec notamment un modèle accessible pour le grand public. Mais à cause du cout élevé des générateurs, de la maintenance, du combustible et des déchets (gérés via une filière règlementée, avec taxes supplémentaires qui vont bien) cela intéressera surtout certaines grosses entreprises, peu de particuliers franchiront le pas (gros investissement rentable qu'au bout de 10 ans, plein de contraintes...), EDF étant à peine plus cher et bien plus simple et avec un meilleur taux de disponibilité resterait toujours le fournisseur N°1 d'énergie chez les particuliers. Le cours de la bourse d'EDF monterait, la filière passerait enfin au vert et le pays (historiquement très dépendant du pétrole mais n'en produisant pas) aurait une bouffée d'air frais salvatrice requinquant pendant quelques temps notre économie qui en avait bien besoin.

 

Les années passent, pas mal de pays et de grosses entreprises privées se gavent, le brevet finit par passer dans le domaine public mais le marché est fait, aucune PME n'aura vraiment sa part du gâteau, le cours du pétrole aura baissé (au grand dam des pays producteurs de pétrole) le rendant ainsi plus concurrentiel pour certains usages (on l'exploitera donc jusqu'à la dernière goute !), la France sera massivement passé à la LENR (à 85%, 10% d'hydroélectrique pratique pour encaisser les surplus de production, et 5% pour le reste)... Mais cette utilisation intensive et planétaire n'est pas sans impact sur l'environnement ! Certains scientifiques ont commencé à tirer le signal d'alarme : le combustible pose problème (production polluante, ressources non renouvelable, dépendance vis à vis de certains pays) et les déchets sont toxiques (pour l'environnement mais aussi pour la santé, les études tombent, les méta-analyses confirment). Certes en 30 ans, les rejets de CO2 ont chuté, mais la conso d'énergie/habituant n'a fait qu'augmenter et la Terre est maintenant peuplée d'environ 10Md d'habitants. La LENR naura résolu que le problème de CO2 : niveau économie, ça n'a été qu'un jeu de chaises musicales et au final ce sont les gros qui ont le plus gagné (le consommateur final n'aura pas vu ses factures changer, au mieux elles ont moins augmenté que s'il n'y avait pas eu la LENR) et niveau impact environnemental on se retrouve à nouveau à l'ère d'une catastrophe, il faut trouver une solution !

 

Et puis un jour un certain Adriano R. (italien diplômé en philosophie) s'attaque au problème du traitement des déchets de la LENR : il fonde la société FusionDragon qui promet de convertir ces déchets en hydrogène ! Mais la société fait faillite quand on découvre qu'elle déversait les déchets toxiques dans l'environnement, Adriano est ainsi condamné pour crimes environnementaux et fraude fiscale. Quelques années plus tard après sa sortie de prison, il met au point une LENR propre : face à l'absence de preuve et aux démonstrations aux conditions expérimentales douteuses, la communauté scientifiques est très sceptique... d'autant plus que son grand-père était un certain Andrea Rossi !

 

edit : Et toi cher lecteur, qu'en penses-tu ? Quel scénario est le plus crédible ? :o


16/20


---------------
/!\ Le point de rendez-vous des amateurs de vieux matos informatique c'est ici !/!\
mood
Publicité
Posté le 10-01-2020 à 19:12:51  profilanswer
 

n°58523688
robob
Posté le 10-01-2020 à 20:36:00  profilanswer
 

-Sniper-Wolf- a écrit :

Citation :

Google’s project — revealed in a peer-reviewed Nature Perspective1 this week — found no evidence that cold fusion is possible, but made some advances in measurement and materials-science techniques that the researchers say could benefit energy research.


 

Citation :

“This is not just a chase for cold fusion,” says Matthew Trevithick, a research programme manager at Google in Mountain View, California. “If it were, I don’t think we would have maintained an interest of this calibre of team for so long.”


 
Traduction : ils savent très bien que cela ne fonctionne pas, et se servent de ce sujet comme d'un cas d'école pour progresser dans la rigueur scientifique.


 
Non ils ont investit 10M$ car ils pensaient que ça pouvait marcher :
 
Google’s US$10-million project aimed to test the cold-fusion claims rigorously in a field that lacked credible scientific data, says Trevithick. Another goal was also to push methods in challenging experimental conditions. But, he adds: “The fact that the pay-out could be huge is definitely a component of our interest.”

Le projet de 10 millions de dollars de Google visait à tester rigoureusement les revendications de fusion à froid dans un domaine qui manquait de données scientifiques crédibles, explique Trevithick. Un autre objectif était également de pousser les méthodes dans des conditions expérimentales difficiles. Mais, ajoute-t-il: "Le fait que le retour sur investissement pourrait être énorme est certainement une composante de notre intérêt."
 
Ils n'y sont pas arrivé mais ils pensent toujours que c'est possible :
 
"Trevithick notes that in one case his team has not been able to reach even the hypothesized starting conditions for fusion, so have not fully eliminated the possibility that it occurs."
Trevithick note que dans ce cas, son équipe n'a pas été en mesure d'atteindre même les conditions de départ supposées pour la fusion, donc n'a pas complètement éliminé la possibilité que cela se produise.
 
"But the researchers say that both palladium experiments warrant further study. The hypothesized effects in the tritium experiment could be too small to measure with current equipment, they suggest. The team also says that further work could produce stable samples at extremely high deuterium concentrations, where interesting effects might occur."
Mais les chercheurs disent que les deux expériences sur le palladium méritent une étude plus approfondie. Les effets hypothétiques de l'expérience sur le tritium pourraient être trop faibles pour être mesurés avec l'équipement actuel, suggèrent-ils. L'équipe affirme également que des travaux supplémentaires pourraient produire des échantillons stables à des concentrations de deutérium extrêmement élevées, où des effets intéressants pourraient se produire.
 
Ma avis est donc totalement différent du tien :
- Google n'a pas investit 10M$ sans se poser sérieusement les questions que je me pose. Manifestement, il font partie comme moi des gogos qui pensent qu'il y a une solution au LENR.
- Le responsable pense toujours que c'est possible, mais pour le moment il s'est planté. :D  
 
Je n'ai pas compris de quelle piste tu parles plus haut : je n'ai accès qu'à l'"abstract" du papier.

Message cité 1 fois
Message édité par robob le 10-01-2020 à 20:37:27
n°58523884
TZDZ
Posté le 10-01-2020 à 21:04:32  profilanswer
 

robob a écrit :

Manifestement, il font partie comme moi des gogos qui pensent qu'il y a une solution au LENR.


Eh oui, les entreprises sont pleines de gens qui se trompent...

robob a écrit :

n'a pas complètement éliminé la possibilité que cela se produise.


C'est normal, c'est impossible.

Message cité 2 fois
Message édité par TZDZ le 10-01-2020 à 21:05:50
n°58524091
Cygne_d_Et​ang
Punk's not dead
Posté le 10-01-2020 à 21:33:23  profilanswer
 

TZDZ a écrit :


Eh oui, les entreprises sont pleines de gens qui se trompent...


 
On parle des google glass ou de google+ ? [:anathema]


---------------
Arrière les Esquimaux! Je rentre seul. Un matador rentre toujours seul! Plus il est grand, plus il est seul. Je vous laisse à vos banquises, à vos igloos, à vos pingouins. ¡ Por favor Señora! À quelle heure le train pour Madrid?
n°58524186
Larry_Gola​de
In soviet russia
Posté le 10-01-2020 à 21:45:10  profilanswer
 

Ou des avions renifleurs? :o


---------------
Si on attend la dernière minute pour faire quelque chose, au moins ça ne prendra qu'une minute à faire.
n°58524323
_tchip_
Et le sniper ?
Posté le 10-01-2020 à 22:11:40  profilanswer
 

[:synology95]


---------------
J'adore la France, dans 10 ans y en aura plus.
n°58525215
cocacolali​ght
Posté le 11-01-2020 à 09:04:37  profilanswer
 

donut78 a écrit :

Tous les mêmes [:vidadoe:5]

 

J'aimerais bien savoir dans l'histoire quelle techno révolutionnaire a été enterrée par les chninois de Wallstreet ? [:uxam]

 

Personnellement, ce qui me choque le plus, c'est d'être obligé de galérer dans les transports car le lobby de la RATP a enterré la téléportation. Tout cela pour permettre à la CGT de conserver son pouvoir de nuisance, c'est honteux.


---------------
Se battre avec les copains, et gagner du terrain, c'est très ...
n°58525261
robob
Posté le 11-01-2020 à 09:21:26  profilanswer
 

TZDZ a écrit :

Eh oui, les entreprises sont pleines de gens qui se trompent...


TZDZ a écrit :

C'est normal, c'est impossible.


Si je résume :
- SCEtoAUX me fait une brillante démonstration conclue par "AUCUN proton dans tout l'univers aura l'énergie cinétique nécessaire au franchissement de la barrière de Coulomb à température pièce". Peut-on considérer que low-energy correspond à "température pièce" ?
- le motard Elessar777 confirme la brillante démonstration et ne publie pas la sienne (ce n'est pas utile, je ne comprends pas la première, comme 99,99999% de la population).
- TZDZ confirme que c'est impossible
- -Sniper-Wolf- sait depuis longtemps qu'il n'y a rien, que la vérité est sur H.fr et que tout autre site à propos de LENR est soit un repère de charlatan soit au mieux des ignares induits en erreur et qui vont finir par comprendre que c'est impossible.
- les centaines de chercheurs dans le monde qui travaillent autour de la LENR, les dizaines d'entreprises qui financent cela, font ça juste pour passer le temps vu que c'est impossible.
- Et, pour finir, Google, l'entreprise la mieux renseignée au monde, qui a les moyens de se payer les meilleurs consultants tous domaines compris, qui est avertie dès que le moindre flux de pensée prend une quelconque orientation, Google investit 10 million de $ dans la LENR tout en sachant que c'est impossible(?). Et ce n'est ni la première ni la dernière à le faire.
 
Je ne veux pas ébranler vos certitudes les gars, peut-être que votre bifteck en dépend. :heink:  
 
 
 
 
 

n°58525419
TZDZ
Posté le 11-01-2020 à 10:05:40  profilanswer
 

Tu ne sais pas lire, je te dis qu'il est impossible d'exclure formellement la lenr.

n°58525989
Fouge
Posté le 11-01-2020 à 11:59:10  profilanswer
 

robob a écrit :


Si je résume :
- SCEtoAUX me fait une brillante démonstration conclue par "AUCUN proton dans tout l'univers aura l'énergie cinétique nécessaire au franchissement de la barrière de Coulomb à température pièce". Peut-on considérer que low-energy correspond à "température pièce" ?
- le motard Elessar777 confirme la brillante démonstration et ne publie pas la sienne (ce n'est pas utile, je ne comprends pas la première, comme 99,99999% de la population).
- TZDZ confirme que c'est impossible
- -Sniper-Wolf- sait depuis longtemps qu'il n'y a rien, que la vérité est sur H.fr et que tout autre site à propos de LENR est soit un repère de charlatan soit au mieux des ignares induits en erreur et qui vont finir par comprendre que c'est impossible.
- les centaines de chercheurs dans le monde qui travaillent autour de la LENR, les dizaines d'entreprises qui financent cela, font ça juste pour passer le temps vu que c'est impossible.
- Et, pour finir, Google, l'entreprise la mieux renseignée au monde, qui a les moyens de se payer les meilleurs consultants tous domaines compris, qui est avertie dès que le moindre flux de pensée prend une quelconque orientation, Google investit 10 million de $ dans la LENR tout en sachant que c'est impossible(?). Et ce n'est ni la première ni la dernière à le faire.

 

Je ne veux pas ébranler vos certitudes les gars, peut-être que votre bifteck en dépend. :heink:


- l'écrasante majorité des scientifiques a montré que la LENR n'était pas une piste envisageable (calculs et expérimentations à l'appuie), par contre ils n'ont pas de forum de discussion ouvert au public
- il y a cent fois plus de chercheurs dans le monde qui travaillent autour de la fusion chaude que sur la froide, eux et des milliers d'entreprises impliquées font ça en pure perte alors que la LENR est possible (un prototype est même fonctionnel depuis 2011)
- et pour finir, l'Union européenne, l'Inde, la Russie, la Chine, la Corée du Sud, le Japon, les États-Unis et la Suisse ont investi 19Md d'€ dans la fusion chaude, alors qu'ils possèdent les meilleurs scientifiques et laboratoires du monde et ont tout intérêt à trouver mieux que le pétrole et la fission nucléaire, tout ça alors que la fusion froide serait possible ?

 

Je ne veux pas ébranler tes certitudes, mais tu ne t'es pas dit que si la quasi intégralité des scientifiques expert de ce domaine pense que la fusion froide est du bullshit, c'est qu'il y a de bonnes raisons (et en les cherchant, on peut même les trouver) ? Tu ne t'es pas dit que si les pays les plus "avancés" et riches au monde ont décidé d'investir des milliards dans la fusion chaude (et non la froide) c'est qu'il y avait de bonnes raisons ? Tu ne t'es pas demandé pourquoi un italien diplômé en philosophie et escroc condamné n'arrive pas à convaincre avec ses démonstrations douteuses ? Ni les scientifiques, ni la quasi intégralité des entreprises au monde alors qu'il y a des milliards de bénef à se faire ?

 

Personnellement, j'ai tout intérêt à ce que la LENR soit possible et déjà fonctionnelle, mon bifteck en serait que plus juteux (dépendance au pétrole qui nous coute de l'argent, aussi bien à moi, qu'à mon entreprise et qu'à mon pays). Aujourd'hui croire en la LENR c'est une pure croyance basée sur du vent, et croire en Andrea Rossi c'est de l'ignorance (du personnage et de l'histoire de l'E-Cat) et/ou de la naïveté (mais pas de la connerie, ça pourrait arriver à tout le monde, ça m'est déjà arrivé dans le passé).
Si la LENR était vraiment fonctionnelle, t'inquiètes que tout le monde se jetterait dessus et en France on aurait déjà un premier proto de centrale en train de tourner : l'argent gouverne le monde (cf mon histoire ci-dessus).


Message édité par Fouge le 11-01-2020 à 12:00:42
n°58526759
robob
Posté le 11-01-2020 à 14:19:13  profilanswer
 

Les choix qui ont été fait il y  a plus de 15 ans l'ont été sur les connaissances et les moyens disponibles à cette époque.  
Des découvertes récentes ont peut-être rendu la LENR plus probable qu'il y a 15 ans.
 
Rien n'indique que la "quasi intégralité des scientifiques expert de ce domaine" pense que la LENR soit du "Bullshit". Par contre tout indique qu'ils sont déjà engagés à développer la fusion chaude, que les budgets "votés" il y a plus de 10 ans ont été quadruplés et qu'il serait mal venu de changer d'avis maintenant, ne serait-ce que d'émettre un avis contraire. Personnellement je préfère que l'Europe continue à investir dans le projet ITER en l'absence d'indication forte sur d'autres moyens de produire l’énergie dont nous avons besoin : des choix ont été fait, suivons les : ça fait avancer la science quoi qu'il arrive.
 
Mais tout cela n'indique en rien que la LENR est impossible, ni pourquoi un nombre d'entreprises (ou autre) croissant s'y intéresse.
 
Et par pité, arrêtez avec les frasques de Rossi : la LENR ne se résume pas à ça, c'est tellement facile de renvoyer chaque fois cet argument à 100 balles. (manquerait plus que son E-cat Version 7.5 fonctionne pour que la quasi intégralité des scientifiques expert de la fusion finissent dépressifs  :pt1cable: )

n°58527123
master71
ça manque de place.
Posté le 11-01-2020 à 15:27:55  profilanswer
 

Et qu'on lui file le prix Nobel pour avoir mis à terre la physique connue et détruit l'univers....


---------------
un jour, moi aussi, je serais grand...
n°58529727
-Sniper-Wo​lf-
☢️ Mercenaire auꭗ RG ☢️
Posté le 11-01-2020 à 22:50:33  profilanswer
 

Robob : oui, je sais depuis longtemps qu'il n'y a rien.

 

Depuis la fameuse expérience de 1989, y'a-t-il eu une seule expérience reproductible confirmant un résultat?

 

Non.

 

Absolument aucune.

 

C'est comme ça qu'on avance, en science.

 

Des gens qui bossent sur des sujets théoriques, réveurs, voire carréement loufoque, t'en trouveras toujours. Plus ou moins sérieux.

 

Mais tant qu'ils ne trouvent rien, il n'y a rien.

 

Tiens et j'imagine que tu penses que les fantômes peuvent exister, bien entendu?


Message édité par -Sniper-Wolf- le 11-01-2020 à 22:52:29

---------------
⮚ Les Archives de Sniper ⮘
| Science!
n°58530017
Fouge
Posté le 11-01-2020 à 23:56:54  profilanswer
 

robob a écrit :

Les choix qui ont été fait il y  a plus de 15 ans l'ont été sur les connaissances et les moyens disponibles à cette époque.
Des découvertes récentes ont peut-être rendu la LENR plus probable qu'il y a 15 ans.

Ou peut-être pas. Lesquelles ?

robob a écrit :

Rien n'indique que la "quasi intégralité des scientifiques expert de ce domaine" pense que la LENR soit du "Bullshit".

Très peu y croient et continuent dans cette voie, il y a clairement un consensus scientifique sur le fait que la fusion froide ne soit plus une piste sérieuse.

robob a écrit :

Par contre tout indique qu'ils sont déjà engagés à développer la fusion chaude, que les budgets "votés" il y a plus de 10 ans ont été quadruplés et qu'il serait mal venu de changer d'avis maintenant, ne serait-ce que d'émettre un avis contraire. Personnellement je préfère que l'Europe continue à investir dans le projet ITER en l'absence d'indication forte sur d'autres moyens de produire l’énergie dont nous avons besoin : des choix ont été fait, suivons les : ça fait avancer la science quoi qu'il arrive.

Plusieurs remarques :
 - ne te fais pas avoir par le biais des couts irrécupérables
 - rien n'empêche un membre de se retirer d'ITER (c'est ce que les EU ont failli faire)
 - de nombreux scientifiques émettent des critiques négatives vis-à-vis d'ITER, et depuis longtemps
 - ces pays explorent également d'autres pistes
Si la LENR était expérimentalement prouvée (certains l'affirment), tout le monde aurait interet à se lancer là-dedans, y compris les membres d'ITER car il reste d'énormes problématiques à résoudre qui n'ont pas de solution aujourd'hui, problématiques bien moindre voire absentes avec la LENR.
Pour moi il ne faut pas hésiter à abandonner les pistes qui ne donnent rien (ce qu'on a fait avec la LENR par ex) et si ITER c'est de la merde, faudra pas hésiter à laisser tomber en faveur d'autre chose (quelque soit les sommes déjà investies ! cf cette histoire des "couts irrécupérables" ).

 
robob a écrit :

Mais tout cela n'indique en rien que la LENR est impossible, ni pourquoi un nombre d'entreprises (ou autre) croissant s'y intéresse.

 

Et par pité, arrêtez avec les frasques de Rossi : la LENR ne se résume pas à ça, c'est tellement facile de renvoyer chaque fois cet argument à 100 balles. (manquerait plus que son E-cat Version 7.5 fonctionne pour que la quasi intégralité des scientifiques expert de la fusion finissent dépressifs  :pt1cable: )

J'ai plutôt l'impression qu'on s'y intéresse de moins en moins depuis cette affaire de 1989. De plus, le fait qu'une entreprise (quelque soit sa taille) investisse de l'argent dans une techno n'est même pas un indice sur le sérieux de la techno (les exemples sont nombreux) surtout si ce sont des boites dont le domaine d'expertise n'est pas celui de la techno en question. En tout cas rien n'indique que la LENR est une piste sérieuse qu'il faudrait à nouveau explorer, pas plus que de nombreuses autres hypothèses de production d'énergie "révolutionnaires".

 

Toutes ces hypothétiques techniques de production d'énergie (j'y inclus la LENR), je n'y crois actuellement pas jusqu'à preuve du contraire. Et ces preuves, je les attends toujours (et j'ai envie d'y croire !).
Et toi que penses-tu exactement de la LENR ? Tu penses que c'est une piste sérieuse ? Un proto serait déjà fonctionnel ? Qu'est-ce qui t'a convaincu ?


Message édité par Fouge le 11-01-2020 à 23:59:41
n°58531778
robob
Posté le 12-01-2020 à 13:17:48  profilanswer
 

Je ne suis convaincu en rien par le LENR : je me pose des questions et je sonde les opinions, comme sur ce post.
 
La réflexion porte sur les choix énergétiques possibles dans le futur. On doit sortir des énergies fossiles même si on adhère pas à l'opinion à la mode ces temps çi  (RCA), il faut considérer l'épuisement des ressources fossiles à échéance de moins d'un siècle. Le nucléaire, la fission est une solution mais bancale : déchets, danger, c'est aussi une ressource fossile. La fission semble donc être la solution et sans doute la seule capable de fournir suffisamment d’énergie en continu.  
 
Difficile de compter sur l'intermittent (éolienne, panneau solaire) sauf si on trouve un (vrai) moyen de stocker l'énergie électrique avec un progrès exponentiel du stockage.  
 
Avec la fusion chaude, on reste dans la même problématique que la fission : production centralisée et non adaptée au transport (sauf si progrès dans les batteries). L'hypothétique fusion froide réglerait tous ces problèmes en imaginant un "moteur" à fusion pas plus gros qu'un moteur thermique.  
 
Paragraphe spécial relance du "mode complot" chez les forumeur  :D :
Mais elle ne ferait pas que régler tous les problèmes : elle signerait la mort de tout monopole sur les énergies. Les états et les grands groupes ont plus intérêt au développement de la fusion chaude : on peut donc légitimement penser que si les efforts et la recherche vont plus vers la fusion chaude, ce n'est pas uniquement car elle apporte plus de certitude sur sa faisabilité.

n°58531838
-Sniper-Wo​lf-
☢️ Mercenaire auꭗ RG ☢️
Posté le 12-01-2020 à 13:28:36  profilanswer
 

Toujours la danse d'un pied à l'autre :
 
"Y'a de la recherche sérieuse sur la fusion froide, regardez Google, Airbus, Microsoft, la NASA!!!"
 
*Ouais et ça n'a jamais rien donné non?*
 
"Nan mais c'est parce qu'en fait les états et les grands groupes ne se concentrent que sur la fusion chaude pour leurs intérêts"
 
 
...


---------------
⮚ Les Archives de Sniper ⮘
| Science!
n°58531899
Dandu
Posté le 12-01-2020 à 13:40:51  profilanswer
 

robob a écrit :

Je ne suis convaincu en rien par le LENR : je me pose des questions et je sonde les opinions, comme sur ce post.
 
La réflexion porte sur les choix énergétiques possibles dans le futur. On doit sortir des énergies fossiles même si on adhère pas à l'opinion à la mode ces temps çi  (RCA), il faut considérer l'épuisement des ressources fossiles à échéance de moins d'un siècle. Le nucléaire, la fission est une solution mais bancale : déchets, danger, c'est aussi une ressource fossile. La fission semble donc être la solution et sans doute la seule capable de fournir suffisamment d’énergie en continu.  
 
Difficile de compter sur l'intermittent (éolienne, panneau solaire) sauf si on trouve un (vrai) moyen de stocker l'énergie électrique avec un progrès exponentiel du stockage.  
 
Avec la fusion chaude, on reste dans la même problématique que la fission : production centralisée et non adaptée au transport (sauf si progrès dans les batteries). L'hypothétique fusion froide réglerait tous ces problèmes en imaginant un "moteur" à fusion pas plus gros qu'un moteur thermique.  
 
Paragraphe spécial relance du "mode complot" chez les forumeur  :D :
Mais elle ne ferait pas que régler tous les problèmes : elle signerait la mort de tout monopole sur les énergies. Les états et les grands groupes ont plus intérêt au développement de la fusion chaude : on peut donc légitimement penser que si les efforts et la recherche vont plus vers la fusion chaude, ce n'est pas uniquement car elle apporte plus de certitude sur sa faisabilité.


 
Sérieux, pourquoi ?
 
Y a de grosses sociétés qui travaillent dans l'énergie, mais y a pas de monopole. Même chose pour les états, d'ailleurs : certains dépendent fortement des matières premières, c'est une évidence, mais dans le pire des cas, l'état s'effondre et ils trouvent un autre truc. C'est triste, mais ça va pas détruire l'économie mondiale.
 
je veux dire, en quoi l'arrivée d'une techno va tout changer ? Actuellement, prend les moteurs (thermique ou pas), l'exploitation des énergies, etc. Y a régulièrement de nouvelles technos, des sociétés qui apparaissent, d'autres qui disparaissent ou perdent des parts.
Et accessoirement, on dirait que tu penses que les grosses sociétés sont incapable de bouger, surtout, hors c'est pas réellement le cas.
 
Tesla bouscule pas mal le monde l'automobile et si les gros constructeurs ont un peu de mal à suivre, ils bougent et arrivent avec des solutions qui sont compétitives. Ca prend un peu de temps, mais ça bouge. je vois pas en quoi l'arrivée d'un moteur à fusion compact empêcherait les gros en question d'en profiter.  
 
Prenons le cas hypothétique d'un générateur à fusion froide simple à produire, et que le créateur offrirait à l'humanité, sans brevets, sans rien (il est trop sympa le créateur qui oeuvre pour le bien de l'humanité). Alors, OK, la PME "robob" pourrait en produire. Mais aussi toutes les grosses sociétés. Et pourquoi moi (ou n'importe qui) j'irais me tourner vers la PME robob (ou une autre) quand la grosse boîte que je connais bien, qui a un bon suivi, des ressources, etc. propose la même chose (et sûrement mieux, faut pas se voiler la face).
 
L'arrivée d'un truc comme ça causerait des dommages économiques à court terme sur de grosses sociétés, peut-être, mais y moyen terme, je pense que ça changerait rien, à part de l'énergie moins onéreuse (et encore) et les mêmes problèmes que maintenant quand on n'aime pas les grosses boîtes ou les états.


---------------
---> Un hors série Canard PC Hardware spécial « Mettre à jour son Mac » <---
n°58532063
Fouge
Posté le 12-01-2020 à 14:11:58  profilanswer
 

robob a écrit :

Avec la fusion chaude, on reste dans la même problématique que la fission : production centralisée et non adaptée au transport (sauf si progrès dans les batteries). L'hypothétique fusion froide réglerait tous ces problèmes en imaginant un "moteur" à fusion pas plus gros qu'un moteur thermique.

 

Paragraphe spécial relance du "mode complot" chez les forumeur :D :
Mais elle ne ferait pas que régler tous les problèmes : elle signerait la mort de tout monopole sur les énergies. Les états et les grands groupes ont plus intérêt au développement de la fusion chaude : on peut donc légitimement penser que si les efforts et la recherche vont plus vers la fusion chaude, ce n'est pas uniquement car elle apporte plus de certitude sur sa faisabilité.

Avec la fusion chaude, on a pas les mêmes problèmatiques que la fission ! Elles remplaceraient très avantageusement les centrales actuelles, le réseau de transport étant déjà présent, le client final n'y verrait que du feu.
Le gros problème qu'ils ont est lié aux contraintes de la fusion chaude (la centrale doit pouvoir encaisser durablement, rentabilité énergétique, etc.), la LENR leur retirerait de grosses épines du pied !

 

Pour le coup du "tout le monde aurait sa machine chez lui" j'y crois pas des masses. Gros investissement que tu mettrais des années à rentabiliser, gestion du combustible et des déchets, coût de maintenance, taux de service potentiellement aléatoire, etc. On va pas se mentir, 99% des français resteraient chez EDF.
Et d'autre part, pour ceux qui voudront être autonome énergétiquement (pour des raisons techniques ou idéologiques), à ton avis à qui vont-ils acheter leur générateurs ? À des gros groupes industriels car ils offriront les produits au meilleur rapport performance *fiabilité *support / prix. Gestion du combustible et des déchets : ultra encadrée et surtaxée. Et tous les ans tu devras faire appel à un technicien agréé pour contrôler l'état du générateur à un tarif qui te fera mal au cul (ce serait con qu'un dis-fonctionnent te tue dans ton sommeil ! ).

 

La LENR changeraient des choses, mais pas tant que ça d'un point de vue consommateur, ce ne sera pas nous les gros bénéficiaires de cette techno (comme d'habitude).


Message édité par Fouge le 12-01-2020 à 14:16:24
n°58532327
-Sniper-Wo​lf-
☢️ Mercenaire auꭗ RG ☢️
Posté le 12-01-2020 à 15:10:08  profilanswer
 

On voit d'ailleurs très bien comment le lobby du pétrole et du nucléaire à su annihiler un autre moyen de produire - quasi gratuitement- de l'énergie chez soi, en toute autonomie : le solaire.
 
 
Quasiment personne n'est au courant de cette technologie, et absolument aucun particulier n'a pu en placer chez lui, et surtout pas avec l'aide de l'état.  [:on_the_corner:4]

Message cité 1 fois
Message édité par -Sniper-Wolf- le 12-01-2020 à 15:10:58

---------------
⮚ Les Archives de Sniper ⮘
| Science!
n°58532350
robob
Posté le 12-01-2020 à 15:13:36  profilanswer
 

C'était juste le

robob a écrit :

Paragraphe spécial relance du "mode complot" chez les forumeurs  :D :

De toute manière, la LENR c'est impossible : pas la peine de débattre 3 heures. Il suffit de surveiller le prix du pétrole : dès qu'il passera sous la barre des 30$, on saura que ça y est c'est possible maintenant ;) .
 

n°58532433
Fouge
Posté le 12-01-2020 à 15:30:59  profilanswer
 


robob a écrit :

De toute manière, la LENR c'est impossible : pas la peine de débattre 3 heures. Il suffit de surveiller le prix du pétrole : dès qu'il passera sous la barre des 30$, on saura que ça y est c'est possible maintenant ;) .

 


Rien compris :D

 

Mais peu importe, j'espère qu'au fil de tes recherches (ici et ailleurs) t'as commencé à avoir des réponses, que t'as pu être confronté à d'autres oignons que celle de LENR-forum et que tu commences à te faire une petite idée des futurs techno envisagées pour remplacer progressivement celles qu'on utilise.
Et au rythme où ça va, pas sûr de profiter d'autre chose que de la fission de notre vivant. Par contre j'aimerais voir le 1er proto fonctionnel de centrale à fusion (qu'elle soit froide/tiède/chaude) de mon vivant :love:

Message cité 1 fois
Message édité par Fouge le 12-01-2020 à 15:33:15
n°58532627
robob
Posté le 12-01-2020 à 16:07:37  profilanswer
 

Fouge a écrit :

Rien compris :D

C'est aussi ce que je me suis dit cet été : j'était chez une amie à moi en Toscane,  une très jolie italienne aux yeux vert. Pour lui faire plaisir j'ai tondu la pelouse dans son  jardin. C'était une tondeuse électrique sans fil sur coussin d'air genre Flymo mais un peu bricolée avec un truc en métal brillant dessus. Une fois terminé, je lui ai demandé où on branchait la tondeuse pour la recharger. Elle m'a répondu qu'elle ne savait pas, que son père lui avait offert la tondeuse il y a 5 ans et qu'elle n'avait jamais pensé à la recharger. J'ai rien compris...
 
A oui au fait, le père de mon amie s’appelle Rossi.. Andréa, je crois. :sol:

n°58532668
Larry_Gola​de
In soviet russia
Posté le 12-01-2020 à 16:15:02  profilanswer
 

Tu essayes d'être drôle?


---------------
Si on attend la dernière minute pour faire quelque chose, au moins ça ne prendra qu'une minute à faire.
n°58532831
mlon
la frite c'est la fete
Posté le 12-01-2020 à 16:45:49  profilanswer
 

-Sniper-Wolf- a écrit :

On voit d'ailleurs très bien comment le lobby du pétrole et du nucléaire à su annihiler un autre moyen de produire - quasi gratuitement- de l'énergie chez soi, en toute autonomie : le solaire.

 


Quasiment personne n'est au courant de cette technologie, et absolument aucun particulier n'a pu en placer chez lui, et surtout pas avec l'aide de l'état. [:on_the_corner:4]


Oui enfin ya le tout petit problème de l'intermittence et de la stricte inversion entre pic de conso (décembre à mars) et le pic de prod (juin à septembre)

 

/Taulier du topic photovoltaïque

 

Ps : merci le nuke de gen 2 et 3 :o


---------------
^_^
n°58533054
Larry_Gola​de
In soviet russia
Posté le 12-01-2020 à 17:24:09  profilanswer
 

Ce qu'il voulait dire c'est que la techno existe, qu'elle est tout sauf mystérieuse et muselée et impossible à se procurer pour un particulier.
Après le problème du solaire (et de l'éolien) c'est le stockage.


---------------
Si on attend la dernière minute pour faire quelque chose, au moins ça ne prendra qu'une minute à faire.
n°58533127
mlon
la frite c'est la fete
Posté le 12-01-2020 à 17:40:33  profilanswer
 

Sur l'autoconsommation, c'est quand même limité :

 

- necessite de consuel
- pas de possibilité auto de revente en autoconstruction
- interdiction d'interconnecter un resal où on complète l'autoconsommation par du ongrid si batteries (sauf régie municipale spécifique que je ne connais pas)


---------------
^_^
n°58545340
_tchip_
Et le sniper ?
Posté le 14-01-2020 à 01:36:37  profilanswer
 

ben justement c'est compliqué et on mets quand même des milliards de PIB dedans, donc y a une vraie indépendance au lobby du pétrole pour en arriver là.

Message cité 1 fois
Message édité par _tchip_ le 14-01-2020 à 01:38:12
n°58546065
robob
Posté le 14-01-2020 à 09:18:25  profilanswer
 
n°58564839
lefredo197​8
Posté le 16-01-2020 à 08:09:21  profilanswer
 

robob a écrit :

Les choix qui ont été fait il y  a plus de 15 ans l'ont été sur les connaissances et les moyens disponibles à cette époque.  
Des découvertes récentes ont peut-être rendu la LENR plus probable qu'il y a 15 ans.
 
Rien n'indique que la "quasi intégralité des scientifiques expert de ce domaine" pense que la LENR soit du "Bullshit". Par contre tout indique qu'ils sont déjà engagés à développer la fusion chaude, que les budgets "votés" il y a plus de 10 ans ont été quadruplés et qu'il serait mal venu de changer d'avis maintenant, ne serait-ce que d'émettre un avis contraire. Personnellement je préfère que l'Europe continue à investir dans le projet ITER en l'absence d'indication forte sur d'autres moyens de produire l’énergie dont nous avons besoin : des choix ont été fait, suivons les : ça fait avancer la science quoi qu'il arrive.
 
Mais tout cela n'indique en rien que la LENR est impossible, ni pourquoi un nombre d'entreprises (ou autre) croissant s'y intéresse.
 
Et par pité, arrêtez avec les frasques de Rossi : la LENR ne se résume pas à ça, c'est tellement facile de renvoyer chaque fois cet argument à 100 balles. (manquerait plus que son E-cat Version 7.5 fonctionne pour que la quasi intégralité des scientifiques expert de la fusion finissent dépressifs  :pt1cable: )


 
A aucun moment tu ne démontres qu'un nombre croissant d'entreprises s'intéressent au truc.
A aucun moment il n'a été démontré que les "chercheurs" sur le LENR sont des spécialistes du domaine. Si tonton Marcel tente d'en faire un dans son garage, peut-il considéré comme un chercheur? Si la société X, active dans la réparation de moteurs confie à Jean-Claude, ingénieur en électronique le développement d'un réacteur suivant les recommandations pour voir, peut-elle être considérée comme une entreprise "crédible" s'intéressant au sujet?  
Quant aux budgets, ça arrive très régulièrement que pour des raisons d'erreur des investissements soient perdus (y a un risque quand on investit dans du développement) ou que finalement cela ne soit pas rentable ou que le marché ne se développe pas. Ben souvent les unités ou usines construites pour cela ferment ou sont modifiées pour faire autre chose. Ce n'est absolument pas rare. Alors il n'y aurait pas tellement de contre-indication à arrêter les investissements faramineux dans la fusion chaude si autre chose s'avérait plus intéressant.  
C'est finalement une attitude très anti-science de penser qu'un guguss dans son garage, seul et sans forcément les connaissances théoriques nécessaires, va être capable de révolutionner la physique et la production d'énergie, au nez et à la barbe de tous les acteurs spécialistes du domaine et chercheurs.

n°58585836
mlon
la frite c'est la fete
Posté le 18-01-2020 à 21:23:30  profilanswer
 

_tchip_ a écrit :

ben justement c'est compliqué et on mets quand même des milliards de PIB dedans, donc y a une vraie indépendance au lobby du pétrole pour en arriver là.


Oui enfin là il ne s'agit que de complexité administrative, ou presque.


---------------
^_^
n°60554982
robob
Posté le 24-08-2020 à 09:57:22  profilanswer
 

Fusion à température ambiante ?
 
https://www1.grc.nasa.gov/space/sci [...] nt-fusion/
 
Traduction Google :
Les réactions de fusion conventionnelles sont difficiles à réaliser et à maintenir car elles reposent sur des températures si extrêmes pour surmonter la forte répulsion électrostatique entre les noyaux chargés positivement que le processus n'a pas été pratique."
 
Appelée Lattice Confinement Fusion, la méthode révélée par la NASA accomplit des réactions de fusion avec le carburant (deutérium, un isotope d'hydrogène non radioactif largement disponible composé d'un proton, d'un neutron et d'un électron, et noté «D») confiné dans l'espace entre les atomes de un solide métallique.  
 
Dans des recherches antérieures sur la fusion, telles que la fusion par confinement inertiel, le carburant (tel que le deutérium / tritium) est comprimé à des niveaux extrêmement élevés, mais pendant une courte période de nanosecondes, lorsque la fusion peut se produire. Dans la fusion par confinement magnétique, le carburant est chauffé dans un plasma à des températures bien supérieures à celles du centre du Soleil.  
 
Dans la nouvelle méthode, des conditions suffisantes pour la fusion sont créées dans les limites du réseau métallique maintenu à température ambiante. Tandis que le réseau métallique, chargé de combustible au deutérium, un métal tel que l'erbium est «deutéré» ou chargé d'atomes de deutérium, «deutérons», remplissant le combustible un milliard de fois plus dense que dans les réacteurs de fusion à confinement magnétique (tokamak). Dans le nouveau procédé, une source de neutrons «chauffe» ou accélère suffisamment les deutons pour que, lorsqu'elle entre en collision avec un deutéron voisin, elle provoque des réactions de fusion DD. Dans les expériences actuelles, les neutrons ont été créés par photodissociation de deutons par exposition à un faisceau gamma de 2,9 + MeV (rayons X énergétiques). Lors de l'irradiation, certains des deutérons du combustible se dissocient, ce qui donne à la fois les neutrons et les protons énergétiques nécessaires. En plus de mesurer les neutrons de réaction de fusion, L'équipe Glenn a également observé la production de neutrons encore plus énergétiques, ce qui témoigne de réactions de fusion accélérées ou de réactions de stripping nucléaire d'Oppenheimer-Phillips (OP) avec les atomes du réseau métallique. L'une ou l'autre réaction ouvre la voie à la mise à l'échelle du processus.

 
Merci d'avance pour vos commentaires techniques.
 

n°60560161
cocacolali​ght
Posté le 24-08-2020 à 20:25:50  profilanswer
 

robob a écrit :

Fusion à température ambiante ?

 

https://www1.grc.nasa.gov/space/sci [...] nt-fusion/

 

Traduction Google :
Les réactions de fusion conventionnelles sont difficiles à réaliser et à maintenir car elles reposent sur des températures si extrêmes pour surmonter la forte répulsion électrostatique entre les noyaux chargés positivement que le processus n'a pas été pratique."

 

Appelée Lattice Confinement Fusion, la méthode révélée par la NASA accomplit des réactions de fusion avec le carburant (deutérium, un isotope d'hydrogène non radioactif largement disponible composé d'un proton, d'un neutron et d'un électron, et noté «D») confiné dans l'espace entre les atomes de un solide métallique.

 

Dans des recherches antérieures sur la fusion, telles que la fusion par confinement inertiel, le carburant (tel que le deutérium / tritium) est comprimé à des niveaux extrêmement élevés, mais pendant une courte période de nanosecondes, lorsque la fusion peut se produire. Dans la fusion par confinement magnétique, le carburant est chauffé dans un plasma à des températures bien supérieures à celles du centre du Soleil.

 

Dans la nouvelle méthode, des conditions suffisantes pour la fusion sont créées dans les limites du réseau métallique maintenu à température ambiante. Tandis que le réseau métallique, chargé de combustible au deutérium, un métal tel que l'erbium est «deutéré» ou chargé d'atomes de deutérium, «deutérons», remplissant le combustible un milliard de fois plus dense que dans les réacteurs de fusion à confinement magnétique (tokamak). Dans le nouveau procédé, une source de neutrons «chauffe» ou accélère suffisamment les deutons pour que, lorsqu'elle entre en collision avec un deutéron voisin, elle provoque des réactions de fusion DD. Dans les expériences actuelles, les neutrons ont été créés par photodissociation de deutons par exposition à un faisceau gamma de 2,9 + MeV (rayons X énergétiques). Lors de l'irradiation, certains des deutérons du combustible se dissocient, ce qui donne à la fois les neutrons et les protons énergétiques nécessaires. En plus de mesurer les neutrons de réaction de fusion, L'équipe Glenn a également observé la production de neutrons encore plus énergétiques, ce qui témoigne de réactions de fusion accélérées ou de réactions de stripping nucléaire d'Oppenheimer-Phillips (OP) avec les atomes du réseau métallique. L'une ou l'autre réaction ouvre la voie à la mise à l'échelle du processus.

 

Merci d'avance pour vos commentaires techniques.

 


 

Les articles sont pas en accès libre, je n'arrive pas à comprendre ce qu'ils ont fait exactement comme expérience. En tout cas on n'en parle pas beaucoup.

 

Alors que c'est la classe : réchauffement climatique fin de partie, énergie illimitée [:michel_cymerde:3]


---------------
Se battre avec les copains, et gagner du terrain, c'est très ...
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  84  85  86  87  88  89

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
la fusion françaisepoissons d'eau froide
Fusion The Core, ils ont definitivement peter les plombs les scenaristFusion - The core (question sur la bande annonce)
Cherche titre zik, Rock / Fusion limpbizkit style....Douche froide ?
tonight>>>ARTE> la politique et la religion aux USA , fusion totale??Que pensez-vous d'une fusion entre le forum hardware.fr et ...
quelqu'un a les musiques de Wipeout Fusion en mp3 ?une belle douche froide
Plus de sujets relatifs à : Ou on reparle de la fusion froide...


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR