Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1198 connectés 

 



Comment devons nous choisir le design ?


 
50.0 %
 7 votes
1.  Que les participants du topic peuvent voter.
 
 
50.0 %
 7 votes
2.  Tout le monde peut voter
 
 
0.0 %
        0 vote
3.  Obiwan a pas besoin d'aller sur la Lune
 

Total : 14 votes (0 vote blanc)
Ce sondage est clos, vous ne pouvez plus voter
 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14
Auteur Sujet :

[Espace] Mission lunaire HFR -Proposez votre design

n°41146963
hadada
Posté le 23-02-2015 à 17:44:19  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

Payoknay a écrit :

Il fait ne pas froid dans l'espace, non?  :??:


Si, mais en fait dans l'espace y'a 0 dissipation par convection donc souvent les Electronique ont chaud plus que froid!

hyperboleske a écrit :


Non, tu ajoutes un mécanisme mécanique supplémentaire.
De la MLI, des réchauffeurs et ça ira :jap:

 

On a pas des infos sur la jeep utilisée par les missions apollo par exemple ?

 

de Wiki :

 
Citation :

Le contrôle thermique

 

Vue arrière du Rover de la mission Apollo 15
La Lune connaît des températures extrêmes le jour comme la nuit : les températures au sol culminent à 130 °C (−130 °C durant la nuit). Or de nombreux composants du véhicule ne peuvent fonctionner que dans une plage de températures réduite : les batteries, par exemple, ne peuvent être utilisées que lorsque leur température va de 4 à 52 °C. Toutefois, pour bénéficier de températures plus clémentes, les missions Apollo étaient toutes programmées au début de la période éclairée (longue de 354 heures terriennes : ainsi la température maximum que la mission Apollo 17 dut subir est de 83 °C34.

 

Sur la Lune, l’absence d’atmosphère ne permet pas d’avoir recours à des systèmes de ventilation classiques. Pour que le Rover reste opérationnel, des dispositifs thermiques passifs et semi passifs sont installés sur les organes les plus sensibles : ceux-ci doivent, en particulier, maintenir la température des batteries et des équipements électroniques (gyroscope (DGU), de l'ordinateur de navigation (SPU), du boîtier de commande de la direction (DCE)) situés à l’avant du véhicule, limiter l’échauffement du tableau de bord et éviter que l’équipage soit en contact avec des parties du Rover portées à des températures trop élevées.

 

Les composants électroniques et les batteries, organes les plus sensibles, sont enveloppés dans un isolant, composé de 15 couches de mylar aluminisé intercalées avec 14 couches de nylon. L'excès de chaleur du DGU et du SPU est transféré par un pont thermique aux batteries qui sont utilisées comme puits thermiques. Lorsque la température excède les 45 °C, la chaleur est absorbée par des blocs de paraffine (2 kg en tout) en les faisant fondre.

 

Des radiateurs situés sur les batteries et sur le DCE, couverts et donc inopérants durant les excursions pour les protéger de la poussière, sont activés (la protection est relevée manuellement) à l'issue des sorties pour dissiper la chaleur par rayonnement. Dès que la chaleur s'est dissipée, les protections se remettent automatiquement en place pour éviter une diminution trop importante de la température35.

 

La protection thermique des autres parties du Rover est réalisée par l'anodisation de certaines pièces métalliques (poignées, repose-pieds, sections tubulaires des sièges, panneaux centraux et arrière du plancher), l'utilisation de peintures spéciales (tableau de bord), etc.

 

Sur le terrain, l'action des radiateurs fut fortement contrariée par l'omniprésence de la poussière lunaire qui réduisit, et même dans un cas annula complètement, la dissipation attendue de l'excès de chaleur entre deux sorties. Au cours d'une excursion de l'équipage d'Apollo 17, le conducteur dut changer de batterie à cause d'une montée en température trop rapide.

 

On remplace les blocs de parafines par des caloducs à base d'amoniac. Les équipements sont posés dessus et ils circulent vers l'éxtérieur du rover où se trouvent des ailettes dissipant la température dans le vide.
Ces caloducs sont situés sur le plateau "bas" du rover, à l'horizontal par rapport au sol.


 :jap:
Pour notre truc pas besoin d'aussi compliqué, déjà au maximum utilisé du passif comme tu dis, des calloduc en cuivre c'est déjà très efficace pour prendre le chaud ou il est (électronique ou face soleil) pour l'amener là où on veut (batterie par exemple). Ensuite MLI comme tu dis et radiateur. Pour le peu de temps qu'on a a tenir ça peu suffir. Par contre il faudra des réchauffeur pour la propu


Message édité par hadada le 23-02-2015 à 17:52:43
mood
Publicité
Posté le 23-02-2015 à 17:44:19  profilanswer
 

n°41147029
hadada
Posté le 23-02-2015 à 17:48:12  profilanswer
 

zeql_ a écrit :

 

En connaissant les équipements minimum que tu met dans le rover, tu peux déjà donner un bilan de conso minimum  :jap:

 

Parce que si tu dis 50W pour le rover en limite haute mais que tu as besoin de minimum 55W pour les équipements indispensables, t'as l'air malin  :o

 


 

Equipement:
Module de service donc tout ce qui va avec en restant simple (du scao un peu de réchauffage de l'electronique de contrôle)
Rover: 4 (6?) moteur électrique roue+moteur pour l'orientation des pattes, une camera type go pro, de quoi tirer 6 truster monoprop, un peu d'électronique, de la mémoire pour stocker et un antenne pour la TM/TC (imo un gros budget).
Pour des ref
http://www.cubesatshop.com/
http://www.clyde-space.com/products

 

Ca vous donnera une idée du coût aussi :D

Message cité 1 fois
Message édité par hadada le 23-02-2015 à 17:51:52
n°41147030
babajaga
Piles ? Nie pisz
Posté le 23-02-2015 à 17:48:14  profilanswer
 

Et pour la communication vers la Terre on fait :

 

Rover <=> Terre

 

Ou

 

Rover <=> lander <=> Terre


---------------
HFRcoin : 7VPw7DwZXvGNdJe1pUarv6NqcVMdvCgLFG
n°41147052
hadada
Posté le 23-02-2015 à 17:49:25  profilanswer
 

babajaga a écrit :

Et pour la communication vers la Terre on fait :

 

Rover <=> Terre

 

Ou

 

Rover <=> lander <=> Terre


Rover <=> terre. Sinon faut un truc en orbite qui relais c'est super chiant. faut faire au plus simple. voir simpliste. Pas de lander si on suit mon plan juste un module de service qui se crash après la séparation :o (mais vous avez le droit de pas être d'accord :o)

 

Y'a pas un ingé télécom ici pour nous calculer la taille de l'assiette pour streamer du HD et la conso électrique?


Message édité par hadada le 23-02-2015 à 18:00:56
n°41147119
babajaga
Piles ? Nie pisz
Posté le 23-02-2015 à 17:54:30  profilanswer
 

Pas en orbite mais sur la Lune, si c'est énergétiquement viable d'alimenter en panneaux et transmette c'est bon.

 

Le plan de crasher direct facilite pas mal les choses !

 

C'est possible que le rover bouge, film et transmette en même temps non stop alimentée par les panneaux ?


Message édité par babajaga le 23-02-2015 à 17:57:11

---------------
HFRcoin : 7VPw7DwZXvGNdJe1pUarv6NqcVMdvCgLFG
n°41147235
le proto
Pushing the Limits
Posté le 23-02-2015 à 18:02:38  profilanswer
 

[:drap]  


---------------
"Ah, mais si.."  -> TA GUEULE§§§
n°41147262
zeql_
Posté le 23-02-2015 à 18:04:38  profilanswer
 

hadada a écrit :


 
Equipement:
Module de service donc tout ce qui va avec en restant simple (du scao un peu de réchauffage de l'electronique de contrôle)
Rover: 4 (6?) moteur électrique roue+moteur pour l'orientation des pattes, une camera type go pro, de quoi tirer 6 truster monoprop, un peu d'électronique, de la mémoire pour stocker et un antenne pour la TM/TC (imo un gros budget).
Pour des ref
http://www.cubesatshop.com/
http://www.clyde-space.com/products
 
Ca vous donnera une idée du coût aussi :D


 
2 moteurs pour la propulsion et 1 moteur potentiel pour la direction (tout dépend si on met des roues directrices ou des roues folles, la direction étant assurée par la différence de fonctionnement des 2 moteurs arrières). La gestion de 4 roues motrices sur un robot c'est très compliqué (et/ou cher) pour un gain pas forcément intéressant.
 

n°41147274
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 23-02-2015 à 18:05:28  profilanswer
 

jaques_themac a écrit :

Rover autonome = gros poids et complexité pour moi.
A la place de roues :
http://cdn1.tnwcdn.com/wp-content/blogs.dir/1/files/2014/05/0522_rhex2.gif

 

Sympa, j'aime bien le concept de ce bidule tout terrain. Par contre, faudra prévoir des petits sacs pour regarder le flux vidéo renvoyé par le machin :o

Message cité 1 fois
Message édité par Herbert de Vaucanson le 23-02-2015 à 18:06:01

---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°41147276
hadada
Posté le 23-02-2015 à 18:05:47  profilanswer
 

zeql_ a écrit :

 

2 moteurs pour la propulsion et 1 moteur potentiel pour la direction (tout dépend si on met des roues directrices ou des roues folles, la direction étant assurée par la différence de fonctionnement des 2 moteurs arrières). La gestion de 4 roues motrices sur un robot c'est très compliqué (et/ou cher) pour un gain pas forcément intéressant.

 



Ouai c'est clair mais d'un autre côté si on se pose sur un cailloux faut pouvoir tourner sur place... et perso je vois pas trop comment faire sans 4 roue indépendante... :/
Des idées?

Message cité 2 fois
Message édité par hadada le 23-02-2015 à 18:06:29
n°41147290
le proto
Pushing the Limits
Posté le 23-02-2015 à 18:06:58  profilanswer
 

Pour deux roues motrices sur un rover, il faudra du grand diamètre, surtout pour rouler sur de la farine.
Sinon ça fera des trous. :o
 
Pour les lithium et le froid, il faut plutôt que cette techno soit thermostatée (cinétique des électrons)


---------------
"Ah, mais si.."  -> TA GUEULE§§§
mood
Publicité
Posté le 23-02-2015 à 18:06:58  profilanswer
 

n°41147318
babajaga
Piles ? Nie pisz
Posté le 23-02-2015 à 18:09:09  profilanswer
 

hadada a écrit :


Ouai c'est clair mais d'un autre côté si on se pose sur un cailloux faut pouvoir tourner sur place... et perso je vois pas trop comment faire sans 4 roue indépendante... :/
Des idées?

 

On en met 3 :o

 

Des grosses roues vide à l'intérieur c'est une bonne idée.


---------------
HFRcoin : 7VPw7DwZXvGNdJe1pUarv6NqcVMdvCgLFG
n°41147323
hadada
Posté le 23-02-2015 à 18:09:37  profilanswer
 

le proto a écrit :

Pour deux roues motrices sur un rover, il faudra du grand diamètre, surtout pour rouler sur de la farine.
Sinon ça fera des trous. :o
 
Pour les lithium et le froid, il faut plutôt que cette techno soit thermostatée (cinétique des électrons)


Ouai mais ça c'est pas un problème, les batterie (li ion ou autre) dans l'espace ça se fait. Des calloduc, un peu de MLI, en général c'est pas critique. La lune c'est pas très donc pas mal de soleil, donc si on veut du chaud on en aura.
 

Citation :

On en met 3 :o


 
Pas con :D
Avec 3 tu tournes sur place?

Message cité 1 fois
Message édité par hadada le 23-02-2015 à 18:10:46
n°41147334
le proto
Pushing the Limits
Posté le 23-02-2015 à 18:10:16  profilanswer
 

babajaga a écrit :

 

On en met 3 :o

 

Des grosses roues vide à l'intérieur c'est une bonne idée.


Oui, si le but est de faire 500m et que les roues absorbent atterrissage, on peut s'inspirer du jumping Sumo de Parrot, avec des roues déformables.


Message édité par le proto le 23-02-2015 à 18:10:51

---------------
"Ah, mais si.."  -> TA GUEULE§§§
n°41147347
hadada
Posté le 23-02-2015 à 18:11:23  profilanswer
 

Putain un rover sauteur :love:
Avec la pesanteur sur la lune ça va tellement pootrer :love: :love:
sérieux je kiff trop l'idée du jumping sumo. Le machin peu pas se retourner, passe partout, y'a pas de bon sens ni de mauvais sens...pour 'l’atterrissage c'est nickel et y'a que 2 roue c'est ultra simple :love:


Message édité par hadada le 23-02-2015 à 18:16:02
n°41147409
zeql_
Posté le 23-02-2015 à 18:15:52  profilanswer
 

hadada a écrit :


Ouai c'est clair mais d'un autre côté si on se pose sur un cailloux faut pouvoir tourner sur place... et perso je vois pas trop comment faire sans 4 roue indépendante... :/
Des idées?


 
Bah je prend pour exemple les robots de la coupe de France de robotique : ils ont en général seulement 2 roues motrices, placées plus ou moins au centre/arrière, et ensuite de petites roues folles. Les 2 roues motrices sont indépendantes.
 
Les voitures téléguidées en général c'est 2 roues arrières motrices mais pas indépendant au niveau du contrôle (on applique la même tension sur les 2 moteurs) et un petit servo moteur qui dirige les 2 roues avant : comme sur une voiture.
 
Après pour la masse et la répartition sur le sol, tu peux faire un rover à 6 roues (3 de chaque côté) avec celle du milieu qui sont des roues libres.

n°41147422
babajaga
Piles ? Nie pisz
Posté le 23-02-2015 à 18:16:50  profilanswer
 

hadada a écrit :

 
Citation :

On en met 3 :o

 

Pas con :D
Avec 3 tu tournes sur place?

 

Si les roues tournent à 360 oui.

 

Mais après si un 4eme moteur pèse peu, il vaut mieux le mettre et l'activer que en cas de pépin, pareil pour le 3eme.


---------------
HFRcoin : 7VPw7DwZXvGNdJe1pUarv6NqcVMdvCgLFG
n°41147448
hadada
Posté le 23-02-2015 à 18:18:13  profilanswer
 

Non mais moi je suis trop fan de l'option 2 grosse roue déformable+éventuel jumping. :o
par contre faut imaginer un truc qui suit pour les com et éventuels GS


Message édité par hadada le 23-02-2015 à 18:25:07
n°41147449
le proto
Pushing the Limits
Posté le 23-02-2015 à 18:18:13  profilanswer
 

zeql_ a écrit :


 
Bah je prend pour exemple les robots de la coupe de France de robotique : ils ont en général seulement 2 roues motrices, placées plus ou moins au centre/arrière, et ensuite de petites roues folles. Les 2 roues motrices sont indépendantes.
 
Les voitures téléguidées en général c'est 2 roues arrières motrices mais pas indépendant au niveau du contrôle (on applique la même tension sur les 2 moteurs) et un petit servo moteur qui dirige les 2 roues avant : comme sur une voiture.
 
Après pour la masse et la répartition sur le sol, tu peux faire un rover à 6 roues (3 de chaque côté) avec celle du milieu qui sont des roues libres.


Oui, mais les lois de commandes sont vraiment tendues pour un rover à 6 roues... Et il vaut mieux qu'elles soient toutes motrices.
Une roue jockey est pratique dans le cas de deux roues motrices car tu restes en appui isostatique sur le sol.
A moins de faire un Segway... mais bon. :o


---------------
"Ah, mais si.."  -> TA GUEULE§§§
n°41147467
babajaga
Piles ? Nie pisz
Posté le 23-02-2015 à 18:19:47  profilanswer
 

Au milieux du rover on met un pied sur ressort.


---------------
HFRcoin : 7VPw7DwZXvGNdJe1pUarv6NqcVMdvCgLFG
n°41147606
Quich
Pouet ?
Posté le 23-02-2015 à 18:31:05  profilanswer
 

Je peux regarder la partie communication si vous voulez, mais une comm directe avec la terre, ça me semble ambitieux.
Le live c'est à oublier c'est sûr.

n°41147621
babajaga
Piles ? Nie pisz
Posté le 23-02-2015 à 18:32:35  profilanswer
 

On peut espère avoir quel ratio ?

 

1:1 étant du live
1:2 étant 1h de HD pour 2h de transmission


---------------
HFRcoin : 7VPw7DwZXvGNdJe1pUarv6NqcVMdvCgLFG
n°41147732
Quich
Pouet ?
Posté le 23-02-2015 à 18:44:03  profilanswer
 

[:gidoin]  
J'ai jamais vraiment réfléchi à des coms hors terre, quelques trucs sur des satellites mais c'est tout.
 
J'aurais tendance à dire que si tu as du 1:200 c'est déjà super bien.
 
Les contraintes de base sont, en supposant que l'on puisse émettre dans n'importe quelle bande de fréquence (ce qui n'est pas vrai) :
- Puissance maximale d'emission  
- Présence ou non d'un système de pointage (je crois qu'aujourd'hui on peut faire du pointage électronique à base de matrice d'antennes qu'on alimente avec des déphasages précis pour pointer où on veut, mais si ça existe vraiment ça doit être assez gros pour les fréquences qui nous intéressent)
- Taille maximale de l'antenne (donnera le gain maximum en fonction de la fréquence, pour les trucs types paraboles)
 
J'ai tendance à penser que sans système de pointage ça ne peut pas vraiment fonctionner, faut que je regarde ce qu'ils ont fait pour les trucs envoyés sur la Lune.
 
Se rappeler que : plus la longueur d'onde est courte (et donc la fréquence élevée), plus l'atténuation du signal est importante en fonction de la distance, mais plus l'antenne est petite.


Message édité par Quich le 23-02-2015 à 18:49:22
n°41148187
hadada
Posté le 23-02-2015 à 19:23:27  profilanswer
 

Après on peut utiliser le DSN pour la réception ça aidera :o Ensuite oui bien sûr faudra du pointage donc de la mémoire pour stocker les images quand on a pas le contact
Sinon on met une base accrocher au rover qui fait la com, mémoire, traitement, solar cell et tout le bazar et qu'on décroche une fois posé. Avec des fréquence commercial de base ensuite on peu largement piloter le rover jsuq'a 500m et dessus y'a plus rien besoin de "compliqué". Ca devient juste une grosse voiture télécommander qui envoie des images en HD. Tous les drône le font :o Et tout les trucs complexes ne bougent pas et sont sur la base.


Message édité par hadada le 23-02-2015 à 19:24:43
n°41148214
babajaga
Piles ? Nie pisz
Posté le 23-02-2015 à 19:25:50  profilanswer
 

A la base je pensais que un truc allait atterrir, il aurait le module com vers la Terre et le rover sort du truc et va à 500m.

 


---------------
HFRcoin : 7VPw7DwZXvGNdJe1pUarv6NqcVMdvCgLFG
n°41148234
Quich
Pouet ?
Posté le 23-02-2015 à 19:27:18  profilanswer
 

Le problème c'est que la Lune est quand même bien loin, et que l'affaiblissement va bien détruire la gueule à ton signal.
Je ne suis pas sûr que ça puisse se faire avec du COTS.

n°41148382
hadada
Posté le 23-02-2015 à 19:39:46  profilanswer
 

Quich a écrit :

Le problème c'est que la Lune est quand même bien loin, et que l'affaiblissement va bien détruire la gueule à ton signal.
Je ne suis pas sûr que ça puisse se faire avec du COTS.


Tu peux calculer combien on peu atteindre de débit avec un antenne maxi 50cm reception par le DSN en fonction des bande et du power? Ca serait cool :D
Par exemple ce genre de truc http://www.cubesatshop.com/index.p [...] &Itemid=70

Message cité 2 fois
Message édité par hadada le 23-02-2015 à 19:41:30
n°41148395
hadada
Posté le 23-02-2015 à 19:40:52  profilanswer
 

babajaga a écrit :

A la base je pensais que un truc allait atterrir, il aurait le module com vers la Terre et le rover sort du truc et va à 500m.

 



J'avais penser mettre tout sur le rover mais ça compliquerait vachement en fait. Si on pose une base pour faire du télécommandé on peu vachement simplifier le rover et avoir un truc a deux roue style parrot :jap:

Message cité 1 fois
Message édité par hadada le 23-02-2015 à 19:41:40
n°41148494
Maouuu
Posté le 23-02-2015 à 19:48:35  profilanswer
 

[:oculae:2]

n°41148595
Quich
Pouet ?
Posté le 23-02-2015 à 19:56:24  profilanswer
 

hadada a écrit :


Tu peux calculer combien on peu atteindre de débit avec un antenne maxi 50cm reception par le DSN en fonction des bande et du power? Ca serait cool :D
Par exemple ce genre de truc http://www.cubesatshop.com/index.p [...] &Itemid=70


J'ai un message en préparation un peu détaillé.
Je peux faire ça de manière très basique en rentrant chez moi.

 

Edit : Lol 0dBi de gain, on va pas aller loin.

Message cité 1 fois
Message édité par Quich le 23-02-2015 à 19:58:45
n°41148645
kronoob
Cay moa ...
Posté le 23-02-2015 à 20:00:45  profilanswer
 

Pour le refroidissement/chauffage, un TEC ca irait pas ? C'est statique et ca fait du chaud ou du froid sur commande (mais pour de grosse différence entre face il faut du multi-étage qui pompe des watts).


---------------
Achat - Ventes/Feedback
n°41148729
babajaga
Piles ? Nie pisz
Posté le 23-02-2015 à 20:10:37  profilanswer
 

hadada a écrit :


J'avais penser mettre tout sur le rover mais ça compliquerait vachement en fait. Si on pose une base pour faire du télécommandé on peu vachement simplifier le rover et avoir un truc a deux roue style parrot :jap:

 

Du coup si on fait un truc 2 roues, on aura eu de panneaux solaire.

 

On peut tenter éclairer un carré de panneau solaire de 5x5cm par un flux IR depuis le module de com/atterrissage


---------------
HFRcoin : 7VPw7DwZXvGNdJe1pUarv6NqcVMdvCgLFG
n°41148753
hadada
Posté le 23-02-2015 à 20:13:42  profilanswer
 

kronoob a écrit :

Pour le refroidissement/chauffage, un TEC ca irait pas ? C'est statique et ca fait du chaud ou du froid sur commande (mais pour de grosse différence entre face il faut du multi-étage qui pompe des watts).


Non mais vous inquiétez pas pour le chauffage ça existe déjà tout ça :o Le seul truc chiant c'est potentiellement devoir passer par du actif là c'est vraiment lourd et la merde. DU coup faut un truc aérer pour bien pouvoir évacuer la chaleur en passif via des radiateur ou des calloduc

Message cité 1 fois
Message édité par hadada le 23-02-2015 à 20:16:50
n°41148784
hadada
Posté le 23-02-2015 à 20:17:27  profilanswer
 

Quich a écrit :


J'ai un message en préparation un peu détaillé.
Je peux faire ça de manière très basique en rentrant chez moi.

 

Edit : Lol 0dBi de gain, on va pas aller loin.


Merci le futur de la conquête spatial compte sur toi  :o
te plante pas de bande :o

 
babajaga a écrit :

 

Du coup si on fait un truc 2 roues, on aura eu de panneaux solaire.

 

On peut tenter éclairer un carré de panneau solaire de 5x5cm par un flux IR depuis le module de com/atterrissage


Je comprend pas bien là :o

Message cité 1 fois
Message édité par hadada le 23-02-2015 à 20:17:48
n°41148815
babajaga
Piles ? Nie pisz
Posté le 23-02-2015 à 20:20:10  profilanswer
 

Je te fais un schéma dans 30 min, je suis à la montagne donc gribouillé sur un bout de papier.


---------------
HFRcoin : 7VPw7DwZXvGNdJe1pUarv6NqcVMdvCgLFG
n°41148846
kronoob
Cay moa ...
Posté le 23-02-2015 à 20:23:46  profilanswer
 

hadada a écrit :


Non mais vous inquiétez pas pour le chauffage ça existe déjà tout ça :o Le seul truc chiant c'est potentiellement devoir passer par du actif là c'est vraiment lourd et la merde. DU coup faut un truc aérer pour bien pouvoir évacuer la chaleur en passif via des radiateur ou des calloduc


 
Le principe du TEC c'est que c'est réversible tu vois. Tu chauffe quand tu veux du chaud, tu refroidis quand tu veux du froid. Et ca absorbe la charge sans trop d'emmerde. Donc tu peux avoir la partie chaude bien plus chaude que ce que tu pourrais refroidir avec un dissipateur en contact direct.


---------------
Achat - Ventes/Feedback
n°41148913
hadada
Posté le 23-02-2015 à 20:29:31  profilanswer
 

kronoob a écrit :

 

Le principe du TEC c'est que c'est réversible tu vois. Tu chauffe quand tu veux du chaud, tu refroidis quand tu veux du froid. Et ca absorbe la charge sans trop d'emmerde. Donc tu peux avoir la partie chaude bien plus chaude que ce que tu pourrais refroidir avec un dissipateur en contact direct.


En général tu veux pas du chaud et du froid :)
En fait:
 L'effet pelletier peu être utiliser mais en thermique souvent en fait sur les sat ils vont vraiment essayer de faire ça au "design" (c'est pour ça aussi que c'est une des partie la plus intéressante et complexe des gros satellites).
Ils vont en gros disposer les équipements pour que la chaleur soit conduite vers les zones qui ont besoin d'être réchauffé tout en évacuant le trop plein des unit qui chauffent. Ils font bcp d'optimisation en faisant de l'aménagement, en foutant éventuellement des MLI des radiateur ou des caloduc pour avoir le truc le plus passif possible et qui "tout seul" va transférer la chaleur là où elle est nécessaire.
Et quand tout ça est fait, si y'a quand même besoin de réchauffer, en général on se fait pas chier: effet joule :o

 

Après tu as des cas particulier pour des trucs vraiment extrêmement froid type IR pour l’espace profond ou MW (planck HFI qui était à 0.1k ou  gaia par exemple)

Message cité 1 fois
Message édité par hadada le 23-02-2015 à 20:37:07
n°41149422
babajaga
Piles ? Nie pisz
Posté le 23-02-2015 à 21:10:58  profilanswer
 

http://reho.st/preview/self/569e9cc2498ab3f8424c78c801932120bd49d2a3.jpg

 

C'est pas à l'échelle.

 

En gros le lander s'ouvre, le rover roule sur la face non photovoltaique des panneaux, ceux ci s'ouvre comme un clapet. Une tourelle avec un émetteur IR se déplie et éclaire le petit panneaux/récepteur IR du rover.


---------------
HFRcoin : 7VPw7DwZXvGNdJe1pUarv6NqcVMdvCgLFG
n°41149483
Quich
Pouet ?
Posté le 23-02-2015 à 21:16:42  profilanswer
 

C'est quoi le rendement d'un truc pareil ?

n°41149542
kronoob
Cay moa ...
Posté le 23-02-2015 à 21:21:03  profilanswer
 

hadada a écrit :


En général tu veux pas du chaud et du froid :)
En fait:
 L'effet pelletier peu être utiliser mais en thermique souvent en fait sur les sat ils vont vraiment essayer de faire ça au "design" (c'est pour ça aussi que c'est une des partie la plus intéressante et complexe des gros satellites).
Ils vont en gros disposer les équipements pour que la chaleur soit conduite vers les zones qui ont besoin d'être réchauffé tout en évacuant le trop plein des unit qui chauffent. Ils font bcp d'optimisation en faisant de l'aménagement, en foutant éventuellement des MLI des radiateur ou des caloduc pour avoir le truc le plus passif possible et qui "tout seul" va transférer la chaleur là où elle est nécessaire.
Et quand tout ça est fait, si y'a quand même besoin de réchauffer, en général on se fait pas chier: effet joule :o

 

Après tu as des cas particulier pour des trucs vraiment extrêmement froid type IR pour l’espace profond ou MW (planck HFI qui était à 0.1k ou  gaia par exemple)

 

Certes. Je me disais juste qu'avec une bonne conception tu peux avoir un double effet kiss cool. Si tu penses un peu plus loin, un TEC c'est doublement réversible, si tu as du chaud d'un coté et du froid de l'autre, tu génères de l'électricité (faible mais quand même) tout en absorbant de l'énergie.
Quand il fait jour tu refroidis ton électronique et tu forces l'évacuation sur les dissipateurs externe. La nuit tu alimentes des circuits annexes en absorbant l'énergie de l'intérieur (et de l'extérieur mais ca osef)...


Message édité par kronoob le 23-02-2015 à 21:21:24

---------------
Achat - Ventes/Feedback
n°41149584
kronoob
Cay moa ...
Posté le 23-02-2015 à 21:23:32  profilanswer
 

Sinon pourquoi pas un/des moteurs Stirling ? C'est foutrement efficace tout en étant relativement simple. Après faut bosser sur l'aspect transmission de l'énergie... :o


---------------
Achat - Ventes/Feedback
n°41149923
hadada
Posté le 23-02-2015 à 21:45:07  profilanswer
 

babajaga a écrit :

http://reho.st/preview/self/569e9c [...] 49d2a3.jpg

 

C'est pas à l'échelle.

 

En gros le lander s'ouvre, le rover roule sur la face non photovoltaique des panneaux, ceux ci s'ouvre comme un clapet. Une tourelle avec un émetteur IR se déplie et éclaire le petit panneaux/récepteur IR du rover.


Je comprend pas bien l'intérêt :o Déjà pourquoi du IR. Ensuite pour 500m avec une batterie on se débrouille sinon on fou un GS sur le rover :o

Message cité 1 fois
Message édité par hadada le 23-02-2015 à 21:45:44
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Manque d’espace dans les toilettes[Topikunik] David Guetta - Nouveau sondage 06-08-2017
- HFRcoin - The real shitcoin™[espace] Rotation Voie Lactée
Les benjamins de l'espaceA propos de la création d'un espace ludique
La publicité dans l'espace publicQu'advient-il d'un corps éjecté dans l'espace ?
Plus de sujets relatifs à : [Espace] Mission lunaire HFR -Proposez votre design


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR