Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
659 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Sciences

  Experience De Milgram

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5  6  7
Page Précédente
Auteur Sujet :

Experience De Milgram

n°11927402
Darksim4
Inserer votre titre ici
Posté le 25-06-2007 à 02:39:59  profilanswer
 

Yop !
Je viens d'en parler sur le topic vidéo mais comme je sent que je vais faire un bide mais que je veux un peu approfondir le sujet ben j'fais un topic :o (vidéo à la fin du post)
 
Tout d'abord qu'est ce que l'experience de Milgram ?
 
L'objectif de l'expérience est de mesurer le niveau d'obéissance à un ordre condamné par la morale de celui qui l'exécute. Des individus sont amenés à participer de leur plein gré, mais sous l'influence d'une autorité, à des actes cruels envers des personnes innocentes.
 
Les sujets de l'expérience initiale ont été recrutés par des annonces parues dans un journal local de l'université Yale à New Haven, ainsi que par courrier. La participation doit durer une heure et est faiblement payée (à l'époque, 4 $ et 0,5 $ pour les frais de déplacement). L'expérience est présentée comme censée étudier scientifiquement l'utilité de la punition (dans le cadre de l'expérience des décharges électriques) sur la mémorisation. La majorité des variantes de l'expérience ont eu lieu dans les locaux de l'université Yale. Les participants étaient des hommes de 20 à 50 ans de tous milieux et de différents niveaux d'éducation. Une variante de l'expérience a également été effectuée.
 
http://img440.imageshack.us/img440/6300/350pxexpc3a9riencedemildu8.png
 
La majorité des variantes comporte trois personnages :
 
l’Apprenant ou élève, un comédien qui joue le rôle de l'élève et est censé recevoir une décharge électrique, de plus en plus forte, en cas d'erreur ;  
le Sujet, qui a le rôle d'enseignant ou moniteur, qui dicte les mots à apprendre et vérifie les réponses. En cas d'erreur, il croit envoyer une décharge électrique et pense donc faire souffrir l'apprenant ;  
l’Expérimentateur, représentant officiel de l'autorité, vêtu de la blouse grise du technicien, de maintien ferme et sûr de lui.  
Au départ, le sujet et l'acteur sont réunis. L'acteur est présenté comme s'il était un participant de même nature que le sujet. Un tirage au sort truqué est mis en place pour faire croire au sujet qu'il a été désigné aléatoirement pour être le moniteur. L'acteur prend le rôle de l'élève. Le sujet commence alors par recevoir une décharge électrique faible (45 volts) au poignet pour lui montrer un échantillon de ce qu'il va infliger à son élève et ainsi renforcer sa conviction que tout cela est vrai. L'apprenant est ensuite placé dans une pièce distincte, séparée par une fine cloison, et attaché sur une chaise électrique. Le sujet cherche à lui faire mémoriser des listes de mots et l'interroge sur celles-ci.
 
Le sujet est installé devant un pupitre où une rangée de manettes est censée envoyer des décharges électriques. En cas d'erreur, le sujet enclenche une nouvelle manette et croit qu'ainsi l'apprenant reçoit un choc électrique de puissance croissante (15 volts supplémentaires à chaque décharge). Le sujet est prié d'annoncer le voltage correspondant avant de l'appliquer. Ces chocs sont simulés par l'apprenant. La souffrance apparente de l'apprenant évolue au cours de la séance : à partir de 75 V il gémit, à 120 V il se plaint à l'expérimentateur qu'il souffre, à 135 V il hurle, à 150 V il supplie qu'on le libère, à 270 V il lance un cri violent, à 300 V il annonce qu'il ne répondra plus. Lorsque l'apprenant ne répond plus, l'expérimentateur indique qu'une absence de réponse est considérée comme une erreur. Au stade de 150 volts, la majorité des sujets manifestent des doutes et interrogent l'expérimentateur qui est à leur côté. Celui-ci est chargé de les rassurer en leur affirmant qu'ils ne seront pas tenus responsables des conséquences. Si un sujet hésite, l'expérimentateur lui demande d'agir. Si un sujet exprime le désir d'arrêter l'expérience, l'expérimentateur lui adresse, dans l'ordre, ces réponses :
 
« Veuillez continuer s'il vous plaît. »  
« L'expérience exige que vous continuiez. »  
« Il est absolument indispensable que vous continuiez. »  
« Vous n'avez pas le choix, vous devez continuer. »  
Si le sujet souhaite toujours s'arrêter après ces quatre interventions, l'expérience est interrompue. Sinon, elle prend fin quand le sujet a administré trois décharges maximales (450 volts) à l'aide des manettes intitulées XXX situé après celles faisant mention de Attention, choc dangereux.
 
À l'issue de chaque expérience, un questionnaire et un entretien avec le sujet permettait de recueillir ses sentiments et d'écouter les explications qu'il donnait de son comportement. Cet entretien visait aussi à le réconforter en lui affirmant qu'aucune décharge électrique n'avait été appliquée, en le réconciliant avec l'apprenant et en lui disant que son comportement n'avait rien de sadique et était tout à fait normal.
 
Un an après l'expérience, le sujet recevait un nouveau questionnaire sur son impression au sujet de l'expérience, ainsi qu'un compte rendu détaillé des résultats de l'expérience.
 
Source : Wikipedia
 
Tout ceci a été montré dans le film I comme Icare de facon très éxplicite, vous pouvez voir un extrait Ici. Cette vidéo est très interessante et montre bien le sujet, je vous conseille de la regarder même si au depart ni ce topic ni l'experience ne vous semble être une raison d'utiliser un peu de votre temps ! (vous pouvez passer une ou deux minute du début de la vidéo)
 
 
Qu'en pensez vous ? Personelement je trouve que ça a un petit coté malsain, que feriez vous si vous etiez le sujet ? Iriez vous jusqu'a la décharge maximale ? Plutot difficile de s'imaginer dans cette situation je trouve. Autant pour quelques dollars (comme fait dans l'experience) j'abandonnerais vite même sous les ordres en voyant que la personne en face souffre, autant si au lieu de quelques dollars ce serait une somme plus importante, disons... 1000€ ca changerais toute la donne et je ne pense pas que je reagirais pareil...
 
 :hello:  
 
Edit : Si j'oublie le lien de la vid ca va pas trop le faire, puis c'etait peut être pas la bonne heure pour faire ce genre de topic en fait :o

Message cité 2 fois
Message édité par Darksim4 le 25-06-2007 à 02:51:04

---------------
Mes Créations Photoshop -- Découvrez O2jam
mood
Publicité
Posté le 25-06-2007 à 02:39:59  profilanswer
 

n°11927506
Profil sup​primé
Posté le 25-06-2007 à 02:55:22  answer
 

MAis cette expérience n'est pas malsaine en soi, elle met juste en évidence le potentiel de l'humain à le devenir.

n°11927519
Darksim4
Inserer votre titre ici
Posté le 25-06-2007 à 02:57:11  profilanswer
 

Ouaip, donc ca a un coté malsain :p


---------------
Mes Créations Photoshop -- Découvrez O2jam
n°11927747
JacenX
Light Years Ahead
Posté le 25-06-2007 à 03:47:22  profilanswer
 

Ca n'a rien de malsain, c'est juste triste pour l'humanité : la soumission à l'argent (ton exemple) ou à l'autorité "on m'a dit de le faire".

Message cité 1 fois
Message édité par JacenX le 25-06-2007 à 03:48:12
n°11927750
Profil sup​primé
Posté le 25-06-2007 à 03:47:47  answer
 

EXACTEMENT

n°11927898
Prozac
Tout va bien
Posté le 25-06-2007 à 06:15:06  profilanswer
 

Cette séance du film m'avait marqué quand j'étais ado.

 

Cette expérience permet plusieurs chose.

 

A un premier degré, ça permet de se rendre compte que l'excuse que sortent les bourreaux, de Nuremberg au Chili en passant par pas mal d'autrese geoles pas glorieuses correspond bien à une réalité. Soumis à un stress, ils prennent des décisions qui ne seraient pas les leurs dans d'autres circonstances.

 

On s'en doutait

 

Le plus interessant, et c'est ce que je trouve bizarre, c'est que ça montre que, même à des degrés variables, il y a toujours en chaque homme une capacité à se soumettre à un ordre stupide immoral. Ce qui devrait pousser tous ceux qui en prennent connaissance à ne plus faire de manichéisme aveugle entre les monstres et les victimes, entre les méchants et les gentils, entre l'axe du bien et l'axe du mal.

 

A la question "qu'auriez vous fait", certains devraient peut être se demander ce qu'aurait répondu à tête reposé le gars qui pousse le curseur à plus de 150v.

 

Ce n'est effectivement pas malsain, puisque la "victime" de cette expérience n'est pas rendue plus mauvaise. Elle se révèle seulement.

 

D'ailleurs la video coupe trop tôt. Le moment le plus interessant selon moi est juste à la fin de l'expérience, dans le dialogue entre le juge et le psy. Le juge se fait bien pwner

Message cité 1 fois
Message édité par Prozac le 25-06-2007 à 06:20:36

---------------
La ligne droite n'est en aucun cas le plus court chemin entre deux points. Sauf, bien sûr, si les deux points sont bien alignés l'un en face de l'autre
n°11929962
Darksim4
Inserer votre titre ici
Posté le 25-06-2007 à 12:33:13  profilanswer
 

Voui justement ce que je trouve malsain (j'suis tetu hein :o) c'est que dans la finalité chaque être humain est capable de faire souffrir des personnes dont il ne connait ni d'eve ni d'adam juste sous l'influance des ordres (ou de l'argent) !


---------------
Mes Créations Photoshop -- Découvrez O2jam
n°11930971
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 25-06-2007 à 14:12:07  profilanswer
 

Darksim4 a écrit :

Voui justement ce que je trouve malsain (j'suis tetu hein :o) c'est que dans la finalité chaque être humain est capable de faire souffrir des personnes dont il ne connait ni d'eve ni d'adam juste sous l'influance des ordres (ou de l'argent) !


 
Ben c'est juste une dilution ou un transfert de responsabilité: pour lui, il ne se considère que comme la commande vocale d'un bouton, ce n'est pas lui le responsable, ce n'est pas lui qui fait souffrir l'autre, il n'y est pour rien. Il s'arrange avec sa conscience, comme nous le faisons tous, et comme tu le fais aussi: donnes tu l'intégralité de ton budget loisir contre la faim dans le monde ? Non. Comment fais-tu pour te dire que tu n'es pas un gros connard qui privilégie ses loisirs égoistes alors que pour la même somme il pourrait permettre la survie de certaines familles complètes ? Bah tu t'inventes des raisons pour te dire que ce n'est pas de ta faute, que tout le monde fait pareil etc... Bref, ya pas à faire l'étonné, tu es pareil, et au fond de toi tu le sais bien [:spamafote]


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°11931028
Fantome Pe​rsecuteur
Pseudo ridicule
Posté le 25-06-2007 à 14:15:54  profilanswer
 

avec milgram, tu commences à être sacrément bourré :o

n°11933954
JacenX
Light Years Ahead
Posté le 25-06-2007 à 17:50:25  profilanswer
 

Prozac a écrit :

Cette séance du film m'avait marqué quand j'étais ado.
 
Cette expérience permet plusieurs chose.
 
A un premier degré, ça permet de se rendre compte que l'excuse que sortent les bourreaux, de Nuremberg au Chili en passant par pas mal d'autrese geoles pas glorieuses correspond bien à une réalité. Soumis à un stress, ils prennent des décisions qui ne seraient pas les leurs dans d'autres circonstances.
 
On s'en doutait
 
Le plus interessant, et c'est ce que je trouve bizarre, c'est que ça montre que, même à des degrés variables, il y a toujours en chaque homme une capacité à se soumettre à un ordre stupide immoral. Ce qui devrait pousser tous ceux qui en prennent connaissance à ne plus faire de manichéisme aveugle entre les monstres et les victimes, entre les méchants et les gentils, entre l'axe du bien et l'axe du mal.

Non. Ca devrait pousser les gens à prendre conscience qu'ils sont responsables quoi qu'il arrive. Le "bien" ne doit pas être défini par ce que la majorité fait. Parce qu'on se dit "ah, ça aurait pu être moi ce "monstre" je vais le pardonner pour quand ça m'arrivera, non! Il faut chercher à s'améliorer, à dépasser ce statut de merde.
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Ben c'est juste une dilution ou un transfert de responsabilité: pour lui, il ne se considère que comme la commande vocale d'un bouton, ce n'est pas lui le responsable, ce n'est pas lui qui fait souffrir l'autre, il n'y est pour rien. Il s'arrange avec sa conscience, comme nous le faisons tous, et comme tu le fais aussi: donnes tu l'intégralité de ton budget loisir contre la faim dans le monde ? Non. Comment fais-tu pour te dire que tu n'es pas un gros connard qui privilégie ses loisirs égoistes alors que pour la même somme il pourrait permettre la survie de certaines familles complètes ? Bah tu t'inventes des raisons pour te dire que ce n'est pas de ta faute, que tout le monde fait pareil etc... Bref, ya pas à faire l'étonné, tu es pareil, et au fond de toi tu le sais bien [:spamafote]

Oui. Enfin, le monde étant ce qu'il était on préfère assumer notre responsabilité et notre exploitation de l'autre, au vu de nos intérêts propres, c'est le moindre mal.
 

mood
Publicité
Posté le 25-06-2007 à 17:50:25  profilanswer
 

n°11934656
Prozac
Tout va bien
Posté le 25-06-2007 à 18:43:08  profilanswer
 

JacenX a écrit :

Non. Ca devrait pousser les gens à prendre conscience qu'ils sont responsables quoi qu'il arrive. Le "bien" ne doit pas être défini par ce que la majorité fait. Parce qu'on se dit "ah, ça aurait pu être moi ce "monstre" je vais le pardonner pour quand ça m'arrivera, non! Il faut chercher à s'améliorer, à dépasser ce statut de merde.


Si tu oublies que tu es un animal, tu feras la même erreur. Cette expérience montre que nous restons des animaux et que ces comportements ressortent facilement.  
 
Ta conclusion sur ce que j'en dis est fausse.


---------------
La ligne droite n'est en aucun cas le plus court chemin entre deux points. Sauf, bien sûr, si les deux points sont bien alignés l'un en face de l'autre
n°12003461
Helter-Ske​lter-
Chaotique bon
Posté le 02-07-2007 à 17:54:15  profilanswer
 

ça prouve surtout que l'homme, s'il est un animal, est un animal qui respecte l'ordre et la hierarchie et que l'on peut finalement imposer n'importe quel ordre à presque n'importe qui pour peu que l'on sache s'y prendre ; désumanisation de la victime, glissement progressif du traitement infligé, faux sentiment de sécurité personnelle du fait que l'on agit sur l'ordre d'un uniforme (blouse blanche d'un medecin ou uniforme militaire).
 
Ensuite, vos notions du bien et du mal me font bien rire car elles sont intrinsèques à chaque individu ; bien sûr, il existe un tronc commun très majoritairement admis pour le bien de tous (disons, pour faire simple, les 10 commandements) mais lorsque l'on est en face de cas foncièrement pathologiques, tout est envisageable à commencer par l'accomplissement du pire au nom du "bien" :
- Les guerres de religions
- Hitler était végétarien et opposé à la chasse car il trouvait cruel et immoral de tuer ou de faire souffrir un animal ; cela fait froid dans le dos quand on voit les attrocités commises sur son ordre et en son nom contre des êtres humains.

n°21895648
voor0ck
Bois, Eau, Feu, Métal et Terre
Posté le 16-03-2010 à 11:10:07  profilanswer
 

Demain sur France 2, sous pretexte d'un jeu télé, des gens sont soumis à l'expérience de Milgram.
La caution "blouse blanche" est remplacé par "l'animatrice télé".
 

Citation :

Avec "le jeu de la mort", mercredi soir sur France 2, la télé lance le débat sur son pouvoir
De Juliette COLLEN (AFP) – il y a 1 heure
 
PARIS — La télévision française lance le débat sur son propre pouvoir, en diffusant mercredi un documentaire qui filme un jeu factice, "le Jeu de la mort", dans lequel des candidats de bonne foi obéissent aux consignes jusqu'à se muer en tortionnaires à l'égard de l'un d'entre eux.
 
"Le jeu de la mort", signé Christophe Nick, a transposé à la télévision l'expérience menée à l'université de Yale par Stanley Milgram dans les années 1960 pour sonder les mécanismes de la soumission des Allemands aux nazis. Le documentaire sera diffusé mercredi soir par la chaîne France 2.
 
Avant même sa diffusion, ce programme censé démontrer l'emprise psychologique de la télévision commençait à susciter les questions. "La télé donne le droit de tuer ?", se demande cette semaine l'hebdomadaire Télérama. "Le jeu dont vous êtes le bourreau", titre de son côté "Le Monde-Magazine".
 
Pour cette expérience, 80 personnes volontaires n'ayant jamais participé à un jeu télévisé ont été recrutées pour, leur a-t-on dit, tourner l'émission test d'un nouveau divertissement, "La Zone Xtrême".
 
Le but: soumettre un candidat - en fait un comédien - à une série de questions. La punition? Une décharge électrique allant crescendo, de 80 à... 460 volts. A chaque mauvaise réponse, le public, également recruté sans avoir été prévenu de l'expérience, crie "châtiment" et une décharge doit être administrée.
 
Le faux candidat, Jean-Paul, que les questionneurs ne voient pas, fait entendre sa douleur: des petits cris, puis des hurlements, des supplications demandant de cesser le jeu, avant de ne plus donner signe de vie.
 
Pourtant, 80% des questionneurs vont jusqu'au bout du jeu à mesure qu'il se transforme en séance de torture. Seulement 16 des candidats ont abandonné le jeu résistant à l'autorité de la télévision, incarnée par une jeune animatrice connue, Tania Young.
 
"Les questionneurs ne sont pas dominés par un rapport hiérarchique mais sous l'emprise du pouvoir de la télé. Un système qui écrase, un totalitarisme tranquille", conclut Jean-Léon Beauvois, chercheur en psychologie sociale, qui a participé à l'expérience.
 
Les questionneurs n'osent pas affronter l'animatrice en qui ils ont confiance - la télé ne peut pas faire ça ! - et face à laquelle ils sont seuls. Or "un être seul confronté au pouvoir devient l'être le plus obéissant qui soit", observe-t-il.
 
"En démarrant l'expérience, on ne pensait pas que la télé avait autant de légitimité", confie Christophe Nick. A ceux qui avaient obéi, l'équipe "a expliqué qu'ils étaient normaux et que c'était la faute du contexte", dit Christophe Nick.
 
"La télé, quand elle décide d'abuser de son pouvoir, peut faire faire n'importe quoi à quasiment n'importe qui. Ca c'est un pouvoir absolument terrifiant", a-t-il également estimé, dans un entretien à l'AFP-TV.
 
Patrick, 52 ans, un des candidats, témoigne dans "l'Expérience extrême", un livre tiré du documentaire: "On m'a dit +faut faire comme ça+, les gars qui me l'ont dit, ils savent ce qu'ils font! Moi, je fais. Je me doutais bien qu'il devait griller là-dedans. Mais c'est pas mon problème, hein".
 
"Mes grands-parents ont porté l'étoile jaune dès 1941. Depuis que je suis toute petite, je me suis demandé pourquoi ils l'avaient fait. Pourquoi ils avaient obéi à cet ordre ? Pourquoi ils sont montés dans les wagons et ont disparu dans les wagons et ont disparu dans la Shoah...Et voilà qu'à mon tour, j'ai obéi", dit de son côté Sophie, 46 ans.


---------------
L'invincibilité se trouve dans la défense, la possibilité de victoire dans l'attaque. Sun Tzu.
n°21896884
Darksim4
Inserer votre titre ici
Posté le 16-03-2010 à 12:38:14  profilanswer
 

[:phoenxrebrth]  
 
J'suis curieux de voir ce que ca va donner...


---------------
Mes Créations Photoshop -- Découvrez O2jam
n°21898060
voor0ck
Bois, Eau, Feu, Métal et Terre
Posté le 16-03-2010 à 14:29:11  profilanswer
 

Darksim4 a écrit :

[:phoenxrebrth]  
 
J'suis curieux de voir ce que ca va donner...


Ca va donner que l'homme est par nature mauvais et soumis....


---------------
L'invincibilité se trouve dans la défense, la possibilité de victoire dans l'attaque. Sun Tzu.
n°21899569
Krismu
Posté le 16-03-2010 à 16:26:25  profilanswer
 

J'avais vu des commentaires au sujet de cette émission (pas l'émission elle-même).
Ils disent notamment (ce que je partage) que l'expérience est biaisée par le contexte du jeu télé. Les candidats sont prévenus que quoiqu'il en soit "ça reste un jeu". Du coup, ça change beaucoup les paramètres.
Sachant que je crois savoir que l'expérience originale est elle aussi contestée.

n°21899590
voor0ck
Bois, Eau, Feu, Métal et Terre
Posté le 16-03-2010 à 16:28:35  profilanswer
 

Krismu a écrit :

J'avais vu des commentaires au sujet de cette émission (pas l'émission elle-même).
Ils disent notamment (ce que je partage) que l'expérience est biaisée par le contexte du jeu télé. Les candidats sont prévenus que quoiqu'il en soit "ça reste un jeu". Du coup, ça change beaucoup les paramètres.
Sachant que je crois savoir que l'expérience originale est elle aussi contestée.


 
Wé, enfin tu entends le mec qui hurle de douleur à côté, mais non tu continues à lui balancer des decharges electriques potentiellement mortelles.
On verra demain :)


---------------
L'invincibilité se trouve dans la défense, la possibilité de victoire dans l'attaque. Sun Tzu.
n°21899961
Krismu
Posté le 16-03-2010 à 16:55:42  profilanswer
 

Bof quand on voit que certains bouffent du jus de chenille sans sourciller juste pour espérer gagner quelques euros et passer à la télé, je vois pas pourquoi un mec qui hurle arrêterait quoi que ce soit, surtout si on t'as dit que c'était et que ça restait un jeu.  
'fin ce point était l'argumentaire pour remettre en question la pertinence de l'émission. Après l'expérience de Milgram reste ce qu'elle est.
Mais ces jeux télés sont toujours là à proposer des trucs les plus humiliants et avilissants possibles, et c'est pas parce que cette fois ils prétendent vouloir démontrer quelque chose (parce que pour le jus de chenille je vois pas le but) qu'il faut y donner trop de crédit.
 
Bon tu nous raconteras, vu que t'as l'air motivé à regarder. La question sera de savoir comment, en vrai, les choses ont été présentées au participants. Chaque "ça reste un jeu", "ne vous en faites pas c'est de la télé", etc ... enlève du crédit au résultat.

n°21900019
voor0ck
Bois, Eau, Feu, Métal et Terre
Posté le 16-03-2010 à 16:59:10  profilanswer
 

Bien sur que je vais regarder, je passe une bonne partie de mon temps à étudier le comportement et le cerveau humain.


---------------
L'invincibilité se trouve dans la défense, la possibilité de victoire dans l'attaque. Sun Tzu.
n°21900081
Krismu
Posté le 16-03-2010 à 17:02:33  profilanswer
 

Voilà une très bonne occupation :jap: !  
Moi je peux pas, j'ai développé une allergie aux jeux télé qui me coûtait cher en télés ...

n°21900115
turtounet
Posté le 16-03-2010 à 17:04:43  profilanswer
 

J'ai vu ce reportage "Le jeu de la mort" il y a 15 jours, c'est vrai que ça fait froid dans le dos...

 

Bon déjà l'intro, avec des vrais extraits de vraies émissions qui sont pour le moins hallucinantes (des trucs japs notamment)...

 

Ensuite le jeu en lui-même: les candidats, on leur disait bien que c'était pour un "pilote", donc que le candidat ne gagnait pas le million d'euro. Au début il y a un tirage au sort truqué pour désigner celui qui recevra les décharges (comme vous vous en doutez, c'était chaque fois l'acteur qui "gagnait" le tirage).
Malgré cela, la plupart ont été jusqu'au bout des décharges!
En fait, la plupart songent à un moment à arrêter, mais la présentatrice parvient à les faire continuer, juste avec des phrases bateau du style "c'est la règle, continuez" ou bien "il souffre maintenant mais après il vous remerciera" (en fait, y avait 5 phrases différentes, graduées de 1 à 5 point de vue "persuasion" ). L'étape de dernier recours de persuasion étant "Vous n'allez quand même pas arrêter là, qu'en pense le public?", avec un bon gros "wééééé" de la part du public juste après... Et hop la candidate, sur le point d'arrêter, balance un gros 400 volts au pauvre type avec un air du style "bon ben j'ai pas le choix", même si le pauvre type ne répond plus (l'est ptêt mort en fait) :o
EDIT: en fait ça correspond au déroulement de l'expérience originale expliquée au post 1 :o

 

Bon après les sociologues de l'émission essayent de tirer des conclusions et tout ça, cette partie reste discutable et un peu orientée, mais malgré tout ça fait froid dans le dos... :o


Message édité par turtounet le 16-03-2010 à 17:18:21
n°21900424
Krismu
Posté le 16-03-2010 à 17:26:47  profilanswer
 

Oui mais et le jus de chenille ?

n°21900457
Profil sup​primé
Posté le 16-03-2010 à 17:29:50  answer
 

J'ai juste vu des références à l'expérience dans les JT, pas l'émission elle-même, mais je pense que le public doit avoir un effet très fort. Soyons clair, un public qui gueule de faire quelque chose à autrui, c'est une manière de faire un transfert de décision monstrueux. En situation de pression, on se met à douter de ses choix, et si du regard on ne voit personne dans le public pour nous inciter à arrêter, on se dit qu'on doit avoir tort de se limiter et on se plie à la volonté "démocratique". Et personnellement je dirai que le public serait le principal coupable si cela se passait en condition réel (après tout bourreau est un job dans beaucoup d'endroits encore, et même si c'est un sale boulot le crime se décide par la volonté démocratique, le pauvre type ne fait qu'appliquer. Après si on peut autant prendre un autre job) Alors j'imagine qu'ici le public savait que c'était faux, la question c'est qu'est-ce qu'il se passe si le public y croit aussi: je crains effectivement la connerie du comportement de groupe (qui serait alors plutôt l'objet de l'expérience) surtout que chaque membre du public n'est pas en charge directement de l'action, mais en même temps si une grande partie des gens cède à la pression et va jusqu'au bout dans l'action, peu doivent être enthousiaste à le faire et donc les membres du public, sans pression, ne doivent pas tous tirer des tronches de gars ravis par la tournure des choses. Et ça doit déjà être une bonne douche froide sur les stats des gens qui iraient au bout.

n°21900553
turtounet
Posté le 16-03-2010 à 17:37:09  profilanswer
 

Alors tout d'abord, le public ne savait pas que c'était faux, et dans le débat que j'ai vu après l'émission, le principal reproche au reportage était justement que l'on n'avait pas étudié assez en profondeur l'influence du public :o
Enfin ils ont quand même fait une variante de l'expérience où il n'y avait pas de présentatrice mais uniquement le public pour faire pression...

n°21900569
Krismu
Posté le 16-03-2010 à 17:38:43  profilanswer
 

Oui et ça rejoint l'autre expérience "que je sais plus le nom", qui pose des questions aux réponses évidentes, mais où le sujet de l'expérience doit répondre à main levée en même temps que les complices de l'expérience, qui bien entendu, répondent en large majorité la mauvaise réponse.
Les questions sont du style "quelle est le plus long trait" avec 2 traits dont l'un est clairement plus long que l'autre.
 
Le but, dans les 2 cas, est de démontrer qu'on délègue assez volontairement ses responsabilités au grand nombre ou à une forme d'autorité.
Disons qu'on est à peu près prêt à tout si on a l'assurance de dire "c'est pas ma faute".
Ca fait peur à grande échelle, mais ça traduit aussi assez bien le fonctionnement de la société.

n°21900577
Krismu
Posté le 16-03-2010 à 17:39:39  profilanswer
 

C'est étonnant/effrayant que le public pousse à ce point sans savoir que c'est truqué !

n°21902425
Yionel
Profil : lactique
Posté le 16-03-2010 à 20:17:05  profilanswer
 

http://hfr.toyonos.info/generateurs/fb/?t=un%20drapwal%20pour%20Yionel%20qui

n°21914076
voor0ck
Bois, Eau, Feu, Métal et Terre
Posté le 17-03-2010 à 18:15:56  profilanswer
 

Un petit retour suite au JT de France 2 :
 
Expérience de Milgram : La plupart des variantes permettent de constater un pourcentage d'obéissance maximum proche de 65%. À noter qu'il peut exister des conditions extrêmes. Ainsi nous pouvons voir apparaître un comportement de soumission à l'autorité de près de 92% (chocs administrés par un tiers), ou au contraire basse (proximité du compère recevant les chocs), ou encore une soumission nulle (décrédibilité de l'autorité).
 
Le jeu de la mort (France 2) : Le pourcentage d'obéissance a atteint plus de 80%.
 
 
Avant l'autorité était representée par le scientifique en blouse blanche, maintenant c'est l'animatrice télé, c'est beau de voir que l'humanité progresse  [:power600]


---------------
L'invincibilité se trouve dans la défense, la possibilité de victoire dans l'attaque. Sun Tzu.
n°21914388
Krismu
Posté le 17-03-2010 à 18:36:04  profilanswer
 

Tu penses pas que le fait que ce soit un jeu télé, et annoncé comme tel, joue un rôle dans la tête des gens qui se disent du coup plus facilement qu'aussi impressionnant que ce soit, il y a anguille sous roche ?
Sans compter ceux qui connaîtraient l'expérience de base (bon faut pas trop surestimer les participants à ce genre de trucs).

n°21915192
cappa
Posté le 17-03-2010 à 20:08:21  profilanswer
 

Darksim4 a écrit :

Yop !
Je viens d'en parler sur le topic vidéo mais comme je sent que je vais faire un bide mais que je veux un peu approfondir le sujet ben j'fais un topic :o (vidéo à la fin du post)
 
Tout d'abord qu'est ce que l'experience de Milgram ?
 
L'objectif de l'expérience est de mesurer le niveau d'obéissance à un ordre condamné par la morale de celui qui l'exécute. Des individus sont amenés à participer de leur plein gré, mais sous l'influence d'une autorité, à des actes cruels envers des personnes innocentes.
 
Les sujets de l'expérience initiale ont été recrutés par des annonces parues dans un journal local de l'université Yale à New Haven, ainsi que par courrier. La participation doit durer une heure et est faiblement payée (à l'époque, 4 $ et 0,5 $ pour les frais de déplacement). L'expérience est présentée comme censée étudier scientifiquement l'utilité de la punition (dans le cadre de l'expérience des décharges électriques) sur la mémorisation. La majorité des variantes de l'expérience ont eu lieu dans les locaux de l'université Yale. Les participants étaient des hommes de 20 à 50 ans de tous milieux et de différents niveaux d'éducation. Une variante de l'expérience a également été effectuée.
 
http://img440.imageshack.us/img440 [...] mildu8.png
 
La majorité des variantes comporte trois personnages :
 
l’Apprenant ou élève, un comédien qui joue le rôle de l'élève et est censé recevoir une décharge électrique, de plus en plus forte, en cas d'erreur ;  
le Sujet, qui a le rôle d'enseignant ou moniteur, qui dicte les mots à apprendre et vérifie les réponses. En cas d'erreur, il croit envoyer une décharge électrique et pense donc faire souffrir l'apprenant ;  
l’Expérimentateur, représentant officiel de l'autorité, vêtu de la blouse grise du technicien, de maintien ferme et sûr de lui.  
Au départ, le sujet et l'acteur sont réunis. L'acteur est présenté comme s'il était un participant de même nature que le sujet. Un tirage au sort truqué est mis en place pour faire croire au sujet qu'il a été désigné aléatoirement pour être le moniteur. L'acteur prend le rôle de l'élève. Le sujet commence alors par recevoir une décharge électrique faible (45 volts) au poignet pour lui montrer un échantillon de ce qu'il va infliger à son élève et ainsi renforcer sa conviction que tout cela est vrai. L'apprenant est ensuite placé dans une pièce distincte, séparée par une fine cloison, et attaché sur une chaise électrique. Le sujet cherche à lui faire mémoriser des listes de mots et l'interroge sur celles-ci.
 
Le sujet est installé devant un pupitre où une rangée de manettes est censée envoyer des décharges électriques. En cas d'erreur, le sujet enclenche une nouvelle manette et croit qu'ainsi l'apprenant reçoit un choc électrique de puissance croissante (15 volts supplémentaires à chaque décharge). Le sujet est prié d'annoncer le voltage correspondant avant de l'appliquer. Ces chocs sont simulés par l'apprenant. La souffrance apparente de l'apprenant évolue au cours de la séance : à partir de 75 V il gémit, à 120 V il se plaint à l'expérimentateur qu'il souffre, à 135 V il hurle, à 150 V il supplie qu'on le libère, à 270 V il lance un cri violent, à 300 V il annonce qu'il ne répondra plus. Lorsque l'apprenant ne répond plus, l'expérimentateur indique qu'une absence de réponse est considérée comme une erreur. Au stade de 150 volts, la majorité des sujets manifestent des doutes et interrogent l'expérimentateur qui est à leur côté. Celui-ci est chargé de les rassurer en leur affirmant qu'ils ne seront pas tenus responsables des conséquences. Si un sujet hésite, l'expérimentateur lui demande d'agir. Si un sujet exprime le désir d'arrêter l'expérience, l'expérimentateur lui adresse, dans l'ordre, ces réponses :
 
« Veuillez continuer s'il vous plaît. »  
« L'expérience exige que vous continuiez. »  
« Il est absolument indispensable que vous continuiez. »  
« Vous n'avez pas le choix, vous devez continuer. »  
Si le sujet souhaite toujours s'arrêter après ces quatre interventions, l'expérience est interrompue. Sinon, elle prend fin quand le sujet a administré trois décharges maximales (450 volts) à l'aide des manettes intitulées XXX situé après celles faisant mention de Attention, choc dangereux.
 
À l'issue de chaque expérience, un questionnaire et un entretien avec le sujet permettait de recueillir ses sentiments et d'écouter les explications qu'il donnait de son comportement. Cet entretien visait aussi à le réconforter en lui affirmant qu'aucune décharge électrique n'avait été appliquée, en le réconciliant avec l'apprenant et en lui disant que son comportement n'avait rien de sadique et était tout à fait normal.
 
Un an après l'expérience, le sujet recevait un nouveau questionnaire sur son impression au sujet de l'expérience, ainsi qu'un compte rendu détaillé des résultats de l'expérience.
 
Source : Wikipedia
 
Tout ceci a été montré dans le film I comme Icare de facon très éxplicite, vous pouvez voir un extrait Ici. Cette vidéo est très interessante et montre bien le sujet, je vous conseille de la regarder même si au depart ni ce topic ni l'experience ne vous semble être une raison d'utiliser un peu de votre temps ! (vous pouvez passer une ou deux minute du début de la vidéo)
 
 
Qu'en pensez vous ? Personelement je trouve que ça a un petit coté malsain, que feriez vous si vous etiez le sujet ? Iriez vous jusqu'a la décharge maximale ? Plutot difficile de s'imaginer dans cette situation je trouve. Autant pour quelques dollars (comme fait dans l'experience) j'abandonnerais vite même sous les ordres en voyant que la personne en face souffre, autant si au lieu de quelques dollars ce serait une somme plus importante, disons... 1000€ ca changerais toute la donne et je ne pense pas que je reagirais pareil...
 
 :hello:  
 
Edit : Si j'oublie le lien de la vid ca va pas trop le faire, puis c'etait peut être pas la bonne heure pour faire ce genre de topic en fait :o


 Ecellent [:z800]


---------------
Tester le 1er multisondage HFR ---> MULTISONDAGE.
n°21915309
Turkleton
I don't quite understand you
Posté le 17-03-2010 à 20:21:13  profilanswer
 

http://www.filmschoolrejects.com/images/murray-ghostbusters.jpg


---------------
If you think it could look good, then I guess it should
n°21915416
ticaribou
Posté le 17-03-2010 à 20:31:21  profilanswer
 

à retenir surtout :
la dilution des responsabilités sur un grand nombre d'individus permet de déresponsabiliser. Ils ne sont que les maillons d'une chaine. ok ils ont conduit le train, mais ils ne se sont pas chargés de faire monter dans le train. etc......
lorsque vous avez commencé à mettre un doigt dans l'engrenage, vous ne pouvez plus reculer. refuser serait admettre aussi que vous avez eu tort de commencer. même à petites doses.  Ce trait de caractère, vous le retrouvez partout. Par exemple la queue pour la caisse de supermarché. et celui devant vous ça merdouille. quoi faire ? refaire la queue ailleurs ? alors vous persistez. vous n'avez pas fait tout ça en vain tout de même ! et à côté les autres arrivés après s'en vont, mais vous restez à votre caisse bloquée.........

n°21915428
cappa
Posté le 17-03-2010 à 20:32:46  profilanswer
 

ticaribou a écrit :

à retenir surtout :
la dilution des responsabilités sur un grand nombre d'individus permet de déresponsabiliser. Ils ne sont que les maillons d'une chaine. ok ils ont conduit le train, mais ils ne se sont pas chargés de faire monter dans le train. etc......
lorsque vous avez commencé à mettre un doigt dans l'engrenage, vous ne pouvez plus reculer. refuser serait admettre aussi que vous avez eu tort de commencer. même à petites doses.  Ce trait de caractère, vous le retrouvez partout. Par exemple la queue pour la caisse de supermarché. et celui devant vous ça merdouille. quoi faire ? refaire la queue ailleurs ? alors vous persistez. vous n'avez pas fait tout ça en vain tout de même ! et à côté les autres arrivés après s'en vont, mais vous restez à votre caisse bloquée.........


Y avait un film avec Yves Montand, en gros il pourchassait des truands de l'ump et il se fait dessouder par la CIA à la fin.  :o


---------------
Tester le 1er multisondage HFR ---> MULTISONDAGE.
n°21915556
moonboots
Posté le 17-03-2010 à 20:44:51  profilanswer
 

un petit drap' puisque l'émission a commencé sur France2


Message édité par moonboots le 17-03-2010 à 20:44:59
n°21915616
Dam468
Posté le 17-03-2010 à 20:48:16  profilanswer
 

JacenX a écrit :

Ca n'a rien de malsain, c'est juste triste pour l'humanité : la soumission à l'argent (ton exemple) ou à l'autorité "on m'a dit de le faire".


Bah.. la torture est d'une banalité sans nom aujourd'hui, les geôliers de Guantanamo ou d'Abou Ghraib ne se posent pas tant de questions..  [:das moorrad]

n°21915668
ticaribou
Posté le 17-03-2010 à 20:50:56  profilanswer
 

rien qu'à l'annonce du châtiment, illico je savais que c'tait milgram........

n°21915750
moonboots
Posté le 17-03-2010 à 20:54:56  profilanswer
 

putaing c'est hard pour les volontaires, je me demandais s'ils seraient rendus anonymes mais apparemment pas   :/

Message cité 1 fois
Message édité par moonboots le 17-03-2010 à 20:55:05
n°21915795
ticaribou
Posté le 17-03-2010 à 20:57:27  profilanswer
 

moonboots a écrit :

putaing c'est hard pour les volontaires, je me demandais s'ils seraient rendus anonymes mais apparemment pas   :/


après avoir vu le film, 3 ont refusé d'y paraitre
ils en avaient le droit

n°21915834
tcho bilou​t
PSN : TchoBilout
Posté le 17-03-2010 à 21:00:00  profilanswer
 

Ils ont tous dit qu'ils s'étaient rendu compte de la supercherie, mauvaise fois spotted :o
 
Pour info, 81% vont aller jusqu'au bout :o


---------------
Je ne veux pas mettre de signature
n°21915843
moonboots
Posté le 17-03-2010 à 21:00:34  profilanswer
 

ticaribou a écrit :


après avoir vu le film, 3 ont refusé d'y paraitre
ils en avaient le droit


 :jap:  ok je me demandais si la signature avant l'émission ne les avait pas contraints à apparaître

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  6  7
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Sciences

  Experience De Milgram

 

Sujets relatifs
retour expérience avec PAC air/airExpérience pour localiser un séisme dans une salle de classe...
Un étudiant réussi une expérience de fusion nuclaire chez ses parentsweb marchand discount (ATK), votre retour d'expérience
Carte visa Banque Accord expériencecheminée bio, cheminée sans conduit, retour d'expérience
couronnes expérience et conseilsFibroscopie de la gorge via nez... votre expérience?
cuisiniste IXINA: notre expériencececi est une experience biologique .
Plus de sujets relatifs à : Experience De Milgram


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR