Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
1632 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Arts & Lecture

  Qui écrit un livre ???

 



Ecrivez-vous un livre ?
Sondage à 5 choix possibles.




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5  6
Page Précédente
Auteur Sujet :

Qui écrit un livre ???

n°3822689
nebot
Gobbi et nebot : Viva Zelda !!
Posté le 25-09-2004 à 15:17:42  profilanswer
 

Moi, j'écris ... ET vous ?


---------------
Les épées trancheront, le boucliers pareront, le mal renaîtra, le Héros Vert reviendra, et Hyrule tremblera sous les pas de l'armée, qui, de tous les temps fut la plus grande, et l'histoire deviendra légende. Pour quand ?
mood
Publicité
Posté le 25-09-2004 à 15:17:42  profilanswer
 

n°3822729
meriadeck
arme de distractions massives
Posté le 25-09-2004 à 15:27:44  profilanswer
 

nebot a écrit :

Moi, j'écris ... ET vous ?

Citation :

date de naissance 28-02-1990

p'tain 14 ans et ça se pose déjà en révolutionnaire de la littérature postmoderne occidentale.  
 
bon sinon je suis entrain d'entamer les corrections sur un bookin que je  travaille depuis 1999. Fin des correction à la fin de l'année. après advienne que pourra mais a priori ya des possibilités. et sinon j'ai fais pas mal de nouvelles et 4 ou 5 autres livres finis et une bonne dizaine de projets commencés et finalisés. Là j'entame les préparatifs pour un autre.J'écris depuis toujours mais j'ai réussi a me trouver dans un style. J'écris pour mon plaisir avant de chercher toute reconnaissance des autres, qui pour autant aiment bien ce que j'ai fait. J'ai créé un personnage a part entière dont j'ai fini le premier opus (celui sur lequel je bosse depuis 5 ans). disons que mes maitres seraient Hunter Thompson et Tibor Fisher. L'autre jour une amie m'a dit que mon style était entre Boris Vian et Pennac  :heink:  


---------------
Acceuil
n°3822746
nebot
Gobbi et nebot : Viva Zelda !!
Posté le 25-09-2004 à 15:31:50  profilanswer
 

Hé, Meriadeck, j'ai jamais dit que j'voulais tout révolutionner ! J'admets être un peu ambitieux pour mon âge, mais je pense que c'est une vocation au berceau. De toute façon, l'édition ne m'interesse pas ! Moi aussi j'écris que pour le plaisir.


---------------
Les épées trancheront, le boucliers pareront, le mal renaîtra, le Héros Vert reviendra, et Hyrule tremblera sous les pas de l'armée, qui, de tous les temps fut la plus grande, et l'histoire deviendra légende. Pour quand ?
n°3822757
nebot
Gobbi et nebot : Viva Zelda !!
Posté le 25-09-2004 à 15:33:30  profilanswer
 

Question subsidaire : Quel est le type de livre que vous écrivez. Moi c'est la fantasy


---------------
Les épées trancheront, le boucliers pareront, le mal renaîtra, le Héros Vert reviendra, et Hyrule tremblera sous les pas de l'armée, qui, de tous les temps fut la plus grande, et l'histoire deviendra légende. Pour quand ?
n°3822766
meriadeck
arme de distractions massives
Posté le 25-09-2004 à 15:35:12  profilanswer
 

nebot a écrit :

Hé, Meriadeck, j'ai jamais dit que j'voulais tout révolutionner ! J'admets être un peu ambitieux pour mon âge, mais je pense que c'est une vocation au berceau. De toute façon, l'édition ne m'interesse pas ! Moi aussi j'écris que pour le plaisir.

franchement, non. beaucoup qui sont devenus écrivains n'y étaient pas destiné. Il a suffit d'un déclic pour qu'ils le deviennent.  
 
excuse ma réaction, mais des gamins de 14 ans qui veulent écrire on en reçoit par pack de 12 sur ce forum chaque semaine avec pour seul thème "l"heroic fantazy". comme si le reste de la littérature n'avait jamais existé.


Message édité par meriadeck le 25-09-2004 à 15:35:40

---------------
Acceuil
n°3822768
meriadeck
arme de distractions massives
Posté le 25-09-2004 à 15:35:28  profilanswer
 

nebot a écrit :

Question subsidaire : Quel est le type de livre que vous écrivez. Moi c'est la fantasy

comme par hasard !  :lol:  :lol:  :lol:
 

Citation :

on en reçoit par pack de 12 sur ce forum chaque semaine avec pour seul thème "l"heroic fantazy"


Message édité par meriadeck le 25-09-2004 à 15:36:38

---------------
Acceuil
n°3822794
nebot
Gobbi et nebot : Viva Zelda !!
Posté le 25-09-2004 à 15:40:04  profilanswer
 

meriadeck a écrit :

comme par hasard !  :lol:  :lol:  :lol:


 
Mais tu vois, à la maternelle, je m'amusait à terrasser les dragons ( rien d'étonnant me diras-tu). Mais depuis ... j'ai pas arrêté !!!! A dix ans : j'ai lu le seigneur des anneaux ( j'y ai RIEN compris, mais ca m'a plu) A 12, j'ai commencé à écrire (des m....., mais j'en était fier). Aujourd'hui, j'ai commencé 1 série en 4 ou 5 tomes, projet ambitieux, mais je compte en arriver à terme...


---------------
Les épées trancheront, le boucliers pareront, le mal renaîtra, le Héros Vert reviendra, et Hyrule tremblera sous les pas de l'armée, qui, de tous les temps fut la plus grande, et l'histoire deviendra légende. Pour quand ?
n°3822830
nebot
Gobbi et nebot : Viva Zelda !!
Posté le 25-09-2004 à 15:47:16  profilanswer
 

La fantasy, c'est aussi parce que j'ai tout essayé :
_polar, on découvre l'assassin à la page 3
_sci-fi, j'ai vite abandonné
_philo, j'ai attrapé la grosse tête
_autobiographie : je suis né, je dors, je mange, je me soulage, rien de bien excitant
_fantasy : je suis libr d'y faire tout ce que je veux ????? YOUPIIIIIIIIIIIII


---------------
Les épées trancheront, le boucliers pareront, le mal renaîtra, le Héros Vert reviendra, et Hyrule tremblera sous les pas de l'armée, qui, de tous les temps fut la plus grande, et l'histoire deviendra légende. Pour quand ?
n°3822850
fred1973
écrire, oui mais pourquoi ?
Posté le 25-09-2004 à 15:52:45  profilanswer
 

bonjour alors moi aussi j'essaie d'écrire mais sans réél ambition lol...


---------------
Nul de l'extréme, qui n'hésite pas à faire un saut à l'élastique de messages décourageant en montrant ses textes lyrique...
n°3822864
nebot
Gobbi et nebot : Viva Zelda !!
Posté le 25-09-2004 à 15:54:57  profilanswer
 

fred1973 a écrit :

bonjour alors moi aussi j'essaie d'écrire mais sans réél ambition lol...

Si tu commences comme ça, t'y arriveras pas !! MOOOTIIIVE TOIIIII


---------------
Les épées trancheront, le boucliers pareront, le mal renaîtra, le Héros Vert reviendra, et Hyrule tremblera sous les pas de l'armée, qui, de tous les temps fut la plus grande, et l'histoire deviendra légende. Pour quand ?
mood
Publicité
Posté le 25-09-2004 à 15:54:57  profilanswer
 

n°3822955
tousoxeu
Posté le 25-09-2004 à 16:22:07  profilanswer
 

J'ai eu participé à un travail à plusieurs mains, mais j'ai laissé tombé. Plus d'inspiration.
Le style : variations sur le thème "Vampires : Mascarade", avec des bouts de roman arthurien dedans (en fait, ca dependait de nos lectures du moment)

n°3823023
boborde
Posté le 25-09-2004 à 16:36:58  profilanswer
 


l'idée d'écrire me tente fortement : quand j'ai lu Bret Easton Ellis , je me suis senti en accord avec le style , la façon d'amener les choses : sans conteste l'auteur qui m'influencerait le plus
 
Don Delillo aussi m'impressionne beaucoup
 
alors vous voyez , comment faire pour décemment écrire qquchose sans se trouver minable ( bien normal en comparaison de ces maîtres ... ) ?
 
Si je dois écrire je pense , ce sera pour ma part l'histoire la motivation essentielle, le fait de raconter qqchose ou d'essayer de communiquer une ambiance un message  

n°3823048
nebot
Gobbi et nebot : Viva Zelda !!
Posté le 25-09-2004 à 16:42:32  profilanswer
 

Alors, c'est hyper simple d'écrire, si tu en as vraiment envie:
1) Cerne bien ton sujet
2)Fait un résumé de l'histoire
3)Commence à écrire tout ce qui te viens par la tête
4) Tous les trois ou quatre chapitres, vérifie ce que tu as écris, et fait lire ton texte par quelqu'un suffisemment proche de toi pour que tu en ai confiance, mais pas trop pour qu'il soit franc et objectif (par exemple, ton prof de français si t'en as 1)


---------------
Les épées trancheront, le boucliers pareront, le mal renaîtra, le Héros Vert reviendra, et Hyrule tremblera sous les pas de l'armée, qui, de tous les temps fut la plus grande, et l'histoire deviendra légende. Pour quand ?
n°3823080
nebot
Gobbi et nebot : Viva Zelda !!
Posté le 25-09-2004 à 16:48:51  profilanswer
 

Alors des nouvelles ? Fait gaffe, c'est Hyper chaud...


---------------
Les épées trancheront, le boucliers pareront, le mal renaîtra, le Héros Vert reviendra, et Hyrule tremblera sous les pas de l'armée, qui, de tous les temps fut la plus grande, et l'histoire deviendra légende. Pour quand ?
n°3823119
nebot
Gobbi et nebot : Viva Zelda !!
Posté le 25-09-2004 à 16:55:40  profilanswer
 

Mouais, si t'aimes ça, pourquoi pas...


---------------
Les épées trancheront, le boucliers pareront, le mal renaîtra, le Héros Vert reviendra, et Hyrule tremblera sous les pas de l'armée, qui, de tous les temps fut la plus grande, et l'histoire deviendra légende. Pour quand ?
n°3823852
meriadeck
arme de distractions massives
Posté le 25-09-2004 à 18:50:28  profilanswer
 

nebot a écrit :

Mais tu vois, à la maternelle, je m'amusait à terrasser les dragons ( rien d'étonnant me diras-tu). Mais depuis ... j'ai pas arrêté !!!! A dix ans : j'ai lu le seigneur des anneaux ( j'y ai RIEN compris, mais ca m'a plu) A 12, j'ai commencé à écrire (des m....., mais j'en était fier). Aujourd'hui, j'ai commencé 1 série en 4 ou 5 tomes, projet ambitieux, mais je compte en arriver à terme...

on va arreter là le débat einh. reviens nous quand tu auras lu et compris parce que t'es ridicule là.  :lol:


---------------
Acceuil
n°3823908
Evolvox
Toujours y croire, toujours...
Posté le 25-09-2004 à 18:57:06  profilanswer
 

nebot a écrit :

Mouais, si t'aimes ça, pourquoi pas...


 
J'adore ce ton condescendant.

n°3824043
cassebrik
RIP upsa
Posté le 25-09-2004 à 19:13:38  profilanswer
 

Moi ca serait un roman policier scientifique et romantique :whistle:


Message édité par cassebrik le 25-09-2004 à 19:13:53
n°3824093
meriadeck
arme de distractions massives
Posté le 25-09-2004 à 19:18:13  profilanswer
 

cassebrik a écrit :

Moi ca serait un roman policier scientifique et romantique :whistle:

les éditions harlequin fusionnent avec le CNRS.


---------------
Acceuil
n°3824167
Ciler
Modérateur
Posté le 25-09-2004 à 19:28:44  profilanswer
 

cassebrik a écrit :

Moi ca serait un roman policier scientifique et romantique :whistle:


Je me demande si ca existe pas deja ca en plus [:meganne lapin]


Message édité par Ciler le 25-09-2004 à 19:29:01

---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°3826316
Profil sup​primé
Posté le 26-09-2004 à 00:30:41  answer
 

Je m'essaie à l'écriture d'un roman policier ou polar car c'est un genre que j'affectionne ou l'on ne trouve pas nécéssairement l'assasin dès le début , cela, c'est dû au talent de l'écrivain!!
Je n'ai que 20 ans et encore peu d'expérience mais c'est une chose qui m'intéresse donc si vous avez des conseils pour moi, j'ai ouvert un sujet pour ça!!!!
 

n°3826397
Herr Dokto​r Kilikil
Pan
Posté le 26-09-2004 à 00:52:23  profilanswer
 

nebot a écrit :

La fantasy, c'est aussi parce que j'ai tout essayé :
_polar, on découvre l'assassin à la page 3
_sci-fi, j'ai vite abandonné
_philo, j'ai attrapé la grosse tête
_autobiographie : je suis né, je dors, je mange, je me soulage, rien de bien excitant
_fantasy : je suis libr d'y faire tout ce que je veux ????? YOUPIIIIIIIIIIIII

tu as fait ton autobiographie à 14 ans? ça doit être bigrement intéressant :gratgrat:
 
je passe sur la philo et sur le reste, mais je me retiens d'éclater de rire...


Message édité par Herr Doktor Kilikil le 26-09-2004 à 00:55:34

---------------
Activiste untergründ de l'UCAF, faction radicale
n°3826402
meriadeck
arme de distractions massives
Posté le 26-09-2004 à 00:54:57  profilanswer
 

nebot a écrit :

La fantasy, c'est aussi parce que j'ai tout essayé :
_polar, on découvre l'assassin à la page 3
_sci-fi, j'ai vite abandonné
_philo, j'ai attrapé la grosse tête
_autobiographie : je suis né, je dors, je mange, je me soulage, rien de bien excitant
_fantasy : je suis libr d'y faire tout ce que je veux ????? YOUPIIIIIIIIIIIII


 
bonjour, j'ai 14 ans et j'ai une connaissance parfaite de l'essentiel de la littérature. :sarcastic: mais qu'on les pende tous.


---------------
Acceuil
n°3826418
Herr Dokto​r Kilikil
Pan
Posté le 26-09-2004 à 01:00:21  profilanswer
 

meriadeck a écrit :

bonjour, j'ai 14 ans et j'ai une connaissance parfaite de l'essentiel de la littérature. :sarcastic: mais qu'on les pende tous.

il a lu Sartre à 6 ans et Hegel à 8, il n'a rien compris mais ça lui a plu, malheureusement son imagination était par trop débordante pour se limiter à ces genres littéraires mineurs :o


Message édité par Herr Doktor Kilikil le 26-09-2004 à 01:00:32

---------------
Activiste untergründ de l'UCAF, faction radicale
n°3826440
meriadeck
arme de distractions massives
Posté le 26-09-2004 à 01:04:45  profilanswer
 

Herr Doktor Kilikil a écrit :

il a lu Sartre à 6 ans et Hegel à 8, il n'a rien compris mais ça lui a plu, malheureusement son imagination était par trop débordante pour se limiter à ces genres littéraires mineurs :o

il planche déjà sur une réécriture du "Silmarillon" et une refonte totale du "seigneur des anneaux" ainsi qu'un autre trilogie qui la suivrait.


---------------
Acceuil
n°3827032
nebot
Gobbi et nebot : Viva Zelda !!
Posté le 26-09-2004 à 09:40:26  profilanswer
 

Le truc sur les genres que j'ai tout essayé, çà voulait dire simplement : rien ne m'attire à part le fantazy !!!


---------------
Les épées trancheront, le boucliers pareront, le mal renaîtra, le Héros Vert reviendra, et Hyrule tremblera sous les pas de l'armée, qui, de tous les temps fut la plus grande, et l'histoire deviendra légende. Pour quand ?
n°3827047
nebot
Gobbi et nebot : Viva Zelda !!
Posté le 26-09-2004 à 09:47:33  profilanswer
 

Chapitre I : L'œuf
 
 
 Le temps des hommes semblait désormais être révolu. Seuls les sages parmi les sages avaient un vague souvenir de la grandeur passée, des villes, de la technologie qui étaient apparus sur cette terre aujourd'hui piétinée seulement par des bêtes sauvages et des hommes devenus presque aussi disgracieux. Les plus avancés avaient atteint ce que l'on appellerait le moyen-âge.
 
 Ynnas en faisait partie. C'était un jeune aubergiste comme on en croise plus. Il était dévoué, sympathique et travailleur. Il avait établi son auberge huit ans auparavant dans un petit hameau appelé Fostinant, à la lisière d'un bois. Même si tous le respectaient pour sa bonté et son humilité, peu de personnes déclaraient être ses amis, faute de bien le connaître, car il faut d'il qu'il était assez renfermé sur lui-même. Il passait la plus grande partie de son temps libre avec Ordan, un forgeron, qui était en fait son unique vrai ami. C'était un homme grand, fort, et avait un air de brute niaise cachant un esprit vif et rusé.
 Un jour, un vieillard se présenta à l'auberge, demandant une chambre pour la nuit. Ce vieil homme était vêtu d'une grande pèlerine brune et usée, et il tenait dans sa main un grand bâton étrange. Il était en bois, et à chacune des extrémités se trouvait un diamant. Celui d'en haut était transparent et brillait d'une faible lumière blanche, alors que celui du bas était sombre et brillait d'une aussi discrète lumière noire.  
 La nuit passa, sans que l'étrange voyageur ne fasse le moindre bruit. Le lendemain, alors que le soleil avait quitté son zénith depuis longtemps, Ynnas commençait à s'inquiéter au sujet du vieillard. Il alla vérifier que tout allait bien quand il croisa le vieil homme à l'entrée de sa chambre. Il avait l'air vieilli, fatigué, usé. Plus tard, Ynnas remarqua que le lit n'avait pas été utilisé de toute la nuit. Le vieillard demanda à Ynnas s'il pouvait payer. Ynnas le conduisit dans le hall, et se plaça derrière le comptoir.
"Bien, dit-il, une chambre simple, pas de repas… Ca fera 15 fostins."
 Le vieux chercha dans son manteau, et il sortit une vieille bourse en cuir, toute usée. Il l'ouvrit, regarda à l'intérieur, puis leva sa tête vers Ynnas :
"Désolé, s'excusa-t-il, je n'ai pas d'argent sur moi. Mais je peux vous donner cela comme caution. Je reviendrai bientôt pour payer.
_D'accord, mais j'aurai besoin de votre nom, ainsi que du nom de la ville où vous allez.
_Je m'appelle Branian. B R A N I A N. Je vais à Ramiere, à quelques jours de marche vers le sud.
_N'oubliez pas que si vous ne revenez pas dans un an, la bourse ainsi que son contenu m'appartiendront.
_Oui, oui, ne vous en faites pas. Désolé, mais je dois partir tout de suite. La route est encore longue.
_Très bien. Alors bon voyage.
_Merci."
 Après le départ du vieillard, Ynnas rangea la bourse au fond d'un vieux tiroir et finit par l'oublier. Pendant deux ans, il vécut normalement, sans que rien ne se passe, jusqu'au jour où suite à une tempête, l'auberge d'Ynnas fut complètement détruite. Etrangement, d'autres bâtiments, plus anciens, plus usés, furent à peine ébranlés. Ordan lui proposa de venir habiter chez lui le temps de reconstruire l'auberge. En fouillant parmi les décombres, Ynnas retrouva la vieille bourse qu'il avait oubliée. Curieux, il l'ouvrit et regarda à l'intérieur : il n'y avait qu'un œuf de taille grossièrement identique à celui d’une poule était fait d’un métal gris, léger et sans reflet. Ynnas, étonné, alla montrer l'œuf à Ordan. Celui-ci le prit dans sa gigantesque main, l'examina quelques instants, puis son visage s'éclaira soudainement. Il tourna sa tête vers Ynnas, et lui dit, en se retenant d'exploser de joie :
"Ce, cet œuf, où… où l'as-tu trouvé ?
_Ben … si je me rappelle bien, c'est un vieillard qui me l'a donné, il y a quelques années, je crois, répondis Ynnas, étonné de voir tant d'allégresse chez son ami.
_Et ce vieux, il vit où, demanda Ordan ?
_Attends que je me rappelle, hésita Ynnas, … Une ville au sud d'ici … Ramiere ! Oui, c'est çà, Ramiere !  
_Bien, alors allons-y sans attendre, s'exclama Ordan ! Demain à la première heure nous devons être prêts !
_Mais, demanda Ynnas, pourquoi tant d'engouement, ce n'est pas de l'or, tout de même.
_Non, c'est mieux ! C'est du mithril ! Le métal le plus solide et le plus rare au monde, expliqua Ordan, de plus en plus excité. Si cet homme peut laisser du mithril comme ça et l'oublier, alors imagine la quantité de métal qu'il a !"
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Chapitre II : Souvenirs
 
 
 Ryan se tenait là, debout, en face de son adversaire. Il le regarda droit dans les yeux : ce devait être un assez jeune homme, sous cette armure, peut-être même un adolescent.  
 Ryan était un homme unique, sa vie avait été jonchée d'épreuves auxquelles peut de personnes auraient résisté. Il avait perdu ses parents très jeune, à l'âge où tous les enfants ne pensent pas au malheur. Il se rappelle encore des deux bêtes sauvages qui étaient là, devant lui, la gueule dégoulinante du sang de ses aïeuls.
 Mais s'il avait toujours résisté aux embûches de la vie, c'est qu'il avait Miron, son frère aîné. Pendant un instant, l'image de Miron apparut dans la mémoire de Ryan. Mais non, il ne pouvait penser à lui, sinon, il allait encore pleurer. Et pleurer pour un combattant, ce n'était pas convenable. Bien sûr, le public allait aimer çà, un homme qui pleure avant de franchir le seuil de la mort. Ryan aurait déjà tué son adversaire s'il se battait vraiment. Beaucoup de gens refusent de se battre parce qu'ils ne savent pas pourquoi ils le font. Mais ce qui gêne Ryan, c'est qu'il sait pourquoi il se bat : pour le plaisir d'un peuple barbare. Il regarda les gradins de l'arène dans laquelle il était. Une foule d'hommes, de femmes et même des enfants criaient, encourageaient leur gladiateur favori.
 Ryan se concentra sur son adversaire. Combien de ses amis avait-il vus mourir, parce qu'ils n'étaient pas concentrés. Lui-même, il avait mis en péril des centaines d'hommes parce qu'il n'avait pas fait attention. Mais ce n'était pas dans l'arène, c'était à la guerre. Non, il ne voulait pas repenser à çà. C'était trop dur. Mais les images s'entassaient dans sa tête, se bousculaient. Il revoyait Dalior et Rishka, les deux renégats qui l'avaient sauvés. Dalior s'en était bien sorti, finalement, mais pas Rishka. Rishka …
 Ryan était plongé dans ses pensées, il en avait presque oublié le gladiateur en face de lui… Fatale erreur ! Celui-ci en avait profité pour bondir et placer son épée sous le cou de Ryan. Mais l'épée n'alla pas plus loin. Avait-il peur de tuer. Peut-être était-ce son premier combat ?
 Tout à coup, ses yeux s'arrondirent, sa bouche s'ouvrit. Ryan vit une lame sortir des boyaux du jeune homme qui avait voulu le tuer. Derrière cette lame se trouvait une main, qui n'avait que trois longs doigts griffus. Ryan reconnut immédiatement son ami Rishka. Celui-ci lui fit un sourire moqueur et lui dit :
"Fais plus attention, ici ça ne pardonne pas !"
 Ryan était un homme unique. Mais le jeune homme qui venait de mourir sous ses yeux était aussi un homme unique. Comme tous les autres qu'il avait tué … Ryan en avait marre de cette boucherie. Il en avait marre de tous ces morts. Il ne les détestait pas. Certains avaient l'air sympathiques. Ceux qu'il détestait vraiment, c'était ceux qui étaient là, sur les gradin à crier …
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Chapitre III : Une rencontre dans la nuit.
 
 
 
 Ynnas et Ordan voyageaient depuis plusieurs heures à bord d'une vieille charrette prêtée par un ami qui leur devait de l'argent. Ils voyagèrent pendant deux jours sans rencontrer le moindre problème. Au soir du second jour, ils s'arrêtèrent au bord de la route afin de se reposer. Ynnas s'endormit rapidement, mais Ordan n'arrêtait pas de penser à ce qu'il pourrait faire avec l'argent qu'il allait amasser. Il décida d'aller marcher un peu pour se changer les idées. Il s'enfonçât dans des fourrés, ayant cru entendre un bruit. Mais ce n'était qu'un renard qui revenait de la chasse avec un oiseau mort dans la gueule. Ordan, curieux, essaya de le suivre. Il s'approcha discrètement du terrier, et vit deux renardeaux en train de jouer. Tout à coup, il les vit pousser des gémissements craintifs et aller se cacher au plus profond de leur nid. Il sentit des frissons lui parcourir le dos, et fut pris d'une peur irraisonnable et tout à fait incontrôlable. Il partit en courant, mais ne se rappelait plus par où se trouvait Ynnas.
 Après quelques minutes de course folle, Ordan déboucha finalement sur la route. Mais cela ne le rassura pas. Il se retourna et vit une silhouette derrière lui. Il cria de toutes ses forces avant de s'évanouir. Il se réveilla auprès d'Ynnas et d'une jeune femme. Elle paraissait jeune, mais ses traits étaient usés. Elle paraissait élégante, mais elle était habillée en haillons. Elle paraissait belle, mais son visage était recouvert de poussière.
 Ordan se leva, et demanda ce qu'il s'était passé. Ynnas lui répondit :
" Laryana, t'a trouvé dans cet état, expliqua Ynnas en montrant sa voisine d'un geste rapide de la main. Cela fait plusieurs jours que tu es inconscient.
_Plusieurs jours ?
_Oui, environ trois. Tu avais le visage figé dans une expression de peur. Mais qu'est-ce qui a pu te faire çà ?
_Je … je me rappelle plus. J'ai été pris de peur, mais je ne sais plus pourquoi. Je crois même qu'il n'y a aucune raison valable.
_Etrange, étrange …"
 A ce moment, Laryana poussa un cri de joie, en voyant au loin se découper sur la ligne d'horizon les silhouettes des bâtiments de Ramiere. En à peine une heure, ils étaient arrivés au niveau des premiers bâtiments de la ville, et les enfants de la ville s'amusaient à courir derrière leur charrette.
 Jusque là, Ynnas n'avait pas encore pensé à la façon dont ils allaient procéder pour retrouver Branian. Car Ramiere était une grande ville de plus de dix mille habitants et il n'avait aucune indication précise sur l'endroit où pouvait habiter ce vieil homme. Mais il commençait à se faire tard et le plus important était de trouver une auberge pour la nuit.
 Les trois compagnons arrivèrent finalement sur la gigantesque place du marché de la ville, où débouchaient toutes les grandes rues de la ville, qui vomissaient leur flot multicolore de négociants, marchands, acheteurs et badauds en tout genre venus ici afin de commercer avec des personnes venues des quatre coins du monde. Parfois une voix s'élevait au dessus du brouhaha général, avant de retomber dans cet abysse auditif, vite remplacée par un autre bruit plus fort. Des senteurs diverses s'élevaient des tavernes où de corpulentes cuisinières préparaient les énormes quantités de nourriture nécessaires pour nourrir cette masse de bétail humain venus ici afin de s'enrichir.
 Mais il est connu que ce marché survit au déclin du jour, et se poursuit tard dans la nuit. Alors Ordan, d'un puissant coup de rênes fit avancer les bœufs qui traînaient, non sans mal, ce chariot alourdi par de nombreux enfants qui avaient trouvé là un moyen rapide et amusant se déplacer, malgré les brimades incessantes d'Ynnas et de Laryana.
 Finalement, à la tombée de la nuit, ce curieux convoi s'arrêta devant une petite auberge entourée de champs, à l'extérieur de la ville, où le seul bruit venait des animaux sauvages qui osaient s'aventurer si près des nids humains. Au travers des fenêtres se dessinaient des silhouettes de personnes en train de danser au son d'une musique entraînante, qui ne déplaisait pas du tout à Ordan.
 Le propriétaire accueillit les trois voyageurs avec plaisir, et les invita à faire la fête avec les autres clients présents. Ordan alla s'asseoir à une table qui semblait être la plus bruyante de toutes, alors que Laryana s'installa dans un coin de la salle, et ne dit pas le moindre mot. Pendant ce temps-là, Ynnas échangeait des conseils avec l'aubergiste sur la façon de recevoir les clients.
 Deux heures plus tard, alors que la nuit était maintenant bien entamée et le repas terminé, plusieurs hommes dont Ordan se commencèrent à danser sur les tables, manquant de peu de renverser les verres,assiettes voire même les tables à chaque temps. L'un des danseurs bondit sur la table de Laryana, et lui renversa la carafe d'eau dessus. Elle poussa un cri, se leva et sortit de la salle.
 Ynnas se pressa de terminer la conversation avec l'aubergiste qui était de plus en plus bavard et sortit rejoindre Laryana dehors. Elle était adossée contre un arbre et parlait :
"Non, vas-t'en ! Tu as eu ce que tu voulais, maintenant j'ai rempli ma part du contrat. Laisse moi être libre."
 A ce moment apparu une forme sombre, qui apeura Ynnas et le poussa à se cacher dans un buisson du jardin de l'auberge. La forme sombre prit parole :
"Mais j'ai besoin de toi, de ta magie, sans ça je vais certainement mourir. Je suis encore faible, et j'ai besoin d'énergie pour survivre. Lorsque je dominerai le monde, tu seras libre, peut-être même que tu seras récompensée …
_Récompensée ? Pourquoi ?  Pour régner sur des terres désolées, où plus rien ne vivra, à part tes démons ?
_Je ferai de toi une immortelle ! Tu domineras mes sujets ! Ensemble nous partagerons des richesses infinies !
_A quoi bon être riche s'il n'y a plus rien à acheter ! Plus personne à qui donner ! Et une vie éternelle en plus ! Pour que mes remords ne cessent jamais !
_Sotte ! Comment oses-tu me parler comme çà ! Tu mérites d'être punie !
_Vas-y, tant que tu ne peux faire de mal à personne d'autre qu'à moi ! Si tu me tues, tu mourras aussi !
_Je ne vais pas te tuer, je vais faire pire !"
 A ce moment, la forme sombre éclata d'un rire macabre, et commença à envelopper Laryana. Mais c'en était trop pour Ynnas, qui sauta hors de son fourré, et courut vers Laryana, maintenant évanouie. Il cria de toutes ses forces :
"Arrête ! Tant que je serai là, tu ne la prendra pas !"
 La forme sombre se retourna, et un monstrueux visage apparut, déformé par la colère. Ynnas tressaillit, recula de deux pas, et bégaya :
"Qu … qui est-tu ? Qu'est-ce que tu lui veux ?
_Je suis celui que tu serviras ! Humain, je sens en toi une grande force, rejoins-moi et je ferai de toi un grand seigneur que tous servirons !
_Jamais !
_Tu as l'air déterminé ... Mais tu ne peux rien faire contre moi. Je suis le maître, celui qui commande …"
 Après ces mots, la forme tourna autour d'Ynnas, avant de l'étouffer.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Chapitre IV : Fuyons !
 
 
 
 
 Ryan était étendu sur sa paillasse, il ne dormait pas, il réfléchissait. Il revoyait le jeune homme mourir sous ses yeux, ainsi que tous les autres qu'il avait tué depuis qu'il était là. Il devait en avoir tué plus que lorsqu'il était soldat. D'ailleurs, la seule guerre qu'il avait fait, ce n'était même pas contre des humains, c'était contre un peuple cruel appelé les Adorateurs de la Mort. Ce peuple était composé d'être à peu près semblables aux humains, sauf qu'ils étaient plus grands, plus forts, avaient la peau grise et ne possédaient que trois doigts. Presque tous les membres de ce peuple vouaient un culte déraisonnable à la mort. Ils semblaient détester tout ce qui est vivant.
"Qu'est-ce tu fais là, toi ?"
 Ryan se rappelle la terreur qui l'avait envahie la première fois qu'il avait vu un des Adorateurs de la Mort.
"Qu'est-ce tu fais là toi ?"
 Ryan et son frère avaient été élevés dans une école militaire après la mort de leurs parents, ils étaient devenus officiers.
"Ho ! T'es sourd ?"
 Lorsque les Adorateurs de la Mort étaient arrivés dans le royaume natal de Ryan, son frère et lui avaient été nommés pour conduire l'armée qui représentait le maigre espoir du royaume.
"Ca t'arrive de répondre ?"
 Ryan sursauta. Il n'avait pas vu l'homme qui lui parlait. Il était grand, avait de longs cheveux bruns et gras, une épaisse moustache et une semblait être un robuste homme. Ses yeux brillaient d'une lueur qui reflétait une grande force physique comme mentale. Il était vêtu d'une fine cote de mailles qui lui recouvrait le torse. Il semblait avoir toujours été gladiateur, même conçu pour ce métier. Il avait dans sa voix une nuance d'énervement qui ne se reflétait pas dans son regard. Il semblait garder son contrôle. Il répéta encore sa question :
"Alors, comment t'es arrivé là ?
_Heu, heu … balbutia Ryan, je … je suis un prisonnier. Ils m'ont attrapé parce que je voyageais avec un non humain il y a environ trois semaines. Et toi ?
_Moi, répondit-il, je suis arrivé ici parce que je me suis battu avec un type dans un bar."
 Ils furent interrompus par un gardien, qui apportait la soupe. Comme d'habitude, elle était froide et Ryan avait pris l'habitude de ne plus se demander de quoi elle était composée, ni depuis combien de temps elle avait été faite. Un temps, un rumeur disait qu'on y mettait les cadavres des anciens gladiateurs, mais elle fut rapidement contredite par le fait que c'était tout bonnement les restes de la soupe des gardes. Malgré tout, lorsqu'un nouveau prisonnier arrivait, on lui faisait croire à cette rumeur afin qu'il ne se nourrisse plus. Comme çà, les plus forts avaient une double portion de soupe, et les nouveaux s'affaiblissaient et mourraient dans leurs premiers combats. C'était la dure loi de la survie : les plus faibles mourraient au profit des plus forts …


---------------
Les épées trancheront, le boucliers pareront, le mal renaîtra, le Héros Vert reviendra, et Hyrule tremblera sous les pas de l'armée, qui, de tous les temps fut la plus grande, et l'histoire deviendra légende. Pour quand ?
n°3827208
Bresse
EVERYTHING IS§§§⭐⭐
Posté le 26-09-2004 à 11:00:32  profilanswer
 

ryan??! ou se trouve talisker???!!!

n°3827308
lamite
x Moon
Posté le 26-09-2004 à 11:30:47  profilanswer
 

Citation :


"Ho ! T'es sourd ?"


y'a des moments on préfererai ...

n°3827458
nebot
Gobbi et nebot : Viva Zelda !!
Posté le 26-09-2004 à 12:06:28  profilanswer
 

Baragor a écrit :

je voudrais juste souligner le fait que tes chapitres ne font que 20 lignes, mais sinon je n'ai pas encore lu!
 
" Le temps des hommes semblait désormais être révolu."
Ca, ca fait méga seigneur des anneaux un peu quand même, non?
 
enfin j'attend de lire ca peut être bien!


 
C'est normal, g voulu faire des chapitres courts, paske kand on dit "j'finis le chapitre et j'me couche", on a pas à lire des dizaines de pages ...


---------------
Les épées trancheront, le boucliers pareront, le mal renaîtra, le Héros Vert reviendra, et Hyrule tremblera sous les pas de l'armée, qui, de tous les temps fut la plus grande, et l'histoire deviendra légende. Pour quand ?
n°3827459
yulara
Byte Hunter
Posté le 26-09-2004 à 12:06:43  profilanswer
 

t1 mais c'est impressionnant le nombre de personnes ici qui veulent ré-écrire un LOTR...
c'est le dernier truc à la mode, ou c'est juste une coincidence?


---------------
Quizz'n'Blind pour tester vos connaissances
n°3827469
nebot
Gobbi et nebot : Viva Zelda !!
Posté le 26-09-2004 à 12:09:12  profilanswer
 

yulara a écrit :

t1 mais c'est impressionnant le nombre de personnes ici qui veulent ré-écrire un LOTR...
c'est le dernier truc à la mode, ou c'est juste une coincidence?


 
Jen sé rien ... mais moi, g commencé à vouloir écrir 1 livre bien avant la sortie des films LOTR, et j'avais lu le livre avant. Espérons ke cet effet de mode, comm tu dis, va réveiller quelques écrivains cachés ...


---------------
Les épées trancheront, le boucliers pareront, le mal renaîtra, le Héros Vert reviendra, et Hyrule tremblera sous les pas de l'armée, qui, de tous les temps fut la plus grande, et l'histoire deviendra légende. Pour quand ?
n°3827511
Kuranes
Posté le 26-09-2004 à 12:17:20  profilanswer
 

nebot a écrit :

Jen sé rien ... mais moi, g commencé à vouloir écrir 1 livre bien avant la sortie des films LOTR, et j'avais lu le livre avant. Espérons ke cet effet de mode, comm tu dis, va réveiller quelques écrivains cachés ...


 
La gloire de Tolkien c'est qu'il a justement inventé une nouvelle forme littéraire à une époque où le fantastique battait son plein.
Le genre de Tolkien a été 10.000 fois copié, il n'empêche que c'est lui le premier, l'inventeur.
Aucun écrivain ne naîtra des réécritures d'un genre !
Une chose encore : la fantasy est très mal vue dans les milieux littéraires, certains ne s'accordent pas tous à dire qu'il s'agit de Littérature...( Tolkien peut-être mis à part )

n°3827558
nebot
Gobbi et nebot : Viva Zelda !!
Posté le 26-09-2004 à 12:26:16  profilanswer
 

T'as parfaitement raison !! J'espère un jour arriver à la moitié de la cheville du Maître ...
Et, s'il a été copié, aucun n'a été aussi loin que lui, personne n'a été aussi profond que lui dans son oeuvre.


---------------
Les épées trancheront, le boucliers pareront, le mal renaîtra, le Héros Vert reviendra, et Hyrule tremblera sous les pas de l'armée, qui, de tous les temps fut la plus grande, et l'histoire deviendra légende. Pour quand ?
n°3827593
gamercool
Lurker oisif
Posté le 26-09-2004 à 12:32:11  profilanswer
 

nebot a écrit :

T'as parfaitement raison !! J'espère un jour arriver à la moitié de la cheville du Maître ...
Et, s'il a été copié, aucun n'a été aussi loin que lui, personne n'a été aussi profond que lui dans son oeuvre.


 
c'est beau...


---------------
Groland
n°3827608
nebot
Gobbi et nebot : Viva Zelda !!
Posté le 26-09-2004 à 12:34:32  profilanswer
 

Merci ...


---------------
Les épées trancheront, le boucliers pareront, le mal renaîtra, le Héros Vert reviendra, et Hyrule tremblera sous les pas de l'armée, qui, de tous les temps fut la plus grande, et l'histoire deviendra légende. Pour quand ?
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  6
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Arts & Lecture

  Qui écrit un livre ???

 

Sujets relatifs
Livre sur les epitaphesFaire un chèque en livre sterling à partir de la France ?
Proteger un écrit ?[cherche] Livre sur les Ramones?
Y'a t'il des connaisseurs du livre "Da Vinci Code" ?Un livre sympa pas trop long à lire ?
De la dématérialisation de l'écritlivre parlant de cosmologie
J'ai écrit un livre te j'ai besoin d'aide!!!un livre écrit par sms --- votre avis ?
Plus de sujets relatifs à : Qui écrit un livre ???


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR