Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
3441 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Actualité

  la déreglementation de certaines professions [taxis &co] (Attali)

 



la déreglemtation de certaines professions




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter
Les invités peuvent voter

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Précédente
Auteur Sujet :

la déreglementation de certaines professions [taxis &co] (Attali)

n°13925554
Ekinox0621​0
Sabai Sabai
Posté le 30-01-2008 à 21:03:41  profilanswer
 

Salut,
 
sujet d'actualité, le rapport de la comission Attali a préconisé la déreglementation de certaines professions, comme les taxis, les pharmaciens, les notaires....
 
qu'en pensez-vous?
etes vous favorables ou etes-vous contre?


---------------
DU SEXE , DE L'ALCOOL A GOGO, DES FEMMES NUES , UNE ROLLS ET DES LINGOTS D'OR GRATUITS! > Cliquez-vite! <
mood
Publicité
Posté le 30-01-2008 à 21:03:41  profilanswer
 

n°13925684
titoune42
Aquaphile
Posté le 30-01-2008 à 21:17:39  profilanswer
 

Pour les pharmaciens, d'un côté je pense que ça pourrait faire baisser les prix exorbitnts pratiqués chez certains mais ça va sûrement engendrer un pb de désertification des campagnes comme pour les médecins.
Pour les coiffeurs, ràb, quand je vois que dans mon village de 2000 âmes, il y en a 4, je m'en bat.
Et pour les taxis, ceux qui ont payés leur licence à prix d'or vont avoir mal là où je pense sonc pour eux, je pense pas non plus de plus que les tarifs doivent sûrement être réglémentés.
 
Donc en gros, coiffeurs, rab et les autres non

n°13925842
Super Chia​ssounet
Posté le 30-01-2008 à 21:35:00  profilanswer
 

J'y connais rien mais si pour les taxis ça peut faire baisser les prix, je suis pour.
 
70 € pour faire 15 bornes de banlieue jusque Roissy :sweat:

n°13925928
Ekinox0621​0
Sabai Sabai
Posté le 30-01-2008 à 21:44:46  profilanswer
 

personellement je pense surtout aux taxis, parce que c'est d'eux qu'on entend bcp parler.
 
je pense que le prix exhorbitant de leur licence entraine une hausse du prix, chose qui ne serait plus le cas si il n'y avait plus de licence.
 
quand on voit comment ca marche dans certaines grandes villes du monde (N-Y, Bangkok, H-K...) où il y a énormément de taxis, ils sont souvent plein de monde, et c'est pas seulement les gens qui ont des gros moyens qui prenennt le taxi, mais Mr et Mme tout-le-monde. En quelque sorte le taxi devient un service de transport en commun, certes un peu plus cher que le bus ou le métro, mais ca reste abordable, et c'est surtout pratique quand on veut aller a un point précis, loin d'un arret de bus en banlieu par exemple.
aujoud'hui c'est trop cher,, ca n'incite pas les gens a utiliser ce service.
 
alors oui, ils ont de quoi raler si ils ont payé leur licnce un prix d'or et qu'elle est supprimé, il faudra trouver un moyen de les indemniser, mais si ca peut améliorer l'offre c'est peut-etre un mal necessaire.
 
pour les pharmaciens, les coiffeurs et les notaires c'est pareil, la déreglementation pourra surement faire baisser les prix et assainir un peu le marché je pense.


---------------
DU SEXE , DE L'ALCOOL A GOGO, DES FEMMES NUES , UNE ROLLS ET DES LINGOTS D'OR GRATUITS! > Cliquez-vite! <
n°13934788
Mordicus8
Posté le 31-01-2008 à 18:05:07  profilanswer
 

pour les taxis les prix sont une veritable escroquerie.
la solution est tres simple : dereglementation totale de façon à en avoir le plus possible et à avoir une baisse des prix.
Pour les licences la solution est le rachat par l'Etat : une licence sur Paris c'est 200000 euros si je ne m'abuse, donc si l'Etat ne rachéte pas, les taxis actuels seront ruinés : baisse des prix + remboursement du pret.
pour les coiffeurs et autres la aussi je suis pour. plus il y aura de concurrence et plus les prix baisseront en plus si il y a dereglementation il y aura des nouveaux arrivants donc ça créera des emplois.

n°13937672
abakuk
Posté le 31-01-2008 à 22:21:07  profilanswer
 

On parle déjà des taxis par ici --> http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] w=0&nojs=0
 
...mais pas des coiffeurs ni des pharmaciens ni des notaires.  [:cupra]
 
Ces derniers ne verront pas leur statut chamboulé, si j'en crois leur réaction plutôt mesurée : http://www.agefiactifs.com/article [...] id=1035237


---------------
Islamophobie | Rapport Obin | Test de pureté
n°13940012
chrissud
Posté le 01-02-2008 à 09:43:09  profilanswer
 

Ekinox06210 a écrit :

personellement je pense surtout aux taxis, parce que c'est d'eux qu'on entend bcp parler.
 
je pense que le prix exhorbitant de leur licence entraine une hausse du prix, chose qui ne serait plus le cas si il n'y avait plus de licence.
 
quand on voit comment ca marche dans certaines grandes villes du monde (N-Y, Bangkok, H-K...) où il y a énormément de taxis, ils sont souvent plein de monde, et c'est pas seulement les gens qui ont des gros moyens qui prenennt le taxi, mais Mr et Mme tout-le-monde. En quelque sorte le taxi devient un service de transport en commun, certes un peu plus cher que le bus ou le métro, mais ca reste abordable, et c'est surtout pratique quand on veut aller a un point précis, loin d'un arret de bus en banlieu par exemple.
aujoud'hui c'est trop cher,, ca n'incite pas les gens a utiliser ce service.
 
alors oui, ils ont de quoi raler si ils ont payé leur licnce un prix d'or et qu'elle est supprimé, il faudra trouver un moyen de les indemniser, mais si ca peut améliorer l'offre c'est peut-etre un mal necessaire.
 
pour les pharmaciens, les coiffeurs et les notaires c'est pareil, la déreglementation pourra surement faire baisser les prix et assainir un peu le marché je pense.


 
pas vraiment,  
 
- Les prix des taxis sont fixés par la loi.
- Le prix de la licence, ce sont les mairies qui fixent le prix du droit à excercer, pour certain taxis c'est zéro euro.
- Si la mairie de paris distribue des licences gratuites (je ne sais pas si paris n'est pas un cas à part, je parle sous  
  cette réserve), une fois que le chauffeur veut arrêter il aura toujours la possibilité de vendre sa plaque et donc c'est le  
  marché qui établirait le prix en 2ème main.
- Augmenter le nombre de licence, il faut dire que cela serait possible que dans paris ou bien encore 2 à 4 autre grandes  
  villes en France et encore c'est bien, cela ne correspondrait il pas à un baisse du temps de travail pour partager avec  
   d'autre sans emploi, dans le principe d'Aubry en 1998 ?
 

n°13940077
chrissud
Posté le 01-02-2008 à 09:51:45  profilanswer
 

abakuk a écrit :

On parle déjà des taxis par ici --> http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] w=0&nojs=0
 
...mais pas des coiffeurs ni des pharmaciens ni des notaires.  [:cupra]
 
Ces derniers ne verront pas leur statut chamboulé, si j'en crois leur réaction plutôt mesurée : http://www.agefiactifs.com/article [...] id=1035237


 
 
Parler des pharmaciens, c'est de l'escroquerie pure ! de la malhonnêteté intellectuelle.
 
Pour vendre un médicament, il faut avoir un doctorat, c'est à dire celui qui vous vend un médicament doit être docteur ou alors ce docteur le pharmacien doit être présent dans l'officine au moment de la délivrance du médicament, par un préparateur.
Le nombre de pharmacie dans une commune est réglementée, on ne peut pas créer de pharmacie comme l'on veut.
Le prix des médicaments spécialités est fixé par l'état et non par le laboratoire qui le fabrique, les médicaments misent sur le marché sont définis comme spécialité pendant 20 ans, après les 20 ans les concurrents peuvent fabriquer des génériques avec le principe actif du médicament.
 
 
Il ne faut pas confondre avec la vente de parapharmacie, telle qu'une pommade Nivéa, un dentifrice ou une crème à raser dermatologique.

Message cité 2 fois
Message édité par chrissud le 01-02-2008 à 09:55:13
n°13940771
xavier-
Futur président
Posté le 01-02-2008 à 10:57:43  profilanswer
 

chrissud a écrit :


 
 
Parler des pharmaciens, c'est de l'escroquerie pure ! de la malhonnêteté intellectuelle.
 
Pour vendre un médicament, il faut avoir un doctorat, c'est à dire celui qui vous vend un médicament doit être docteur ou alors ce docteur le pharmacien doit être présent dans l'officine au moment de la délivrance du médicament, par un préparateur.
Le nombre de pharmacie dans une commune est réglementée, on ne peut pas créer de pharmacie comme l'on veut.
Le prix des médicaments spécialités est fixé par l'état et non par le laboratoire qui le fabrique, les médicaments misent sur le marché sont définis comme spécialité pendant 20 ans, après les 20 ans les concurrents peuvent fabriquer des génériques avec le principe actif du médicament.
 
 
Il ne faut pas confondre avec la vente de parapharmacie, telle qu'une pommade Nivéa, un dentifrice ou une crème à raser dermatologique.


OK sur le principe du doctorat, c'est completement idiot. Idem pour la reglementation du nombre de pharmacies, ca ne sert à rien et libéraliser à ce niveau serait en plus un bon moyen de diminuer les pertes de la sécurité sociale (par ex avec des pharmacies beaucoup plus grandes qui casseraient les prix).
 
Mais alors d'aller critiquer le fait que l'état reglemente les prix des médicaments, la tu fais fort. On voit que t'as pas du beaucoup voyager. Viens voir aux USA, $80 la boite de tamiflu pour se soigner de la grippe APRES remboursement.. on verra si tu continueras à critiquer ca.

n°13940810
xavier-
Futur président
Posté le 01-02-2008 à 11:02:32  profilanswer
 

Licence de Taxi à NY : 600 000 $
Bon ce n'est pas le meme nombre de taxis en circulation donc la comparaison ne tient pas la route.
 
http://www.reuters.com/article/dom [...] 6220070530

mood
Publicité
Posté le 01-02-2008 à 11:02:32  profilanswer
 

n°13940846
xavier-
Futur président
Posté le 01-02-2008 à 11:05:08  profilanswer
 

en tout cas les taxis sont beaucoup moins chers qu'a Paris.. ce qui prouve bien que cette histoire de licence doit pas etre le seul facteur, tout comme l'essence d'ailleurs, les taxis à NY roulent quasiment tous en V8 et consomment 20 litres au 100, et l'essence n'est pas donnée à NY

n°13941472
chrissud
Posté le 01-02-2008 à 11:54:45  profilanswer
 

xavier- a écrit :


OK sur le principe du doctorat, c'est completement idiot. Idem pour la reglementation du nombre de pharmacies, ca ne sert à rien et libéraliser à ce niveau serait en plus un bon moyen de diminuer les pertes de la sécurité sociale (par ex avec des pharmacies beaucoup plus grandes qui casseraient les prix).
 
Mais alors d'aller critiquer le fait que l'état reglemente les prix des médicaments, la tu fais fort. On voit que t'as pas du beaucoup voyager. Viens voir aux USA, $80 la boite de tamiflu pour se soigner de la grippe APRES remboursement.. on verra si tu continueras à critiquer ca.


 
J'ai jamais dit quelques choses de la sorte.  
Rien dans ta réponse correspond à ce que je dis.
 
1/  être docteur pour vendre des médicaments je n'ai jamais critiqué, qu'en à mon avis je préfère que ce soit ainsi
 
2/ augmenter le nombre de pharmacie ne peut pas avoir comme conséquence une baisse des prix sur les spécialités
    car le prix est fixé par l'état dès lors qu'il y a 1 ou 100000 pharmacie le prix est le même.
 
    ensuite pour les autres médicaments il y a déjà une concurrence qui joue puisque tout les labos peuvent les fabriquer
    c'est l'offre et la demande comme pour les clémentines.
 
3/ j'ai jamais critiqué que l'état réglemente les prix des spécialités, tu as dû tromper de personne.

Message cité 1 fois
Message édité par chrissud le 01-02-2008 à 11:56:13
n°13941753
abakuk
Posté le 01-02-2008 à 12:22:33  profilanswer
 

xavier- a écrit :


OK sur le principe du doctorat, c'est completement idiot. Idem pour la reglementation du nombre de pharmacies, ca ne sert à rien et libéraliser à ce niveau serait en plus un bon moyen de diminuer les pertes de la sécurité sociale (par ex avec des pharmacies beaucoup plus grandes qui casseraient les prix).
 
Mais alors d'aller critiquer le fait que l'état reglemente les prix des médicaments, la tu fais fort. On voit que t'as pas du beaucoup voyager. Viens voir aux USA, $80 la boite de tamiflu pour se soigner de la grippe APRES remboursement.. on verra si tu continueras à critiquer ca.

Le message auquel tu réponds était à prendre au premier degré...  :whistle:  
 
"Libéraliser", comme tu dis, aboutirait à une désertification, comme pour les médecins dans certaines régions. Remarque, ce serait cohérent : pas de médecin, pas de pharmacie. C'est vrai quoi! A quoi sert une pharmacie si y a pas de médecin à côté? [:cosmoschtroumpf]
 
 
 

xavier- a écrit :

en tout cas les taxis sont beaucoup moins chers qu'a Paris.. ce qui prouve bien que cette histoire de licence doit pas etre le seul facteur, tout comme l'essence d'ailleurs, les taxis à NY roulent quasiment tous en V8 et consomment 20 litres au 100, et l'essence n'est pas donnée à NY

:non: L'essence aux USA est beaucoup moins chère qu'en France.

Message cité 1 fois
Message édité par abakuk le 01-02-2008 à 12:24:20

---------------
Islamophobie | Rapport Obin | Test de pureté
n°13941872
abakuk
Posté le 01-02-2008 à 12:36:59  profilanswer
 

De quoi alimenter le débat :  
 

Citation :

Les entrepreneurs individuels gagnent environ 22.000 euros par an, selon l'INSEE
AP - Vendredi 1 février, 00h00
 
PARIS - Les entrepreneurs individuels français, qui sont un peu plus d'un million, gagnent environ 22.000 euros par an, selon une estimation publiée vendredi par l'INSEE. Mais cette moyenne masque de fortes disparités: le revenu d'un pharmacien dépasse les 100.000 euros, quand celui d'un coiffeur ou d'un taxi stagne autour de 14.000 euros, à un niveau proche du SMIC.
 
L'Institut national de la statistique et des études économiques estime que les entrepreneurs individuels affichaient un résultat courant avant impôt de 22.100 euros en 2005. En retirant les micro-entreprises, structures particulièrement modestes qui n'emploient jamais de salariés et dont les revenus sont mal connus, le résultat grimpe à 25.900 euros pour cette même année. Ce revenu est quasi-stable depuis l'an 2000, avec un recul de 0,1% si l'on tient compte de l'inflation.
 
Les activités les plus rémunératrices sont, sans surprise, celles qui exigent des études supérieures. Les pharmaciens ont ainsi gagné en moyenne 102.000 euros en 2005 et les vétérinaires 64.000. A l'autre bout de l'échelle des revenus pointent les taxis (14.300 euros) ou encore les coiffeurs et les blanchisseurs (13.600 euros). Dans la moyenne, on trouve le secteur de la construction (190.000 entreprises), porté depuis plusieurs années par une conjoncture favorable.
 
Le revenu des petits entrepreneurs augmente avec l'âge de l'entreprise, mais aussi avec sa taille: ceux qui emploient entre 6 et 19 salariés gagnent quatre fois plus que ceux qui ne sont aidés par aucun salarié. Ces derniers représentent plus de 60% des entrepreneurs individuels.
 
Les femmes, qui dirigent en moyenne des entreprises plus petites, gagnent aussi nettement moins bien leur vie. Mais l'écart est moindre que chez les salariés: les dirigeantes d'entreprises individuelles gagnent environ 15% de moins que les hommes, quand la différence atteint 19% chez les salariés du privé.
 
Selon l'INSEE, c'est dans les secteurs de la construction et du commerce qu'on trouve le plus grand nombre d'entreprises individuelles, avec 190.000 dans chaque secteur. Viennent ensuite les hôtels-cafés-restaurants (100.000 entreprises), les 70.000 coiffeurs et blanchisseurs et presque autant d'entreprises de service aux professionnels (juridiques, comptables et de gestion).
 
Le statut d'entreprise individuelle semble moins intéresser qu'auparavant. Alors que le nombre d'entreprises de moins de 20 salariés progresse globalement, les entreprises individuelles étaient 0,3% moins nombreuses en 2006 qu'en 2000. Sur la même période, les différentes formes de sociétés, qui permettent par exemple à plusieurs dirigeants de s'associer entre eux, ont enregistré une hausse de 4%.



---------------
Islamophobie | Rapport Obin | Test de pureté
n°13941983
mithrid200​7
Posté le 01-02-2008 à 12:55:03  profilanswer
 

Ekinox06210 a écrit :


pour les pharmaciens, les coiffeurs et les notaires c'est pareil, la déreglementation pourra surement faire baisser les prix et assainir un peu le marché je pense.


Ce n'est pas la même situation du tout. Un commerce fixe entraine des coûts et des risques plus importants. De plus on n'est pas en présence d'un numérus clausus, mais bien d'un rapport à la densité de population. Les habitudes ne changent pas du tout au tout.
Par ailleurs ce qu'on ne peut obtenir dans un commerce, on peut l'obtenir ailleurs. Pour un taxi, son utilité est immédiate à un point précis. Il y a un attribut d'espace et de temps très fort pour le commerce de taxi, qui n'existe pas dans les commerces de proximité.
Si on dérèglemente à outrance, on risque de voir disparaître certains commerces de proximité nécessaires (pharmacies) ou la situation est plus importante que la compétition sur les prix (les pharmaciens ont par exemple des devoirs comme le premiers secours et le diagnostique gratuits). De plus la dérèglementation entraîne un chaos au niveau des baux, et on risque d'avoir constamment des périodes de transition, nuisants pour le développement durable de la ville.
 
Les taxis bénéficient actuellement de la prise en compte de la nuisance des transports individuels avec des véhicules particuliers. La voiture devrait disparaître dans les prochaînes années des grandes villes et sera remplacé par le transport en commun, plus écologique et plus social, permettant une meilleure interaction collective et prise de conscience des problèmes communs, perdus avec la voiture.
Pour cela, il faut une disponibilité permanente d'un transport de remplacement pour certaines taches, rares mais indispensables. C'est le taxi qui le permet, et pour ça il en faut5 à 10 fois plus, tout de suite. new York n'est pas un modèle, avec 3 fois plus de taxis, car Paris par exemple en nécessitera nettement plus. 200 000 taxis en Région parisienne et des transports en commun renforcés en remplacement de 5 millions de voitures particulières, ce sera une victoire sur le réchauffement global et les méfaits de la société de consommation.
 

n°13942175
waitandsee
Posté le 01-02-2008 à 13:21:14  profilanswer
 

chrissud a écrit :


 
 
Parler des pharmaciens, c'est de l'escroquerie pure ! de la malhonnêteté intellectuelle.
 
Pour vendre un médicament, il faut avoir un doctorat, c'est à dire celui qui vous vend un médicament doit être docteur ou alors ce docteur le pharmacien doit être présent dans l'officine au moment de la délivrance du médicament, par un préparateur.
Le nombre de pharmacie dans une commune est réglementée, on ne peut pas créer de pharmacie comme l'on veut.
Le prix des médicaments spécialités est fixé par l'état et non par le laboratoire qui le fabrique, les médicaments misent sur le marché sont définis comme spécialité pendant 20 ans, après les 20 ans les concurrents peuvent fabriquer des génériques avec le principe actif du médicament.
 
 
Il ne faut pas confondre avec la vente de parapharmacie, telle qu'une pommade Nivéa, un dentifrice ou une crème à raser dermatologique.


 
Le pharmacien est un commerçant comme un autre qui se préoccupe rarement de savoir si son client a les moyens de payer le dépassement qu'il inflige à son propre client.
 
En gros, dans le cadre d'un tiers payant : un pharmacien achete 15 au laboratoire, la sécurité sociale+mutuelle rembourse 30 au pharmacien et fait payer 15 de plus à son client qui ne lui seront pas remboursés. Le client accepte de payer ces 15 de plus mais il ignore que le pharmacien gagne 30 sur un produit vendu 45.
 
Voila ce qu'est un pharmacien (un commerçant disais je).
 
ps : et c'est trés régulièrement que les laboratoires sont sollicités directement par les cadres de santé des services de soins parce que le pharmacien pratique un dépassement tel que le patient, à sa sortie de l'hopital n'a pas les moyens d'acheter le dispositif médical pour se soigner.

Message cité 1 fois
Message édité par waitandsee le 01-02-2008 à 13:38:42
n°13942329
chrissud
Posté le 01-02-2008 à 13:39:23  profilanswer
 

waitandsee a écrit :


 
Le pharmacien est un commerçant comme un autre qui se préoccupe rarement de savoir si son client a les moyens de payer le dépassement qu'il inflige à son propre client.
 
En gros, dans le cadre d'un tiers payant : un pharmacien achete 15 au laboratoire, la sécurité sociale+mutuelle rembourse 30 au pharmacien et fait payer 15 de plus à son client qui ne lui seront pas remboursés. Le client accepte de payer ces 15 de plus mais il ignore que le pharmacien gagne 30 sur un produit vendu 45.
 
Voila ce qu'est un pharmacien (un commerçant disais je).


 
 
certain radote !!    :D  
 
c'est la 4ème fois que je vous dis que les prix des médicaments spécialités sont fixé par l'état.
La pharmacie reçoit le médicaments avec le prix d'indiqués sur la boite et ne peut pas le changer.
 
La spécialité c'est un médicament qui appartient qu'à un seul laboratoire pendant 20 ans, car il a déposé un brevet. (pour faire simple)
au bout de 20 ans ce brevet tombe dans le public
dès lors tous les laboratoires peuvent le fabriquer et donc il y a concurrence.
 
ensuite il existe des médicaments qui ne sont plus considéré efficace et donc ils ne sont plus remboursable
c'est un cas différent.


Message édité par chrissud le 01-02-2008 à 13:44:33
n°13942374
waitandsee
Posté le 01-02-2008 à 13:43:45  profilanswer
 

Le prix (aussi appelé tarif de responsabilité => ce qui laisse la possibilité au pharmacien d'être irresponsable) est indiquée sur la vignette de remboursement Sécurité Sociale (celle qui se décolle ;) ).

n°13942384
chrissud
Posté le 01-02-2008 à 13:45:08  profilanswer
 

waitandsee a écrit :

Le prix (aussi appelé tarif de responsabilité => ce qui laisse la possibilité au pharmacien d'être irresponsable) est indiquée sur la vignette de remboursement Sécurité Sociale (celle qui se décolle ;) ).


 
t'as vu jouer ça où ?
 
tu confonds pas avec les actes médicaux ? le prix de consultation par ex ?


Message édité par chrissud le 01-02-2008 à 13:46:10
n°13942410
chrissud
Posté le 01-02-2008 à 13:47:27  profilanswer
 

comme les taxis les prix sont fixés par préfecture.
 
Un taxis peut décider de faire une remise, mais il faut de chouettes arguements accrocheurs

n°13942420
waitandsee
Posté le 01-02-2008 à 13:48:28  profilanswer
 

Si par acte médical tu sous entends ordonnance alors oui!

n°13942567
chrissud
Posté le 01-02-2008 à 14:05:01  profilanswer
 

laisse tomber
 
Une spécialité remboursée par la sécu, c'est l'état qui fixe le prix et personne à le droit de modifier le prix.

Message cité 1 fois
Message édité par chrissud le 01-02-2008 à 14:05:12
n°13945687
waitandsee
Posté le 01-02-2008 à 18:55:48  profilanswer
 

chrissud a écrit :

laisse tomber
 
Une spécialité remboursée par la sécu, c'est l'état qui fixe le prix et personne à le droit de modifier le prix.


 
Je te parle d'ordonnance (la conclusion d'un acte médical) remise au pharmacien et qui donnera lieu à une vente de Dispositifs Médicaux par ce dernier. Et comme les prix sont libres...
 
 
http://www.google.com/search?q=en+ [...] ceweasel-a


Message édité par waitandsee le 01-02-2008 à 18:56:39
n°13946241
xavier-
Futur président
Posté le 01-02-2008 à 20:15:07  profilanswer
 

abakuk a écrit :

:non: L'essence aux USA est beaucoup moins chère qu'en France.


1) c'est à NY, le prix de l'essence est beaucoup plus cher qu'ailleurs aux US.
 
2) les bagnoles ne sont radicalement pas les memes, Ford Crown Victoria à base de V8 pour la majorité de leurs taxis. Idem pour la conduite, ils roulent beaucoup plus vite que les taxis parisiens. Consommation au moins 20 litres au 100. Compares ca à la consommation d'une 406 ou une Mercedes beaucoup moins puissante qui roule au diesel.
 
En gros essence 2 fois moins cher, mais consommation 3 fois plus importante.

n°13946336
xavier-
Futur président
Posté le 01-02-2008 à 20:31:34  profilanswer
 

chrissud a écrit :


 
J'ai jamais dit quelques choses de la sorte.  
Rien dans ta réponse correspond à ce que je dis.
 
1/  être docteur pour vendre des médicaments je n'ai jamais critiqué, qu'en à mon avis je préfère que ce soit ainsi
 
2/ augmenter le nombre de pharmacie ne peut pas avoir comme conséquence une baisse des prix sur les spécialités
    car le prix est fixé par l'état dès lors qu'il y a 1 ou 100000 pharmacie le prix est le même.
 
    ensuite pour les autres médicaments il y a déjà une concurrence qui joue puisque tout les labos peuvent les fabriquer
    c'est l'offre et la demande comme pour les clémentines.
 
3/ j'ai jamais critiqué que l'état réglemente les prix des spécialités, tu as dû tromper de personne.


Excuse moi j'ai loupé la derniere ligne de ton message..
En meme temps comprend moi, toi qui a été jusqu'à créer un topic pour vanter les grands mérites du système de santé US :whistle:  
 
Je ne parle pas d'augmenter le nombre de pharmacie, juste de les déréguler de maniere à ce qu'ils s'en créent de plus grandes. Le systeme qu'on a en France la dessus, c'est un peu comme l'agriculture c'est completement depassé.. C'est ce systeme qui fait qu'on a de très petites pharmacies qui sont obligées d'avoir de fortes marges pour être rentables, au grand détriment du patient et de la sécurité sociale.
 
Un bon truc serait de laisser les pharmacies vendre sur Internet, comme ce que fait le Canada. En plus on se ferait une tonne de thunes à vendre à l'étranger grace à nos médicaments moins cher qu'ailleurs.
 
Bref tout benef pour la croissance (et donc l'emploi), tout benef pour la réduction du déficit de la sécurité sociale. Par contre evidemment c'est pas du tout benef pour les petits privilégiés qui profitent du systeme.

Message cité 1 fois
Message édité par xavier- le 01-02-2008 à 20:34:40
n°13946370
Ciler
Modérateur
Posté le 01-02-2008 à 20:36:28  profilanswer
 

xavier- a écrit :

Un bon truc serait de laisser les pharmacies vendre sur Internet, comme ce que fait le Canada. En plus on se ferait une tonne de thunes à vendre à l'étranger grace à nos médicaments moins cher qu'ailleurs.


Oui, mais autoriser la vente, c'est autoriser l'achat, et ca veux dire des francais qui acheteront en ligne des trucs depuis les USA ou le Canada qu'on aimerait qu'ils n'achetent pas (parce-que ces medocs sont interdits en france pour une raison x ou y).


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°13946393
waitandsee
Posté le 01-02-2008 à 20:40:47  profilanswer
 

Ciler a écrit :


Oui, mais autoriser la vente, c'est autoriser l'achat, et ca veux dire des francais qui acheteront en ligne des trucs depuis les USA ou le Canada qu'on aimerait qu'ils n'achetent pas (parce-que ces medocs sont interdits en france pour une raison x ou y).


 
1) ça existe déja
2) faut être certain du vendeur (contrefaçon)

n°13946413
Ciler
Modérateur
Posté le 01-02-2008 à 20:43:44  profilanswer
 

waitandsee a écrit :

1) ça existe déja


Mais ca reste illegal.


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°13946479
xavier-
Futur président
Posté le 01-02-2008 à 20:52:28  profilanswer
 

Ciler a écrit :


Oui, mais autoriser la vente, c'est autoriser l'achat, et ca veux dire des francais qui acheteront en ligne des trucs depuis les USA ou le Canada qu'on aimerait qu'ils n'achetent pas (parce-que ces medocs sont interdits en france pour une raison x ou y).


Par principe l'achat de médicaments non autorisés est interdit dans tous les cas donc ca ne change rien.  
 
On se ferait vraiment beaucoup d'argent, quand je vois la diff de prix entre les US et le Canada par ex.. (et les prix sont probablement encore moins cher en France). Je soupconne que la diff de prix soit assez élevée entre la France et certain pays de l'UE. Ca pourrait aussi etre taxé pour financer la sécurité sociale.

n°13946502
Roland de ​Gilead
Ne poste plus sur hfr !
Posté le 01-02-2008 à 20:54:58  profilanswer
 

Pour les taxis je suis totalement contre, c'est une solution irresponsable et une vison plus qu'à court terme du point de vue écologique.
 
Le nombre de taxis présent est largement suffisant, au lieu de multiplier leur nombre par trois (et ainsi la pollution générée) il ne serait que temps de supprimer la voiture indivuelle dans l'hypercentre des villes, et investir massivement dans des tec de qualité.


---------------
Un site tjs utile-autre site utile-- Me contacter ? envoyez un mp, j'ai une alerte mail !
n°13946591
xavier-
Futur président
Posté le 01-02-2008 à 21:01:58  profilanswer
 

on devrait avoir un plan comme a NYC tiens, tous les taxis hybride pour 2012.. ca nous changerait un peu de toutes les particules cancerigenes :sweat:
 
En France un taxi ne peut pas rouler en hybride.. TVA de l'essence non déductible. Parfois on bat vraiment les records quand meme.

n°13946656
Ekinox0621​0
Sabai Sabai
Posté le 01-02-2008 à 21:07:23  profilanswer
 

Roland de Gilead a écrit :

Pour les taxis je suis totalement contre, c'est une solution irresponsable et une vison plus qu'à court terme du point de vue écologique.
 
Le nombre de taxis présent est largement suffisant, au lieu de multiplier leur nombre par trois (et ainsi la pollution générée) il ne serait que temps de supprimer la voiture indivuelle dans l'hypercentre des villes, et investir massivement dans des tec de qualité.


 
pas du tout ! les taxis hybrides peuvent exister.  
En thailande par exemple, tous les taxis roulents au gaz, et il y en bcp.
 
de plus le taxi est une alternative au TEC, qui sont trop longs pour certains et parfois qui ne passent pas aux endroits où on habite. Quand on est en banlieu et qu'on va ailleurs en banlieu, on est mal barré si on veut y aller en TEC, ou alors faut prendre sa journée.
 
pour l'hypercentre, si le taxi devient abordable financièrement, et qu'on taxe les voitures privées en ville, et que le prix des parkings augmente, le taxi deviendra un bonne alternative a la voiture individuelle.
 


---------------
DU SEXE , DE L'ALCOOL A GOGO, DES FEMMES NUES , UNE ROLLS ET DES LINGOTS D'OR GRATUITS! > Cliquez-vite! <
n°13946711
Ciler
Modérateur
Posté le 01-02-2008 à 21:13:09  profilanswer
 

Roland de Gilead a écrit :

Pour les taxis je suis totalement contre, c'est une solution irresponsable et une vison plus qu'à court terme du point de vue écologique.
 
Le nombre de taxis présent est largement suffisant, au lieu de multiplier leur nombre par trois (et ainsi la pollution générée) il ne serait que temps de supprimer la voiture indivuelle dans l'hypercentre des villes, et investir massivement dans des tec de qualité.


Les TEC, meme de qualite, ne sont pas toujours une solution. Tu es une grand-mere qui a du mal a se deplacer, tu as besoin d'aller en ville (chez le notaire, a l'hopital, dans une librairie pour trouver un cadeau pour le petit dernier), comment tu vas faire si l'arret de bus est a plus de 500m ?  
 
Idem pour la personne qui (a Paris) n'a pas de voiture personnelle et decide de faire un achat volumineux (un PC, une tele, un four) a une entreprise qui ne livre pas. Comment tu geres ca avec des TeC ?
 
Le taxi a tout a fait sa place en grand nombre en ville, particulierement car on peut alors utiliser des vehicules electriques puisqu'une haute vitesse ou une grande autonomie ne sont pas necessaires.


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°13951998
mithrid200​7
Posté le 02-02-2008 à 16:31:11  profilanswer
 

Ciler a écrit :


Les TEC, meme de qualite, ne sont pas toujours une solution. Tu es une grand-mere qui a du mal a se deplacer, tu as besoin d'aller en ville (chez le notaire, a l'hopital, dans une librairie pour trouver un cadeau pour le petit dernier), comment tu vas faire si l'arret de bus est a plus de 500m ?  
 
Idem pour la personne qui (a Paris) n'a pas de voiture personnelle et decide de faire un achat volumineux (un PC, une tele, un four) a une entreprise qui ne livre pas. Comment tu geres ca avec des TeC ?
 
Le taxi a tout a fait sa place en grand nombre en ville, particulierement car on peut alors utiliser des vehicules electriques puisqu'une haute vitesse ou une grande autonomie ne sont pas necessaires.


 
Les services sociaux comme les services à la personne devraient davantage être développés.
Par ailleurs l'internet et l'administration en ligne, très en retard en France, devrait se mettre en route. Tout ça c'est courant dans les pays du nord de l'Europe et même le sud est en avance sur nous, retard pris sous Chirac.
 
Par ailleurscen'est pas la peine d'aligner le fonctionnement général sur un cas particulier pour le rendre viable. Le cas particulier est traité différemment. la majorité des gens peuvent rouler à vélo à Paris, et prendre le métro. C'est tout ce qui compte. la voiture n'a plus sa place en ville ! Un point c'est tout, car nous avons tous vu où ça nous à mené.


Message édité par mithrid2007 le 02-02-2008 à 16:35:41
n°13952071
mithrid200​7
Posté le 02-02-2008 à 16:47:53  profilanswer
 

Roland de Gilead a écrit :

Pour les taxis je suis totalement contre, c'est une solution irresponsable et une vison plus qu'à court terme du point de vue écologique.
 
Le nombre de taxis présent est largement suffisant, au lieu de multiplier leur nombre par trois (et ainsi la pollution générée) il ne serait que temps de supprimer la voiture indivuelle dans l'hypercentre des villes, et investir massivement dans des tec de qualité.


 
D'abord comme je l'ai dit dans d'autres posts, les taxis devraient être électriques. J'imagine que les pouvoirs publiques responsable (Delanoe à Paris ou Colomb à Lyon) n'ont pas les moyens d'imposer ça. D'ailleurs les TEC devraient tous être électriques.
 
Il faut que taxis reprennent tous les cas justement de service à la personne des voitures. Comme je l'ai dit, un taxi qui fonctionne 24h/24h (à 3 conducteurs) c'est dans les 12 fois moins de voitures produites et parquées. Donc encombrement réduit, libération des voies en surface, avec enfin des villes dont la vision au sol n'est plus encombrée de voitures mais nous laisse découvrir l'architecture du quartier, et renoue le lien social brisé par l'individualisation de la société qu'à entraîné l'usage de la voiture durant un siècle.

n°13953618
Mistral_ w​inner
Aucun rapport.
Posté le 02-02-2008 à 21:26:11  profilanswer
 

'fectivement, une incitation plus que serieuse a passer a l'electrique, ou au moins a l'hybride pour les taxis serait bienvenue  :o
(diesel en ville, particules toussa)


---------------
Life is like a pubic hair on a toilet seat. Eventually you'll get pissed off...
n°13955505
xavier-
Futur président
Posté le 03-02-2008 à 02:15:21  profilanswer
 

c'est sur que l'hybride est LA solution
 
le taxi électrique je n'y crois pas une seconde, on parle d'un taxi la, il faut un max d'autonomie.
 
Il n'y a aucune esperance à avoir pour la technologie hybride en europe, les pouvoirs publics font tout pour promouvoir le diesel, qui emet pourtant 30 % de co2 en plus et une tonne de particules ultra cancerigenes qui sont selon des études responsables de la mort de plusieurs milliers de personnes chaque années.
 
C'est pas le guignol qu'on a au pouvoir qui va changer ca, bien au contraire. D'apres ce que j'ai entendu il va encore plus loin pour favoriser le diesel. Ca combiné au retard énorme des constructeurs européens dans la technologie hybride..

n°13955692
lokilefour​be
Posté le 03-02-2008 à 02:55:10  profilanswer
 

xavier- a écrit :

c'est sur que l'hybride est LA solution
 
le taxi électrique je n'y crois pas une seconde, on parle d'un taxi la, il faut un max d'autonomie.
 
Il n'y a aucune esperance à avoir pour la technologie hybride en europe, les pouvoirs publics font tout pour promouvoir le diesel, qui emet pourtant 30 % de co2 en plus et une tonne de particules ultra cancerigenes qui sont selon des études responsables de la mort de plusieurs milliers de personnes chaque années.
 
C'est pas le guignol qu'on a au pouvoir qui va changer ca, bien au contraire. D'apres ce que j'ai entendu il va encore plus loin pour favoriser le diesel. Ca combiné au retard énorme des constructeurs européens dans la technologie hybride..


 
Le plus gros ecueil au taxi électrique, c'est que le véhicule est à la fois un outil de travail ET le véhicule perso du chauffeur. Là ça coince. Mais un véhicule électrique est parfaitement adaptable à la fonction "taxi". Il faudrait, pour être cohérent, une offre de service public "taxi" en complément de l'offre Tec. Mais avec les lois de concurrence c'est impossible.
Il faudrait stopper toute nouvelle licence de taxi et remplacer les départs par un parc public ou semi public. Comme pour le velib, il serait alors possible de créer des point de rechargement pour les batteries des taxis là ou sont les bornes, dans les gares et les aéroports.
Avec la possibilité de payer avec une carte d'abonnement (genre navigo à paris), comme ça en plus, plus d'espèces, moins de truandes, ou d'arnaques.
L'offre bus/taxi, serait complémentaire. Un monopole certes, mais c'est la seule solution pour un objectif écologique, la concurrence et le profit étant incompatibles avec le respect de l'environnement.


---------------
WOERTH BETTENCOURT LE DIAGRAMME http://nsa14.casimages.com/img/201 [...] 708314.png
n°13956681
abakuk
Posté le 03-02-2008 à 12:32:00  profilanswer
 

Roland de Gilead a écrit :

Pour les taxis je suis totalement contre, c'est une solution irresponsable et une vison plus qu'à court terme du point de vue écologique.
 
Le nombre de taxis présent est largement suffisant, au lieu de multiplier leur nombre par trois (et ainsi la pollution générée) il ne serait que temps de supprimer la voiture indivuelle dans l'hypercentre des villes, et investir massivement dans des tec de qualité.

Le couplet écologiste...  [:hephaestos]  Et pour les gens qui veulent rentrer en banlieue à trois heures du mat' avec des objets encombrants, tu proposes quoi? Le nombre de taxi est notoirement insuffisant, c'est ça la réalité. L'utilisation de véhicule moins polluants que les véhicules actuels est tout à fait envisageable, d'ailleurs les TEC participent eux aussi à la pollution, tu ne crois pas?
 
Le problème du réseau routier parisien est qu'il a été conçu pour la voiture individuelle, à une époque où le pétrole coulait à flot et où la défense de l'environnement était une préoccupation de beatniks drogués et probablement terroristes. Le problème est que les décideurs d'aujourd'hui sont les mêmes qu'à l'époque, ou leurs descendants. Tiens, à propos de déréglementation, faudrait penser à celle de la classe politique... :sleep:  
 
 
 

mithrid2007 a écrit :


 
D'abord comme je l'ai dit dans d'autres posts, les taxis devraient être électriques. J'imagine que les pouvoirs publiques responsable (Delanoe à Paris ou Colomb à Lyon) n'ont pas les moyens d'imposer ça. D'ailleurs les TEC devraient tous être électriques.
 
Il faut que taxis reprennent tous les cas justement de service à la personne des voitures. Comme je l'ai dit, un taxi qui fonctionne 24h/24h (à 3 conducteurs) c'est dans les 12 fois moins de voitures produites et parquées. Donc encombrement réduit, libération des voies en surface, avec enfin des villes dont la vision au sol n'est plus encombrée de voitures mais nous laisse découvrir l'architecture du quartier, et renoue le lien social brisé par l'individualisation de la société qu'à entraîné l'usage de la voiture durant un siècle.

Tous les jours dans les TEC, je remarque des comportments fortement individualites, pour ne pas dire égoïstes. La crise du lien social est bien plus profonde que ça : quasi disparition des syndicats, rupture des liens familiaux... (que certains nous présentent comme quelque chose de positif sous le terme "familles recomposés" )


Message édité par abakuk le 03-02-2008 à 14:43:45

---------------
Islamophobie | Rapport Obin | Test de pureté
n°13956726
arakhan
Posté le 03-02-2008 à 12:43:20  profilanswer
 

abakuk a écrit :

On parle déjà des taxis par ici --> http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] w=0&nojs=0
 
...mais pas des coiffeurs ni des pharmaciens ni des notaires.  [:cupra]
 
Ces derniers ne verront pas leur statut chamboulé, si j'en crois leur réaction plutôt mesurée : http://www.agefiactifs.com/article [...] id=1035237


 
 
les notaires de toutes facons ils s'en tappent, ils vont faire le jackpot avec ces histoires de divorces ou on pourra se passer de juges. :o

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Actualité

  la déreglementation de certaines professions [taxis &co] (Attali)

 

Sujets relatifs
Les taxis à Paris : que faire ?[aide] Figurines métal stéréotypant des professions...
Equivalent aide locapass pour professions libérales ?Soleil plus gros dans certaines parties du monde ?
Certaines équipes pas a leurs places !?service d'un site web inaccessible pendant une certaines durée
J'ai besoin d'infos sur certaines villesJO 2004 - Atteinte à certaines libertés ?
Du comportement déplorable de certaines personnes au cinéma 
Plus de sujets relatifs à : la déreglementation de certaines professions [taxis &co] (Attali)


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR