Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
1151 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Politique

  Les taxis à Paris : que faire ?

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3
Page Précédente
Auteur Sujet :

Les taxis à Paris : que faire ?

n°13864961
incassable
Posté le 24-01-2008 à 05:44:52  profilanswer
 

La récente commission Attali a rendu un rapprot sur la "libéralisation de l'économie française".
L'une des mesures les plus citées est la libéralisation de la profession d'artisan-taxi.
 
Il est vrai que Paris est l'une des villes où il est le plus dur d'avoir accès aux taxis (ce n'est même pas une question de tarif!), qu'en pensez-vous ?

mood
Publicité
Posté le 24-01-2008 à 05:44:52  profilanswer
 

n°13864977
Profil sup​primé
Posté le 24-01-2008 à 06:06:48  answer
 

Ah bon  :??:  
Je prends des taxis au moins deux fois par semaine et je n'attends jamais plus de 5 minutes quelque soit l'heure, à paris.
Mais oui, supprimons "le fond de commerce", les quotas et la durée de travail, ça marchera mieux, c'est évident et ce sera moins cher !
 
 [:sarko]

n°13865056
incassable
Posté le 24-01-2008 à 06:43:17  profilanswer
 

Essaye d'avoir un taxi en moins de 15 minutes à une quelconque gare lors de l'arrivée d'un TGV, essaye d'avoir un taxi à 3h du matin (quand ils veulent bien s'arreter dans la rue et pas à une borne).
Je peux comparer à Shanghai, LA, Beijing, Hong-Kong, Allemagne, Londres et çà a toujours été plus simple.

n°13865060
Profil sup​primé
Posté le 24-01-2008 à 06:46:22  answer
 

Pour les gares, c'est pas un problème de nombre de taxis mais d'infrastructures. A 3heures du mat, y'a des bornes à tous les coins de rue où tu peux sonner.

n°13865069
incassable
Posté le 24-01-2008 à 06:49:49  profilanswer
 

Dans les autres villes tu croisent des taxis toutes les 2 min dans la rue, pas besoin d'aller à une borne ...
De toute façon le débat n'est pas "les taxis à Paris sont-ils durs à trouver?" mais Faut il libéraliser la profession ?

n°13865081
Profil sup​primé
Posté le 24-01-2008 à 07:00:58  answer
 

Pour quoi faire puisque ça marche assez bien. Pour précariser tous les chauffeurs ?
Pour que la plaque perde toute sa valeur ? Qu'ils ne puissent plus revendre leur fond au moment de la retraite ? Qu'ils soient tous salariés ? Je crois que c'est le cas dans les pays que tu mentionnes  :??:  
 
Drapal  :o

n°13865088
incassable
Posté le 24-01-2008 à 07:03:25  profilanswer
 

Pourquoi ne pas concevoir le rachat des plaques par l'etat ?
c'est sur que libéraliser cette profession sans respecter les investissements seraient inadmissibles.
Ou alors multiplier par 2 le nombres de plaques à Paris.
 
Qu'ils soient tous salariés ? pourquoi pas ? c'est le cas des chauffeurs livreurs non ?(différence entre les 2 boulots?)

n°13865143
chrissud
Posté le 24-01-2008 à 07:58:24  profilanswer
 

incassable a écrit :

Pourquoi ne pas concevoir le rachat des plaques par l'etat ?
c'est sur que libéraliser cette profession sans respecter les investissements seraient inadmissibles.
Ou alors multiplier par 2 le nombres de plaques à Paris.
 
Qu'ils soient tous salariés ? pourquoi pas ? c'est le cas des chauffeurs livreurs non ?(différence entre les 2 boulots?)


 
 
déjà  
 
1/ racheter les plaques pas l'état, dans ce cas il faudrait aussi que l'état rachète tous les fonds de commerce de café tabac, tabac etc......  La plaque c'est comme le fond de commerce de n'importe quel commerçant ou service
 
2/ Il y a beaucoup de taxi qui travaillent sans avoir de plaque, ils louent la voiture auprès d'une société de taxis et la plaque est incluse.
 
Mon frère a été Taxis dans paris, il ne gagnait pas 1000€ par mois pour 10 heures de travail par jour assis au volant sans pose.
 

n°13865154
incassable
Posté le 24-01-2008 à 08:05:07  profilanswer
 

J'ai lu que l'état prenait 50% du CA d'un artisan, c'est sur qu'avant de libéraliser l'attribution des plaques faudrait voir de ce coté là ...
 
Quand à l'argument "les plaques c'est comme des fonds de commerce" je suis pas vraiment d'accord. Un fond de commerce comprend un local (ok : la voiture) mais aussi une clientèle d'habitué et un accès sur la rue. Ce n'est pas le cas d'une plaque, si etre en possession d'une plaque revient au meme que gérer un fond de commerce c'est parce que la profession est réglementée et qu'il n'y a pas de concurrence.
 
Enfin, si ce métier était si dur et payait si peu, faudra qu'on m'explique pourquoi la demande pour les plaques est si élevée ! (je déduis çà à cause de leur prix bien sur). Tous les taximans que j'ai connu bossaient beaucoup, certes, mais gagnaient plutot bien leur vie.

n°13865175
Fructidor
Posté le 24-01-2008 à 08:19:42  profilanswer
 


 
Moi non plus je n'attends jamais plus de 5 minutes, je finis par renoncer et je prends un Vélib.


Message édité par Fructidor le 24-01-2008 à 08:48:08
mood
Publicité
Posté le 24-01-2008 à 08:19:42  profilanswer
 

n°13865246
chrissud
Posté le 24-01-2008 à 08:51:17  profilanswer
 

incassable a écrit :

J'ai lu que l'état prenait 50% du CA d'un artisan, c'est sur qu'avant de libéraliser l'attribution des plaques faudrait voir de ce coté là ...
 
Quand à l'argument "les plaques c'est comme des fonds de commerce" je suis pas vraiment d'accord. Un fond de commerce comprend un local (ok : la voiture) mais aussi une clientèle d'habitué et un accès sur la rue. Ce n'est pas le cas d'une plaque, si etre en possession d'une plaque revient au meme que gérer un fond de commerce c'est parce que la profession est réglementée et qu'il n'y a pas de concurrence.
 
Enfin, si ce métier était si dur et payait si peu, faudra qu'on m'explique pourquoi la demande pour les plaques est si élevée ! (je déduis çà à cause de leur prix bien sur). Tous les taximans que j'ai connu bossaient beaucoup, certes, mais gagnaient plutot bien leur vie.


 
Non l'état ne prend pas 50 % du CA, c'est même tout l'inverse d'ailleurs au regard de la TVA qui n'est que de 5,5 %
Il faut pas mélanger avec les cotisations sociales que paye le taxis, mais c'est comme la totalité des professions ni plus ni moins.
 
Enfin oui la plaque n'est pas stricto sensus un fond de commerce.  
La mairie donne x droit à des véhicules, (ce n'est pas le conducteur mais la voiture qui détient la plaque, par exemple mon frère était taxis mais avait aucune plaque, il louait la voiture à une société de taxis).
l'artisant qui a une plaque si il veut arrrêter son activité, il va proposer de vendre sa plaque, par son CA il va démontrer son revenu dès lors il va la revendre, le vendeur n'aura qu'à appliquer la façon de travailler du vendeur.
C'est en cela que j'ai comparé la plaque en fond de commerce.  
 
L'artisan taxis qui veut s'intaller hors d'une ville, (car souvent les places sont pourvu) mais il veut s'intaller dans des villages, il va trouver sa mairie, et la mairie décide oui ou non lui donne le droit de travailler, en principe le coût alors de la plaque c'est 0.
un jour ce même taxis 20 ans après pourrait décider d'arrêter et donc de vendre sa plaque.
 
 
Pourquoi il y a une demande de plaque, tout simplement c'est plus facile de conduire une voiture que de couper des cheveux ou faire du pain, c'est à la porté du plus grand nombre.
 
 

n°13865257
mentalo
Posté le 24-01-2008 à 08:55:37  profilanswer
 

incassable a écrit :

Essaye d'avoir un taxi en moins de 15 minutes à une quelconque gare lors de l'arrivée d'un TGV, essaye d'avoir un taxi à 3h du matin (quand ils veulent bien s'arreter dans la rue et pas à une borne).
Je peux comparer à Shanghai, LA, Beijing, Hong-Kong, Allemagne, Londres et çà a toujours été plus simple.


 
+1, c'est impossible d'en avoir rapidement quand tu sors du TGV.

n°13867356
abakuk
Posté le 24-01-2008 à 12:44:42  profilanswer
 

Et un taxi qui t'emmène en banlieue à 3:00 du mat', y en a à tous les coins de rue? :sarcastic:  C'est pas une question d'argent, je suis prêt à payer. Mais les chauffeurs qui refusent des courses, c'est inadmissible! Ca ne marche pas "assez bien", ça marche très mal. Les chauffeurs de taxi ont tendu le bâton pour se faire battre, ce n'est pas moi qui irait les plaindre.


---------------
Islamophobie | Rapport Obin | Test de pureté
n°13867385
incassable
Posté le 24-01-2008 à 12:48:44  profilanswer
 

Idem, je me rappelle de la greve en novembre (je rentre une semaine en france, pile pendant la greve, super !).
5h du mat, champs-elysées, le chauffeur de taxi me pose les conditions du trajet parce que sinon ca fait long pour rentrer chez lui par les quais ... T'imagine un chaffeur livreur, ou chauffer de bus, ou pilote de ligne dire : "a non ca va etre trop long pour rentrer chez moi après"
 
Si j'avais le temps j'appellerai les flics à chaque fois qu'un chauffeur de taxi fait le malin.

n°13867411
_Internet_
----------------
Posté le 24-01-2008 à 12:52:02  profilanswer
 

Moi, même pas en temps de grêve, à 1h du mat j'ai attendu 2h sous la flotte sur les champs elysée avant de chopper un taxi, que j'ai du partager avec un mec. On était une file d'attente de 25 personnes, un taxi arrivait toutes les 20 minutes :/


---------------
Rien à foutre des chansons à texte
n°13867599
Et merde
CINEMA CINEMA !!!
Posté le 24-01-2008 à 13:22:19  profilanswer
 

J'ai du prendre le taxi a Paris que 5 à 6 fois pour l'instant et j'ai jamais attendu plus de 5 minutes, aprés j'ai peut être eu de la chance. :D

n°13868177
Profil sup​primé
Posté le 24-01-2008 à 14:32:36  answer
 

[qu


Message édité par Profil supprimé le 23-01-2009 à 16:35:32
n°13868379
Fructidor
Posté le 24-01-2008 à 14:54:14  profilanswer
 


 
Il a proposé de liberaliser le notariat aussi (on ne peut qu'applaudir).
Mais ce qui est certain c'ets que pour les taxis il ya urgence à faire quelque chose, la situation est coimpletement aberrante.(qui a essayé de prendre un taxi gare du Nord ?)


Message édité par Fructidor le 24-01-2008 à 14:55:08
n°13869023
mithrid200​7
Posté le 24-01-2008 à 15:48:23  profilanswer
 

Les taxis parisiens c'est l'enfer. Il n'y a pas de situation similaire ailleurs.
On n'en trouve jamais aux heures utiles et les courses coûtent un prix prohibitif.
 
Les raisons.
 
Les taxis sont taxés comme toute entreprise et en plus se prennent les taxes pétrole. Ils ne consomment pas comme une voiture (temps pour se parquer etc) sont plus efficaces, prennent moins de place de stationnement par rapport au service rendu, et pourtant ils n'ont strictement rien pour les avantager, et donc faire baisser leur tarif fixé en fonction de ces coûts de fonctionnement, énormes. C'est un scandal !
Les transports en commun sont fortement, subventionnés eux, sinon personne ne les prendrait. Pourquoi ne pas classer les taxis dans une position de semi-TEC.
 
L'autre scandal c'est le numérus clausus des taxis. Il y un droit d'exercer qui est d'un niveau énorme, que les taxis payent.
 
Il est évident que pour libérer totalement les taxis à Paris, il faudrait recourir à des droits d'exercer minimaux ou nuls (mais garder l'examen), de réduire l'impact de la taxe sur l'essence, et d'abaisser les tarifs des taxis en conséquence (la moitié ou le quart du prix actuel ce serait bien), d'augmenter le nombre des stations taxi fortement (elles semblent avoir diminué), de limiter fortement le trafic voiture (autorisation pour une plaque de rentrer gratuitement dans Paris uniquement pendant 1 jour par semaine (le reste étant taxé comme à Londres).
 
A terme (en fait tout de suite) il faudrait normaliser le taxi parisien (taille approximative et type monospace, hybride ou même électrique, CO2 maxi limité fortement genre moins de 90 comme la future Peugeot 308 hybride puis moins de 60).

n°13869144
Prems
Just a lie
Posté le 24-01-2008 à 15:58:15  profilanswer
 

mithrid2007 a écrit :

Pourquoi ne pas classer les taxis dans une position de semi-TEC.


 
Ils ont le droit d'utiliser les voies de bus, c'est déjà bien.


---------------
Ratures - Cuisine
n°13869607
mithrid200​7
Posté le 24-01-2008 à 16:39:18  profilanswer
 

Baisser les prix c'est absolument pas lol. Les prix sont fonction du prix du carburant et de la longueur de la course, de sa durée. Pour aller plus vite, moins de voitures feraient pas de mal aussi, ne serait-ce que celles garées sur le bord des rues qui prennent une voie en plus.

 

Maintenant avoir nettement plus de taxi, 4 fois plus par exemple, et des taxes 4 fois inférieures (taxe sur le pétrole comprise), je crois que c'est de l'ordre de 0 impôts en plus ou en moins. Si on ajoute à ça une texe sur les automobiles rentrant dans Paris qui irait subventionner les taxis en partie, on doit pouvoir rendre les courses abordables.
Le lobby des taxis face aux 10 millions de personnes vivant en région parisienne ne devrait pas peser lourd.


Message édité par mithrid2007 le 24-01-2008 à 16:41:17
n°13869621
_Internet_
----------------
Posté le 24-01-2008 à 16:40:47  profilanswer
 

On devrait faire comme à NYC: des taxis pas chers et peu de voitures personnelles.


---------------
Rien à foutre des chansons à texte
n°13871077
Fructidor
Posté le 24-01-2008 à 19:21:57  profilanswer
 

mithrid2007 a écrit :

Il est évident que pour libérer totalement les taxis à Paris, il faudrait recourir à des droits d'exercer minimaux ou nuls (mais garder l'examen), de réduire l'impact de la taxe sur l'essence, et d'abaisser les tarifs des taxis en conséquence (la moitié ou le quart du prix actuel ce serait bien), d'augmenter le nombre des stations taxi fortement (elles semblent avoir diminué), de limiter fortement le trafic voiture (autorisation pour une plaque de rentrer gratuitement dans Paris uniquement pendant 1 jour par semaine (le reste étant taxé comme à Londres).
 
A terme (en fait tout de suite) il faudrait normaliser le taxi parisien (taille approximative et type monospace, hybride ou même électrique, CO2 maxi limité fortement genre moins de 90 comme la future Peugeot 308 hybride puis moins de 60).


 
+ 1000  
Excellent post.
Mais devant le le lobbying et le conservatisme, il va falloir etre convaincants.


Message édité par Fructidor le 24-01-2008 à 19:24:32
n°13871216
loulou le ​marlou
Posté le 24-01-2008 à 19:42:29  profilanswer
 

Faudra qu'on m'explique pourquoi c'est possible d'installer x centaines de stations Vélib', et que le nombre de stations de taxi reste désespérément le même...

n°13871223
chrissud
Posté le 24-01-2008 à 19:43:32  profilanswer
 

mithrid2007 a écrit :

Les taxis parisiens c'est l'enfer. Il n'y a pas de situation similaire ailleurs.
On n'en trouve jamais aux heures utiles et les courses coûtent un prix prohibitif.
 
Les raisons.
 
Les taxis sont taxés comme toute entreprise et en plus se prennent les taxes pétrole. Ils ne consomment pas comme une voiture (temps pour se parquer etc) sont plus efficaces, prennent moins de place de stationnement par rapport au service rendu, et pourtant ils n'ont strictement rien pour les avantager, et donc faire baisser leur tarif fixé en fonction de ces coûts de fonctionnement, énormes. C'est un scandal !
Les transports en commun sont fortement, subventionnés eux, sinon personne ne les prendrait. Pourquoi ne pas classer les taxis dans une position de semi-TEC.
 
L'autre scandal c'est le numérus clausus des taxis. Il y un droit d'exercer qui est d'un niveau énorme, que les taxis payent.
 
Il est évident que pour libérer totalement les taxis à Paris, il faudrait recourir à des droits d'exercer minimaux ou nuls (mais garder l'examen), de réduire l'impact de la taxe sur l'essence, et d'abaisser les tarifs des taxis en conséquence (la moitié ou le quart du prix actuel ce serait bien), d'augmenter le nombre des stations taxi fortement (elles semblent avoir diminué), de limiter fortement le trafic voiture (autorisation pour une plaque de rentrer gratuitement dans Paris uniquement pendant 1 jour par semaine (le reste étant taxé comme à Londres).
 
A terme (en fait tout de suite) il faudrait normaliser le taxi parisien (taille approximative et type monospace, hybride ou même électrique, CO2 maxi limité fortement genre moins de 90 comme la future Peugeot 308 hybride puis moins de 60).


 
 
sauf que les taxis ne payent pas la TIPP, du moins dans la limite de 5000 litres par an.
d'autre part ils récupérent aussi la tva sur le gazoil.
 
Ensuite le taxis était déjà normalisé, mais je crois que cela c'est assoupli justement.
 
En revanche
++1000
pour favoriser les taxis verts

n°13873359
Fructidor
Posté le 24-01-2008 à 23:47:43  profilanswer
 

loulou le marlou a écrit :

Faudra qu'on m'explique pourquoi c'est possible d'installer x centaines de stations Vélib', et que le nombre de stations de taxi reste désespérément le même...


 
Trop de bagnoles individuelles garées partout.

n°13875189
abakuk
Posté le 25-01-2008 à 10:43:36  profilanswer
 

A CHAQUE fois que je veux un taxi pour Colombes la nuit, je suis obligé d'insister, de supplier, de pleurnicher. Ne me parles pas de "la fois où"... C'est un problème réel et récurrent.


---------------
Islamophobie | Rapport Obin | Test de pureté
n°13875883
del120
Posté le 25-01-2008 à 11:49:19  profilanswer
 

Bonjour,
je suis un chauffeur de taxi. Il y a une fausse information ! Je ne comprends pas que l'opinion publique traite les taxis comme des personnes ayant des "avantages". A lire les forums nous "roulons" sur l'or, "arnaque" les gens (trop cher !), nous faisons un travail facile et très bien rémunéré et n'importe quel idiot peut faire cela !
Venez avec moi sur le terrain, tout les jours !
Je suis en taxi "de campagne". Je fais un métier de service qui me plait ! C'est un travail intéréssant sur le plan humain. La plupart de mes clients sont des voisins, des amis, des gens que je connais car ils font partis de mon village ! Je les emméne le plus souvent à l'hopital ! Je les écoute, il y a un échange très "humain" (souvent seules, ils aiment parler !). Je fais beaucoup d'heures, je ne prends qu'une semaine de vacances par an (et c'est un choix !). Je ne suis pas riche (à moins que gagner le smic est considéré comme riche !).  
Les médias parlent beaucoup des taxis parisiens et des taxis de grandes villes... mais les autres taxis, comme moi, on n'en parle pas ! Les gens font l'amalgame ! (pourtant nous sommes la majorité !)
Je fais des "assistances", les gens sont bien contents quand je les emméne chez eux après avoir eu une panne avec leur voiture ou pire après un accident ! Et ca n'importe quel heure de la nuit et du jour ! Avec le rapport Attali, je ne pourrais plus me "payer" une voiture "routière" pour emmener les gens chez eux ! (Faire 400 kms avec une petite voiture quand il ya 4 passagers et moi , c'est vraiment confortable ! Essayer !  mais c'est sur vous paierez moins cher alors...)
C'est la mort des artisans taxi !!!

n°13876018
chrissud
Posté le 25-01-2008 à 11:59:20  profilanswer
 

Je ne pense pas qu'il y a beaucoup de personne qui ont lu le rapport attali.
 
pourquoi vous ne pourriez pas vous payer une routière ? selon les dispositifs proposés par Attali ?

n°13876035
Profil sup​primé
Posté le 25-01-2008 à 12:00:24  answer
 

"Artisans" ?  
 
Parce que conduire une voiture avec GPS intégré comme des millions de personnes dans ce pays fait des conducteurs de taxi des "artisans" ? En plus, vous ne produisez rien mais fournissez un service, ce qui est totalement différent.

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 25-01-2008 à 12:00:49
n°13876047
incassable
Posté le 25-01-2008 à 12:02:08  profilanswer
 

La plupart de tes arguments ne tiennent pas dans ce contexte, nous parlons essentiellement des taxis à PARIS et nous ne parlons pas du prix (en tout cas c'était pas le but).
 
Taxi entre gare de Tanninges et Samoens (74) ca n'a rien à voir avec Taxi à Paris entre Roissy et les Champs. On ne demande pas de service particulier, juste d'etre déplacé d'un point A à un point B sans trop de soucis. Je suis sur qu'un taxi de campagne ne fait pas le meme CA qu'un chauffeur parisien !
D'ailleurs les rares fois où j'ai pris le taxi en province (rarement, parce que le prix vu les distances...) j'en ai toujours trouvé rapidement ;-)
 
Merci de votre témoignage mais je tiens à rappeler le contexte parisien ;-)

n°13876076
incassable
Posté le 25-01-2008 à 12:04:11  profilanswer
 


 
+1
j'attends toujours qu'on m'explique la différence entre chauffeur livreur et artisan taxi (les taxis se plaignent des conditions de travail, parlons un peu des camionneurs...)

n°13876112
chrissud
Posté le 25-01-2008 à 12:06:34  profilanswer
 

et bien les taxis parisiens ne trouve pas non plus de client.
souvent ils sont assis moteur arrêté en train d'attendre.
 
Et certain taxis parisien pour 10 heures de boulot + le trajet dom/trav n'arrive pas à se verser un smic.
 
 

incassable a écrit :


 
+1
j'attends toujours qu'on m'explique la différence entre chauffeur livreur et artisan taxi (les taxis se plaignent des conditions de travail, parlons un peu des camionneurs...)


 
 
c'est énorme, déjà le temps de travail le premier c'est 7 heures le deuxième c'est 10 heures.
le premier à sa paye à la fin du mois même si il est malade le deuxième c'est 0
 
imaginez que vous habitez à fontainebleau ou à meaux et que vous êtes taxis parisien,  
vous avez 1 heure pour aller travailler + 10 heures pour travailler + 1 heure de retour, une journée de 12 heures.
le livreur en principe n'a pas autant de temps de transport, + 7 heures + 1 heure déj + le retour, c'est une journée de 9 heures.


Message édité par chrissud le 25-01-2008 à 12:12:11
n°13876158
incassable
Posté le 25-01-2008 à 12:11:42  profilanswer
 

Forcément s'ils s'entassent tous à Roissy ...
 
J'ai lu qu'ils restent la-bas car ils ne veulent pas passer trop de temps dans les embouillages en cas de retour à vide. (d'ou l'idée de couleur spécial bus et taxi +10000)
Mais bon l'A1 faut pas exagérer quand meme, à part de 17 à 19h ca roule bien dans le sens Roissy-Paris ....
 
EDIT :

Citation :


c'est énorme, déjà le temps de travail le premier c'est 7 heures le deuxième c'est 10 heures.
le premier à sa paye à la fin du mois même si il est malade le deuxième c'est 0
 
imaginez que vous habitez à fontainebleau ou à meaux et que vous êtes taxis parisien,  
vous avez 1 heure pour aller travailler + 10 heures pour travailler + 1 heure de retour, une journée de 12 heures.
le livreur en principe n'a pas autant de temps de transport, + 7 heures + 1 heure déj + le retour, c'est une journée de 9 heures.


 
La différence est due au statut, et non au travail en lui-meme, il existe des taxis salariés.


Message édité par incassable le 25-01-2008 à 12:13:45
n°13876166
abakuk
Posté le 25-01-2008 à 12:12:48  profilanswer
 

del120 a écrit :

Bonjour,
je suis un chauffeur de taxi. Il y a une fausse information ! Je ne comprends pas que l'opinion publique traite les taxis comme des personnes ayant des "avantages". A lire les forums nous "roulons" sur l'or, "arnaque" les gens (trop cher !), nous faisons un travail facile et très bien rémunéré et n'importe quel idiot peut faire cela !
Venez avec moi sur le terrain, tout les jours !
Je suis en taxi "de campagne". Je fais un métier de service qui me plait ! C'est un travail intéréssant sur le plan humain. La plupart de mes clients sont des voisins, des amis, des gens que je connais car ils font partis de mon village ! Je les emméne le plus souvent à l'hopital ! Je les écoute, il y a un échange très "humain" (souvent seules, ils aiment parler !). Je fais beaucoup d'heures, je ne prends qu'une semaine de vacances par an (et c'est un choix !). Je ne suis pas riche (à moins que gagner le smic est considéré comme riche !).  
Les médias parlent beaucoup des taxis parisiens et des taxis de grandes villes... mais les autres taxis, comme moi, on n'en parle pas ! Les gens font l'amalgame ! (pourtant nous sommes la majorité !)
Je fais des "assistances", les gens sont bien contents quand je les emméne chez eux après avoir eu une panne avec leur voiture ou pire après un accident ! Et ca n'importe quel heure de la nuit et du jour ! Avec le rapport Attali, je ne pourrais plus me "payer" une voiture "routière" pour emmener les gens chez eux ! (Faire 400 kms avec une petite voiture quand il ya 4 passagers et moi , c'est vraiment confortable ! Essayer !  mais c'est sur vous paierez moins cher alors...)
C'est la mort des artisans taxi !!!

Il m'arrive de prendre le taxi à Poitiers, parfois à des heures indues, je n'ai jamais eu le moindre problème, ils sont toujours disponibles. Donc les taxis parisiens ne sont pas à amalgamer avec les taxis de campagne, mais pas non plus avec les taxis des autres grandes villes! C'est bien avec les taxis parisiens qu'il y a un problème.
 
Je ne comprends pas ce que les mesures préconisées dans le rapport Attali, si elles sont appliqués, changeront à TA situation...


---------------
Islamophobie | Rapport Obin | Test de pureté
n°13876173
Fructidor
Posté le 25-01-2008 à 12:13:11  profilanswer
 

del120 a écrit :

Bonjour,
je suis un chauffeur de taxi. Il y a une fausse information ! Je ne comprends pas que l'opinion publique traite les taxis comme des personnes ayant des "avantages". A lire les forums nous "roulons" sur l'or, "arnaque" les gens (trop cher !), nous faisons un travail facile et très bien rémunéré et n'importe quel idiot peut faire cela !


 
Personne n' a dit ça ,on parle du problème specifique à Paris ou il difficile de trouver des taxis quand on en a besoin et ou ils refusent certaines courses.

n°13876199
chrissud
Posté le 25-01-2008 à 12:14:54  profilanswer
 

oui, si c'est pour monter la pente en laissant le vélolib en bas pour en reprendre un en haut.
 
un taxis ne peut pas refuser une course n'importe comment, d'ailleurs ils sont très surveillés.

Message cité 2 fois
Message édité par chrissud le 25-01-2008 à 12:15:09
n°13876217
abakuk
Posté le 25-01-2008 à 12:17:00  profilanswer
 

chrissud a écrit :

oui, si c'est pour monter la pente en laissant le vélolib en bas pour en reprendre un en haut.
 
un taxis ne peut pas refuser une course n'importe comment, d'ailleurs ils sont très surveillés.

Ah bon? A qui faut-il se plaindre? [:shadowknight]


---------------
Islamophobie | Rapport Obin | Test de pureté
n°13876236
Fructidor
Posté le 25-01-2008 à 12:19:31  profilanswer
 

chrissud a écrit :

oui, si c'est pour monter la pente en laissant le vélolib en bas pour en reprendre un en haut.
 
un taxis ne peut pas refuser une course n'importe comment, d'ailleurs ils sont très surveillés.


 
Il ya un tarif minimum (autour de 6 euros donc c'ets tout benef pour le taxi). Mais la plupart du temps c'est en banlieue qu'ils refusent d'aller, alors qu'ils n'ont pas le droit.

n°13876249
gurb44
Kompakt's Addict
Posté le 25-01-2008 à 12:21:23  profilanswer
 

abakuk a écrit :

Ah bon? A qui faut-il se plaindre? [:shadowknight]


Oui justement, je cherchais ce renseignement apres la nuit du nouvel an ou un chauffeur de taxi voulait me faire payer le double du compteur parce que c'etait la nuit du nouvel an :D


---------------
Un peu d'alcool, du THC, une vie sous anesthésie
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Politique

  Les taxis à Paris : que faire ?

 

Sujets relatifs
Information: Le Roi Heenok est à ParisAvis sur bonne auto-école Paris (16e)
fin de soirée EVG sur parisParis : Bon plan pour les soldes d'hiver 2008 ?
vol scooter parisCherche bar sympa pour 20 personnes sur Paris le 5/01
Prise d'otage à Paris !!!cherche bière espagnole sur Paris
Colis piégé à Paris : un mort et cinq blessésSur Paris, quels Taxis prennent la carte (à part les G7) ?
Plus de sujets relatifs à : Les taxis à Paris : que faire ?


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR