Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
908 connectés 

 


 

Êtes-vous pour la vaccination obligatoire




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  22003  22004  22005  ..  22406  22407  22408  22409  22410  22411
Auteur Sujet :

COVID-19 - Une dose de vaccin sous le sapin pour tous (Lire FP)

n°64540061
memaster
ki a volé mon 62?
Posté le 24-11-2021 à 22:20:06  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

Tolor a écrit :


ça, c'est uniquement dans ton imagination :spamafote:


alors tu vas le sourcer?
j'ai déjà dit que tlm veut que ça en finisse. ce n'est pas la réalité du terrain, parce une majorité s'en contre fou
du moment que ça n'entrave pas leur liberté individuelle.
hors comme ce sera controler, tlm ira se piquer pour être tranquille niveau légalité.


---------------
ma conduite intérieure .:R | memaster pilote officiel de la HFR Badoit-Auchan F1 Team | zéro tracas, zéro blabla MMa.ster
mood
Publicité
Posté le 24-11-2021 à 22:20:06  profilanswer
 

n°64540093
viniw
geek repenti
Posté le 24-11-2021 à 22:21:45  profilanswer
 

epsiloncentaury a écrit :

Citation :


Proposition de résolution du Parlement européen sur la création d’un Fonds européen d’indemnisation des victimes des «vaccins contre la COVID-19»
 
Le Parlement européen,
 
– vu l’article 143 de son règlement intérieur,
 
A. considérant que l’Agence européenne du médicament répertorie déjà environ un million de cas d’effets indésirables suite à l’injection de vaccins contre la COVID-19:
 
- 435 779 pour le vaccin Pfizer BioNTech,
 
- 373 285 pour le vaccin AstraZeneca,
 
- 117 243 pour le vaccin Moderna,
 
- 27 694 pour le vaccin Janssen[1];

B. considérant que ces effets indésirables sont parfois sévères; considérant qu’ainsi, environ 75 000 personnes auraient souffert d’effets neurologiques sérieux après le vaccin Pfizer;
 
C. considérant que l’Agence européenne des médicaments affirme que les vaccins contre la COVID-19 ont eu, dans l’Union européenne, une issue fatale pour environ 5 000 personnes:
 
- 4 198 pour celui de Pfizer[2],
 
- 1 053 pour celui d’AstraZeneca,
 
- 392 pour le vaccin Moderna,
 
- 138 pour le vaccin Janssen;
 
D. considérant que la Commission européenne a négocié les contrats d’achat et qu’elle n’a pas souhaité que les laboratoires pharmaceutiques engagent leur responsabilité; considérant que les députés européens n’ont pas eu accès aux contrats pendant les négociations;
 
1. demande à la Commission de créer un fonds d’indemnisation pour les victimes des vaccins contre la COVID-19;
 
2. charge son Président de transmettre la présente résolution à la Commission et aux États membres.
 
https://www.europarl.europa.eu/doce [...] 75_FR.html


 
Bordel un nid de complotistes au sein du parlement. Va falloir dissoudre et vite ..   [:ex-floodeur:5]


elle a déja été cité pour propagations de fakenews pour une autre affaire.[:le guide:5]
https://www.lemonde.fr/les-decodeur [...] 55770.html

n°64540100
grotius
Posté le 24-11-2021 à 22:22:38  profilanswer
 

Anonymouse a écrit :


 
Bien sur.  
 
La majorité de la population préfère le pass aux alternatives :
- Laisser l’hôpital saturer
- Subir des confinements, couvre feu


Le pass n a aucun effet sanitaire il n est là que pour exercer une contrainte sociale et administrative pour forcer la vaccination en utilisant du personnel privé comme supplétif aux forces de l ordres.
 
Le pass ne protege ni les non vaccinés ni les vaccinés de la contamination, vu que meme le vaccin y arrive difficilement.
 

n°64540123
Boonobip
ouvrez le chien
Posté le 24-11-2021 à 22:24:58  profilanswer
 

Edit: j'ai un peu modifié ce post pour l'améliorer, les modifs sont signalées par l'astérisque *.

 

[:cetrio:1]
Je me permets de vous proposer un petit point d'info sur le "rappel" du point de vue immunologique.
Je pense que la notion de "rappel" est mal connue et très mal expliquée, y compris par des médecins [:beau mec:1], alors, voici mes deux centimes.

 

En apparence:
- le rappel est une troisième injection du vaccin, à l'identique des deux premières (les cas à part sont les primo-infectés ou les vaccinés hétérologues, mais ça change rien à ce qui suit)
- le rappel va recharger le corps en anticorps (Ab*) neutralisants circulants anti- covid.
[:barnabe]
C'est pas faux mais c'est juste un peu à coté de la plaque (le doigt, la lune, etc...).
Si l'on se place du point de vue de l'organisme, et du point de vue immunitaire, c'est bien différent, et lourd de sens :[:omar cheifrai:4]

 

Le rappel n'est pas qu'une* troisième injection.
Les premières sont deux "premières doses": elles se font chez un sujet naïf à l'infection, et sont rapprochées dans le temps.
Voici, à titre d'exemple, le souriard d'un sujet naïf: [:la specialiste:3]
Le rappel, lui, intervient quelque mois après.
Chez non plus un sujet naïf, mais chez un homme ou une femme averti(e)s . En voici un exemple avec ce souriard: [:germaine lorenzo:1]
La présentation au système de l'antigène (aka la protéine spike [:somberlain_12:5]) par le vaccin ne se fait pas du tout dans le même contexte.
Des études dans le modèle souris mais aussi chez l'Homme ont fait changer notre vision des choses depuis, allez... hier ou avant-hier, une dizaine d'années  :o .
Ainsi, le rappel va mobiliser des populations cellulaires spécifiques, peu connues il y a quelques années, qui n'auront pas ou peu été mobilisées lors des premières injections. Elles ont des noms assez rustiques [:david_calcul:7] : cellules de l'immunité innée "entraînées"  (je traduis de "trained", et rien à voir avec les T ou B  mémoires), lymphocytes T folliculaires etc...chacune fait son boulot, et aucune ne bosse seule.
Le rappel, en arrivant bien après la première bataille (mais pas trop après quand même [:benriach]) va donc enrichir, diversifier la flotte de cellules vouée à la protection contre le pathogène.
Sans rappel, on ne sait pas si on bénéficie ou pas de ces "commandos spéciaux *".
Les mécanismes sont compliqués et encore mal connus, mais la présence d'Ab circulants au moment du rappel (avant qu'ils ne disparaissent) y est sans doute pour quelque chose...

 

(EDIT:)
Ils vont coller à la spike produite par le rappel et seront reconnus par celles des cellules immunitaires qui possèdent le récepteur aux Ab. En gros, la tête de l'anticorps est collée à l'antigène, et le récepteur à l'anticorps va l'attraper par la queue, et s'activer [:guilletit:4]. Ces cellules là sont de l'immunité qu'on dit "innée" (macrophages [:moonblood2],"tueuses naturelles"[:sylphide pinklady:3] , monocytes [:la chancla:3]...) Ce que je viens de décrire, on ne peut pas être sûr que cela se soit passé lors des deux premières injections parce que le temps que les lymphocytes naïfs soient éduqués et produisent des anticorps - quelques jours- ... et que les meilleurs anticorps soient sélectionnés -3 semaines-... il n'y a peut-être plus d'antigène qui traine.
Donc, au rappel, il se passe quelque chose en plus:
- comme dans les deux premières injections, présentation de la spike par les cellules sentinelles aux lymphocytes pour les éduquer, à l'aide d'un certain outil moléculaire (c'est la présentation la plus courante de la "vaccination" )
- mais, en plus, découverte de la spike collée aux anticorps par les cellules de l'immunité innée à l'aide d'un autre outil moléculaire.
L'intérêt, c'est aussi que ces dernières, le travail accompli, restent dans une forme de "vigilance"[:roger21:1], pas aussi poussée que le stand-by des lymphocytes mémoires [:les-martin:4], mais qui permet une réponse rapide (pas spécifique de l'antigène et/ou du sars-Cov2 !).
(fin de l'EDIT)

 

A retenir: une vaccination complète, c'est avec rappel. On aimerait que nos nouveaux vaccins (ARNm ou vecteur adénoviral) n'en aient pas besoin, mais on n'en sait rien aujourd'hui.

 

C'est à mes yeux la principale vertu du rappel vaccinal: pas un simple "rechargement" des munitions, mais un évènement spécifique qui joue son rôle propre pour une stratégie vaccinale optimisée.
Ça, c'est dans un cas général. C'est la partie que le grand public connaît trop peu amha. Et je reste en dehors de la politique...à part dans ce spoiler:

Spoiler :

pourquoi n'ont -ils pas tout simplement prévenu les gens [:depardieu:3] ? si la vaccination est bonne, pourquoi la faire à moitié [:depardieu:3] ? ce conseil scientifique, il y a des immunos ou que des infectiologues [:depardieu:3] ? pas envie de m'attarder là dessus

 

Or, nous ne sommes pas dans un cas général: nous sommes dans un contexte pandémique de circulation élevée d'un virus archi-contagieux. Sauf erreur de ma part, le taux de transmission nominal, sans mesures barrières, modélisé, du variant delta n'était-il pas estimé à 8 ou 10 il y a quelques mois ? (epsilon le sait mieux que moi). On se rapproche donc de la contagiosité de la rougeole, et je suis d'une génération où l'on ne demandait pas "as tu eu la rougeole ?" mais "à quel age as tu eu la rougeole ?".

 

C'est dans ce contexte que le rappel présente l'avantage de faire remonter avec ampleur les taux d'Ab circulants neutralisants, [:jean-michel platini:8] et renforcer la résistance collective aux contaminations inter-individuelles.  La présence abondante d’anticorps protecteurs dans le sang et les muqueuses va permettre, en cas d’infection, de neutraliser au plus vite les particules virales et de déclencher sans délai la réponse immunitaire, sans même attendre la réactivation des expertes cellules « mémoires » qui ont été crées par les premières injections. Pour la même raison, une personne vaccinée avec rappel, si elle est infectée, émettra dans son entourage des particules virales encore moins contaminantes vis à vis des tiers parce que ces particules virales seront recouvertes de ses anticorps neutralisants.

 

Enfin, on n'a rien à gagner à attendre que les taux d'Ab neutralisants circulants soient au plus bas pour se faire rappeler, tout au contraire. [:footballove:4]
J'ai écrit plus haut que la présence des ces Ab (issus des premières injections pour simplifier) contribuait à l'efficacité du rappel. Je pense aussi que faire le rappel avant que ne s'effondrent les taux d'Ab neutralisants circulants rend le rappel plus SAFE. Oui, on va pas se mentir, il y a toujours un risque en biologie. Ici, le risque est considérablement plus faible que le risque dû à la maladie Covid. Il n'empêche, lors des immunisations, il y a fabrication de la spike [:somberlain_12:5] par des cellules cibles qui vont finir détruites par les cellules immunitaires, ce qui conduit à la libération d'une quantité -faible et non renouvelable- de spike [:somberlain_12:5] dans les tissus et la circulation. Cette spike [:somberlain_12:5] n'ira pas très loin, bien vite scotchée qu'elle sera aux récepteurs ACE2 très abondants un peu partout, mais, localement et sur un temps fini et bref, ça peut induire des lésions cellulaires. Et, je le répète, dans un rapport bénéfice/risque infiniment à l'avantage du vaccin versus la maladie, la question n'est pas là. Si le rappel se fait avant que le taux d'Ab neutralisants circulants issus des premières injections ne chute trop (ie: 6-8 mois dans le cas du Covid), cette hypothétique spike libérée sera neutralisée par ces derniers. Et, ça tombe bien, ça ne va pas déplaire aux cellules innées dont on a parlé plus haut.* Et c'est alors une boucle vertueuse qui se met en place.

 

Bref, tout cela est bien beau, mais j'ai eu mon rappel lundi, moi, hein [:tarator:1]

Message cité 17 fois
Message édité par Boonobip le 07-12-2021 à 22:17:26
n°64540142
Tolor
Modérateur
Mais heu...
Posté le 24-11-2021 à 22:26:43  profilanswer
 

memaster a écrit :


alors tu vas le sourcer?
j'ai déjà dit que tlm veut que ça en finisse. ce n'est pas la réalité du terrain, parce une majorité s'en contre fou
du moment que ça n'entrave pas leur liberté individuelle.
hors comme ce sera controler, tlm ira se piquer pour être tranquille niveau légalité.


Il faut que je te source qu'un truc que tu affirmes qui se passera dans le futur ne devrait pas se passer ?
C'est pas plutôt l'inverse, et ça serait pas plutôt à toi de sourcer ce que tu affirmes ?


---------------
Je ne crois qu'aux statistiques que j'ai moi-même falsifiées
n°64540152
PinkFloyd3​1
Pulse The Floyd
Posté le 24-11-2021 à 22:27:52  profilanswer
 

Tolor a écrit :


Pour une partie de la population. Mais une majorité de la population était vaccinée avant, et est pour le pass


moi je suis contre le pass, je préférerais que les gens aient l'intelligence de se vacciner sans çà ça.

Message cité 7 fois
Message édité par PinkFloyd31 le 25-11-2021 à 06:39:17

---------------
«Les Hommes n'acceptent le changement que dans la nécessité et ne voient la nécessité que dans la crise».Jean Monnet. Pseudo Steam:FloydSG
n°64540153
arthas77
Posté le 24-11-2021 à 22:27:59  profilanswer
 

boumbo a écrit :

Louis Schweitzer va piloter le processus de remplacement de Didier Raoult à la tête de l’IHU de Marseille

Citation :

Un successeur à choisir en dehors du sérail de l’institut




C'est obligatoirement un médecin ?

Message cité 1 fois
Message édité par arthas77 le 24-11-2021 à 22:28:34
n°64540177
Z_cool
⭐⭐⭐⭐
Posté le 24-11-2021 à 22:29:54  profilanswer
 

arthas77 a écrit :


C'est obligatoirement un médecin ?


"piloter le processus de remplacement." me semble pas que ça nécessite de connaissance en medecince ca


---------------
#TeamVaccined@Moderna(2)+Pfizer
n°64540180
Anonymouse
Posté le 24-11-2021 à 22:30:00  profilanswer
 

grotius a écrit :


Le pass n a aucun effet sanitaire il n est là que pour exercer une contrainte sociale et administrative pour forcer la vaccination en utilisant du personnel privé comme supplétif aux forces de l ordres.
 
Le pass ne protege ni les non vaccinés ni les vaccinés de la contamination, vu que meme le vaccin y arrive difficilement.
 


 
Inciter à la vaccination a un effet sanitaire indéniable. Mais tu as raison. Il faudrait, comme les Allemands, instaurer un pass vacinal, pour protéger les antivaxx :jap:

n°64540182
daouar
Shree Uvasaggaharam Stotra
Posté le 24-11-2021 à 22:30:01  profilanswer
 

Boonobip a écrit :

[:cetrio:1]
Je me permets de vous proposer un petit point d'info sur le "rappel" du point de vue immunologique.
Je pense que la notion de "rappel" est mal connue et très mal expliquée, y compris par des médecins [:beau mec:1], alors, voici mes deux centimes.

 

En apparence:
- le rappel est une troisième injection du vaccin, à l'identique des deux premières (les cas à part sont les primo-infectés ou les vaccinés hétérologues, mais ça change rien à ce qui suit)
- le rappel va recharger le corps en anticorps (AB) neutralisants circulants anti- covid.
[:barnabe]
C'est pas faux mais c'est juste un peu à coté de la plaque (le doigt, la lune, etc...).
Si l'on se place du point de vue de l'organisme, et du point de vue immunitaire, c'est bien différent, et lourd de sens :[:omar cheifrai:4]

 

Le rappel n'est pas une troisième injection.
Les premières sont deux "premières doses": elles se font chez un sujet naïf à l'infection, et sont rapprochées dans le temps.
Voici, à titre d'exemple, le souriard d'un sujet naïf: [:la specialiste:3]
Le rappel, lui, intervient quelque mois après.
Chez non plus un sujet naïf, mais chez un homme ou une femme averti(e)s . En voici un exemple avec ce souriard: [:germaine lorenzo:1]
La présentation au système de l'antigène (aka la protéine spike [:somberlain_12:5]) par le vaccin ne se fait pas du tout dans le même contexte.
Des études dans le modèle souris mais aussi chez l'Homme ont fait changer notre vision des choses depuis, allez... hier ou avant-hier, une dizaine d'années :o .
Ainsi, le rappel va mobiliser des populations cellulaires spécifiques, peu connues il y a quelques années, qui n'auront pas ou peu été mobilisées lors des premières injections. Elles ont des noms assez rustiques [:david_calcul:7] : cellules de l'immunité innée "entraînées" (je traduis de "trained", et rien à voir avec les T ou B mémoires), lymphocytes T folliculaires etc...chacune fait son boulot, et aucune ne bosse seule.
Le rappel, en arrivant bien après la première bataille (mais pas trop après quand même [:benriach]) va donc enrichir, diversifier la flotte de cellules vouée à la protection contre le pathogène.
Sans rappel, on ne sait pas si on bénéficie ou pas de ces "commandos spécialisés".
Les mécanismes sont compliqués et encore mal connus, mais la présence d'Ab circulants au moment du rappel (avant qu'ils ne disparaissent) y est sans doute pour quelque chose.
A retenir: une vaccination complète, c'est avec rappel. On aimerait que nos nouveaux vaccins (ARNm ou vecteur adénoviral) n'en aient pas besoin, mais on n'en sait rien aujourd'hui.

 

C'est à mes yeux la principale vertu du rappel vaccinal: pas un simple "rechargement" des munitions, mais un évènement spécifique qui joue son rôle propre pour une stratégie vaccinale optimisée.
Ça, c'est dans un cas général. C'est la partie que le grand public connaît trop peu amha. Et je reste en dehors de la politique...à part dans ce spoiler:

Spoiler :

pourquoi n'ont -ils pas tout simplement prévenu les gens [:depardieu:3] ? si la vaccination est bonne, pourquoi la faire à moitié [:depardieu:3] ? ce conseil scientifique, il y a des immunos ou que des infectiologues [:depardieu:3] ? pas envie de m'attarder là dessus

 

Or, nous ne sommes pas dans un cas général: nous sommes dans un contexte pandémique de circulation élevée d'un virus archi-contagieux. Sauf erreur de ma part, le taux de transmission nominal, sans mesures barrières, modélisé, du variant delta n'était-il pas estimé à 8 ou 10 il y a quelques mois ? (epsilon le sait mieux que moi). On se rapproche donc de la contagiosité de la rougeole, et je suis d'une génération où l'on ne demandait pas "as tu eu la rougeole ?" mais "à quel age as tu eu la rougeole ?".

 

C'est dans ce contexte que le rappel présente l'avantage de faire remonter avec ampleur les taux d'Ab circulants neutralisants, [:jean-michel platini:8] et renforcer la résistance collective aux contaminations inter-individuelles. La présence abondante d’anticorps protecteurs dans le sang et les muqueuses va permettre, en cas d’infection, de neutraliser au plus vite les particules virales et de déclencher sans délai la réponse immunitaire, sans même attendre la réactivation des expertes cellules « mémoires » qui ont été crées par les premières injections. Pour la même raison, une personne vaccinée avec rappel, si elle est infectée, émettra dans son entourage des particules virales encore moins contaminantes vis à vis des tiers parce que ces particules virales seront recouvertes de ses anticorps neutralisants.

 

Enfin, on n'a rien à gagner à attendre que les taux d'Ab neutralisants circulants soient au plus bas pour se faire rappeler, tout au contraire. [:footballove:4]
J'ai écrit plus haut que la présence des ces Ab (issus des premières injections pour simplifier) contribuait à l'efficacité du rappel. Je pense aussi que faire le rappel avant que ne s'effondrent les taux d'Ab neutralisants circulants rend le rappel plus SAFE. Oui, on va pas se mentir, il y a toujours un risque en biologie. Ici, le risque est considérablement plus faible que le risque dû à la maladie Covid. Il n'empêche, lors des immunisations, il y a fabrication de la spike [:somberlain_12:5] par des cellules cibles qui vont finir détruites par les cellules immunitaires, ce qui conduit à la libération d'une quantité -faible et non renouvelable- de spike dans les tissus et la circulation. Cette spike n'ira pas très loin, bien vite scotchée qu'elle sera aux récepteurs ACE2 très abondants un peu partout, mais, localement et sur un temps fini et bref, ça peut induire des lésions cellulaires. Et, je le répète, dans un rapport bénéfice/risque infiniment à l'avantage du vaccin versus la maladie, la question n'est pas là. Si le rappel se fait avant que le taux d'Ab neutralisants circulants issus des premières injections ne chute trop (ie: 6-8 mois dans le cas du Covid), cette hypothétique spike libérée sera neutralisée par ces derniers. Et c'est alors une boucle vertueuse qui se met en place.

 

Bref, tout cela est bien beau, mais j'ai eu mon rappel lundi, moi, hein [:tarator:1]

  

Putain si tous les posts sur HFR étaient de ce niveau  [:implosion du tibia]


---------------
Fournisseurs d'énergie | Montres pour avoir l'heure | Masques
mood
Publicité
Posté le 24-11-2021 à 22:30:01  profilanswer
 

n°64540189
canardeur
Posté le 24-11-2021 à 22:30:23  profilanswer
 

pascaldeuxzero a écrit :


Bref, c'est de la merde. Notamment relayée par des conspis d'ED. Ils remercient zmed pour son aide.

 

La théorie du fer à cheval encore vérifiée ce soir grâce à Zmed  [:jeanmichel_aplati:10]

n°64540190
Modération
Posté le 24-11-2021 à 22:30:27  answer
 

epsiloncentaury a écrit :

Citation :


Proposition de résolution du Parlement européen sur la création d’un Fonds européen d’indemnisation des victimes des «vaccins contre la COVID-19»
 
Le Parlement européen,
 
– vu l’article 143 de son règlement intérieur,
 
A. considérant que l’Agence européenne du médicament répertorie déjà environ un million de cas d’effets indésirables suite à l’injection de vaccins contre la COVID-19:
 
- 435 779 pour le vaccin Pfizer BioNTech,
 
- 373 285 pour le vaccin AstraZeneca,
 
- 117 243 pour le vaccin Moderna,
 
- 27 694 pour le vaccin Janssen[1];

B. considérant que ces effets indésirables sont parfois sévères; considérant qu’ainsi, environ 75 000 personnes auraient souffert d’effets neurologiques sérieux après le vaccin Pfizer;
 
C. considérant que l’Agence européenne des médicaments affirme que les vaccins contre la COVID-19 ont eu, dans l’Union européenne, une issue fatale pour environ 5 000 personnes:
 
- 4 198 pour celui de Pfizer[2],
 
- 1 053 pour celui d’AstraZeneca,
 
- 392 pour le vaccin Moderna,
 
- 138 pour le vaccin Janssen;
 
D. considérant que la Commission européenne a négocié les contrats d’achat et qu’elle n’a pas souhaité que les laboratoires pharmaceutiques engagent leur responsabilité; considérant que les députés européens n’ont pas eu accès aux contrats pendant les négociations;
 
1. demande à la Commission de créer un fonds d’indemnisation pour les victimes des vaccins contre la COVID-19;
 
2. charge son Président de transmettre la présente résolution à la Commission et aux États membres.
 
https://www.europarl.europa.eu/doce [...] 75_FR.html


 
Bordel un nid de complotistes au sein du parlement. Va falloir dissoudre et vite ..   [:ex-floodeur:5]


 
J'ai zappé, mais évidemment, fake news et déformation éhontée de la réalité, c'est TT  [:tolor:1]  

n°64540191
Anonymouse
Posté le 24-11-2021 à 22:30:27  profilanswer
 

daouar a écrit :

Putain si tous les posts sur HFR étaient de ce niveau  [:implosion du tibia]


 
+1000

n°64540192
pascaldeux​zero
Are you a 1 or a 0?
Posté le 24-11-2021 à 22:30:28  profilanswer
 

Boonobip a écrit :

[:cetrio:1]
Je me permets de vous proposer un petit point d'info sur le "rappel" du point de vue immunologique.
 
[...]


Merci pour ce post. Et ses illustrations. :D

n°64540199
Boonobip
ouvrez le chien
Posté le 24-11-2021 à 22:31:07  profilanswer
 

Olivie a écrit :


5000 morts sur combien de doses injectées ? 300.000.000 ?


pas loin, 320 millions
 :fou:

n°64540220
boumbo
3xpl0its
Posté le 24-11-2021 à 22:32:05  profilanswer
 

Boonobip a écrit :

[:cetrio:1]
Je me permets de vous proposer un petit point d'info sur le "rappel" du point de vue immunologique.


 
 [:csvop:1]


---------------
Rêve mieux
n°64540256
Boonobip
ouvrez le chien
Posté le 24-11-2021 à 22:34:08  profilanswer
 

epsiloncentaury a écrit :

Citation :


Proposition de résolution du Parlement européen sur la création d’un Fonds européen d’indemnisation des victimes des «vaccins contre la COVID-19»
 
Le Parlement européen,
 
– vu l’article 143 de son règlement intérieur,
 
A. considérant que l’Agence européenne du médicament répertorie déjà environ un million de cas d’effets indésirables suite à l’injection de vaccins contre la COVID-19:
 
- 435 779 pour le vaccin Pfizer BioNTech,
 
- 373 285 pour le vaccin AstraZeneca,
 
- 117 243 pour le vaccin Moderna,
 
- 27 694 pour le vaccin Janssen[1];

B. considérant que ces effets indésirables sont parfois sévères; considérant qu’ainsi, environ 75 000 personnes auraient souffert d’effets neurologiques sérieux après le vaccin Pfizer;
 
C. considérant que l’Agence européenne des médicaments affirme que les vaccins contre la COVID-19 ont eu, dans l’Union européenne, une issue fatale pour environ 5 000 personnes:
 
- 4 198 pour celui de Pfizer[2],
 
- 1 053 pour celui d’AstraZeneca,
 
- 392 pour le vaccin Moderna,
 
- 138 pour le vaccin Janssen;
 
D. considérant que la Commission européenne a négocié les contrats d’achat et qu’elle n’a pas souhaité que les laboratoires pharmaceutiques engagent leur responsabilité; considérant que les députés européens n’ont pas eu accès aux contrats pendant les négociations;
 
1. demande à la Commission de créer un fonds d’indemnisation pour les victimes des vaccins contre la COVID-19;
 
2. charge son Président de transmettre la présente résolution à la Commission et aux États membres.
 
https://www.europarl.europa.eu/doce [...] 75_FR.html


 
Bordel un nid de complotistes au sein du parlement. Va falloir dissoudre et vite ..   [:ex-floodeur:5]


je ne comprends pas où tu veux en venir epsilon centaury
tu en es au point de relayer les initiatives d'une députée RN ?
et , le cas échéant, avoir la flemme de faire une règle de trois ?
second degré ou quoi ?
 

n°64540260
pascaldeux​zero
Are you a 1 or a 0?
Posté le 24-11-2021 à 22:34:13  profilanswer
 

Tolor a écrit :

Il faut que je te source qu'un truc que tu affirmes qui se passera dans le futur ne devrait pas se passer ?
C'est pas plutôt l'inverse, et ça serait pas plutôt à toi de sourcer ce que tu affirmes ?


HabileGrossier, n'est-ce pas?  [:belisarios]


Message édité par pascaldeuxzero le 24-11-2021 à 22:34:32
n°64540267
elpoulpo
nickel
Posté le 24-11-2021 à 22:34:22  profilanswer
 

@Boonobip merci pour ces infos  :jap:  
 
dans le même registre on a d'autres confirmations que le graphique des sérologies avec 3e dose qui est passé en boucle?
 

n°64540285
Sebwap
Posté le 24-11-2021 à 22:35:23  profilanswer
 

Et le potentiel changement de règle pour les fermetures de classe, vous l'expliquez comment ?

 

Ça semble étonnant comme timing.

n°64540298
Boonobip
ouvrez le chien
Posté le 24-11-2021 à 22:36:02  profilanswer
 

Tolor a écrit :


16,6M de Pfizer, 12M de Moderna


peut-être même deux fois plus de Moderna dont on injecte des demi-doses en rappel non ?
vrai question

n°64540339
canardeur
Posté le 24-11-2021 à 22:38:21  profilanswer
 

Sebwap a écrit :

Et le potentiel changement de règle pour les fermetures de classe, vous l'expliquez comment ?

 

Ça semble étonnant comme timing.

 

Ha c'est quoi ?

n°64540342
Ramasse-Mi​ettes
Still Making Sense
Posté le 24-11-2021 à 22:38:28  profilanswer
 

Boonobip a écrit :

[:cetrio:1]
Je me permets de vous proposer un petit point d'info sur le "rappel" du point de vue immunologique.
Je pense que la notion de "rappel" est mal connue et très mal expliquée, y compris par des médecins [:beau mec:1], alors, voici mes deux centimes.

 

Merci pour ce post :love: Il mérite d'être en première page !

n°64540352
manuel-lv
Posté le 24-11-2021 à 22:39:01  profilanswer
 

Boonobip a écrit :

[:cetrio:1]
Je me permets de vous proposer un petit point d'info sur le "rappel" du point de vue immunologique.
Je pense que la notion de "rappel" est mal connue et très mal expliquée, y compris par des médecins [:beau mec:1], alors, voici mes deux centimes.
 
En apparence:
- le rappel est une troisième injection du vaccin, à l'identique des deux premières (les cas à part sont les primo-infectés ou les vaccinés hétérologues, mais ça change rien à ce qui suit)
- le rappel va recharger le corps en anticorps (AB) neutralisants circulants anti- covid.
[:barnabe]
C'est pas faux mais c'est juste un peu à coté de la plaque (le doigt, la lune, etc...).
Si l'on se place du point de vue de l'organisme, et du point de vue immunitaire, c'est bien différent, et lourd de sens :[:omar cheifrai:4]
 
Le rappel n'est pas une troisième injection.  
Les premières sont deux "premières doses": elles se font chez un sujet naïf à l'infection, et sont rapprochées dans le temps.
Voici, à titre d'exemple, le souriard d'un sujet naïf: [:la specialiste:3]
Le rappel, lui, intervient quelque mois après.  
Chez non plus un sujet naïf, mais chez un homme ou une femme averti(e)s . En voici un exemple avec ce souriard: [:germaine lorenzo:1]
La présentation au système de l'antigène (aka la protéine spike [:somberlain_12:5]) par le vaccin ne se fait pas du tout dans le même contexte.
Des études dans le modèle souris mais aussi chez l'Homme ont fait changer notre vision des choses depuis, allez... hier ou avant-hier, une dizaine d'années  :o .
Ainsi, le rappel va mobiliser des populations cellulaires spécifiques, peu connues il y a quelques années, qui n'auront pas ou peu été mobilisées lors des premières injections. Elles ont des noms assez rustiques [:david_calcul:7] : cellules de l'immunité innée "entraînées"  (je traduis de "trained", et rien à voir avec les T ou B  mémoires), lymphocytes T folliculaires etc...chacune fait son boulot, et aucune ne bosse seule.
Le rappel, en arrivant bien après la première bataille (mais pas trop après quand même [:benriach]) va donc enrichir, diversifier la flotte de cellules vouée à la protection contre le pathogène.
Sans rappel, on ne sait pas si on bénéficie ou pas de ces "commandos spécialisés".
Les mécanismes sont compliqués et encore mal connus, mais la présence d'Ab circulants au moment du rappel (avant qu'ils ne disparaissent) y est sans doute pour quelque chose.
A retenir: une vaccination complète, c'est avec rappel. On aimerait que nos nouveaux vaccins (ARNm ou vecteur adénoviral) n'en aient pas besoin, mais on n'en sait rien aujourd'hui.
 
C'est à mes yeux la principale vertu du rappel vaccinal: pas un simple "rechargement" des munitions, mais un évènement spécifique qui joue son rôle propre pour une stratégie vaccinale optimisée.
Ça, c'est dans un cas général. C'est la partie que le grand public connaît trop peu amha. Et je reste en dehors de la politique...à part dans ce spoiler:

Spoiler :

pourquoi n'ont -ils pas tout simplement prévenu les gens [:depardieu:3] ? si la vaccination est bonne, pourquoi la faire à moitié [:depardieu:3] ? ce conseil scientifique, il y a des immunos ou que des infectiologues [:depardieu:3] ? pas envie de m'attarder là dessus


 
Or, nous ne sommes pas dans un cas général: nous sommes dans un contexte pandémique de circulation élevée d'un virus archi-contagieux. Sauf erreur de ma part, le taux de transmission nominal, sans mesures barrières, modélisé, du variant delta n'était-il pas estimé à 8 ou 10 il y a quelques mois ? (epsilon le sait mieux que moi). On se rapproche donc de la contagiosité de la rougeole, et je suis d'une génération où l'on ne demandait pas "as tu eu la rougeole ?" mais "à quel age as tu eu la rougeole ?".
 
C'est dans ce contexte que le rappel présente l'avantage de faire remonter avec ampleur les taux d'Ab circulants neutralisants, [:jean-michel platini:8] et renforcer la résistance collective aux contaminations inter-individuelles.  La présence abondante d’anticorps protecteurs dans le sang et les muqueuses va permettre, en cas d’infection, de neutraliser au plus vite les particules virales et de déclencher sans délai la réponse immunitaire, sans même attendre la réactivation des expertes cellules « mémoires » qui ont été crées par les premières injections. Pour la même raison, une personne vaccinée avec rappel, si elle est infectée, émettra dans son entourage des particules virales encore moins contaminantes vis à vis des tiers parce que ces particules virales seront recouvertes de ses anticorps neutralisants.
 
Enfin, on n'a rien à gagner à attendre que les taux d'Ab neutralisants circulants soient au plus bas pour se faire rappeler, tout au contraire. [:footballove:4]
J'ai écrit plus haut que la présence des ces Ab (issus des premières injections pour simplifier) contribuait à l'efficacité du rappel. Je pense aussi que faire le rappel avant que ne s'effondrent les taux d'Ab neutralisants circulants rend le rappel plus SAFE. Oui, on va pas se mentir, il y a toujours un risque en biologie. Ici, le risque est considérablement plus faible que le risque dû à la maladie Covid. Il n'empêche, lors des immunisations, il y a fabrication de la spike [:somberlain_12:5] par des cellules cibles qui vont finir détruites par les cellules immunitaires, ce qui conduit à la libération d'une quantité -faible et non renouvelable- de spike dans les tissus et la circulation. Cette spike n'ira pas très loin, bien vite scotchée qu'elle sera aux récepteurs ACE2 très abondants un peu partout, mais, localement et sur un temps fini et bref, ça peut induire des lésions cellulaires. Et, je le répète, dans un rapport bénéfice/risque infiniment à l'avantage du vaccin versus la maladie, la question n'est pas là. Si le rappel se fait avant que le taux d'Ab neutralisants circulants issus des premières injections ne chute trop (ie: 6-8 mois dans le cas du Covid), cette hypothétique spike libérée sera neutralisée par ces derniers. Et c'est alors une boucle vertueuse qui se met en place.
 
Bref, tout cela est bien beau, mais j'ai eu mon rappel lundi, moi, hein [:tarator:1]


 
 
Très interessant pour moi qui ne suis pas spécialiste de ce sujet : si j'ai bien compris en réalité la vaccination aurait du dès le départ être prévue à  3 doses étalées dans un certain espace de temps pour être pleinement efficace.

n°64540359
Sebwap
Posté le 24-11-2021 à 22:39:22  profilanswer
 

canardeur a écrit :

 

Ha c'est quoi ?


Ça serait plus de fermeture des le premier cas en maternelle et primaire, on testerai tout le monde et les négatifs pourraient revenir tout de suite .

n°64540369
zakatana
Crève Babylone
Posté le 24-11-2021 à 22:40:34  profilanswer
 

Boonobip a écrit :

[:cetrio:1]
Je me permets de vous proposer un petit point d'info sur le "rappel" du point de vue immunologique.
Je pense que la notion de "rappel" est mal connue et très mal expliquée, y compris par des médecins [:beau mec:1], alors, voici mes deux centimes.

 

En apparence:
- le rappel est une troisième injection du vaccin, à l'identique des deux premières (les cas à part sont les primo-infectés ou les vaccinés hétérologues, mais ça change rien à ce qui suit)
- le rappel va recharger le corps en anticorps (AB) neutralisants circulants anti- covid.
[:barnabe]
C'est pas faux mais c'est juste un peu à coté de la plaque (le doigt, la lune, etc...).
Si l'on se place du point de vue de l'organisme, et du point de vue immunitaire, c'est bien différent, et lourd de sens :[:omar cheifrai:4]

 

Le rappel n'est pas une troisième injection.
Les premières sont deux "premières doses": elles se font chez un sujet naïf à l'infection, et sont rapprochées dans le temps.
Voici, à titre d'exemple, le souriard d'un sujet naïf: [:la specialiste:3]
Le rappel, lui, intervient quelque mois après.
Chez non plus un sujet naïf, mais chez un homme ou une femme averti(e)s . En voici un exemple avec ce souriard: [:germaine lorenzo:1]
La présentation au système de l'antigène (aka la protéine spike [:somberlain_12:5]) par le vaccin ne se fait pas du tout dans le même contexte.
Des études dans le modèle souris mais aussi chez l'Homme ont fait changer notre vision des choses depuis, allez... hier ou avant-hier, une dizaine d'années :o .
Ainsi, le rappel va mobiliser des populations cellulaires spécifiques, peu connues il y a quelques années, qui n'auront pas ou peu été mobilisées lors des premières injections. Elles ont des noms assez rustiques [:david_calcul:7] : cellules de l'immunité innée "entraînées" (je traduis de "trained", et rien à voir avec les T ou B mémoires), lymphocytes T folliculaires etc...chacune fait son boulot, et aucune ne bosse seule.
Le rappel, en arrivant bien après la première bataille (mais pas trop après quand même [:benriach]) va donc enrichir, diversifier la flotte de cellules vouée à la protection contre le pathogène.
Sans rappel, on ne sait pas si on bénéficie ou pas de ces "commandos spécialisés".
Les mécanismes sont compliqués et encore mal connus, mais la présence d'Ab circulants au moment du rappel (avant qu'ils ne disparaissent) y est sans doute pour quelque chose.
A retenir: une vaccination complète, c'est avec rappel. On aimerait que nos nouveaux vaccins (ARNm ou vecteur adénoviral) n'en aient pas besoin, mais on n'en sait rien aujourd'hui.

 

C'est à mes yeux la principale vertu du rappel vaccinal: pas un simple "rechargement" des munitions, mais un évènement spécifique qui joue son rôle propre pour une stratégie vaccinale optimisée.
Ça, c'est dans un cas général. C'est la partie que le grand public connaît trop peu amha. Et je reste en dehors de la politique...à part dans ce spoiler:

Spoiler :

pourquoi n'ont -ils pas tout simplement prévenu les gens [:depardieu:3] ? si la vaccination est bonne, pourquoi la faire à moitié [:depardieu:3] ? ce conseil scientifique, il y a des immunos ou que des infectiologues [:depardieu:3] ? pas envie de m'attarder là dessus

 

Or, nous ne sommes pas dans un cas général: nous sommes dans un contexte pandémique de circulation élevée d'un virus archi-contagieux. Sauf erreur de ma part, le taux de transmission nominal, sans mesures barrières, modélisé, du variant delta n'était-il pas estimé à 8 ou 10 il y a quelques mois ? (epsilon le sait mieux que moi). On se rapproche donc de la contagiosité de la rougeole, et je suis d'une génération où l'on ne demandait pas "as tu eu la rougeole ?" mais "à quel age as tu eu la rougeole ?".

 

C'est dans ce contexte que le rappel présente l'avantage de faire remonter avec ampleur les taux d'Ab circulants neutralisants, [:jean-michel platini:8] et renforcer la résistance collective aux contaminations inter-individuelles. La présence abondante d’anticorps protecteurs dans le sang et les muqueuses va permettre, en cas d’infection, de neutraliser au plus vite les particules virales et de déclencher sans délai la réponse immunitaire, sans même attendre la réactivation des expertes cellules « mémoires » qui ont été crées par les premières injections. Pour la même raison, une personne vaccinée avec rappel, si elle est infectée, émettra dans son entourage des particules virales encore moins contaminantes vis à vis des tiers parce que ces particules virales seront recouvertes de ses anticorps neutralisants.

 

Enfin, on n'a rien à gagner à attendre que les taux d'Ab neutralisants circulants soient au plus bas pour se faire rappeler, tout au contraire. [:footballove:4]
J'ai écrit plus haut que la présence des ces Ab (issus des premières injections pour simplifier) contribuait à l'efficacité du rappel. Je pense aussi que faire le rappel avant que ne s'effondrent les taux d'Ab neutralisants circulants rend le rappel plus SAFE. Oui, on va pas se mentir, il y a toujours un risque en biologie. Ici, le risque est considérablement plus faible que le risque dû à la maladie Covid. Il n'empêche, lors des immunisations, il y a fabrication de la spike [:somberlain_12:5] par des cellules cibles qui vont finir détruites par les cellules immunitaires, ce qui conduit à la libération d'une quantité -faible et non renouvelable- de spike dans les tissus et la circulation. Cette spike n'ira pas très loin, bien vite scotchée qu'elle sera aux récepteurs ACE2 très abondants un peu partout, mais, localement et sur un temps fini et bref, ça peut induire des lésions cellulaires. Et, je le répète, dans un rapport bénéfice/risque infiniment à l'avantage du vaccin versus la maladie, la question n'est pas là. Si le rappel se fait avant que le taux d'Ab neutralisants circulants issus des premières injections ne chute trop (ie: 6-8 mois dans le cas du Covid), cette hypothétique spike libérée sera neutralisée par ces derniers. Et c'est alors une boucle vertueuse qui se met en place.

 

Bref, tout cela est bien beau, mais j'ai eu mon rappel lundi, moi, hein [:tarator:1]

 

Merci c'était très clair. Je ne savais pas que le rappel fonctionnait de manière différente des deux premières injections (et visiblement le mécanisme n'est pas encore complètement compris?). J'espère que le rappel sera ouvert à tous en Espagne d'ici 2-3 mois. J'ai été vacciné en juillet (on est en retard ici), donc le timing serait idéal et on ne manque pas de doses, contrairement au printemps dernier.


---------------
Mon existence m'est insoutenable par son insignifiance ///// Le flickr
n°64540370
canardeur
Posté le 24-11-2021 à 22:40:39  profilanswer
 

Sebwap a écrit :


Ça serait plus de fermeture des le premier cas en maternelle et primaire, on testerai tout le monde et les négatifs pourraient revenir tout de suite .

 

OK merci, good news si confirmé, j'ai déjà subit une fermeture, ça suffira  :O

n°64540373
seth-01
Posté le 24-11-2021 à 22:40:48  profilanswer
 

olive127 a écrit :

Germany +62,486  
ouch... :ouch:


 
Avec autant de vaccinés ???  :ange:

n°64540376
Ali-Pacha
AW
Posté le 24-11-2021 à 22:40:50  profilanswer
 

404 Not Found a écrit :


Le mec de l'OMS vient de dire qu'avec le Delta, l'efficacité des vaccins contre la transmission est de 40%.
Même avec 100% de la population vaccinée, il n'y aura pas d'immunité collective.
 
Arrêtez de vous entêter avec une stratégie vouée à l'échec. Ca renforce le rejet de ceux qui ne sont pas vaccinés, ce qui est particulièrement dommage pour ceux qui en ont vraiment besoin, et pour tout le monde, vu qu'une partie non négligeable des plus fragiles va développer des complications graves.
 
Et arrêtez de perdre du temps avec des mesurettes à la con (sanipass, fermeture de bars et autres commerces non-essentiels, couvre feu, ...).
Il est temps de réfléchir et d'agir, si vous voulez pas vivre votre premier Noël où on doit débrancher des gens faute de places, malgré le confinement total venu trop tard.

Tant qu'on ne démontre pas que le vaccin contre le covid est radicalement différent des autres sur la transmission, ton post n'est pas valable.
 
Ali

n°64540383
LardonCru
Mâle Lambda
Posté le 24-11-2021 à 22:41:27  profilanswer
 

Dame de Piques a écrit :

Bonsoir topic,
 
Alors c'est ici qu'on salue l'avènement de la vaccinocratie privatrice de libertés ?  
La tyrannie insoutenable qui nous force contre notre gré à nous protéger de dangereuses maladies ?
L'abominable ingérence de Macron dans la façon dont nous pouvons mettre en danger autrui ?
 
Révolte !  [:rhadamenthos]


La tyrannie vaccinale qui mettra fin à tous les confinements. :fou:
 
Rendez-nous le confinement, ses routes désertes, son chant des oiseaux qui remplace celui de la circulation... [:huit]

n°64540395
Tolor
Modérateur
Mais heu...
Posté le 24-11-2021 à 22:42:14  profilanswer
 

Boonobip a écrit :

[:cetrio:1]
Je me permets de vous proposer un petit point d'info sur le "rappel" du point de vue immunologique.
Je pense que la notion de "rappel" est mal connue et très mal expliquée, y compris par des médecins [:beau mec:1], alors, voici mes deux centimes.
 
En apparence:
- le rappel est une troisième injection du vaccin, à l'identique des deux premières (les cas à part sont les primo-infectés ou les vaccinés hétérologues, mais ça change rien à ce qui suit)
- le rappel va recharger le corps en anticorps (AB) neutralisants circulants anti- covid.
[:barnabe]
C'est pas faux mais c'est juste un peu à coté de la plaque (le doigt, la lune, etc...).
Si l'on se place du point de vue de l'organisme, et du point de vue immunitaire, c'est bien différent, et lourd de sens :[:omar cheifrai:4]
 
Le rappel n'est pas une troisième injection.  
Les premières sont deux "premières doses": elles se font chez un sujet naïf à l'infection, et sont rapprochées dans le temps.
Voici, à titre d'exemple, le souriard d'un sujet naïf: [:la specialiste:3]
Le rappel, lui, intervient quelque mois après.  
Chez non plus un sujet naïf, mais chez un homme ou une femme averti(e)s . En voici un exemple avec ce souriard: [:germaine lorenzo:1]
La présentation au système de l'antigène (aka la protéine spike [:somberlain_12:5]) par le vaccin ne se fait pas du tout dans le même contexte.
Des études dans le modèle souris mais aussi chez l'Homme ont fait changer notre vision des choses depuis, allez... hier ou avant-hier, une dizaine d'années  :o .
Ainsi, le rappel va mobiliser des populations cellulaires spécifiques, peu connues il y a quelques années, qui n'auront pas ou peu été mobilisées lors des premières injections. Elles ont des noms assez rustiques [:david_calcul:7] : cellules de l'immunité innée "entraînées"  (je traduis de "trained", et rien à voir avec les T ou B  mémoires), lymphocytes T folliculaires etc...chacune fait son boulot, et aucune ne bosse seule.
Le rappel, en arrivant bien après la première bataille (mais pas trop après quand même [:benriach]) va donc enrichir, diversifier la flotte de cellules vouée à la protection contre le pathogène.
Sans rappel, on ne sait pas si on bénéficie ou pas de ces "commandos spécialisés".
Les mécanismes sont compliqués et encore mal connus, mais la présence d'Ab circulants au moment du rappel (avant qu'ils ne disparaissent) y est sans doute pour quelque chose.
A retenir: une vaccination complète, c'est avec rappel. On aimerait que nos nouveaux vaccins (ARNm ou vecteur adénoviral) n'en aient pas besoin, mais on n'en sait rien aujourd'hui.
 
C'est à mes yeux la principale vertu du rappel vaccinal: pas un simple "rechargement" des munitions, mais un évènement spécifique qui joue son rôle propre pour une stratégie vaccinale optimisée.
Ça, c'est dans un cas général. C'est la partie que le grand public connaît trop peu amha. Et je reste en dehors de la politique...à part dans ce spoiler:

Spoiler :

pourquoi n'ont -ils pas tout simplement prévenu les gens [:depardieu:3] ? si la vaccination est bonne, pourquoi la faire à moitié [:depardieu:3] ? ce conseil scientifique, il y a des immunos ou que des infectiologues [:depardieu:3] ? pas envie de m'attarder là dessus


 
Or, nous ne sommes pas dans un cas général: nous sommes dans un contexte pandémique de circulation élevée d'un virus archi-contagieux. Sauf erreur de ma part, le taux de transmission nominal, sans mesures barrières, modélisé, du variant delta n'était-il pas estimé à 8 ou 10 il y a quelques mois ? (epsilon le sait mieux que moi). On se rapproche donc de la contagiosité de la rougeole, et je suis d'une génération où l'on ne demandait pas "as tu eu la rougeole ?" mais "à quel age as tu eu la rougeole ?".
 
C'est dans ce contexte que le rappel présente l'avantage de faire remonter avec ampleur les taux d'Ab circulants neutralisants, [:jean-michel platini:8] et renforcer la résistance collective aux contaminations inter-individuelles.  La présence abondante d’anticorps protecteurs dans le sang et les muqueuses va permettre, en cas d’infection, de neutraliser au plus vite les particules virales et de déclencher sans délai la réponse immunitaire, sans même attendre la réactivation des expertes cellules « mémoires » qui ont été crées par les premières injections. Pour la même raison, une personne vaccinée avec rappel, si elle est infectée, émettra dans son entourage des particules virales encore moins contaminantes vis à vis des tiers parce que ces particules virales seront recouvertes de ses anticorps neutralisants.
 
Enfin, on n'a rien à gagner à attendre que les taux d'Ab neutralisants circulants soient au plus bas pour se faire rappeler, tout au contraire. [:footballove:4]
J'ai écrit plus haut que la présence des ces Ab (issus des premières injections pour simplifier) contribuait à l'efficacité du rappel. Je pense aussi que faire le rappel avant que ne s'effondrent les taux d'Ab neutralisants circulants rend le rappel plus SAFE. Oui, on va pas se mentir, il y a toujours un risque en biologie. Ici, le risque est considérablement plus faible que le risque dû à la maladie Covid. Il n'empêche, lors des immunisations, il y a fabrication de la spike [:somberlain_12:5] par des cellules cibles qui vont finir détruites par les cellules immunitaires, ce qui conduit à la libération d'une quantité -faible et non renouvelable- de spike dans les tissus et la circulation. Cette spike n'ira pas très loin, bien vite scotchée qu'elle sera aux récepteurs ACE2 très abondants un peu partout, mais, localement et sur un temps fini et bref, ça peut induire des lésions cellulaires. Et, je le répète, dans un rapport bénéfice/risque infiniment à l'avantage du vaccin versus la maladie, la question n'est pas là. Si le rappel se fait avant que le taux d'Ab neutralisants circulants issus des premières injections ne chute trop (ie: 6-8 mois dans le cas du Covid), cette hypothétique spike libérée sera neutralisée par ces derniers. Et c'est alors une boucle vertueuse qui se met en place.
 
Bref, tout cela est bien beau, mais j'ai eu mon rappel lundi, moi, hein [:tarator:1]


 [:csvop:1]


---------------
Je ne crois qu'aux statistiques que j'ai moi-même falsifiées
n°64540396
Olivie
SUUUUUUUUUUUUUU
Posté le 24-11-2021 à 22:42:17  profilanswer
 

seth-01 a écrit :


 
Avec autant de vaccinés ???  :ange:


Après un an qu'on parle du vaccin, tu ne sais toujours pas que la vaccination n'empêche pas la transmission ?
 
En fait c'est un complot pour vraiment faire passer les antivaxx pour des abrutis ? :o


---------------
"Je pense qu'on a la meilleure équipe du monde". Tolisso
n°64540430
Tolor
Modérateur
Mais heu...
Posté le 24-11-2021 à 22:44:17  profilanswer
 

Boonobip a écrit :


peut-être même deux fois plus de Moderna dont on injecte des demi-doses en rappel non ?
vrai question


J'ai pris le chiffre officiel du stock, donné par SPF (et non pas les livraisons - les injections)
Donc j'ose espérer qu'ils comptent correctement les demi doses :D


---------------
Je ne crois qu'aux statistiques que j'ai moi-même falsifiées
n°64540453
tuxerman12
Posté le 24-11-2021 à 22:46:10  profilanswer
 

Et merde, j'ai raté la 22mil !  [:deouss]

n°64540487
Grubnatz
me name is potato
Posté le 24-11-2021 à 22:48:32  profilanswer
 

Olivie a écrit :


Après un an qu'on parle du vaccin, tu ne sais toujours pas que la vaccination n'empêche pas la transmission ?
 
En fait c'est un complot pour vraiment faire passer les antivaxx pour des abrutis ? :o


oui mais si le vaccin n'est pas efficace à 100% toute la vie avec une seule dose c'est qu'il est nul et qu'il faut arrêter de l'injecter [:spiderban:2]

n°64540493
bioboss
YO !
Posté le 24-11-2021 à 22:49:15  profilanswer
 

Tammuz a écrit :


 
Quand le gouvernement dit "On vote une loi valable jusqu'au 15 novembre et lorsque l'échéance approchera on verra si la situation nécessite ou pas de la prolonger", si on sait lire on ne comprend pas "Ca s'arrêtera le 15 novembre quoi qu'il arrive, promis, juré, craché".
 
 
 
 [:cosmoschtroumpf]


 
Il a pourtant stipuler le contraire durant son allocution sur le sujet au départ puis à ajouter les jolies petits mots pour se couvrir derrière.
 
Mais force est de constater que bien souvent on a une annonce qui dit blanc et 2/4 semaines après le contraire est indiqué et appliqué.
Il serait peut-être plus honnête de reconnaître qu’ils ne savent pas forcément tout sur tout et qu’ils faut apprendre à s’adapter au mieux en fonction de l’évolution de cette d’épidémie plutôt que d’affirmer haut et fort masse de chose sans en être certain.
C’est un constat, un fait. Cela n’engage que moi mais ça les décrédibilise c’est dommage.

n°64540498
Olivie
SUUUUUUUUUUUUUU
Posté le 24-11-2021 à 22:49:36  profilanswer
 

tuxerman12 a écrit :

Et merde, j'ai raté la 22mil !  [:deouss]


Avec les annonces de demain, tu seras la pour la 23 mil  [:babouchka:6]


---------------
"Je pense qu'on a la meilleure équipe du monde". Tolisso
n°64540512
hyenal1
Posté le 24-11-2021 à 22:50:31  profilanswer
 

Boonobip a écrit :

[:cetrio:1]
Je me permets de vous proposer un petit point d'info sur le "rappel" du point de vue immunologique.
Je pense que la notion de "rappel" est mal connue et très mal expliquée, y compris par des médecins [:beau mec:1], alors, voici mes deux centimes.
 
[...]
 
Bref, tout cela est bien beau, mais j'ai eu mon rappel lundi, moi, hein [:tarator:1]


 
Mensonges   [:moonblood:4]  tout ça pour nous refourguer une troisième et pourquoi pas une quatrième piquouze d'une merde expérimentale   [:moonblood:4]  
 
Non sérieux merci beaucoup, ton post est intéressant, clair et accessible, et en plus il est agréable à lire et agrémenté de souriards bien choisis (tous en rapport avec gégé d'ailleurs, je vois pas bien pourquoi, mais je  te laisse le choix de l'artiste  :jap:)
 
Bref  [:alertequalitay]   [:julian33:4]


---------------
Bah il fera connaissance !
n°64540531
Boonobip
ouvrez le chien
Posté le 24-11-2021 à 22:51:38  profilanswer
 

daouar a écrit :


 
 
 
Putain si tous les posts sur HFR étaient de ce niveau  [:implosion du tibia]


merci ça me touche parce que ça fait quelques jours que mes doigts étaient au chaud
mais j'aimerais pouvoir être aussi utile au topic que toi, alors [:hansaplast:4] pour toi daouar et epsilon (ridani) et les autres qui me pardonneront de ne pas avoir en tête leurs pseudos

n°64540539
jamere
Posté le 24-11-2021 à 22:52:17  profilanswer
 

Le problème de Macron est qu'il a annoncé que la vaccination ne serait jamais obligatoire. Si il ne l'avait pas dit, ça aurait déjà été fait. Il s'est piégé tout seul.

n°64540555
Olivie
SUUUUUUUUUUUUUU
Posté le 24-11-2021 à 22:54:01  profilanswer
 

jamere a écrit :

Le problème de Macron est qu'il a annoncé que la vaccination ne serait jamais obligatoire. Si il ne l'avait pas dit, ça aurait déjà été fait. Il s'est piégé tout seul.


Suffit de faire comme les italiens et de rendre de plus en plus compliqué la vie pour les non-vaccinés.
A la fin il leur faudra un test par jour pour aller au boulot.
Ils finiront par rompre [:el_risitos]


---------------
"Je pense qu'on a la meilleure équipe du monde". Tolisso
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  22003  22004  22005  ..  22406  22407  22408  22409  22410  22411

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Mr Flex - Retour en France - voyage terminéNouveau téléphone fixe origine japonais (anti pub)
Greater China: 1 country 4 countries (ou bientôt 3 :o)Le football féminin en France et dans le monde
Petit nouveau et urbexLes maillots de football NOUVEAU: PSG, PORTUGAL, AMERICA...
Aliexpress - La chine a des soucis ?Idée de nouveau régime : le régime mixte
Nouveau compte paypal, virement reçu bloqué!le monde merveilleux de chronopost :)
Plus de sujets relatifs à : COVID-19 - Une dose de vaccin sous le sapin pour tous (Lire FP)


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR