Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1526 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  227  228  229  230  231  232
Auteur Sujet :

Reconversion : marre de l'informatique.....

n°5077223
biezdomny
Ma place est dans un musée !
Posté le 14-11-2018 à 10:27:40  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
Bah y a rien à dire, c'est une pratique très fréquente en particulier en sciences humaines où tout le monde crève la dalle et beaucoup de gens n'arrivent pas à publier correctement… sachant évidemment que les gens sont jugés sur leur nombre de publis sinon c'est pas drôle.  
 
Donc tu as des confs prédatrices : on t'invite à participer avec un programme alléchant, on te fait payer des frais d'inscription et hop, plus personne. Et tu as des éditeurs prédateurs : on te propose de publier ton bouquin gratuitement, sauf qu'ils ne font aucun travail éditorial, tu renonces à tes droits, et ils le mettent en impression à la demande à un prix élevé (donc même s'ils en vendent genre deux ils se font de la thune).


---------------
Expos et musées : il y a un topic pour ça. ♪♫♬ If you like a thing you should have put a numéro d'inventaire on it ♪♫♬ Woh-oh-oh oh-oh-oh, oh-oh oh-oh oh-oh-oh ♪♫♬
mood
Publicité
Posté le 14-11-2018 à 10:27:40  profilanswer
 

n°5077229
true-wiwi
Posté le 14-11-2018 à 10:39:37  profilanswer
 

Ah quand même [:tinostar]
 
Et comment tu te prémunis de ce genre de trucs là ? Genre c'est super courant et t'es au jus quand tu rentres dans le milieu ?


---------------
J'essaie de ne pas vivre en contradiction avec les idées que je ne défends pas.
n°5077232
biezdomny
Ma place est dans un musée !
Posté le 14-11-2018 à 10:45:56  profilanswer
 

Oui ! Et puis le phishing est pas très fin non plus :D Tu reçois un message très générique, genre :  
 
« Monsieur true-wiwi,  
 
je vous écris au sujet de votre ouvrage basé sur la thématique "informatique".  
 
Mon nom est xx, et je suis éditeur aux Editions xx. Nous sommes à la recherche d’auteurs ayant effectué des études dans le domaine de vos recherches et votre travail a suscité de l’intérêt. »
 
Et là on reste très vague mais on t'explique que « ton ouvrage » peut intéresser une audience francophone internationale, qu'on souhaite entrer en contact avec toi pour le publier gratuitement, et qu'on t'envoie une brochure si tu mords à l'hameçon.  
 
Le mail se termine par une jolie signature qui fait très professionnel avec une photo de « l'éditeur » qui te contacte.


---------------
Expos et musées : il y a un topic pour ça. ♪♫♬ If you like a thing you should have put a numéro d'inventaire on it ♪♫♬ Woh-oh-oh oh-oh-oh, oh-oh oh-oh oh-oh-oh ♪♫♬
n°5077234
true-wiwi
Posté le 14-11-2018 à 10:50:27  profilanswer
 

Ah ouais c'est gros quand même.
 
Pour recoller au sujet sinon, je pense que j'ai un peu négligé l'importance du manque d'exp dans la nouvelle fonction.
 
J'avais oublié à quel point la période "on-veut-des-bac+5-dix-ans-d'exp-au-salaire-d'un-bts-JD" pouvait être chiant et difficile à passer :o


---------------
J'essaie de ne pas vivre en contradiction avec les idées que je ne défends pas.
n°5077319
galbur
Posté le 15-11-2018 à 11:42:20  profilanswer
 

true-wiwi a écrit :

Les profils réseaux sont recherchés, surtout avec un bagage en cyber sécurité. Là tu palpes grave.
 
Y'a encore plus d'offres côté Dév par contre, ça c'est indéniable donc il faut avant tout choisir ce qui t'attire le plus. Dans tous les cas ne t'en fais pas, c'est pas le boulot qui manque :o
 
Par contre on est en France et sans diplôme tu seras zappé systématiquement.
 
Si t'as de l'exp en gestion de projet, est-ce que tu peux faire une VAE histoire de décrocher un diplôme genre bac+2 à +5 ?
 
Si t'as cette possibilité, tu peux te former en parallèle à côté en informatique sur un temps plus court par exemple.


 
Ouais je vais essayer une VAE, pour le moment, c'est un peu le bordel avec le passage du Fongecif au CPF, personne ne sait comment ça peut se financer, donc je doit un peu prendre mon mal en patience.

n°5077507
zuf
AMD Fanboy
Posté le 18-11-2018 à 09:20:29  profilanswer
 

true-wiwi a écrit :

Ah ouais c'est gros quand même.

 

Pour recoller au sujet sinon, je pense que j'ai un peu négligé l'importance du manque d'exp dans la nouvelle fonction.

 

J'avais oublié à quel point la période "on-veut-des-bac+5-dix-ans-d'exp-au-salaire-d'un-bts-JD" pouvait être chiant et difficile à passer :o

 

Pour ma part, pour essayer d'avancer plus vite j'accepte (pour le moment) toutes les opportunités de responsabilités qui se sont présentées.
J'ai pris le temps de faire du réseau en interne, afterworks et forums par exemple. A chaque information je me suis débrouillé pour être visible.
Par exemple, tel appel d'offre sur lequel je suis pas sollicité, peu importe je pose des questions et je dis que je peux aider. Tel petit projet, OK je fais.
Besoin de gérer l'équipe à temps partiel ? J'ai dis oui sans réfléchir.

 

Bon j'avoue que je me suis mis de gros coups de pression comme ça, à parfois n'avoir aucune idée de ce à quoi je m'étais engagé mais finalement ça se passe bien. Je pense que ça va m'aider à rattraper mon manque d'expérience plus vite (forcément avec des heures supplémentaires à gogo). J'ai eu droit à des formations, dont 2 jours Scrum master que d'autres attendent depuis longtemps dans la boîte (ça fait que 6 mois que je suis là).

 

J'ai plus vraiment l'impression d'être considéré comme un junior même si dans ma tête je suis toujours pas rassuré sur mes connaissances et capacités

n°5077510
true-wiwi
Posté le 18-11-2018 à 10:36:25  profilanswer
 

C'est la bonne démarche assurément.
 
J'ai un peu pris les devants dernièrement en provoquant un point, en essayant de négocier mes objectifs, de faire en sorte qu'ils soient smart.
 
J'ai déjà fait de la gestion d'équipe, déjà animé des formations, fait régulièrement des points de présentation devant un public pro donc de ce côté là ça va.
 
Reste moins de 8 mois à faire pour valider le rncp niveau II, je suis confiant.


---------------
J'essaie de ne pas vivre en contradiction avec les idées que je ne défends pas.
n°5077565
zuf
AMD Fanboy
Posté le 19-11-2018 à 00:10:06  profilanswer
 

Avec de la persévérance, pas de raison de pas y arriver. Et l'expérience passée, même dans un autre domaine, est toujours utile finalement :)

n°5078759
romneo
ID PSN : Romneo11
Posté le 03-12-2018 à 19:46:30  profilanswer
 

35ans, n'aimant plus travailler dans des structures ou bureaux, voulant travailler à domicile ou n'importe ou dans le monde depuis mon pc, en gros "être libre".... vous avez une solution? :)

n°5078761
bonenza
Posté le 03-12-2018 à 19:47:35  profilanswer
 

Ah si seulement c'était si simple, le topic n'existerait pas. :D


---------------
Mon Feedback : http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] w=0&nojs=0
mood
Publicité
Posté le 03-12-2018 à 19:47:35  profilanswer
 

n°5078766
Morningkil​l
Posté le 03-12-2018 à 20:26:39  profilanswer
 

Etre très compétent dans un compétence / domaine, le faire savoir, et bosser en tant que consultant.

n°5078770
zuf
AMD Fanboy
Posté le 03-12-2018 à 20:54:01  profilanswer
 

On trouve quand même de plus en plus d'offres en full remote.
J'en vois souvent passer Sur stack overflow. Faudrait peut être regarder par là

n°5078774
Foncky
Posté le 03-12-2018 à 21:40:02  profilanswer
 

Tout dépend des exigences de rémunération en réalité  :whistle:
 
Trouver une niche, élaborer un modèle qui permet des revenus réguliers, ça me semble important quand tu n'es pas un "indépendant en poste". Un vrai indépendant quoi  :o


---------------
"It is hard to get lost when you don't know where you are going", J. Jarmusch.
n°5078838
oh_damned
Posté le 04-12-2018 à 12:23:25  profilanswer
 

romneo a écrit :

35ans, n'aimant plus travailler dans des structures ou bureaux, voulant travailler à domicile ou n'importe ou dans le monde depuis mon pc, en gros "être libre".... vous avez une solution? :)


 
Pour bosser de n'importe où dans le monde : business web + ou - automatisé.
Le standard c'est que ça prend 3 à 5 ans de travail acharné pour développer un e-business qui fait suffisamment de profit pour pouvoir en vivre.
Et en attendant tu n'as pas trop le choix que de faire une activité un peu + alimentaire.
Et donc ça veut dire cumuler au moins quelques année activité alimentaire et développement d'un business à côté.
Et en + tu as l'age d'avoir des enfants en bas age (en as-tu ?).
C'est faisable, mais uniquement avec une cervelle qui fonctionne bien, beaucoup de patience et de ténacité, ainsi qu'une très grosse dose d'optimisme :D


Message édité par oh_damned le 04-12-2018 à 12:24:22
n°5078895
Foncky
Posté le 04-12-2018 à 18:27:45  profilanswer
 

Putain, j'ai rien des 4 ingrédients que tu décris, t'as pas une autre recette  :o


---------------
"It is hard to get lost when you don't know where you are going", J. Jarmusch.
n°5078897
oh_damned
Posté le 04-12-2018 à 18:41:31  profilanswer
 

Foncky a écrit :

Putain, j'ai rien des 4 ingrédients que tu décris, t'as pas une autre recette  :o


 
Tu as déjà de l'expérience dans l'entreprenariat si j'en crois ton historique sur ce topic, donc tu sais l'effort que ça demande de monter un business.
Le principal et énorme avantage avec les technos actuelles est que tu n'as plus du tout les mêmes barrières à l'entrée (pas besoin de locaux pour ouvrir un commerce par exemple), mais l'investissement en temps et en énergie ne sera pas moindre.

n°5078898
Foncky
Posté le 04-12-2018 à 18:48:13  profilanswer
 

Disons que les petites victoires aident beaucoup à oublier un peu le tableau général. De petite victoire en petite victoire, tu construis quelque chose sans trop réaliser.
 
Parfois y'a des périodes avec une succession d'échecs, là faut être bien accroché.
 
Mon défi aujourd'hui est de me développer et stabiliser sans pour autant y passer toutes mes nuits et mes weekends (certains me disent à l'oreillette : "Prends un CDI tocard !" ).


---------------
"It is hard to get lost when you don't know where you are going", J. Jarmusch.
n°5078938
true-wiwi
Posté le 05-12-2018 à 10:10:34  profilanswer
 

C'est encore l'option la plus simple et la moins chronophage.
 
Surtout quand tu rentres en concurrence avec des boites dont les RH fourmillent de stagiaires non payés.


---------------
J'essaie de ne pas vivre en contradiction avec les idées que je ne défends pas.
n°5080243
Foncky
Posté le 17-12-2018 à 21:39:42  profilanswer
 

Je suis blasé perso, je ne me vois pas continuer comme ça [:skeye]  
 
Je suis un peu trop naïf avec une tendance à l'emballement enthousiaste. J'ai l'impression que les clients le sentent et en profitent pour m'écraser. Genre dernièrement, pendant 2 mois : "Ouais on va te filer un truc à telle date à peu près, garde du temps ok ? Au moins 20 jours facturés mais faut que tu sois dispo". Je précise qu'une mission de 20 jours, pour moi, c'est relativement gros puisque je fonctionne généralement au forfait et que ça n'atteint souvent pas l'équivalent de 20 jours. Surtout en pleine période de Noël !
 
2 jours avant le début de la mission : "Ouais en fait on découvre que y'a pas tant de boulot, donc on confie à Machin et toi là tu vas avoir 2 jours et on verra en février ensuite. Mais tu restes notre freelance de référence hein".
Evidemment je n'avais rien signé pendant les 2 mois de blabla, ça restait trop peu précis pour signer quelque chose, je voulais pas trop la ramener non plus. Je fais confiance.
 
Après plusieurs rdv tél, un rdv physique (une demi-journée), de la préparation en amont, etc... En gros je paie pour bosser là, et j'ai refusé des choses à cause de ça.
 
Donc ouais, je vais chercher un CDI (histoire de goûter à une autre forme de débilitude au travail). Désolé pour l'optimisme  :sarcastic:


---------------
"It is hard to get lost when you don't know where you are going", J. Jarmusch.
n°5080271
true-wiwi
Posté le 18-12-2018 à 08:58:05  profilanswer
 

Non mais je te comprends.
 
Je sais aussi que je suis trop naïf et le statut salarié est assez protecteur pour les gens comme moi.
 
Sans compter le fait que j'ai pas envie de me casser le cul.


---------------
J'essaie de ne pas vivre en contradiction avec les idées que je ne défends pas.
n°5080294
zuf
AMD Fanboy
Posté le 18-12-2018 à 10:44:12  profilanswer
 

+1

 

Quand je me suis reconverti, j'ai des amis qui m'ont poussé à me mettre à mon compte mais je suis comme vous c'est vraiment pas pour moi.
En, gros anxieux par nature, c'est un coup à finir en Burnout en 6 mois

n°5080306
Foncky
Posté le 18-12-2018 à 11:25:07  profilanswer
 

Je sais pas, y'a quand même de sacrés avantages, comme ne pas avoir de trajet et ne pas avoir à supporter les humeurs du bureau quand t'as juste envie de bosser sans blabla.
 
Il faudrait que j'ai un genre de mentor pour mieux gérer et automatiser un peu mon fonctionnement [:fabien27]  
 
Le problème des gens comme moi, c'est de se sentir trop libre en indépendant et trop contraint en entreprise [:klem3i1] Ah wait, la solution c'est un CDI en télétravail bien sûr !


---------------
"It is hard to get lost when you don't know where you are going", J. Jarmusch.
n°5080314
TheCreator
je comprends pas mais d'accord
Posté le 18-12-2018 à 11:33:17  profilanswer
 

ou un cdi dans un cadre pas trop pressant :spamafote:
 
après j'ai la chance d'avoir jamais eu un travail avec une grosse pression humaine, donc je crois encore au fait que c'est possible pour beaucoup de monde :o


---------------
Hé ben votre poule elle est entièrement décédée ! J’ai retiré la tête du reste, pas plus tard que ce matin ! J’espère que ça va pas vous faire défaut !
n°5080564
Foncky
Posté le 19-12-2018 à 16:22:59  profilanswer
 

C'est possible mais les annonces que je vois passer actuellement dans mon domaine ne me laissent pas beaucoup d'espoir quant aux conditions de travail.
 
Il faut des compétences abondantes et une ultra-polyvalence, parler 3 langues (ou plus  :o ), être expérimenté et se contenter d'un salaire complétement déconnecté de ces exigences le plus souvent  :pt1cable:


---------------
"It is hard to get lost when you don't know where you are going", J. Jarmusch.
n°5080565
oh_damned
Posté le 19-12-2018 à 16:41:03  profilanswer
 

Il ne faut pas se formaliser sur le niveau des annonces, bien souvent les recruteurs postent volontairement des annonces décrivant des moutons à 5 pattes.
 
Le 1er exemple est le recruteur un peu fainéant que ça fatigue d'écrire plusieurs annonces quand il recherche plusieurs personnes pour monter une équipe.
Il fait une annonce unique avec toutes les compétences nécessaires dans l'équipe et ensuite fera une sélection de plusieurs personnes pour avoir l'ensemble de ces compétences.
 
Le 2nd exemple est le recruteur qui sait très bien que personne ne peut avoir tout ce qui est demandé mais qui préfère quand même faire sa liste au Père Noël en espérant trouver quelqu'un qui matche au moins à 70-80%.
 
Le 3ème cas est le recruteur qui n'a aucune espèce de réalisme sur le marché du travail :D

n°5080566
nnwldx
Posté le 19-12-2018 à 16:55:19  profilanswer
 

Cela peut aussi être une personne des RH qui ne connait pas forcément bien le boulot ou une agence d'interim.
On leur envoie la liste des compétences et ils mettent tout dans l'annonce.
 
On arrive à voir dans le style de l'annonce si c'est rédigé par quelqu'un plutot technique ou pas.

n°5080568
Foncky
Posté le 19-12-2018 à 17:00:53  profilanswer
 

Ah, oui, je crois que j'ai eu le cas numéro 1 lors d'un entretien que j'ai passé. J'imaginais même pas qu'on puisse réfléchir comme ça  :lol:  
 
+1 aussi pour les métiers un peu trop nouveaux, surtout si c'est une création et que personne dans la boîte n'a vraiment idée de comment ça fonctionne exactement.
 
Mais ça ne change pas que le niveau de salaires, quand il est précisé, est parfois aberrant. Pourtant il finit toujours par convenir à quelqu'un...


---------------
"It is hard to get lost when you don't know where you are going", J. Jarmusch.
n°5080570
nnwldx
Posté le 19-12-2018 à 17:10:53  profilanswer
 

Pour les salaires, je ne comprends pas pourquoi ils mettent "motivant".
Quand ils te disent que c'est juste payé un plus que le smic.

n°5081644
Foncky
Posté le 06-01-2019 à 12:27:58  profilanswer
 

Comme dans mon cas, une reconversion "classique" est quelque peu illusoire et me ferait sûrement passer d'un bullshit job à un autre, je me demande si je vais pas suivre un CAP Boulangerie à distance, à mon rythme, sans pression ni idées préconçues sur ce qui peut arriver derrière [:canaille]  
 
Au pire ça me permettra de briller lors des repas de famille :o Au mieux c'est un boulot manuel qui n'est pas prêt de s'éteindre, qui peut-être revalorisé si on réfléchit un peu et qui laisse pas mal de liberté quant au lieu d'installation.


---------------
"It is hard to get lost when you don't know where you are going", J. Jarmusch.
n°5081645
Zamblabla
Posté le 06-01-2019 à 12:36:55  profilanswer
 

T’es prêt à te lever à 4h du matin tous les jours ?  :o

n°5081647
Foncky
Posté le 06-01-2019 à 13:39:29  profilanswer
 

4h ? Optimiste  :D  
 
Dans l'absolu, c'est pas la donnée qui me freinerait, sachant que je suis plutôt demandeur d'horaires et de jours décalés.
Ce qui m'intéresse, c'est : ok, je me lève à 2-3-4h, c'est pénible mais est-ce que dans la journée il reste du temps et de l'énergie pour aller faire du vélo ou de la randonnée pendant que les autres bossent encore ?  :o
Combien de jours par semaine je peux prendre pour moi ? Combien de semaines par an ?
 
Bref, tout ça c'est à chiffrer avant de prendre des décisions.
 
Après, je parle de boulangerie car ça fait quelques années que je me documente sur la filière. J'ai plutôt en tête l'exemple de boulangers (des néo-boulangers souvent) qui pratiquent leur métier un peu différemment qu'à l'habitude, qui ont refusé le schéma "j'achète des mixes de farine prêts à l'emploi (donc mon savoir-faire n'intervient quasiment plus) et je fais du volume tous les matins pour survivre". Ils ont l'air de s'en sortir (très très bien si c'est en grande ville, à la campagne faut voir).
 
Exemple de néo-boulangers ruraux : https://www.lamontagne.fr/neussargu [...] 83139.html
Le podcast qui va avec, qui explique bien la différence avec la boulangerie traditionnelle : https://soundcloud.com/curiozidee/m [...] auvergnats


Message édité par Foncky le 06-01-2019 à 14:03:28

---------------
"It is hard to get lost when you don't know where you are going", J. Jarmusch.
n°5083048
Sarc
Posté le 23-01-2019 à 16:17:53  profilanswer
 

Hummm... "genre de mentor" ça s'appelle désormais un coach...

 

Reste que le commerce de proximité est à l'agonie dans les villes (surtout celles pleines de GiletsJaunes)

 

Faire revivre les villages des campagnes ? Pourquoi pas... Yen a qui paient (cher) pour qu'un toubib, même étranger, vienne s'installer...

 

Edit : sur le JT du 20h de France2 ils ont fait un reportage sur les boulangeries qui ferment, c'est la cata... Bfmtv annonce "un millier de boulangeries indépendantes ferment chaque année en France" - Le pain industriel représente désormais 43% du marché !


Message édité par Sarc le 24-01-2019 à 01:12:33
n°5083135
Foncky
Posté le 24-01-2019 à 12:01:24  profilanswer
 

Les supermarchés ou les chaînes de boulangerie font progresser la qualité de leur pain, pendant que pas mal de boulangers indépendants (notamment en campagne) proposent de l'industriel aussi (par contrainte sûrement, par habitude peut-être un peu aussi…).
 
Donc effectivement il n'y a peut-être plus de place pour toutes les boulangeries indépendantes, mais il reste de la place pour ceux qui proposent des vrais produits (pas partout, j'en conviens).


---------------
"It is hard to get lost when you don't know where you are going", J. Jarmusch.
n°5083139
bonenza
Posté le 24-01-2019 à 12:38:43  profilanswer
 

Justement hier soir aux info ils montraient un boulanger qui avait vu son CA baisser de 30% à cause de l’implantation de 2 chaines de boulangerie pas loin de la sienne. Il a du fermer et a continué à payer sa dette avec le 2e magasin qu'il avait (heureusement pour lui).


---------------
Mon Feedback : http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] w=0&nojs=0
n°5083141
Foncky
Posté le 24-01-2019 à 12:46:19  profilanswer
 

Vous avez jamais fait l'expérience de vous retrouver en campagne, un dimanche matin, dans un village, avec une belle boulangerie indépendante ?  
 
Vous y allez et là, déception, le pain est immonde et sent la préparation industrielle à 10 kilomètres.
 
Ca m'arrive souvent et je suis surpris à chaque fois. Si un concurrent arrive, même un supermarché de proximité, la suite est connue.
 
Mais évidemment, il y a aussi de bons boulangers qui se font "expulser" par les mastodontes genre Marie Blachère, qui cassent les prix et ont une offre très large. Mais ça, c'est pas nouveau et ça s'applique à la plupart des commerces.


---------------
"It is hard to get lost when you don't know where you are going", J. Jarmusch.
n°5083202
Sarc
Posté le 24-01-2019 à 18:30:54  profilanswer
 

La Fontaine disait « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés »
 
Se réinventer n'est pas facile pour ceux qui sont déjà en place alors que dire de ceux qui veulent se lancer sans être du métier ?
 
Ce qui est certain, seuls ceux qui ne tenteront rien sont perdus d'avance...
 
Il y a quand même une constante bizarre : les français sont nostalgiques du petit commerçant (et compatissent) et de l'autre, ils regardent midi à leur porte et vont sans sourciller faire leurs courses dans les hypers et de plus en plus sur internet...

n°5083275
david42fr
Posté le 25-01-2019 à 14:19:42  profilanswer
 

Ils sont nostalgiques du temps où faire ses courses dans le quartier ne grevait pas leur budget mensuel global... Ce n'est malheureusement plus le cas!


---------------
Mon topic vente matériel
n°5083278
Foncky
Posté le 25-01-2019 à 14:31:07  profilanswer
 

Je pense qu'au contraire, il est plus facile de faire autrement pour celui qui se lance en partant de zéro, qui a connu autre chose dans sa vie, qui a réfléchi à son projet avec les données actuelles en tête, que pour celui qui plie sous le poids des habitudes et sous le poids d'une structure qui n'a jamais été conçue pour "faire autrement".
 
On dit souvent "être du métier", mais quand le métier se casse la figure, ça ne veut plus rien dire !


---------------
"It is hard to get lost when you don't know where you are going", J. Jarmusch.
n°5083314
Sarc
Posté le 26-01-2019 à 11:30:20  profilanswer
 

Il y a (au moins) deux aspects différents à prendre en compte :
- la nature profonde de l'individu (un manager n'est pas créateur de start-up)
- structure d'entreprise
 
On voit quand même des succès incroyables dans des marchés pourtant archi-connus et archi-classiques donc bien bouchés, et pourtant... "qui c'est le patron" avec sa nouvelle marque et son lait...

n°5083375
Foncky
Posté le 27-01-2019 à 11:14:38  profilanswer
 

Tu parles de quel lait ?  :whistle:


---------------
"It is hard to get lost when you don't know where you are going", J. Jarmusch.
n°5083377
Sarc
Posté le 27-01-2019 à 12:09:03  profilanswer
 

https://lamarqueduconsommateur.com/produits/
 
Ils ont débuté avec une seule brique de lait et ils en ont vendu 75 ou 80 millions de litres en deux ans = 80 millions d'€ de CA...
 
Ils ne vendent pas moins cher, non non... mais bien +cher (0.99€)
 
Comme quoi on voit un changement dans la manière de concevoir le marketing. Comme c'est dit, on passe du consommateur au "consomacteur" et c'est toute la différence...

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  227  228  229  230  231  232

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
licence EEA à marne la vallée ou informatique à pierre marie curie?[CDI][BORDEAUX] Technicien vendeur Micro-informatique
OFFRE TERMINEEOrientation dans le domaine de l'informatique
recherche cours L1 informatique montpellier si possibleChoix pour la liste de vœux entre les différentes écoles informatique
Réorientation Informatique d'un DUT TC[Recherche]Alternance Technicien de maintenance informatique/réseaux
Iacp informatiqueL1 informatique Montpellier
Plus de sujets relatifs à : Reconversion : marre de l'informatique.....


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR