Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1545 connectés 

 



Pour une Langue Unique dans L'UE




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5
Page Suivante
Auteur Sujet :

[UE] Langue Unique?

n°4470781
gilou
Modérateur
Modzilla
Posté le 23-12-2004 à 10:33:27  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
Ben je l'ai deja dit, regardes sur le web a IDO. Un derive de l'esperanto, mais qui a simplifie certains de ses concepts (Zamenhof en aurait peut etre fait autant s'il ne s'était heurte au conservatisme des premiers esperantistes).
A+,

mood
Publicité
Posté le 23-12-2004 à 10:33:27  profilanswer
 

n°4470850
Tolorfen
Mais heu...
Posté le 23-12-2004 à 10:44:40  profilanswer
 

Pourquoi l'anglais? ce n'est pourtant pas la langue la plus parlée (en langue maternelle) en Europe...
Et loin d'être la plus riche aussi


---------------
Power Status sur Windows Phone 8
n°4471028
archange_r​edemption
大塚愛
Posté le 23-12-2004 à 11:15:16  profilanswer
 

Une langue stylée comme le klingon ou le goa'uld (entendre Chirac traiter Sarkozy de sholva  :D  )
 
Plus sérieusement, ca pourrait être bien pour faire face aux USA ou à la chine, mais ca se fixerais surement sur l'anglais. Concernant une nouvelle langue crée, je vois mal les gens se motiver pour apprendre ça.  Au fait c'est officiellement reconnu comme une langue l'esperanto ?  :??:

n°4471365
hide
Posté le 23-12-2004 à 11:56:02  profilanswer
 

archange_redemption a écrit :

Une langue stylée comme le klingon ou le goa'uld (entendre Chirac traiter Sarkozy de sholva  :D  )
 
Plus sérieusement, ca pourrait être bien pour faire face aux USA ou à la chine, mais ca se fixerais surement sur l'anglais. Concernant une nouvelle langue crée, je vois mal les gens se motiver pour apprendre ça.  Au fait c'est officiellement reconnu comme une langue l'esperanto ?  :??:


[:ddt]
[:stukka]


---------------
Et si c’était ça la vie / Et si on nous l’avait pas dit ?
n°4471515
starone
l'europe c'est bien, mangez-en
Posté le 23-12-2004 à 12:13:41  profilanswer
 

AMHA la discussion n'a pas de sense, c'est en pratique déjà l'anglais, parlé en seconde langue par la plupart des ecoliers européens. Quand tu voyage en europe en pratique tu fais quoi : 1) t'essaye ta langue, si le gars comprends pas, t'essaies l'anglais... sauf biensur si tu parle le local, mais c'est + rare que l'anglais.

n°4471562
Clatzzz
Steam: Rossy61800
Posté le 23-12-2004 à 12:19:45  profilanswer
 

Bah moi , j'ai mis sans opinion car y'a du pour et contre. Déja y'a pas mals de personnes qui ne n'arrivent pas à parler correctement le francais, alors en plus l'anglais  :sweat: . J'dis ca , m'enfin bon j'suis peut etre à coté de la plaque.  :)  
Une nouvelle langue , ca ne me déplairait pas , mais bon on passera nos journées à l'apprendre...

n°4472082
barnabe
Posté le 23-12-2004 à 13:29:35  profilanswer
 

La communication au sein d'une organisation où les participants ont tous une langue maternelle différente pose de multiples problèmes.
 
Le parlement Européen a choisi le système de la traduction simultanée, mais même à l'heure actuelle, cela exige une organisation lourde à cause des multiples combinaisons de langues possibles, et cela ne peut que s'accroître avec l'intégration de nouveaux pays au sein de l'Union Européenne, et l'intégration de nouvelles langues (Pologne, Slovènie, Hongrie...)
Des problèmes de personnels ; trouver des traducteurs avec un niveau suffisant capables de faire des traductions simultanées de débats qui peuvent être très techniques.
Des problèmes de logistiques : maintenir une librairie de réfèrence dans toute les langues afin d'apporter un support pour les traducteurs dans la rédaction des documents écrits.
Et surtout des problèmes de distorsion dans les traductions ; il est impossible de traduire avec 100% de fidélité un discours où les phrases sont soigneusement construites, où le choix, l'emplacement  de chaque mot, donnent un sens au discours. Le problème est évident lorsqu'il s'agit d'une traduction simultanée, mais il est également sensible pour les documents écrits.  
 
L'adoption d'une -ou de plusieurs langues- unique(s) de travail semble être une solution inévitable dans un futur plus ou moins proche. Cependant le choix de cette langue reste problèmatique et induit également d'autres contraintes.
 
Si on choisit l'anglais (on peut remplacer dans ce qui suit tous les termes fesant référence au mot "anglais" par "français" ou "allemand"...) on avantage singulièremement une partie des intervenants qui ont pour langue maternelle l'anglais, qui seront plus à l'aise pour exprimer des idées complexes, pour convaincre leurs interlocuteurs, pour faire passer leurs idées, pour appréhender des concepts complexes ou subtils.
L'avantage c'est que cette langue existe déja, et est riche d'un vocabulaire varié et suffisamment précis dans de multiples domaines, dont on dispose de multiples documents de référence pour les traductions dans les deux sens. (anglais vers autre langue et autre langue vers anglais).
On peut également constater que l'enseignement de l'anglais, même si il est très perfectible, est répandu dans beaucoup de pays (là on ne peut plus remplacer le mot "anglais" par "français"...), que beaucoup de gens disposent d'une maîtrise suffisante de la langue pour participer à des débats, en tout cas plus que pour le finnois ou le hongrois...
 
Si on choisit l'esperanto (ou équivalent), on s'affranchit des problèmes de "préfèrences nationales". Tout le monde part à égalité sur la maîtrise de la langue puisque c'est une langue articficielle et nullement attachée à aucune culture ou pays en particulier (Même si l'esperanto s'apparenterait à une langue indo-européenne).  
Cependant il n'y a pas encore suffisamment de gens maîtrisant suffisamment cette langue pour pouvoir l'utiliser comme langue de référence et de travail, et peut-être qu'elle ne dispose pas encore d'assez de vocabulaire précis pour la rédaction de documents plus techniques.
Cela présuppose un immense effort des états pour promouvoir l'apprentissage de cette langue, quand on sait déja les difficultés à apprendre à un grand nombre un langage existant tel que l'anglais ou l'allemand ou le français.
 
 
Cela en tout cas permettrait de s'affranchir des luttes d'influence lingusitique et politique entre états. (anglophonie contre francophonie...)  
 
Comme quelqu'un l'a déja suggéré, quitte à choisir un langage unique, je choisis l'elfique.
(ça rime en plus ! :D)


Message édité par barnabe le 23-12-2004 à 18:30:14
n°4472318
gilou
Modérateur
Modzilla
Posté le 23-12-2004 à 13:56:47  profilanswer
 

On peut aussi choisir de faire un panachage:
 
- Ecriture latine (bon ca desavantage les grecs, mais ca doit pas etre trop grave)
- Phonetique grecque (la plus simple et equilibrée, et il y a les th chers aux anglais)
- Vocabulaire d'origine germanique (Commun aux pays nordique, allemagne-autriche, angleterre, pays-bas, 1/2 belgique et luxembourg, avec aussi des influences notables sur le vocabulaire francais et hongrois)
- Grammaire de type romane (ie  langue de type Sujet-verbe-objet, utilisations de nombreuses prepositions plutot que de desinences, conjugaison verbale distinguant un passé/présent/futur...)
 
On peut aussi faire un panachage pour decourager les nouveaux arrivants:
- Alphabet latin
- Phonetique polonaise
- Vocabulaire d'origine grecque
- Grammaire lithuanienne
... :D
 
A+,

n°4472950
Priareos
Gruiiiiiik
Posté le 23-12-2004 à 14:52:29  profilanswer
 

archange_redemption a écrit :

Au fait c'est officiellement reconnu comme une langue l'esperanto ?  :??:


 
Par les linguistes oui, bien sûr. Je crois qu'un tout petit nombre de pays le reconnaissent également mais ca reste très restraint.
 

Clatzzz a écrit :

Bah moi , j'ai mis sans opinion car y'a du pour et contre. Déja y'a pas mals de personnes qui ne n'arrivent pas à parler correctement le francais, alors en plus l'anglais  :sweat: . J'dis ca , m'enfin bon j'suis peut etre à coté de la plaque.  :)  
Une nouvelle langue , ca ne me déplairait pas , mais bon on passera nos journées à l'apprendre...


 
Apprendre une langue n'influe pas franchement sur les autres. Cet argument était celui de ceux qui ne voulaient pas d'un apprentissage d'une langue étrangère par les jeunes enfants, mais la pratique et les études menées sur le sujet a démontré que cet argument n'était pas valable.
 
Par contre tu as effectivement raison, une nouvelle langue ca va être très dur et ca va prendre du temps, plusieurs générations en fait, mais ca s'est passé comme ca en France et ca a marché: la première génération ne parle pas la nouvelle langue, la suivante est bilingue et la troisième ne parle que la nouvelle langue.


Message édité par Priareos le 23-12-2004 à 14:57:37
n°4473012
Priareos
Gruiiiiiik
Posté le 23-12-2004 à 15:02:22  profilanswer
 

Je rajouterais au sujet d'une langue totalement artificielle qu'un frein à son apprentissage est qu'aucun pays rayonnant culturellement ne parle une telle langue, ce qui limite fortement la motivation.

mood
Publicité
Posté le 23-12-2004 à 15:02:22  profilanswer
 

n°4474809
krisix
Oldpadawan
Posté le 23-12-2004 à 18:16:00  profilanswer
 

gilou a écrit :

Ben je l'ai deja dit, regardes sur le web a IDO. Un derive de l'esperanto, mais qui a simplifie certains de ses concepts (Zamenhof en aurait peut etre fait autant s'il ne s'était heurte au conservatisme des premiers esperantistes).
A+,


 
 
ah ouais tiens j'ai appris encore un truc, dérivé de l'esperanto, un siècle d'âge environ. Les "adeptes" estiment eux que c'est un espéranto amélioré.
C'est toujours fascinant de voir jusqu'où peuvent aller les utopistes.
http://www.geocities.com/Paris/Rue/8009/idolinguo.html
 

Citation :


Note: A=anglais, F=Français, G=allemand, I=italien, R=russe (en alphabet latin), E=espagnol  
 
banko - A:bank, F:banque, G:Bank, I:banca, R:bank, E:banco  
bona - A:good (but remember "bonus" ), F: bon, I: buono, E: bueno  
donar - A:to give (but remember "donor" ), F: donner, I: dare, donare, E: dar  
filtrar - A:to filter, F:filtrer, G:filtrieren, I:filtrare, R:filtr, E:filtrar  
gardeno - A:garden, F:jardin, G:Garten, I:giardino, E:jardin  
kavalo - A:horse (but remember "cavalry" ), F:cheval, I:cavallo, E:cavalo  
maro - A:sea (but remember "marine" ), F:mer, G:Meer, I:mare, E:mar  
naciono - A:nation, F:nation, G:Nation, I:nazione, R:nacia, E:nacion  
studiar - A:to study, F: etudier, G:studieren, I:studiare, E:estudiar  
yuna - A:young, F:jeune, G:jung, R:yuniy.  


 
http://www.geocities.com/Paris/Rue [...] ement.html
 
 
Je m'écarte un peu du sujet du topic là. Sorry.
 
 
edit: cosmétique.


Message édité par krisix le 23-12-2004 à 18:19:30

---------------
Eklektikzik -  PSN:Ser_Kris
n°4475297
Priareos
Gruiiiiiik
Posté le 23-12-2004 à 19:17:20  profilanswer
 

J'aime bien l'ido, c'est une langue artificielle mais elle se veut le plus rationnel possible dans sa grammaire, ca fait son intéret.

n°53503364
polygama
Posté le 07-06-2018 à 21:14:32  profilanswer
 

Le brexit disqualifie l'anglais
L'espéranto serait une solution
Deux langues régionales pourraient prétendre:
Le sarde plus proche héritier du latin
L'occitan synthèse entre le français, l'espagnol, l'italien.
Sinon il faut fabriquer des polyglottes. Le lycéen moyen devrait avoir trois ou quatre langues au programme.
J'ai étudié l'anglais, le latin, l'espagnol. Les nouvelles générations ne me semblent pas plus bétes

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5
Page Suivante

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
[Topic Unique] Le quiz du sport[Topic Unique] BattleStar Galactica
[TOPIC UNIQUE] tempetes dans le nord de la france[TOPIC UNIQUE] La généalogie
dicussion en langue francaise[TOPIC UNIQUE] Karcher
Apprendre seul une langue étrangère[Topic Unique] Libéralisme
Comment faire pour avoir un numéro de carte de crédit à usage unique ? 
Plus de sujets relatifs à : [UE] Langue Unique?


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR