Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1407 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3
Page Suivante
Auteur Sujet :

interrogatoire et perquisition pour un ticket de caisse

n°11037370
rau man
I want to believe...
Posté le 29-03-2007 à 01:28:15  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
 :sleep:


---------------
revoir un printemps...
mood
Publicité
Posté le 29-03-2007 à 01:28:15  profilanswer
 

n°11037422
totoz
( ͡° ͜ʖ ͡°) KK ( ͡⊙ ͜ʖ ͡⊙)
Posté le 29-03-2007 à 01:38:56  profilanswer
 

nero95170 a écrit :

Moi je croit plus en toute cette police
 
on ma soupsonner de voler un velo :lol: alors que je circulait pour aller voir mon ptit frere au stade on m'arete en velo on me met les pinces et la jme suis trés vite retrouver au commissariat poussé de toutes ces forces par un policier dans  1 mur ( oedeme au poignet inside ) et trés vite tirés d'affaire comme par miracle ( histoire de facture
 
ridicule tout cela  :o  
 
Edit : J'avais moi méme rien compris aprés m'étre relu


on m'as soupsonné d'etre un cambriolleur en maraude a neuilly sur seine alors que je demandais mon chemin pour rejoindre la clinique ou etait operé mon père ... :love:

n°11037589
rau man
I want to believe...
Posté le 29-03-2007 à 02:07:38  profilanswer
 

coummeing ?  :??:   :heink:


Message édité par rau man le 29-03-2007 à 02:07:51

---------------
revoir un printemps...
n°11037798
threesixma​fia
psn id: gengis
Posté le 29-03-2007 à 03:27:12  profilanswer
 

totoz a écrit :

on m'as soupsonné d'etre un cambriolleur en maraude a neuilly sur seine alors que je demandais mon chemin pour rejoindre la clinique ou etait operé mon père ... :love:


 
apparement ta tete passe pas [:tinostar]

n°11037839
bobby13
Posté le 29-03-2007 à 03:38:11  profilanswer
 

arthas77 a écrit :

Dans la pratique, ca vaut annulation pour vice de procédure s'il est forcé ;)
La perquisition se fait sur commision rogatire du juge d'instruction, c'est le cas ?


tu devrais arreter de regarder des series etrangeres et lire le code penal français...... :heink:  

n°11037960
Zangalou
PlayJV
Posté le 29-03-2007 à 04:22:03  profilanswer
 

totoz a écrit :

on m'as soupsonné d'etre un cambriolleur en maraude a neuilly sur seine alors que je demandais mon chemin pour rejoindre la clinique ou etait operé mon père ... :love:


j'espère qu'on ta fait une fouille complete et qu'on ta foutu en taule avec des vieux vicelard  :o


---------------
GT: ZangalouQC
n°11655103
sarah166
Posté le 28-05-2007 à 05:19:37  profilanswer
 

Je remonte un peu le sujet, mais désolée, je ne vois pas le problème.
Les flics mènent l'enquête. Ils ont trouvé un élément sur les lieux du délit, ils l'exploitent. Ils interrogent le mec, vérifient que ce n'est pas lui, quel est le problème? Que je sache le mec n'a pas été mis en examen.
Le seul truc c'est que peut être lors de l'interrogatoire ils lui ont mis un peu la pression, mais c'est nécessaire dans le cadre d'une enquête.
Ensuite, s'il avait été mis en examen il aurait eu le droit à un avocat.
Enfin, il n'a qu'a connaitre ses droits, et s'il ne voulait ouvrir aux flics, et/ou les suivre au commico, c'était son droit. Enfin en principe quand on n'a rien à se reprocher je ne vois pas pourquoi on refuserait de répondre à des questions.

n°11655221
vachefolle
russian knights en action
Posté le 28-05-2007 à 08:11:19  profilanswer
 

sophie la petite a écrit :

Mais on en voit partout !


et c'est punis par la loi
 
et oui c'est grave de faire des tags racistes

n°11655234
bastien_f
Oh ! Le beau soir de mai !
Posté le 28-05-2007 à 08:17:28  profilanswer
 

sarah166 a écrit :

Je remonte un peu le sujet, mais désolée, je ne vois pas le problème.
Les flics mènent l'enquête. Ils ont trouvé un élément sur les lieux du délit, ils l'exploitent. Ils interrogent le mec, vérifient que ce n'est pas lui, quel est le problème? Que je sache le mec n'a pas été mis en examen.
Le seul truc c'est que peut être lors de l'interrogatoire ils lui ont mis un peu la pression, mais c'est nécessaire dans le cadre d'une enquête.
Ensuite, s'il avait été mis en examen il aurait eu le droit à un avocat.
Enfin, il n'a qu'a connaitre ses droits, et s'il ne voulait ouvrir aux flics, et/ou les suivre au commico, c'était son droit. Enfin en principe quand on n'a rien à se reprocher je ne vois pas pourquoi on refuserait de répondre à des questions.


 
 :pfff: Attends que ça t'arrive et on verra si tu penses pareil.
Et pour la phrase en gras :  [:vomi]  

n°11656609
rau man
I want to believe...
Posté le 28-05-2007 à 12:34:56  profilanswer
 

bastien_f a écrit :

:pfff: Attends que ça t'arrive et on verra si tu penses pareil.
Et pour la phrase en gras :  [:vomi]


 
mais +1  :jap:  


---------------
revoir un printemps...
mood
Publicité
Posté le 28-05-2007 à 12:34:56  profilanswer
 

n°11656942
PikaiaBurg​ess
Posté le 28-05-2007 à 13:16:33  profilanswer
 

sarah166 a écrit :

Je remonte un peu le sujet, mais désolée, je ne vois pas le problème.
Les flics mènent l'enquête. Ils ont trouvé un élément sur les lieux du délit, ils l'exploitent. Ils interrogent le mec, vérifient que ce n'est pas lui, quel est le problème? Que je sache le mec n'a pas été mis en examen.
Le seul truc c'est que peut être lors de l'interrogatoire ils lui ont mis un peu la pression, mais c'est nécessaire dans le cadre d'une enquête.
Ensuite, s'il avait été mis en examen il aurait eu le droit à un avocat.
Enfin, il n'a qu'a connaitre ses droits, et s'il ne voulait ouvrir aux flics, et/ou les suivre au commico, c'était son droit. Enfin en principe quand on n'a rien à se reprocher je ne vois pas pourquoi on refuserait de répondre à des questions.


 
Connaître ses droits ? Le code pénal n'est pas aussi compréhensible qu'un journal TL et devant des policiers même en s'y étant un minimum interressé on doit vite douter.
 
Quant aux questions ce n'est pas Lagaff dans le Bigdil qui les pose.
(oui j'ai d'excellentes références culturelles)
 
Pour un simple ticket de caisse trouvé sur les lieux c'est lourd très lourd de subir un tel traitement. Je ne remets pas en cause que forcément on ne peut pas interroger que les vrais coupables mais respecter les citoyens coupables ou non c'est le minimum.


---------------
Il n'y a pas de demi-Dieu salopard de mécréant !
n°25206342
seizame
Posté le 14-01-2011 à 18:02:01  profilanswer
 

Tout d'abord !  
 
Merci tout le monde! Le post est intéressant! plusieurs questions, plusieurs point de vues, quelques HS quand même(pour la plupart) en rapport. La lecture fut des plus instructive. Je vais maintenant y ajouter mon grain de sel avec ma propre histoire:
 
Dimanche! Un dimanche parmi tant d'autre. Je viens d'arriver dans une nouvelle région, hébergé chez un ami. Il est parti pour le week end, avec sa femme, à Tours (dans le 17). Je suis seul chez lui et sa femme, la voiture de cette dernière dans le parking. Comme je suis arrivé le vendredi, il m'a filé son trousseau de clé juste avant de partir chez ses beaux parents. Sur son trousseau de clé, la clé du réservoir de sa voiture. Le voilà donc a rade d'essence à Tours, la clé du réservoir à Angoulême. Il m'appelle pour que je prenne les clés de la voiture de sa femme et que je vienne le chercher à la gare, aux alentours de minuit.  
 
ça fait 3 jours que je suis à Angoulême, avec un CNI dont l'adresse est LA REUNION, au volant d'une voiture immatriculée dans le 17, dont la carte grise est au nom d'une fillle. Je fais, quoi, 2 kilomètres au volant pour tomber sur un contrôle de police, un contrôle de routine apparemment. Pas de problèmes, si ce n'est que ces braves policiers restent près d'un quart d'heure dans leur voiture avant de revenir me donner la carte grise et me laisser partir. Sur le coup, je me suis dit qu'ils ont pu trouver étonnant (bizarre?) en charentes (16) une voiture immatriculée dans le 17 conduite par un gars vivant dans le 97 ... bref, on en a rigolé avec mon pote, une fois récupéré à la gare
 
Lundi! 7h! toc-toc! 3 flics, en civil, débarquent et, sans vraiment demander l'autorisation, vident tous les tiroirs, commodes, armoires et bureaux de l'appartement. Mon pote a d'ailleurs été choqué de voir l'un des policier s'attarder sur les petites culottes de sa copine.. A peine réveillé, sans caféine dans les veines les voila qui me demandent de les suivre:  
 
-"heu? pourquoi?"
-"on a des questions à vous poser.. suivez nous?"
-"concernant?"
-"vous verrez au poste! Et là, on vous demande gentiment de nous suivre!"
-"A priori, si je peux vous aider.. allons.. le temps d'un café peut etre?"
-"NON!"
 
Dans la voiture:
-"De quoi s'agit il?"
Il s'agit d'une enquête dans le cadre d'un viol aggravé avec violence
-"Vous êtes ok pour un prélèvement ADN, histoire de vous disculper?"
-"Heu?... oui! Si ça peut vous aider
 
Là, sans être "mis en examen" on me fait la totale:
- line up à la "Kaizer Sauzé" avec 4 autres "suspects" pour voir si la victime allait me reconnaitre
- l'identification vocale (moi dans une pièce, récitant les textes du récit de la victime, elle, dans la pièce d'à coté, pour m'identifier
- l'attente du résultat ADN
 
sans compter la séance photo et le relevé d'empreinte. Jusque là, tant pour me "disculper" d'un truc que j'ai pas fait que pour aider ceux qui arrêteront le responsable, ça ne m'a posé aucun problème.. C'est au niveau de la forme que les gens en charge du dossier se sont montrés effrayants, voire abjectes:
 
Tout d'abord, les soupçons se sont tournés vers moi parce que :
A- je passais par là
B- je correspondait à la description : Un peu plus grand que la moyenne et brun -?-  
Cela a suffit pour que le trio d'inspecteurs focalisent sur ma personne, en oubliant toute autres pistes (là, c'est ce que j'ai perçu) J'ai donc passé la journée au commissariat (de 07h a 16h) parce que j'étais "COUPABLE JUSQU'A PREUVE DU CONTRAIRE" (je relate là mot à mot ce que m'a dit un des inspecteur! effarant non?)
 
concernant le déroulement de "ma" journée, j'ai passé le plus clair de mon temps dans une cellule de dégrisement, entre deux étapes de leur "travail d'enquête"
La, je vais reprendre quelques moments, et surtout quelques "phrases" sorties "innocemment" de la bouche des policiers:
 
INTERROGATOIRE
"Vous inquiétez pas! aujourd'hui on a l'ADN. On va quand même suivre la procédure, mais si votre ADN vous innocente, le reste n'a pas d'importance?"
 
LINE UP
"le suspect est brun, un peu plus grand que la moyenne, un peu mince"
Dans la ligne de suspect tous les autres faisaient 1m60 max, étaient gros et blond (tous flics au passage). Dans le genre orienté c'est pas très subtil. Évidemment, la victime, sortie un peu "brusquement" de l'hopital, ne m'a pas reconnue
MOI: "Elle m'a reconnue?"
Agent: "non!"
MOI: "Ben tant mieux, on a finit?"
Agent: "non! Elle vous reconnaîtra peut-être demain!"... Assez perturbant comme réponse non?
 
IDENTIFICATION "VOCALE"
Je suis dans une pièce, avec une feuille A4 dans les mains. La victime est dans la pièce d'à côté, porte à peine entre ouverte. "LISEZ CE QUI EST SURLIGNE!". Je m'exécute, assez choqué de ce que je lis. La victime ne m'a toujours pas reconnue. Sans même aborder l'aspect "accoustique" de la chose (voix déformée par le mur) il faut savoir que contrairement au suspect, j'ai un CHUPER ZEVEU FUR LA LANGUE qui ne passe pas inaperçu (surtout dans des mots genre "salope" et j'en passe)
 
Réaction du policier:
"Elle vous a pas reconnu visuellement, vous n'avez pas la voix du suspect. De plus, le suspect a de très grandes mains (contrairement à moi) mais tant qu'on a pas le retour de l'ADN vous êtes notre principal suspect!. Il faut aussi que vous compreniez que vis à vis de la gravité des faits, le préfet et le ministre nous mettent la pression: il leur faut UN coupable"...  
 
Voilà la procédure d'enquête policière telle que je l'ai vécue. Je ne dis pas que tous les flics de tous les commissariats sont comme ça. Certains sont pires, mais beaucoup ont l'amour de leur travail et des valeurs qu'il représente.. Mais ça ne m'inspire pas un sentiment ni de confiance, ni de "vouloir aider" si demain le cas se représente...
 
PS: consultant un juriste pour voir si une quelconque compensation étaient possible (perte d'un contrat du journée de taf ce fameux jour, plus détérioration du mobilier de mon ami, plus "dommages psychologiques liés à l'emprisonnement, aux soupçons, etc.) la réponse de l'avocat: "Oh vous savez! En France on attaque pas l'état, c'est peine perdue...
 
Sur ce... ^^
 
 
 
 

n°25206562
cizia
Posté le 14-01-2011 à 18:23:33  profilanswer
 

mazette ...  v'la le bad trip  [:hide:3]
 
tu a du te demander si tu ne rêvais pas.


Message édité par cizia le 14-01-2011 à 18:24:15

---------------
Piero Umiliani- Nostalgia
n°25206826
Anonymouse
Posté le 14-01-2011 à 18:45:15  profilanswer
 
n°25207099
Profil sup​primé
Posté le 14-01-2011 à 19:09:15  answer
 

C'est flippant quand même  :sweat:

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3
Page Suivante

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
coup de gueule arnaque caisse d'epargneLe Ticket modérateur, et ses conséquences...
L'encre des tickets de caisse qui s'estompe => Info ou Intox ?Plan épargne logement chez la caisse épargne les intérets versés quand
Débuter en caisse claireAvis concernant placement nuance 3d de la caisse d'epargne
Caisse d'Epargne de l'écureuil une banque efficace ?Blocage carte Visa Caisse d'Epargne
(Caisse d'Epargne] je veux ma carte bleue! ;)[UGC Illimité DUO] Un ticket par membre du couple et par séance?
Plus de sujets relatifs à : interrogatoire et perquisition pour un ticket de caisse


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR