Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
1952 connectés 

 


 

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  8989  8990  8991  ..  9028  9029  9030  9031  9032  9033
Auteur Sujet :

Topic Ciné - News, discussions, débats, infos, bandes-annonces, séries

n°62584913
Deep Test
Posté le 07-04-2021 à 08:38:36  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

Roupillon a écrit :


 
Le film laisse bien penser qu'ils vont contribuer à réaliser le krach en effet, mais d'une certaine façon, si ce n'était pas eux ça aurait été une autre firme qui y aurait contribué. Le premier qui se rendait compte aurait fini par refourguer ses biens sans valeurs, pour s'en sortir sans y laisser trop de plumes, comme tu dis. C'est pour ça qu'ils ne veulent pas que ça fuite.
Je n'ai pas trouvé le film mauvais mais juste moyen car je trouve qu'il manque de consistance, d'accroche. Disons que je m'attendais à du lourd vu les critiques.
Les premières 45 minutes sont particulièrement longues et répétitives avec 3 tentatives d'expliquer en vulgarisant la raison du naufrage.


Le sujet du film est important, et se rapporte évidemment à la crise de 2008.
Mais le vrai intérêt du film réside dans la forme.
Des employés qui se font virer dans la minute, même pas le temps de passer la main à ceux qui restent. Téléphone désactivé dès la sortie.
Les managers qui se haïssent et veulent tous gagner plus que les autres.
Des juniors qui viennent à peine de sortir de l'école, sont confrontés au renversement de l'économie entière en amont, et qui rêvent déjà aux bonus de fin d'année qu'ils vont recevoir.
Le chef qui comprend que la mort de son chien est plus importante que la vie ou la mort de la banque dans laquelle il bosse depuis 25 ans.
 
C'est à peine une critique du système. Juste un état des lieux du mode de fonctionnement des grandes institutions bancaires qui gèrent des salariés comme des pions et des risques sans comprendre ce qu'ils font.
Tout l'ambiance de la ville dans la nuit, et le junior qui dit "et demain tous ces gens dans la rue qui se réveilleront sans savoir que l'économie est près de s'effondrer".
 
C'est aussi la dureté des décisions à prendre en temps d'urgence.
Le devoir d'un dirigeant d'entreprise de savoir dire "ok on va faire ce qu'il faut, mais ma boite doit SURVIVRE".


---------------
https://www.imdb.com/user/ur118724425/
mood
Publicité
Posté le 07-04-2021 à 08:38:36  profilanswer
 

n°62585097
sicqo
unleash the dragon...
Posté le 07-04-2021 à 09:06:55  profilanswer
 

- Mandrill - a écrit :


Strange n'existe plus depuis 25 ans environ (il y a eu des tentatives de relance mais sans succès donc passons)
Des mensuels anthologiques du même genre, ça se fait toujours, oui, mais avec la crise qu'il y a eu dans la distribution de la presse en général, ce segment qui n'était déjà plus aussi porteur ces dernières années a pris cher.

Marvel n'a pas apprécié à l’époque que SEMIC France vende à la fois des Marvel et des DC comics.
 

- Mandrill - a écrit :

Ce qui me fait revenir aux films, je trouve justement que les films du MCU, même si c'est des produits ultraformatés et souvent médiocres, n'oublient pas de rester grand-public et assument de s'adresser aux gamins.

tout ces films sont insipides...sauf LOGAN, mais ce n'est pas mon univers ni ma génération.

n°62585272
Teto
Ligne de fuite
Posté le 07-04-2021 à 09:29:42  profilanswer
 

Roupillon a écrit :

Margin call : je ne comprends pas l’engouement pour ce film, c’est sur des traders qui sont confrontés à un crack boursier imminent : on n’apprends rien, on s’en tout venir, c’est mou, les personnages sont pas tellement approfondis. Le film n’est pas une purge non plus, il est même assez immersif par moment grâce au casting exceptionnel servi par de bons dialogues, mais un scénario de 3 lignes pour faire un film d’1h45, ça n’est pas suffisant, d’autant plus qu’il n’est pas passionnant.


Pas mieux. Ça ne tient tellement pas la distance face à Big Short.
C'est plus un film qui montre des mâles dominants face à l'adversité. Le film est focalisé sur leur égo, la crise n'est qu'une toile de fond.


---------------
I am Moanaaaaaaa !!! (et en version legit!)
n°62585286
Deep Test
Posté le 07-04-2021 à 09:31:59  profilanswer
 

Teto a écrit :


Pas mieux. Ça ne tient tellement pas la distance face à Big Short.
C'est plus un film qui montre des mâles dominants face à l'adversité. Le film est focalisé sur leur égo, la crise n'est qu'une toile de fond.


Bah oui  [:cerveau spamafote]  
Mais le film ne prétend jamais expliquer techniquement la crise.
Tout le film se base sur une atmosphère, sur une ambiance.


---------------
https://www.imdb.com/user/ur118724425/
n°62585399
scOulOu
Born Under Saturn
Posté le 07-04-2021 à 09:47:17  profilanswer
 

barnabe a écrit :


Et le film MoS souffre aussi de quelques problèmes de rythme à mon avis, et il n'y a pas de phase où il fait son super-héros du quotidien, où il arrête des bandits, ramasse un chat sur un arbre, etc.


Mais putain c'est justement ça qui est bien. Quel est l'intérêt de voir qqu'un d'aussi surpuissant arrêter des voleurs de poules à la con bordel ? [:fegafobobos:2]
Ce serait comme voir Goku se fritter dans des tournois de karaté de minimes.

n°62585673
Roupillon
Posté le 07-04-2021 à 10:16:12  profilanswer
 

@Deep Test

Citation :

Des employés qui se font virer dans la minute, même pas le temps de passer la main à ceux qui restent. Téléphone désactivé dès la sortie.
Les managers qui se haïssent et veulent tous gagner plus que les autres. Des juniors qui viennent à peine de sortir de l'école, sont confrontés au renversement de l'économie entière en amont, et qui rêvent déjà aux bonus de fin d'année qu'ils vont recevoir.
Le chef qui comprend que la mort de son chien est plus importante que la vie ou la mort de la banque dans laquelle il bosse depuis 25 ans.


Oui il y a tout ça dans le film, mais le traitement des personnages est tellement superficiel qu'on sent fout : on voit des gens qu'on suppose être des requins de la finance, se comporter en requin de la finance. ça aurait pu fonctionner si la psychologie des personnages avaient été traités avec finesse, mais ce n'est pas le cas. D'ailleurs tout est comme ça dans ce film, on voit ce qu'on s’attend à voir et rien d'autre; La galerie des personnages est, de mon point de vue, ratée et c'est le gros défaut de Margin call : Le film n'a pas réussi à me transmettre ou à me faire comprendre leur point de vue, leur souffrance ou leur mentalité de requin.
 
J'ai une question par rapport à une scène vers la fin du film :

Spoiler :


Ils paient 160000$ par heure le premier gars qu'ils ont licencié juste pour rester assis dans le canapé et ne pas faire fuiter l'info si j'ai bien compris.
Est-ce que ce genre de choses s'est déjà produit dans la réalité ?

n°62585701
Teto
Ligne de fuite
Posté le 07-04-2021 à 10:19:07  profilanswer
 

Pour moi oui.


---------------
I am Moanaaaaaaa !!! (et en version legit!)
n°62585740
MrGnou
Serengeti Warrior
Posté le 07-04-2021 à 10:24:15  profilanswer
 

Je sais pas si c'est un soucis avec le cinéma US mais bien souvent le ciné Francais a une idée du monde de l'entreprise hyper caricatural. Tu sens qu'en moyenne les mecs ont jamais bossé en entreprise.
 
Alors on pourrait arguer que la caricature est voulue et est là pour souligner le propos ; mais non, c'est tjs trop grossier et sans aucune finesse recyclant éternellement les même clichés.


---------------
Only Long Island Ice Tea, jamais de mélange !
n°62585753
Soupaire
Fifaix
Posté le 07-04-2021 à 10:25:35  profilanswer
 

Teto a écrit :

C'est plus un film qui montre des mâles dominants face à l'adversité.


Oui, c'est sur que ça doit pas parler à tout le monde


---------------
Ce mec a une intelligence hors du commun , j'ai de suite pensé à toi.
n°62585755
Deep Test
Posté le 07-04-2021 à 10:25:56  profilanswer
 

Roupillon a écrit :


Spoiler :


Ils paient 160000$ par heure le premier gars qu'ils ont licencié juste pour rester assis dans le canapé et ne pas faire fuiter l'info si j'ai bien compris.
Est-ce que ce genre de choses s'est déjà produit dans la réalité ?



Je ne me souviens pas de ce truc. Pourtant je l'ai vu deux fois.
Oui, ils le licencient pour un gros chèque, mais ça c'est courant.
 
 
Perso j'ai jamais bossé en banque d'affaires. Mais sur HFR un certain nombre y sont.
Je bosse avec des banques au quotidien, et j'ai parfois eu affaires à quelques gros calibres.
Et l'ambiance du film est saisissante car ça fait très (trop) réel.
 
Comme le junior qui a fait une thèse d'ingénieur en aérospatial et qui se retrouve à faire du tableur Excel...
C'est à la fois une critique du système sur plein d'aspects (i) les gens qui se détestent entre eux (ii) ceux qui croient que gagner 2 millions par an est un salaire tout juste correct (iii) les mecs qui font la fête une partie de la nuit pour revenir bosser sur un sujet qui peut faire tomber leur boite (iv) toute l'hypocrisie du pouvoir qui est de dire que tant que tout va bien on chérit nos clients et dès que c'est la merde, c'est d'abord nous avant les autres (v) la prise de décision en un temps très court pour la survie d'une boite avec des milliers de jobs derrière.
 
Je suis pas fan du film personnellement.
Mais je trouve qu'il réussi sa mission de montrer un peu l'envers du décor.
Et encore une fois j'ai évidemment jamais vécu ce genre de situation, mais d'après tous ceux que je connais qui ont bossé en Private Equity/Private Banking/Investment Bank/... c'est plutôt très réaliste.
 
Et c'est pour ça que si t'es personnellement très éloigné de ce monde, c'est sans doute compliqué de croire que le film est réussi.


---------------
https://www.imdb.com/user/ur118724425/
mood
Publicité
Posté le 07-04-2021 à 10:25:56  profilanswer
 

n°62585780
barnabe
Posté le 07-04-2021 à 10:28:18  profilanswer
 

scOulOu a écrit :


Mais putain c'est justement ça qui est bien. Quel est l'intérêt de voir qqu'un d'aussi surpuissant arrêter des voleurs de poules à la con bordel ? [:fegafobobos:2]
Ce serait comme voir Goku se fritter dans des tournois de karaté de minimes.


C’est justement l’intérêt de ce genre de scène qui manque dans MoS : pour ancrer Superman dans le réel. Pourquoi vouloir d'entrée montrer des enjeux qui dépassent les humains ? Des quêtes interplanétaires ou des ennemis super badass ? Des histoires cosmiques ?

n°62585781
Spaune
Cordialement
Posté le 07-04-2021 à 10:28:22  profilanswer
 

MrGnou a écrit :

Je sais pas si c'est un soucis avec le cinéma US mais bien souvent le ciné Francais a une idée du monde de l'entreprise hyper caricatural. Tu sens qu'en moyenne les mecs ont jamais bossé en entreprise.
 
Alors on pourrait arguer que la caricature est voulue et est là pour souligner le propos ; mais non, c'est tjs trop grossier et sans aucune finesse recyclant éternellement les même clichés.


 
J'essaye de trouver des films qui montrent le monde de l'entreprise, mais à part des films avec Vincent Lindon j'ai rien qui me vient :o
Tu pensais à quoi?


---------------
Un doute sur une taille de basquette -> asphaltgold a la réponse frer // Mon topic vente
n°62585827
Deep Test
Posté le 07-04-2021 à 10:32:06  profilanswer
 

Spaune a écrit :


 
J'essaye de trouver des films qui montrent le monde de l'entreprise, mais à part des films avec Vincent Lindon j'ai rien qui me vient :o
Tu pensais à quoi?


https://fr.web.img5.acsta.net/medias/nmedia/18/72/63/58/19172126.jpg
C'est pas incroyable mais ça fait le job.


---------------
https://www.imdb.com/user/ur118724425/
n°62585847
Chou Andy
Would you know my nem
Posté le 07-04-2021 à 10:33:53  profilanswer
 

Ok donc j'en déduis que Margin Call est une photographie intéressante du milieu mais un mauvais film.


---------------
Nous sommes les escargots ! Craignez notre courroux !
n°62585879
Deep Test
Posté le 07-04-2021 à 10:35:39  profilanswer
 

Chou Andy a écrit :

Ok donc j'en déduis que Margin Call est une photographie intéressante du milieu mais un mauvais film.


Perso je trouve pas le jeu d'acteur très intéressant.
Mais le propos et l'ambiance valent le coup d’œil.


---------------
https://www.imdb.com/user/ur118724425/
n°62585903
Rasthor
Posté le 07-04-2021 à 10:37:56  profilanswer
 

barnabe a écrit :


C’est justement l’intérêt de ce genre de scène qui manque dans MoS : pour ancrer Superman dans le réel. Pourquoi vouloir d'entrée montrer des enjeux qui dépassent les humains ? Des quêtes interplanétaires ou des ennemis super badass ? Des histoires cosmiques ?


C'est pour ça que je préfère Batman. :)

n°62585986
cyd125
Drone téléguidé
Posté le 07-04-2021 à 10:44:30  profilanswer
 

Je suis entrain d’écouter le podcast de Begaudeau sur There Will Be Blood
 
Je vous fais mon CR à la fin


---------------
Armes chimiques dans leurs grand-mères
n°62585991
MrGnou
Serengeti Warrior
Posté le 07-04-2021 à 10:44:50  profilanswer
 

Spaune a écrit :

 

J'essaye de trouver des films qui montrent le monde de l'entreprise, mais à part des films avec Vincent Lindon j'ai rien qui me vient :o
Tu pensais à quoi?


Adieu les cons récemment. Et puis faut pas forcément que ca soit le theme du film.


Message édité par MrGnou le 07-04-2021 à 10:45:56

---------------
Only Long Island Ice Tea, jamais de mélange !
n°62586009
cyd125
Drone téléguidé
Posté le 07-04-2021 à 10:46:42  profilanswer
 

Wola j’ai déjà mal à la tête là....


---------------
Armes chimiques dans leurs grand-mères
n°62586043
Emzy
Rōnin
Posté le 07-04-2021 à 10:49:04  profilanswer
 

- Mandrill - a écrit :


 
Sur Netflix, j'ai regardé Little Evil d'Eli Craig, sorte de mix de The Omen et de comédie familiale. Amusant. Je suis toujours amoureux d'Evangeline Lilly  :love:  


 
Oui, c'était étonnamment amusant :D  
Je me souviens d'avoir ri devant, et c'est rare.
 
Dans un autre registre, hier soir j'ai vu Boogie Nights (1997) de Paul Thomas Anderson.
 

Citation :

A l'aube des 80's, Eddie est un jeune homme à qui la vie n'a fait qu'un seul don : ses prouesses sexuelles. Pas très malin, globalement paumé, sa vie bien merdique change du tout au tout lorsqu'il rencontre Jack Horner, réalisateur de films pornographiques, qui le prend sous son aile. Eddie devient Dirk Diggler, nouvelle coqueluche d'une industrie qui connaît son apogée.


 
De Paul Thomas Anderson, je n'avais vu que There will be blood, qui m'avait bluffé tout le long.
Boogie Nights est très intéressant sur plein d'aspects. D'abord, au-delà de la plongée dans l'univers fascinant, et probablement très fantasmé, du cinéma porno, il y a avant tout l'immersion dans la fin des 70's, l'arrivée violente des 80's (marquée, dans le film, par une longue scène qui se termine tragiquement) et de tous les changements qu'elle provoque : la coke qui détruit les vies, la fin des rêves, la VHS qui change la donne, etc.
J'ai apprécié cette vision très mouvante, au lieu de se concentrer sur "les 70's c'était comme ça", le film n'est jamais figé et avance avec son époque, et nos personnages aussi. J'ai vraiment aimé voir la démocratisation de la VHS, qui change complètement la donne, et comment les personnages y réagissent. Dommage que ce soit un tout petit peu sous-exploité, mais le film est déjà très riche.
 
Les personnages justement sont plutôt bons, servis par de très bons acteurs, notamment au niveau des seconds rôles : si Mark Walhberg est correct en jeune idéaliste un peu idiot, il est un peu dans l'ombre de Julianne Moore, Burt Reynolds, Philipp Seymour Hoffman, Luis Guzman, William H. Massy, Don Cheadle, John C. Reilly, ...
On suit toute cette galerie de personnages hauts en couleur, ayant tous leurs envies, leurs peurs, leurs rêves.
 
Bien sûr, la réalisation est au top, tous ces plans séquences impressionnants (notamment sur des scènes de fêtes avec des dizaines de figurants) avec une caméra en constant mouvement nous montrent un univers cohérent et tangible, qui semble exister et n'avoir aucune limite, même au-delà du cadre. Sachant que le film montre des scènes de "film dans le film" où l'on voit ici clairement les limites du décor, les techniciens et tout, je trouve que les plans séquences ont un véritable intérêt : nous donner l'impression que ce film que l'on regarde, lui, est vrai, et n'a pas de limites.  
 
Un excellent film.


---------------
Je rachète votre topic, commencez à faire vos valises.
n°62586087
Soupaire
Fifaix
Posté le 07-04-2021 à 10:52:53  profilanswer
 

Boogie nights, tellement bon putain et cette scène au studio d'enregistrement, magnifique. Tout est bon dans ce film, tout.


---------------
Ce mec a une intelligence hors du commun , j'ai de suite pensé à toi.
n°62586116
Rasthor
Posté le 07-04-2021 à 10:54:59  profilanswer
 

Son Alien VS Predator était un peu plat, et j'avais trouve The Life Aquatic bien mais sans plus.

n°62586205
daaadou
Posté le 07-04-2021 à 11:02:28  profilanswer
 

oui boogie nights, c'est du lourd

n°62586256
scOulOu
Born Under Saturn
Posté le 07-04-2021 à 11:05:54  profilanswer
 

barnabe a écrit :


C’est justement l’intérêt de ce genre de scène qui manque dans MoS : pour ancrer Superman dans le réel. Pourquoi vouloir d'entrée montrer des enjeux qui dépassent les humains ? Des quêtes interplanétaires ou des ennemis super badass ? Des histoires cosmiques ?


Si tu veux des enjeux humains, tu ne filmes pas un surhomme. A Batman les voleurs de poules, à Superman les menaces cosmiques. Il y a plein de gens qui préfèrent les secondes aux premiers. De plus, Superman contre les voleurs de poules finit systématiquement avec un bout de kryptonite dans le cul pour équilibrer les affrontements, et au bout de la quarantième fois, comment dire [:hephaestos]
 

Rasthor a écrit :

Son Alien VS Predator était un peu plat, et j'avais trouve The Life Aquatic bien mais sans plus.


AvP2 est bien plus marrant, avec notamment un gamin qui se fait trucider, chose assez rare dans le cinéma ricain pour être soulignée.


Message édité par scOulOu le 07-04-2021 à 11:07:03
n°62586336
cyd125
Drone téléguidé
Posté le 07-04-2021 à 11:11:09  profilanswer
 

D’après Begaudeau, There Will Be Blood est un film communiste, qu’en pensez-vous ? Il dit même que ça peut nous économiser la lecture du Capital de Marx


---------------
Armes chimiques dans leurs grand-mères
n°62586378
shia leboe​uf
Vraie Chance pour la France
Posté le 07-04-2021 à 11:14:47  profilanswer
 

cyd125 a écrit :

D’après Begaudeau, There Will Be Blood est un film communiste, qu’en pensez-vous ? Il dit même que ça peut nous économiser la lecture du Capital de Marx


Quel score sur l'échelle de Vincent Lindon ?

n°62586383
Soupaire
Fifaix
Posté le 07-04-2021 à 11:15:13  profilanswer
 

cyd125 a écrit :

D’après Begaudeau, There Will Be Blood est un film communiste, qu’en pensez-vous ? Il dit même que ça peut nous économiser la lecture du Capital de Marx


Ça peux t'économiser le visionnage de Justice League version grey, ce qui est déjà pas mal.


---------------
Ce mec a une intelligence hors du commun , j'ai de suite pensé à toi.
n°62586387
sdedededex
aka luigi
Posté le 07-04-2021 à 11:15:46  profilanswer
 

MrGnou a écrit :

Je sais pas si c'est un soucis avec le cinéma US mais bien souvent le ciné Francais a une idée du monde de l'entreprise hyper caricatural. Tu sens qu'en moyenne les mecs ont jamais bossé en entreprise.
 
Alors on pourrait arguer que la caricature est voulue et est là pour souligner le propos ; mais non, c'est tjs trop grossier et sans aucune finesse recyclant éternellement les même clichés.


 
mouaif, dans ce cas tu peux dire la même chose :
 
- des films de gangster
- d'exploration spatiale
- de guerre
- etc.
 
Les films c'est pas des docus, voir la vraie journée de josianne à la compta et de Patrick aux services généraux tout le monde s'en fout et y'a zéro intérêt à être réaliste là dessus. Les seuls éléments qui valent la peine d'être montré au ciné c'est la brutalité sociale (Lindo, Ken Loach etc...) ou les dérives (Big short, wolf of wall street etc.), enfin je dis les seuls y'a peut être d'autres trucs mais si c'est pour montrer la vie d'une cogip de façon réaliste perso j'en ai rien à foutre.


---------------

n°62586411
sicqo
unleash the dragon...
Posté le 07-04-2021 à 11:17:24  profilanswer
 

Spaune a écrit :

 

J'essaye de trouver des films qui montrent le monde de l'entreprise, mais à part des films avec Vincent Lindon j'ai rien qui me vient :o
Tu pensais à quoi?


Corporate
Numéro Une

n°62586436
gregouf
Abubu Grigoufi Al-Hibi
Posté le 07-04-2021 à 11:18:43  profilanswer
 

Roupillon a écrit :

@Deep Test

Citation :

Des employés qui se font virer dans la minute, même pas le temps de passer la main à ceux qui restent. Téléphone désactivé dès la sortie.
Les managers qui se haïssent et veulent tous gagner plus que les autres. Des juniors qui viennent à peine de sortir de l'école, sont confrontés au renversement de l'économie entière en amont, et qui rêvent déjà aux bonus de fin d'année qu'ils vont recevoir.
Le chef qui comprend que la mort de son chien est plus importante que la vie ou la mort de la banque dans laquelle il bosse depuis 25 ans.


Oui il y a tout ça dans le film, mais le traitement des personnages est tellement superficiel qu'on sent fout : on voit des gens qu'on suppose être des requins de la finance, se comporter en requin de la finance. ça aurait pu fonctionner si la psychologie des personnages avaient été traités avec finesse, mais ce n'est pas le cas. D'ailleurs tout est comme ça dans ce film, on voit ce qu'on s’attend à voir et rien d'autre; La galerie des personnages est, de mon point de vue, ratée et c'est le gros défaut de Margin call : Le film n'a pas réussi à me transmettre ou à me faire comprendre leur point de vue, leur souffrance ou leur mentalité de requin.

 

La force du film, c'est cette unité de lieu, avec une construction quasiment temps réel donc ce que tu perçois des personnages, c'est uniquement ce que les autres perçoivent car ils se connaissent déjà. Ce que tu perçois du probleme financier qui émerge c'est les bribes distillées ça et là par les dialogues des protagonistes. Et c'est vraiment ce qui porte le film, une approche très froide, ultra-réaliste où quelques financiers au cours d'une nuit essaient de sauver les meubles et l'argent avant que tout s'effondre. C'est ce parti pris, avec une palette d'acteurs très juste qui donne vraiment sa force au film. C'est quasi une pièce de théâtre au final, si l'on exclue les plans atmosphériques de nuit de ces immeubles en verre et de leurs neons.

 

Ca m'a rappelé un peu Swimming with Sharks pour la construction, avec là encore Spacey, mais encore plus épuré et mieux construit. Je pense que je le préfère même à The Big Short qui est bien trop potache et "Americanisé" alors que Margin Call prend une approche naturaliste de la Finance ( :o ).


Message édité par gregouf le 07-04-2021 à 11:20:25

---------------
"Toi qui souffres, qui que tu sois, entre, dors, mange, reprends espoir... ici on t'aime" - L'Abbe
n°62586437
Rasthor
Posté le 07-04-2021 à 11:18:44  profilanswer
 

sdedededex a écrit :


 
mouaif, dans ce cas tu peux dire la même chose :
 
- des films de gangster
- d'exploration spatiale
- de guerre
- etc.
 
Les films c'est pas des docus, voir la vraie journée de josianne à la compta et de Patrick aux services généraux tout le monde s'en fout et y'a zéro intérêt à être réaliste là dessus. Les seuls éléments qui valent la peine d'être montré au ciné c'est la brutalité sociale (Lindo, Ken Loach etc...) ou les dérives (Big short, wolf of wall street etc.), enfin je dis les seuls y'a peut être d'autres trucs mais si c'est pour montrer la vie d'une cogip de façon réaliste perso j'en ai rien à foutre.


Pour être dans le milieu, Contagion (2011) est pas mal réaliste....  [:rasthor:5]

n°62586468
shia leboe​uf
Vraie Chance pour la France
Posté le 07-04-2021 à 11:21:33  profilanswer
 

sdedededex a écrit :


 
mouaif, dans ce cas tu peux dire la même chose :
 
- des films de gangster
- d'exploration spatiale
- de guerre
- etc.
 
Les films c'est pas des docus, voir la vraie journée de josianne à la compta et de Patrick aux services généraux tout le monde s'en fout et y'a zéro intérêt à être réaliste là dessus. Les seuls éléments qui valent la peine d'être montré au ciné c'est la brutalité sociale (Lindo, Ken Loach etc...) ou les dérives (Big short, wolf of wall street etc.), enfin je dis les seuls y'a peut être d'autres trucs mais si c'est pour montrer la vie d'une cogip de façon réaliste perso j'en ai rien à foutre.


Faut juste un minimum de réalisme. Les films façon "l'Antidote", avec Clavier en patron de multinationale, c'est assez... perturbant
https://www.youtube.com/watch?v=ka3htdU3-p8

n°62586583
sdedededex
aka luigi
Posté le 07-04-2021 à 11:28:30  profilanswer
 

ouais bien sûr, en plus j'adore le réalisme (The Wire etc) mais quand il est au service de la narration et de la qualité, pas le réalisme pour le réalisme.


---------------

n°62586730
HumanRAGE
Rage d'être un Humain...LIBRE!
Posté le 07-04-2021 à 11:37:06  profilanswer
 

passé ?

 

redécouverte de l'adaptation TV soviet' de LOTR : https://www.youtube.com/watch?v=vquKyNdgH3s part1, la suite dans les comms

 

[:klemton]

Message cité 3 fois
Message édité par HumanRAGE le 07-04-2021 à 11:37:19

---------------
"When I give food to the poor, they call me a saint. When I ask why the poor have no food, they call me a communist." Helder Camara
n°62586762
daaadou
Posté le 07-04-2021 à 11:38:32  profilanswer
 

HumanRAGE a écrit :

passé ?
 
redécouverte de l'adaptation TV soviet' de LOTR : https://www.youtube.com/watch?v=vquKyNdgH3s part1, la suite dans les comms
 
[:klemton]


bordel [:rofl]
merci, c'est du lourd

n°62586804
machin_
Posté le 07-04-2021 à 11:41:45  profilanswer
 

barnabe a écrit :

Pour moi Man of steel reste inférieur Superman de 1978 avec Christopher Reeve et Margot Kidder et Gene Hackman.
Henry Cavill est bon dans le rôle de Superman, mais pas dans celui de Kent. Il lui manque ce côté un peu naïf et Boyscout qu'avait Christopher Reeve, qui était plus fidèle à l'image que je me fait de Clark Kent.

 

Superman, Clark Kent est pour moi un ado américain qui a grandi dans le midwest, un américain très normal qui a eu une famille aimante et qui ne découvre que plus tard ses origines extra-terrestres. C'est une personne limite naïve et intrinséquement bonne, pas cynique ni méchant pour un sou, un vrai boyscout au début.
Or ce n'est pas ce que j'ai ressenti avec Cavill, qui même en Kent fait le gars trop sérieux et presque cynique, qui a trop conscience de ses pouvoirs et a une attitude presque christique, qui a trop conscience de sa condition de supériorité et de ses pouvoirs quasi-divins.

 

Et le film MoS souffre aussi de quelques problèmes de rythme à mon avis, et il n'y a pas de phase où il fait son super-héros du quotidien, où il arrête des bandits, ramasse un chat sur un arbre, etc.
Je trouve que le film est trop tourné vers ses origines kryptoniennes.

 

La série Superman des années 90 est largement plus fidèle au personnage de Superman.

n°62586854
Emzy
Rōnin
Posté le 07-04-2021 à 11:45:08  profilanswer
 

HumanRAGE a écrit :

passé ?
 
redécouverte de l'adaptation TV soviet' de LOTR : https://www.youtube.com/watch?v=vquKyNdgH3s part1, la suite dans les comms
 
[:klemton]


 
Y a un p'tit côté spectacle de fin d'année de CM2 [:sylvain_gauvain:3]
 
Ou sketch des Robins des Bois. [:gofer_]


---------------
Je rachète votre topic, commencez à faire vos valises.
n°62586930
Soupaire
Fifaix
Posté le 07-04-2021 à 11:50:44  profilanswer
 

HumanRAGE a écrit :

passé ?
 
redécouverte de l'adaptation TV soviet' de LOTR : https://www.youtube.com/watch?v=vquKyNdgH3s part1, la suite dans les comms
 
[:klemton]


Au moins ils ont laissé Tom Bombadil, eux.


---------------
Ce mec a une intelligence hors du commun , j'ai de suite pensé à toi.
n°62587271
Gordon Shu​mway
Tu tu-tu-tu tu tu-tu
Posté le 07-04-2021 à 12:20:46  profilanswer
 

Soupaire a écrit :


Au moins ils ont laissé Tom Bombadil, eux.

Tomasev Bombadiloski.


---------------
Tees et autres trucs pour geeks | Mon Instagram il est bien. Suis-le.
n°62587361
hawkins
Posté le 07-04-2021 à 12:30:25  profilanswer
 

barnabe a écrit :

Pour moi Man of steel reste inférieur  Superman de 1978 avec Christopher Reeve et Margot Kidder et Gene Hackman.
Henry Cavill est bon dans le rôle de Superman, mais pas dans celui de Kent. Il lui manque ce côté un peu naïf et Boyscout qu'avait Christopher Reeve, qui était plus fidèle à l'image que je me fait de Clark Kent.
 
Superman, Clark Kent est pour moi un ado américain qui a grandi dans le midwest, un américain très normal qui a eu une famille aimante et qui ne découvre que plus tard ses origines extra-terrestres. C'est une personne limite naïve et intrinséquement bonne, pas cynique ni méchant pour un sou, un vrai boyscout au début.
Or ce n'est pas ce que j'ai ressenti avec Cavill, qui même en Kent fait le gars trop sérieux et presque cynique, qui a trop conscience de ses pouvoirs et a une attitude presque christique, qui a trop conscience de sa condition de supériorité et de ses pouvoirs quasi-divins.
 
Et le film MoS souffre aussi de quelques problèmes de rythme à mon avis, et il n'y a pas de phase où il fait son super-héros du quotidien, où il arrête des bandits, ramasse un chat sur un arbre, etc.  
Je trouve que le film est trop tourné vers ses origines kryptoniennes.


 
Euh héro du quotidien c'est justement montré au moins 2 fois hein dans MoS.  Ado il sauve les enfants du bus, adulte il s'interpose face à un fzdp dans le bar.  
Après ce qui est clair c'est que pour beaucoup c'est déjà le superman prime, alors que pas du tout, pendant la moitié du film il a pas de costume et cherche plutôt à passer inaperçu, il a pas encore trouvé sa place dans le monde. Il a pas de code de conduite autre que d'essayer de faire ce qui est juste. Et c'est à la toute fin qu'il a donc ce code de ne pas tuer, après avoir été forcé de le faire sur le dernier survivant de son propre peuple.  
Le sup' prime qui joue son rôle de sauveur à chaque catastrophe, on le voit dans la scène god among us dans BvS où il sauve des gens d'un incendies, de tempête, un décollage de fusée qui se passe mal, etc. Je trouve cela un poil plus utile que de chercher le chat de la voisine, ce sont des choses que seul lui peut faire.  
Et encore là il est toujours controversé dans la population. Son arc allait devenir bien plus important avec JL2 où il devient le plus grand méchant du dceu en étant sous le joug de Darkseid puis dans JL3 où il devient le leader de la JL à la place de Bruce et terrasse Darkseid et devient le fameux Superman qui n'a plus rien à faire que sauver des mémés  :o


---------------
Men are brave
n°62587426
imarune
Posté le 07-04-2021 à 12:38:27  profilanswer
 

Rasthor a écrit :

Son Alien VS Predator était un peu plat, et j'avais trouve The Life Aquatic bien mais sans plus.


Ah!  [:haha]  
Il n'y pas que moi qui confuse entre Paul Thomas Anderson (Boogie Nights),  Paul W.S. Anderson (Alien VS Predator), et Wes Anderson (The Life Aquatic).  :o  
 
PS: j'ai bien compris que c'était une plaisanterie de ta part  ;)

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  8989  8990  8991  ..  9028  9029  9030  9031  9032  9033

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Voilà, c'est fait .... de Bla bla - Divers on passe à DiscussionsLoisirs - Magic the Gathering - votre topic
Le topic des fans de techno, trance, goa,... Vol.7Catégorie Discussions - Explications & Règles
Plus de sujets relatifs à : Topic Ciné - News, discussions, débats, infos, bandes-annonces, séries


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR