Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1791 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Actualité

  Votre vision de l'avenir de la France ?

 



Solidaire ou non ?




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Précédente
Auteur Sujet :

Votre vision de l'avenir de la France ?

n°8705880
Dantiste
Posté le 17-06-2006 à 11:52:08  profilanswer
 

Voilà une info qui a de quoi réveiller l'instinct des vrais français, ceux qui portent haut l'idée qu'ils se font de leur pays, qui n'existe que parce qu'il y a 60 millions de personnes qui lui donnent sa raison d'être. Logiquement, mieux ces français se portent et vivent, meilleure est la situation générale du pays dans le contexte international.
 
Or,  
 
Pour manger, un salarié sur dix a recours aux associations
 
Parmi ces personnes ayant recours aux banques alimentaires, le constat est le suivant :
 

Citation :

Une personne sur dix est salariée, 16 % touchent une retraite, 67 % d'entre elles disposent d'un logement durable, 24 % sont hébergées, une personne sur dix seulement vit sans logement....
Parmi les catégories dont les besoins sont croissants, figurent :
les familles monoparentales, dont une sur quatre fréquente le réseau des banques alimentaires.  
Les femmes vivant seules avec un jeune enfant et se débrouillant avec un petit boulot sont les plus nombreuses.  
Une autre partie des habitués de ce type d'aide sont les moins de 26 ans (notamment en Ile-de-France) et les plus de 70 ans, catégories les plus fragilisées de la population. La pauvreté dans les zones rurales semble bel et bien progresser, ... les solidarités traditionnelles de la famille et du voisinage jouent moins. L'isolement y est plus grand que par le passé.
 
L'allongement de la durée de l'appel à cette aide est un autre signal fort : une personne sur deux y a recours depuis plus d'un an, et une sur trois se fait aider depuis plus de deux ans.


 
Un dernier chiffre : 72 % des personnes accueillies sont françaises.
 
Il a un temps été question d'une quarantaine de salariés de la ville de Paris répertoriés "sans domicile fixe", donc n'ayant pas de toit ou de lit.
Et voilà que, à moins d'un an de l'élection présidentielle, on apprend que dix pour cent des personnes, qui pourtant participent au développement du PIB du pays, n'ont plus de quoi se payer à manger.
 
Au quotidien, il y en a qui pensent que le fait de donner une petite pièce (de n'importe quelle couleur ;)  ) les déculpabilise de suivre les trompettes des sonneries économiques dans l'air du temps : il faut se serrer la ceinture, tant mieux pour ceux qui ont de la chance, c'est comme ca, ca ira mieux bientôt, etc...
 
D'autres qui consacrent une part de leur temps libre à mettre en pratique leur altruisme sur les places où se retrouvent les laissés pour compte de l'ostracisme. prévalent de ce début de siècle.
 
Pas question de lancer un sondage pour savoir ici qui a, ou a eu, recours aux soupes populaires, puisque ceux qui le font ne paient évidemment pas de fournisseur d'accès à l'Internet. Simple logique (quoique il doit bien y avoir de rares exceptions  :whistle:  ) . Pas non plus question de gastronomie, prière de vous reporter au chapitre Cuisine...
 
Votre avis sur ce problème ?
 
[HS]
Je cherche depuis deux jours à connaître le montant du marché du désensablement du Mont Saint-Michel  :hello:  
[/HS]
 

mood
Publicité
Posté le 17-06-2006 à 11:52:08  profilanswer
 

n°8705957
jimmythebr​ave
Posté le 17-06-2006 à 12:01:48  profilanswer
 

Très bon topic
 
[:drapal]

n°8705979
Le3d
Posté le 17-06-2006 à 12:05:27  profilanswer
 

jimmythebrave a écrit :

Très bon topic
 
[:drapal]


 

Spoiler :

Ca me donne faim d'ailleurs


 :o

n°8706008
jimmythebr​ave
Posté le 17-06-2006 à 12:09:56  profilanswer
 

Moi je donne jamais une pièce, suis trop fauché pour ça. Par-contre, etre bénévole dans une asso comme servir des repas, ou aller à la rencontre de sans -abris ou aider des gamins à faire leur devoirs, why not.
 
Je suis surtout partisan d'un autre système économique. Cf le topic à l'économie distributive.


Message édité par jimmythebrave le 17-06-2006 à 12:46:46
n°8706169
AyM31
My wrongs show me what’s right
Posté le 17-06-2006 à 12:38:02  profilanswer
 

Très bon topic, j'attends des posts avec impatience !


---------------
„Du hast nicht genug Tränen für das was du mir angetan hast.“
n°8706177
Ex-Floodeu​r
La Source
Posté le 17-06-2006 à 12:39:03  profilanswer
 

Si il n'y a pas de réformes mise sne places pour réformer le mamouth qu'est devenu l'Etat, la France va droit au mur (si ce n'est aps déjà fait !)


---------------
Saint Seiya  || La Livebox || Europe, débats, réflexions
n°8706195
Krini
Posté le 17-06-2006 à 12:41:06  profilanswer
 

Pfff maintenant on peut bouffer gratuitement. Les français sont décidemment de gros fainéants. C'est à cause des 35H tout ça. En attendant en Chine ils chialent pas pour 0.40€/h.
 
 
 

Spoiler :

[:cupra]

n°8707951
esfahani
Esfahan nesf-e djahan
Posté le 17-06-2006 à 17:31:29  profilanswer
 

des fausses réformes
les avantages de certaines boîtes"publique"paritaires etc
qui sont conservés et qui nous coûtent chers
le salaire des vieux et la pauvreté des jeunes
leur non possibilité d'accéder au logement
alors que le prix de l'immobilier a fait de ceux qui ont investi des
hommes riches
bref si t'es jeune et tu peux partir aux us et canada
vas y
car là bas je te le promets tu viveras bien mieux
désolé j'ai oublié l'australie

n°8708004
jean-miche​l91
Posté le 17-06-2006 à 17:39:37  profilanswer
 

les riches vont s'enrichirs et les pauvres vont crevés!!
mais non tous va bien!! et selon villepin ceux qui disent le contraire  
sont des déclinistes!!!

n°8708031
Profil sup​primé
Posté le 17-06-2006 à 17:43:07  answer
 

Comme ma reponse est intrinseque, je dirait que ça va, un pays et entre autre un ensemble de personne ayant une même identité (à peut prés)
Donc les français semblant vouloire rester en France la France restera française. Pour ce qui est du budget, y a qu'a voter bon la prochaine fois, c'est dans pas longtemps. Au point ou on en ait, rien ne sert de presser les choses.  :sarcastic:

mood
Publicité
Posté le 17-06-2006 à 17:43:07  profilanswer
 

n°8708046
kizkoool
Posté le 17-06-2006 à 17:45:00  profilanswer
 

jean-michel91 a écrit :

les riches vont s'enrichirs et les pauvres vont crevés!!
mais non tous va bien!! et selon villepin ceux qui disent le contraire  
sont des déclinistes!!!


Ah ben voila, je savais bien que Villepin allait tenir ses promesses et éliminer la pauvreté en France.

n°8708073
Profil sup​primé
Posté le 17-06-2006 à 17:48:13  answer
 

On peut rajouter à ces données, les chiffres suivants:
 
On estime à 4.7 Millions le nombre réel de chômeurs en France.
 
Si on ajoute à celà les personnes actives travaillant dans une précarité certaine, ce chiffre monte à près de 15 millions...
 
 
 
 
 
 
 
 

n°8708088
pcompc
Posté le 17-06-2006 à 17:53:09  profilanswer
 

Déjà fautdrait apprender a lire... ce n'est pas parce que 10% des gens accueillis sont salariés que 10% des salariés vont à ces endroits. C'est peut être plus, peut être moins mais en tout cas ton raisonnement est faux.
 
Edit : c'est le journaliste de libé qui sait pas reflechir...tu n'as fait que repeter.
Edit2 : ca ne change rien au fait qu'il y a une augmentation de la pauvreté en france, depuis ces 3-5 dernieres années... pas avant.


Message édité par pcompc le 17-06-2006 à 17:55:12
n°8708094
koxinga
wanderlust
Posté le 17-06-2006 à 17:53:45  profilanswer
 

Le titre de l'article est faux !
 
Ce n'est pas un salarié sur dix qui dépend des associations, c'est une personne sur dix qui dépend des associations qui est salariée. Ca fait une grosse différence !

n°8708169
Profil sup​primé
Posté le 17-06-2006 à 18:03:50  answer
 

koxinga a écrit :

Le titre de l'article est faux !
 
Ce n'est pas un salarié sur dix qui dépend des associations, c'est une personne sur dix qui dépend des associations qui est salariée. Ca fait une grosse différence !


Ouf, parce que j'ai cru la France était devenu un pays de l'Est. Il n'empêche que de plus en plus de salariés sont sous le seuil de paurveté et qu'ils y en aient qui n'aient pas de toit, là , je trouve ça intolérable

n°8708251
Krini
Posté le 17-06-2006 à 18:17:08  profilanswer
 

Je pense qu'un seul emploi ne suffit pas. Le coût de la vie augmente et le pouvoir d'achat stagne ou régresse. Les salaires n'augmenteront pas (il faut bien payer les millions d'euros du patron de Vinci) et il serait impensable que l'Etat intervienne pour aider les revenus (être payé à ne rien faire est très mal vu). Je pense donc qu'à l'avenir nous cumulerons 2 ou 3 emplois (le travail c'est la santé)

n°8708263
cvpr
Computer Vision & Pattern Rec
Posté le 17-06-2006 à 18:20:07  profilanswer
 

quel avenir ? celui d'un petit pays sur le declin dépassé economiquent par les pays emergents, pas foutu de garder ses rares atouts (la recherche notamment)  
 
 
la France sera bientot un desert industriel mais un paradis pour les touristes, un peu comme la republique tcheque apres la chute du Mur :o

n°8708275
phosphorel​oaded
Posté le 17-06-2006 à 18:22:25  profilanswer
 

Dantiste a écrit :

[HS]
Je cherche depuis deux jours à connaître le montant du marché du désensablement du Mont Saint-Michel  :hello:  
[/HS]


Entendu à la télé des chiffres de l'ordre de "150-160 M€". Pour quoi exactement, je l'ignore.

n°8708284
Profil sup​primé
Posté le 17-06-2006 à 18:23:50  answer
 

cvpr a écrit :


 
la France sera bientot un desert industriel mais un paradis pour les touristes, un peu comme la republique tcheque apres la chute du Mur :o


 
 
 [:bledi51]  
 
 
 

n°8708438
cvpr
Computer Vision & Pattern Rec
Posté le 17-06-2006 à 18:50:42  profilanswer
 

je le pense vraiment :D

n°8708526
frbonnet
Posté le 17-06-2006 à 19:06:45  profilanswer
 

cvpr a écrit :

je le pense vraiment :D


 
que la république tchek est un paradis pour les touristes ...?  :wahoo:

n°8708534
cvpr
Computer Vision & Pattern Rec
Posté le 17-06-2006 à 19:07:45  profilanswer
 

oh oui, j'y suis allé plusieurs fois, juste apres la chute du mur, c'etait effectivement tres bien :D
 
joli, gens accueillants pour recueillir les sousous des etrangers en tourisme, pas cher, plein de choses a voir, et pas d'industries :o
 
c ca , le futur de la france :o

Message cité 1 fois
Message édité par cvpr le 17-06-2006 à 19:08:56
n°8708585
pcompc
Posté le 17-06-2006 à 19:14:44  profilanswer
 

cvpr a écrit :

quel avenir ? celui d'un petit pays sur le declin dépassé economiquent par les pays emergents, pas foutu de garder ses rares atouts (la recherche notamment)  
 
 
la France sera bientot un desert industriel mais un paradis pour les touristes, un peu comme la republique tcheque apres la chute du Mur :o


 
Merci pour ce bon moment de rigolade... ca m'aide a finir mon samedi travaillé. Non mais on en entend des conneries ches les declinologues.

n°8708599
pcompc
Posté le 17-06-2006 à 19:16:22  profilanswer
 

cvpr a écrit :

oh oui, j'y suis allé plusieurs fois, juste apres la chute du mur, c'etait effectivement tres bien :D
 
joli, gens accueillants pour recueillir les sousous des etrangers en tourisme, pas cher, plein de choses a voir, et pas d'industries :o
 
c ca , le futur de la france :o


 
Pppffff les industries c'est plus tres important. On en garder un peu pour certains secteurs... pour l'instant on s'oriente plus sur les services, et on est assez bon dans le domaine. Concernant le tourisme, la France est la 1er pays au monde en nombre de visiteurs, et j'espere que ca va encore augmenter... c'est une industrie comme une autre, qui amene de l'argent dans les caisses de la France.

n°8708618
ngkreator
Posté le 17-06-2006 à 19:21:06  profilanswer
 

Krini a écrit :

Pfff maintenant on peut bouffer gratuitement. Les français sont décidemment de gros fainéants. C'est à cause des 35H tout ça. En attendant en Chine ils chialent pas pour 0.40€/h.
 
 
 

Spoiler :

[:cupra]


Où ça? :love:  

n°8708822
Profil sup​primé
Posté le 17-06-2006 à 19:35:00  answer
 

la plus grande division identitaire que je connaisse, c'est la difference entre materialisme et spiritualisme (désolé je tourne en rond, c'est que je fait le tour, la révolution quoi ... , enfin bon je me comprends), mais elle est déjà et nous vivons ensemble, et d'ailleur aucun des deux ne veux plus le pouvoir.
 
Cher moi, si j'en ai pour un, j'en ai pour deux, non ce n'est pas une loi qui marche pour trois.

n°8709231
Profil sup​primé
Posté le 17-06-2006 à 20:08:06  answer
 


 
Evidemment, ça interpelle. Et quand on va voir le lien, on se pose une question (à laquelle je n'ai pas de réponse, pas le temps de chercher ce soir) :
 
dans l'article de Libé, on lit "une personne sur dix est salariée" (on parle des gens qui recourent aux associations pour se nourrir) ;
 
le titre de Libé : "Pour manger, un salarié sur dix a recours aux associations".
 
 
 
 
De deux choses l'une : soit Libé a une autre source, qui dit qu'un salariré sur dix a recours aux associations ; soit Libé a transformé ABUSIVEMENT et SCANDALEUSEMENT le "10 % des gens qui recourrent à ces associations sont salariées" en "10 % des salariés français recourrent à ces associations pour manger".
 
 
Quelqu'un a une idée sur la réalité ?
 
 
 
 
 
 
edit : envoyé à l'instant au journaliste Fabrice TASSEL :

Citation :

Monsieur,
 
Dans votre article "Pour manger, un salarié sur dix a recours aux associations", vous faites une énorme erreur d'interprétation et de logique : si 10% des bénéficiaires des banques alimentaires sont salariés, cela ne signifie absolument pas que 10% des salariés français recourrent aux banques alimentaires.
 
Votre titre est donc complètement trompeur, et risque d'induire le lecteur pressé en erreur.
 
Certain que vous aurez à coeur de corriger cette inexactitude lourde de sens au plus vite, je vous prie de croire, monsieur, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs.


J'attends la réponse.
 
 
 
 
edit bis : je viens de me rendre compte que vous m'aviez tous grillé :D


Message édité par Profil supprimé le 17-06-2006 à 20:53:33
n°8711627
Dantiste
Posté le 17-06-2006 à 23:26:39  profilanswer
 

Et si tu savais lire lire un article de presse plutôt que de perdre un temps fou à décortiquer la propagande électoraliste, tu aurais lu et compris ceci :
 

Citation :

Etude réalisée par l'institut CSA du 6 au 15 avril 2006 auprès de 4 112 associations travaillant avec les 79 Banques alimentaires réparties sur tout le territoire.


 
Ca t'aurait évité de passer auprès d'un journaliste professionnel (entre autreset pas seulement eux...) pour la concierge qui n'a pas besoin d'être dans l'escalier puisqu'elle en a l'esprit (de l'escalier, j'ai bien dit :lol: )
 
 :jap:  
 
 
 

n°8711829
Dantiste
Posté le 17-06-2006 à 23:40:01  profilanswer
 

A part ça, croisé aujourd'hui un ingénieur informaticien, ancien cadre d'une grosse boîte, qui faisait la manche : suite au décès de son épouse, il a pété les plombs, perdu son job, son logement, etc...
 
Ca n'arrive qu'aux autres ? Et si ca vous arrivait, comment verriez-vous ceux qui ont du travail, internet, une bagnole, des vacances, etc... ?
 
Ouep ! un samedi soir, et faut se remuer les méninges, que c'est dur !
 

n°8712280
poilagratt​er
Posté le 18-06-2006 à 00:23:13  profilanswer
 

Avenir sombre, comme pour le reste du monde pour cause de systeme economique obsolete...
 
Allez lire ça :
 
http://www.jutier.net/contenu/distribu.htm


---------------
Finalité du système économique: Produire sans l'homme (car il coûte toujours trop cher) des choses qu'il ne pourra utiliser (faute de revenus). Comme c'est idiot,  le système s'effondre.
n°8713305
Dantiste
Posté le 18-06-2006 à 01:48:35  profilanswer
 

Ben oui, mais ca explique pas que les orientations prises par l'OMC, la BM, l'OCDE, et exécutées comme un petit soldat par l'UE,  ne sont rien d'autre que ce qui est marqué noir sur blanc dans l'AGCS, et que Sarko ou un/une PS à l'Elysée aura exactement le même effet sur nos conditions de vie précarisées.
 
Le spectacle que nous offrent nos pantins ambitieux n'est que guignol et contes de fées, pour endormir ceux qui les croient.  
 
Et on n'a pas fini de voir du monde, nos proches, nos voisins voire nous-mêmes, à la rue, parce que nous voulons avoir un exemple vivant de ce qu'est l'extrême richesse, la faire perdurer, sans admettre qu'elle sera toujours pour la même minorité, de plus en plus arrogante, cynique et méprisante.


Message édité par Dantiste le 18-06-2006 à 01:49:29
n°8713721
recto vers​o
EG&G
Posté le 18-06-2006 à 02:29:45  profilanswer
 

Un avenir sombre, comme l’ensemble des pays de l’union à long terme. Les richesses s’acquièrent désormais loin de la vieille Europe. Les grands groupes financiers investissent désormais de plus en plus loin afin d’accroître et de garantir leurs revenus.
 
Le phénomène du "travailleur pauvre" ira en s’accroissant. Les concepts de solidarité d’antan iront jusqu’à disparaître au profit des organismes privés.  
 
La France est à l’image de l’Union, aux soins palliatifs.  Nous survivons sur des marchés surévalués alors que la Chine, le Brésil et d’autres pays émergents accroissent leurs performances en attirant sans cesse des investisseurs du monde entier en jouant sur les coûts et sur une politique engagée d’un gouvernement.  
 
Le français doute et doutera de plus en plus. La fragilité de ses revenus sera d’abord assurée par une initiative personnelle de plus en plus mise en avant par les modes de vie à venir.
 
Les politiques auront de moins en moins d’influence sur la courbe du chômage mais continueront malgré tout à nous vendre leur programme comme la panacée universelle à tous les maux du pays.
 
Il y a 5 ans, on nous vendait le scénario d’attendre le rééquilibrage économique en Europe pour voir ensuite le ciel de l’emploi se dégager.  Le temps d’adaptation des nouveaux pays de l’union était alors  un mal nécessaire. Aujourd’hui, on rapporte non plus cette attente aux pays de l’union mais tout simplement au monde. Les délais d’attente sont devenus exponentiels
 
L’isolationnisme promulgué par l’extrême droite  est un piège. Le salut et la richesse se trouvent dans la souplesse et le travail.  
Il faut aussi que l’Allemagne et l’Italie puissent enfin redémarrer. C’est capital.  
 
L’avenir n’est pas facile. Mais personne non plus n’a dit que la vie était facile.  :)  

n°8714560
esfahani
Esfahan nesf-e djahan
Posté le 18-06-2006 à 10:13:41  profilanswer
 

recto verso a écrit :

Un avenir sombre, comme l’ensemble des pays de l’union à long terme. Les richesses s’acquièrent désormais loin de la vieille Europe. Les grands groupes financiers investissent désormais de plus en plus loin afin d’accroître et de garantir leurs revenus.
 
Le phénomène du "travailleur pauvre" ira en s’accroissant. Les concepts de solidarité d’antan iront jusqu’à disparaître au profit des organismes privés.  
 
La France est à l’image de l’Union, aux soins palliatifs.  Nous survivons sur des marchés surévalués alors que la Chine, le Brésil et d’autres pays émergents accroissent leurs performances en attirant sans cesse des investisseurs du monde entier en jouant sur les coûts et sur une politique engagée d’un gouvernement.  
 
Le français doute et doutera de plus en plus. La fragilité de ses revenus sera d’abord assurée par une initiative personnelle de plus en plus mise en avant par les modes de vie à venir.
 
Les politiques auront de moins en moins d’influence sur la courbe du chômage mais continueront malgré tout à nous vendre leur programme comme la panacée universelle à tous les maux du pays.
 
Il y a 5 ans, on nous vendait le scénario d’attendre le rééquilibrage économique en Europe pour voir ensuite le ciel de l’emploi se dégager.  Le temps d’adaptation des nouveaux pays de l’union était alors  un mal nécessaire. Aujourd’hui, on rapporte non plus cette attente aux pays de l’union mais tout simplement au monde. Les délais d’attente sont devenus exponentiels
 
L’isolationnisme promulgué par l’extrême droite  est un piège. Le salut et la richesse se trouvent dans la souplesse et le travail.  
Il faut aussi que l’Allemagne et l’Italie puissent enfin redémarrer. C’est capital.  
 
L’avenir n’est pas facile. Mais personne non plus n’a dit que la vie était facile.  :)


 
 
 :)  
sauf tu oublies la mentalité typique de chez nous
se faire un max de blé en faisant rien
y a tant de mecs qui font de l'import ou creent un restaurant ou etc  
des entreprises qui ne servent pas notre pays et ses habitants
pour creer des valeurs d'avenir il faut de l'ambition pas seulement avoir du courage
et attendreque çà se passe mais comme le disait dante au dessus
le cynisme (et je rajouterai la connerie) des parvenus est trop importante
que faire? ils nous bloquent dans notre voie
pour en venir a mon ncas je suis capable de creer une boite dans un secteur x
mais le marche est tellement truque que je ne peux pas le faire en france et
sans commencer par la france je peux pas commencer  
quand je vois les abrutis du secteur et le pognon fou qu'ils gagnent :((

n°8714634
AyM31
My wrongs show me what’s right
Posté le 18-06-2006 à 10:51:03  profilanswer
 

recto verso a écrit :


L’isolationnisme promulgué par l’extrême droite  est un piège. Le salut et la richesse se trouvent dans la souplesse et le travail.  
Il faut aussi que l’Allemagne et l’Italie puissent enfin redémarrer. C’est capital.  
 
L’avenir n’est pas facile. Mais personne non plus n’a dit que la vie était facile.  :)


 
Et?
Que faire?  
Travailler 20h sur 24 pour gagner un salaire décent parce qu'il faut concurrencer la Chine et les pays émérgents?  
Le piège a été de trop s'ouvrir aux autres. On en avait pas besoin, de cette concurrence loin d'être loyale. On les compte même plus les entreprises textiles (entre autres) qui ferment et le chômage qui monte à cause de la délocalisation. "Il faut aider les pays émérgents [blabla] pour qu'ils deviennent comme nous." Biensûr, ils mangent notre pain et on devrait leur en redonner une part.
Si la France devait en venir à mourir je préfère mourrir décemment en vase clos que dans le travail inhumain. La Chine a choisi un chemin d'exploitation grasse de ses habitants qu'elle ne considère nullement en humains. Chez nous, il n'en va pas de même. Alors je dis merde à l'ouverture du marché à l'exterieur, et aux pratiques verreuses des pays qui veulent soit-disant sortir la tête de l'eau.
Déjà ça, c'est un problème. On a pas assez de travail et le travail s'en va dans les pays pauvres.
Et encore on parle pas du chômage qui croît à une vitesse folle dans les ex-régions industrielles, qui, il ya pas si longtemps, avaient mis le pays sur les rails. Mais nan, le tertiaire c'est mieux, c'est l'avenir. On en touche le fruit.
L'immigration incontrôlée en Europe, j'en parle même pas.


---------------
„Du hast nicht genug Tränen für das was du mir angetan hast.“
n°8714666
mober
Mécréant Notoire
Posté le 18-06-2006 à 11:03:39  profilanswer
 

La France ... hummm comment dire ??? ... je suis pas sur d'y retourner vivre un jour  :whistle:
De toute facon je suis européen, la question de l'avenir de la France m'intéresse pas vraiment, sauf du point de vue de son statut d'Etat membre de l'Union. [:leto3]
 
Je pense quand même que ca ira mieux quand les baby-boomer seront partis en retraite ... enfin j'espère pcq c'est vraiment la dernière chance :o


Message édité par mober le 18-06-2006 à 11:05:00
n°8714906
crystalize​r
Simplement moi
Posté le 18-06-2006 à 12:02:44  profilanswer
 

AyM31 a écrit :

Et?
Que faire?  
Travailler 20h sur 24 pour gagner un salaire décent parce qu'il faut concurrencer la Chine et les pays émérgents?  
Le piège a été de trop s'ouvrir aux autres. On en avait pas besoin, de cette concurrence loin d'être loyale. On les compte même plus les entreprises textiles (entre autres) qui ferment et le chômage qui monte à cause de la délocalisation. "Il faut aider les pays émérgents [blabla] pour qu'ils deviennent comme nous." Biensûr, ils mangent notre pain et on devrait leur en redonner une part.
Si la France devait en venir à mourir je préfère mourrir décemment en vase clos que dans le travail inhumain. La Chine a choisi un chemin d'exploitation grasse de ses habitants qu'elle ne considère nullement en humains. Chez nous, il n'en va pas de même. Alors je dis merde à l'ouverture du marché à l'exterieur, et aux pratiques verreuses des pays qui veulent soit-disant sortir la tête de l'eau.
Déjà ça, c'est un problème. On a pas assez de travail et le travail s'en va dans les pays pauvres.
Et encore on parle pas du chômage qui croît à une vitesse folle dans les ex-régions industrielles, qui, il ya pas si longtemps, avaient mis le pays sur les rails. Mais nan, le tertiaire c'est mieux, c'est l'avenir. On en touche le fruit.
L'immigration incontrôlée en Europe, j'en parle même pas.


Ca ressemble a un discours lepeniste ca.
Malheuresement, tu te trompes de diagnostic.
 
Le systeme actuel a ses avantages, ses inconvéniens mais je pense qu'il faut faire preuve de pragmatisme et avancer avec les autres (Etats-Unis, Asie et j'en passe) plutot que de penser qu'a son chez soi.

n°8715166
Dantiste
Posté le 18-06-2006 à 12:55:30  profilanswer
 

AyM31 a écrit :

Et?
Que faire?  
Travailler 20h sur 24 pour gagner un salaire décent parce qu'il faut concurrencer la Chine et les pays émérgents?  
Le piège a été de trop s'ouvrir aux autres. On en avait pas besoin, de cette concurrence loin d'être loyale. On les compte même plus les entreprises textiles (entre autres) qui ferment et le chômage qui monte à cause de la délocalisation. "Il faut aider les pays émérgents [blabla] pour qu'ils deviennent comme nous." Biensûr, ils mangent notre pain et on devrait leur en redonner une part.
Si la France devait en venir à mourir je préfère mourrir décemment en vase clos que dans le travail inhumain. La Chine a choisi un chemin d'exploitation grasse de ses habitants qu'elle ne considère nullement en humains. Chez nous, il n'en va pas de même. Alors je dis merde à l'ouverture du marché à l'exterieur, et aux pratiques verreuses des pays qui veulent soit-disant sortir la tête de l'eau.
Déjà ça, c'est un problème. On a pas assez de travail et le travail s'en va dans les pays pauvres.
Et encore on parle pas du chômage qui croît à une vitesse folle dans les ex-régions industrielles, qui, il ya pas si longtemps, avaient mis le pays sur les rails. Mais nan, le tertiaire c'est mieux, c'est l'avenir. On en touche le fruit.
L'immigration incontrôlée en Europe, j'en parle même pas.


 
Erreur monstrueuse dans ton analyse !
 
Le système actuel ne repose pas sur le partage (ouverture aux pays émergents), mais sur une voracité chronique de biens par les acteurs économiques  (appropriation et/puis exploitation des biens liés à la production), qui se foutent complètement d'où viennent les bénéfices, que ce soit chez nous ou à l'autre bout de la planète.
 
Sont vraiment pas forts pour comprendre les systèmes des marchés, du côté de la droite toute. Notre marché fait son gras dans les pays pauvres en leur proposant des places dans les avions pour devenir de la main d'oeuvre pas chère, et vous, vous allez contre ! C'est que vous n'avez rien compris. Ca m'étonne pas que Seillère-du-Medef, en 2002, ait nié la capacité de Le Pen à la gestion du pays ;)
 
 :hello:  
 
 
 
 

n°8715191
Krini
Posté le 18-06-2006 à 13:00:28  profilanswer
 

Dire que les pays émergents nous piquent nos emplois et mettent en concurrence les salaires internationaux va bientôt devenir une idée à nuancer grandement. Le backshoring, phénomène nouveau, me redonne finalement de l'espoir. J'en ai crée un post :
 
http://forum.hardware.fr/hardwaref [...] 0401-1.htm

n°8715309
Profil sup​primé
Posté le 18-06-2006 à 13:24:16  answer
 

Krini a écrit :

Dire que les pays émergents nous piquent nos emplois et mettent en concurrence les salaires internationaux va bientôt devenir une idée à nuancer grandement. Le backshoring, phénomène nouveau, me redonne finalement de l'espoir. J'en ai crée un post :
 
http://forum.hardware.fr/hardwaref [...] 0401-1.htm


 
Y'a pas que ce phénomène, y'a aussi la délocalisation en france. Une marque chinoise délocalise en France pour la fabrication de textile encapsulé. Y'a un brevet desuus et oblige la Chine à utiliser des industries françaises. Jai vu ça dans une reportage de France 3.

n°8717769
xqwzts
L'art du pseudo tordu...
Posté le 18-06-2006 à 18:44:16  profilanswer
 

Rho un topic sur le déclin de la Fraaaaance. J'lui donne 10 pages avant un close et TT semi-collectif.
 

Krini a écrit :

Pfff maintenant on peut bouffer gratuitement. Les français sont décidemment de gros fainéants. C'est à cause des 35H tout ça. En attendant en Chine ils chialent pas pour 0.40€/h.


 
:jap: Krini praizident :love:


---------------
It's close to midnight and something evil's lurking in the dark
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Actualité

  Votre vision de l'avenir de la France ?

 

Sujets relatifs
R. Stallman : indésirable en France ?Un salaire maximal en France ? Si oui combien ?
Pourquoi a t'on si peur des armes en France ? sondageHappyslapping en france ?
Tunnelis : L'avenir, c'est ça ?Pourquoi l'Angleterre a mieux résisté au phénomène rap que la France ?
la france décline, paraît-il...quel est l'avenir de l'onu???
Un nouveau projet pour la France et l'Allemagne : la CarolingieVirement de France vers la Belgique HELP !
Plus de sujets relatifs à : Votre vision de l'avenir de la France ?


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR