Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1817 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Actualité

  Marianne analyse la crise qui tiraille le PS : vos réactions ?

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Marianne analyse la crise qui tiraille le PS : vos réactions ?

n°8723941
Profil sup​primé
Posté le 19-06-2006 à 14:45:48  answer
 

Attention ! Ce topic est un topic modéré, pas un nid à trolls. Si vous n'avez rien à dire sur l'analyse de Jean-François Kahn, pas la peine de partir sur des hors-sujets. Merci. :jap:
 
 
 
On peut reprocher à Marianne (c'est mon cas) sa critique systématique du libéralisme d'aujourd'hui, qualifié par cet hebdomadaire de néo-libéralisme, et sa nostalgie d'un libéralisme d'antan mythifié où tout aurait été facile pour tous. De même, on peut regretter que Marianne n'encourage pas davantage les efforts réels de structures comme l'OMC, dont le but est justement d'organiser le marché mondial en assurant une concurrence réelle, et dont le travail est encore long mais préférable au simple jeu du marché (faussé largement au niveau international par la puissance militaire, économique et culturelle de certains acteurs du marché).
 
Mais il demeure savoureux de découvrir, au détour du numéro de cette semaine (Marianne n°477, du 10 au 16 juin 2006), une critique radicale de notre gauche française, complètement déconnectée des problèmes des Français.
 
A destination de tous les aimables forumeurs d'Hfr, avec qui je débats depuis maintenant 18 mois en dénonçant l'hypocrisie et les postures idéologiques du PS, voici un petit best of des meilleurs pages de Marianne.
 
Accrochez-vous à vos sièges, ça décoiffe :

Citation :

Oui, le problème de la délinquance appelle des réponses concrètes, rapides et efficaces, en rupture avec l’angélisme et l’idéologisme de la gauche libertaire ou post soixante-huitarde.
 
Oui, le respect intégral de tous les droits, sans exception, des femmes et des hommes issus de l’immigration qui vivent dans notre pays, nécessite un strict refus d’une émigration incontrôlée et illimitée.
 
Oui, la révolution humaniste que nous appelons de nos vœux […] n’est pas seulement sociale, démocratique, nationale à dimension européenne, mais aussi libérale […] : nous aspirons à l’instauration d’une véritable pluralité, d’une véritable concurrence, d’une véritable liberté d’entreprendre et de créer, […] d’un accès vraiment libre à un marché ouvert et démocratisé.


Citation :

Le vieux PS se meurt dans les convulsions.
 
Quand on demande aux électeurs socialistes quels sont les points du programme PS qui répondent le plus à leurs aspirations, ils citent l’augmentation du Smic et les baisses de charges en faveur des entreprises qui créent des emplois. Mais ils remisent au grenier le droit à l’adoption pour les couples homosexuels ou la généralisation des 35 heures !


Citation :

Concernant ces questions essentielles que sont l’insécurité dans les cités, la délinquance juvénile et l’application des 35 heures en attendant la suite, [Ségolène Royal] a eu l’immense mérite et le courage de rompre avec le déni de réalité derrière lequel son parti et ses caciques camouflent depuis des lustres, leur inconsistance.
 
[…]
 
Martine Aubry a aussitôt fait répondre, par un de ses sbires, que les travailleurs, même ceux du bas de l’échelle, étaient positivement enchantés de la façon dont sont appliquées les 35 heures, ce pourquoi sans doute ils ont refusé massivement de la réélire députée, et accepteraient certainement tout aussi massivement d’échanger ces 35 heures contre les quelque 16% d’augmentation qui leur ont été carottés sur 6 ans.


Citation :

« Il est temps de faire vraiment profiter des 35 heures, non plus seulement les cadres, mais les plus mal lotis », propose Ségolène. « Elle veut assassiner les 35 heures », réagit Jean-Christophe Cambadélis. Pour un aveu, c’est un aveu.
 
Aveu qui nous entraîne cette question : nous avons tous entendu Jack Lang, Dominique Strauss-Khan, l’ancien ministre François Patriat, Claude Allègre, des fabusiens, mais aussi des dirigeants de la CGT et de FO, instruire un procès implacable, dévastateur des 35 heures, de leur coût et de leurs conséquences sociales ; alors, pourquoi la sortie de Ségolène Royal mérite-elle le bûcher ?


Citation :

Si les militaires sont des brutes anti-républicaines dont il faut absolument éloigner la jeunesse, y compris pour l’accompagner dans des tâches humanitaires, quelles mesures les socialistes, sous Jospin, Alain Richard étant ministre de la Défense, ont-ils prises pour la démocratiser ? Aucune ! Dont acte…


Citation :

On en arrive à cette consternante découverte : ces mêmes socialistes qui n’ont pas touché au budget de la Défense, qui ont envoyé des militaires participer à des guerres, occuper des pays étrangers, bombarder les populations civiles yougoslaves, et qui accepteraient, à la limite, de payer les soldats à ne rien faire, sont pris dans des transes hystériques quand est évoquée l’idée de les utiliser à un recadrage humanitaire et « citoyen » des jeunes en difficulté ! On s’en souviendra.
 
Mais le comble n’est pas là. Qu’ont reproché les pachydermes socialistes et leurs cornacs à une Ségolène Royal s’interrogeant sur cette double agression que subissent les plus fragiles : l’insécurité et la délinquance dans les banlieues les plus déshéritées, la façon dont sont appliquées les 35 heures ? Que ses propos étaient attentatoires aux « valeurs de gauche » ou même, comme l’a déclaré l’autre porte-flingue de Jospin, Bertrand Delanoë, que Ségolène Royal, en abordant comme elle l’a fait la question de la sécurité « prend ses distances vis-à-vis du PS et de sa culture » ! Donc, le problème de la sécurité, de la lutte contre le crime et la délinquance, ce n’est pas dans la « culture du PS ». C’est très exactement ce que ne cesse d’affirmer la droite. Merci Bertrand !


Citation :

Le problème ? Toute tentative d’avancer des propositions concrètes en matière de sécurité ou d’immigration d’ailleurs est aussitôt qualifiée par la gauche post-soixante-huitarde et libertaire de « gesticulation sécuritaire ». Faux ? Alors qu’on nous cite une seule mesure concrète, que la proposition vînt de la droite, de Chevènement, de Daniel Vaillant ou de quiconque, qui ne se soit pas heurtée à un tel tir de barrage ! « Arrêtez de jeter des bombes » s’écrie le député européen socialiste Benoît Hamon. Est-ce à dire, ce qui expliquerait bien des choses, que toute prise en compte de la réalité est une bombe ? Quand Fabius, tout seul, sans consulter personne, préconise la régularisation de tous les sans-papiers, c’est-à-dire l’immigration libre, ce n’est pas une bombe ?


Citation :

Ecoutons Marie-George Buffet, qui a contribué à ramener le PC de 15% à 3%, ce qui témoigne, en effet, d’une solide prise en compte des aspirations populaires : préconiser des mesures effectives, tranche-t-elle, c’est « faire du Sarkozy ». Et Buffet d’enfoncer le clou : « Le social et l’éducation régleraient tout. » Fabius rame dans le même sens : « Les responsables de la délinquance ? Le chômage, l’échec scolaire, la ghettoïsation urbaine. » Le crime, question purement sociale ? C’était la thèse « réactionnaire » de la bourgeoisie du XIXème siècle qui parlait des « classes dangereuses ».


Citation :

Commentaire d’un jeune gaucho dans Libération : « Ceux qui l’ont applaudie [NDLR : Ségolène Royal] sont des petits vieux qui regardent les médias et qui se font un film ; ils ont peur des choses qu’ils ne connaissent pas ! » Donc pas d’insécurité ; seulement le fantasme franchouillard d’un « sentiment d’insécurité ».
 
Comment, non pas la base du PS, mais de sa direction, a pu jaillir une telle gerbe d’imbécillités ? A croire qu’il suffit d’appuyer sur le nez de certains petits hiérarques pour que, depuis vingt ans, sortent les mêmes rengaines devenues totalement mécaniques ? Le réel ? Aboli !


 
 
Face à cette avalanches de critiques, le PS en vient même à se faire déborder sur sa droite par le PCF :

Citation :

André Gerin, député-maire communiste de Vénissieux :


Citation :

"Y a-t-il des expressions interdites à gauche telles que « lutte contre la délinquance » ou « éducation en milieu défavorisé » ? Peut-on s’interroger sur le niveau atteint par la délinquance, sur l’âge de plus en plus jeune des délinquants, sur l’élévation de la criminalité ? Peut-on appeler un chat un chat sans être accusé de jeter l’opprobre sur l’ensemble de la jeunesse ?
 
Serions-nous toujours de ceux qui donnent des leçons aux autres ?"


Citation :

"Nous devons sortir de l’aveuglement, de l’infirmité si dangereuse pour l’avenir de nos enfants."


Citation :

"Nous devons réhabiliter la notion de devoir et de mérite."


Citation :

"Nous devons remettre debout l’échelle des valeurs, redonner leur place à la moralité et au civisme, réhabiliter la notion d’autorité, redéfinir les limites, les repères, les règles, pour cultiver l’estime et le respect de soi et des autres."


Citation :

"Il est nécessaire de rebâtir de fond en comble l’enseignement, depuis l’enseignement élémentaire jusqu’à l’enseignement supérieur, afin de sortir des filières qui conduisent au chômage. Il faut cesser de se faire peur avec le mot « apprentissage ». Il est indispensable de casser le tabou de l’apprentissage à 14 ans, de revaloriser les lycées professionnels, de repenser notre conception du collège, qui fourvoie actuellement tant de jeunes dans des impasses."


 
 
Alors, Jean-François Kahn est-il un affreux réactionnaire de gauche, de droite, du centre ? Un visionnaire ? Un intellectuel lui-même déconnecté des réalités politiques et sociales ? Une référence pertinente, ou pas ?
 
A vos claviers... prêts ? Débattez ! :D
 
 
 
 
edit : ça, c'est un beau 10 000ème post [:volta]


Message édité par Profil supprimé le 19-06-2006 à 15:15:12
mood
Publicité
Posté le 19-06-2006 à 14:45:48  profilanswer
 

n°8724514
Profil sup​primé
Posté le 19-06-2006 à 15:31:04  answer
 

Bon, ils sont où les amateurs de pop-corn ? :D



Aucune réaction en une heure... si c'est tout ce que ce sujet suscite comme intérêt, pas étonnant que le PS ait du mal à assumer sa mutation. :o

n°8724667
Fred999
Rabat-joie
Posté le 19-06-2006 à 15:40:52  profilanswer
 


Et après tu vas te plaindre qu'il y a des trolls.

n°8724675
Enzan
Bougresse sur canapé...
Posté le 19-06-2006 à 15:41:41  profilanswer
 

Si c'est pas une incitation au troll, je ne sais pas ce que c'est...


---------------
Une femme qui se fout de la procréation, c'est le Saint Graal de toutes les bites du monde (BriseParpaing) - Moeagare, Gundam !

Aller à :
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Actualité

  Marianne analyse la crise qui tiraille le PS : vos réactions ?

 

Sujets relatifs
Marianne dénonce la gauche déliquescente et déconnectée du réel[economie] crise du dollar et autres joyeusetés
Crise iranienne...issue fatale ?analyse d'un don du sang
Vieillir. Crise de la trentaine.La France face à une crise identitaire
Une crise politique mondiale pour bientôt ?Analyse du comportement
Crise emondiale en mars 2006 ? 
Plus de sujets relatifs à : Marianne analyse la crise qui tiraille le PS : vos réactions ?


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR