Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1330 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Marché de l'emploi

  Trouver du travail en analyse financière après esc moyenne

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Trouver du travail en analyse financière après esc moyenne

n°3661646
Nøøb
Posté le 11-01-2012 à 19:42:01  profilanswer
 

Bonjour à tous, voilà je suis actuellement étudiant à Skema et je me demandais si à la sortie de cette école il était possible d'obtenir un emploi en analyse financière.  
 
La finance étant un domaine relativement élitiste et l'analyse financière étant beaucoup demandé j'ai de gros doutes...
 
Aussi je me demandais si le double diplôme avec la fac de Lille qui permet d'obtenir les niveaux 1 et 2 du cfa peut aider ?  
 
Merci d'avance pour vos réponses !

mood
Publicité
Posté le 11-01-2012 à 19:42:01  profilanswer
 

n°3662339
Profil sup​primé
Posté le 12-01-2012 à 11:19:28  answer
 

Nøøb a écrit :

Bonjour à tous, voilà je suis actuellement étudiant à Skema et je me demandais si à la sortie de cette école il était possible d'obtenir un emploi en analyse financière.  
 
La finance étant un domaine relativement élitiste et l'analyse financière étant beaucoup demandé j'ai de gros doutes...
 
Aussi je me demandais si le double diplôme avec la fac de Lille qui permet d'obtenir les niveaux 1 et 2 du cfa peut aider ?  
 
Merci d'avance pour vos réponses !


 
Si t'as pas le niveau 3 ça sert à rien  [:turbocatcat]

n°3662381
The_Declar​ation
the dark should fear me
Posté le 12-01-2012 à 12:32:21  profilanswer
 

l'esprit d'une certification fait que tu la passes en général pendant que tu exerces un job pour valider des acquis professionnels (accessoirement aussi parce que c'est la boîte qui paye). C'est pas sensé te faire accéder au job. Pour ça c'est le diplôme qui joue.
- Krema n'est pas target pour un job en equity research, mieux vaut passer par un bon master (de fac, à Londres ou un bon MS).
- le cash equity est structurellement en déclin* depuis dix ans et c'est les petits brokers qui souffrent le plus. Manque de bol ce sont eux les plus susceptibles d'intégrer des diplomés d'établissement non prestigieux.
- le CFA, en plus d'être redondant avec un master de finance, ne requiert pas des capacités intellectuelles supérieures à la moyenne. Donc pour les étudiants de groupe B qui cherchent à lustrer leur cv c'est pas d'une grande utilité, ça témoigne au plus d'une certaine motivation.
 
* j'ajouterais que toute cette excitation autour du CFA dans les facs/écoles de groupe B (avec masters analyste financier, passage du niveau 1 du CFA etc.) est apparue alors même que l'analyse fondamentale commençait à boire la tasse en Europe. Ce qui montre à quel point leurs dirigeants sont visionnaires...

Message cité 1 fois
Message édité par The_Declaration le 12-01-2012 à 12:46:04

---------------
LibraryThing | RYM
n°3662393
Nøøb
Posté le 12-01-2012 à 13:14:03  profilanswer
 

Ce que tu veux dire c'est que l'equity research n'a pas beaucoup d'avenir ?  
Et donc que les postes d'analyste financier seront de moins en moins fréquent ?  
 
Dans ce cas, quel job se rapproche de celui d'analyste financier ?
L'analyse des comptes de la société, des données macro-économique, comment cela va influencer les marchés financiers, etc..

n°3662396
captain re​dface
Posté le 12-01-2012 à 13:30:00  profilanswer
 

The_Declaration a écrit :

l'esprit d'une certification fait que tu la passes en général pendant que tu exerces un job pour valider des acquis professionnels (accessoirement aussi parce que c'est la boîte qui paye). C'est pas sensé te faire accéder au job. Pour ça c'est le diplôme qui joue.
- Krema n'est pas target pour un job en equity research, mieux vaut passer par un bon master (de fac, à Londres ou un bon MS).
- le cash equity est structurellement en déclin* depuis dix ans et c'est les petits brokers qui souffrent le plus. Manque de bol ce sont eux les plus susceptibles d'intégrer des diplomés d'établissement non prestigieux.
- le CFA, en plus d'être redondant avec un master de finance, ne requiert pas des capacités intellectuelles supérieures à la moyenne. Donc pour les étudiants de groupe B qui cherchent à lustrer leur cv c'est pas d'une grande utilité, ça témoigne au plus d'une certaine motivation.
 
* j'ajouterais que toute cette excitation autour du CFA dans les facs/écoles de groupe B (avec masters analyste financier, passage du niveau 1 du CFA etc.) est apparue alors même que l'analyse fondamentale commençait à boire la tasse en Europe. Ce qui montre à quel point leurs dirigeants sont visionnaires...


 
 
Lui casse pas ses rêves.
 
1) C'est vrai tu ne seras pas cible, ceci étant dit sans faire de l'ER en graduate, de l'anafi à la SG c'est tout à fait possible.
2) Je passe sur la donnée en déclin, on s'en fout pour de l'anafi. Il a d'autres domaines. Que les volumes/valeurs soient plus faibles ne changent rien au fait que la demande en info est toujours là.
3) J'ai du mal à voir la redondance mais bon :o
    Pas supérieur à ma moyenne ? Et alors ?  :??:  C'est du travail et si ça peut l'aider à foutre les pieds en AM ou en anafi je ne vois pas le mal. Le dernier niveau étant tout de même assez reconnu hein :o
 
C'est pas de l'excitation, c'est un rattrapage. Les anglo-saxons ont la formation durant leurs premières années de boulots depuis des années. Nous c'est pas le cas donc les écoles se mettent dessus, ce qui n'est pas stupide.
 
Bref, tu es un drôle de type  :sol:

n°3662449
The_Declar​ation
the dark should fear me
Posté le 12-01-2012 à 14:51:34  profilanswer
 

captain redface a écrit :


1) C'est vrai tu ne seras pas cible, ceci étant dit sans faire de l'ER en graduate, de l'anafi à la SG c'est tout à fait possible.


Je pense pas qu'un Krema sec ait une chance de péter un stage/CDI d'ER chez Socgen (sauf piston, sauf malentendu, etc.). Et ne me dis pas "je connais un gars qui", ce sera l'exception qui confirme la règle.
 

captain redface a écrit :

2) Je passe sur la donnée en déclin, on s'en fout pour de l'anafi. Il a d'autres domaines. Que les volumes/valeurs soient plus faibles ne changent rien au fait que la demande en info est toujours là.


est-ce que tu sais vraiment de quoi tu parles? Est-ce que tu as déjà vu le P&L d'un broker? Comment peux-tu dire que les volumes n'ont aucun impact sur le métier d'analyste?
 
La demande en info est toujours là pourtant les ventes de journaux ont plongé depuis quelques années. Bien sûr cela n'a aucun impact sur l'enveloppe de rémunération globale des journaleux j'imagine.
La demande en musique est toujours là pourtant les ventes de disques ne sont plus qu'une fraction que ce qu'elles étaient il y a dix ans. Mais toi je suppose que tu diras que les musiciens n'en souffrent pas.
La demande en information financière assurera juste qu'un minimum de brokers arrivera à survivre de manière à assurer une couverture satisfaisante. Je ne dis pas que le cash equity va s'éteindre je dis que cette industrie est en déclin, es-tu capable de saisir la nuance? Es-tu capable de comprendre les implications pour les personnes qui y travaillent?
 

captain redface a écrit :

3) J'ai du mal à voir la redondance mais bon :o


du mal à saisir la redondance entre le cfa et un master de finance? Pour l'exprimer de manière impertinente on peut dire qu'un bac+5 en finance qui découvre pleins de nouvelles notions en feuilletant les bouquins de CFA peut se poser de sérieuses questions sur la qualité de son diplôme.
 

captain redface a écrit :

Pas supérieur à ma moyenne ? Et alors ?  


et alors quand on cherche à accéder à des fonctions non techniques (et je considère le stock picking comme tel) on essaie de briller pendant son cursus académique pour signaler aux employeurs potentiels ses capacités intellectuelles. Le CFA ne répond pas à ces critères.
 

captain redface a écrit :

si ça peut l'aider à foutre les pieds en AM ou en anafi


justement ce n'est pas le cas, ou alors de manière si marginale que ça ne justifie pas à mon sens le temps et l'argent requis, pour un étudiant en tout cas.
 

Citation :

C'est pas de l'excitation, c'est un rattrapage. Les anglo-saxons ont la formation durant leurs premières années de boulots depuis des années. Nous c'est pas le cas donc les écoles se mettent dessus, ce qui n'est pas stupide.


ce qui est stupide c'est que des institutions académiques en arrivent à forcer/inciter leurs étudiants à passer des certifications professionnelles qui seront financées par leurs employeurs futurs pour compenser (sans succès) leur manque de renom, qui plus est dans des secteurs qui battent de l'aile.
 

captain redface a écrit :

Bref, tu es un drôle de type  :sol:


la petite remarque condescendante du wannabe tout juste pubère mais sûr de son savoir c'est un plaisir de fin gourmet. Encore merci.


Message édité par The_Declaration le 12-01-2012 à 15:25:38

---------------
LibraryThing | RYM
n°3662462
The_Declar​ation
the dark should fear me
Posté le 12-01-2012 à 15:03:28  profilanswer
 

Nøøb a écrit :

Ce que tu veux dire c'est que l'equity research n'a pas beaucoup d'avenir ?  
Et donc que les postes d'analyste financier seront de moins en moins fréquent ?


c'est déjà le cas. Ce métier a connu son âge d'or à la fin des 90's et décline depuis: concurrence des plateformes électroniques, maturité de l'AM, décollage de l'investissement alternatif et de la gestion passive. Ajoute à cela le fait que ce secteur aime les structures horizontales et peine à recycler ses seniors dans d'autres fonctions et tu as des embauches de juniors au compte-gouttes.
 

Nøøb a écrit :

Dans ce cas, quel job se rapproche de celui d'analyste financier ?
L'analyse des comptes de la société, des données macro-économique, comment cela va influencer les marchés financiers, etc..


dit comme ça, aucun.


---------------
LibraryThing | RYM
n°3670743
Nøøb
Posté le 18-01-2012 à 16:28:55  profilanswer
 

D'autres avis un peu plus optimiste peut-être ?

 

Ou alors des idées de métier qui tournent quand même autour de ça ? Le côté analyse de la situation financière d'une entreprise, est-ce qu'elle est saine ? si non, pourquoi ne l'est-elle pas,etc.. ?

Message cité 1 fois
Message édité par Nøøb le 18-01-2012 à 16:31:34
n°3670872
The_Declar​ation
the dark should fear me
Posté le 18-01-2012 à 18:00:33  profilanswer
 

Nøøb a écrit :

Ou alors des idées de métier qui tournent quand même autour de ça ? Le côté analyse de la situation financière d'une entreprise, est-ce qu'elle est saine ? si non, pourquoi ne l'est-elle pas,etc.. ?


analyse crédit?


---------------
LibraryThing | RYM

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Marché de l'emploi

  Trouver du travail en analyse financière après esc moyenne

 

Sujets relatifs
Moyenne Ts pour intégré école d'ingénieursChanger de travail de manière sécurisée ?
Où trouver les programmes d'enseignement aux E-UClassement DUT moyen --> Quelle école d'ingé / Alternance ?
Code du travail - Conditions pour prétendre aux allocs chomage ?[Emploi] CDI et conditions de travail
Contrat de travail - info RTT et période d'essaiOù trouver des exercices complets et corrigés pour une 1ère ES?
analyse fable l'ingratitude et l'injustice des homme envers la justicePetit sondage sur les Films en VO pour un travail à la FAC
Plus de sujets relatifs à : Trouver du travail en analyse financière après esc moyenne


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR