Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
662 connectés 

 


 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Reconversion

n°5174394
wesmo
Posté le 06-01-2022 à 11:07:55  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Étant actuellement en doctorat de chimie (je viens d’avoir 27 ans), j’aimerais me reconvertir dans l’informatique dans l’aide aux utilisateurs/administration réseau car j’ai toujours aimé rendre service aux autres et je passe mon temps devant mon pc à aider mes proches.
 
Si je ne me lance pas je serai toujours malheureux. Je sature de la chimie, je n’ai pas eu le courage d’abandonner plus tôt et je le regrette alors que mes notes étaient toujours très moyennes depuis le post bac.
 
Auriez-vous des suggestions pour savoir quel parcours de reconversion suivre ?
 
Merci beaucoup pour vos réponses

mood
Publicité
Posté le 06-01-2022 à 11:07:55  profilanswer
 

n°5174395
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 06-01-2022 à 11:16:42  profilanswer
 

Pour avoir connu des collègues issus d'écoles de chimie ou de doctorat de chimie, tu peux tout à fait transitionner vers des postes d'ingénierie informatique ( mes collègues étaient respectivement ingénieur en développement et chef de projet informatique).
 
Pour ma part, la première recommandation, c'est de ne pas attendre d'avoir/d'espérer une formation pour te former.  
 
Tu peux tout à fait suivre des modules de formation sur OpenClassRooms  (c'est gratuit) et prendre ce qui t'intéresse et écarter ce qui t'intéresse moins.  
Tu parles d'administration réseau, mais peut-être que d'autres sujets t'intéressent (big data, développement, devops, etc.).
Prends le temps de t'intéresser à toutes les composantes de l'informatique pour choisir ce qui te plaît le plus, et là, à ce moment, tu pourrasréfléchir à investir dans une reconversion dans le domaine qui t'intéresse le plus.

Message cité 1 fois
Message édité par wainwain le 06-01-2022 à 11:37:29

---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
n°5174396
wesmo
Posté le 06-01-2022 à 11:37:54  profilanswer
 

wainwain a écrit :

Pour avoir connu des collègues issus d'écoles de chimie ou de doctorat de chimie, tu peux tout à fait transitionner vers des postes d'ingénierie informatique ( mes collègues étaient respectivement ingénieur en développement et chef de projet informatique).
 
Pour ma part, la première recommandation, c'est de ne pas attendre d'avoir/d'espérer une formation pour te former.  
 
Tu peux tout à fait suivre des modules de formation sur OpenClassRooms  (c'est gratuit) et prendre ce qui t'intéresse et écarter ce qui t'intéresse moins.  
Tu parles d'administration réseau, mais peut-être que d'autres sujets t'intéressent (big data, développement, devops, etc.).
Prends le temps de t'intéresser à toutes les composantes de l'informatique pour choisir ce qui te plaît le plus, et là, à ce moment, tu peux réfléchir à investir dans une reconversion.


Merci pour ta réponse.
Est-ce que tes collègues ont fait des reconversions longues ? Parce que j’ai déjà été contacté quand j’étais au chômage par des boites de presta qui cherchaient des profils "scientifiques" à reconvertir en 3 mois mais est-ce que c’est vraiment valorisant ? Est-ce que ces reconversions valent le coup ?
 
Très bien je vais m’inscrire sur ce site, je vais regarder.


Message édité par wesmo le 06-01-2022 à 11:38:47
n°5174397
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 06-01-2022 à 12:01:05  profilanswer
 

En l'occurrence pour les 2 personnes dont je parle, c'est ce qu'ils ont fait et ça s'est plutôt bien passé.
Les ESN sont plutôt friandes de ce genre de profil (= personne bien voire ultra diplômée, tête bien faite facilement reconvertible, ne connaît pas l'industrie des ESN et donc facilement malléable/corvéable...).  
 
C'est pas pour autant qu'il faut signer n'importe quoi. D'autant que cela peut se faire à certaines conditions que tu pourrais considérer comme liberticides (clause de dédit formation pendant X années, par exemple, qui t'empêche de profiter de meilleures opportunités ailleurs).  
Bosser en ESN n'est pas inintéressant en soi (j'ai commencé ma carrière en ESN), mais il est parfois difficile de subir la pression du "jour homme" au quotidien (= être productif car le client doit en avoir pour son argent).
 
D'où l'intérêt de regarder par avance ce qui t'intéresse le plus dans le métier d'informaticien. Ta reconversion sera d'autant plus facile si tu bosses sur des technos que tu aimes, plutôt que l'inverse.


---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
n°5174398
antac
..
Posté le 06-01-2022 à 12:07:38  profilanswer
 

Je vais pour ma part bosser dans une boîte qui fait des logiciels de simulation pour la chimie et la biochimie et on a beaucoup de docteurs en chimie dans nos équipes de développement.
 
(Je suis pas sur que tu vas te plaire vraiment dans du helpdesk / technicien réseau)


Message édité par antac le 06-01-2022 à 12:35:43
n°5174399
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 06-01-2022 à 12:15:33  profilanswer
 

Si jamais tu recrutes des docteurs en reconversion.... :D


Message édité par wainwain le 06-01-2022 à 12:15:54

---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
n°5174401
antac
..
Posté le 06-01-2022 à 12:35:09  profilanswer
 

Bah il faut qu'il ait son doctorat :-)
Mais il y a aussi pas mal de doctorants dans nos équipes... Après ça reste de la chimie à haut niveau (mais à programmer quoi...)

Message cité 1 fois
Message édité par antac le 06-01-2022 à 12:36:25
n°5174411
wesmo
Posté le 06-01-2022 à 16:11:35  profilanswer
 

antac a écrit :

Bah il faut qu'il ait son doctorat :-)
Mais il y a aussi pas mal de doctorants dans nos équipes... Après ça reste de la chimie à haut niveau (mais à programmer quoi...)


Merci pour vos réponses.
Après j’ai déjà fait légèrement du code et j’ai détesté mais rendre service aux autres, les dépanner il s’avère que j’ai toujours été volontaire et c’est très gratifiant pour moi c’est pour ça que je pense que ça me plairait.
 
Mon doctorat se passe mal aussi, je ne suis pas sûr d’aller au bout ou qu’on me dise que je ne peux pas soutenir mes recherches. Je l’ai fait uniquement pour gonfler mon cv dans l’espoir de ne plus galérer dans la recherche d’emploi alors que je déteste la thèse en elle-même et ça se ressent tout autour de moi. Je crois qu’il a fallu que j’en arrive là pour m’en rendre compte.
 

n°5174419
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 06-01-2022 à 17:16:25  profilanswer
 

wesmo a écrit :


Merci pour vos réponses.
Après j’ai déjà fait légèrement du code et j’ai détesté mais rendre service aux autres, les dépanner il s’avère que j’ai toujours été volontaire et c’est très gratifiant pour moi c’est pour ça que je pense que ça me plairait.


 
J'ai clairement le même état d'esprit que toi ("rendre service" ), tu peux tout à fait nourrir cet état d'esprit sans pour autant exercer un métier de bas niveau (de type technicien).  
 
Rendre service passe aussi par la mise en place d'infrastructures complexes / de projets de réalisation de logiciels complexes / etc, de niveau ingénieur.
Un bémol cependant : ne pas s'attendre à ce que les utilisateurs finaux viennent te dire merci : le métier d'informaticien reste malgré tout un métier de l'ombre qui apporte son lot d'ingratitude.  
Ton chef sera content quand ton taf sera fini, les utilisateurs seront contents d'avoir des nouveaux outils, mais à moins d'être en mission sur un logiciel d'importance vitale (souvenez-vous des services d'urgences gérés par Orange qui ont eu une panne l'année dernière), personne ne viendra te dire merci chaleureusement de lui avoir sauvé la vie.
 
Si tu attends de la reconnaissance directe au quotidien, il vaut mieux exercer un métier en relation constante avec du public, par exemple dans la santé ou dans la restauration...

Message cité 1 fois
Message édité par wainwain le 06-01-2022 à 17:26:14

---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
n°5174425
wesmo
Posté le 06-01-2022 à 17:53:40  profilanswer
 

wainwain a écrit :


 
J'ai clairement le même état d'esprit que toi ("rendre service" ), tu peux tout à fait nourrir cet état d'esprit sans pour autant exercer un métier de bas niveau (de type technicien).  
 
Rendre service passe aussi par la mise en place d'infrastructures complexes / de projets de réalisation de logiciels complexes / etc, de niveau ingénieur.
Un bémol cependant : ne pas s'attendre à ce que les utilisateurs finaux viennent te dire merci : le métier d'informaticien reste malgré tout un métier de l'ombre qui apporte son lot d'ingratitude.  
Ton chef sera content quand ton taf sera fini, les utilisateurs seront contents d'avoir des nouveaux outils, mais à moins d'être en mission sur un logiciel d'importance vitale (souvenez-vous des services d'urgences gérés par Orange qui ont eu une panne l'année dernière), personne ne viendra te dire merci chaleureusement de lui avoir sauvé la vie.
 
Si tu attends de la reconnaissance directe au quotidien, il vaut mieux exercer un métier en relation constante avec du public, par exemple dans la santé ou dans la restauration...


Ok donc imaginons que je me lance dans une reconversion en ESN de 3 mois, est-ce qu’ils voudront de moi si je n’aime toujours pas coder après m’être renseigné sur tous les métiers de l’info comme tu m’as dit sur open class rooms ? Est-ce qu’ils me proposeront des missions qui correspondent à ce que j’aimerais faire dans l’informatique ? J’ai un doute car ils recrutent selon leur besoin. Les personnes avec un parcours universitaire classique auront toujours plus de choix qu’une personne avec une formation accélérée de 3 mois sur un sujet particulier.
 
Et si on quitte l’ESN qui nous a formés, peut-on retrouver facilement du travail avec cette formation accélérée ? Pour moi en France, tout se joue sur le diplôme.

Message cité 1 fois
Message édité par wesmo le 06-01-2022 à 17:56:12
mood
Publicité
Posté le 06-01-2022 à 17:53:40  profilanswer
 

n°5174429
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 06-01-2022 à 18:46:44  profilanswer
 

wesmo a écrit :


Ok donc imaginons que je me lance dans une reconversion en ESN de 3 mois, est-ce qu’ils voudront de moi si je n’aime toujours pas coder après m’être renseigné sur tous les métiers de l’info comme tu m’as dit sur open class rooms ?


 
En tant que prestataire, tu seras vendu selon ta spécialité (développeur, intégrateur, administrateur systèmes et réseau, architecte cloud, chef de projet, ...) et donc selon les compétences qui y sont associées (un développeur connaît plusieurs langages de programmation et des bases de données, un administrateur système sait gérer/maintenir des infrastructures et est capable d'écrire des scripts Unix, etc.).
 
Prestataire généraliste ça n'existe pas : les types de compétences attendus pour chaque métier sont beaucoup trop vastes. Je ne connais personne à la fois "vendable" en administration système ET en développement (tu seras vendu en tant que devops :P )
 

wesmo a écrit :


Est-ce qu’ils me proposeront des missions qui correspondent à ce que j’aimerais faire dans l’informatique ? J’ai un doute car ils recrutent selon leur besoin.


 
Ils recrutent surtout selon les besoins de leurs clients. Si aucun client du marché n'a besoin de compétences en FORTRAN, l'ESN n'a aucun intérêt à recruter un spécialiste en FORTRAN...
 

wesmo a écrit :


Les personnes avec un parcours universitaire classique auront toujours plus de choix qu’une personne avec une formation accélérée de 3 mois sur un sujet particulier.


 
Le diplôme fixe en effet une base de départ (et donc des portes qui s'ouvrent avec).  
Mais c'est à toi de faire évoluer tes compétences, que ce soit via une formation qui t'es proposée ou bien en t'auto-formant. D'où l'intérêt de se former en continu et le plus tôt possible.  
Au delà pour toi d'identifier ce qui te plaît et ce qui ne te plaît pas, le but c'est d'acquérir une expertise qui te démarquera des autres.
 
Très clairement, tu ne pourras pas être opérationnel en 3 mois si tu te contentes juste de faire une formation, il faudra impérativement pratiquer en parallèle = travailler sur des projets perso.
Mais avec ton niveau d'études, tu as le bagage intellectuel pour avancer beaucoup plus rapidement que des personnes qui n'ont que le bac comme diplôme.
 
En termes de carrière, tu peux tout à fait être très diplômé et stagner au bas de l'échelle, comme a contrario ne pas avoir de diplôme et être un expert internationalement reconnu et donner des conférences partout sur la planète. Ta carrière pro, c'est à toi de la construire avec tes compétences, et surtout, avec ta volonté.
 

wesmo a écrit :


Et si on quitte l’ESN qui nous a formés, peut-on retrouver facilement du travail avec cette formation accélérée ? Pour moi en France, tout se joue sur le diplôme.


 
Que tu viennes de l'ESN A ou B n'a pas spécialement d'importance... sauf si elle est reconnue par le marché pour son expertise sur les technos dans lesquelles tu es spécialisé. Je pense à certaines boîtes qui sont partenaires Platinum de Salesforce par exemple, si tu présentes en tant qu'ancien d'une de ces boîtes et que tu postules sur un poste où une expertise Salesforce est demandée, les portes s'ouvriront plus facilement.
 
Le diplôme c'est bien, mais tu seras aussi jugé sur tes compétences ET ton expérience professionnelle ET sur ta manière de les valoriser (= savoir te vendre). A toi de prendre les missions qui vont te valoriser, et a contrario,  
savoir éviter les missions foireuses.  
 
Une manière très intéressante de te démarquer des tes concurrents, c'est de passer des certifications professionnelles. En tant que recruteur (d'internes et de prestas pour ma boîte), je suis très attentif à ce point car ça démontre une réelle volonté d'acquérir une expertise, reconnue par les pairs. C'est payant certes, mais c'est surtout payant au niveau professionnel (et $$$ :o )


Message édité par wainwain le 06-01-2022 à 18:48:06

---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Reconversion dans l'informatique à 40 ans[?] Re-reconversion - Développeur web / Freelance
Reconversion en gestion et analyse des données massives[Reconversion Professionnelle] Réparation/Maintenance Info/Smartphone
[Reconversion professionnelle] technicien système et réseauxavis re-reconversion dans l'informatique
Reconversion professionnelle dans les métiers du Web via les bootcampsReconversion dans métiers de l'informatique
Plus de sujets relatifs à : Reconversion


Copyright © 1997-2022 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR